Vous êtes sur la page 1sur 3

PROPOSITIONS POUR LES ELECTIONS CANTONALES DES 20 ET 27 MARS 2011

Personnes en situation de handicap :


dépasser les barrières, vers une société de
l’Egalité
Conformément à l'article 49 de la loi du 13 août 2004 le département est
responsable de tout ce qui concerne le médical ou médico social et donc par extension
du handicap
Les 12 propositions issues du groupe de travail piloté par Guy JANVIER concernent 35
000 à 40 000 personnes dans notre département. Alors que cette thématique constitue
le cœur de mission du département la majorité de droite dans son budget présente des
dépenses de solidarité qui sont inférieures à la moyenne nationale (56.8% contre 71.6%
dans le Nord (sources DGCL CA 2008).

Handicaps et enfance :

1 Nous ferons voter le schéma départemental de l’enfance handicapée. Dans celui-ci,


nous renforcerons notamment la prévention et le dépistage des handicaps par
les services de Protection Maternelle et Infantile (PMI).
La PMI offre la possibilité de cibler des publics en situation sociale difficile. Elle apporte
un soutien psychologique et financier aux professionnels de l’accueil de la petite
enfance, qui sont souvent les premiers à dépister et à prendre en charge le handicap.
Cet aspect là de sa mission mérite d’être développé et renforcé.

Transports :

2 Nous augmenterons et améliorerons l'offre de transport adapté PAM (Pour


Aider à la Mobilité).
Mis en service depuis le 1er Février 2010, le service dont on estime qu'il pourrait
concerner 100 000 personnes rien que dans le département connaît encore des soucis
au niveau de l'organisation (service de réservations, amplitude horaires…).Il faut lui
donner les moyens de fonctionner correctement (véhicules, chauffeurs,
accompagnateurs…).

Voirie :

3 Nous poursuivrons les aménagements nécessaires à l’accessibilité sur la


voirie et dans les bâtiments publics.
Nous respecterons ainsi l’objectif fixé par la loi qui prévoit la mise en accessibilité totale
des bâtiments accueillant du public pour le 1er Janvier 2015.

Emploi :

4 Nous développerons les ESAT (Etablissements Spécialisés d'Aide par le


Travail) ex CAT.
Cette proposition claire s'inscrit plus globalement dans le cadre de notre politique
volontariste en matière d'emploi. De même, nous mettrons en place des dispositifs
"passerelle" entre les ESAT et le milieu professionnel "ordinaire". En effet, selon les
périodes des personnes travaillant en entreprise peuvent avoir besoin de se retrouver
pour une période déterminée en milieu "protégé" que représentent ces établissements.
Cette proposition vise aussi à faire écho à notre politique nationale dans laquelle nous
défendons pour tous des temps de travail différents et adaptés selon les parcours
professionnels.

5 Nous respecterons et dépasserons le quota de 6% de travailleurs


handicapés employés par les services du Conseil Général.

Maison Départementale des personnes handicapées :

6 Nous donnerons réellement à la MDPH les moyens de réaliser la mission qui


est la sienne.
Bien que nous reconnaissons que tout en étant longs les délais de traitement et
d'instruction des dossiers de PCH restent raisonnables ( mais supérieurs aux délais
légaux qui sont de quatre mois).
Il nous paraît essentiel de poursuivre le développement de la structure notamment en
formant les personnels et en recrutant de nouveaux personnels qui forment les équipes
pluridisciplinaires (en particuliers des médecins).

7 Nous décentraliserons la MDPH en créant des guichets dans les CCAS des
communes afin que ceux ci réalisent un premier traitement des dossiers notamment en
numérisant les documents ce qui contribuera à accélérer.

Logement

8 Nous mettrons en place des dispositifs pour permettre l’équipement des


foyers d’accueil en matériels adaptés et en lien avec le Conseil Régional nous
favoriserons le développement des appartements adaptés.
Cette proposition vise à poursuivre deux objectifs majeurs qui sont le maintien à
domicile et le développement de l’autonomie personnelle de chacun.
Handicap psychique :

9 Nous développerons les Groupements d'Entraide Mutuels (GEM).


Ces structures sont sanctuarisées par la loi du 11 Février 2005 qui reconnaît
explicitement, pour la première fois, la spécificité du handicap psychique et crée un
nouveau dispositif adressé aux personnes souffrant de troubles psychiques.
D'une manière plus générale, dans les établissements accueillant ces publics nous
veillerons à lutter contre les maltraitances en faisant de la prévention mais aussi et
surtout en recrutant du personnel pour que les cadences et les conditions de travail ne
soient plus propices à des dérives inacceptables.

Education et Scolarité :

10 Le droit à l'éducation et à la scolarisation est issu de la loi du 11 Février


2005. L'inscription est donc de droit et aucun établissement ne peut la refuser. On
notera d'ailleurs que dans un arrêt rendu le 9 Avril 2009, le Conseil d'Etat a estimé que
le "droit à l'éducation" s'applique à tous et que l'Etat ne peut se soustraire cette
obligation en mettant en avant le manque de structure ou l'allocation versée aux
parents. Dans le cadre des compétences qui sont celles du département nous
poursuivrons et accélérerons les travaux de restructuration et de mise aux
normes des collèges en incitant le plus possible l'ensemble des acteurs de
l'éducation à l'intégration des jeunes en situation de handicap. Des modalités
d'aide à cette intégration sont prévues, avec notamment l'aide des auxiliaires de vie
scolaire (AVS), l'appui des services d'accompagnement familial et de soin à domicile
(SESSAD), que nous renforcerons afin de contrebalancer le désengagement croissant de
l’Etat sur ces questions.

Gestion et contrôle des établissements médico sociaux :

11 Nous expérimenterons la gestion de l’ONDAM-MS par le Conseil Général.


Cela permettra de favoriser les synergies en matière de gestion et contrôle des
établissements médico-sociaux dont la plupart relèvent du département, qui pourrait
ainsi planifier des politiques transversales de prise en charge des enfants et des adultes,
qu’ils soient dépendants, en danger ou en situation de handicap.

Proposition d’ordre général

12 Nous nous engageons à nommer un Vice Président chargé exclusivement


des questions de Solidarité et du handicap.
Depuis la démission de Philippe JUVIN, sa délégation a été confiée à Christian DUPUY qui
demeure par ailleurs vice-président chargé de la culture, de l’animation culturelle et du
tourisme ce qui n’est pas très cohérent… Ce Vice Président sera chargé de la mise en
place du Schéma Départemental du Handicap (SDH) pour la période 2011-2014 qui a
été adopté par l’Assemblée et de faire voter un schéma départemental équivalent pour
l’enfance handicapée, document toujours en attente alors qu’il s’agit d’une obligation
légale. Il s'agira aussi d'inclure dans ces SDH un volet « bilan » afin de tirer les
enseignements des différentes politiques menées et de procéder à une réelle
évaluation, ce que la Droite se refuse de faire.