Vous êtes sur la page 1sur 4

Chapitre 2 

: Introductions aux probabilités

I espaces de probabilités

1. Expérience aléatoire : c’est une expérience dont le résultat ne dépend que du hasard
et pouvant conduire à plusieurs résultats possible.

Exemple :

 On lance une pièce de monnaie. Le résultat « PILE » ou « FACE » ne dépend


que du hasard.

 On lance un dé, l’apparition de l’une des six faces ne dépend que du hasard.

 On tire 2 cartes d’un jeu de 32 cartes ...

2. Ensemble fondamentale (Univers). On appelle univers associé à une expérience


aléatoire, l’ensemble (noté Ω) de tous les résultats possibles.

 On lance une pièce de monnaie : Ω = {P; F}

 On lance un dé : définir l’univers Ω ={1; 2; 3; 4; 5; 6}

 On lance deux fois une pièce de monnaie? Ω = {PF; FP ; PP ;FF}

3. Evénements. C’est un sous-ensemble (ou une partie) de Ω.

 On lance deux fois une pièce de monnaie, soit A = on obtient deux face identique »

A= {PP ;FF}

 On lance un dé : définir l’univers Ω ={1; 2; 3; 4; 5; 6}

A : obtenir 4 A= {4}

B : «  pair A= {2;4;6}

C: «  >= 4 A= {4; 5; 6}

D: «  >=7 A= {ф}

On appelle événement certain Ω et événement impossible ф


3.1 opérations sur les événements.

 événement contraire : noté Á est le complémentaire de A dans Ω

Événement constitué des résultats élémentaires de Ω qui ne sont pas dans A. Soit ω le
résultat de l’expérience : Á ={ω∈Ω , ω∉A} 

 La réunion 

Évènement constitué des résultats élémentaires de Ω qui appartiennent à A ou à B (ou aux


deux). Soit ω le résultat de l’expérience : A∪B= {ω∈Ω, ω∈A ou ω∈B}

 L’intersection 

Évènement constitué des résultats élémentaires de Ω qui appartiennent à la fois à A et à B.


Soit ω le résultat de l’expérience A∩B={ω∈Ω, ω∈A et ω∈B}

Exemple

Considérons l’expérience consistant à lancer un dé à 6 faces numérotées de  1  à 6 et de


noter le chiffre qui apparait.

Considérons les événements :


A = {2 ; 3 ;5}
B = {1 ;2 ;3 }

Alors Á ={1 ; 4 ; 6} ; B́ = {4 ;5;6} , A∪B={1 ;2 ;3 ;5} , A∩B={2 ;3 }


II Probabilités

La fonction permettant de « mesurer » la chance de réalisation d’un évènement de P ( Ω)

Card (A ) ¿ nombre de résultat favorables


 la probabilité de A , P(A) =  =
Card (Ω) nombre de résultat possibles .

Une urne contenant 10 boules dont 3 sont vertes 2 sont rouges et 5 sont bleues. De cette urne,
nous tirons une boule au hasard.
Quelle est la probabilité de tirer
 une boule verte
 une boule rouge

Rep :

Propriétés des probabilités :

´ B ¿ = P( Á ∩ B́ )
5. P( A ∪
´
6. P( A ∩ B ¿ = P( Á ∪ B́ )
7. P (A) = P(A∩ B ¿+ P( A ∩ B́)

Exemple

Un étudiant estime à 65% ses chances de réussir son cours de statistiques, à 80% ses chances
de réussir son cours de Chimie et à 50% ses chances de réussir les deux matières.

Quelle est la probabilité que l'étudiant réussisse en Statistiques mais non en Chimie?  
Quelle est la probabilité qu’il réussisse en Chimie ou en Statistiques?  
Quelle est la probabilité qu’il ne réussisse ni en Chimie, ni en Statistiques?  
Rep :

Notons S l’événement "réussir en Statistiques", C l’événement "réussir en Chimie",


ࡲ"

Alors, nous représentons la probabilité que ces événements se produisent par :

P(S)= 0.65
P(c )= 0.8

.Pour ce qui est de l'événement "réussir les deux matières", il s'agit ici de l'intersection des
événements S et C . Rappelons-nous que l'intersection représente bien le fait que l'un et
l'autre des événements sont réalisés.

P(S∩C ¿=0.5

Probabilité que l'étudiant réussisse en Statistiques mais non en Chimie :

P(S∩ Ć ¿ = P(S) – P(S∩C ¿=¿ 0.65-0.5 =0.15

Probabilité qu’il réussisse en Chimie ou en Statistiques

P(C∪ S ¿=¿P(C) +P(S)- P(S∩C ¿= 0.65+0.8-0.5=0.95

Probabilité qu’il ne réussisse ni en Chimie, ni en Statistiques

´ S ¿ = 1- P(C ∪ S ¿=1−0.95=0.05
P(Ć ∩ Ś ) = P(C ∪

Vous aimerez peut-être aussi