Vous êtes sur la page 1sur 40

Séquence niveau 5ième

« Entre chevalerie et amour courtois » :


Etude du roman Lancelot ou le chevalier de la charrette
de Chrétien de Troyes

par Jean-François Dru


Collège N.Boileau
91 – St Michel sur Orge
drujf@yahoo.fr

5ième B Séquence 3 : Lancelot ou le chevalier de la charrette


Séance n°1  1) Situer l’œuvre et l’auteur dans Supports :
Lecture leur contexte historique et littéraire Recherches des
Vocabulaire 2) Mener une recherche sur internet élèves sur internet et
Oral de façon autonome au CDI

A l’aide des ouvrages du CDI et des informations trouvées sur internet, complète
ces documents.

➠Pour étudier l’œuvre de Chrétien de Troyes intitulée Lancelot ou le chevalier de


la charrette, voici quelques informations nécessaires, que vous devez absolument
connaître.

I) Le Moyen-âge et sa littérature :
Le Moyen-Âge est la période historique qui s'étend du …………. siècle à la fin
du ……………. siècle. C'est le début du développement de la littérature française: on se
met à écrire en français et non plus en ..........................….
 Le français était alors une sorte de ....................................., parlé par le peuple
essentiellement composé de ................................Mais ce français était
très ................................... selon les régions. Ainsi, les habitants de telle région ne
comprenaient pas les habitants d'une autre région. On distingue surtout la langue d'oc
(qui veut dire "oui" et vient de hoc en latin), parlée dans le Sud de la France (et qui a
donné son nom à la région Languedoc) et la langue d'oïl (qui veut également dire "oui"
mais vient du latin hoc ille), parlée dans le Nord.
 Le latin n'était parlé que par les ............................, c'est-à-dire les membres du
clergé, de l'Eglise, qui avaient fait des études. Ils étaient en effet les seuls à recevoir
une instruction et à savoir lire.
 La littérature se transmettait de manière .............................: on se racontait
simplement des histoires de génération en génération. Les auteurs des premiers textes
littéraires sont donc inconnus. Les .................................................. qui recopièrent ensuite
les textes à la main y apportèrent des modifications personnelles. Les oeuvres se
modifiaient ainsi sans cesse et n'appartenaient pas à un seul auteur. Cependant, un
homme a laissé son nom dans l’histoire de la littérature médiévale, il s’agit de :

II) Chrétien de Troyes (1135?~1190?)


 Son nom lui vient de la ville où il est né, Troyes. C'était un clerc. Il est considéré
comme le premier ................................, c'est-à-dire un auteur de langue non latine mais
romane (le français).

 Il a écrit plusieurs romans entre 1165 et 1190. Ce sont des récits rimés écrits en
……………………. Chacun de ces romans a pour héros un des chevaliers du roi
………............................, aussi appelés Chevaliers de la …………………………………………………. C'est en
effet autour de cette Table Ronde que se réunissaient, une fois l'an, ces chevaliers et
leur roi.
Il est l’auteur de cinq romans :
1) …………………………………………………………………………………………………………
2) …………………………………………………………………………………………………………
3) …………………………………………………………………………………………………………
4) …………………………………………………………………………………………………………
5) …………………………………………………………………………………………………………

 Tous ces romans s’inspirent de ce qu’on appelle la « matière de Bretagne »,


c’est-à-dire de l’ensemble des légendes ……………………………………… centrées autour d’un
personnage : le roi ……………………………………….. .
Ces légendes ont pour cadre l’ Angleterre (appelée en ce temps-là
………………………………………) et la Bretagne (Appelée en ce temps-là la ………………………………
………………………………………………)
En effet, Chrétien de Troyes a sans doute vécu à la cour d’Henri II, roi
d’……………………………………… où il sans doute lu des livres célèbres à l’époque qui regroupaient
ces légendes.

III) Le cycle arthurien et les Chevaliers de la Table Ronde :

 Le cycle arthurien s’appuie sur des personnages réels (comme ……………………….. ou


………………………………………………) auxquels se sont ajoutés des personnages légendaires.

L’enchanteur …………………………… explique au roi Arthur, au cours d’un banquet, que


…………………………, vase qui a recueilli le sang du ………………………………, sera retrouvé par le
meilleur chevalier du monde. Arthur décide de regrouper les meilleurs chevaliers de son
royaume autour d’une table ronde pour marquer que tous les chevaliers ont le même
rang. Elle symbolise les places occupées par ………………………….. et ses douze
………………………………… lors de la ……………………………… (dernier repas pris par le Christ). Un
siège reste toujours vide (on l’appelle le siège périlleux) : cette place est réservée à
celui qui trouvera le ………………………………………

 Retrouve quelques chevaliers de la table ronde très célèbres  en faisant les mots-
croisés puis complète ce tableau avec leurs noms :

Le cousin du
Le roi …………………………………………… précédent, dit Y ………………………….
« chevalier au
Lion »
Le chevalier sans
défaut (dit « à la L……………………….. Le preux P……………………………………
charrette ») chevalier
Le chevalier au Le chevalier
cœur loyal, fils du G……………………….. honorable, il T
précédent tombera …………………………………..
amoureux
d’Iseult
Le chevalier G………………………………. Le chevalier K ……………
charitable humble, il est
sénéchal

Mots croisés sur Les chevaliers de la Table Ronde : voir manuel Belin 5ième

5ième B Séquence 3 : Lancelot ou le chevalier de la charette


Séance n°2 1) Bien comprendre le début du schéma Support :
Lecture/ narratif Chapitres 1 à 3
Vocabulaire 2) Bâtir des hypothèses de lecture : les
valeurs chevaleresques de Lancelot
3) Maîtriser le champ lexical du château fort

Plan de la séance

I) Correction du questionnaire de lecture :

Le chapitre 1 :

1) Quel est le cadre spatiotemporel de l’action ? Réponds de façon précise en


t’appuyant sur le texte.
L’action a lieu le jour de l’Ascension, à la cour du roi Arthur dans le château de
Camaalot. La scène a lieu précisément juste après le festin.
 On remarque d’emblée que le roman est ancré dans les légendes arthuriennes. On
peut aussi montrer aux élèves que ce passage présente toutes les caractéristiques
d’une situation initiale de récit.

2) Quel événement majeur a lieu dans ce chapitre ? A quelle étape du schéma


narratif semble-t-il correspondre ?

L’événement majeur est l’intrusion du chevalier Méléagant, venu défier le roi


Arthur. En effet, il lui déclare que jamais il ne pourra délivrer les prisonniers qu’il
détient dans ses prisons. De plus, il lui lance un défi : s’il emmène la reine et qu’un
chevalier arrive à la reconquérir il libérera les prisonniers et rendra Guenièvre.
C’est le sénéchal Keu qui va alors tenter cette épreuve.
Cet épisode correspond à l’élément perturbateur.

Le chapitre 2 :

1) Quel personnage Messire Gauvain rencontre-t-il dans la forêt  ? Que fait ce


personnage à cet endroit ?

Messire Gauvain retrouve Lancelot, qui comme les autres chevaliers de la cour
d’Arthur, est parti à la recherche de Méléagant et de la reine.

 On remarque que Lancelot n’est pas nommé directement. On peut le justifier de


deux façons. Tout d’abord il s’agit d’un récit transmis oralement, donc la tradition
voulait que l’on désigne beaucoup les personnages grâce à des périphrases. En
outre, c’est un peu pour retarder la présentation du héros. Il est d’abord mis en
valeur par ses actes.

2) Quelle épreuve ce personnage accepte-t-il de surmonter ? Dans quel but ?

