Vous êtes sur la page 1sur 168

G R ÂC E E T CA R AC T È R E

Collection Liens Év idence


Où trouver les produits Élitis ?

France
01 Thoiry Atelier Pia 04 50 20 88 10
06 Cagnes-sur-Mer Exigence couleurs 09 82 25 80 36
06 Le Cannet Colors 09 83 81 19 81
06 Nice Cosi 09 54 70 79 80
17 Périgny Intemporel 05 46 34 12 95
19 Brive-la-Gaillarde Les M design 05 55 87 53 25
20 Bastia Hall décor 04 95 30 87 27
21 Dijon Patrice Langhi 03 80 38 02 05
22 Lamballe Vues d’intérieur 02 96 50 85 21
29 Brest Lindivat décor 02 98 44 14 67
31 Toulouse Flanelle décoration 05 61 21 32 20
31 Toulouse Terra rosa 05 62 26 47 94
32 Auch Andiamo Home 05 62 05 65 03
33 Bordeaux So Styles 05 56 51 01 65
34 Montpellier Vues d’intérieurs 04 67 60 76 34
35 Rennes / Montgermont VBA décoration 02 99 23 17 41
35 Saint-Malo Intra domus 02 99 81 69 94
38 Echirolles Cap color 04 38 70 07 00
38 Grenoble CAPP espace revêtements 04 38 02 15 47
42 Saint-Étienne Signe intérieur 04 77 34 32 00
45 Orléans CPPO BCL Décor 02 38 62 01 48
47 Agen / Boé Villa d’ouest 05 53 66 86 76
53 Laval Colorisme 02 43 69 43 28
54 Nancy Nicole Lhotte 03 83 36 48 40
59 Bailleul Deco papier peint 03 28 43 93 44
59 Cambrai Acte II 03 27 78 50 89
59 Dunkerque Ton sur ton 03 28 59 24 99
59 Valenciennes Déco carré rouge 03 27 29 48 33
62 Le Touquet Honnay décoration 03 21 05 80 35
62 Saint-Omer Lionet 03 21 39 31 31
62 Noeux-Les-Mines Delcroix Décoration 03 21 26 38 38
62 Arras Delcroix Décoration 03 21 59 68 47
63 Riom JLM déco 04 73 38 08 95
64 Biarritz Alta quota 05 59 22 57 35
65 Tarbes Pelegry décoration 05 62 93 12 28
67 Sélestat Ateliers Marc K 03 88 92 13 38
67 Strasbourg Art de vivre déco 03 88 16 20 04
68 Eguisheim Kuster et fils 03 89 41 18 24
69 Lyon / Caluire Jean-Michel Bitsch 04 78 23 22 38
73 Aix-les-Bains PPP Monod 04 79 61 51 20
74 Annecy Organdi 04 50 51 28 40
74 Annecy / Veyrier du lac Côté lac 04 50 60 28 28
74 Annemasse L’Atelier des peintres 04 50 37 50 80
74 Magland Les Montagnardes 04 50 91 26 31
75 Paris 15 Bleu Tortue 09 53 31 65 49
75 Paris 15 Infini Legno 01 45 32 18 48
75 Paris 17 Reca décoration 01 43 18 20 20
77 Fontainebleau La maison Bellifontaine 01 60 70 08 59
78 Voisins-le-Bretonneux Marquise et bergère 01 30 43 22 56
83 Saint-Tropez Maîtresse de maison 04 94 54 86 55
91 Savigny-sur-Orge JM Allemand 01 69 05 29 65
92 Antony DFD Peintures Mariette 01 69 31 79 19
92 Issy-les-Moulineaux Colors & walls 01 46 48 79 59
92 Sceaux Artigala 09 53 14 92 58
94 La Varenne Saint Hilaire Imagine 01 48 83 45 93
94 Maisons Alfort Infini Legno 01 43 76 24 31
Suisse
1009 Pully Janam +41 21 791 46 46
1131 Tolochenaz Reichenbach +41 21 804 50 00
1204 Genève Duos sur canapé +41 22 311 22 41
1207 Genève Espace Concept +41 22 700 14 40
1211 Genève Lachenal +41 22 918 08 88
1227 Carouge Caragnano et Cie +41 22 784 16 77
1227 Carouge Ploum +41 22 342 02 40
1951 Sion Fontannaz W et Ph décoration +41 27 323 25 55
8810 Horgen Tapetenraum +41 44 725 39 39
8953 Dietikon Wirz Tapeten +41 44 405 44 22
Belgique
1160 Bruxelles Déco Ligot +32 2 672 14 36
1180 Bruxelles L’Appart - Intérior Design +32 2 201 10 07
1380 Lasne Rouge de chine +32 2 653 80 48
1410 Waterloo Compagnie des cotonnades +32 2 353 18 59
1410 Waterloo I. Gilles Créations d’Intérieurs +32 2 353 13 16
2000 Antwerpen Emente - Taymans +32 3 233 18 91
2970 Schilde De Waal Schilde +32 3 385 01 17
4000 Liège Houben +32 4 370 29 05
4000 Liège Le jardin de Nanie +32 4 232 14 41
4100 Seraing Houben +32 4 385 07 07
4317 Faimes / Waremme Fabien Lucas +32 479 511 294
4557 Tinlot Rulot home decoration +32 8 551 17 62
4800 Verviers Fayen +32 8 733 03 45
4960 Malmedy Houben +32 8 064 00 80
5100 Namur / Jambes Maison Antoine +32 8 130 30 03
6280 Gerpinnes Tellier Moncousin +32 7 121 75 67
7500 Tournai Rive Gauche +32 6 922 07 47
7971 Thumaide Altruy décoration +32 6 977 08 78
8000 Brugge Sijs +32 50 31 95 60
8630 Veurne Cornille decoratie +32 5 831 12 95
9300 Aalst Brussels Huis +32 5 321 51 44
9620 Zottegem Vandekerckhove-de Smaele Interieur +32 9 360 34 79
Grand Duché du Luxembourg
1930 Luxembourg Lucien Schweitzer +352 2361621
4141 Esch-sur-Alzette Reckinger Peinture & Décors +352 5478811
Revêtement mural Pop.

Auteur & Éditeur.

P A P I E R P E I N T, T I S S U , R E V E T E M E N T M U R A L , M O B I L I E R , L’ A C C E S S O I R E // N O U V E A U S H O W R O O M - 5 R U E S A I N T- B E N O Î T, 7 5 0 0 6 P A R I S // WWW.ELITIS.FR
L E S T YL E
St PAUL

Showrooms exclusifs

06 NICE
04 93 88 00 27

06 VALLAURIS
04 92 95 14 34

13 AIX EN PROVENCE
04 42 26 53 70

34 MONTPELLIER
04 67 92 45 51

75 PARIS
01 56 81 87 26

83 SAINT TROPEZ

JCBDESIGNG RAPHI C.C OM


04 94 43 11 00

84 AVIGNON
04 90 88 40 03

www.atelier-saintpaul.com
REVENDEURS
78 - Croissy-sur-Seine - Nat & Fils - 01 39 76 29 62 Si l’on crée du mobilier de jardin heureux, c’est surtout
92 - Antony - Fenzy Design - 01 42 37 21 10 pour que les gens qui vont dessus le soient aussi.
BOUTIQUES FERMOB 92 - Boulogne-Billancourt - Nox - 01 41 31 41 99
75 - Paris 7ème - Fermob Paris Raspail - 01 45 44 10 28 92 - Bourg-la-Reine - Fenzy Design - 01 46 31 00 13 Alors place à l’humain, place à nos ambassadeurs,
75 - Paris 12ème - Fermob Paris Ledru-Rollin - 01 43 07 17 15 92 - Puteaux - Nox - 01 46 25 99 67 place aux Fermobpeople. Soyez fous, rejoignez-nous !
FERMOB.COM
CORNERS
78 - Versailles / Viroflay - L’Œil du Jour - 01 30 24 62 41
Vous allez flasher ! Rendez-vous sur Fermob.media
depuis votre mobile, scannez l’icône sur l’image
ci-dessus et découvrez les inspirations, les vidéos
mais aussi tous les contenus exclusifs #Fermobpeople !

elvistheagence.fr - Photo : Tom Watson


SUV CITROËN C3 AIRCROSS

Plus Spacieux, Plus Modulable


#PlusDePossibilités
12 aides à la conduite*
Toit ouvrant vitré panoramique* REPRISE DE VOTRE VÉHICULE
Volume de coffre jusqu’à 520 L*
Grip Control avec Hill Assist Descent*
Banquette arrière coulissante en 2 parties*
+ 2 000 € (1)

(1) 2 000 € TTC pour l’achat d’un SUV Citroën C3 Aircross neuf, hors finition Live, composés d’une remise applicable sur le
tarif Citroën conseillé au 01/04/19 et d’une aide reprise Citroën de 1 100 €, sous condition de reprise d’un véhicule et ajoutés à la valeur de reprise de votre ancien
véhicule. Cette valeur est calculée en fonction du cours de l’Argus®, selon les conditions générales de l’Argus® disponibles sur largus.fr, déduction faite d’un avis clients
abattement de 15 % pour frais et charges professionnels et des éventuels frais de remise en état standard. Offre réservée aux particuliers, non cumulable, valable
jusqu’au 30/04/19 dans le réseau Citroën participant. * Équipement de série, en option ou non disponible selon les versions.
CITROEN ADVISOR
CONSOMMATIONS MIXTES ET ÉMISSIONS DE CO2 DE SUV CITROËN C3 AIRCROSS : DE 4,1 À
5,7 L/100 KM ET DE 107 À 131 G/KM. citroen.fr
Ph Bernard Touillon

info et demande de catalogue


info@ethimo.fr
+33 1 42 94 03 10

ethimo.com
Paris 62, Boulevard Malesherbes / Cannes 98, Boulevard Sadi Carnot – Le Cannet
Nos boutiques
Paris / Cannes
Milan / Rome / Cortina d’Ampezzo / Viterbo
N° 62

L’ É D IT O
M A RT IN E DU TEI L , D IRE C TRI CE D E LA R ÉD ACTION

H
istoires Naturelles. Deux mots empreints de chloro-
phylle, d’oxygène qui accompagnent ce sentiment
étrange de bascule. Changement de saison galva-
nisant avec un supplément de tout qui nous transcende.
« Alchimiquement » modifié, l’esprit comme l’humeur invite
aux petites et grandes métamorphoses. La nature renaît et
nous avec. C’est bien dans ce sens que la séquence s’inscrit.
L’horloge biologique rejoint l’urgence écologique. L’humi-
lité est de mise et même de rigueur. Même si les ambitions
surdimensionnées, les désirs démesurés l’ont parfois oublié,
la nature est notre espace de vie, notre maison. C’est donc
bien l’heure de se laisser guider par ce sentiment de renou-
veau. Dans ce champ des possibles, les fleurs deviennent des
médiums et guident une création qui ne s’inscrit pas dans la
durée ou la reconnaissance, mais travaille plutôt la puissance
et le mystère de l’éphémère. Dans cet inventaire à la Prévert
qui compile des séquences jumelant art et nature, regarder
du côté des ceps de vignes et des sarments d’art de l’artiste
brésilien Vik Muniz. Le végétal appartient alors au geste
créatif. Observer aussi ces nids visionnaires qui se fondent
dans le paysage. Cet habitat alternatif, entre cabane et ovni,
cible les Robinsons des villes ou les chercheurs d’insolites.
Autre escale au naturel avec l’exposition « Subodore - Ombres
et parfums ». La créatrice de par-
Changement de saison avec un supplément de tout fums Chantal Sanier et le Centre des
qui nous transcende. « Alchimiquement » modifié, monuments nationaux proposent
une expérience singulière dans le
l’esprit comme l’humeur invite aux petites et grandes domaine de Saint-Cloud. À l’ombre
métamorphoses. La nature renaît et nous avec. des tilleuls du Petit Parc les visiteurs
découvrent les évocations olfactives
de cinq femmes célèbres, « cinq personnalités qui ont, entre le
XVIe et le XIXe siècles, aimé, désiré, convoité ou simplement vécu
au château de Saint-Cloud ». L’idée est de gravir quelques
marches pour sentir ou plutôt subodorer le parfum d’un
moment passé. Se souvenir que Chantal Sanier est toujours
à la recherche des pouvoirs magiques des premiers parfums.
Avec sa marque « Odeur de Sainteté », elle crée des composi-
tions à partir d’absolues, d’huiles essentielles et d’alcool bio.
Ainsi, la nature se charge d’émotions et même de surnatu-
CI - DES SU S rel et l’art comme l’imaginaire choisissent le vert originel.
Frida Kim Flowers, Frida Kim
(Londres, Royaume-Uni) : Boutons
d’or dansants et sceaux Salomon
© COURTESY FRIDA KIM FLOWERS ; SDP

(Polygonatum), photo extraite


du livre En Fleur : Design
floral contemporain, Phaidon.

CI - CONT RE
« Subodore-Ombres et parfums »,
du 18 avril au 18 juin. Domaine
national de Saint-Cloud.
1, avenue de la grille d’Honneur, 92210
Saint-Cloud, 01 41 12 02 90 et monuments-
nationaux.fr, domaine-saint-cloud.fr

11
N° 62

L E SOMM AIRE
AVRI L - M A I 2 019

H I S T O I R E S N AT U R E L L E S 72 LI GN ES M USIC ALE S
Le décorateur et créateur Alexandre Canton,
14 L E L A N GA G E D ES F L E URS alias Pyrope Studio, métamorphose un duplex
Le livre « En Fleur » qui vient d’éclore aux éditions en salon de musique d’aujourd’hui.
Phaidon propose des envolées végétales et des
installations florales qui rivalisent de créativité. 84 L’ ESSENT IELL E ÉP UR E
Visite dans le repaire d’un collectionneur sous
50 SAR ME N T S D’ A RT les lumières d’une verrière vertigineuse, un lieu
La maison Ruinart, s’engage depuis des années repensé par l’architecte belge Bernard Dubois.
auprès du monde de l’art. En 2019, carte
blanche à l’artiste brésilien Vik Muniz.
112 FRAISES AVENTUREUSES
D’avril à juin, voilà la période consacrée
du fruit rouge. Recettes de printemps sucrées-
salées pour l’envisager du plat au dessert.
94
14 136 NI DS V ISI O N NA I R E S
Ces cabanes des temps modernes, nomades
ou sédentaires, éco-conçues et autosuffisantes,
questionnent l’habitat et invitent à l’évasion.

ACTU ET CULTURE
23 I DÉE S F RA Î CH ES
Cultiver la créativité, semer des fleurs et des

72 idées, s’évader... tous les codes se mettent au vert


et les talents en herbe fleurissent à foison.
34 D E SI G N F I L A I R E
Tressé, tricoté, arachnéen... le mobilier outdoor
tisse une toile singulière et fait fleurir des motifs
ajourés ou linéaires.

42 LE CA FÉ CO MM E D ES S E R T 94 ESPACE EN VUE
Quand le chef Alain Ducasse crée un lieu Le styliste lunetier Jérémy Tarian a conçu
dédié à l’art du café, le voyage gustatif devient son appartement autour de volumes
initiatique du grain à la tasse. traversants et d’alcôves confidentielles.

44 LI BÉ RE Z LE S A R Ô M ES ! 104 J ARD IN IN TÉRI EUR


Le café révèle, à travers son goût et ses arômes, La décoratrice Sabine Marchal met en scène
un véritable rituel de dégustation. Encore faut-il une certaine tradition française, comme en
être équipé de la bonne machine... atteste ce duplex avec patio, près des Tuileries.

52 I NS TA N T S D ’ A RT 146 D U DESS IN AU BA IN
Artistes et designers transcendent le réel Toujours plus sophistiquée, la salle de bain
et invitent le surnaturel dans leurs créations. à l’italienne réinvente un usage où la matière
tient toutes ses promesses de raffinement.
DÉCO ET STYLE 154 EN I M MERSI ON
Lavabos profilés, vasques, robinetterie, meubles
60 H E L EN A N OG UE RR A , jouant d’indépendance... variations autour
À L’ HÔ TE L DE B E RR I de l’art du bain et idées rafraîchissantes.
Féminine et féministe, Helena Noguerra
recherche l’épure et cultive l’expérience. L’album
« Nue » raconte son désir d’essentiel. HUMEUR
66 L’ Œ U VR E-R U BA N 120 PL ACE VEN DÔM E ,
Nochapiq... Ce nom révèle un art de la SUR-M ESURE ET D ÉM E SUR E
métamorphose. Enrubanné de bolduc couture, Joailliers, couturiers et autres belles maisons
l’objet s’invente une nouvelle histoire. réactivent mémoire, savoir-faire et patrimoine.

Couverture nationale et couverture couplage Dans la cuisine


de Jérémy Tarian, autour de la table, Ikea, canapé droit
« Mayor Sofa AJ5 » de Arne Jacobsen réédité par And Tradition, H I S T O I R E S N AT U R E L L E S

chaises en feutrine « Elsa » de François Bauchet, Cinna. M O B I L I E R O U T D O O R E T TA L E N T S E N H E R B E

Suspensions en opaline 1960 chinées. Sur le mur de gauche,


sous la photographie de l’artiste Kate Fichard, jardinière
d’intérieur, Ferm Living. Sur les étagères, photographies d’Hugo
Deniau. Carreaux ciment, Mosaic del Sur. Reportage Caroline
Clavier. Photos Nicolas Millet.Ce numéro comporte
un encart abonnement jeté sur les exemplaires en kiosque
et un encart de 24 pages BHV jeté dans les kiosques
et déposé sur les abonnements dans certains départements.

13
L’ I N S TA N T

LE LANGAGE
DES FLEURS © COURTESY CYRILL TRONCHET, PHOTOGRAPHIE DE DJIMI WILLIAMS.

Dites-le avec des fleurs ! Une formule consacrée


qui trouve ici toute sa justesse. À en croire le livre
«En Fleur » qui vient d’éclore aux éditions Phaidon,
les envolées végétales rivalisent de créativité.
L’audace, l’imaginaire, la poésie et les rêves les plus
fous viennent célébrer ce médium éphémère.
Extraits choisis pour fêter le printemps en beauté.
TEXTE Martine Duteil

14
S CU LP TU RAL

PA G E DE G A UC HE
Cyrill Tronchet (Londres,
Royaume-Uni), Jessica
Forestor (modèle),
photographiée par
Djimi Williams : l’artiste-
fleuriste, Cyrill Tronchet,
prend toujours
pour point de départ,
son modèle. Ici, le
mannequin arbore
un énorme collier
fabriqué à partir
d’emballages en carton
et de pétales de roses.

PA G E DE DR O IT E
Coyote Flowers, Lauren
Sellen (Toronto,
Canada) : comme
une cascade de cheveux
en gypsophile rose
et blanche et une
installation d’asparagus
peints en doré pour un
mariage en Provence,
septembre 2018. L’art
de la mise en scène
souffle sur les créations
de Lauren Sellen,
inspirée par l’étrangeté
et le mystère des fleurs
ou des arbres. Elle
travaille souvent avec une
palette monochrome ou
avec un seul type de fleur
disposé en silhouette.
© COURTESY COYOTE FLOWERS, PHOTOGRAPHIE DE MATTHEW HENRY.

15
EN FLE U R,
DE S I G N FLO R AL
CO NT E M P ORAI N

Par les éditeurs


de Phaidon avec
une introduction
de Clare Coulson,
500 photographies
couleur, 272 pages,
Phaidon, 39,95 €.

© COURTESY ELECTRIC DAISY FLOWER FARM, PHOTOGRAPHIE D’ALMA HASER.


Quatre-vingt-six créateurs, artistes confirmés ou talents en herbe, fleuries d’hortensia ou collerettes en graminées, l’artiste Jérémy
s’expriment en fleurs et en images. Dans un défilé de formes et Martin orne ses modèles de parures en pétales ou feuillages. Les
de couleurs, s’égrènent des rêves en fleurs. Stylistes, designers, bouquets de Majid Mohammad (Muse) restent ouverts à l’inat-
cultivateurs projettent leur prisme floral. Des spectaculaires tendu et au mouvement, là où « les fleurs dansent, pleurent ». Claire
installations végétales du plasticien japonais Azuma Makoto aux Boreau (Nue) place, elle, la recherche visuelle et le mystère au
compositions poétiques de la fleuriste britannique Emma Weaver, cœur de son travail. Avec ses « flower bombs », le fleuriste Thierry
leurs créations ouvrent les portes d’un univers entre art et nature. Féret (Flowered by Thierry Féret) joue de sa palette végétale exo-
Au cœur de cette effervescence créative, six acteurs français réin- tique et colorée. Les compositions de Thierry Boutemy célèbrent
ventent le métier de fleuriste. La plupart sont installés à Paris. Il est la nature à travers une végétation libre, sauvage, brute. Alors
possible d’aller cueillir dans leur boutique un peu de leur talent, qu’Emmanuel Sammartino et Christophe Hervé (Odorantes) font
pour le mettre en vase ou en pot dans votre intérieur. Ainsi, Pierre l’éloge des roses anciennes autour d’un esprit classique et parfumé.
Banchereau (Debaulieu) a conquis l’univers de la mode avec ses En Fleur présente un kaléidoscope d’expressions très personnelles,
associations aux couleurs franches, graphiques, structurées. Ses à effeuiller absolument. Des clips vidéo aux défilés de mode, à la
compositions semblent sortir tout droit d’une peinture hollandaise. photographie… l’horizon floral s’ouvre, porté par la vague des
Des défilés haute couture aux mariages grand style, Éric Chauvin réseaux sociaux. Ensemble, ces créateurs revitalisent le monde
imagine des décors où la démesure est devenue la norme. Barbes floral et sèment leurs rêves aux quatre vents. Adresses page 164.

16
THÉ ÂT RAL des nuances et des PAG E DE D ROI T E mousse, fleurs
proportions, inspirée Cécilia Fox Melanie de cerisier, viornes,
PA GE D E GAU CH E du design. L’artiste Stapleton (Melbourne, digitales, immortelles
Electric Daisy Flower Fiona Haser Bizony Australie) : jardin et glycine. Ses
Farm, Fiona Haser est attirée par la intérieur onirique compositions ont le
Bizony (près de Bath, vivacité des fleurs. pour un projet sens du spectacle :
Royaume-Uni) : Miss Après une première personnel de film, des décors de soirées
Octobre, grande carrière de Fools Rush In événementielles,
brize, craspédias, commissaire (directeur de la photo, en passant par les
sauges, nérines, d’exposition, elle Edward Goldner ; mariages, les films
chrysanthèmes, s’est reconvertie producteur, Sunni et les installations
échinacées et dans l’horticulture Hart ; réalisatrice, artistiques, son
alchémille. Ses et a ouvert son Freya Esders), 2016. approche se veut
compositions se enseigne, Electric Principales fleurs essentiellement
caractérisent par une Daisy, en 2015. Elle y utilisées : roses, scénique ou théâtrale.
approche personnelle travaille ses bouquets dauphinelles,
des essences, de manière intuitive. orchidées, graminées,
© COURTESY CÉCILIA FOX, PHOTOGRAPHIE DE TASHA TYLER.

17
PHOTOGRAPHIES DE NEIL ADAMS
© COURTESY JULIET GLAVES,
Bouquets d’intentions florales CI-DESSUS, À GAUCHE Juliet Glaves (Ludlow, Royaume-Uni) : collier floral, zinnias, cosmos, molènes, sauges et
persicaires. À DROITE Juliet Glaves (Ludlow, Royaume-Uni) : composition de soir d’été dans les bois. Une Anglaise qui a dû renoncer à une carrière de
danseuse étoile et qui s’inspire de la grâce et du mouvement de la danse. Horticultrice, ses bouquets de fleurs de saison font fureur, à tel point qu’elle
crée, en 2017, pour le film Phantom Thread de Paul Thomas Anderson des décors floraux rappelant les salons de couture londoniens des années 1950.

1. 2.

© OURTESY AMY MERRICK. COURTESY FRIDA KIM FLOWERS.

18
CI-DESSOUS, DE GAUCHE À DROITE 1. Amy Merrick (New York, États-Unis) : pavot d’Islande arrangé et photographié pour le bimensuel New York Magazine.
2. Frida Kim Flowers, Frida Kim (Londres, Royaume-Uni) : boutons d’or dansants et sceaux de Salomon (Polygonatum). 3. Mary Lennox Flowers,
Ruby Barber (Berlin, Allemagne) : suspension d’herbes de la pampa pour le blog culinaire Our Food Stories. 4. Jenya Flowers, Jenya Tsybulskyi (New
York, États-Unis) : bouquet de fleurs des champs et de graminées des rives de la mer Noire, Odessa, Ukraine. Un travail qui mixe forêt, marais et champs.

3. 4.
DE LAURA MUTHESIUS & NOA EISERMANN. COURTESY JENYA FLOWERS.
© COURTESY MARY LENNOX FLOWERS, PHOTOGRAPHIE
RO BES - FL EU RS À ce propos, il explique
qu’il souhaitait créer
PA GE D E GAU CH E des œuvres qui
Point Neuf, Masaaki ne parleraient pas
Kawaguchi (Tokyo, simplement de gens
© COURTESY POINT NEUF, PHOTOGRAPHIES D’AKINORI ITO.

Japon) : philodendron tenant des fleurs, mais


bipennifolium, raisin seraient plutôt une
d’Amérique, heliconia forme d’art produite
rostrata et crotons par la fusion de
(modèle : Hitomi ; personnes et de fleurs .
photographie
d’Akinori Ito). L’artiste, PAGE DE DR OI T E
Masaaki Kawaguchi Point Neuf, Masaaki
s’intéresse Kawaguchi (Tokyo,
au concept de fusion, Japon) : azalées et
comme en témoigne vipérines de Ténérife
une série de (modèle : Iruka/
photographies de NLINE ; photographie
femmes enveloppées Akinori Ito).
ou habillées de fleurs.

20
21
L’ Œ I L D E PA N A M E

IDÉES FRAÎCHES
FA IRE E N T RE R L A LU MI È R E , C ULT IV ER LA C R ÉAT IVI T É , SEM ER D E S F LE U RS ET DE S ID ÉE S … T OUS L ES UN I VER S
DE LA M AI SO N SE TO UR N E NT V ER S L’EX TÉ R IE UR . L À, OÙ LA T E R R E D EVI E NT POR CEL A INE F I NE  ; L À , OÙ L E
B RON ZE SE T RA NSF OR ME EN TA BL E- FL E U R  ; L À, OÙ LE S C AN AP ÉS S ’H ABI LL E D E V ÉG ÉTAU X  ; L À , O Ù L ES TAL E NT S
FLE URI SS EN T À FOI S O N ET L À , O Ù L A MÉ M OI R E S E RA LL U M E P O UR F ÊTER L’ AN NIVE RSA IR E D U BAUHA U S.

PAR Virginie Bertrand et Julie Rebeyrol

1. 2. 3.
© GALERIE MATHIVET ; GALERIES LAFAYETTE , DIPTYQUE ; PIERRE FREY

4. 5. 6.

SÈVE CRÉATIVE 1, 2. « Bronze/Bois », Figuration/Abstraction, Texturé/Poli, Vide/Plein… l’artiste Franck Evennou engage un dialogue entre
ses sculptures totémiques ou bas-relief et ses créations de pièces de mobilier en bronze. Ses structures organiques en bois scandent l’espace,
aspirent à la ligne pure quand une table basse ou un miroir en bronze se font feuille ou fleur. La nature reste la muse éternelle de l’artiste,
les arts premiers une source d’inspiration. Patines mouvantes, reflets du bois, toujours en série limitée, faites à la main, ses tables « Lotus »
ou « Néo » sont en bronze, signées et numérotées. 3. Jeu de correspondance entre les maisons Diptyque et Pierre Frey qui composent un
paysage olfactif en associant la bougie « Mousses » et le tissu « Mousse verdure » de Braquenié, un décor d’archive sur tissage jacquard imitant
une tapisserie du XVIIIe. 4, 5. La mode au sens le plus pointu, à l’avant-garde des tendances a son temple. Aux Champs Élysées, les Galeries
Lafayette initient le magasin du XXIe siècle. Pas de vitrines sur rue mais un long tunnel lumineux de 22 mètres amène le visiteur sous la verrière
monumentale. L’architecte danois Bjarke Ingels et son agence BIG amplifient la démesure de ces volumes, jouant de la lumière naturelle,
suspendant des boîtes en verre, introduisant un mobilier métallique. Des vendeurs stylistes, des produits exclusifs, des cintres intelligents
complètent l’expérience. Jusqu’au 21 avril, Chanel y installe sa plage déclinant le décor de son défilé Printemps/Été 2019 du Grand Palais.

