Vous êtes sur la page 1sur 28

DIMANCHE 10 - LUNDI 11 JANVIER 2021

77E ANNÉE – NO 23641


3,00 € – FRANCE MÉTROPOLITAINE
WWW.LEMONDE.FR –
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

L’ÉPOQUE – SUPPLÉMENT  L’ÉPHÉMÈRE S’INSTALLE DANS LA DURÉE

Avis d’épuisement général dans les universités
▶ Les partiels ont été per­
turbés. L’organisation à dis­
▶ Sur les campus, le retour
des étudiants les plus
▶ Après dix mois,
les jeunes vivent de plus
▶ La communauté univer­
sitaire, qui s’estime aban­ 1 ÉDITORIAL
tance a été chaotique, et, fragiles tarde à se concréti­ en plus mal un enseigne­ donnée par le gouverne­
en présentiel, des candidats ser. Quant à la rentrée ment qui n’a jamais été ment, prépare une grève L’ENSEIGNEMENT 
malades sont venus, de tous prévue en février, conçu pour être dispensé pour le 26 janvier SUPÉRIEUR 
pour éviter d’avoir zéro elle s’éloigne peu à peu en ligne PAG E 8 EN SOUFFRANCE PAG E 28

L’ÉTAT  FIN DE RÈGNE CHAOTIQUE À WASHINGTON COVID­19


AU CHEVET  ▶ Trump, lâché par les siens, est menacé de destitution à dix jours de sa fin de mandat PAGE 2 UNION EUROPÉENNE
DE L’EMPLOI  Face à la polémique sur la
lenteur de la vaccination,
DES JEUNES Bruxelles a commandé
300 millions de doses
le nombre de chômeurs de supplémentaires
moins de 24 ans a bondi au cours
des trois premiers trimestres de
2020. Le gouvernement tente de
FRANCE
limiter la casse en amplifiant les Une opération de dépis­
mesures destinées à leur emploi
et a déployé un plan de soutien de
tage a été lancée à
plus de 7 milliards d’euros, malgré Bagneux, après qu’une
le risque d’effet d’aubaine. Il a personne travaillant en
lancé le site « 1jeune1solution », école maternelle a con­
au fonctionnement encore im­ tracté le variant britanni­
parfait, et mise sur l’engouement
pour l’apprentissage. L’Etat veut à
que du virus. Le couvre­
tout prix éviter une « génération feu à 18 heures doit être
sacrifiée ». étendu à de nouveaux
PAGE S 1 2 -1 3 départements dimanche

ÉTATS-UNIS
Justice La nouvelle vague
Eric Dupond­ de contaminations
fait rechuter l’emploi
Moretti visé par 
une enquête SCIENCES
Une étude sur des pa­
Le garde des sceaux fait Manifestation pour tients chinois montre que
la destitution de Trump, 76 % d’entre eux souffrent
l’objet d’une information devant le Capitole, à
judiciaire pour prise Washington, le 8 janvier.
encore de symptômes
illégale d’intérêt JOE RAEDLE/GETTY /AFP six mois plus tard
PAGE 11 PAG ES 6- 7 ET 14

Damso « J’ai arrêté de croire  Géopolitique Régionales


que j’étais un mauvais père » Les mille et une 
Blanquer prépare VEN
guerres de l’est 
sa candidature
face à Pécresse TESPRI
en Ile­de­France VÉES
JUSQU’AU
19•01
de la RDC PAGE 9

Malgré les promesses


d’apaisement du prési­ Kirghizistan
dent congolais, Félix Tshi­
sekedi, une myriade de La crainte
groupes armés manipulés d’une élection
par les Etats voisins confisquée
demeurent en conflit
PAGE 3
permanent
OFFRES

PAGES 16-17
*

Politique
TRENDY

*Tendance

Climat Les influenceurs, DES CONDITIONS


Bretz, Duvivier, Fama, Leolux,
nouvel outil de IRRÉSISTIBLES
Les principales  communication
SUR LES
PLUS GRANDES
Neology, Ralph M, Steiner...
Le Tout-Design tient salon à
mesures du  du gouvernement MARQUES
l’Espace Topper.
OJOZ

le quatrième album solo du fronde des associations féminis­


projet de loi PAGE 10
©

rappeur était déjà « certifié pla­ tes l’accusant de sexisme. Il dit


tine » un mois après sa sortie, le avoir compris les reproches en li­ Le texte marque Rencontre CANAPÉS, LITERIE, MOBILIER : 3 000 M2 D’ENVIES !
Paris 15e - 7j/7 - M° Boucicaut, P. gratuit
18 septembre 2020. Son aura est
telle que la fédération belge de
sant Simone de Beauvoir et Virgi­
nie Despentes. Apaisé, notam­
un recul par rapport Pierre Gagnaire : Canapés et fauteuils
aux mesures préconisées
football avait pensé, en 2018, lui ment dans sa relation à son fils, il
par la convention ci­
« A 5 ans, mon sort 63 rue de la Convention, 01 45 77 80 40
confier la composition de confie ce qui l’anime désormais : 147 rue Saint-Charles, 01 45 75 02 81
l’hymne de la sélection nationale la musique et l’amour. toyenne en juin 2020 était déjà scellé » Toutes nos adresses sur www.topper.fr
– avant d’y renoncer, devant la PAGE 21 PAGE 5 PAGE 23
Algérie 220 DA, Allemagne 3,80 €, Andorre 3,80 €, Autriche 3,80 €, Belgique 3,30 €, Canada 5,80 $ Can, Chypre 3,20 €, Danemark 36 KRD, Espagne 3,60 €, Gabon 2 400 F CFA, Grande-Bretagne 3,20 £, Grèce 3,50 €, Guadeloupe-Martinique 3,30 €,
Hongrie 1 460 HUF, Italie 3,50 €, Luxembourg 3,30 €, Malte 3,20 €, Maroc 23 DH, Pays-Bas 4,00 €, Portugal cont. 3,50 €, La Réunion 3,30 €, Sénégal 2 400 F CFA, Suisse 4,50 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 4,50 DT, Afrique CFA autres 2 400 F CFA
INTERNATIONAL
0123
2| DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021

Donald
Trump près
de la Maison
Blanche, à
Washington,
le 6 janvier,
avant
l’invasion du
Capitole par
ses partisans.
BRENDAN
SMIALOWSKI/AFP

Trump, le président devenu paria
Lâché par les siens, le républicain est menacé d’une nouvelle procédure de destitution avant son départ

washington ­ correspondant quelques heures plus tôt, lorsqu’il date est venue de la sénatrice de Unis », à moins d’un recours au président à douze jours seulement
avait lui­même invité ses parti­
Le président l’Alaska, Lisa Murkowski. « Je veux 25e amendement ou d’une démis­ de la fin de son mandat ne fera que

A
u soir du 3 novem­ sans à marcher sur le Congrès, sortant a perdu, qu’il démissionne. Je veux qu’il sion. Contrairement à la procé­ diviser davantage notre pays », a
bre 2020, Donald menaçant à demi­mot les républi­ parte. Il a causé suffisamment de dure engagée en 2019, cette mise estimé Kevin McCarthy. L’entre­
Trump pouvait mettre cains hostiles à une mise en cause
vendredi, son dégâts », a­t­elle déclaré vendredi en accusation surtout symboli­ prise n’est pas sans risques non
en avant la mobilisa­ du verdict des urnes. principal canal au Anchorage Daily News. « Il faut que ferait l’économie d’une en­ plus pour le président qui prendra
tion qu’il avait suscitée malgré sa L’incapacité de Donald Trump à qu’il s’en aille. Il doit faire ce qui est quête. Un projet de résolution ses fonctions le 20 janvier.
gestion erratique de l’épidémie de prendre la mesure de la gravité de
d’expression, ce juste, mais je ne pense pas qu’il soit pourrait être rapidement soumis En effet, le procès qui s’ouvrirait
Covid­19, la principale épreuve de la situation a encore aggravé son compte Twitter capable de le faire », a­t­elle ajouté. aux élus démocrates. au Sénat après le vote de la mise en
son mandat. Il avait évité dans les cas. Il a fallu attendre le lende­ Le Wall Street Journal, qui a sou­ accusation de Donald Trump par
urnes la répudiation espérée par le main, en fin de journée, pour qu’il
suivi par plus vent ménagé le président, a fait Capacité de nuisance la Chambre des représentants ac­
camp démocrate et il pouvait au condamne dans un enregistre­ de 88 millions de même. Dans un éditorial, le Pour la speaker de la Chambre, caparerait l’ordre du jour de la
contraire se prévaloir du plus im­ ment vidéo les débordements et quotidien des affaires a estimé Nancy Pelosi (Californie), il s’agit haute assemblée alors que la nou­
portant nombre de voix jamais re­ admette enfin – sans prononcer
de personnes vendredi que « cette semaine de neutraliser la capacité de nui­ velle administration doit obtenir
cueilli par un candidat républicain son nom – que Joe Biden s’instal­ marque probablement la fin » de sance de Donald Trump. Elle a des sénateurs la confirmation de
à une élection présidentielle, du lera dans le bureau Ovale le Donald Trump « comme figure d’ailleurs fait savoir vendredi dizaines de personnes retenues
fait d’une participation historique. 20 janvier, contrairement à ce d’expression, ce compte Twitter politique sérieuse ». « Il serait qu’elle avait « parlé avec le chef par Joe Biden pour peupler son ad­
Les démocrates étaient en recul à qu’il affirmait encore la veille. suivi par plus de 88 millions de mieux pour tout le monde, y com­ d’état­major américain, Mark ministration. Ensuite, elle ravive­
la Chambre des représentants et personnes dont il a toujours justi­ pris pour lui, qu’il s’en aille tran­ Milley, pour discuter des précau­ rait probablement les hostilités
les républicains paraissaient en Isolé et sous pression fié l’usage abrasif comme unique quillement », a ajouté le journal. tions disponibles afin d’éviter entre démocrates et républicains
mesure de conserver le Sénat. Il a alors promis une transition moyen de contourner des médias Les appels à la démission ne sont qu’un président instable ne lance alors que M. Biden a fait campagne
Bien que battu par Joe Biden, Do­ « sans accrocs » à laquelle il a présentés comme unanimement qu’un élément des pressions qui des hostilités militaires ou accède sur sa capacité à s’entendre avec
nald Trump était donc en mesure pourtant porté atteinte dès le len­ hostiles. Cette mesure radicale a s’accumulent. Le recours au aux codes de lancement et or­ ces derniers et sur son espoir de
de peser durablement sur le Parti demain en annonçant sur Twitter été justifiée par le réseau social 25e amendement de la Constitu­ donne une frappe nucléaire ». parvenir à des compromis sur des
républicain. Il pouvait même en­ qu’il n’assisterait pas à la cérémo­ « en raison d’un risque d’incitation tion est également évoqué. Il Si la speaker décidait d’aller de sujets complexes comme le sys­
tretenir la perspective d’un retour nie de prestation de serment de à la violence », « après un examen donne au vice­président, à condi­ l’avant, la procédure se heurterait tème de santé ou l’immigration.
à la Maison Blanche en 2024 en son successeur, contrairement à attentif des récents Tweet du tion de disposer du soutien de la cependant aux mêmes obstacles Le futur président des Etats­
dépit de son âge. Il n’en est plus une tradition plus que centenaire. compte @realDonaldTrump et majorité des membres du cabinet qu’en 2020 : l’absence au Sénat des Unis a estimé vendredi que le
guère question depuis le 6 janvier Selon la presse américaine, Do­ dans le contexte qui les entoure ». (gouvernement), la capacité de dé­ voix nécessaires pour parvenir à choix de lancer, ou non, une telle
et l’assaut donné par certains de nald Trump pourrait quitter la La purge de Twitter s’étend mettre le président de ses fonc­ une destitution, malgré sa prise procédure relevait des préro­
ses sympathisants contre le Capi­ Maison Blanche dès le 19 janvier également aux comptes publiant tions s’il détermine qu’il « est inca­ de contrôle par les démocrates. Le gatives du Congrès. Mais il a laissé
tole, où se déroulait la procédure pour s’installer en Floride, dans des contenus inspirés par la pable de s’acquitter des pouvoirs et chef de la minorité républicaine à transparaître ses sentiments en
de validation des votes du scrutin son club de luxe de Mar­a­Lago. mouvance complotiste QAnon, des responsabilités de sa fonction ». la Chambre, Kevin McCarthy (Cali­ assurant, au côté de sa future
présidentiel, précisément pour Jusqu’à cette date, il va demeu­ en pointe dans la théorie d’une Selon la presse américaine, des fornie), et la Maison Blanche ont vice­présidente, Kamala Harris,
l’empêcher. Les cinq morts recen­ rer un président isolé et sous pres­ fraude massive que les avocats du discussions informelles sur ce protesté par anticipation contre que « la façon la plus rapide » de
sés – dont un policier – et la vio­ sion. Il a perdu « définitivement », président n’ont jamais été en point ont concerné des secrétai­ une offensive qui fragilisera selon voir Donald Trump quitter la Mai­
lence des images sont liés aux dia­ vendredi 8 janvier, après son der­ mesure de mettre en évidence. res (ministres) parmi les plus eux l’unité nationale, une préoc­ son Blanche « sera lorsque nous
tribes prononcées par le président nier message, son principal canal Cette mesure va concerner loyaux de Donald Trump, comme cupation nouvelle dans la bouche prêterons serment le 20 ».
Michael Flynn, un ancien général celui au Trésor, Steven Mnuchin. de Donald Trump. « Lancer une Donald Trump pourrait en effet
qui fut brièvement conseiller à la Le vice­président, Mike Pence, qui procédure de destitution contre le se servir d’une éventuelle mise en
Violences au Capitole : quinze sécurité nationale de Donald
Trump avant de démissionner
a rompu avec Donald Trump en
certifiant les résultats du fait de
accusation pour gagner une tri­
bune et se présenter comme la
personnes inculpées pour avoir menti à la police fédé­ ses fonctions de président du « Lancer victime d’un acharnement démo­
Quinze personnes ont été pour l’instant inculpées par la justice rale (FBI), ainsi que Sidney Powell, Sénat, dans la nuit qui a suivi l’as­ crate. Il a d’ailleurs réagi à la déci­
fédérale pour les violences au Capitole, mercredi 6 janvier. Trois une avocate dont l’équipe de saut sur le Congrès, y serait ce­
une procédure sion de Twitter en dénonçant
sont actuellement en détention, deux ont été remises en liberté campagne du président s’était sé­ pendant défavorable, préférant de destitution ne une atteinte à sa liberté d’expres­
après présentation à un juge. Parmi les personnes poursuivies parée du fait de ses outrances. La manifestement attendre l’expira­ sion avant de suggérer la création
se trouvent un homme qui avait onze cocktails Molotov dans un veille, le géant Facebook avait déjà tion du mandat du président,
fera que diviser d’une « plate­forme » spécifique
véhicule, un autre ayant donné des coups de poing à un policier suspendu pour deux semaines le dans seulement onze jours. davantage « dans un proche avenir ». « Nous
du Capitole et un troisième entré avec une arme à feu chargée compte du président, tout Une autre menace vient de la ne serons pas SILENCIEUX ! », a­t­il
dans l’enceinte du Congrès. Richard Barnett, qui avait posé dans comme celui sur Instagram. Chambre des représentants : celle
notre pays » assuré sur le compte officiel de la
les bureaux de la présidente de la Chambre des représentants, L’isolement politique de Donald de mettre en accusation, une KEVIN MCCARTHY présidence américaine dans un
Nancy Pelosi, a été interpellé à Little Rock dans l’Arkansas. Trump se matérialise aussi par les nouvelle fois, Donald Trump chef de la minorité message également supprimé
Un élu républicain du Congrès de Virginie-Occidentale, qui s’était prises de distance républicaines pour « incitation à la violence républicaine à la Chambre par le réseau. 
filmé lors de l’intrusion, fait également l’objet de poursuites. qui se succèdent. La dernière en contre le gouvernement des Etats­ des représentants gilles paris
0123
DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021 international | 3

