Vous êtes sur la page 1sur 7

Ch 04 

: Pathologies du Bois

TD

IV.1 Comment traiter les champignons ?

Il est fréquent que le bois soit trop dégradé, la résistance mécanique étant quasiment nulle le
changement de la pièce en question devient impératif.

Si possible, nos collaborateurs charpentiers se chargent de remplacer la pièce détériorée.

Le cas échéant, l’entreprise Gaty réalise une reprise de la structure en mortier de résine époxy :
  Elimination du bois pourris
  Coffrage autour du bois concerné
  Traitement fongicide et insecticide
  Coulage mortier résine époxy

Cas de la Mérule (champignon


lignivore le plus rencontré) : injection de
produits fongicides spécifiques sur la zone
concernée et au moins 1 mètre au-delà de la
zone infestée, puis pulvérisation de
l'ensemble de la surface concernée. Cas de
tout autre champignon lignivore :
pulvérisation de l'ensemble de la surface
concernée.
Traitement des bois conservés
Injection des bois conservés
infestés jusqu'à 1 mètre au-delà de la zone
infestée, Double injection aux
encastrements dont l'une traversante si
section suffisante, Pulvérisation de surface
sur l'ensemble des faces accessibles jusqu'à
1 mètre au-delà de la zone infestée.

IV.2 Traitement charpentes & bois

Les charpentes et structures bois sont les cibles privilégiées des insectes xylophages type
termite et insectes à larves xylophages type capricorne. C’est pourquoi, pour la pérennité du bâti il est
nécessaire et important de traiter en curatif et en préventif.

IV.2.1 Traitement préventif


Après diagnostic, si la structure bois n’est pas attaquée, un traitement en surface sera
nécessaire.
- Brossage et dépoussiérage de tous les bois

Pathologie M2_PAT 1
Ch 04 : Pathologies du Bois

- Perçage des bois attenant aux murs et mise en place d’injecteur


- Injection
- Double pulvérisation générale de l’ensemble de la charpente, solivage, plancher,
poutre et menuiserie

IV.2.2 Traitement curatif


Après diagnostic, la structure bois est attaquée (ancienne ou récente attaque). De la sciure est
visible, un bruit de grignotement est audible, le bois infecté présente de nombreuses traces de
vermoulures : un traitement curatif par injection ou application de gel est impératif.
- Brossage et dépoussiérage de tous les bois
- Perçage des bois de structures ( ferme) y compris chevrons et solives si le degré
d’attaque est trop élevé
- Injection
- Double pulvérisation de l’ensemble des bois contaminés
En cas d’attaque vigoureuse et donc de bois fortement vermoulus, l’entreprise effectuera un
bûchage pour ne garder que la partie seine du bois.

Pathologie M2_PAT 2
Ch 04 : Pathologies du Bois

Tout savoir sur le traitement du bois


Les conditions climatiques, les conditions d'humidité ou géologiques
peuvent entraîner une dégradation du bois, c'est pourquoi il faut le traiter en
profondeur.
IV.3 Les facteurs qui attaquent le bois

L'humidité
 

 Le bois est un matériau hygroscopique, c'est-à-dire qu'il absorbe et dégage naturellement de


l'eau de manière à trouver l'équilibre dans son environnement immédiat.
 Un bois exposé à un fort taux d'humidité va gonfler puis se rétracter en séchant. Lorsqu'il
sèche, on peut constater un fendillement.
 Aussi, un fort taux d'humidité favorisera l'apparition de champignons et de pourriture.
 Sous l'action de l'eau, le bois bleuit puis noircit. Si l'humidité persiste, alors il pourrit.

 À l'inverse, un bois desséché va subir un retrait, c'est-à-dire qu'il diminue son volume et ses
dimensions.

Les amplitudes thermiques


 
Le bois peut souffrir d'un écart conséquent de température selon les saisons.

 Par exemple, un bois exposé en plein été peut atteindre une température proche de 60°C.

 À l'opposé, en plein hiver,  les températures de surface peuvent être inférieures à -25°C.

 En cas de gel ou de forte chaleur, on peut constater des fendillements importants.


