Vous êtes sur la page 1sur 9

Royaume du Maroc

Ministère de l’Education Nationale et de la formation professionnelle


De l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique
Académie régionale d’éducation et de formation
Région Marrakech Safi
Direction provinciale Essaouira

APPEL D’OFFRES OUVERT


SUR OFFRE DES PRIX N° : 43/2002

Marché passé par appel d'offres ouvert sur offres de prix, en séance publique, en application des dispositions de l’alinéa 2 du
paragraphe 1 de l’article 16, du paragraphe 1 de l’article 17 et l’alinéa 3 du paragraphe 3 de l’article 17 du décret n° 2-12-349 du
08 joumada I 1434 ( 20 mars 2013) relatif aux marches publics.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

RECEPTION DES FONDS DES FOUILLES ET CONTROLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX DES TRAVAUX DE
CONSTRUCTION DE 10 (DIX) SALLES D’ENSEIGNEMENT GENERAL ET 04 (QUATRE) SALLES
D’ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE AU SEIN DES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT COLLEGIAL DANS LES
COMMUNES SUIVANTES : OUNAGHA, SIDI GHANEM, BIZDAD, SMIMOU ET SIDI LAAROUSSI PROVINCE
D’ESSAOUIRA.

MAITRE D’OUVRAGE :

-1-
SOMMAIRE

Article : 1 OBJET DE L’APPEL D’OFFRES

Article : 2 CONSISTANCE PHYSIQUE

Article : 3 MISSIONS CONFIEES AU LABORATOIRE

Article : 4 PIECES CONSTITUTIVES DE L’APPEL D’OFFRES

Article : 5 DOCUMENTS GENERAUX ET TEXTES SPECIAUX

Article:6 CONFIDENTIALITE DES RENSEIGNEMENTS

Article : 7 NATURE DES PRIX

Article : 8 CAUTIONNEMENT ET RETENUE DE GARANTIE

Article : 9 VALIDITE DE L’APPEL D’OFFRES

Article : 10 DELAI D’EXECUTION- PENALITES

Article : 11 DELAI DE VALIDITE DES OFFRES

Article : 12 MODE DE REMUNERATION

Article:13 MODALITES DE PAIEMENT ET HONORAIRES

Article :14 DELAI DE NOTIFICATION DE L’APPROBATION

Article :15 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

Article : 16 EXERCICE DES MISSIONS

Article : 17 TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES

Article : 18 DOMICILE DU LABORATOIRE


Article : 19 ACTIVITES INTERDITES AU LABORATOIRE

Article : 20 DROITS DE TIMBRE ET D’ENREGISTREMENT

Article : 21 ASSURANCE PROFESSIONNELLES

Article : 22 LITIGES ET CONTESTATIONS

Article : 23 RESILIATION DU MARCHE

Article : 24 REGLES DE REFERENCE

Article : 25 NANTISSEMENT

Article : 26 RECEPTIONS : PROVISOIRE ET DEFINITIVE

Article : 27 SOUS-TRAITANCE

-2-
Royaume du Maroc

Ministère de l’Education Nationale et de la formation professionnelle


De l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique
Académie régionale d’éducation et de formation
Région Marrakech Safi
Direction provinciale Essaouira

APPEL D’OFFRES OUVERT


SUR OFFRE DES PRIX N° : 43/2002

Marché passé par appel d'offres ouvert sur offres de prix, en séance publique, en application des dispositions de l’alinéa 2 du
paragraphe 1 de l’article 16, du paragraphe 1 de l’article 17 et l’alinéa 3 du paragraphe 3 de l’article 17 du décret n° 2-12-349 du
08 joumada I 1434 ( 20 mars 2013) relatif aux marches publics.

ENTRE :

Le Directeur Provincial

D’UNE PART
ET:

Monsieur : …………………………………………………………………………………
Agissant au nom et pour le compte de : ……………………………………………………
Faisant élection de domicile à : …………………………………………………………….
Inscrit au registre de commerce : ………………………………………………………….
Affilié à la C.N.S.S. sous le n° ……………..
Titulaire du compte bancaire n° : ………………….……………
à la banque : ………………….…………….
Patente n° : ………………….
Identité Fiscal : IFn° :…………………………………..

D’AUTRE PART.