Lancelot accepte le chantage du nain : il n’aura de nouvelles de la reine que s’il


accepte de monter sur la charrette. Celle-ci est le transport utilisé pour emmener
à l’exécution les personnes coupables de forfaits. Lancelot accepte donc de quitter
son statut social de chevalier, de « se rabaisser » pour sa dame. Il sacrifie son
honneur à son amour : cf les phrases qui opposent les deux personnifications
Amour/Raison page 32.

 Définition de la notion de personnification : Procédé d’écriture consistant à


présenter une chose ou une idée abstraite comme s’il s’agissait d’un être humain.

Le chapitre 3 :
1) Où messire Gauvain et son compagnon trouvent-ils l’hospitalité au début du
chapitre ? Qui est le maître des lieux ?

Ils trouvent hospitalité dans un château dont la maîtresse est « une demoiselle fort
élégamment vêtue et d’une beauté sans rivale dans la contrée » (page 35).

 On fera remarquer aux élèves que le château est un passage obligatoire dans le
parcours du chevalier : il s’agit d’un lieu de repos. On mettra l’accent sur
l’hospitalité médiévale.
On fera alors travailler les élèves sur le vocabulaire essentiel du château fort
(schéma à légender)+ définitions à apprendre.

2) Expliquez le titre du chapitre.

La jeune fille interdit à Lancelot de se coucher dans le lit qu’elle a préparé : on


voit bien ici la perte de son statut par Lancelot. Il a été déshonoré en montant sur
la charrette.
 On fera remarquer aux élèves le dévouement du chevalier qui va jusqu’à
sacrifier son honneur et son amour propre pour la personne qu’il sert (ici la dame)

3) Que fait pourtant Lancelot ? Que se passe-t-il alors ?

Lancelot désobéit et se couche dans le lit. Mais pendant la nuit, le lit prend feu à
cause d’une lance enflammée qui arrive par le toit.

 On fera remarquer aux élèves l’une des qualités essentielles du chevalier : le


courage.

4) Qui Lancelot voit-il le lendemain matin ? Où se trouve-t-il ?

Lancelot, alors qu’il est en pleine conversation avec la jeune fille qui l’héberge,
aperçoit la reine Guenièvre par la fenêtre.

 On fera remarquer aux élèves que la fenêtre, qui est un endroit souvent utilisé
dans les scènes de rencontre amoureuse (cf Roméo et Juliette par exemple), est ici
traité de façon inversée : ce n’est pas la jeune fille qui est à sa fenêtre, mais le
jeune homme. C’est une inversion des codes traditionnels de la littérature
amoureuse.

5) Quel sentiment ressent Lancelot en voyant ce personnage  ? Relève une phrase


qui le prouve.
Lancelot est tout d’abord en extase devant la beauté de la reine dont on comprend
qu’il est amoureux : « il se mit à la fixer intensément et comme en extase »
(lignes 130 et 131 page 39).

6) Que tente de faire Lancelot lorsque le cortège est passé. Selon toi, pourquoi a-
t-il ce geste ?

Ensuite, Lancelot souhaite se jeter par le fenêtre car il a honte : « Sa vie est
désormais vouée à la honte , au désespoir et à l’opprobre » (lignes 144 à 146 page
40). Outre la honte, on peut trouver une autre motivation à ce désir de suicide :
en la voyant, il réalise qu’il ne pourra jamais l’aider. Les obstacles entre eux sont
bien trop nombreux : elle est la reine et lui un simple chevalier (obstacle social), il
est le vassal du roi Arthur à qui il doit respect et fidélité (obstacle moral).

 On fera remarquer aux élèves que Lancelot, comme tout héros, possède toutes
les qualités mais qu’il garde une dimension humaine. Il prend ici une dimension
humaine qui met en avant certaines faiblesses (même si elles ne sont que
passagères !). On pourra faire le parallèlle avec Ulysse notamment.

II) Travail oral + rédaction d’une définition

On fera bâtir des hypothèses de lecture sur le chevalier et ses valeurs à partir de
l’étude de ces 3 chapitres. Cela mènera à l’élaboration commune d’une définition du
chevalier. Elle mettra en relief :
- les valeurs chevaleresques : courage, dévouement, obéissance et foi en Dieu,
respect et fidélité envers le suzerain
- l’amour courtois : présence de la « fin’amor » qui pousse bien souvent le
chevalier à l’action. Les valeurs chevaleresques n’ont pas qu’un rôle militaire et sont
souvent mises au service de la conquête de la dame.

III) Schéma du château fort à compléter.

Voir manuels d’Histoire Géographie 5ième

5ième B Séquence 3 : Lancelot ou le chevalier de la charrette


Séance n°3 Confronter un texte en ancien français Supports : extrait du
Vocabulaire et sa traduction pour prendre chapitre 2 et extrait
Oral conscience de l’histoire de la langue de Yvain ou le
chevalier au Lion

Activité n°1

1) Ecoute attentivement le texte lu dans la cassette avec la prononciation médiévale.


(Cassette Audio accompagnant le manuel du professeur Belin 5 ième)

2) Voici maintenant le texte que tu as entendu. Fais au moins quatre remarques sur la
prononciation du XIIème siècle.

Dans cet extrait de Yvain ou le Chevalier au Vocabulaire :


Lion de Chrétien de Troyes, le chevalier
Calogrenant se présente à un paysan  : Quier : 1ère personne du présent du
verbe « quérir » = chercher
- Je suis, fet-il, un chevalier
Qui quier ce que trover ne puis ; Quis : participe passé du verbe
Assez ai quis, et rien ne truis ; « querir »
- Et que voldroies-tu trover ?
- Avanture por esprover Truis : 1ière personne du présent du verbe
Ma proesce et mon hardemant. « trover » = trouver
Or te pri et quier et demant,
Se tu sez, que tu me consoille Esprover : mettre à l’épreuve
Ou d’avanture ou de mervoille.
Hardemant : le courage

Activité n°2 
Voici un extrait du chapitre 2 de Lancelot dans la langue parlée au Xiième siècle :
l’Ancien Français :
Texte : Vocabulaire :

Li chevaliers a pié, sanz lance, Un charreton : un charretier (conducteur


de charrette)
Aprés la charrete s'avance
Por : au nom de
Et voit un nain sur les limons,
Deu : Dieu
Qui tenoit come charretons
Fere : faire
Une longue verge an sa main.
Einz : celui-ci
Et li chevaliers dit au nain:
Sor : sur
"Nains, fet il, por Deu, car me di
Mainer : mener
Se tu as veü par ici
Jusqu'à : d’ici
Passer ma dame la reïne." […]

Einz li dist: "Se tu viax monter


Sor la charrete que je main,

Savoir porras jusqu'a demain

Que la reïne est devenue."

Observons le texte en ancien français

1) Certains mots de ce texte en ancien français sont restés les mêmes en français
moderne (ils ont la même orthographe). Relevez-les.

2) À quels mots du texte correspondent les mots suivants: pied, tenait, vu, reine,
charrette ?Quelle remarque peut-on alors faire ?

3) Relève un mot qui n’existe plus du tout dans la langue d’aujourd’hui.

4) Proposez une traduction de ce texte.

5ième B

Séquence 3 Fiche synthèse de vocabulaire :


Séance 2 L’ancien français / L’histoire des mots

I) De l’ancien français au français d’aujourd’hui :

Le français est une langue romane c’est-à-dire qu’elle vient principalement du latin.
Celui-ci a donné naissance, vers le IXème siècle à l’ancien français. Il sera parlé jusqu’au
XIII ème siècle, puis deviendra ce que l’on appelle le « moyen français » , parlé jusqu’à
la fin du XVème siècle.

Mais à l’intérieur de l’ancien français il y avait différentes langues selon les régions (la
langue d’oïl, la langue d’oc, le champenois…)
En Ile de France, dans la région de Paris (centre du domaine royal) on parlait le francien.