Au Kirghizistan, la peur d’une élection confisquée


Favori de la présidentielle, Sadyr Japarov est accusé de trahir le mouvement d’octobre qui l’a sorti de prison

bichkek ­ envoyé spécial


KAZAKHSTAN

S
ous le ciel de Bichkek lavé
du smog, ils étaient des
milliers à se presser ven­ Bichkek
dredi 8 janvier, en gros
habits d’hiver, sur l’esplanade du
Musée national d’histoire, là où se KIRGHIZISTAN
dresse l’une des statues de Lénine
OUZBÉ.
d’Asie centrale à avoir survécu à la
chute du communisme. Vladimir
TADJIKISTAN CHINE
Ilyich trônait sur la grande place
centrale Ala­Too, on déplaça sa
statue de quelques centaines de
mètres. Sadyr Japarov, lui, compte AFGH. 250 km
bien faire en sens inverse le che­
min vers la « Maison blanche »,
le pavé blanc de béton qui, planté tout, disaient, c’est fini, il n’y a plus
au nord de la place, abrite à la fois aucun espoir, il faut émigrer »,
le Parlement et l’administration explique Ulan Usoiun, qui, à la
présidentielle du Kirghizistan et tête du mouvement Bachtan
fut souvent l’arène de joutes aussi Bachta, fut l’un des organisateurs
physiques que politiques. initiaux des manifestations du
Pour son dernier meeting avant 5 octobre. Ils créent des groupes
l’élection présidentielle du 10 jan­ Telegram, s’entendent sur des de­
vier, le politicien de 52 ans est le mandes communes. Le seul parti
grand favori, et le seul des dix­sept d’opposition à ne pas signer l’ac­
candidats à réunir au cœur de la cord est Mekenchil, celui de l’as­
capitale autant de supporteurs. Le socié en politique de Sadyr Japa­
seul aussi dont les gigantesques rov. Dont les partisans affluent en
affiches de quinze mètres de lon­ nombre, entourés de gros bras.
gueur, frappées du slogan « Servir « On a vu arriver des bandes de
l’avenir », sont partout visibles “sportifs”. L’atmosphère a chauffé,
dans Bichkek et le reste du pays. alors qu’on attendait les réponses
Un exploit pour un homme qui, à nos demandes. Des islamistes
il y a trois mois, purgeait, depuis Des partisans de Sadyr Japarov, lors d’un rassemblement à Bichkek, le vendredi 8 janvier. YAM G-JUN POUR « LE MONDE » criaient “Allah akbar”. D’autres
2017, une peine de dix ans de pri­ appelaient à prendre la Maison
son, quand des manifestants ont blanche », poursuit Ulan Usoiun.
envahi la Maison blanche dans la mort de son fils aîné dans un « parlementarisme », l’un des ac­ russie. Un autre, Almazbek Japarov est extirpé de prison le
la nuit du 6 octobre 2020 et sac­ accident de la route, et la perte de
Les Kirghizes sont quis de la « révolution de 2010 ». Atambaïev (2011­2017), purge 6 octobre par ses partisans et con­
cagé les bureaux du président ses parents, il plaida en vain pour aussi fiers de leur Elle dirige le parti Reforma, créé une peine de onze ans de prison duit sur la place Ala­Too, aux cris
Sooronbaï Jeenbekov au sortir être gracié. « Il a connu beaucoup juste avant le scrutin législatif an­ pour corruption. de « Japarov président ».
d’un scrutin législatif remporté de souffrances. Il s’est sacrifié pour
démocratie que nulé du 4 octobre. Ancienne juge Parmi les animateurs de la con­ Les « coups de force » de Japarov
par les partis au pouvoir. Sans cra­ le peuple, c’est notre dernier es­ de leur capacité de la Cour suprême, elle a tenté de testation d’octobre, c’est l’amer­ s’enchaînent, donnant le tournis,
vate, coiffé d’un kalpak blanc, le poir », dit Ainukh, une matrone freiner l’ascension de M. Japarov tume : leur révolte a été confis­ disent les observateurs. « Quand
chapeau kirghize en feutre, Sadyr d’une soixantaine d’années ve­
à congédier par des actions en justice contre quée. A l’époque, la société civile la contestation d’octobre a éclaté,
Japarov dénonce en kirghize puis nue le soutenir. leurs dirigeants les multiples irrégularités qui ont kirghize s’était mobilisée suite le crime organisé a compris qu’il
en russe, face à la foule, ces gou­ Mais pour les forces progressis­ entaché sa désignation comme aux révélations retentissantes, risquait de perdre la partie. Est­ce
vernants qui « détruisent le pays et tes, dont les représentants – pro­
sans passer par premier ministre puis comme en 2019, d’une enquête conjointe qu’ils n’auraient pas changé de
ignorent comment vit le peuple ». fesseurs, intellectuels, avocats – les urnes président intérimaire en octobre. du média citoyen kirghize Kloop, poulain en cours de route ? », s’in­
Des hommes costauds, visages de animent, dans la vibrante démo­ de la radio américaine Radio Free terroge Bektour Iskender, le fon­
marbre, promènent des bande­ cratie kirghize, toutes sortes de Emprise du crime organisé Europe/Radio Liberty, et de l’OC­ dateur du site d’information
roles où on lit : « Sadyr Japarov mouvements ou d’ONG mais au fil de ces semaines troubles L’enjeu, pour ce petit pays de CRP (Organized Crime and Kloop. Fin octobre, les juges ont
redonnera le pouvoir au peuple. » n’ont jamais gouverné, Sadyr Ja­ d’octobre qui ont conduit à la dé­ 6 millions d’habitants à l’ombre Corruption Reporting Project), un arrêté Matraïmov, ainsi qu’un cé­
parov est un populiste, qui attise mission du président, un référen­ du Kazakhstan au nord et de la projet collectif d’investigation sur lèbre baron de la drogue. Mais le
Un candidat populiste le nationalisme. Ils signalent ses dum sur le… régime de gouverne­ Chine à l’est mais seule démocra­ la corruption dans la région. Cel­ nouveau gouvernement a passé
Ses partisans le voient comme un discours de haine sur Facebook et ment. Au sortir du meeting de tie de la région, n’est pas des le­ci révèle l’existence d’un empire une loi amnistiant les corrom­
ex­« prisonnier politique » injus­ Odnoklassniki, un avatar russe. vendredi, des dizaines de ca­ moindres : c’est la troisième fois, de la contrebande, dirigé par un pus repentis. Alors sur Twitter,
tement condamné – pour avoir Japarov s’abreuve, disent­ils, à la mions publicitaires se sont ran­ avec ce scrutin présidentiel pres­ ancien directeur adjoint des doua­ Bektour Iskender appelle à voter
organisé depuis l’exil la séques­ frustration de tous ceux qu’a lais­ gés le long de l’avenue pour rap­ que improvisé doublé d’un réfé­ nes, Raïmbek Matraïmov, qui non pour tous les candidats sauf Japa­
tration d’un gouverneur de pro­ sés sur le carreau la crise écono­ peler le message : « Votez Japarov, rendum, que la « rue » fait tomber seulement a échappé à toutes les rov, afin qu’il ne franchisse pas,
vince en 2013. Alors député d’op­ mique rampante due au Covid votez pour le régime présidentiel. » un gouvernement, après 2005 et poursuites, mais contrôle l’un des dimanche, la barre des 50 %, dans
position, il avait mené une – notamment les travailleurs kir­ En face, l’opposition prodémo­ 2010. Les Kirghizes, du coup, sont principaux partis au pouvoir. le but de permettre la tenue d’un
fronde pour nationaliser Kumtor, ghizes en Russie dont beaucoup cratie semble pétrifiée. Quelques aussi fiers de leur démocratie que Aucune fraude n’a été constatée second tour : « Je me moque abso­
la plus grande mine d’or du pays ont perdu leur emploi. Sadyr Japa­ heures avant le meeting de M. Ja­ de leur capacité à congédier leurs lors du scrutin d’octobre, mais lument de savoir qui sera le prési­
aux mains d’une société cana­ rov a soigné cette communauté parov, la seule femme candidate, dirigeants sans passer par les l’opposition dénonce l’achat de dent, tant que Sadyr Japarov ne
dienne, et tenté avec ses partisans de près d’un million de personnes Klara Sooronkulova, défendait urnes. Un ancien président, voix et l’emprise du crime orga­ l’est pas, écrit­il. Sa présidence, à
de prendre par la force la Maison durant son exil entre 2013 et 2017. vaillamment au coin de la place Kourmanbek Bakiev (2005­2010), nisé sur le pouvoir. « Aucun parti mon avis, représente un grand
blanche. Le malheur qui l’a Surtout, ils s’alarment de la ma­ Ala­Too, devant une vingtaine de condamné pour corruption par d’opposition n’était passé aux élec­ danger pour le pays. » 
frappé a aussi ému. En 2019, après nière dont M. Japarov a imposé, spectateurs, la sauvegarde du contumace, est exilé en Biélo­ tions législatives. Les jeunes, sur­ brice pedroletti

Des législatives sans suspense et sans opposition au Kazakhstan


Malgré les promesses de réformes du président, les partis hostiles au gouvernement ne seront pas représentés au scrutin de dimanche

