Vous êtes sur la page 1sur 10

HUIT ÉTAPES POUR REÇEVOIR UNE REPONSE DE DIEU

Voici quelques suggestions pratiques concernant l'appropriation de


la foi. "Dieu ne fait pas acception de personnes." Ne vous
aventurerez-vous pas sur les promesses de Dieu? Ne pouvez-vous
pas, en tant que chrétiens, vous aventurer sur ses promesses dans
de nouveaux domaines de foi et de bénédictions? Ne pouvez-vous
pas vous aventurer et escalader les hauteurs vers des terrains plus
élevés? Êtes-vous si craintif - si dépourvu de courage réel que vous
ne pouvez pas suivre les promesses de Dieu et risquer tout sur sa
fidélité?

Peu importe si Pierre a sombré un instant sous les vagues, il avait


au moins le courage de «s'aventurer». Allons-nous toujours rester
dans les mêmes petites limites circonscrites?

Si nous ne nous aventurons pas et ne mettons pas Sa Parole à


l'épreuve, nous ne saurons jamais ce qu'Il entend par «les choses
grandes et puissantes» dont Il parle à Jérémie 33: 3,
«Invoquez-moi, et je vous répondrai, et je vous montrerai de
grandes et puissantes choses que vous ne savez pas." Sa Parole dit
qu'Il vous conduira "dans une grande place"; Il "vous montrera une
nouvelle chose". Mais vous dites: "Comment puis-je avoir cette foi
pour vaincre? Comment puis-je m'approprier ces promesses?
Comment puis-je les prouver?"

Nous vous donnons, très brièvement, dans les pages suivantes,


quelques suggestions pratiques sur «Comment obtenir des choses
de Dieu».

Premièrement: Commencez avec un cœur pur

Il est bien entendu, en obtenant des choses de Dieu, que le cœur


doit être juste. Tout péché non confessé dans la vie entravera la foi.
Tout ce qui n'est pas cédé à Dieu viendra devant vous et vous
accusera puissamment dans un certain temps de test.
Ne laissez pas cela vous décourager, car Dieu ne demande pas la
perfection. Il demande seulement que nous mettions notre volonté
de son côté; que de tout notre cœur, nous faisons de notre mieux.

C'est là que tant de gens trébuchent et disent: "Ah, je ne suis pas


assez bon; d'autres peuvent être dignes, mais je ne le suis pas." Et
pourtant, dans leur cœur, il y a un désir profond de faire le bien et
un grand désir de plaire au Seigneur.

C'est tout ce qu'il demande; un abandon parfait, un abandon


entier; que tout soit sur l'autel; alors Il fera le reste.

Crions, comme David jadis: «Crée en moi un cœur pur, ô Dieu, et


renouvelle en moi un esprit juste». «Sondez-moi, ô Dieu, et
connaissez mon cœur; éprouvez-moi, et connaissez mes pensées.

Deuxièmement: Préparez-vous soigneusement - Engagez des


promesses

Il est absolument nécessaire lorsque nous demandons quelque


chose à Dieu, que nous ayons l'autorité de Sa Parole sur laquelle
nous appuyer. Nous devons saisir ses promesses et non seulement
les mémoriser, mais les enfoncer profondément dans nos cœurs -
enracinées dans nos êtres. Nous devons trouver l'autorité dans la
Parole de Dieu, et alors la foi viendra d'elle-même.

Vous ne pouvez jamais avoir foi en quoi que ce soit si vous n'êtes
pas sûr que Dieu vous a donné le pouvoir de le demander; il serait
donc impossible de trop insister sur la nécessité de mémoriser
certaines des ces précieuses promesses. En voici quelques-unes qui
ont gardé de nombreux guerriers de la foi pendant des années à
tenir ferme.

Voici quelques textes bibliques:

Marc 11: 23, 24


Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: Ote-toi
de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur,
mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. C’est
pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant,
croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir.

Marc 9: 23, 24
Jésus lui dit: Si tu peux croire, tout est possible à celui qui croit.
Aussitôt le père de l’enfant s’écria: Je crois! Viens au secours de
mon incrédulité!

1Jean 5: 14-15
Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons
quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons
qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous
savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée.