Notre langue est donc bien une langue vivante, qui a évolué. En effet, les mots
subissent de nombreux changements selon les époques. C’est l’histoire des mots.

II) L’histoire des mots :


D’une époque à l’autre, et même encore aujourd’hui, la langue évolue sans cesse. On
trouve :

1°/ Des mots ayant disparu ou de sens vieilli :

Certains mots ont totalement disparu de la langue française, comme le mots « einz »
ou « onques »

D’autres ne sont plus employés que très rarement, souvent pour imiter la langue du
passé : on parle d’archaïsmes.
Ex : bailler, messire, félon…

2°/ Des mots ayant changé de forme :

Certains mots existent encore aujourd’hui mais ont changé de forme : ils ont changé
d’orthographe : fame/femme , mervoille/merveille

3°/ Des mots dont le sens a changé :

Certains mots ont totalement changé de sens au fil du temps.


Ex : une «faille » en ancien français signifie « un mensonge » alors qu’aujourd’hui c’est
une cassure, une fissure ou un point faible.

4°/ Des mots de sens plus fort qu’aujourd’hui :

Certains mots avaient un sens plus fort autrefois , souvent car ils étaient plus proches
du sens de leur racine latine.

Ex : aimable = « gentil » aujourd’hui


« digne d’être aimé » autrefois (plus proche du sens latin de
amare = aimer)

5°/ Des mots nouveaux :

La langue française invente sans cesse de nouveaux mots, appelés néologismes, pour
désigner de nouveaux objets ou de nouveaux actes : alunir, ordinateur, internet…

5ième B

Séquence 3 Fiche d’exercices de vocabulaire :


Séance n°3 L’histoire des mots
Exercice n°1 : Ces phrases comportent des archaïsmes. Relève-les puis cherche
leur sens en t’aidant du dictionnaire.

1) Il a voulu occire sa grand-mère.


2) Il a glissé et a failli choir sur les fesses.
3) J’ai cru ouïr un bruit dans le couloir.
4) Il a changé de vie et a décidé de se retirer au moutier.
5) Cette affaire s’est résolue sans coup férir.
6) Monsieur, veuillez découvrir votre chef devant une dame.
7) Adonques, je ne veux plus le trouver céans à mon retour.
8) Il nous a raconté sa vie avec moult détails.
9) Les condamnés se rendaient pieds nus, la hart au col jusqu’au gibet de
Montfaucon.

Exercice n°2 : Lis ce récit du Moyen-Age intitulé Le bachelier et le tavernier qui a


été traduit en français moderne, puis réponds aux questions.

Un bachelier de ce pays n’avait pour dîner, un certain matin, qu’un petit pain d’une
maille. Afin que le pain pût passer plus aisément, il alla au cabaret et demanda du vin
pour un denier. Le tavernier, homme grossier et bourru, après avoir rempli la mesure au
tonneau, vint présenter impoliment le hanap au pauvre gentilhomme. : il y versa le vin
avec tant de rudesse qu’il en répandit la moitié. Pour comble d’insolence, il ajouta :
- Vous allez devenir riche, sire bachelier, car vin répandu, c’est signe de bonheur.

(Le pauvre jeune homme se venge en éloignant le cabaretier et, profitant de son
absence, ouvre le robinet du tonneau. S’ensuit une bagarre et l’affaire est portée
devant le roi.)

- Sire, cet homme m’avait dit que le vin répandu portait bonheur et que j’allais
devenir riche, moi à qui il n’en avait fait perdre que la moitié d’une mesure. La
reconnaissance m’a rendu généreux et pour l’enrichir davantage je lui ai répandu
la moitié du tonneau.
Tous les gens du roi applaudirent à ce bon mot. Jamais, selon eux, n’avait été ouïe en
cette cour si bonne jonglerie.

a) Cette traduction contient des archaïsmes qui sont soulignés. Cherche le sens de
ces mots.
b) En faisant une phrase bien rédigée, explique pourquoi le traducteur les a
conservés.
c) Cherche l’origine du mot « dîner ». Quel repas désigne-t-il dans le texte ?
Comment appelait-on alors le repas du soir dans le passé ?

Exercice n°3 : Lis cette chanson du Moyen-Age intitulée Le rossignol et le vilain,


puis sa traduction en français moderne. Réponds ensuite aux questions.
En mai au douz tens novel En mai, au doux temps nouveau,
Que raverdissent prael, Quand reverdissent les prés,
Oï soz un arboisel J’entendis sous un arbrisseau
Chanter le rosignolet. Chanter le jeune rossignol.
Tant fet bon Il fait si bon
Dormir lez le buissonet. Dormir près du petit buisson.

a. Relève quatre mots qui n’ont pas changé de forme depuis le Moyen-Age.
b. Quels mots ont une orthographe différente mais sont reconnaissables ?
c. Relève un mot qui n’existe plus.

Exercice n°4 : Voici des mots qui ont changé de sens au fil des siècles. Dans les
phrases suivantes, ils ont le sens qu’ils possédaient dans l’ancien temps. Explique ce
qu’ils signifiaient à cette époque et leur sens d’aujourd’hui, en complétant ce
tableau.

1) J’ai poussé un cri de peur en voyant ce monstre : il est formidable.


2) Cet homme a été enchanté par Merlin.
3) Ce soir le ciel est fulgurant : cela fait un bruit infernal !
4) Ce récit est fabuleux : il n’y a rien de vrai à tout ce qu’il raconte !

Mot Sens autrefois Sens aujourd’hui


formidable

enchanté

fulgurant

fabuleux

Exercice n°5 : Donne le sens de ces néologismes et emploie chacun d’eux dans une
phrase.

Le téléthon – un smicard – un monospace – un modem – un vidéaste - un divix

5ième B Séquence 3 : Lancelot ou le chevalier de la charrette


Séance n°4  1) Reconnaître les valeurs du chevalier Support :
Lecture 2) Repérer un passage descriptif et Chapitre 6
argumentatif au sein d’un récit

Lecture analytique du passage des pages 65 à 70 (jusqu’à « lui disputer la reine »)


On établit oralement le schéma narratif du passage :
- Arrivée de Lancelot et de ses compagnons devant le pont
- La vue du pont déclenche la peur
- L’exploit de Lancelot
- L’arrivée dans le royaume de Gorre
- Lancelot est aperçu par Baudemagus et son fils qui est fou de colère.

1er axe de lecture : L’épreuve du chevalier

1) a. En quoi le Pont de l’épée représente-t-il un triple danger pour celui qui tente
de le franchir ? Cela vous semble-t-il réaliste ?
On peut dire que ce pont est un triple danger car il comporte trois difficultés
insurmontables : il est fait d’une épée tranchante, au-dessous coulent des « flots
tumultueux » auxquels nul ne pourrait réchapper. En outre, il est protégé par deux lions
à son extrémité, qui ne sont pas sans rappeler Cerbère, créature monstrueuse qui garde
les Enfers dans les récits de l’Antiquité.
On notera le caractère merveilleux de ce pont (en s’appuyant notamment sur les
figures des Lions qui ne sont en réalité qu’un enchantement). On soulignera la présence
de ce merveilleux dans les récits de chevalerie : il est là pour souligner et mettre en
valeur les qualités du chevalier qui parvient à braver des éléments surnaturels,
acquerrant ainsi une dimensions quasi-surhumaine.

b. Quel est le temps dominant dans les lignes 5 à 20 page 66 ? Quelle est sa
valeur ? Comment s’y prend donc le narrateur pour que le lecteur imagine bien ce
pont ?
On relève essentiellement des imparfaits de description (était constitué,
mesurait…). Pour que le lecteur s’imagine bien ce pont dangereux, le narrateur utilise
donc du discours descriptif qui s’insère à l’intérieur de la narration. Il sert à créer
l’atmosphère, à peindre le cadre de l’action.

