Vous êtes sur la page 1sur 30

Chapitre 1 -DEFINITION

DU DROIT DES TIC


RAPPEL DES BRANCHES DU DROIT

DROIT PUBLIC DROIT PRIVE


 Droit administratif  Droit civil (droit des obligations et
contrats)
 Droit constitutionnel…
 Droit commercial
 Droit des TIC
définition

Le droit de l’informatique ou des


NTIC est une discipline spécialisée
du droit.
C’est l’ensemble des règles de droit
applicables aux activités utilisant
l’outil informatique
MATIERE PLURIDISCIPLINAIRE

Droits de propriété intellectuelle


(logiciel)

Droit civil et
Droit de la propriété Droit de la propriété
commercial
littéraire et artistique industrielle
(contrats
Droit d’auteur Brevet d’invention
informatiques)

Droit international
Droit pénal
Élément d’extranéité
(contrefaçon; intrusion
(conflits de loi)
frauduleuse dans un
système de données Cybercriminalité
internationale)
Droit des NTIC

 Le Droit des NTIC est une matière qui ne figure pas dans un seul code.
 Elle trouve ses sources dans des textes juridiques divers tels que:
 le code de commerce;
 le DOC (code civil);
 le code pénal;
 la loi relative à la propriété intellectuelle etc.
ASPECT INTERNATIONAL DU DROIT DES
TIC
 C’est une matière qui est internationale car la commission de l’infraction se
fait souvent à travers le territoire de plusieurs Etats.
ASPECT PENAL DU DROIT DES TIC

 Les TIC sont en constante évolution et le droit doit s’adapter à la technicité


de la matière.
 Nouvelles formes d’infraction (intrusion dans les systèmes de données,
téléchargement illicite etc.)
Chapitre 2 - Le cadre institutionnel

Les conseil et
Le ministère
commission

Les
établissements
ou organes
Cadre institutionnel

Ministère de l’industrie,
du commerce et de CNDP CONSEIL National des
l’économie numérique (DONNÉES technologies et de
Direction de l’économie PERSONNELLES) l’’economie numérique
numérique

AGENCE DE DGSSI
DEVELOPPEMENT DU ANRT
DIGITAL (Défense nationale)
PLAN MAROC DIGITAL 2025

‘’Le Maroc a conscience que le Digital est un facteur important pour faire face
aux défis socio-économiques, en particulier sur 3 volets :
 l’amélioration de la qualité des interactions entre citoyens et
administrations,
 l’amélioration de la productivité et de la compétitivité de l’économie
marocaine et
 la réduction des inégalités sociales »

Référence :Note d’Orientations Générales pour le développement du Digital au


Maroc à horizon 2025 SGG (Mars 2020)
PLAN MAROC DIGITAL 2025
« Pour garantir la concrétisation de la vision cible et ses objectifs, les
orientations générales s’articulent autour de trois axes stratégiques et quatre
piliers transverses.
1. « Le premier axe « Administration digitale » Note d’Orientations Générales |
Mars 2020 3 regroupe les différentes initiatives visant à assurer la
transformation digitale de l’administration marocaine.
2. Le second axe « Ecosystème Digital et innovation » a pour ambition de
garantir le développement accéléré de l’économie digitale au Maroc.
3. Enfin, le troisième axe « Inclusion sociale et développement humain » vise à
améliorer la qualité de vie des citoyens via le Digital. «
Le Ministère

Le Ministère de
l’industrie, du
commerce, de
l’investissement et de
l’économie verte et
numérique
Le Ministère de l’industrie, du commerce,
de l’investissement et de l’économie
verte et numérique

MISSIONS
Le département : le Représentation du
suivi de la mise en Maroc auprès des
œuvre de la stratégie A la tutelle sur les instances
du gouvernement en établissements qui internationales
matière de politique opèrent dans le spécialisées. Il veille à
de télécommunication secteur l’application des
et technologie de accord s
l’information internationaux
MISSIONS

 Le Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie Verte et


Numérique est chargé de la conception et de la mise en œuvre de la politique
gouvernementale dans les domaines de l’industrie, du commerce et des
nouvelles technologies sous réserve des attributions dévolues à d’autres
départements ministériels par les lois et règlements en vigueur.
A ce titre, il est notamment chargé :

 Elaborer piloter et mettre en œuvre les stratégies de développement des secteurs de


l’industrie, du commerce, des nouvelles technologies et de la poste, et leur déclinaison
en programmes opérationnels

 Contribuer à la gestion de la relation avec les institutions et les organisations


internationales et nationales dans le secteur des nouvelles technologies
 Assurer la veille stratégique, le suivi et l’évaluation des stratégies des nouvelles
technologies
 Définir le cadre législatif et organisationnel pour les nouvelles technologies ;
 Emettre des propositions pour la régulation des nouvelles technologies ;
AGENCE DE DEVELOPPEMENT
DU DIGITAL
Loi 61-16 promulguée par le Dahir du 30 août 2017
 L’Agence de développement du digital a été créée pour l’exécution de la
stratégie de l’Etat en matière de développement de:
 l’économie numérique,
 d’administration électronique et
 de diffusion et promotion des outils numériques auprès des citoyens.
 Les missions dévolues à la Direction de l’économie numérique ont été
transférées à l’ Agence.
LA COMMISSION NATIONALE DE CONTRÔLE DE LA
PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE
PERSONNEL
LOI 09-08 relative à la protection des personnes
physiques à l’égard du traitement des données à
caractère personnel
L’informatique ne
L’informatique est doit pas porter L’informatique ne
au service du atteinte à doit pas constituer
citoyen et évolue l’identité, aux un moyen de
dans le cadre de la droits et aux divulguer des
coopération libertés collectives secrets de la vie
internationale ou individuelles de privée des citoyens
l’homme
LE CONSEIL NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE
L’INFORMATION ET DE L’ECONOMIE NUMERIQUE