Q uelque 18 millions d’ha­


bitants sont appelés
aux urnes dimanche
10 janvier pour les élec­
tions législatives au Kazakhstan.
lors d’une conférence de presse le
22 décembre 2020. Son parti,
Halyq Biligi (« le pouvoir du peu­
ple »), a demandé un report du
scrutin pour pouvoir changer la
fait parler d’elle en termes positifs
lorsqu’elle avait annoncé avoir
aboli la peine de mort, suspendue
de fait par un moratoire en vi­
gueur depuis près de vingt ans.
« Il y a une
demande de
changement,
parlement kazakh. Neuf autres
députés seront élus séparément
par l’Assemblée du peuple du
Kazakhstan, un organe politique
représentant des dizaines de
M. Tokaïev et M. Nazarbaïev, qui a
conservé des prérogatives consi­
dérables avec, notamment, son
statut constitutionnel de « chef
de la nation », de président du
Il y a quelques mois encore, le loi électorale. A défaut, il a appelé La décision d’interdire formel­ mais les autorités groupes ethniques. Pour la pre­ parti Nour­Otan et de chef du
scrutin promettait d’être plus à boycotter les élections. lement la peine capitale, perçue mière fois, un quota de 30 % est Conseil de sécurité nationale.
équitable et inclusif grâce aux Le seul parti politique officielle­ comme une avancée importante,
tentent réservé aux femmes et aux jeu­ Son successeur fait régulière­
promesses de réformes du prési­ ment enregistré qui se qualifie de a permis de gagner des points en de l’étouffer » nes de moins de 29 ans. ment son éloge, tout en se pré­
dent Kassym­Jomart Tokaïev, un groupe d’opposition, le parti na­ matière de droits de l’homme sur Ces élections, les premières sentant comme réformateur.
NARGIS KASSENOVA
fidèle de l’ancien président Nour­ tional­social­démocrate (OSDP), la scène internationale, sans que depuis l’arrivée au pouvoir de Lors du congrès du parti Nour­
chercheuse
soultan Nazarbaïev, qui lui a cédé a dit regretter que le paysage cela remette en cause le système M. Tokaïev, devraient également Otan, fin novembre, M. Tokaïev a
son poste en 2019 après trois dé­ politique kazakh continue d’être politique kazakh. « Cela ne leur consacrer le retour sur la scène ainsi promis de lutter contre la
cennies au pouvoir. Il n’en sera dominé par la même élite politi­ coûte pas cher, et ça permet de politique de la fille aînée de corruption, un mal endémique
finalement rien : aucun parti que, et a décidé lui aussi de soigner leur image auprès de leurs tentent de l’étouffer, explique Noursoultan Nazarbaïev, Dariga dans ce pays riche en hydrocarbu­
d’opposition n’a été autorisé à y boycotter les élections. Au final, partenaires européens », observe Nargis Kassenova, chercheuse au Nazarbaïeva, la candidate du res, mais aussi de développer
participer, ce qui laisse peu de cinq partis, dont aucun ne se Catherine Poujol, spécialiste de Davis Center for Russian and parti au pouvoir Nour­Otan. A la l’économie régionale. « Ses dis­
doutes sur l’issue du vote. présente sur une plate­forme l’Asie centrale à l’Institut natio­ Eurasian Studies, à l’université de surprise générale, le président cours sont excellents, il dit beau­
« Les lois actuelles sur les élec­ d’opposition, ont fait campagne, nal des langues et civilisations Harvard. Ce contexte autoritaire l’avait limogée en mai 2020 coup de choses justes, mais leur
tions et les partis politiques ont sur fond de harcèlement des orientales (Inalco). difficile stimule toutefois la créati­ lorsqu’elle était présidente du mise en œuvre est faible jusqu’à
été élaborées pour protéger les dé­ militants politiques. Des restric­ vité des citoyens : de nouveaux Sénat, ce qui en faisait la numéro présent, tempère Nargis Kasse­
tenteurs du pouvoir. Toute élec­ tions ont également été mises en « Faible mise en œuvre » types d’action civile émergent, deux de l’Etat kazakh. nova. Nazerbaïev est­il le principal
tion fondée sur de telles lois ne place pour limiter le travail des Le mécontentement social com­ avec la possibilité, à terme, de de­ Le limogeage de Mme Naza­ obstacle, ou bien est­ce dû à un
peut exprimer les intérêts du observateurs électoraux. mence toutefois à poindre à l’in­ venir de véritables partis politi­ baïeva, pressentie pour briguer manque de volonté politique et de
peuple et est donc illégale », a Quelques jours avant le scrutin, térieur du pays. « Il y a une opposi­ ques aux programmes distincts. » un jour la présidence du pays, leadership ? Probablement un
dénoncé Rysbek Sarsenbaiuly, le 2 janvier, cette ancienne répu­ tion naissante et une demande de Le scrutin doit permettre d’élire avait alimenté les rumeurs sur mélange des deux. » 
figure connue de l’opposition, blique soviétique avait pourtant changement, mais les autorités 98 députés sur 107 au Majilis, le une lutte de pouvoir entre faustine vincent
0123
4 | international DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021

Irak : les déplacés sunnites restent En Guinée, les prisons


se remplissent
loin de leurs « berges rocheuses » d’opposants politiques
Près de sept ans après la libération de Jurf Al­Sakhr des mains de l’EI, Depuis sa réélection contestée,
Alpha Condé multiplie les interpellations
les milices chiites empêchent toujours ses habitants de rentrer

REPORTAGE
bagdad, amriyat al­fallouja ­
envoyée spéciale
TURQUIE gracieusement, à nous et à 300
autres familles, mais il vient de
mourir. Son fils n’a rien dit, mais on
peut lire sur son visage qu’il ne va
sont, de toute manière, voués à
disparaître. Depuis la mi­novem­
bre 2020, plus d’une dizaine de
camps ont été fermés par le minis­
D eux mois après leur ar­
restation – qualifiée
d’« arbitraire » par des
défenseurs des droits humains –
en marge des manifestations con­
« On les accuse
de détention
et de fabrication
Tigr

IRAK

L’
humiliation se lit sur le
IRAN
pas nous autoriser à y rester éter­ tère des migrations, qui dit mettre testant, sur le fond et la forme, la d’armes
e

visage d’Hamed Mah­ SYRIE Amriyat nellement », dit­il avec regret. Lui, en œuvre « un plan de retour vo­ victoire d’Alpha Condé à l’élection
moud. « Bienvenue sur E uph Al-Fallouja sa femme et leurs huit enfants, lontaire ». De nombreux déplacés présidentielle du 18 octobre 2020,
alors qu’il n’y a
Bagdad eu aucune
rat

les “berges de la faim” Désert âgés de 14 à 30 ans, vivent déjà chi­ ont toutefois été laissés sans solu­ plusieurs centaines de person­
e

de l’Anbar
[“Jurf Al­Djoue”] », clame le sun­ chement sur sa retraite d’officier. tion de retour chez eux. nes, dont quelques personnalités
nite de 54 ans, gêné de recevoir Deux de ses adolescents sont au « J’ai deux frères qui ont dû quit­ de l’opposition et des dizaines de
perquisition »
dans une simple baraque en par­ Jurf Al-Sakhr lycée de la ville, une de ses filles a ter le camp d’Habaniyé et s’instal­ Guinéens mineurs, croupissent MODIBO CAMARA
paing d’un camp improvisé au obtenu son diplôme d’infirmière. ler dans des tentes, juste en face. Ils toujours en prison. Vendredi avocat
ARABIE
milieu du désert de l’Anbar, dans « Dieu prend soin de nous. On a ne reçoivent plus d’aides. Mon frère 8 janvier, ils attendaient toujours
SAOUDITE KOWEÏT
l’ouest de l’Irak. La plaisanterie un peu d’aide des ONG. Je suis vieux est fatigué, il est coincé là­bas », dé­ d’être entendus par un juge.
masque mal la détresse dans la­ 100 km
et ce n’est pas convenable pour moi plore Ismaïl Hamoud Mizhar. Cet La réélection d’Alpha Condé tion à un attroupement, propos
quelle est plongé l’ancien officier de faire n’importe quel travail », ancien agriculteur de Jurf Al­ pour un troisième mandat, ren­ incitant à la violence, précise Mo­
de Saddam Hussein, depuis qu’il a poursuit Hamed Mahmoud, sou­ Sakhr de 50 ans, père de douze en­ due possible par l’adoption à la dibo Camara, membre du collec­
dû abandonner son domaine Mustafa Al­Kadhimi, de s’y ren­ cieux des convenances au sein de fants, craint que celui d’Amriyat hussarde d’une nouvelle Consti­ tif des avocats mobilisés par
agricole et les terres fertiles qui dre », dit un proche du cheikh Ad­ la tribu. « De toute manière, il n’y a Al­Fallouja ferme à son tour. Il ac­ tution, est intervenue au terme l’UFDG. Elles rejettent ce qui leur
l’ont vu grandir à Jurf Al­Sakhr nane Al­Janabi, le chef de la tribu, pas de travail, rétorque son gen­ cueille encore 953 familles, dont d’un processus long de plusieurs est reproché. On les accuse de dé­
(« les berges rocheuses »), à 80 ki­ requérant l’anonymat par crainte dre, Taleb Al­Janabi, 26 ans et père 50 de sa localité, contre 44 000 au mois marqué par des éclats de tention et de fabrication d’armes
lomètres en aval sur l’Euphrate. de représailles. Toutes les tentati­ de deux enfants. J’ai une échoppe. plus fort de la guerre. « Ce n’est pas violences meurtrières. alors qu’il n’y a eu aucune perqui­
C’était en juin 2014. Les ves de médiation menées par le Le propriétaire veut maintenant notre choix de rester là, les condi­ « Depuis le début de la contesta­ sition. Il y a tellement d’incohé­
85 000 membres de la tribu des cheikh Janabi et les responsables que je lui paie 1 000 dollars par an, tions sont difficiles… Si j’avais de tion, en octobre 2019, la stratégie rences qu’on ne peut imaginer que
Janabi ont fui la ville lors de l’as­ politiques sunnites ont échoué. mais je n’ai pas cette somme. » l’argent, je pourrais louer une mai­ d’intimidation du pouvoir n’a cessé la relaxe. »
saut final des factions armées « Depuis la libération de la ville, Même les plus chanceux qui, son, mais on n’a jamais reçu de de se radicaliser », dénonce Ab­ Les prévenus – personnalités
chiites contre les combattants de on discute avec le gouvernement, comme Raed Saadoun Rachid, ont compensation et il n’y a pas de tra­ dourahmane Sanoh, coordina­ comme anonymes – sont détenus
l’organisation Etat islamique (EI). avec les partis politiques [chiites]. trouvé un travail, ne racontent pas vail hors du camp », se plaint­il. teur national du Front national à la maison centrale de Conakry
Sept ans plus tard, et alors que la On avait même conditionné la for­ autre chose qu’un quotidien de Fayçal Al­Eissaoui souhaiterait pour la défense de la Constitution dans « des conditions exécrables,
« victoire totale » contre l’EI a été mation du gouvernement à la réso­ misère. A 48 ans, il vit dans une lui aussi offrir autre chose que des (FNDC), large mouvement réunis­ au milieu des condamnés de droit
proclamée fin 2017, ils sont tou­ lution de ce problème. Ils louvoient maison de parpaing et des tentes camps aux déplacés. « La margina­ sant partis d’opposition, syndicats commun, alors qu’eux sont claire­
jours dispersés entre l’Anbar, Lati­ car la décision n’est pas entre leurs avec sa femme et ses cinq enfants, lisation dans les camps en fait des et mouvements de la société civile ment des prisonniers politiques »,
fiyah et le Kurdistan irakien. Dé­ mains mais entre les mains de sur une berge de l’Euphrate, à côté écoles pour futurs terroristes. On opposés au troisième mandat. dénonce l’avocat. « Mon mari dé­
clarée « zone interdite d’accès », l’Iran », s’insurge le député sun­ de la ferme piscicole qui l’emploie. aurait espéré davantage d’efforts « Depuis l’élection, les forces de nonçait les malversations du pou­
leur localité – située stratégique­ nite de Bagdad Ahmad Al­Masari. « Je suis payé 200 dollars par mois, des autorités pour régler ces situa­ l’ordre ont fait un usage excessif de voir, c’est la raison pour laquelle on
ment entre Bagdad et la ville ça devrait être 800 dollars pour ce tions à la libération », ajoute le dé­ la force, tuant par balles plus d’une veut le faire taire », plaide l’épouse
sainte chiite de Kerbala – est occu­ Quotidien de misère travail. Autant vous dire que per­ puté. Le cas des habitants de Jurf dizaine de personnes et arrêtant d’Ousmane « Gaoual » Diallo.
pée par les Brigades du Hezbollah « Le cheikh Adnane est allé au Liban sonne ne peut subvenir aux besoins Al­Sakhr est le plus complexe, à des centaines d’autres lors de ma­ Dans une lettre adressée le
(« Kataeb Hezbollah », une milice rencontrer [le secrétaire général d’une famille avec un tel salaire. On ses yeux. Les responsables sunni­ nifestations ou d’opérations de po­ 30 décembre 2020 au pool des ju­
chiite pro­iranienne). du Hezbollah] Hassan Nasrallah, n’a pas d’aides ; on mange moins, tes excluent toute relocalisation. lice dans des quartiers perçus ges en charge de la procédure, les
Alors que le gouvernement affi­ et en Iran aussi », poursuit­il. « Il a c’est tout, et les enfants vont à « Le cheikh Adnane dispose d’un comme favorables à l’opposition », avocats s’inquiètent que « le dos­
che son intention de faire rentrer, même rencontré le Guide suprême, l’école publique. Dieu pourvoit à terrain immense ailleurs, mais il ne dénonce ainsi Amnesty Interna­ sier n’a[it] connu aucune évolution
d’ici à mi­2021, les derniers dépla­ Ali Khamenei. Il n’a obtenu que des nos besoins », dit le pêcheur. veut pas que les gens de Jurf Al­ tional. « Rien n’est fait pour lutter (…), que toutes les démarches
cés de la guerre (1,3 million, selon promesses, précise Fayçal Al­Eis­ Leur seul soulagement est Sakhr soient déracinés de leurs ter­ contre la culture de la répression [soient] demeurées sans effet ». Le
l’Organisation internationale pour saoui, le député sunnite d’Amriyat d’avoir échappé aux camps de dé­ res », admet son proche parent. politique qui existe en Guinée », président de ce pool au tribunal
les migrations), aucune solution Al­Fallouja, ville qui accueille la placés. « Au camp d’Amriyat Al­Fal­ « Nous, les responsables sunnites, s’inquiète Kiné­Fatim Diop, char­ de Kaloum, Mohamed Bama Ca­
ne se dessine pour les habitants de plupart des déplacés de Jurf Al­ louja, il ne reste que des familles nous n’accepterons jamais cela car gée de campagne pour l’Afrique mara, a justifié cette inaction
Jurf Al­Sakhr. Les milices chiites ne Sakhr. Fin 2019, on est allés en délé­ très pauvres et des veuves, ou les c’est une région d’une importance de l’Ouest à Amnesty. auprès de ces avocats par « le man­
montrent aucune intention d’éva­ gation parlementaire en Iran. On a familles qui étaient liées à l’EI », stratégique et riche, rien ne pourra que de locaux, de greffiers, d’ordi­
cuer la localité, qu’elles ont renom­ vu le président, Hassan Rohani, le précise Hamed Mahmoud. Ils la remplacer. Le gouvernement Les responsables de l’UFDG visés nateurs et de fournitures »… pour
mée « Jurf Al­Nasr » (« les berges de ministre des affaires étrangères et doit forcer les milices à évacuer la Le président de la cour d’appel de traiter les centaines de dossiers
la victoire »). « La zone a été dé­ le conseiller à la sécurité nationale. zone », martèle le député Ahmad Conakry a ainsi reconnu, le 31 oc­ joints dans la même affaire. Il de­
truite par les opérations militaires. Ils nous ont dit n’avoir aucun lien Al­Masari. Désabusés, les habi­ tobre 2020, que 325 personnes vait, ce vendredi, se rendre à la
(…) Quand on aura reconstruit, on avec cette question… » « C’est une tants sont, eux, moins inflexibles. avaient été interpellées dans le ca­ maison centrale pour une simple
verra », dit Mohamed Mohie, le Après avoir épuisé tous les re­ « Oui, c’est une injustice, on vit à Jurf dre des violences post­électora­ « visite de prise de contact » avec
porte­parole des Brigades du Hez­ cours, le cheikh Janabi est revenu
région d’une Al­Sakhr depuis cinq cents ans, dit les. Elles seraient aujourd’hui plus les prévenus. Sollicité à plusieurs
bollah, qui y ont, selon les experts, voir Hamed Mahmoud et les importance M. Rachid, le pêcheur. Si on avait de 400, compte tenu d’une nou­ reprises, le cabinet du ministre de
installé des camps militaires et des membres de sa tribu à Amriyat Al­ un vrai gouvernement, sans mili­ velle vague d’arrestations inter­ la justice n’a pas donné suite à no­
prisons secrètes. Fallouja. « Il nous a dit que le dos­
stratégique, ces, on pourrait y retourner. Mais venue mi­décembre. tre demande d’entretien.
« Personne ne peut y entrer : sier était compliqué et nous a invi­ rien ne pourra les gens sont si fatigués, si pauvres. Parmi les détenus figurent plu­ Le coordinateur du FNDC, Ab­
même l’ancien ministre de l’inté­ tés à la patience », indique l’an­ Le gouvernement doit nous offrir sieurs hauts responsables politi­ dourahmane Sanoh, y voit quant à
rieur Qassem Al­Araji avait été ar­ cien officier. Ce dernier craint de
la remplacer » des compensations ou des terres ques de l’Union des forces démo­ lui une attitude délibérée pour
rêté aux portes de la ville en 2018 ! n’avoir pas le luxe d’attendre. « Le AHMAD AL-MASARI pour relocaliser la tribu ailleurs. »  cratiques de Guinée (UFDG) : Ibra­ « faire traîner les dossiers, faire peur
Je mets au défi le premier ministre, propriétaire nous a prêté le terrain député de Bagdad hélène sallon hima Chérif Bah, vice­président et maintenir la pression sur l’oppo­
de ce principal parti d’opposition ; sition ». Il en veut pour preuve
Ousmane « Gaoual » Diallo, an­ l’emprisonnement d’Oumar Sylla,
cien député et ex­porte­parole du alias « Foniké Menguè », détenu
candidat UFDG à la présiden­ sans procès depuis le mois de