2) Relevez les mots qui montrent que ce pont et les eaux qui coulent en-dessous
sont terribles.
On peut relever les mots : effrayant, eau profonde, sombre et perfide, ,
terrifiante, sinistre, détestable.
Le champ lexical est donc adapté à ce qui est décrit : tout est mis en place pour
insister sur le caractère infranchissable et effrayant de ce pont

3) Comment les compagnons de Lancelot réagissent-ils face à ces dangers ?


Les compagnons de Lancelot ont peur : « La vue de l’eau, du pont et des lions les
met dans un tel effroi qu’ils en tremblent de peur. »
On soulignera que les compagnons de Lancelot sont pourtant de valeureux
chevaliers. S’ils ont peur, cela ne sert qu’à accentuer le caractère insurmontable de
cette épreuve, afin de mettre Lancelot en valeur.
4) Que cherche à faire les compagnons de Lancelot ?
Ils tentent de le dissuader. Ils cherchent donc à le convaincre et utilisent donc
un discours argumentatif.

2ème axe de lecture : Lancelot, un vrai héros

1) Comment Lancelot réagit-il au discours argumentatif que lui tiennent ses


compagnons ? Comment expliquez-vous cette réaction ?
Lancelot rit : « leur répondit alors en riant » et refuse de les écouter. Il est
décidé à traverser ce pont. Cela met en avant des qualités qui en font un héros : la
détermination et le courage « Mieux vaut mourir que faire demi-tour. »)

2) Pourquoi se sent-il si sûr de lui ?


Lancelot est sûr de lui car il se sent protégé par Dieu : « Mais j’ai une telle foi en
dieu qu’il me préservera en tous lieux. » On soulignera l’importance de la foi dans le
comportement chevaleresque. Il y puise son courage et sa persévérance.

3) Qu’est-ce qui l’aide également à supporter cette épreuve ?


Lancelot est également guidé par l’Amour qui est ici personnifié : « mais Amour
qui le guide… (ligne 76) ».
On voit donc que le chevalier agit par amour, pour sa dame.

4) a. Relevez le champ lexical de la souffrance


blesser, s’estropier, souffrant le martyre, , douloureuse, blessant, coupures, douleur,
souffert, plaies

b. Comment Lancelot réagit-il à celle-ci ?


Lancelot supporte la douleur sans rien dire.

c. A quel personnage peut-on ici comparer Lancelot ?


Lancelot peut ici être comparé au Christ qui a souffert en silence.

6) Quelles sont les qualités du héros mises ici en valeur ?

Ce chapitre définit très précisément le comportement chevaleresque. La chevalerie


est un idéal de vie. Le chevalier possède un grand nombre de qualités physiques et
morales (force, courage, persévérance, maîtrise de soi, fidélité…) qu’il met au service de
sa quête. Il agit par fidélité à son suzerain et à sa dame. Il est à la fois un être guerrier
et un homme courtois, qui agit par amour. Il agit également grâce à sa foi en Dieu.
________

Rédaction de deux paragraphes de synthèse.

1er axe de lecture : Le pont de l’épée, une épreuve terrifiante


Dans ce passage, Lancelot arrive avec ses compagnons face au Pont de l’épée qui
se révèle être une épreuve dangereuse. En effet, le pont qui est présenté grâce au
discours descriptif est une épée tranchante au-dessus de flots tumultueux. En outre, il
est gardé par des lions illusoires que l’on peut comparer à Cerbère à l’entrée des Enfers.
Cet élément merveilleux rend le lieu plus effrayant et va mettre en valeur le courage de
Lancelot.
Cette épreuve effraie les compagnons de Lancelot qui sont pourtant de
valeureux chevaliers (« tremblent de peur », « effroi »)

2ième axe de lecture : Lancelot, l’incarnation des valeurs chevaleresques

Face à cette épreuve , Lancelot apparaît comme un héros. Il possède toutes les
qualités du chevalier.
Il fait preuve de courage, de détermination et de maîtrise de soi. En effet, il
n’écoute pas le discours de ses compagnons qui tentent de le convaincre de ne pas
essayer cette épreuve et ne ressent pas la souffrance, pourtant bien évoqué dans le
texte grâce au champ lexical de la douleur.
Il agit toujours par fidélité envers son suzerain, le roi Arthur, mais il est aussi guidé
par son amour (ses actions valeureuses servant à conquérir le cœur de Guenièvre)et sa
foi en Dieu.

________

On fera noter quelques définitions et points abordés dans cette lecture analytique :
 discours descriptif :
Forme de discours qui sert à décrire un lieu ou un personnage. Il est très
souvent inséré à l’intérieur du discours narratif.

 discours argumentatif :
Forme de discours dans laquelle le locuteur tente de convaincre son
destinataire.

 la présence du merveilleux dans les romans de chevalerie.

+ Synthèse :

Les valeurs chevaleresques

Le chevalier possède les qualités d’un ……………………………………………………. .


 Il a à la fois des qualités ……………………………………………. (Comme la …………………………) et
des qualités …………………………………….. (comme le ……………………………….., la
…………………………………,la …………………………………….. …).

 Il agissent pour réaliser des exploits …………………………………………. Et par …………………….


pour une dame.

5ième B Séquence 3 : Lancelot ou le chevalier de la charrette


Séance n°5  Reconnaître, analyser et utiliser les Support :
Grammaire fonctions sujet et attribut du sujet. Extrait du
chapitre 7

Texte support :

1) Lecture oralisée du passage

2) Travail sur l’objectif, le but étant de faire comprendre aux élèves que l’on étudie les
fonctions sujet et attribut du sujet en lien avec la figure héroïque : Lancelot,
personnage héroïque accomplit un grand nombre d’actions et se trouve donc souvent
en fonction sujet, de même on nous vantes ses qualités et par conséquent on utilise
souvent pour cela la fonction d’attribut

3) Travail d’observation :

 La fonction sujet :

 Son rôle :  rôle voix active/ Voix passive : « il le bouscule » l296, « Méléagant fut
maîtrisé » l 394
 Comment rechercher le sujet : « qui est-ce qui ? » « Qu’est-ce qui ? »
 déterminer l’accord verbe/sujet : « reviennent » l 299, « se rue » l294
 Correspondance fréquente entre le sujet et le thème/ reste de la
phrase et propos.

 Sa place :  sa place habituelle (antéposition)


 les cas d’inversion du sujet :
 en phrase interrogative : « Est-il convenable ? » l 379
 en proposition incise : « fit la reine » l 354
 dans une phrase commençant par un adverbe : « aussi commence-t-il 
à lui dire » l 354
 dans une phrase commençant par un C.C (pas d’occurrence ici)
 Sa nature :  natures présentes dans le texte : nom, GN, pronom
 par réécriture : verbe à l’infinitif, proposition subordonnée

 « […] cherche à lui échapper » ligne 310  « s’échapper est le souhait de Méléagant »
 « Tous ici nous savons sans l’ombre d’un doute qu’il l’a emporté sur toi.»  Que
Méléagant est le perdant est évident pour le roi et ceux qui se trouvent là.

 Sa répétition : Parfois, le sujet est repris par un pronom pour insistance ou pour que
le lecteur suive bien de qui il est question.