23
L’ Œ I L D E PA N A M E

CÉRÉMONIE DU THÉ REVISITÉE La manufacture Revol vient de dévoiler un nouveau service à thé conçu par le jeune designer
français, Lucas Frank. Si la pâte noire teintée dans la masse reste au cœur du processus, c’est aux fondamentaux du design, confor-
mément à la volonté du designer formé à l’ECAL (École Cantonale d’Art de Lausanne), que la collection rend hommage. Esthétisme
millimétré, influencé par le minimalisme des services pour les cérémonies du thé traditionnelles japonaises, et parti pris fonctionnel
définissent le cheminement créatif. Pour exemple, le motif en ailettes, diffuseur thermique inspiré par les radiateurs de lampe Led,
permet de tenir la tasse dépourvue d’anse tout en assurant sa stabilité une fois posée sur la soucoupe. Cette haute précision s’inscrit
à contre-courant de la tendance actuelle. À l’authenticité d’une céramique imparfaite et accidentée, le designer a préféré modeler
la matière via une approche industrielle, révélant la haute technicité d’une pâte noire polie à l’extérieur et traitée avec un émail
« argent vieilli » ou « dark métal » à l’intérieur. Fruit d’une cueillette méticuleuse qui ne retient que les jeunes pousses, le thé dit
© REVOL

« Pekoë » donne son nom à ce service à thé complet, composé d’une théière, d’un crémier, d’un sucrier, d’un bol, d’une tasse, d’un
ramequin, d’une soucoupe pouvant servir d’assiette et d’un plateau en bambou. De 16 € pour la tasse à 195 € pour la théière, Revol.

24
French Art de Vivre
Photo Michel Gibert, non contractuelle. RCR Arquitectes.

3 990 € * au lieu de 4 690 € (dont 11,50 € d’éco-participation)


Echoes. Table de repas, design Mauro Lipparini.
L. 220 x H. 75 x P. 100 cm. Plateau à pans coupés et allonges en céramique (11 finitions) sur des traverses en aluminium laqué noir. Piétement en acier chrome noir ou laqué (plusieurs coloris disponibles). * Prix de lancement TTC maximum
conseillé valable jusqu’au 30/06/2019 en France métropolitaine, hors livraison (tarifs affichés en magasin). Buffet Lift, design Sacha Lakic. Chaises Kasuka, design Roberto Tapinassi & Maurizio Manzoni. Luminaires Pluma,
design Cristián Mohaded. Fabrication européenne.

French : français www.roche-bobois.com


L’ Œ I L D E PA N A M E

4.

1. 2.

3. 5.

ARCHI-COUTURE Olivier Rousteing, directeur artistique de Balmain depuis 2011, a réussi à réunir les traditions des ateliers et la pop
culture, sur fond de hip-hop. Un style au cordeau, d’un luxe décomplexé tout en cuir, en maillage de chaînes, en volumes sculptés.
Pour l’ouverture de sa boutique-amirale, rue Saint-Honoré, il convoque le jeune trio d’à peine 30 ans – lui en a 33 ans – du studio AMV,
fondé par Anna Philippou, Marie Prosperi et Victoire Guerlay, récemment sorties des ateliers Jean Nouvel. Elles conçoivent un hôtel
très particulier du XXIe siècle, en s’inspirant des éléments architecturaux prégnants de l’art de vivre à la parisienne qu’elles transposent
dans un esprit contemporain connecté. 1. Le trio féminin du studio AMV. 2. Nouvelle version de la « Galerie des Glaces » dédiée au prêt-
à-porter féminin, parquet versaillais, plafond à caissons, miroirs vieillis en trois teintes différentes cernés de moulures. 3. Les vitrines
de la façade sont pensées comme des porches. 4. L’escalier d’honneur vient rappeler celui de la maison Chanel, du 31 rue Cambon,
© BALMAIN

associant structure de verre cannelé et miroir. 5. Le vestibule réservé aux souliers. Les pièces se succèdent, de la bibliothèque du rez-
de-chaussée recevant les accessoires, du salon de jeux au jardin d’hiver, jusqu’aux cabines d’essayage évoquant boudoir ou fumoir.

26
L’ Œ I L D E PA N A M E

2.

1.

3. 4. 5. 6.

7. 8. 9. 1 0.

JEUNES DESIGNERS 1. Pour le 200e anniversaire de Thonet, la chaise iconique bistrot « 214 » se colore en 2 tons dans 4 versions : noir,
© CINNA ; POOL ; YANNICK LABROUSSE ; SDP

blanc, rouge velours et sauge, sous l’impulsion d’Eva Marguerre et de Marcel Besau. 2. Pour la 12e édition du Concours Cinna « Révélateur
de Talents », Myriam Peres, étudiante à l’École Supérieure d’art et de design de Saint-Étienne, se voit décerner le 1er Prix du Jury dans la
catégorie Outdoor avec « Jardin d’hiver », structure en aluminium et rotin tressé. « Série 1 ». L’Atelier François Pouenat, cinquième généra-
tion de ferronniers, collabore avec de jeunes designers, sélectionnés par le Studio Pool. 3. Fredrik Paulsen parie sur des tubes démontables
et nomades avec sa table basse « Rör » (7) au piétement en laiton et plateau en verre rose. 4. Les fondateurs du Studio Pool, Léa Padovani
et Sébastien Kieffer et leur étagère « Schnickschnack » (8) concentrant toutes les formes travaillées avec l’Atelier, en acier brossé canon de
fusil, aluminium, laiton et Inox. 5. Paul Loebach, installé à Berlin et à New York, propose des assemblages de diverses techniques, cuivre
martelé, laiton et acier poli composant une série de 3 vases (9). 6. Fabien Cappello, qui ouvre son bureau au Mexique, associe techniques
traditionnelles et production industrielle. Son tabouret « Turbo » (10) combine assise en cuivre et structure tubulaire en acier noir.

27
L’ Œ I L D E PA N A M E

3.

1.

4.

2.

5. 6. 7.

8.
9.

10.

FLEURS ET NATURE 1. « Bau », arrosoir en acier galvanisé, 2 tailles, 54 € et 69 €, Ferm Living chez Fleux. 2. Pendant l’exposition
« Les voyages d’Orlando », les créateurs Anne et Vincent Corbière accueillent le photographe Bruno Suet. Du 10 avril au 4 mai,
© CHANEL ; BRUNO SUET ; SDP

Galerie du Passage. 3. À « Jardins, Jardin », Chanel accueillera les visiteurs « Dans Les Serres de Chanel » au milieu de camellia
japonica alba, emblème de la maison. Du 6 au 9 juin, Jardin des Tuileries. 4. « Silver » d’Elizabeth Garouste, chandelier en bronze
passé au bain d’argent, 30 exemplaires, réalisé avec Pierre Basse, Galerie En Attendant Les Barbares. 5, 6, 7. L’île aux Oiseaux, la
suite du domaine des Sources de Caudalie, gagne en sérénité avec la nouvelle décoration du couturier libanais Rabih Kayrouz, ici
avec Alice Tourbier, sa fondatrice. 8. « Episcia », ciseaux en acier inoxydable doré, 16,90 €, Habitat. 9. « Alrik », vase-photophore en
verre, 20 €, Broste Copenhagen. 10. « California », canapé revêtu du tissu « Motif Corfou. 30 », structure en pin massif, 700 €, alinea.

28
L’ Œ I L D E PA N A M E

2.

3.

1.

4.

5.

6.

7.
8.

9. 10 .

DU BAUHAUS DANS L’AIR ! 100 ans et une inspiration qui creuse toujours son sillon. 1. « Bauhaus », collection « Formes
Géométriques », papier peint imprimé disponible en 3 options de papier, chaque modèle présente un dessin unique, différents coloris,
à partir de 31 € le m2, MuralsWallpaper. 2. « Oscar », design Joy de L’Hermite, assiette à dessert en porcelaine, une collection inspirée
par le Brésil et l’architecture d’Oscar Niemeyer, 41 €, Bernardaud. 3. « 90046 », design Marianne Brandt, cendrier en acier inoxydable,
extrait de la collection hommage à l’occasion du 100e anniversaire du Bauhaus, 135 €, Alessi. 4. « Mix & Match », assiettes en porcelaine de
Limoges, réalisé sur mesure, à partir de 28 €, Non sans Raison. 5. « Berlin », table en verre trempé et piétement en métal, 2 380 €, Calligaris.
6. « 90042 », design Marianne Brandt, service sucrier et crémier en acier, avec plateau, pot à crème, sucrier, un projet édité sous
licence du Bauhaus-Archiv de Berlin, 229 €, Alessi. 7. « Agata », design Lorenza Bozzoli, lampe en métal noir mat et abat-jour en verre
blanc, existe en 2 tailles, 760 € et 790 €, Roche Bobois. 8. « Fusion », lit de jour revêtu de tissu « Velvet Noir », pieds en noyer, 2 019 €,
BoConcept. 9. Bauhaus. Édition actualisée, par Magdalena Droste, réalisée en collaboration avec le Bauhaus-Archiv de Berlin qui abrite
la plus importante collection du Bauhaus, 400 p., 40 €, Taschen. 10. Bauhausmädels. A Tribute to Pioneering Women Artists, par Patrick
© SDP

Rössler, un hommage aux femmes artistes du Bauhaus, reliure en tissu, édition multilingue, 480 p., 30 €, Taschen. Adresses page 164

30
www.pedrali.it
C O M M U N I Q U É PA R C Ô T É PA R I S

© PHYTOMER
C O M M U N I Q U É PA R C Ô T É PA R I S

1. 4 .

2. 3. 5.

PAGE DE GAUCHE À Saint-Malo, l’espace - boutique au plafond cathédrale du Spa & Wellness. Les grands volumes participent à la détente tandis que le blanc et le bleu profond
installent la sérénité. PAGE DE DROITE 1. Le bâtiment de Saint - Malo reprend les matériaux traditionnels bretons, bois et granit, à travers une lecture contemporaine. 2, 3. Les soins
visages et corps dispensés au Spa & Wellness sont en vente dans la boutique. 4. À Paris, le Spa Étoile près des Champs - Élysées, conçu comme une parenthèse de bien-être hors du
temps. Le design intérieur fait référence au littoral breton autour de matériaux associant pierre, bois et couleur bleu océan. 5. Esprit feutré d’une des neuf cabines de soin.

Saint-Malo - Paris

L’EXPÉRIENCE PHYTOMER
DEPUIS PLUS DE QUAR ANTE ANS, DANS LES L ABOR ATOIRES PHY TOMER DE L A BAIE DU MONT SAINT-MICHEL, CHERCHEURS ET
SCIENTIFIQUES ÉTUDIENT LE MONDE OCÉANIQUE, APPRIVOISANT LES MYSTÈRES DES ALGUES, PLANTES ET MICRO-ORGANISMES AFIN
DE CRÉER DES SOINS PERFORMANTS ET ÉCORESPONSABLES. UNE COSMÉTOLOGIE DE POINTE À VIVRE DANS 10 000 SPAS À TRAVERS
LE MONDE ET, PLUS PARTICULIÈREMENT, DANS LE SPA VITRINE DE SAINT-MALO OU AU SPA ÉTOILE, PRÈS DES CHAMPS-ÉLYSÉES.

Saint - Malo, l’ancrage marin. Tout commence à Saint - Malo. La passion À Paris, les bienfaits de la mer en ville. C’est près des Champs - Élysées
conjuguée pour la Bretagne et sa biodiversité marine est inscrite dans que Phytomer invite l’air marin en ville, dans un spa de 250 m2.
la mémoire de Phytomer. « La mer est en totale affinité avec nos cellules ; Le design intérieur de cette bulle de sérénité concentre le répertoire
elle contient absolument tout ce qui est essentiel à la beauté et la santé de notre naturel du littoral breton – porté par la pierre, le bois et le bleu –
peau », explique Jean Gédouin, fondateur de la maison familiale. retravaillé, là encore, par Dominique Tosiani, dans un contexte
Symbole d’énergie positive, Saint - Malo est le berceau de cette pion- parisien, entre moulures ouvragées, tapisserie baroque et accessoires
nière de la cosmétologie marine. C’est au cœur de la cité corsaire que en laiton. La façade extérieure sera prochainement entièrement
le premier spa Phytomer a vu le jour, il y a près de vingt ans. En 2015, habillée aux couleurs bleu nuit de la maison. Le spa dispose de
le bâtiment a été totalement redessiné en associant aux matériaux neuf cabines élégantes et confortables qui invitent au lâcher-prise,
bretons – chêne, marbre, granit – un design contemporain, lumineux dont des suites de massage premium et des espaces manucure,
et épuré. En collaboration avec l’architecte d’intérieur Dominique sauna japonais et cryothérapie. La carte a été ajustée à la vie urbaine
Tosiani, le spa a été restructuré en avec le soin visage anti-pollution signa-
huit cabines spacieuses, dont deux ture Citadine et le rituel d’exception
suites VIP. Un écrin qui propose une Étoile, qui associe les vertus anti-âge d’un
carte repensée en expériences holis- — soin visage à la qualité de détente d’un —
tiques, à l’image de Quintessence 70, rue du Commandant- massage corps. Afin de prolonger les 19, rue Washington,
Marine (4 h), qui marie soin du visage, L’Herminier, 35400 Saint-Malo bienfaits de l’expérience Phytomer chez 75008 Paris
modelage du corps, et bain ou ham- Tél. 02 23 18 31 99 soi, tous les produits sont disponibles Tél. 01 42 89 65 55
mam pour une relaxation absolue. spaphytomer.com dans la boutique du spa Étoile. phytomerspaetoile.com
I N S P I R AT I O N

DESIGN FILAIRE
TRESSÉ, TRICOTÉ, ARACHNÉEN… LE MOBILIER OUTDOOR TISSE UNE TOILE SINGULIÈRE ENTRE VIDE ET PLEIN FAISANT
ENTRER LA LUMIÈRE ET FLEURIR LES MOTIFS AJOURÉS OU LINÉAIRES. DE FILS EN LIENS, C’EST UNE HISTOIRE
EN RELIEF QUI SE DESSINE À L’APPROCHE DES PREMIERS BEAUX JOURS.

PA R Julie Rebeyrol

2.

1.

3.

4.

5.

DANS LA MAILLE 1. « Capalbio », canapé en corde polyoléfine tressée main, structure en teck et aluminium. Existe en 2 tailles dont une
spécialement adaptée aux petits espaces, coussin amovible en tissu acrylique, 2 coloris, L 126 et L 186 x P 73 x H 72 cm, 1 900 € et 2 500 €,
Unopiù. 2. « Papyrus », banquette en osier synthétique tressé à la main, structure en métal, L 126 x P 66 x H 73 cm, collection « Outdoor »,
600 €, CFOC. 3. « Serpentine », design Eléonore Nalet, petit canapé avec coussins entrelacés garnis de fibres polyester, galette d’assise
en mousse polyuréthane, structure en aluminium, réédition dans une version résistante aux intempéries, L 165 x P 71 x H 72 cm, 1 630 €,
Cinna. 4. « Gaou », fauteuil et repose-pieds en corde synthétique de polyester et eucalyptus FSC finition huilée, L 55 x P 82 x H 74,5 cm et
L 55 x P 55 x H 39 cm, 250 €, Alinéa. 5. « Croisette », design Patrick Mourgue, banquette tressée en fibres synthétiques polyéthylène outdoor,
© SDP

structure en aluminium. Existe en 2 tailles, la version 2 places étant empilable, L 122 et L 177 x P 65 x H 83 cm, 475 € et 669 €, Fermob.

34
LE BEAU
AURA
TOUJOURS
RAISON

PRADO CHRISTIAN WERNER

91 bd Sébastopol, Paris 2° – 189 bd St Germain, Paris 7° – 75 bd de Courcelles, Paris 8° – 87 av du Maine, Paris 14°
Printemps de la Maison, 61 rue Caumartin, Paris 9° – 1476 Route des Quarante Sous, Orgeval.
I N S P I R AT I O N

1.

2.
3.

4.

5.
6.

7.

8.

DANS LE DROIT FIL 1. « Loop Rope Indigo », chaise tissée en corde polypropylène sur un cadre en aluminium thermolaqué, L 59 x P 57
x H 87 cm, 3 coloris, 428 €, Vincent Sheppard. 2. « Nolita », design CMP Design, chaise en acier, L 59,5 x P 58 x H 84,5 cm, 8 coloris, à partir
de 170 €, Pedrali. 3. Fauteuil en métal, design Maison Bensimon, L 57,5 x P 45 x H 90 cm, 195 €, Home Autour du Monde. 4. « Cordula
Cuir », fauteuil et repose-pieds avec cordes en cuir, structure en acier et Inox verni, L 72 x P 67 x H 75 cm et L 53 x P 44 x H 34 cm, 2 520 €
et 1 114 €, Missoni Home. 5. « Angel », design Silvana Angeletti et Daniele Ruzza, chaise en aluminium, L 58 x P 55 x H 79 cm, 480 €, Roche
Bobois. 6. « Paon », design Henrik Pedersen, rocking-chair en bambou et acier finition époxy, L 76 x P 69 x H 95 cm, 349 €, Houe chez RBC
Mobilier. 7. « Cordula Cuir », chaise ronde avec cordes en cuir, structure en acier et Inox verni, L 100 x P 90 x H 85 cm, 4 320 €, Missoni
© SDP

Home. 8. « Barcelone », fauteuil en mailles plates tressées polyester et aluminium traité époxy, L 57 x P 60 x H 74 cm, 99 €, Hespéride.

36
I N S P I R AT I O N

3.

2
2..

4.

5.

1.

6.
7.

DANS LES CORDES 1. « Nef », design Patrick Norguet, fauteuil lounge sur une structure en aluminium, dossier composé d’un tressage
de corde en polyester. En option, coussins d’assise et dossier en tissu acrylique pour l’extérieur, L 88 x P 84 x H 125 cm, 3 coloris, à partir
de 720 €, Emu. 2. « InOut 1875 », design Paola Navone, chaise en acier laqué blanc conçue pour l’extérieur comme pour l’intérieur, avec
galette d’assise déhoussable en mousse hydrofuge, L 50 x P 55 x H 91 cm, à partir 402 €, Gervasoni. 3. « Erica’19 », design Antonio Citterio,
chaise en aluminium et coussins d’assise polyester, L 61 x P 60 x H 75 cm, 746 €, B&B Italia. 4. « Unique », fauteuil en corde et teck mas-
sif, L 66 x P 80 x H 79 cm, 359 €, Kave Home. 5. « Victorine », fauteuil en rotin, L 65 x P 81 x H 108 cm, 399 €, Habitat. 6. « Grand Life »,
design Christophe Pillet, bergère en teck et corde, L 80 x P 82 x H 73 cm, existe aussi en teck naturel et corde gris clair, 2 880 €, Ethimo.
© SDP

7. « Riviera », design Agence Rush, fauteuil en polyester tressé et aluminium laminé, L 90 x P 92 x H 76 cm, 1 190 €, Sifas. Adresses page 164

38
Claude Monet, Champ de coquelicots près de Vétheuil (détail), vers 1879,
Huile sur toile, 73 x 92 cm, Collection Emil Bührle, Zurich, Photo : © Peter Schälchli/Roland Schmidt, Zurich

#CollectionBührle
Le groupe BSH est titulaire d’une licence pour la marque Siemens, marque protégée par Siemens AG.

Avec Siemens
votre cuisine devient
extraordinaire.
Les appareils Siemens offrent des perspectives exaltantes,
en combinant le meilleur de l’innovation, un design remarquable
et des solutions d’installation uniques.

Découvrez le film sur vos écrans (TV, ordinateur,


mobile, tablette), en flashant ce code ou rendez-vous
sur www.youtube.com/user/SiemensHomeFrance.

siemens-home.bsh-group.fr

Le futur s’installe chez vous.

Siemens Electroménager
Faites entrer le futur
dans votre quotidien.
Vous rêvez d’une cuisine high tech ?
Les appareils électroménagers intégrés Siemens vous ouvrent les
portes du futur.

Imaginez que votre hotte libère l’espace au-dessus de l’îlot pour une
suspension design, en s’intégrant directement dans votre table de
cuisson et qu’elle absorbe vapeurs et odeurs avec autant d’efficacité
que de discrétion.
Imaginez que derrière de superbes lignes en inox noir et grâce à deux
appareils photos, votre réfrigérateur connecté vous permette de
visualiser son contenu depuis votre smartphone, lorsque vous faites
les courses par exemple.
Imaginez enfin que votre four vous offre toute la magie de Home
Connect et que vous puissiez le préchauffer à distance pour lancer
la cuisson immédiatement après être rentré chez vous.

Découvrez les innovations Siemens et prenez goût à l’extraordinaire.

Table inductionAir system


Parfaitement adaptée aux cuisines ouvertes,
la table inductionAir system combine
en un seul appareil deux zones de cuisson
felxInduction et un système d’aspiration discret
mais puissant. Compacte, elle permet de Table de cuisson
conserver des tiroirs sous le plan de travail. inductionAir system
Place au design. EX875LX34E
M A N U FA C T U R E

2.

1. 3. 4.

1. Cappuccino lait amande – les amandes sont torréfiées maison et la concentration est à 20 %, ce qui est exceptionnel – accompagné d’un praliné noir amande
éclats de la Manufacture de chocolat Alain Ducasse. 2. Le cœur de la boutique de la Manufacture de café. 3. Veda Viraswami, meilleur torréfacteur de France
et 3e au monde, travaille les plus beaux crus de café de la planète. 4. L’espace de torréfaction est visible de tous, partageant savoir-faire et magie.

LE CAFÉ COMME DESSERT


« LA CONNAISSANCE ET L’ART DU CAFÉ, DU GRAIN À LA TASSE ». DÉFINITION DE LA CAFÉNOMIE PAR ALAIN DUCASSE. QUAND LE
CHEF LE PLUS ÉTOILÉ SE PENCHE SUR CE NECTAR, LE VOYAGE GUSTATIF DEVIENT INITIATIQUE. AU PLUS PRÈS DE LA TERRE, EN COMPAGNIE
DES MEILLEURS : PRODUCTEURS, TORRÉFACTEURS ET CAFELIERS, VERSION GASTRONOMIQUE DE BARISTAS. PA R Virginie Bertrand

« Juste un café mais un café juste. Il s’agit de préserver les goûts originels chaque origine. Au regard, l’éclat du métal des meubles anciens
que la nature nous a donnés, les révéler gentiment, tout en harmonie et en de la Banque de France, de l’étain du comptoir, de la verrière qui
douceur, sans agressivité. » L’expérience est sensuelle autant qu’in- donne sur l’espace de torréfaction. Double champion de France,
tellectuelle, désapprendre pour réapprendre. L’homme - star de la Veda Viraswami dispense son savoir-faire aux grains verts. C’est à
gastronomie, parle de naturalité, de décélération, de transmission. l’ouïe, à l’œil, assistés d’un ordinateur pour les taux, qu’il aborde
Son équipe évoque son goût absolu comme d’autres ont l’oreille la fusion, « quand la pression dépasse les 25 bars, vous entendez le
absolue. Quarante ans de tour du monde, Alain Ducasse explore en crac ». Puis il enlève à la main les récalcitrants, « exigence 3 étoiles de
humaniste du bien-manger, à la recherche des terroirs préservés. Il Monsieur Ducasse, rapprocher le café de la haute gastronomie. » Derrière
traque les meilleures cerises de café au Panama, au pied du volcan leur comptoir, Tom, champion de France Barista, et Brice réin-
Barú, au Yémen à plus de 1 200 mètres, ou encore en Éthiopie, au ventent le petit noir qui prend des allures de bière, d’infusion, de
Laos, dans les régions les plus reculées du Brésil. Car avant tout il whisky ou simplement d’expresso
veut connaître l’homme derrière le cultivateur. « Notre ambition est ou de café filtre, mais au goût iné- M AN U FAC T U R E D E C AF É
de construire une chaîne d’excellence dans laquelle chaque maillon compte, galé. « On pense le café comme des —
© PIERRE MONETTA

du producteur jusqu’au cafelier qui vous tend la tasse de café. » Et quand cuisiniers, on travaille les accords avec Ouverte dans le XIe après
on pénètre dans le Café Manufacture, aménagé par l’Atelier d’Ar- Veda et les chocolatiers de la manu- la boutique de vente de café
chitecture Patrick Laforgue de Biarritz, on touche du doigt et des facture voisine. » Le café s’envisage de la rue du Cherche - Midi
papilles cette quête d’excellence. En bouche, le pic de saveur pour alors comme un dessert. dans le VIe. Adresses page 164

42
PETIT ÉLECTRO

LIBÉREZ LES ARÔMES!


FRAÎCHEMENT MOULU, LIBÉRANT SES EXTRAITS ENCAPSULÉS, OU ENCORE RÉVÉLÉ PAR UNE MOUSSE DE LAIT, QU’IL
SE DÉGUSTE À L’ITALIENNE FAÇON RISTRETTO OU À L’AMÉRICAINE AU FORMAT MUG, LE CAFÉ RÉVÈLE À TRAVERS
SES ARÔMES, UN VÉRITABLE RITUEL DE DÉGUSTATION. ENCORE FAUT-IL ÊTRE ÉQUIPÉ DE LA BONNE MACHINE…
PA R Julie Rebeyrol

1. 2.

3.

4. 5. 6. 7.

PERCOLATION 1. « BCE 350 », machine à expresso compacte en Inox avec filtres « Spécial Crème », réservoir d’eau amovible de 1,4 L,
1 ou 2 tasses, L 15,5 x H 31 x P 30,5 cm, 199,99 €, Riviera & Bar. 2. « Philips LatteGo Série 5000 », machine automatique avec carafe à lait en
2 pièces, facile à nettoyer, 5 boissons programmées, longueur du café et du lait réglables, option café moulu et double tasse, L 22,1 x H 34 x
P 43 cm, 4 coloris, 749 €, Philips. 3, 5. « 90018 », design Riccardo Dalisi, cafetière napolitaine en acier inoxydable 18/10 brillant et poignée
en noyer Canaletto, 6 tasses, 33 cl, H 24,5 x D 11 cm, 349 €, Alessi. 4. « Ossidiana », design Mario Trimarchi, cafetière en fonte d’aluminium,
poignée et pommeau en résine thermoplastique, 1, 3 ou 6 tasses, 2 coloris, à partir de 49 €, Alessi. 6. « Artisan 5KCM0512 », cafetière à piston
en Inox avec double paroi, balance et minuterie intégrée, panneau de commande avec écran LCD, H 22,5 cm, 119 €, KitchenAid. 7. « Aroma
© SDP

Thermo to go », machine à café compacte avec carafe isotherme et mug à emporter, L 20,3 x H 32,4 x P 32,4 cm, capacité 0,75 L, 89,99 €, WMF.

44
À L’ÉTAT BRUT

AIX-EN-PROVENCE
PARC JOURDAN
DU 7 AU 10 JUIN 2019
Photo : A. Lanneretonne

www.vivrecotesud.fr
PETIT ÉLECTRO

1. 2.

3.

5.

4.

6. 7. 8.