IL A ETE CONVENU ET ARRETE CE QUI SUIT :

-3-
ARTICLE 1: OBJET DU MARCHE :

RECEPTION DES FONDS DES FOUILLES ET CONTROLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX DES TRAVAUX DE
CONSTRUCTION DE 10 (DIX) SALLES D’ENSEIGNEMENT GENERAL ET 04 (QUATRE) SALLES D’ENSEIGNEMENT
SCIENTIFIQUE AU SEIN DES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT COLLEGIAL DANS LES COMMUNES SUIVANTES :
OUNAGHA, SIDI GHANEM, BIZDAD, SMIMOU ET SIDI LAAROUSSI PROVINCE D’ESSAOUIRA.

ARTICLE 2 : CONSISTANCE PHYSIQUE


Le projet à réaliser consiste :

NB DES SALLES NB DES SALLES


N° COMMUNE LYCEE COLLEGIAL D’ENSEIGNEMENT D’ENSEIGNEMENT
SCIENTIFIQUE
GENERAL
1 02 + 01 labo
Ounagha Mohamed Zerktouni 02
2 Sidi Ghanem Anexe Ibn Sina 02
3 02 + 01 labo
Bizdad Ibn Sina 02
4 Smimou Smimou 02

5 Sidi Laaroussi Mohamed Bellahcen


02
Elouazzani

Généralités :

1- Salle de classe d’enseignement général:


La salle de classe type normale d’enseignement général de 8,60m x 6,60 m soit 57 m²
intérieure.
2- Salle de classe d’enseignement scientifique:
La salle de classe type normale d’enseignement scientifique de 8,60 m x 8,15 m soit 70 m²
intérieure.
3- Salle de préparation (labo):
La salle de préparation de 2,50 m x 8,00 m soit 20 m² intérieure.

ARTICLE 3: MISSIONS CONFIEES AU LABORATOIRE


 Mission A : Réception des fonds de fouilles.
 Mission B : suivi et contrôle de qualité des matériaux de construction.
 Mission C : Réception Provisoire des travaux.
 Mission D : Réception définitive des travaux.
ARTICLE 4 : PIECES CONSTITUTIVES DE L’APPEL D’OFFRES
Conformément aux dispositions de l’Article 19 du décret n° 2-12-349 du 08 joumada I 1434 ( 20 mars 2013) relatif aux
marches publics précité, le dossier d’appel d’offres comprend :
 L’avis d’appel d’offres ;
 le Cahier des Prescriptions Spéciales ;
 Le modèle de l’acte d’engagement ;
 Le modèle de bordereau des prix - détail estimatif ;
 Le modèle de déclaration sur l’honneur ;
 Le Règlement de la Consultation.
En cas de contradiction, ou de différence entre les piéces constitutives du marché ces piéces prévalent dans l’ordre ou
elles sont enumérées ci-dessus.

ARTICLE 5 : DOCUMENTS GENERAUX ET TEXTES SPECIAUX


A – Documents généraux
Le prestataire de service est soumis aux dispositions des textes généraux énumérés ci-après:
1- Le dahir n° 1. 00. 203 du 15 SAFAR 1421 (19/05/2000) portant loi n° 07/00, relatif à la création des académies régionales
d’éducation et de formation (A R E F)
2- * La loi n° 07.00 portant sur la création des AREF promulguée par le Dahir N°1-00-203 du 15 safar 1421
(19 mai 2000) telle que modifiée et complétée ;
*Le décret 2- 00- 1653 du 1 CHAOUAL 1422 (22/10/01) pris pour l’entrée en vigueur des AREF ;
* le décret n° 2.16.112 du 2 joumada I (11 février 2016) fixant la liste des AREF, leurs sièges et leurs
circonscriptions ;
* l’arrêté du ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle n° 07/16 du 8 février 2016 (28 rabii II 1437)
fixant les attributions et l’organisation des services de l’AREF de la région de Marrakech-Safi et de ses services provinciaux ;
3- La loi n° 69-00, relative au contrôle financier de l’Etat sur les entreprises publiques et autres organismes promulguée par le
dahir n° 1. 03 .195 du 16 Ramadan 1424 (11 novembre 2003)
4- Le décret du premier ministre n° 2- 02- 121 du 24 CHAOUAL 1424 (19/12/2003) relatifs aux contrôleurs d’Etat, commissaires
du gouvernement et trésoriers payeurs auprès des entreprises publiques et autres organismes.

