Vous êtes sur la page 1sur 8

Sommaire

 Généralités
 Définition
 Conception et exigences
 Calcul et répartition de la charge sismique
 Stabilité globale du bâtiment
 Exemple de calcul
 conclusion
Généralités :
En génie civil, un contreventement est un système statique destiné à assurer la stabilité
globale d'un ouvrage vis-à-vis des effets horizontaux issus des éventuelles actions sur celui-
ci(par exemple : vent, séisme, choc, freinage, etc.). Il sert également à stabiliser localement
certaines parties de l'ouvrage (poutres, poteaux) relativement aux phénomènes
d'instabilité(flambage ou déversement).
Afin d'assurer la stabilité globale d'un bâtiment, il est nécessaire que celui-ci soitcontreventé
selon au moins 3 plans verticaux non colinéaires et un plan horizontal ; ondistingue donc les
contreventements verticaux (destinés à transmettre les efforts horizontaux dans les fondations)
des contreventements horizontaux (destinés à s'opposeraux effets de torsion dus à ces efforts).
Un contreventement peut être réalisé par des voiles (contreventements verticaux) ou
desplaques (contreventements horizontaux) en béton armé, en maçonnerie, en bois ou en
tôleondulée ; ou par des treillis en bois ou en acier.
Selon RPA  :(99version 2003)
classification des systemes de contreventement :Elle se traduit, dans les règles de calcul, par
l’attribution, pour chacune des catégories, une valeur numérique du coefficient de
comportement de la structure R qui est fixé en fonction de la nature des matériaux
constitutifs, type de construction, possibilité de redistribution d’efforts dans la structure et des
capacités de déformation des éléments dans le domaine pseudo- plastique. Le RPA 99 définit
dix-sept types de systèmes de contreventement :
Structures en béton armé :

- 1. a- Portiques auto stables en béton armé sans remplissage en maçonnerie rigide (les
éléments de remplissages ne doivent en aucun cas gêner les déformations des portiques.)
b- Portiques auto stables en béton armé avec remplissage en maçonnerie rigide.
- 2- Systèmes de contreventement constitué par des voiles porteurs en béton armé.
- 3- Structures à ossature en béton armé contreventée entièrement par noyau en béton armé.
- 4. a- Systèmes de contreventement mixte assuré par des voiles et des portiques avec
justification d’interaction portiques- voiles.
b- Systèmes de contreventement de structures en portiques par des voiles en béton armé.
- 5- Systèmes fonctionnant en console verticale à masses réparties prédominantes
- 6- Systèmes à pendule inverse.
Structures en acier :
- 7- Ossatures contreventées par portiques auto stables ductiles.
- 8- Ossatures contreventées par portiques auto stables ordinaires.
- 9- Ossatures contreventées par palées triangulées concentriques : on en distingue deux types:
A - Palées triangulées en X.
B - Palées triangulées en V.
- 10. A - Systèmes d’ossature contreventée par des cadres ductiles et palées en X.
B - Systèmes d’ossature contreventée par des cadres ductiles et palées en V.
- 11- Portiques fonctionnant en console verticale (système à faible degrés d’hyperstaticité.)
 Dans notre thème on va considerer :le système par contreventement mixte (voile –
portique ) : coef R=5

Définition :
Les contreventements mixtes est souvent employé pour la construction des bâtiments à un
nombre d’étages élevés, de grandes importances dans les zones de forte sismicité.et comme
tous les autres types se sont des éléments verticaux à deux dimensions dont la raideur hors
plans est négligeable. Dans leurs plans, ils présentent généralement une grande résistance et
une grande rigidité vis-à-vis des forces horizontales. Par contre, dans la direction
perpendiculaire à leur plan ils offrent très peu de résistance vis-à-vis des forces horizontales.

Selon RPA  : (la condition pour le système etre mixte)

Conception et exigences :
Selon RPA  :

-alors pour assurer le contreventement horizontal, les planchers et toitures faisant office de


diaphragme rigide ne devraient pas être affaiblis par des percements trop grands ou mal placés
pouvant nuire à leur résistance et leur rigidité. Les diaphragmes flexibles devraient être évités
pour combattre le déversement des murs notamment en maçonnerie.

Le contreventement vertical par palées devrait répondre à des critères spécifiques tels que :
• leur nombre : au moins trois palées non parallèles et non concourantes par étage.
• leur disposition : elles seront situées le plus symétriquement possible par rapport au
centre de gravité des planchers et de préférence aux angles avec une largeur suffisante.
• leur distribution verticale : être régulière ; les palées seront de préférence
superposées afin de conférer aux différents niveaux, une rigidité comparable aussi
bien en translation qu'en torsion.

