Vous êtes sur la page 1sur 6

Exercices de Mathématiques

Sommes de Riemann (II)


Énoncés

Énoncés des exercices

Exercice 1 [ Indication ] [ Correction ]



f (0) = 0
Soit f : [0, a] → [0, b], continue strictement croissante, avec . On note g = f −1 .
Z a Z b f (a) = b
1. Montrer que ab = f (x) dx + g(x) dx. (utiliser des sommes de Riemann.)
0 0 Z u Z v
2. Montrer que : ∀ u ∈ [0, a], ∀ v ∈ [0, b] , uv ≤ f (x) dx + g(x) dx.
0 0

Exercice 2 [ Indication ] [ Correction ]


n
Soit f une application continue sur [0, 1]. Montrer que lim n1 (−1)k f ( nk ) = 0.
P
n→+∞ k=1

Exercice 3 [ Indication ] [ Correction ]


Soient f et g deux applications continues sur [0, 1].
n−1 Z 1
1 X k  k + 1
Montrer que lim f g = f (x)g(x) dx.
n→+∞ n n n 0
k=0

Exercice 4 [ Indication ] [ Correction ]


n
X 1
Calculer lim Sn , avec Sn = √ .
n→+∞
k=1
n2 + kn

Exercice 5 [ Indication ] [ Correction ]


Soit f une application de classe C 3 sur [a, b], et n ∈ IN∗ .
n−1
(3) b − a X k
On pose M3 = sup f et Sn (f ) = f .
[a,b] n k=0 n
On définit de même les sommes Sn (f 0 ) et Sn (f 00 ).
Z b b−a (b − a)2 (b − a)4
1. Montrer que f (x) dx − Sn (f ) − Sn (f 0 ) − S (f 00
) ≤ M3

n
a 2n 6n2 24n3
Z b
b−a (b − a)2 0 0
1
2. Prouver que f (x) dx = Sn (f ) + (f (b) − f (a)) − (f (b) − f (a)) + O
a 2n 12n2 n3

Page 1 Jean-Michel Ferrard www.klubprepa.net EduKlub


c S.A.
Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation
individuelle et privée sont interdites.
Exercices de Mathématiques
Sommes de Riemann (II)
Indications, résultats

Indications ou résultats

Indication pour l’exercice 1 [ Retour à l’énoncé ]

ka
1. Pour n ≥ 1 fixé, et pour 0 ≤ k ≤ n, poser xk = et yk = f (xk ).
n
n n−1
aX X
Considérer Sn = f (xk ) et Sn0 = (yk+1 − yk )g(yk ).
n k=1 k=0
Z a Z b
0
Il est clair que lim Sn = f (x) dx. Montrer que lim Sn = g(x) dx.
n→+∞ 0 n→+∞ 0

Établir ensuite que Sn + Sn0


= ab, et conclure.
Z u Z v Z v
2. Vérifier que f (x) dx + g(x) dx − uv = (g(x) − u) dx ≥ 0.
0 0 f (u)

Indication pour l’exercice 2 [ Retour à l’énoncé ]


n
Ecrire Sn = n1 (−1)k f ( nk ) = 12 (Sn0 − Sn00 ) en séparant les indices pairs des indices impairs.
P
k=1
Constater que Sn0 et Sn00 sont deux sommes de Riemann de f sur [0, 1].

Indication pour l’exercice 3 [ Retour à l’énoncé ]


n−1 n−1
1 X k  k + 1 1 X k k
Poser Sn = f g et Tn = f g .
n k=0 n n n k=0 n n
Utiliser l’uniforme continuité de g pour montrer que lim (Sn − Tn ) = 0.
n→+∞

Indication pour l’exercice 4 [ Retour à l’énoncé ]


1 √
Sn est une somme de Riemann de f (x) = √ sur [0, 1]. On trouve lim Sn = 2( 2 − 1).
1+x n→+∞

Indication pour l’exercice 5 [ Retour à l’énoncé ]

b−a
1. Poser xk = a + k , avec k ∈ {0, . . . , n − 1}.
n
Appliquer l’inégalité de Taylor-Lagrange à f entre xk et x, avec x ∈ [xk , xk+1 ].
Intégrer terme à terme avant de sommer de k = 0 à k = n − 1.
2. La question précédente donne un DL de Sn (f ).
Utiliser des DL analogues (mais de précision moindre) pour Sn (f 0 ) et Sn (f 00 ).

