Vous êtes sur la page 1sur 167

ENQUÊTE SUR LA

VACCINATION
PAR
THIERRY CASASNOVAS

Cette vidéo n’a


pas été réalisée en
partenariat avec
1
ÉPISODE
DOCUMENTS DE RECHERCHE INTÉGRAUX

QUEL EST LE PRINCIPE


DE LA VACCINATION ?

GÉNÉRALITÉS
SUR LE SYSTÈME IMMUNITAIRE ,
le ministère des LA VARIOLE
Solidarités et de
la Santé ni avec
l’Institut Pasteur...
1• Un père
qui se questionne

J usqu’à présent, je me suis


toujours intéressé à la santé,
aux moyens d’y parvenir.
Je n’ai pas fait cas des maladies, des
médicaments et de la médecine,
Mon opinion n’a aucune importance,
mes choix non plus. Ce que je
veux, c’est donner à chacun des
informations claires, rationnelles et
basées sur des faits scientifiques, afin
ce n’est pas mon métier, je ne de pouvoir faire un « choix éclairé ».
suis ni compétent pour cela ni Je ne suis pas « anti-vaccin », je suis
intéressé. La santé d’abord... pro-science, pro-santé publique,
pro-enfant heureux et en bonne
Il y a un an, je suis devenu papa. C’est la santé. Donc, je vais poser des
plus belle expérience de toute ma vie. questions et essayer d’y répondre !
J’ai été, comme tous les pères,
confronté à la question de Nous voulons tous que nos enfants
la vaccination, et j’entends soient en bonne santé, n’est-ce pas ?
tout et son contraire.
J’ai appelé mon grand ami Alex afin
Cela va du discours classique qu’il vienne filmer mon enquête
sur l’évidence et le caractère et qu’il puisse rendre compte du
absolument incontournable et chemin que j’avais emprunté pour
anodin des vaccins jusqu’aux dénouer le vrai du faux. Ce film est
témoignages les plus inquiétants. le témoignage de cette enquête,
c’est mon chemin vers la vérité !
Je me rends compte que je n’ai
pas les éléments pour faire un
choix sur la vaccination.
Pour mon fils, je veux le meilleur,
la pleine santé et je ne veux Il ne s’agit pas d’opinion,
pas faire de choix au hasard, mais de faits scientifiques
jouer à la roulette russe... vérifiables… par chacun !

Ce qui m’a d’abord sauté aux yeux,


c’est qu’on est soit pro-vaccin soit
anti-vaccin ! Et si on n’est pas pro-
vaccination, on devient anti-vaccination,
p •2 automatiquement. Y a-t-il une place
pour la discussion, la réflexion, On ne va pas vous faire un film de
sans tomber dans la caricature ? propagande en 15 minutes, comme
l’ont fait des youtubeurs connus,
On parle de consentement libre et en décembre 2017, en réalisant des
éclairé, alors, puisque personne ne vidéos commanditées par le ministère
semblait pouvoir m’éclairer sans de la Santé et l’Institut Pasteur.
prendre parti, je me suis lancé dans On va aller au fond des choses,
une enquête, avec toute l’énergie que prendre le temps de comprendre…
me donne l’amour pour mon fils. Je
voulais savoir enfin ce qu’il en était et
connaître la « vérité sur la vaccination ».

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Le 29 mai 2015, Marisol Touraine a déclaré : « La vaccination, ça ne se discute
pas. ». La notion de consentement libre et éclairé valable pour tout soin de
santé exclut donc la vaccination (article L3116-4)... mesures exceptionnelles !

NEUROLOGICAL ADVERSE EVENTS ÉVÉNEMENTS NEUROLOGIQUES


ASSOCIATED WITH VACCINATION. INDÉSIRABLES ASSOCIÉS
À LA VACCINATION..
« Despite the assurances of the
necessity and safety of vaccinations, « Malgré les assurances sur la nécessité
there are more and more questions et l’innocuité des vaccinations, il y
and doubts, which both physicians and a de plus en plus de questions et
parents are waiting to be clarified  de doutes, sur lesquels médecins et
It seems that it would be worthwhile to parents attendent des clarifications.
apply the precautionary principle - the Il semble être intéressant d’appliquer
ethical principle (from 1988) according le principe de précaution - le principe
to which if there is a probable, although éthique (de 1988) selon lequel, en cas
poorly known, risk of adverse effects de risque d’effets indésirables d’une
of new technology, it is better not to nouvelle technologie, même mal connus,
implement it rather than risk uncertain but il vaut mieux ne pas la mettre en œuvre
potentially very harmful consequences» plutôt que d’obtenir des conséquences
incertaines mais potentiellement nocives. »

http://www.rescuepost.com/files/prog-health-sci-2012-vol-2-no1-neurologic-adverse-events-vaccination.pdf

On reviendra sur la loi et les vaccins (car,


aujourd’hui, les vaccins sont obligatoires,
Cela suffit à justifier mais il n’y a plus aucune sanction prévue,
un débat, non ? hormis la marginalisation sociale).

p •3

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
QUEL EST LE PRINCIPE DE LA De ce que je connais du système
VACCINATION ? DÉJÀ DES immunitaire, celui-ci est bien plus
QUESTIONS SE POSENT : complexe qu’une simple question
de présence ou non d’anticorps...
La théorie vaccinale nous dit que :
• En donnant à une personne une
forme atténuée de virus, bactérie
ou protéine étrangère, celle ci va Actuellement, l’efficacité d’un
réagir en produisant une réponse vaccin se mesure à l’élévation
protectrice durable sous forme des anticorps capacité à voir
d’anticorps (Paul Ehrlich) s’élever les anticorps
• En développant des anticorps, nous et non pas à la capacité à
sommes mieux armés contre un « prévenir des maladies ».
virus ou une bactérie.

On associe donc élévation des anticorps


et immunité. Ceci est basé sur le Déjà, dans les années 60, dans
fait que, chez des personnes ayant The Integrity of the Human Body,
été exposées, à des souches virales Sir Macfarlane Burnet soulevait la
naturelles, on voit se développer une question de ces enfants incapables de
résistance spécifique lors d’expositions produire des anticorps et qui, pourtant,
futures et que leur niveau d’anticorps est résistaient très bien à la rougeole et
élevé. Mais la réciproque est-elle vraie ? récupéraient comme les autres enfants…

Une bonne immunité est corrélée avec


un haut niveau d’anticorps (le plus
généralement), mais la réciproque est-
elle automatique : le niveau d’anticorps
est-il le marqueur de l’immunité ?

NATURAL OR VACCINE-INDUCED ANTICORPS NATURELS OU


ANTIBODY AS A PREDICTOR INDUITS PAR UN VACCIN COMME
OF IMMUNITY IN THE FACE INDICATEUR DE L’IMMUNITÉ
OF NATURAL CHALLENGE FACE AU DÉFI NATUREL POSÉ
WITH INFLUENZA VIRUSES. PAR LES VIRUS DE LA GRIPPE.

 « Intermediate or high level antibody  « Les niveaux moyens à élevés face


to the challenge strain in those who had à la souche utilisée pour la réaction
experienced a recent natural infection chez les personnes ayant expérimenté
p •4 was associated with a low infection une infection naturelle récente ont été
rate (9%). A similar level of antibody associés à un taux d’infection faible
produced in response to vaccination was (9 %). Un niveau similaire d’anticorps
associated with a significantly higher produits en réaction à un vaccin a été
infection rate (23%: P less than 0.025 » associé à un taux d’infection sensiblement
supérieur (23 % : P inférieur à 0,025 »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2703026

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ANTIBODIES ARE NOT REQUIRED LES ANTICORPS NE SONT PAS
TO A PROTECTIVE IMMUNE NÉCESSAIRES POUR OBTENIR
RESPONSE AGAINST DENGUE UNE RÉACTION IMMUNITAIRE
VIRUS ELICITED IN A MOUSE PROTECTRICE (CONTRE LE VIRUS
ENCEPHALITIS MODEL. DE LA DENGUE) INDUITE DANS
UN MODÈLE D’ENCÉPHALITE
CHEZ LA SOURIS.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26496698

B CELL MAINTENANCE LE MAINTIEN DES LYMPHOCYTES


OF SUBCAPSULAR SINUS B DANS LES MACROPHAGES
MACROPHAGES PROTECTS DE SINUS SOUS-CAPSULAIRES
AGAINST A FATAL VIRAL PROTÈGE CONTRE UNE INFECTION
INFECTION INDEPENDENT OF VIRALE MORTELLE INDÉPENDANTE
ADAPTIVE IMMUNITY : DES DE L’IMMUNITÉ ADAPTATIVE : DES
SOURIS PRIVÉES D’ANTICORPS SOURIS PRIVÉES D’ANTICORPS
SURVIVENT AU VIRUS VSV SURVIVENT AU VIRUS VSV

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22386268

SEVERE TETANUS IN IMMUNIZED TÉTANOS SÉVÈRE CHEZ LES


PATIENTS WITH HIGH ANTI- PATIENTS IMMUNISÉS AVEC DES
TETANUS TITERS. TITRES ANTITÉTANIQUES ÉLEVÉS.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1565228

p •5

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
PERTUSSIS EPIDEMIC DESPITE ÉPIDÉMIE DE COQUELUCHE
HIGH LEVELS OF VACCINATION MALGRÉ DE HAUTS NIVEAUX DE
COVERAGE WITH ACELLULAR COUVERTURE VACCINALE AVEC
PERTUSSIS VACCINE. LE VACCIN ANTICOQUELUCHEUX
ACELLULAIRE.
« Despite high levels of vaccination
coverage, pertussis circulation cannot « Malgré de hauts niveaux de couverture
be controlled at all. The results vaccinale, la propagation de la coqueluche
question the efficacy of the present n’a pu aucunement être contrôlée. Les
immunization programmes. » résultats remettent en question l’efficacité
des programmes de vaccination actuels. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24216286

MAJOR MEASLES EPIDEMIC IN FORTE ÉPIDÉMIE DE ROUGEOLE


THE REGION OF QUEBEC DESPITE DANS LA RÉGION DE QUÉBEC
A 99% VACCINE COVERAGE. MALGRÉ UNE COUVERTURE
VACCINALE DE 99.
«Vaccination coverage for the total
population was 99.0%. Incomplete «La couverture vaccinale pour la population
vaccination coverage is not a valid totale était de 99,0 %. Le fait que la
explanation for the Quebec City measles couverture vaccinale n’ait pas été complète
outbreak » ne suffit pas à expliquer l’épidémie de
rougeole dans la ville de Québec. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1884314

MUMPS EPIDEMIC IN VACCINATED ÉPIDÉMIE D’OREILLONS CHEZ


CHILDREN IN WEST SWITZERLAND LES ENFANTS VACCINÉS DE
L’OUEST DE LA SUISSE
Since 1991, 6 years after the
recommendation of universal childhood Depuis 1991, 6 ans après la
vaccination against measles, mumps, and recommandation de vaccination universelle
rubella (MMR triple vaccine), Switzerland des enfants contre la rougeole, les oreillons
p •6 is confronted with a large number of et la rubéole (triple vaccin ROR), la Suisse
mumps cases affecting both vaccinated est confrontée à un grand nombre de cas
and unvaccinated children. Up to 80% of d’oreillons affectant aussi bien les enfants
the children suffering from mumps between vaccinés que non vaccinés. Jusqu’à 80 %
1991 and 1995 had previously been des enfants atteints des oreillons entre
vaccinated, the majority with the Rubini 1991 et 1995 ont été vaccinés auparavant,
vaccine strain la majorité par la souche vaccinale Rubini.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9312835

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
VACCINATION AGAINST HUMAN LE VACCIN CONTRE LE VIRUS
INFLUENZA A/H3N2 VIRUS DE LA GRIPPE HUMAINE A/
PREVENTS THE INDUCTION OF H3N2 EMPÊCHE L’INDUCTION DE
HETEROSUBTYPIC IMMUNITY L’IMMUNITÉ HÉTÉROSUBTYPIQUE
AGAINST LETHAL INFECTION WITH CONTRE LES INFECTIONS
AVIAN INFLUENZA A/H5N1 VIRUS MORTELLES DUES AU VIRUS DE
LA GRIPPE AVIAIRE A/H5N1
« As a result H3N2-vaccinated mice
continued to loose body weight after A/ « Suite à cela, les souris vaccinées contre
H5N1 infection, had 100-fold higher lung le virus H3N2 ont continué à perdre du
virus titers on day 7 post infection and poids après l’infection par le virus A/
more severe histopathological changes H5N1, ont eu des titres de virus 100 fois
than mice that were not protected by plus élevés dans les poumons le 7e jour
vaccination against A/H3N2 influenza. The après l’infection et des changements
lack of protection correlated with reduced histopathologiques plus graves que les
virus-specific CD8+ T cell responses after souris qui n’ont pas été protégées par
A/H5N1 virus challenge infection. These le vaccin contre la grippe A/H3N2. Le
findings may have implications for the manque de protection a pu être corrélé à
general recommendation to vaccinate all des réactions réduites des lymphocytes T
healthy children against seasonal influenza CD8+ spécifiques au virus A/H5N1. Ces
in the light of the current pandemic résultats peuvent avoir des implications
threat caused by highly pathogenic sur la recommandation générale de
avian A/H5N1 influenza viruses. » vacciner tous les enfants sains contre
la grippe saisonnière à la lumière des
menaces pandémiques actuelles causées
par les virus hautement pathogéniques
de la grippe aviaire A/H5N1. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19440239

Différence fondamentale entre immunité naturelle, qui


implique tout le système immunitaire (mucosal, humoral,
Pourquoi cellulaire), qui est durable, et l’immunité issue de la
je ne crois plus vaccination, qui cible uniquement le système immunitaire
aux vaccins  humoral et, de fait, affaiblit les deux autres (des souches
virales injectées peuvent vivre à l’intérieur des cellules).

Très peu d’études sur le système immunitaire mucosal…

p •7
THE GUT FLORA AS A LA FLORE INTESTINALE EN
FORGOTTEN ORGAN TANT QU’ORGANE OUBLIÉ

« Because of these diverse « En raison de ces diverses fonctions,


functions, the gut mucosa is known la muqueuse de l’intestin est connue
to be the largest immunological comme étant le plus grand environnement
environment of the body» !!!! immunologique du corps » !!!!

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1500832/

C’est bien ce que j’avais appris : le microbiote intestinal est majoritairement


un « organe immunitaire », plus encore que le système antigène/anticorps.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
IMPORTANCE OF INNATE L’IMPORTANCE DE L’IMMUNITÉ
MUCOSAL IMMUNITY AND MUCOSALE INNÉE ET LES
THE PROMISES IT HOLDS PROMESSES QU’ELLE CONTIENT

« Most infections occur through the « La plupart des infections se produisent
mucosa. It is important to understand the en traversant les muqueuses. Il est
initial host defense response or innate important de comprendre la réaction de
immunity at the mucosal surface to control défense hôte initiale ou l’immunité innée
these infections and protect the system » à la surface mucosale pour contrôler ces
infections et protéger le système. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3085239/

ROLE OF THE MICROBIOTA IN LE RÔLE DU MIRCOBIOTE DANS


IMMUNITY AND INFLAMMATION L’IMMUNITÉ ET L’INFLAMMATION

« However, in high-income countries « Cependant, dans les pays à revenu élevé,


overuse of antibiotics, changes in diet, l’utilisation abusive des antibiotiques,
and elimination of constitutive partners les changements alimentaires et
such as nematodes has selected for a l’élimination des partenaires constitutifs
microbiota that lack the resilience and tels que les nématodes ont abouti à
diversity required to establish balanced un microbiote auquel il manque la
immune responses. This phenomenon résilience et la diversité nécessaires
is proposed to account for some of pour établir des réactions immunitaires
the dramatic rise in autoimmune and équilibrées. Ce phénomène pourrait
inflammatory disorders in parts of the world expliquer une partie de l’augmentation
where our symbiotic relationship with the impressionnante de problèmes
microbiota has been the most affected. » autoimmunes et inflammatoires dans le
monde où notre relation symbiotique avec
le microbiote a été le plus affectée. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4056765/

https://watermark.silverchair.
com/4-1-1.pdf?token=AQE-
CAHi208BE49Ooan9kkhW_Er-
cy7Dm3ZL_9Cf3qfKAc485ys-
gAAAa8wggGrBgkqhkiG9w0B-
BwagggGcMIIBmAIBADCCAZE-

MUCOSAL IMMUNITY AND IMMUNITÉ MUCOSALE ET


GCSqGSIb3DQEHATAeBglgh-

p •8
kgBZQMEAS4wEQQMK67S-

VACCINATION JAN HOLMGREN VACCINATION JAN HOLMGREN


kEToL5Ok1IidAgEQgIIBYlq-
cAWcu6ZlopAuNYkIMOK4WpI-
M12kxYjUQswqJnKp_2ZbWBx8_
Aw4jSXf22rd-8mvd531dsMUcZmG-
kePNrGwbf_Pu7ALgL-
vFl-BxwBHWa9BFjUi-
sAWAlxdbOybV7XF3WJ2GT6CB- « The gut mucosal immune system is a « Le système immunitaire des muqueuses
TRC29DcVaIsxdtKg01_aBQdnEc-
TYaAGYRXvjggo8wbLRQaLT9io-
ZExg5gu6Q4WZrKIdw89p5jM-
critical component of the body’s defense est un composant essentiel de la
NoS809XBV4DSz3uF0Pgi6YjP-
tZ_5PcyVnp_0tmSiDaGRvsDorUn-
against pathogenic organisms, especially défense du corps contre les organismes
nmvriI1dnCQtuAypsJw0Cqfp8WT-
Dn7R5ZZ1clkOSmod9hC0o- those responsible for enteric infections pathogéniques, notamment ceux
j7BlWZOPjVSr60v9WNZLqlAAY6Y-
CfY_qjb37su8cvc- associated with diarrhoeal disease. responsables des infections entériques
tJh1glQ4P2fN2Y8gnAaPZ4G-
kGI-9tIhLaXLk0URw22HCYFz-
HDbmEVN1DrxjiqKGy4zQGE4Nzb-
associées aux maladies diarrhéiques. »
DZSdx8dwhHcQ0k7rCR2lClC-
GJkaECmUpyCNyqP-pyqAFl-
GwFBQ

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4056765/

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Première étape de notre enquête :
résumons !

Il semblerait que la présence d’anticorps ne On a bien trop souvent une


soit pas un signe probant d’immunisation, vision très mécaniste du vivant,
que l’immunité naturelle s’appuie plus sur qui devrait réagir toujours de la
un système diversifié et complexe, qui même manière, prévisible, suivant
Dr Jacques M. Kalmar : inclut avant tout la protection mucosale un ensemble de paramètres
réalisée par le microbiote. Tout ceci est relativement limités. Il n'en est rien !
validé par les nombreux cas d’épidémies
On pourrait com- virales ou bactériennes, qui ont lieu malgré Le caractère unique du
parer le système la haute couverture vaccinale. vivant, son adaptabilité, son
immunitaire à un
homéostasie, s'appuient sur
clavier de piano. La Autre point : une étude semblerait indiquer des systèmes régulateurs
partie antigènes/an- que la vaccination pourrait protéger extrêmement complexes et
ticorps représenterait par rapport à certaines souches virales aboutis. Ramener l'immunité à
une seule touche. spécifiques mais, ce faisant, affaiblirait un simple jeu anticorps/antigène
nettement les personnes face à toutes les semble bien trop réducteur !
autres souches du même type... Le système immunitaire est aussi
fort mal connu. Je me souviens
Tout ceci révèle la méconnaissance avoir été surpris quand j'avais
profonde de la réalité du système jeté un œil au programme des
immunitaire des personnes en général et étudiants de médecine…
des enfants en particulier !

PROGRAMME PACES
(PROGRAMME COMMUN OFFICIEL DE LA PREMIÈRE ANNÉE AUX ÉTUDES DE SANTÉ)

http://www.onisep.fr/Pres-de-chez-vous/Occitanie/Toulouse/Se-former-dans-ma-region/PACES-programme-
des-enseignements

• PACES - UE1 : Atomes, biomolécules, génome, bioénergétique, métabolisme


• PACES - UE2 : La cellule et les tissus
• PACES - UE3  : Organisation des appareils et des systèmes (1)  : Bases physiques des
Pas d’immunologie méthodes d’exploration - aspects fonctionnels
avant la • PACES - UE4 : Evaluation des méthodes d’analyse appliquées aux sciences de la vie et de
la santé
« connaissance
• PACES - UE5 : Organisation des appareils et des systèmes (2) : Aspects morphologiques et
du médicament »
fonctionnels
• PACES - UE6 : Initiation à la connaissance du médicament
• PACES - UE7 : Santé, société, humanité

p •9 PROGRAMME SECOND CYCLE :

• Module 1 : Apprentissage de l’exercice médical


• Module 2 : De la conception à la naissance
• Module 3 : Maturation et vulnérabilité
• Module 4 : Handicap, incapacité, dépendance
• Module 5 : Vieillissement
• Module 6 : Douleur, soins palliatifs, accompagnement
• Module 7 : Santé et environnement, maladies transmissibles
• Module 8 :  Immuno-pathologie, maladies inflammatoires
• Module 9 :  Athérosclérose, hypertension, thrombose
• Module 10 : Cancérologie, onco-hématologie
• Module 11 : Synthèse clinique et thérapeutique, de la plainte du patient à la décision
thérapeutique, urgences

http://www.onisep.fr/Pres-de-chez-vous/Occitanie/Toulouse/Se-former-dans-ma-region/PACES-programme-
des-enseignements

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Les modules 6 et 7 font directement Aux États-Unis, il a été créé un système
référence à la vaccination, alors que de signalement des événements
le système immunitaire humain n’a indésirables liés aux vaccins (VAERS
pas été étudié... C’est l’une des Vaccine Adverse Event Reporting
perversions de notre époque, on System), c’est donc que tout n’est
fait plus confiance à des produits pas parfait ! En France, il n’y a aucun
venus de l’extérieur qu’à la capacité équivalent. Il y a l’Afssaps (Agence
propre du corps à se protéger... nationale de sécurité du médicament
Ne devrait-on pas, au contraire, et des produits de santé), mais
d’abord insister sur le caractère rien de spécifique aux vaccins !
unique du système immunitaire ? En 2018, l’obligation vaccinale est
Comment le renforcer ? L’améliorer ? étendue à huit vaccins qui, avant,
Le soutenir et le favoriser ? étaient seulement recommandés.
 Ce qui est enseigné aux étudiants en Et surtout, on voit l’introduction de
médecine, c’est qu’il y a un programme nouveaux vaccins hexavalents (six
de vaccination et que la vaccination a vaccins en une seule injection).
sauvé énormément de vies, pas la peine Est-ce anodin ? Est-on autorisé à
d’en discuter ! D’après le programme se poser des questions sans passer
officiel, c’est le vaccin qui sauve les pour un conspirationniste ?
vies, pas le système immunitaire ! En novembre 2017, un documentaire
C’est mal parti… diffusé par Arte Le vaccin, un geste
Pour que le parent puisse donner un anodin ? laissait la parole à un médecin
« consentement libre et éclairé », il faut allemand, le Prof Randolf Penning  :
de l’information. Or, il est impossible,
actuellement, d’occulter le risque https://youtu.be/oAeKUWw-g3U?t=26s
vaccinal tellement il est connu !

 « En 2002 nous avons procédé par hasard,


en l’espace d’un mois, à l’examen de
plusieurs corps d’enfants qui avaient été
vaccinés quelques temps auparavant. Nous
En 25 ans de carrière, avons observé que le cerveau était très
il a autopsié plus de dur. C’est pour nous un signe d’une mort
10 000 corps. Il a soudain possible par asphyxie. Ni notre institut ni la
constaté une multiplication de police criminelle ne pensions qu’il pouvait
cas d’œdèmes cérébraux chez s’agir d’homicides. Néanmoins les décès
les nourrissons, comme il n’en étaient suspects. Sur 120 enfants examinés,
avait jamais vu auparavant : 6 d’entre eux étaient décédés le jour même
ou le lendemain de la vaccination. Cette
multiplication des cas nous a alertés. Il y a
p •10 environ 300 médecins légistes en Allemagne,
on se connaît entre nous. J’ai parlé avec
certains de mes collègues qui avaient observé
de tels cas. D’après eux, tout semble indiquer
qu’il y a un lien entre le vaccin hexavalent
et les décès survenus le jour même ou
dans les 48 h suivant la vaccination. »

Cela amènera au retrait


du vaccin hexavalent Hexavac

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Mais si c’était dangereux,
ça se saurait !!
et les médecins n’en feraient
pas la promotion...

UNDER-REPORTING OF SOUS NOTIFICATION DES


ADVERSE DRUG REACTIONS : RÉACTIONS INDÉSIRABLES
A SYSTEMATIC REVIEW. AUX MÉDICAMENTS : UNE
ÉTUDE SYSTÉMATIQUE
«This systematic review provides
evidence of significant and «  cette étude montre à l’évidence
widespread under-reporting of ADRs une sous notification significative et
to spontaneous reporting systems très rependue des effets indésirables
including serious or severe ADRs. »  des médicaments (et vaccins!) au
trevrs de notifications spontanées »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16689555

ou encore :
ELECTRONIC SUPPORT FOR PUBLIC SOUTIEN ÉLECTRONIQUE
HEALTH–VACCINE ADVERSE EVENT POUR LA SANTÉ PUBLIQUE –
REPORTING SYSTEM (ESP:VAERS) SYSTÈME DE SIGNALEMENT DES
ÉVÉNEMENTS INDÉSIRABLES
«Adverse events from drugs and vaccines DUS AUX VACCINS (ESP:VAERS)
are common, but underreported.
Although 25% of ambulatory patients « Les événements indésirables dus
experience an adverse drug event, less aux médicaments et aux vaccins sont
than 0.3% of all adverse drug events and courants, mais très peu signalés. Bien
1-13% of serious events are reported qu’environ 25 % des patients ambulatoires
to the Food and Drug Administration subissent un événement indésirable dû
(FDA). Likewise, fewer than 1% of aux médicaments, moins de 0,3 % de
vaccine adverse events are reported.» tous les événements indésirables dus aux
médicaments et 1 à 13 % des événements
graves sont signalés à la Food and Drug
Administration (FDA). De même, moins
de 1 % des événements indésirables
dus aux vaccins sont signalés. »
p •11
https://healthit.ahrq.gov/sites/default/files/docs/publication/r18hs017045-lazarus-final-report-2011.pdf

Et puis, il faut quand même


se souvenir que les médecins
ont bien vanté le tabac,
il y a quelques dizaines d’années !!!

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
En 2013, l’Institute of Medicine, National Academy of Sciences, publia un rapport qui disait :

THUS, KEY ELEMENTS OF THE AINSI, LES ÉLÉMENTS CLÉS


ENTIRE SCHEDULE—THE NUMBER, DU PROGRAMME ENTIER (LE
FREQUENCY, TIMING, ORDER, NOMBRE, LA FRÉQUENCE,
AND AGE AT ADMINISTRATION LE TIMING, L’ORDRE ET
OF VACCINES—HAVE NOT BEEN L’ÂGE D’ADMINISTRATION
SYSTEMATICALLY EXAMINED DES VACCINS) N’ONT PAS
IN RESEARCH STUDIES ÉTÉ SYSTÉMATIQUEMENT
EXAMINÉS PAR DES ÉTUDES

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK206948/pdf/Bookshelf_NBK206948.pdf

Et l’effet synergétique ??? Si tu arpentes les forums, tu lis des


Je pense à Gilles Eric Seralini... témoignages dramatiques de parents
jamais ces multiples injections laissés seuls face au drame de leur enfant
n’ont été testées sur le moyen terme et qui disent être certains que ses troubles
ou le long terme. neurologiques sont dus à la vaccination.
Cela a commencé vers 1989... Quelque
chose se passe avec le cerveau de nos
enfants (autisme, ADHD, dys-, épilepsie).
Aux États-Unis, 1 enfant de moins de
6 ans sur 20 souffre de crises d’épilepsie.

EXPLORING THE RISK FACTORS EXPLORATION DES FACTEURS DE


FOR VACCINE-ASSOCIATED AND RISQUE POUR LES CONVULSIONS
NON-VACCINE ASSOCIATED FÉBRILES ASSOCIÉES AUX
FEBRILE SEIZURES IN A LARGE VACCINS ET NON ASSOCIÉES
PEDIATRIC COHORT. AUX VACCINS AUPRÈS D’UNE
GRANDE COHORTE PÉDIATRIQUE.
The risk of seizures after receipt of whole-
cell pertussis (coqueluche) or measles Le risque de convulsions après réception
rougeole), mumps oreillons), and rubella d’un vaccin à germes entiers contre la
(rubéole) vaccine. coqueluche, la rougeole, les oreilles et la
rubéole.
CONCLUSIONS:
There are significantly elevated risks of CONCLUSIONS :
p •12 febrile seizures on the day of receipt of DTP
vaccine and 8 to 14 days after the receipt
« Il y a des risques significativement plus
élevés de crise d’épilepsie le jour de la
of MMR vaccine, but these risks do not vaccination au DTP et dans les 8 à 14 jours
appear to be associated with any long- suivant l’injection du vaccin ROR , mais
term, adverse consequences. » ces risques ne semblent pas associés avec
des conséquences néfastes à long terme
(????) »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24674662

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11547719

Pourtant, on nous dit bien que certains vaccins comme le vaccin contre
la variole ou la polio ont sauvé la vie de millions de personnes…
Mais parle-t-on de la même chose ? Non ! Et peut-on isoler l’action d’un
vaccin de tout le contexte historique qui préside à son introduction ?

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
2•La variole
(smallpox) ?

L
En 1855, la vaccination est devenue
a variole est un virus qui a obligatoire aux États-Unis, puis
décimé le monde depuis des tous les autres pays ont suivi.
siècles. Et puis, en 1892, il y a eu la « méthode
Le Dr Jenner, dans les années 1780, Leicester », ville d’Angleterre où plus
a remarqué que les paysannes qui de 95 % de la population était vaccinée
trayaient les vaches contaminées par et, pourtant, la mortalité y était élevée.
la variole bovine ne développaient pas
la variole humaine : expérimentation On a alors procédé à une
avec son fils et un de ses amis mise en quarantaine et à un
==> mort de tuberculose, car le arrêt de la vaccination.
virus n’avait pas été atténué ! Tous les chiffres statistiques sont
Le vaccin est devenu obligatoire donnés dans le livre du Dr Humphries,
en Angleterre en 1853 et, en 1857, Dissolving Illusion. Finalement, on
quiconque le refusait était menacé a assisté à Leicester à une très forte
de prison. Entre 1857 et 1859, il y diminution des cas de morts par variole !
a eu 14 000 décès par variole en
Angleterre, selon les registres officiels.
Une véritable explosion du chiffre !

Ce graphique ci-dessous est issu


du livre  Leicester : « sanitation VS
vaccination » de J.T.BIGGS, membre
du conseil municipal de la ville de
Leicester, et de son conseil sanitaire
pendant 20 ans, livre publié en 1912.

Qu’est ce qui fait la différence ?


Les conditions d’hygiène entre ces
différentes villes et secteurs !!!
p •13

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Il en est de même dans le document de l’OMS de 140 pages L’éradication mondiale
de la variole – Rapport final de la commission mondiale pour la certification de
l’éradication de la variole, Genève, décembre 1979.

« Les campagnes d’éradication reposant » [p. 22 du rapport final de la CCEV]


entièrement ou essentiellement sur la La campagne menée en Inde révéla les
vaccination de masse furent couronnées de limites d’une stratégie axée uniquement
succès dans quelques pays, mais échouèrent sur la vaccination de masse dans un pays
dans la plupart des cas. » [p.32 du rapport aussi vaste et densément peuplée que
final] l’Inde, même lorsque la couverture de
« En Inde, cinq ans après une campagne vaccination atteignait 90 %, objectif pourtant
nationale d’éradication entreprise en 1962 difficile à atteindre. En  revanche, lorsque
(55 595 cas), le nombre de notifications était des programmes de surveillance active et
plus grand (84 902 cas) qu’il ne l’avait jamais d’endiguement efficace entrèrent pleinement
été depuis 1958. Il eut été extrêmement en action, l’Inde fut en mesure de réaliser
coûteux et logistiquement difficile, sinon l’éradication dans un délai relativement
impossible, d’atteindre des niveaux beaucoup bref.»  [p.47 du programme de la CCEV] 
plus élevés de couverture. Avec les moyens « À Java, en dépit de toutes les mesures
disponibles, il fallait absolument changer de prises, la variole s’avérait extraordinairement
stratégie. » [p.32 du rapport final de la CCEV] difficile à éradiquer, malgré des taux de
« Dès lors que les varioleux étaient isolés vaccination dépassant 90 %. Jusqu’à ce que
dans une enceinte où ils n’avaient de des structures efficaces de dépistage et de
contacts qu’avec des personnes correctement surveillance soient entièrement mises en
vaccinées ou précédemment infectées, la place. » [p. 42 du rapport final de la CCEV]
chaîne de transmission était rompue. En
identifiant et en isolant immédiatement les
contacts qui tombaient malades, on dressait
un obstacle à la poursuite de la transmission.

http://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/39258/a41464_fre.
pdf;jsessionid=73C18FE2679B69DA0CDDC9C83CB32F0E?sequence=1

C’est donc bien la stratégie de


surveillance/endiguement et
non la vaccination qui a permis
d’éradiquer la variole !!!

p •14

“THE QUESTIONABLE Il en arrive à la conclusion que les mesures


CONTRIBUTION OF MEDICAL médicales ne représentant pas plus de 3,5 % dans
MEASURES TO THE DECLINE les améliorations de santé publique depuis 1900...
OF MORTALITY IN THE UNITED
STATES IN THE TWENTIETH Et puis, encore et toujours, ces graphiques
CENTURY“. MCKINLAY surprenants, dans lesquels la vaccination intervient
JB, MCKINLAY SM, MILBANK bien après que l’on ait atteint le point d’inflexion...
MEM FUND Q HEALTH SOC. Où est la vérité dans tout cela ? La vérité est unique,
1977 SUMMER; 55(3): 405-28.
il me faut trancher !

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
p •15

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
2•Vaccination
et immunisation

T
L’immunisation est un processus
out ceci est issu, à la base, adaptatif issu de la réaction d’un
de la théorie microbienne de système immunitaire dans son ensemble
Pasteur : une bactérie ou un à un agent vivant arrivant par le milieu
externe (respiration, ingestion). En
virus donné « cause » une maladie…
réalité, on s’immunise en permanence !
On nous montre des enfants souriants
Rudolf Virchow, le père reconnu de
allant se faire vacciner, mais n’est-ce
l’anatomie pathologiquee moderne,
pas plutôt cela ? (enfant qui pleure) Et
disait déjà :
si on montrait un bébé en pleine crise
« Les microbes recherchent leur habitat
d’épilepsie, un bébé autiste ?
naturel, des tissus abîmés et malades,
On me dit que si je ne vaccine pas
mais ils ne sont pas la cause de ces
mon enfant, il va infecter les enfants
tissus abîmés ou malades. »
vaccinés... humm, mais alors, à quoi sert
le vaccin ?? Il ne protège pas les enfants
Les proliférations bactériennes ou
vaccinés ?
virales ne seraient donc non la cause,
On me dit que, si mon enfant est
mais la conséquence, la manifestation
vacciné, il est immunisé, est-ce vrai ?
de la « maladie »... Fait-on vraiment du
Des éléments tendent à me faire penser
bien aux malades en empêchant les
le contraire.
conséquences de leur « maladie » sans
Et les adjuvants ? Et l’autisme ? Et la
s’intéresser aux causes ?
polio ?
Je reviens sur la différence
Si on injecte quoi que ce soit dans le
fondamentale entre vaccination et
bras de mon fils, il faudra que je sois
immunisation. Pour moi, quand on est
certain que c’est nécessaire et surtout
immunisé, on ne « tombe pas malade »
sans danger. Pas question de jouer à la
et c’est pour la vie, non ?
roulette russe avec mon bébé !

p •16
L’enquête continue...

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
une enquête de
THIERRY CASASNOVAS

Cette vidéo n’a


pas été réalisée en
partenariat avec
le ministère des
2
ÉPISODE
DOCUMENTS DE RECHERCHE INTÉGRAUX

LA COMPOSITION
DES VACCINS

Solidarités et de
la Santé ni avec
l’Institut Pasteur...
1• Un père
qui se questionne

J usqu’à présent, je me suis


toujours intéressé à la santé,
aux moyens d’y parvenir.
Je n’ai pas fait cas des maladies, des
médicaments et de la médecine,
Mon opinion n’a aucune importance,
mes choix non plus. Ce que je
veux, c’est donner à chacun des
informations claires, rationnelles et
basées sur des faits scientifiques, afin
ce n’est pas mon métier, je ne de pouvoir faire un « choix éclairé ».
suis ni compétent pour cela ni Je ne suis pas « anti-vaccin », je suis
intéressé. La santé d’abord... pro-science, pro-santé publique,
pro-enfant heureux et en bonne
Il y a un an, je suis devenu papa. C’est la santé. Donc, je vais poser des
plus belle expérience de toute ma vie. questions et essayer d’y répondre !
J’ai été, comme tous les pères,
confronté à la question de Nous voulons tous que nos enfants
la vaccination, et j’entends soient en bonne santé, n’est-ce pas ?
tout et son contraire.
J’ai appelé mon grand ami Alex afin
Cela va du discours classique qu’il vienne filmer mon enquête
sur l’évidence et le caractère et qu’il puisse rendre compte du
absolument incontournable et chemin que j’avais emprunté pour
anodin des vaccins jusqu’aux dénouer le vrai du faux. Ce film est
témoignages les plus inquiétants. le témoignage de cette enquête,
c’est mon chemin vers la vérité !
Je me rends compte que je n’ai
pas les éléments pour faire un
choix sur la vaccination.
Pour mon fils, je veux le meilleur,
la pleine santé et je ne veux Il ne s’agit pas d’opinion,
pas faire de choix au hasard, mais de faits scientifiques
jouer à la roulette russe... vérifiables… par chacun !

Ce qui m’a d’abord sauté aux yeux,


c’est qu’on est soit pro-vaccin soit
anti-vaccin ! Et si on n’est pas pro-
vaccination, on devient anti-vaccination,
p •18 automatiquement. Y a-t-il une place
pour la discussion, la réflexion, Notre ministre de la Santé, Agnès
sans tomber dans la caricature ? Buzyn, déclarait encore il y a peu :
« Nous avons la certitude que
On parle de consentement libre et ces vaccins sont inoffensifs ».
éclairé, alors, puisque personne ne => OK, alors explorons ces certitudes !
semblait pouvoir m’éclairer sans
prendre parti, je me suis lancé dans Témoignage de Fanny ,
une enquête, avec toute l’énergie que une amie proche... alors, inoffensif ?
me donne l’amour pour mon fils. Je
voulais savoir enfin ce qu’il en était et
connaître la « vérité sur la vaccination ».

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Le 7 mai 2015, le HCSP suspendait la recommandation du vaccin contre le
rotavirus (gastro-entérite) après « la notification d’effets indésirables graves y
compris ayant pu entraîner la mort, après la vaccination, de nourrissons ».

INFANT MORTALITY RATES LES TAUX DE MORTALITÉ


REGRESSED AGAINST NUMBER INFANTILE SE SONT AGGRAVÉS
OF VACCINE DOSES ROUTINELY AVEC L’AUGMENTATION DU
GIVEN: IS THERE A BIOCHEMICAL NOMBRE DE DOSES DE VACCINS
OR SYNERGISTIC TOXICITY? ADMINISTRÉS HABITUELLEMENT :
Y AURAIT-IL UNE TOXICITÉ
CONCLUSION: BIOCHIMIQUE OU SYNERGIQUE ?
These findings demonstrate a counter-
intuitive relationship: nations that CONCLUSION :
require more vaccine doses tend to Ces résultats démontrent une relation
have higher infant mortality rates. qui semble illogique: les nations qui
exigent davantage de doses vaccinales
ont tendance à avoir des taux de
mortalité infantile supérieurs.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3170075/

https://www.efi-online.de/wp-content/uploads/2014/10/VaccineFreeChildrenHealthier.pdf

Les résultats examinés et Donc c’est inoffensif dit


analysés par Angelika Müller le ministre de la maladie...
semblent montrer, à l’évidence,
que les enfants non vaccinés
sont en meilleure santé.
Comment est-ce possible ?
C’est contre-intuitif là aussi...

p •19 CONCLUSION: CONCLUSION :


« The survey data of the KiGGS-study « Les données de l’étude KiGGS apportent
repeatedly provides proof that vaccinefree de manière répétée des preuves selon
children are in every respect healthier than lesquelles les enfants sans vaccin sont
vaccinated children. The effects of the de tous points de vue en meilleure santé
vaccine ingredients and in particular the que les enfants vaccinés. Les effets des
adverse effects of some of the highly toxic ingrédients des vaccins, en particulier les
additives provide a logical explanation effets indésirables de certains additifs
for this finding. The defamation of non- toxiques apportent une explication logique
vaccinating parents must stop immediately, à cette découverte. La diffamation des
as well as the direct and indirect pressure parents qui ne vaccinent pas doit cesser
to vaccinate, such as for example the immédiatement, ainsi que la pression
exclusion of vaccine-free children from directe et indirecte de vacciner, par
school during disease outbreaks. » exemple l’exclusion des enfants sans
vaccin des écoles durant les épidémies. »

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
2• Une confusion
bien orchestrée !

Antoine Béchamp

Le plus grand des


désordres provient
A u cours de mes différentes
recherches sur la composition
des vaccins, je me retrouve
souvent face à des arguments qui
hérissent le scientifique que je suis…
Percer la peau avec une aiguille
pour introduire des produits dans le
milieu intérieur n’est pas anodin : on
court-circuite tous les mécanismes de
régulation du corps et l’organisme est
certainement laissé relativement désarmé face à ces
de l’injection produits.
d’organismes vivants Jamais un microbe ou un virus ne
directement dans pénètre ainsi dans l’organisme ! Il passe
le sang… Dans un De nombreuses fois, il par le système digestif, ou le système
fluide qui n’est pas y a une confusion entre respiratoire et, plus important encore,
prévu pour eux ingestion (voie orale) et par le système immunitaire mucosal qui
sous cette forme injection (voie sanguine) : tapisse toutes les surfaces de séparation
et cela engendre ce sont deux choses totalement de l’organisme avec le milieu extérieur.
des manifestations différentes et quand on compare
morbides parmi les quantités d’aluminium dans
les plus graves. un vaccin avec les doses orales Et nous faisons ces injections sans
maximales, on voit qu’il y a nous poser la moindre question...
une manipulation de chiffres.

p •20

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
3• De quoi sont
composés les vaccins ?

J e suis allé voir le document dans


Farewell PDR Physician Desk
Reference, la « bible » annuelle
de l’industrie du médicament, les
ingrédients principaux des vaccins, qui


Ethylène Glycol :
En fait c’est du 2phénoxyéthanol.
Ce n’est pas un conservateur idéal
dixit de nombreuses études !!
Aluminium : Adjuvant utilisé pour
augmenter la réaction du système
sont : pathogènes atténués, adjuvants,
immunitaire. Il est toxique pour
excipients, conservateurs et toxoïde. le système nerveux central et
occasionne de fortes réactions
• Pathogènes atténués : du système immunitaire. Taper
conformément à la théorie « aluminium allergy health Issue
pasteurienne, on donne une version Toxicity NBCI » sur google
affaiblie du virus ou de la bactérie,
afin de générer la production
d’anticorps spécifiques.
• Adjuvants et conservateurs :
La question des doses…
mercure, formaldéhyde, aluminium,
Les spécialistes nous disent :
éthylène glycol, phénol. Leur but
« Les quantités sont trop
est de provoquer une réponse
infimes pour être toxiques pour
immunitaire plus forte que celle
l’organisme ». Pourtant, on sait
suscitée par le pathogène atténué.
désormais que l’on ne peut plus
• Formaldéhyde :
dire : « la dose fait le poison ».
taper « formaldehyde nbci », effets
cancérigènes, neurotoxiques

p •21

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
PHÉNOL PHÉNOL

« Phenol Toxicity Following Cutaneous « Toxicité du phénol suite à une exposition


Exposure to Creolin®: A Case Report » cutanée au Creolin® : rapport de cas »
« The relative toxicity of compounds used « La toxicité relative des composés
as preservatives in vaccines and biologics. » utilisés comme conservateurs dans les
vaccins et les produits biologiques. »

NON-LINEAR DOSE-RESPONSE RELATION DOSE-EFFET NON


OF ALUMINIUM HYDROXIDE LINÉAIRE DES PARTICULES
ADJUVANT PARTICLES: SELECTIVE D’ADJUVANT D’HYDROXYDE
LOW DOSE NEUROTOXICITY. D’ALUMINIUM.

