Vous êtes sur la page 1sur 3

Gramm.

 : les propositions subordonnées circonstancielles (1)

Diapo 1 :
Rappel
- elles précisent _______________ du fait exprimé par la proposition _______________ (le temps,
la cause, la conséquence, la condition, la manière, le but, la comparaison, la concession...)

- elles sont _______________ et __________________


Ex : Je viendrai demain s’il fait beau.
S’il fait beau, je viendrai demain.
(Nb : __________________________ si le CC est en début de phrase.)
Je viendrai demain.

Diapo 2 :
Analysez les phrases suivantes en distinguant les propositions subordonnées circonstancielles et la
proposition principale. Quelle est la fonction grammaticale de la subordonnée ?

« J'aime l'araignée et j'aime l'ortie,


Parce qu'on les hait ;
Et que rien n'exauce et que tout châtie
Leur morne souhait »

« Pour peu qu'on leur jette un œil moins superbe,


Tout bas, loin du jour,
La vilaine bête et la mauvaise herbe
Murmurent : Amour ! »
(Victor HUGO, « J’aime l’araignée et j’aime l’ortie »)

Diapo 4 :
1. La subordonnée circonstancielle de cause

Elle exprime la cause, le motif, la raison à l'origine du fait exprimé dans la principale.

Je suis en retard parce que mon réveil n'a pas sonné.

Les conjonctions de subordination utilisables sont : comme (uniquement en début de phrase), parce
que, attendu que, étant donné que, vu que, puisque (cause supposée connue du récepteur), sous
prétexte que (cause supposée mensongère ou fausse)…

Le mode verbal de la subordonnée est l'indicatif.

Diapo 5 :
Repérez les compléments circonstanciels de cause et transformez-les en propositions subordonnées
circonstancielles de même sens.

1) « C’est chose émerveillable que la fermeté de leurs combats qui ne finissent jamais que par
meurtre et effusion de sang ; car de routes et d’effroi, ils ne savent que c’est. »

2) « Ayant aperçu que les Portugais […] usaient d’une autre sorte de mort contre eux quand ils les
prenaient, […] ils pensèrent que ces gens ici de l’autre monde [...] ne prenaient pas sans occasion
cette sorte de vengeance »
(Montaigne, « Des Cannibales », Les Essais) .

3) Le Lion tint conseil et dit : « Mes chers amis,


Je crois que le Ciel a permis,
Pour nos péchés, cette infortune »
(La Fontaine, « Les Animaux malades de la la Peste »)

Pour approfondir : exercice 1 b à d, et 3 p. 311 du manuel numérique

Diapo 6 :
2. La subordonnée circonstancielle de conséquence

Elle exprime la conséquence, les suites de l'action exprimée dans la principale, l'effet, le résultat
produit.
Le réveil n'a pas sonné, de sorte que je suis en retard.

Les conjonctions de subordination utilisables sont : de sorte que, en sorte que, au point que, de telle
manière que, si bien que (pour une conséquence positive) mais aussi de nombreuses conjonctions
corrélatives (en deux éléments, avec une idée d'intensité) : si... que, tant... que..., tellement... que,
tel... que, assez... pour que...Le réveil est si vieux qu'il n'a pas sonné.

Le mode verbal de la subordonnée est (en général) l'indicatif.

Diapo 7
Soulignez les subordonnées circonstancielles de conséquence et entourez les locutions conjonctives
qui introduisent la subordonnée.
1) « ils trouvaient étrange comme ces moitiés ici nécessiteuses pouvaient souffrir une telle injustice
qu’ils ne prissent les autres à la gorge, ou missent3 le feu à leurs maisons. »

2) « j’avais un truchement qui me suivait si mal et qui était si empêché à recevoir mes imaginations
par sa bêtise, que je n’en pus tirer guère de plaisir. »

3) « Elle fut si enflée (d’orgueil), et si pleine d’erreur,


Que même à ses parents elle faisait horreur » (Ronsard)

Diapo 8
3. La subordonnée circonstancielle de but

Elle exprime le but, l'intention de l'action exprimée dans la principale, le projet qui sous-tend
l'action.
Je n'ai pas mis le réveil pour que nous puissions dormir plus tard.

Les conjonctions de subordination utilisables sont : pour que, afin que, de peur que, de crainte
queElle s'est levée tôt de peur que ses enfants soient en retard. (= afin que ses enfants ne soient pas
en retard)

Le mode verbal de la subordonnée est le subjonctif (l'action n'est pas réalisée, elle est un souhait).

Pour approfondir : ex. 3 p. 315

Diapo 9 :
Soulignez les compléments circonstanciels de but et réécrivez la phrase en utilisant une proposition
subordonnée de même sens.
1) « Il attache une corde à l’un des bras du prisonnier, par le bout de laquelle il le tient éloigné de
quelques pas, de peur d’en être offensé. » (Montaigne)

2) « Ce n’est pas, comme on pense, pour s’en nourrir, ainsi que faisaient anciennement les
Scythes. » (Montaigne)

3) « J’écris en langue maternelle,


Et tâche à la mettre en valeur,
Afin de la rendre éternelle »
(Jacques Pelletier du Mans)

Diapo 10 :
4. La subordonnée circonstancielle de temps

Elle situe l'action dans le temps, avant, pendant ou après un autre fait (antériorité, simultanéité,
postériorité)
J'ai mis le réveil après que je me suis couché. (Nb : après que + mode indicatif)

Les conjonctions de subordination utilisables sont : quand, lorsque, pendant que, tandis que,
comme, depuis que, avant que, après que, dès que, aussitôt que, au fur et à mesure que…
Comme l'amant entrait dans l'armoire, le mari entra. (simultanéité)

Le mode verbal de la subordonnée est l'indicatif sauf pour « avant que » suivi d'un verbe au mode
subjonctif (l'action n'est pas réalisée).
Tout était prêt avant qu'elle ne vienne. (elle n'était pas encore venue au moment où tout était prêt)

Diapo 11 :
Analysez grammaticalement les phrases suivantes :
1) « Quand le soleil cruel frappe à traits redoublés
Sur la ville et les champs, sur les toits et les blés,
Je vais m'exercer seul à ma fantasque escrime. »

2) « Quand, ainsi qu'un poète, il descend dans les villes,


Il ennoblit le sort des choses les plus viles. »

3) « Quand la pluie étalant ses immenses traînées


D'une vaste prison imite les barreaux,
Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,
Des cloches tout à coup sautent avec furie »

Remplacez « Quand » par « Après que... » et faites toutes les modifications nécessaires.