Un jugement sud­coréen provoque la colère du Japon tielle ; Abdoulaye Bah, ancien


maire de Kindia ; et Mamadou
Cellou Baldé, coordinateur des fé­
septembre 2020. Ce responsable
de la mobilisation au FNDC, pour­
suivi pour « attroupement illégal
dérations de l’intérieur. sur la voie publique », a entamé
Un tribunal de Séoul condamne Tokyo à dédommager les « femmes de réconfort » de la guerre On note aussi à leurs côtés la avant Noël une grève de la faim
présence d’Etienne Soropogui, pour protester contre sa détention
président du mouvement Nos et exiger un procès. En vain, jus­
tokyo ­ correspondance décédées pendant la procédure. relations diplomatiques en 1965 l’immunité devait être levée en cas valeurs communes. « Toutes [ces qu’à présent. 
« Les preuves, les documents et les et que celles des femmes « de ré­ de crimes de niveau international. personnalités] sont inculpées christophe châtelot

L e Japon a vivement réagi à


sa condamnation, ven­
dredi 8 janvier, par la jus­
tice sud­coréenne à dédommager
douze femmes dites « de récon­
témoignages montrent que les vic­
times ont subi des souffrances phy­
siques et psychologiques extrêmes
et inimaginables. Aucune compen­
sation n’est venue atténuer leurs
confort » l’ont été par la signature,
en 2015, d’un accord bilatéral.
Tokyo voit par ailleurs dans la
procédure une infraction au prin­
cipe de l’immunité juridiction­
L’Allemagne avait saisi la Cour in­
ternationale de justice, qui avait
rejeté la décision italienne. Le Ja­
pon envisagerait une action simi­
laire auprès de l’organe onusien.
pour détention et fabrication d’ar­
mes légères, association de mal­
faiteurs, trouble à l’ordre public,
pillage et destruction, participa­ Retrouvez en ligne l’ensemble de nos contenus

fort » – un euphémisme pour par­ souffrances », a estimé le tribunal. nelle des Etats, qui protègent les La décision du tribunal civil
ler des femmes, majoritairement pays des poursuites à l’étranger. Il creuse un peu plus le fossé entre
coréennes, forcées de se prosti­ Relations au plus bas a, de ce fait, refusé de participer les deux voisins, dont les rela­
tuer pour les soldats de l’armée « Je suis profondément ému par la aux audiences et ne fera pas appel tions sont au plus bas en raison CORÉE DU NO RD MALI
impériale pendant la seconde décision », a réagi Kim Kang­won, de la décision, ce qui pourrait l’ex­ des contentieux historiques. Dès Pyongyang prévoit Six soldats français
guerre mondiale. Le porte­parole l’un des avocats des plaignantes. poser à la saisie de certains de ses son arrivée au pouvoir en 2017, le de se doter d’un sous- de la force « Barkhane »
du gouvernement nippon, Katsu­ « C’est le premier verdict du genre avoirs en Corée du Sud. président sud­coréen, Moon marin nucléaire blessés
nobu Kato, a qualifié la décision pour les victimes des troupes Ses arguments ont été rejetés Jae­in, a dénoncé l’accord de 2015 « De nouvelles recherches Six soldats de la force anti­
de « profondément regrettable » et japonaises. » Le ministère sud­ par le tribunal sud­coréen, pour le­ sur les femmes « de réconfort ». de planification pour un sous­ djihadiste « Barkhane » ont été
de « totalement inacceptable par coréen des affaires étrangères a quel les accords conclus ne préva­ En 2018, la justice sud­coréenne a marin nucléaire ont été me­ blessés vendredi 8 janvier au
le Japon », tandis que l’ambassa­ dit respecter la décision et vou­ lent pas sur le droit des victimes à condamné des entreprises nippo­ nées à bien et sont sur le point Mali par un véhicule­suicide
deur sud­coréen faisait l’objet loir tout faire pour restaurer la demander des réparations. Au su­ nes pour l’exploitation de tra­ d’entrer dans le processus piégé, la troisième attaque su­
d’une convocation au ministère dignité des victimes. jet de l’immunité juridictionnelle, vailleurs forcés pendant la guerre. d’examen final », a déclaré bie par les militaires français
des affaires étrangères. Pour le Japon, la condamnation la justice sud­coréenne s’est ap­ Le Japon avait répliqué en restrei­ le dirigeant nord­coréen, depuis la fin décembre 2020, a
Historique, le jugement rendu n’a aucune valeur. Il considère puyée sur l’exemple de Luigi Fer­ gnant les exportations de cer­ Kim Jong­un, cité samedi fait savoir l’état­major de l’ar­
lors de ce premier procès civil que les demandes de dédomma­ rini, Italien déporté et contraint à tains éléments essentiels au sec­ 9 janvier par l’agence offi­ mée française, qui précise que
intenté en Corée du Sud contre gements pour la période de la co­ du travail forcé dans l’Allemagne teur de l’électronique. cielle KCNA. Pour le dirigeant, leurs jours ne sont pas en
l’Archipel condamne Tokyo à ver­ lonisation de la péninsule (1910­ nazie en 1944­1945. M. Ferrini avait Le jugement d’un autre procès les Etats­Unis sont « le plus danger. Depuis fin décembre
ser 100 millions de wons (environ 1945) et de la guerre ont été « com­ porté plainte en 1998 contre l’Alle­ intenté par des femmes « de récon­ grand obstacle à notre révolu­ 2020, cinq militaires ont été
75 000 euros) à chacune des plai­ plètement et définitivement » ré­ magne et la Cour suprême de son fort » est attendu le 13 janvier.  tion et notre plus grand tués au Sahel, où l’armée dé­
gnantes, dont certaines sont glées lors de la normalisation des pays avait estimé en 2004 que philippe mesmer ennemi ». – (AFP.) ploie 5 100 troupes. – (AFP.)
PLANÈTE
0123
DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021 |5

Climat : les principales mesures du projet de loi
Le texte marque un recul par rapport aux ambitions de la convention citoyenne présentées en juin 2020