HAUTE PRESSION 1. « Pixie Clips », machine à café compacte avec façades interchangeables, 4 coloris, réservoir de 0,7 L, L 13,27 x H 27,8 x
P 37,2 cm, 149 €, Nespresso. 2. « KG 7070 », moulin à café ergonomique en Inox, 15 positions de mouture, L 19 x H 27 x D 13 cm, 70 €, Braun.
3, 4. « Vertuo », machine à café pour grandes tasses, réservoir à eau de 1,8 L, L 23,2 x H 32,5 x P 33,5 cm, 200 €, Magimix. 5. « DCF01SSEU »,
machine à café filtre en Inox brossé, carafe en verre, programmation d’allumage et mode maintien au chaud, 10 tasses, 1,4 L, L 24,5 x H 36,1 x P
25,6 cm, 7 coloris, à partir de 199 €, Smeg. 6. « CM 7750 », machine à café avec moulin à café à bille intégré, 3 réservoirs, système de détartrage
automatique, réservoir d’eau de 2,2 L, fonction WiFi pour commande à distance, L 31,1 x H 42 x P 44,5 cm, 2699,24 €, Miele. 7. « Arabica
Latte  », machine avec broyeur à grain, 4 boissons programmables, pot à lait intégré, 3 fonctions de mousse de lait, L 38,1 x H 48,7 x P 28,7 cm,
499,99 €, Krups. 8. « Lui », machine à café dotée d’un thermostat maintenant l’eau du réservoir à température, L 33,5 x l 16,5 x H 25,5 cm,
© SDP

4 coloris, offerte lors de la souscription à l’abonnement « Café Habitat », à partir de 17,99 € par mois les 60 capsules, Habitat. Adresses page 164

46
Abonnez-vous à
Numérique

à partir de

15


>
Votre magazine Côté Paris en version digitale dès sa sortie
■ Un accès sur tout support : ordinateur, mobile et tablette (iOS/Android)
■ Un confort de lecture optimisé, où que vous soyez

Abonnez-vous directement sur :


https://boutique.cotemaison.fr/abo/coteparis
CO MM UN I QU É PA R CÔTÉ PARIS

L’ A N N I V E R S A I R E A L I N E A

LE PRINTEMPS DU
RENOUVEAU
La ville, sa minéralité... Depuis 30 ans, alinea
l'a apprivoisée en installant des moments de
détente sur une terrasse avec vue, dans une cour
pavée ou, comme ici, dans un patio où la nature
se glisse entre inspiration japonaise et lignes
C Ô TÉ JAR DI N
contemporaines. La collection outdoor est à
C I - DE SS O US
l’image de la nouvelle respiration de la marque. Salon de jardin
« Olmeto » en aluminium,
590 €, coussins « Verdon »
tricotés en coton, 15 €,
plaid « Marcel » en
lin vert cèdre, 50 €,
vase obus « Balan »
en verre, 8 €, coussins
ronds « Précieux »
en velours vert, 16 €,
poufs « Cesar » en coton
tressé vert cèdre, 59 €.

96
1. 2.

3.

4.
PAGE DE DRO I T E et vert, 59 €, bougies
1. Pouf « Cesar » en « Halba », 6,40 €,
coton tressé vert cèdre, et « Bejaia », 18 €.
59 €, assiette plate 3. Lanterne « Pilone »,
« Kyma » en grès vert vase jaune « Tibre »
olivier, 12 € l’unité, en verre, 30 €, coupelle
vase obus « Balan » « Aurore » en verre, 8 €,
en verre, 8 €. bougie « Halba », 6,40 €.
PHOTOS JEAN-MARC PALISSE. STYLISME AURÉLIE DES ROBERT

2. Lanternes « Pilone » 4. Coussins « Pin »


en métal, 75 €, en coton d’Alep,
et « Frouas » en verre 16 €, coussin
et métal, 99 €, poufs « Imperia » en velours,
« Cesar » en coton 20 €, saladier « Kyma »
tressé beige roucas en grès vert, 25 €.

97
I N S TA N T S D ’ A R T

SARMENTS
D’ART
RUINART, L A DOYENNE DES M AISONS DE
CHAMPAGNE, S’ENGAGE DEPUIS PLUSIEURS
ANNÉES AUPRÈS DU MONDE DE L’ART, EN
ACCOMPAGNANT DES FOIRES MA JEURES,
EN COM M A N DA NT À D ES ARTISTES D ES
ŒUVRES PRENANT R ACINE AU CŒUR DU
DOMAINE, DANS LES VIGNES, AU PLUS PRO-
FOND DES CAVES, DANS LA PASSION DES
V I G N ERO N S. C A RT E B L A N CH E 2019 AU
BRÉSILIEN VIK MUNIZ. PA R Virginie Bertrand

PA GE DE GA U C HE
Flow hands de Vik Muniz,
bois noircis et fusains,
osmose entre les mains
du chef des caves
Frédéric Panaïotis
et les ceps de vignes.
© VIK MUNIZ 2019. MAISON RUINART 2019.

PA GE DE D RO IT E
1. Chardonnay Leaf
de Vik Muniz
réalisée à partir
d’éléments organiques
tirés du terroir.
2. Dessin préparatoire
de l’artiste.
3. Les arbres
monumentaux
de la forêt rémoise.

50
I N S TA N T S D ’ A R T

1. 2.

3.

« Plus le chemin est ardu, plus l’œuvre est belle ». Tout commence de croissance qu’il compare à celui de la création. Reprenant son
en 1896. La maison Ruinart, créée au siècle des Lumières sur la cheminement créatif, il collecte des éléments épars : écorces, bois
vision du moine Dom Ruinart, est aussi la première à faire appel noircis… L’artiste dit être un « illusionniste low-tech » quand il fait
à un artiste de son époque pour imaginer une affiche. Alphonse de la métamorphose un nouveau médium. À partir des matériaux
Mucha, encore peu connu, incarne le nectar en une voluptueuse les plus inattendus, bonbons, jouets, chocolats, diamants mais aussi
jeune femme, icône de l’Art nouveau. Sous la présidence de déchets qu’il sélectionne et assemble en de gigantesques puzzles,
Frédéric Dufour, la maison renoue avec cet acte originel, cet appel Vik Muniz reconstitue des images iconiques de l’histoire de l’art.
à l’art, cet apport de l’art. Après Gideon Rubin et ses « portraits Comme le célèbre tableau de David, La mort de Marat, né de mil-
de famille » en 2011 en passant la sculpture de papier élaborée à liers de fragments d’ordures ramassés avec l’aide des catadores, les
coups de scalpel dans le fac-similé du premier livre de comptes trieurs de la décharge de Rio de Janeiro. Pour la maison Ruinart,
de Ruinart de 1729 par Georgia Russell, aux énigmatiques pho- il part également d’éléments récoltés, organiques, extraits du
tographies d’Erwin Olaf ressuscitant sur les murs des crayères des terroir, feuilles et branches… Et dans un jeu de juxtaposition, il
graffitis d’un autre âge, la maison se raconte dans l’œil des artistes. reconstitue les tourments des ceps de vignes, pareils aux troncs
En 2018, Liu Bollin fait disparaître les artisans du champagne dans tortueux des figuiers de son pays. Dans un même élan créateur, il
les vignobles, parmi les chais, pour mieux mettre en lumière, para- les confond avec les mains noueuses de Frédéric Panaïotis, osmose
doxalement, les talents des équipes à l’œuvre. L’artiste brésilien entre la nature et l’homme. Les
Vik Muniz part de la terre, des ceps de chardonnay et de pinot différents composants qui des- RU IN AR T
noir, qui dans un long processus de vie, face à un climat rigoureux, sinent l’image : photographies —
donnent les meilleurs des raisins. Marqué par la forêt des Faux découpées, branchages, charbon, Exposition des œuvres de
de Versy, des hêtres tortillards hors du commun, et subjugué par sont ensuite scannés puis agran- Vik Muniz « Shared Roots » sur
le vignoble historique de Sillery, Vik Muniz avec le chef des caves dis ! Une allégorie du mystère du les grilles de la Bourse jusqu’au
Frédéric Panaïotis se met au diapason de la nature, de son cycle Blanc de Blancs de Ruinart. 18 avril. Adresses page 164

51
I N S TA N T S D ’ A R T

Sur-naturel
SE JOUER DU VIDE AVEC CALDER
ET PICASSO, FANTASMER EN COULEURS
DANS LES YEUX DE JEAN LURÇAT,
DÉCOUVRIR UNE NOUVELLE GÉNÉRATION
DE PHOTOGRAPHES… LES ARTISTES
ET LES DESIGNERS TRANSCENDENT LE RÉEL.
PA R Virginie Bertrand

instant. N°1 Dialogue lyrique


Un face-face entre deux artistes de la tapis-
serie moderne : Jean Lurçat et Mathieu
Matégot, orchestré par le spécialiste
Gérard Denizeau, auteur du catalogue
raisonné de Jean Lurçat. Ce dernier pré-
sentait son œuvre comme « un miroir qui
voit plus loin que l’horizon » et « chantant le
parfum, l’ivresse du vin, le lierre et le jasmin,
le chat et la pie voleuse… ». Mathieu Matégot
disciple indiscipliné choisit l’abstraction
avec une même sensibilité de coloriste.
Du 17 mai au 29 juin. Galerie Chevalier. 25,
rue de Bourgogne, 75007. Tél. 01 42 60 72 68
et galerie-chevalier.com
© VINCENT THIBERT

1. Apollinaire Bleu, tapisserie d’après un carton de


Jean Lurçat ( 1892 - 1966 ), Aubusson, atelier Pinton,
1958, et céramiques, Galerie Chevalier. Fauteuil de
Mathieu Matégot, Galerie Matthieu Richard. Tapis
Saturne de Nicolas Aubagnac, édition Parsua.

52
I N S TA N T S D ’ A R T

instant. N°2 Correspondances et contradictions


Un parcours captivant, croisant 120 œuvres d’Alexandre
Calder ( 1898 - 1976 ) et de Pablo Picasso ( 1881 - 1973 ),
deux artistes avec le même questionnement du vide. Des
thèmes communs sont pointés, de leurs expérimentations
plastiques, de la soustraction d’une masse pour
Alexandre Calder à la contorsion du temps pour Pablo
Picasso, de la figuration jusqu’à l’abstraction, dans des
mouvements contradictoires. Peintures, sculptures,
mobiles… Jusqu’au 25 août. Musée Picasso-Paris. 5, rue de

© 2. RMN-GRAND PALAIS / GÉRARD BLOT, SUCCESSION PICASSO 2019. 3. LE BON MARCHÉ PARIS RIVE GAUCHE. 4. RUBEN MARTIN DE LUCAS.
Thorigny, 75003. Tél. 01 85 56 00 36 et museepicassoparis.fr

instant. N°3 Lumière sculptée


YMER&MALTA œuvre en collectif designers-artisans
sous l’impulsion de Valérie Maltaverne pour mieux
revisiter les savoir-faire traditionnels. À la demande
du musée Noguchi de New York, six designers et plus
de vingt artisans ont relevé le défi d’imaginer une
collection inspirée par les lampes « Akari » d’Isamu
Noguchi. Nendo, Sebastian Bergne, Océane Delain,
Benjamin Graindorge… ont créé pas moins de vingt-
neuf luminaires. Jusqu’au 28 avril. Le Bon Marché Rive
Gauche. 24, rue de Sèvres, 75007. 24sevres.com

instant. N°4 Hors cadre


9e édition du Festival « Circulation(s)» qui fait émerger les
talents de la jeune photographie européenne. Il expose
une quarantaine de photographes dont quatre Roumains
à l’occasion de la saison culturelle France/Roumanie. Avec
d’autres manifestations comme la présentation d’une
école d’un nouveau type, WSG (Work-Show-Grow), initiée
par l’artiste l’Anglaise Natasha Caruana, un studio photo
pour se faire tirer le portrait, des ateliers… Du 20 avril au
30 juin. 104. 5, rue Curial, 75019. festival-circulations.com

2. Pablo Picasso, Femme dans un fauteuil, Paris, 2 avril 1947, huile sur toile. Musée national Picasso - Paris, Dation, 1990. Dépôt au Musée Picasso, Antibes.
3. YMER&MALTA / Benjamin Graindorge, applique, papier, métal, béton, led. 4. Ruben Martin de Lucas, photographie de la série « Minimal Republics ».

54
MER - NATURE

SAINT-TROPEZ
ESPLANADE DU PORT
Photo : P. Verny

DU 3 AU 5 MAI 2019

www.vivrecotesud-sainttropez.fr
I N S TA N T S D ’ A R T

instant. N°5 Au cœur Éric Schmitt fait « tabula rasa » chez Piasa. Le meubles vintage et des objets collectionnés. Une version intime de son
designer-artiste-architecte expose et met en vente ses créations propres, univers, de son travail inspiré de la nature est donnée à voir. Bronze,
éditées à peu d’exemplaires pour des galeries comme En attendant les ardoise, marbre, verre, les matériaux s’épousent en quatre-vingt
Barbares, Dutko à Paris ou Ralph Pucci à New York ainsi que celles nées quatre pièces, des années 1980 à aujourd’hui. « Éric Schmitt, un nou-
de ses collaborations avec Christian Liaigre. Également quelques pro- veau chapitre », exposition à partir du 19 avril et vente le 25 avril. Piasa.118,
totypes comme un bureau conçu pour sa femme Sandra Babeanu, des rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008. Tél. 01 53 34 10 10 et piasa.fr

© 5. ADRIEN DIRAND. 6. CHAUMET. 7. MATTHIEU RICARD. 8. JOAQUÍN CORTÉS / ROMÁN LORES.


instant. N°6 Herbier joaillier instant. N°7 Voir plus loin instant. N°8 Point d’interrogation
Chaumet investit un hôtel particulier, rive Moine bouddhiste, photographe, docteur en La Monnaie de Paris présente l’artiste alle-
gauche, pour y partager son histoire. « Dess(e) génétique cellulaire, Matthieu Ricard est l’un mand Thomas Schütte. Élève du peintre
in de nature » dévoile les sources d’inspira- des penseurs de notre époque dont les écrits Gerhard Richter, autant marqué par l’art
tion de la maison, les études aux allures de éclairent et les photos emportent. Installé minimal et conceptuel que par la sculpture
planches botanistes, les gouachés datant de dans l’Himalaya depuis 1972, il saisit ses classique, il est reconnu comme l’un des
1830 au début du XXe siècle et des pièces maîtres spirituels et les paysages dans lesquels principaux réinventeurs de la sculpture.
historiques joaillières et d’orfèvrerie. Une ils évoluent afin d’utiliser les images comme L’exposition témoigne de sa grinçante ana-
promenade parmis blés en herbe et blés sous « une source d’espoir, pour redonner confiance lyse de l’organisation de la société et de son
le vent, lys et églantines, roseaux et papillons. dans la nature humaine et raviver notre émer- impact sur les individus. Inquiétude sourde
Commissaire de l’exposition, responsable veillement devant les splendeurs de la nature ». et étrange ironie des petites figurines en
des collections de l’Herbier National, « Un demi - siècle dans l’Himalaya » relate pâte comme des grands esprits en bronze
Marc Jeanson apporte un regard inédit. d’un autre monde dont on peut apprendre. qui questionnent la condition humaine.
Du 19 avril au 15 juin. 165, bd Saint-Germain Jusqu’au 30 juin. La Hune. 16, rue de l’Abbaye, « 3 ACTES », jusqu’au 16 juin. 11, quai Conti,
75006. Tél. 01 75 64 26 20 et chaumet.com 75006. Tél. 01 42 01 43 55 et la-hune.com 75006. Tél. 01 40 46 56 66 et monnaiedeparis.fr

5. Créations d’Éric Schmitt: sellette « U », 2011, chaises « Orthodoxe », 1989, et lampadaires « Sugegasa », 2013. 6. Chaumet, projet de broche « Pensée des jardins ».
7. Matthieu Ricard, Soleil levant avec drapeaux à prières, Tibet. 2016. Ses photos sont vendues au profit de sa fondation. 8. Thomas Schütte, Stahlfrau Nr.17, 2006.

56
CONSTRUISONS VOS RÊVES
Photos non-contrctuelles.

Chaque maison TRABECO est unique


Chaque maison TRABECO est unique par son architecture, par sa
décoration, unique parce qu’elle est le reflet de votre personnalité et de
vos goûts. Maison Patrimoine dans le style de votre région, ou « très
contemporaine ». Nos 35 spécialistes régionaux TRABECO se tiennent à
votre disposition pour vous rencontrer.

VOUS RÊVEZ D’UN HABITAT UNIQUE QUI VOUS RESSEMBLE?


Contactez votre concessionnaire TRABECO le plus proche.

02-51 WITRY-LES-REIMS 44 VERTOU - PORNIC 77 NORD : MAREUIL-LES-MEAUX /


06 NICE 45 ORLEANS CLAYE-SOUILLY
11- 66 PERPIGNAN 50 NORD TOLLEVAST 77 SUD LINAS
14 CAEN 50 SUD AVRANCHES 78 ECQUEVILLY
18 ST-DOULCHARD 54-55-57-70-88 LUXEMBOURG 91 SAINTE-GENEVIEVE DES BOIS
22-35-56 CESSON-SEVIGNE ESSEY-LES-NANCY 83 LA VALETTE
29 BREST 60-95 PRECY-SUR-OISE 85 LES SABLES-D’OLONNE
33 BORDEAUX 75 PARIS (SIEGE) 92 ANTONY
37 TOURS 77 NORD EST : SERVON 93-94 BRY-SUR-MARNE

TRABECO Siège : 41, av. de Suffren - 75007 PARIS - Tél. : 01-56-58-10-75 - Fax : 01-56-58-10-76
I N S TA N T S D ’ A R T

instant. N°9 Subvertir le réel


La Galerie des Galeries Lafayette
commissionne le duo d’artistes suisses,
Sabina Lang et Daniel Baumann
pour deux installations bouleversant
les perspectives, les points de vue,
la perception de l’espace dans
une promesse d’enchantement.
Au rez - de - chaussée du magasin,
Beautiful Floor 3 joue avec les repères
fonctionnels, quant au tunnel menant
à la galerie, Beautiful Tube 6, c’est une
véritable mise en abyme de l’espace.
Des déambulations « Beautiful » à vivre
et à ne pas manquer après la chambre
d’hôtel Everland sur le toit du Palais
de Tokyo en 2009, ou le Street Painting
10 réalisé pour la FIAC 2018. En avril-
mai. Galeries Lafayette. 40, boulevard
Haussmann, 75009. galeriedesgaleries.com

9. Joëlle Lehmann, portrait de Sabina Lang


et Daniel Baumann. Lang/Baumann,
Comfort #6, 2008, Madrid, Espagne. Lang/
Baumann, la chambre d’hôtel Everland,
2007, Palais de Tokyo, Paris, France.

instant. N°10 Archi désert


À travers plus de 40 pièces de mobilier des grands
designers américains ( George Nelson, Adrian Pearsall,
John Keal, Ray & Charles Eames, etc. ) l’exposition

© 9. JOËLLE LEHMANN, LANG / BAUMANN. 10. TIME & LIFE PICTURES / GETTY IMAGE. DAVID GLOMB, RANCHO MIRAGE, CALIFORNIE. 11. BRUNO SUET. SDP.
propose de plonger au cœur de Palm Springs, cette
ville de Californie érigée en plein désert, et devenue
le berceau de la modernité architecturale. Richard
Neutra, John Lautner ou Albert Frey, expriment un
art de vivre en lien direct avec le paysage, le mobilier
étant conçu comme un prolongement de l’architec-
ture. « Palm Springs – Modern Furniture 1945 - 1970 », du
11 avril au 4 mai. Galerie Alexandre Guillemain. 35, rue
Guénégaud, 75006. alexandreguillemain.com

10. Sinatra dans sa résidence de Palm Springs en 1965. La


Kaufman House, architecte Richard Neutra, 1946, Palm Springs.

instant. N°11 Les voyages d’Orlando


Vincent et Anne Corbière s’inspirent d’Orlando,
cette figure littéraire inventée par Virginia
Woolf pour créer. « C’est un compagnon imaginaire,
explique Anne. Personnage aux multiples vies, tour à
tour homme ou femme... Avec Vincent, nous imaginons
les objets et les œuvres dont il se serait entouré. » Fort de
son savoir-faire, le couple poursuit depuis plus de
vingt ans une démarche artistique unique. L’un
sculpte le bois ou le fer, l’autre crée des tissus
uniques. Quarante pièces associées aux photos
poétiques de leur ami Bruno Suet. Du 4 avril au
4 mai. Galerie du Passage. 26, passage Véro-Dodat,
75001. Tél. 01 40 41 98 86 et galeriedupassage.com

11. Anne et Vincent Corbière. Un transat, une réalisation


à quatre mains, structure Vincent Corbière et textile Anne
Corbière. Coupe « Dashas », sculpture de Vincent Corbière.

58
24 & 25 MAI 2019

2 JOURS DE BIEN-ÊTRE
POUR SE RECONNECTER
À L’ESSENTIEL
Sophrologie O Nutrition OSommeil
Musicothérapie O Méditation O Massages ODédicaces…
TOUTES LES NOUVELLES TENDANCES ZEN

AU STUDIO CYCLONE
16-18 rue Vulpian, Paris 13e

Vendredi 24 mai de 10 h à 13 h 30 et de 14 h 30 à 18 h


Samedi 25 mai de 10 h à 13 h 30 et de 14 h 30 à 18 h
15 € la demi-journée

INSCRIPTIONS SUR ZEN.ELLE.FR


ors -s é rie
U n h Ze n
En partenariat avec ELLE que
en kios ai
le 3 m
© iStock
LIEU-M IROI R
T OIL E D E F ON D

PA GE DE G AU CH E
Dans une des suites,
Helena Noguerra en
robe blanche, Marlo,
est allongée sur un
canapé du XVIIIe siècle
recouvert de soie.
Chacune d’elles a été
décorée à la manière
de la décoratrice
Madeleine Castaing avec
du mobilier chiné et des
œuvres d’art appartenant
aux propriétaires.

PAG E DE DR OI T E
C’est le film Funny Face
avec Audrey Hepburn
et Fred Astaire, qui
a inspiré le nom du
cocktail-bar, « Bizzaz »,
avec piano central.

60
HELENA NOGUERRA
À L’ H Ô T E L D E BERRI
Féminine et féministe, Helena Noguerra recherche l’épure et cultive l’expérience.
Entre musique, télévision, théâtre, cinéma, écriture… l’existence ressemble à une terre
d’expressions dont elle se plaît à cocher un maximum de cases. L’album « Nue » qui sort
aux premiers jours du printemps raconte aussi son désir d’essentiel.
TEXTE Martine Duteil PHOTOS Carole Bellaïche

61
1. 2.

3.

62
É P U RE E T et scénographe
D É C OR U M Philippe Renaud.
Ici, détail
Les décors de l’Hôtel du lobby rythmé
de Berri, jouant de de sculptures.
surenchère décorative 3 . Helena dans la
et narrative, accueillent cuisine du Schiap
l’intention d’épure et de confiée au chef Jimmy
dépouillement d’Helena De Almeida, déguste
et de son album « Nue ». un plat de pâtes. Robe
à bretelles, Benetton.
PA GE DE GA U CH E
1. Helena dans la PA G E DE DR O I T E
lumière habillée d’une Devant la grande baie
robe, Ottod’ame. vitrée qui ouvre sur
2. Derrière la façade le vert du parc, souvenir
seventies, un décor des pépinières royales
orchestré par cultivées autrefois,
le décorateur rue de Berri.

63
1. 2. 3.

4. 5.

Rendez-vous à l’Hôtel de Berri. Ici, parce qu’Helena aime l’at- situations. C’est comme ça que je suis arrivée à la musique, puis à la radio,
mosphère de ces lieux de passage où « l’on ancre un moment, un puis à la télévision, au théâtre, au cinéma, à l’écriture… C’est aussi comme
souvenir, une expérience. » Souvenir de l’enfance et des vacances en ça que j’ai passé mon bac à 40 ans. » C’est parce qu’elle ne se refuse
famille. Souvenir de longs périples avec escales qui l’emmenaient rien que tout devient possible. Comme « Nue » qui sort avec l’arrivée
de Bruxelles au Portugal en passant par la France. Défilé d’images du printemps, comme le concert aux Étoiles le 15 mai suivi d’une
dans une mémoire qui compile toujours le meilleur ; une nuit à tournée, comme son prochain spectacle musical en cours d’écriture
l’hôtel pour ses dix-huit ans, une nuit à l’hôtel place des Vosges, avec Pierre Notte, qui racontera un portrait de femme, dans lequel
une autre au Meurice, à l’Hôtel Régina, à l’Hôtel Particulier elle mettra en scène ses chansons, soit trente ans de carrière d’une
Montmartre pour épater un garçon, à l’Hôtel Lenox où elle ren- artiste de toutes les couleurs. Une création qui devrait voir le jour
dait visite à sa sœur, à l’Hôtel Amour où elle a dormi il y a encore en 2020 au théâtre de la Ville et au théâtre de Caen, juste avant de
quelques semaines… Chaque nuit, chaque endroit concentre une prendre la route… « Nue » d’Helena Noguerra (BMG).
histoire. Aujourd’hui, l’Hôtel de Berri est le lieu de rencontre choisi
pour parler de son dernier album. Elle en aime l’esprit feutré, COMME UN APPARTEMENT DE COLLECTIONNEUR
l’atmosphère à l’anglaise entre boiseries travaillées et moquette À l’emplacement des anciennes pépinières royales furent bâtis bon
ultra-moelleuse, les grands lits très confortables où l’on se perd… nombre d’hôtels particuliers. Au numéro 22, se trouvait celui où vécut,
Dans « Nue », elle habille sa voix de bossa-nova. L’épicentre en est jusqu’en 1973, la couturière Elsa Schiapparelli. Dans les années 1970,
l’amour toujours, qu’elle décline en versions légères ou tristes. C’est un immeuble de bureaux y fut édifié par l’architecte-urbaniste Maurice
Novarina (1907-2002). De ce temps-là, seule la façade subsiste. C’est
donc dans ce décor qu’Helena fait aujourd’hui une escale photo- derrière ces références seventies, que la famille Dokhan a imaginé
graphique, tout habillée de blanc, laissant dans son sillage une ouvrir un hôtel orchestré par le décorateur et scénographe Philippe
recherche d’épure, une volonté de dépouillement qui ne transige Renaud. Cette résidence épicurienne, abrite quarante chambres et
plus avec la surenchère. Elle vante aussi l’idée d’une décroissance trente-cinq suites connectées, un restaurant italien « Le Schiap », où
heureuse, d’une mise à distance avec le superflu. « Je n’aime pas officie le chef portugais Jimmy De Almeida, un salon de thé servi dans
les bijoux et j’ai peu de vêtements. Pour les soirées, j’ai une robe Courrèges la « Sculpture Room » et un cocktail-bar, le « Bizzaz ». Le décor de ce
5 étoiles s’est inspiré de l’histoire de ses célèbres occupants. Au pro-
vintage et c’est moi qui change à l’intérieur. » Ce disque est à l’image de
gramme, vrais et faux marbres, faux parchemin, boiseries noires,
cette frugalité. Il est à la fois léger, mélancolique, simple dans les colonnes, télescopages chromatiques, jeux d’échelles, de perspectives,
mots et la forme. La vie est une expérience tellement multiple dont mobilier ancien chiné, mais aussi dessiné, luminaires forgés, tableaux…
elle s’autorise tous les détours. « J’ai appris à me fondre dans toutes les où s’exprime pleinement l’art de la mise en scène. Adresse page 164

64
L I E U MU LT IP LE

PAGE D E GAU C H E
1 . Helena se fond
dans toutes les histoires.
Aujourd’hui, dans celle
de l’Hôtel de Berri conçu
comme une demeure
épicurienne. Sur une
robe en dentelle, pull,
Bella Jones.
2 , 4 . Jeux de
graphismes au sol
comme sur le canapé
dans le hall d’entrée.
3 . Une autre suite aux
murs jaunes avec un
soubassement peint en
noir a été pensée comme
une chambre d’un
appartement parisien.
5 . Murs noirs rehaussés
de blanc dans la
« Sculpture Room ».

PAGE D E DR OI TE
Solaire, Helena présente
son nouvel album « Nue ».
Une recherche d’épure
sur fond de bossa-nova.

65
65
PAN TH ÉON

IM PER TI N EN CE

PAGE D E GAUCHE
Dans son atelier, portrait
de l’artiste Nochapiq
derrière des lunettes
gainées d’adhésifs
de la série « Road Trip
Saison 1 », elle est
assise sur la console
« Woodstock »
entièrement nouée
de bandes de textiles,
de scoubidous et
de bolducs. À l’arrière,
deux toiles de la série
« Intersections »,
Nochapiq. À droite, sac
« Constance », Hermès.