« Aluminium (Al) oxyhydroxide « L’oxyhydroxide d’aluminium (Al)


(Alhydrogel®), the main adjuvant licensed (Alhydrogel®), le principal adjuvant sous
for human and animal vaccines, consists of licence pour les vaccins humains et
primary nanoparticles that spontaneously animaux, se compose de nanoparticules
agglomerate.We conclude that Alhydrogel® primaires qui s’agglomèrent de manière
injected at low dose in mouse muscle spontanée.Nous en concluons que
may selectively induce long-term Al l’Alhydrogel® injecté à faibles doses dans
cerebral accumulation and neurotoxic les muscles des souris peut induire, de
effects. To explain this unexpected result, manière sélective, des effets neurotoxiques
an avenue that could be explored in the et d’accumulation cérébrale de l’aluminium
future relates to the adjuvant size since à long terme. Pour expliquer ce résultat
the injected suspensions corresponding inattendu, on pourrait, à l’avenir, explorer
to the lowest dose, but not to the highest la taille des adjuvants, car les suspensions
doses, exclusively contained small injectées correspondant aux faibles doses,
agglomerates in the bacteria-size range et non pas aux hautes doses, contenaient
known to favour capture and, presumably, exclusivement de petits agglomérats
transportation by monocyte-lineage cells. de la taille des bactéries, connue pour
In any event, the view that Alhydrogel® favoriser leur capture et, probablement,
neurotoxicity obeys «the dose makes leur transport par les cellules de type
the poison» rule of classical chemical monocyte. Dans tous les cas, l’opinion
toxicity appears overly simplistic. » selon laquelle la neurotoxicité de
l’Alhydrogel® obéit à la règle de la toxicité
chimique classique « c’est la dose qui
fait le poison » semble ici simpliste. »

p •22
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27908630

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ALUMINUM ALUMINIUM
NEUROTOXICITY IN LA NEUROTOXITÉ DE
PRETERM INFANTS L’ALUMINIUM CHEZ LES ENFANTS
RECEIVING INTRAVENOUS- PRÉMATURÉS QUI ONT REÇU DES
FEEDING SOLUTIONS SOLUTIONS D’ALIMENTATION
PAR VOIE INTRAVEINEUSE
« We estimate that for infants receiving full
intravenous feeding with a mean aluminum « Nous estimons que, pour les enfants qui
intake of 45 cité chkilogram per day, the reçoivent une alimentation complète par
expected reduction in the Bayley Mental voie intraveineuse avec une dose moyenne
Development Index would be, on average, d’aluminium de 45 μg par kilogramme
one point per day of intravenous feeding. » par jour, la réduction prévue de l’indice
de développement mental Bayley
serait, en moyenne, d’un point par jour
d’alimentation par voie intraveineuse. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9164811

NON-LINEAR DOSE-RESPONSE RELATION DOSE-EFFET NON


OF ALUMINIUM HYDROXIDE LINÉAIRE DES PARTICULES
ADJUVANT PARTICLES: SELECTIVE D’ADJUVANT D’HYDROXYDE
LOW DOSE NEUROTOXICITY. D’ALUMINIUM.

« Aluminium (Al) oxyhydroxide « L’oxyhydroxide d’aluminium (Al)


(Alhydrogel®), the main adjuvant licensed (Alhydrogel®), le principal adjuvant sous
for human and animal vaccines, consists of licence pour les vaccins humains et
primary nanoparticles that spontaneously animaux, se compose de nanoparticules
agglomerate.We conclude that Alhydrogel® primaires qui s’agglomèrent de manière
injected at low dose in mouse muscle spontanée.Nous en concluons que
may selectively induce long-term Al l’Alhydrogel® injecté à faibles doses dans
cerebral accumulation and neurotoxic les muscles des souris peut induire, de
effects. To explain this unexpected result, manière sélective, des effets neurotoxiques
an avenue that could be explored in the et d’accumulation cérébrale de l’aluminium
future relates to the adjuvant size since à long terme. Pour expliquer ce résultat
the injected suspensions corresponding inattendu, on pourrait, à l’avenir, explorer
to the lowest dose, but not to the highest la taille des adjuvants, car les suspensions
doses, exclusively contained small injectées correspondant aux faibles doses,
p •23 agglomerates in the bacteria-size range et non pas aux hautes doses, contenaient
known to favour capture and, presumably, exclusivement de petits agglomérats
transportation by monocyte-lineage cells. de la taille des bactéries, connue pour
In any event, the view that Alhydrogel® favoriser leur capture et, probablement,
neurotoxicity obeys «the dose makes leur transport par les cellules de type
the poison» rule of classical chemical monocyte. Dans tous les cas, l’opinion
toxicity appears overly simplistic. » selon laquelle la neurotoxicité de
l’Alhydrogel® obéit à la règle de la toxicité
chimique classique « c’est la dose qui
fait le poison » semble ici simpliste. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27908630

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Ok, on fait le calcul, pour un enfant « L’aluminium est le métal le plus
de 5 kg, ça fait 250 microgrammes... abondant sur terre. Nous en absorbons
Le site vaccin info service du ministère quotidiennement par de multiples voies
de la santé nous indique que : et pratiquement toutes les denrées
alimentaires en contiennent, en premier les
légumes et les céréales. L’aluminium sert
également au conditionnement alimentaire
(boissons en canettes). Ainsi, les quantités
d’aluminium apportées par les vaccins sont
0,85 mg = 850 microgrammes !!! faibles (généralement 0,2 à 0,5 mg par
Trois fois la dose mesurée vaccin, et en tout cas jamais plus de 0,85
comme neurotoxique… mg) par rapport aux sources quotidiennes
On ne parle pas des effets d’apport d’aluminium dans l’organisme (3 à
cumulatifs !! 5 mg chaque jour par voie orale). La dose
Pour les vaccins hexavalents, journalière admissible est bien définie. »
on multiplie par six ?
Par douze ?
https://www.accessdata.fda.gov/scripts/cdrh/
cfdocs/cfcfr/CFRSearch.cfm?fr=201.323

« Research indicates that patients with « Une étude montre que des patients
impaired kidney function, including atteints d’insuffisance rénale, notamment
premature neonates, who receive les nouveau-nés prématurés, qui reçoivent
parenteral levels of aluminum at greater des niveaux parentéraux d’aluminium à des
than 4 to 5 [micro]g/kg/day accumulate dosages supérieurs à 4 ou 5 [micro]g/kg/
aluminum at levels associated with jour, accumulent des niveaux d’aluminium
central nervous system and bone associés à la toxicité du système nerveux
toxicity. Tissue loading may occur at central et des os. L’imprégnation des
even lower rates of administration. » tissus pourrait se produire même à
de faibles taux d’administration. »
(a) The aluminum content of large volume
parenteral (LVP) drug products used in total a) Le contenu en aluminium des
parenteral nutrition (TPN) therapy must not produits pharmaceutiques administrés
exceed 25 micrograms per liter ([micro]g/L). en grand volume par voie parentérale
utilisés dans les thérapies de nutrition
p •24 parentérale totale ne doit pas dépasser
25 microgrammes par litre ([micro]g/L).

https://www.accessdata.fda.gov/scripts/cdrh/cfdocs/cfcfr/CFRSearch.cfm?fr=201.323

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Dans un vaccin, on est à 850 Sur le même site : Des études, issues
microgrammes/ 0,5 ml soit 1 700 mg/l. essentiellement d’une seule équipe
dans le monde, ont examiné le lien
entre la lésion au site d’injection
contenant de l’aluminium dénommée «
myofasciite à macrophage » et l’existence
Et surtout, dans ce paragraphe, de symptômes de type de fatigue,
on met en parallèle des douleurs musculaires ou articulaires
normes pour ingestion orale ou de troubles cognitifs. L’analyse des
et des quantités reçues par résultats de ces études n’a pas permis
injection (voie parentérale) : de démontrer l’existence d’un lien.
grosse malversation !!! Il y a une
différence fondamentale entre Voici une autre étude :
ingestion et injection !! Parler Caractéristiques cliniques des
de la barrière épithéliale qui est patients atteints d’une myofasciite à
notre système immunitaire. macrophages persistante Myofasciite
à macrophages : maladie systémique
ou tatouage post-vaccinal ? Faire
recherche : « macrophagic myofasciitis
nbci vaccine » il y en a de nombreuses...

‘ASIA’ - AUTOIMMUNE/ ASIA : SYNDROME AUTO-


INFLAMMATORY SYNDROME IMMUNITAIRE/INFLAMMATOIRE
INDUCED BY ADJUVANTS. INDUIT PAR LES ADJUVANTS
CRITICAL ANALYSIS OF REFERENCE ADJUVANTS ALUMINIQUES DES
STUDIES ON THE TOXICOKINETICS VACCINS : ANALYSE CRITIQUE
OF ALUMINUM-BASED ADJUVANTS DES ÉTUDES TOXICOCINÉTIQUES
DE RÉFÉRENCE
« Both paucity and serious weaknesses
of reference studies strongly suggest « Ces faiblesses conceptuelles et
that novel experimental studies of Al méthodologiques rendent souhaitable
adjuvants toxicokinetics should be la réalisation de nouvelles études
performed on the long-term, including toxicocinétiques expérimentales de long
both neonatal and adult exposures, to terme, afin que soit garantie l’innocuité
ensure their safety and restore population des adjuvants à base d’aluminium. »
confidence in Al-containing vaccines.

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0162013417303380

Cela signifie que le thimérosal attaque


p •25 directement l’ADN... un mutagène est
Mercure : un agent qui change le génome d’un
Il y a plus de 240 études scientifiques organisme et élève ainsi le nombre
Très toxique prouvant que le thimérosal est dangereux : de mutations génétiques au-dessus
troubles du comportement, du taux naturel d’arrière-plan.
retard de langage,
encéphalites, inflammation Le mercure a été officiellement enlevé
cérébrale, etc. de la majorité des vaccins (mais à part
ça, il ne pose pas de problème...)
mais reste présent dans la majorité
des vaccins contre la grippe... Le
vaccin contre la grippe est administré
aux femmes enceintes et aux enfants
de plus de six mois, on y reviendra
spécifiquement. Il est présent aussi dans
le vaccin contre l’hépathite B qui est
injecté aux nouveau-nés.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
« MUTAGENIC EFFECTS: « EFFETS MUTAGÈNES :
MUTAGENIC FOR MAMMALIAN MUTAGÈNE POUR LES
SOMATIC CELLS. TERATOGENIC CELLULES SOMATIQUES
EFFECTS: NOT AVAILABLE. DE MAMMIFÈRES. EFFETS
DEVELOPMENTAL TOXICITY: TÉRATOGÈNES : SANS OBJET.
NOT AVAILABLE. TOXICITÉ DÉVELOPPEMENTALE  :
SANS OBJET.
The substance may be toxic to kidneys,
liver, spleen, bone marrow, central Cette substance peut être toxique
nervous system (CNS). Repeated or pour les reins, le foie, la rate, la
prolonged exposure to the substance moelle osseuse, et le système nerveux
can produce target organs damage. central. L’exposition prolongée à cette
Repeated exposure to a highly substance peut endommager les
toxic material may produce general organes cibles. Une exposition répétée
deterioration of health by an accumulation à une matière hautement toxique peut
in one or many human organs. » produire une détérioration générale
de la santé par accumulation dans un
ou plusieurs organes humains. »

http://www.sciencelab.com/msds.php?msdsId=9925236 Material Safety Data Sheet Thimerosal MSDS

THIMEROSAL-CONTAINING VACCIN CONTRE L’HÉPATITE B


HEPATITIS B VACCINATION AND CONTENANT DU THIMÉROSAL
THE RISK FOR DIAGNOSED ET LE RISQUE DE RETARDS DE
SPECIFIC DELAYS IN DÉVELOPPEMENT SPÉCIFIQUES
DEVELOPMENT IN THE UNITED DIAGNOSTIQUÉS AUX ÉTATS-
STATES: A CASE-CONTROL STUDY UNIS : ÉTUDE CAS-TÉMOIN DANS
IN THE VACCINE SAFETY DATALINK LE CADRE DU PROJET VACCINE
SAFETY DATALINK (PROJET SUR
« Though routine childhood vaccination L’INNOCUITÉ DES VACCINS
may be an important public health tool
to reduce the morbidity and mortality « Bien que la vaccination habituelle
associated with infectious diseases, the des enfants puisse être un outil de
present study supports an association santé publique important permettant
between increasing organic-mercury de réduire la morbidité et la mortalité
exposure from Thimerosal-containing associées aux maladies infectieuses, la
childhood vaccines and the subsequent présente étude renforce le lien entre
risk of specific delays in development une exposition croissante au mercure
among males and females. » organique provenant des vaccins infantiles
contenant du thimérosal et le risque
ultérieur de retards de développement
p •26 spécifiques chez les garçons et les filles. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4215490/

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
L’hépathite B étant une maladie sexuellement transmissible ou par injection
d’héroïne, on se demande pourquoi il faut en protéger les bébés dès la naissance...

QUANTITÉ
DE THIOMERSAL
http:// NOMS DES (ÉTHYLMEARCURE)
VACCINS CALENDRIER VACCINAL
ansm.sante. VACCINS POUR UNE DOSE
fr/S-informer/ DE VACCIN
ADMINISTRÉE
Communiques-
Communiques-
Points-presse/ Vaccination BCG • dès le 1er mois • Vaccin BCG • 0
PASTEUR • 0
THIOMERSAL • MONOVAX

Diphtérie-Tétanos-Coqueluche • 2 mois • PENTACOQ • 0


à germes entiers-Poliomyélite- • 3 mois
Haemophilus influenzae b • 4 mois

Diphtérie-Tétanos-Coqueluche • 16-18 mois (1er rappel) • PENTACOQ • 0


acellulaire-Poliomyélite- • INFANRIX-
Haemophilus influenzae b POLIO-Hib
ou • PENTAVAC
Diphtérie-Tétanos-Coqueluche
acellulaire-Poliomyélite-
Haemophilus influenzae b

Hépatite B • Nouveau-nés de mère antigène • GENHEVAC B • 0


HBs positif : première injection PASTEUR • 25 µg/0.5 ml
dans les 7 premiers jours de 20µg/0.5 ml (12.5µg/0.5ml)
vie, deuxième injection à • ENGERIX B 10 25 µg/0.5 ml
1 mois et troisième à 6 mois µg/0.5 ml (12.5 µg/0.5ml)
• À partir de 2 mois HBVAX DNA
2 injections à 1 mois 5µg/0.5ml
d’intervalle
3ème injection 6 mois après
la 1ère (entre 5 et 12 mois)

Rougeole, Oreillons, Rubéole • à partir de 12 mois • PRIORIX • 0


• ROR Vax • 0

Grippe • à partir de 6 mois chez • FLUVIRINE (0.5 ml) • traces


les enfants à risque • PREVIGRIP (0.5 ml) • 0
• Posologie chez les enfants
de 6 mois à 35 mois :
p •27 une dose de 0,25 ml
• VAXIGRIP ENFANT • 25 µg/0.25 ml
• pour les enfants non
(0.25 ml) (12.5 µg/0.25ml)
infectés ou non vaccinés
auparavant : 2 doses de 0.25
ml à 1 mois d’intervalle
• FLUARIX (0.5 ml) • 25 µg/0.25 ml
• IMMUGRIP (0.5 ml) (12.5 µg/0.25ml)
• INFLUVAC (0.5 ml) • 25 µg/0.25 ml
• MUTAGRIP (0.5 ml) (12.5 µg/0.25ml)
• VAXIGRIP (0.5 ml) • 25 µg/0.25 ml
(12.5 µg/0.25ml)
• 25 µg/0.25 ml
(12.5 µg/0.25ml)
• 25 µg/0.25 ml
(12.5 µg/0.25ml)

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Parlons de dose et de trace...

« VACCINES WITH TRACE « LES VACCINS AVEC DES TRACES


AMOUNTS OF THIMEROSAL DE THIMÉROSAL CONTIENNENT
CONTAIN 1 MICROGRAM OR 1 MICROGRAMME OU MOINS
LESS OF MERCURY PER DOSE. » DE MERCURE PAR DOSE. »

https://www.fda.gov/BiologicsBloodVaccines/SafetyAvailability/VaccineSafety/UCM096228

Donc, en dessous de 1 microgramme par dose de vaccin, c’est une trace qui
n’apparaît pas. Alors, faisons un peu de maths... 1 microgramme par dose de
vaccin (0,5 ml), cela revient à 2 000 microgrammes par litre, soit 2 mg/L...
Ok, et quelles sont les recommandations en terme de toxicité de l’eau de boisson ?

« The MCLG (maximum contaminant level « L’objectif de niveau maximum de


goals) for mercury is 0.002 mg/L or 2 ppb. contaminant pour le mercure est de
EPA has set this level of protection based 0,002 mg/L soit 2 ppb. L’EPA a défini ce
on the best available science to prevent niveau de protection d’après les meilleures
potential health problems » études scientifiques disponibles permettant
de prévenir les problème de santé
potentiels. »

https://safewater.zendesk.com/hc/en-us/articles/212076077-4-What-are-EPA-s-drinking-water-regulations-for-mercury-

WHO GUIDELINE VALUES WATER: VALEURS DE L’EAU


1 µG/LITRE FOR TOTAL MERCURY 8 RECOMMANDÉES PAR
L’OMS : 1 µG/LITRE POUR
Air: 1 µg/m3 (annual average) 9 WHO LE TOTAL DE MERCURE
estimated a tolerable concentration of 0.2
µg/m3 for long-term inhalation exposure to Air : 1 µg/m3 (moyenne totale)
elemental mercury vapour, and a tolerable L’OMS a estimé une concentration
p •28 intake of total mercury of 2 µg/kg body tolérable de 0,2 µg/m3 pour une exposition
weight per day. par inhalation à long terme à la vapeur de
mercure élémentaire, et une dose tolérable
de mercure totale de 2 µg/kg de poids
corporel par jour.

http://www.who.int/phe/news/Mercury-flyer.pdf

Ok, ok, on va discuter entre la toxicité du méthyl mercure dans le poisson et l’eau de boisson et
l’éthyl mercure dans les vaccins (à remarquer que les recommandations de l’OMS concernent
le mercure total, ethyl et methyl confondu..). On reprend ça dans quelques minutes.

Donc, dans l’eau de boisson, on doit avoir moins de 0,002 mg/L pour ne pas risquer des
problèmes de santé mais, dans les vaccins, on peut avoir 1 000 fois plus sans problème ???

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Le mercure a été et est encore Et les normes de l’OMS concernent
présent dans les vaccins, à des le mercure ingéré, pas injecté !
doses de 25 microgrammes par
dose pour l’hépathite B et le vaccin Allons faire un petit tour sur le
contre la grippe. Même quand ce site de l’université d’Oxford :
ne sont que des traces, les taux
sont toxiques. La neurotoxicité
et l’accumulation du mercure ne
font aucun doute, des centaines
d’études scientifiques le prouvent.
Super, ça tombe bien,
25 microgrammes en une seule c’est ce que je cherche,
injection quand le maximum tolérable des informations…
est de 2 microgrammes par kg de
poids corporel... Pour un bébé de
5 kg, le maximum journalier tolérable
est de 10 microgrammes... soit deux
fois et demi la dose tolérable !

Concernant
« VACCINE KNOWLEDGE « PROJET DE CONNAISSANCE
le thimérosal
PROJECT : AUTHORITATIVE DES VACCINS : INFORMATIONS
INFORMATION FOR ALL » OFFICIELLES POUR TOUS »

« A study from 2008 showed that the ethyl « Une étude de 2008 a montré que l’éthyl
mercury in thiomersal does not appear to mercure du thimérosal ne semble pas
accumulate in the bodies of even very small s’accumuler dans le corps, même dans celui
babies. It is cleared from the blood in 30 des bébés très petits. Il disparaît du sang
days, and the evidence suggests that it is en 30 jours. Les preuves suggèrent qu’il
passed out in the baby’s stool (poo). » serait éliminé dans les selles des bébés. »

http://vk.ovg.ox.ac.uk/vaccine-ingredients

Ok, allons voir


MERCURY LEVELS IN NEWBORNE NIVEAUX DE MERCURE
cette étude :
AND INFANTS AFTER CHEZ LES NOUVEAU-NÉS ET
RECEIPT OF THIMEROSAL- LES NOURRISSONS APRÈS
p •29 CONTAINING VACCINES. ADMINISTRATION DE VACCINS
CONTENANT DU THIMÉROSAL.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18245396

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Attendez une seconde... Le mercure
s’accumule dans les tissus après
une rapide métabolisation et non En clair, cette étude
dans le sang ou les urines. C’est ne trouve pas de mercure,
d’ailleurs pourquoi, afin de mesurer car le mercure ne se
les taux de mercure d’un individu, on trouve pas là !!!
effectue un test de provocation avec
un agent chélateur, afin de remettre
en circulation dans le sang, urines
et selles le mercure accumulé !!!

NEURODEVELOPMENTAL TROUBLES DE
DISORDERS AFTER THIMEROSAL- NEURODÉVELOPPEMENT APRÈS
CONTAINING VACCINES: A ADMINISTRATION DE VACCINS
BRIEF COMMUNICATION CONTENANT DU THIMÉROSAL :
BRÈVE COMMUNICATION
« This study presents the first
epidemiologic evidence, based upon tens « Cette étude présente les premières
of millions of doses of vaccine administered preuves épidémiologiques, basées
in the United States, that associates sur des dizaines de millions de doses
increasing thimerosal from vaccines de vaccin administrées aux États-Unis,
with neurodevelopmental disorders » qui associe un niveau croissant de
thimérosal provenant des vaccins avec
des troubles de neurodéveloppement. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12773696

A META-ANALYSIS UNE ÉVALUATION


EPIDEMIOLOGICAL ASSESSMENT ÉPIDÉMIOLOGIQUE PAR MÉTA-
OF NEURODEVELOPMENTAL ANALYSE DES TROUBLES DE
DISORDERS FOLLOWING NEURODÉVELOPPEMENT
VACCINES ADMINISTERED SUITE AUX VACCINS
FROM 1994 THROUGH 2000 ADMINISTRÉS ENTRE 1994
IN THE UNITED STATES ET 2000 AUX ÉTATS-UNIS

« Significantly increased adjusted « Des risques fortement accrus (en fonction


p •30 (sex, age, vaccine type, vaccine
manufacturer) risks of autism, speech
du sexe, de l’âge, du type de vaccin et
du fabricant du vaccin) d’autisme, de
disorders, mental retardation, personality troubles du langage, de retard mental, de
disorders, thinking abnormalities, troubles de la personnalité, d’anormalités
ataxia, and NDs in general, with minimal de la pensée, d’ataxie et de troubles
systematic error or confounding, were neurologiques en général (avec peu
associated with TCV exposure » de risques systématique d’erreur ou de
confusion) ont été associés à l’exposition au
TCV (vaccin conjugué contre la typhoïde »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16807526

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
A COMPARATIVE EVALUATION ÉVALUATION COMPARATIVE DES
OF THE EFFECTS OF MMR EFFETS DU VACCIN ROR ET DES
IMMUNIZATION AND MERCURY DOSES DE MERCURE PROVENANT
DOSES FROM THIMEROSAL- DES VACCINS INFANTILES
CONTAINING CHILDHOOD CONTENANT DU THIMÉROSAL SUR
VACCINES ON THE POPULATION LA PRÉVALENCE DE L’AUTISME
PREVALENCE OF AUTISM DANS LA POPULATION

« The results of this study agree with a « Les résultats de cette étude sont
number of previously published studies. conformes à plusieurs études déjà
These studies have shown that there is publiées. Ces études montrent qu’il
biological plausibility and epidemiological y a une plausibilité biologique et des
evidence showing a direct relationship preuves épidémiologiques montrant
between increasing doses of mercury une relation directe entre des doses
from thimerosal-containing vaccines croissantes de mercure provenant des
and neurodevelopmental disorders, and vaccins contenant du thimérosal et des
measles-containing vaccines and serious troubles du neurodéveloppement, et
neurological disorders. It is recommended entre les vaccins contre la rougeole et
that thimerosal be removed from all des troubles neurologiques graves. Il est
vaccines, and additional research be recommandé de retirer le thimérosal de
undertaken to produce a MMR vaccine tous les vaccins et de réaliser des études
with an improved safety profile » supplémentaires pour produire un vaccin
ROR avec un profil d’innocuité amélioré. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14976450

Vaccination contre la Mais Thierry, on te dit qu’il


grippe des femmes n’y a plus de thimérosal dans
enceintes : le fœtus en
les vaccins et que, donc,
prend plein la figure !!
les enfants ne sont plus exposés…

http://vaccina-
tion-info-service.fr/
Les-maladies-et-leurs- Alors, on met en garde les
vaccins/Grippe?g- femmes enceintes contre la
p •31 clid=EAIaIQobCh-
MIj7Sk6pab2gIVq7_
consommation de poisson et pas
contre le vaccin de la grippe ???
tCh3BdwCfEAAYA-
SAAEgInQ_D_BwE

Mais Thierry, dans le poisson,


c’est du méthyl mercure et non
pas de l’éthyl mercure...

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ALKYL MERCURY-INDUCED TOXICITÉ INDUITE PAR L’ALKYL-
TOXICITY: MULTIPLE MERCURE : DE MULTIPLES
MECHANISMS OF ACTION MÉCANISMES D’ACTION

«Thimerosal is quickly metabolized in « Le thimérosal est rapidement métabolisé


vivo (in a living organism) due to its in vivo (dans les organismes vivants)
reactions with protein and non-protein en raison de ses réactions avec les
thiols … so the effects of thimerosal protéines et non-protéines thiols...
reported in numerous articles are les effets du thimérosal signalés dans
very likely the result of exposure to plusieurs articles proviennent donc très
the metabolite ethylmercury.» certainement du résultat de l’exposition
à l’éthyl mercure des métabolites. »

https://link.springer.com/chapter/10.1007/398_2016_1

Ce qui est dit depuis longtemps, c’est que l’éthyl mercure contenu dans les vaccins n’a
pas la même toxicité que le méthyl mercure présent dans les poissons, par exemple…
L’étude ci-dessus démontre l’exact contraire :
L’éthyl mercure est éliminé plus difficilement par le corps et
s’accumule tout en ayant (au moins) la même toxicité.

De même, The National Academies of Science, Engineering and Medicine, organisme


de recherche indépendant composé de plus de 300 prix Nobel, indique :

CONCLUSIONS CONCLUSIONS

•  thylmercury is probably slightly less


E • L’éthyl mercure est probablement
toxic than methylmercury. légèrement moins toxique que le
• However, the database for méthyl mercure.
ethylmercury is weak which creates • Cependant, la base de données de
considerable uncertainty in risk l’éthyl mercure est faible, ce qui crée
assessment comparisons. une incertitude considérable dans les
• Ethylmercury should be considered comparaisons entre les évaluations de
equipotent to methylmercury as risques.
a developmental neurotoxin. This • L’éthyl mercure et le méthyl mercure
p •32 conclusion is clearly public health doivent être considérés équipotents
protective. en tant que neurotoxine du
• Ethylmercury exposure from vaccines développement. Cette conclusion est
(added to dietary exposures to clairement protectrice pour la santé
methylmercury probably caused publique.
neurotoxic responses (likely subtle) in • L’exposition à l’éthyl mercure
in some children. » provenant des vaccins (ajoutée
aux expositions au méthyl mercure
provenant de l’alimentation) a
sans doute entraîné des réactions
neurotoxiques (probablement subtiles)
chez certains enfants. »

http://www.nationalacademies.org/hmd/~/media/Files/Activity%20Files/PublicHealth/ImmunizationSafety/Lucier.pdf

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
CDC’s webpage continue à dire que :

« THIMEROSAL CONTAINS « LE THIMÉROSAL CONTIENT


ETHYLMERCURY, WHICH IS DE L’ÉTHYL MERCURE, QUI EST
CLEARED FROM THE HUMAN ÉLIMINÉ DU CORPS HUMAIN PLUS
BODY MORE QUICKLY THAN RAPIDEMENT QUE LE MÉTHYL
METHYLMERCURY, AND IS MERCURE ET, DONC, A MOINS
THEREFORE LESS LIKELY DE RISQUE DE NOCIVITÉ. »
TO CAUSE ANY HARM.»

Alors, pourquoi met-on en garde les femmes enceintes contre la consommation de poisson
et les vaccine-t-on avec le vaccin « contre la grippe » qui en contient beaucoup plus ?

AUTISM SPECTRUM DISORDER PRÉVALENCE DES TROUBLES


PREVALENCE AND ASSOCIATIONS DU SPECTRE AUTISTIQUE
WITH AIR CONCENTRATIONS OF ET ASSOCIATIONS AVEC
LEAD, MERCURY, AND ARSENIC LES CONCENTRATIONS DE

?
PLOMB, DE MERCURE ET
MILLER’S REVIEW D’ARSENIC DANS L’AIR

p •33 Alors…

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
PAR
THIERRY CASASNOVAS

Cette vidéo n’a


pas été réalisée en
partenariat avec
le ministère des
3
ÉPISODE
DOCUMENTS DE RECHERCHE INTÉGRAUX

NOUVELLES SURPRISES DANS


LA COMPOSITION DES VACCINS
ET COMMENT SONT ILS TESTÉS,
LA POLIO...

Solidarités et de
la Santé ni avec
l’Institut Pasteur...
1• Un père
qui se questionne

J usqu’à présent, je me suis


toujours intéressé à la santé, aux
moyens d’y parvenir.
Je n’ai pas fait cas des maladies, des
médicaments et de la médecine,
Mon opinion n’a aucune importance,
mes choix non plus. Ce que je
veux, c’est donner à chacun des
informations claires, rationnelles et
basées sur des faits scientifiques, afin
ce n’est pas mon métier, je ne de pouvoir faire un « choix éclairé ».
suis ni compétent pour cela ni Je ne suis pas « anti-vaccin », je suis
intéressé. La santé d’abord... pro-science, pro-santé publique,
pro-enfant heureux et en bonne
Il y a un an, je suis devenu papa. C’est la santé. Donc, je vais poser des
plus belle expérience de toute ma vie. questions et essayer d’y répondre !
J’ai été, comme tous les pères,
confronté à la question de Nous voulons tous que nos enfants
la vaccination, et j’entends soient en bonne santé, n’est-ce pas ?
tout et son contraire.
J’ai appelé mon grand ami Alex afin
Cela va du discours classique qu’il vienne filmer mon enquête
sur l’évidence et le caractère et qu’il puisse rendre compte du
absolument incontournable et chemin que j’avais emprunté pour
anodin des vaccins jusqu’aux dénouer le vrai du faux. Ce film est
témoignages les plus inquiétants. le témoignage de cette enquête,
c’est mon chemin vers la vérité !
Je me rends compte que je n’ai
pas les éléments pour faire un
choix sur la vaccination.
Pour mon fils, je veux le meilleur,
la pleine santé et je ne veux
pas faire de choix au hasard, Il ne s’agit pas d’opinion,
jouer à la roulette russe... mais de faits scientifiques
vérifiables… par chacun !
Ce qui m’a d’abord sauté aux yeux,
c’est qu’on est soit pro-vaccin soit
anti-vaccin ! Et si on n’est pas pro-
vaccination, on devient anti-vaccination,
p •35 automatiquement. Y a-t-il une place
pour la discussion, la réflexion,
sans tomber dans la caricature ?

On parle de consentement libre et


éclairé, alors, puisque personne ne
semblait pouvoir m’éclairer sans
prendre parti, je me suis lancé dans
une enquête, avec toute l’énergie que
me donne l’amour pour mon fils. Je
voulais savoir enfin ce qu’il en était et
connaître la « vérité sur la vaccination ».

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
2• Des
rétrovirus ?

C ’est quoi, un rétrovirus ? C’est une famille de virus infectant les vertébrés.
Il semblerait que les milieux de cultures (tissus et sang animaux, par
exemple) contiennent des rétrovirus transmis sans que l’on les maîtrise...

Cela pose la question de la sécurité des milieux de culture. Les rétrovirus sont
généralement asymptomatiques chez leur hôte initial, mais peuvent devenir
particulièrement dangereux lorsqu’ils sont transmis à un autre vertébré.

ENDOGENOUS RETROVIRUSES RÉTROVIRUS ENDOGÈNES (RVE)


AS POTENTIAL HAZARDS COMME DANGERS POTENTIELS
FOR VACCINES. POUR LES VACCINS.

«Many live attenuated vaccines for « De nombreux vaccins vivants atténués


animals are manufactured by using cell pour les animaux sont fabriqués en
lines from animals, which are known to utilisant des lignées de cellules provenant
produce infectious ERVs; however, the d’animaux, connus pour produire des
risks of infection by ERVs from xenospecies RVE infectieux. Cependant, les risques
through vaccination have been ignored. » d’infection par des RVE provenant
In humans, a novel gammaretrovirus d’espèces étrangères à travers la
was discovered in patients with prostate vaccination ont été ignorés. Cependant,
cancer or chronic fatigue syndrome. The les risques d’infection par des RVE
origin and transmission route this virus provenant d’espèces étrangères à travers
are still unknown at present; however, la vaccination ont été ignorés. »
itmay be derived from retrovirus of Chez les humains, un nouveau
rodents (rongeur) because they are gammarétrovirus a été découvert chez
retrovirus of inbred and wild mice les patients atteints d’un cancer de la
prostate ou du syndrome de fatigue
chronique. L’origine et la voie de
transmission de ce virus sont encore
inconnues. Cependant, il pourrait provenir
d’un rétrovirus de rongeurs, parce que
c’est un rétrovirus qu’on trouve chez
p •36 les souris consanguines et sauvages.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20378372

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ADVENTITIOUS AGENTS IN VIRAL AGENTS ADVENTICES DANS
VACCINES: LESSONS LEARNED LES VACCINS VIRAUX :
FROM 4 CASE STUDIES ENSEIGNEMENTS RETIRÉS
DE 4 ÉTUDES DE CAS

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1045105614000748

INFECTION DU VACCIN DE LA INFECTION DU VACCIN DE LA


POLIO PAR LE SV40, UN VIRUS POLIO PAR LE SV40, UN VIRUS
PROPRE AUX SINGES VERTS PROPRE AUX SINGES VERTS

http://sv40foundation.org

Ceci pose plus généralement la question de la maîtrise des milieux de culture…

? ?
? ?
p •37 ? ?
? ?

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
3• Fragments
d’ADN étranger

voir « As it does with all vaccines, FDA « Comme pour tous les vaccins, la
Miller’s Review continues to monitor the safety of FDA continue de surveiller l’innocuité
p129 Gardasil. For example, FDA recently du Gardasil. Par exemple, la FDA a
evaluated the results of a postmarketing récemment évalué les résultats d’une
study, which included 189,629 females étude post-marketing, qui portait sur
ages 9 to 26 years, 51% of whom were 9 189 629 femmes âgées de 9 à 26 ans,
to 15 years of age to assess the risk for dont 51 % avaient entre 9 et 15 ans, afin
onset of new autoimmune diseases after d’évaluer les risques de déclenchement
vaccination with Gardasil. Examples of de nouvelles maladies autoimmunes
these types of diseases include juvenile après l’administration du Gardasil. Ces
rheumatoid arthritis, lupus, multiple maladies comprenaient notamment la
sclerosis, etc. The results of this study polyarthrite rhumatoïde juvénile, le lupus,
showed that there is no elevated risk la sclérose en plaques, etc. Les résultats
for onset of new autoimmune disease de cette étude ont montré qu’il n’y avait
associated with the use of Gardasil. » pas de risque élevé de déclenchement
de nouvelles maladies autoimmunes
associées avec l’utilisation du Gardasil. »

https://www.fda.gov/BiologicsBloodVaccines/Vaccines/ApprovedProducts/ucm276859.htm

Une étude contre des dizaines d’autres !

p •38 Par exemple : « Human papillomavirus (HPV) vaccines « Les vaccins contre le papillomavirus
as an option for preventing cervical humain (HPV) comme option pour
malignancies: (how) effective and safe? » prévenir le cancer de l’utérus: (dans quelle
mesure sont-ils) efficaces et sûrs ? »

Il y a des malversations dans la façon


dont les études statistiques sont menées !!
« Des études d’innocuité fortement
galvaudées dans leur méthodologie. »

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
4• Polysorbate 80
Émulsifiant utilisé lors des chimiothérapies pour les cancers cérébraux, car il a la
propriété d’ouvrir la barrière hémato-encéphalique (les autres polluants entrent mieux !!!)

Polysorbate-80 modified neurotoxin Nanoparticules d’une neurotoxine


nanoparticle with its transport and modifiée de polysorbate 80 avec son
cytotoxicity against blood-brain barrier transport et sa cytotoxicité contre la
barrière barrière hémato-encéphalique
Effects of Tween 80 on Growth and
Biofilm Formation in Laboratory Media Effets de Tween 80 sur la croissance
=> affecte le microbiote = l’immunité et la formation de biofilm dans les
supports de laboratoire => affecte
Food Additive P-80 Impacts le microbiote = l’immunité
Mouse Gut Microbiota Promoting
Intestinal Inflammation, Obesity L’additif alimentaire P-80 agit sur la flore
and Liver Dysfunction intestinale des souris, en favorisant les
inflammations intestinales, l’obésité
et le dysfonctionnement du foie

5• Des détergents !!
Exemple du Triton X100
dans les vaccins « contre la grippe

21 jours
de surveillance !!!!

p •39
A TritonX-100-split virion influenza vaccine Le vaccin contre la grippe TritonX-100-
is safe and fulfills the committee for split virion est sans danger et respecte
proprietary medicinal products (CPMP) les recommandations du CPMP (comité
recommendations for the European des produits médicinaux exclusifs) de
Community for Immunogenicity, in la Communauté européenne pour
Children, Adults and the Elderly. l’immunogénicité chez les enfants, les
• « The TritonX-100-split virion vaccine adultes et les personnes âgées.
was well tolerated: no serious adverse • « Le vaccin TritonX-100-split virion a
events were recorded during the 21 été bien toléré : aucun événement
days following immunization » indésirable grave n’a été enregistré
durant les 21 jours qui ont suivi la
vaccination.»

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10885616

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Fiche technique du Triton X100
https://www.mon-
droguiste.com/triton-x-
100,fr,4,TRIX
10A1388VWR.cfm

6• Du Glyphosate
(herbicide systémique
RoundUp)

p •40
U ne association de mères
américaines (Moms Accross
America) a demandé des
études indépendantes à un laboratoire :
Microbe Inotech Laboratories Inc.
RÉSULTATS

Des niveaux inquiétants de Glyphosate


dans le vaccin combiné trivalent
contre la rougeole, la rubéole et les
oreillons. Il comprend les vaccins
https://www.momsacrossamerica.com/
glyphosate_testing_results
viraux vivants atténués conçus contre
la rougeole, la rubéole et les oreillons.
Il est habituellement administré durant
l’enfance. Ce vaccin est vendu par
Merck & Co. sous le nom de MMR II, par
GlaxoSmithKline sous le nom de Priorix,
par Serum Institute of India sous le nom
de Tresivac et par Sanofi Pasteur sous le
nom de MMR Vax Pro en Belgique (sous
le nom de Trimovax dans d’autres pays).

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
7• Glutamate
Monosodique

Excitotoxine « Cognitive and biochemical effects of « Effets cognitifs et biochimiques


monosodium glutamate and aspartame, du glutamate monosodique et de
administered individually and in l’aspartame, administrés individuellement
combination in male albino mice. » et ensemble à des souris albinos mâles. »

Both MSG and ASM individually as Le glutamate et l’aspartame, séparément et


well as in combination had significant ensemble, ont des effets très perturbateurs
disruptive effects on the cognitive sur les réactions cognitives, la mémoire
responses, memory retention and et l’apprentissage des souris. »
learning capabilities of the mice »

8• Quelques mots
sur les milieux de culture …
Pour le « plaisir »

Des cellules pulmonaires


 de fœtus avorté
des reins de singe africain
des cultures de diphtéria
des tissus humains infectés
des cellules animales infectées
(singes, cochon, canaris, poulets …)
du sang de veaux avortés
(« calf serum » dans le doc du CDC, faire
recherche avec Fetal bovine serum...)

 C’est Frankenstein à l’œuvre !!

p •41

MRC-5 (Medical Research Council MRC-5 (Medical Research Council


cell strain 5) is a diploid human cell souche de cellules 5) est une ligne de
culture line composed of fibroblasts culture cellulaire humaine diploïde
derived from lung tissue of a 14 week composée de fibroblastes provenant
old aborted caucasian male fetus) de tissu pulmonaire d’un fœtus mâle
caucasien avorté à 14 semaines.

https://www.cdc.gov/vaccines/pubs/pinkbook/downloads/appendices/b/excipient-table-2.pdf

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
9• Des protéines
alimentaires...

O n observe une augmentation massive des allergies alimentaires chez les


enfants, on parle encore de “mode”...
Quand on regarde la composition on trouve des protéines d'œufs, de lait,
des levures, des protéines de blé...
Avant l'invention des aiguilles hypodermiques, il n'existait pas d'allergie alimentaire...

EVIDENCE THAT FOOD PREUVES QUE LES PROTÉINES


PROTEINS IN VACCINES CAUSE ALIMENTAIRES DES VACCINS
THE DEVELOPMENT OF FOOD ENTRAÎNENT LE DÉVELOPPEMENT
ALLERGIES AND ITS IMPLICATIONS D’ALLERGIES ALIMENTAIRES
FOR VACCINE POLICY ET IMPLICATIONS POUR LA
POLITIQUE VACCINALE
« Many vaccines and injections contain
food proteins. Many studies since 1940 « De nombreux vaccins et injections
have demonstrated that food proteins in contiennent des protéines alimentaires.
vaccines cause sensitization in humans. Depuis 1940, de nombreuses études ont
Allergens in vaccines are not fully disclosed. démontré que les protéines des vaccins
No safe dosage level for injected allergens entraînent des sensibilisations chez les
has been established. As a result, allergen humains. Les allergènes des vaccins
quantities in vaccines and injections are not ne sont pas entièrement divulgués.
regulated. Allergen quantities in vaccine Aucun niveau de posologie sûr pour les
excipients are also not regulated » allergènes injectés n’a été établi. Ainsi,
des quantités d’allergènes présents dans
les vaccins et les injections ne sont pas
régulées. Les quantités d’allergènes
présents dans les excipients des vaccins
ne sont pas régulées non plus. »

https://www.omicsonline.org/open-access/evidence-that-food-proteins-in-vaccines-cause-the-development-of-
foodallergies-and-its-implications-for-vaccine-policy-2329-6631-1000137.php?aid=60994

https://www.cdc.gov/vaccines/pubs/pinkbook/downloads/appendices/B/excipient-table-2.pdf
p •42

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
10• La notion
de dose…

P ersonne ne conteste qu’il


y a des produits chimiques
toxiques dans les vaccins, le
débat se place sur la notion de quantité.
Les quantités sont-elles suffisantes pour
fonds qui vise à indemniser les victimes
reconnues de vaccination, financé par
une taxe de 0,75 $ sur chaque dose
de vaccin. En 20 ans, c’est 3,6 milliards
de dollars (3,06 milliards d’euros) qui
ont été versés en indemnités... Alors,
produire des effets indésirables ?
comme ça, il n’y a pas de problème ?
ICD 9 : International Classification
Notre ministre de la Santé, Agnès
of Diesease (CMS32 txt) : 978 et
Buzyn, déclarait encore il y a peu :
979, 18 codes pour décrire des
« Nous avons la certitude que
troubles liés à la vaccination... Il y
ces vaccins sont inoffensifs » ?
a donc bien des problèmes !

Les États-Unis ont créé un programme


national d’indemnisation pour les
victimes des vaccins (NVICP - National Inoffensifs ??
Vaccine Injury Compensation Program), Alors pourquoi de telles
indemnités versées
s’il n’y a rien ??

« No vaccine manufacturer shall be liable « Aucun fabricant de vaccin ne pourra


in a civil action for damages arising être traduit devant un tribunal civil
from a vaccine-related injury or death pour dommages-intérêts en raison
associated with the administration of d’un problème de santé ou d’un
a vaccine after October 1, 1988 » décès lié à l’administration d’un vaccin
à dater du 1er octobre 1988. »

https://www.law.cornell.edu/uscode/text/42/300aa-22

p •43

PARACELSUS REVISITED: THE DOSE Immunité totale pour les


CONCEPT IN A COMPLEX WORLD. fabricants !!! On ne fait pas de
telles lois de manière anodine !

En France, il n’y a pas de


fonds spécifique ni de système
de signalisation spécifique
des accidents vaccinaux...
PARACELSE REVISITÉ : LE (contrairement au VAERS Vaccine
CONCEPT DE DOSE DANS Adverse Event Reporting System).
UN MONDE COMPLEXE.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Paracelse
Cette notion doit être complètement Voir les travaux de Gilles Eric
revue en incluant des paramètres d’effets Seralini sur le Roundup.
C’est la dose qui cumulatifs, d’effets synergétiques et de D’ailleurs, on a vu que, sur l’aluminium
fait le poison. susceptibilité individuelle de terrain. par exemple on est largement au
dessus des doses admissibles.