Jérémie 33: 3
Invoque-moi, et je te répondrai; Je t’annoncerai de grandes choses,
des choses cachées, Que tu ne connais pas.

Troisièmement: Soyez précis

Il doit y avoir une définition dans nos transactions avec Dieu. Il a


été précis avec nous, nous donnant des promesses très précises, les
énonçant en termes très précis - si simples qu'un enfant peut les
comprendre.
Vous devez être précis avec lui.

Nous sommes déterminés dans nos relations commerciales avec les


autres, en particulier pour toute question d'importance impliquant
une transaction monétaire. Comme nous sommes attentifs à avoir
une compréhension parfaite. Nous disons que nous «faisons un
accord» ou «concluons un accord» avec une personne, et il arrive
un moment où nous écrivons notre nom sur la ligne pointillée et de
manière très précise et prudente, nous concluons l'affaire.

Juste ainsi, il doit y avoir un caractère définitif dans la conclusion


d'un accord avec Dieu. Il doit y avoir un moment précis où nous,
pour ainsi dire, écrivons notre nom sur la ligne pointillée sous Ses
promesses, le prenons au mot et conclurons l'affaire. À ce
moment-là, c'est fait l'affaire est close.

Toute notre attitude a changé - l'espoir est devenu la foi.


Foi - la croyance en des choses NON vues.

Oh, quel dommage que nous puissions prendre la parole de


l'homme facilement et être si précis dans nos transactions les uns
avec les autres, et pourtant avec Dieu si indéfinis dans nos
transactions avec Lui - comme si la prière était une sorte de rite au
travers duquel il faut aller, mais sans aucun sens réel.
Soyons DÉFINI avec Dieu!

Quatrièmement: attendez de Dieu

Il ya plus d'échecs dans la vie de prière que dans toute autre ligne,
pour la plus simple raison que nous commençons tant de pétitions
et n'attendons jamais les réponses -nous continuons simplement à
envoyer et à les envoyer sans aucune attente réelle de récupérer les
réponses, jusqu'à ce que les muscles de notre âme deviennent
flasques parce que nous n'exerçons pas nos pouvoirs de réceptivité.

Il existe deux types de chrétiens: ceux qui prient et s'attendent


vraiment à voir quelque chose se produire, et ceux qui ne font que
prier mais ne s'attendent à rien. La prière est d'abord un moyen
vers une fin; un lien de connexion entre les besoins humains et les
ressources divines; le cri de l'enfant à son Père, avec l'attente que
le grand cœur du Père aimant lui donnera encore plus qu'il n'aime
recevoir. Il y a quelques chrétiens les plus exemplaires, dans la vie
desquels on pourait difficilement trouver un défaut, mais ils
obtiennent rarement des choses de Dieu, simplement parce qu'ils
échouent dans cette même ligne; ils n'ont pas cette attente; ils ne
savent rien de ce puissant principe de foi.

Il y a l'amour de Dieu et une profonde confiance dans la Bible


comme étant vraiment la Parole de Dieu, mais en ce qui concerne
toute attente réelle, il n'y en a pas. Comme c'est triste et comme
cela doit affliger le cœur de Dieu notre Père - pour son enfant qui
prie encore et encore, sans jamais afficher une véritable attitude
d'attente!

Cinquièmement: Acceptez de Dieu

"Tout ce que vous désirez, lorsque vous priez, croyez que vous le
recevez et vous l' aurez." "QUAND VOUS PRIEZ - CROYEZ!" Il est
tout simplement étonnant de voir combien de personnes, après
avoir demandé à Dieu de faire le don, s'attendent à ce qu'Il fasse
aussi la PRISE! Nous voulons qu'Il descende et le mette sur nos
genoux, sans le moindre effort de notre part.
Il le fera - mais à ses propres conditions, et ces conditions sont:
"CROYEZ QUE VOUS LE RECEVEZ, et vous l'aurez."
Dieu a le droit de fixer ses propres conditions, et que pourrait-il
demander de moins que de l'honorer en croyant Sa Parole?

