Vous êtes sur la page 1sur 5

GENETIQUE 1eme ANNEE 2020-2021

Faculté de médecine UMMTO Mme CHAIBI M.

Réplication de l’ADN
La réplication de l’ADN est un mécanisme complexe, au cours duquel la quantité de matériel génétique cellulaire se double.

Les règles de réplication :


 La réplication de fait à l’aide de l’ADN Polymérase
 La polymérisation est polarisée et unidirectionnelle :
La réplication se fait dans le sens 5’ => 3’, de façon complémentaire selon les règles d’appariement: A-T / G-C, selon un
mode antiparallèle.
 La réplication se fait par copie de l’ADN matrice.
 La réplication est semi-conservative. Sur les deux brins toute molécule d’ADN, il y a toujours :
 un brin d’ADN parental (brin ancien)
 un brin d’ADN fils (brin nouvellement formé).
 La réplication est précise et rapide.
 Les erreurs sont corrigées sur place.
 La vitesse de synthèse : procaryotes 500- 1000 nt/sec pas de chromatine)
eucaryotes 100 nt/sec (Homme -50nt/sec)
 La réplication est bidirectionnelle. La réplication commence à l’origine de réplication (ORI) puis se poursuit dans les deux
directions en copiant les deux brins chaque fourche. Chaque origine de réplication engendre deux fourches de réplication.
Il y a ainsi deux systèmes de réplication qui évoluent en sens opposés.
Fourche de réplication

La réplication est asymétrique : Au niveau d’une fourche de réplication les deux brins fils sont synthétisés simultanément mais
de façon asymétrique :
 Un brin précoce (ou primaire, avancé, principale, direct, conducteur, leading strand) est synthétisé de façon
continue dans le sens du déplacement de la fourche (5’ vers 3’)
 Un brin tardif (ou secondaire, retardé, lagging strand) est synthétisé de façon discontinu dans le sens inverse
du déplacement de la fourche (mais la synthèse est toujours dans le sens 5’ vers 3’)

ADN polymérases :

Les enzymes responsables de la polymérisation des nucléotides lors de


la réplication de l’ADN :
 elles lisent le brin matrice de 3’ vers 5’
 elles synthétisent de l’ADN dans le sens 5’ vers 3’
 Elles ont besoin d’une matrice d’ADN,
les quatre désoxyribonucléosides 5’-triphosphate (dATP, dGTP, dTTP, dCTP) et du Mg2+.
 Les ADN polymérases procaryotes sont de 3 types (I, II et III)
 Les ADN pol eucaryotes de 5 types (α, β, γ ,δ, ε ).

Activités des ADN polymérases


 Une activité polymérase 5’ vers 3’ qui est leur activité principale.
 Une activité exo-nucléase qui correspond à la dégradation d’une des extrémités du brin néo-synthétisé de l’ADN:
o De 3’ vers 5’, proofreading , la correction d’un mauvais appariement , ce qui correspond à la dégradation des
nucléotides à partir de l’extrémité 3’OH.
o De 5’ vers 3’, ce qui correspond à la dégradation des nucléotides à partir de 5’ P, lors de la jonction des
segments d’ADN synthétisé sur le brin retardé

1
GENETIQUE 1eme ANNEE 2020-2021
Faculté de médecine UMMTO Mme CHAIBI M.
Réplication procaryote
Les enzymes mises en jeu

 Les protéines de reconnaissance DnaA reconnaissent les sites d’initiation ORI, aident à l’ouverture de l’ADN et
permet l’initiation de la réplication.

 Hélicases ou Déroulases (protéines DnaB et DnaC), catalysent la séparation progressive et régulière des deux
brins d'ADN par rupture des liaisons hydrogène entre deux bases complémentaire.

 Les protéines SSB (single strand binding protein) sont des protéines qui stabilisent l’ADN simple brin. Leur
structure, sous forme de tétramère, favorise la fixation sur la molécule d’ADN et empêche la réassociation des
brins d’ADN.