• La Commission n’a pas pu trouver une


seule étude démontrant la sûreté des
vaccins combinés (p. 154).
Un rapport parlementaire • La Commission a estimé que « La
italien publié le 7 février 2018, quantité cumulée des différents
suite à 18 ans d’étude sur du composants des vaccins dépasse
personnel militaire fait état : les quantités autorisées pour les
autorisations de mise sur le marché des
vaccins monovalents ». Cela signifie que,
dans les vaccins combinés, la somme des
L’objet du rapport : comprendre les raisons adjuvants (par exemple, aluminium ou
de milliers de décès et de maladies graves mercure), conservateurs et contaminants
chez les personnels militaires italiens affectés biologiques – virus, bactéries,
à des missions à l’étranger. Les experts ont mycoplasmes et mycobactéries, ainsi que
pris en compte tous les facteurs de risques l’ADN fœtal humain ou d’ADN animal,
auxquels ils ont été exposés, au premier rang provenant des tissus organiques de
desquels l’uranium appauvri présent dans les culture pour la fabrication des vaccins –
bombes et d’autres agents liés à l’armement. n’a pas été testée.
Mais ils ont également analysé d’autres • « Les vaccins qui ont un nombre
facteurs de risque, notamment pour les important de composants en termes
soldats qui ne sont jamais partis en mission, quantitatifs, mais aussi en variété des
et l’un d’entre eux retiendra en particulier composants étrangers, déterminent un
notre attention en ce moment : les vaccins. nombre plus élevé d’effets secondaires. »
Après 18 années d’enquête pour déterminer (p. 139)
les causes de milliers de décès, cette • Entre autres, la Commission s’inquiète
Commission parlementaire a identifié de l’usage et de la sécurité des vaccins
un risque significatif de développer des à base d’adjuvants aluminiques (p. 160)
cancers et des maladies auto-immunes après (type vaccins « polio » hexavalents
l’administration de vaccins combinés et recommandés aussi chez les enfants),
multi-doses, tels que recommandés dans le des quantités élevées d’ADN humain
calendrier de prévention militaire (p. 156 du et animal retrouvées dans certains
rapport). Rappelons ici que les vaccins pour vaccins (ROR) et de la présence de
les militaires sont identiques aux vaccins pour nanoparticules inflammatoires polluant
p •44 les enfants (pp. 156-157). tous les vaccins. (pp. 157, 159, 165)

Final report English Translation : https://drive.google.com/drive/folders/1WuCxYpIwQJFjh1fzwLXgf6krtOEESFUQ

Eh oui, parce qu’on n’a pas encore


creusé la question des vaccins
hexavalents, de leur validation,
des tests de sécurité (absents) …
on a encore du boulot !

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
11• Comment sont
testés les vaccins ?

P our qu’un test soit valide d’un


point de vue scientifique, il faut
utiliser un groupe test avec un
placebo qui servira de référence. Surtout
en ce qui concerne la nocivité des
Alors j’ai cherché des informations
au sujet des placebos utilisés pour
évaluer les vaccins les plus courants...
STUPÉFACTION !

adjuvants...

Comment considérer un groupe de Pas de composition


référence, alors que la majorité des des placebos ???
enfants sont déjà vaccinés de multiples
fois ?

WHAT’S IN PLACEBOS: QUE TROUVE-ON DANS


WHO KNOWS? ANALYSIS LES PLACÉBOS : QUI
OF RANDOMIZED, SAIT ? ANALYSE D’ESSAIS
CONTROLLED TRIALS CONTRÔLÉS RANDOMISÉS.

DATA SYNTHESIS: SYNTHÈSE DES DONNÉES

Most studies did not disclose the La plupart des études n’incluaient
composition of the study placebo. pas la composition des placébos. Ce
Disclosure was less common for pills manquement était moins fréquent pour
than for injections and other treatments les gélules que pour les injections.
(8.2% vs. 26.7%; P = 0.002). (8.2% vs. 26.7%; P = 0.002).

CONCLUSIONS: CONCLUSIONS :
Placebos were seldom described in Les placébos sont rarement décrits dans
randomized, controlled trials of pills les études de contrôle. Comme la nature
or capsules. Because the nature of the des placébos influence les résultats
p •45 placebo can influence trial outcomes,
placebo formulation should be disclosed
des tests, leur formulation devrait être
systématiquement incluse.
in reports of placebo-controlled trials.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20956710

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Le vaccin anti-HPV Cervarix (GSK) :
Ce vaccin a prétendument été « évalué » anti-hépatite A Havrix ! Pas étonnant, dès
au cours d’essais cliniques préalables et lors, que le taux d’effets secondaires graves
continue soi-disant de l’être dans le cadre ait été aussi semblable dans les deux
d’une surveillance post-commercialisation groupes : 9 % dans le groupe Cervarix et
(essais dits de phase 4). Or, ce que le public 8,9 % dans le faux groupe-témoin (Havrix).
ne sait pas, c’est que dans la principale Sans surprise, le fabricant qui a financé
étude (financée par le fabricant), l’étude cette étude est parvenu à conclure que seul
Patricia, les filles vaccinées avec le Cervarix 0,1 % des effets secondaires dans les deux
sont comparées à d’autres personnes groupes, soit seulement un millième des
vaccinées avec un autre vaccin de GSK effets secondaires graves recensés étaient
contenant lui aussi de l’aluminium, le vaccin dus à l’un ou l’autre de ses deux vaccins.

« Women were randomly assigned (1:1) to « Des femmes ont été choisies de manière
receive an HPV-16/18 AS04-adjuvanted aléatoire (1:1) pour recevoir le vaccin
vaccine or a control hepatitis A vaccine » avec adjuvant HPV-16/18 AS04 ou le
Overall efficacy of HPV-16/18 AS04- vaccin de contrôle de l’hépatite A. »
adjuvanted vaccine against grade 3 or L’efficacité globale du vaccin avec
greater cervical intraepithelial neoplasia: adjuvant HPV-16/18 AS04 par rapport
4-year end-of-study analysis of the au niveau 3 ou supérieur de la néoplasie
randomised, double-blind PATRICIA trial. intra-épithéliale cervicale : analyse de
fin d’étude sur 4 ans de l’essai PATRICIA
randomisé en double aveugle.

affsaps-CERVARIX(http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/dec-2011/PLAN-GESTION-DES-RISQUES--CERVARIX.pdf)

RAPPORT DARTIGUES
En Finlande, où le vaccin Cervarix fait VACCIN EXPÉRIMENTAL
soi-disant l’objet d’une surveillance CONTRE LA MALARIA (DSK)
post-marketing sur le long terme,
on compare les jeunes filles Un rapide coup d’œil sur les résultats de
vaccinées à des gens ayant reçu le l’étude, publiés dans le New England
vaccin anti-hépatite B du groupe Journal of Medicine du 17 novembre
(l’Engerix), une vaccination pourtant 2011, indique que les enfants du groupe
reconnue, selon le rapport Dartigues, de contrôle ont reçu un « vaccin sans
p •46 comme responsable d’une des rapport avec la malaria », que ceux âgés
plus grandes séries d’effets de 5 à 17 mois ont reçu un vaccin contre
secondaires de toute l’histoire de la rage (souche Véro de Sanofi-Pasteur)
la pharmacovigilance française!! et que les plus jeunes enfants (de 6 à 12
semaines) ont reçu un vaccin conjugué
contre le méningocoque du sérogroupe C
(Menjugate de Novartis). Il est surprenant
que ces deux vaccins, responsables de
nombreux effets indésirables, aient été
choisis comme « témoins » légitimes d’une
étude sur un autre vaccin. Notons que 18
% des cobayes plus âgés ont été victimes
de graves effets indésirables, tandis que
plus de 13 % du groupe des plus jeunes
ont souffert des mêmes effets. En outre,
plus de 150 enfants africains des deux
groupes sont morts pendant l’étude.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Lorsque les officiels affirment, par exemple, que « le taux d’effets secondaires (de
tel ou tel vaccin) est tout à fait compatible avec le nombre de cas attendus dans la
population générale », cela n’a aucune raison de nous rassurer et ce, pour la bonne
et simple raison que « la population générale » est déjà survaccinée (avec des tas
d’autres vaccins, du berceau à la tombe), créant ainsi un biais majeur quant à l’état
de santé auquel on devrait normalement s’attendre d’un point de vue statistique.

A VACCINE FOR MALARIA NEJME VACCIN CONTRE LE


PALUDISME NEJME

Mais alors, y a-t-il des études faites avec un recul suffisant sur des enfants ayant
été exposés à au moins un vaccin par rapport à des enfants non vaccinés ?
Difficile d’en trouver. Les seules que je trouve sont élaborées par des
associations et, de fait, seront qualifiées de « non scientifiques et
partisanes ». Pourtant, on ne relève pas de tels soupçons quand des
centaines d’études sont faites en utilisant de pseudo placebos...
Je vais donc creuser un peu…

La seule étude « scientifiquement acceptable » est l’étude dénommée KIGGS.


https://www.ncbi.
nlm.nih.gov/pmc/ Le seul souci, c’est que, sur plus de 13 000 enfants, seuls 0,7 % sont non
articles/PMC3057555/ vaccinés. C’est trop peu pour être significatif mais, même là, on a moins de
maladies infectieuses et moins d’allergies chez les non vaccinés. Cependant,
l’étude conclut que l’écart n’est pas suffisant pour être significatif.

Études émanant d’associations indépendantes :


https://web.archive.org/web/20150131140303/http://www.vaccineinjury.info/vaccinations-in-general/health-
unvaccinated-children/survey-results-illnesses.html

p •47
« C’est bien joli tout ça, Études hollandaise sur les enfants vaccinés
mais les vaccins ont quand par rapport aux non vaccinés : une
même changé le cours des des rares étude dans lequel le groupe
choses en ce qui concerne les placebo est vraiment non vacciné.
maladies infectieuses... »
Regardons un peu
l’histoire des vaccins.
http://www.thinktwice.com/Dutch.pdf

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
12• La poliomyélite...

O k, qu’est ce que la « polio » ?


Souvent, on confond poliomyélite
et paralysie... La poliomyélite est
un virus gastro-intestinal qui parfois peut
atteinte la moelle épinière (mais c’est très
Le nom « poliomyélite »
a été associé à une atteinte
de la corne antérieure de la
rare, plus de 95 % des personnes portant moelle épinière qui peut, en
ce virus sont totalement asymptomatiques réalité, être la conséquence
et seulement entre 1 sujet sur 200 = 0,5 de dizaines d’autres virus...
% et 1 sujet sur 1 000 = 0,1 % évolue vers On a associé polio avec
une maladie paralytique qui se traduit par paralysie, ce qui est très
la survenue d’une faiblesse musculaire risqué et imprécis !!
croissante jusqu’à la paralysie complète) et
causer certaines formes de paralysie. Mais il
y a des dizaines d’autres virus qui peuvent
causer de telles paralysies :

50 CASES OF A POLIO-LIKE 50 CAS DE VIRUS SIMILAIRES


VIRUS REPORTED TO BE À LA POLIO SIGNALÉS COMME
PARALYZING CHILDREN: PARALYSANT DES ENFANTS :

« This year at least 50 people have been Cette année, au moins 50 personnes
affected by a severe illness called acute ont été affectées par une maladie grave
flaccid myelitis (AFM), which doctors are appelée myélite flasque aiguë (AFM)
saying closely resembles polio.It appears qui, d’après les médecins, ressemble
that AFM is triggered by a number of de près à la polio.Il semble que l’AFM
different viruses including enteroviruses, soit déclenchée par différents virus,
adenoviruses, and West Nile virus. » tels que les entérovirus, les adénovirus
et le virus du Nil occidental. »

https://www.spinalcord.com/blog/50-cases-of-a-polo-like-virus-reported-to-be-paralyzing-children

p •48
D’ailleurs, dans toute la littérature que La polio a explosé au niveau statistique à
je consulte, on fait parfois le distinguo la sortie de la Seconde Guerre mondiale.
entre « poliomyélite » causée par le L’introduction du vaccin n’a pas été
virus de la polio et poliomyélite « non immédiatement suivie d’effet, y aurait-il
causée par le virus de la polio » , d’où une autre hypothèse ?
d’énormes sources de confusion quand il
s’agira de faire des statistiques… Au cours de mes recherches, je suis
tombé sur des approches alternatives,
La polio (ou les troubles qui lui sont qui attribuent les symptômes liés à la
associés) est apparue au début du XXe polyomélite à un empoisonnement au DDT.
siècle, avec un pic dans les années Cela remonte à 1953, où un médecin
50 (après-guerre), suivi par une forte et chercheur américain, le Dr. Morton
diminution quelque temps après S. Biskind, a publié divers documents
l’introduction du vaccin. liant « l’épidémie de polio » à un
empoisonnement au DDT.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
«CENTRAL NERVOUS SYSTEM « LES MALADIES DU SYSTÈME
DISEASES (CNS) SUCH NERVEUX CENTRAL (CNS)
AS POLIO ARE ACTUALLY TELLES QUE LA POLIO SONT
THE PHYSIOLOGICAL AND EN FAIT DES MANIFESTATIONS
SYMPTOMATIC MANIFESTATIONS PHYSIOLOGIQUES ET
OF THE ONGOING GOVERNMENT- SYMPTOMATIQUES DE
AND INDUSTRY-SPONSORED L’INONDATION PERMANENTE
INUNDATION OF THE WORLD’S RÉALISÉE PAR L’ÉTAT ET
POPULACE WITH CENTRAL PARRAINÉE PAR L’INDUSTRIE
NERVOUS SYSTEM POISONS.» DE POISONS DU SYSTÈME
NERVEUX CENTRAL SUR LA
«It was even known by 1945 that DDT POPULATION MONDIALE. »
is stored in the body fat of mammals
and appears in the milk. With this « En 1945, on savait même que le DDT
foreknowledge the series of catastrophic était stocké dans les matières grasses
events that followed the most intensive des mammifères et apparaissait dans
campaign of mass poisoning in known le lait. Avec ces connaissances, la série
human history, should not have surprised d’événements catastrophiques qui ont
the experts. Yet, far from admitting a fait suite à la campagne la plus intensive
causal relationship so obvious that in any d’empoisonnement de masse dans
other field of biology it would be instantly l’histoire humaine connue n’aurait pas
accepted, virtually the entire apparatus dû surprendre les experts. Pourtant,
of communication, lay and scientific loin d’admettre une relation causale si
alike, has been devoted to denying, évidente qu’elle aurait été acceptée
concealing, suppressing, distorting and instantanément dans tout autre domaine
attempts to convert into its opposite, de la biologie, pratiquement l’intégralité
the overwhelming evidence. Libel, des communications, profanes et
slander and economic boycott have not scientifiques, ont été consacrées à nier,
been overlooked in this campaign.» cacher, supprimer, déformer et tenter de
transformer en leur contraire des preuves
accablantes. La diffamation, la calomnie
et le boycott économique n’ont pas été
écartés durant cette campagne. »

http://www.harvoa.org/polio/overview.htm

https://www.youtube.com/watch?v=kbcHszMCIJM

https://www.youtube.com/watch?v=Uno_Bl60i40

p •49
Images :
«DDT is good for me» Voir les graphiques qui posent
« Le DDT, c’est bon en effet question...
pour la santé » Dans la mesure où on a dénommé
polio toutes les atteintes de la moelle
épinière, on peut légitimement penser à
d’autres causes comme les pesticides.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
EFFECTS OF PESTICIDES ON EFFETS DES PESTICIDES
THE PERIPHERAL AND CENTRAL SUR LE SYSTÈME NERVEUX
NERVOUS SYSTEM IN TOBACCO PÉRIPHÉRIQUE ET CENTRAL
FARMERS IN MALAYSIA: CHEZ LES PRODUCTEURS DE
STUDIES ON PERIPHERAL TABAC EN MALAISIE : ÉTUDES
NERVE CONDUCTION, BRAIN- SUR LA CONDUCTION DES NERFS
EVOKED POTENTIALS AND PÉRIPHÉRIQUES, LES POTENTIELS
COMPUTERIZED POSTUROGRAPHY. ÉVOQUÉS PAR LE CERVEAU ET LA
POSTUROGRAPHIE INFORMATISÉE.
«In conclusion, nerve conduction velocities
and postural sway seem to be sensitive « En conclusion, les vitesses de conduction
indicators of the effects of pesticides on the nerveuse et l’oscillation posturale
central and peripheral nervous system.» semblent être des indicateurs sensibles
des effets des pesticides sur le système
nerveux central et périphérique. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15895843

BRAIN AND NERVOUS SYSTEM LE CERVEAU ET LE SYSTÈME


DAMAGED BY LOW-LEVEL NERVEUX ENDOMMAGÉS PAR
EXPOSURE TO PESTICIDES UNE EXPOSITION À FAIBLE
DOSE À DES PESTICIDES

http://www.ucl.ac.uk/news/news-articles/1212/031212-Brain-and-nervous-system-damaged-by-rganophosphate-
pesticides-MacKenzie-Ross

La poliomyélite semble souvent liée à une L’hypothèse pesticide est recevable, dans
contamination alimentaire : ce cas, car on sait que les résidus de
pesticides sont stockés dans les matières
https://ajph.aphapublications.org/doi/ grasses des mammifères et, donc, sont
pdf/10.2105/AJPH.17.10.1019
présents en grand nombre dans le lait.

Ce document atteste clairement de cela.

p •50

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Ce qui est certain : 1/ Le virus de la polio n’est
absolument pas le seul à causer
des symptômes de paralysie,
ce qui fausse totalement
toutes les statistiques :

NONPOLIO CAUSES OF POLIO- CAUSES NON-POLIO DE


LIKE PARALYTIC SYNDROMES. SYNDROMES PARALYTIQUES
SEMBLABLES À LA POLIO
«In a study of patients with suspected
poliomyelitis, but from whom poliovirus « Dans une étude sur des patients chez
was not isolated, a variety of causes of the qui on suspectait la poliomyélite, mais
paralysis was found. Injury of the spinal pour lesquels le poliovirus n’a pas été
column sometimes followed by periostitis isolé, diverses causes de paralysie ont
or osteomyelitis was relatively common. été trouvées. Une atteinte de la colonne
Exotic causes included paralysis due to vertébrale, parfois suivie d’une périostite
snake bite, spider bite, scorpion sting, ou d’une ostéomyélite, était assez
and tick bite and schistosomiasis involving courante. Les causes exotiques à cette
the spinal cord. Chemical poisons, such paralysie comprenaient les morsures
as arsenic, triorthocresyl phosphate, and de serpent, les piqûres d’araignée,
organophosphorus insecticides, were de scorpion et de tique, ainsi que la
responsible for paralysis affecting groups schistosomiase concernant la moelle
of people. Paralysis in individual patients épinière. Des poisons chimiques comme
with porphyria followed the administration l’arsenic, le phosphate de tricrésyle et les
of anesthesia and certain drugs. Normal insecticides organophosphorés étaient
clinicopathologic findings in hospital responsables de la paralysie affectant
nurses with Iceland disease suggested a des groupes de personnes. La paralysie
psychological component. The Guillain- chez des patients individuels atteints de
Barré syndrome in some patients resulted porphyrie faisait suite à l’administration
from virus infection of the nerve tissue, in d’anesthésiant et de certains médicaments.
others it was related to a hyperreactive Les résultats clinicopathologiques
autoallergic state. Enterovirus infections, normaux des infirmières d’hôpital
especially coxsackieviruses A9 and A23 atteintes de la maladie de l’Islande (ou
(echovirus 9) and group B coxsackieviruses, d’Akureyri) suggéraient un composant
frequently caused meningoencephalitis psychologique. Le syndrome de Guillain-
often associated with transient paralysis. Barré, chez certains patients, a abouti à
Coxsackievirus A7 infection occasionally une infection virale des tissus nerveux,
resulted in permanent paralysis. alors que, chez d’autres patients, il était
p •51 Clearly it is important to maintain
surveillance of these infections.»
lié à un état autoallergique hyperréactif.
Des infections entérovirales, notamment
par les virus Coxsackie A9 et A23
(échovirus 9) et les virus Coxsackie du
groupe B, ont fréquemment causé une
méningo-encéphalite, souvent associée
à une paralysie passagère. Parfois,
l’infection par le virus Coxsackie A7 a
abouti à une paralysie permanente. Il
est clairement important de maintenir
la surveillance de ces infections. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/6740077

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
En clair, il y a des dizaines de causes
à ces formes de paralysie. Plus de 2/ Si on a « gagné » le combat
90 % des polio réelles sont totalement contre la polio, il y a une
asymptomatiques. Difficile de s’y explosion des symptômes
retrouver et de là à crier victoire… d’infections ayant des
symptômes similaires :

POLIO PROGRAMME: LET US PROGRAMME DE LA POLIO :


DECLARE VICTORY AND MOVE ON. DÉCLARONS LA VICTOIRE ET
PASSONS À AUTRE CHOSE.
«Furthermore, while India has been
polio-free for a year, there has been a « De plus, alors que la polio a disparu de
huge increase in non-polio acute flaccid l’Inde depuis un an, il y a eu une énorme
paralysis (NPAFP). In 2011, there were augmentation des paralysies flasques
an extra 47,500 new cases of NPAFP. aiguës hors polio (NPAFP). En 2011, il
Clinically indistinguishable from polio y a eu 47 500 nouveaux cas de NPAFP.
paralysis but twice as deadly, the incidence Impossibles à distinguer de la paralysie
of NPAFP was directly proportional due à la polio sur le plan clinique, mais
to doses of oral polio received.» deux fois plus mortelle, la NPAFP était
en proportion avec directe avec les
doses de polio orales administrées. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22591873

Le vaccin « contre la polio », s’il semble diminuer les infections aïgues par la polio,
expose davantage les personnes vaccinées à la paralysie flasque non polio (NPAFP)...

Il est nécessaire de s’intéresser aux facteurs étaient en période d’incubation silencieuse.


scientifiquement reconnus comme favorisant Le Pr A. Lwoff, Prix Nobel de Médecine
et déclenchant des épidémies de polio et 1966, a, quant à lui, confirmé qu’à 39 °C, la
surtout, des cas cliniquement détectables et prolifération du poliovirus cesse quasiment
leur cortège de séquelles. La vaste majorité instantanément. [7] Quand on sait qu’une
p •52 des infections par le virus de la polio passent
inaperçues. La médecine, en voulant bien faire
infection par le poliovirus peut prendre
l’allure d’une angine, combien de personnes,
a, hélas, pour un nombre non négligeable de en période d’incubation, se sont-elles vues
personnes, provoqué des cas de poliomyélite prescrire à tort des médicaments pour faire
paralytique ou même des décès, chez des baisser la fièvre ?
gens qui auraient pu tout aussi bien faire une
forme parfaitement asymptomatique et sans Combien en ont payé le prix, sous forme de
aucune séquelle. Comment, par quel biais ? poliomyélite avec séquelles ?
Diverses études scientifiques [1-6] démontrent En effet, la littérature médicale internationale
que l’ablation des amygdales, très fréquente fait état de risques graves liés à cette
dans les années 50-60, a favorisé les cas vaccination injectable dont plusieurs peuvent
de polio chez les opérés et la gravité de la induire des paralysies irréversibles et des
maladie chez ceux-ci. décès, ce dont aucun patient n’est dûment
Ces études démontrent aussi que diverses informé, au préalable, conformément à
injections comme par exemple des vaccins l’obligation de consentement libre et éclairé.
contre la coqueluche ou la diphtérie, favorisent Et surtout la vaccination induit l’apparition
le déclenchement de polios paralytiques au d’autres formes virales de la polio pires encore.
niveau du membre piqué, chez des gens qui

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
THE BUMPY ROAD TO LA ROUTE CHAOTIQUE VERS
POLIO ERADICATION L’ÉRADICATION DE LA POLIO

«The emergence of circulating VDPVs « L’émergence des PVDV ( virus dérivés


forces us to accept the reality that we des vaccins à la poliomyélite)nous force
are fighting fire with fire and that once à accepter la réalité : nous luttons contre
eradication of WPV [wild polio virus] is un incendie avec du feu. Une fois que
assured, the use of live polio virus vaccines l’éradication des poliovirus sauvages est
will need to cease globally in a coordinated assurée, l’utilisation de vaccins à base de
manner. Because cVDPVs will probably poliovirus vivants devra cesser dans le
continue to circulate for at least 1 to 3 monde entier de manière coordonnée.
years after WPVs are eradicated, and Comme les PVDV vont probablement
live polio viruses may be reintroduced continuer à circuler pendant au moins 1
from rare immunodeficient persons who à 3 ans après l’éradication des poliovirus
continue to excrete virus, the world will sauvages, et que des poliovirus vivants
need to rely on inactivated polio vaccine peuvent être réintroduits par de
(IPV) indefinitely to maintain immunity.» rares personnes immunodéficientes
qui continuent à excréter le virus, le
monde dépendra indéfiniment du
vaccin contre la polio inactivé contre
la polio pour maintenir l’immunité. »

https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMp1005405

FLIP SIDE OF INDIA’S LE REVERS DE LA VICTOIRE


POLIO SUCCESS STORY CONTRE LA POLIO EN INDE

« India’s health ministry, celebrating a year « Le ministère de la Santé de l’Inde,


of freedom from wild polio, now faces a après avoir célébré un an sans poliovirus
dilemma that public health experts had sauvage, est maintenant confronté à un
predicted years ago: the very vaccine dilemme que les experts en santé public
it is using to fight polio is causing more avaient prédit il y a plusieurs années : le
polio paralysis than the wild poliovirus ». vaccin qu’il utilise pour lutter contre la
polio cause plus de paralysies de type
polio que le poliovirus sauvage. »

https://www.telegraphindia.com/1120116/jsp/frontpage/story_15011108.jsp

p •53

Et que dire aussi de la terrible contamination des vaccins polio (tant oraux qu’injectables) par
le virus simien SV40, notoirement cancérogène. Entre 1955 et 1963, des millions de personnes
de par le monde ont été infectées, par le biais de ces vaccins fabriqués à partir de cellules de
reins de singe. Or, ce virus qui peut se transmettre par voie sexuelle et de la mère (vaccinée)
à l’enfant est impliqué dans de nombreux cancers : cancers du système nerveux, leucémies,
cancers osseux, mésothéliomes etc dont nous payons encore certainement le prix aujourd’hui.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ASSOCIATION BETWEEN ASSOCIATION ENTRE LE
SIMIAN VIRUS 40 AND NON- VIRUS SIMIEN 40 ET LE
HODGKIN LYMPHOMA LYMPHOME NON-HODGKIN

«SV40 is significantly associated with some « Le SV40 est souvent associé à certains
types of non-Hodgkin lymphoma. These types de lymphomes non-Hodgkin. Ces
results add lymphomas to the types of résultats ajoutent des lymphomes aux types
human cancers associated with SV40.» de cancers humains associés au SV40. »

https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(02)07950-3/fulltext

CANCER RISK ASSOCIATED LES RISQUES DE CANCER ASSOCIÉS


WITH SIMIAN VIRUS 40 AU VACCIN ANTI-POLIO CONTAMINÉ
CONTAMINATED POLIO VACCINE. PAR LE VIRUS SIMIEN 40

RESULTS: RÉSULTATS :
«Our analysis indicates increased rates « Notre analyse indique des taux
of ependymomas (37%), osteogenic accrus d’épendymomes (37 %), de
sarcomas (26%), other bone tumors sarcomes ostéogéniques (26 %),
(34%) and mesothelioma (90%) among d’autres tumeurs osseuses (34 %) et
those in the exposed as compared de mésothéliomes (90 %) parmi les
to the unexposed birth cohort. personnes exposées par rapport à la
cohorte de naissances non exposées.
CONCLUSIONS:
These data suggest that there may be an CONCLUSIONS :
increased incidence of certain cancers Ces données suggèrent qu’il peut y
among the 98 million persons exposed to avoir une incidence accrue de certains
contaminated polio vaccine in the U.S.; cancers parmi les 98 millions de
further investigations are clearly justified.» personnes exposées au vaccin contaminé
contre la polio aux États-Unis ; d’autres
investigations sont clairement justifiées. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10472327

ORAL POLIO VACCINE LE VACCIN ORAL CONTRE LA POLIO


p •54 AND HUMAN CANCER: A ET LES CANCERS CHEZ L’HUMAIN :
REASSESSMENT OF SV40 RÉÉVALUATION DU SV40 COMME
AS A CONTAMINANT BASED CONTAMINANT D’APRÈS LES
UPON LEGAL DOCUMENTS. DOCUMENTS JURIDIQUES.

« The absence of confirmatory testing of « L’absence de tests de confirmation sur


the seeds, as well as testimony of a Lederle les semences, ainsi que le témoignage
manager, indicate that this claim of removal du directeur Lederle, indique que la
of SV40 and the testing for SV40 in all the revendication de suppression du SV40 et le
seeds cannot be fully substantiated. » dépistage du SV40 dans toutes les semences
ne peuvent pas être clairement établis. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11205211

Nous n'avons aucune preuve que le SV40 a été effectivement supprimé des vaccins par le fabricant…

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
PAR
THIERRY CASASNOVAS

Cette vidéo n’a


pas été réalisée en
partenariat avec
le ministère des
Solidarités et de
la Santé ni avec
4
ÉPISODE
DOCUMENTS DE RECHERCHE INTÉGRAUX

ANALYSE DE DIFFÉRENTS VACCINS


MODERNES : LA VACCIN ROR ET
MODERNES :
EST-CE QUE LES ENFANTS NON
VACCINÉS FONT COURIR UN
RISQUE AUX VACCINÉS ?

l’Institut Pasteur...
1• Un père
qui se questionne

J usqu’à présent, je me suis


toujours intéressé à la santé,
aux moyens d’y parvenir.
Je n’ai pas fait cas des maladies, des
médicaments et de la médecine,
Mon opinion n’a aucune importance,
mes choix non plus. Ce que je
veux, c’est donner à chacun des
informations claires, rationnelles et
basées sur des faits scientifiques, afin
ce n’est pas mon métier, je ne de pouvoir faire un « choix éclairé ».
suis ni compétent pour cela ni Je ne suis pas « anti-vaccin », je suis
intéressé. La santé d’abord... pro-science, pro-santé publique,
pro-enfant heureux et en bonne
Il y a un an, je suis devenu papa. C’est la santé. Donc, je vais poser des
plus belle expérience de toute ma vie. questions et essayer d’y répondre !
J’ai été, comme tous les pères,
confronté à la question de Nous voulons tous que nos enfants
la vaccination, et j’entends soient en bonne santé, n’est-ce pas ?
tout et son contraire.
J’ai appelé mon grand ami Alex afin
Cela va du discours classique qu’il vienne filmer mon enquête
sur l’évidence et le caractère et qu’il puisse rendre compte du
absolument incontournable et chemin que j’avais emprunté pour
anodin des vaccins jusqu’aux dénouer le vrai du faux. Ce film est
témoignages les plus inquiétants. le témoignage de cette enquête,
c’est mon chemin vers la vérité !
Je me rends compte que je n’ai
pas les éléments pour faire un
choix sur la vaccination.
Pour mon fils, je veux le meilleur,
la pleine santé et je ne veux Il ne s’agit pas d’opinion,
pas faire de choix au hasard, mais de faits scientifiques
jouer à la roulette russe... vérifiables… par chacun !

Ce qui m’a d’abord sauté aux yeux,


c’est qu’on est soit pro-vaccin soit
anti-vaccin ! Et si on n’est pas pro-
vaccination, on devient anti-vaccination,
p •56 automatiquement. Y a-t-il une place
pour la discussion, la réflexion,
sans tomber dans la caricature ?

On parle de consentement libre et


éclairé, alors, puisque personne ne
semblait pouvoir m’éclairer sans
prendre parti, je me suis lancé dans
une enquête, avec toute l’énergie que
me donne l’amour pour mon fils. Je
voulais savoir enfin ce qu’il en était et
connaître la « vérité sur la vaccination ».

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
2• Le vaccin ROR
(rougeole rubéole oreillons)

L a rougeole a tué énormément de


personnes durant le XIXe siècle
et au début du XXe siècle.
Le vaccin ROR (MMR en anglais) a été
élaboré par Maurice Hilleman chez
on voit qu’il a été développé à partir de
la lignée de culture WI-38 et la lignée de
culture MRC 5 pour la version qui inclut
la varicelle (Proquad).

Merckx.
Quand on regarde la fiche de
composition du vaccin :
C’est-à-dire qu’ils
contiennent tous
https://www.fda.gov/downloads/
BiologicsBloodVaccines/UCM123789.pdf de l’ADN humain
de fœtus avorté

A• La vaccination
est-elle équivalente
à une immunisation ?

«AN OUTBREAK OF « UNE ÉPIDÉMIE DE ROUGEOLE


MEASLES OCCURRED IN S’EST PRODUITE DANS UN LYCÉE,
A HIGH SCHOOL WITH A OÙ LE NIVEAU DE VACCINATION
DOCUMENTED VACCINATION DOCUMENTÉ ÉTAIT DE 98 %. »
LEVEL OF 98 PER CENT.»
Épidémie de rougeole dans une
Measles outbreak in a vaccinated school population scolaire vaccinée :
population: epidemiology, chains of épidémiologie, chaînes de transmission
transmission and the role of vaccine et le rôle des échecs de vaccins.
failures.

p •57 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1646939/

Combien d’entre nous avons entendu parler d’enfants développant la rougeole alors
qu’ils sont à jour de leurs vaccinations ? Encore une fois, la vaccination n’est pas une
immunisation et des anticorps élevés ne sont pas une garantie.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
OUTBREAK OF MEASLES ÉPIDÉMIE DE ROUGEOLE PARMI
AMONG PERSONS WITH PRIOR DES PERSONNES AVEC UNE
EVIDENCE OF IMMUNITY, PREUVE PRÉALABLE D’IMMUNITÉ,
NEW YORK CITY, 2011 NEW YORK CITY, 2011

« This is the first report of measles « Ceci est le premier rapport sur la
transmission from a twice-vaccinated transmission de la rougeole par un
individual with documented individu vacciné deux fois, avec un échec
secondary vaccine failure » de vaccin secondaire documenté. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24585562

des personnes correctement


vaccinées non seulement
« Échec de vaccin secondaire » veut dire
peuvent développer le virus
que la quantité d’anticorps s’est bien
mais, surtout, le transmettre…
élevée lors de l’injection, mais qu’elle a
ensuite baissé et que, donc…

LARGEST MEASLES EPIDEMIC LA PLUS GRANDE ÉPIDÉMIE DE


IN NORTH AMERICA IN A ROUGEOLE DE LA DÉCENNIE
DECADE--QUEBEC, CANADA, EN AMÉRIQUE DU NORD -
2011: CONTRIBUTION OF QUÉBEC, CANADA, 2011 :
SUSCEPTIBILITY, SERENDIPITY, CONTRIBUTION DES ÉVÉNEMENTS
AND SUPERSPREADING EVENTS DE SUSCEPTIBILITÉ, DE HASARD
ET DE SUPERPROPAGATION
The largest measles epidemic in North
America in the last decade, occurred in La plus grande épidémie de rougeole
2011 in Quebec, Canada, where rates des 10 dernières années en Amérique
of 1- and 2-dose vaccine coverage du Nord s’est produite en 2011 à
among children 3 years of age were Québec, au Canada, où les taux de
95%-97% and 90%, respectively, couverture vaccinale à 1 ou 2 doses
p •58 with 3%-5% unvaccinated. parmi les enfants de 3 ans s’élevaient
respectivement à 95-97 % et 90 %,
avec 3 à 5 % d’enfants non vaccinés.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23264672

Épidémie de rougeole malgré une couverture vaccinale de 95 à 97 %...

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
B• Historique de la rougeole en
France selon les statistiques de
L’INED par Christophe Jarry

Les décès par rougeole concernent majoritairement les enfants à partir d’un an et les
jeunes adultes, avec des taux de décès compris entre 2 et 6 pour 10 000 000 sur la
période 1990-1999.
Les décès par rougeole concernent majoritairement les enfants à partir d’un an et les
jeunes adultes, avec des taux de décès compris entre 2 et 6 pour 10 000 000 sur la
période 1990-1999.

On observe une baisse significative des décès par rougeole : de près de 5 000 en
1912, on passe sous la barre des 2 000 en 1929, sous celle des 1 000 en 1940, pour
arriver à moins de 10 décès par an à partir de 1982.

p •59

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Sur le graphique 2, on a allongé la période 1950-1999 afin de mieux observer
l’influence qu’a eu la vaccination sur le nombre de décès dus à la rougeole. Le
vaccin contre la rougeole a été conçu en 1963. Des campagnes de promotion de la
vaccination ont été mises en place à partir de 1983. Cela semble n’avoir eu aucune
influence significative sur la baisse du nombre de décès déjà amorcée depuis les
années 1920 : du pic de 1926 (où l’on observe 2 885 décès) à 1963 (126 décès). 95 %
des décès par rougeole ont déjà été éliminés sans vaccination.

Voir les statistiques par âge en annexe A.13 page 82 et suivantes, et sur les sites de
l’INED et du CépiDc de l’Inserm.

30. Guide des vaccinations 2012


(http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/ catalogue/pdf/1133.pdf), Inpes, page 352.
31. Guide des vaccinations 2012
(http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/ catalogue/pdf/1133.pdf), Inpes, page 202.

On retrouve les mêmes graphiques en Angleterre…


(Office of National Statistics, 1997) et aux États-Unis...

Graphiques obtenus à partir de « Vital Statistics of the United States »

En clair, quand le vaccin arrive, la rougeole est déjà « vaincue » par l’amélioration des
conditions de vie et d’hygiène…

À notre époque, la rougeole reste une cause de mortalité dans les pays ou règne la
malnutrition infantile, de mauvaises conditions sanitaires et des soins inadaptés...

p •60

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
?
C• Est-il vraiment souhaible
de ne pas « faire sa rougeole »
pendant l’enfance ?
?
?
?
? ?
Ma grand-mère m’a toujours
dit qu’il était « bon » de faire
ses maladies infectieuses
? ?
infantiles, c’était considéré
comme un rite de passage.

FREQUENCY OF ALLERGIC FRÉQUENCE DES MALADIES


DISEASES FOLLOWING MEASLES ALLERGIQUES SUITE
À LA ROUGEOLE
« The results of this study indicate
that findings of allergic disease are « Les résultats de cette étude indiquent
less frequent in children with a history que les cas de maladies allergiques sont
of measles , These children were less moins fréquents chez les enfants ayant
sensitive to D. pteronyssinus (acariens) » eu la rougeole. Ces enfants sont moins
sensible aux acariens D. pteronyssinus. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16854347

FEBRILE INFECTIOUS CHILDHOOD MALADIES INFANTILES


DISEASES IN THE HISTORY INFECTIEUSES FÉBRILES (MIFB)
OF CANCER PATIENTS AND DANS L’HISTOIRE DES PATIENTS
MATCHED CONTROLS ATTEINTS DU CANCER ET
LES TÉMOINS APPARIÉS.
« Our retrospective study showed a
significant association between FICD « Notre étude rétrospective a montré
and the risk of developing cancer. The une association importante entre les
number of FICD decreased the cancer risk, MIFB et le risque de développer le
p •61 in particular for non-breast cancers. » cancer. Le nombre de MIFB a diminué
le risque de cancer, notamment les
cancers autres que ceux du sein. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9824838

Remission of juvenile rheumatoid arthritis (Still’s disease) after measles

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/72339

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ASSOCIATION OF MEASLES RÉMISSION DE L’ARTHRITE
AND MUMPS WITH RHUMATOÏDE JUVÉNILE (MALADIE
CARDIOVASCULAR DISEASE: DE STILL) APRÈS LA ROUGEOLE
THE JAPAN COLLABORATIVE ASSOCIATION DE LA ROUGEOLE
COHORT (JACC) STUDY ET DES OREILLONS AUX MALADIES
CARDIOVASCULAIRES : ÉTUDE DE
«Measles and mumps, especially in case LA COHORTE COLLABORATIVE
of both infections, were associated with DU JAPON (JACC)
lower risks of mortality from atherosclerotic
CVD cardio vascular disease» « La rougeole et les oreillons, notamment
si les deux infections ont été contractées,
ont été associés à des risques de mortalité
plus faibles par troubles athérosclérotiques
et maladies cardiovasculaires. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26122188

D• Et les dangers du vaccin,


y a-t-il eu des alertes ?

Le vaccin qui cause l’autisme, les fraude, n’ayant pas suivi les autorisations
« fameux » travaux du docteur Wakefield réglementaires pour ses études. Difficile
Ça sent le souffre, on bascule du côté de dénouer tout ça. Au final, le fond de
des charlatans… la question soulevée par Wakefield n’a
Andrew Wakefield, chirurgien et jamais été discuté vraiment et le débat
chercheur britannique, publie en 1998 est resté sur des questions protocolaires.
dans The Lancet une étude liant le
vaccin ROR à des inflammations et Ok, trop polémique, passons…
des symptômes autistiques. Après
publication, l’étude a été supprimée
par The Lancet suite à l’article d’un
journaliste qui accusait Wakefield de
C’est le cas du ROR !

p •62

IMPACT OF ENVIRONMENTAL IMPACT DES FACTEURS


FACTORS ON THE PREVALENCE OF ENVIRONNEMENTAUX SUR LA
AUTISTIC DISORDER AFTER 1979 PRÉVALENCE DES TROUBLES
AUTISTIQUES APRÈS 1979
« Rising autistic disorder prevalence
is directly related to vaccines « La prévalence croissante des
manufactured using human fetal cells » troubles autistiques est directement
liée aux vaccins fabriqués en utilisant
des cellules de fœtus humain. »

http://academicjournals.org/article/article1411048618_Deisher%20et%20al.pdf

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ABNORMAL MEASLES-MUMPS- ANTICORPS ANORMAUX DE
RUBELLA ANTIBODIES AND ROUGEOLE, OREILLONS ET
CNS AUTOIMMUNITY IN RUBÉOLE ET AUTOIMMUNITÉ
CHILDREN WITH AUTISM ANORMALE DU SYSTÈME
NERVEUX CENTRAL CHEZ LES
«Suggesting a strong association between ENFANTS ATTEINTS D’AUTISME
MMR and CNS autoimmunity in autism.
Stemming from this evidence, we « Suggestion d’un lien fort entre le
suggest that an inappropriate antibody ROR et l’autoimmunité du système
response to MMR, specifically the nerveux central dans l’autisme. À
measles component thereof, might be partir de ces preuves, nous suggérons
related to pathogenesis of autism.» que les réactions inappropriées des
anticorps au ROR, spécifiquement pour
le composant rougeole, pourraient être
liées à la pathogenèse de l’autisme. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12145534

EPIDEMIOLOGIC AND MOLECULAR RELATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE


RELATIONSHIP BETWEEN ET MOLÉCULAIRE ENTRE LA
VACCINE MANUFACTURE FABRICATION DES VACCINS ET
AND AUTISM SPECTRUM LA PRÉVALENCE DES TROUBLES
DISORDER PREVALENCE. DU SPECTRE AUTISTIQUE.

«Vaccines manufactured in human fetal « Les vaccins fabriqués dans des lignées
cell lines contain unacceptably high levels de cellules de fœtus humains contiennent
of fetal DNA fragment contaminants. des niveaux élevés inacceptables de
The human genome naturally contains contaminants provenant de fragments
regions that are susceptible to double d’ADN de fœtus. Le génome humain
strand break formation and DNA contient naturellement des régions sujettes
insertional mutagenesis. The «Wakefield à la formation des cassures double-brin
Scare» created a natural experiment that et à la mutagenèse insertionnelle de
may demonstrate a causal relationship l’ADN. La « frayeur causée par Wakefield »
between fetal cell-line manufactured provenait d’une expérience naturelle
vaccines and ASD prevalence.» qui pourrait démontrer un lien causal
entre les vaccins fabriqués en lignée
de cellules fœtale et la prévalence des
troubles du spectre autistique. »

p •63
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26103708

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
A COMPARATIVE EVALUATION ÉVALUATION COMPARATIVE DES
OF THE EFFECTS OF MMR EFFETS DU VACCIN ROR ET DES
IMMUNIZATION AND MERCURY DOSES DE MERCURE PROVENANT
DOSES FROM THIMEROSAL- DES VACCINS INFANTILES
CONTAINING CHILDHOOD CONTENANT DU THIMÉROSAL SUR
VACCINES ON THE POPULATION LA PRÉVALENCE DE L’AUTISME
PREVALENCE OF AUTISM DANS LA POPULATION

«The results of this study agree with a « Les résultats de cette étude sont
number of previously published studies. conformes à plusieurs études déjà
These studies have shown that there is publiées. Ces études montrent qu’il
biological plausibility and epidemiological y a une plausibilité biologique et des
evidence showing a direct relationship preuves épidémiologiques montrant
between increasing doses of mercury une relation directe entre des doses
from thimerosal-containing vaccines croissantes de mercure provenant des
and neurodevelopmental disorders, and vaccins contenant du thimérosal et des
measles-containing vaccines and serious troubles du neurodéveloppement, et
neurological disorders. It is recommended entre les vaccins contre la rougeole et
that thimerosal be removed from all des troubles neurologiques graves. Il est
vaccines, and additional research be recommandé de retirer le thimérosal de
undertaken to produce a MMR vaccine tous les vaccins et de réaliser des études
with an improved safety profile.» supplémentaires pour produire un vaccin
ROR avec un profil d’innocuité amélioré. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14976450

mais aussi : VACCINES ARE NOT ASSOCIATED LES VACCINS NE SONT PAS
WITH AUTISM: AN EVIDENCE- LIÉS À L’AUTISME : MÉTA-
BASED META-ANALYSIS OF CASE- ANALYSE BASÉE SUR DES
CONTROL AND COHORT STUDIES. PREUVES DE CAS-TÉMOINS
ET D’ÉTUDES DE COHORTE.
« Findings of this meta-analysis suggest
that vaccinations are not associated with « Les résultats de cette méta-analyse
the development of autism or autism suggèrent que les vaccins ne sont pas
spectrum disorder. Furthermore, the associés au développement de l’autisme
components of the vaccines (thimerosal et des troubles du spectre autistique.
or mercury) or multiple vaccines (MMR) En outre, les composants des vaccins
are not associated with the development simples (thimérosal ou mercure) ou
p •64 of autism or autism spectrum disorder. » multiples (ROR) ne sont pas associés
au développement de l’autisme et des
troubles du spectre autistique. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24814559

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Alors là... comment arriver à
faire coïncider ces résultats
à priori antagonistes ? Verstraeten Study
On va creuser un peu plus Les auteurs de cette étude prétendent
(confidences au coin du feu). que l’étude Verstraeten ne montre aucune
Voyons un peu les critères de cette corrélation entre vaccin et autisme.
étude : ils n’ont sélectionné que Pourtant Verstraeten lui-même n’est pas
les études portant exclusivement d’accord avec leurs conclusions. Dans une
sur le MMR et le mercure, en lettre envoyée au Journal of Pediatrics,
ont de fait éliminé des centaines Dr. Vestraeten se dit inquiet que son
d’autres, surtout sur les effets étude soit utilisée pour prouver qu’il n’y
cumulatifs. Dès lors, il est a aucune corrélation entre le thimérosal
fallacieux de mettre en titre et les retards de développement.
«vaccines...» au plus, peuvent-
ils écrire «MMR vaccine»…

«Surprisingly, however, the study is being « Cependant, de manière surprenante,


interpreted now as negative [where cette étude est maintenant interprétée
‘negative’ implies no association was comme négative (ici, « négative » signifie
shown] by many… The article does not qu’aucune association n’a été démontrée)
state that we found evidence against an par de nombreuses personnes... L’article
association, as a negative study would. It n’indique pas que nous avons trouvé
does state, on the contrary, that additional des preuves contre une association,
study is recommended, which is the comme le fera une étude négative. Au
conclusion to which a neutral study must contraire, il indique qu’il est recommandé
come… A neutral study carries a very de faire une étude supplémentaire,
distinct message: the investigators could qui est la conclusion à laquelle une
neither confirm nor exclude an association, étude neutre doit parvenir... Une étude
and therefore more study is required» neutre émet un message très distinct :
les chercheurs n’ont pu ni confirmer ni
exclure une association et, donc, une
étude supplémentaire est nécessaire. »

https://fr.scribd.com/document/113833183/Verstraeten-2004-Publication-in-Pediatrics

p •65

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
C’est donc une analyse d’études visiblement très orientée.
Et puis, il s’agit d’une seule analyse, contre tant d’autres !