La conception des voiles des contreventements mixtes en béton armé est justifié par
l’article 7.7.1 des RPA99/Version2003.
Les voiles servent d’une part à contreventer le bâtiment en reprenant les efforts horizontaux
(séisme et vent) et d’autre part de reprendre une partie des efforts verticaux qu’ils
transmettent aux fondations.
Alors L’épaisseur du voile doit être déterminée en fonction de la hauteur libre d’étage et
des conditions de rigidité aux extrémités :

L’épaisseur minimale d’un voile est e=15cm,


De plus, pour qu’un voile soit considéré comme un élément de contreventement la largeur
minimale doit vérifier la condition donnée dans l’article (7.7.1 RPA99) :
Lmin≥ 4 x e = 80cm.ensionnement des
Les dimensions des voiles doivent satisfaire les conditions suivantes :
 e> 15 cm…………….……….(1).
 e > he / 20………………...... (2).
 L > 4 e………………….......... (3).

hp : Hauteur totale de la poutre.


he : Hauteur libre d’étage.
e : Épaisseur du voile.
L : Longueur du voile.

Calcul et répartition de la charge


sismique :
Le séisme est un phénomène naturel, correspondant à des secousses qui se propagent sous
forme d’ondes, qui à leurs tours, engendrent un mouvement du sol libérant une énergie de
déformation. En présence du phénomène séismique, le bâtiment sera considéré comme un
système à plusieurs degrés de liberté.

la répartition  des charges:


Dans une structure de bâtiment, les efforts horizontaux appliqués au plancher sont
transmis aux fondations par l’intermédiaire des éléments de contreventement. Ces éléments
de contreventement peuvent être décomposés en deux familles, les éléments horizontaux
comprenant les planchers et la toiture, et les éléments verticaux réalisés par des murs de
refend, des portiques rigides ou encore des structures triangulées.
La transmission des efforts jusqu’au sol est assurée par cisaillement entre les voiles et les
planchers puis par cisaillement et traction/compression entre les éléments verticaux et les
fondations de cheminement des efforts dans la structure est rendu possible par une rigidité
suffisante dans leur plan de chacun des éléments.
Le comportement de la structure dépend donc fortement du comportement de chaque élément
de contreventement pris individuellement qu’ils soient verticaux ou horizontaux. Le
comportement de ces différents éléments est complexe, car il dépend à la fois de leur
géométrie(élancement, section), de leur composition (matériau homogène, section
composite,....etc.), de leur positionnement et de leur rigidité relatifs dans le plan, de
l’importance des charges verticales appliquées sur ces éléments,.... etc.

selon RPA  :
Stabilité globale du bâtiment :
 Dans notre projet, la structure est contreventée par des voiles et portiques , dont le but
est d’assurer la stabilité (et la rigidité) de l’ouvrage vis à vis des charges horizontales.

 Selon RPA : Pour garantir une stabilité totale de ce type de structure vis-à-vis les
déplacements, il faut vérifier L’interaction voile-portique, horizontale et verticale, la
vérification de la période, la vérification de l’effort normale réduit, la vérification de la
résultante des forces sismiques, justification vis-à-vis les déformations et effet P-.

 les dispositions assurant la stabilité générale et spécialement le contreventement


d’ensemble des bâtiments doivent avoir pour objet non seulement d’assurer la
résistance aux forces horizontales prises en compte dans les calculs, telles celles
résultant de l’action du vent, mais aussi de permettre éventuellement aux bâtiments de
subir sans dommages excessifs les effets de certaines sollicitations exceptionnelles,
telles que des explosions localisées. Ces problèmes se posent avec une acuité
particulière dans les immeubles à grand nombre d’étages.

Les solutions susceptibles d’être choisies pour assurer le contreventement général des
bâtiments sont évidemment liées aux contraintes qui peuvent être imposées par le parti
architectural ,

Conclusion
 Les structures contreventéespar un système mixte sont plus rigides, moins
déformables, et imposent moins de dommages aux éléments non
structuraux que les structures à cadres autostables.

 La présence des voiles dans la structure a permis la réduction des efforts


internes de flexion et de cisaillement au niveau des poteaux et des
portiques (l’importance de l’teraction). Ceci a donné lieu à des sections de
poteaux soumises à des moments relativement faibles, donc un ferraillage
avec le minimum du RPA s’est imposé.

 Lors de la conception et du calcul parasismique d’un bâtiment contreventé


par un système mixte, il faut tenu compte de deux facteurs essentiels, à
savoir la sécurité et l’économie a condition que l’étude va basée sur des
règlements de béton armé et parasismique.
 Dans l’exemple de calcule : nous avons fait l’étude d’un phénomène de
second ordre souvent négligé dans les études de calcul de structures. Ce
phénomène appelé effet p-Delta, qui joue un rôle important dans la
réponse des bâtiments de grande hauteur(élancée), sous l'effet des charges
latérales (vent, séisme…etc.). Cet effet est défini par l'amplification des
déformations, des efforts tranchants et des moments dans les éléments
structuraux, réduisant la résistance des structures soumises à des charges
verticales et latérales. En effet, la rigidité élastique de la structure est
réduite sous l'effet P-Delta, conduisant à un accroissement du
déplacement latéral.

Vous aimerez peut-être aussi