Vous êtes sur la page 1sur 8

Compte rendu

L’architecture une affaire d’état

[Tapez le résumé du document ici. Il s’agit généralement d’une courte synthèse du document.
Tapez le résumé du document ici. Il s’agit généralement d’une courte synthèse du document.]
Lecture du texte : compte rendu
L’architecture une affaire d’état
Le compte rendu est fait en premier temps sous forme
de point exprimant pleinement les idées essentielles
contenues dans le texte donnée, puis sous la
méthodologie censée.

 Architectes italien sont des artistes de cœur .


 Rôle de la renaissance : renouer et mettre en
valeur les différents arts ( architecture , sculpture ,
peinture )
 Retour aux origines ( arts visuelles et perses de
l’Antiquité ) , tout on innovant et s’adaptent au
prestige de l’époque et ses technique .
 Les architectes cherchaient a mettre en valeur les
arts tout en développant leur génie en ingénierie .
 Brunelleschi est un ingénieur , sculpteur de
Florance , a conçus la dôme de Florance ( montée
en puissance , et de la technique dans la
construction ) .
 Perspective est une méthode de dressement.
 Symbolique des bâtisses : ( palais : le prince se
veut fort et menaçant , église :respect  )
 Adaptation aux attentent des nobles afin d’avenir
la symbolique désirée et ne pas paraitre
prétentieux.
 Vertu de l’architecture : arithmétique de la
géométrie.
 Bâtir des villes idéales : art de bâtir et de pouvoir .
 Analogue / métaphore.
 Gloire de dieu : honneur et mémoire .
 Architectes promus : intellectuels de la cour , loin
du chantier .ce qui laisse les ingénieures
exécutaient les plans .
 Circulation des styles et diffusion : l’architecte
exerce de cour en cour ( au services des
princes ),l’intégration a la famille du prince
exprime un salaire fixe varie selon la renommée de
l’architecte .
 Passage de la superbia a la lelegantia .
 Palais Urbino : s’impose a la ville une tours ( non
militaire ) avec une intention non voulue
d’imposition .
 Palais : pole de structuration urbaine ( intégration
des privées a la société civique ) .
INTRODUCTION :

Tous commence par la présentation de l’auteur Patrick


Boucheron est un historien français spécialiste du
moyen Age et de la renaissance particulièrement en
Italie, membre du comité de rédaction de l’histoire, il
est maitre de conférences a l’université de paris 1 et
membre de l’institut universitaire de France. à publier
aussi un article.
Nomme léonard et machiavel qui est une revue de
l’article princes et l’architecture de la renaissance.

L’ouvrage est publier en avril / juin 2009, est un


élément de recherche publiée dans la presse de
l’université de paris Sorbonne.
L’ouvrage met en valeur la création d’un nouvel art
conçus par les architectes laissant exprimer les talents
des peintres et des dessinateur en dépit des urbanistes
et des ingénieures. Dans un temps ou les architectes
étaient serveurs des princes.
DEVELOPPEMENT :

Connaissant l’avant de la renaissance, le gothique était


terrifiant, imposant mais loin d’être un art ingénieux,
l’inverse de l’Art libéraux conférant noblesse et liberté.
L’architecte était limites, ligoter, dépourvue de son
arme qui est l’ingéniosité. En utilisant la peinture,
sculpture souvent négligée dans les temps passer, en
les incorporant au sein de la conception pour donner la
renaissance telle qu’on connait.

Le premier héro de la renaissance c’est Brunelleschi, un


sculpteur mais surtout un architecte, démontre tous
ses qualités a Florance et dessine le plan de lospedale
degli innoncenti , puis mit en charge de la réalisation de
la coupole de santa maria Fiori ou il laisse son
ingéniosité séduire tout le monde tant a la conception
comme a la réalisation avec des technique qui sont ses
propriété intellectuelle . Suivis après par Leonardo da
Vinci mais aussi de Batista Alberti présent comme
inventeur de la perspective, laissant apparaitre la
magnificence.
Une vague lancée donne au architecte les possibilités
de devenir indispensable tout en ayant un style propre
a eu, pour conquérir le cœur des princes et bâtir des
chef D’ouvres. le commodataire est le père et
l’architecte c’est la mère, une analogie qui exprime
tous, donnant vie au bâtis.
Ce qui éprouve aussi l’objectivité de la relation entre le
maitre de la cour et le prince.
Apres l’ascension sociale des choses ont changes, le
prince en position de force et l’architecte entre dans la
famille devenant salaries, statut changer pour devenir
intellectuel de cour, sort du chantier et son jargon pour
se concentrer sur ce qui est important et peaufiner son
talent. Résultant sur des succès plus mirobolants.
La renaissance fut créé mais doit s’élargir et c’est
Urbino sa destination pour séduire.
Dans la même idée de séduire mais cette fois c’est les
architectes qui vont se propager dans d’autres contres
comme milan …. Etc. Pour arriver à la renaissance
qu’on connait.
Synthèse

La renaissance à réinventer l’architecture avec toute sa


splendeur, se focalisons sur des techniques, art négliger
dans le passer comme la sculpture, la peinture
devenant des critères de celle-ci pour de différencier
des autres.
Donnant aussi aux architectes la liberté absolue pour d
montrer leur ingéniosité et leur intelligence dans la
conception et la réalisation et convaincre les princes
qui étaient le commanditaire de toute édification,
utiliser des maitres des cours pour servir leur gloire.
Et le résultat est telle qu’on connait une splendeur
immaculée.

Conclusion
L’ouvrage a tenu ses promesse en argumentant les
point que l’auteur voulait mettre en valeur avec des
exemples pour simplifier la compréhension.

Vous aimerez peut-être aussi