-4-
5- Le cahier des clauses administratives générales applicables aux marchés des études et de la maîtrise d’œuvre exécutés
pour le compte de l’Etat (C-C-A-G - EMO) approuvé par le décret n° 2- 01- 2332 du 22 RABII 1423 (04 juin 2002)
6- Le décret n° 2-12-349 du 08 joumada I 1434 ( 20 mars 2013) relatif aux marches publics ;
* l’arrêté du ministre de l’économie et des finances n° 3577-15 du rabii I 1437 ( 15 décembre 2015) fixant la liste des
établissements publics devant appliquer la règlementation régissant les marchés publics ;
7- Le dahir du 23 chaoual 1376 (28/08/1948) relatif au nantissement des marchés publics modifié par le dahir n° 1.15.05 du 29
rabii II 1436(19 février 2015),en application de la loi n° 112.13 , relatif au nantissement des marchés publics .
8- Le décret royal N° 330/66 du 10 Moharrem 1387 (21 Avril 1967) portant règlement général de la comptabilité publique.
9- Le cahier des prescriptions communes provisoires applicable aux travaux de l'administrations des travaux publics et des
communications, tel que ce cahier est défini par la circulaire N°2/1242/DNRT du 03/07/87
10- le dahir N° 170.157 du 26 JOUMADA I 1390 ( 30 Juillet 1970 ) relatif à la normalisation industrielle, notamment son article 3
définissant l'ensemble des normes marocaines homologuées se rapportant aux travaux du bâtiment.
11- La circulaire 6.015/TPC du 1er Avril 1956 du ministère des travaux publics et des Communications faisant application du
cahier des prescriptions spéciales types
12- Textes officiels réglementant la main d'œuvre et les salaires.
13- L'arrêté du Ministre des travaux publics et des communications N° 566-7 du 7 Octobre 1971 portant approbation du
règlement pour la construction et l'installation des postes de livraison ou de transformation raccordé à un réseau de distribution
éme
d'énergie électrique publique ou privée de 2 catégorie.
14- L'arrêté ministériel de 28 Décembre 1951 concernant la protection des travailleurs dans les établissements mettant en œuvre
des courants électriques.
15- L'arrêté du directeur du travail du 11 juillet 1952 déterminant les conditions d'agrément pour la vérification des installations
électriques.
16- L'arrêté du directeur du travail et des questions sociales du 31 Décembre 1951, fixant la périodicité des vérifications des
installations électriques.
17- L'arrêté du Ministre des travaux publics de 14 Avril 1956 réglementant la production autonome d'énergie électrique.
 Les règles spéciales des exploitations minières.
 Les règlements des voiries.
18- Le Dahir N° 1-61-346 du 24 JOUMADA I 1382 (24 Octobre 1962) règlement les conditions relatives à la délivrance des
autorisations, permissions et concessions de distribution d'énergie électrique ainsi qu'au fonctionnement et au contrôle des dites
distributions.
19- Le bordereau des salaires minima.
20- Le décret N° 2-86-99 du 14 Mars 1986 pour l'application de la loi N° 30-85 relative à la T.V.A.
B - Textes spéciaux
1- Le devis général d'Architecture (D.G.A.) réglant les conditions d'exécution des bâtiments administratifs ( édition 1956 ) et le
décret royal N° 406/67 du 9 RABIA II 1387 (17 Juillet 1967).
2- Le décret n° 2- 02-177 du 09 HIJJA 1422 (22 février 2002) approuvant le règlement de construction parasismique (RPS 2000)
applicable aux bâtiments fixant les règles parasismique et instituant le comité nationale du génie parasismique
3- Le cahier des prescriptions communes provisoires applicables aux travaux dépendant de l'administration des travaux publics tel
que ce cahier est défini par la circulaire 6.019/TPC du 7 Juin 1972.
4-Le cahier des prescriptions communes applicables aux marchés des constructions scolaires passé par le ministère de
l’équipement tel qu’il est approuvé par arrêté du ministre de l’équipement n° 452 .83 du JOUMADA II 1403 (17/03/1983)
5- Les conditions d'exécutions du gros-œuvre des toitures, terrasses en béton armé, édition 1946 de l'Institut technique du
bâtiment et des travaux publics.
6- Les règlements locaux concernant l'alimentation en eau et en électricité des immeubles.
7- L'arrêté du Directeur Général des Travaux Publics N° 350/69 du 15 juillet 1969 portant règlement sur les installations
électriques dans les immeubles et leurs dépendances du 7 Juin 1939.
8- Les règles techniques de conception et de calcul des ouvrages et constructions en béton armé dites "règles CCBA 68 "
modifications 1979, règles BAEL, ainsi que les règles parasismiques 1969 et annexes dite " règles P.S.1969 ".
9- Le Devis général pour les travaux d'assainissement édité par le Ministère des travaux publics.
Le prestataire de service devra se procurer ces textes s’il ne les possède déjà et ne pourra en aucun cas exciper de leur
ignorance ni de se dérober aux obligations qui y sont contenues.