PAGE D E DRO ITE


Collection de pavés
de la série « Via Sacra »,
gainés de rubans,
de liens, de scoubidous…

L’ Œ U V R E -R U B A N
Designer, styliste pour de grandes maisons, la créatrice Noémie Chaillet-Piquand
fait son « coming out artistique » et devient Nochapiq.
Ce nom révèle un art de la transformation et de la métamorphose.
Enrubanné, empaqueté, gainé de bolducs couture ou de bandes de Scotch,
son inventaire Pop Art projette l’objet de consommation dans une nouvelle dimension.
PA R Caroline Clavier PHOTOS Nicolas Millet

66
67
1. 2.

3. 4.
R
évéler en cachant, découvrir en couvrant, entre visible
et invisible », la formule est jetée comme préam-
bule à l’aventure. Au commencement, il y a les
meubles. De la chaise à la table, du banc à la com-
mode, du fauteuil à l’armoire tous y passent sans résistance.
Ils sont, en effet, les premiers à se soumettre à cette vague
d’« empaquetage ». Des bouts, des lanières, des extraits de
matériaux, de la couverture de survie aux banderoles de
rues, de la ficelle au reste d’un pull usé, tout devient matière
à broder, à tricoter, à tisser la trame d’une deuxième peau.
À ce stade, l’habillage ne gomme pas la fonction, la chaise
reste une assise, la console une surface de pose, mais cha-
cune prenant déjà l’allure de manifeste : « le textile improvisé,
appliqué sur les meubles, apprivoise les matériaux de tout bords,
les réconcilie, il est pour moi l’image projetée d’un tissu social
mixé et apaisé », lance l’artiste. De fil en aiguille, le procédé
Nochapiq s’emballe, l’intention se précise. Les bolducs
signés des grandes maisons de luxe ou le Scotch industriel
deviennent matières de prédilection, et l’objet usuel, sur-
face d’expression. Fourchettes, bouchons de champagne,
lunettes de soleil… tous s’enrobent de bolduc à marche
forcée. Des familles d’objets se rassemblent au gré de com-
positions répétitives. De grands fonds blancs accueillent
l’œuvre ready-made de la créatrice et mettent en scène un
inventaire exhumant les fantômes de la consommation. Ses
compositions momifiées, sanglées, hissent l’objet au rang de 5.
symboles, de signes et d’offrandes. Les rubans Dior, Chanel, 6.
Hermès, Céline, Gucci, Agnès b… s’enroulent autour de
l’objet l’amenant à devenir le souvenir de lui-même dans
sa forme mais avec l’idée d’autre chose dans son usage.
Manquait à ces tableaux la touche d’animation pour leur
donner vie. Nochapiq réalise alors des vidéos. Diffusés en
nombre sur les réseaux sociaux, ses films, montés à l’envers
en accéléré, font défiler son art de la transformation. Depuis
des années, le talent de l’artiste s’inventait ailleurs et autre-
ment. La styliste, directrice artistique pour des maisons de
luxe comme Hermès à Paris et L’Oréal à New York… traçait
un parcours brillant avant d’inventer un nouveau monde
interrogeant à l’infini le sens de l’objet, de l’ordinaire
jusqu’au sacré, avec une belle dose d’impertinence accom-
pagnant la performance. Adresses page 164

SECO NDE PEAU 2. Planche à pain aux PA G E D E DR OI T E


couleurs de la maison 5. Sur la cheminée,
PAGE D E GAUCHE Hermès, série « Road sous un tirage de
1. Dans l’atelier- Trip Saison 1 ». Madonna par l’artiste
appartement, des objets 3. Les compositions Maripol, des pavés
usuels, momifiés sous enrubannées de bolduc de la série « Via Sacra »
des rubans, se réunissent Hermès présentent et un tableau Love
autour de compositions les objets communs en tape art, chauffeuse
répétitives sur comme des offrandes. « Rubik’s », créations
d’immenses fonds 4. Le Scotch industriel Nochapiq.
blancs. Autour, une série à l’assaut d’une chaise 6. Un appareil
de mobiliers sculptés face à une pièce brodée Nikon version bolduc
par des matériaux de à l’aide de matériaux Chanel et un couteau
récupérations noués, de récupérations noués. enrubanné La Maison
chaises « Disco », banc Contre le mur, des toiles du Chocolat, série
« Bonnie and Clyde » des séries «Intersections» « Road Trip saison 2 ».
et pouf « Rainbow ». et « Filament ».

69
1. 2.

3. 4.
POP A RT 2 et 3. Au fil de 4. Planche à découper
vidéos filmées par « multi-bolducage ».
PAGE D E GAUCHE sa collaboratrice,
1. Sur le livre In Between l’artiste donne vie à ses PA G E D E DR OI T E
du photographe Guy compositions qu’elle Tapissées de matériaux
Bourdin, un pavé de dissout dans un jeu de récupération noués,
la série « Via Sacra », scénique. Montées à seconde vie pour
provenant de la rue l’envers et en accéléré, ces chaises pliantes
Royale, gainé de bolduc ces séquences sont hérissées, et au sol
Hermès. Puis enduit diffusées sur les réseaux pavé enrubanné de
de résine, poncé, poli sociaux. Ici, extraits de la série « Via Sacra »,
et ciré, il prend un la vidéo série « Reverse créations Nochapiq.
aspect fossilisé. Road Trip Saison 1 ».

71
R UE DE GRE NE LL E

LIGNES MUSICALES
Le décorateur et créateur Alexandre Canton, alias Pyrope Studio, métamorphose d’un
trait un duplex contemporain en salon de musique d’aujourd’hui.
Néo-antique, néo-classique signent les nouvelles lignes de ce retour de style très poétique.
PA R Caroline Clavier PHOTOS Jean-François Jaussaud

72
CO UP D’É CLAT

PAGE DE GAU CHE


Au pied de l’escalier,
un buste en plâtre chiné
entouré d’une collection
de coraux sur une
console en bois doré
italienne du XVIIIe
siècle. Le long de
l’escalier le mur est
entièrement recouvert
de feuilles d’argent.

PAGE DE D RO ITE
Devant un mur miroir
en feuilles d’argent,
silhouette dandy pour
le décorateur Alexandre
Canton, alias Pyrope
Studio, en charge
de la métamorphose
des lieux. Plus bas,
banquette à haut dossier
d’époque Directoire.

73
ANCI E N
ET M ODERNE PA GE D E DR OI T E
Au pied du bloc
PAGE D E GAUCHE monolithe qui abrite
Détail du paravent l’espace en duplex
en soie tendue et dans lequel se tient
plissée, création Pyrope Alexandre Doriano,
Studio. Sur une gaine deux chaises à dossier
en faux marbre à grille de style
provenant de Directoire et, à gauche,
l’appartement un guéridon tripode
du vicomte du Lude, de la galerie d’Antoine
décoré par Jansen Broccardo, Alb
en 1954, une copie Antiquités. Au sol,
d’un buste romain tapis « Tresse »,
du Louvre. Devant, Casa Lopez.
piano de concert de
la salle Pleyel, 1926.

74
75
SALO N
DE M USI QUE

À gauche du piano
de concert de la salle
Pleyel, 1926, paravent
en soie tendue, création
Pyrope Studio, lampe
des années 1950, Arlus.
Devant la porte-fenêtre,
une gaine jaune en métal
peint de style Directoire,
jouxte une console
suédoise début XIXe,
galerie Golovanoff,
et des carafes
en cristal chinées.

76
77
LI G N ES N OI RE S Devant la porte- on aperçoit le décor
fenêtre, gaine à médaillons qui
PA G E DE GA UC HE en métal peint habille les portes-
Sur un tapis « Tresse », de style Directoire. fenêtres, créé par
Casa Lopez, tabouret Pyrope Studio. Devant,
curule et banquette PA GE D E D RO ITE une desserte en laiton
d’époque Directoire La chambre en duplex et verre des années
tapissée en soie est ouverte par des 1950 est occupée par
tendue. Sur le fenêtres, dans l’esprit un service à café pièce
guéridon tripode, atelier, celles-ci unique, Limoges 1912.
galerie Alb Antiquités, donnent sur la pièce à
lampe 1950, Arlus. vivre. En transparence,

78
79
80
1. 2.

O
ESPR IT ATEL IE R n y accède par un jardin sur cour, com- moderniste. L’envie de décor, d’ornements devien-
posé d’herbes hautes et de graminées, dra aussi le destin de cet écrin moderne de la rue
PAGE D E GAUCHE
qui a le charme d’un bout de prairie sau- de Grenelle. En charge de revisiter les murs trop
Installée dans le même
volume que le bureau, vage sur lequel s’ouvrent deux grandes lisses, trop distants, le décorateur Alexandre Canton
la cuisine en sous-sol portes-fenêtres. À l’intérieur, le petit espace, par- réécrit l’histoire de cette page trop blanche. Il aime
est abritée dans une faitement optimisé par une première rénovation, le baroque du créateur Serge Roche, le classicisme
pièce dont la structure cultive la rumeur d’avoir été la garçonnière d’une poétique de l’architecte - décorateur Jean - Charles
est conçue comme
un atelier, ponctuée
des figures de la création et donne à ce rez-de-jardin Moreux. Les années quarante, Jean Cocteau, le
de fenêtres et soulignée un supplément d’âme. Lorsque son nouvel occu- fantastique de Christian Bérard, le style palladien et
d’un soubassement pant jette l’ancre dans ce légendaire pied-à-terre, les fresques murales l’inspirent. Partant du piano, la
en métal. Desserte l’espace se distribue sur trois niveaux autonomes pièce maîtresse du projet et d’autres éléments pré-
roulante des années
reliés par un bloc monolithe. Graphique, cubique, existants, il prolonge l’inspiration de motifs XVIIIe
1950, chaise de musicien
autrichienne, vers 1830, fort, le geste architectural donne de la ligne et beau- sur les façades. De la rondeur des médaillons aux
provenant de la galerie coup de caractère au volume en dépit de son format cadres des portes, d’un paravent en soie tendue fait
Golovanoff. de poche. Pourtant cette radicalité n’est pas du goût sur mesure au choix du mobilier Directoire, partout
de son nouveau locataire. Mélomane, littéraire, fon- la ligne dessine un jeu de graphisme et de perspec-
PAGE D E DRO ITE
1. À l’intérieur de
dateur du Cercle poétique Anna de Noailles Anna tives augmentées par de grands miroirs déformants.
la structure façon atelier de Noailles, Alexandre Doriano s’ennuie dans son L’aplat de feuilles d’argent sur toute la hauteur de
la cuisine en U est « White cube » : « je voulais donner à ces murs la poésie certains murs complète l’illusion optique. Reflets,
jalonnée de rangements d’un salon de musique ouvert à la fantaisie et à l’oreille de profondeur, reliefs structurent d’un trait l’intégralité
dont les façades sont
mes amis musiciens ». Et poursuit, amusé, évoquant les de la pièce en repoussant les murs. Plus artistique,
en verre cathédrale.
2. Portrait d’Alexandre mots du décorateur Charles de Beistegui : « l’homme plus poétique, la magie reprend ses droits, l’ima-
Doriano dans le jardin qui pense moderne est démodé ! » La formule, rappelant ginaire toute sa place. Prolongeant la légende des
attenant à l’appartement. l’épisode du célèbre appartement réalisé par Le lieux, jouant sur les références et la fantaisie, le
Corbusier que Beistegui mettra en scène à la mode décorateur Alexandre Canton twiste l’histoire et les
néo - baroque de l’époque, en réponse à la sobriété codes classiques avec style et esprit.

81
1. 2.

3.

L ES AD R E SS E S Pour ses sculptures, « je travaille


DE P Y R OP E S T UDI O avec lui une pièce pour ma
première collection d’objets »,
Pour son histoire, ses fournitures Samuel Yal.
beaux - arts, paradis des ébénistes,
des artisans et des décorateurs, Pour ses kilims contemporains
Laverdure. aux motifs géométriques inspirés
du cubisme ou influencés par l’art
Pour sa très belle sélection contemporain, Didier Benichou.
d’objets et de mobilier XXe,
Jean - Michel Merlin. Pour sa collection de tapis
intemporelle ou contemporaine
Pour ses éditions rares et variées – comme la série inspirée
beau livre, revue épuisée, affiche, de Serge Poliakoff, Casa Lopez
gravure, ouvrage de collection –, —
Librairie L’Avenue aux Puces. Adresses page 164
BAR DA G E E N autrichienne, PA GE DE DR O I TE
BO IS CÉR USÉ vers 1830, galerie Dans la chambre,
Golovanoff. appliques en bronze
PAGE D E GAUCHE 2. La partie douche à têtes d’Africains, 1940,
1. Installée en contrebas est recouverte et à droite, chaise à haut
de la pièce à vivre, le de carreaux en grès dossier de Carlo Bugatti,
meuble bureau adossé à cérame vert amande. galerie Alb Antiquités.
la bibliothèque est 3. Vasque et piétement Sur le lit, textiles
un pianoforte de 1830 métallique de anciens chinés. Devant,
reconverti. Devant, la salle de bain service à café pièce
chaise de musicien « Happy D », Duravit. unique, Limoges 1912.

83
R AN EL AG H
OMB R ES « PK54 » conçues en
P ORT É E S 1963 par le designer
danois Poul Kjaerholm.
PA G E D E G A UC H E À l’arrière, devant
Dans le grand séjour, la verrière, œuvres
sur le mur, détails de de Simone Fattal, 2000,
l’accrochage. À partir et Damián Ortega,
du haut, colonne 2016. Sculpture au sol
de gauche, œuvres de Benoît Platéus.
de Jan Schoonhoven, Sur le meuble console,
1972, Jan Henderikse, tasses « Nez » par Dewar
1960, Dadamaino, et Gicquel et sculpture
1958, Piero Manzoni, de Max Ernst, 1973.
1961. Colonne
de droite, Herman PAG E D E DR O I TE
de Vries, 1971, Henk Derrière la fenêtre,
Peeters, 1959, Gerhard œuvres de Heinz Mack,
von Graevenitz, 1959, 1959, au-dessus,
Herman de Vries, 1972 à gauche, de Gerhard
et Heinz Mack, 1960. von Graevenitz, 1959,
Autour du coin repas, et, à droite, de Herman
les chaises « PK9 » de Vries, 1972.
entourent une table

84
L’ E S S E N T I E L L E É P U R E
Les boutiques Zadig et Voltaire dans le monde, celle d’Isaac Reina dans
le VIe arrondissement, Aesop à Bruxelles, Valextra à Milan… Les enseignes
sollicitent sa ligne, mais l’architecte belge Bernard Dubois excelle tout autant en privé.
Visite dans un repaire artistique sous les lumières d’une verrière vertigineuse.
PA R Caroline Clavier PHOTOS Jean-François Jaussaud

85
TR ANSPAR ENCE S

PAGE D E GAUCHE
Portrait de l’architecte
Bernard Dubois.
À l’arrière, sur le mur,
œuvre de Piero
Manzoni. Vases chinés.

PAGE D E DRO ITE


Échappée verte à travers
l’immense verrière
de six mètres de haut
de la pièce à vivre.

86
87
1. 2 .

D
ans ce duplex parisien, propriété d’un lors de l’ouverture de la boutique Aesop à Bruxelles. E SC A LIE R
collectionneur belge, grand amateur d’art Dans la continuité des affinités tissées par l’enseigne S USP E ND U
des années 1960, l’architecte a choisi de avec l’architecture et la culture des capitales, où elle PA GE DE G AU CH E
libérer l’espace, de décloisonner, d’instal- s’implante, l’architecte Bernard Dubois y revisite la 1. Dans l’entrée,
ler un escalier « balancé » qui semble suspendu, de briquette belge dans un projet qui lui ressemble. Des l’escalier « balancé »
dessiner un garde-corps en métal laqué blanc… Des centaines de briquettes assemblées verticalement sur ancré au plafond
est décollé du sol.
intentions tendues vers un seul objectif : mettre l’art les murs et disposées en chevrons au sol, dessinent Au sol, les extensions
en lumière. Bernard Dubois repense alors l’espace une enveloppe minimale. Le lieu symbolise la rup- de la table « PK54 »
en duplex à la manière d’un théâtre, faisant conver- ture des codes, chère à l’architecte. Comme dans de Poul Kjaerholm.
ger les regards vers le spectacle d’un accrochage la boutique Zadig et Voltaire, rue Cambon, et celle 2. Installée dans la pièce
à vivre le coin cuisine
et d’une verrière de plus de six mètres de haut. En du maroquinier Isaac Reina dans le VIe, l’architecte
s’articule autour d’un
déplaçant l’escalier mis en place lors de la dernière revendique un style hybride, fusionne modernisme et îlot en marbre blanc
rénovation, il retrouve l’intégrité d’un mur dans la post-modernisme. Diplômé de L’École nationale supé- de Carrare. La crédence
pièce à vivre. Une aubaine, à la faveur d’un accro- rieure de La Cambre, co-curator en 2014 du pavillon en miroir reflète la
chage tout hauteur dont on peut profiter à chaque belge à la Biennale de Venise, date à laquelle il fonde verrière en vis-à-vis.
étage. Rassemblées, les pièces de la collections éta- son agence, Bernard Dubois défend des points de vues PA GE DE DR O IT E
blissent des correspondances entre elles, et forment engagés : « s’affranchir des dogmes imposés par les courants Nouvelles perspectives
une œuvre complète orchestrée par la passion de du XXe siècle est une nécessité. Si chaque mouvement fut une dans la pièce à vivre, le
son propriétaire. Simplifier le langage, souligner révolution à l’époque, faisant table rase des courants passés, garde-corps de l’escalier
se poursuit sur la partie
les graphismes, s’accompagnent de gestes forts et aujourd’hui les codes sont universels et “inter-réagissent”. mezzanine. Au centre,
pourtant simples comme une cuisine autour d’un îlot Les mixages culturels obligent à désacraliser les chapelles ». sculpture d’Alighiero
monolithe, une crédence miroir, une salle de bain Cet iconoclaste regarde l’histoire de l’architecture Boetti. De gauche
écrin tout en marbre, qui remettent l’art en première comme un vaste catalogue de formes que tout à droite, sur les murs,
œuvre de Nick
ligne dans un travail d’épure. Une des marques créateur doit s’approprier en vue d’une esthétique Oberthaler et dans
de fabrique de ce nouveau talent de l’architecture propre. Quant à lui, il s’affranchit des courants, se la cuisine, une autre
belge. En décembre dernier, il crée l’événement concentrant sur l’épure, à la manière d’un grand sage.  de Wilfried Prager.

88
89
90
A C C R OC HA GE

PA G E DE G AU CH E
Sur le mur, de gauche
à droite, en haut, Heinz
Mack, 1965, Antonio
Scaccabarozzi, 1973,
Herman de Vries,
1972. Au milieu, Jan
Schoonhoven, 1972,
Günther Uecker,
1964, Jan Henderikse,
1960. En bas, Henk
Peeters, 1959, Jan
Schoonhoven, 1970,
Paul Van Hoeydonck,
1958 ; troisième
colonne, Dadamaino,
1958, Gerhard von
Graevenitz, 1959,
Herman de Vries, 1972.
Piero Manzoni, 1961,
et Heinz Mack, 1960.

PA G E DE DR O IT E
En haut dans la
chambre, une œuvre
de Thilo Heinzmann
et devant le garde-corps,
sculpture d’Alina Tenser.
En dessous, dans le coin
salon, au-dessus du
canapé du designer
brésilien Joaquim
Tenreiro et devant
une table basse de
J. Subutzki, une œuvre
de Walead Beshty.
Au pied du lampadaire
« Grasshopper » de Greta
Magnusson-Grossman
une paire de fauteuils
de Giuseppe Scapinelli
et un tabouret malien.
À droite, sur la sellette,
sculpture d’Alighiero
Boetti, 1966.

91
L ES AD R E SS E S À Bruxelles
DE BER NA R D Pour ses éditions de
DUBO I S mobilier d’artistes et
d’architectes, Maniera.
À Paris
Pour la qualité de son Pour ses objets en
enseignement, une école céramique et en verre,
qui m’a beaucoup appris, la galerie d’art Pierre
ENSA, École nationale Marie Giraud.
supérieure d’architecture
Paris-Malaquais. Pour sa sélection, parmi
les plus grands artistes
Pour la beauté et la contemporains, la galerie
sobriété du travail de Xavier Hufkens.
l’agence d’architecture —
KGDVS, Kersten Geers Adresses page 164
David Van Severen, la
boutique Paco Rabanne.

92
L’ART EN PA GE DE DR OITE À l’arrière du bureau,
LUMIÈRE Jouxtant la chambre, sur le mur, une œuvre
le coin bureau est de Will Benedict et,
PAG E DE G A U CH E occupé par du mobilier au sol, une autre
Dans la salle de bain, de Hans J. Wegner. d’Amadou Sanogo.
écrin entièrement Au fond, à gauche, Sur la table de chevet,
revêtue de marbre de haut en bas, collage à gauche, lampe à poser
de Carrare, au-dessus de Rodrigo Matheus, « Shogun » de Mario
de la baignoire, une sculpture d’Hans Arp et, Botta, 1986, Artemide.
œuvre d’Adolf Luther, au sol, une œuvre de
dévolue à la lumière. Jorge Pedro Nuñez.

93
P ORTE SA I NT-D E NIS

E S PA C E E N V U E
Créateur du label indépendant Tarian Eyeswear, le styliste lunetier
Jérémy Tarian a conçu son appartement en deux temps.
Entre volumes traversants et alcôves confidentielles, jouant sur le visible
et l’invisible, l’œil aiguisé du créateur a imaginé un espace à tiroirs.
PA R Caroline Clavier PHOTOS Nicolas Millet

94
EN SY MÉ TRI E

PAGE D E GAUCHE
Jérémy Tarian au
milieu de la magistrale
cage d’escalier de
l’immeuble qui abrite
son appartement.
Le styliste porte
le modèle de lunettes
en titane « Naoshima »
de la collection Tarian.

PAGE D E DRO ITE


Dans le salon, de part
et d’autre du canapé
gris « Nomade »,
Ligne Roset, habillé
de coussins, Hay,
un couloir crée des
alcôves où s’abritent
des rangements masqués.
Devant, tables basses,
Ferm Living, au fond
une photo de l’artiste
Kate Fichard.

95
U
ne cage d’escalier impressionnante qui annonce
les proportions d’un appartement à sa mesure.
À l’intérieur, les volumes de la fin du XVIIIe
étaient, à l’époque, sagement distribués par un
couloir étroit et long, qui donnait à cet appartement une
rigueur conventionnelle. Manquaient les perspectives, la
perception d’une lumière traversante créant le lien, ainsi que
la place pour des rangements. L’idée de réunir les différentes
pièces n’était pas forcément du goût de son nouveau pro-
priétaire. Tout voir, tout montrer, tout raconter de l’espace
en une seule impression ne correspondait pas à la volonté
du styliste Jérémy Tarian, qui préfère le mystère des coins et
recoins. En conséquence, il choisit un compromis et donne
du souffle au volume en créant de belles ouvertures traver-
santes. Pour cela, il perce le couloir d’origine, entre le côté
cour et le côté rue, tout en préservant des séquences avec
des étagères à claire - voie, des alcôves, des zones de repli et
des volumes en creux qui abritent des rangements, un dres-
sing et des réserves pour le coin cuisine. Fonctionnelles, ces
pièces dérobées recomposent un espace à tiroirs qui offre
l’avantage de masquer les parties techniques en multipliant
les coulisses. La couleur du mobilier, traitée par touches,
dessinent des aplats nets et précis en rouge, jaune et bleu. En
tête de liste, le mobilier modulaire USM traité ici en enfilade.
Il accompagne Jérémy dans ses appartements successifs, ses
bureaux et ses showrooms depuis toujours. « Leur adaptabilité
illimitée, l’efficacité de leur design en font des acteurs pérennes de mes
différents lieux, ils sont devenus mes compagnons de route indispen-
sables et essentiels », souligne-t-il. La mécanique intelligente de
ces meubles à construire plaît à ce créateur-technicien. Fils
du lunetier Alain Mikli, bien connu des années 1980, Jérémy,
formé à la Parsons New School of Design de New York, béné-
ficie par chance comme il s’amuse à le souligner « d’une
forte myopie et d’un nez saillant ». À partir de formes classiques
revisitées, ses collections structurées par un alliage de titane
et d’acétate magnifient le regard. Diffusée dans plus de
quatre - vingts boutiques à travers le monde, l’enseigne reven-
dique la belle facture « mes lunettes comme mes céramiques sont
pensées et conçues dans le respect des métiers d’art : de petites séries, des
matériaux naturels, un soin minutieux apporté aux détails et la beau-
té du fait main. » Une acuité, un style que l’on retrouve dans
l’esprit de son appartement ciselé, comme un écrin à vivre !

E N CLA IR « Olympia » et modèles Bobois, et tables basses,


optiques, « Naoshima », Ferm Living. Au fond,
PA GE DE GA UC HE « Teshima », « Anvers », photographie de
Collection de lunettes et « Bonne Nouvelle ». l’artiste Kate Fichard.
été 2019 fabriquée À droite de la
à Oyonnax en édition PA G E DE D RO IT E cheminée, applique
limitée, dessinée par Sur le tapis « Jane » « Moto » de Jean-
Jérémy Tarian, modèles édité par Hartô, Baptiste Fastrez éditée
solaires, « Cambon », canapé « Bubble » par Moustache.
« Haussmann », de Sacha Lakic, Roche

96
97
1. 2.

3. 4.
CO UL E URS de Mathieu Matégot, PA G E DE DR O I TE
PRI MAI RE S 1954, rééditée par Dans le salon, canapé
Gubi, chaises « Cherner » gris « Nomade », Ligne
PA GE D E GAU CH E en noyer de Norman « Roset » habillé
1. Dans l’entrée, Cherner, The Conran de coussins » Hay.
sous un portrait de Shop, à droite, Contre le mur, meubles,
Jérémy Tarian, plus photographie USM Haller, disposés
jeune, réalisé par Gérard de Kate Fichard. en enfilade, lampe
Beringer, étagère 4 . Sur les meubles, de table « LoTek »
« Yoso » en ciment USM Haller, disposés en de Javier Mariscal,
d’Axel Enthoven, enfilade, collection Artemide, tables
XL Boom. de vases en terres mêlées, basses, Ferm Living.
2. Dessins à l’encre créations Jérémy Tarian, Photographie
de Chine de Jérémy et plaques en acétate, de Kate Fichard.
Tarian, 1996. matériaux servant
3. À côté d’une à la réalisation des
desserte - trolley montures des lunettes.

99
CO IN S REPAS USM Haller, disposés de François Bauchet,
en enfilade, applique Cinna. Suspensions en
PAGE DE GAU CHE à deux bras noire « MRZ- opaline 1960 chinées.
Dans la salle à manger, R2C » de Serge Mouille. Sur le mur de gauche,
autour de la table sous la photographie
« Tulipe » d’Eero PAGE D E DR O IT E de l’artiste Kate Fichard,
Saarinen, Knoll, chaises Dans la cuisine autour jardinière d’intérieur,
« Cherner » en noyer de la table, Ikea, canapé Ferm Living. Sur les
de Norman Cherner, droit « Mayor Sofa AJ5 » étagères, photographies
The Conran Shop, de Arne Jacobsen d’Hugo Deniau.
et suspension « Nuage » réédité par And Carreaux ciment,
de Céline Wright. Tradition, chaises Mosaic del Sur.
Au-dessus des meubles, en feutrine « Elsa »

100
1. 2.

3.

