Vous êtes sur la page 1sur 7

Université Assane Seck de Ziguinchor

•••••••• ••••••••
METHODOLOGIE DU MEMOIRE

Dr. Souleymane MBAYE

Maître de Conférences titulaire

Département: Economie et Gestion

MODULE 2 : COMMENT FAIRE LA REVUE, DEFINIR


LA PROBLEMATIQUE, FORMULER LES OBJECTIFS
ET LES HYPOTHESES DE RECHERCHE
OBJECTIFS SPECIFIQUES DU MODULE :
Au terme de ce module, l’apprenant doit être capable :
1. Faire correctement une revue de la littérature
2. Identifier une problématique de recherche pertinente
3. Formuler correctement des objectifs de recherche
4. Formuler correctement des hypothèses de recherche

1 LA RECHERCHE D’INFORMATION, DE DONNEES ET LA REVUE DE LA LITTERATURE


L’idée de départ ne suffit pas pour cerner tous les aspects d’un sujet. En outre, on ne peut pas
se lancer dans une recherche sans savoir ce qui a déjà été fait dans le domaine. Il faut donc
aller à la recherche d’informations par le biais :
- de la recherche documentaire : livres, articles, mémoires, thèses rapports,
- sur Internet,
- mais aussi il s’avère souvent nécessaire de s’entretenir avec quelques personnes
ressources (techniciens du ministère du développement rural, animateur dans une ONG
d’appui au développement, etc.).
1
Le chercheur doit donc faire un premier élément de la revue de la littérature.

2. Comment faire une revue critique de la littérature


Une revue de la littérature consiste à faire le point sur des connaissances sur le sujet choisi ou
le domaine concerné. Elle se présente comme l’inventaire et l’examen critique de tout ce qui a
été produit d’intéressant dans ce domaine et en particulier sur le thème de l’étude. Elle permet
de disposer d’information sur
 les principes approches théoriques concernant le sujet
 des recherches antérieures dans le domaine (variables, résultats)

Concrètement une revue de la littérature doit présenter :


- les principaux auteurs, leurs ouvrages ou articles qui ont écrit sur le sujet
- l’analyse critique de leur position
- faire apparaitre les points de communs constatés (convergences) et les divergences,
- de présenter les solutions que les autres chercheurs ont proposées pour ce type de sujet
y compris les méthodologies et les variables utilisées concernant les approches
empiriques

Au terme de la revue de la littérature, l’auteur doit pouvoir de façon synthétique :


- Rappeler les questions de recherche abordées.
- Rappeler les méthodologies utilisées par répondre à ces questions.
- Résumer les résultats qui font l’objet de consensus dans la littérature parmi les chercheurs.
- Résumer les résultats ou les questions ouvertes, qui font l’objet de controverses.
- Répondre à la question suivante : quels enseignements peuvent être retenus de l’évaluation
des travaux pour mon mémoire ?

Vous devez DEMONTRER UNE MAITRISE IMPORTANTE DES CONNAISSANCES


ACADEMIQUES DU DOMAINE.
Objet de la revue de la littérature : identifier ce qui a déjà été étudié en lien avec
votre problématique pour NE PAS REFAIRE LA ROUE !!!
Montrer votre capacité à synthétiser, comprendre et relier ce qui a été écrit sur
ce domaine
Capacité à démontrer un esprit critique
Mobiliser ce qui sera utile pour répondre à votre question et pour proposer une
solution adaptée
Identifier des éventuels gaps que votre mémoire, dans une certaine mesure,
viendra combler

3. POSER LA PROBLEMATIQUE
La problématique est donc un « problème » que le chercheur aura à cœur de résoudre
/d’élucider, une question précise à laquelle il se propose de répondre.

NB/ La problématique est l’angle sous lequel le phénomène sera étudié ou la manière dont on
va l’interroger. Elle fait donc le lien entre notre objet d’étude et les ressources théoriques
jugées adéquates pour l’étudier.

2
Partant de la question de départ et sur la base de l’éclairage issu des différentes recherches
ayant permis l’élaboration de revue de la littérature, le chercheur formule une question
pertinente énoncée de manière claire et précise à laquelle il pourra répondre compte
tenue des informations dont il dispose

Comment poser la problématique ?


Elle doit être clairement posée, de manière compréhensible, explicite. Dans un mémoire, il y a
plusieurs manières de poser la problématique
• 1) => On reprend la question de recherche (question centrale) que
l’on reformule éventuellement
La problématique est donc une manière de reformuler la question de départ.
Exemple 1 :
Question de recherche : « La dévaluation du FCFA a-t-elle un effet positif sur l’emploi des
diplômés au Sénégal ? »
Problématique : « La dévaluation du FCFA est-elle de nature à relancer l’emploi au Sénégal

Exemple 2 : Sujet : « La microfinance peut-elle être un outil d’amélioration des conditions de


vie des ménages au Sénégal : cas des ménages affiliés à ‘URMECS de Oussouye »

Problématique : « Dans quelle mesure la microfinance constitue un outil d’amélioration des


conditions de vie des ménages affiliés à ‘URMECS de Oussouye ? »

Nb : - Méthodologie : recherche documentaire/enquête par questionnaire (44 ménages


affiliés), entretien
- Rien sur la collecte/rien sur le traitement

Exemple 3: Sujet mémoire : « Accès égalitaire à la terre et production des ménages rizicoles
du Walo : approche par la régression par ajustement »

Problématique : « quel est l’impact de l’accès égalitaire à la terre sur la production des
ménages du Walo ?»

