Vous êtes sur la page 1sur 22

Université Clermont Auvergne

Licence 1 information-communication

Les champs sociaux en


Sciences de l’Information et
de la Communication (SIC)
CM n°2, 20 janvier 2021
 Ce cours aborde quelques analyses issues des
sciences de l’information et de la communication.

 Objectifs :
 étudier la communication des champs sociaux à
travers l’interdisciplinarité des Sciences de
l’Information et de la Communication.

 Proposer une lecture argumentée de l’approche


info-communicationnelle des champs sociaux :
pistes pour aborder quelques études de cas à
partir de la prochaine séance (séance n°3).
I- La communication des champs sociaux en
SIC
 Les définitions discutées lors du CM n° 1 ont permis
de comprendre la pluralité des modèles d’analyse
des champs sociaux.

 Les Sciences de l’Information et de la


Communication (SIC) permettent de revenir sur le
débat scientifique autour de ce terme et proposent
des pistes de réflexion et des analyses info
communicationnelles pertinentes.
 Deux idées (enjeux) scientifiques pour les SIC :

 une volonté de traduire les apports des théories


interdisciplinaires pour les SIC (Boudieu, Lahire, etc)

 des efforts pour enrichir les travaux de recherche et


les projets menés par les étudiants en information et
communication.
1. Quelques axes majeurs :
 L’introduction et l’usage des médias et des TIC est
une thématique qui occupe une place centrale en
SIC : l’ancrage social des TIC et la critique du
déterminisme technique.

 Plusieurs auteurs préfèrent l’application de


méthodologies inter-sciences pour penser (dans le
temps long) l’introduction et l’usage des TIC dans
les champs sociaux.
 Constats : les usages des médias numériques se
multiplient dans les champs sociaux.

 L’accompagnement du changement des pratiques


de communication : l’étude de l’impact (relatif,
absolu) d’internet et des nouveaux médias dans le
champ organisationnel et associatif.

 L’étude des usages sociaux des TIC montre la


façon dont ces usages s’insèrent dans des
pratiques de communication préexistantes.
 L’usage organisationnel d’internet et des médias
électroniques s’inscrit dans les processus de
modernisation des stratégies de communication.

 Les changements observés dans les champs


sociaux « trouvent leur origine dans l’usage de
plus en plus fréquent par des entreprises, des
publics, des associations, des TIC dans la gestion
du social et dans la production de biens et de
services » (Miège 2006).
 Internet sert à la fois de moyen d’expression et de
communication.

 Internet est un outil de communication qui favorise


l’interaction en temps réel avec le public.

 le web social : un lieu d’échange d’informations, de


débat en ligne et d’expression de l’opinion.
 Les technologies d’information et de
communication offrent des espaces de relations
presse et de diffusion de l’actualité : articles,
communiqués de presse pour les journalistes et les
militants.

 Publication de supports journalistiques afin de


communiquer et diffuser l’information.
2. Deux thèses opposées :
 Plusieurs axes possibles pour comprendre les
études des usages des médias et des
technologies de l’information et de la
communication dans les champs sociaux :

 le déterminisme technique.

 le déterminisme social.
a. Le déterminisme technique :
 Certains travaux adhèrent à la thèse du
déterminisme technologique.

 C’est un courant de pensée qui analyse les


rapports entre la technique et la société en termes
d’impacts de la première sur la deuxième.
 L’étude de l’impact d’internet sur les champs
sociaux a contribué au développement de
nouvelles problématiques autour des effets directs
des médias sur la société.

 La technique se voit conférée des valeurs


intrinsèques (progrès, modernité, etc.).
b. Le déterminisme social : l’appropriation des TIC

 Quelques travaux ont permis de comprendre la


dimension sociale des usages des médias ou des
technologies dans une perspective dite sociale (voir
l’ouvrage de Miège : la société conquise par la
communication).

 Une prise en compte des valeurs, des attitudes et


des catégories du public dans l’étude de la
communication numérique des champs sociaux.
 La construction de l’usage social des TIC dégage
la complémentarité qui se noue avec les autres
moyens de communication.

 L’usage social des moyens de communication


(médias de masse, TIC) dans les différents
champs sociaux (associations, ONG, etc) repose
sur une forme d’appropriation (l’usager construit
ses usages selon ses centres d'intérêts).
II. Construire une lecture argumentée à travers les
études de cas
 Les études de cas qui seront abordées à partir de
la prochaine séance, vont nous permettre de
prolonger les analyses déjà entamées en SIC :

1. Creuser davantage la définition de la notion de


communication :
 La communication : un processus pour créer une
norme commune pour se comprendre et pouvoir
échanger et communiquer (codage et décodage du
message).
Dans le cadre des études de cas, nous allons
emprunter la définition d’Alex Mucchielli qui propose
les processus suivants pour aborder la notion de
communication :
 la construction du sens : se faire comprendre,
échanger des messages, des codes qui ont un sens
commun.

 la construction des référents collectifs : des


représentations sociales partagées par l’émetteur et
le récepteur.
 la structuration des relations :
la communication dans le cadre de rencontres entre
individus (la sympathie). La structuration des relations
favorise une meilleure communication. La
communication est une relation humaine.

 l’expression de l’identité de l’émetteur et du


récepteur :
le processus selon lequel l’individu révèle son identité
profonde : gestes, comportements, postures,
(communication verbale et non verbale).
 la transmission de l’information : la diffusion de
l’information et la prise en compte du langage du
récepteur.
 l’influence : l’impact (l’effet) de la communication.
Agir sur le récepteur, faire preuve d’influence sur le
récepteur.

Ce modèle de la communication d’Alex Mucchielli est


intéressant. Il résume l’approche systémique de la
communication. Ce modèle sera appliqué dans le
cadre des analyses que nous menons autour des
études de cas et exemples de mise en situation
professionnelle.
2) Travailler sur les stratégies de communication
 Mener une lecture critique et constructive de
stratégies de communication.

 Confronter la théorie et les études de cas.

 Construire un point de vue argumenté.


 Travailler sur les stratégies de production et de
diffusion des messages.

 Il s’agit d’étudier les processus de production et de


conception des campagnes de communication.

 Voir les étapes de production des messages.


 Les responsables des stratégies de communication
construisent des typologies de leurs publics : la
place des réseaux sociaux et des sites web.

 Cette question porte aussi sur les stratégies de


gestion des publics de campagnes de
communication.

 L’analyse communicationnelle des réseaux sociaux


de certains champs sociaux est une démarche
innovante.
3) L’analyse en réception :
 Dans le cadre de cours magistral le champ social
est présenté soit comme un lieu où s’effectuaient
des activités de communication, soit comme un
producteur de messages, soit comme un produit de
la communication.

 La question de la réception des campagnes de


communication des associations, des syndicats,
des ONG, mérite d’être explorée.