« Ainsi Lancelot faisait-il reculer et avancer son adversaire » : l 320

 Sa non-expression : Le sujet n’est pas exprimé lorsque le verbe est au mode


impératif.
« Faites-lui grâce »  ligne 349

 La fonction attribut du sujet :

 Son rôle : Indiquer une qualité du sujet : « son fils est épuisé » ligne 330

 Sa construction :  Il complète le sujet par le biais d’un verbe attributif. Il


appartient donc au GV.
 travail sur les types de verbes attributifs :
 verbes d’état : être, paraître, sembler, passer pour…
 certains verbes intransitifs ( de CO) : partir, revenir,
tomber, naître, mourir…
Ex : Elle tomba malade.

 Sa nature :  un adjectif qualificatif : « il en est conscient » l 289


 un participe passé : « son fils est épuisé »
 un nom ou un GN avec ou sans déterminant : Lancelot est chevalier
un chevalier
 un pronom : Il l’est.
A un verbe à l’infinitif ou un groupe à l’infinitif introduit par « de » :
Son souhait est de tuer Méléagant.

4) Fiche synthèse 
5) Exercices : Fiche polycopiée.

5ième B

Séquence 3 FICHE SYNTHESE DE GRAMMAIRE :


Séance n°5 La fonction sujet
I) LA FONCTION SUJET :

Le sujet est une fonction, c’est-à-dire un rôle occupé par un mot ou un groupe de mots
dans la phrase.

1) A quoi sert le sujet et comment le reconnaître ?

· C’est un élément essentiel du discours. Il commande l’ ………………… du ………………… en


………………………… et en …………………………….. .

Ex :

· A la voix …………………., il indique qui fait l’action exprimée par le verbe d’action ou qui
est dans l’état indiqué par le verbe d’état.

Ex :

A la voix ………………… , il indique qui subit l’action exprimée par le verbe.

Ex :

· Pour le trouver, on pose la question …………………………. ou ………………………….. .

2) La place du sujet dans la phrase :

· En général, il se trouve …………………. le verbe.

· Dans certains cas, il peut se trouver ………………….. le verbe. On dit alors qu’il est

……………………… .

C’est le cas :

- dans beaucoup de phrases …………………………….. :


- après certains …………………. ( ………….. ; …………….. etc) :
- quand la phrase commence par un ………………….. ………………………. :
- dans une proposition ………………….. qui indique quel personnage parle dans un
………………….. :

· Lorsque la phrase est au mode ………………………………….., le sujet n’est pas


……………………………………

Ex :
· Parfois le sujet est ………………………………… par un pronom, souvent pour insister.
Ex :

3) La nature du sujet :

Le sujet peut être :

- un ………………… ou un ………………. :
- un …………………………. :
- un …………………….. à l’………………………. ou un groupe ……………………. :
- une ………………………………….. ………………………………………….. :

II) LA FONCTION ATTRIBUT DU SUJET :

1) Son rôle et sa construction :

· Il exprime une …………………………………………. ou une ………………………………………….. du


……………………… .

· C’est un élément du groupe ………………………………… car il complète le sujet par


l’intermédiaire d’un ……………………………………….. .

Ex :

· Les verbes qui introduisent l’attribut du sujet sont appelés verbes


……………………………………. .
ce sont : - les verbes d’……………………………… :

- certains verbes …………………………………… (qui n’acceptent pas de C d’objet) :

2) Sa nature :

L’attribut du sujet peut être :


- un ………………………………. ……………………………………….. :
- un ……………………………… ……………………………………….. :
- un …………………………. Ou un …………… avec ou sans ……………………………………….. :
- un verbe à l’……………………………………… ou un ……………………….. ……………………………….. :
- un …………………………………………………. :

5ième B
Séquence 3 Fiche d’exercices de grammaire :
Séance n°5 Les fonctions sujet et attribut du sujet

Exercice n°1 : Lis ce texte. Relève le sujet de chaque verbe souligné puis donne sa
nature grammaticale.

Perceval arrive chez la dame qui vit hors du monde. Elle se prépare pour la nuit.
« Qui êtes-vous, demande-t-elle ?
- Je suis Perceval le gallois. J’appartiens à la maison du roi Arthur et je suis
chevalier de la Table Ronde. »
La femme appelle alors ses gens. Elle leur ordonne d’ouvrir au chevalier et de le servir
du mieux qu’ils peuvent. Ceux-ci lui obéissent.
Le lendemain matin, Perceval demande :
« Dame, donnez-moi, je vous prie, des nouvelles du chevalier à l’écu blanc marqué d’une
croix qui passa hier. […]
- Il faut que vous sachiez que trois chevaliers seulement acquerront toute la gloire
de la quête du Graal, que tous vos compagnons et vous-même avez entreprise. L’un sera
le chevalier à l’écu blanc que vous cherchez. Vous serez le deuxième et le troisième sera
Bohor, le cousin de Lancelot. Que vous mouriez avant d’avoir acquis cette gloire serait
grand dommage. Or vous périrez, soyez-en sûr, si vous joutez contre ce chevalier.
Combattre contre lui serait dangereux : il n’est autre que Galaad, le chevalier Désiré. »

d’après François Johan, La quête du Graal

Exercice n°2 : Dans ces phrases, les sujets soulignés sont inversés. Explique
pourquoi.

1) En ce temps-là vivaient des chevaliers.


2) Peut-être vaincra-t-il Méléagant.
3) A quelle époque vécut Chrétien de Troyes ?
4) Venez ce soir, dit la reine, je vous attendrai.
5) A ce moment là arrivèrent deux chevaliers armés de pied en cap.
6) Avez-vous des nouvelles de la reine Guenièvre ?

Exercice n°3 : Complète les pointillés par des sujets dont la nature t’es donnée
entre parenthèses.

1) …………………………………………………………………………………….. (proposition subordonnée) est la


condition que le nain impose à Lancelot.
2) ………………………………………………………………………… (GN) rencontre Lancelot dans la forêt.
3) Lancelot écarte les barreaux et ………………….. (pronom personnel) entre dans la
chambre de la reine.
4) ……………………………………………………………………………... (groupe infinitif) est un devoir du
vassal.
5) Lancelot pense que …………………………………….. (verbe à l’infinitif) est son devoir.
6) Le roi Arthur souhaite que ……………………………………………. (GN) soit retrouvé.

Exercice n°4 : Complète les pointillés par des verbes attributifs. Tu ne peux pas
utiliser deux fois le même.

1) Le roi Arthur ……………………………………. inquiet car Méléagant emmène la reine.


2) Lancelot ………………………….. en extase car il a vu la reine.
3) Lancelot ……………………………………… courageux et le …………………………………… toujours.
4) Lancelot ………………………………………………… le meilleur chevalier du monde.
5) Méléagant …………………………………….. hargneux, même lorsqu’il a perdu le combat.

Exercice n°5 : Donne la nature grammaticale (N) et la fonction grammaticale


précise (F) des mots ou groupes soulignés.

1) Lancelot paraît désespéré de ne pas voir la reine.


2) Arrive alors Méléagant, désireux de tuer Lancelot.
3) Vaincre son adversaire est l’unique but de Méléagant.
4) Courageux, Lancelot l’est vraiment.
5) La cour est à Camaalot, autour du roi Arthur.
6) La reine semble amoureuse de Lancelot.
7) Le chevalier meurt déshonoré.

5ième B Séquence 3 : Lancelot ou le chevalier de la charrette


Séance n°6 ²Savoir accorder le verbe avec son Supports : Phrases du
Orthographe sujet roman et d’après le
roman

Dans chacune de ces phrases, complète les pointillés en accordant les verbes
convenablement. Au préalable, souligne le sujet de chaque verbe.

u Sans plus tarder, les combattants f………….. alors reculer les spectateurs.

Règle n°1 :

v Le roi dit à Méléagant : « Crai………-tu de lui rendre la reine ? »

Règle n°2 :
w · Lancelot ne v……… pas perdre ce combat.
· Lancelot, en entendant son nom, se retourn………. .
· Ces mots, Lancelot les enten…………….. .