C’
est un texte qui aura en place de la consigne pour le re­
fait l’objet de multi­ cyclage et le réemploi du verre.
ples reports, ten­ Concernant l’alimentation, la
sions et arbitrages convention citoyenne souhaitait
musclés. Le projet de loi issu des que l’ensemble de la restauration
mesures de la convention ci­ collective publique propose, dès
toyenne pour le climat a été révélé janvier 2022, un choix végétarien
vendredi 8 janvier. Intitulé projet quotidien. Le projet gouver­
de loi « portant lutte contre le dérè­ nemental troque l’obligation par
glement climatique et renforce­ une expérimentation de deux
ment de la résilience face à ses ef­ ans sur la base du volontariat, à
fets », il compte 65 articles et vise partir de la promulgation de la loi.
à susciter une accélération de la Alors qu’Emmanuel Macron,
transition écologique « sans pré­ lors de sa rencontre avec les
cédent dans l’histoire de la membres de la convention à la
France », alors que le pays vient de mi­décembre 2020, avait ré­
vivre en 2020 son année la plus pondu favorablement à la propo­
chaude jamais enregistrée. sition de mettre en place des
Le texte, dont Le Monde a con­ chèques alimentaires pour aider
sulté une version quasi exhaus­ les moins favorisés à se tourner
tive, doit se décliner dans tous les vers une alimentation durable,
aspects de la vie quotidienne afin nulle trace de ce chèque ne figure
d’aller « vers une société neutre en dans le projet de loi. Selon
carbone, plus résiliente, plus juste Matignon, cette mesure devrait
et plus solidaire ». passer par une modification de la
Malgré son ambition affichée, il loi de finances.
marque un recul par rapport aux La proposition de la convention
mesures des 150 conventionnels, de mettre en place une écocondi­
notamment sur les axes les plus tionnalité des aides publiques
structurants de leur rapport (avantages fiscaux, obtention de
rendu en juin 2020 et visant à ré­ prêt) basée sur un bilan carbone,
duire de 40 % les émissions de gaz avec un bonus pour les entrepri­
à effet de serre d’ici à 2030 dans ses ayant un bilan positif et « un
un esprit de justice sociale. malus (au prorata des bénéfices)
Le projet de loi sera présenté en pour les entreprises ayant une évo­
conseil des ministres le 10 février, lution nulle ou négative de ce bi­
avant d’être débattu au Parlement lan », ne figure pas sous cette
en procédure accélérée (une seule forme dans le texte. Mais le projet
Emmanuel Macron
lecture par chambre) à partir de fin modifie le code de la commande
rencontre des membres
mars. Il est organisé en six titres : publique, introduisant des « con­
de la convention citoyenne
cinq correspondent aux groupes sidérations liées aux aspects
pour le climat, à Paris,
de travail des membre de la con­ environnementaux ».
le 14 décembre2020.
vention (consommer, produire et Au côté de ce texte, un projet de
THIBAULT CAMUS/AFP
travailler, se déplacer, se loger et se loi constitutionnelle, d’un seul
nourrir), le sixième étant consacré article, a également été transmis
au renforcement de la protection au Conseil d’Etat, et sera présenté
judiciaire de l’environnement. en conseil des ministres le 20 jan­
Dans le détail, le texte prévoit un principe général d’interdic­ tion renforcée sur les billets cités de promotion des énergies vier. Il prévoit d’ajouter à l’arti­
l’interdiction de location des pas­ tion de nouveaux centres com­
Le projet de loi d’avion ne figure pas dans le fossiles sont « très rares ». cle Ier de la Constitution que la
soires thermiques à partir de merciaux qui entraîneraient une ne reprend pas projet de loi, un combat qui doit La convention citoyenne pour le France « garantit la préservation
2028, ainsi que l’interdiction de artificialisation des sols. Mais des être « mené au niveau européen ». climat demandait aussi l’interdic­ de la biodiversité et de l’environne­
l’augmentation des loyers de ces dérogations sont possibles pour
l’obligation Il prévoit en revanche l’encadre­ tion du dépôt de toute publicité ment et lutte contre le dérègle­
logements lors du renouvelle­ des surfaces de vente inférieures de rénovation ment de la construction ou de dans les boîtes aux lettres à partir ment climatique ».
ment d’un bail ou de la remise en à 10 000 mètres carrés. « Ce seuil l’extension d’aéroports – la con­ de janvier 2021. Cela devient, pour Désormais, le gouvernement af­
location – une mesure qui pren­ est beaucoup trop élevé : 90 % des
globale vention demandait une interdic­ les collectivités volontaires, une firme qu’une centaine de propo­
dra effet un an après la promulga­ projets de zones commerciales de l’ensemble tion –, ainsi que la compensation expérimentation de trente­ sitions, soit les deux tiers, sont
tion de la loi. font moins, souligne Anne Brin­ carbone des émissions des vols six mois d’interdiction de cette aujourd’hui déjà mises en œuvre
En revanche, le projet de loi ne gault, du Réseau action climat
des logements intérieurs. distribution de prospectus, sauf ou « en passe de l’être partielle­
reprend pas l’obligation de réno­ (RAC). Et la mesure exclut les entre­ dès 2024, en cas de mention les autorisant. ment ou totalement », dans ces
vation globale de l’ensemble des pôts d’e­commerce. » Réforme de la Constitution Pour les Amis de la Terre, sur les deux projets de loi mais aussi
logements dès 2024, demandée Concernant les transports, le
demandée par les Sur l’encadrement de la publicité, douze mesures sur la régulation dans le plan de relance présenté à
par les 150 Français tirés au sort, premier secteur émetteur en 150 conventionnels les membres de la convention de la publicité de la convention, l’automne 2020, dans la loi de fi­
alors qu’il s’agit de l’une des me­ France, le gouvernement a décidé sont loin d’avoir eu gain de cause. « seule une est présente dans le nances votée en fin d’année, par
sures les plus efficaces pour ré­ de fixer un objectif de fin de vente L’interdiction de la réclame pour texte gouvernemental, quatre ont voie réglementaire ou encore
duire les émissions. « Les discus­ des véhicules thermiques les plus Quant aux avions, le projet de les produits polluants, comme les été modifiées et fortement assou­ dans le cadre d’actions portées au
sions sur ce sujet se poursuivent », émetteurs en 2030, et non plus loi prévoit d’interdire les vols in­ SUV, ne figure pas dans le projet plies (…) et sept sont portées niveau européen et international.
assure Matignon, qui attend, à la dès 2025, comme demandé par térieurs s’il y a une alternative de loi, à l’exception de celle en fa­ disparues ». Des chiffres que contestent les
mi­mars, les résultats d’une mis­ les membres de la convention. Il possible en train en moins de veur des énergies fossiles (char­ Au­delà de la publicité, le projet ONG, estimant que la plupart des
sion de travail sur le financement décale de trois ans, à 2023, l’entrée deux heures trente minutes, et bon, pétrole, gaz), qui sera mise en de loi prévoit un « CO2­score », mesures ont été « détricotées » ou
de la rénovation des passoires en vigueur de la réduction de non plus quatre heures, comme vigueur un an après la promulga­ c’est­à­dire un affichage destiné à repoussées. Les 150 membres de
énergétiques. l’avantage fiscal sur le gazole pour demandé par les « convention­ tion de la loi. Un décret en Conseil informer les consommateurs des la convention, quant à eux, tire­
Le texte prévoit également de les poids lourds. Le projet de loi nels ». Des « aménagements » d’Etat précisera la liste des éner­ caractéristiques environnemen­ ront un bilan de la mise en œuvre
réduire d’au moins par deux le étend l’obligation de mise en sont notamment prévus pour gies fossiles concernées – quid du tales des produits notamment, de leurs mesures lors d’une hui­
rythme d’artificialisation des sols place de zones à faibles émissions « les services aériens qui assurent gaz naturel combiné à du biogaz mais ses conditions ne seront dé­ tième et ultime session de travail,
sur les dix années suivant la pro­ aux agglomérations de plus majoritairement le service de pas­ par exemple ? La mesure est jugée finies que d’ici cinq ans par dé­ qui devrait se tenir mi­février. 
mulgation de la loi par rapport à 150 000 habitants d’ici au 31 dé­ sagers en correspondance ». L’in­ insuffisante par le Réseau action cret. Le texte accélère en outre le rémi barroux
celui des dix précédentes. Il fixe cembre 2024. troduction d’une écocontribu­ climat, qui fait valoir que les publi­ développement du vrac et la mise et audrey garric

Pollution de l’air : Bruxelles demande aux Etats un « effort significatif »


Selon les dernières estimations, l’exposition aux particules fines est à l’origine d’environ 400 000 décès prématurés chaque année dans l’UE

S i les Etats membres de


l’Union européenne (UE)
respectaient scrupuleuse­
ment la législation sur la pollu­
tion de l’air, le nombre de décès
permettrait de sauver davantage
de vies (…) Il est essentiel que tous
les Etats membres intensifient
leurs efforts », commente Virgini­
jus Sinkevicius, le commissaire à
que année. Leur nombre pourrait
baisser de 28 % entre 2020 et
2030, note le rapport.
Avec moins de journées de tra­
vail perdues, et des hospitalisa­
qualité de l’air », Bruxelles note
que « le produit intérieur brut aug­
menterait même de près de 1,3 %
d’ici à 2050 ».
ter de leurs obligations pour la pé­
riode 2020­2029 dans le cadre de
la directive PEN. Ainsi la France,
tout comme quatorze autres pays,
devra réduire de plus de 30 % ses
tice. Et les oxydes d’azote ne sont
pas le polluant qui inquiète le
plus le législateur européen. A
l’instar des particules fines ou du
dioxyde de soufre, ils sont à la
prématurés liés à l’exposition l’environnement. tions et une mortalité évitées, in­ Le point noir de l’ammoniac émissions d’oxydes d’azote d’ici à baisse depuis 2005.
aux particules fines et au La pollution de l’air, rappelle le vestir davantage pour réduire la Mais ce bel optimisme a une con­ 2030. Ils sont émis principale­ Les objectifs de réduction des
dioxyde d’azote pourrait être ré­ législateur européen, « reste le pollution de l’air aurait aussi des dition : que « toutes les politiques ment par le trafic routier et en émissions fixés pour 2030 de­
duit d’environ 55 % d’ici à 2030 premier facteur de risque environ­ incidences positives sur l’écono­ déjà adoptées par les Etats mem­ particulier les véhicules diesel. vraient être tenus pour tous les
(par rapport à 2005, année de ré­ nemental pour la santé dans l’UE, mie. La commission estime entre bres » soit « pleinement mises en Des dépassements répétés des va­ polluants. Sauf pour un : l’ammo­
férence de la directive dite PEN une cause de maladies chroniques 7 milliards et 21 milliards d’euros œuvre », tout comme les mesures leurs limites pour le dioxyde niac. Les émissions d’ammoniac,
sur les plafonds d’émissions na­ et graves telles que l’asthme, les de bénéfices nets supplémentai­ supplémentaires annoncées par d’azote dans une dizaine d’agglo­ précurseur aussi des PM2,5, pla­
tionaux). Telle est la principale problèmes cardiovasculaires et le res par an pour l’UE à partir de les Etats pour promouvoir des mérations françaises valent à la fonnent depuis 2005 et ont
conclusion du « rapport sur les cancer du poumon ». En septem­ 2030. Combiné à une politique moyens de transport ou de chauf­ France une condamnation devant même augmenté ces dernières
perspectives de la qualité de bre 2020, l’Agence européenne de climatique également respec­ fage propres qui ne reposent plus la Cour de justice de l’UE. années dans certains Etats mem­
l’air » publié vendredi 8 janvier l’environnement estimait que tueuse de ses objectifs (atteindre sur les énergies fossiles. Or, relève En matière de lutte contre la bres. Elles proviennent à plus de
par la Commission européenne. l’exposition aux particules fines la neutralité carbone en 2050), en le rapport, « cette perspective reste pollution, la France n’est pas le 90 % du secteur agricole : alimen­
« Ce rapport envoie un message PM2,5 (inférieures à 2,5 micromè­ prenant notamment en compte lointaine » : la plupart des Etats seul mauvais élève, ni le pire. L’Al­ tation animale, effluents d’éle­
clair. Une réduction plus poussée tres) est à l’origine d’environ « les gains de productivité obtenus membres doivent encore faire un lemagne, l’Italie et la Pologne vage, engrais. 
de la pollution atmosphérique 400 000 décès prématurés cha­ grâce à une amélioration de la « effort significatif » pour s’acquit­ sont aussi renvoyés devant la jus­ stéphane mandard
0123
6 | planète DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021

C O V I D ­1 9

Bruxelles
commande de
nouveaux vaccins
En concluant un nouveau contrat avec Pfizer­
BioNTech, la Commission européenne veut faire
taire la polémique sur la lenteur de la vaccination

bruxelles ­ bureau européen aider les pays voisins de l’Europe générales de 2021 a commencé et
et ceux qui « ont besoin de notre où un congrès du parti de l’Union

L
a Commission euro­ aide » à accéder aux vaccins. chrétienne­démocrate (CDU) doit
péenne a annoncé, En réalité, il n’y avait pas d’ur­ se tenir d’ici à huit jours – pour
vendredi 8 janvier, la gence à réserver 300 millions de être trop lente et n’avoir pas com­
conclusion d’un nou­ doses supplémentaires à Pfizer­ mandé assez de doses.
veau contrat avec BioNTech, dans la mesure où les Afin de garantir à tous le
Pfizer et BioNTech vaccins qui ont été livrés depuis meilleur prix et d’éviter une
pour la livraison de 300 millions le 21 décembre 2020, date à la­ concurrence entre eux, dont les
de doses supplémentaires de quelle l’association américano­ effets auraient été délétères, les
leur vaccin contre le Covid­19, allemande a obtenu une autorisa­ Vingt­Sept ont en effet décidé, au
portant à 600 millions ses com­ tion de mise sur le marché euro­ printemps 2020, de négocier en­
mandes potentielles au groupe péen, sont loin d’avoir été tous in­ semble et de mutualiser leurs
pharmaceutique américain et jectés : partout en Europe, le commandes, espérant ainsi se
à son partenaire allemand. rythme des campagnes de vacci­ constituer un portefeuille de
Mercredi, les institutions com­ nation reste, à ce stade, assez lent. vaccins diversifié, à une période
munautaires avaient par ailleurs où il était impossible de savoir
annoncé l’autorisation de mise PARTAGE DE RESPONSABILITÉS lequel d’entre eux serait efficace.
sur le marché d’un deuxième Et rien ne permet, pour l’heure, A charge, ensuite, à chaque capi­
vaccin, celui qui a été déve­ d’affirmer que l’ensemble de ces tale de passer, dans ce cadre, sa
loppé par l’américain Moderna nouvelles doses seront effective­ propre commande. « Si chacun
et dont la Commission a réservé ment achetées par les Vingt­Sept, avait négocié pour soi, l’Allemagne
160 millions de doses. alors que d’autres vaccins de­ aurait tout pris, la France serait
En sachant que ces deux vaccins vraient arriver sur le marché dans arrivée derrière, et les autres
nécessitent chacun l’administra­ les prochaines semaines. Au pre­ n’auraient pas eu grand­chose »,
tion de deux doses, « nous avons mier rang desquels celui d’Astra­ commente un diplomate.
désormais sécurisé l’achat de suffi­ Zeneca que l’Agence européenne Mais, c’est un fait, l’AEM met un partage des responsabilités ju­ lundi 4 janvier, Olaf Scholz. Le mi­
samment de doses pour vacciner des médicaments (AEM) pourrait plus de temps à délivrer ses auto­ PLUSIEURS PAYS,  ridiques entre Etats et laboratoi­ nistre allemand des finances, qui
380 millions d’Européens, soit agréer dans le mois à venir. risations que ses homologues bri­ DONT LA POLOGNE,  res, quand, aux Etats­Unis et au sera le candidat du Parti social­dé­
80 % de la population, et d’autres Mais la Commission et sa prési­ tannique, américaine ou israé­ Royaume­Uni, seuls les Etats sont mocrate (SPD) à la chancellerie
vaccins vont suivre dans les semai­ dente, qui a été la ministre d’An­ lienne. Ainsi, les vaccins Mo­ LA BELGIQUE ET LA  tenus responsables. Qui plus est, lors des élections de 2021, connaît
nes et mois à venir », s’est réjouie gela Merkel pendant quinze ans, derna, Pfizer­BioNTech ou Astra­ Bruxelles a obtenu des laboratoi­ pourtant la réponse puisque les
Ursula von der Leyen, la prési­ avaient à cœur de faire taire au Zeneca sont déjà administrés en BULGARIE, HÉSITAIENT  res des prix bien plus bas que Vingt­Sept ont tous participé à la
dente de la Commission. plus vite la polémique qui enfle en dehors de l’Union européenne. Et Washington, Londres ou Tel­Aviv. négociation entre Bruxelles et les
L’exécutif européen a par Allemagne depuis plusieurs jours. les Etats­Unis, le Canada, le
À ACHETER LE VACCIN  Les attaques contre Bruxelles laboratoires et que les quantités
ailleurs signé des contrats avec « La Commission court derrière la Royaume­Uni ou Israël ont com­ PFIZER­BIONTECH.  portent aussi sur le nombre de do­ commandées correspondent à la
quatre autres laboratoires (Astra­ polémique allemande », com­ mencé à vacciner avant l’Europe. ses commandées à Pfizer­BioN­ somme de leurs demandes.
Zeneca, Johnson & Johnson, Sa­ mente un diplomate. Alors qu’on Par ailleurs, les contrats qu’ont ILS ONT CHANGÉ D’AVIS  Tech, qui serait insuffisant. Elles Mais, il y a quelques mois, plu­
nofi, CureVac), qui pourraient assiste à une recrudescence des négociés, en amont, l’exécutif viennent d’une frange de la CDU, à sieurs pays, dont la Pologne, la Bel­
donc lui permettre, si les vaccins contaminations et que le rythme bruxellois et les Vingt­Sept avec ET REVU À LA HAUSSE  l’heure de la succession à Mme Mer­ gique ou la Bulgarie, hésitaient à
en question devaient être autori­ de vaccinations laisse à désirer, les laboratoires ont été relative­ LEURS COMMANDES kel, mais aussi du gouvernement. acheter le vaccin Pfizer­BioNTech,
sés, de se trouver en possession l’Europe est aujourd’hui critiquée ment longs à finaliser. Notam­ « Pourquoi la Commission a­t­elle à la technologie innovante et dont
de 2,3 milliards de doses. De quoi, – particulièrement outre­Rhin où ment parce qu’ils prévoient, si les commandé à l’avance si peu de do­ les conditions de conservation (de
a rappelé Mme von der Leyen, la campagne pour les élections vaccins doivent poser problème, ses de vaccin ? », a ainsi demandé, − 70 0C à − 80 0C) compliquent l’ad­