WHAT IS REGRESSIVE AUTISM QU’EST-CE QUE L’AUTISME


AND WHY DOES IT OCCUR? RÉGRESSIF ET POURQUOI
IS IT THE CONSEQUENCE OF SE PRODUIT-IL ? EST-CE
MULTI-SYSTEMIC DYSFUNCTION LA CONSÉQUENCE D’UNE
AFFECTING THE ELIMINATION DYSFONCTION MULTI-SYSTÉMIQUE
OF HEAVY METALS AND QUI AFFECTE L’ÉLIMINATION
THE ABILITY TO REGULATE DES MÉTAUX LOURDS ET LA
NEURAL TEMPERATURE? CAPACITÉ À RÉGULER LA
TEMPÉRATURE NEURALE ?
«This article explores the issues and
p •66 concludes that sensory dysfunction and
systemic failure, manifested as autism, is
« Cet article explore ces sujets et conclut
que la dysfonction sensorielle et l’échec
the inevitable consequence arising from systémique, qui se manifestent sous la
subtle DNA alteration and consequently forme d’autisme, sont la conséquence
from the overuse of vaccines.» inévitable émanant d’une altération
subtile de l’ADN et, par conséquent,
de l’usage excessif des vaccins. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3364648/

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
HYPOTHESIS: CONJUGATE HYPOTHÈSE : LES VACCINS
VACCINES MAY PREDISPOSE CONJUGUÉS PEUVENT
CHILDREN TO AUTISM PRÉDISPOSER LES ENFANTS
SPECTRUM DISORDERS. À DES TROUBLES DU
SPECTRE AUTISTIQUE.
«Conjugate vaccines fundamentally change
the manner in which the immune systems « Les vaccins conjugués changent
of infants and young children function fondamentalement la manière dont
by deviating their immune responses fonctionne le système immunitaire des
to the targeted carbohydrate antigens bébés et des jeunes enfants en déviant
from a state of hypo-responsiveness to leurs réactions immunitaires vers les
a robust B2 B cell mediated response. antigènes de glucides ciblés, passant
This period of hypo-responsiveness to d’un état d’hypo-réactivité à une réaction
carbohydrate antigens coincides with the forte par l’intermédiaire des cellules B
intense myelination process in infants and B2. Cette période d’hypo-réactivité aux
young children, and conjugate vaccines antigènes de glucides coïncide avec
may have disrupted evolutionary forces le processus intense de myélinisation
that favored early brain development chez les bébés et les jeunes enfants.
over the need to protect infants and Les vaccins conjugués pourraient avoir
young children from capsular bacteria.» perturbé les forces de l’évolution qui
ont favorisé le développement précoce
du cerveau par rapport au besoin
de protéger les bébés et les jeunes
enfants des bactéries capsulaires. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21993250

Et sans parler
d’autisme… voici une
étude basée sur la
vaccination au ROR

ADVERSE EVENTS FOLLOWING ÉVÉNEMENTS INDÉSIRABLES SUITE


p •67 12 AND 18 MONTH À L’ADMINISTRATION DE VACCINS
VACCINATIONS: A POPULATION- À 12 ET 18 MOIS : ANALYSE D’UNE
BASED, SELF-CONTROLLED SÉRIE DE CAS AUTO-CONTRÔLÉS
CASE SERIES ANALYSIS BASÉS SUR UNE POPULATION

«There are significantly elevated risks « Il y a des risques considérablement


of primarily emergency room visits élevés de visites aux urgences environ une
approximately one to two weeks following à deux semaines après l’administration
12 and 18 month vaccination. Future des vaccins à 12 et 18 mois. Les futures
studies should examine whether these études devraient vérifier si ces événements
events could be predicted or prevented.» auraient pu être prédits et empêchés. »

http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0027897

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
DEEP SEQUENCING REVEALS UN SÉQUENCEMENT
PERSISTENCE OF CELL- APPROFONDI RÉVÈLE LA
ASSOCIATED MUMPS VACCINE PERSISTANCE DU VIRUS DU
VIRUS IN CHRONIC ENCEPHALITIS VACCIN CONTRE LES OREILLONS
ASSOCIÉ AUX CELLULES DANS
Devastating neurological complications L’ENCÉPHALITE CHRONIQUE
associated with the detection of live-
attenuated mumps virus Jeryl Lynn Complications neurologiques dévastatrices
(MuVJL5) in the brain of a child associées à la détection du virus vivant
This is the first confirmed report of MuVJL5 atténué Jeryl Lynn (MuVJL5) contre les
associated with chronic encephalitis oreillons dans le cerveau d’un enfant
and highlights the need to exclude C’est le premier rapport confirmé
immunodeficient individuals from de MuVJL5 associé à l’encéphalite
immunisation with live-attenuated vaccines chronique ; il souligne la nécessité
d’exclure les individus immunodéficients
de la vaccination avec des vaccins
à virus vivant atténué.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27770235

Présence du virus issu du vaccin


dans le cerveau d’un enfant, graves
complications neurologiques, l’étude
demande à ne pas vacciner les enfants
immuno déprimés, qui teste ça ??

Et puis, la rougeole, passe encore,


Bon, c’est quand même un mais la rubéole, est-ce dangereux ?
énorme abus de dire que Peut-être seulement pour les femmes
les vaccins sont totalement enceintes, sauf que, avec un vaccin
sûrs, comme notre bonne trivalent, on n’a pas le choix.
ministre se plaît à le dire.
Et les oreillons ?
p •68 La vraie question est :
Idem...
est-ce que les bénéfices
dépassent les risques ?
On va devoir revenir sur la question
des vaccin tri et même hexavalents....

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
3• Vacciner pour
le bien collectif...

E st-ce que les enfants non vaccinés font courir un risque aux vaccinés et doit-
on imposer la vaccination pour le bien collectif ?
Immunité de groupe...
Régulièrement c’est un argument que je rencontre : oui, il y a des effets
indésirables, mais on doit vacciner un maximum de personnes dans l’intérêt
général car « les non vaccinés font prendre des risques aux vaccinés... ».
Ça m’a toujours surpris, comment les non-vaccinés pourraient-ils mettre en
danger les vaccinés, puisque ces derniers sont censés être immunisés ??
Par contre, on sait désormais qu’une personne vaccinée
peut transmettre le virus à d’autres :

OUTBREAK OF MEASLES ÉPIDÉMIE DE ROUGEOLE PARMI


AMONG PERSONS WITH PRIOR DES PERSONNES AVEC UNE
EVIDENCE OF IMMUNITY, PREUVE PRÉALABLE D’IMMUNITÉ
NEW YORK CITY, 2011
« Ceci est le premier rapport sur la
« This is the first report of measles transmission de la rougeole par un
transmission from a twice-vaccinated individu vacciné deux fois, avec un échec
individual with documented secondary de vaccin secondaire documenté »
vaccine failure »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24585562

Je trouve des études INFECTIOUS VIRUS IN EXHALED VIRUS INFECTIEUX DANS


qui sembleraient BREATH OF SYMPTOMATIC L’EXPIRATION CHEZ LES
dire le contraire : SEASONAL INFLUENZA CASES PERSONNES ATTEINTES DES
FROM A COLLEGE COMMUNITY SYMPTÔMES DE LA GRIPPE
SAISONNIÈRE DANS UNE
Self-reported vaccination for the current COMMUNAUTÉ ÉTUDIANTE
season was associated with a trend (P <
0.10) toward higher viral shedding in fine- La vaccination auto-signalée pour la saison
p •69 aerosol samples; vaccination with both actuelle a été associée à une tendance (P
the current and previous year’s seasonal < 0,10) vers une excrétion virale supérieure
vaccines, however, was significantly dans les échantillons aérosols très fins.
associated with greater fine-aerosol Cependant, l’administration des vaccins
shedding in unadjusted and adjusted saisonniers de cette année et de l’année
models (P < 0.01). In adjusted models, précédente ont été associés de manière
we observed 6.3 (95% CI 1.9–21.5) significative à une excrétion aérosol très
times more aerosol shedding among fine supérieure dans les modèles ajustés et
cases with vaccination in the current and non ajustés (P < 0,01). Dans les modèles
previous season compared with having no ajustés, nous avons observé 6,3 (95 %
vaccination in those two seasons. CI 1,9–21,5) fois plus d’excrétion aérosol
parmi les personnes vaccinées durant la
saison actuelle et la saison précédente
par rapport aux personnes n’ayant reçu
aucun vaccin durant ces deux saisons.

http://www.pnas.org/content/early/2018/01/17/1716561115

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
6 fois plus de souches virales
dans la respiration des
personnes vaccinées...

COMPARISON OF VIRUS SHEDDING COMPARAISON DE L’EXCRÉTION


AFTER LIVED ATTENUATED AND VIRALE APRÈS L’ADMINISTRATION
PENTAVALENT REASSORTANT DU VACCIN ANTI-ROTAVIRUS
ROTAVIRUS VACCINE VIVANT ATTÉNUÉ PENTAVALENT
À SOUCHES RÉASSORTIES
Association between the 2008–09 Seasonal
Influenza Vaccine and Pandemic H1N1 Association entre le vaccin contre la grippe
Illness during Spring–Summer 2009: Four saisonnière de 2008–09 et la pandémie
Observational Studies from Canada de H1N1 durant au printemps-été 2009 :
http://journals.plos.org/plosmedicine/ quatre études d’observation au Canada
article?id=10.1371/journal.pmed.1000258 Les estimations de la sentinelle et
estimates from the sentinel and three other trois autres études d’observation, avec
observational studies, involving a total of l’intervention d’un total de 1 226 cas
1,226 laboratory-confirmed pH1N1 cases de pH1N1 confirmés par laboratoire
and 1,505 controls, indicated that prior et 1 505 cas témoins, ont indiqué que
receipt of 2008–09 TIV was associated with l’administration préalable du TIV en
increased risk of medically attended pH1N1 2008-09 a été associée à un risque accru
illness during the spring–summer 2009, de maladie pH1N1 avec assistance
with estimated risk or odds ratios ranging médicale durant le printemps-été
p •70 from 1.4 to 2.5. 2009, avec des risques estimés ou des
rapports de cote allant de 1,4 à 2,5.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24076325

Donc, une personne vaccinée L’autre idée très en vogue est qu’il faut
porteuse du virus atténué vacciner au moins 95 %, voire 100 %
est « contagieuse », ce qui des personnes afin d’obtenir une vraie
semble logique puisque couverture vaccinale. C’est le concept
on le lui a injecté ! d’immunité de groupe ou « herd immunity »
en anglais.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
NATURAL OR VACCINE-INDUCED ANTICORPS NATURELS OU
ANTIBODY AS A PREDICTOR INDUITS PAR UN VACCIN COMME
OF IMMUNITY IN THE FACE INDICATEUR DE L’IMMUNITÉ
OF NATURAL CHALLENGE FACE AU DÉFI NATUREL POSÉ
WITH INFLUENZA VIRUSES PAR LES VIRUS DE LA GRIPPE

Intermediate or high level antibody to Les niveaux moyens à élevés face à la


the challenge strain in those who had souche utilisée pour la réaction chez
experienced a recent natural infection was les personnes ayant expérimenté une
associated with a low infection rate (9%). infection naturelle récente ont été
A similar level of antibody produced in associés à un taux d’infection faible
response to vaccination was associated (9 %). Un niveau similaire d’anticorps
with a significantly higher infection rate produits en réaction à un vaccin a été
(23%: P less than 0.025) associé à un taux d’infection sensiblement
supérieur (23 % : P inférieur à 0,025).

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2249427/

Donc, même avec 100 % de


vaccinés, les risques d’infection
persistent et sont significatifs.

WANING IMMUNITY TO PERTUSSIS DIMINUTION DE L’IMMUNITÉ


FOLLOWING 5 DOSES OF DTAP FACE À LA COQUELUCHE
SUITE À 5 DOSES DE DTAP
This evaluation reports steady increase
in risk of pertussis in the years after Cette évaluation signale une augmentation
completion of the 5-dose DTaP series. This régulière des risques de coqueluche dans
rise is likely attributable in part to waning les années qui suivent l’administration
immunity from DTaP vaccines de 5 doses de DTaP. Cette augmentation
Risk ratios increased from 1.9 (CI: 1.3-2.9) peut en partie être attribuée à la baisse
in year 2 to 8.9 (CI: 6.0-13.0) in year 6 de l’immunité due aux vaccins DTaP.
(Minnesota) Les rapports de risque ont augmenté,
donc le risque de coqueluche est multiplié passant de 1,9 (Cl: 1,3-2,9) durant
p •71 par 4 entre la seconde année suivant le l’année 2 à 8,9 (CI : 6,0-13,0)
vaccin et la sixième année ceci étant du au durant l’année 6 (Minnesota)
« déclin de l ‘immunité »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23478868

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
TDAP VACCINE EFFECTIVENESS EFFICACITÉ DU VACCIN TDAP
IN ADOLESCENTS DURING CHEZ LES ADOLESCENTS
THE 2012 WASHINGTON DURANT L’ÉPIDÉMIE DE
STATE PERTUSSIS EPIDEMIC COQUELUCHE DANS L’ÉTAT
DE WASHINGTON EN 2012
CONCLUSION
Tdap protection wanes within 2 to 4 CONCLUSION
years. Lack of long-term protection La protection du Tdap disparaît en 2 à
after vaccination is likely contributing to 4 ans. Le manque de protection à long
increases in pertussis among adolescents terme après la vaccination pourrait
contribuer à l’augmentation de la
coqueluche parmi les adolescents.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25941309

Donc, même avec


Donc, on a une immunité vaccinale qui décline 100 % de la population
(très) rapidement, et de très nombreuses études le vaccinée, on n’a jamais
confirment pour la plupart des vaccins, l’immunité vraiment une large
vaccinale n’a rien à voir avec l’immunité naturelle ! portion réellement
Au début de l’ère la vaccination, on prétendait que immunisée !
c’était « pour la vie »... Ceci est vrai uniquement pour Cela n’est pas
l’immunité naturelle, qui est bien plus large qu’une atteignable...
simple question d’anticorps…

DURATION OF IMMUNITY AND DURÉE DE L’IMMUNITÉ ET


OCCURRENCE OF SECONDARY OCCURENCE DES ÉCHECS
VACCINE FAILURE FOLLOWING VACCINAUX SECONDAIRES
VACCINATION AGAINST MEASLES, SUITE À LA VACCINATION
MUMPS AND RUBELLA CONTRE LA ROUGEOLE, LES
OREILLONS ET LA RUBÉOLE
«If wild virus can be spread via individuals
with subclinical infections, it is doubtful « Si un virus sauvage peut être répandu
p •72 whether population immunity (herd via des individus atteints d’infections
immunity), which is necessary to subcliniques, il est incertain que
eliminate the three diseases, can be l’immunité de la population (immunité
attained in large populations.» collective), nécessaire pour éliminer
les trois maladies, puisse être atteinte
dans de grandes populations. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1509566

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Il semblerait en effet que non seulement on a une baisse
d’efficacité des vaccins, mais aussi que la vaccination favorise
l’émergence de souches virales dites « sauvages », contre
lesquelles nous ne sommes pas immunisés... C’est un peu la
même histoire que les bactéries résistantes aux antibiotiques.

ROUTINE PNEUMOCOCCAL LA VACCINATION


VACCINATION OF CHILDREN PNEUMOCOCCIQUE HABITUELLE
PROVOKES NEW PATTERNS OF CHEZ LES ENFANTS PROVOQUE
SEROTYPES CAUSING INVASIVE DE NOUVELLES SORTES DE
PNEUMOCOCCAL DISEASE IN SÉROTYPES QUI PROVOQUENT DES
ADULTS AND CHILDREN MALADIES PNEUMOCOCCIQUES
INVASIVES CHEZ LES
By 6 to 10 years after the initiation of ADULTES ET LES ENFANTS
PCV7, IPD (invasive pneumocoal disease)
in children decreased significantly, whereas Après 6 à 10 ans après l’initiation du
IPD in adults increased significantly. In PCV7, les MPI (maladies pneumococciques
both adults and children, IPD due to invasives) chez les enfants ont
PCV7 STs decreased significantly. In considérablement diminué, alors que les
adults with IPD, PCV7 STs were replaced MPI chez les adultes ont considérablement
by several non-PCV7 STs including STs augmenté. Chez les adultes aussi bien
contained in PPV23 but not in PCV7 and que chez les enfants, les MPI dues aux ST
STs not contained in either vaccine. PCV7 ont considérablement diminué. Chez
les adultes atteints de MPI, les ST PCV7
ont été remplacés par plusieurs ST non-
PCV7, y compris les ST contenues dans
les PPV23, mais pas dans les PCV7 et les
ST non contenues dans les deux vaccins.

GLOBAL POPULATION STRUCTURE STRUCTURE DE LA POPULATION


AND EVOLUTION OF BORDETELLA MONDIALE ET ÉVOLUTION
PERTUSSIS AND THEIR DE L’AGENT BORDETELLA
RELATIONSHIP WITH VACCINATION PERTUSSIS ET LEUR RELATION
AVEC LA VACCINATION
p •73 «Possible causes for this include the switch
from whole-cell vaccines (WCVs) to less « Les causes possibles sont notamment
effective acellular vaccines (ACVs), waning le remplacement des vaccins à germes
immunity, and pathogen adaptation. entiers (VGE) par des vaccins acellulaires
Pathogen adaptation is suggested moins efficaces (VAC), la baisse de
by antigenic divergence between l’immunité et l’adaptation des pathogènes.
vaccine strains and circulating strains L’adaptation des pathogènes est
and by the emergence of strains with suggérée par une divergence antigène
increased pertussis toxin production.» entre les souches vaccinales et les
souches circulantes et par l’émergence
des souches avec une production
accrue de toxines de coqueluche. »

http://mbio.asm.org/content/5/2/e01074-14.abstract

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
BORDETELLA PERTUSSIS STRAINS LES SOUCHES DE BORDETELLA
WITH INCREASED TOXIN PERTUSSIS AVEC UNE
PRODUCTION ASSOCIATED PRODUCTION ACCRUE DE
WITH PERTUSSIS RESURGENCE TOXINES ASSOCIÉES À LA
RÉSURGENCE DE LA COQUELUCHE
«Based on mathematical modeling,
vaccines designed to reduce pathogen « D’après une modélisation mathématique,
growth rate and/or toxicity may les vaccins conçus pour réduire le taux de
result in the evolution of pathogens croissance des pathogènes et/ou la toxicité
with higher levels of virulence»

https://wwwnc.cdc.gov/eid/article/15/8/08-1511_article

Donc, non seulement les vaccins Il s’adapte et devient plus


n’arrivent pas à s’adapter à virulent. On est loin de la
l’évolution des virus et des propagande selon laquelle
bactéries qu’ils sont sensés le problème vient du nombre
combattre mais, surtout, trop faible de vaccinés !!
ils génèrent une forme de
sélection vers des souches plus Et c’est valable pour
virulentes… même histoire tous les vaccins !
que pour les antibiotiques.

PERTUSSIS RESURGENCE: RÉSURGENCE DE LA


WANING IMMUNITY AND COQUELUCHE : BAISSE DE
PATHOGEN ADAPTATION - L’IMMUNITÉ ET ADAPTATION
TWO SIDES OF THE SAME COIN DES PATHOGÈNES - DEUX
FACES D’UNE MÊME PIÈCE
«However, significant changes in
B. pertussis populations have been « Cependant, des changements
observed after the introduction of importants dans les populations de
vaccinations, suggesting a role for B. pertussis ont été observés après
pathogen adaptation in the persistence l’introduction des vaccins, ce qui suggère
p •74 and resurgence of pertussis» que l’adaptation des pathogènes
joue un rôle dans la persistance et la
résurgence de la coqueluche. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23406868

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
VIRAL EVOLUTION AND ÉVOLUTION VIRALE ET EFFICACITÉ
TRANSMISSION EFFECTIVENESS DE LA TRANSMISSION

«It is well known that conserved viruses « Il est bien connu que les virus conservés
of childhood diseases elicit highly des maladies infantiles provoquent une
effective immune response with a lifelong réaction immunitaire très efficace avec
protection, whereas immune response une protection à vie, alors que la réaction
to influenza virus is short-lived and not immunitaire au virus de la grippe est
always protective. This suggests that courte et pas toujours productive. Cela
the effectiveness of specific immune suggère que l’efficacité de la réaction
response against those childhood diseases immunitaire spécifique à ces maladies
plays a role as a barrier to prevent the infantiles joue un rôle de barrière pour
occurrence of escape mutants and éviter l’occurrence de mutants échappés
antigenic diversity. On the other hand, et de diversité antigénique. En revanche,
an ineffective immune response would une réaction immune efficace causerait
cause little antigenic changes on the virus peu de changements antigènes sur le
because of the lack of selective pressure, virus, en raison du manque de pression
and partially effective immune response sélective, et une réaction immune
may be the most effective force that partiellement efficace pourrait être la force
drives most of the viral antigenic variation. la plus efficace qui suscite la variation
Partially effective immune response antigénique virale. Une réaction immune
enough to exert selective pressure, partiellement efficace, assez pour exercer
but not effective enough to suppress une pression sélective, mais pas assez
escape viral mutants is the most effective efficace pour supprimer les mutants viraux
driving force of antigenic variation.» échappés, est la force motrice la plus
efficace de la variation antigénique. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3782273/

p •75

L’immunité naturelle donne une immunité La mortalité n’évolue


très forte, qui garantit que les souches pas, elle augmente
virales n’évoluent pas en s’adaptant, tandis même, à cause de la
que l’immunité partielle conférée par les mutation de souches
vaccins crée les conditions optimales pour virales causée par
l’adaptation des souches virales !!! la vaccination !!!

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
VACCINATION, WITHIN- LA VACCINATION, LA
HOST DYNAMICS, AND DYNAMIQUE INTRA-HÔTE ET
VIRULENCE EVOLUTION L’ÉVOLUTION DE LA VIRULENCE

«We analyze the evolution of the « Nous analysons l’évolution du taux de


replication rate of parasites and show that réplication des parasites et montrons que
vaccination may promote the evolution la vaccination pourrait favoriser l’évolution
of faster replicating and, consequently, d’une réplication plus rapide et, par
more virulent strains. We also show that conséquent, des souches plus virulentes.
intermediate vaccination coverage may De plus, nous montrons que la couverture
lead to the coexistence of two different vaccinale intermédiaire pourrait mener à la
parasite strategies (a low-virulence strain coexistence de deux stratégies de parasites
adapted to naive hosts, and a high- (une souche à faible virulence adaptée aux
virulence strain, more generalist, adapted hôtes naïfs, et une souche à forte virulence,
to both naive and vaccinated hosts).» plus généraliste, adaptée aussi bien aux
hôtes naïfs qu’aux hôtes vaccinés). »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16568627

VIRULENCE EVOLUTION IN ÉVOLUTION DE LA VIRULENCE EN


RESPONSE TO VACCINATION: RÉACTION À LA VACCINATION :
THE CASE OF MALARIA LE CAS DU PALUDISME

We go on to show that host immunity Nous continuons en montrant que


can exacerbate selection for virulence l’immunité des hôtes peut exacerber
and therefore that vaccines that reduce la sélection des souches virulentes et,
pathogen replication may select for donc, que les vaccins qui réduisent
more virulent pathogens, eroding the la réplication des pathogèes peuvent
benefits of vaccination and putting sélectionner des pathogènes plus
the unvaccinated at greater risk. virulents, érodant ainsi les avantages de
la vaccination et exposant les individus
non vaccinés à des risques plus grands.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18773536

p •76
Ils le disent clairement ! Cette fois-ci c’est clair, ce ne sont pas les non-
La vaccination réalise vaccinés qui mettent la population en danger, mais
une sélection de bien le contraire !!!
souches plus virulentes
et à réplication plus D’ailleurs, c’est particulièrement vrai pour la
rapides de virus !!! méningite lié à Haemophilus influenzae

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
HAEMOPHILUS INFLUENZAE SÉROTYPE HAEMOPHILUS
SEROTYPE A INVASIVE DISEASE, INFLUENZAE, UNE MALADIE
ALASKA, USA, 1983–2011 INVASIVE, ALASKA, ÉTATS-
UNIS, 1983–2011
Since introduction of the Hib (Haemophilus
influenza type b) conjugate vaccine, Hia Depuis l’introduction du vaccin
(Haemophilus influenza type a)infection conjugué Hib (Haemophilus influenza
has become a major invasive bacterial type b), l’nfection Hia (Haemophilus
disease in Alaska Native children. influenza type a) est devenue une
maladie bactérienne invasive majeure
chez les enfants nés en Alaska.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3713835/

L’Haemophius influenza type a est une infection qui touche principalement les enfants
de moins de 2 ans et qui peut causer de graves méningites.

Confirmé par l’étude ci-dessous :

PREVENTION OF HAEMOPHILUS PRÉVENTION DE LA MÉNINGITE


INFLUENZAE TYPE B (HIB) HAEMOPHILUS INFLUENZAE
MENINGITIS AND EMERGENCE TYPE B (HIB) ET ÉMERGENCE DU
OF SEROTYPE REPLACEMENT REMPLACEMENT DU SÉROTYPE
WITH TYPE A STRAINS AFTER PAR DES SOUCHES DE TYPE A
INTRODUCTION OF HIB APRÈS L’INTRODUCTION DE LA
IMMUNIZATION IN BRAZIL VACCINATION HIB AU BRÉSIL

« Hib immunization contributed to an « La vaccination Hib a contribué à


increased risk for H. influenzae type augmenter le risque de méningite
a meningitis through selection of H. influenzae de type a en raison
circulating H. influenzae type a clones » d’une sélection des clones circulants
de H. influenzae de type a »

p •77
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12508153

On assiste aussi a un transfert entre les classes d’âge :

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
On assiste aussi a un transfert entre les classes d’âge :

INVASIVE DISEASE CAUSED BY LA MALADIE INVASIVE CAUSÉE


HAEMOPHILUS INFLUENZAE IN PAR L’HAEMOPHILUS INFLUENZAE
SWEDEN 1997-2009; EVIDENCE EN SUÈDE 1997-2009 ; PREUVE
OF INCREASING INCIDENCE DE L’INCIDENCE CROISSANTE
AND CLINICAL BURDEN OF ET DU FARDEAU CLINIQUE DES
NON-TYPE B STRAINS. SOUCHES AUTRES QUE DE TYPE B.

Introduction of a conjugated vaccine Introduction d’un vaccin conjugué contre


against encapsulated Haemophilus le vaccin Haemophilus influenzae de
influenzae type b (Hib) has led to a type b (Hib) a abouti à une réduction
dramatic reduction of invasive Hib disease. impressionnante de la maladie Hib
However, an increasing incidence of invasive. Cependant, l’incidence
invasive disease by H. influenzae non- croissante de la maladie invasive par
type b has recently been reported. We le H. influenzae autre que type b a
observed a statistically significant increase été récemment signalée. Nous avons
in the incidence of invasive H. influenzae constaté une augmentation importante,
disease, ascribed to non-typeable H. sur le plan statistique, de l’incidence de la
influenzae (NTHi) and encapsulated maladie invasive H. influenzae, attribuée
strains type f (Hif) in mainly individuals à l’H. influenzae non typable (NTHi) et
>60 years of age. The clinical burden of aux souches encapsulées de type f (Hif)
invasive non-type b H. influenzae disease, principalement chez les individus de
measured as days of hospitalization/100 plus de 60 ans. Le fardeau clinique de la
000 individuals at risk and year, increased maladie H. influenzae invasive non typable
significantly throughout the study period. b, mesuré en jours d’hospitalisation
pour 100 000 individus à risque et selon
l’année, a considérablement augmenté
tout au long de la période d’étude.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21054663

En clair, après avoir vacciné en masse les enfants, on voit des souches différentes
(type f) toucher en masse les plus de 60 ans !!!

THE EPIDEMIOLOGY OF INVASIVE L’ÉPIDÉMIOLOGIQUE DE LA


p •78 PNEUMOCOCCAL DISEASE IN MALADIE PNEUMOCOCCIQUE
BRITISH COLUMBIA FOLLOWING INVASIVE EN COLOMBIE
IMPLEMENTATION OF AN INFANT BRITANNIQUE SUITE À LA MISE
IMMUNIZATION PROGRAM: EN PLACE D’UN PROGRAMME
INCREASES IN HERD IMMUNITY DE VACCINATION INFANTILE :
AND REPLACEMENT DISEASE AUGMENTATIONS DE L’IMMUNITÉ
DE GROUPE ET DES MALADIES
« However, gains in disease DE REMPLACEMENT
reduction were offset by increases in
replacement serotypes, particularly « Cependant, les gains de réduction
among the over-65 age group. » de maladie ont été compensés par
les augmentations des sérotypes
de remplacement, notamment dans
le groupe des plus de 65 ans. »

http://journal.cpha.ca/index.php/cjph/article/view/2834

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
D’autres souches émergent, aucun gain !!!
Au final, ce ne sont visiblement pas les non-vaccinés qui font courir un risque,
mais plutôt les vaccinés, car :

• la vaccination amène à une charge • la vaccination, qui est une


virale détectable plus importante immunisation partielle, amène à une
dans la respiration sélection de souches plus virulentes
• la plupart des vaccinés ne le sont des virus et bactéries et représente,
pas, en fait, car on assiste à une de fait, un danger accru pour les
baisse de l’immunité vaccinale non-vaccinés, les personnes âgées
beaucoup plus rapide que prévu ; immuno-déprimées et toutes les
en ce sens, la couverture de 100 % personnes croyant être vaccinées,
de la population est impossible à mais dont l’immunité vaccinale n’est
atteindre qu’un lointain souvenir...

Le mot de la fin sur LARGEST MEASLES EPIDEMIC LA PLUS GRANDE ÉPIDÉMIE


l’immunité de groupe : IN NORTH AMERICA IN A D’OREILLONS DE LA DÉCENNIE
DECADE—QUEBEC, CANADA, EN AMÉRIQUE DU NORD -
2011: CONTRIBUTION OF QUÉBEC, CANADA, 2011 :
SUSCEPTIBILITY, SERENDIPITY, CONTRIBUTION DE LA
AND SUPERSPREADING EVENTS SUSCEPTIBILITÉ, DU HASARD ET
DE LA SUPERPROPAGATION
«This outbreak raises other important
questions concerning the relative « Cette épidémie soulève des questions
contributions of vaccine failure importantes concernant les contributions
versus failure to vaccinate» relatives des échecs vaccinaux par
rapport au manque de vaccination. »

https://academic.oup.com/jid/article/207/6/990/898747

C’est exactement ça. On est toujours


en train d’accuser la mauvaise
couverture vaccinale. Et si c’était juste
que la vaccination ne marche pas, car
l’immunité vaccinale est un mauvais
p •79 succédané de l’immunité naturelle ??

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
4• La situation aux États-Unis
et le fonds de compensation
des victimes d’accidents vaccinaux

C ’est « amusant », car notre


ministre Agnès Buzyn nous
dit que les vaccins sont
absolument sûrs. Pourtant, les États-Unis
ont créé un fonds d’indemnisation pour
Agnès Buzyn
Ministre de la santé :

Nous avons la certitude


que ces vaccins sont
les victimes d’accidents vaccinaux…
inoffensifs.

https://www.hrsa.gov/sites/default/
files/vaccinecompensation/data/
vicpmonthlyreporttemplate2_1_17.pdf
contre les fabricants de vaccin...
En clair, ils sont hors d’atteinte, puisque
En 1986, les États-Unis ont signé la tu es indemnisé !
loi sur les enfants victimes des vaccins
(National Chilhood Vaccine Injury Act) Les États-Unis ont aussi créé le système
qui débouche sur le programme national de signalement des événements
d’indemnisation des victimes des vaccins indésirables dus aux vaccins (VAERS
(NVICP). Le fonds d’indemnisation est - Vaccine Adverse Events Reporting
financé par la vente des doses de vaccins System).
et rend impossible toute poursuite légale Ceci dit...

VACCINE ADVERSE EVENT SOURCE DE SIGNALEMENT DU


REPORTING SYSTEM REPORTING SYSTÈME DE SIGNALEMENT DES
SOURCE: A POSSIBLE SOURCE OF ÉVÉNEMENTS INDÉSIRABLES
BIAS IN LONGITUDINAL STUDIES LIÉS AUX VACCINS : SOURCE
POSSIBLE DE PARTIALITÉ DANS
« This review shows a previously LES ÉTUDES LONGITUDINALES
undisclosed rise in the number of
reports to the VAERS related to « Cet article montre une augmentation
pending litigation for vaccine injury » encore non divulguée du nombre de
signalements faits au VAERS (système de
signalement des événements indésirables
p •80 dus aux vaccins) liés aux recours en justice
pour cause de préjudices vaccinaux »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16452357

• Donc, il semble reconnu que le • Il a été octroyé 3,8 milliards de


VAERS ne renvoie qu’une image dollars (environ 3,23 milliards
biaisée de la réalité... Pourtant, que d’euros... quand même) depuis 1988
découvre-t-on dans le VAERS : (voir seulement pour les États-Unis... En
premier lien ci-dessus) sachant qu’une minorité d’accidents
sont réellement indemnisés... entre
1 et 10 % selon de nombreux
experts… Donc, on pourrait avoir 10
à 100 fois plus de coût sociétal.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ELECTRONIC SUPPORT FOR PUBLIC SOUTIEN ÉLECTRONIQUE
HEALTH–VACCINE ADVERSE EVENT POUR LA SANTÉ PUBLIQUE –
REPORTING SYSTEM (ESP:VAERS) SYSTÈME DE SIGNALEMENT DES
ÉVÉNEMENTS INDÉSIRABLES
«Adverse events from drugs and vaccines DUS AUX VACCINS (ESP:VAERS)
are common, but underreported.
Although 25% of ambulatory patients « Les événements indésirables dus
experience an adverse drug event, less aux médicaments et aux vaccins sont
than 0.3% of all adverse drug events and courants, mais très peu signalés. Bien
1-13% of serious events are reported qu’environ 25 % des patients ambulatoires
to the Food and Drug Administration subissent un événement indésirable dû
(FDA). Likewise, fewer than 1% of aux médicaments, moins de 0,3 % de
vaccine adverse events are reported.» tous les événements indésirables dus aux
médicaments et 1 à 13 % des événements
graves sont signalés à la Food and Drug
Administration (FDA). De même, moins
de 1 % des événements indésirables
dus aux vaccins sont signalés. »

https://healthit.ahrq.gov/sites/default/files/docs/publication/r18hs017045-lazarus-final-report-2011.pdf

3,8 milliards / 250 000


Le site de la HRSA dit qu’on peut gagner
(indemnité max) = 15 200 cas...
jusqu’à 250 000 dollars pour un mort.
Qui n’apparaissent nulle part !!!
Donc, imaginons que l’indemnisation
Et encore c’est une estimation
fait exactement le maximum.
très faible, ultra faible... silence
https://www.hrsa.gov/sites/
default/files/vaccinecompensation/ Quelle réalité peut
resources/84521booklet.pdf on suspecter ?
entre 10 et 100 fois cela soit
entre 152 000 et 1 520 000
Il semble que moins de 1 % des accidents
cas en sachant encore que
soient signalés et que, sur le 1 % signalé,
seul 1/3 des dossiers sont
seulement 1/3 des accidents fassent l’objet
réellement indemnisés donc
d’une indemnisation (voir lien ci-dessous).
on pourrait se permettre de
multiplier encore par trois ...
https://worldmercuryproject.org/news/vaccine-

p •81 injury-payouts-taxpayers-on-the-hook-for-over-
3-8-billion-as-vaccine-makers-rake-in-profits/

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
« WHAT ARE THE TYPES « QUELS SONT LES TYPES
OF PAYMENTS? DE PAIEMENT ?

FOR AN INJURY, YOU POUR UN PROBLÈME DE SANTÉ,


MAY BE PAID: VOUS POUVEZ RECEVOIR :

• A reasonable amount for past and • Un montant raisonnable pour vos frais
future non-reimbursable medical, médicaux, vos frais d’hospitalisation
custodial care, and rehabilitation costs, et vos frais de rééducation non
and related expenses (There is no remboursables passés et à venir, et
limit on the amount a person with an dépenses connexes (il n’y a pas de
injury may be paid for these types of limites au montant qu’une personne
expenses. Payments are based on your ayant subi des problèmes de santé
vaccine injury needs.); pourrait recevoir pour ces types de
• Up to $250,000 for actual and dépenses). Les paiements sont basés
projected pain and suffering; sur vos besoins en raison du problème
• Lost earnings; and/or médical dû au vaccin.
• Reasonable lawyers’ fees and other • Jusqu’à 250 000 $ pour une douleur et
legal costs or legal costs, not fees, of une souffrance réelle et projetée ;
petitioners representing themselves, • Perte de revenus et/ou
if your claim was filed on a reasonable • Un montant raisonnable d’honoraires
basis and in good faith. d’avocats et autres frais juridiques, pas
d’honoraires, pour les demandeurs qui
FOR A DEATH, YOU MAY BE PAID: se représentent eux-mêmes, si votre
réclamation a été déposée pour des
• Up to $250,000 as a death benefit for raisons raisonnables et de bonne foi.
the estate of the deceased; and
• Reasonable lawyers’ fees and other
legal costs or legal costs, not fees, of
petitioners representing themselves,
if your claim was filed on a reasonable
basis and in good faith.

https://healthit.ahrq.gov/sites/default/files/docs/publication/r18hs017045-lazarus-final-report-2011.pdf

Plus encore, les critères


requis pour être
p •82 indemnisés sont assez
restrictifs quand même...

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
p •83

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
PAR
THIERRY CASASNOVAS

Cette vidéo n’a


pas été réalisée en
partenariat avec
le ministère des
Solidarités et de
5
ÉPISODE
DOCUMENTS DE RECHERCHE INTÉGRAUX

QUELQUES VACCINS
COURANT

LE VACCIN CONTRE LA GRIPPE


ET LE VACCIN PNEUMOCOQUE

la Santé ni avec
l’Institut Pasteur...
1• Un père
qui se questionne

J usqu’à présent, je me suis


toujours intéressé à la santé,
aux moyens d’y parvenir.
Je n’ai pas fait cas des maladies, des
médicaments et de la médecine,
Mon opinion n’a aucune importance,
mes choix non plus. Ce que je
veux, c’est donner à chacun des
informations claires, rationnelles et
basées sur des faits scientifiques, afin
ce n’est pas mon métier, je ne de pouvoir faire un « choix éclairé ».
suis ni compétent pour cela ni Je ne suis pas « anti-vaccin », je suis
intéressé. La santé d’abord... pro-science, pro-santé publique,
pro-enfant heureux et en bonne
Il y a un an, je suis devenu papa. C’est la santé. Donc, je vais poser des
plus belle expérience de toute ma vie. questions et essayer d’y répondre !
J’ai été, comme tous les pères,
confronté à la question de Nous voulons tous que nos enfants
la vaccination, et j’entends soient en bonne santé, n’est-ce pas ?
tout et son contraire.
J’ai appelé mon grand ami Alex afin
Cela va du discours classique qu’il vienne filmer mon enquête
sur l’évidence et le caractère et qu’il puisse rendre compte du
absolument incontournable et chemin que j’avais emprunté pour
anodin des vaccins jusqu’aux dénouer le vrai du faux. Ce film est
témoignages les plus inquiétants. le témoignage de cette enquête,
c’est mon chemin vers la vérité !
Je me rends compte que je n’ai
pas les éléments pour faire un
choix sur la vaccination.
Pour mon fils, je veux le meilleur,
la pleine santé et je ne veux Il ne s’agit pas d’opinion,
pas faire de choix au hasard, mais de faits scientifiques
jouer à la roulette russe... vérifiables… par chacun !

Ce qui m’a d’abord sauté aux yeux,


c’est qu’on est soit pro-vaccin soit
anti-vaccin ! Et si on n’est pas pro-
vaccination, on devient anti-vaccination,
p •85 automatiquement. Y a-t-il une place
pour la discussion, la réflexion,
sans tomber dans la caricature ?

On parle de consentement libre et


éclairé, alors, puisque personne ne
semblait pouvoir m’éclairer sans
prendre parti, je me suis lancé dans
une enquête, avec toute l’énergie que
me donne l’amour pour mon fils. Je
voulais savoir enfin ce qu’il en était et
connaître la « vérité sur la vaccination ».

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
2• La grippe...

