Vous êtes sur la page 1sur 8

LA SECURITE DES MACHINES

L. CUVELIER Les blocs logiques de sécurité


1. Présentation

Les fabricants de constituants d’automatismes ont développés


des blocs logiques de sécurité permettant de réaliser des
circuits de commande de sécurité de catégorie 4  : après un
premier défaut, l’autocontrôle signal ce défaut en vue de sa
séparation et la redondance permet de maintenir la fonction
sécurité.

Ces boitiers permettent d’assurer les fonctions de sécurité


principales :

 Arrêt d’urgence,
 Contrôle d’un protecteur mobile,
 Commende bimanuelle,
 Détection de l’arrêt d’un moteur (vitesse nulle).

 Ces modules sont majoritairement réalisés en


technologie électronique et leur câblage interne réalise
la redondance nécessaire ainsi que l’autocontrôle. Ils
permettent de détecter les défauts de
fonctionnement en réalisant également des tests
réguliers. Ils détectent entre autre :
 Les court-circuits sur les câblages des organes de
commande,
 Le collage d’un contact électrique d’un relais,
 La mise en court-circuit d’un contact d’arrêt d’urgence,
 Le collage des contacts des boutons de commande,
 Les défauts de mise à la terre.

Lycée Professionnel P&M Curie – Aulnoye Aymeries – D’après le «  G.D.A.  » 1/8


LA SECURITE DES MACHINES
L. CUVELIER Les blocs logiques de sécurité
2. Principes de base

Le bloc logique de sécurité comporte des entrées auxquelles les éléments de sécurité sont
reliés (arrêt d’urgence, barrière immatérielle, protecteur…). Les sorties de sécurité
permettent de commander les contacteurs ou les relais extérieurs . Une boucle de
retour permet de contrôler l’état de leurs contacts. Cette boucle doit être fermée à
chaque sollicitation de démarrage.

Les informations d’entrées doivent être doublées afin de respecter les


exigences des catégories 3 et 4.

3. Exemple d’utilisation
Lycée Professionnel P&M Curie – Aulnoye Aymeries – D’après le «  G.D.A.  » 2/8
LA SECURITE DES MACHINES
L. CUVELIER Les blocs logiques de sécurité
Dans l’exemple présenté ici, la sécurité de l’opérateur est assurée par trois dispositifs : un
bouton d’arrêt d’urgence, un protecteur mobile et une barrière immatérielle. Chacun de ces
dispositifs est relié à un bloc logique de sécurité. Le circuit de commande prend en compte
l’état des trois blocs logiques pour commander le circuit de puissance.

4. L’offre des constructeurs

En ce qui concerne les blocs logiques de sécurité, chaque


constructeur propose une offre de plus en plus
importante et complète,

1. Allant du simple bloc gérant une seule fonction


(l’arrêt d’urgence, le contrôle d’un protecteur
mobile…)
2. Au bloc logique gérant plusieurs fonctions
ensemble (arrêt d’urgence et commande
bimanuelle…)
5. Exemple de bloc logique de sécurité –
Présentation
Lycée Professionnel P&M Curie – Aulnoye Aymeries – D’après le «  G.D.A.  » 3/8
LA SECURITE DES MACHINES
L. CUVELIER Les blocs logiques de sécurité
Le bloc logique proposé ici en exemple est un module de surveillance pour circuits d’urgence
ou pour des interrupteurs de position actionnés par un dispositif de protection.

Il est équipé de trois sorties de sécurité et d’entrées à une ou deux voies.

6. Exemple de bloc logique de sécurité – Mise en œuvre N°1

Surveillance d’un arrêt d’urgence à une voie avec un bouton de démarrage non
surveillé.
Lycée Professionnel P&M Curie – Aulnoye Aymeries – D’après le «  G.D.A.  » 4/8
LA SECURITE DES MACHINES
L. CUVELIER Les blocs logiques de sécurité
Il n’y a pas de bouton d’arrêt. La troisième sortie de sécurité (33-34) n’est pas utilisée.

Les entrées à deux voies (S11-S12 et S21-S22) sont simplement court-circuitées.

7. Exemple de bloc logique de sécurité – Mise en œuvre N°2

Surveillance d’un protecteur mobile et d’un arrêt d’urgence à une voie avec un
bouton de démarrage non surveillé.

Lycée Professionnel P&M Curie – Aulnoye Aymeries – D’après le «  G.D.A.  » 5/8


LA SECURITE DES MACHINES
L. CUVELIER Les blocs logiques de sécurité
Il n’y a pas de bouton d’arrêt. La troisième sortie de sécurité (33-34) n’est pas utilisée.

8. Exemple de bloc logique de sécurité – Mise en œuvre N°3

Même application que la précédente mais avec la surveillance du bouton de


démarrage : les sorties de sécurité ne seront activées que lorsque le bouton
aura été appuyé puis relâché. Cette vérification est donc faite à chaque cycle.

Lycée Professionnel P&M Curie – Aulnoye Aymeries – D’après le «  G.D.A.  » 6/8


LA SECURITE DES MACHINES
L. CUVELIER Les blocs logiques de sécurité

9. Exemple de bloc logique de sécurité – Mise en œuvre N°4

Surveillance d’un arrêt d’urgence à deux voies et surveillance du bouton de


démarrage.

Une boucle retour est créée pour contrôler l’état des deux contacteurs KM1
et KM2 lors de chaque démarrage.
Lycée Professionnel P&M Curie – Aulnoye Aymeries – D’après le «  G.D.A.  » 7/8
LA SECURITE DES MACHINES
L. CUVELIER Les blocs logiques de sécurité

Lycée Professionnel P&M Curie – Aulnoye Aymeries – D’après le «  G.D.A.  » 8/8