Nb : - Méthodologie : régression par ajustement par la fonction contrôle


- Source des données : enquête ISRA-UGB- UASZ (316 ménages)
- Rien sur le logiciel utilisé pour le traitement

La première problématique est souvent provisoire et peut être enrichie au fur et à mesure que
la recherche progresse.
2) La problématique peut-être présenté sous forme de question centrale et
de questions spécifiques
Exemple 1 : Sujet : « Les déterminants de la sécurité alimentaire au Sénégal »
Question centrale : « Quels sont les déterminants explicatifs de la sécurité alimentaire au
Sénégal »
Question spécifiques :
i) Pourquoi la question de l’insécurité alimentaire reste-t-elle persistante au Sénégal ?

3
ii) Quelles sont les difficultés auxquelles sont confrontés les ménages au Sénégal ?

iii) Quelles politiques agricoles pour une sécurité alimentaire au Sénégal ?

- Méthodologie : régression linéaire


- Source des données : Enquête de suivi de la pauvreté au Sénégal (ESPS) (ANSD)
- Logiciel utilisé pour le traitement des données : STATA

Exemple 2 : Sujet « Analyse socio-économique des systèmes de production agricole à


base d'igname dans la commune de Glazoué, au centre du Bénin »
Les contraintes évoquées ci-dessus suscitent des questions qui restent sans réponse :
- comment les systèmes de production agricole à base d'igname ont-ils évolué dans le temps
jusqu'à nos jours ?
- quels sont les facteurs influençant le niveau du rendement de l'igname au niveau de la zone
d’étude ?
- les systèmes de production d'igname sont-ils rentables ?
Nb : - Méthodologie :
 Après le choix du village d'étude, nous avons procédé à un recensement des
producteurs d'igname. Au total, 126 producteurs ont été recensés dans les trois
villages/quartiers de Magoumi (variables : les caractéristiques socio-économiques des
ménages : Taille, nombre d'actifs agricoles, autres activités exercées, et activités
principales, âge du chef de ménage)

 Description des caractéristiques socio-économiques des unités de production : nous


avons utilisé la statistique descriptive telle que l'utilisation des fréquences et des
paramètres de position (moyenne arithmétique) et de dispersion (écart-type)

 Analyse des coûts et marges liés à la production d'igname : nous avons utilisé
l’analyse de variance et le test t de Student

 Evaluation des facteurs de production variables qui influencent le niveau du


rendement : la fonction de production Cobb-Douglas a été estimée. Les données
sont saisies dans le logiciel Access 2007. L'analyse a été faite à l'aide du logiciel SPSS
version 16

Exemple 3 : Analyse de la situation socio-économique de la pêche maritime dans la


commune de l'ile à vache
 Questions de recherche
• a. Question fondamentale
• Dans quelle mesure peut-on moderniser la filière de la pêche maritime en Haïti, en
particulier dans la commune de l'Ile-à-vâche ?

• b. Questions spécifiques
Nos questions de recherches sont les suivantes :

4
i) Quels sont les techniques et matériels de pêche utilisés par les pêcheurs de la
commune de l'Ile-à-vâche?

ii) Quelles sont les techniques de conservation des poissons et des fruits de mer adoptées par
les pêcheurs de la commune de l'Ile-à-vâche?
iii) Comment la commercialisation des poissons et des fruits de mer se fait-elle dans la
commune de l'Ile-à-vâche?
iv) Quelles sont les stratégies à mettre en œuvre permettant d'augmenter le niveau de vie
(revenu) des pêcheurs de la commune de l'Ile-à-vâche?

 Méthodologie
 Recherche documentaire (Mars 2013 à Juin 2013)
 Enquêtes sur le terrain (Juillet 2013- période d’intense activité de pêche).
- questionnaire
- entretiens (entrevue semi-structurée)
- Traitement : Logiciel Excel
3) Sous forme de problématique générale
• Dans ce cas la problématique générale peut comporter au moins :

- la question de recherche (reformulée éventuellement),


- le cadre conceptuel (référence théorique)
- l’intérêt théorique et pratique

4. DEFINIR LES OBJECTIFS DE LA RECHERCHE


Les objectifs sont des déclarations affirmatives qui expliquent ce que le chercheur vise, cherche à
atteindre. Ça répond donc aux questions suivantes : Qu’est-ce qui est visée dans cette recherche ?
Qu’est-ce qui sera démontré ? Mieux connu ? Confirmé ? Infirmé par cette recherche ? Il peut
s’agir d’un objectif ou peut être décliné en objectif général et en objectifs spécifiques.