Marisol Touraine
a déclaré :

La grippe n’est
C haque épidémie voit ressortir
les chiffres de mortalité les plus
extravagants, qui varient de 1 à
15, à tel point que même le ministre de
la Santé n’ose plus en citer.
Pourquoi les médias reprennent-ils
inlassablement le chiffre de 18 300
morts supplémentaires dénombrés
lors de l’hiver 2014-2015, tandis
pas une maladie
que l’agence nationale Santé
bénigne : chaque Même le haut conseil de la santé Publique France estime à 9 000
année, elle provoque publique ne se mouille pas : « La grippe le nombre de décès annuels
de nombreux décès. saisonnière touche annuellement 2 à dus à la grippe, recensés entre
Chaque malade doit 8 millions de personnes en France et 2000 et 2010, et que le Centre
être immédiatement entraîne le décès de plusieurs milliers d’épidémiologie sur les causes
pris en charge et de personnes, essentiellement des médicales de décès (CépiDc)
hospitalisé si son personnes de plus de 65 ans.» brandit celui de... 431 morts de
état l’exige. Et puis, ce n’est pas seulement grippe en moyenne chaque année!
en France, c’est mondial :

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2017/01/23/mortalite-liee-a-la-grippe-un-chiffrage-flou_5067687_1650684.html

ARE US FLU DEATH FIGURES LES CHIFFRES DES DÉCÈS DUS


MORE PR(PUBLIC RELATION) À LA GRIPPE AUX ÉTATS-UNIS
THAN SCIENCE? RELÈVENT-ILS PLUS DE TRAVAIL
DE RELATIONS PUBLIQUES QUE
« US data on influenza deaths are a DE TRAVAIL SCIENTIFIQUE ?
mess. The Centers for Disease Control
and Prevention (CDC) acknowledges « Les données américaines sur les décès
a difference between flu death and flu dus à la grippe sont difficiles à interpréter.
associated death yet uses the terms Les Centres de contrôle et de prévention
p •86 interchangeably. Additionally, there are des maladies (CDC) reconnaissent
significant statistical incompatibilities une différence entre les décès dus à la
between official estimates and national grippe et les décès associés à la grippe,
vital statistics data. Compounding mais continuent à utiliser les termes
these problems is a marketing of de manière interchangeable. En outre,
fear—a CDC communications strategy il y a des incompatibilités statistiques
in which medical experts “predict dire importantes entre les estimations
outcomes” during flu seasons. » officielles et les données statistiques
vitales nationales. Ces problèmes sont
aggravés par le marketing de la peur :
une stratégie de communications des
CDC dans laquelle les experts médicaux
« prédisent des résultats dramatiques »
durant les périodes de grippe. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1309667/

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
RELATION OF STUDY QUALITY, RÉCIT DE LA QUALITÉ DES
CONCORDANCE, TAKE HOME ÉTUDES, CONCORDANCE,
MESSAGE, FUNDING, AND IMPACT MESSAGE À RAMENER CHEZ
IN STUDIES OF INFLUENZA SOI, FINANCEMENT ET
VACCINES: SYSTEMATIC REVIEW IMPACT DES ÉTUDES SUR LES
VACCINS CONTRE LA GRIPPE :
« Most of our studies (70%) were of poor EXAMEN SYSTÉMATIQUE
quality with overoptimistic conclusions—
that is, not supported by the data « La plupart de nos études (70 %) étaient
presented. Those sponsored by industry de mauvaise qualité, avec des conclusions
had greater visibility as they were more trop optimistes, c’est-à-dire qu’elles
likely to be published by high impact factor n’étaient pas étayées par les données
journals and were likely to be given higher présentées. Celles qui étaient parrainées
prominence by the international scientific par l’industrie avaient une plus grande
and lay media, despite their apparent visibilité, car elles étaient plus susceptibles
equivalent methodological quality and size d’être publiées par des publications à fort
compared with studies with other funders ». impact. Elles étaient plus susceptibles
d’être mises en avant par les médias
scientifiques et profanes, malgré leur
qualité méthodologique et leur taille
apparemment équivalentes à celles des
études financées par d’autres sources. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2643439/

WHAT, IN FACT, IS THE EVIDENCE EN FAIT, QUELLES SONT LES


THAT VACCINATING HEALTHCARE PREUVES SELON LESQUELLES LA
WORKERS AGAINST SEASONAL VACCINATION DES PERSONNELS
INFLUENZA PROTECTS THEIR DE SANTÉ CONTRE LA GRIPPE
PATIENTS? A CRITICAL REVIEW SAISONNIÈRE PROTÉGERAIT LEURS
PATIENTS ? EXAMEN CRITIQUE
« The studies aiming to prove the
widespread belief that healthcare « Les études qui visent à prouver la
worker vaccination decreases patient croyance répandue selon laquelle la
morbidity and mortality are heavily vaccination des personnels de santé
flawed and the recommendations for diminuerait la morbidité et la mortalité
vaccination biased. No reliable published des patients sont tout à fait erronées
evidence shows that healthcare workers’ et les recommandations de vaccination
vaccination has substantial benefit for sont biaisées. Aucune preuve publiée
p •87 their patients—not in reducing patient fiable ne montre que la vaccination des
morbidity or mortality and not even in personnels de santé aurait des bénéfices
increasing patient vaccination rates. » importants pour leurs patients : pas de
preuve de réduction de la morbidité
ni de la mortalité des patients, ni
même de preuve d’augmentation du
taux de vaccination des patients. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3502850/

Bon, visiblement, tout ceci n’est pas clair. Les chiffres seraient exagérément gonflés,
manipulation par la peur, dit un auteur... Ceci dit, quel que soit le nombre de
morts, étudions l’influence des vaccins contre la grippe, c’est très intéressant.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
YEARLY INFLUENZA VACCINS ANNUELS CONTRE
VACCINATIONS: A DOUBLE- LA GRIPPE : UNE ÉPÉE À
EDGED SWORD? DOUBLE TRANCHANT ?

«Yearly vaccination against seasonal « La vaccination annuelle contre les virus


influenza viruses is recommended de la grippe saisonnière est recommandée
for certain individuals at high risk of pour certaines personnes à haut risque
complications associated with influenza. de complications associées à la grippe.
It has been recommended in some Il a été recommandé dans certains pays,
countries, including the USA, that all notamment aux États-Unis, que tous les
children aged 6-59 months are vaccinated enfants âgés de 6 à 59 mois soient vaccinés
against seasonal influenza. However, it contre la grippe saisonnière. Cependant,
has been shown-mainly in animals-that il a été montré (principalement chez les
infection with influenza A viruses can animaux) que l’infection par les virus A
induce protective immunity to influenza A de la grippe induisent une immunité
viruses of other unrelated subtypes. This protectrice contre les virus A de la grippe
so-called heterosubtypic immunity does d’autres sous-types sans relation. Cette
not provide full protection, but can limit immunité appelée hétérosubtypique
virus replication and reduce morbidity and n’apporte pas une protection complète,
mortality of the host. This type of immunity mais peut limiter la réplication des virus
might be relevant to human beings when et réduire la morbidité et la mortalité chez
a new subtype of influenza A virus is leurs hôtes. Ce type d’immunité pourrait
introduced into the population, such as the concerner les êtres humains quand un
new influenza A H1N1 virus responsible nouveau sous-type de virus A de la grippe
for the present influenza pandemic and est introduit dans la population, tel que
the highly pathogenic avian influenza le nouveau virus A H1N1, responsable
H5N1 viruses that are causing an ever de la pandémie de grippe actuelle, et
increasing number of human infections les virus H5N1 hautement pathogènes
with high mortality rates. Preventing de la grippe aviaire, qui causent un
infection with seasonal influenza viruses by nombre toujours plus élevé d’infections
vaccination might prevent the induction humaines avec des taux de mortalité
of heterosubtypic immunity to pandemic élevés. La prévention des infections dues
strains, which might be a disadvantage to aux virus saisonniers de la grippe par la
immunologically naive people-eg, infants.» vaccination pourrait empêcher l’induction
de l’immunité hétérosubtypique contre
les souches pandémiques, ce qui pourrait
être un inconvénient pour les personnes
n’ayant pas été immunisées (bébés). »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19879807

p •88

En clair, l’immunisation naturelle liée


au fait d’être naturellement exposé au
virus donne une immunité qui s’adapte
aussi à toutes les souches de grippe
(heterosubtypic immunity). En ce sens, la
vaccination, qui empêche ce processus,
représente un risque pour les populations
à risque, en particulier….les enfants !

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
D’ailleurs, c’est confirmé par de nombreuses études, par exemple :

ASSOCIATION BETWEEN THE ASSOCIATION ENTRE LE VACCIN


2008-09 SEASONAL INFLUENZA SAISONNIER CONTRE LA GRIPPE
VACCINE AND PANDEMIC H1N1 2008-09 ET LA PANDÉMIE
ILLNESS DURING SPRING-SUMMER DUE AU H1N1 DURANT LE
2009: FOUR OBSERVATIONAL PRINTEMPS ET L’ÉTÉ 2009 :
STUDIES FROM CANADA. QUATRE ÉTUDES D’OBSERVATION
PROVENANT DU CANADA.
« Prior receipt of 2008-09 TIV was
associated with increased risk of medically « L’administration du TIV (Trivalent
attended pH1N1 illness during the Inactivated Influenza Vaccine = vaccin
spring-summer 2009 in Canada.» trivalent inactivé contre la grippe) en
2008 et 2009 a été associée à un risque
accru de contamination par le pH1N1
confirmée par des médecins durant le
printemps et l’été 2009 au Canada. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20386731

En clair, le fait d’avoir été


vacciné l’hiver 2008 /2009
rend plus susceptible de
contracter la grippe H1N1
l’été suivant, avec une plus
grande susceptibilité aux autres
souches virales de la grippe.

C’est confirmé avec des tests


sur des souris : les souris
p •89 vaccinées préalablement
meurent de la pandémie
grippale, tandis que les
non-vaccinées survivent !!!

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
VACCINATION AGAINST HUMAN LE VACCIN CONTRE LE VIRUS
INFLUENZA A/H3N2 VIRUS DE LA GRIPPE HUMAINE A/
PREVENTS THE INDUCTION OF H3N2 EMPÊCHE L’INDUCTION DE
HETEROSUBTYPIC IMMUNITY L’IMMUNITÉ HÉTÉROSUBTYPIQUE
AGAINST LETHAL INFECTION WITH CONTRE LES INFECTIONS
AVIAN INFLUENZA A/H5N1 VIRUS. LÉTALES DUES AU VIRUS DE
LA GRIPPE AVIAIRE A/H5N1.
«Here we show in a mouse model that
the induction of protective heterosubtypic « Ici, nous montrons dans un modèle
immunity by infection with a human A/ utilisant des souris que l’induction de
H3N2 influenza virus is prevented by l’immunité hétérosubtypique protectrice
effective vaccination against the A/ par infection due au virus humain de la
H3N2 strain. Consequently, vaccinated grippe A/H3N2 est empêchée par une
mice were no longer protected against vaccination efficace contre la souche Q/
a lethal infection with an avian A/ H3N2. Par conséquent, les souris vaccinées
H5N1 influenza virus. As a result H3N2- n’étaient plus protégées contre l’infection
vaccinated mice continued to loose létale due au virus de la grippe aviaire A/
body weight after A/H5N1 infection, H5N1. Suite à cela, les souris vaccinées
had 100-fold higher lung virus titers on contre le virus H3N2 ont continué à perdre
day 7 post infection and more severe du poids après l’infection par le virus A/
histopathological changes than mice that H5N1, ont eu des titres de virus 100 fois
were not protected by vaccination against plus élevés dans les poumons le 7e jour
A/H3N2 influenza. The lack of protection après l’infection et des changements
correlated with reduced virus-specific histopathologiques plus graves que les
CD8+ T cell responses after A/H5N1 souris qui n’ont pas été protégées par
virus challenge infection. These findings le vaccin contre la grippe A/H3N2. Le
may have implications for the general manque de protection a pu être corrélé à
recommendation to vaccinate all healthy des réactions réduites des lymphocytes T
children against seasonal influenza CD8+ spécifiques au virus A/H5N1. Ces
in the light of the current pandemic résultats peuvent avoir des implications
threat caused by highly pathogenic sur la recommandation générale de
avian A/H5N1 influenza viruses.» vacciner tous les enfants sains contre
la grippe saisonnière à la lumière des
menaces pandémiques actuelles causées
par les virus hautement pathogéniques
de la grippe aviaire A/H5N1.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19440239

p •90
En clair, la vaccination ne sollicite qu’un
petite branche du système immunitaire :
l’immunité humorale, qui passe par la Ils alertent quand même sur le fait
réponse antigénique, et ce au détriment que ces découvertes devraient
de l’immunité cellulaire. En réponse à un remettre en cause notre politique
vaccin, le corps fabrique des anticorps vaccinale pour les enfants sains…
ultra spécifiques, ce qui est totalement Encore autres choses... Le fait
différent de la réponse immunitaire globale d’être vacciné l’année précédente
liée à un contact direct avec le virus qui, amène à une protection vaccinale
lui, conduit à une réponse immunitaire moindre l’année suivante…
adaptative globale, beaucoup moins Les adultes sont touchés
spécifique, qui permet à l’individu de résister malgré leur vaccination.
aussi à toutes les mutations du virus.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
INFLUENZA VACCINE EFFICACITÉ DU VACCIN
EFFECTIVENESS IN CONTRE LA GRIPPE DANS
THE COMMUNITY AND LA COMMUNAUTÉ ET
THE HOUSEHOLD DANS LES FOYERS

«In vaccinated subjects with no evidence « Chez les sujets vaccinés qui ne présentent
of prior season vaccination, significant aucun signe de vaccination saisonnière,
protection (62% [95% CI, 17%-82%]) une protection significative (62 % [9 5%
against community-acquired influenza CI, 17 %-82 %]) a été démontrée contre
was demonstrated. Substantially la grippe acquise en communauté. Une
lower effectiveness was noted among efficacité légèrement inférieure a été
subjects who were vaccinated in both remarquée parmi les sujets vaccinés
the current and prior season. There lors de la saison actuelle et de la saison
was no evidence that vaccination précédente. Il n’y a aucune preuve que la
prevented household transmission once vaccination ait empêché la transmission
influenza was introduced; adults were aux autres membres du foyer une fois
at particular risk despite vaccination.» que la grippe y a été introduite ; les
adultes ont été particulièrement exposés,
alors qu’ils avaient été vaccinés.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23413420

Encore cette histoire d’hyper-spécialisation du système immunitaire qui ne permet


plus ensuite de s’adapter à d’autres souches du même virus, ça craint !!!
Bon et trouve-t-on d’autres effets secondaires gênants ?

COMPARISON OF VAERS COMPARAISON DES SIGNALEMENTS


FETAL-LOSS REPORTS DURING DE FAUSSE COUCHE AU VAERS
THREE CONSECUTIVE DURANT TROIS SAISONS DE
INFLUENZA SEASONS GRIPPE CONSÉCUTIVES

«Just because a single vaccine has « Le fait qu’un seul vaccin ait été testé
been tested and considered safe does et considéré sûr n’implique pas qu’il
not imply there will not be a synergistic n’y ait pas eu d’effet de toxicité fœtale
fetal toxicity effect associated with the synergique associé à l’administration
administration of two or more Thimerosal- à des femmes enceintes d’au moins
p •91 containing vaccines to a pregnant women deux vaccins contenant du thimérosal
and/or a synergistic toxicity effect from et/ou d’effet de toxicité synergique
the combination of the biologically provenant du regroupement de
active components contained in composants biologiquement actifs
concomitantly administered vaccines» contenus dans les vaccins administrés
de manière concomitante. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3888271/

C’est vrai ça, le vaccin contre la


Multiplication par 10 des fausses
grippe contient encore du mercure
couches chez les femmes ayant reçu
(thimérosal) et donc le fœtus se
le vaccin contre la grippe !!
mange du mercure à fond !!!

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
INFLUENZA VACCINATION VACCINATION CONTRE LA
DURING PREGNANCY: A GRIPPE DURANT LA GROSSESSE :
CRITICAL ASSESSMENT OF THE ÉVALUATION CRITIQUE DES
RECOMMENDATIONS OF THE RECOMMANDATIONS DU COMITÉ
ADVISORY COMMITTEE ON CONSULTATIF SUR LES PRATIQUES
IMMUNIZATION PRACTICES (ACIP) D’IMMUNISATION (ACIP)

« Using data from the Collaborative « En utilisant des données provenant


Perinatal Project that was sponsored by du Projet périnatal collaboratif qui a
the FDA, U.S. Public Health Service, and été parrainé par la FDA, le Service de
the National Institutes of Health, the santé publique américain et l’Institute
researchers showed that topical thimerosal national de la santé, les chercheurs ont
exposure during pregnancy significantly montré que l’exposition au thimérosal
increased risks for human birth defects. topique durant la grossesse avait
augmenté les malformations à la
The human reproductive and fetal naissance de manière significative.
toxicity of methylmercury has been La toxicité reproductive et fœtale du méthyl
widely studied and accepted. Many mercure chez les humains a été largement
agencies, including the CDC and FDA, étudiée et admise. De nombreuses
proclaim that methylmercury is more organisations, comme le CDC et la FDA,
toxic than ethyl mercury, but this is not ont proclamé que le méthyl mercure était
supported in the scientific literature. plus toxique que l’éthyl mercure, mais
sans l’appui de littérature scientifique.
Coupling the incontrovertible evidence En associant les preuves incontestables de
of the experimental reproductive toxicity la toxicité reproductive expérimentale du
of thimerosal and its metabolites to thimérosal et ses métabolites au champ
the limited scope of available human d’application limité des études disponibles
safety studies, it is astonishing that the sur leur innocuité pour les humains, il
ACIP’s recommendation to administer est stupéfiant que la recommandation
the influenza vaccine during pregnancy de l’ACIP concernant l’administration du
has not been previously challenged. vaccin de la grippe durant la grossesse n’ait
The omission of these known risks of pas été remise en cause précédemment.
a major influenza vaccine component L’omission de ces risques connus d’un
from the package inserts would imply composant majeur du vaccin contre la
that the drug is clearly mislabeled.» grippe sur la notice du vaccin signifierait
que ce vaccin est clairement mal étiqueté. »

http://www.jpands.org/vol11no2/ayoub.pdf

p •92 « LA VACCINATION
DES FEMMES
Pourtant le site « vaccination info service » ENCEINTES PROTÈGE
continue d’écrire (c’est une émanation ÉGALEMENT LE
directe du ministère de la Santé...) : NOURRISSON DANS
SES PREMIERS
On ne peut pas écrire ça !!! MOIS DE VIE. »
La présence de thimérosal dans de nombreux
vaccins contre la grippe est un grave problème
dans la mesure où le mercure est un neurotoxique
avéré (voir vidéo précédente). Il est utilisé dans les vaccins multidoses comme
conservateur. Il est absolument vital de proscrire les vaccins multidoses !!

http://vaccination-info-service.fr/Les-maladies-et-leurs-vaccins/Grippe?gclid=CjwKCAjwwuvWBRBZEiwALXqjwxQrg_
m66yBKmkMprj6T0fs6zHgI3bJYBYnEo6WG7Rn83L2LWrnAfxoCbqoQAvD_BwE#xtor=SEC-14-GOO-[Vaccin_Grippe]--
S-[vaccin%20grippe%20femme%20enceinte]

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
INFLAMMATORY RESPONSES RÉACTIONS INFLAMMATOIRES
TO TRIVALENT INFLUENZA AU VACCIN TRIVALENT CONTRE
VIRUS VACCINE AMONG LE VIRUS DE LA GRIPPE PARMI
PREGNANT WOMEN LES FEMMES ENCEINTES

«Trivalent influenza virus vaccination elicits « Le vaccin trivalent contre le virus


a measurable inflammatory response de la grippe provoque une réaction
among pregnant women.. As adverse inflammatoire mesurable parmi les
perinatal health outcomes including femmes enceintes. . Comme des résultats
preeclampsia and preterm birth have an médicaux périnataux indésirables, tels
inflammatory component, a tendency que la prééclampsie et la naissance
toward greater inflammatory responding avant terme, ont un composant
to immune triggers may predict risk of inflammatoire, une tendance vers une
adverse outcomes, providing insight into réaction inflammatoire supérieure aux
biological mechanisms underlying risk » déclencheurs immunitaires peut prédire
«Significant increases in CRP were seen le risque de résultats indésirables,
at one and two days post-vaccination» apportant un éclairage sur les mécanismes
et on sait que l’inflammation au stade biologiques sous-jacents au risque. »
fétal est extrêmement grave et semble « Des augmentations importantes de PRC
conduire à de nombreux troubles (protéines C réactives) ont été constatées
psychiatriques, scyzophrénie, autisme, etc... un et deux jours après la vaccination. »
A review of the fetal brain cytokine
imbalance hypothesis of schizophrenia.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3204610/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18408229

EXAMEN DE L’HYPOTHÈSE DE EXAMEN DE L’HYPOTHÈSE DE


SCHIZOPHRÉNIE DUE À UN SCHIZOPHRÉNIE DUE À UN
DÉSÉQUILIBRE DE LA CYTOKINE DÉSÉQUILIBRE DE LA CYTOKINE
DANS LE CERVEAU DES FŒTUS. DANS LE CERVEAU DES FŒTUS.

« Disruption of the fetal brain balance « Donc, la perturbation de l’équilibre


between pro- and anti-inflammatory du cerveau des fœtus entre les
cytokine signaling may thus represent a key signaux pro-inflammatoires et anti-
mechanism involved in the precipitation inflammatoires de la cytokine pourrait
of schizophrenia-related pathology représenter un mécanisme essentiel
p •93 following prenatal maternal infection dans la précipitation des pathologies
and innate immune imbalances. » liées à la schizophrénie suite à une
infection maternelle prénatale et à des
déséquilibres immunitaires congénitaux. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18408229

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Tu en veux encore ?? PRENATAL PROGRAMMING OF PROGRAMMATION PRÉNATALE
MENTAL ILLNESS: CURRENT DES MALADIES MENTALES :
UNDERSTANDING OF COMPRÉHENSION ACTUELLE DE
RELATIONSHIP AND MECHANISMS LA RELATION ET DES MÉCANISMES

« In this review, we highlight the most « Dans cet article, nous mettons l’accent
recent evidence that prenatal programming sur la preuve la plus récente que la
is implicated in the development of programmation prénatale est impliquée
psychiatric disorders in offspring exposed dans le développement des troubles
to maternal stress during pregnancy. psychiatriques chez les enfants exposés
Methodological differences between au stress maternel durant la grossesse.
studies contribute to unavoidable Des différences méthodologiques
heterogeneity in study findings. Current entre les études aboutissent à une
data suggest that fetal exposure to hétérogénéité des résultats des études.
maternal hypothalamic-pituitary- Les données actuelles suggèrent que
adrenal axis dysregulation, excessive l’exposition fœtale à une dérégulation
glucocorticoids, and inflammation with de l’axe maternel hypothalamus-
resulting epigenetic changes at both the pituitaire-surrénales, à un excès de
placental and fetal levels are important glucocorticoïdes et à une inflammation,
areas of continued investigation.» avec pour résultat des changements
épigénétiques aux niveaux du placenta et
du fœtus, sont des domaines importants
qu’il faut continuer à étudier. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4458064/

Donc, l’inflammation chez la mère Ça craint sec !! En plus, il commence à être


fait le lit de toutes les affections de plus en plus dit que le vaccin « contre
psychiatriques...no comment. la grippe » ne sert pas à grand chose...
On peut revenir sur les calculs sur les doses
de mercure de la précédente vidéo...

INFLUENZA VACCINE: REVIEW VACCIN CONTRE LA GRIPPE :


OF EFFECTIVENESS OF THE U.S. EXAMEN DE L’EFFICACITÉ DU
IMMUNIZATION PROGRAM, AND PROGRAMME D’IMMUNISATION
POLICY CONSIDERATIONS AMÉRICAIN ET CONSIDÉRATIONS
SUR LES RÉGLEMENTATIONS
p •94 The current influenza vaccine
program seems to be ineffective. Le programme actuel de vaccination
It will be necessary to develop and license contre la grippe semble inefficace.
an effective vaccine that confers significant Il sera nécessaire de développer et de
immunity to a wide variety of strains so mettre sous licence un vaccin efficace qui
that vaccine does not have to be given confère une immunité significative contre
every year. Vaccine recipients need to une grande diversité de souches, afin qu’il
be informed of the limitations and risks ne soit pas nécessaire d’administrer ce
of the vaccine and of the alternatives to vaccin tous les ans. Les destinataires de ces
vaccination. In particular, they need to know vaccins doivent être informés des limites
of the possibility that repeated vaccinations et des risques du vaccin, ainsi que des
may increase the risk of adverse effects alternatives à la vaccination. En particulier,
ils doivent être informés de la possibilité
que des vaccinations répétées pourraient
augmenter le risque d’effets indésirables.

https://pdfs.semanticscholar.org/ac25/4fcc1a6a60bf9847872e1673e3aa7230e520.pdf

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
VACCINES TO PREVENT LES VACCINS CONTRE LA GRIPPE
INFLUENZA IN HEALTHY ADULTS CHEZ LES ADULTES SAINS

« Over 200 viruses cause ILI, which « Plus de 200 virus causent les syndromes
produces the same symptoms (fever, grippaux (ILI), qui provoquent les mêmes
headache, aches, pains, cough, symptômes (fièvre, maux de tête, douleurs,
and runny nose) as influenza toux et écoulement nasal) que la grippe.
We found 52 clinical trials of over 80,000 Nous avons trouvé 52 essais cliniques sur
adults. We were unable to determine the plus de 80 000 adultes. Nous avons été
impact of on about 70% of the included dans l’incapacité de déterminer l’impact de
studies due to insufficient reporting of (mot manquant) sur environ 70 % des études
details. Around 15% of the included studies incluses en raison d’informations insuffisantes
were well designed and conducted. We sur les résultats. Environ 15 % des études
focused on reporting of results from 25 incluses étaient bien conçues et menées.
studies that looked at inactivated vaccines. Nous avons décidé de rapporter les résultats
Injected influenza vaccines probably have a de 25 études qui portaient sur les vaccins
small protective effect against influenza and inactivés. Les vaccins contre la grippe injectés
ILI Influenza Like Illness(moderate-certainty ont probablement un petit effet protecteur
evidence), as 71 people would need to be contre la grippe et les syndromes grippaux
vaccinated to avoid one influenza case, (preuves modérées), car 71 personnes
and 29 would need to be vaccinated to auraient besoin d’être vaccinées pour
avoid one case of ILI. Vaccination may éviter un seul cas de grippe et 29 auraient
have little or no appreciable effect on besoin d’être vaccinées pour éviter un seul
hospitalisations (low-certainty evidence) cas de syndrome grippal. La vaccination
or number of working days lost. » peut avoir peu d’effet, voire aucun, sur les
hospitalisations (preuves faibles) ou sur
le nombre de jours de travail perdus. »

http://www.cochrane.org/CD001269/ARI_vaccines-prevent-influenza-healthy-adults

Quasiment aucun effet


sur les adultes !!
Et les enfants ?

VACCINES FOR PREVENTING LES VACCINS CONTRE LA GRIPPE


INFLUENZA IN HEALTHY CHEZ LES ENFANTS SAINS.
p •95 CHILDREN.
« Chez les enfants de moins de 2 ans,
«In children under two, the efficacy of l’efficacité du vaccin inactivé était
inactivated vaccine was similar to placebo. similaire à celle d’un placebo.
No safety comparisons could be Aucune comparaison d’innocuité n’a
carried out, emphasizing the need pu être effectuée, ce qui renforce la
for standardisation of methods and nécessité de normaliser les méthodes et la
presentation of vaccine safety data présentation des données sur l’innocuité
in future studies. It was surprising to des vaccins dans les futures études. Il
find only one study of inactivated était surprenant de trouver seulement
vaccine in children under two years, une étude sur le vaccin inactivé chez les
given current recommendations to enfants de moins de deux ans, étant donné
vaccinate healthy children from six les recommandations actuelles visant à
months old in the USA and Canada» vacciner les enfants sains dès l’âge de
6 mois aux États-Unis et au Canada. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18425905

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Totale inefficacité pour les enfants de
moins de deux ans !!! Une seule étude
d’innocuité pour cette classe d’âge !

EFFECTIVENESS OF TRIVALENT EFFICACITÉ DU VACCIN


INACTIVATED INFLUENZA TRIVALENT INACTIVÉ CONTRE
VACCINE IN INFLUENZA-RELATED LA GRIPPE CHEZ LES ENFANTS
HOSPITALIZATION IN CHILDREN: HOSPITALISÉS POUR CAUSE DE
A CASE-CONTROL STUDY. GRIPPE : ÉTUDE CAS-TÉMOIN.

« TIV (trivalent inactivated flu vaccine) « Le TIV (vaccin trivalent inactivé contre
did not provide any protection against la grippe) n’a pas apporté de protection
hospitalization in pediatric subjects, contre l’hospitalisation chez les sujets
especially children with asthma. On the pédiatriques, notamment chez les enfants
contrary, we found a threefold increased souffrant d’asthme. Au contraire, nous
risk of hospitalization in subjects who avons trouvé une multiplication par 3 du
did get the TIV vaccine. This may be a risque d’hospitalisation chez les sujets qui
reflection not only of vaccine effectiveness ont reçu le vaccin TIV. Cela peut venir du
but also the population of children who fait que le vaccin est inefficace, mais aussi
are more likely to get the vaccine. » du fait qu’il s’agit de la population d’enfant
la plus susceptible de recevoir le vaccin. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22525386

Aucune protection, et même un risque La messe est dite… ! Comment peut-


trois fois plus grand d’hospitalisation on se faire autant balader ???
chez les enfants vaccinés !! Et chez les plus âgés ? Cœur de cible
du vaccin « contre la grippe ».

IMPACT OF INFLUENZA IMPACT DE LA VACCINATION


p •96 VACCINATION ON SEASONAL CONTRE LA GRIPPE SUR LA
MORTALITY IN THE US MORTALITÉ SAISONNIÈRE
ELDERLY POPULATION. CHEZ LA POPULATION
ÂGÉE AUX ÉTATS-UNIS.
« We could not correlate increasing
vaccination coverage after 1980 with « Nous n’avons pas été en mesure d’établir
declining mortality rates in any age une corrélation entre la couverture
group. Because fewer than 10% of vaccinale croissante après 1980 et une
all winter deaths were attributable to baisse de la mortalité dans telle ou telle
influenza in any season, we conclude tranche d’âge. Comme moins de 10 %
that observational studies substantially des décès de l’hiver ont pu être attribués
overestimate vaccination benefit. » à la grippe de telle ou telle saison, nous
concluons que les études d’observation
surestiment considérablement les
bénéfices de la vaccination. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15710788

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
INFLUENZA VACCINATION AND EFFETS BÉNÉFIQUES DE LA
MORTALITY BENEFITS: NEW VACCINATION SUR LA MORTALITÉ :
INSIGHTS, NEW OPPORTUNITIES. NOUVELLES CONNAISSANCES,
NOUVELLES POSSIBILITÉS
« Excess mortality studies could not
confirm a national decline in influenza- « Les études sur la mortalité excessive
related mortality while vaccine coverage n’ont pas pu confirmer la baisse nationale
quadrupled. Cohort studies have de la mortalité liée à la grippe suite
consistently reported that vaccination à la multiplication par quatre de la
reduces all-cause winter mortality by couverture vaccinale. Des études sur
approximately 50%, an astonishing des cohortes ont signalé de manière
claim given only approximately 5% homogène que la vaccination réduit la
of all winter deaths are attributable mortalité hivernale due à toutes les causes
to influenza. This VE overestimation possibles d’environ 50 %, une affirmation
has now been attributed to profound étonnante étant donné que seulement
confounding frailty selection bias . environ 5 % de tous les décès hivernaux
A way forward includes a new generation peuvent être attribués à la grippe.
of unbiased studies with laboratory Cette surestimation de l’efficacité de la
endpoints, and requires an agreement vaccination a maintenant été attribuée
that the evidence base was flawed» à un parti pris déconcertant et profond
concernant la sélection des points faibles.
Une façon d’avancer consisterait à
produire une nouvelle génération d’études
objectives avec des points de terminaison
en laboratoire, et nécessite un accord selon
lequel les preuves étaient faussées. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19840664

Il n’y a aucune étude


scientifique non biaisée D’ailleurs, pour illustrer cela, au cours de mes
à l’heure actuelle... recherches sur la grippe, j’ai plusieurs fois rencontré
le terme ESWI (groupe de travail scientifique
européen sur la grippe). J’ai même lu un article de
l’OMS qui stipulait que l’Organisation mondiale
de la santé allait présenter son plan de vaccination
contre la grippe au congrès de l’« ESWI »...

p •97
http://www.euro.who.int/en/health-topics/communicable-diseases/influenza/news/news/2013/05/who-
recommendations-for-seasonal-influenza-vaccination-presented-at-eswi-flu-summit

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
MAIS QUI EST L’ « ESWI » ?
C’est un groupement de chercheurs qui se sont donné une « obligation
morale » d’éradiquer la grippe... C’est un groupe d’influence pour la promotion
des vaccins contre la grippe et l’information au public...sous influence :

THE PHARMACEUTICAL LES LABORATOIRES


COMPANIES SUPPORTING PHARMACEUTIQUES QUI
ESWI INCLUDE: SOUTIENNENT L’ESWI INCLUENT :

• Hofmann-La Roche • Hofmann-La Roche


• GlaxoSmithKline • GlaxoSmithKline
• Seqirus • Seqirus
• Sanofi Pasteur • Sanofi Pasteur
• Mylan • Mylan
• Janssen • Janssen

http://eswi.org/home/about-eswi/resources/

Je pense que c’est exactement cela que dénonce l’article précédent !

p •98

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Pour revenir sur la relative inefficacité, même le CDC,
aux États-Unis, le reconnaît ouvertement :

«DURING THIS PERIOD DURANT CETTE PÉRIODE


(NOVEMBER 2, 2017-FEBRUARY (2 NOVEMBRE 2017 À 3 FÉVRIER
3, 2018), OVERALL ADJUSTED 2018), L’EFFICACITÉ GLOBALE
VACCINE EFFECTIVENESS (VE) AJUSTÉE DE LA VACCINATION
AGAINST INFLUENZA A AND CONTRE LA GRIPPE A ET LA
INFLUENZA B VIRUS INFECTION GRIPPE B ASSOCIÉE AUX CAS
ASSOCIATED WITH MEDICALLY D’INFECTIONS RESPIRATOIRES
ATTENDED ARI WAS 36%» AIGUËS (ARI) SUIVIS PAR UN
MÉDECIN S’ÉLEVAIT À 36 %. »

https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/67/wr/mm6706a2.htm?s_cid=mm6706a2_e

36 % d’efficacité
(à voir, en plus, comment cette
« efficacité » est calculée),
c’est quand même maigre A contrario, les personnes vaccinées ne
par rapport à tous les effets développent pas cette immunité à large
secondaires prévisibles... spectre.
C’est 64 % d’inefficacité !
Et si on se projette dans 20 ans ? Le virus
de la grippe aura énormément évolué, il
sera devenu obligatoirement plus virulent
Faisons le point : chaque année, le virus (à cause de la vaccination !!!).
de la grippe circule, c’est endémique Pour les personnes non vaccinées,
dans notre société. Tout le monde y chaque année, il y a eu au cours des
est exposé. Et quand tu y es exposé, années le gain d’une immunité croisée,
tu gagnes une protection croisée. large, adaptative… pas pour les
C’est ce que l’on nomme immunité autres qui seront obligatoirement plus
p •99 « hétérosubtypique » (immunité qui sévèrement touchés.
protège contre tous les sérotypes d’un
virus ou d’une bactérie, immunité à large La vaccination contre la grippe affaiblit
spectre), qui vous donne une immunité les défenses immunitaires et accélère la
qui va durer et s’adapter aux nouvelles mutation du virus ! Sans compter tous les
formes virales. autres effets secondaires potentiels...

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
3• Les infections
à pneumocoque…

O n retrouve exactement la même chose que pour la grippe : la vaccination


a amené une diminution des cas de pneumocoque issus de certaines
souches, mais a bien augmenté les cas issus d’autres souches...
Je ne vais citer que quelques études parmi des dizaines
d’autres qui disent exactement la même chose...

SERIOUS AND INVASIVE MALADIES PNEUMOCOCCALES


PEDIATRIC PNEUMOCOCCAL PÉDIATRIQUES GRAVES ET
DISEASE: EPIDEMIOLOGY AND INVASIVES : ÉPIDÉMIOLOGIE ET
VACCINE IMPACT IN THE USA IMPACT DE LA VACCINATION
AUX ÉTATS-UNIS
«The introduction of a hepatavalent
pneumococcal conjugate vaccine « L’introduction du vaccin conjugué
(PCV7) in 2000 in the USA has had pneumococcique heptavalent (PCV7)
a significant impact on decreasing en 2000 aux États-Unis a eu un impact
the incidence of serious and invasive important sur la baisse de l’incidence
pneumococcal disease in all age groups, des maladies pneumococciques
especially in children under 2 years invasives dans toutes les tranches d’âge,
of age. However, the emergence of notamment chez les enfants de moins
replacement nonvaccine pneumococcal de 2 ans. Cependant, l’émergence de
serotypes (e.g., 19A, 3, 15 and 33) has sérotypes pneumococciques hors vaccin
resulted in an increase in the incidence en remplacement (ex. 19A, 3, 15 et 33) a
of serious and invasive infections» abouti à une augmentation de l’incidence
des infections graves et invasives. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22763632

p •100

ROUTINE PNEUMOCOCCAL LA VACCINATION PNEUMOCCOCIQUE


VACCINATION OF CHILDREN HABITUELLE DES ENFANTS
PROVOKES NEW PATTERNS OF PROVOQUE DE NOUVELLES
SEROTYPES CAUSING INVASIVE TENDANCES DE SÉROTYPES
PNEUMOCOCCAL DISEASE IN ENTRAÎNANT DES MALADIES
ADULTS AND CHILDREN PNEUMOCCOCIQUES INVASIVES
CHEZ LES ADULTES ET LES ENFANTS.
« By 6 to 10 years after the initiation
of PCV7, IPD in children decreased « Environ 6 à 10 ans après le lancement
significantly, whereas IPD in adults du PCV7, les maladies pneumococciques
increased significantly. » invasives (IPD) chez les adultes ont
considérablement augmenté. »

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0002962915307369

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ROUTINE PNEUMOCOCCAL LA VACCINATION
VACCINATION OF CHILDREN PNEUMOCCOCIQUE HABITUELLE
PROVOKES NEW PATTERNS OF DES ENFANTS PROVOQUE DE
SEROTYPES CAUSING INVASIVE NOUVELLES TENDANCES DE
PNEUMOCOCCAL DISEASE IN SÉROTYPES ENTRAÎNANT DES
ADULTS AND CHILDREN MALADIES PNEUMOCCOCIQUES
INVASIVES CHEZ LES ADULTES
« By 6 to 10 years after the initiation ET LES ENFANTS.
of PCV7, IPD in children decreased
significantly, whereas IPD in adults « Environ 6 à 10 ans après le lancement
increased significantly. » du PCV7, les maladies pneumococciques
invasives (IPD) chez les adultes ont
considérablement augmenté. »

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0002962915307369

CONTINUED IMPACT OF L’IMPACT CONTINU DU


PNEUMOCOCCAL CONJUGATE VACCIN CONJUGUÉ
VACCINE ON CARRIAGE PNEUMOCOCCIQUE SUR LE
IN YOUNG CHILDREN. PORT DES JEUNES ENFANTS.

« The virtual disappearance of vaccine « La disparition quasi totale des


serotypes in S pneumoniae carriage sérotypes de vaccin sur le port du S
has occurred in young children, with pneumoniae s’est produite chez les
rapid replacement with penicillin- jeunes enfants, avec un remplacement
nonsusceptible nonvaccine serotypes » rapide par des sérotypes hors vaccin
ne réagissant pas à la pénicilline. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2782668/

Émergence de sérotypes insensibles à la pénicilline !


Et que propose-t-on comme solution ? Passer de 7 sérotypes à 13 puis à 21…
N’a-t-on rien compris ???
p •101

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
EFFECT OF THE 13-VALENT L’EFFET DU VACCIN CONJUGUÉ
PNEUMOCOCCAL CONJUGATE PNEUMOCOCCIQUE À 13
VACCINE ON INVASIVE SÉROTYPES SUR LA MALADIE
PNEUMOCOCCAL DISEASE IN PNEUMOCOCCIQUE INVASIVE
ENGLAND AND WALES 4 YEARS EN ANGLETERRE ET AU PAYS
AFTER ITS INTRODUCTION: AN DE GALLES 4 ANS APRÈS
OBSERVATIONAL COHORT STUDY SON INTRODUCTION : ÉTUDE
D’OBSERVATION SUR COHORTE
«There is, however, evidence of increasing
invasive pneumococcal disease due to non- « Cependant, en 2014, il existe des
PCV13 serotypes, particularly in children preuves de maladie pneumococcique
younger than 5 years in 2014. If this invasive croissante due aux sérotypes non
increase continues, the maximum benefit PCV13, notamment chez les enfants de
of the PCV13 programme in children moins de 5 ans. Si cette augmentation
might already have been achieved.» continue, le bénéfice maximum du
programme PCV13 chez les enfants
pourrait avoir déjà été atteint. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25801458

INFANT MORTALITY RATES LES TAUX DE MORTALITÉ


Pour mémoire...
REGRESSED AGAINST NUMBER INFANTILE SE SONT AGGRAVÉS
OF VACCINE DOSES ROUTINELY AVEC L’AUGMENTATION DU
GIVEN: IS THERE A BIOCHEMICAL NOMBRE DE DOSES DE VACCINS
OR SYNERGISTIC TOXICITY? ADMINISTRÉS HABITUELLEMENT :
Y AURAIT-IL UNE TOXICITÉ
«It showed a high statistically BIOCHIMIQUE OU SYNERGIQUE ?
significant correlation between
increasing number of vaccine doses « Elle a montré une corrélation
and increasing infant mortality rates» importante sur le plan statistique
entre le nombre croissant de doses
de vaccins et l’augmentation des
taux de mortalité infantile. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3170075/

p •102

Corrélation n’est pas causalité, mais si


Nos pratiques vaccinales
tu vois une personne sortir par la porte
ne font qu’accélérer
arrière d’une maison où vient d’avoir lieu
l’apparition de nouvelles
un crime, tu peux quand même te dire
souches plus virulentes,
qu’il y a une piste à creuser, non ?
plus résistantes...
C’est une course
Cette question de la corrélation entre le
perdue d’avance !!!
nombre de vaccins et la mortalité infantile
est d’autant plus cruciale que, en France,
au 1er janvier 2018, on est passé de trois
vaccins obligatoires à 11 vaccins...
Je doute qu’Agnès Buzin ait pu
rater une telle étude…

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
PAR
THIERRY CASASNOVAS

Cette vidéo n’a


pas été réalisée en
partenariat avec
le ministère des
Solidarités et de
6
ÉPISODE
DOCUMENTS DE RECHERCHE INTÉGRAUX

LE HPV, L’HÉPATITE B, LES VACCINS


HEXAVALENTS ET LE SYNDROME
DE MORT SUBITE DU NOURRISSON

la Santé ni avec
l’Institut Pasteur...
1• Un père
qui se questionne

J usqu’à présent, je me suis


toujours intéressé à la santé,
aux moyens d’y parvenir.
Je n’ai pas fait cas des maladies, des
médicaments et de la médecine,
Mon opinion n’a aucune importance,
mes choix non plus. Ce que je
veux, c’est donner à chacun des
informations claires, rationnelles et
basées sur des faits scientifiques, afin
ce n’est pas mon métier, je ne de pouvoir faire un « choix éclairé ».
suis ni compétent pour cela ni Je ne suis pas « anti-vaccin », je suis
intéressé. La santé d’abord... pro-science, pro-santé publique,
pro-enfant heureux et en bonne
Il y a un an, je suis devenu papa. C’est la santé. Donc, je vais poser des
plus belle expérience de toute ma vie. questions et essayer d’y répondre !
J’ai été, comme tous les pères,
confronté à la question de Nous voulons tous que nos enfants
la vaccination, et j’entends soient en bonne santé, n’est-ce pas ?
tout et son contraire.
J’ai appelé mon grand ami Alex afin
Cela va du discours classique qu’il vienne filmer mon enquête
sur l’évidence et le caractère et qu’il puisse rendre compte du
absolument incontournable et chemin que j’avais emprunté pour
anodin des vaccins jusqu’aux dénouer le vrai du faux. Ce film est
témoignages les plus inquiétants. le témoignage de cette enquête,
c’est mon chemin vers la vérité !
Je me rends compte que je n’ai
pas les éléments pour faire un
choix sur la vaccination.
Pour mon fils, je veux le meilleur,
la pleine santé et je ne veux Il ne s’agit pas d’opinion,
pas faire de choix au hasard, mais de faits scientifiques
jouer à la roulette russe... vérifiables… par chacun !

Ce qui m’a d’abord sauté aux yeux,


c’est qu’on est soit pro-vaccin soit
anti-vaccin ! Et si on n’est pas pro-
vaccination, on devient anti-vaccination,
p •104 automatiquement. Y a-t-il une place
pour la discussion, la réflexion,
sans tomber dans la caricature ?

On parle de consentement libre et


éclairé, alors, puisque personne ne
semblait pouvoir m’éclairer sans
prendre parti, je me suis lancé dans
une enquête, avec toute l’énergie que
me donne l’amour pour mon fils. Je
voulais savoir enfin ce qu’il en était et
connaître la « vérité sur la vaccination ».

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
2• Le HPV : virus
du papilloma virus humain…

I l y a plus de 200 virus du papilloma, chacun est désigné par un numéro…


Le VPH est assimilé à une verrue génitale, et on dit que « Certains
génotypes se transmettent par contacts cutanés et infectent la peau,
tandis que d’autres sont sexuellement transmissibles et sont notamment
responsables de 99 % des cancers du col de l’utérus1,2 chez la femme. »
C’est globalement ce que répètent en boucle les grands média…
Et il faudrait vacciner toutes les filles dès 9 ans (c’est une
infection virale sexuellement transmissible!!!).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Papillomavirus_humain#cite_note-recommandation-oms-1

Ah oui ? Corrélation ne veut pas dire causalité. Encore


une fois, c’est une malversation idéologique…
En cas de cancer du col de l’utérus, on trouve la présence d’une souche
de VPH, mais cela ne veut jamais dire que le VPH cause le cancer…
Pour preuve :

DOES HUMAN PAPILLOMAVIRUS EST-CE QUE LE PAPILLOMAVIRUS


CAUSE CERVICAL CANCER? HUMAIN CAUSE LE CANCER DU
THE STATE OF THE COL DE L’UTÉRUS ? ÉTAT DES
EPIDEMIOLOGICAL EVIDENCE. PREUVES ÉPIDÉMIOLOGIQUES.

«On the basis of the existing studies, « En s’appuyant sur les études existantes,
one is forced to conclude that, while on est forcé de conclure que, alors que
experimental data suggest an oncogenic les données expérimentales suggèrent
potential for HPV, the epidemiological un potentiel oncogénique pour le HPV,
evidence implicating it as a cause of les preuves épidémiologiques qui
cervical neoplasia is still rather limited.» l’impliquent comme cause de néoplasie
p •105 du col de l’utérus restent limitées. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2246698/

« des preuves plutôt limitées »...


