Vous êtes sur la page 1sur 3

Problèmes de Mathématiques

Puissances entières de z = 0.28 + 0.96i


Énoncé

Puissances entières de z = 0.28 + 0.96i

Soit Ω l’ensemble des nombres complexes de module 1.


(
cos θ = 0.28
Soit θ le réel de [0, 2π[ tel que .
sin θ = 0.96

1. Pour tout entier naturel p, on pose zp = exp(ipθ).



θ
(a) Pour tout couple d’entiers p et q, montrer que |zp − zq | = 2 sin(p − q) 2 . [ S ]

(b) Calculer cos 2θ et sin 2θ . En déduire : ∀ p, q ∈ IN, |zp − zq | ∈ Q.


l [S]

2. On pose maintenant, ∀ k ∈ IN, ωk = z2k (par exemple ω3 = z8 ).


k+1 )
(a) Montrer que ∀k ∈ IN, Re(ωk ) = ak 10−(2 , où ak ∈ ZZ − 10ZZ.
2k
Indication : noter que (28 + 96i) = ak + ibk , où ak ≡ 8(10), bk ≡ 6(10). [ S ]
(b) En déduire que les ωk sont distincts deux à deux. [ S ]
(c) Montrer que les zk sont deux à deux distincts. [ S ]
(d) En déduire que πθ est irrationnel. [ S ]

3. Pour tout entier n ≥ 2, on pose dn = inf{|zp − zq |, 0 ≤ p, q ≤ n − 1, p 6= q}.


π
(a) Montrer que, pour tout n ≥ 2, dn ≤ 2 sin . En déduire : lim dn = 0. [ S ]
n +∞

(b) Soit ε un réel strictement positif donné, et soit c dans Ω.


Montrer qu’il existe un entier naturel n tel que |c − zn | ≤ ε. [ S ]

Page 1 Jean-Michel Ferrard www.klubprepa.net EduKlub


c S.A.
Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation
individuelle et privée sont interdites.
Problèmes de Mathématiques
Puissances entières de z = 0.28 + 0.96i
Corrigé

Corrigé du problème

1. (a) Soient p et q deux entiers naturels..


On a |zp − zq | = |zq (zp−q − 1)| = |zp−q − 1| = | exp(i(p − q)θ) − 1|.
ϕ ϕ ϕ
Or pour tout réel ϕ : | exp(iϕ) − 1| = exp(i 2 ) 2i sin 2 = 2 sin 2 .

θ
On en déduit |zp − zq | = 2 sin(p − q) 2 . [ Q ]

(b) D’une part cos2 2θ = 1+cos


2
θ
= 0, 64. D’autre part sin2 2θ = 1−cos
2
θ
= 0, 36.
Or 2θ est compris entre 0 et π2 . On en déduit cos 2θ > 0 et sin 2θ > 0.
Conclusion : cos 2θ = 0, 8 ∈ Q,
l et sin 2θ = 0, 6 ∈ Q.
l
Pour tout n de IN, sin n 2θ est la partie imaginaire de exp(in 2θ ) = (cos 2θ + i sin 2θ )n .
Le développement par la formule du binôme montre que sin n 2θ est une expression
polynômiale à coefficients entiers relativement aux quantités cos 2θ et sin 2θ .
Celles-ci étant rationnelles, il en résulte que sin n 2θ est rationnel pour tout n de IN.

En particulier : ∀ (p, q) ∈ IN2 , |zp − zq | = 2 sin(p − q) 2θ ∈ Q.
l [Q]

k
2. (a) Posons (28 + 96i)2 = ak + ibk , pour tout k de IN.
Il est clair que les ak et bk sont des entiers relatifs.

ak ≡ 8(10)
Montrons par récurrence la propriété P(k) :
bk ≡ 6(10)
0
P(0) est vraie car (28 + 96i)2 = 28 + 96i et a0 = 28 ≡ 8(10) et b0 = 96 ≡ 6(10).
On suppose que P(k) est vraie pour un certain entier k ≥ 0.
Alors ak+1 + ibk+1 = (ak + ibk )2 = a2k − b2k + 2iak bk .