Page 2 Jean-Michel Ferrard www.klubprepa.net EduKlub


c S.A.
Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation
individuelle et privée sont interdites.
Exercices de Mathématiques
Sommes de Riemann (II)
Corrigés

Corrigés des exercices

Corrigé de l’exercice 1 [ Retour à l’énoncé ]


ka
1. Soit n un entier positif. On pose xk = et yk = f (xk ), pour tout k de {0, . . . , n}.
n
Les xk forment une subdivision régulière σ de [0, a]. La fonction f étant croissante, les yk
forment une subdivision (à priori non régulière) de [0, b] (on rappelle que f (0) = 0).
n n−1
aX X
On considère les sommes de Riemann Sn = f (xk ) et Sn0 = (yk+1 − yk )g(yk ).
n k=1 k=0
Z a
Lorsque n → ∞, la somme Sn tend vers f (x) dx.
0
f étant continue sur le segment [0, 1], elle y est uniformément continue (Th de Heine.)
Il en découle que le “pas” de la subdivision σ 0 tend vers 0 lorsque n → +∞.
Z b
0
On en déduit que Sn tend vers g(x) dx quand n → +∞. D’autre part :
0
n n−1 n n−1 n−1
aX X aX X X
Sn + Sn0 = yk + (yk+1 − yk )xk = yk + xk yk+1 − xk yk
n k=1 k=0
n k=1 k=0 k=0
n n n−1 n−1 
aX X X X a  a 
= yk + xk−1 yk − xk yk = − xk + xk−1 yk + + xn−1 b = ab
n k=1 k=1 k=0 k=1 |
n {z } n
=0
Z a Z b
Quand n → ∞, l’égalité Sn + Sn0 = ab donne donc f (x) dx + g(x) dx = ab.
0 0
2. On se donne u ∈ [0, a] et v ∈ [0, b].
Z u Z f (u)
D’après la question précédente, on a f (x) dx + g(x) dx = uf (u). Ainsi :
0 0
Z u Z v Z u Z f (u) Z v
f (x) dx + g(x) dx − uv = f (x) dx + g(x) dx + g(x) dx − uv
0 0 0 0 f (u)
Z v Z v
= u(f (u) − v) + g(x) dx = (g(x) − u) dx
f (u) f (u)

Rappelons que l’application g, tout comme f , est croissante.


– Si f (u) ≤ v, alors u ≤ g(x) ≤ g(v) sur [f (u), v].

– Si v ≤ f (u), alors g(v) ≤ g(x) ≤ u sur [v, f (u)].


Z v
Dans tous les cas, on a donc (g(x) − u) dx ≥ 0.
f (u) Z u Z v
Compte tenu du calcul précédent, on en déduit f (x) dx + g(x) dx ≥ uv.
0 0

Page 3 Jean-Michel Ferrard www.klubprepa.net EduKlub


c S.A.
Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation
individuelle et privée sont interdites.
Exercices de Mathématiques
Sommes de Riemann (II)
Corrigés

3. Le schéma ci-dessous illustre l’idée de la démonstration de la première question.


On y voit la subdivision (xk ) de [0, a], ainsi que la subdivision (yk ) de [0, b].
La somme de Riemann S6 de f est représenté par des hachures obliques.
La somme de Riemann S60 de g est représentée par un nuage de points.
On voit bien comment les sommes S6 et S60 s’emboı̂tent de telle sorte que S6 + S60 = ab.

Quand n → ∞ on devine que Sn et Sn0 tendent respectivement vers l’intégrale de f sur


[0, a] (aire du domaine situé sous la courbe y = f (x) et dans le rectangle [0, a] × [0, b])
et vers l’intégrale de g = f −1 sur [0, b] (aire du domaine situé au-dessus de la courbe
y = f (x) et dans le rectangle [0, a] × [0, b]). Le fait que la somme des deux aires soit égale
à ab est aussi particulièrement évident sur ce graphique.
Le dessin ci-dessous illustre la question 2. On s’est placé ici dans le cas v ≥ f (u).
L’intégrale de f sur [0, v] est hachurée horizontalement. Celle de g sur [0, v] est hachurée
verticalement. On voit que la somme de ces deux aires dépasse uv (le rectangle grisé.)

Page 4 Jean-Michel Ferrard www.klubprepa.net EduKlub


c S.A.
Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation
individuelle et privée sont interdites.
Exercices de Mathématiques
Sommes de Riemann (II)
Corrigés

Corrigé de l’exercice 2 [ Retour à l’énoncé ]


n
On sépare Sn = n1 (−1)k f ( nk ) en deux sommes, en fonction de la parité de l’indice k.
P
k=1
n/2 (n−1)/2
Ainsi Sn = 12 (Sn0 − Sn00 ), avec Sn0 = n2
P 2k
et Sn00 = n2 f ( 2k+1
P
f( n ) n ).
k=1 k=1
Or Sn0 et Sn00 sont deux sommes de Riemann de f sur [0, 1].
Z 1
0 00
On a donc lim Sn = lim Sn = f (x) dx. Il en découle lim Sn = 0.
n→∞ n→∞ 0 n→∞

Corrigé de l’exercice 3 [ Retour à l’énoncé ]


n−1 n−1
1 X k  k + 1 1 X k k
Posons Sn = f g et Tn = f g .
n k=0 n n n k=0 n n
Z 1
On sait que lim Tn = f (x)g(x) dx. Il reste donc à montrer que lim (Sn − Tn ) = 0.
n→∞ 0 n→+∞
n−1  
1X k    k+1   k 
On constate que Sn − Tn = f g −g .
n k=0 n n n
Donnons-nous ε > 0. L’application g étant continue sur le segment [0, 1], elle y est uniformément
continue (théorème de Heine.)
Ainsi il existe un réel α > 0 tel que : ∀ (x, y) ∈ [0, 1]2 , |x − y| ≤ α ⇒ |g(x) − g(y)| ≤ ε.
1 k + 1  k 
On en déduit que si n ≥ , alors on a : ∀ k ∈ {0, . . . , n − 1}, g −g ≤ ε.