On est loin des 99 % !

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
HUMAN PAPILLOMAVIRUS LES VACCINS CONTRE LE
(HPV) VACCINES AS AN OPTION PAPILLOMAVIRUS HUMAIN (HPV)
FOR PREVENTING CERVICAL COMME OPTION POUR PRÉVENIR
MALIGNANCIES: (HOW) LE CANCER DE L’UTÉRUS :
EFFECTIVE AND SAFE? (DANS QUELLE MESURE SONT-
ILS) EFFICACES ET SÛRS ?
« We find that HPV vaccine clinical trials
design, and data interpretation of both « Nous avons trouvé que la conception
efficacy and safety outcomes, were largely des essais cliniques sur le vaccin
inadequate, we note evidence of selective HPV, et l’interprétation des données
reporting of results from clinical trials. relatives aux résultats sur l’efficacité
the claim that HPV vaccination will result et l’innocuité, étaient largement
in approximately 70% reduction of cervical inadéquates. Nous remarquons des
cancers is made despite the fact that the preuves qu’il y a eu une sélection des
clinical trials data have not demonstrated résultats provenant des essais cliniques.
to date that the vaccines have actually L’affirmation selon laquelle le vaccin
prevented a single case of cervical cancer . HPV aboutirait à réduire d’environ
the notion that HPV vaccines have an 70 % le cancer du col de l’utérus a
impressive safety profile is only supported été prononcée malgré le fait que les
by highly flawed design of safety données relatives aux essais cliniques
trials and is contrary to accumulating n’ont pas démontré, à ce jour, que les
evidence from vaccine safety surveillance vaccins ont réellement empêché un
databases and case reports which seul cas de cancer du col de l’utérus.
continue to link HPV vaccination to La notion selon laquelle les vaccins HPV ont
serious adverse outcomes (including un profil d’innocuité impressionnant n’est
death and permanent disabilities)» étayée que par une conception très faussée
des essais d’innocuité. Elle est contraire aux
preuves accumulées provenant des bases
de données de surveillance de l’innocuité
des vaccins et aux signalements de cas
qui continuent à lier la vaccination HPV à
de graves effets indésirables (y compris
des décès et des handicaps permanents).

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23016780

Il faut trois injections de Gardasil


pour réaliser la vaccination
complète, chacune coûtant dans
p •106 les 150 euros... tout de même !! Cervarix est un vaccin bivalent
Soit 450 euros environ par qui contient les souches HPV 16
personne vaccinée. et 18 qui, « selon la littérature »,
seraient « responsables » de 70 %
des cancers du col de l’utérus.
Gardasil est un quadrivalent contenant
Il est dit que plus de 15 souches les souches HPV 6,11,16 et 18. Les
de HPV sont responsables du types 6 et 11 seraient responsables de
cancer du col de l’utérus... 90 % des cancers du col de l’utérus…
Et on s’est dit : « Nous allons
développer un vaccin qui Laisse-moi deviner... Vu que l’on a plus
cible les souches qui causent de 200 souches, il y a fort à parier que la
la majorité des cancers ». vaccination doit amener à une explosion
Et donc, il y a deux vaccins « contre » des infections liées aux autres souches
le VPH : Cervarix et Gardasil… en augmentant leur virulence, non ?

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Autrement dit,
on a vu une forte
En cherchant je tombe sur l’étude ci-dessous. augmentation de la
On y voit une diminution de la prévalence des virulence de souches
quatre souches de HPV ciblées par le Gardasil différentes de HPV...
chez les personnes vaccinées, toutefois... Ça n’a servi à rien, et
même à légèrement
empirer la situation.

PREVALENCE OF HPV AFTER PRÉVALENCE DU HPV APRÈS


INTRODUCTION OF THE L’INTRODUCTION DU PROGRAMME
VACCINATION PROGRAM DE VACCINATION AUX ÉTATS-UNIS
IN THE UNITED STATES
« Toute prévalence de type HPV était
«Any HPV type prevalence was similaire durant l’ère prévaccinale (54,4 %)
similar in the prevaccine era (54.4%) et durant l’ère vaccinale (58,1 %). »
and the vaccine era (58.1%)»

http://pediatrics.aappublications.org/content/early/2016/02/19/peds.2015-1968

SHIFT IN PREVALENCE OF ÉVOLUTION DE LA PRÉVALENCE


HPV TYPES IN CERVICAL DES TYPES DE HPV DANS LES
CYTOLOGY SPECIMENS IN THE SPÉCIMENS DE CYTOLOGIE
ERA OF HPV VACCINATION CERVICALE DURANT L’ÈRE DE LA
VACCINATION CONTRE LE HPV
«Consequently, the present study
hypothesizes that there may be a « Par conséquent, l’étude actuelle prend
continuous shift in the prevalence of pour hypothèse qu’il pourrait y avoir une
HPV types as a result of vaccination. évolution constante de la prévalence des
Furthermore, the percentage of non types de HPV suite à la vaccination.
vaccine High Risk HPV types was En outre, le pourcentage de types de
higher than expected, considering HPV à haut risque hors vaccin était plus
that eight HPV types formerly élevé que prévu, étant donné que huit
classified as ‘low risk’ or ‘probably types de HPV qui étaient précédemment
p •107 high risk’ are in fact HR HPV types» classifiés comme étant « à faible risque »
ou « probablement à haut risque » sont en
fait des types de HPV « à haut risque ».

https://www.spandidos-publications.com/ol/12/1/601

C’est donc toujours la même chose... idem pour la grippe, les pneumocoques, etc.
On peut aussi s’interroger sur les conditions des essais et de
la mise sur le marché du Gardasil et du Cervarix...

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4636904/table/T2/?report=objectonly

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4636904/

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Donc, trois des quatre études majeures ont été réalisées par les
laboratoires producteurs eux-mêmes (le Gardasil a été évalué
uniquement par Merckx) et le « placebo » utilisé était soit une
solution contenant 225 microgrammes d’aluminium, soit un
vaccin contre l’hépatite A contenant de l’aluminium... C’est quand
même bizarre non ? Pourquoi pas une solution saline qui aurait
permis de jauger les effets secondaires liés à l’aluminium ??

p •108

Donc, il y a de l’aluminium... et en grande quantité ! Et les placebos ont


été délibérément choisis gavés d’aluminium. Ce n’est pas anodin !

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
«The placebo that formed the control « Le placebo qui servait de contrôle pour
selected for phase III safety studies of les études d’innocuité de phase III du
Gardasil (older girls) was the aluminum Gardasil (filles plus âgées) était l’adjuvant
adjuvant present in the vaccine solution, d’aluminium présent dans la solution du
amorphous aluminum hydroxyphosphate vaccin, le sulfate d’hydroxyphosphate
sulfate. The selection of aluminum as a d’aluminium amorphe. Le choix de
control in vaccine studies is at variance l’aluminium comme contrôle dans les
with the scientific principles of a control» études sur les vaccins est contraire aux
principes scientifiques sur les contrôles. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4528880/

https://www.gardasil9.com/about-gardasil9/side-effects-and-safety/

D’ailleurs, sur le site de Merckx spécifique au Gardasil, on


lit explicitement dans les effets secondaires :

«FAINTING CAN HAPPEN AFTER « DES ÉVANOUISSEMENTS


GETTING GARDASIL 9» PEUVENT SURVENIR APRÈS
AVOIR REÇU LE GARDASIL 9. »

Plus loin, on lit : «SOME PEOPLE WHO FAINT MIGHT « CERTAINES PERSONNES QUI
SHAKE OR BECOME STIFF» S’ÉVANOUISSENT PEUVENT
TREMBLER OU DEVENIR RAIDES. »

p •109
Mais dis-moi, s’il y a
évanouissement, c’est donc
L’évanouissement est reconnu
que le système nerveux central est
par le fabricant comme un effet
touché, n’est-ce pas ?
secondaire possible (fréquent!)...
Ça ressemble bigrement à une crise
d’épilepsie, ça, non ??

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
SUSPECTED SIDE EFFECTS TO EFFETS SECONDAIRES
THE QUADRIVALENT HUMAN SUSPECTÉS DU VACCIN
PAPILLOMA VACCINE. QUADRIVALENT CONTRE LE
PAPILLOMAVIRUS HUMAIN.
«The quadrivalent vaccine that protects
against human papilloma virus types 6, « Le vaccin quadrivalent qui protège contre
11, 16 and 18 (Q-HPV vaccine, Gardasil) le virus du papilloma humain de types 6,
was included into the Danish childhood 11, 16 et 18 (vaccin Q-HPV, Gardasil) était
vaccination programme in 2009. During inclus dans le programme de vaccination
the past years, a collection of symptoms infantile danois en 2009. Durant les années
primarily consistent with sympathetic passées, divers symptômes correspondant
nervous system dysfunction have been principalement à un dysfonctionnement
described as suspected side effects to du système nerveux sympathique ont été
the Q-HPV vaccine. All patients had décrits comme étant des effets secondaires
symptoms consistent with pronounced suspectés du vaccin Q-HPV. Toutes les
autonomic dysfunction including different patientes avaient des symptômes qui
degrees of orthostatic intolerance, correspondaient à un dysfonctionnement
severe non-migraine-like headache, de l’autonomie, y compris différents degrés
excessive fatigue, cognitive dysfunction, d’intolérance orthostatique, des maux de
gastrointestinal discomfort and widespread tête graves hors migraine, une fatigue
pain of a neuropathic character.» excessive, un dysfonctionnement cognitif,
une gêne gastro-intestinale et une douleur
généralisée de caractère neuropathique. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25872549

Il y a donc bien de fortes


suspicions d’atteinte du système
nerveux autonome, tous les
symptômes convergent !

HYPOTHESIS: HUMAN HYPOTHÈSE : SYNDROME DE


PAPILLOMAVIRUS VACCINATION LA VACCINATION CONTRE
p •110 SYNDROME--SMALL LE PAPILLOMA HUMAIN,
FIBER NEUROPATHY AND NEUROPATHIE DES PETITES FIBRES
DYSAUTONOMIA COULD BE ITS ET DYSTONIE NEUROVÉGÉTATIVE
UNDERLYING PATHOGENESIS. POURRAIENT ÊTRE SA
PATHOGÉNÈSE SOUS-JACENTE.
«Clinicians should be aware of the possible
association between HPV vaccination « Les cliniciens doivent être conscients de
and the development of these difficult to l’association possible entre la vaccination
diagnose painful dysautonomic syndromes» contre le HPV et le développement de ces
syndromes de dystonie neurovégétative
douloureux difficiles à diagnostiquer. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25990003

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
SUSPECTED ADVERSE EFFECTS EFFETS INDÉSIRABLES SUSPECTÉS
AFTER HUMAN PAPILLOMAVIRUS APRÈS LA VACCINATION
VACCINATION: A TEMPORAL CONTRE LE PAPILLOMAVIRUS
RELATIONSHIP BETWEEN HUMAIN : RELATION TEMPORELLE
VACCINE ADMINISTRATION ENTRE L’ADMINISTRATION DU
AND THE APPEARANCE OF VACCIN ET L’APPARITION DES
SYMPTOMS IN JAPAN. SYMPTÔMES AU JAPON.

«It is suggested that human papillomavirus « Il est suggéré que la vaccination contre le
vaccination is related to the transiently high papillomavirus humain est liée à une haute
prevalence of the previously mentioned prévalence transitoire des symptômes
symptoms including chronic regional pain déjà cités, y compris le syndrome de
syndrome and autonomic and cognitive douleurs régionales chroniques, et
dysfunctions in the vaccinated patients.» des dysfonctionnements végétatifs et
cognitifs chez les patientes vaccinées. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28744844

PERIPHERAL SYMPATHETIC NERVE LE DYSFONCTIONNEMENT DU


DYSFUNCTION IN ADOLESCENT SYSTÈME NERVEUX SYMPATHIQUE
JAPANESE GIRLS FOLLOWING PÉRIPHÉRIQUE CHEZ DES
IMMUNIZATION WITH THE HUMAN ADOLESCENTES JAPONAISES
PAPILLOMAVIRUS VACCINE. SUITE À L’ADMINISTRATION
DU VACCIN CONTRE LE
«The symptoms observed in this study PAPILLOMAVIRUS HUMAIN.
can be explained by abnormal peripheral
sympathetic responses. The most common « Les symptômes observés dans cette
previous diagnosis in the studied girls étude s’expliquent par des réactions
was psychosomatic disease. The social anormales du système sympathique
problems of the study participants périphérique. Le diagnostic précédent
remained unresolved in that the severely le plus courant chez les filles étudiées
disabled girls stopped going to school.» était des troubles psychosomatiques.
Les problèmes sociaux des participantes
à l’étude sont restés sans solution : les
jeunes filles gravement handicapées
ont cessé d’aller en classe. »

p •111 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25274229

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Quels pourraient être
les mécanismes ?

POTENTIAL CROSS-REACTIVITY RÉACTIVITÉ CROISÉE POTENTIELLE


BETWEEN HPV16 L1 PROTEIN ENTRE LA PROTÉINE DU HPV16
AND SUDDEN DEATH- L1 ET LES ANTIGÈNES SOUDAINS
ASSOCIATED ANTIGENS ASSOCIÉS À DES DÉCÈS

In exploring the primary sequence of the En explorant la séquence primaire de


human papilloma virus (HPV) 16 major la principale protéine L1 de la capside
capsid L1 protein for peptide sharing 16 du virus du papilloma humain (HPV)
with human proteins, we find that 34 concernant le partage de peptides avec les
pentamers from the viral capsid protein protéines humaines, nous avons trouvé que
are shared with human proteins that, 34 pentamères provenant de la protéine de
when altered, have been linked to short la capside virale étaient identiques à des
QT syndrome, arrhythmogenic cardiac protéines humaines qui, une fois modifiées,
disorders, cardiovascular diseases and ont été liées au syndrome du QT court, à
sudden death. In particular, nine out of the des troubles cardiaques arrythmogéniques,
34 viral pentamers are present in a human à des maladies cardiovasculaires et à la
protein, titin (la titine, protéine élastique), mort subite. En particulier, 9 pentamères
alterations of which have been linked to viraux sur 34 étaient présents dans une
cardiac failure and sudden cardiac death. protéine humaine, la titine (protéine
élastique), dont les altérations ont été
liées à des insuffisances cardiaques et
à la mort subite par arrêt cardiaque.

p •112 https://www.researchgate.net/publication/51243891_Potential_cross-reactivity_between_HPV16_L1_protein_and_
sudden_death-associated_antigens

Ok, ok, donc, on rentre dans le domaine des réactions auto-immunes, puisqu’il y
a dans ce vaccin génétiquement modifié des séquences de protéines similaires
à des protéines humaines. Puisque le vaccin est là pour susciter la production
d’anticorps par le système immunitaire, il paraît évident que la similitude moléculaire
va entraîner une attaque de type auto-immune sur les protéines du corps.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
HUMAN PAPILLOMA VIRUS VACCIN CONTRE LE
VACCINE AND PRIMARY PAPILLOMAVIRUS HUMAIN ET
OVARIAN FAILURE: ANOTHER INSUFFISANCE OVARIENNE
FACET OF THE AUTOIMMUNE/ PRIMAIRE : AUTRE FACETTE
INFLAMMATORY SYNDROME DU SYNDROME AUTO-
INDUCED BY ADJUVANTS IMMUNE / INFLAMMATOIRE
INDUIT PAR LES ADJUVANTS
«We documented here the evidence
of the potential of the HPV vaccine to « Nous avons documenté ici la preuve
trigger a life-disabling autoimmune de la possibilité que le vaccin HPV
condition. The increasing number of déclenche un problème auto-immune
similar reports of post HPV vaccine- aboutissant à un handicap permanent. Le
linked autoimmunity and the uncertainty nombre croissant de rapports similaires
of long-term clinical benefits of HPV sur l’auto-immunité liée au vaccin HPV et
vaccination are a matter of public health l’incertitude liée aux bénéfices cliniques
that warrants further rigorous inquiry.» à long terme de la vaccination HPV sont
un sujet de santé publique qui nécessite
de nouvelles recherches rigoureuses. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23902317

Insuffisance ovarienne précoce... cela signifie que les


ovaires cessent de produire des hormones sexuelles
de manière précoce bien avant 40 ans...

A LINK BETWEEN HUMAN LIEN ENTRE LA VACCINATION


PAPILLOMA VIRUS HPV ET L’INSUFFISANCE
VACCINATION AND PRIMARY OVARIENNE PRIMAIRE (IOP) :
OVARIAN INSUFFICIENCY: ANALYSE EN COURS.
CURRENT ANALYSIS.
« Un nombre croissant de cas d’IOP
«An increasing number of cases of POI après administration du HPV 4 sont
post-HPV4 are being reported. Possible signalés. Les mécanismes possibles de
mechanisms for the suspected effect of l’effet suspecté du HPV sur la fonction
HPV on female reproductive function reproductive féminine sont un effet
p •113 are a toxic effect or an autoimmune toxique ou une réponse auto-immune.
response. The trigger could be the vaccine Le déclencheur pourrait être le contenu
immunogen contents or the adjuvants, immunogène du vaccin ou les adjuvants,
the latter are used to increase the immune ces derniers étant utilisés pour augmenter
reaction. The adjuvant in HPV4 contains la réaction immune. L’adjuvant du HPV4
aluminum. Animal models have shown contient de l’aluminium. Les modèles
aluminum exposure to inhibit expression animaux ont montré que l’exposition
of female reproductive hormones and à l’aluminium inhibe l’expression des
to induce histologic changes in the hormones reproductives féminines et
ovaries. Specific genetic compositions induit des changements histologiques
may be more susceptible to developing dans les ovaires. Les compositions
an autoinflammatory syndrome after génétiques spécifiques peuvent être plus
exposure to an environmental factor.» susceptibles de développer un syndrome
auto-inflammatoire après exposition
à un facteur environnemental. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26125978

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ADOLESCENT PREMATURE INSUFFISANCE OVARIENNE
OVARIAN INSUFFICIENCY PRÉMATURÉE CHEZ DES
FOLLOWING HUMAN ADOLESCENTES SUITE À
PAPILLOMAVIRUS VACCINATION LA VACCINATION HPV

« Principles of informed consent, « Les principes de l’autorisation éclairée,


population health, and vaccine de la santé de la population et de la
confidence require careful, rigorous and confiance envers les vaccins nécessitent
independent research to establish ovarian des études soigneuses, rigoureuses et
safety following HPV vaccination. » indépendantes pour établir l’innocuité
ovarienne du vaccin HPV. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4528880/#bibr42-2324709614556129

C'est exactement ça !! Il faut


Cette question de l'insuffisance
les moyens de pouvoir faire
ovarienne précoce est très
preuve de consentement éclairé
préoccupante, car il s'agit non
et il nous faut des études
seulement de la fertilité, mais
rigoureuses, pas des essais
de tout l'équilibre hormonal
d'innocuité réalisés avec des
de jeunes adolescentes.
placebos gavés d'aluminium...

ADOLESCENT PREMATURE INSUFFISANCE OVARIENNE


OVARIAN INSUFFICIENCY PRÉMATURÉE CHEZ DES
FOLLOWING HUMAN ADOLESCENTES SUITE À
PAPILLOMAVIRUS VACCINATION LA VACCINATION HPV

«The potential significance of a case « La signification potentielle d’une


series of adolescents with idiopathic série de cas d’adolescentes présentant
premature ovarian insufficiency following une insuffisance ovarienne prématurée
HPV vaccination presenting to a general idiopathique suite au vaccin HPV présentés
p •114 practice warrants further research.» dans des cabinets de généralistes
nécessite de plus amples études. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4528880/

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Donc, résumons : on a un Papillomavirus L’aluminium est considéré par
qui cause de manière assurée des verrues toute la communauté scientifique
génitales. Une grosse campagne a été comme un neurotoxique majeur
orchestrée pour lier HPV et cancer du col induisant des atteintes lourdes
de l’utérus, mais on n’a jamais pu établir du système nerveux central.
de lien de causalité (aucune étude !). Il est noté dans les effets secondaires
En conséquence, il est évident que décrits par le fabricant que les personnes
l’on trouve des études montrant peuvent s ‘évanouir avec tremblements
que la vaccination HPV n’a jamais et tétanies, donc l’atteinte du système
permis d’éviter le moindre cancer. nerveux autonome est avérée.
On a un vaccin qui a été évalué en Des études récentes montrent que
le comparant à un placebo bourré le vaccin contient énormément de
d’aluminium et les essais d’innocuité protéines humaines et, de fait, serait
ont été réalisés par les deux fabricants potentiellement un facteur d’auto-
eux-mêmes, en sachant que trois immunité. De gros doutes sont émis
injections de Gardasil représentent concernant une possible défaillance
dans les 450 euros (forte suspicion de ovarienne précoce (ce qui signifie que
conflit d’intérêt tout de même!!!). tout le système endocrinien est touché).

«La question qui se pose donc à


notre pays est une large campagne
de vaccination contre le virus
HPV, pour les filles comme pour les
garçons, cela permettrait d’une part Donc, on va massifier le frottis
de faire diminuer la prévalence du vaginal chez les adolescentes et le
virus dans la population, et d’autre toucher rectal chez les adolescents
part de prévenir, chez les jeunes au nom de la santé publique sur des
garçons homosexuels, le cancer du bases totalement fallacieuses ?
canal anal ainsi que les cancers ORL, Perso, j’y vois une monstrueuse
a-t-elle poursuivi. » Agnès Buzin perversion...

https://www.elcs.fr/Agnes-Buzyn-favorable-a-une-grande-campagne-de-vaccination-anti-HPV_a1152.html

p •115

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Oui mais, Thierry, tu as bien lu cet L’AUSTRALIE SUR LE POINT
article du Figaro sur les résultats D’ÉRADIQUER LE CANCER
de la vaccination en Australie ? DU COL DE L’UTÉRUS

http://sante.lefigaro.fr/article/l-australie-sur-le-point-d-eradiquer-le-cancer-du-col-de-l-uterus/

Alors faisons un petite exercice Le seul point positif sur lequel


de lecture critique… ils osent s’engager :
Nombreux amalgames et raccourcis : « En quelques années, une baisse très
Ce n’est pas le cancer du col de l’utérus significative de prévalence des verrues
qui est « en voie d’être éradiqué », génitales a déjà été enregistrée chez
c’est la prévalence de deux souches les jeunes dans de nombreux pays dont
de VPH qui, potentiellement (cela l’Australie, l’Italie, la Suède, le Danemark,
n’a jamais été prouvé), seraient la Nouvelle-Zélande, le Canada, le
« responsables » du cancer. Royaume-Uni et les États-Unis. »
Donc, en fait, on a vacciné contre Quelle performance !!!!!
deux souches et on a vu ces
souches diminuer, c’est ça que l’on Ok, on change de sujet, quoique,
nomme « efficacité vaccinale ». puisqu’on a vu que le vaccin HPV avait
p •116 été comparé à un placebo qui pouvait
Quid des autres souches de être le vaccin contre l’hépatite B...
VPH ? Elles ont augmenté !
Quid du nombre de cancers
du col de l’utérus ?
Ben, on saura dans 20 ans...
Donc, parfait numéro de manipulation
comme savent le faire les journalistes ! Et bien sûr, les chiffres
sont lancés sans aucune
référence scientifique !!!

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
3• Le vaccin du
papilloma virus humain…

R appel sur les hépatites A et B : Hépatite A, anodin, on oublie, la


vaccination ne sert à rien. Hépatite B, transmission sexuelle ou par voie
intraveineuse (ou de la mère à l’enfant lors de l’accouchement). Donc,
si la mère n’est pas porteuse, j’aimerais bien qu’on m’explique comment un
bébé de 6 mois peut contracter l’hépatite B… Surtout que, 15 ans après, lorsque
potentiellement le risque d’infection apparaît, l’immunité vaccinale n’est plus que
faiblement assurée...

WANING IMMUNITY TO DIMINUTION DE L’IMMUNITÉ LIÉE


PLASMA-DERIVED HEPATITIS B AU VACCIN CONTRE L’HÉPATITE B
VACCINE AND THE NEED FOR DÉRIVÉ DU PLASMA ET NÉCESSITÉ
BOOSTERS 15 YEARS AFTER DE RAPPELS 15 ANS APRÈS LA
NEONATAL VACCINATION. VACCINATION NÉONATALE.

« Fifteen years after neonatal immunization « Quinze ans après l’immunisation


with plasma-derived HB vaccine, a néonatale avec un vaccin contre l’hépatite
large proportion of children exhibited B (VHB) dérivé du plasma, une grande
waning immunity. This poses the proportion des enfants manifestaient
risk of breakthrough infection. » une diminution d’immunité. Cela pose le
risque de l’apparition d’une infection. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15565627

La logique dans tout ça ? Aucune !!! Pourquoi vaccine-t-on ?

p •117

? ?
? ?
? ?
? ?

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
On lit sur le site
du gouvernement :
http://vaccination-info-service.
fr/Les-maladies-et-leurs-vaccins/
Hepatite-B?gclid=CjwKCAjwt-
5DXBRAtEiwAa3vyErJ5Sld- En France, on estime que près de 280 000
MDNrS3WFbFX2Sx6wFFxttR- personnes sont porteuses d’une hépatite B
G1379WUGYYwYJTmjOY1PMwXy-
chronique et que, chaque année, près
RoCX0gQAvD_BwE#xtor=-
de 1 500 décès sont liés à l’hépatite B.
SEC-17-GOO-[Vaccin_H%C3%A9pa-
tite%20B]--S-[%2Bvaccin%20
%2Bhepatite%20%2Bb]

La prévalence de l’hépatite B en France...


Ça paraît quand même beaucoup ça. On va regarder du côté des
études scientifiques ? Parce que le gouvernement français ne donne
aucune source. Pour le coup, pourquoi pas 3 millions de morts ??

CAUSES OF DEATH IN CAUSES DE DÉCÈS CHEZ


PEOPLE WITH CHRONIC HBV LES PERSONNES ATTEINTES
INFECTION: A POPULATION- D’INFECTION CHRONIQUE SUITE
BASED COHORT STUDY AU VHB : ÉTUDES SUR DES
COHORTES DE POPULATION

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25625233

Étude réalisée «BETWEEN 1994 AND 2009, « ENTRE 1994 ET 2009,


en France : 1117 PEOPLE WERE DIAGNOSED 1 117 PERSONNES ONT REÇU
WITH CHRONIC HBV INFECTION. UN DIAGNOSTIC D’INFECTION
p •118 OF THESE 136 (12.2%) DIED» CHRONIQUE PAR LE VHB.
SUR CES PERSONNES,
136 SONT MORTES (12,2 %). »

Alors ?
Sur le site du CDC (Center for Disease Control) aux États-Unis, on
indique pour chaque année un maximum de 1 800 morts pour la
totalité des États-Unis (plus de cinq fois le chiffre français).

https://www.cdc.gov/hepatitis/statistics/index.htm

Cela équivaudrait à 360 morts pour la France...

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Difficile de s’y retrouver dans tout ça...
Ce qui est certain, c’est que les cas d’hépatite B touchent massivement
les 30/49 ans, d’après l’agence de Santé publique (établissement
public français à caractère administratif, placé sous la tutelle du
ministre chargé de la santé) et que, alors que la couverture vaccinale
augmente, les ALD pour l’hépatite chronique augmentent aussi…

http://collectif-hepatites-virales.com/_media/plaquette-surveillance-hepatites-b-c-1.pdf

http://invs.sante-
publiquefrance.fr//
fr../layout/set/print/
Dossiers-thematiques/
Maladies-infec-
tieuses/Hepatites-vi-
rales/Hepatite-B/
Autres-donnees-epi-
demiologiques

p •119

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Voir les statistiques de Christophe Jarry…

p •120

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Quelle est la différence entre hépatite
virale aiguë et hépatite chronique ? La
durée... La primo-infection, qui dure
moins de six mois, est qualifiée de
virale aiguë. Quand elle dure plus de six Donc, avec les chiffres
mois, elle est qualifiée de chronique… issus de l’INED, on est
Remarque : là encore, impossible plutôt entre 200 et 600
d’établir scientifiquement la moindre décès par hépatite virale
causalité !! On dit que le virus de en France où on voit une
l’hépatite B ou C cause l’hépatite augmentation prodigieuse
chronique, mais c’est faux. Il y a une des hépatites chroniques
forte corrélation entre la présence virale suite à l’introduction
et l’hépatite chronique, c’est tout ! des deux vaccins contre
Donc, on assiste une diminution des l’hépatite virale.
primo-infections, alors que les atteintes
chroniques hépatiques augmentent…
Malgré la vaccination, le nombre
global de décès par hépatite ne cesse
d’augmenter, avec des pics lors de
l’introduction des deux vaccins majeurs...

p •121

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Ce qui explique peut-être
toutes les complications
neurologiques associées au
vaccin contre l’hépatite B que je
vais découvrir par la suite...

Et aussi... Allez, on commence à plonger dans


Pour rappel, le vaccin contre l’hépatite les études. Je sais que, en France,
B contient 250 microgrammes le vaccin contre l’hépatite B a été lié
d’aluminium par dose alors que les à des cas de sclérose en plaques.
niveaux tolérables sont fixés par la Il y a eu une grosse polémique
FDA a 5 microgrammes par kg en et, au final, un non-lieu... Mais
injection. Pour un bébé de 5 kg, on est ça, c’est de la politique, voyons
donc à cinq fois la dose maximale… les études scientifiques :

p •122 EVOLUTION OF MULTIPLE SCLEROSIS


IN FRANCE SINCE THE BEGINNING
ÉVOLUTION DE LA SCLÉROSE
EN PLAQUES EN FRANCE
OF HEPATITIS B VACCINATION DEPUIS LE DÉBUT DE LA VHB

CONCLUSION CONCLUSION
«The figures available in France thus « Les chiffres disponibles en France
show a definite statistical signal in montrent donc un signal statistique
favor of a causal link between the HB certain en faveur d’un lien causal
vaccine event and the apparition of entre la vaccination contre l’hépatite
MS with a maximum correlation in the B et l’apparition de la SEP, avec une
2 years following immunization.» corrélation maximale dans les 2 ans
qui suivent l’immunisation. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4266455/

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
A CASE-CONTROL STUDY ÉTUDE CAS-TÉMOIN DES
OF SERIOUS AUTOIMMUNE ÉVÉNEMENTS INDÉSIRABLES AUTO-
ADVERSE EVENTS FOLLOWING IMMUNES GRAVES SUITE À LA
HEPATITIS B IMMUNIZATION. VACCINATION CONTRE L’HÉPATITE B.

«During the 1980s, genetically engineered Durant les années 1980, les HBV
hepatitis B vaccines (HBVs) were introduced génétiquement modifiés ont été introduits
in the United States. A large-series of aux États-Unis. Une grande série de
serious autoimmune conditions have problèmes auto-immunes graves ont été
been reported following HBVs, despite signalés suite à l’administration des HBV,
the fact that HBVs have been reported to malgré le fait que les HBV avaient été
be «generally well-tolerated.» (…) Adults déclarés « généralement bien tolérés ». (…)
receiving HBV had significantly increased Les adultes qui ont reçu le HBV avaient des
odds ratios (OR) for multiple sclerosis (OR rapports de cotes (RC) considérablement
= 5.2, p < 0.0003, 95% Confidence Interval accrus de sclérose en plaques (RC = 5,2,
(CI) = 1.9 - 20), optic neuritis (OR = 14, p p < 0,0003, 95 % intervalle de confiance
< 0.0002, 95% CI = 2.3 - 560), vasculitis (IC) = 1,9 - 20), névrite optique (RC = 14, p
(OR = 2.6, p < 0.04, 95% CI = 1.03 - 8.7), < 0,0002, 95 % IC = 2,3 - 560), vascularite
arthritis (OR = 2.01, p < 0.0003, 95% CI = (RC = 2,6, p < 0,04, 95 % IC = 1,03 - 8,7),
1.3 - 3.1), alopecia (OR = 7.2, p < 0.0001, arthrite (RC = 2,01, p < 0,0003, 95 % IC =
95% CI = 3.2 - 20), lupus erythematosus 1,3 - 3.1), alopécie (RC = 7,2, p < 0,0001,
(OR = 9.1, p < 0.0001, 95% CI = 2.3 - 76), 95 % IC = 3,2 - 20), lupus érythémateux
rheumatoid arthritis (OR = 18, p < 0.0001, (RC = 9,1, p < 0,0001, 95 % IC = 2,3 - 76),
95% CI = 3.1 - 740), and thrombocytopenia arthrite rhumatoïde (RC = 18, p < 0,0001,
(OR = 2.3, p < 0.04, 95% CI = 1.02 - 6.2)» 95 % IC = 3,1 - 740), et thrombocytopénie
(RC = 2,3, p < 0,04, 95 % IC = 1,02 - 6,2) »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16206512

Cinq fois plus de risques de sclérose en plaques, 14 fois plus pour la névrite
optique (dans les deux cas on parle d’atteintes de la gaine de myéline), 9 fois plus
de risques pour le lupus érythémateux, 18 fois pour l’arthrite rhumatoïde, etc...
Donc, ce n’était pas bidon, il y a un vrai lien entre sclérose en plaques et atteinte
de la gaine de myéline d’une part et, d’autre part, vaccin contre l’hépatite B !

p •123
THE OR OF MS FOR VACCINATION LE RC DE LA SEP POUR LA
WITHIN 3 YEARS BEFORE VACCINATION AU BOUT DE 3 ANS
THE INDEX DATE COMPARED AVANT LA DATE D’INDICE COMPARÉE
TO NO VACCINATION WAS AUX PERSONNES N’AYANT PAS ÉTÉ
3.1 (95% CI 1.5, 6.3). NO VACCINÉES ÉTAIT DE 3,1 (95 % IC
INCREASED RISK OF MS WAS 1,5, 6,3). AUCUN RISQUE ACCRU DE
ASSOCIATED WITH TETANUS AND SEP N’A ÉTÉ ASSOCIÉ AUX VACCINS
INFLUENZA VACCINATIONS. CONTRE LE TÉTANOS OU LA GRIPPE.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
RECOMBINANT HEPATITIS VACCIN RECOMBINANT CONTRE
B VACCINE AND THE RISK L’HÉPATITE B ET RISQUE DE
OF MULTIPLE SCLEROSIS: SCLÉROSE EN PLAQUES :
A PROSPECTIVE STUDY. ÉTUDE PROSPECTIVE.

«The OR (occurrence rate) of MS for «Le RC (rapport de cotes) de la SEP


vaccination within 3 years before the pour la vaccination au bout de 3 ans
index date compared to no vaccination avant la date d’indice comparée aux
was 3.1 (95% CI 1.5, 6.3). No increased personnes n’ayant pas été vaccinées
risk of MS was associated with était de 3,1 (95 % IC 1,5, 6,3). Aucun
tetanus and influenza vaccinations. risque accru de SEP n’a été associé aux
vaccins contre le tétanos ou la grippe.
CONCLUSIONS:
These findings are consistent with the CONCLUSIONS :
hypothesis that immunization with Ces résultats correspondent à l’hypothèse
the recombinant hepatitis B vaccine selon laquelle l’administration du vaccin
is associated with an increased risk of recombinant contre l’hépatite B est
MS, and challenge the idea that the associée à un risque accru de SEP et
relation between hepatitis B vaccination remet en question l’idée selon laquelle la
and risk of MS is well understood.» relation entre le vaccin contre l’hépatite
B et le risque de SEP est bien compris. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15365133

D'ailleurs, on retrouve GUILLAIN-BARRÉ SYNDROME SYNDROME DE GUILLAIN-


cette démyélinisation AFTER VACCINATION BARRÉ (SGB) APRÈS LA
dans d'autres IN UNITED STATES VACCINATION AUX ÉTATS-UNIS
pathologies, comme
le syndrome de «Data from the Centers for Disease Données provenant des centres de
Guillain-Barré : Control and Prevention/Food and contrôle des maladies et du système de
Drug Administration Vaccine Adverse signalement des événements indésirables
Event Reporting System (1990-2005) liés aux vaccins de la FDA (1990-2005)

CONCLUSIONS CONCLUSIONS
«Our results suggest that vaccines « Nos résultats suggèrent que les vaccins
other than influenza vaccine can be autres que le vaccin contre la grippe
associated with GBS. Vaccination- peuvent être associés au SGB (syndrome
p •124 related GBS results in death or disability
in one fifth of affected individuals,
de Guillain-Barré. Le SGB lié aux vaccins
aboutit au décès ou au handicap chez
which is comparable to the reported un cinquième des personnes affectées,
rates in the general GBS population.» ce qui est comparable aux taux signalés
dans la population générale du SGB. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19730016

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Et pas que ça…
Arthrite chronique !

A ONE YEAR FOLLOWUP OF SUIVI D’UN AN DE L’ARTHRITE


CHRONIC ARTHRITIS FOLLOWING CHRONIQUE SUITE À LA
RUBELLA AND HEPATITIS B VACCINATION CONTRE LA
VACCINATION BASED UPON RUBÉOLE ET L’HÉPATITE B D’APRÈS
ANALYSIS OF THE VACCINE L’ANALYSE DE LA BASE DE
ADVERSE EVENTS REPORTING DONNÉES VAERS (SYSTÈME DE
SYSTEM (VAERS) DATABASE. SIGNALEMENT DES ÉVÉNEMENTS
INDÉSIRABLES LIÉS AUX VACCINS).
« This study revealed that adult rubella
and adult hepatitis B vaccines were « Cette étude a révélé que les vaccins
statistically associated with chronic pour adultes contre la rubéole et l’hépatite
arthritis which persisted for at least one B étaient statistiquement associés à
year. The etiology for these adverse l’arthrite chronique, qui a persisté pendant
reactions may involve autoimmune au moins un an. L’étiologie pour ces
mechanisms. Furthermore, potential réactions indésirables pourrait concerner
biases in the reporting rates of adverse des mécanismes auto-immunes. En
reactions to VAERS were not observed. » outre, aucun parti-pris potentiel dans
les taux de signalement de réactions
indésirables au VAERS n’a été observé. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12508767

Les vaccins devraient avoir une


quelconque influence sur le
développement des maladies,
mais les statistiques semblent
Mais bon, c’est toujours la montrer le contraire...
même chose : quelle est la
balance bénéfice /risque ? Et si on combine tous ces vaccins ?
Rappelons-nous que cette enquête
est née d’abord pour mon fils
et, depuis le 1er janvier 2018, les
p •125 enfants nés doivent être exposés à
11 vaccins dont un hexavalent.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
4• Les vaccins
hexavalents (et le SIDS...)

U n rapport parlementaire italien publié le 7 février 2018, suite à 18 ans


d’étude sur du personnel militaire, fait état :
Cette commission parlementaire a identifié un risque significatif de
développer des cancers et des maladies auto-immunes après l’administration
de vaccins combinés et multi-doses, tels que recommandés dans le calendrier
de prévention militaire (p. 156 du rapport). Rappelons ici que les vaccins pour
les militaires sont identiques aux vaccins pour les enfants (pp. 156-157).

• La Commission n’a pas pu trouver une seule étude démontrant la sûreté des
vaccins combinés (p. 154).
• La Commission a estimé que « la quantité cumulée des différents composants
des vaccins dépasse les quantités autorisées pour les autorisations de mise sur
le marché des vaccins monovalents » .

Cela signifie que, dans les vaccins combinés, la somme des adjuvants
(par exemple, aluminium ou mercure), conservateurs et contaminants
biologiques (virus, bactéries, mycoplasmes et mycobactéries, ainsi que de
l’ADN fœtal humain ou de l’ADN animal, provenant des tissus organiques
de culture pour la fabrication des vaccins) n’a pas été testée.

• « Les vaccins, qui ont un nombre important de composants en termes


quantitatifs, mais aussi en variété des composants étrangers, déterminent un
nombre plus élevé d’effets secondaires. » (p. 139)
• Entre autres, la Commission s’inquiète de l’usage et de la sécurité des vaccins
à base d’adjuvants aluminiques (p. 160) (type vaccins « polio » hexavalents
recommandés aussi chez les enfants), des quantités élevées d’ADN humain
et animal retrouvées dans certains vaccins (ROR) et de la présence de
nanoparticules inflammatoires polluant tous les vaccins. (pp. 157, 159, 165)

Bon, ça commence bien...


Moi aussi, au vu de ce que j’ai
découvert précédemment, je
p •126 m’inquiète sérieusement de ces
vaccins hexavalents. On cumule
les effets négatifs !

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Autre source INFANT MORTALITY RATES LES TAUX DE MORTALITÉ
de suspicion : REGRESSED AGAINST NUMBER INFANTILE SE SONT AGGRAVÉS
OF VACCINE DOSES ROUTINELY AVEC L’AUGMENTATION DU
GIVEN: IS THERE A BIOCHEMICAL NOMBRE DE DOSES DE VACCINS
OR SYNERGISTIC TOXICITY? ADMINISTRÉS HABITUELLEMENT :
Y AURAIT-IL UNE TOXICITÉ
« These findings demonstrate a counter- BIOCHIMIQUE OU SYNERGIQUE ?
intuitive relationship: nations that
require more vaccine doses tend to « Ces résultats démontrent une relation
have higher infant mortality rates. » qui semble illogique : les nations qui
exigent davantage de doses vaccinales
ont tendance à avoir des taux de
mortalité infantile supérieurs. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3170075/

SUDDEN AND UNEXPECTED DÉCÈS SOUDAINS ET INATTENDUS


DEATHS AFTER THE APRÈS L’ADMINISTRATION
ADMINISTRATION OF HEXAVALENT DES VACCINS HEXAVALENTS
VACCINES (DIPHTHERIA, (DIPHTÉRIE, TÉTANOS,
TETANUS, PERTUSSIS, COQUELUCHE, POLIOMYÉLITE,
POLIOMYELITIS, HEPATITIS B, HÉPATITE B, HAEMOPHILIUS
HAEMOPHILIUS INFLUENZAE INFLUENZAE DE TYPE B) :
TYPE B): IS THERE A SIGNAL? Y A-T-IL UN SIGNAL ?

CONCLUSION: CONCLUSIONS :
«Deaths in temporal association with « Des décès associés dans le temps à
vaccination of hexavalent vaccines l’administration de vaccins hexavalents
have been recently reported. ont été signalés récemment.
In the 2nd year of life, however, the Cependant, durant la 2e année de vie, les
SMRs (standart mortality ratio) for SUD taux de mortalité standard (TMS) pour les
(sudden unexpected death) cases within décès soudains inattendus (DSI) dans les
1 day of vaccination with vaccine A 24 heures qui ont suivi l’administration du
were 31.3 (95% CI 3.8-113.1; two cases vaccin A étaient 31,3 (95 % IC 3,8-113,1 ;
observed; 0.06 cases expected) and 23.5 deux cas ont été observés ; 0,06 cas
(95% CI 4.8-68,6) for within 2 days after attendus) et 23,5 (95 % IC 4,8-68,6) dans
vaccination (three cases observed; 0.13 les 48 heures qui ont suivi la vaccination
cases expected). Extensive sensitivity (trois cas observés ; 0,13 cas attendus).
p •127 analyses could not attribute these findings Des analyses étendues de sensibilité
to limitations of the data sources. n’ont pas pu attribuer ces résultats à des
These findings based on spontaneous limitations des sources de données.
reporting do not prove a causal Ces résultats basés sur le signalement
relationship between vaccination and spontané ne prouvent pas de relation
sudden unexpected deaths. However, causale entre la vaccination et ces décès
they constitute a signal for one of the soudains inattendus. Cependant, ils
two hexavalent vaccines which should constituent un signal pour un des deux
prompt intensified surveillance for vaccins hexavalents qui devraient inciter
unexpected deaths after vaccination ». à intensifier la surveillance pour les décès
inattendus après la vaccination. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15602672

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Dans cette étude, on a une augmentation de 23 fois le risque de mort inexpliqué durant la
vaccination administrée durant la seconde année de vie de l’enfant avec un vaccin hexavalent.
Bien sûr, ça reste « peu de cas », mais cette augmentation n’est pas anodine !!

