Vous êtes sur la page 1sur 9

Chapitre 2 Comportement du béton à l’état frais

Comportement du béton à l’état frais

La vie d’un béton

Le comportement du béton à l’état frais

• Consistance du béton
• Comportement rhéologique du béton frais
• Ressuage et ségrégation

Pr N. Bouhamou Page 1
Chapitre 2 Comportement du béton à l’état frais

La maniabilité
• Béton mis en place et serré correctement
• Un béton est d’autant plus maniable (ouvrable) qu’il est
d’autant plus aisé de le mettre en place dans les
coffrages
• Propreté qui affecte la qualité du produit fini

Essais de consistance

• Quantifier la maniabilité qui est


une qualité, évolutive dans le
temps, du béton avant prise
– Essais d’affaissement au
cône d’Abrams
– Essai Vébé
– Maniabilimètre

Pr N. Bouhamou Page 2
Chapitre 2 Comportement du béton à l’état frais

Essai de consistance du béton


Essai d’affaissement au cône d’Abrams

Classes d’affaissement
Mesure d'affaissement
Classe
en mm

S1 10 à 40
S2 50 à 90
S3 100 à 150
S4 160 à 210
S5 > 220

Pr N. Bouhamou Page 3
Chapitre 2 Comportement du béton à l’état frais

Affaissement en Vibration
Plasticité Désignation Usages fréquents
cm conseillée

Bétons extrudés
0à4 Ferme F Puissante
Bétons de VRD

Génie civil
Ouvrages d’art
5à9 Plastique P Normale
Bétons de masse

10 à 15 Très plastique TP Faible Ouvrages courants

Fondations profondes
>16 Fluide Fl Léger piquage
Dalles et voiles minces

Pr N. Bouhamou Page 4
Chapitre 2 Comportement du béton à l’état frais

La rhéologie
• Science des relations entre les contraintes et les
déformations d’un élément de volume, compte
tenu, le cas échéant, de leur histoire et des
valeurs actuelles de leurs dérivées par rapport
au temps

Ressuage et ségrégation

• Le ressuage est, avec la ségrégation,


l’une des deux manifestations de la
dégradation de l’homogénéité d’un béton
frais.

Pr N. Bouhamou Page 5
Chapitre 2 Comportement du béton à l’état frais

La ségrégation
• Séparation des constituants d’un matériau hétérogène de sorte que leur
distribution n’est plus uniforme
• les grains présentent au cours du temps un mouvement relatif entre eux.
Certains (les plus denses ou les plus volumineux) tombent alors que les autres
(les fins ou ceux ayant une masse volumique réduite) remontent vers la
surface.

Le ressuage
• les grains ont un mouvement d’ensemble vers le bas. Ce
mouvement force l’eau inter granulaire à percoler vers le
haut. Ainsi, une fois le béton mis en place dans son coffrage,
une pellicule d’eau claire apparaît progressivement à sa
surface. La sédimentation des grains est très lente, par
conséquent le débit d’eau ressuée est modeste. Ainsi, la
pellicule d’eau ne sera visible que si le débit d’évaporation à
la surface du béton est inférieur au débit d’eau ressuée.

• Une pellicule d’eau claire apparaît à la surface du matériau.


Cette pellicule d’eau a, bien entendu, des conséquences sur
la qualité du béton, qui peuvent être positives ou négatives
selon la caractéristique considérée. Dans une optique
d’amélioration constante de la qualité des bétons

Pr N. Bouhamou Page 6
Chapitre 2 Comportement du béton à l’état frais

Eau de
ressuage Le ressuage
Matrice
cimentaire

Armatures
Eau de métalliques
piégée sous
les matériaux
Granulats

Conséquence du ressuage sur la qualité du béton

• Conséquences positives :
– assure une bonne cure humide de la pièce de béton
– éviter toute perturbation de l’hydratation locale du béton par
dessiccation précoce.
– absence de ressuage, les désordres engendrés par l’absence
d’une véritable cure peuvent être importants.
– Une meilleure connaissance du ressuage permettrait ainsi de
profiter pleinement de « l’auto-cure » du béton en adaptant le
traitement de surface au niveau de ressuage attendu
– Cette préoccupation pourrait même être prise en compte dès la
formulation du béton ce qui permettrait d’éviter tout traitement
ultérieur (il est de notoriété que la cure des bétons est souvent
« oubliée » sur chantier).

Pr N. Bouhamou Page 7
Chapitre 2 Comportement du béton à l’état frais

Conséquence du ressuage sur la qualité du béton


• Conséquences négatives:
• variations de densité et de résistances selon la hauteur
ces variations peuvent atteindre 20 à 30 %, les densités et
les résistances les plus importantes étant en partie
inférieure de l’élément.

• Une accumulation d’eau sous les plus gros granulats ou


sous les armatures métalliques; la pâte de ciment
entourant ces éléments sera plus poreuse : on parlera
alors d’une auréole de transition de mauvaise qualité, ce
qui entraînera une mauvaise adhérence locale des aciers
ou des granulats vis-à-vis de la matrice cimentaire.

Remarque : Si le ressuage transporte une quantité importante de


particules fines de ciment, une couche de laitance se formera.

• La connaissance du ressuage et de son influence sur l’adhérence


pâte/granulat conditionnant la résistance du béton

• Dans les cas sévères de ressuage, la forte porosité existant sous les
granulats provoque une microfissuration à peu près horizontale
• le phénomène de fissuration accidentelle du béton frais par tassement,
autrement nommé « cassure du béton frais ».

Pr N. Bouhamou Page 8
Chapitre 2 Comportement du béton à l’état frais

Remèdes

• Le ressuage et la ségrégation peuvent être évités


Ø avec une bonne formulation du béton
Ø bonne granulométrie du squelette granulats
Ø bon dosage en ciment
Ø bon rapport e/c

Viscosité
Caractéristique d'un matériau fluide tendant à s'opposer à son écoulement par gravité.
Plus la viscosité d'un béton est faible, plus son ouvrabilité est bonne.

· L’écoulement d’un matériau comme le béton, lorsqu’il est fluide est caractérisé
par au moins deux paramètres : le seuil de cisaillement et la viscosité. Le seuil
de cisaillement renseigne sur la contrainte minimale à appliquer au matériau
pour provoquer un début d’écoulement.
La viscosité relie la variation de la vitesse d’écoulement à l’augmentation de la
contrainte appliquée.

Pr N. Bouhamou Page 9