LE S AD RE SSES DE Pour les étagères en ciment


J ÉRÉM Y TA R IA N « Yoso » d’esprit japonais du
designer Axel Enthoven, XLBoom.
Pour ses meubles modulables
à l’infini, USM. Pour son choix de linge
de maison, La Trésorerie.
Pour trouver la collection complète
des lunettes Tarian, Binocles. Pour la vaisselle graphique
« Orquestra » des designers
Pour les jardinières d’intérieur David Raffoul et Nicolas
en métal de Trine Andersen, Moussallem, Vista Alegre.
le site en ligne Ferm Living. —

Pour leur sélection de carreaux


ciment, Mosaic del Sur. Adresses page 164
E SPAC E À
CO UL ISSES

PAGE DE GAU CHE


1. Dans la partie
privée, un couloir - alcôve
éclairé par des fenêtres
façon atelier dessert
en coulisse la salle
de bain et le dressing.
2. La douche à
l’italienne est recouverte
de carreaux ciment
au sol et de zelliges
sur les murs. Tabourets
en rondin de bois
fabriqués à la main
en Corrèze, Papiluc.
3. L’ancien conduit
de cheminée donne lieu
à une niche graphique
au chevet du lit qui sert
de rangements
d’appoint.

PAGE DE DROIT E
La chambre, grâce
à une verrière façon
atelier, offre une
perspective traversante
de la rue à la cour de
l’immeuble. Suspension,
Caravane, portrait
de Jérémy Tarian, plus
jeune, réalisé par l’artiste
Gérard Beringer.

103
TU ILE RI E S

JARDIN INTÉRIEUR
La décoratrice Sabine Marchal met en scène une certaine tradition française,
comme en atteste ce duplex à deux pas du jardin des Tuileries.
Une réhabilitation où s’invitent œuvres d’art, pièces uniques et mobilier
sur mesure, faisant toujours la part belle aux artisans.
PA R Sylvie Thébaud PHOTOS Giorgio Baroni

104
D EDAN S DE H O RS

PAGE DE GA UC HE
Le paysagiste
Dominique Barbier a
dessiné l’espace du patio
et réalisé l’agencement
des plantes. Il a eu l’idée
d’installer deux miroirs
contre le mur derrière
la table, Fermob, afin
d’ouvrir la perspective.
Assiettes, Pomax,
saladier bicolore, Sarah
Lavoine pour Monoprix,
chaises en plastique
tressé du Sénégal.

PAGE DE DRO I T E
Peinture « Craie » de
Sarah Lavoine pour
Ressource sur les murs,
mettant en valeur
la pièce maîtresse
de la salle à manger,
le tableau The Planets
de l’artiste américain
James Brown. Sur la
table « LC6 » en verre
Le Corbusier, Classic
Design Italia, des fleurs
piquées dans des vases,
Liwan. Chaises vintage,
Manufactori. Tapis
graphique réalisé sur
mesure, dont les
motifs ont été dessinés
par Sabine Marchal,
Hartley. Suspension
lumineuse, KRD.

105
106
CI RCU L AT ION en métal plié, réalisée recouverts d’un tissu
FL UI DE par le sculpteur uni bleu, Kvadrat.
Francis Guerrier. Tabouret en chêne,
Le salon lumineux fait Lampes à poser en Philippe Hurel. Entre
la part belle aux verre coloré, Vaughan. les deux fenêtres,
textiles. Rideaux vert Table de chevet série de lithographies,
anis confectionnés sur et canapés dessinés Sponge, de l’artiste
mesure, Larsen. Tapis par Sabine Marchal. James Brown. Statue
dessinés par Sabine Coussins, Sarah en céramique de
Marchal, Hartley. Lavoine. Paire de Corinne Marchetti,
Table basse, avec pied fauteuils années 1920 galerie Laurent Godin.

107
108
1. 2.

A
ESPR IT ménager un appartement demande avant et souvenirs de famille, comme cette armoire
DE FA M ILL E tout du bon sens », explique la déco - chinoise, la sculpture animalière de Bugatti héri-
ratrice d’intérieur Sabine Marchal, tée de son père ou encore la paire de fauteuils
PAGE D E GAUCHE
auteure de nombreux chantiers pri- années 1920 recouverts d’un tissu de chez Kvadrat.
Bibliothèque sur mesure
en chêne. Tableau vés, réalisés en France, mais aussi à Londres, Prennent place des canapés blancs contemporains,
de Pierre Alechinsky, Madrid... « Je ne conçois pas des décors griffés, mais réalisés sur mesure, ainsi qu’une console épurée
galerie Lelong. des maisons à vivre », ajoute celle qui a déménagé en métal noir conçue par sa fille Sarah Lavoine,
Au-dessus, plats colorés quatorze fois. Chef d’orchestre de Techn’Art, une à qui elle a transmis le gène du bel assemblage.
en céramique achetés
en Grèce. Au premier
agence qu’elle a créée dans les années 1980, et Très attachée à ce quartier du 1er arrondissement
plan, sculpture de de sa boutique de décoration Nuit Blanche, elle de Paris, Sabine a cherché durant trois années
Bugatti, posée sur une a développé avec le temps un style qui invite la l’endroit qui lui conviendrait. Séduite par l’im-
console en métal, curiosité, les voyages, l’expérience, l’élégance, meuble du XVIIIe siècle et par cet appartement
pièce unique réalisée
l’allure... Et son appartement est à l’image de composé en trois parties, après une réhabilitation
par Sarah Lavoine.
cette belle maturité. Espace fluide et chaleureux, de cinq mois, la décoratrice a réuni 150 m 2 sur
PAGE D E DRO ITE où la couleur se faufile dans toutes les pièces, le deux niveaux. Plaisir supplémentaire, le jardin aux
1. La salle à manger plus souvent en bleu profond et vert anis. Deux allures de patio, visible de toutes les pièces, donne
ouvre sur le salon, dans tonalités en référence à une peinture abstraite de plain-pied sur la chambre d’amis et un petit
une continuité de style.
2. Sabine Marchal
de James Brown, The Planets, qui a trouvé sa place salon. C’est dans cet espace qu’elle a installé son
entourée de ses filles, dans la salle à manger, mais également à une bureau. « L’idée de travailler et de recevoir mes clients ici
Sarah Lavoine (à droite), œuvre du peintre Pierre Alechinsky accrochée facilite le dialogue. » Sans oublier l’esprit de famille
décoratrice, et Marie sur la bibliothèque du salon – « l’âme de la mai- qui règne sur le lieu. Ses deux filles, Sarah Lavoine
Poniatowski, créatrice
son ». Ce sont les couleurs et la sélection des tissus et Marie Poniatowski (créatrice de la marque de
des bijoux chez Stone.
qui ont guidé la suite de l’orchestration. Dans bijoux Stone) habitent à deux pas et s’invitent
le salon, les œuvres d’art côtoient des meubles souvent à l’improviste, avec leurs enfants.

109
1. 2.

3.

LES ADRES SES D E Jane Churchill... le show-room


SABI NE M A RC HAL Manuel Canovas.

Pour la qualité de ses Pour son travail de sculpteur


encadrements d’œuvres d’art – « Je lui ai commandé la table basse
moderne et contemporain, du salon » –, Francis Guerrier.
Alexandre Phuong.
Pour les poignées de portes,
Pour son choix de jeunes mais aussi leurs créations
artistes talentueux et et le travail sur mesure en
accessibles, galerie bronze sculpté, Série Rare.
Antonine Catzéflis. —

Pour la diversité de ses gammes,


qui réunit les collections
Larsen, Colefax & Fowler, Adresses page 164
JE UX DE de Borchgrave. PA GE D E DRO I T E
CO ULE U RS Meubles de cuisine, Ikea. Dans la chambre en
2 . Théière, bols, mauve et rose, tapis sur
PAGE D E GAU CH E plateau et vaisselle, mesure dessiné par
1 . La cuisine, visible Sarah Lavoine. Tableau Sabine Marchal, Hartley.
du salon grâce à une de Georges Rohner, Fauteuil en velours,
grande fenêtre vitrée, et petits formats galerie Alia. Table de
joue les accords de tons du peintre Morandini. chevet sur mesure, MGH.
en vert et bleu. Table 3 . Salle de bains avec Lampes en céramique,
sur mesure, MGH, vue sur jardin. Meuble Vaughan, draps dessinés
chaises, Manufactori, en bois avec vasque par Sabine Marchal,
suspension lamelles de intégrée sur mesure, plaid, Zoeppritz. Rideaux
bois, KRD. Store bateau applique, DCW, et tête de lit dans
et banquette réalisés tapis, Habitat. un tissu, C&C Milano.
à partir d’un tissu peint Carreaux en grès, Dessins encadrés
par l’artiste Isabelle Cerámica Saloni. de Marlène Mocquet.

111
AV EC G OÛT

F R A I S E S AV E N T U R E U S E S
D’avril à juin, voilà la période recommandée pour savourer ce fruit rouge.
Comme une envie contagieuse, la fraise se place au rang des fruits les plus
convoités par les Français. Simplement saupoudrée de sucre, parée de chantilly,
elle sait aussi réveiller le chocolat ou l’intensité d’un plat sucré-salé.
PA R Bérengère Abraham PHOTOS Valérie Lhomme

112
Semifreddo aux Maras
des bois et à la verveine

113
Lassis aux charlottes,
à la rose et à la cardamome

1.
2.

Tartare de melon vert,


concombre, fromage
de brebis et ciflorettes

© ASSIETTES MARGOT LHOMME

114
Pizzettas aux fraises Cléry,
burrata et thym citron

SUCRÉ - SA LÉ

1. Charlottes du
Gard au parfum
de fraises des bois,
parfaites en confiture.
2. Un petit bouquet
de fraises des bois,
les plus petites,
les plus délicates,
les plus parfumées...

115
Carpaccio de daurade,
gariguettes et amandes fraîches

116
Blanc-manger à l’amande et tartare
de Maras des bois à l’estragon

Fruit des beaux jours, la fraise prend le relais des agrumes en


vitamine C. Elle contribue également à l’équilibre minéral – en par-
ticulier pour ses apports en fer, calcium et magnésium. Quelle que
soit sa variété, la fraise est riche en eau (près de 90 %) et peu chargée
en glucides. Au moment de la choisir, pensez à rechercher des fruits
à l’épiderme brillant, coloré avec une collerette et un pédoncule bien
verts. Pour ces recettes, le magasin bio Hédonie nous a ouvert les
portes de la fraîcheur avec des produits qui revendiquent leurs origines
locales. Diversement travaillée par les chefs, la fraise est à elle seule
un concentré de printemps. Si le pâtissier Christophe Adam dans les
pages de son livre Fraise (éditions de La Martinière) pousse le fruit
dans ses derniers retranchements, on se souvient également des diffé-
rentes déclinaisons d’Alain Ducasse comme sa mémorable « Soupe de
fraises ». Pour lui, c’est une saveur directement associée à l’enfance. Il
la synthétise dans des recettes tout en douceur, entre bonbons, glaces
et sorbets, sirops, crostini, vacherin… Sa variété préférée ? La Mara
des bois, qu’il emploie pour son « Pain perdu aux fraises ». Dans ses
Rencontres Savoureuses (éditions Plon), il déclare : « La fraise incarnera tou-
jours le renouveau de la nature par ses couleurs éclatantes et sa délicate fragrance
qui embaume les étals. » À citer aussi, la « Tarte aux fraises » revisitée par
Cyril Lignac ou son aventureux « Fraisier », alors que sur les marchés, les
variétés gariguette, ciflorette, Cléry, charlotte, Mara des bois, fraise des
bois… annoncent la belle saison. Recettes page 162. Adresses page 164.

117
Maras des bois Gâteau macaroné, crème
au beurre salé safrané à la pistache, fraises Cléry
et brousse au citron vert et fraises des bois

1.

Petites tartes tatin de charlottes

© ASSIETTES MARGOT LHOMME

118
Tarte feuilletée
aux fraises Cléry
et Maras des bois

STARS
DU PR IN TE MPS

1. Des fraises Cléry,


sucrées et très
aromatiques, à la
couleur rouge carmin.
Elle sont aussi bonnes
à déguster nature que
cuisinées en dessert,
en tarte ou en coulis.

119
MICR OC LI MAT

PLACE VENDÔME
S U R-M E S U R E E T D É M E S U R E
Là où tout a commencé. Quand joailliers et couturiers y élurent domicile dès la fin
du XIXe. Aujourd’hui, derrière les façades Mansart et les hautes fenêtres ornées de balcons
à l’effigie du Roi-Soleil, les maisons réactivent leur histoire dans de nouveaux atours
et sous l’impulsion de créateurs talentueux. Entre patrimoine, innovation et transmission...
PA R Virginie Bertrand PH OTOS Nathalie Baetens

120
PLAC E D E
LÉ GE N D E

Octogonale, comme
la taille d’une émeraude,
la place Vendôme
se borde d’hôtels
particuliers du XVIIe
siècle, aujourd’hui
à découvrir grâce aux
maisons de joaillerie,
de couture qui leurs
ont redonnés leur lustre
d’autrefois tout en les
inscrivant dans une
contemporanéité
artistique. Sans oublier le
roi de l’épicentre, le Ritz.

121
1. 2 .

3.

4.

122
5. 6.

Réveil d’un hôtel très particulier. PA GE DE GA UCH E L’hôtel de Nocé de la maison Boucheron dans sa splendeur retrouvée. 1. La verrière du jardin d’hiver. 2. Entrée
place Vendôme. 3. Conçu par Pierre-Yves Rochon, le salon des Créations met en valeur les archives de la maison comme une commande du maharadjah de Patiala à Louis
Boucheron en 1928. 4. La « Cape de Lumière », collection Haute Joaillerie « 26 Vendôme ». PAG E D E D RO ITE 5. La décoration du salon XVIIIe évoque la mer : canapé
« DS 600 », de Sede, table basse « Ocean Memories » en marbre sculpté par Mathieu Lehanneur et tapis bleu, Tai Ping. 6. Bibliothèque abritant les archives de la maison.

LES ÉCHAFAUDAGES SE DÉMONTENT. Cet épicentre culturel or en dentelle. » Il imagine le collier « Point d’Interrogation » que les
retrouve sa vaste dimension octogonale, sa colonne relatant les femmes peuvent revêtir sans habilleuse, en un geste libératoire.
hauts faits napoléoniens, son mètre-étalon gravé à gauche du Son esprit visionnaire imprègne les trois générations suivantes.
ministère de la Justice. Pour quelle mesure, ou démesure ? Déjà L’or prend la souplesse d’une écharpe pour le collier « Delilah »
deux ans que le Ritz a fait tomber ses palissades d’une révolution et tant d’autres créations à l’avant - garde ingénieuse jusqu’aux
douce, inscrivant le passé dans un futur après quatre ans de dernières bagues de Claire Choisne, à la tête du studio, aux
travaux pharaoniques. Demain s’ouvriront la nouvelle boutique pétales de fleurs immortalisées. « Rénover l’hôtel de Nocé est une façon
Cartier, l’hôtel Costes agrandi, l’hôtel particulier Chaumet d’honorer ce passé foisonnant de succès, d’innovations et de personnalités
après restauration, la transformation du 5 étoiles Vendôme par hors du commun. » Les architectes, Michel Goutal, en charge des
le joaillier Chopard… Plus d’un siècle après son arrivée au 26 Monuments Historiques, et Pierre - Yves Rochon, ont œuvré à
place Vendôme, la maison Boucheron vient de rénover l’hôtel quatre mains afin que tout l’édifice, au fil des salons, effeuille
de Nocé dans la splendeur retrouvée de ses volumes originels de 160 ans d’histoire. Des chapitres que content les vendeurs
1717. Frédéric Boucheron s’y installe dès 1893, en précurseur et devenus médiateurs en montant l’escalier d’honneur, en poussant
en voisin du couturier Charles Worth, rue de la Paix, des joailliers la porte dissimulée du cabinet chinois, en s’arrêtant dans le
François Mellerio et Louis Cartier. Dans l’ouvrage Vendôme, salon des Fiancés. La déambulation est immersive. La maison
édité par Assouline, l’auteur Alexis Gregory décrit les traits du Boucheron fait vivre… son art de vivre dans un appartement
personnage qui graveront l’identité de la marque. Fils de drapier, situé au deuxième étage, entre boutique et ateliers, pour une
Frédéric Boucheron est autodidacte. « Il faisait de nécessité vertu, il nuit ou plus. « Dans cette maison de famille, les visiteurs vivront une
choisit un style décoratif, plein de réminiscences historiques. L’inventivité expérience joaillière d’un nouveau genre car ils y seront reçus en amis »,
remplaçait l’opulence… amour des pierres de couleur, sélection des gemmes, souligne Hélène Poulit-Duquesne, présidente de Boucheron.

123
1. 2.

3.

4. 5 .

124
6. 7.

Tout l’univers d’Elsa Schiaparelli. PAG E D E G AU CHE 1. Bertrand Guyon, directeur du Style chez Schiaparelli depuis avril 2015. 2. Elsa Schiaparelli par Maurice Van
Moppès. 3. Première collaboration entre Elsa Schiaparelli et Salvador Dali pour un poudrier en forme de cadran de téléphone, 1935. 4. Parfum iconique de Schiaparelli,
« Shocking », lancé en 1937. Le flacon dessiné par Léonor Fini représente un mannequin de couturière épousant les courbes de Mae West. 5. Image d’archive de la vitrine
de la boutique Schiaparelli. PAG E D E DR OI TE 6. Salons Schiaparelli, 21 place Vendôme, la maison y emménage en 1935. 7. Veste de velours brodé de sequins et perles.

ELSA SCHIAPARELLI, UN MANIFESTE ARTISTIQUE. Guyon, directeur du style depuis 2015, dessine une suite à cette
« La fantaisie n’est pas une fleur qui pousse dans la passivité, il lui faut épopée fantastique d’Elsa Schiaparelli, qui en trente ans déplaça
la détermination », écrit Elsa Schiaparelli dans Shocking Life. D’une la mode sur le terrain de l’art. Il baptise ses collections « Story », en
telle avant-garde, ses créations inspirent encore aujourd’hui, assez clin d’œil aux siennes nommées « Histoires », convoquant différents
directement, un grand nombre de créateurs : le flacon de « Rose complices de la première heure, Man Ray pour le premier chapitre.
Shocking » joue les réminiscences chez Jean Paul Gaultier, l’imprimé « Ma démarche ne s’inscrit pas dans la continuité. Elle est plus instinctive,
journal chez John Galliano, l’œil à la larme chez Gucci… son naturelle, je me retrouve dans son univers. Ce qui est important, c’est qu’il y
univers pétille de nouveau place Vendôme grâce à Diego della ait de l’inattendu, de surprendre. » Dans son bureau, sous les combles,
Valle, propriétaire de Tod’s, qui réinstalle Schiap, comme ses amis il insiste sur la vision avant-gardiste de Schiaparelli, qui dès son
la surnomment, au 21, dans l’hôtel de Fontpertuis. Elle l’occupa arrivée à Paris, en direct de New York, se présente à Paul Poiret par
de 1935 à 1954. Les dessins de Salvador Dali racontent le tailleur à l’intermédiaire de son amie Gabrielle Picabia. Elle aime la silhouette
poches tiroirs, les robes Squelette, Homard ou Larmes. Le manteau fluide définie par Poiret, exorcisant celle en « S » chère à Worth. « La
de la cheminée affiche ses souvenirs, l’authentique poudrier-cadran mode doit saisir le sens de l’histoire et prendre les devants », dit-elle. Elle
de téléphone, son premier parfum et se surmonte d’un collage de crée le sweater, la combinaison, le chapeau-fou, les robes en crêpe
Vertès, illustrant en kaléidoscope les inspirations et les symboles dos nu ou zippée, les pyjamas à porter, les boléros ajustés et brodés.
récurrents d’Elsa Schiaparelli. Diego della Vella a retrouvé une partie Mais c’est sa volonté de rapprocher l’art de la vie qui guide ses
de son mobilier personnel : la chaise-poisson, la cage de Jean - Michel collaborations : Alberto Giacometti, Jean Cocteau, Salvador Dali… et
Frank, un Toi et Moi en velours rose, des portraits à l’huile, venant Andy Warhol. Elle scénographie ses défilés comme des spectacles.
notamment d’une vente aux enchères de sa petite-fille Marisa Ses mannequins de bois Pascal et Pascaline, qu’elle habille pour
Berenson. C’est tout en délicatesse et en pointillé que Bertrand ses vitrines, habitent toujours au premier étage. Esprit es-tu là ?

125
1. 2.

3.

4. 5 .

126
Dans l’aura de Mademoiselle. PA G E D E G AU CHE 1. Dans le nouvel espace Chanel au 19 de la rue Cambon, silhouette de la Pré-collection Printemps-Été 2019. Dans
l’escalier, sculpture Große Treppe de Gregor Hildebrandt. 2. Sculpture en bronze Odore di Femmina -Torso Plugs de Johan Creten. 3. Salon inspiré de l’univers de Gabrielle
Chanel : paravent de Coromandel, canapé beige aux coussins rehaussés de tissu or, lion en marbre… Table basse en bronze poli d’Ingrid Donat. 4. Lustre de Goossens
en bronze et pampilles de cristal de roche. 5. En 1937, Gabrielle Chanel au 31, rue Cambon. PA G E DE DROITE 6. Silhouettes de la Pré-collection Printemps-Été 2019.

CHANEL, DE VENDÔME À CAMBON, OR ET LUMIÈRE. du design… Lignes épurées, volumes, appétence particulière pour les textures
La rue de Gabrielle Chanel est définitivement Cambon tout en et la couleur… c’est à travers ce cadre que nous faisons évoluer la marque.
vivant au Ritz. Elle s’y établit dès 1910, à 27 ans, au 21 dans un Les intérieurs reflètent cette femme intemporelle et l’extérieur la communique.
minuscule écrin dédié aux chapeaux. Huit ans plus tard, elle Cela ne veut pas dire que nous appliquons une recette. Nous avons utilisé
s’installe au 31, qui au fil des années rassemble boutique, salons de nombreuses techniques se référant à l’artisanat d’art lié à l’histoire de la
haute couture et appartement. Son univers intime imprègne les maison. Nous avons aussi commissionné des artistes afin qu’ils créent des
espaces de travail, relevant d’un même imaginaire avant-gardiste œuvres spécifiques, la spirale de 14 mètres de 33 tours de Gregor Hildebrandt
et ésotérique. « Un intérieur est le prolongement d’une âme », dit-elle. Au dans le jour de l’escalier, des collages de Peter Dayton. Nous en avons invité
style Art déco se mêlent orientalisme et objets iconiques : paravents d’autres, Martin Kline, Johan Creten, Harald Fernagu… Ces œuvres font
de Coromandel en mémoire de son amour « Boy » Capel, lion de écho à l’iconographie de Chanel, comme le noir et blanc, le camélia, les
pierre en référence à son signe astrologique, cristal de roche, pierre perles. » Ce dernier lieu Chanel avant l’agrandissement du 31, réussit
bénéfique. « Quand elles entrent chez moi, mes clientes aiment franchir un la prouesse d’une intimité sur mille cinq cents mètres carrés. Une
lieu magique, elles éprouvent une satisfaction un peu vulgaire, peut-être, mais promenade dans l’univers complet de Mademoiselle, des parfums
qui les ravit : d’être une privilégiée qui s’intègre à cette légende. C’est pour elles aux accessoires à la mode, en fantasmant sur le lustre Goossens
© LIPNITZKI / ROGER-VIOLLET.

un plaisir bien plus grand que de commander un tailleur de plus. La légende datant de l’époque où Coco et Robert Goossens inventaient ensemble
est la consécration de la célébrité. » Gabrielle Chanel la bâtit tout au long manchettes et sautoirs, le miroir de Line Vautrin, les masques Edo, les
de sa vie, son allure est sa mode, son esprit libre son style, identifiable coussins de cuir matelassé inspiré des vestes de cavaliers, les rideaux
par le monde entier. Comment l’architecte star de la maison, Peter brodés Lesage… et le lion italien du XVIe alangui sur une table
Marino, traduit-il aujourd’hui l’aura de Coco dans le tout nouveau basse récente d’Ingrid Donat. Car l’essence même de Chanel réside
temple du 19 rue Cambon : « Coco Chanel et moi sommes des modernistes dans cette inscription dans un présent permanent.

127
1. 2.

5.

3. 4 .

128
6. 7.

Les secrets de la joaillerie dévoilés. PA G E D E G A U C H E Van Cleef & Arpels, le 22 place Vendôme totalement rénové. 1. La Galerie du Patrimoine expose des pièces
historiques restituant les techniques joaillières, l’époque, les modes. 2. Extérieur de la boutique. 3. Collier « Ballerine Meninas », or blanc et deux diamants taille poire.
4. Escalier en fer forgé et pierre de Paris. 5. Clip « Lion ébouriffé », 1967. Dès l’origine, la joaillerie de Van Cleef & Arpels esquisse tout un univers d’animaux graciles et
délicats. PAGE DE DROITE 6. L’École des Arts Joailliers, ici un cours « du dessin à la maquette ». 7. Sur les murs de l’école d’anciens plâtres réalisés pour chaque création.

VAN CLEEF & ARPELS, L’AMOUR DES ARTS JOAILLIERS. pluralité de ses métiers, l’amour des « Pierres de Caractère ».
À côté de l’adresse historique ouverte en 1906, un deuxième Une initiative unique naît il y a sept ans à l’initiative de Nicolas
écrin voit le jour au 20 place Vendôme. La lumière inonde Bos, président de Van Cleef & Arpels et de Marie Vallanet : la
les salons du premier étage aux fenêtres cintrées, serties de genèse de la première école des arts joailliers ouverts à tous.
pierre de Paris sculptée de motifs floraux. L’impression voulue Conférences sur l’histoire des bijoux et cours pratiques, du
par les architectes Patrick Jouin et Sanjit Manku se traduit dessin à la maquette, de laque japonaise, de gemmologie… sont
par cette imprégnation de la place dans la boutique, une données par plus de soixante experts à des élèves de quarante-
ambiance ambrée. Le duo se met aussi au diapason des prouesses huit nationalités différentes. Les conditions d’apprentissage
techniques des ateliers Van Cleef & Arpels en construisant un reprennent celles du travail des ateliers situés juste au-dessus :
escalier minéral en apesanteur, nécessitant ici une technique établis de joailliers, tables à dessin, poudres pour émail jusqu’à
presque magique qui n’est pas sans évoquer le serti mystérieux la manipulation de bijoux historiques afin de mieux en
breveté par le joaillier. La maison révèle, acte rare, ses sources comprendre l’ossature. Des expositions gratuites avec éditions
d’inspiration dans une bibliothèque-couloir : contes, bestiaires, s’y programment : « Les Bagues d’homme d’Yves Gastou », « Les
voyages de Jules Verne, explorations orientales… et encore plus Fabuleux Destins des diamants de Tavernier », puis voyagent à
exceptionnel, la pièce patrimoniale du rez-de-chaussée présente l’international. Prochaine étape une école à Hong Kong signée
des bijoux anciens, avec gouachés originaux et références de l’architecte Sou Sugimoto. « Au cœur de Van Cleef & Arpels,
aux heureux propriétaires. Plus de mille ont été conservés pulse la préoccupation de la transmission et de l’éducation. Nous
ou achetés à travers le monde, lors de ventes aux enchères travaillons avec les associations comme Bibliothèques sans frontières,
ou auprès de collectionneurs, et se dévoilent par thématique. afin d’expliquer nos savoir-faire. La démarche est exceptionnelle, de faire
Van Cleef & Arpels désire transmettre la culture joaillière, la connaître nos métiers théoriquement très secrets. »

129
1. 2. 3.

4. 5. 6.

7. 8. 9.

130
10. 11. 12.

13. 14.

Ils animent la place. PA G E D E G AU CH E 1, 2. Marc Auclert dans sa boutique de la rue de Castiglione. 3. Bague en or et rubis incrusté d’un Sovereign de 1915 à l’effigie
de George V. 4. Sur des mains votives en bronze, VIIe avant J.-C., créations de Marc Auclert. 5. Intaille d’agate du XVIIe gravée de Vénus et Mars. 6. Des calcédoines antiques.
7. Création Lorenz Bäumer, boucle d’oreille « Black Magic Diamants ». 8. Lorenz Baümer dans sa boutique-atelier. 9. Bague « Jardin Chinois » de Lorenz Bäumer. PAGE
DE DROITE 10, 11. La « pâtisserie-écrin » du Meurice par Cédric Grolet, chef pâtissier de l’hôtel. 12. La Noisette Or. 13. Rubik’s cake or. 14. Saint-honoré chocolat.