 

La qualité de l'air
 
Un bois attaqué par la pollution devient gris et se ternit par un dépôt de poussières
polluantes.
 
La lumière

 Un bois exposé de façon permanente au rayonnement ultra-violet voit son esthétique altérée


et devenir jaune.

 Attention, il s'agit juste d'une pigmentation superficielle et non pas d'une détérioration plus
profonde.
 

Pathologie M2_PAT 3
Ch 04 : Pathologies du Bois

Les insectes
 
Généralement, l'action d'insectes dans un bois se détecte par l'observation de petites galeries
ou la présence de sciures. Il faut identifier de façon précise l'insecte responsable des dégâts. 
 
Chaque type d'insecte abîme le bois avec une particularité qui le signe.

 Dès lors qu'il y a connaissance d'une présence de termites dans un immeuble bâti ou non, le


propriétaire doit en faire la déclaration en mairie.

 Dans les secteurs délimités par le conseil municipal, le maire peut obliger les propriétaires à
procéder dans les 6 mois à la recherche de termites et donner 6 mois de plus pour effectuer les travaux
préventifs ou curatifs.

IV.4 Avant de traiter le bois

Même si les traitements sont compatibles avec toutes sortes de bois, ils ne s'appliquent que
sur un bois sec et brut de finitions.

Lorsqu'une agression est due à un taux d'humidité élevé, il faut s'attacher en premier lieu à assécher
l'environnement du bois, ou si en extérieur, assécher la partie à traiter.
 
Puis il faut préparer le support à traiter.

 Décaper les anciennes finitions.

 Poncer au papier de verre, puis dépoussiérer.

 Renforcer ou remplacer les éléments de bois trop affaiblis.

IV.5 Produits pour traiter le bois

Huile

 Idéale pour un entretien régulier du mobilier de jardin en bois, l'huile nourrit et protège le bois
tout en conservant son aspect naturel. 

 Antitache, hydrofuge et facile d'entretien, l'huile met en valeur l'élégance naturelle du bois.


 

Saturateur

 Le saturateur imprègne la surface du bois et le protège des taches, des UV et des intempéries. 

 Sa tenue extérieure longue durée limite le grisaillement du bois et la fréquence d'entretien à


une fois par an.

Pathologie M2_PAT 4
Ch 04 : Pathologies du Bois

 Utilisée pour protéger les terrasses, planchers, caillebotis, bords de piscine et mobiliers de
jardin en bois.

IV.6 Le traitement préventif du bois

Le traitement préventif est une opération de traitement appliqué sur un bois sain.
 
Il est important de traiter les bois susceptibles d'être attaqués par les insectes ou les
champignons.

 Charpente : surtout si la construction est susceptible d'être infestée par les termites, si elle est
située dans une zone à fort taux d'humidité.

 Panneaux de particules, parois, vérandas, marches... : si la construction est située dans une
zone susceptible d'être infestée par les termites.

 Poteaux, fondations, revêtements extérieurs, lambris : surtout s'ils sont exposés à un fort taux
d'humidité.

 De façon générale, il est important d'appliquer un traitement préventif aux éléments bois de la
construction si le taux d'humidité de la région est élevé.
 

La carte d'invasion des termites est importante pour situer le degré de nécessité d'un
traitement préventif contre les insectes.
 
Un traitement préventif garantit une protection pour une période d'environ 10 années mais
variable selon les produits. Avant une éventuelle peinture ou vernis, appliquer à la charpente
un traitement insecticide, fongicide (champignons) ou hydrofuge (humidité).
 
Il existe des produits uniques ayant cette triple action mais attention, ils peuvent sentir fort,
sont toxiques et parfois inflammables, les manipuler avec précaution.
IV.7 Le traitement curatif du bois

Le traitement curatif est une opération de traitement appliquée sur un bois attaqué.


 
Si la présence d'un champignon ou d'un insecte est détectée, il est alors nécessaire d'appliquer
un traitement sur le bois visant à éliminer tout agresseur.
 