Trois patients sur quatre présenteraient des symptômes durables


« The Lancet » a publié une étude, samedi, portant sur une cohorte de plus de 1 700 patients chinois hospitalisés au printemps 2020

N ombreuses sont les per­


sonnes infectées par le
SARS­CoV­2, hospitali­
sées ou non, qui souffrent de di­
vers troubles, des semaines, voire
fonction pulmonaire six mois
après l’apparition des symptômes.
Des dysfonctionnements ré­
naux persistants ont également
été observés, qui n’avaient parfois
ce qui complique l’interprétation
d’examens physiologiques ou cli­
niques menés après celle­ci.
« Cette étude est intéressante »,
estime cependant la professeure
ment chez des personnes souf­
frant initialement d’une forme
légère de la maladie, qui n’ont pas
été hospitalisées. Difficile de sa­
voir quelle est la prévalence de ces
détaille l’étude, dont les limites
sont liées au faible échantillon.
Viennent ensuite d’autres signes
plus rares : modifications du goût,
éruptions cutanées, perte de che­
d’autres endroits ? Ces symptô­
mes persistants sont­ils la résul­
tante d’une réponse immunitaire
excessive, peut­être liée à un ter­
rain génétique particulier, déjà
des mois après l’infection. Une pas été détectés lors de l’hospitali­ Dominique Salmon, infectiologue Covid longs, syndrome reconnu veux… Une étude réalisée par une décrite dans d’autres syndromes
étude publiée samedi 9 janvier sation. Les patients les plus grave­ à l’Hôtel­Dieu (AP­HP), à Paris, qui en août par l’Organisation mon­ équipe de l’université de Genève postinfectieux, ou encore un syn­
dans The Lancet offre un aperçu ment touchés ont aussi obtenu de a ouvert une consultation consa­ diale de la santé, défini par l’en­ publiée début décembre 2020 drome de fatigue chronique ?
de l’ampleur de ce phénomène moins bons résultats lors d’un test crée à ces formes longues, même semble des manifestations tardi­ dans le journal Annals of Internal questionne le professeur Salmon.
préoccupant, parfois qualifié de de marche de six minutes, environ s’il n’est « pas si simple de dire si ce ves survenant après une infec­ Medicine, qui a suivi 669 person­ En France, plusieurs études sont
« Covid long ». Les chercheurs chi­ un quart d’entre eux n’atteignait sont des symptômes liés au Covid tion par SARS­CoV­2. nes, montre que six semaines en cours, notamment Cocolate
nois qui l’ont conduite se sont pas la limite inférieure de la dis­ lui­même ou à une hospitalisation après le diagnostic 33 % présen­ (pour Coordination sur le Covid
penchés sur le devenir de 1 733 pa­ tance normale. Ce travail a aussi prolongée ou à d’autres facteurs ». Fatigue prolongée taient encore un ou plusieurs tardif), coordonnée par Olivier Ro­
tients (52 % d’hommes de 57 ans porté sur 94 patients dont les taux « Ce pourcentage de 76 % de cette Selon la professeure Salmon, symptômes du Covid­19. bineau, sur un millier de patients
d’âge médian), avec un Covid­19 d’anticorps sanguins ont été enre­ cohorte hospitalière ayant des s’agissant des patients infectés D’autres facteurs sont à prendre dans une vingtaine d’hôpitaux.
confirmé, hospitalisés à l’hôpital gistrés au plus fort de l’infection. symptômes est élevé, mais cela n’ayant pas été hospitalisés, de en compte, comme le mentionne Une autre étude menée par
Jinyintan à Wuhan (Chine) entre Six mois après, ce niveau d’anti­ correspond cependant à ce que 30 % à 40 % présentent des symp­ un article des Centres pour le con­ questionnaire auprès de 600 par­
le 7 janvier et le 29 mai 2020. corps neutralisants contre le virus l’on observe en pratique pour les tômes qui persistent, qui réappa­ trôle et la prévention des mala­ ticipants à la Communauté de pa­
Six mois après l’apparition des avait chuté de plus de la moitié. patients hospitalisés qui ont en­ raissent parfois après un délai. dies (CDC) américains : « Outre la tients pour la recherche de l’Assis­
symptômes, 76 % des patients sor­ Ces travaux constituent, selon core des séquelles, ce qui montre Elle­même a coordonné une étude, maladie aiguë, d’autres facteurs tance publique­Hôpitaux de Paris
tis de l’hôpital ont déclaré présen­ les auteurs, la plus grande étude de que le Covid n’est pas une maladie publiée dans The Journal of Infec­ peuvent compliquer davantage le (ComPaRe) a permis d’identifier
ter encore au moins un symp­ cohorte de patients hospitalisés. qui guérit très vite ni facilement », tion début décembre 2020, auprès tableau clinique, notamment le une cinquantaine de manifesta­
tôme, les femmes étant plus tou­ Mais ils apportent des bémols poursuit la professeure Salmon. de 70 patients, dont 78 % étaient déconditionnement physique au tions de ces formes longues. Elle
chées. Les plus fréquents étaient la quant à la portée de ces chiffres : Elle note en outre qu’une petite des femmes, de 45 ans d’âge mé­ départ ou après une longue pé­ se poursuit. D’autres travaux sont
fatigue ou une faiblesse muscu­ « Il est nécessaire de disposer d’un partie seulement de la cohorte dian, et dont la moitié pratiquaient riode de la maladie, des comorbi­ en cours afin de mieux cerner ces
laire (63 %) et les troubles du som­ échantillon plus large pour mieux chinoise (4 %) avait dû passer par un sport régulièrement. dités antérieures au Covid­19 et/ou séquelles. Des recommandations
meil (26 %). Près d’un sur quatre étudier ces séquelles et pour mesu­ un service de réanimation – ce Les symptômes les plus fré­ des séquelles psychologiques. » sont également à l’étude à la
(23 %) ont dit être anxieux ou souf­ rer le taux d’anticorps pour le SARS­ qui implique que, même en de­ quents sont la fatigue prolongée, Plusieurs questions restent Haute Autorité de santé, pour
frir de dépression durant cette pé­ CoV­2 », disent­ils. Surtout, l’état de hors de formes les plus graves de les troubles cognitifs, les signes sans réponse : est­ce que le virus aider les médecins généralistes à
riode. En outre, les patients plus santé général des patients avant la maladie, la proportion de cardio­thoraciques, puis dans une persiste dans l’organisme au ni­ mieux prendre en charge ces pa­
gravement malades présentaient l’infection n’était pas forcément symptômes durables est élevée. moindre mesure la perte d’odorat, veau des sites usuels (le rhino­ tients au long cours. 
plus souvent une altération de la précisément connu, rappellent­ils, Des symptômes persistent égale­ les signes digestifs et les douleurs, pharynx, le tube digestif), ou à pascale santi
0123
DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021 planète | 7

Ursula von der Leyen,


La Suède adopte une « loi pandémique »
la présidente
de la Commission
européenne, lors
d’une conférence
qui autorise de nouvelles restrictions
de presse, vendredi
8 janvier. FRANÇOIS
Face à la détérioration de la situation sanitaire et à la quasi­saturation des hôpitaux,
WALSCHAERTS/AP le gouvernement décide de nouvelles mesures pour limiter la propagation du virus

malmö (suède) ­ Le gouvernement n’a donc pas recommandations aux interdic­ tivités qui peuvent être menées
correspondante régionale perdu de temps. Quelques heures tions. Le gouvernement répétait sans risque de contamination ».
après le vote de la loi, le premier alors qu’il ne disposait pas du ca­ Le recours à la loi sur l’ordre pu­

L e premier cas de Covid­19 a


été constaté en Suède le
31 janvier 2020. Près d’un
an plus tard, les députés du pays
nordique ont adopté, vendredi
ministre, Stefan Löfven, a an­
noncé les premières mesures, va­
lables dès dimanche. La princi­
pale : une jauge fixée à 10 m² par
personne, dans les boutiques, ga­
dre légal pour agir autrement.
« Ce qui est vrai, sauf qu’il dispose
de l’initiative législative lui permet­
tant de changer la loi », rappelle
le juriste Mark Klamberg. Profes­
blic, pour limiter les rassemble­
ments à 50 personnes, à partir de
mars, puis huit, depuis fin no­
vembre, sans aucune discrimina­
tion, a eu pour effet d’annuler
8 janvier, la « loi sur les limitations leries marchandes, salles de sport, seur de droit public à l’université quasiment tous les événements
particulières pour empêcher la gymnases et piscines. Les rassem­ de Stockholm, il regrette la « passi­ sportifs et culturels, ces neuf der­
propagation de la maladie Co­ blements publics étaient limités à vité » du gouvernement : « Quand niers mois. Paradoxalement, la
vid­19 ». En vigueur à partir huit personnes depuis le 24 no­ on fait face à une telle crise, il faut loi pandémique pourrait permet­
du 10 janvier, jusqu’à fin septem­ vembre ; le plafond sera désor­ se doter de la possibilité juridique tre la réouverture des théâtres,
bre, la « pandemilagen » – loi mais valable aussi pour les réu­ de faire ce qui est nécessaire, même salles de concerts ou stades de
pandémique – va permettre au nions privées. Pour la première si l’action publique doit prendre en foot, en affinant les restrictions.
gouvernement d’adopter de nou­ fois depuis le début de la pandé­ considération avant tout la santé Est­ce la fin de l’exception sué­
velles restrictions, pour lesquel­ mie, des amendes sont prévues publique et l’épidémiologie. » doise ? Depuis le 24 décembre, bars
les il ne disposait pas du cadre en cas de non­respect de la loi. Les partis de l’opposition ont et restaurants, toujours ouverts,
légal jusqu’à présent. eux aussi critiqué la lenteur du n’ont plus le droit de servir de l’al­
Présenté le 9 décembre au Parle­ Lenteur critiquée gouvernement. « Qu’on se soit cool après 20 heures. Dans les
ment, le texte aurait dû être appli­ M. Löfven a assuré qu’il n’hésite­ retrouvé à la fin de l’été sans pro­ communes les plus touchées, les
qué à partir du 15 mars. Son vote a rait pas à « aller plus loin, si néces­ position sur la façon de faire face à collégiens sont passés à l’ensei­
finalement été accéléré, alors que saire ». La nouvelle loi permet au une seconde vague est incompré­ gnement à distance, comme déjà
la situation se détériorait rapide­ gouvernement et aux autorités hensible et irresponsable », s’est les lycéens. Et, depuis le 7 janvier, le
ment en Suède. Avec un des taux locales de limiter les horaires insurgé la conservatrice Camilla port du masque est désormais re­
d’incidence les plus élevés en Eu­ d’ouverture des commerces et Waltersson Grönvall. « Combien commandé dans les transports en
rope (785 cas pour 100 000 habi­ éventuellement d’en imposer la de vies, combien d’entreprises commun, aux heures de pointe.
tants sur quatorze jours, selon le fermeture, de réduire ou d’inter­ auraient pu être sauvées ? », a in­ Interrogé par Le Monde, Johan
Centre européen de contrôle et de dire l’accès à certains lieux publics, terrogé la centriste Linda Modig. Carlson, le directeur de l’agence de
prévention des maladies [ECDC], comme les marchés, les parcs ou La ministre des affaires sociales, la santé publique, martèle : « Notre
contre 272 pour la France), les les plages, et même de suspendre Lena Hallengren, a affirmé que la stratégie reste en place et elle est
services hospitaliers du pays sont les transports collectifs. stratégie suédoise avait fonc­ même renforcée, grâce à l’équilibre
proches de la saturation. Chaque Au printemps, le pays de 10 mil­ tionné au printemps et précisé entre la responsabilité individuelle
jour, entre 60 et 70 nouveaux dé­ lions d’habitants s’était distingué que, si la loi était désormais néces­ et la possibilité d’avoir recours à
cès sont enregistrés (pour un to­ en choisissant de ne pas confiner saire, c’était pour « limiter les res­ des mesures claires et précises. » 
tal de 9 433 morts). sa population et en privilégiant les trictions inutiles concernant des ac­ anne­françoise hivert

