Vous êtes sur la page 1sur 1

Université Pierre et Marie Curie L8-UV2

Licence de Mécanique Introduction aux solides réels


Marc François

T.D. 2 : Systèmes de glissement et dislocations

1 ) Systèmes de glissement du Nickel cristal. Conclure pour le nickel où l'on donne τ c# 5,8 MPa et
Le nickel possède une maille CFC (cubique face centrée) de côté µ=100 GPa.
a =2,492.10−10 m. Déterminer le plan dense, plan d'atomes pour
lequel les distances interatomiques sont minimales. Représenter
4) Estimation de la cission critique dans le cas
une coupe du cristal par ce plan dense. Trouver les vecteurs de
d'une dislocation coin
Bürgers b, qui relient deux atomes proches dans ce plan.
Montrer que si la distance moyenne entre deux dislocations
Identifier les systèmes de glissement du cristal, c'est à dire
parallèles est ld et que la densité de dislocation est ρd, alors
l'ensemble des plans et directions possibles.
ρd=1/ld2 (on utilisera pour cela un cube de côté ld). Calculer la
distorsion associée au passage d'une dislocation de vecteur de
Bürgers b. En déduire la cission critique τ c dans le cas du nickel
pour lequel on mesure ρd=10 7 cm−2 . Conclure.

Maille du cristal CFC (ex. le nickel)

2 ) Critère de Schmid
On désigne par m= b/||b|| la direction du glissement et par n la
normale au plan de glissement (plan dense) considéré. Le critère
de Schmid suppose que le glissement à lieu dès que :
τ c = n.σ.m

σ = k ⊗k 5 ) Dislocation vis - calcul de Volterra


n Un dislocation vis correspond au cas ou b est colinéaire à e 3 , le
m
vecteur tangent à la ligne de dislocations. On se propose de
déterminer le champ de contraintes et l'énergie stockée entre les
deux rayons R0 et R 1 d'un élément de tube :

Essai de traction R1
Commenter le sens physique de cette équation. Appliquer ce
R0
critère au cas d'une traction d'intensité σ dans la direction k,
avec (k,n)=Φ et (k,m)=θ. En déduire l'orientation la plus
défavorable et comparer alors le critère de Schmid et celui de e3
Tresca. b

Dislocation vis
3 ) Hypothèse du déplacement en bloc Postuler un champ de déplacement simple. En déduire le champ
On étudie le glissement relatif x de deux plans denses distants de de contrainte et l'énergie élastique stockée dans la dislocation, en
l (que l'on précisera en fonction de b). Exprimer x en fonction de °
prenant R0 =2b, R 1 =1µm et b=2,5 A
la distorsion γ . L'énergie w associée au glissement est Rappels :
périodique de période b=||b||. Donner sa forme, au premier ordre ∂ur/∂r ∂ur/r∂θ-uθ /r ∂ur/∂z
et à une constante B près. La déformation ε=γ/2(m⊗n)s est grad u ∂uθ /∂r ∂uθ /r∂θ+ u r/r ∂uθ /∂z
produite par une contrainte σ=τ(m⊗n)s . Montrer que τ=dw/dγ . ∂uz/∂r ∂uz/r∂θ ∂uz/∂z
b élasticité isotrope : σ = 2µ (ε - tr(ε) I /3) + 3K tr(ε) I/3
Calculer l'énergie contenue dans une dislocation d'intensité nb et
x γ τ la comparer avec celle qui est contenue dans n dislocations
n d'intensité b, conclusions. Calculer la longueur totale des
l

dislocations dans un cristal possédant une densité de dislocations


m
de ρD=109 cm-2 .
Schéma du modèle

En déduire l'expression de τ par rapport à x. En utilisant la


relation τ=µ.γ , valable en HPP, déterminer la constante B.
Calculer alors la valeur de la scission τ c maximale pour le

Vous aimerez peut-être aussi