Aussi, préalablement à tout traitement curatif, il peut être utile de rechercher et supprimer
toutes les causes d'humidité.

Pathologie M2_PAT 5
Ch 04 : Pathologies du Bois

 Les agents insecticides et fongicides restent fixés dans le bois. Tant qu'il n'y a pas d'attaque, les
biocides restent actifs.

Cependant, il est conseillé de renouveler un traitement régulièrement.


 
Il se peut qu'après un traitement curatif, certaines parties du bois traité présentent des signes
de réinfestation, par exemple des traces de sciure qui réapparaissent.
 
Dans ce cas, l'infestation locale est due à un traitement insuffisant du bois. Il doit en effet être
traité jusqu'à saturation avec un produit très concentré en agents insecticides.

 Il se peut aussi qu'un bois exposé aux intempéries se dégrade plus rapidement après un
traitement.
 

Dans ce cas, dès qu'un bois protégé par une lasure se dénude, il faut sans attendre le
poncer, appliquer un produit fongicide s'il est déjà grisaillé, puis le lasurer à nouveau.
 
Lorsque le bois est prêt à être traité, il existe différentes techniques.

 Par aspersion ou pulvérisation avec un pistolet électrique muni d'un kit d'injection ou au


pulvérisateur.

Il s'agit d'injecter le produit si possible avec un embout seringue dans le bois afin de noyer les
galeries d'insectes.

 Par trempage. Il s'agit alors de faire tremper les pieds de meubles, de bois très infestés ou
encore de pièces de forte épaisseur pendant environ 30 min dans un bac rempli de produit actif.
 Percer des trous sur les bois attaqués.
 

Il s'agit de creuser des trous verticaux de 8 à 10 mm de diamètre dans les éléments en bois
épais d'au moins 50 mm, près des points de jonction et d'attache.
 
La profondeur des trous doit être égale à environ 2/3 de l'épaisseur totale du bois.
 
Remplir alors les trous de produit actif à l'aide d'un entonnoir plusieurs fois, au fur et à
mesure qu'il diffuse dans le bois. Répéter l’intervention jusqu'à ce que toute la fibre du bois soit
imprégnée.

Reboucher ensuite à l'aide de tourillons en bois dur. Il faut laisser sécher avant la pose d'éléments
d'isolation ou l'application d'un produit de finition.

 Respecter la quantité de produit indiquée sur le traitement.


 Attention, un bois traité ne doit en aucun cas être brûlé.

Pathologie M2_PAT 6
Ch 04 : Pathologies du Bois

 Dans le cas où le bois serait sérieusement infesté par les insectes ou très attaqué par les
champignons, il est préférable de faire appel à un spécialiste qui saura éliminer l'agresseur au moyen
d'outillage adapté.

IV.8 Appliquer le traitement

Quelque soit le produit, c'est un produit toxique et dangereux, il est indispensable de se
protéger à l'aide d'un masque, de gants et de lunettes.
 
Pour appliquer le traitement préventif

 Badigeonner au pinceau chaque pièce de la charpente. Attention à respecter les quantités


d'application indiquées sur la notice d'utilisation du produit.

 Poser plusieurs couches (2 à 3), il n'est pas nécessaire d'attendre le séchage complet entre les
différentes couches.

 Aérer.
 

Pour appliquer le traitement curatif

 Sonder le bois en profondeur à l'aide d'une griffe ou d'un poinçon afin de révéler les parties du
bois les plus infestées et découvrir les galeriescreusées par les insectes.

 Bûcher le bois avec une hachette pour éliminer le bois vermoulu en surface et pouvoir
déterminer les pièces à consolider ou à remplacer.

IV.9 Dans le même thème

 Cours de bricolage : Comment vernir les boiseries extérieures ?


 Cours de bricolage : Comment entretenir une terrasse bois ?
 Cours de bricolage : Comment lasurer les boiseries extérieures ?
 Tout savoir sur la lasure
 Cours de bricolage : Comment rénover des volets en bois ?
 Tout savoir sur la peinture pour boiseries extérieures

Pathologie M2_PAT 7

Vous aimerez peut-être aussi