α n n
n−1
1 1 X  k 
Ainsi n ≥ ⇒ |Sn − Tn | ≤ εUn , avec Un = f .
α n k=0 n
Z 1
Mais la suite (Un ) converge vers |f (x)| dx : cette suite est donc bornée.
0

Il existe donc M ≥ 0 et un entier n ≥ n0 tels que : n ≥ n0 ⇒ |Sn − Tn | ≤ M ε.


n−1 Z 1
1 X k  k + 1
Ainsi lim (Sn − Tn ) = 0, et finalement lim f g = f (x)g(x) dx.
n→+∞ n→+∞ n n n 0
k=0

Corrigé de l’exercice 4 [ Retour à l’énoncé ]


n n
X 1 1X 1
On constate que Sn = √ = q .
n2 + kn n k=1 k
k=1 1+ n
Z 1
dx h √ i1 √
On en déduit lim Sn = √ = 2 1 + x = 2( 2 − 1)
n→+∞ 0 1+x 0

Page 5 Jean-Michel Ferrard www.klubprepa.net EduKlub


c S.A.
Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation
individuelle et privée sont interdites.
Exercices de Mathématiques
Sommes de Riemann (II)
Corrigés

Corrigé de l’exercice 5 [ Retour à l’énoncé ]


b−a
1. Pour simplifier les notations posons xk = a + k , avec k ∈ {0, . . . , n − 1}.
n
Z b n−1 n−1 Z xk+1
b−aX X
On peut écrire Rn (f ) = f (x) dx − f (xk ) = (f (x) − f (xk )) dx
a n k=0 k=0 x k

On applique Taylor-Lagrange entre xk et x, avec x ∈ [xk , xk+1 ] :



0 (x − xk )2 00 (x − x )3
k
f (x) − f (xk ) − (x − xk )f (xk ) − f (xk ) ≤ M3

2 6
On procède ensuite à une intégration sur [xk , xk+1 ]. On trouve
Z xk+1 (x − xk )2 00  M Z xk+1
0 3
f (x) − f (xk ) − (x − xk )f (xk ) − f (xk ) dx ≤ (x − xk )3 dx

2 6 xk

xk

b−a
Autrement dit, compte tenu de ce que xk+1 − xk = :
n
Z xk+1 (b − a)2 0 (b − a)3 00 (b − a)4
(f (x) − f (xk )) dx − f (x ) − f (x k ≤
) M3

2 k 3
2n 6n 24n4

xk

On en déduit, par sommation de k = 0 à k = n − 1 :


n−1 Z xk+1
X (b − a)2 0 (b − a)3 00  (b − a)4
(f (x) − f (xk )) dx − f (x ) − f (x ) ≤ M3

2 k 3 k 3
2n 6n 24n

k=0 x k
n−1 n−1 n−1
b−aX b−aX 0 b − a X 00
Posons Sn (f ) = f (xk ), Sn (f 0 ) = f (xk ) et Sn (f 00 ) = f (xk ).
n k=0 n k=0 n k=0
L’inégalité précédente devient :
Z b b−a (b − a)2 (b − a)4
0 00
f (x) dx − Sn (f ) − Sn (f ) − Sn (f ) ≤ M3

a 2n 6n2 24n3
Z b
b−a (b − a)2 1
2. Ainsi f (x) dx = Sn (f ) + Sn (f 0 ) + S n (f 00
) + O .
a 2n 6n2 n3
En agissant sur f 0 (à un rang moindre) et sur f 00 (à un rang moindre encore), on trouve :
Z b Z b
0 0 b−a 00
1 1
f (x) dx = Sn (f ) + Sn (f ) + O 2 et f 00 (x) dx = Sn (f 00 ) + O
a 2n n a n
Z b b
b − a b 00
1 Z Z 1
Ainsi Sn (f 00 ) = f 00 (x) dx + O et Sn (f 0 ) = f 0 (x) dx − f (x) dx + O 2
a n a 2n a n
On en déduit :
Z b
b−a b 0 (b − a)2 b 00
Z Z 1
f (x) dx = Sn (f ) + f (x) dx − f (x) dx + O 3
a 2n a 12n2 a n
Z b
b−a (b − a)2 0 0
1
Finalement : f (x) dx = Sn (f ) + (f (b) − f (a)) − (f (b) − f (a)) + O
a 2n 12n2 n3

Page 6 Jean-Michel Ferrard www.klubprepa.net EduKlub


c S.A.
Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation
individuelle et privée sont interdites.

Vous aimerez peut-être aussi