ARTICLE 6 : CONFIDENTIALITE DES RENSEIGNEMENTS


Le prestataire de service, sauf consentement préalable donné par écrit par le maître d’ouvrages, ne communiquera le
marché, ni aucune de ses clauses, ni aucune des spécifications ou informations fournies par le maître d’ouvrages ou en son nom
et au sujet du marché, à aucune personne employée par le prestataire de service à l’exécution du marché.
Les informations transmises à une telle personne le seront confidentiellement et seront limitées à ce qui est
nécessaire à ladite exécution. Tout document autre que le marché lui-même demeurera la propriété du maître d’ouvrages et tous
ses exemplaires seront retournés au maître d’ouvrages, sur sa demande, après exécution des obligations contractuelles.

ARTICLE 7 : NATURE DES PRIX


Les prix sont fermes et non révisables.

ARTICLE 8 : CAUTIONNEMENT ET RETENUE DE GARANTIE


Par dérogation de l’article 40 du C.C.A.G.EMO Les cautionnements provisoire et définitif ainsi que la retenue de garantie
ne sont pas exigés
ARTICLE 9: VALIDITE DU MARCHE
Le marché ne sera valable définitif et exécutoire qu’après visa du contrôleur d’Etat auprès de l'AREF de la région de
Marrakech / Safi, si le visa est requis, et notification de son approbation par le Directeur de l’Académie Régionale de l’Education
et de la Formation Marrakech / Safi.

ARTICLE 10 : DELAI D’EXECUTION- PENALITES


a/ Délai d’exécution :

-5-
Missions A: Le laboratoire doit intervenir pour l’exécution de cette mission dans le délai fixé dans la demande d’intervention qui
lui sera faite par l’administration. Ce délai doit être compatible avec les dispositions à prendre et ne peut dépasser deux(2) jours à
compter de la date de la dite demande. Ce délai est inclus dans le délai global du marché.
Missions B: Contrôle des travaux: Le laboratoire doit intervenir pour prendre les échantillons ou mesures, ou procéder aux
essais dans le délai fixé dans la demande d’intervention qui lui sera faite par l’administration. Ce délai doit être compatible avec
les dispositions à prendre et peut être au minimum de 24 heures et au maximum de 2 jours.
Les interventions du laboratoire peuvent faire l’objet d’un planning à arrêter par l’administration en harmonie avec l’avancement
des travaux objet du contrôle.
Le rapport ou compte rendu de chaque intervention est fourni dans un délai de trois (3) jours qui suivent la fin des opérations de
mesures ou des essais correspondant.
Cependant en cas de nécessité ou d’urgence les résultats seront communiqués par téléphone ou fax et confirmé ensuite par
l’envoi du rapport.

b/ Pénalités de retard:
Pour tout retard dans la réalisation de la mission A, sur simple constatation de la date d'expiration du délai contractuel d'exécution, il
sera appliqué une pénalité de UN (1/1000) pour mille du montant du marché initial par jour de calendrier de retard elle sera déduite
d’office de toutes les sommes dues au laboratoire. Néanmoins, le montant des pénalités sera plafonné à dix pour cent (10%) du
montant initial du marché, éventuellement modifié ou complété par les avenants intervenus. L’application de ces pénalités ne libère
en rien le Laboratoire de l’ensemble des autres obligations et responsabilités qu’il a souscrites au titre du présent marché. Il sera
sanctionné par des mises en demeures et le cas échéant par la résiliation du marché défaut par le laboratoire d'avoir terminé les
missions à la date prescrite.
ARTICLE 11 : DELAI DE VALIDITE DES OFFRES
Conformément à l'article 33 du décret n° 2-12-349 du 08 joumada I 1434 (20 mars 2013), les soumissionnaires
restent engagés par leurs offres pendant un délai de soixante-quinze (75) jours, à compter de la date d'ouverture des plis.
Si, dans ce délai, la commission de l'appel d'offres estime n'être pas en mesure d'exercer son choix, le maître
d'ouvrage peut saisir les concurrents, par lettre recommandée avec accusé de réception et leur propose une prorogation pour un
nouveau délai qu’il fixe. Seuls les soumissionnaires qui ont donné leur accord par lettre recommandée avec accusé de réception
adressée au maître d'ouvrage restent engagés pendant ce nouveau délai