ak+1 ≡ 82 − 62 ≡ 8(10)
On en déduit , ce qui prouve P(k + 1).
bk+1 ≡ 2 · 8 · 6 ≡ 6(10)
Ainsi, pour tout k de IN, on a ak ≡ 8(10) et bk ≡ 6(10).
k k k k+1 k+1
Or ωk = (28 + 96i)2 100−2 = (28 + 96i)2 10−2 = (ak + ibk )10−2 .
−2k+1
Donc Re (ωk ) = ak 10 , où ak est un entier qui n’est pas un multiple de 10. [ Q ]
(b) Supposons par l’absurde que les ωk ne soient pas tous distincts.
Alors il existe deux entiers j < k tels que ωj = ωk .
j+1 k+1
On en déduit Re (ωj ) = Re (ωk ) donc aj 10−2 = ak 10−2 .
2k+1 −2j+1
Il en découle aj 10 = ak donc ak ≡ 0(10) ce qui n’est pas.
Conclusion : les nombres complexes wk sont distincts deux à deux. [ Q ]

Page 2 Jean-Michel Ferrard www.klubprepa.net EduKlub


c S.A.
Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation
individuelle et privée sont interdites.
Problèmes de Mathématiques
Puissances entières de z = 0.28 + 0.96i
Corrigé

(c) Supposons par l’absurde que les zk ne soient pas tous distincts.
Alors il existe deux entiers p < q tels que zp = zq , donc tels que exp(i(q − p)θ) = 1.
Ainsi z q−p = 1, ce qui prouve que la suite des zk est périodique de période r = q − p.
Il en découle que l’ensemble des zk est fini, ce qui est absurde car les wk (qui sont
des zk particuliers) sont distincts deux à deux.).
Conclusion : les nombres complexes zk sont distincts deux à deux. [ Q ]
(d) Toujours par l’absurde, supposons que πθ soit rationnel.
Alors il existe un entier p tel que pθ soit multiple de 2π, autrement dit tel que z p = 1.
On en déduit comme précédemment que (zk )k≥0 est périodique, ce qui est faux.
Conclusion : πθ est un irrationnel. [ Q ]
3. (a) On sait que les points zk sont distincts deux à deux.
C’est le cas en particulier pour les n nombres complexes z0 , z1 , . . . , zn−1 .
Leurs points images sont les n sommets d’un polygône inscrit dans le cercle unité.
Notons A0 , A1 , . . . , An−1 les sommets consécutifs de ce polygône, parcouru dans le
sens trigononétrique, en prenant par exemple pour A0 le point image de z0 (il n’y
pas de raison pour que A1 , A2 , · · · soient les points images respectifs de z1 , z2 , · · ·)
La somme des mesures αk des angles A\
k Ak+1 est égale à 2π (on pose An = A0 ).

L’une au moins des mesures αk = A\ k Ak+1 est donc inférieure ou égale à n .

La distance entre ces deux points est 2 sin α2k donc inférieure ou égale à 2 sin πn .
Ainsi, il existe p et q distincts dans {0, 1, . . . , n − 1} tels que |zp − zq | ≤ 2 sin πn .
On en déduit 0 ≤ dn ≤ 2 sin πn et bien sûr lim dn = 0. [ Q ]
+∞

(b) Soit ε un réel strictement positif quelconque.


On sait qu’il existe deux entiers p < q tels que |zp − zq | < ε.
Cette inégalité s’écrit aussi |zr − 1| < ε avec r = q − p.
Pour tout n de IN, soit An le point du cercle unité ayant pour affixe zrn .
Soit α ∈ [0, 2π[ un argument de zr . Soit N le plus petit entier tel que N α > 2π.
A0 , A1 , . . . , AN sont sur le cercle unité, et la distance entre deux points consécutifs
de cette famille est toujours la même : elle est égale à d(A0 , A1 ) = |zr − 1| < ε.
Tout point C du cercle unité est compris au sens large entre deux Ak consécutifs.

Pour tout c de Ω, il existe donc k ∈ {0, . . . , N } tel que c − zrk < ε.
En posant n = kr, on trouve bien |c − zn | < ε. [ Q ]

Page 3 Jean-Michel Ferrard www.klubprepa.net EduKlub


c S.A.
Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation
individuelle et privée sont interdites.