NOUVELLE GÉNÉRATION DE CRÉATEURS. Ils ont choisi Centrale, concentre dans ses créations, mécanique et poésie.
l’indépendance après avoir lancé ensemble la joaillerie de la L’or acquiert des propriétés olfactives, les couleurs des pierres
maison Chanel, Gabrielle Chanel ayant créé presque uniquement deviennent électriques, les diamants déclarent leur flamme en
de « faux bijoux » et une seule collection de joaillerie « Bijoux de morse, ou battent la chamade. Son manifeste se lit dans son sas
diamants » en 1932. Marc Auclert, gemmologue de formation, œil d’entrée : « Je crois que les bijoux ont une âme plus qu’un prix… je
acéré durant des années chez De Beers et Sotheby’s, imagine sa crois à la bonne fortune plus qu’à la richesse… » Déclaration en écho
marque éponyme exhumant des trésors anciens, datant souvent à celle de Jacques Arpels : « il faut croire à la chance pour avoir de la
de plusieurs siècles avant Jésus - Christ dans des compositions très chance ». Le dernier écrin inauguré il y a quelques mois et qui ne
contemporaines, sans complication, avec invention. Il dépose un désemplit pas se voue à la pâtisserie de Cédric Grolet. Chef pâtissier
brevet pour sa technique de montage des pièces antiques, romaines du Meurice depuis 2012, il donne accès à son paradis des sens,
ou grecques, ciselant, sans ciseler, le profil des dieux. Ni soudure, dès la rue de Castiglione. Une « pâtisserie-écrin » confectionnée
ni reperçage ou colle, les intailles révèlent leur secret « en positif » par le collectif d’architectes Ciguë au comptoir blanc de lave
quand Marc Auclert les duplique en miroir, les creux de la gravure émaillée, aux murs et étagères ambrés, au sol en pierre où œuvre,
dans la pierre gagnent en relief, ou suivant la technique japonaise devant quelques gourmets, son équipe. Aux côtés de ses poires
du kintsugi, elles retrouvent leur intégralité par « un pansement sculptées qui nécessitent 24 h de travail ou de sa noisette 2.0,
en or ». « J’interprète après étude ce que aurait pu être le dessin à l’époque, son paris - brest tout chocolat se réalise sous les yeux affamés.
je répare le temps qui passe. » Ces créations détiennent une part de « Je ne mélange pas les saveurs. Une seule saveur et un assaisonnement de
magie qui n’aurait pas déplu à Mademoiselle. Son comparse cuisinier pour la sublimer, la pâtisserie n’est pas un gâteau ! » Ses haut-
dans l’aventure Chanel Joaillerie, Lorenz Bäumer se situe dans faits ? Plus d’un million de fans sur Instagram et la conversion
la cour de l’hôtel d’Évreux. Ce passionné de surf, diplômé de des dîners de Dior, lors des présentations mode, au 100 % sucré.

131
1. 2. 3.

4. 5. 6.

7. 8. 9.

132
10. 1 1.

1 2.

Audace et savoir-faire. PA G E DE G AU C HE L’unique boutique Charvet. 1. Broderie historique. 2. La boutique dans un hôtel particulier spécialisé dans le sur-mesure,
demi-mesure et prêt-à-porter. 3. Différents poignets de chemises. 4. Chez Moynat, boutique et atelier. Pièces d’étoffes pour chemises sur mesure. 5. Détail de la fermeture
« Langue de Chat ». 6 et 7. Maroquiniers dans l’atelier. 8. Sac « Réjane ». 9. Malles vintage avec le monogramme historique. PAGE D E DROI TE Louis Vuitton Maison
Vendôme dans un lieu inédit au 2 place Vendôme. 10. Escalier de pierre et sculptures d’Annie Morris. 11. La façade XVIIIe. 12. Abat-jour « Concertina » de Raw Edges.

MOYNAT, CHARVET, LOUIS VUITTON… SUR MESURE. « plus musclée », note Anne-Marie Corlan. Détour rue Saint - Honoré
« Quand on aime, on ne compte pas ». Voici la réponse à la mimique pour saluer la première femme malletière, Pauline Moynat, qui donna
ébahie trahissant le visiteur novice devant les milliers de pièces de non seulement son nom en 1948 à la marque de haute maroquinerie
tissus, popeline brochée ou unie, voile, zéphyr, twill… empilées par mais aussi sa capacité à inventer, de faire de l’innovation une tradition.
couleur, motifs, rayures, carreaux, oxford, chevrons. L’étonnement Elle capte avant les autres l’époque, l’évolution des transports et la
s’accroît au fur et à mesure des six étages : cravates s’enrichissant à multiplication des voyages. Elle initie la malle imperméable recouverte
chaque collection, deux fois par an, de deux mille variantes, foulards d’une toile enduite de gutta-percha – une gomme – brevetée en 1854,
aux déclinaisons de couleurs infinies. On parle de rose crémeux… et une autre à la structure en osier, légère, une version courbée adaptée
de plus de cinq cents blancs. Jean Cocteau écrivait que « Charvet est aux capots des limousines, une chauffante… et le fermoir langue de
magique… que l’arc-en-ciel y prend ses idées ». Citation que ne démentiraient chat qui demeure aujourd’hui l’empreinte de la maison. Comme le
pas les autres aficionados de la marque, de George Sand à Marcel motif dessiné en 1920 par Henri Rapin, et la teinture sur tranche.
Proust, Edouard VII, John F. Kennedy, Yves Saint-Laurent et plus Ramesh Nair, directeur de création de Moynat, poursuit l’aventure,
© LOUIS VUITTON/ STÉPHANE MURATET

récemment Christian Louboutin ou Sofia Coppola. Écouter Jean- main dans la main avec ses artisans. Louis Vuitton trône à l’angle de
Claude Corlan, hier philosophe et banquier, sa sœur Anne-Marie, la place Vendôme en sa maison conçue par l’architecte Peter Marino,
ex-architecte, succédant à leur père Denis Corlan qui acquiert Charvet elle rassemble, dans deux hôtels particuliers, des œuvres d’art, des
en 1965. Plus de vingt mesures et cinq personnes sont nécessaires à ateliers de joaillerie et de sur-mesure. La marque la plus célèbre
sa réalisation. Elle réveille un teint, allonge un buste, redresse une au monde, rayonne toujours plus intensément. Les designers en
posture. Le sur-mesure se prête aussi aux caleçons ou chaussettes vue, les frères Campana, Marcel Wanders, Patricia Urquiola, India
comme aux costumes. Charvet est une exception âgée de presque Mahdavi… contribuent à la légende, avec la collection des « Objets
deux siècles, sans une ride, avec une clientèle toujours plus jeune et nomades ». Que le voyage commence ! Des malles, des rêves.

133
Place de légende
1898, César Ritz invente le palace, dans la somptuosité des
salons mettant en avant les arts décoratifs français, l’art de
la fête et du recevoir, l’attention aux détails sans omettre des
envolées gastronomiques de son alter-ego Auguste Escoffier.
Têtes couronnées comme artistes y logèrent. Marcel Proust,
Francis Scott Fitzgerald, les Windsor… Gabrielle Chanel
bâtit le record, trente ans. La rénovation totale, la première
de son histoire, sous la direction de l’architecte-artiste-
designer Thierry W. Despont, commanditée par Mohamed
Al-Fayed, a sauvegardé l’âme du lieu. Le propre des édifices
bordant la place est d’enrichir leur légende sans altérer le
récit fondateur. Le Ritz lustre ses ors, s’ouvre sur un jardin
très Lenôtre, se déploie presque à l’infini de sa galerie, se
mire dans sa piscine au spa griffé Chanel. Le bar Hemingway
n’a égaré aucun de ses souvenirs ni son illustre chef-barman
Colin Field. À déguster même le temps d’un cocktail.

TAPI S ROUGE

L’entrée du palace
n’a pas changé depuis
sa création par César
Ritz en 1898. Foulée
par tant de légendes,
elle est aujourd’hui
l’unique entrée, celle
donnant sur la rue
Cambon ayant disparu.

134
CARNET D’ADRESSES

S’initier de chambouler le monde de la joaillerie en tion permanente… et dans les derniers étages,
créant à partir de diamants dits de synthèse « L’Appartement », sorte de microcosme de
L’ÉCOLE DES ARTS JOAILLIERS
– plus accessibles et plus éthiques – sur des la maison où s’entremêlent techniques tradi-
Dans un hôtel particulier du XVIII e siècle, montures en or recyclé. tionnelles et vision contemporaine, talent ar-
partagé avec les ateliers de joaillerie de Van — tistique et savoir-faire artisanal.
Cleef & Arpels, des artisans de la maison et —
des experts extérieurs partagent leur passion MAISON AUCLERT
pour les métiers de la joaillerie entre cours Pénétrer dans son écrin, c’est traverser les MOYNAT
d’initiation (laque-émail, dessin-maquette, siècles, découvrir les bijoux antiques, plonger Le malletier historique présente sacs et acces-
de la cire au serti…), conférences (histoire dans la mythologie en compagnie de Marc soires comme d’étiquettes en marqueterie de
du bijou, gemmologie…) et expositions. Auclert, créateur et conteur intarissable. cuir au rez-de-chaussée, au premier étage
« Paradis d’Oiseaux »,broches embléma- — malles anciennes et malles de limousines.
tiques issues de deux collections privées et —
des fonds patrimoniaux de la MaisonVan S’immerger
Cleef & Arpels, du 15 mai au 13 juillet. Entrée Déguster
des élèves au 31 rue Danielle Casanova. CHANEL
— Le nouvel espace à l’angle de la rue Saint-Ho- LA PÂTISSERIE DU MEURICE
noré et de la rue Cambon, mixe les parfums, Cédric Grolet, meilleur pâtissier au monde,
L’ÉCOLE RITZ ESCOFFIER la beauté, le prêt-à-porter, les accessoires, les ferme quand il n’y a plus de desserts. Conçue
Au cœur même des cuisines de l’hôtel, bijoux… On se promène de pièce en pièce comme un laboratoire, l’équipe de pâtis-
dans des laboratoires aux équipements très en frôlant du regard la décoration : tentures, siers s’affaire, échange, et fait parfois goûter.
modernes, les cours sont animés par des chefs lustres, miroirs… émanant des métiers d’art Sur le comptoir, uniquement cinq proposi-
formés auprès des plus grands. Des forma- de Chanel et les œuvres d’artistes contempo- tions dont les fruits en trompe-l’œil. Ouverte
tions à la cuisine et à la pâtisserie et des ses- rains. Un dialogue enrichissant. à partir de midi, du mardi au dimanche inclus.
sions à l’unité pour les amateurs et les novices. — —

MAISON SCHIAPARELLI LE SOUFFLÉ
S’éblouir Les salons « Couture à porter » sont au premier Selon l’inspiration et la saison, on savoure
étage où s’exposent les dessins de Dali, les toutes sortes de soufflés, salé, aux asperges, au
BOUCHERON photographies de Man Ray, le mobilier et les foie gras, aux morilles, à la truffe, sucré aux
Se prendre pour Serge Gainsbourg et Jane Bir- objets ayant appartenus à Elsa Shiaparelli, entre framboises, au chocolat amer... depuis 50 ans.
kin en plein essayage dans le salon chinois au les créations de Bertrand Guyon. L’histoire —
décor rouge et or ou se laisser conter l’histoire renoue avec aujourd’hui en rose shocking !
des quatre générations Boucheron par un — AU PETIT BAR
conseiller-médiateur de la maison ou encore Café-bistrot figé dans les années 1950 avec
choisir son alliance dans le salon des Fiancés. Se pauser deux générations en salle et en cuisine. Un
— plat du jour – petit salé aux lentilles, saucisses
BAR HEMINGWAY DU RITZ d’Auvergne purée maison – tarte aux pommes
MAISON VAN CLEEF & ARPELS On s’attendrait presque à voir l’écrivain der- et une ambiance comme à la maison.
La Galerie du Patrimoine partage les trésors rière sa machine à écrire, mais c’est Colin —
du joaillier à travers des thématiques. L’ar- Field, le chef-barman qui aujourd’hui raconte
chitecture de cette boutique-appartement des histoires… de cocktails célèbres dans le S’offrir
subjugue avec ses boiseries sculptées, son monde entier. Autres tentations, la brasserie
escalier suspendu, et ses plafonds mordorés. du Bar Vendôme, sa terrasse et le spa Chanel. FRÉDÉRIC MALLE
— — Un éditeur de parfums exclusifs – « Dans tes
bras », « French Lover », « Lipstick Rose », « Iris
LORENZ BÄUMER Découvrir Poudré  », « The Night »… – qui se respirent
Dans la cour de l’hôtel d’Evreux, Lorenz dans de grandes colonnes de verre.
Bäumer accueille dans sa boutique sur- CHARVET PLACE VENDÔME —
montée de son atelier. Le créateur est aussi Chemisiers sur mesure, en demi-mesure ou
collectionneur. Sur les murs, des dizaines en prêt-à-porter. La maison invite, dans son GABRIEL
de photographies de la place Vendôme à hôtel particulier, à partager son excellence Vestes en tissu Pierre Frey, costumes homme
différentes époques, des tirages d’anonymes autour d’un choix de tissus foisonnants, De Petrillo, chapeaux et sacs de Fouquet Père
comme de grandes signatures. Main en d’imprimés. À savoir, les chemises du nuit et Fils et foulards Drake’s… du sur-mesure et
bronze à l’entrée de la boutique, la sienne, femme font des formidables robes de plage du prêt-à-porter pour homme et femme.
et cabane de surfer pour recevoir. et une chemise sur mesure amincit. —
— —
STOULS
COURBET Voyager Du cuir comme une seconde peau, les leggings,
Tout savoir sur les diamants de culture. Cette pantalons, tee-shirts, jupes… d’Aurélia Stouls
jeune maison dont le nom fait référence LOUIS VUITTON MAISON VENDÔME revendiquent l’originalité des couleurs, une
au peintre Gustave Courbet qui lors de la Nouvelle adresse de Mode, accessoires de souplesse inégalée et des coupes au cordeau.
Commune 1871 participa à la démolition voyage, maroquinerie, souliers, montres, joail- —
de la colonne Vendôme, revendique l’envie lerie, parfums et les « Objets Nomades » en édi- Adresses page 164

135
AR CHI- NATU RE

CABANES
DU XXI E SIÈCLE

Un œil géant dans


la nature, Cyclope®
est une cabane plantée
à 3 mètres 50 de hauteur
avec sa baie vitrée de
plus de 12 m2. Conçue
par le designer Ambroise
Maggiar pour La Cabane
Perchée, elle se fait
atelier de peintre
ou chambre d’amis.

136
NIDS VISIONNAIRES
C E S H AB ITATS D U 3 E T Y PE S E P OS E NT P RE SQ UE N ’ I MP ORT E OÙ , SU R L E T O I T D’ U N IM ME UBLE
O U AU C ŒUR D ’U N PL ATAN E , MAI S PAS N ’IM P ORT E C OMM EN T. É CO- CON Ç UE S, AU TOS UF F ISA NT ES
EN ÉNERGIE, AVEC UNE EMPREINTE MINIMALE AU SOL OU ENCORE IMPRIMÉES EN 3D,
C E S S T R U C T U R E S , Q U I P E U V E N T Ê T R E A U S S I N O M A D E S , Q U E S T I O N N E N T L’ H A B I TAT.
PA R Virginie Bertrand
© CYCLOPE : DESIGN AMBROISE MAGGIAR ; AMBROISEMAGGIAR.COM

137
1.

2.

CABANES DU 1.618 et à l’Observeur


TROISIÈME TYPE du Design 2019, la
maison-loft Ôzento
PA GE D E GAU CH E se fabrique en 3 mois.
PHOTO ®, ÔZENTO

1. Nomade et
autosuffisante en énergie PA GE DE D RO I T E
et en eau, Ecocapsule® Situé à Eindhoven,
ECOCAPSULE

s’implante n’importe où, Project Milestone® est


sur un toit en pleine ville le premier quartier de
CREDIT

ou dans le désert. maisons imprimées en


2. Primée à la Biennale 3D, à l’allure de pierre.
©

138
En forme d’œuf ou organiques, qu’elles soient pensées dans un but ral a été permis par leur impression en 3D. Le « Project
environnemental, architectural ou de migration, ces maisons à Milestone® » des architectes Houben et Van Mierlo joue les
dimension variable révolutionnent la façon d’habiter comme de formes libres, optimise l’usage du ciment – source importante
construire. Premier à s’être lancé, dès 1999, dans la création de de CO2 –, en réduit les coûts et les délais. Un autre type de
© HOUBEN / VAN MIERLO ARCHITECTEN

cabane perchée à plus de dix mètres, Alain Laurens, ex-publicitaire, bâti, elliptique ou rectangulaire, mi-acier mi-bois, se monte
en compte aujourd’hui plus de cinq cents à son actif. Sa der- en deux jours. Dessiné par les designers Fritsch et Durisotti,
nière-née redescend un peu sur terre, à trois mètres cinquante, préfabriqué en usine, il est sur pilotis, afin de limiter l’em-
conçue avec Ambroise Maggiar, responsable des projets spéciaux preinte écologique. La plus mobile de tous, reste l’« Ecocapsule® »
après une collaboration de dix ans avec Philippe Starck. Cyclope®, imaginée par le bureau Nice Architects basé à Bratislava en
la bien nommée, sa baie vitrée tel un œil grand ouvert sur la Slovaquie, à destination des campeurs de l’extrême. Elle produit
nature, ressemble à une sculpture basculée. À Eindhoven, cinq son énergie, récolte l’eau de pluie et la filtre, et se pose
villas prennent des allures de rochers géants. Leur aspect miné- aujourd’hui sur les tours urbaines comme en plein champ.

139
140
© MARCO LAVIT
1.

CABANES-HÔTELS PAG E D E GAU CH E Inspirée des nids d’oiseaux, de leur technique d’assemblage des branches ramassées pour en faire un abri imperméable,
l’« Origin Tree House » de l’architecte-designer italien Marco Lavit se niche à plus de 11 mètres de hauteur dans un chêne centenaire du château de Raray en Picardie.
PAG E D E D RO I TE 1. Croquis de ces cabanes octogonales réalisées sur mesure en fonction des caractéristiques des arbres, et pensées en chambre d’hôtel de 11 m2 avec
terrasse. On y accède par un pont de bois la reliant à un arbre voisin abritant un spa, accessible par un escalier. 2, 4. L’intérieur en peuplier ouvert par de grandes fenêtres
à bascule sur la forêt. 3. Le nid prend appui sur l’arbre dans sa partie inférieure, ce qui renforce son emprise au sol – véritable ingéniosité du savoir-faire charpentier.

2. 3. 4.

141
142
© VINCENT THFOIN
CABANES Arthus-Bertrand. multi-facettes en
PERCHÉES Un nid d’aigle peuplé Red Cedar articulée
de bandes dessinées. autour d’un fût
PAG E DE G AU CH E central qui abrite un
Une des premières PA GE D E D ROIT E escalier en colimaçon
cabanes perchées, La tête dans les étoiles, ou un ascenseur.
réalisée au début des Skynest® peut atteindre Baie vitrée arrondie
années 2000 par Alain une hauteur de pour un paysage
Laurens et Ghislain 10 à 20 mètres, posée en cinémascope.
André pour Yann sur une structure

1.

« Et s’il suffisait de monter dans les arbres pour gagner de la hauteur de vue ?
À l’instar du professeur Keating qui proposait à ses étudiants de grimper sur les
bureaux dans Le Cercle des Poètes Disparus », interroge Alain Laurens
dans son livre Rêvons perchés (La Martinière). Avec son alter ego com-
pagnon charpentier, Ghislain André, ils construisent des cabanes sans
jamais planter un clou dans un arbre, ni couper une seule branche.
Leur méthode de fixation exclusive est étudiée pour protéger le
chêne centenaire ou le platane du XVIIe, s’adaptant à sa croissance.
De la Russie au Danemark avec un détour par les États-Unis, le même
système d’escalier enroulé autour du tronc, « en rituel de passage entre le
monde réel et le royaume de l’imaginaire », amène à une structure en Red
Cedar dont la surface va de douze mètres carrés à plus de cinquante.
La cabane peut être destinée à observer des guépards en liberté,
comme dans un domaine privé du Val d’Oise, ou bien à abriter un
Jacuzzi extérieur chauffé, en pleine montagne. De la mémorable
aventure de « L’Art du Jardin » au Grand Palais où ils dressèrent « le
phare itinérant » sur une structure déployée en corolle sous la nef,
naît « Sky Nest », un repaire à vingt mètres de hauteur qui devrait
voir le ciel prochainement au Mexique. Un autre designer-architecte,
italien, Marco Lavit, pourrait aussi citer Oscar Wilde : « Il faut viser la
Lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles ». Ces étonnants
nids en assemblage de pin Douglas, pesant presque quatre tonnes,
© SKYNEST : GHISLAIN ANDRÉ

peuplent le domaine du château de Raray et abritent des chambres


d’hôtes. Ils se greffent au tronc, sans le contraindre, ni le blesser,
et se laissent gagner par des ponts de bois. « L’idée est de faire des
cabanes confortables mais en redéfinissant la notion même de confort, en osmose
avec la nature, la montée est initiatique, le paysage s’envisage différemment. »
2.
Dans le respect de l’environnement. Adresses page 164

143
La passion du thé depuis 3 générations.
Thés d’origine en provenances des meilleures plantations.
Thés parfumés et tisanes créés et fabriqués en France.
Paris / Lyon / Nîmes / Aix-en-Provence / Montpellier / Toulouse / Strasbourg
www.dammann.fr
MOSAÏQUE D’IDÉES

EFF ET 3 D

Carrelage mural « Romboo »,


Salvatori, « recyclé » à partir
des chutes de pierre naturelle
ou de marbre de Carrare de
la collection phare de la maison,
« Bamboo ». Chaque mètre carré
est constitué de 90 losanges
qui jouent avec la lumière.

D E S I G N À L’ I TA L I E N N E
MEUBLES ET ACCESSOIRES DE BAIN
RECETTES SUCRÉES-SALÉES
© ELISAOSSINOSTUDIO - SALVATORI

145
I N S P I R AT I O N

DU DESSIN AU BAIN
TOUJOURS PLUS SOPHISTIQUÉE, LA SALLE DE BAIN À L’ITALIENNE RÉINVENTE UN USAGE
OÙ LA MATIÈRE TIENT TOUTES SES PROMESSES. RAPPEL DE RITUELS CULTURELS ET ANCESTRAUX, LE BOIS COMME
LA PIERRE S’AFFIRMENT EN COMBINAISONS CROISÉES. ALORS QUE LA CÉRAMIQUE FINE JOUE D’ALTERNANCE
ENTRE MAT ET BRILLANT. PAR LEURS LIGNES, LEURS COMPOSITIONS SYMÉTRIQUES ET LEURS CONCEPTS DE MEUBLES
DE BAIN, LES COLLECTIONS INVITENT POUR LEUR PART, À UNE RECHERCHE D’ÉQUILIBRE.

par Cécile Vaiarelli

Avec la présentation de « Hidden rooms », une scénographie


signée Elisa Ossino et créée à l’occasion du Salon du meuble
de Milan 2019, la maison Salvatori spécialisée dans la pierre
naturelle s’affiche comme un laboratoire créatif. Vasques,
murs, sols, baignoires, objets pour le bain se fondent en
un seul geste. Une page blanche sur laquelle s’écrit l’excel-
lence d’un savoir-faire de précision associé à la créativité de
designers. Esthétique pure et minimaliste : les collaborations
avec l’architecte John Pawson, les designers Piero Lissoni,
Elisa Ossino, et David Lopez Quincoces se déploient avec une
capacité rare de renouvellement et d’invention.

146
I N S P I R AT I O N
LA PIER RE
NAT URE LLE
CO MM E
PHI L OS OPHIE

PA GE D E G AU C H E
La combinaison de la
pensée des architectes
et designers John
Pawson, Piero Lissoni
et Elisa Ossino compose
la scénographie
de « Hidden rooms ».

PA GE D E G AU C H E
1. Les décors de
« Hidden rooms »
s’approprient les codes
créatifs et les matières
du vocabulaire
esthétique Salvatori.
2. Dans la collection
« Fontane Bianche », Elisa
Ossino va à l’essentiel.
Lavabo « Alfeo », creusé
dans un monobloc de
marbre blanc de Carrare.
Robinetterie, Fantini.
3. Rencontre
de l’artisanat et
de l’ingénierie de
précision avec « Ninfa »,
issu de la collection
« Fontane Bianche ».
Sol, Stone Parquet,
design Piero Lissoni.
4. Travail en creux
et effets de motifs
en losange pour la
texture murale en
marbre « Romboo ».

1.

2. 3. 4.
© ELISAOSSINOSTUDIO - SALVATORI

147
Poursuivant sa recherche d’innovation, Agape imagine de
nouvelles interprétations de la salle de bain. En faisant
appel au duo de designers Neri&Hu, Agape convoque
leur capacité à analyser la question de l’habitat contempo-
rain. Lorsque les espaces de vie urbaine se réduisent, une
baignoire haute pour limiter l’emprise au sol, associée à
du mobilier en iroko, construit un univers du bain, lim-
pide et libre. Sans renier ses codes, Agape s’engage dans
des projets durables en utilisant de nouveaux matériaux
écologiques performants comme le Cristalplant®.
1.

2.

1. Mariage réussi du bois d’iroko et d’une vasque en Cristalplant®. Les designers Lyndon Neri et Rossana Hu réinterprètent le baquet en bois de la tradition japonaise. Chez Agape,
la fonctionnalité reste une priorité. À base de matières naturelles et de résine, la forme de la baignoire est profonde pour accueillir un banc intérieur. 2. Studiopepe crée la collection
© SDP

« Costellazioni » pour Agape. Des objets pour la salle de bain où dialoguent des miroirs et accessoires aux lignes franches et élégantes, en marbre poli.

148
I N S P I R AT I O N

3.

4.

Scavolini s’attache à créer un programme d’espaces


complets et diversifiés pour l’ameublement de la salle
de bain. Des solutions polyvalentes, avec des meubles
porteurs d’histoire et une grande variété de matières
nobles. Après la cuisine, la collaboration entre Scavolini
et Diesel s’étend au bain avec une proposition originale
qui intègre les codes du design industriel. Avec ses portes
profilées, ses jeux de couleurs et de matières, « Tratto
», la nouvelle collection de salles de bain dessinée par
Vuesse, compose un espace à vivre axé sur la modularité.
© SCAVOLINI

3. Le programme Diesel Open Workshop démultiplie ses propositions d’inspiration industrielle. De grands panneaux en miroir Stopsol à effet cuivre structurent l’espace. Les
meubles bas pour lavabo sont en finition laquée mate noir ardoise. Tube porte-serviettes pivotant, système Stock Rack. 4. La nouvelle collection « Tratto », se distingue par sa recherche
du détail et ses lignes rigoureuses. Meuble en revêtement mélaminé « Concrete Jersey » avec plan en grès « Oyster » intégrant le lavabo. Profils et robinetterie en finition laiton.
Boffi se définit par le mariage heureux de l’innovation et
du design. Les exigences de la marque dans le secteur de
la cuisine se retrouvent démultipliées dans le domaine du
bain. Sous la direction artistique du designer et architecte
Piero Lissoni, les collections accordent toute liberté au
dessin et au traitement créatif des matières naturelles,
notamment sur les murs. Minimale et sculpturale, en
marbre blanc de Carrare ou en pierre d’Avola, la collection
« L14 » du designer Norbert Wangen est comme suspendue
dans l’espace. La pierre, tout juste creusée, et un système
dérobé de fixation en Inox accentuent sa ligne épurée.

© BOFFI

150
I N S P I R AT I O N
LE BAIN EN MODE
ARC HI TE CTU RE

PA GE D E G AU C H E
1, 2. Norbert Wangen
signe « L14 » pour
Boffi. Dans un esprit
minimaliste, le lavabo
monobloc en pierre
d’Avola est légèrement
creusé pour former
une vasque linéaire.
La pureté de ligne
s’immisce dans les
moindres détails avec
une bonde revêtue
de pierre, identique
au lavabo et des arêtes
émoussées pour
réduire l’épaisseur.
Porte-savon en bois
massif noyer Canaletto.