ARTICLE 12 :MODE DE REMUNERATION


Les prestations réalisées par le laboratoire lui sont rémunérées par application du bordereau des prix détail - estimatif.

ARTICLE 13 : MODALITES DE PAIEMENT ET HONORAIRES


Les paiements seront effectués suivant les modalités ci-après:
Pour les missions A : 00% du montant du marché : le laboratoire sera rémunéré une fois le laboratoire a terminé la
réception des fonds de fouilles de l’ensemble des composants du projet en fournissant un rapport détaillé de la mission A en cinq
exemplaires.
Pour les missions B : (60% du montant du marché) : le laboratoire sera rémunéré suivant le pourcentage calculé sur la
base du rapport montant des travaux réellement exécutés (selon chaque décompte travaux) par rapport au montant initial du
marché des travaux.
Pour la mission C(10% du montant du marché) : le laboratoire sera rémunéré en assistant à la Réception provisoire des
travaux et fournissant un rapport détaillé de fin travaux.
Pour la mission D(10% du montant du marché) : le laboratoire sera rémunéré en assistant à la Réception définitive des
travaux et fournissant un rapport détaillé de fin travaux.

NB : Dans le cas où le montant définitif des travaux réellement exécutés n’atteint pas le montant initial du marché, le
reliquat des honoraires du laboratoire lui sera réglé à la réception provisoire des travaux.
- Dans le cas où le montant définitif des travaux réellement exécutés dépasse le montant initial du marché, le laboratoire
n’aura droit à aucun supplément d’honoraires.
ARTICLE 14 : DELAI DE NOTIFICATION DE L’APPROBATION
Conformément à l’article 44 du décret n° 2-12-349 du 08 joumada I 1434 (20 mars 2013) le maître d’ouvrage informera
le soumissionnaire retenu de l’acceptation de son offre par lettre recommandée avec accusé de réception dans un délai qui ne
peut dépasser cinq (05) jours à compter de la date d’achèvement des travaux de la commission d’appel d’offres.
L'approbation du marché sera notifiée à l'attributaire dans un délai maximum de soixante quinze (75) jours, à compter de
la date fixée pour l'ouverture des plis en application de l’article 153 du Décret précité.
Si la notification de l'approbation n'est pas intervenue dans ce délai, l'attributaire est libéré de son engagement vis-à-vis
du maître d'ouvrage. Dans ce cas, mainlevée lui est donnée, à sa demande, de son cautionnement provisoire, le cas échéant.
Toutefois, le maître d'ouvrage peut, dans les conditions prévues à l'article visé ci-dessus, proposer une période supplémentaire ne
dépassant pas 30 jours. l’attributaire doit faire connaître sa réponse avant la date limite fixée par le maître d’ouvrage.

ARTICLE 15: PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

Mission A : La réception des fonds de fouilles:


A chaque réception des fonds de fouilles, un procès-verbal sera établi par le laboratoire.
A la fin de cette mission, le laboratoire établira un rapport de synthèse comprenant les copies de tous les procès-verbaux établis
lors des réceptions des fonds de fouilles.
Mission B : Contrôle de qualité des matériaux :
Cette mission consiste en :
1°/ Contrôle de qualité des matériaux avant et après mise en œuvre
Ce contrôle s’exerce normalement par les prélèvements et la réalisation des essais et vérification systématique.
a- Identification des matériaux de construction.
Le laboratoire procédera à des prélèvements des matériaux de construction sur chantier pour identification et analyse. Les essais
à réaliser pour chaque prélèvement selon la norme marocaine NM 10-01-021 sont :
-Essai d’analyse granulométrique des gravettes et sables
-Essai de forme des gravettes