Sa Parole n'a pas dit que sans la perfection, il est impossible de


plaire à Dieu, mais elle dit que sans la FOI, il est impossible de lui
plaire. S'il y a dans votre cœur aujourd'hui un désir de plaire à
Dieu, honorez simplement Sa Parole en croyant pour quelque chose
qu'il vous est impossible d'obtenir de vous-même. Faites
simplement un pas de foi sur l'impossible!

"La foi est la substance des choses espérées; la preuve des choses
NON vues." Mais ce qui attend de VOIR avant de croire, ce n'est
PAS la foi. Ce n'est pas ce que nous voyons, car «le juste vivera
par la foi»; ce n'est pas ce que nous ressentons, c'est ce que la foi
prétend; ce n'est pas ce que nous en pensons - c'est ce que Dieu
en dit qui compte. La foi met la chose dans le passé et la compte
faite; cela se fait simplement parce que Dieu le dit; nous l'avons
maintenant. «Mais,» vous dites, «je ne peux pas le voir; je ne peux
pas le senti, donc je ne sais pas vraiment que j'ai reçu. Mais nous
le savons, parce que Dieu l'a dit, et sa parole suffit.

Nous croyons, non parce qu'aucun des sens en témoigne, mais à


cause du témoignage de Dieu. "Que chaque homme soit trouvé un
menteur, mais que Dieu soit trouvé vrai." Je sais à quel point le
désir naturel est profondément ancré d'avoir des preuves visibles
que notre demande est accordée, mais d'avoir une autre preuve que
la Parole de Dieu, ce n'est pas la foi; l'homme ou la femme qui
marche par la foi n'a besoin d'aucune autre preuve que cela.

Vous rendez-vous compte qu'il y a un moment où il est "mal de


prier"? Quand il est inconsistant de demander plus au Seigneur?

"Et le Seigneur dit à Josué: 'Lève-toi; pourquoi te prosternes-tu


ainsi sur ta face?'" Cette Écriture est explicite: L'homme de l'histoire
avait supplié Dieu pour le désir de son cœur, et il semble comme
nous lisons, qu'il continue cette plaidoirie longtemps après que Dieu
l'ait entendu et envoyé la réponse sur le chemin; et ainsi le
Seigneur lui reproche de tarder plus longtemps, et lui indique très
clairement qu'il est temps pour lui de se lever et de vaquer à ses
occupations, parce qu'il a été entendu et qu'il n'est pas nécessaire
de prier davantage en ce qui concerne le Seigneur.

Il arrive sans aucun doute un moment où prier davantage est de


l'INCRÉDULITÉ.
Prenons-le au mot et comptons le comme fait; et ce sera fait, parce
qu'Il l'a dit!

Sixièmement: Tenez bon!

Puis, "ayant tout fait, TENEZ FERME." Cela signifie maintenir notre
terrain, ne pas céder ou fuir. Juste pour que celui qui reçoit quelque
chose de Dieu prenne une promesse de Sa Parole et s'y tient. A
partir de ce moment-là, peu importe ce qui se passe après avoir
réclamé la promesse, bien qu'il ne puisse pas voir un pied devant
l'autre, il navigue en tenant pleinement compte de ses promesses.

Il dit: « j'ai réclamé cette promesse du Seigneur, et je me tiens


toujours là-dessus, peu importe si je navigue dans l'obscurité
parfaite.
Il ne regarde pas autour de lui les vagues, le brouillard ou la
tempête - les circonstances - il garde simplement les yeux sur la
promesse de l'Écriture,
«étant pleinement persuadé que ce qu'Il a promis, Il est capable de
l'accomplir»;
comme quelqu'un a dit: "Pour chaque regard sur votre problème,
prenez cent regards sur les promesses de Dieu."

Septièmement: Mettre la foi en action

L'homme qui obtient des choses de Dieu AGIRA SA FOI


(Jam 2: 17-26), "De même que le corps sans l'esprit est mort, ainsi
la foi sans les œuvres est morte." Qu'est-ce qu'une foi morte?
C'est une foi qui ne fonctionne pas. C'est une foi qui n'est pas
OPÉRATIONNELLE.

La vraie foi n'est pas une chose passive; Il agira ce qu'il croit; c'est
une chose pratique - cela n'attend pas de Dieu qu'il fasse ce que
nous seuls pouvons faire. Une personne croyante met la foi en
action.