ministration. Ils ont changé d’avis,


quand le vaccin a été le premier à
être autorisé, et revu à la hausse
leurs commandes (dans la limite
A Bagneux, vaste opération Le couvre­feu
de la part qui leur était réservée,
au prorata de leur population). de dépistage en milieu scolaire à 18 heures étendu
NOUVELLE USINE EN ALLEMAGNE Une personne travaillant en école maternelle a contracté le variant Dix nouveaux départements
Le gouvernement d’Angela Mer­
kel, lui, ne faisait pas partie des anglais du virus, sans avoir voyagé outre­Manche. Le cas interroge s’ajouteraient aux 15 déjà concernés
frileux, d’autant qu’il s’agit là
d’une technologie développée
par une entreprise allemande,
BioNTech, et qu’une nouvelle
usine en Allemagne doit permet­
tre d’accroître la production de
vaccins. Et s’est trouvé moins
Q ue se passe­t­il à Ba­
gneux (Hauts­de­Seine),
où deux écoles et un
collège sont invités à
participer à un testing massif
tests réalisés dans ce cadre seront
analysés pour tenter d’y retrou­
ver le variant. « Nous avons égale­
ment demandé à tous les labora­
toires de la commune de retester
ailleurs, la politique de test pro­
mise par l’éducation nationale
peine à se mettre en place.
10 000 tests antigéniques avaient
été réalisés avant les congés de
L a liste des départe­
ments sous couvre­feu
renforcé va s’allonger
dimanche soir, a prévenu,
jeudi 7 janvier, le premier mi­
A Matignon, on assure que
« les départements sont an­
noncés par les préfets directe­
ment », à l’issue de discus­
sions locales lancées dans les
servi qu’il pensait l’être. depuis le vendredi 8 janvier ? Une les PCR positives », ajoute l’ARS. Noël, en particulier au lycée, et nistre, Jean Castex, face à la dix départements désignés
De quoi faire bondir ceux qui, y personne travaillant comme ani­ l’institution affirme qu’un mil­ dégradation des indicateurs comme à risque par l’exécutif.
compris dans l’entourage d’An­ mateur d’école maternelle « exer­ La question des tests lion d’entre eux sont « prêts » à sanitaires. La liste des mécon­ Outre le Vaucluse et les Bou­
gela Merkel, étaient, depuis le dé­ çant dans deux établissements de Jusqu’ici, les cas du variant an­ être déployés dans les établisse­ tents aussi. Autant, le 2 jan­ ches­du­Rhône, le Haut­Rhin,
but, tentés de faire cavalier seul. la ville », selon le rectorat de glais repérés en France étaient ments sur le mois de janvier. L’af­ vier, le passage à un couvre­ le Bas­Rhin, la Côte­d’Or,
Après tout, l’Allemagne avait les Versailles, a été testé positif au tous liés à des voyages outre­ faire devient d’autant plus pres­ feu avancé dans quinze dé­ l’Yonne, le Cher, l’Allier, la
moyens de payer le prix fort et Covid­19 avant les vacances de Manche. La personne employée sante que les variants anglais et partements de l’Est avait été Haute­Savoie et les Alpes­de­
aurait sans doute pu aller plus vite Noël – et s’est ensuite révélé por­ par la ville de Bagneux représente sud­africain, tous deux présents décidé alors que certains élus Haute­Provence font partie
sans s’encombrer de ces négocia­ teur du variant anglais du virus. le premier cas « autochtone ». sur le territoire hexagonal, circu­ locaux réclamaient un recon­ des potentiels concernés.
tions avec les Vingt­Sept. Berlin a Les enseignants et agents terri­ « Elle ne s’est pas rendue au Royau­ leraient plus parmi les jeunes. finement, autant cette fois, Seule la préfète du Bas­Rhin,
d’ailleurs discuté de son côté avec toriaux des écoles Henri­Bar­ me­Uni, insiste­t­on à l’ARS. Ce qui Les syndicats enseignants, re­ les récriminations dominent. Josiane Chevalier, a confirmé
Pfizer­BioNTech, en septembre, busse et Maurice­Thorez, ainsi signifie que le virus circule à çus le 7 janvier au ministère de Dans la région Provence­Al­ sans ambiguïté aux élus lo­
pendant que la Commission était que ceux du collège Henri­Bar­ Bagneux. Pour la première fois, on l’éducation nationale, ont rap­ pes­Côte d’Azur, où l’on avait caux, dès vendredi matin,
elle­même en pourparlers avec ce busse, étaient invités à réaliser cherche donc à comprendre qui a pelé l’urgence de tester massive­ contesté une fermeture loca­ l’entrée en vigueur d’un cou­
même laboratoire. Et signé un un test PCR, vendredi. La commu­ contaminé la personne malade, et ment au sein des établissements lisée des restaurants à vre­feu à 18 heures dimanche,
protocole d’accord, pour l’achat nauté scolaire a « joué le jeu », non pas qui elle a contaminé. » scolaires. « Nous avons besoin de l’automne, un « front com­ tout en évoquant une mesure
de 30 millions de doses, qu’elle n’a puisque « 200 personnes se sont Une « photographie » de la pré­ savoir, enfin, quel rôle joue l’école mun » unissant la mairie de similaire dans le Haut­Rhin.
à ce jour pas concrétisé, « mais présentées », selon l’entourage de sence du virus dans la ville pourra dans la circulation du virus », Marseille à la présidence de Dans le Vaucluse, La Pro­
auquel elle n’a pas non plus offi­ la maire de la commune, Marie­ ainsi être dressée, espèrent les martèle Guislaine David, du région et au conseil départe­ vence rapporte que la déci­
ciellement renoncé », précise une Hélène Amiable (PC). A partir de autorités de santé. SNUipp­FSU. Le premier minis­ mental a même émergé. sion « est acquise ». En Cô­
source européenne. samedi et jusqu’au mardi 12 jan­ Dans les rangs des enseignants, tre, Jean Castex, a lui­même pré­ Deux départements dépas­ te­d’Or, le président du con­
Mardi, la chancelière a rappelé vier, tous les habitants de Ba­ la situation interroge pourtant : cisé, lors d’un point presse le sant le taux de prévalence seil départemental, François
que l’achat en commun de vaccins gneux qui le souhaitent – dont les dans ce cas précis, un nombre im­ 7 janvier, que l’enjeu scolaire se fixé à 200 cas pour 100 000 Sauvadet (UDI), a assuré ven­
par les Vingt­Sept « est dans l’inté­ élèves des établissements concer­ portant de tests PCR ont pu être concentrerait désormais sur la personnes sont potentielle­ dredi matin sur France Bleu
rêt de l’Allemagne », parce qu’elle nés et leurs parents – sont invités déployés pour mener une opéra­ question des tests, alors que l’ef­ ment concernés, les Bouches­ qu’« il y aura[it] un couvre­feu
est « entourée de pays européens » à venir se faire tester dans une tion massive de dépistage. Mais fet des vacances de Noël sur la du­Rhône et le Vaucluse. A à 18 heures en Côte­d’Or ».
entre lesquels les biens comme les salle polyvalente du quartier. circulation du virus en milieu Marseille, l’ancienne maire Pour le reste, les concerta­
citoyens circulent librement. A première vue, la méthode a de scolaire n’est pas encore connu. écologiste Michèle Rubirola, tions et les polémiques se
En réservant 300 millions de quoi interroger : pourquoi tester « Le problème, c’est que les résul­ désormais première adjointe, sont poursuivies tard ven­
nouvelles doses, la Commission massivement adultes et écoliers « POUR LA PREMIÈRE  tats des tests conditionnent la stra­ s’est dit, vendredi soir, dredi soir, parfois dans la con­
lui donne un nouvel argument. si le malade a contracté le Covid tégie vaccinale, alerte Guislaine « contre le couvre­feu à 18 heu­ fusion. En Haute­Savoie, la
« Bruxelles essaie de ramener tout avant les congés et a respecté FOIS, ON CHERCHE  David. Si on se rend compte que le res ! ». « Testons­nous, vacci­ préfecture a d’abord annoncé
le monde dans le rang », com­ les règles de quarantaine ? « La variant anglais est partout dans nons­nous mais ne confinons que le couvre­feu resterait
mente un haut fonctionnaire. chaîne de contamination a été
À COMPRENDRE QUI les écoles, nous demanderons à ce plus ! », a­t­elle ajouté à l’issue fixé à 20 heures jusqu’au
Vendredi, Ursula von der Leyen a cassée, puisque cette personne A CONTAMINÉ LA  que les personnels de l’éducation d’une réunion avec le préfet. 20 janvier, avant de retirer
rappelé qu’« en vertu des contrats s’est confinée et que le traçage des nationale remontent dans la liste Le président Les Républicains l’information de son site. En
que nous avons signés, aucun cas contacts a été réalisé », précise PERSONNE MALADE, des prioritaires. » Pour l’instant, la de la région, Renaud Muse­ Guyane, où les messures ac­
pays européen n’est autorisé à né­ au Monde l’agence régionale de vaccination des enseignants est lier, a abondé sur BFM­TV : tuelles sont moins contrai­
gocier ni à conclure de contrat en santé (ARS) d’Ile­de­France. Mais ET NON PAS QUI ELLE A  prévue à partir d’avril, au début de « Toutes les décisions sont pri­ gnantes, les habitants de cinq
parallèle » de ce que fait la la détection du variant anglais a CONTAMINÉ », EXPLIQUE  la phase de déploiement du vac­ ses et nous sont imposées communes devront rentrer
Commission.  ensuite décidé cette dernière à cin parmi le grand public.  les unes derrière les autres. La chez eux pour 19 heures. 
virginie malingre organiser ce dépistage. Tous les L’ARS D’ÎLE­DE­FRANCE violaine morin concertation est factice. » service politique
FRANCE
0123
8| DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021

Rentrée chaotique dans les universités
Les incidents se sont multipliés lors des examens. La mise en place de groupes de dix étudiants se fait attendre