-6-
-Essais de propreté des gravettes,
-Essai d’équivalent de sable
-Essai de dureté des gravettes.
b- Contrôle de béton en 6 éprouvettes.
Le laboratoire procédera à des prélèvements des bétons sur 6 éprouvettes 16*32 selon la norme marocaine NM 10-01-021 et
réalisera 3 essais de compression à l’âge de 7j et 3 autres essais à l’âge de 28j selon la norme marocaine en vigueur.
c- Contrôle d’Agglos et brique rouge.
Le laboratoire procédera à des essais de prélèvement et écrasement de 6 unités d’Agglos et briques rougede différentes
épaisseurs selon la norme marocaine en vigueur NM 10-01-009 à l’âge de 28j
d- Contrôle du complexe d’étanchéité.
Le laboratoire procédera à 3 prélèvements de complexe d’étanchéité sur chantier et réalisera des essais et analyses de ces
échantillons selon la norme marocaine en vigueur .Il assistera le maître d’ouvrage à réaliser les différentes parties de l’étanchéité
conformément aux règles de l’art.
e- Essais de contrôle de compactage.
Conformément aux normes en vigueur, le laboratoire procédera à :
- Amenée et repli du matériel et du personnel
- Essais de densité in situ par densitomètre
- Essais PROCOR normal
- Détermination des indices de compactage

N.B : LE LABORATOIRE NE SERA PAYE POUR CE CONTROLE DE QUALITE DE MATERIAUX QU’APRES AVOIR
FOURNI UN RAPPORT DETAILLE POUR CHAQUE NOMBRE D’ESSAIS DEMANDES ET ASSISTE A LA RECEPTION
PROVISOIRE DES TRAVAUX.

2°/ Assister aux réunions de chantiers s’il y a nécessité et selon le planning des travaux, et aux réceptions provisoire et
définitive des travaux.

ARTICLE 16 : EXERCICE DES MISSIONS


Pour permettre et faciliter l’exercice de la mission au Laboratoire, le maître d’ouvrage :
- Informera les maîtres d’œuvre, entreprises, bureaux d’études et d’une manière générale, tous les intervenants à la
construction des dispositions qui les concernent dans les présentes conditions et dans le contrat.
- Lui fournira en deux exemplaires sans frais et en tenant compte des délais nécessaires à ses opérations, tous renseignements
justificatifs et documents techniques utiles à l’accomplissement de sa mission ainsi que toutes les pièces modificatives.
- Le préviendra en temps utile de la date de commencement des travaux.
- Les rapports ou dossiers de toute nature établis par le Laboratoire ne peuvent être publiés ou communiqués à des tiers sans
autorisation express préalable et écrite du maître d’ouvrage.

ARTICLE 17:TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES


Le laboratoire ne peut en aucun cas se substituer à l’administration pour ordonner des travaux supplémentaires.
Tous les travaux supplémentaires doivent faire l’objet d’une étude déterminant :
a) Leurs opportunités ;
b) Leurs coûts de réalisation.
La décision d’entreprendre la réalisation des travaux supplémentaires incombe à l’administration et à elle seule.
Tous les travaux réalisés sans le consentement express de l’administration seront à la charge de celui qui les a ordonnés.

ARTICLE 18: DOMICILE DU LABORATOIRE


A défaut par le Laboratoire d’avoir remplis les obligations qui sont imposées par l’article 17 du CCAG - EMO toutes
les notifications qui se rapportent à son bureau lui seront valablement faites dans le bureau indiqué dans son acte d’engagement.

ARTICLE 19: ACTIVITES INTERDITES AU LABORATOIRE


Le Laboratoire convient que, pendant la durée du présent Contrat et après son expiration, ni lui-même ni toute entité
qui lui est affiliée ne seront autorisés à fournir des biens, travaux, ou services (autres que les services et toute prolongation
desdits services) pour tout projet qui résulterait desdits services ou lui serait étroitement lié.

ARTICLE 20 : DROITS DE TIMBRE ET D’ENREGISTREMENT


Les droits de timbre et éventuellement d’enregistrement du présent marché seront à la charge du laboratoire.

ARTICLE 21: ASSURANCES PROFESSIONNELLES :


Le laboratoire doit produire des attestation d’assurance professionnelle ( RC, AT, VR) conformément à l’article 20 du
CCAG-EMO.