Règle n°3 :

x Ils éperonn………. et se heurt……….. de leurs lances.

Règle n°4 :

y Son heaume et son écu lui all……….. à ravir.

Règle n°5 :

z Beaucoup de spectateurs assist………….. au combat

Règle n°6 :

{ Une foule de gens assist………….. au spectacle.

Règle n°7 :
| Aucun ne v…………. pardre le combat : chacun souhai………… gagner.

Règle n°8 :

} Les écus, les lances, les heaumes, rien ne résist……… .

Règle n°9 :

Exercices : Cahier d’activités du BLED 5ième

5ième B

Séquence 3 Evaluation:
Séance n°6 Dictée

Lancelot du lac, enlevé à ses parents , le roi Ban de Benoïc et la reine Hélène, a été
élevé par la fée Viviane. Le voici seul dans une forêt.
Méthode de la dictée : pour chaque verbe en gras, on donnera aux élèves l’infinitif
du verbe et le temps auquel ils doivent le conjuguer.

Ce jour-là, il faisait très chaud, et à cause de la chaleur, il descendit de son cheval, ôta
la selle et l’attacha à un chêne. Il alla ensuite s’étendre près d’une rivière, là où
beaucoup d’herbe pousse, et s’endormit rapidement. A ce moment-là arrivèrent des
veneurs du roi qui chassaient un loup qu’ils avaient poursuivi dans la forêt. Celui-ci vint à
la source pour boire, fatigué d’avoir été longuement poursuivi par les chasseurs. Tous les
chasseurs s’approchèrent de la source et tous préparèrent les arcs mais aucun ne
remarqua Lancelot. Le loup fit alors un petit bond en avant, et le coup atteint
violemment Lancelot à la cuisse gauche, si fortement que le fer de la flèche et une
grande partie de la hampe la traversèrent.

D’après La mort du roi Arthur, récit anonyme

5ième B Séquence 3 : Lancelot ou le chevalier de la charrette


Séance n°6 ² CORRECTION DE LA DICTEE Supports : Texte
Orthographe d’après La mort du roi
Arthur + copies des
élèves

Activité n°1 : Sur ta copie, corrige les fautes d’accord entre le verbe et le
sujet.

Activité n°2 : Orthographe lexicale :

1) Réécris ces mots de la dictée convenablement.

La chaleure : ……………………………………….. atacher : …………………………………………..

La foret : ……………………………………………… boir : …………………………………………………

Atindre : ………………………………………………. un veneure : …………………………………….

2) Souligne les fautes et corrige-les :

Il alla ensuitte s’étendre prêt d’une rivière : ………………………………… ; …………………………………

Leçon : Voici une liste de 30 mots invariables à apprendre :

Assez sitôt durant autant très


chez aussitôt maintenant pourtant naguère
mais bientôt avant près derrière
jamais tantôt auparavant exprès dans
désormais pendant dorénavant après dedans
Tôt cependant devant auprès sans

Activité n°3 : Tous / tout / toute / toutes : Réécris cette phrase de la dictée
convenablement.

 Tout les chasseurs s’approchèrent et tout préparèrent les arcs. :

 ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Reformulons la règle : (à compléter au stylo rouge)


 Lorsqu’il est suivi d’un nom ou GN , tout est un …………………………………………….. (plus
précisément un ……………………………….. …………………………………………..) : il s’accorde en
genre et en nombre avec le nom.

Ex :

 Lorsqu’il remplace un nom ou un GN, tout est un …………………………. …………………………….


Et il prend logiquement le genre et le nombre du nom qu’il remplace.

Ex :

 Lorsqu’il est suivi d’un adjectif qualificatif, tout est un …………………………………… et


est alors …………………………………….., sauf quand l’adjectif qualificatif est féminin et
commence par une consonne ou un h aspiré.

Ex :

Rappel sur le h aspiré : Pour reconnaître un H aspiré, on peut mettre les


déterminants le/la devant le nom et on ne fait pas la liaison au pluriel.

Ex : L’hélicoptère ce n’est pas Le hibou C’est un


Les_hélicoptères un h aspiré Les hiboux h aspiré

Exercices d’application : Cahier du BLED pages 26 et 27

Activité n°4 : Les adverbes en –ment : Souligne les fautes et corrige-les.

Il s’endormit rapidemment :……………………………………………….

Fatigue d’avoir été poursuivi longemment : ………………………………………………….

Le cou atteint violament Lancelot : ………………………………………………………

Reformulons la règle : (à écrire au stylo rouge)


 Pour former un adverbe en –ment, on prend l’adjectif, on le met au ………………………
(sauf s’il a la même orthographe) et on ajoute …………………. .

Ex :

 Pour les adverbes qui se forment sur des adjectifs en …………. Et …………… :
 on garde bien la ………………………………………… de l’adjectif, même si cela se prononce
différemment.
 On double le ……….
Exercices d’application : Cahier du BLED pages 24 et 25

Evaluation formative : (après le corrigé de dictée)

Nom : …………………………………………….. Date :

5ième B

Séquence 3 Evaluation d’orthographe :


Séance n°6

Vérifions que tu as bien revu les règles étudiées lors du corrigé de dictée et que
tu as bien appris à orthographier les mots étudiés.

I) Réécris correctement ces mots : /2 points

La challeure  : ……………………………………………. La forraie : ………………………………………………………

Atindre : ………………………………………………………... boirre  : …………………………………………………

II) Ecris les vingt mots qui vont t’être dictés : /5 points

---------------------- ---------------------- ---------------------- ----------------------

---------------------- ---------------------- ---------------------- ----------------------

---------------------- ---------------------- ---------------------- ----------------------

---------------------- ---------------------- ---------------------- ----------------------

---------------------- ---------------------- ---------------------- ----------------------

III) Complète les pointillés par tous / tout / toute / toutes: /5 points

1) ………………les Bretons sont inquiets devant cette mer ……………….. agitée.


2) Ces maisons ………………. blanches sont présentes dans ……………. les pays du sud.

3) Nous irons ………………. à Paris.

4) Ces arbres sont ……………… tordus donc ………………….. seront taillés cette semaine.

5) Ces herbes sont …………………. humides.

6) Leurs visages sont ………………. ridés.

7) ……………….les filles de la classe ont les cheveux courts.

IV) Donne l’adverbe que l’on peut former à partir de chacun de ces adjectifs
qualificatifs. /8 points

parfait prudent

courageux léger

atroce vaillant

lourd affreux

bruyant étonnant

net clair

insolent évident

élégant fort

5ième B Séquence 3 : Lancelot ou le chevalier de la charrette


Séance n°7 1) Mettre en parallèle des récits de combat pour Support :
Lecture / dégager les caractéristiques du héros Extraits des
Vocabulaire / chapitres 5 , 7
2) Etudier le vocabulaire de l’armement du
Lecture de et 13 +
chevalier
l’image enluminure
3) Repérer les valeurs chevaleresques mises en
page 77
place dans une image médiévale

Textes étudiés :
1) Chapitre 5 : de « Le chevalier de la charrette lui répondit » (page 55) à
« en échange de votre pardon » (page 59).
2) Chapitre 7 : de « Le roi lui a alors promis » (page 78) à « pour le frapper
autant qu’il le peut. » (page 89)
3) Chapitre 13 : (fin du roman)

Questionnaire pour comparer les scènes de combat  :

1er axe de lecture : Les préparatifs du combat

1) En lisant attentivement ces deux extraits, relève tous les éléments qui
composent l’armement des chevaliers.
2) Quelle est la fonction de chacun de ces éléments ?
3) En quoi peut-on dire que cet armement met Lancelot en valeur ?