Il est institué auprès du chef


du gouvernement

Créé par Décret n° 2-08-444 du 25 joumada I 1430 (21 mai 2009)


instituant un Conseil national des technologies de l’information et de
l’économie numérique
missions

 Coordonner et assurer le suivi et l’évaluation de la


mise en œuvre des politiques nationales visant le
développement des technologies de l’information
et de l’économie numérique
 Il propose les mesures appropriées pour favoriser
l’usage des nouvelles technologies de l’information
et l’essor du commerce électronique, ainsi que
l’accessibilité des ménages à l’équipement
informatique et au réseau internet
La Direction Générale de la Sécurité des
Systèmes d'Information (DGSSI)

La DGSSI est l’autorité nationale d’agrément et de surveillance de la


certification électronique
Références légales

- la loi n°53-05, relative à l'échange électronique de données juridiques


- la loi n°93-12 modifiant la loi n° 24-96 relative à la poste et aux
télécommunications,
- Le décret n° 2-11-509, complétant le décret n° 2-82-673 relatif à
l'organisation de l'administration de la défense nationale et portant création
de la Direction Générale de la Sécurité des Systèmes d'Information (DGSSI),
en tant qu’autorité nationale d’agrément et de surveillance de la
certification électronique
demandes d’agrément de prestation de service
pour la certification électronique

 les demandes d’agrément de prestation de service pour la certification


électronique se font auprès de la DGSSI.
 toute demande doit satisfaire aux critères définis par l’article 21 de la loi
n° 53-05.
 En application des dispositions réglementaire en vigueur, le dispositif de
création de signature électronique sécurisée doit être attesté par un
certificat de conformité délivré par la DGSSI
MISSIONS DE LA DGSSI

 Proposer au gouvernement les normes du système d'agrément et de prendre


les mesures nécessaires à sa mise en œuvre ;
 Délivrer des autorisations ;
 Gérer les déclarations relatives aux moyens et aux prestations de
cryptographie ;
 Certifier les dispositifs de création et de vérification de signature
électronique ;
 Agréer les prestataires de service pour la certification électronique
conformément aux dispositions des articles 13, 14, 15, 21 et 23 de la loi n°
53-05 relative à l'échange électronique de données juridiques ;
 Contrôler leurs activités (les activités des prestataires de service pour la
certification électronique agréés).
L’ A.N.R.T.

Société de
télécommunication:
IAM
Réforme dans le
secteur des Agence de
télécommunication Régulation:
s l’ANRT
Etablissement public
postal : Barid Al
Maghrib
(statut de SA)
L’A.N.R.T. : loi 24-96
En 1997: le secteur des
télécommunications est
entièrement libéralisé
Attributions de
l’ANRT relatives à
Création de la gestion des
l’Agence Nationale noms de domaines
de règlementation internet.ma et
à la certification
des électronique (ces
télécommunication dernières relèvent
s à présent de la
DGSSI)
Noms de domaine

Possibilité de
conflits entre les
marques et les
C’est un signe noms de domaine:
distinctif pour une arbitrage ou
entreprise justice
C’est une adresse
internet utilisée
pour un site web
CHARTE DE NOMMAGE

ADMINISTRATEUR

• L’ANRT
GESTIONNAIRE TECHNIQUE

• IAM
PRESTATAIRES DE SERVICE DE
COMMERCIALISATION
• Hébergeur ou autre
CHARTE DE NOMMAGE

Garantit une
Définit les conditions
transparence et une
de gestion
équité de traitement
administrative,
de toutes les
technique et
demandes
commerciale des
d’enregistrement des
noms de domaine
noms de domaine
internet.ma
sous l’extension .ma
Source : le site officiel du Domaine « .ma », l’extension nationale définissant le domaine
Internet racine réservé au Royaume du Maroc

 ‘ »Le Domaine « .ma » fait partie de la liste des « Domaines Nationaux de


Premier Niveau » ou « Country Code Top Level Domain » (CCTLD), tels que
définis par la norme ISO-3166.
 Le Domaine « .ma » est administré et géré par l’Agence Nationale de
Réglementation des Télécommunications depuis sa redélégation par l’Internet
Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN) en 2006.
 L’ANRT assure la gestion administrative, technique et commerciale des Noms
de Domaine « .ma », conformément à la loi n°24-96 relative à la poste et aux
télécommunications du 7 août 1997, telle qu’elle a été modifiée et
complétée par la loi n°29-06 du 17 avril 2007. «
Missions de l’ANRT
 ‘ »La définition de la réglementation régissant la gestion du domaine national « .ma » et le
suivi de sa mise en œuvre ;
 La mise en place de règles de gestion administrative et technique, dans des conditions
transparentes et non discriminatoires ;
 La mise en place des spécifications techniques nécessaires pour une gestion technique du
domaine « .ma » répondant aux besoins de tous les utilisateurs et des prestataires, et
facilitant l’enregistrement de nouveaux noms de domaine ;
 La représentation du domaine « .ma » au niveau des instances internationales ;
 La protection des utilisateurs finaux quant aux usages abusifs des noms de domaine « .ma » ;
 La mise en place de règles régissant la gestion de conflits autour de l’utilisation de noms de
domaine « .ma » ;
 La garantie de la continuité des services d’enregistrement des noms de domaine « .ma ».
 L’ANRT met à la disposition des Prestataires un outil d’enregistrement et de gestion de ces
noms de domaine « .ma », conforme aux meilleures pratiques internationales en la
matière »’.

Vous aimerez peut-être aussi