Quand il a demandé quelque chose à Dieu, il procède comme s'il


possédait. Quand il prend Dieu au mot sur une certaine promesse,
le mot se transforme en œuvres en ce qui le concerne, et il procède
exactement comme s'il possédait déjà la chose qu'il désirait, bien
que le naturel, les sens peuvent nier à chaque étape du chemin ce
que la foi a revendiqué comme vrai.

Une splendide illustration de cette pensée est donnée dans la Bible


dans l'exemple des lépreux à qui Jésus a dit d'aller se montrer au
prêtre pour la purification; l'Écriture dit: «Tandis qu'ils allaient, ils
étaient guéris»: c'est-à-dire qu'en mettant leur foi en action, Dieu
les rencontra. Si nous faisons l'effort d'une volonté croyante, Dieu
honore cette étape et nous rencontre.

Dans le cas de l'homme au bras desséché, Jésus a dit: "Étends ta


main"; il était vraiment impossible pour l'homme d'étendre sa
main, mais quand Christ a ordonné, il a fait l'effort et sa main a été
parfaitement guérie.

Le siège de la foi est dans la volonté, et j'ai constaté que Dieu


attend certainement de nous que nous mettions notre foi en action.

Quelqu'un a dit: "Quand la foi va au marché, elle emporte un


panier". Comme la vieille dame qui était en route pour une réunion
de prière où ils allaient prier pour la pluie, car il y avait une
sécheresse et il faisait très chaud et sec; comme elle portait avec
elle un éventail, elle a eu honte de sa petite foi lorsqu'elle a
rencontré sur le chemin de cette même réunion, une petite fille de
huit ans, portant des couvre-chaussures, un imperméable et un
parapluie! Cette enfant simple et confiante mettait sa foi en action.

Huitièmement: Remerciez-le pour le cadeau

Remerciez-le maintenant pour la réponse! Louez-le pour sa


fidélité.
Le colis n'a pas été livré à votre porte, mais vous avez conclu
l'accord avec lui par téléphone royal, et il y a dans votre cœur une
confiance très douce et une confiance en Sa promesse en attendant
que la sonnette retentisse! C'est l'un des versets les plus doux de la
Parole de Dieu: "Ceux qui croient sont entrés dans le repos".

Nous avons commencé par la prière mais nous terminons par la


louange. Il n'a jamais failli à l'une de toutes Ses promesses! "Le
ciel et la terre passeront, mais ma Parole ne passera pas ". Les
promesses de Dieu sont oui et amen à la gloire de Dieu.

N'allez-vous pas toucher l'ourlet de son vêtement?

FONDATION SPIRITUELLE

Esaïe 53: 4-5: Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées,


C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré
comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour
nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne
la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous
sommes guéris.

Matthieu 8: 16-17: Le soir, on amena auprès de Jésus plusieurs


démoniaques. Il chassa les esprits par sa parole, et il guérit tous les
malades, afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Ésaïe, le
prophète: Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies.

Jean 14: 12, 13: En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit
en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus
grandes, parce que je m’en vais au Père; et tout ce que vous
demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié
dans le Fils.

Marc 16: 15- 18: Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et
prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui
sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera
condamné. Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront
cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de
nouvelles langues; ils saisiront des serpents; s’ils boivent quelque
breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les
mains aux malades, et les malades, seront guéris.

Jacques 5: 14, 15: Quelqu’un parmi vous est-il malade? Qu’il


appelle les anciens de l’Église, et que les anciens prient pour lui, en
l’oignant d’huile au nom du Seigneur; la prière de la foi sauvera le
malade, et le Seigneur le relèvera; et s’il a commis des péchés, il lui
sera pardonné.

3Jean 2: Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et


sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme.

Romains 8: 11: Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre


les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les
morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui
habite en vous.
Psaume 103: 2- 5 : Mon âme, bénis l’Éternel, Et n’oublie aucun de
ses bienfaits! C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, Qui guérit
toutes tes maladies; C’est lui qui délivre ta vie de la fosse, Qui te
couronne de bonté et de miséricorde; C’est lui qui rassasie de biens
ta vieillesse, Qui te fait rajeunir comme l'aîgle.