2ième axe de lecture : Le déroulement des combats

1) Où les combats ont-ils lieu ? En présence de qui ?


2) Pour chacun de ces combats, quelles sont les quatre étapes que l’on retrouve à
chaque fois ?
3) Relevez dans ces extraits les champs lexicaux de la violence et de la rapidité
sous forme d’un tableau.
4) Relève une expression qui montre la violence avec laquelle se brisent les lances.
Comment s’y prend l’auteur pour que le lecteur comprenne bien cette violence ?
5) Relève des expressions qui montrent que le narrateur passe certains moments
sous silence.
6) Pourquoi utilise-t-il ce procédé  selon vous ?

3ième axe de lecture : Les qualités du combattant et la mise en valeur de Lancelot

1) Quelle sont les qualités essentielles des chevaliers présentées dans ces
passages ?
2) Qu’est-ce qui donne une force prodigieuse à Lancelot ?
3) Relève une ou deux expressions qui montrent que les qualités de Lancelot sont un
peu exagérées.
4) En quoi Lancelot est-il supérieur à ses ennemis ?

+ Travail de vocabulaire sur l’armement du chevalier : schéma à compléter

+ Travail sur l’enluminure qui se trouve dans le manuel « A mots ouverts » 5ième page 77 :
les questions proposées par le manuel sont un bon travail de synthèse.

+ Synthèse sur les caractéristiques de la tonalité épique :


La tonalité épique :

La tonalité épique racontes les ……………………………………… ………………………………………………


d’un
……………………………….  ou d’un groupe …………………………………. .

Pour bien insister sur ces exploits, la tonalité épique :

1) déforme et amplifie la réalité pour cela elle utilise plusieurs procédés :

 la figure de style de la …………………………………….. :

C’est une figure de style qui consiste à comparer deux éléments pour mettre en
valeur leur point commun.

Elle comporte deux éléments : - Le ………………………………………. : ce que l’on compare


- Le ………………………………………. : ce à quoi l’on compare
- L’outil de ………………………………….. :

· la figure de style de la …………………………………….. :


C’est une comparaison à laquelle on a retiré l’ ………………………………. De
…………………………………. .Cela rend l’image plus élégante. 

 la figure de style de l’………………………………………. :

C’est une figure de style qui consiste à ……………………………………. quelque chose pour
bien le faire comprendre au lecteur.

5ième B

Séquence 3 Fiche d’exercices  :


Séance 7 La comparaison / La métaphore / L’hyperbole
_________________________________________________________________

Exercice 1 : Dans ces phrases qui comprennent des comparaisons, souligne le
comparé en bleu, le comparé en rouge et entoure l’outil de comparaison.

1) Tel une véritable forêt vierge, son jardin est impénétrable.


2) Le soleil se levait à l’horizon, pareil à un large disque de feu.
3) Semblables aux fantômes qui hantent les châteaux la nuit, cet homme se réveille
toutes les nuits à minuit.
4) Sophie, ainsi qu’une furie, pénétra dans le magasin et demanda à voir le patron.
5) Son mensonge était gros comme une maison.
6) Ses yeux étaient d’un bleu comparable à celui de la mer.
7) Mon chat ressemble à une grosse boule de poils.
8) Il était plus pâle qu’un mort.

Exercice 2 : Complétez ces pointillés en restituant les comparés ou les comparants
manquants. Vous retrouverez ainsi des expressions.

……………………………….. comme une image / sale comme ……………………………………….. / ……………………..


comme un âne / ……………………………………… comme une pie / muet comme une …………………………/
………………………………. comme Artaban / fort comme …………………………………..

Exercice 3 : Dans ces phrases, souligne en rouge les comparaisons et en noir les
métaphores.

Ce chat est doux comme de la soie. – La plainte du vent affole les bêtes. – Dans ce
placard, il y a des régiments de tasses et de verres. – Ce livre, long comme un fleuve, est
passionnant. – Dans son thé, elle met un nuage de lait. – Les nuages ressemblaient à de
grosses balles de coton. – Un rideau de pluie s’abat sur la ville.- Tels le blé, ses cheveux
sont blonds.

Exercice 4 : Réécris ces phrase qui comportent des comparaisons en en faisant des
métaphores.
Ex  : Pierre est doux comme un agneau  Pierre est un véritable agneau
Pierre a la douceur d’un agneau.

1) Méléagant est féroce comme un lion.


2) Les yeux de Lancelot brillent, tels des étoiles, lorsqu’il voit Guenièvre.
3) Cette demoiselle est triste comme une tombe.
4) Lancelot est rapide comme l’éclair lorsqu’il se bat.

Exercice 5 : Souligne les hyperboles dans ces phrases.


1) On a une tonne de devoirs à faire pour demain.
2) C’est ignoble de lui dire que tu n’aimes pas son blouson.
3) Je viens d’écrire la rédaction la plus géniale de toute l’humanité.
4) Paul a abattu un travail digne d’un titan.
5) Dans ce collège , c’est une vraie prison et on fait un vrai travail d’esclaves.

5ième B Séquence 3 : Lancelot ou le chevalier de la charrette


Séance n°8  1) Etudier une scène de combat dans un film Support : Le
Lecture de et la comparer avec celles étudiées dans le combat entre
l’image roman Lancelot et
2) Acquérir du vocabulaire pour analyser un Méléagant dans
extrait de film Lancelot de
Jerry Zucker

Regarde attentivement l’extrait du film et les arrêts sur image pour


répondre à ces questions :

I) Avant le combat :

1) Dans quelle situation Guenièvre et Lancelot se trouvent-ils avant le


combat ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

2) Quelle attitude Lancelot garde-t-il cependant face à Arthur ? Pourquoi ?


Comment cela est-il mis en valeur par le réalisateur et le caméraman ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

3) Quel événement vient interrompre la scène ? A quel moment ?


…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

II) Le combat de Lancelot contre Méléagant :

1) Quel événement pousse Lancelot à se battre contre Méléagant ? A quelle


étape du récit d’un combat cela correspond-il ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
2) Au début, ne voit-on que le combat de ces deux chevaliers ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

3) Quels plans et quels mouvements de caméras sont ensuite utilisés pour


centrer l’action autour de ces chevaliers ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

4) Lancelot est-il toujours en position de force ? Pourquoi ? Comment s’y


prend le réalisateur pour le montrer ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

5) Comment s’y prend le réalisateur pour mettre en valeur la victoire de


Lancelot ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

III) Du roman de chevalerie au film :

1) Quels points communs et quelles différences peux-tu remarquer entre les


scènes étudiées dans le roman et cette scène de combat ? Relève-les dans
ce tableau.
Points communs Différences

Synthèse : Les plans au cinéma

Evaluation sur l’analyse filmique :

Nom : ………………………………………………….. Date :

5ième B

Séquence 3 Evaluation formative


Séance n°8

Voir celle proposée dans ma séquence sur Matilda, également en ligne

5ième B Séquence 3 : Lancelot ou le chevalier de la charrette


Séance n°9  Comprendre que la figure du chevalier est Support :
Lecture de encore présente dans notre culture Différents
l’image supports
iconographiques

Voici quelques documents contemporains qui utilisent l’image du chevalier.


Analysons-les.

Document 
1) A quel type de document as-tu affaire ?
2) Comment le prince est-il mis en valeur sur cette image ?
3) L’attitude du chevalier est-elle hostile ? A ton avis, pourquoi ?

Document 
1) A quel type de document as-tu affaire ?
2) Quelle est la particularité du personnage représenté ? Semble-t-il
sympathique ?
3) Que peut-on supposer de son passé ?
4) Pourquoi, selon toi, a-t-on ici employé l’image du chevalier ?