PA GE D E D RO IT E
La collection « Blade »
pour Modulnova
occupe l’espace créatif
le plus intime de la
maison. Les designers
Carlo Presotto et
Andrea Bassanello
dessinent une finition
« raw-millerighe »
pour ces lavabos
architecturés en marbre
Emperador, dressés
comme des monolithes.

La philosophie de Modulnova consiste à envisager la


salle de bain dans un lien de continuité esthétique avec
les autres pièces de la vie domestique. L’histoire de
l’entreprise est inspirée par la modularité, en hommage
au « Modulor » de Le Corbusier, pour répondre simulta-
nément à une recherche de style et de fonctionnalité. La
© GABRIOTTI FOTOGRAFI

rigueur et la valeur ajoutée du sur-mesure explorent de


nouveaux matériaux et des finitions associés à la haute
technologie des usinages Modulnova. Les lignes essen-
tielles et l’harmonie des volumes qui sont dédiées au
plaisir du bain contribuent à une recherche de bien-être.

151
152
© CERAMICA CIELO
I N S P I R AT I O N

Pour que le meuble de bain devienne objet de design à part Cosentino, leader mondial de la production et de la distribu-
entière, au rythme de géométries aériennes, la signature de tion de surfaces innovantes pour l’architecture et le design,
Cielo est identifiable entre toutes. Dans les ateliers de Civita et Riva 1920, fabricant de meubles italiens, marient leur
Castellana, en terre étrusque, le dialogue entre innovation savoir-faire pour créer « DeKauri ». Un cabinet de toilette
et tradition artisanale est à l’œuvre. Un savoir-faire qui discret, élégant, sophistiqué, véritable trésor d’ébénisterie et
dompte la matière pour obtenir des vasques en céramique de haute technologie conçu par l’architecte Daniel Germani.
d’une légèreté et d’une finesse extrême de 5 millimètres Pour cultiver le secret d’une finition rare, le lavabo en Dekton®
d’épaisseur. Personnalisables à l’infini, les projets Cielo uti- garantit une surface ultra-compacte en particules de pierre
lisent une palette de couleurs inspirées de la nature, sous la naturelle, et le bois de kauri fossilisé de Nouvelle-Zélande
direction artistique d’Andrea Parisio et Giuseppe Pezzano. donne vie à un meuble de bain exceptionnellement séduisant.

PAG E DE GA UC H E Dans la collection « I Catini », les formes sont généreuses. Rondes, ovales ou rectangulaires, les vasques sont associées à des miroirs
profonds qui ont une fonctionnalité de rangement. Jouant sur les structures comme objets décoratifs, Cielo déploie en un trait continu une armature
légère en acier verni noir mat. Véritable élément porteur, le métal cercle une fine vasque en céramique « Lavagna ». PA G E D E D R O I T E Imaginé par
© COSENTINO

Daniel Germani, associant une vasque en Dekton® à un meuble d’ébénisterie d’art en bois de kauri fossilisé de Nouvelle-Zélande, le cabinet
« DeKauri » est le fruit d’une collaboration ingénieuse entre Cosentino et Riva 1920. Objet esthétique absolu, il affiche une vraie autonomie et
renoue avec l’idée d’un espace privé dédié à la toilette. Robinetterie « Aboutwater », Boffi & Fantini, éclairage, Juniper Design. Adresses page 164

153
I N S P I R AT I O N

© STYLISME : CAROLINE CLAVIER. PHOTOGRAPHE : NICOLAS MILLET.

ÉCRI N NO IR

Dans la salle de bain de


Rose à Bordeaux, l’idée
d’associer mosaïque
noire, Bisazza, vasques
en pierre, colonne de
douche en acier brossé
à fixation au sol « Pipe »
de Marcel Wanders,
Boffi, et miroir vénitien
illustre l’envie de
rendre rare et précieuse
cette pièce d’eau.

154
I N S P I R AT I O N

B AI N B LEU

Une baignoire noire


à poser, Carrelage du
Marais
à Bordeaux, invite à
prendre place. Murs
et plafond peints
donnent l’impression
de s’immerger dans
une vague de bleu.

EN IMMERSION
S É QU EN C ES A Q UATI Q U ES A U T OU R DE L AVAB O S P R OF I L ÉS, DE VAS QU E S TAI LL É ES DAN S L A P IE RRE OU
À PO SER S UR PL A N , D ’U N E R OB IN E T TER IE BI E N G A L BÉE , DE ME UBL ES JOUA NT D ’I N DÉPE NDAN CE …
M ETTA NT E N ÉVI D EN C E QUE LES C ON FI G U RAT ION S ET L E S P R OPO SIT IO NS N E MANQ U ENT PAS D ANS
L’U NI VER S DU B AI N . P Ê LE-M ÊLE D ’I DÉ ES R A FR A Î C HIS S ANT ES P OU R MI E UX S ’I N SPI R ER .
PA R Martine Duteil E T Julie Rebeyrol
© STYLISME : CAROLINE CLAVIER. PHOTOGRAPHE : NICOLAS MILLET.

155
1. 2.

PLANS D’EAU CI-D E S SU S 1. Nouvelle finition ultra-brillante avec une profondeur de couleur qui varie, car le dégradé obtenu par le processus de fabrication
change à chaque fois légèrement, et de fait chaque vasque est une pièce unique. « Aqua », vasque à poser en acier vitrifié, finition brillante coloris « Deep Blue », 3 tailles,
à partir de 600 €, et mélangeur mural « Vaia » de Dornbracht, finition « Dark Bronze Matt », à partir de 1 725 €, Alape. 2. « Luv », design Cecilie Manz, vasque en céramique
recouverte de « Wondergliss », fabriquée en DuraCeram®, L 80 x P 40 cm, prix sur demande, Duravit chez Espace Aubade. CI- DESSOUS 3. « VariForm », vasque ovaleen
céramique, à poser, à encastrer et sous plan, de L 50 cm x P 40 cm à L 60 cm x P 45 cm, existe aussi en ronde, rectangulaire et carrée, à partir de 175 €, Gerberit.
4. « Atrio L », design Michael Seum, robinet mélangeur à finition chromé « Grohe Starlight », bec haut pivotant, existe en différentes tailles, 586,80 €, Grohe.

3. 4.

© ALAPE ; ESCAPADE AUBADE ; GROHE

156
I N S P I R AT I O N

5.

MEUBLES DE TOILETTE CI-DESSUS 5. « Vintage », meuble double vasque en marbre coloris « Habana dark », structure métallique noire, L 180 x P 42 x H 92 cm,
et miroir coloris « Negro » finition mate, avec système anti-buée intégré, L 179 x l 52 cm, 5 174,66 € et 940,44 €. Au mur, marbre « Habana Grey classico », finition mate,
et feuille d’ardoise « Airslate Forest » finition mate. Au sol, marbre « Habana Grey Pulido », prix sur demande, Porcelanosa. C I - D E S S O U S 6. « Métal », meuble à
suspendre ou à poser en mélaminé et MDF, structure métallique, plan vasque en céramique, existe en 2 tailles, L 60 cm avec 2 tiroirs et L 80 cm avec 2 tiroirs et 1 niche, en
option miroir et colonne 1 porte réversible avec niche à suspendre, à partir de 379 €, Lapeyre. 7. « Les Ondes », design Gilles & Boissier, mélangeur de lavabo mural, finition
« Or pâle », existe en version croisillons et manettes, et « Shade », vasque à poser en MineralStone, L 58 x l 37 x H 13 cm, collection « Bain », 2 739 € et 680 €, THG Paris.

6. 7.
© PORCELANOSA ; LAPEYRE ; THG PARIS

157
I N S P I R AT I O N

1. 2.

GÉOMÉTRIES VARIABLES C I - DE SS U S 1. « Metro Flair », carreaux en faïence, 8 coloris, 3 formats, pour de nombreuses combinaisons, poses à joints décalés, en chevron
ou à joints coupés. Un concept inspiré des carreaux de métro, prix sur demande, Villeroy & Boch. 2. Une salle de bain de l’éco-lodge Les Échasses, conçue par l’architecte Patrick
Arotcharen, au cœur des Landes. Elle utilise le bois afin d’établir une correspondance avec la nature environnante. Murs, miroir, plan de toilette, tablettes jouant de lignes simples et
pures, sont traités en bois clair. CI- DE S S OU S 3. Dans cette salle de bain de l’architecte d’intérieur Laurent Pisoni, la vasque en marbre de Carrare minimaliste répond au miroir
rond de Pierre Charpin, galerie Kreo. 4. Dans une salle de bain dessinée par les architectes Daniel et Michel Bismut, les jeux graphiques renforcent la notion de bien-être. Habillée
presque entièrement de marbre de Carrare les murs et le sol sont surlignés de noir et répondent au cadre de la fenêtre. La vasque est taillée dans le même marbre blanc légèrement

3. 4.

© VILLEROY & BOCH ; STYLISME : CAROLINE CLAVIER ; PHOTOGRAPHE NICOLAS MILLET ET JEAN-FRANÇOIS JAUSSAUD

158
SUPERBEMENT
SURDOUÉ
GEBERIT AQUACLEAN. LE WC LAVANT.

* L’ALLIANCE DU DESIGN
ET DE LA FONCTION

Etre propre et se sentir frais grâce au WC lavant Geberit AquaClean Maïra: un jet d’eau chaude vous lave
tout en douceur d’un simple appui sur une touche. Vous trouverez des informations complémentaires sur les
modèles polyvalents de WC lavant sur www.geberit-aquaclean.fr.

TECHNOLOGIE COUVERCLE RINCAGE AVEC


DE DOUCHETTE D’ABATTANT TECHNOLOGIE LUNETTE
WHIRLSPRAY AUTOMATIQUE TURBOFLUSH CHAUFFANTE
I N S P I R AT I O N

2.

1.

3.

ES P RIT pour mieux s’adapter 3. « Classica », système mat, avec mitigeur


M IN IM AL aux usages, prix de portes en laiton de douche mono-
sur demande, Falper. pour cabine de commande, pomme
CI-DESSUS 2. « Clagny E », design douche, existe en de douche fixe
1, 5, 6. « Washbasin Patrick Norguet, différentes tailles et et douchette
System », design collection « Héritage », finitions, disponible à main, H 228 x
Matteo Thun & miroir avec cadre avec ou sans panneau D 30 cm, et mitigeur
Antonio Rodriguez, finition « Luxe » du haut, prix sur de lavabo mono-
un système d’évier qui associé à une tablette demande, Matki. commande finition
combine le bois, en marbre, L 91 x noir mat, bec pivotant
le cuivre et la H 108 cm, 5 modèles CI-CONTRE à 360°, 5 835 € et
céramique. Il forme disponibles dans 4. « Meta », design 1 035 €, Dornbracht.
un concept modulaire 3 finitions, 3 999 €, Sieger Design,
extensible dans de Miroir Brot colonne de douche
nombreuses variantes chez Orphéon. murale finition noir
© ORPHEON PARIS ; DORNBRACHT ; MAKTI ; FALPER.

4. 6 .

5.

160
ABONNEZ-VOUS
ET RECEVEZ EN CADEAU VOTRE CADEAU
Le drap de plage
LE DRAP DE PLAGE

www.co temaiso n.fr


4€
seulement
N°61 — février - mars 2019

tous les 2 mois


LUMIÈRES
INTÉRIEURES
PEIN TS
TEXT ILES , PAPI ERS
TIQU E
L’EN VOL ÉE CHR OMA
U R A B L E
C R É AT I F E T D N
L I E
L E N É O D E S I G N I TA
S A I N T- O U E N
VILLE VISIONNAIR
E Recevez en cadeau
ce magnifique drap de
plage aux dimensions
généreuses. Épais
et confortable, il
vous séduira par sa
qualité et sa douceur.
Sur la plage, dans
un jardin ou au
bord d’une piscine,
ITAINE € 6 / DOM €
7,2 / BEL € 7
c’est l’accessoire
indispensable.
FRANCE MÉTROPOL 9 / ESP € 7
CAN $ 10,50 / D €
CH FS 12 / A € 9 / 80 / NL €9.30
LUX € 7 / MA MAD
GR € 7 / ITA € 7 / 10,50
CFP 1200 / USA $
PORT CONT € 7 / TOM

100 % coton doublé éponge 400g / m2


Dimensions : 90 x 160 cm.


BULLETIN D’ABONNEMENT À renvoyer à : Côté Paris – Service Abonnements
4, rue de Mouchy – 60438 Noailles Cedex

CPP62
Oui, je profite de cette offre d’abonnement exceptionnelle à Côté Paris. Je recevrai en cadeau le drap de plage.
Voici mes coordonnées : M. Mme
Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Code Postal qqqqf Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Je choisis mon mode de paiement :
Je règle par prélèvement automatique de 4€ tous les 2 mois, soit plus de 30% de réduction. Je remplis le mandat ci-dessous et je joins un RIB.
Je préfère payer en une seule fois 49€ au lieu de 72€, soit plus de 30% de réduction. Je recevrai 12 numéros. Ci-joint mon règlement par :
Chèque à l’ordre de Côté Maison
Carte bancaire N° Date et signature obligatoires
Expire fin Clé Les 3 derniers chiffres figurant au dos de votre carte bancaire

MANDAT DE PRÉLÈVEMENT SEPA


En signant ce mandat, vous autorisez Côté Maison à envoyer des instructions à votre banque pour débiter votre compte et votre banque à débiter votre compte conformément aux
instructions de Côté Maison. Vous bénéficiez du droit d’être remboursé par votre banque selon les conditions décrites dans la convention que vous avez passée avec elle. Toute demande
de remboursement doit être présentée dans les 8 semaines suivant la date de débit de votre compte.
VOS COORDONNÉES Nom qqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqf Prénom qqqqqqqqqqqqqqqqqf
Adresse qqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqf Code Postal qqqqf Ville qqqqqqqqqqqqqqqqf
LES COORDONNÉES DE VOTRE COMPTE (recopier votre RIB)
IBAN qqqf qqqf qqqf qqqf qqqf qqqf qqf BIC qqqqqqqqqqf
CRÉANCIER : Côté Maison SAS - 16 rue de Saint-Pétersbourg - 75008 Paris - ICS : FR49ZZZ83708A
Signé à (lieu) : ........................................... En signant ce mandat, vous acceptez que par dérogation aux nouvelles normes
Signature obligatoire
européennes SEPA, le premier prélèvement soit effectué dans un délai de
Le : ....../....../...... 5 jours avant sa date d’échéance. Vos droits concernant le présent mandat sont
expliqués dans un document que vous pouvez obtenir auprès de votre banque.

Offre valable jusqu’au 30/09/2019 en France Métropolitaine. Le cadeau est expédié sous 5 semaines environ après l’enregistrement de votre paiement dans la limite des stocks disponibles. En cas de rupture de stocks, vous
recevrez un cadeau de valeur équivalente. Photos non contractuelles. Les informations sont destinées à Côté Maison SAS. Elles sont enregistrées dans notre fichier clients à des fins de traitement de votre abonnement. Elles
pourront être cédées à des Partenaires commerciaux pour une finalité de prospection commerciale sauf si vous cochez la case ci-contre . Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée et le
Règlement européen n°2016/679, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition et de suppression des données que vous avez transmises en adressant un courrier à COTE MAISON à l’adresse
suivante : Côté Maison - Service Abonnements - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex. Pour plus d’informations : http://www.cotemaison.fr/divers/donnees-personnelles-cookies.html 
RECETTES

Fraises aventureuses
R E C E T T E S P R O P O S É E S PA R Bérengère Abraham PHOTOS Valérie Lhomme

1. 2. 3. 4. 5.

Variétés de fraises les en 2 puis mixez-les dans une petits cubes. Lavez le concombre et une trentaine d’amandes fraîches
La gariguette : sucrée, acidulée, fon- casserole avec le sucre et la ver- les fraises et coupez-les également décortiquées, le jus d’1 citron vert, 6 c.
dante et juteuse. On la reconnaît veine, puis faites cuire pendant en petits cubes. Coupez le fromage à soupe d’huile d’olive, 2 c. à soupe
à sa forme allongée et sa couleur 10 min. Pendant ce temps fouettez frais en morceaux. Lavez et séchez de vinaigre balsamique. Préparez la
rouge clair. Parfaite pour des asso- les blancs d’œuf en neige. Retirez la ciboulette et les oignons, puis vinaigrette : lavez, séchez et équeu-
ciations sucré-salé. Variété non la verveine puis versez sur les blancs ciselez-les. Mélangez le melon avec tez les fraises, placez-en 50 g dans
remontante, c’est la première fraise le sirop obtenu tout en fouettant le concombre, les fraises, le fro- le bol d’un blender avec l’huile
que l’on trouve sur les marchés. et continuez à fouetter jusqu’à mage frais. Ajoutez l’huile d’olive, d’olive et le jus de citron vert puis
La ciflorette : juteuse et très sucrée, refroidissement. Dans un autre le zeste de citron, la ciboulette mixez pour obtenir une vinaigrette
tendre et savoureuse, on la trouve saladier, fouettez la crème liquide émincée, les oignons frais, salez, homogène. Réservez. Coupez le
principalement de mai à juin. bien froide en chantilly et incorpo- poivrez. Mélangez bien et laissez poisson en lamelles. Ciselez la
La Cléry : moyennement ferme, rez-la délicatement à la précédente mariner 30 min au frais avant de ciboulette et coupez aussi les fraises
sucrée et très aromatique, bril- préparation. Versez dans un moule servir dans de petites assiettes. restantes en lamelles. Emincez les
lante et à la couleur rouge carmin. puis placez au congélateur pour amandes en fines lamelles à l’aide
La charlotte : grosse fraise ronde de 12 h. Au moment de servir, déco- 4. Pizzettas aux fraises Cléry, d’un petit couteau. Mélangez le
jardin, juteuse, sucrée, parfum de rez avec quelques fraises fraîches. burrata et thym citron poisson avec les fraises, la vinai-
fraise des bois. Parfaite en confiture. Pour 6 à 8 pizzetas. Préparation : grette, la ciboulette, salez, poivrez
La Mara des bois : peu juteuse, très 2. Smoothie comme un 15 min. Cuisson : 5 à 10 min. et réfrigérez 30 min. Servez avec les
sucrée, au parfum capiteux, très aro- lassi aux charlottes, à la rose Ingrédients : 400 g de pâte à pain, amandes et parsemez avec quelques
matique. Elle est parfaite pour la et à la cardamome 1 boule de burrata, 200 g de fraises gouttes de vinaigre balsamique.
dégustation de fraises au sucre ! On Pour 2 verres. Préparation : 5 min. Cléry, 1 petit bouquet de thym citron,
peut la mélanger à une autre dans la Ingrédients : 25 cl de lait fermenté, 250 g 6 c. à soupe d’huile d’olive, sel et 6. Blancs-mangers à l’amande, jus
confiture par exemple pour ajouter de charlottes, 1 c. à café de cardamome en poivre du moulin. Préchauffez le de fraises au bain-marie et tartare
un vrai parfum de fraise. La Mara est poudre, 2 c. à soupe d’eau de rose, 20 g de four à 250°C. Coupez la pâte en 6 à de Maras des bois à l’estragon
une variété remontante et donc on sucre glace. Lavez, séchez et équeutez 8 pâtons puis étalez-les sur un plan Pour 4 personnes. Préparation : 20 min.
peut en profiter jusqu’à la fin de l’été. les fraises. Placez-les dans un de travail bien fariné. Écrasez la Réfrigération : 4 h. Cuisson : 20 min.
La fraise des bois : peu sauvage, la blender avec le lait, la cardamome, burrata, salez-la, poivrez-la. Lavez, Ingrédients : pour les blancs-mangers :
plus délicate des fraises. Très petite, l’eau de rose et le sucre glace. Mixez séchez et équeutez les fraises puis 100 g de poudre d’amande, 80 g de sucre
parfumée et peu sucrée. C’est une à pleine puissance pour obtenir un coupez-les en lamelles. Répartissez glace, 375 g de lait entier, 2 g d’agar-
fraise très fragile, qu’il convient de smoothie parfaitement lisse. Servez la burrata sur les disques de pâte, agar. Pour le jus de fraises : 500 g
déguster aussitôt cueillie. À utiliser sans attendre avec quelques glaçons. ajoutez le thym, les fraises, arrosez de fraises charlotte, 100 g de sucre en
en petites touches dans un dessert. généreusement d’huile d’olive et poudre. Pour le décor : 10 feuilles d’es-
3. Tartare de melon vert, enfournez pour 5 à 10 min jusqu’à tragon, 200 g de Maras des bois. Pour
1. Semifreddo aux Maras concombre, fromage frais ce que les pizzas soient bien dorées. les blancs-mangers. Faites chauffer
des bois et à la verveine de brebis et ciflorettes dans une casserole le lait avec la
Pour 6 à 8 personnes. Préparation : Pour 4 personnes. Préparation : 25 min. 5. Carpaccio de daurade, herbes, poudre d’amandes et le sucre pen-
20 min. Cuisson : 10 min. Congélation : Marinade : 30 min. Ingrédients : gariguettes, vinaigrette au jus dant 10 min tout en mélangeant.
12 h. Ingrédients : 500 g de fraises ½ melon vert, 1 concombre, 150 g de de fraises et amandes fraîches Ajoutez l’agar-agar puis mélangez
Mara des bois, 50 g de sucre, 3 blancs fromage frais, 200 g de fraises ciflorette, Pour 4 personnes. Préparation : 25 min. bien et faites cuire pendant 2 min.
d’œuf, 20 cl de crème fleurette, 1 petit 6 c. à soupe d’huile d’olive, le zeste râpé Marinade : 30 min. Ingrédients : 600 g Répartissez la préparation dans
bouquet de verveine. Lavez, séchez d’un citron bio, sel et poivre du moulin. de filets de daurade, 300 g de fraises 4 ramequins et placez au réfrigéra-
les fraises et équeutez-les. Coupez- Épluchez le melon et coupez-le en gariguette, 1 petite botte de ciboulette, teur pour 4 h. Pour le jus. Placez

162
RECETTES

6. 7. 8. 9. 10.

les fraises et le sucre dans un sala- poêler pendant 5 à 10 min jusqu’à crème bien ferme. Ajoutez le sucre de sucre, 1 gousse de vanille, 200 g
dier puis installez le saladier dans ce que les fraises soient juste com- et la purée de pistache puis fouettez de fraises Cléry, 200 g de Maras des
une casserole d’eau bouillante potées. Laissez tiédir puis servez-les à nouveau. Répartissez les fraises bois. Préchauffez le four à 200°C.
pour faire un bain-marie. Laissez accompagnées d’une quenelle de sur un des 2 gâteaux en gardant Étalez la pâte feuilletée sur un
cuire les fraises ainsi pendant brousse et du sablé breton émietté. quelques jolies fraises pour le décor. plan de travail fariné en un disque
30 min au moins jusqu’à ce qu’il Ajoutez la crème à la pistache puis de 25 cm environ. Déposez ce
se forme un jus clair dans le fond 8. Gros gâteau macaroné, refermez le gâteau et décorez avec disque sur une plaque de cuis-
du saladier. Laissez refroidir puis crème à la pistache, fraises les fraises restantes. Conservez au son couverte de papier sulfurisé.
filtrez ce jus. Pour le décor. Au Cléry et fraises des bois frais jusqu’au moment de servir. Piquez-le avec une fourchette
moment de servir, lavez, séchez, Pour 4 à 6 personnes. Préparation : puis poudrez-le avec le sucre
équeutez et coupez en 2 les Maras 30 min. Cuisson : 22 min. Ingrédients : 9. Petites tartes tatin de charlottes glace. Déposez par dessus une
des bois. Ciselez l’estragon puis pour les gâteaux : 100 g de blanc d’œuf, Pour 4 personnes. Préparation : 15 min. seconde feuille de papier puis
mélangez les fraises avec l’estra- 20 g de sucre en poudre, 120 g de poudre Cuisson : 20 min. Ingrédients : une une seconde plaque de cuisson et
gon et un filet de jus de fraises d’amandes, 220 g de sucre glace, une trentaine de charlottes, 1 pâte feuilletée enfournez pour 10 min. Retirez
réservé. Servez les blancs-mangers pointe de couteau de colorant rose. Pour pré-étalée, 60 g de sucre en poudre, le alors la plaque du dessus ainsi que
avec cette salade de fraises et le jus. la garniture : 30 cl de crème fleurette, jus d’1/2 citron. Préchauffez le four le papier sulfurisé et poursuivez
2 c. à soupe de mascarpone, 30 g de à 200°C. Lavez, séchez et équeutez la cuisson pendant 5 à 10 min
7. Maras des bois au beurre sucre en poudre, 2 c. à soupe de purée de les fraises. Placez le sucre et le jus jusqu’à ce que la pâte soit bien
salé safrané et brousse pistache, 250 g de fraises Cléry, 125 g de de citron dans une casserole puis dorée. Laissez-la refroidir sur une
aux zestes de citron vert. fraises des bois. Préchauffez le four à faites-le cuire doucement jusqu’à grille à la sortie du four. Pendant
Pour 4 personnes. Préparation : 25 min. 160°C. Mixez ensemble la poudre ce qu’il se forme un caramel bien ce temps, lavez, séchez et équeu-
Cuisson : 10 min. Ingrédients : 4 c. à d’amandes et le sucre glace puis blond. Répartissez ce caramel tez les fraises. Coupez les plus
soupe bombées de brousse de brebis, le placez-les sur une plaque de cuis- dans 4 petits moules à tartelettes grosses en 2 ou 4 puis laissez les
zeste d’1 citron vert, le jus d’1/2 citron son couverte de papier sulfurisé puis ajoutez par dessus les fraises petites entières. Fendez et grattez
vert, 6 c. à soupe bombées de cassonade, et enfournez pour 5 min. Laissez entières. Coupez 4 disques de pâte la gousse de vanille puis mélan-
400 g de Maras des bois, 1 dose de pistils refroidir complètement. Fouettez feuilletée à la taille des moules. gez les graines avec le sucre en
de safran, 50 g de beurre salé, 8 sablés les blancs d’œuf en neige bien Déposez un disque de pâte dans poudre. Placez la crème fleurette
bretons type Roudor. Commencez par ferme, ajoutez le sucre en poudre chaque moule puis rentrez bien les bien froide dans un saladier avec
préparer la brousse. Travaillez-la à et serrez bien. Incorporez alors le bords de long des parois. Piquez la le mascarpone puis fouettez pour
l’aide d’une fourchette puis ajou- mélange refroidi et le colorant puis pâte à l’aide d’une fourchette et monter l’ensemble en chantilly.
tez le zeste et le jus de citron vert. mélangez délicatement à la spatule. enfournez pour 20 min. À la sortie Ajoutez le sucre vanillé et fouet-
Ajoutez également la moitié de la Garnissez une poche à douille lisse du four démoulez délicatement tez à nouveau pour bien serrer
cassonade puis mélangez à nou- avec la préparation puis dressez sur les tartelettes en les retournant sur l’ensemble. Déposez cette chan-
veau et réservez au frais. Réduisez 2 plaques de cuisson 2 disques de une assiette puis laissez-les refroidir. tilly bien ferme dans une poche
les sablés en miettes et réservez-les. pâte de 22 cm de diamètre environ. à douille cannelée puis déposez
Lavez, séchez les fraises puis équeu- Laissez-les croûter 1 h à tempéra- 10. Tarte feuilletée aux fraises un fond de crème sur le disque
tez-les avant de les couper en 2. ture ambiante. Préchauffez le four Cléry et Maras des bois de pâte refroidi. Répartissez les
Faites fondre le beurre dans une à 140 °C, puis enfournez les gâteaux Pour 4 personnes. Préparation : fraises par dessus puis dressez
poêle puis ajoutez-y le safran et lais- pour 22 min. Laissez-les refroidir 25 min. Cuisson : 20 min. Ingrédients : de toupets de crème harmonieu-
sez infuser 10 min. Replacez sur feu complètement. Placez la crème 1 pâte feuilletée à étaler, 2 c. à soupe sement entre les fraises avec la
doux et ajoutez les fraises, poudrez liquide et le mascarpone dans un de sucre glace, 30 cl de crème fleu- chantilly restante. Réservez au
avec le reste de cassonade et faites bol puis fouettez pour obtenir une rette, 2 c à soupe de mascarpone, 40 g frais jusqu’au moment de servir.

