Vous êtes sur la page 1sur 4

Duopole - Qu’est-ce qu’un duopole ?

Le duopole désigne une structure de marché dans laquelle seulement deux entreprises
dominent. Dans un duopole, la concurrence est limitée aux deux offreurs.
Les marchés en situation de duopole sont particulièrement exposés aux risques de
pratiques anticoncurrentielles, comme les abus de position dominante.
Le duopole est une forme particulière d’oligopole.

Les caractéristiques d’un duopole


Sur un marché en situation de duopole, seules deux entreprises vendent un bien
ou service en particulier tout en maximisant leurs profits. À elles deux, ces entreprises
possèdent la totalité ou la quasi totalité des parts de marché.
Un duopole implique une concurrence souvent acharnée entre les deux entreprises
dominantes du marché.
De plus, un marché en situation de duopole présente des barrières à l’entrée
importantes, ce qui réduit les chances de réussite de nouvelles entreprises sur ce
marché. On parle alors de concurrence imparfaite.

Les différents types de duopole


Il existe plusieurs types de duopoles, les deux plus connus étant le duopole de Cournot
et le duopole de Bertrand.

Le duopole de Cournot
Le duopole de Cournot désigne une structure de marché dans laquelle les deux
entreprises qui dominent le marché vendent des biens ou services similaires.
Ce modèle repose sur l’hypothèse que les deux entreprises sont identiques et ne
concluent pas d’accord pour harmoniser leurs prix, et sur l’hypothèse que les deux
entreprises supposent que l’entreprise rivale cherche à maximiser son profit.
Dans un duopole de Cournot, les entreprises sont en compétition quant à la quantité
produite, et elles décident quelle quantité produire simultanément.
Ainsi, les entreprises décident de leur quantité produite en fonction de ce qu’elles
pensent être la quantité produite par l’entreprise rivale et de manière à maximiser leurs
profits.
Sur ce graphique, les courbes représentent les quantités produites par les entreprises en
fonction de la quantité qu’elles pensent que l’entreprise rivale produira.
Q1 est la quantité produite par l’entreprise 1. Q2 est la quantité produite par
l’entreprise 2.
Par exemple, si l’entreprise 1 pense que l’entreprise 2 produira 0 quantités, alors
l’entreprise 1 produira 100 quantités. À l’inverse, si l’entreprise 1 pense que
l’entreprise 2 produira 100 quantités, l’entreprise 1 produira 0 quantités.

Le duopole de Bertrand
Dans un duopole de Bertrand, les entreprises sont en compétition quant aux prix
unitaires des biens ou services qu’elles produisent, et non quant aux quantités
produites.
Les hypothèses du duopole de Bertrand sont similaires aux hypothèses du duopole de
Cournot.
P1 est le prix unitaire fixé par l’entreprise 1 P2 est le prix unitaire fixé par l’entreprise
2
Les deux entreprises oligopolistiques suivent le même raisonnement que dans le
duopole de Cournot, mais cette fois basé sur les prix : ainsi, l’entreprise 1 fixe son prix
à l’unité selon le prix à l’unité qu’elle pense que l’entreprise 2 fixera.
L’équilibre dans le duopole de Bertrand est la situation dans laquelle les deux
entreprises oligopolistiques fixent un même prix unitaire pour leurs biens ou services
identiques.

Les risques du duopole


Tout comme les autres types de marché oligopolistiques, les duopoles sont synonymes
de risques accrus en matière de concurrence.
En effet, dans un duopole, les entreprises dominantes peuvent être tentée d’avoir
recours à des pratiques anticoncurrentielles comme les ententes ou les abus de position
dominante pour tenter de maintenir le duopole.
Les duopoles peuvent aussi entraîner des conséquences négatives pour les
consommateurs. En effet, si les deux entreprises dominantes du marché se mettent
d’accord pour faire augmenter leurs prix, autrement dit pour faire collusion, les
consommateurs seront affectés et devront payer des prix plus élevés que si la structure
du marché se rapprochait de la concurrence parfaite.

Vous aimerez peut-être aussi