- L’objectif général indique le but ou l’intention globale visée par la recherche. C’est un objectif
de recherche. Il ne porte pas sur la pertinence ou les conséquences sociales, mais sur la question
principale.

- Les objectifs spécifiques ou opérationnels précisent l’objectif général en insistant sur les
points ou les aspects du problème étudié et les opérations à mener par le chercheur pour atteindre
l’objectif général formulé (les objectifs spécifiques doivent être atteints pour réaliser les objectifs
généraux).

Selon Mager (1975), un objectif opérationnel doit être formulé précisément, avec un verbe
d’action qui décrit un comportement observable, des conditions dans lesquelles le
comportement doit se produire et un critère de performance acceptable.

Les objectifs se formulent avec des verbes d’action pouvant conduire à des
observations, tels que : observer, étudier, décrire, définir, énumérer, vérifier,
identifier, construire, mesurer, évaluer, analyser, comparer.
Ils doivent être SMART : spécifique, mesurables, atteignables,
réalisable (réalistes) et dans le temps

5
5. FORMULER DES HYPOTHÈSES DE RECHERCHE
L’hypothèse se présente comme une réponse anticipée à la question de recherche, une solution
provisoire que l’on avance dans une question de recherche. Elle est présentée sous la forme d’un
énoncé affirmatif écrit au présent de l’indicatif. La formulation d’une hypothèse implique souvent la
vérification d’une théorie ou précisément de ses propositions. L’hypothèse demande à être confirmée,
à être infirmée ou nuancée par la confrontation des faits.
Exemple :

Rôle et validité de l’hypothèse


 A quoi sert l’hypothèse ?
Il s’agit d’indiquer les voies possibles de réponse aux questions que pose le problème de la
recherche (souvent disponibles au niveau de la théorie ou études empiriques)

 Quels sont les critères de validité ?


 être vérifiable /opérationnel : les termes dans lesquels l'hypothèse est exprimée doivent donc
faire l'objet d'un effort systématique et rigoureux de définition, et surtout,
d'opérationnalisation. Ces termes doivent mettre en relation des faits (dans le sens
scientifique, c'est-à-dire construit du mot), des variables (nettement isolées et caractérisées) ou
des concepts (correctement replacés dans le champ théorique précis retenu par le chercheur)...
et non pas des opinions, des jugements, des croyances.
 être spécifique à la situation : Il s'agit de la réalité précise et particulière à laquelle renvoie
l'hypothèse : aucune forme de généralité ne peut être admise. Dans le cadre de cette situation
particulière, ou si l'on préfère, dans le cadre du contexte de la recherche qui est entreprise, ces
facteurs doivent être spécifiés par des indicateurs ou des indices précis tirés du milieu. Ces
indicateurs vont nous aider à vérifier la présence et l'ampleur des facteurs pris en
considération, et ce de façon mesurable, autant que possible.
 Être rattachable à une théorie existante et reconnue
On entend ici l'indispensable conformité de l'hypothèse au contenu contemporain de la
science, c'est-à-dire les connaissances scientifiques considérées comme acquises dans un
domaine donné qui permettent, en combinaison avec l'observation, la génération de nouvelles
voies. Une hypothèse ne peut se concevoir hors de tout champ conceptuel donné et
connu. Elle ne peut non plus se concevoir en termes contradictoires ou fantaisistes par rapport
à ce qui est, jusque-là, prouvé et reconnu par la communauté comme scientifique.
 - être justifiée : À l'instar de tout ce qui entre dans le travail dit scientifique, toute hypothèse
doit être accompagnée de justifications : Quels sont les éléments, les relations causales, les
observations, les présomptions, les combinaisons... qui ont conduit le chercheur à émettre telle
supposition plutôt que telle autre ? Quelles sont les connaissances préalables qui en sous-
tendent la validité théorique ? (une hypothèse ne saurait être le résultat de simples convictions
ou opinions personnelles du chercheur)

Comment formuler l’hypothèse ?


Il faut transformer les objectifs (questions) spécifiques en suppositions pouvant être vérifies

Exemple : Sujet : « Les déterminants de la sécurité alimentaire au Sénégal »


Question centrale : « Quels sont les déterminants explicatifs de la sécurité alimentaire au
Sénégal »
Question spécifiques :
i) Pourquoi la question de l’insécurité alimentaire reste-t-elle persistante au Sénégal ?

ii) Quelles sont les difficultés auxquelles sont confrontés les ménages au Sénégal ?

6
iii) Quelles politiques agricoles pour une sécurité alimentaire au Sénégal ?

Hypothèses
H1 : Le milieu de résidence a un effet significatif sur la sécurité alimentaire
H2 : Le genre a une influence sur la sécurité alimentaire du ménage
H3 : La consommation alimentaire du ménage influe sur la sécurité alimentaire