163
ADRESSES

Le langage des fleurs page 14 Monde. bensimon.com Fermob. fer- Samuel Yal. samuelyal.com fr Roche Bobois. 213 bis, bd Saint
Claire Boreau, Nue. 20, rue mob.fr Gervasoni. gervasoni1882. Germain, 75007. Tél. 01 45 48 33 42
M a r y B e s s e y r e , 9 2 1 7 0 Va n v e s . it Kave Home. kavehome.com L’essentielle épure Page 84 et roche-bobois.com Serge Mouille
Tél. 07 81 99 29 44 et nue-paris. Pedrali. pedrali.it Missoni Home. Bernard Dubois. info@bernarddu- chez Electrorama. 11, bd Saint
com Emmanuel Sammar tino et missonihome.com RBC Mobilier. bois.com et bernardubois.com Paris Germain, 75005. Tél 01 43 54 32 62
Christophe Hervé, Odorantes. 9, rue rbcmobilier.com Roche Bobois. Artemide. 52, avenue Daumesnil, et serge-mouille.com The Conrad
Madame, 75006. Tél. 01 42 84 03 00 roche-bobois.com Sifas. sifas.fr 75012. Tél. 01 43 44 45 42 et arte- Shop. 117, Rue du Bac, 75007.
et odorantes-paris.com Éric Unopiù. unopiu.fr Vincent Sheppard. mide.com Boutique Paco Rabanne. Tél. 01 42 84 10 01 et conranshop.fr
Chauvin. 22, rue Jean Nicot, 75007. vincentsheppard.com 1 2 , r u e C a m b o n , 7 5 0 0 1 . Té l . USM. 23, rue de Bourgogne, 75007.
Tél. 01 45 50 43 54. 85, avenue du 01 42 36 22 26 et pacorabanne.com Tél. 01 53 59 30 37 et usm.com Vista
Roule, 92200 Neuilly-sur-Seine. Le café comme un dessert ENSA, École nationale supérieure Alegre. 42, bd du Temple, 75011.
Tél. 01 47 47 54 51 et ericchau- Page 42 d’architecture Paris-Malaquais. Tél. 04 75 79 93 65 et vistaalegre.com
vin.fr Majid Mohammad, Muse La Manufacture du Café Alain 14, rue Bonaparte, 75006. Tél. XL Boom. Simon De Heuvellaan
Montmartre. 4, rue Burq, 75018. Tél. Ducasse. Espace dégustation, vente 01 55 04 56 50 et paris-malaquais. 1, 2110 Wijnegem, Belgique. Tél
01 46 06 52 49 et muse-montmartre. des cafés en grain ou moulu et tor- archi.fr Greta Magnusson-Grossman +32 (0)3 213 50 20 et xlboom.com
com Pierre Banchereau, Debaulieu. réfaction. 12, rue Saint-Sabin, 75011. chez Gubi. gubi.com Le mobilier
30, rue Henry Monnier, 75009. Tél. Tél. 01 40 02 76 90. lecafe-alaindu- d e J o a q u i m Te n re i ro . l e s s i t e s Jardin intérieur Page 104
01 45 26 78 68 et debeaulieu-paris. casse.com Le Café Alain Ducasse. 1stdibs.com et pamono.com Poul Alexandre Phuong, Atelier
com Thierr y Boutemy. 375, Rue 7, rue du Cherche Midi, 75006. Tél. Kjaerholm à Boutique Danoise. Phuong. 18, rue le Bua, 75020.
Vanderkindere, 1180 Bruxelles. Tél. 01 45 48 03 96. 264, boulevard Saint-Germain, Té l . 0 1 5 3 3 9 1 1 2 3 e t a t e l i e r-
+32 26 49 39 49 et thierryboutemy.com 75007. Tél.0 42 39 48 40 et labou- phuong.com Dominique Barbier.
Thierry Féret, Flowered by Thierry Libérez les arômes ! Page 44 tiquedanoise.com Bruxelles Tél. 06 08 75 94 83. DCW éditions.
Féret. 7 Rue de Chabrol, 75010. Tél. Alessi. alessi.com Braun. braun- Galerie Pierre Marie Giraud. Rue dcw-editions.fr Ceramica Saloni.
09 83 56 40 12 et floweredby.com m a i s o n . f r K i t c h e n A i d . Té l . de Praetere 7, 1050 Bruxelles. Tél. saloni.com Classic Design Italia.
00800 3810 4026 et kitchenaid. +32 (2) 503 0351 et pierremariegi- shop.classicdesignitalia.com C&C
L’Œil de Paname page 23 fr Krups. krups.fr Habitat. cafeha- raud.com Galerie Xavier Hufkens. Milano. cec-milano.com Fermob.
Alessi. alessi.com Alinea. alinea.com bitat.fr Magimix. magimix.fr Miele. Rue Saint-Georges 6, 1050 Ixelles. fermob.com Francis Guerrier. fran-
Balmain. 374, rue Saint-Honoré, miele.fr Nespresso. nespresso.com Tél. + 32 (0)2 639 67 30 et xavie- cisguerrier.com Galerie Antonine
75001. Tél. 01 40 13 72 65 et bal- Philips. philips.fr Riviera & Bar. Tél. rhufkens.com Maniera. Place de la Catzéflis. 23, rue Saint-Roch, 75001.
main.com Bernardaud. bernardaud. 03 88 18 66 18 et riviera-et-bar.com Justice 27-28, 1000 Bruxelles. Tél. Tél. 01 42 86 02 58. antoninecatze-
com BoConcept. boconcept.com Smeg. smeg.fr WMF. wmf.com +32 (0)24 94 78 72 90 et maniera.be flis.com Galerie Lelong. 13, rue de
Broste Copenhagen. brostecopen- Téhéran, 75008. Tél. 01 45 63 13 19
hagen.com Calligaris. calligaris.com Sarments d’art Page 50 Espace en vue Page 94 et galerie-lelong.com Galerie Alia.
Chanel. chanel.com Cinna. cinna. Ruinart. ruinart.com Bourse de Paris, Jérémy Tarian. 12, rue Dupetit- 4, rue Pastourelle, 75003. galeriea-
fr Diptyque. 34, boulevard Saint palais Brongniart. Place de la Bourse Thouars, 75003. Tél. 06 78 98 92 95, lia.com Habitat. habitat.fr Hartley.
Germain, 75005. Tél. 01 43 26 77 44. de Paris. 75002 bonjour@jeremytarian.com, jere- 87, rue de Monceau, 75008. Tél.
8, rue des Francs-Bourgeois, 75003. mytarian.com, atelier.jeremytarian. 01 53 04 06 86 e t ha rt ley t is s i er.
Tél. 01 48 04 95 57 et diptyqueparis. Helena Noguerra à l’Hôtel de Berri com Les céramiques pièces uniques com Ikea. ikea.com Isabelle de
com Éditions Taschen. taschen. page 60 en terre mêlées sont des créations Borchgrave. isabelledeborchgrave.
com En attendant Les Barbares. Hôtel de Berri. 18-22, rue de Berri, Tarian L’Atelier. Vente en ligne com KRD. 58, rue de Bourgogne,
Tél. 01 42 22 65 25 et barbares. 75008. Tél. 01 76 53 77 70 et marriott. sur atelier.jeremytarian.com ou 75007. Tél. 01 44 18 94 88 etkrd.fr
com Fleux. fleux.com Franck fr/hotels/travel/parbe-hotel-de-berri- sur rendez vous à atelier@jere- Kvadrat. kvadrat.dk Laurent Godin.
Evennou. « Bronze/Bois » jusqu’au a-luxury-collection-hotel-paris mytarian.com And Tradition chez 36, bis rue Eugène Oudiné, 75013.
11 mai Galerie Mathivet. 6, rue Silvera Faubourg Saint-Honoré. Tél. 01 42 71 10 66 et laurentgodin.
Bonaparte, 75006. Tél. 06 07 50 38 L’œuvre-ruban Page 66 264, rue du Faubourg Saint- com Liwan. 8, rue Saint-Sulpice,
13 et galeriemathivet.com Galerie Nochapiq. nchailletpiquand@gmail. Honoré, 75008. Tél. 01 56 68 76 00 75006 Tél. 01 43 26 07 40 et liwan-
du Passage-Pierre Passebon. 22- 26 com, Instagram @nochapiq et silvera.fr Artemide. 52, avenue li fe st yl e. c o m Ma nu e l C a no va s.
galerie Véro-Dodat, 75001. Tél.01 Daumesnil, 75012. Tél. 01 43 44 44 44 6, rue de L’Abbaye, 75006. Tél.
42 36 01 13. galeriedupassage.com Lignes musicales Page 72 et artemide.com Binocles. 9, ave- 01 43 29 91 36 et manuelcanovas.
Galeries Lafayette. Ouvert du lundi Alexandre Canton, Pyrope Studio. nue de la République, 75011. fr Manufactori. Manufactori.
au samedi de 10 h 30 à minuit, le alexandre.canton@pyropestudio. Tél. 01 40 21 82 73. Caravane. 9, rue MGH Agencement. 15, rue du
dimanche de 10 h 30 à 21 h. 60, com, pyropestudio.com, instagram@ Jacob, 75006. Tél. 01 53 10 08 86 Louvre, 75001. Tél. 06 27 39 26 21
avenue des Champs-Élysées, 75008. pyropestudio Casa Lopez. 4, rue et caravane.fr Céline Wright. 56, et mgh-agencement.fr Philippe
galerieslafayettechampselysees. du Mail, 75002. Tél. 01 42 21 91 42 rue Saint-Louis en l’Île, 75004. Hurel. 4 ter, rue du Bouloi, 75001.
com Habitat. habitat.fr Jardins, et casalopez.com Didier Benichou. Tél. 01 42 87 99 48 et celinewright. Tél. 01 53 00 95 00 et fr.philippe-hu-
Jardin. Du 6 au 9 juin. Jardin des Marché Serpette, Allée 1 Stand com Cinna. 189, bd Saint-Germain, rel.com Pomax. pomax.com
Tuileries, 75001. Entrée côté place 42. 110, rue des Rosiers, 93400 75007. Tél. cinna.fr Fer mliving. Ressource. 2-4, avenue du Maine
de la Concorde. jardinsjardin.com Saint-Ouen. Tél. 06 09 86 40 17, fermliving.com Gubi chez Silvera Paris, 75015. Tél. 01 42 22 58 80
L’Atelier François Pouenat. atelier- dbenichou@dbenichou.com et paul- Bastille. 41, rue du Faubourg Saint- et ressource-peintures.com Sarah
francoispouenat.com. Les Sources bert-serpette.com Duravit. Salon Antoine, 75011. Tél. 01 43 43 06 75 et Lavoine. 9 rue Saint-Roch, 75001.
de Caudalie. Chemin de Smith Haut d’Eau. 146, avenue Ledru-Rollin, silvera.fr Hartô. 52, rue de Turbigo, Tél : 01 42 96 34 35 et maisonsarahla-
Lafitte, 33650 Bordeaux-Martillac. 75011. Tél. 01 43 72 22 22 et dura- 75003. Tél. 01 71 97 79 89 et hartode- voine.com Série Rare. 6, rue de
Tél. 05 57 83 83 83 et sources-cau- vit.fr Galerie Alb Antiquités. 3, rue sign.fr Hay chez Blou. 20, rue des l’Odéon, 75006. Tél. 01 55 42 92 10 et
d a l i e . c o m M u r a l s W a l l p a p e r. de Lille, 75007. Tél. 01 47 03 45 58 Dames, 75017. Tél. 09 52 14 73 04 serierare.com Vaughan. vaughande-
muralswallpaper.com Pierre Frey. et albantiquites.com Galerie et hay.dk Ikea. ikea.com Knoll. signs.com Zoeppritz. zoeppritz.com
1, rue de Furstenberg, 75006. Golovanoff. 21, rue de Beaune, 268, bd Saint-Germain, 75007. Fraises aventureuses Page 112
pierrefrey.com Non Sans Raison. 75007. Tél. 01 42 61 03 75 et gale- Tél. 01 44 18 19 99 et knoll.com La Hédonie. 6, rue de Mézières, 75006.
nonsansraison.com Revol. revol1768. rie-golovanoff.com Jean-Michel Trésorerie. 11, rue du Château- Tél. 01 45 44 19 16 et hedonie.fr
com Roche Bobois. roche-bobois. Merlin. Marché Paul Bert, Allée 6, d’Eau, 75010. Tél. 01 40 40 20 46 et Margaux Lhomme. margotlhom-
com Thonet. thonet.de Stand 81, 93400 Saint-Ouen. Tél. latresorerie.fr Ligne Roset. 25, rue meceramiques.tumblr.com
06 09 18 12 75. paulbert-serpette. du Faubourg Saint-Antoine, 75011.
Design filaire page 34 com Laverdure. 58, rue Traversière, Tél. 01 40 01 00 05 et ligne-roset. Place Vendôme, sur-mesure et déme-
Alinéa. alinea.com B&B Italia. 7 5 0 1 2 . Té l . 0 1 4 3 4 3 3 8 8 5 e t com/fr Mosaic del Sur. 220, bd sure Page 120
bebitalia.com CFOC. cfoc.fr Cinna. laverdure.fr Librairie de l’Ave- Raspail, 75014. 01 82 88 04 42 et L’École des Arts Joailliers. 22, place
cinna.fr Emu. emu.it Ethimo. ethimo. nue. Marché aux puces. 31, rue carreauxmosaic.com Moustache. 3, Vendôme, 75001. Tél. 01 70 70 38 40
com Habitat. habitat.fr Hespéride. Lécuyer, 93400 Saint-Ouen. Tél. rue du Buisson Saint-Louis, 75010. et lecolevancleefarpels.com L’École
hesperide.com Home Autour du 01 40 11 95 85. librairie-avenue.fr Tél. 01 42 40 92 58 et moustache. Ritz Escoffier. 15, place Vendôme,

164
LONGCHAMP
Chic parisien
Fondée à Paris en 1948 par Jean Cassegrain,
la Maison Longchamp est aujourd’hui
encore détenue et dirigée par sa famille.
Mondialement réputés pour leur qualité, ses
sacs à main, bagages, prêt-à-porter et acces-
soires incarnent le chic parisien et l’art de
vivre à la française. La marque reflète l’esprit
des aventuriers urbains qui revendiquent
liberté et indépendance. Dévoilée en février
dernier lors de la Fashion Week de New
York, la collection Amazon, souligne cette
force de caractère, notamment au travers de
son nouvel imprimé LGP. fr.longchamp.com

RENDEZ
MARAZZI
Nouvel espace d’exposition à Lyon
Marazzi, leader international dans le design
et dans la production de carreaux en céra-
mique, ouvre un nouvel espace d’exposition -
VOUS
à Lyon. Le showroom, d’une superficie de
400 m2 et situé dans l’un des quartiers les plus
animés de la ville, réunit toutes les grandes
marques de design et d’ameublement. Le
lieu a été conçu pour présenter aux visiteurs
l’éventail de solutions disponibles en maté-
riaux et en innovations techniques. L’espace
extérieur est, lui aussi, particulièrement
frappant : un véritable « jardin d’expérimen-
tation » des produits d’extérieur. marazzi.fr

LE BHV MARAIS
Un bien beau Bazar
À l’occasion de l’événement « Un Bien Beau
Bazar », Lilibricole fait découvrir aux visiteurs
le bricolage et la décoration d’une façon
nouvelle : des projets les plus fous aux petits
ajustements du quotidien, des professeurs pas-
sionnés accompagnent chaque visiteur pour les
conseiller et répondre à ce qu’ils ont toujours
voulu savoir sans avoir jamais osé le demander.
Les idées bouillonnent à tous les étages, notam-
ment par la présence d’ateliers et de podcasts.
Pour dénicher des perles rares, s’inspirer et
faciliter tous les styles de vie, R-V au BHV
MARAIS du 8 au 28 avril. ateliers.bhv.fr/ateliers/

GUINOT DOMAINE COS D’ESTOURNEL


Spécialiste de la beauté Dans les pas du Maharadjah
Précurseur dans la recherche anti-âge et les Cos d’Estournel, « la demeure du Maharadja
méthodes de soins innovantes, GUINOT s’est de Saint-Estèphe », ne manque pas de sur-
imposé en marque leader de l’Institut de prendre : c’est un véritable palais entièrement
Beauté. Les actifs, toujours plus performants, dédié au vin. Le style unique de Cos d’Estour-
ont des effets spectaculaires sur la jeunesse nel est né d’un terroir sublime, magnifié
de la peau. Conseillé par l’esthéticienne, avec respect par la passion des hommes au
« Docteur en Beauté », le Lift Summum est le fil des siècles. Il est possible de partir à la
nouveau soin professionnel qui traite toutes découverte du vignoble, de sa variété de
les zones concernées par le manque de fer- terroirs et de son chai gravitaire abrité sous
meté (visage, cou et décolleté) en 4 phases. l’architecture orientale des pagodes. Le site
Deux actifs innovants sont utilisés : l’extrait propose des visites privatives de trois heures
d’écorce d’acajou et la longevitine. Les résul- suivies d’une dégustation de vins uniques.
tats sont visibles dès le 1er soin. guinot.com Tarif de 1 à 6 personnes : 550 € estournel.com
ADRESSES

75001. Tél. 01 43 16 30 50 et ritzes- Tél. +31 (0)40 236 78 58 et houben- 79 bis, rue Marcel-Dassault, 92100 Boulogne-Billancourt
coffier.com Boucheron. 26, place vanmierlo.nl La Cabane Perchée,
Vendôme, 75001. Tél. 01 42 61 58 16 Alain Laurens. Tél. 04 90 75 91 40/06 Société Éditrice Côté Maison SAS au capital de 10 000 euros
Siège social, 16, rue de Saint-Pétersbourg, 75008 Paris. Tél. 01 70 19 33 74.
etboucheron.com Maison Van Cleef 86 99 98 39 et la-cabane-perchee.com RCS 831 991 633 Paris
& Arpels. 20-22, place Vendôme, Ecocapsule ®. Moyzesova 4, 811 05 Président-directeur de la publication François Dieulesaint
75001. Tél. 01 55 04 11 11 et vanclee- Bratislava, République Slovaque. eco- Principal actionnaire FDL Holding
farpels.com Lorenz Bäumer. 19, place capsule.sk Pour joindre votre correspondant, par e-mail :
Vendôme, 75001. Tél. 01 42 86 99 33 et initiale du prénom + nom@cotemaison.fr
lorenzbaumer.com MaisonAuclert. Du dessin au bain Page 146 Rédaction
10, rue de Castiglione, 75001 Paris. Agape. agapedesign.it Boffi. boffi. Directrice de la rédaction et rédactrice en chef Martine Duteil. Tél. 01 70 19 33 64.
Tél. 01 42 61 81 81 etmaisonauclert. com Cielo. ceramicacielo.it Cosentino. mduteil@cotemaison.fr
com Courbet. 7, place Vendôme, cosentino.com Modulnova. modulnova. Premier rédacteur graphiste Bruno Rafaud. Tél. 01 70 19 33 77.
75001 Paris. Tél. 01 83 75 74 20 et cour- com Riva 120. riva1920.it Salvatori. brafaud@cotemaison.fr Assistante graphiste : Rachel Berthou.
Rédacteurs graphistes Louba Bilo-Hotzky.
bet.com Chanel . 19, rue Cambon, salvatori.it Scavolini. scavolini.fr
Secrétariat de rédaction Jean-Emmanuel Richomme.
75001. Tél. 01 44 50 34 19 et chanel. Tél. 01 70 19 33 78.
com Maison Schiaparelli. 21, place En immersion page 154 Ont collaboré à ce numéro Bérengère Abraham, Virginie Bertrand,
Vendôme, 75001. Tél 01 76 21 62 60 et Agence d’architecture Patrick Caroline Clavier, Julie Rebeyrol, Sylvie Thébaud, Cécile Vaiarelli.
schiaparelli.com Bar Hemingway du A ro t c h a re n . 4 , r u e M o n r é j e a u , Photographes et illustrateurs Nathalie Baetens, Giorgio Baroni,
Ritz. 15, place Vendôme,75001 Paris. 64100 Bayonne. Tél. 05 59 31 40 56 Carole Bellaïche, Jean-François Jaussaud, Valérie Lhomme, Nicolas Millet.
Tél. 01 43 16 30 30 et ritzparis.com et arotcharen-architecte.fr Alape. © Adagp, Paris 2019, pour les œuvres de ses membres.
Charvet Place Vendôme. 28, place alape.com Bisazza. bisazza.it Boffi. Site Internet www.cotemaison.fr
Rédactrice en chef du site Côté Maison Émilie Cointe.
Vendôme, 75001. Tél. 01 42 60 30 70 et boffi.com Car relages du Marais. Tél. 01 70 19 33 66. ecointe@cotemaison.fr
charvet.com Louis Vuitton Maison carrelage-ciment.fr Daniel et
Côté Régie
Vendôme. 2, place Vendôme, 75001. Michel Bismut, Bismut&Bismut Directrice de publicité Delphine Smatt.
Tél. 01 81 70 23 00 et louisvuitton. Architectes. 32, avenue Pierre 1er Tél. 01 70 19 33 79. dsmatt@cotemaison.fr
com Moynat. 348, rue Saint-Honoré, de Serbie, 75008. Tél. 01 47 55 75 00 Directrice du développement Sophie Gadonneix.
75001. Tél. 01 47 03 83 97 et moy- et bismut.com Dornbracht. dorn- Tél. 01 70 19 33 67. sgadonneix@cotemaison.fr
nat.com La pâtisserie du Meurice. bracht.com Éco-lodge Les Échasses. Publicité digitale Emna Troeira. etroeira@cotemaison.fr
6, rue de Castiglione, 75001 Paris 701, route des Bruyères, 40230 Assistante commerciale Daniela Meli.
Tél. 01 44 58 10 10 et instagram. Saubion. Tél. 06 51 96 55 54 et eco- Tél. 01 70 19 33 70. dmeli@cotemaison.fr
Publicité dans le Sud et immobilier
c o m / c e d r i c g r o l e t L e S o u ff l é . lodge-lesechasses.com Espace Aubade.
RCM Sandrine Cassar. Tél. 04 93 83 28 33.
36, rue du Mont-Thabor, 75001. espace-aubade.fr Falper. falper.it Publicité Allemagne Gruner & Jahr, Key Account Director
Tél. 01 42 60 27 19 et lesouffle.fr Au Galerie Kreo. galeriekreo.com Gerberit. Claudia Scheil. Tél. +49-40-37032944. scheil.claudia@guj.de
Petit Bar. 7, rue du Mont-Thabor, gerberit.fr Grohe. grohe.fr Lapeyre. Publicité Benelux Gruner & Jahr, Sales Director Stefanie van Biesen.
75001. Tél. 01 42 60 62 09. Frédéric lapeyre.fr Laurent Pisoni. 23, quai de Tél. +32 9 235 02 13. vanbiesen.stefanie@guj.com
Malle. 21, rue du Mont-Thabor, 7001. Bourbon, 75004. Tél. 01 42 71 31 57 Publicité Italie et Suisse Gruner & Jahr, Managing Director,
Tél. 01 42 22 16 89 et fredericmalle. Matki. matki.co.uk Orpheon. Stefanie Meierfrankenfeld. Tél. +41 44 2697072.
com Gabriel. 26, rue du Mont- orpheon-paris.com Porcelanosa. por- E-mail : meierfrankenfeld.stefanie@guj.de
Publicité Royaume-Uni Gruner & Jahr, Managing Director Chris Turner-Green
Thabor, 75001. Tél. 01 44 15 98 31 celanosa.com THG Paris. thg-paris.
Tél. +44 20 7437437. turner-green.chris@guj.de
et maisongabrielparis Stouls. com Villeroy & Boch. villeroy-boch.fr Publicité Espagne AIM, Olga Martinez. Tél. +34 91 320 37 70.
36, rue du Mont-Thabor, 75001. olga.martinez@aboutim.es
Tél. 01 42 60 29 97 et stouls.paris
Diffusion Production
Fabrication Laetitia Vantillard. Tél. 01 70 19 33 80. lvantillard@cotemaison.fr
Nids visionnaires Page 136 ERRATUM Événements et salons Julie Guillemin. Tél. 01 70 19 33 69. jguillemin@cotemaison.fr
Ôzento, Pauline Gallois. 165 bis, rue Dans notre dernier numéro, Côté Abonnements 1 an – 6 numéros – 29 €
de Vaugirard 75015. Tél. 06 63 93 60 33 Paris n°61, nous avons omis une préci- Maison Côté Paris. 4, rue de Mouchy, 60438 Noailles Cedex.
et ozento.com Atelier Lavit, Marco sion concernant le reportage consacré Tél. 01 55 56 70 89. abonnements@cotemaison.fr
Lavit. 46, rue Sainte Anne, 75002. au décorateur Jérôme Faillant-Dumas à Vente au numéro Stand Up Presse. Tél. 06 60 90 93 41/06 60 18 81 46.
Tél. 06 60 36 76 69 et atelier-la- Londres (page 88) : la table « Encre » Photogravure Key Graphic.
Impression Roularta Printing. Meiboomlaan 33, 8800 Roeselare, Belgique.
v i t . c o m H o u b e n / Va n M i e r l o noire, le fauteuil « Éléphant » et le lustre
Affichage environnemental.
Architecten. Gerard Philipslaan, « Sirène » de Love Editions sont vendus Affichage environnemental. Couverture : origine du papier : Allemagne. Taux de
71 à, 5616 TV Eindhoven, Pays-Bas. sur le site theinvisiblecollection.com fibres recyclées : 0 % (100 % de fibres vierges). Impact sur l’eau : Ptot = 0,015 kg/
tonne. Intérieur : origine du papier : Allemagne. Taux de fibres recyclées : 0 %
(100 % de fibres vierges). Impact sur l’eau : Ptot = 0,021 kg/tonne.

Dépôt légal : 1er trimestre 2019


Commission paritaire : 0123 K 89559
© CYCLOPE : DESIGN AMBROISE MAGGIAR ; AMBROISEMAGGIAR.COM

ISSN : 1148-3326
N° TVA Intracommunautaire : FR 11831991633

RETROUVEZ L’ÉDITION
DIGITALE DE CE NUMÉRO SUR
TABLETTE ET SMARTPHONE
APP STORE ET GOOGLE PLAY

PROCHAIN NUMÉRO LE 6 JUIN 2019


Pour commander d’anciens numéros : https://boutique.cotemaison.fr
Vivre Côté Paris, ISSN 1148-3326, is published bimonthly (6 times per year, February, April, June,
August, October, December) by Côté maison SAS c/o Express Mag, 12 Nepco Way, Plattsburgh, NY,
12903. Periodicals Postage paid at Plattsburgh, NY Postmaster : send adress changes to Harper’s
Bazaar c/o Express Mag, P.O. Box 2769, Plattsburgh, NY 12901-0239. Abonnements États-Unis/
Canada. Pour vous abonner aux États-Unis ou au Canada, contactez Vivre Côté Paris c/o Express
Mag, P.O. box 2769, Plattsburgh, NY 12901-0239. Canada : 3339 rue Griffith, Saint-Laurent,
Québec (CANADA) H4T 1W5. Tél. 1 800 363-1310 ou (514) 355-3333 ; fax : (514) 355-3332.
Abonnement annuel (6 numéros) : pour les États-Unis, 69 $ US ; pour le Canada : 78 $ CAD+taxes

166
Penser la lumière
1926 : Jean Perzel associe la lentille de Fresnel au bronze pour sublimer la lumière.
Ainsi débute la légende…
Venez nous voir au show room : 3 rue de la Cité Universitaire, 75014 Paris, tél. 01 45 88 77 24

www.perzel.fr/legende
2043

Vous aimerez peut-être aussi