Vous êtes sur la page 1sur 3

La boite de CASAGRANDE est un appareil à cisaillement rectiligne c'est à dire à

déformation imposée.
La résistance au cisaillement d'un sol se détermine au laboratoire en introduisant dans une
boite de CASAGRANDE un échantians des conditions similaires à celles de l'oedomètre .
La vitesse de cisaillement, de l'ordre du micro par minute, doit être choisie en fonction de la
perméabilité du sol testé.
La saturation est assurée par immersion de la boite, dés la phase de consotemps de
s'effectuer partiellement pendant la phase de cisaillement, et les résultats obtenus ont tendance à se
rapprocher de ceux d'un essai drainé.
Les contraintes obtenues sont totales ; la vitesse est donc rapide(utilisé dans les fondations)
Il consiste a connaître le comportement des sols, c'est -à- dire à déterminer les
caractéristiques du sol suivant :
 L'angle de frottement interne
 La cohésion "c".

Principe de l'essai:
Il s'agit d'un essai supérieure , rattachée au bâti par l'intermédiaire d'un anneau dynamique .
Un piston qui coulisse dans la demi-boite supérieure , permet l'application d'un effort
normal N , vertical . l'échantillon , placé entre deux pierres poreuses
Lors de l'essaice à des comparateurs, le déplacement du piston ainsi que celui de la demi-
boite inférieure.
Le plan de séparation des deux demi-boites traverse l'échantillon : la surface de glissement à
la rupture est donc imposée .
Au cours du cisaillement, la surfacINCORPORERINCORPORER de cisaillement.

La boite est constituée :


 D'une demi- boite inférieure comportant une pierre poreuse et un circuit d'eau qui permet
l'imbibition de l'échantillon.
 D'une demi- boite supérieure dans laquelle on dispose au-dessus de l'échantillon une pierre
poreuse puis un piston destiné à transmettre la charge verticale N appliquée à l'échantillon.
 Un bâti de consolidation sur lequel on dispose la boite surmontée d'un étrier recevant les poids
qui vont fournir la charge.
Le dispositif de cisaillement permet le cisaillement dû à vitesse constante ; il est constitué :
 D'un anneau dynamométrique.
 D'un chariot dans lequel on vient placer la boite de CASAGRANDE ; ce chariot est animé par
un moteur d'un mouvement translation à vitesse constante et réglable.
Les dimensions intérieures des deux boites couramment utilisées sont carrées ou
circulaires.
* Système de levier- étrier.
* Des poids(1 kg ;2 ;3kg).
* une étuve.
* Des comparateurs.
* Un Chronomètre.
* Un Papier filtre.
* Un Couteau.
* Une Tare.

Mode opératoire :
* On prend une quantité de notre sol pulvérulent pour remplir la plaquette carrée de l'appareil de
CASAGRANDE ( 10cm de côté et de 03cm de hauteur) . l'échantillon est placé entre deux demi-
boites, mobile l'une par rapport à l'autre sans contact ;en ajoutant un peu d'eau.
* On met la bille sur le piston.
* On place l'étrier sur le piston et à l'aide d'un levier- mètre on règle le bras du levier à l'horizontal.
* On installe le comparateur au contact avec l'étrier, et on le règle à z tracer point par point la droite
de coulomb.

Calculs et résultats :
la courbe intrinsèque nous donne les valeurs de INCORPORER Equation.3 µ § (angle de
frottement interne)et C(terme de la cohésion )
pour notre essai on à les résultats suivants :
l'angle de frottement interne dépend essentiellement de la compacité du matériau et
accessoirement de la forme des grains.
La cohésion est une fonction rapidement décroissante de la teneur en eau.
Conclusion :

L'essai de cisaillement à la boite nous à permis de déterminer des caractéristiques du sol très
importantes. Et de tracer la courbe intrinsèque qui est l'enveloppe de tous les cercles de MOHR à
la rupture .

La boite de cisaillement présente toutefois l'avantage , par rapport à l'appareil triaxial, de mieux
simuler les conditions initiales de l'état de contraintes in situ .

Vous aimerez peut-être aussi