 Primase est une ARN polymérase ADN dépendante qui synthétise l’amorce (ou primer) d’ARN.

ORI= origine de réplication : de petites


séquences répétitives reconnues par des
protéines- initiatrices de la réplication

Primosome : est un complexe protéique formé


par l’ADN hélicases (DNAB et DNA C) et
l’ADNprimase.

Réplisome : est l’ensemble d’enzymes


effectuant la réplication.
Réplicon : l’unité de réplication.

Fourches de réplication : sites de réplication où


travaillent des enzymes, Au niveau d’une
fourche les deux brins fils sont synthétisés
simultanément
 Topo-isomérases (gyrases ) enlèvent la torsion de l’ADN formée par la progression de la fourche en
hydrolysant un brin de l’ADN et en le reconstituant après avoir fait le tour de l’autre brin.

 ADN Polymérase III (=replicase) : élongation de 5’ en 3’ et la correction sur épreuve (2 sous unités une pour
chaque brin).

 ADN Pol I ou Rnase H : élimine les amorces ARN du brin retardé par son activité exonucléasique 5’→3’ et
comble les lacunes.

 ADN ligases soudent les fragments de l’ADN nouvellement synthétisé. Elles sont capables de reconstituer la
liaison phospho ester entre le carbone 3’-OH et le phosphate-5’ de deux nucléotides voisins sur un brin de
l’ADN. Elles interviennent aussi dans de nombreux processus de réparation de l’ADN.

 Protéine Tus (terminator utilisation substance) reconnaît les sites Ter, bloque le déroulement de l’ADN et met
fin à la réplication.

2
GENETIQUE 1eme ANNEE 2020-2021
Faculté de médecine UMMTO Mme CHAIBI M.
Les étapes de la réplication
I.Initiation de la réplication
La réplication débute au niveau d’une zone précise et unique du chromosome circulaire bactérien appelée origine
de réplication Ori et se déroule en 3 étapes :
 Reconnaissance de l’origine de réplication par DNA A
 Ouverture de la double hélice par hélicase (DNA B)
 Synthèse de l’amorce par une primase

Il se forme deux fourches de réplication (zone de progression de la réplication) qui s’éloignent au gré de la
réplication. Les brins séparés sont stabilisés par les protéines SSB sans activité enzymatique décrite. Ainsi chaque
initiation constitue une unité de réplication définie comme un réplicon. La polymérisation s’opère uniquement
dans le sens 5’→3’, dans la mesure où les brins d’ADN sont antiparallèles la progression sera différente en fonction
de l’orientation du brin.

II. Elongation
Une amorce synthétisée par une primase est allongée par l’ADN Pol III

Elongation du brin précoce se déroule dans le sens de déplacement de la fourche, une seule amorce d’ARN suffit
pour la réplication du brin précoce. La synthèse est continue.

Elongation du brin tardif se déroule dans le sens inverse du déplacement de la fourche de façon discontinue de 5’
vers 3’ par formation de fragments d’Okasaki .A chaque segment il y a recrutement d’une primase et la synthèse
d’une amorce d’ARN . L’amorce est allongé par l’ADN polymérase III .

Des amorces d’ARN posés par la primase seront ensuite remplacées par l’ADN à l’aide de la l’ADN Polymérase I
(RNAse H)(activité exonucléase 5’→3’). Les fragments sont soudés par la ligase.

3
GENETIQUE 1eme ANNEE 2020-2021
Faculté de médecine UMMTO Mme CHAIBI M.

III. Terminaison
Les deux fourches de réplication finissent par se rencontrent aux sites Ter (Terminateur).

Des protéines de liaison Tus (Terminator Utilisation Substance) bloquent le déroulement de l’ADN. Une topo-
isomérase sépare les deux chromosomes fils.

4
GENETIQUE 1eme ANNEE 2020-2021
Faculté de médecine UMMTO Mme CHAIBI M.

Vous aimerez peut-être aussi