ARTICLE 22: LITIGES ET CONTESTATIONS


En cas de contestation entre le maître d’ouvrage et le laboratoire, il sera fait recours à la procédure prévue par les articles 53 et
54 du C.C.A.G EMO.
Si cette procédure ne permet pas le règlement des litiges, celui-ci sera soumis aux tribunaux statuant en matière administrative
conformément à l’article 55 du C.C.A.G EMO.

ARTICLE 23: RESILIATION DU MARCHE


Le marché sera résilié de plein droit en application des dispositions du chapitre IV du C.C.A.G EMO et dans tous les
cas prévus par les textes de lois et réglementation en vigueur.

ARTICLE 24: REGLES DE REFERENCE


Les textes auxquels se réfère le laboratoire dans l’application de sa mission sont :
- Les normes en vigueur applicables au Maroc

-7-
- Les DTU (cahiers des charges et règles de calcul)
- Les règles professionnelles.

ARTICLE 25 : NANTISSEMENT
Dans l'éventualité d'une affectation en nantissement du marché résultant de présent appel d’offre,
il est précisé que :
1- La liquidation des sommes dues par la Direction provincial d’Essaouira, en exécution du marché sera opérée par le
Directeur Provincial d’Essaouira.
2- Le fonctionnaire compétent chargé de fournir au titulaire du marché ainsi qu'au bénéficiaire du nantissement en
subrogation, les renseignements et états prévus à l'article 8 du Dahir 28 Août 1984 est le Directeur Provincial d’Essaouira.
3- Les paiements prévus au marché seront effectués par le Trésorier Payeur Auprès de l’AREF-MS, ou le fondé du pouvoir
de la Direction provincial d’Essaouira seuls qualifié pour recevoir les significations des créanciers du titulaire du présent marché.
4- En application de l'article 11 du C.C.A.G. (EMO), l'administration délivrera au Laboratoire, sur sa demande et contre récépissé,
un exemplaire en copie conforme de son marché. Les frais de timbres de l'original, conservé par l'administration, sont à la charge
du Laboratoire.

ARTICLE 26 : RECEPTIONS : PROVISOIREET DEFINITIVE


26.1 - Réception provisoire
Les études ne seront réceptionnés provisoirement qu’après avoir subi, la réception provisoire (les contrôles de conformité) des
travaux avec l’ensemble des obligations du marché travaux et, en particulier, avec les spécifications techniques des intervenants en
fournissant le rapport de synthèse, les PV de suivi et toutes attestations qui en découlent.
26.2 - Réception définitive
Les études ne seront réceptionnés définitivement qu’après avoir subi, la réception définitive (les contrôles de conformité) des
travaux avec l’ensemble des obligations du marché travaux et, en particulier, avec les spécifications techniques des intervenants en
fournissant les PV de suivi et toutes attestations qui en découlent.
ARTICLE 27 : SOUS-TRAITANCE
Les Laboratoires secondaires, qui interviendraient au niveau d'une partie des études et suivi des travaux, devront être agréés par
le Maître d’Ouvrage et seront considérés comme sous-traitants du laboratoire principal. Ceux-ci devront joindre leurs dossiers
d'agrément dans leurs dossiers techniques conformément à l’article 158 du Décret n°2-12-349 du 08 joumada I 1434 (20 mars
2013).

Les sous-traitants agréés fourniront un engagement de respecter les clauses techniques les concernant dans le marché définitif.

Ces dispositions ne réduiront en aucune façon la responsabilité du laboratoire, au sujet des études et suivi des travaux exécutés
par les sous-traitants.
-------------------------------------------------------------------------------

-8-
APPEL D’OFFRES OUVERT N° 43/2020

Objet: RECEPTION DES FONDS DES FOUILLES ET CONTROLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX
DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE 10 (DIX) SALLES D’ENSEIGNEMENT GENERAL ET 04
(QUATRE) SALLES D’ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE AU SEIN DES ETABLISSEMENTS
D'ENSEIGNEMENT COLLEGIAL DANS LES COMMUNES SUIVANTES : OUNAGHA, SIDI GHANEM,
BIZDAD, SMIMOU ET SIDI LAAROUSSI PROVINCE D’ESSAOUIRA.

A ………………… Le : ……/……/……

LE DIRECTEUR PROVINCIAL Le Concurrent

ESSAOUIRA LE 16 SEPTEMBRE 2020 A…………………. , le:…………

-9-