Vous êtes sur la page 1sur 3

Ecole Mohammadia d'Ingénieurs

Départements Génie Civil – Génie Industriel

Travaux dirigés de méthodes numériques


Série 2 : Résolution numérique d'équations non linéaires

1. Méthode du point fixe modifiée :


1.1. Effectuer 5 itérations à l'aide de la méthode du point fixe, en prenant x0 = 0 pour résoudre
l'équation suivante :
x = x2 − 1
Que peut-on dire de la convergence.
1.2. On modifie la méthode du point fixe en posant ϕ ( x) = x + α ( g ( x) − x) . Montrer que la
solution de l'équation ϕ ( x) = x est la même que celle de l'équation g ( x) = x à résoudre.
1.3. La meilleure convergence de la méthode du point fixe étant obtenue lorsque la dérivée de
la fonction est nulle, donner l'expression de α vérifiant cette condition pour la fonction ϕ.
1.5. Appliquer la méthode du point fixe modifiée pour résoudre la même équation dans les
mêmes conditions. Conclure
1.6. Refaire la même chose pour x = x 2 − 2 . Justifier les résultats obtenus

2. Résoudre l'équation suivante par la méthode de Newton en prenant successivement x0 = -2


et x0 = 1.2 et comparer la convergence dans les deux cas :
x 3 − 3x + 2 = 0
On remarquera que la deuxième racine déterminée est d'ordre de multiplicité 2.

3. Convergence
Si une suite (xn)n>0 converge vers xs, on a alors : lim xn − xs = lim en = 0 où en = xn-xs
n→∞ n→∞
représente l'erreur. S'il existe deux constantes C>0 et p telles que :
x −x e
lim n+1 sp = lim n+1p = C
n→∞ n→∞
xn − x s en
on dit alors que la convergence de la suite est d'ordre p avec une constante d'erreur
asymptotique C .

3.1. Convergence de la méthode du point fixe :


Le théorème de la moyenne permet de monter l'existence d'un réel ξ ∈ ]a, b[ tel que pour tout
couple de réels x1 et x2 de l'intervalle [a,b] on a :
g ( x1 ) − g ( x2 ) = g ' (ξ )( x1 − x2 )

Montrer alors que l'on considère deux itérée successives xn et xn+1, on peut alors écrire :
x −x
lim n+1 s = lim g ' (ξ n ) = g ' ( xs )
n→∞ x − x n →∞
n s

En déduire l'ordre de convergence de la méthode du point fixe.

3.2. Convergence de la méthode de Newton :


f ( x)
On pose g ( x) = x −
f ' ( x)
Si xs est la solution recherchée, on doit avoir f(xs) = 0 et f'(xs) ≠ 0.
Montrer, en utilisant un développement de Taylor approprié, que l'on peut écrire :
e2
xn+1 = xs + n g " (ξ )
2!
où en = xn − xs et ξ n ∈ [ xn , xs ] ou [ xs , xn ]
en+1
En déduire la valeur de la limite de 2
et donc l'ordre de convergence de la méthode de
en
Newton.

3.3. Méthode de Newton : Cas d'une racine d'ordre de multiplicité supérieur à 1

Soit p un entier supérieur ou égal à 2, on dit que f possède une racine xs de multiplicité d'ordre
p si
f ( xs ) = f ' ( xs ) = f ' ' ( xs ) = f ( 3) ( xs ) = ... = f ( p−1) ( xs ) = 0

f ( p ) ( xs ) ≠ 0

Dans ce cas, f peut s'écrire sous la forme f ( x) = ( x − xs ) p h( x)

1
3.3.1. Montrer que g ' ( xs ) = 1 −
p
3.3.2. En déduire que la convergence est linéaire

f ( x)
3.3.3. On modifie la méthode de Newton en posant xn+1 = x − p . Montrer que, dans ce
f ' ( x)
cas, la méthode de Newton récupère sa convergence quadratique.

3.3.4. Appliquer la méthode de Newton modifiée au deuxième cas de l'exercice 2.

4. Accélération de la convergence : algorithme d'Aitken-Steffenson :

L'une des méthodes utilisées pour accélérer la convergence d'un processus itératif est la
méthode dite du Delta-2 d'Aitken :

Théorème :

Soit ( xn ) n∈N une suite convergeant vers x , alors la suite (t n ) n∈N définie par :

∀n ∈ N, t n =
xn xn−2 − xn2−1
= xn −
(xn − xn−1 ) 2

xn−2 − 2 xn−1 + xn xn−2 − 2 xn−1 + xn

converge vers x plus rapidement que ( xn ) n∈N .

Appliquer ce processus au cas de l'exercice 2. Conclure.

5. Résolution de systèmes d'équations non linéaires


On considère le système non linéaire suivant :

x2 + y 2 −1 = 0

 2 2 1
x − y + = 0
 2

Résoudre le système successivement à l'aide des méthodes du point fixe et Newton-Raphson

6. On considère le système suivant :

2 x + y − 2 − xy / 2 = 0

 x + 2 y − 1.5 − cos( y ) / 2 = 0

6.1. Résoudre ce système par la méthode du point fixe, en prenant comme couple de valeurs
initiales (0.1,0.1) de deux façons différentes :

6.1.1. en ajoutant x à la première équation et y à la deuxième

6.1.2. en tirant x de la première équation et y de la deuxième.

6.2. Résoudre ce même système en utilisant la méthode de Newton-Raphson