Document 
1) A quel type de document as-tu affaire ?
2) A quelle scène typique du roman de chevalerie a-t-on affaire ? Qui sont
les adversaires ? A quoi les reconnaissez-vous ?
3) Quels éléments de ces personnages sont empruntés à l’image du chevalier
médiéval ?
4) Quels éléments montrent cependant qu’il s’agit d’une autre époque ? A quel
genre a-t-on alors affaire ?

Document 
1) A quel type de document a-t-on affaire ?
2) A quelle époque appartient la voiture ? Et les personnages ? Que peut-on
donc dire de la situation ? Quel ton donne-t-elle à la scène ?
3) Les deux personnages sont-ils habillés de la même façon ? Pourquoi ?
4) Quels éléments de l’armement du chevalier retrouves-tu ici ?

NB : Vous trouverez ces documents dans le manuel BELIN 5ième :


Doc 1 : Illustration des paquets de biscuits « Prince »
Doc 2 : Illustration pour le jeu « Médiévil » (Playstation)
Doc 3 : Photo extraite du film « La menace fantôme »
Doc 4 : Photo extraite du film « Les visiteurs »
5ième B

Séquence 3 Evaluation de lecture cursive :


Odile Weulersse, Le chevalier au bouclier vert

Réponds à ces questions en faisant des phrases.

I) Questions obligatoires :

1) Qui Thibaut de Sauvigny sauve-t-il des mains de deux brigands ?

2) Comment le comte de Montcornet le récompense-t-il pour cet acte de


bravoure ?

3) Qui veut épouser Eléonore ?

4) Pourquoi Thibaut devient-il un chevalier errant ?

5) Que donne la magicienne Hadelize à Thibaut ?

6) Qui est Barnabé ? Et Torticolis ?

7) Après s’être distingué au tournoi, de qui Thibaut devient-il le vassal ?

8) Qui jette Raoul du haut du donjon ? Pourquoi ?

9) Pourquoi Thibaut emmène-t-il Eléonore chez la fée Hadelize ?

10)En quoi se déguisent Eléonore et Finette pour s’enfuir de Blois ?

11)Qui les dénonce ? A qui ?

12)Pourquoi Foulque de Montcornet et Gascelin de Blois assiègent-ils la ville de


Chartres ?

13)De qui Thibaut va-t-il demander l’aide à Paris ?

14)Suite à la bataille, que deviennent Foulque de Montcornet et Gascelin de


Blois ?

15)Qu’arrive-t-il à Rosamonde ?
16)Qui est fait comte de Blois ? Par qui ?

17)De qui célèbre-t-on finalement le mariage ?

18) Quels points communs trouves-tu entre Lancelot et Thibaut ? Réponds en un


paragraphe et en donnant au moins deux points communs.

II) Questions bonus :

1) Quel âge a Thibaut au début du roman ?

2) Quel est le nom de l’épée de Thibaut ? Pourquoi s’appelle-t-elle ainsi ?

3) Quel est l’objet qui a la couleur « de la jeunesse et de l’audace » ?

4) Combien d’adversaires Thibaut affronte-t-il lors du tournoi ?

5) Quel est le nom de la forêt merveilleuse ?

5ième B

Séquence 3 EVALUATION FINALE : 1ière partie


Chevalerie et amour courtois :
« Lancelot ou le chevalier de la charrette »

I) Une œuvre, un auteur  :

1) Qui est l’auteur du roman Lancelot ou le chevalier de la charrette ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

2) Le roman tel que tu l’as lu est une traduction. En quelle langue fut rédigé le
roman à l’origine ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

3) Pourquoi peut-on dire que cette œuvre est à la fois un roman de chevalerie
et un roman d’amour courtois ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

II) A propos du schéma narratif et du schéma actantiel  :

1) Quel événement déclenche les aventures de Lancelot ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

2) Quel personnage va compromettre la réputation de Lancelot ? Pourquoi ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

3) Quelle est la quête de Lancelot ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

4) Cite deux épreuves que doit surmonter Lancelot avant de pouvoir réaliser sa
quête.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

5) Cite deux adjuvants de Lancelot ? En quoi l’aident-ils ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

6) Cite deux opposants de Lancelot (sous forme d’une phrase).


………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

7) Cite trois raisons pour lesquelles on peut dire que Lancelot incarne les
valeurs d’un parfait chevalier. Rédige un paragraphe en utilisant ces mots
pour introduire chaque raison (tout d’abord, de plus, enfin)

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

III) L’époque médiévale  :

1) Qui est Arthur par rapport à Lancelot ? Comment appelle-t-on alors le


statut de Lancelot par rapport à Arthur ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

2) Complète ces phrases à l’aide des mots manquants :


Lancelot et Gauvain appartiennent à un groupe appelé les …………………. de …..
……………….. …………………… . Ils sont à la recherche du …………… qui est le
……………… dans lequel serait conservé le ……………. Du …………… .

3) Dans beaucoup de romans de chevalerie, le héros se retrouve dans un


château fort.
Voici le schéma d’un château fort. A quelle partie correspondent les chiffres
placés sur le schéma ?

1. …………………………………………………
2. ………………………………………………… Schéma extrait du manuel
3. ………………………………………………… « Textocollège »
4. …………………………………………………
5. …………………………………………………
6. …………………………………………………
7. …………………………………………………

4) Qu’est-ce qu’un destrier ? C’est ……………………………………………………………………………………


5) Qu’est-ce qu’un palefroi ? C’est ……………………………………………………………………………………
6) Cite deux armes offensives du chevalier : …………………………. ; ……………………………….
7) Cite deux armes défensives : ……………………………………….. ;
…………………………………………….

IV) Le ton et le style des récits de chevalerie  :

1) « Mais Raison qui s’oppose à Amour, lui ordonne de se retenir de monter sur
la charrette. » Pourquoi les mots Amour et Raison prennent-ils une
majuscule dans cette phrase ? Comment appelle-t-on cette figure de style ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

2) Voici un extrait d’un autre roman de Chrétien de Troyes intitulé Perceval.


Lis-le puis réponds aux questions.

Mais ils eurent tôt fait de se remettre en selle et de se précipiter l’un contre
l’autre. Le bruit fut tel que même Dieu en colère n’en aurait point fait autant.
Sans paroles inutiles, ils éperonnent de plus belle et s’affrontent tels deux
bêtes sauvages. Là, il semble qu’ils ont la force des Titans tant le combat est
acharné.
a. Quelle est la figure de style utilisée dans la première phrase
soulignée ? ………………………………………………………………………………………………………………

b. Quelle est celle utilisée dans la seconde phrase soulignée ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………….

c. Quelle est la figure de style utilisée dans la phrase encadrée ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………….

d. Pourquoi peut-on dire que dans cet extrait, comme dans tous les
récits de chevalerie, le ton employé est le ton épique ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

5ième B

Séquence 3 EVALUATION FINALE : 2ième partie


Chevalerie et amour courtois :
« Lancelot ou le chevalier de la charrette »

Devoir d’expression écrite :

Voici le début et la fin d’un récit dans lequel Perceval, chevalier de la Table
ronde, affronte Anguingueron. Celui-ci a assiégé le château de la belle
Blanchefleur, chez qui Perceval a trouvé l’hospitalité.Il exige désormais que
Perceval quitte le château afin de posséder la jeune femme.

Mais il manque deux étapes de ce combat : le combat à cheval et celui à


terre.
A toi de les écrire en faisant un paragraphe pour chacune d’elles. Tu devras
donner à ton texte la tonalité épique et tu devras y utiliser :
- une comparaison soulignée en vert.
- une hyperbole soulignée en rouge
- une métaphore soulignée en noir.

Texte : Le début et la fin du combat entre Perceval et Anguingueron (cf Etonnants


classiques)

Vous aimerez peut-être aussi