Vous êtes sur la page 1sur 4

UNIVERSITE D’ABOMEY-CALAVI

(UAC)
~~~~~~~~~
ECOLE POLYTECHNIQUE D’ABMEY-CALAVI
(EPAC)
~~~~~~~~~
DEPARTEMENT DE GENIE MECANIQUE ET ENERGETIQUE

(GME)
~~~~~~~~~

Option : Machinisme Agricole 3

Cours : INFRASTRUCTURE DE STOCKAGE

Thème : RESUME DOCUMENTS TECHNIQUES

Présenté par : Sous la direction de :


MEVO. A. Astrid
Dr. Ir. AHOUANSSOU Roger

Note Appréciation et observations du professeur

Année académique : 2020-2021


DOCUMENT TECHNIQUE D’INFORMATION N°1 : Résumé

Ce document renseigne sur les conditions de stockage des engrais minéraux destinés à la coton
culture entreposés dans les magasins des sites de distribution au Bénin.
Le document 1 nous montre la répartition des sites d’installation des magasins de distribution
d’engrais visités
Les figures 2,3,4 et 5 nous montre respectivement le magasin d’engrais muni d’hélice de
ventilation installé sur le toit, le magasin de distribution, l’entrepôt d’engrais dans un magasin
d’un site de distribution et enfin d’un engrais stocké sur palette dans un magasin d’un site de
distribution. De ces figures on constate que les entrepôts et les magasins ne sont pas dans un
bon état mais plutôt dans des conditions qui ne respectent pas les normes. Les engrais posés
sur les palettes sont mieux comparativement si elles étaient à même le sol.
Le tableau 1 et 2 nous montre les principes de stockage des engrais dans un magasin agréé et
les caractéristiques d’un magasin de stockage d’engrais agréé. De ces tableaux nous pouvions
clairement avoir connaissance des modes d’entreposages des produits et caractéristiques des
magasins. En comparaison avec les figures 1,2,3 et 4 on peut conclure que les magasins et
produit ne respectent vraiment les normes, les règles et modes d’entreposage.
Les sacs d’engrais doivent toujours être conservés dans un endroit bien aéré, a l’abri des
rongeurs, a l’abri du soleil et des eaux de pluies.
La figure 6 nous montre le schéma d’un magasin et d’un dispositif d’entreposage des engrais.
De cette figure nous constatons des méthodes inappropriées d’entreposage des engins et un
magasin non approprié.
Le tableau 3 nous montre la grille des quantités pour l’entreposage. Ce tableau nous montre et
nous renseigne de sur les conséquences pour l’entreposage des quantités de substances.
Nous pouvons dire en concluant que par rapport aux normes, aux règles fixés à l’exigence
prescrit, moindre sont les localités qui suivent ce nombre de règle et que seuls les magasins
situés à Kandi, Gogounou, Nikki et N’Dali observent ces règles.
DOCUMENT TECHNIQUE D’INFORMATION N°2 : Résumé

Ce document nous renseigne sur les influences des conditions d’entreposage des engrais
minéraux dans les magasins de stockage et de distribution sur les rendements de coton graine
au Bénin.
La figure1 nous montre l’entreposage d’engrais réalisé a même le sol et sur palette. Le fait
d’entreposer les engrais a même le sol contribue aux pertes en unité fertilisent donc aux pertes
de rendement en coton graine. Le fait que les sacs d’engrais soient entassés, l’humidité augmente
et crée donc une dégradation physique des engrais.
La figure 2 nous montre l’allée réduite entre entrepôt d’engrais. Du fait que l’allée entre les
entrepôts soit réduite tres réduite contribue aussi toutefois a la perte du rendement du coton.
La figure 4 nous montre les pertes en unité fertilisante par type d’engrais complexe stockés dans
les magasins. De cette figure on constate que :
- De l’année 2010 à 2011 : on remarque une plus forte perte du potassium(k) avec une
valeur -18.0%
- De l’année 2009 à 2011 : on remarque une plus forte perte de l’Azote(N) avec une valeur
de -55%
La figure 5 et 6 nous montre respectivement la valeur monétaire des pertes de production dues
aux pertes en unités fertilisantes et la proportion de la valeur de pertes de production de coton
graine par départements. De ces figures on peut clairement constater que de se cinq (05)
départements, le Borgou a le plus perdu financièrement c’est à dire en valeur monétaire avec
une somme de 25 milliards et un taux de 62.59% par rapport aux autres départements. Cette
perte est due aux faites que son stockage et entreposage ne suivent pas les normes. Du Borgou
suit le Zou (97 millions, 25.34%), les collines (24 millions,6.25%), l’Alibori (22 millions,5.71%) et
enfin la Donga (4 millions,0.11%).
Nous pouvons dire en concluant que les conditions de stockage et d’entreposage des engrais
minéraux des cotons grains sont conséquemment voués à des pertes énormes et qu’il faudra y
remédier.
DOCUMENT TECHNIQUE D’INFORMATION N°3 : Résumé
Le document 3 renseigne sur les techniques et normes d’entreposage des sacs d’engrais
minéraux dans les magasins appropriés et installés sur des sites de distribution pour le coton
culture au Bénin.
Le tableau 1 nous montre les normes de construction d’un magasin de stockage et de distribution
d’engrais minéraux de taille moyenne. Ce tableau nous renseigne sur normes de construction,
les mesures à suivre pour une bonne construction des magasins de stockage.
Le tableau 2 nous montres les conditions à réaliser pour un bon entreposage. Ce tableau nous
renseigne sur les conditions et les avantages d’un bon entreposage qui suit les normes.
Le tableau 3 nous montre la quantité physique des engrais issus d’un bon stockage. Ce tableau
nous renseigne sur l’état que doit présenter chaque indicateur.
La figure 1 et 2 nous schématisent l’entreposage dans un magasin et les dimensions et
dispositions des entrepôts. Des deux figures ont peut constater les vraies normes, les bonnes
manières pour l’entreposage dans un magasin et les dimensions d’un bon magasin selon les
normes.
On peut conclure en disant que ce document nous renseigne sur les normes à suivre pour un bon
entreposage, un bon stockage et une bonne norme de construction des magasins et on peut alors
dire que pour empêcher les pertes en unités fertilisantes dans les engrains minéraux
conséquemment la perte de rendement en coton graines nous devons protéger les engrains
contre l’humidité et préserver la dégradation de la granulométrie

Vous aimerez peut-être aussi