UNEXPLAINED CASES OF SUDDEN CAS INEXPLIQUÉS DE MORT


INFANT DEATH SHORTLY AFTER SUBITE DU NOURRISSON
HEXAVALENT VACCINATION APRÈS ADMINISTRATION DU
VACCIN HEXAVALENT
« Six cases of sudden infant death after
hexavalent vaccination Five children had « Six cas de mort subite du nourrisson après
been vaccinated with Hexavac®, one with l’administration du vaccin hexavalent. Cinq
Infanrix Hexa® during the past 48 h before enfants avaient reçu le vaccin Hexavac®,
death. Shortly after the vaccination, three un enfant le vaccin Infanrix Hexa® durant
of the children developed symptoms les 48 heures qui ont précédé la mort.
like tiredness, loss of appetite, fever Peu après la vaccination, trois des enfants
up to 39 °C and insomnia. All children ont manifesté des symptômes comme la
were found dead without explanation fatigue, le manque d’appétit, une fièvre
1–2 days after the vaccination. » atteignant 39 °C et l’insomnie. Tous
ces enfants sont morts sans explication
1 ou 2 jours après la vaccination. »

ALL OF THESE CHILDREN TOUS CES ENFANTS AVAIENT


SHOWED AN EXTRAORDINARY UN ŒDÈME CÉRÉBRAL
BRAIN EDEMA, WHICH EXTRAORDINAIRE, QUI LES
MADE THEM EXCEPTIONAL RENDAIENT EXCEPTIONNELS PAR
TO OTHER SID CASES RAPPORT AUX AUTRES CAS DE
MORT SUBITE DU NOURRISSON.
Abnormal neuropathologic findings
were acute congestion, defective Les résultats neuropathologiques anormaux
blood–brain barrier, slight infiltration of constatés étaient une congestion aiguë,
the leptomeninx by macrophages and une barrière hémato-encéphalique
lymphocytes, perivascular lymphocytic déficiente, une légère infiltration des
infiltration, diffuse infiltration of the leptoméninges par des macrophages et des
pons, mesencephalon and cortex lymphocytes, une infiltration lymphocytique
by T-lymphocytes, microglia in the périvasculaire, une infiltration diffuse
hippocampus and pons, and in one du pont, du mésencéphale et du cortex
case a necrosis in the cerebellum. par des lymphocytes T, une microglie
We reported these six cases to direct dans l’hippocampe et le pont et, dans
p •128 attention to a possibly serious vaccination
side effect. So far, there is no way
un cas, une nécrose dans le cervelet.
Nous avons signalé ces six cas à l’attention
to proof that these infant deaths are directe comme étant un effet indésirable
caused by vaccination. Therefore, the grave potentiel de la vaccination. Jusqu’à
relation between the vaccinations and présent, il n’y a aucun moyen de prouver
the death of the children must remain que des morts de nourrissons ont été
uncertain. Nevertheless, we feel that causées par la vaccination. Donc, la relation
it is important to inform vaccinating entre les vaccins et la mort de ces enfants
physicians and pediatricians as well doit rester incertaine. Néanmoins, nous
as parents about such possibly fatal pensons qu’il est important d’informer les
complications after application of médecins et les pédiatres qui vaccinent et
hexavalent vaccines. Especially, physicians les parents concernant les complications
and pediatricians should be also mortelles possibles après application des
informed about the possibility of using vaccins hexavalents. En particulier, les
pentavalent vaccines, which seem to be médecins et les pédiatres doivent aussi
associated with lesser complications. » être informés de la possibilité d’utiliser des
vaccins pentavalents, qui semblent être
associés à moins de complications. »

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Étrange, non ?
Il y a quand même des
questions à se poser...

SUDDEN INFANT DEATH SYNDROME DE MORT SUBITE


SYNDROME (SIDS) SHORTLY AFTER DU NOURRISSON (SMSN)
HEXAVALENT VACCINATION: APRÈS ADMINISTRATION DU
ANOTHER PATHOLOGY VACCIN HEXAVALENT : UNE
IN SUSPECTED SIDS? AUTRE PATHOLOGIE DANS
LES SMSN SUSPECTÉES ?
«Examination of the brainstem on serial
sections revealed bilateral hypoplasia of the L’examen du tronc cérébral dans les
arcuate nucleus. The cardiac conduction sections en coupe sériées a révélé une
system presented persistent fetal dispersion hypoplasie bilatérale du noyau arqué.
and resorptive degeneration. This case Le système de conduction cardiaque
offers a unique insight into the possible présentait une dégénérescence avec
role of hexavalent vaccine in triggering a résorption et une dispersion fœtale
lethal outcome in a vulnerable baby » persistante. Ce cas offre un éclairage
unique sur le rôle éventuel du vaccin
hexavalent dans le déclenchement d’un
résultat létal chez les bébés vulnérables. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16231176

SUDDEN INFANT DEATH MORT SUBITE DU NOURRISSON


FOLLOWING HEXAVALENT SUITE À L’ADMINISTRATION DU
VACCINATION: A VACCIN HEXAVALENT : ÉTUDE
NEUROPATHOLOGIC STUDY. NEUROPATHOLOGIQUE.

« This study does not prove a causal « Cette étude ne prouve pas de relation
relationship between the hexavalent causale entre le vaccin hexavalent et
p •129 vaccination and SIDS. However, we le SMSN. Cependant, nous formulons
hypothesize that vaccine components l’hypothèse que des composants du
could have a direct role in sparking off a vaccin pourraient avoir un rôle direct
lethal outcome in vulnerable babies. » dans le déclenchement d’un effet
létal chez les bébés vulnérables. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24083600

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
PAR
THIERRY CASASNOVAS

Cette vidéo n’a


pas été réalisée en
partenariat avec
le ministère des
Solidarités et de
7
ÉPISODE
DOCUMENTS DE RECHERCHE INTÉGRAUX

LA COQUELUCHE, LES CONFLITS


D’INTÉRÊT, LA POLITIQUE
VACCINALE EN FRANCE ET LA
COUVERTURE VACCINALE DES
PROFESSIONNELS DE SANTÉ…

la Santé ni avec
l’Institut Pasteur...
1• Un père
qui se questionne

J usqu’à présent, je me suis


toujours intéressé à la santé,
aux moyens d’y parvenir.
Je n’ai pas fait cas des maladies, des
médicaments et de la médecine,
Mon opinion n’a aucune importance,
mes choix non plus. Ce que je
veux, c’est donner à chacun des
informations claires, rationnelles et
basées sur des faits scientifiques, afin
ce n’est pas mon métier, je ne de pouvoir faire un « choix éclairé ».
suis ni compétent pour cela ni Je ne suis pas « anti-vaccin », je suis
intéressé. La santé d’abord... pro-science, pro-santé publique,
pro-enfant heureux et en bonne
Il y a un an, je suis devenu papa. C’est la santé. Donc, je vais poser des
plus belle expérience de toute ma vie. questions et essayer d’y répondre !
J’ai été, comme tous les pères,
confronté à la question de Nous voulons tous que nos enfants
la vaccination, et j’entends soient en bonne santé, n’est-ce pas ?
tout et son contraire.
J’ai appelé mon grand ami Alex afin
Cela va du discours classique qu’il vienne filmer mon enquête
sur l’évidence et le caractère et qu’il puisse rendre compte du
absolument incontournable et chemin que j’avais emprunté pour
anodin des vaccins jusqu’aux dénouer le vrai du faux. Ce film est
témoignages les plus inquiétants. le témoignage de cette enquête,
c’est mon chemin vers la vérité !
Je me rends compte que je n’ai
pas les éléments pour faire un
choix sur la vaccination.
Pour mon fils, je veux le meilleur, Il ne s’agit pas d’opinion,
la pleine santé et je ne veux mais de faits scientifiques
pas faire de choix au hasard, vérifiables… par chacun !
jouer à la roulette russe...

Ce qui m’a d’abord sauté aux yeux,


c’est qu’on est soit pro-vaccin soit
anti-vaccin ! Et si on n’est pas pro- Lorsque j’étais à l’université, j’ai appris
vaccination, on devient anti-vaccination, à appliquer la « méthode scientifique »
pour répondre aux questions qui se
p •131 automatiquement. Y a-t-il une place
pour la discussion, la réflexion, posent à nous. Elle nécessite de partir
sans tomber dans la caricature ? d’une question originale, de passer
par les étapes qui nous permettent
On parle de consentement libre et d’évaluer les différentes réponses à
éclairé, alors, puisque personne ne cette question, d’observer les données
semblait pouvoir m’éclairer sans dont nous disposons sans en éliminer
prendre parti, je me suis lancé dans une seule et, finalement, d’arriver à
une enquête, avec toute l’énergie que une conclusion basée sur ce que nous
me donne l’amour pour mon fils. Je avons trouvé, même si cette conclusion
voulais savoir enfin ce qu’il en était et nous déplaît. En ce qui concerne la
connaître la « vérité sur la vaccination ». vaccination, toute tentative de question
est d’emblée taxée de charlatanisme...
Où est la science là dedans ?

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
2• La coqueluche

L a coqueluche est une infection


respiratoire bactérienne peu
ou pas fébrile de l’arbre
respiratoire supérieur, mais d’évolution
longue et hautement contagieuse.
Il existe donc un vaccin, il n’était pas
obligatoire et nous ne l’avions pas fait.
Ce vaccin est passé d’un vaccin à germe
entier, des années 1950 jusqu’aux
années 1990, à un vaccin acellulaire, car
la version acellulaire semblait présenter
Deux bactéries du genre des Bordetella
moins d’effets secondaires indésirables..
sont responsables des syndromes de la Donc, laisse-moi deviner... puisque
maladie chez l’être humain : Bordetella c’est une infection bactérienne,
pertussis et Bordetella parapertussis. on devrait retrouver la baisse de
C’est une maladie longue (quatre l’immunité, la mutation des souches
à huit semaines, après une période vers des souches plus virulentes
d’incubation d’une semaine) et et la contagiosité provenant des
éprouvante (caractérisée par de personnes vaccinées, n’est-ce pas ?
violentes quintes de toux dont le
paroxysme évoque le chant du coq).
Dans certains pays, la maladie est
nommée la « toux des cent jours ».
Je sais que c’est éprouvant, le « grand »
de la famille a eu la coqueluche Déjà, je lis ça : « Le diagnostic
à l’automne 2016, ça a duré bien clinique de la coqueluche
trois mois et, globalement tous les peut être difficile, notamment
traitements que nous avons mis en chez les sujets antérieurement
place n’ont pas servi à grand-chose... vaccinés et les adultes, qui
Chaque parent aimerait bien éviter représentent actuellement le
ça à son enfant, c’est sûr !! réservoir essentiel de la maladie
et sont à l’origine de la plupart
des contaminations de jeunes
enfants ainsi que des épidémies
de coqueluche en collectivité. »

https://www.hcsp.fr/docspdf/avisrapports/
On vérifie ?? hcspa20080905_coqueluche.pdf

p •132

WANING IMMUNITY TO PERTUSSIS BAISSE DE L’IMMUNITÉ


FOLLOWING 5 DOSES OF DTAP. CONTRE LA COQUELUCHE
APRÈS 5 DOSES DE DTAP.
«This evaluation reports steady increase
in risk of pertussis in the years after « Cette évaluation signale une
completion of the 5-dose DTaP series. augmentation constante du risque de
This rise is likely attributable in part to coqueluche dans les années qui suivent
waning immunity from DTaP vaccines.» l’administration de la série de 5 doses de
DTaP. Cette augmentation est susceptible
d’être attribuée à une baisse de l’immunité
provenant des vaccins DTaP. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23478868

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
TDAP VACCINE EFFECTIVENESS EFFICACITÉ DU TDAP CHEZ LES
IN ADOLESCENTS DURING ADOLESCENTS DURANT L’ÉPIDÉMIE
THE 2012 WASHINGTON STATE DE COQUELUCHE DANS L’ÉTAT
PERTUSSIS EPIDEMIC. DE WASHINGTON EN 2012.

CONCLUSIONS CONCLUSIONS
«Tdap protection wanes within 2 to « La protection contre le TDaP
4 years. Lack of long-term protection diminue au bout de 2 à 4 ans.
after vaccination is likely contributing to Le manque de protection à long
increases in pertussis among adolescents. » terme après la vaccination pourrait
contribuer à une augmentation de la
coqueluche chez les adolescents. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25941309

BORDETELLA PERTUSSIS STRAINS SOUCHES BORDETELLA PERTUSSIS


WITH INCREASED TOXIN AVEC UNE PRODUCTION ACCRUE
PRODUCTION ASSOCIATED DE TOXINES ASSOCIÉES À LA
WITH PERTUSSIS RESURGENCE RÉSURGENCE DE LA COQUELUCHE

« Based on mathematical modeling, « D’après la modélisation mathématique,


vaccines designed to reduce pathogen les vaccins conçus pour réduire le taux
growth rate and/or toxicity may result in the de croissance des pathogènes et/ou de
evolution of pathogens with higher levels toxicité pourraient provoquer l’évolution
of virulence .Thus, we propose that waning de pathogènes ayant des niveaux
immunity and pathogen adaptation have de virulence supérieurs.Donc, nous
contributed to the resurgence of pertussis » supposons que la baisse de l’immunité et
l’adaptation des pathogènes ont contribué
à la résurgence de la coqueluche. »

https://wwwnc.cdc.gov/eid/article/15/8/08-1511_article

C’est bien ça !!!


Baisse du vaccin
p •133 + adaptation des bactéries
= recrudescence de coqueluche
avec des souches plus virulentes...

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
PERTUSSIS: CHALLENGES COQUELUCHE : DIFFICULTÉS
TODAY AND FOR THE FUTURE ACTUELLES ET FUTURES

«The universal use of pertussis vaccines « L’utilisation universelle des vaccins


has been associated with genetic contre la coqueluche a été associée à des
changes in circulating B. pertussisstrains. modifications génétique dans les souches
However, today with DTaP vaccines, circulantes de B. pertussis. Cependant,
genetic change should be a major aujourd’hui, avec les vaccins DTaP, les
concern regarding vaccine efficacy.» modifications génétiques devraient faire
l’objet d’une préoccupation majeure
concernant l’efficacité des vaccins. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3723573/

IMPERFECT VACCINE- IMMUNITÉ IMPARFAITE


INDUCED IMMUNITY INDUITE PAR LES VACCINS
AND WHOOPING COUGH ET TRANSMISSION DE LA
TRANSMISSION TO INFANTS COQUELUCHE AUX BÉBÉS

« There is evidence from both prospective « Il existe des preuves provenant de la


epidemiological surveillance and recent surveillance épidémiologique prospective
experiments in model organisms that et des expériences récentes sur des
immunization with the acellular vaccine may organismes modèles que l’immunisation
actually increase the host’s susceptibility avec le vaccin acellulaire pourrait en
to infection by B. parapertussis » fait augmenter la probabilité d’infection
de l’hôte par le B. parapertussis »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2997163/

L’infection avec Bordella Parapertussis


touche des enfants plus jeunes et
est plus virulente que B.Pertussis.
Donc la vaccination augmente la
susceptibilité des enfants à une
p •134 infection par B.Parapertussis...

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ACELLULAR PERTUSSIS VACCINES LES VACCINS ACELLULAIRES
PROTECT AGAINST DISEASE BUT CONTRE LA COQUELUCHE
FAIL TO PREVENT INFECTION PROTÈGENT CONTRE LA MALADIE
AND TRANSMISSION IN A MAIS NE PARVIENNENT PAS À
NONHUMAN PRIMATE MODEL EMPÊCHER L’INFECTION ET LA
TRANSMISSION À UN MODÈLE
«Our results suggest that in addition to DE PRIMATE NON HUMAIN
the potential contribution of reduced
efficacy and waning immunity of aP, the « Nos résultats suggèrent que, outre la
inability of aP to prevent colonization contribution potentielle de l’efficacité
and transmission provides a plausible réduite et l’immunité en baisse de
explanation for pertussis resurgence l’aP, l’incapacité de l’aP à empêcher
We hypothesized an additional la colonisation et la transmission
explanation for pertussis resurgence is constitue une explication possible à
that aP-vaccinated individuals can act la résurgence de la coqueluche.
as asymptomatic or mildly symptomatic Nous avons émis l’hypothèse d’une
carriers and contribute significantly explication supplémentaire à la résurgence
to transmission in the population.» de la coqueluche, celle que les individus
ayant reçu le vaccin aP peuvent servir
de porteurs asymptomatiques ou
légèrement symptomatiques et, donc,
contribuer de manière considérable
à la transmission à la population. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3896208/

Encore une fois, les vaccinés


contribuent fortement à l’infection
générale car, une fois vaccinés, ils sont La preuve…
des porteurs asymptomatiques de la
bactérie qui se retrouve en grande
quantité dans leur respiration.

ASYMPTOMATIC TRANSMISSION TRANSMISSION ASYMPTOMATIQUE


p •135 AND THE RESURGENCE OF ET RÉSURGENCE DU
BORDETELLA PERTUSSIS BORDETELLA PERTUSSIS

«Asymptomatic transmission is the most « La transmission asymptomatique est


parsimonious explanation for many of the l’explication la plus parcimonieuse à
observations surrounding the resurgence un grand nombre des observations
of B. pertussis in the US and UK» relatives à la résurgence du B. pertussis
aux États-Unis et au Royaume-Uni. »

https://bmcmedicine.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12916-015-0382-8

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
3• Et la méningite ?

I l existe beaucoup de sortes de


méningites, la méningite étant le
symptôme. Pour simplifier, disons
qu’il y a des méningites virales, sans
grande conséquence, et des méningites
Ce sont donc des bactéries, a quoi doit-
on s’attendre lors de la vaccination ?
On devrait retrouver la baisse de
l’immunité, la mutation des souches
vers des souches plus virulentes
et la contagiosité provenant des
bactériennes... on vaccine « contre » les
personnes vaccinées, n’est-ce pas ?
méningites bactériennes. Idem pour la coqueluche, etc...

Il existe plusieurs types de méningites bactériennes, selon la bactérie en cause :


• Méningite à pneumocoques (Streptococcus pneumoniae). La bactérie
pneumocoque est la 1re cause de méningite en Amérique du Nord,
tant chez les adultes que chez les enfants. Elle peut aussi causer des
pneumonies et des otites moyennes.
• Méningite à Hib (Haemophilus influenzae de type B). Avant les années
1990, c’était la principale forme de méningite bactérienne chez les enfants
de moins de 5 ans.
• Méningite à méningocoques (Neisseria meningitidis). Cette bactérie
est la seule qui entraîne des épidémies de méningite. On sait qu’elle est
présente dans l’arrière-gorge ou le nez de 10 % à 25 % de la population,
selon l’Organisation Mondiale de la Santé, sans provoquer de maladie.
Dans de rares cas, elle submerge les défenses naturelles de l’organisme et
entraîne une méningite

REBOUND IN THE INCIDENCE OF REPRISE DU NOMBRES DE


PNEUMOCOCCAL MENINGITIS MÉNINGITES À PNEUMOCOQUE
IN NORTHERN FRANCE: EFFECT DANS LE NORD DE LA FRANCE :
OF SEROTYPE REPLACEMENT. EFFET DU REMPLACEMENT
p •136 DES SÉROTYPES.
CONCLUSION
«The incidence of pneumococcal meningitis CONCLUSION:
in infants has rebounded in northern « Le nombre de méningites à
France during the pneumococcal conjugate pneumocoque chez les bébés est remonté
vaccine programme, with the emergence dans le Nord de la France durant le
of nonvaccine pneumococcal serotypes.» programme de vaccination conjugué
antipneumococcique, avec l’émergence de
sérotypes pneumococciques hors vaccin. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20626365

Ok, on s’arrête là...

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
4• Polémique...

Bon, ces études sont explicites :


augmentation de la virulence,
sélection par la vaccination de
souches plus résistantes, effets Alors, je ne peux m’empêcher de me
secondaires des adjuvants, gros demander pourquoi tout débat sur
questionnements sur les vaccins la vaccination est systématiquement
multivalents, contagiosité empêché et pourquoi les personnes
des individus vaccinés vers le qui posent des questions sont-elles
reste de la population... On ne caricaturées ou stigmatisées ?
peut absolument pas dire que
la vaccination ne pose aucun Pourquoi toutes ces études ne sont
problème, au contraire !!! pas prises en compte pour revoir
la politique vaccinale des pays ?

O
Comment, devant tant de
n l’a vu avec le ROR, le vaccin questions, est-on arrivé, en France,
à augmenter drastiquement le
papilloma virus, ainsi que les
nombre de vaccins obligatoires ?
vaccins contre la grippe, la
coqueluche et l’hépatite. Ce sont des Pourquoi les pays d’Europe du
constantes. Il y a de sacré biais dans la Nord vont-ils vers une suppression
validation théorique et pratique de la de toute obligation vaccinale ?
vaccination. Sont-ils inconscients ?
Tout porte à croire qu’il y a de
sérieuses réserves à émettre Comment se positionnent les
et que la question doit être « professionnels de santé »
largement débattue !! sur cette question ?

On s’attaque à la question ?

A• Conflits d’intérêt...
p •137 C’est la réponse la plus évidente, non ?

Je ne pense pas, et la plupart On a des exemples récents…


des experts sont d’accord [sur ce Michel Aubier, pneumologue rémunéré par la firme
point], que le fait d’être exposé à Total, sur un plateau télé, minimise les effets de la
une pollution ambiante, dans des pollution atmosphérique par les hydrocarbures.
villes comme Paris, prédispose
au cancer du poumon, sauf si http://www.liberation.fr/planete/2016/03/15/michel-aubier-
on a un autre facteur favorisant, un-pneumologue-qui-ne-crache-pas-sur-le-diesel_1439826
comme le tabagisme.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
« Un rectificatif nous semble
indispensable pour corriger certains
C’est tellement énorme que plusieurs propos d’un médecin universitaire
confrères ont réagi fermement : qui vont à l’encontre des principales
études médicales, et notamment des
études de l’OMS, qui a classé le diesel
cancérigène en 2012 et la pollution
atmosphérique cancérigène en 2013. »

« Des études récentes ont confirmé


les conclusions de l’OMS. Elles ont
Citant cinq études publiées entre 2011 et montré également que le risque de
2015 dans plusieurs revues spécialisées, cancer pulmonaire était augmenté
les signataires insistent sur le fait que : pour des niveaux d’exposition, même
en dessous des normes européennes.
Donc, même à faible concentration, les
particules fines sont cancérigènes. »

« [Cette hausse du risque] est identique


chez les fumeurs et non fumeurs, avec
À l’appui de leur raisonnement, ils citent un risque même supérieur pour les
en particulier une étude de Lancet non-fumeurs. Il n’y a aucun seuil en
Oncology parue en 2013, portant sur dessous duquel il n’y a pas de risque,
312  044 personnes suivies pendant treize soulignent les scientifiques de l’étude. »
ans, qui démontre notamment qu’une
hausse de la pollution aux particules
fines augmente de 50% le risque
d’adénocarcinome, une des formes du
cancer du poumon. Ils poursuivent  :

p •138

« On y apprend aussi que les


déplacements des médecins des hôpitaux
parisiens à des congrès professionnels
sont financés à hauteur de 40 millions
Pourtant aucun des « spécialistes » sur d’euros par an par les laboratoires. Le
le plateau en compagnie de Michel comité de travail propose donc que, lors
Aubier n’a réagi à ses propos... ni Michel de ces congrès, un «tiers neutre» fasse
Cymes, le présentateur, prétendue office de médiateur entre le médecin et
autorité en matière de santé... l’industriel. L’industrie pharmaceutique
Mais ce n’est qu’un exemple... financerait par ailleurs la formation
Voici une ordonnance de l’Assistance continue (et obligatoire) des médecins.
Publique des Hôpitaux de Paris La dépense est estimée entre 300 et
diligentée par Martin Hirsch : 600 millions d’euros chaque année. »

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Je doute que l’industrie Chiffres totalement confirmés
pharmaceutique investisse de par ce rapport de l’Organisation
telles sommes « pour rien »... mondiale de la santé :
Dans un article du monde diplomatique
de janvier 2018, Leïla Shahshahani
nous donne quelques pistes…

https://www.monde-diplomatique.fr/2018/01/SHAHSHAHANI/58253

http://www.who.int/influenza_vaccines_plan/resources/session_10_kaddar.pdf

C’est un marché en pleine explosion ! Faux et archi-faux !


Pourtant, des personnes qui se posent C’est le secteur qui est le plus
en autorité de la probité scientifique en expansion de tout l’industrie
(Samuel Laurent, responsable de la pharmaceutique !!!
rubrique « les décodeurs » dans Le Il suffit d’aller regarder le bilan
Monde, héraut de la rationalité et de financier des grands laboratoires,
l’anti-complotisme) arrivent à écrire : qui est public :
« Les vaccins sont génériques, ils
ne rapportent pas grand-chose
aux labos, faut arrêter un peu »

https://twitter.com/samuellaurent/status/875719397758 967809?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Fwww.
libreactu.fr%2Fles-avraiment%2F

http://fr.gsk.com/media/660403/q4-2016-results-announcement.pdf

4,6 milliards de livres sterling, c’est quand 62 % de marge brute,


même beaucoup pour « pas grand-chose ». ça ferait rêver
Dans le rapport annuel 2016 de Sanofi Pasteur pas mal de monde !
On apprend que :
« En 2016, Sanofi a réalisé une marge
p •139 brute de 62 % sur les vaccins, au plus
haut depuis 5 ans. Pas mal pour un est de 1,57 milliard €, soit 34,4 %
secteur qui ne rapporte rien ! Mieux de son chiffre d’affaires, alors que la
encore, le résultat opérationnel 2016 marge opérationnelle de l’ensemble
(bénéfices bruts) de la filière vaccins de groupe est de 27,5 % ! »

https://www.sanofi.com/fr/investisseurs/connaitre-sanofi/chiffres-cles/

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Qu’est-ce qui peut expliquer de telles inexactitudes ?
Qu’est-ce qui peut expliquer que L’INSERM publie de telles énormités ?
« L’efficacité et l’innocuité des 11 vaccins qui deviendront
obligatoires en France sont scientifiquement prouvées. »
Bien sûr, aucune étude citée, car il n’y en a pas, comme le montrait
le rapport du parlement italien cité ici plusieurs fois...

https://presse.inserm.fr/wp-content/uploads/2017/12/PPInsermVaccins2018V2.pdf

Donc, pourquoi un tel mensonge ? « Nous avons signé un partenariat


Voici certainement une réponse : global de 50 millions d’euros avec
L’Alliance nationale pour les sciences Sanofi-Aventis, au sein duquel
de la vie et de la santé (Aviesan) un premier accord de recherche
fédère, sous la houlette de l’Inserm, fondamentale a été mis en place
les départements de recherche avec le Centre d’immunologie de
biomédicale des organismes publics Marseille-Luminy, en décembre dernier,
(CNRS, universités, CHU...). Objectif ? pour une durée de cinq ans. »
Faciliter les liens avec les industriels en
leur offrant une interface unique et donc Pour mémoire, l’INSERM et l’ANSM
favoriser l’innovation en améliorant la (agence nationale de sécurité
valorisation de la recherche biomédicale. du médicament) collaborent
André Syrota, le PDG de l’INSERM et extrêmement régulièrement…
président de l’AVIESAN, déclare :

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/chimie-pharmacie/20110321trib000609661/les-laboratoires-sont-
demandeurs-de-collaborations-avec-la-recherche-publique.html

p •140

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Qu’est-ce qui peut expliquer
de tels mensonges et
inexactitudes sinon les conflits
d’intérêt , la collusion ?

INSPECTION GÉNÉRALE DES AFFAIRES SOCIALES


RM2011-001P ENQUÊTE SUR LE MEDIATOR

« La chaîne du médicament fonctionne aujourd’hui de manière à ce que le doute bénéficie


non aux patients et à la santé publique mais aux firmes. Il en va ainsi de l’autorisation de mise
sur le marché qui est conçue comme une sorte de droit qu’aurait l’industrie pharmaceutique
à commercialiser ses produits, quel que soit l’état du marché et quel que soit l’intérêt de
santé publique des produits en question. La réévaluation du bénéfice/risque est considérée
comme une procédure exceptionnelle. La prise en compte du risque nécessite de fortes
certitudes scientifiques, l’existence d’un bénéfice étant, elle, facilement reconnue. Dans
ces conditions, le retrait d’une AMM est perçu comme une procédure de dernier recours
et comme une sorte de dédit pour la commission qui a accordé l’autorisation ; »
«Nous devons signaler aussi le poids des liens d’intérêt des experts contribuant aux
travaux de l’AFSSAPS. Il s’agit des liens d’intérêts financiers ou d’autres natures tels qu’ils
devraient être signalés à l’Agence, ce qui n’est pas à l’heure actuelle systématiquement
le cas, selon les déclarations mêmes de l’actuel président de la commission d’AMM. »

http://www.igas.gouv.fr/IMG/pdf/Synthese_MEDIATOR.pdf

Lors de la même affaire du Médiator, « Nous avons, monsieur le Ministre, une


Gérard Bapt, président de la Mission mission, qui est de restaurer la crédibilité
de l’Assemblée Nationale sur le de la parole publique en matière de Santé
Mediator, dira sans ambiguïté lors Publique. (…) À l’évidence, le problème
de l’audition de Xavier Bertrand : des conflits d’intérêts domine la question.
L’idée que vous avez émise de ce que plus
p •141 aucune décision ne serait valide et devrait
être annulée si les règles concernant
la gestion des conflits d’intérêts, par
telle instance ou commission, n’étaient
Si chacun de nous ne mène pas pas respectées, est une décision très
sa propre enquête comme je l’ai forte. (…) Cela pourrait se passer pour
fait, alors nous sommes soumis l’Association des Malades atteints de
à des intérêts qui ne sont pas Myofasciite à Macrophages qui, alors
obligatoirement ceux des enfants ! qu’une instance bordelaise avait indiqué
une étude à faire, s’est vu bloquée par
un conseil scientifique pourri de conflits
d’intérêts. Depuis 2004, ces gens sont en
attente. C’est vers ces patients, là aussi,
et pas seulement vers l’opinion publique,
qu’il faut restaurer la confiance ».

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Il n’y a pas qu’en France, voici un rapport du congrès
américain datant de 2000 qui indique :

« The Committee’s investigation has « L’investigation réalisée par le comité a


determined that conflict of interest déterminé que les règles sur les conflits
rules employed by the FDA and the d’intérêt employées par la FDA et le
CDC have been weak, enforcement CDC ont été faibles, que l’application
has been lax, and committee members a été laxiste et que les membres du
with substantial ties to pharmaceutical comité qui ont des liens importants
companies have been given waivers to avec les laboratoires pharmaceutiques
participate in committee proceedings » ont reçu des dérogations afin de
participer aux travaux du comité. »

https://vaccinesafetycommission.org/pdfs/Conflicts-Govt-Reform.pdf

Pour mémoire, la CDC (Center for Disease Control) est en charge de la validation
de mise sur le marché des vaccins, de la vérification des effets secondaires, etc.

PREVALENCE OF INDUSTRY LA PRÉVALENCE DU SOUTIEN DE


SUPPORT AND ITS RELATIONSHIP L’INDUSTRIE ET SA RELATION AVEC
TO RESEARCH INTEGRITY L’INTÉGRITÉ DE LA RECHERCHE

« Most U.S. clinical trials are funded « La plupart des essais cliniques
by industry. Opportunities exist for américains sont financés par l’industrie.
sponsors to influence research in ways Les commanditaires ont la possibilité
that jeopardize research objectivity.. d’influencer la recherche d’une façon
Here we show first-hand knowledge qui compromet son objectivité. Ici, nous
that compromises occurred in: research montrons des connaissances de première
participants’ well-being (9%), research main qui prouvent que des compromis
p •142 initiatives (35%), publication of results se sont produits au niveau : du bien-être
(28%), interpretation of research data des participants à la recherche (9 %),
(25%), and scientific advancement des initiatives de recherche (35 %),
(20%) because of industry support. de la publication des résultats (28 %),
Financial relationships with industry were de l’interprétation des données de la
prevalent and considered important to recherche (25 %) et de l’avancement
conducting respondents’ research. » scientifique (20 %) en raison du soutien
de l’industrie. Les relations financières
avec l’industrie étaient fréquentes et
considérées importantes pour mener des
études auprès des personnes interrogées. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/19353387/

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
CONFLICTS OF INTEREST IN CONFLITS D’INTÉRÊT
VACCINE SAFETY RESEARCH DANS LA RECHERCHE SUR
L’INNOCUITÉ DES VACCINS
«Over two-thirds of researchers (338 out of
506) received some support from industry. « Plus de deux-tiers des chercheurs (338
Studies show that the financial interests sur 506) ont reçu un soutien de la part de
of researchers are positively associated l’industrie. Des études montrent que les
with outcomes favorable to the sponsor intérêts financiers des chercheurs sont
in medical studies (Friedman and Richter, sans aucune doute associés à des résultats
2004; Jefferson et al., 2009; Yank et al., favorables au commanditaire des études
2007). Not only individual researchers, médicales (Friedman and Richter, 2004;
but also research institutions can be Jefferson et al., 2009; Yank et al., 2007).
influenced by industry sponsorships such Non seulement les chercheurs individuels,
as grants, endowed chairs, and other gifts mais aussi des organismes de recherche,
(Tereskerz, 2003). Industry sponsorship can peuvent être influencés par des parrainages
influence not only outcome, but research tels que des bourses de recherche, des
initiatives as well: The Tereskerz et al. chaires dotées et autres cadeaux (Tereskerz,
(2009) survey mentioned above also found 2003). Le parrainage de l’industrie peut
35% of respondents knew ofindustry- influencer non seulement le revenu,
sponsored researchers who compromised mais aussi les initiatives de recherche :
their research agenda because the l’étude The Tereskerz et al. (2009)
researchers were sponsored by industry.» citée ci-dessus a également découvert
que 35 % des personnes interrogées
savaient que les chercheurs parrainés par
l’industrie modifiaient leur programme
de recherche parce que leurs recherches
étaient financées par l’industrie. »

http://www.rescuepost.com/files/conflicts_of_interest_in_vaccine_safety_research_gayle_delong1.pdf

SIMPLIFICATION DU
CALENDRIER VACCINAL

« Le HCSP propose un nouveau calendrier


Au fil de mes recherches, je suis vaccinal qui permet de diminuer le
tombé sur un fait surprenant : nombre d’injections chez les nourrissons
p •143 dans les années 2010/2015, tout et prévoit des rappels de vaccination à
laissait penser que nous étions en âge fixe chez les adultes, modalité plus
train de nous orienter vers une facile à mémoriser pour les patients et
suppression de l’obligation vaccinale, pour les professionnels de santé.Le Haut
car jugée peu efficace en termes Conseil de la santé publique a notamment
de stratégie de communication : pris en considération les calendriers
vaccinaux des autres pays européens »

https://www.hcsp.fr/explore.cgi/
avisrapportsdomaine?clefr=415

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
HAUT CONSEIL DE LA SANTÉ PUBLIQUE - AVIS RELATIF À LA POLITIQUE
VACCINALE ET À L’OBLIGATION VACCINALE EN POPULATION GÉNÉRALE
(HORS MILIEU PROFESSIONNEL ET RÈGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL)
ET À LA LEVÉE DES OBSTACLES FINANCIERS À LA VACCINATION

« Parmi les pays industrialisés, seules la France et l’Italie ont encore des obligations vaccinales.
Afin d’apprécier l’opportunité de faire évoluer la législation, le Haut
Conseil de la santé publique a analysé la situation française.
Le HCSP considère notamment que :
• le maintien ou non de l’obligation vaccinale en population générale relève d’un choix
sociétal méritant un débat que les autorités doivent d’organiser ;
• si ce principe est maintenu, la liste des vaccins obligatoires doit être révisée et faire l’objet
d’un avis du HCSP. »

https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=455

FAUT-IL METTRE UN TERME À LA VACCINATION OBLIGATOIRE ?

« À la Société française de pédiatrie (SFP), on soutient « à 100 % » la proposition


du HCSP. « La politique actuelle est le fruit de l’histoire, et non pas de la gravité
des maladies, explique le Dr Robert Cohen, vice-président de la SFP. Elle n’est plus
tenable aujourd’hui. Le Dr Cohen se dit pour sa part favorable à la fin de l’obligation,
à condition qu’elle s’accompagne de politiques de promotion efficaces. »

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/09/15/22786-faut-il-mettre-terme-vaccination-obligatoire

VACCINS : FACE À LA DÉFIANCE, MARISOL


TOURAINE LANCE UN DÉBAT PUBLIC

« La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé ce mardi 12 une «grande


concertation citoyenne sur la vaccination», cette année, qui pourrait déboucher
sur une évolution de la politique vaccinale française, notamment sur les vaccins
p •144 obligatoires. On ne peut plus «balayer d’un revers de main» les préoccupations
des Français, a souligné la ministre lors d’une conférence de presse. »

http://www.francesoir.fr/societe-sante/vaccins-face-la-defiance-marisol-touraine-lance-un-debat-public

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Tiens, tiens, où est passé le débat ??
2016, c’est l’année du virage radical…
Le rapport sur la politique vaccinale de Mme Sandrine HUREL plaide aussi dans
le sens d’une remise à plat de la politique vaccinale en s’inspirant des autres pays
européens et de la création d’un vaste débat public pour déterminer la politique
vaccinale.

http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_sur_la_politique_vaccinale_janvier_2016_.pdf

LA MINISTRE DE LA SANTÉ
ENVISAGE DE RENDRE ONZE
VACCINS OBLIGATOIRES
Début 2016, tout le monde
pense que l’on s’oriente
« Si la nouvelle ministre prend position
vers une disparition de
aussi rapidement sur cette question
l’obligation vaccinale...
sensible, c’est en raison du calendrier très
serré imposé par le Conseil d’État. Saisie
par une association de promotion des
« médecines naturelles », la plus haute
juridiction administrative avait enjoint en
février au gouvernement de prendre des
Et puis tout bascule au mesures pour rendre disponibles, d’ici
printemps 2017... au 8 août, les trois vaccins obligatoires
(DTP), introuvables depuis 2008 sans être
associés avec d’autres. Une mise sur le
marché impossible dans un délai aussi
serré, avaient fait valoir les laboratoires
pharmaceutiques, pour qui la mise
au point d’un nouveau vaccin DTP
prendrait une « dizaine d’années ».
Dès lors, l’alternative de Mme Buzyn était
simple : lever l’obligation vaccinale par
décret ou demander aux députés d’étendre
les obligations vaccinales, afin que celles-
ci correspondent aux vaccins disponibles
sur le marché. C’est la solution préconisée
par Marisol Touraine, la prédecesseure
de Mme Buzyn, qui avait annoncé lors de
p •145 la passation de pouvoir le 17 mai avoir
préparé un texte de loi en ce sens. C’était
également ce que recommandait, en
novembre 2016, le comité d’orientation
de la concertation citoyenne sur la
vaccination présidé par le spécialiste en
immunologie pédiatrique Alain Fischer. »

http://www.lemonde.fr/sante/article/2017/06/16/
la-ministre-de-la-sante-envisage-de-rendre-onze-
vaccins-obligatoires_5145311_1651302.html

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Alain Fischer qui a reçu en 2013 100000 euros de
Sanofi Pasteur, est il vraiment libre ??
Donc, au final, le basculement s’est joué autour de l’intérêt des laboratoires
pharmaceutiques, car lever l’obligation vaccinale pouvait leur faire craindre de
perdre des parts de marché... C’est aussi simple que ça, malheureusement !
Ils étaient pris à leur propre piège, ayant supprimé la possibilité d’accéder à
des vaccins monovalents et faisant en quelque sorte de la « vente forcée ».
Voilà ce qu’est devenu les débat public promis et des enjeux majeurs
de santé publique balayés par des intérêts économiques privés.

et puis...

https://www.mypharma-editions.com/sciences-de-la-vie-sanofi-et-linstitut-pasteur-distinguent-quatre-chercheurs-
internationaux

http://www.libreactu.fr/agnes-buzyn-a-ete-remuneree-par-les-labos-pendant-au-moins-14-ans/

Et comment se positionnent les «Si cet appel à la mobilisation n’aboutit


professionnels de santé ? pas à un changement de braquet,
nous réfléchirons à des mesures plus
incitatives, voire coercitives», a indiqué
En effet, seuls 25 % Agnès Buzyn en octobre 2017, lors
des professionnels du lancement de la campagne de
de santé se vaccinent vaccination annuelle contre la grippe.
« contre la grippe ».

LA VACCINATION ANTIGRIPPALE DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

« La couverture vaccinale antigrippale au sein des deux établissements de soins pour la


saison 2006- 2007 est de 27 %. Elle est un peu plus élevée au CHU de Besançon qu’au
CH de Dole, respectivement 28 et 24 %, mais cette différence n’est pas significative. »

http://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_VAG.pdf
p •146

Ça ne paraît pas RAPPORT SUR LA POLITIQUE VACCINALE DE MME SANDRINE HUREL


si évident....
«Le rapport s’inscrit en outre dans un objectif de moyen terme : le développement de
modalités opérationnelles pour améliorer le taux d’adhésion des français et des professionnels
de santé à la vaccination de façon à atteindre une couverture vaccinale efficace.
Améliorer l’adhésion des usagers et des professionnels de santé à la
vaccination implique de redonner confiance dans la vaccination.
Cela nécessite notamment de prendre en compte l’ensemble des doutes qui peuvent
http://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_VAG.pdf
conduire à rejeter certaines vaccinations et de répondre le plus précisément possible
aux questions que se posent certains usagers et professionnels de santé. »

http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_sur_la_politique_vaccinale_janvier_2016_.pdf

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
VACCINATION PRACTICES AMONG PRATIQUES VACCINALES
PHYSICIANS AND THEIR CHILDREN DES MÉDECINS, POUR EUX
ET LEURS ENFANTS
«When asked about vaccinating a
future child, a significant proportion « Lorsqu’il leur a été demandé de vacciner
of respondents would deviate from un futur enfant, une proportion importante
CDC guidelines, specialists more than des personnes interrogées s’éloignaient
general pediatricians (21% vs 9%).» des recommandations du CDC, dont
davantage spécialistes que de pédiatres
généralistes (21 % au lieu de 9 %). »

https://www.scirp.org/journal/PaperInformation.aspx?PaperID=22932

FACTORS ASSOCIATED WITH FACTEURS ASSOCIÉS À LA


VACCINATION FOR HEPATITIS VACCINATION CONTRE
B, PERTUSSIS, SEASONAL L’HÉPATITE B, LA COQUELUCHE,
AND PANDEMIC INFLUENZA LA GRIPPE SAISONNIÈRE ET
AMONG FRENCH GENERAL PANDÉMIQUE PARMI LES
PRACTITIONERS: A 2010 SURVEY MÉDECINS GÉNÉRALISTES
FRANÇAIS : ÉTUDE DE 2010
«Self-reported VC (vaccine coverage) was
76.9% for 2009/10 seasonal influenza, « La couverture vaccinale des médecins
73.0% for hepatitis B, 63.9% for pertussis pour eux-mêmes était de 76,9 % pour
and 60.8% for A/H1N1 pandemic influenza» la grippe saisonnière de 2009/10,
73,0 % pour l’hépatite B, 63,9 %
pour la coqueluche et 60,8 % pour
la grippe pandémique A/H1N1. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23806242

Comme par
p •147 En effet, la couverture vaccinale chez les médecins est bien hasard, les familles
présentant le
inférieure à celle de la population en général.
On est donc loin de faire l’unanimité… plus haut taux
d’éducation et les
Il y a même plus intéressant, une étude systématique de la couverture vaccinale
plus forts revenus
en fonction de la catégorie socioprofessionnelle des parents et des revenus…
sont les moins
vaccinés.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
CHILDREN WHO HAVE RECEIVED LES ENFANTS QUI N’ONT PAS
NO VACCINES: WHO ARE THEY REÇU DE VACCINS : QUI SONT-
AND WHERE DO THEY LIVE? ILS ET OÙ HABITENT-ILS ?

«Unvaccinated children tended to be « La plupart des enfants non vaccinés sont


white, to have a mother who was married blancs, ont une mère mariée ayant fait
and had a college degree, to live in des études supérieures, habitent dans un
a household with an annual income foyer dont le revenu annuel dépasse les
exceeding 75,000 dollars, and to have 75 000 dollars. De plus, généralement,
parents who expressed concerns regarding leurs parents ont exprimé leur inquiétude
the safety of vaccines and indicated that concernant l’innocuité des vaccins et
medical doctors have little influence over ont déclaré que les médecins avaient
vaccination decisions for their children.» peu d’influence sur eux concernant les
décisions vaccinales pour leurs enfants. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15231927

EFFECTS OF MATERNAL AND LES EFFETS DES


PROVIDER CHARACTERISTICS CARACTÉRISTIQUES MATERNELLES
ON UP-TO-DATE IMMUNIZATION ET DES CARACTÉRISTIQUES DES
STATUS OF CHILDREN AGED PRESTATAIRES SUR LE STATUT
19 TO 35 MONTHS. VACCINAL À JOUR DES ENFANTS
ÂGÉS DE 19 À 35 MOIS.
«Low maternal educational levels and low
socioeconomic status were associated « Les niveaux de vaccination élevés
with high (..) completion rates» étaient associés à des mères ayant
fait peu d’études et ayant un niveau
socioéconomique faible. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17194865

NEGATIVE ATTITUDE OF ATTITUDE NÉGATIVE DES PARENTS


HIGHLY EDUCATED PARENTS AYANT FAIT DE HAUTES ÉTUDES
p •148 AND HEALTH CARE WORKERS ET DES PERSONNELS DE SANTÉ
TOWARDS FUTURE VACCINATIONS CONCERNANT LES FUTURES
IN THE DUTCH CHILDHOOD VACCINATIONS PRÉVUES PAR LE
VACCINATION PROGRAM. PROGRAMME DE VACCINATION
DES ENFANTS AUX PAYS-BAS.
«Determinants of a fully negative attitude
(against vaccine) were a high education « Les facteurs déterminants d’une
of the parent, being a health care worker, attitude entièrement négative (contre les
absence of religion, perception of vaccine vaccins) étaient un haut niveau d’études
ineffectiveness) and the perception that du parent, le fait de travailler dans le
vaccinations cause asthma or allergies.» domaine de la santé, l’absence de
religion, la perception de l’inefficacité des
vaccins et la perception que les vaccins
provoquent de l’asthme et des allergies. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15837208

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
PLUS LES PARENTS SONT ÉDUQUÉS,
PLUS ON A AFFAIRE À DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ,
ET PLUS L’OPPOSITION AUX VACCINS EST MARQUÉE...
CONCLUSION PARTIELLE ALORS QUE NOUS RENTRONS
DANS L’ÈRE DES VACCINS HEXAVALENTS...

Nous sommes quand même face à des faits troublants indéniables :

• Nous avons un système de mesure des accidents vaccinaux totalement


défaillant de fait nous n’avons aucun moyen d’évaluer la dangerosité réelle des
différents vaccins et devons uniquement nous appuyer sur les études réalisées
par les fabricants eux-mêmes utilisant des placebos qui n’en sont pas..
• Aux États-Unis, où un fonds d’indemnisation des victimes a été créé, les
sommes déjà versées en guise d’indemnité nous donnent un faible aperçu
de l’incidence réelle des vaccins, mais c’est déjà bien inquiétant.
• Les vaccins hexavalents rendus obligatoires depuis le 1er janvier n’ont
fait l’objet d’aucune étude de sécurité, rien, absolument rien !!
• La composition de la plupart des vaccins est source de véritables inquiétudes, avec des
produits comme l’aluminium cytotoxique, qui dépasse de très loin les normes de l’Organisation
mondiale de la santé, et des signaux d’alarmes très forts en ce qui concerne de nombreux
autres produits (défoliants, ADN humain, souches virales et bactériennes non prévues).
• De nombreuses études tendent à montrer que les vaccins ont une nette
tendance à amener à la prolifération de souches virales et bactériennes
autres, plus virulentes et, au final, plus dangereuses.
• Si on considère vraiment le déclin de l’immunité vaccinale, qui est bien plus rapide qu’on
le croyait, on se rend compte que l’immunité de groupe est impossible à atteindre...
• Un individu vacciné est source de contagion et non l’inverse.
• Les études faisant état d’une augmentation rapide des cas de troubles neuro/
psy/ nerveux suite à des séries de vaccinations se multiplient.
• Le conflit d’intérêt règne en ce qui concerne la recherche et la prise de décisions
concernant cette question vaccinale. Les nouveaux vaccins comme le Gardasil sont
extrêmement rémunérateurs pour leur fabricant, avec des marges exceptionnelles.
• L’immunité vaccinale n’a rien à voir avec l’immunité naturelle. En empêchant les personnes
vaccinées de « faire » des maladies infantiles anodines, elle affaiblit notoirement
les individus et nuit gravement à la maturation de leur système immunitaire.
• Une étude objective des statistiques officielles en termes de maladies
montre à l’évidence que la plupart des vaccins ne sont pas pour
grand-chose dans le recul des « maladies » concernées...

p •149 Alors, suis-je un charlatan parce- Pourquoi ne s’intéresse-t-on pas plus à


que je me pose des questions ? l’immunité naturelle, ce qui la suscite
Que dois-je faire en tant et la développe ? Pourquoi occulter
que parent responsable ? les moyens naturels et évidents
Comment me positionner ? au bénéfice de la vaccination ?
C’est une question à laquelle chacun et Je ne peux pas terminer cette enquête
chacune doit répondre individuellement, sans vraiment creuser cette question :
mais je suis désormais certain d’une chose : • Sans vaccin nos enfants sont-ils
la vérité sur la vaccination, c’est qu’elle doit faibles face aux virus ou bactéries,
se discuter, n’en déplaise à notre ministre de ou un corps en pleine santé a-t-il les
la Santé, et que la question des vaccins ne moyens de se défendre ?
se limite pas à celle des adjuvants, comme • Quelle est la véritable différence
un récent débat a pu le faire croire… entre immunité vaccinale et
immunité naturelle ?
• D’où vient notre immunité quand
nous sommes enfants ?

Ce sera mon huitième et dernier volet...


ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
PAR
THIERRY CASASNOVAS

Cette vidéo n’a


pas été réalisée en
partenariat avec
le ministère des
Solidarités et de
8
ÉPISODE
DOCUMENTS DE RECHERCHE INTÉGRAUX

L’IMMUNITÉ NATURELLE DE
NOS ENFANTS… VERS UNE
POLITIQUE DE SANTÉ OU UNE
POLITIQUE DU MÉDICAMENT ?

la Santé ni avec
l’Institut Pasteur...
1• Un père
qui se questionne

J usqu’à présent, je me suis


toujours intéressé à la santé, aux
moyens d’y parvenir.
Je n’ai pas fait cas des maladies, des
médicaments et de la médecine,
Mon opinion n’a aucune importance,
mes choix non plus. Ce que je
veux, c’est donner à chacun des
informations claires, rationnelles et
basées sur des faits scientifiques, afin
ce n’est pas mon métier, je ne de pouvoir faire un « choix éclairé ».
suis ni compétent pour cela ni Je ne suis pas « anti-vaccin », je suis
intéressé. La santé d’abord... pro-science, pro-santé publique,
pro-enfant heureux et en bonne
Il y a un an, je suis devenu papa. C’est la santé. Donc, je vais poser des
plus belle expérience de toute ma vie. questions et essayer d’y répondre !
J’ai été, comme tous les pères,
confronté à la question de Nous voulons tous que nos enfants
la vaccination, et j’entends soient en bonne santé, n’est-ce pas ?
tout et son contraire.
J’ai appelé mon grand ami Alex afin
Cela va du discours classique qu’il vienne filmer mon enquête
sur l’évidence et le caractère et qu’il puisse rendre compte du
absolument incontournable et chemin que j’avais emprunté pour
anodin des vaccins jusqu’aux dénouer le vrai du faux. Ce film est
témoignages les plus inquiétants. le témoignage de cette enquête,
c’est mon chemin vers la vérité !
Je me rends compte que je n’ai
pas les éléments pour faire un
choix sur la vaccination.
Pour mon fils, je veux le meilleur,
la pleine santé et je ne veux Il ne s’agit pas d’opinion,
pas faire de choix au hasard, mais de faits scientifiques
jouer à la roulette russe... vérifiables… par chacun !

Ce qui m’a d’abord sauté aux yeux,


c’est qu’on est soit pro-vaccin soit
anti-vaccin ! Et si on n’est pas pro-
vaccination, on devient anti-vaccination,
p •151 automatiquement. Y a-t-il une place
pour la discussion, la réflexion, Si je ne vaccinais pas mon fils,
sans tomber dans la caricature ? comment pourrait-il résister à toutes
ces maladies et comment l’aider à
On parle de consentement libre et rester fort et résistant ?
éclairé, alors, puisque personne ne L’immunité d’un enfant de moins de 18
semblait pouvoir m’éclairer sans mois est assurée par les anticorps que
prendre parti, je me suis lancé dans lui apporte le lait maternel.
une enquête, avec toute l’énergie que L’OMS recommande deux ans
me donne l’amour pour mon fils. Je d’allaitement afin d’assurer la protection
voulais savoir enfin ce qu’il en était et immunitaire nécessaire à l’enfant.
connaître la « vérité sur la vaccination ».

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
INNATE IMMUNITY IMMUNITÉ NATURELLE
AND BREAST MILK ET LAIT MATERNEL

«New research techniques have expanded « De nouvelles techniques de recherche ont


our understanding of the potential for élargi notre compréhension du potentiel
human milk’s effect on the infant that will des effets du lait humain sur les bébés,
never be possible with milk formulas. effets impossibles avec les laits maternisés.
Human milk microbiome directly shapes Le microbiome du lait humain façonne
the infant’s intestinal microbiome, directement le microbiome intestinal des
while the human milk oligosaccharides bébés, pendant que les oligosaccharides
drive the growth of these microbes favorisent la croissance de ces microbes
within the gut. New techniques such as dans les intestins. De nouvelles techniques,
genomics, metabolomics, proteomics, telles que la génomique, la métabolique,
and glycomics are being used to describe la protéomique et la glycomique sont
this symbiotic relationship. An expanded maintenant utilisées pour décrire
role for antimicrobial proteins/peptides cette relation symbiotique. Un rôle
within human milk in innate immune étendu pour les protéines / peptides
protection is described. The unique antimicrobiennes dans le lait humain, dans
milieu of enhanced immune protection la protection immunitaire naturelle, est
with diminished inflammation results décrit. Le milieu unique de la protection
from a complex interaction of anti- immunitaire renforcée avec des résultats
inflammatory and antioxidative factors inflammatoires diminués résulte d’une
provided by human milk to the intestine.» interaction complexe entre les facteurs
anti-inflammatoires et anti-oxydatifs
fournis aux intestins par le lait humain. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5447027/

Pourtant, on organise de
grandes campagnes de
communication sur la Pire que tout, des études
vaccination et très peu voudraient nous faire délaisser
sur l’allaitement qui, ou retarder l’allaitement au profit
pourtant, remplit beaucoup des vaccins, car l’allaitement a des
d’autres fonctions que le propriétés immuno-stimulantes :
rôle immuno-protecteur.

p •152 INHIBITORY EFFECT OF BREAST EFFET INHIBITEUR DU LAIT


MILK ON INFECTIVITY OF LIVE MATERNEL SUR L’INFECTIVITÉ
ORAL ROTAVIRUS VACCINES. DES VACCINS À ROTAVIRUS
ORAL ACTIVÉ.
«The lower immunogenicity and efficacy
of rotavirus vaccines in poor developing « La faible immunogénicité et la faible
countries could be explained, in part, efficacité des vaccins à rotavirus dans les
by higher titers of IgA and neutralizing pays pauvres en voie de développement
activity in breast milk consumed by pourraient être expliquées, en partie,
their infants at the time of immunization par des titres élevés d’IgA et d’activité
that could effectively reduce the neutralisante provenant du lait maternel
potency of the vaccine. Strategies to consommé par les bébés au moment de la
overcome this negative effect, such as vaccination, ce qui pourrait effectivement
delaying breast-feeding at the time of réduire l’action du vaccin. Des stratégies
immunization, should be evaluated.»  visant à surmonter cet effet négatif, telles

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20442687

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Si le lait maternel est pointé du doigt Alors, allons voir un peu ce
parce qu’il empêche ou atténue les qu’est réellement l’immunité
effets d’un vaccin fait de virus vivants, naturelle et ses différences
c’est donc bien que le lait maternel avec l’immunité vaccinale.
assure une immunisation de l’enfant !!

BREASTFEEDING PROVIDES L’ALLAITEMENT APPORTE


PASSIVE AND LIKELY LONG- UNE IMMUNITÉ PASSIVE
LASTING ACTIVE IMMUNITY. ET UNE IMMUNITÉ ACTIVE
PROBABLEMENT À LONG TERME.
«Such an enhanced function could also
explain why breastfeeding may protect « Une fonction aussi renforcée pourrait
against immunologic diseases like coeliac aussi expliquer pourquoi l’allaitement
disease and possibly allergy. Suggestions pourrait protéger contre des maladies
of protection against autoimmune immunologiques telles que la maladie
diseases and tumors have also been cœliaque et les allergies possibles.
p •153 published, but need confirmation. Des suggestions de protection
contre les maladies autoimmunes et
CONCLUSIONS: les tumeurs ont aussi été publiées,
Breastfeeding may, in addition to the mais doivent être confirmées.
well-known passive protection against
infections during lactation, have a CONCLUSIONS :
unique capacity to stimulate the immune L’allaitement peut, outre la protection
system of the offspring possibly with passive bien connue contre les
several long-term positive effects.» infections durant la lactation, avoir la
capacité unique de stimuler le système
immunitaire des enfants avec, peut-être,
plusieurs effets positifs à long terme. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9892025

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
BREASTFEEDING, THE ALLAITEMENT, RÉPONSE
IMMUNE RESPONSE, AND IMMUNITAIRE ET SANTÉ
LONG-TERM HEALTH À LONG TERME

«Breastfeeding provides unsurpassed « L’allaitement procure une alimentation


natural nutrition to the newborn and naturelle inégalée aux nouveau-nés et aux
infant. Human breast milk also contains bébés. De plus, le lait maternel humain
numerous protective factors against contient plusieurs facteurs protecteurs
infectious disease and may influence contre les maladies infectieuses et
immune system development, as peut influence le développement du
noted in previous studies of infant système immunitaire, comme indiqué
response to vaccination and thymus dans des études précédentes sur la
gland development. If immune system réaction des bébés à la vaccination et
development is significantly improved au développement du thymus. Si le
with the introduction of components développement du système immunitaire
of breast milk, then prematurely est considérablement amélioré par
discontinued breastfeeding may facilitate l’introduction de composants du lait
pathogenesis of many chronic diseases maternel, l’allaitement interrompu
later in life (eg, autoimmune disorders).» de manière prématurée peut faciliter
la pathogénèse de nombreuses
maladies chroniques dans la vie
(problèmes autoimmunes, etc.). »

http://jaoa.org/article.aspx?articleid=2093315

Dans un autre document de référence, les auteurs présentent toute la


complexité des échanges immunologiques entre la mère et l’enfant allaité
et toutes les fonctions immunitaires assurées par le lait maternel.

MUCOSAL IMMUNITY : THE IMMUNITÉ MUCOSALE :


IMMUNOLOGY OF BREAST MILK L’IMMUNOLOGIE DU
LAIT MATERNEL

p •154 https://www.jacionline.org/article/0091-6749(87)90041-8/pdf

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Et dans HOW BREAST MILK PROTECTS COMMENT LE LAIT MATERNEL
ce document : NEWBORNS BY JACK PROTÈGE LES NOUVEAU-NÉS PAR
NEWMAN, MD, FRCPC JACK NEWMAN, MD, FRCPC

http://wc3cb.com/pdf_ap_articles_2/How%20Breast%20Milk%20Protects%20Newborns.pdf

Les enfants n’ayant pas un


système immunitaire mature,
ceux qui ne sont pas allaités
L’auteur explique tous les sont en quelque sorte
avantages immunologiques « immunodéprimés ».
qu’il y a à allaiter un enfant.
En particulier, on trouve les cinq sortes
d’anticorps dans le lait maternel (IgG, D’ailleurs, ce médecin précise
IgA, IgE, IgM, IgD). que les enfants qui ne sont pas
Et pas seulement ! allaités par leur mère sont plus
Énormément de macrophages, susceptibles de développer des
de leucocytes et de lactoferrines, méningites et des infections du nez,
qui limitent le développement des des oreilles, du système respiratoire
micro-organismes pathogènes. et du système urinaire...

BREAST-FEEDING, INFANT LE LAIT MATERNEL, LES


FORMULAS, AND THE LAITS MATERNISÉS ET LE
IMMUNE SYSTEM. SYSTÈME IMMUNITAIRE.

«As a result, breast-feeding starting « Ainsi, l’allaitement pratiqué directement


directly after delivery will provide an après l’accouchement apportera une
excellent defense against the microbes excellente défense contre les microbes
normally meeting the neonate and needed que rencontrent généralement les
to induce development of its immune nouveau-nés, nécessaires pour induire
system. The milk also contains numerous le développement de leur système
p •155 components, which seem to enhance the immunitaire. De plus, le lait (maternel)
infant’s host defense as well as capacity contient de nombreux composants qui
to develop tolerance, helping to avoiding semblent renforcer la défense de l’hôte
allergic reactivity to foods, etc.» chez les bébés, ainsi que la capacité à
développer la tolérance, afin d’éviter les
réactions allergiques aux aliments, etc. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12839115

Alors, que se passe-t-il si on introduit un virus vivant, via la


vaccination, sur un enfant globalement immunodéprimé ?

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
VACCINATION IN PATIENTS LA VACCINATION CHEZ
WITH IMMUNOSUPPRESSION LES PATIENTS ATTEINTS
D’IMMUNOSUPPRESSION
«Live viral and bacterial vaccines should
not be administered during periods « Les vaccins contenant des virus et
of immunosupression in conditions des bactéries activés ne doivent pas
where the immune system is strongly être administrés durant les périodes
supressed by diseases or drugs, since d’immunosuppression dans les cas où
they would cause to systemic infection. le système immunitaire est fortement
Physicians should have sufficient diminué par une maladie ou une drogue,
knowledge about contraindications of car ils entraîneraient une infection
vaccination in individuals with immune systémique. Les médecins doivent
deficiency and in people who live in the connaître suffisamment les contre-
same house with these individuals.» indications des vaccins chez les individus
immunodéficients et les personnes
qui habitent avec ces individus. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4462293/

N’y a-t-il pas matière à s’interroger


sur la politique vaccinale pour les
moins de deux ans, c’est-à-dire des
enfants dont le système immunitaire
est globalement immature ?

Varicelle, rubéole, grippe,


D’ailleurs, on a vu précédemment
coqueluche ne sont potentiellement
qu’il y avait une corrélation « contre-
dangereuses que pour des
intuitive » entre niveau de vaccination
organismes déjà épuisés et
dans un pays et mort prématurée du
immunodéprimés. Pour eux, la
nourrisson. N’en serait-ce pas la cause ?
vaccination représente un danger !!!
En outre, la plupart des maladies
pour lesquelles on vaccine ne sont
pas des maladies dangereuses !
p •156
Mieux que ça, la plupart sont
essentielles au cours du développement pas priver les enfants d’une étape
normal du système immunitaire essentielle dans la construction
d’un enfant. Les empêcher, n’est-ce de leur système immunitaire ?

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Exemple : EXPOSURE TO VARICELLA L’EXPOSITION À LA VARICELLE
BOOSTS IMMUNITY TO HERPES- RENFORCE L’IMMUNITÉ CONTRE
ZOSTER: IMPLICATIONS L’HERPÈS ZOSTER : IMPLICATIONS
FOR MASS VACCINATION DE LA VACCINATION DE MASSE
AGAINST CHICKENPOX. CONTRE LA VARICELLE.

«Mass varicella vaccination is expected to « On estime que la vaccination de masse


cause a major epidemic of herpes-zoster, contre la varicelle a entraîné une épidémie
affecting more than 50% of those aged de grande ampleur d’herpès zoster,
10-44 years at the introduction affectant plus de 50 % des 10-44 ans
of vaccination.» à l’introduction de la vaccination. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12057605

MEASLES VIRUS INFECTION L’INFECTION PAR LE VIRUS DE


WITHOUT RASH IN LA ROUGEOLE SANS ROUGEURS,
CHILDHOOD IS RELATED TO DURANT L’ENFANCE, PEUT
DISEASE IN ADULT LIFE. ÊTRE LIÉE À LA MALADIE
À L’ÂGE ADULTE.
«There was evidence of association
between a negative history of measles, « Il y avait des preuves de lien entre
exposure in early life (possibly injection of un historique négatif de rougeole, une
immune serum globulin after exposure), exposition en début de vie (par exemple
and development of immunoreactive une injection d’immunoglobuline sérique
diseases, sebaceous skin diseases, après exposition) et le développement
degenerative diseases of bone and de maladies immunoréactives, de
cartilage, and certain tumours.» maladies des glandes sébacées, de
maladies dégénératives des os et des
cartilages et de certaines tumeurs. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2856946

p •157 Comment avoir une


Ne joue-t-on pas aux « apprentis
sorciers », en manipulant des souches
politique vaccinale qui
virales vivantes ou atténuées, en
ne soit pas une approche
les inoculant sans tenir compte de
individualisée ?
l’état du système immunitaire de la
L’immunité vaccinale est personne ni de sa capacité à gérer
une pseudo-immunité. efficacement ces virus ou bactéries ?
D’ailleurs, on a vu que la vaccination
amenait à des adaptations des souches
virales ou bactériennes qui vont
dans le sens de plus de virulence !

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
WHAT ARE THE LIMITS QUELLES SONT LES LIMITES
OF ADJUVANTICITY? DES ADJUVANTS ?

«It is known that, in many instances, « Il est connu que, dans de nombreux
antigen-specific antibody titers do cas, les titres des anticorps spécifiques
not correlate with protection.» à des antigènes ne correspondent
pas à une protection. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11587808

IMPLICATIONS OF VACCINATION IMPLICATIONS DE LA


AND WANING IMMUNITY VACCINATION ET LA
BAISSE DE L’IMMUNITÉ
«We show how vaccination can have a
range of unexpected consequences as it « Nous montrons comment la vaccination
reduces the natural boosting of immunity peut avoir diverses conséquences
as well as reducing the number of naive inattendues, car elle réduit le renforcement
susceptibles. In particular, we show that naturel de l’immunité, ainsi que le
moderate waning times (40–80 years) and nombre de personnes vulnérables
high levels of vaccination (greater than non immunisées. En particulier, nous
70%) can induce large-scale oscillations montrons que des durées de diminution
with substantial numbers of symptomatic moyennes (40 à 80 ans) et de hauts
cases being generated at the peak. In niveaux de vaccination (supérieurs à
addition, we predict that, after a long 70 %) peuvent induire des oscillations
disease-free period, the introduction of à grande échelle, avec des nombres
infection will lead to far larger epidemics considérables de cas symptomatiques
than that predicted by standard models. générés au pic de la période. En outre,
These results have clear implications for nous prédisons que, après une longue
the long-term success of any vaccination période sans maladie, l’introduction de
campaign and highlight the need for a l’infection mènera à de plus grandes
sound understanding of the immunological épidémies que le nombre prévu par les
mechanisms of immunity and vaccination.» modèles habituels. Ces résultats, qui ont
des implications claires pour la réussite
à long terme de toute campagne de
vaccination, soulignent la nécessité de
bien comprendre les mécanismes de
l’immunité et de la vaccination. »

p •158 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2677258/

D’ailleurs j’ai montré au début de cette enquête que ramener la question de l’immunité
à la présence ou l’absence d’anticorps était une erreur manifeste. Ainsi, nous avons de
nombreux d’enfants sans anticorps qui résistent de manière « normale » à un virus et, à
l’inverse, des épidémies virales chez des enfants présentant un taux d’anticorps élevé.

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
On nous dit souvent que les avantages
liés à la vaccination dépassent de
beaucoup les risques. Pourtant,
si l’immunité conférée n’est pas
une garantie de protection, si elle
diminue très rapidement et si elle
empêche le développement d’un
système immunitaire fort, quels
sont réellement les avantages ?
On est toujours dans une
L’avantage principal avancé est la problématique de bénéfice/
suppression d’épidémies mortelles, risque. Si les bénéfices
mais les chiffres le démentent, car sont bien moindres que
le combat contre ces épidémies prévu et les risques bel et
était gagné bien avant l’apparition bien avérés, la balance se
des vaccins spécifiques. modifie énormément !

Vous avez dit In 1993, Japan stopped using the En 1993, le Japon a cessé d’utiliser les
bénéfice/risque ? combination vaccine for mumps, measles vaccins combinés contre la rougeole,
Encore quelques and rubella (MMR) (équivalent ROR) in les oreillons et la rubéole (équivalent
exemples... routine immunisations. The Health Ministry ROR) lors des vaccinations courantes. Le
said the triple vaccine was linked to side ministère de la Santé a déclaré que le triple
effects, notably non-viral meningitis. vaccin était lié à des effets secondaires,
notamment à la méningite non virale.

p •159 https://japantoday.com/category/features/health/japans-national-immunisation-program-still-trails-behind-europe

En 1999, aux États-Unis, le CDC (Center for Disease Control) suspend


l’utilisation du vaccin Rotashield censé prévenir les infections dues au Rotavirus
gastroenteritis à cause de nombreux cas d’intussusception liés à ce vaccin...
(invagination,=entrée d’une portion d’intestin dans une autre)

https://www.cdc.gov/vaccines/vpd-vac/rotavirus/vac-rotashield-historical.htm

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
TEMPORAL ASSOCIATION OF ASSOCIATION TEMPORELLE
CERTAIN NEUROPSYCHIATRIC ENTRE CERTAINS TROUBLES
DISORDERS FOLLOWING NEUROPSYCHIATRIQUES ET LA
VACCINATION OF CHILDREN VACCINATION DES ENFANTS
AND ADOLESCENTS: A PILOT ET DES ADOLESCENTS :
CASE–CONTROL STUDY ÉTUDE CAS TÉMOIN PILOTE

«Subjects with newly diagnosed AN « Les sujets atteints d’anorexie mentale


(anorexia nervosa) were more likely than (AM) récemment diagnostiquée avaient,
controls to have had any vaccination in plus fréquemment que les sujets de
the previous 3 months [hazard ratio (HR) contrôle, reçu un vaccin dans les 3 mois
1.80, 95% confidence interval 1.21–2.68]. précédents [rapport de risques 1,80, 95 %
Influenza vaccinations during the prior 3, intervalle de confiance 1,21-2,68]. Les
6, and 12 months were also associated vaccins contre la grippe durant les 3, 6 ou
with incident diagnoses of AN, OCD 12 mois précédents étaient également
(obsessive compulsive disorder), and an associés à des diagnostics d’AM, à des
anxiety disorder. Several other associations TOC et à des problèmes d’anxiété.
were also significant with HRs greater Plusieurs autres associations étaient
than 1.40 (hepatitis A with OCD and également importantes, avec des rapports
AN; hepatitis B with AN; and meningitis de risques supérieurs à 1,40 (hépatite A
with AN and chronic tic disorder).» avec TOC et AM, hépatite B avec AM et
méningite avec AM et tics chroniques) »

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyt.2017.00003/full

ADVERSE EFFECTS OF PERTUSSIS EFFETS INDÉSIRABLES


AND RUBELLA VACCINES: A DES VACCINS CONTRE LA
REPORT OF THE COMMITTEE COQUELUCHE ET LA RUBÉOLE :
TO REVIEW THE ADVERSE RAPPORT DU COMITÉ POUR
CONSEQUENCES OF PERTUSSIS EXAMINER LES CONSÉQUENCES
AND RUBELLA VACCINES. INDÉSIRABLES DES VACCINS
CONTRE LA COQUELUCHE
«The incidence of arthritis and arthralgia ET LA RUBÉOLE.
following rubella vaccination, as is the
case with natural rubella infection, is « Les cas d’arthrite et d’arthralgie
low in infants and young children, but is suite aux vaccins contre la rubéole,
higher and more severe in adults. There par exemple l’infection de la rubéole
are reports of chronic, severe arthritis naturelle, sont faibles chez les bébés et
p •160 and related conditions in postadolescent
women who have received the vaccine.»
les jeunes enfants, mais plus élevés et
plus graves chez les adultes. Il existe des
rapports d’arthrite grave et chronique
et de problèmes connexes chez les
jeunes femmes qui ont reçu le vaccin. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK234373/

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
De ce que j’ai appris de mes études de naturopathie, l’immunité résulte
de la rencontre entre un organisme vivant fonctionnel et un environnement
chargé de virus et bactéries. Ce n’est pas l’éviction ni la neutralisation des
virus et bactéries qui construit un organisme fort... au contraire !

D’ailleurs très rares sont les études permettant de comparer un nombre


suffisant d’enfants vaccinés et non vaccinés. En voici une :

PILOT COMPARATIVE STUDY ON ÉTUDE COMPARATIVE PILOTE


THE HEALTH OF VACCINATED SUR LA SANTÉ DES ENFANTS
AND UNVACCINATED AMÉRICAINS DE 6 À 12 ANS,
6 TO 12 YEAR OLD U.S. CHILDREN VACCINÉS ET NON VACCINÉS

«Assessment of the long-term effects of « L’évaluation des effets à long terme du


the vaccination schedule on morbidity calendrier des vaccins sur la morbidité
and mortality has been limited [71]. In this et la mortalité a été limitée. Dans cette
pilot study of vaccinated and unvaccinated étude pilote sur les enfants non vaccinés
homeschool children, reduced odds of scolarisés à la maison, les cas de varicelle
chickenpox and whooping cough were et de coqueluche étaient réduits parmi
found among the vaccinated, as expected, les enfants vaccinés, comme prévu, mais
but unexpectedly increased odds were le nombre élevé de nombreuses autres
found for many other physician-diagnosed maladies diagnostiquées par un médecin
conditions. Although the cross-sectional était surprenant. Bien que la conception
design of the study limits causal inter-sectionnelle de l’étude limite
interpretation, the strength and consistency l’interprétation causale, la robustesse et la
of the findings, the apparent “dose- régularité des résultats, la relation apparente
response” relationship between vaccination entre dose et réaction entre la vaccination
status and several forms of chronic illness, et plusieurs formes de maladies chroniques,
and the significant association between ainsi que l’association importante entre
vaccination and NDDs all support the vaccination et troubles du développement
possibility that some aspect of the current neurologique (TDN), étayent la possibilité
vaccination program could be contributing que certains aspects du programme de
to risks of childhood morbidity. Vaccination vaccination actuel pourraient augmenter
also remained significantly associated with les risques de morbidité chez les enfants.
NDD after controlling for other factors, De plus, la vaccination est restée fortement
whereas preterm birth, long considered associée aux TDN après contrôle d’autres
a major risk factor for NDD, was not facteurs, alors que la naissance prématurée,
associated with NDD after controlling for longtemps considérée comme un facteur
the interaction between preterm birth and de risque majeur pour les TDN, n’était
vaccination. In addition, preterm birth pas associée aux TDN après contrôle de
coupled with vaccination was associated l’interaction entre la naissance prématurée
with an apparent synergistic increase in the et la vaccination. De plus, la naissance
p •161 odds of NDD above that of vaccination
alone. Nevertheless, the study findings
prématurée couplée à la vaccination
était associée à une augmentation
should be interpreted with caution.» synergique apparente des risques de TDN,
supérieurs à ceux de la vaccination seule.
NDD, a derived diagnostic measure, was Néanmoins, les résultats de l’enquête
defined as having one or more of the following doivent être interprétés avec prudence. »
three closely-related diagnoses: a learning
disability, Attention Deficient Hyperactivity Les TDN, qui servent de mesure de diagnostic
Disorder, and Autism Spectrum Disorder. dérivée, sont définis comme ayant un ou
A convenience sample of 666 children was plusieurs des trois diagnostics suivants
obtained, of which 261 (39%) were unvaccinated. étroitement liés : difficulté d’apprentissage,
trouble déficit de l’attention / hyperactivité et
trouble du spectre autistique. Un échantillon
pratique de 666 enfants a été obtenu,
dont 261 (39 %) enfants non vaccinés.

https://web.archive.org/web/20170504215400/http://oatext.com/Pilot-comparative-study-on-the-health-of-vaccinated-
and-unvaccinated-6-to-12-year-old-U.S.-children.php

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Et si, contrairement à nos
intérêts, les vaccins nous
protégeaient contre des virus
nécessaires à notre santé ???

ONCOLYTIC ACTIVITIES OF ACTIVITÉS ONCOLYTIQUES


APPROVED MUMPS AND MEASLES DES VACCINS AUTORISÉS
VACCINES FOR THERAPY CONTRE LES OREILLONS ET LA
OF OVARIAN CANCER. ROUGEOLE POUR LE TRAITEMENT
DU CANCER DES OVAIRES.
«Tumor-bearing mice treated with
10(6) or 10(7) pfu (one thousand times « Les souris portant des tumeurs traitées
the vaccine dose) of each of the three avec 10(6) ou 10(7) pfu (un millier de fois
viruses responded favorably to therapy la dose vaccinale) de chacun des trois virus
with significant prolongations in ont réagi favorablement au traitement,
survival. All three viruses demonstrated avec des prolongations de survie
equivalent antitumor potency.» importantes. Les trois virus ont démontré
un potentiel anti-tumoral équivalent. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15746945

Intéressant : des doses virales massives (comme c’est le cas quand on


est confronté à une infection virale) semblent jouer un rôle immunitaire
dans les cas de cancer... se serait-on trompé sur le rôle des virus ?

p •162

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
VIRUSES AS THERAPEUTIC LES VIRUS EN TANT QU’AGENTS
AGENTS. I. TREATMENT OF THÉRAPEUTIQUES. I. LE
NONOBESE INSULIN- DEPENDENT TRAITEMENT PAR VIRUS DE
DIABETES MICE WITH VIRUS SOURIS DIABÉTIQUES INSULINO-
PREVENTS INSULIN-DEPENDENT DÉPENDANTES NON OBÈSES
DIABETES MELLITUS WHILE PRÉVIENT LE DIABÈTE SUCRÉ
MAINTAINING GENERAL INSULINO-DÉPENDANT TOUT EN
IMMUNE COMPETENCE MAINTENANT UNE COMPÉTENCE
IMMUNITAIRE GÉNÉRALE
«A situation in which virus can be used
as a therapeutic agent to prevent a « Une situation dans laquelle un virus peut
lethal autoimmune disease is explored. être utilisé comme agent thérapeutique
Nonobese insulin- dependent diabetes pour prévenir une maladie autoimmune
(NOD) mice spontaneously develop insulin- mortelle est explorée. Les souris
dependent diabetes mellitus (IDDM), diabétiques insulino-dépendantes non
characterized by lymphocytic infiltration obèses (DNO) développent spontanément
into the islets of Langerhans and beta cell un diabète sucré insulino-dépendant
destruction, resulting in hypoinsulinemia, (DSID), caractérisé par une infiltration
hyperglycemia, ketoacidosis, and death. lymphocytaire dans les îlots de Langerhans
Infection of NOD mice with lymphocytic et par la destruction de cellules bêta,
choriomeningitis virus (LCMV) aborts aboutissant à une hypoinsulinémie, à une
the autoimmune manifestations and hyperglycémie, à une acidocétose et à la
resultant IDDM. The viruses’ effect is on mort. L’infection des souris DNO par le
a subset of CD4+ lymphocytes. Ablating virus de la chorioméningite lymphocitaire
this autoimmune diabetes does not (VCML) met un terme aux manifestations
significantly alter immune responses autoimmunes et au DSID résultant.
to a variety of non-LCMV antigens that Le virus agit sur un sous-ensemble de
require CD4+ lymphocyte participation. lymphocytes CD4+. La suppression de
The prevention of IDDM associated with ce diabète autoimmune ne modifie pas
viral therapy is maintained throughout considérablement les réactions immunes à
the life spans of NOD mice.» divers antigènes non-VCML qui nécessitent
la participation de lymphocytes CD4+.
La prévention du DSID associée à une
thérapie virale est maintenue tout au long
de la durée de vie des souris DNO. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2187941/

Nous avons « tapé » de manière aveugle sur les bactéries de toutes sortes, jusqu’à
p •163 ce que l’on se rende compte que notre microbiote (patrimoine bactérien endogène)
était une part essentielle de notre système immunitaire et de nous-même.
Notre corps, qui contient environ 10 puissance 14 bactéries, abrite aussi 10 puissance
35 virus, c’est-à-dire beaucoup plus. Par ailleurs, l’ADN retrouvé dans les selles d’un sujet
sain provient à 90 % de virus, et seulement à 10 % de bactéries ! Le plus souvent, ces
virus sont des phages qui, en quelque sorte, dictent leur conduite aux bactéries, peuvent
transférer de l’ADN ou leur faire synthétiser des toxines. Les phages sont extrêmement
divers. De plus, 70 % des bactéries renferment des bactériophages. La question qui peut
se poser est la suivante : et si, finalement, c’étaient les virus qui dirigeaient le microbiote ?

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
RESIDENT VIRUSES AND LES VIRUS RÉSIDENTS ET
THEIR INTERACTIONS WITH LEURS INTERACTIONS AVEC
THE IMMUNE SYSTEM LE SYSTÈME IMMUNITAIRE

«The human body is colonized with a « Le corps humain est colonisé par
diverse resident microflora that includes une microflore résidente diverse qui
viruses. Recent studies of metagenomes comprend des virus. Des études récentes
have begun to characterize the de métagénomes, qui ont commencé à
composition of the human ‘virobiota’ caractériser la composition du « virobiote »
and its associated genes (the ‘virome’), humain et ses gènes associés (le
and have fostered the emerging field « virome »), ont favorisé le champ émergent
of host-virobiota interactions. In this des interactions hôte/virobiote. Dans cette
Perspective, we explore how resident perspective, nous explorons la façon dont
viruses interact with the immune system. les virus résidents interagissent avec le
We review recent findings that highlight système immunitaire. Nous examinons
the role of the immune system in shaping des découvertes récentes qui mettent
the composition of the virobiota and en avant le rôle du système immunitaire
consider how resident viruses may dans la composition du virobiote et nous
impact host immunity. Finally, we discuss étudions la façon dont les virus résidents
the implications of virobiota–immune peuvent impacter l’immunité de l’hôte.
system interactions for human health.» Enfin, nous exposons les implications des
interactions entre le virobiote et le système
immunitaire concernant la santé humaine. »

https://www.nature.com/articles/ni.2614

On a découvert des virus mutualistes.

• Cela ne veut certainement pas dire qu’il n’existe pas de virus dangereux !
• Les virus sont indispensables au cycle de vie. Par exemple,
chez les guêpes parasitoïdes, le virus polydna participe au
contrôle d’une chenille parasitaire de la guêpe.

p •164

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Les virus
sont parfois HERPESVIRUS LATENCY CONFERS LA LATENCE DES HERPÈSVIRUS
protecteurs : SYMBIOTIC PROTECTION FROM CONFÈRE UNE PROTECTION
BACTERIAL INFECTION SYMBIOTIQUE CONTRE LES
INFECTIONS BACTÉRIENNES
«All humans become infected with multiple
herpesviruses during childhood. After « Tous les humains sont infectés par
clearance of acute infection, herpesviruses divers herpèsvirus durant l’enfance.
enter a dormant state known as latency. Après disparition des infections aiguës,
Latency persists for the life of the host les herpèsvirus entrent dans un état de
and is presumed to be parasitic, as it dormance appelé latence. La latence, qui
leaves the individual at risk for subsequent persiste pendant toute la vie de l’hôte,
viral reactivation and disease1. Here est présumée être de type parasite,
we show that herpesvirus latency also car elle expose l’individu à un risque
confers a surprising benefit to the host de réactivation virale et de maladie
Thus, whereas the immune evasion ultérieure. Ici, nous montrons que la
capabilities and lifelong persistence of latence de l’herpèsvirus confère aussi
herpesviruses are commonly viewed des avantages surprenants pour l’hôte.
as solely pathogenic, our data suggest Ainsi, alors que les capacités d’évasion
that latency is a symbiotic relationship immune et de persistance pendant toute
with immune benefits for the host.» la vie des herpèsvirus sont couramment
considérées comme seulement
pathogènes, nos données suggèrent que
cette latence est une relation symbiotique,
avec des effets immunes pour l’hôte. »

https://www.nature.com/articles/nature05762

BACTERIOPHAGES ENCODE DES BACTÉRIOPHAGES CODENT


FACTORS REQUIRED DES FACTEURS NÉCESSAIRES
FOR PROTECTION IN A POUR PROTÉGER UN
SYMBIOTIC MUTUALISM MUTUALISME SYMBIOTIQUE

«Our results show that these mobile « Nos résultats montrent que ces éléments
genetic elements can endow a bacterial génétiques mobiles peuvent doter un
symbiont with benefits that extend to symbiote bactérien d’avantages qui
the animal host. Thus, phages vector s’étendent aux hôtes animaux. Ainsi, les
ecologically important traits, such as phages comportent des caractéristiques
defense against parasitoids, within and écologiques importantes, telles qu’une
among symbiont and animal host lineages.» défense contre les parasitoïdes, à
p •165 l’intérieur de / entre les symbiotes
A symbiotic bacterium (Hamiltonella et les lignées d’hôtes animaux. »
defensa) protects its aphid host
(Acyrthosiphon pisum) against a Une bactérie symbiotique (Hamiltonella
parasitoid wasp (Aphidius ervi) defensa) protège son hôte aphidé
by killing developing wasp larvae. (Acyrthosiphon pisum) contre une
In fact, the protective effect of guêpe parasitoïde (Aphidius ervi) en
this symbiotic bacterium is due tuant les larves de guêpe en cours
to the presence of a symbiotic de développement. En fait, l’effet
bacteriophage within the bacterium. protecteur de ces bactéries symbiotiques
est dû à la présence de bactériophages
symbiotiques à l’intérieur des bactéries

http://science.sciencemag.org/content/325/5943/992

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
AN ENTERIC VIRUS CAN REPLACE UN VIRUS ENTÉRIQUE PEUT
THE BENEFICIAL FUNCTION REMPLACER LA FONCTION
OF COMMENSAL BACTERIA BÉNÉFIQUE DES BACTÉRIES
On a même vu des COMMENSALES
virus remplacer des «Importantly, MNV (Murine norovirus)
bactéries mutualistes infection offset the deleterious effect « Il est important de noter que l’infection
protectrices quand of treatment with antibiotics in models par le norovirus murin compense
elles font défaut !!! of intestinal injury and pathogenic l’effet délétère du traitement à base
bacterial infection. These data indicate d’antibiotiques dans les modèles de
that eukaryotic viruses have the capacity blessures intestinales et d’infection
to support intestinal homeostasis bactérienne pathogène. Ces données
and shape mucosal immunity, indiquent que les virus eucaryotes ont
similarly to commensal bacteria.» la capacité de soutenir l’homéostasie
intestinale et de façonner l’immunité
mucosale, de manière similaire
aux bactéries commensales. »

https://www.nature.com/articles/nature13960

Tout être vivant est un individu


écosystémique, l’unité d’une
pluralité. Nous ne savons
rien des virus, encore moins La vaccination doit répondre à un risque
que ce que nous savons des réel et non pas nous « immuniser »
bactéries. Pourtant, nous les face à des maladies ne présentant
combattons sans relâche, en pratiquement aucun danger.
mimant une immunité que
nous croyons comprendre. Ces dites maladies ne jouent-elles pas
Que déduire et retenir un rôle majeur dans la construction et la
de tout cela ? maturation du système immunitaire de
chaque individu ? Dès lors, s’en prémunir,
c’est fragiliser les organismes, non ?

Le virus mutualiste chez la souris, qui La vaccination de masse est un non-


restaure à lui seul des caractéristiques sens biologique, susceptible d’aboutir
normales (morphologie intestinale, à des catastrophes sanitaires. Quid des
fonction des lymphocytes) chez susceptibilités individuelles ? Que penser
p •166 des souris sans microbes. des allergies et des immunodéficiences
qui sont de plus en plus fréquentes...
La vaccination ne peut être qu’un geste La vaccination de masse va totalement
individualisé, pratiqué en connaissance à l’encontre de la notion de terrain qui,
complète de l’état de santé de la pourtant, est de plus en plus prise en
personne et de son histoire médicale. compte par la médecine fonctionnelle.

La vaccination avant l’âge de 2 ans consiste L’intérêt d’une vaccination risque d’être
à injecter des virus vivants ou inactivés, contrarié par la présence grandissante des
des adjuvants neurotoxiques (aluminium) toxiques environnementaux auxquels nous
et des additifs dangereux à des enfants sommes exposés et qui affolent le système
dont le système immunitaire est immature. immunitaire, l’aluminium en premier lieu.

Nous ne tenons pas compte de


l’effet cumulatif. Le concept selon
lequel « la dose fait le poison » n’est
absolument plus valable !! Les effets
cumulatifs des vaccins hexavalents n’ont
absolument pas été évalués ! Rien...

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION
Faut-il vacciner tout le monde contre faire des études véritables et non
un nombre croissant de maladies, ou biaisées (faux placebo, études
bien d’abord s’assurer que chacun a réalisées par les fabricants) ?
accès à l’allaitement, à une nourriture Est-il juste de priver d’instruction
saine, à un logement salubre et à un publique des enfants dont les parents
cadre de vie adapté ? Devons-nous ne font pas le choix vaccinal ?
mettre en place une politique de la Pourquoi n’y a-t-il pas, en France,
santé ou une politique de la maladie ? d’organisme de surveillance
des accidents vaccinaux ?
Toutes ces données devraient Quand élaborera-t-on enfin une
être prises en compte à l’heure politique de santé publique ???
où la question vaccinale semble
tourner à la guerre de religions. Ma prochaine enquête se nommera
Une politique de santé doit s’appuyer « santé publique ». Si je sais ce que
sur des faits et non pas sur des je ne veux pas pour mon enfant,
croyances. Elle ne doit pas être un il faut désormais que je clarifie ce
débat d’opinion et, de plus, elle doit que je veux, d’après les besoins
être libre de tout conflit d’intérêt… propres et vitaux des enfants.
Et si je ne le fais pas, personne
L’administration d’un vaccin à un enfant ne le fera pour moi !
est rapide, alors que le traitement des
conséquences éventuelles de cette
vaccination peut être très long...

Qui doit-on vacciner ? À quel âge ?


Le fonctionnement exact du
Avec quels vaccins (monovalents ou
système immunitaire, de même
hexavalents ) ? Dans quels buts ? Et
que la nature et la portée de nos
de quels moyens dispose-t-on pour
relations avec le monde microbien
évaluer l’impact réel des vaccins ?
et viral, nous échappent encore.
Quels moyens se donne-t-on pour
Certains auteurs ont comparé
la part inconnue du microbiote/
virobiote – à ce jour majoritaire – à
la matière noire de l’Univers, que
l’on ne parvient pas à observer,
mais dont on déduit la présence.
Il est aujourd’hui question d’un
« virobiote », c’est-à-dire de
virus qui réguleraient aussi bien
L’administration d’un vaccin à l’homéostasie bactérienne que
un enfant est rapide, alors que l’expression de certains gènes.
le traitement des conséquences Il y a de quoi être beaucoup
éventuelles de cette vaccination moins affirmatif sur l’action
peut être très long... et l’impact des vaccins et des
médicaments en général.

p •167

ENQUÊTE SUR LA
VACCINATION