C’
est la rentrée de la
confusion pour les
quelque 1,7 million
d’étudiants dans les
universités. Flou sur les dates de
reprise de cours en présentiel, ses­
sions de partiels perturbées voire
annulées… De nombreux dysfonc­
tionnements ont émaillé la se­
maine alors qu’une dizaine d’orga­
nisations syndicales de l’enseigne­
ment supérieur a lancé, vendredi
8 janvier, un appel à la grève pour
le 26 janvier, notamment pour la
réouverture des facultés.
Les établissements n’ont pas eu
matériellement le temps et les
moyens d’appliquer des consi­
gnes reçues au premier jour des
vacances de Noël, le 19 décem­
bre 2020. Des mesures prévoyant
l’instauration en présentiel de
groupes de dix étudiants « en fra­
gilité », une reprise des travaux
dirigés (TD) en demi­jauge pour
les étudiants de première année
dès le 20 janvier, et un renforce­
ment massif du tutorat avec la
création de 20 000 emplois étu­
diants supplémentaires.
Des universitaires, notamment
parmi les juristes, s’inquiètent de
ce que ces dispositifs n’aient pas
encore fait l’objet d’un texte régle­
mentaire. Sans modification d’un
décret pris le 29 octobre pour en­
cadrer les conditions de l’ensei­
gnement à distance lors du re­
confinement, la reprise en présen­
tiel dans les amphis, prévue initia­
lement en février, ne présente
aucun caractère légal, souligne
Clément Chauvet, responsable du
département de droit de l’univer­
sité d’Angers. « On se retrouve pris Des étudiants en médecine protestent contre la fermeture de leur bibliothèque universitaire, à Saint­Etienne, le 6 janvier. RÉMY PERRIN/PHOTOPQR/LE PROGRÈS/MAXPPP
en tenaille entre la ministre qui
nous dit de faire quelque chose
d’actuellement illégal et ces mêmes cas par jour). Avec 15 000 nouvel­ bonne, des blocages ont été orga­ toute vitesse à huit questions sur aux épreuves, se trouvant ren­
annonces qui suscitent l’espoir de les contaminations enregistrées
« L’épreuve avait nisés devant les trois sites de la un total de vingt­huit. » Sollicitée voyés à la session de rattrapage du
nos étudiants », explique­t­il. quotidiennement cette semaine, lieu de 15 heures faculté de lettres pour protester de toutes parts par des étudiants mois de juin.
l’espoir se fait mince. Le premier contre la tenue d’épreuves en pré­ paniqués, la responsable pédago­ La tenue d’examens « de substi­
Retour en TD en suspens ministre, Jean Castex, n’a
à 17 h 35 et je n’ai sentiel alors que l’ensemble des gique Anne­Sarah de Vogüé tution » pour les malades du Covid
Au ministère de l’enseignement d’ailleurs pas eu un mot pour l’en­ réussi à me cours ont lieu à distance depuis Lupinko a fini par appeler à cesser ou les cas contacts n’est pas une
supérieur, l’entourage de Frédéri­ seignement supérieur, lors de sa plusieurs mois. Dans un climat l’envoi de messages, « les boîtes obligation mais une simple re­
que Vidal reconnaît un retard conférence de presse jeudi 7 jan­
connecter très tendu, la police est intervenue mail [allant] saturer elles aussi ». commandation faite par le minis­
mais assure qu’il n’y aurait vier, laissant la communauté uni­ qu’à 17 h 31 » mercredi et jeudi, blessant un étu­ « Nous aurons des solutions pour tère, qui renvoie la balle aux uni­
« aucun risque » à appliquer la cir­ versitaire dans l’expectative. diant à la main et interpellant que vous puissiez passer l’épreuve versités. « Dès novembre, nous
MAXIME
culaire ministérielle, ces annon­ Pour une majorité d’étudiants, deux autres, selon l’Union natio­ dans des conditions normales », a­ avons constamment recommandé
étudiant à Paris-Nanterre
ces découlant de mesures gouver­ cette semaine de rentrée était sur­ nale des étudiants de France t­elle tenté de rassurer. aux établissements d’organiser des
nementales décidées le 10 décem­ tout celle de la passation des exa­ (UNEF), qui appelle à un rassem­ épreuves de substitution dans un
bre après la promesse d’Emma­ mens du premier semestre, que blement samedi 9 janvier place de Sessions de substitution délai supérieur de quatorze jours et
nuel Macron de « tout faire » pour les universités ont parfois souhai­ Tablettes pour composer l’Odéon pour protester « contre les La panique s’est emparée d’une n’excédant pas deux mois après la
rouvrir les universités en janvier. tés en présentiel, en promettant le insuffisamment chargées et non violences policières ». autre catégorie d’étudiants, infec­ première session, affirment au
« Cela peut arriver que la circu­ respect de la distanciation sani­ remplacées, Wi­Fi et serveurs satu­ La situation était très perturbée tés par le Covid­19 et qui n’en ont Monde les services de la ministre.
laire précède le décret. La mise en taire et des gestes barrières dans rés dans certains amphithéâtres, également pour les étudiants de pas informé leur faculté pour L’immense majorité des établisse­
conformité ne saurait tarder », as­ des locaux vastes et aérés. non­accès à une partie du sujet… l’université Paris­Nanterre, où les s’éviter le renvoi à une session de ments a mis en place ces solutions
sure le ministère. Quant aux grou­ « Il aura fallu attendre 21 heures examens qui se tenaient à dis­ substitution. C’est le cas de de substitution. »
pes de dix, ciblés sur les étudiants « Désastre » en médecine pour qu’un mail soit envoyé, annu­ tance ont dû être annulés jeudi Séphora, étudiante en 3e année de A Strasbourg, c’est une panne in­
jugés prioritaires, ils se mettraient Les incidents se sont pourtant lant laconiquement les sessions après un bug de la plate­forme in­ droit dans une université pari­ tervenue mercredi sur le serveur
en place « la semaine prochaine, multipliés au fil de la semaine. d’examens », relate l’étudiante. formatique où étaient connectés sienne, qui, malgré la maladie, a central qui a obligé l’université à
voire celle d’après », et seraient Comme à l’Université de Paris, où Ceux­ci seront finalement passés simultanément 7 500 étudiants. décidé de se rendre à ses partiels interrompre les partiels à distance
« pérennisés » jusqu’à la fin de l’an­ les partiels des 842 étudiants en à distance. Dans un communiqué, « C’était saturé dès le début, raconte lundi 11 janvier. « Si je n’y vais pas, pour plus de 2 000 étudiants. « La
née, assure­t­on au ministère. médecine de deuxième année ont la faculté de médecine reconnaît Maxime (le prénom a été modifié), j’aurai mes notes trop tard et je se­ panne n’est pas du tout liée au
Le retour des TD en demi­jauge « littéralement tourné au désas­ « des problèmes techniques », mais en première année de langues rai lésée dans le choix des masters nombre d’étudiants en train de pas­
pour les étudiants de première an­ tre », selon Morgane Gode­Henric, assure que les examens ont bien étrangères appliquées (LEA). pour la rentrée prochaine », confie­ ser un examen », a assuré sur
née reste aussi suspendu à une présidente de l’Association natio­ été organisés dans « le strict res­ L’épreuve avait lieu de 15 heures à t­elle. Ailleurs, des étudiants infec­ France Bleu Alsace le président de
amélioration de la situation sani­ nale des étudiants en médecine de pect des gestes barrières ». A l’uni­ 17 h 35 et je n’ai réussi à me connec­ tés ont pu se voir imposer la note l’université, Michel Deneken. L’in­
taire (pas plus de 5 000 nouveaux France (Anemf). versité Paris­I Panthéon­Sor­ ter qu’à 17 h 31. J’ai pu répondre à de zéro pour non­participation cident ne sera « pas préjudiciable »,
ces épreuves étant annulées. Ven­
dredi, le réseau était à nouveau
« Nous sommes fatigués d’être enfermés entre quatre murs » disponible. « Le retour à la normale
à 100 % est en cours », a promis
l’université sur Twitter.
à la veille du début du second se­ 20 ans, s’il n’y a pas de doute sur la néces­ Dans cette période inédite et qui s’étire, droit public à Sciences Po Toulouse. Cette La nomination d’étudiants tu­
mestre, un fort sentiment de lassitude sité de faire des concessions pour faire le délitement du lien social pèse forte­ enseignante a passé une partie de ses va­ teurs se fait, elle aussi, attendre,
prévaut dans la communauté universi­ face à l’épidémie, « la situation est compli­ ment pour ces étudiants, privés de nou­ cances de Noël à répondre aux courriels selon Geremy Desgranges, prési­
taire. Avec les enseignements maintenus quée alors que nos parents partent, eux, velles rencontres et confrontés à la dis­ et aux coups de téléphone d’étudiants dent de la Fédération nationale
à distance, ne reste que la possibilité chaque matin au travail, notre frère cadet tension de la relation pédagogique. « Les « complètement perdus », chez qui elle des associations représentatives
d’une expérience étudiante rétrécie. à l’école, tandis que nous restons dans cours sont tellement déshumanisés, j’ai constate « un état de détresse et d’angoisse des étudiants en sciences sociales.
Dans les groupes de discussion de pro­ l’isolement total ». perdu le fil », confie Solenn, en première grandissant » face aux incertitudes. « Où sont donc les 20 000 recrute­
mos et les mails envoyés à leurs ensei­ année à Sciences Po Aix, tiraillée par un « Il y a un épuisement généralisé, des étu­ ments de tuteurs annoncés début
gnants, nombre d’étudiants expriment « Epuisement généralisé » mélange de déprime et de culpabilité. Se diants aux enseignants­chercheurs. Une décembre ? », interroge­t­il.
leur désarroi de ne pouvoir s’extraire de L’incertitude plane sur un retour pour lever le matin devient de plus en plus dif­ grande partie de notre pratique quoti­ Après examen de la situation
l’espace virtuel auquel se résume désor­ tous dans les amphis, annoncé initiale­ ficile, en l’absence de l’émulation du dienne consiste à faire du soutien psycho­ dans une trentaine d’universités,
mais leur quotidien. Chaque jour, beau­ ment pour février, et qui pourrait se faire groupe classe. « Et encore, étant logée chez logique », ajoute Delphine Espagno, se­ rares sont celles qui se sont réelle­
coup ne côtoient que des dizaines au mieux à demi­jauge, Or, cela fait à mes parents, j’ai un espace à moi au calme couée par le suicide d’un étudiant sur­ ment lancées dans la démarche.
d’écrans noirs, derrière lesquels se devi­ présent dix mois que les étudiants sont pour travailler, ce qui n’est pas le cas de venu dans son établissement à la rentrée. « La première étape du processus
nent les autres étudiants, caméra coupée. tenus loin des bancs de la fac, excepté un tous mes camarades », souligne la jeune En colère aussi : « On est totalement lâ­ de reprise est grippée », affirme
« Certains ont le souvenir des meilleures retour de quelques semaines en septem­ femme de 19 ans. chés par notre ministère de tutelle, et on a l’étudiant, qui cite l’exemple de
années de leur vie, nous, nous sommes en­ bre, et le plus souvent sur une formule « L’entrée à l’université, c’est en temps de plus en plus de mal à tenir un discours l’université de Limoges où la fa­
fermés entre quatre murs », se désespère qui mêlait déjà présence et distance. Suf­ normal la découverte d’un nouveau rassurant à nos jeunes, tant on y voit peu culté de lettres et de sciences hu­
Elena, en master de droit à Toulouse, fisamment pour « éviter la casse », disent monde, de nouvelles relations, une autre clair », estime l’enseignante qui, comme maines a recruté simplement
« fatiguée » d’enchaîner les heures de « vi­ les enseignants qui craignaient de devoir manière de vivre. En matière de structu­ beaucoup de ses collègues, attendait un trois tuteurs supplémentaires au
sio ». « Parfois, même le prof éteint sa web­ commencer l’année sans avoir pu ac­ ration sociale et intellectuelle, le contexte mot pour les universités lors de l’allocu­ lieu des 200 à 300 attendus dans
cam, et il ne reste qu’une voix monotone cueillir leurs élèves de première année de actuel de repli relationnel est dramatique tion du premier ministre, jeudi 7 janvier. chaque établissement. 
sur un écran vide. On ne se sent plus telle­ licence. Mais pas assez pour garantir un pour ces jeunes », s’inquiète Delphine Qui n’est pas venu.  wessim jouini
ment en cours. » Pour l’étudiante de lien solide avec leur promotion. Espagno, maîtresse de conférences en alice raybaud et soazig le nevé
0123
DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021 france | 9

Blanquer en marche limitées. Selon les sondages réali­


sés par l’IFOP et Ipsos en octo­
bre 2020 et par Harris Interactive
Durant l’été,
Jean-Michel
Blanquer avait dit
tes qui jugent leur heure venue,
sans oublier Lutte ouvrière (Na­
thalie Arthaud), La France insou­

vers les régionales


en décembre, les « hommes du mise (Clémentine Autain), le Ras­
président » seraient crédités de semblement national (Jordan
15 % à 16 % des voix au premier
non. L’insistance Bardella), et peut­être le souverai­
tour. Se qualifiant donc sans pro­ de Macron a eu niste Nicolas Dupont­Aignan.
blème pour le second. Au tour dé­ Ce choix laisse trois questions
raison de ses
Le ministre de l’éducation nationale se prépare cisif, toutefois, la liste macroniste
serait devancée non seulement réticences
ouvertes pour les macronistes. La
première est celle de l’espace poli­
à être candidat en Ile­de­France. La liste LRM a très par celle de Valérie Pécresse, don­
née gagnante, mais aussi par l’al­
tique. Au­delà du soutien indéfec­
tible au président de la Républi­
peu d’espace face à Pécresse, présidente sortante liance attendue entre les écologis­
tes de Julien Bayou et la gauche so­
cadres du mouvement, des ex­
perts », indique­t­il. L’heure des
que, que peuvent­ils proposer de
particulier pour les régionales ?
ciale­démocrate d’Audrey Pulvar. décisions approche. « Tout va se « Nous pouvons avoir un espace
Quant à Jean­Michel Blanquer, cristalliser d’ici à la fin du mois, le central, comme en 2017, veut

J
ean­Michel Blanquer ? « Ça a Pannier­Runacher ou Emma­ Officiellement, le parti prési­ son envie de se lancer reste mesu­ choix de la stratégie et celui de la croire la députée LRM de Paris An­
toujours été quelqu’un avec nuelle Wargon. dentiel s’apprête à « jouer à plein » rée. Durant l’été, il avait dit non. tête de liste, prévoit Stanislas Gue­ ne­Christine Lang. Nous ne parta­
une vision très créative, c’est Cette fois­ci, plus question pour les élections régionales. En parti­ L’insistance d’Emmanuel Macron rini. La tendance, c’est plutôt que geons ni les errements de certains
un visionnaire. » Début 2018, les deux étoiles de la droite et de culier en Ile­de­France, la pre­ a eu raison de ses réticences. nous ayons notre propre liste, me­ écologistes et socialistes sur la laï­
Valérie Pécresse n’hésitait la Macronie de s’envoyer des mière région d’Europe, celle qui « Jean­Michel est un bon soldat, et il née par Jean­Michel Blanquer. » cité, ni la vision très versaillaise de
pas à vanter les mérites du nou­ fleurs, ni de nouer l’alliance dont « donne une coloration à l’ensem­ sait que pour aller plus loin, il doit Valérie Pécresse sur les questions
veau ministre de l’éducation na­ rêvent encore certains. Y compris ble du scrutin », comme le note se frotter un jour ou l’autre à une Le MoDem partagé de société. »
tionale. Elle avait eu l’occasion de entre les deux tours. « Il n’y aura Stanislas Guerini. « On se prépare élection, explique un de ses amis. Au départ, une partie des cadres Deuxième interrogation : l’ac­
le voir à l’œuvre. En 2010 et 2011, pas de fusion au second tour, an­ avec envie, assure ainsi le délégué Mais autour de lui, dans son cabi­ macronistes imaginait une al­ cord avec le MoDem. Au niveau
tous deux s’étaient mis au service nonce Mme Pécresse au Monde. Je général de LRM. Les régionales net, beaucoup l’incitent à la pru­ liance dès le premier tour avec national, le parti de François Bay­
de Nicolas Sarkozy et François ne mettrai pas une minorité de sont un scrutin où on aura beau­ dence, avec un argument : “Tu ris­ Valérie Pécresse. Cette dernière rou est l’allié numéro un de Ma­
Fillon, l’une comme ministre de blocage dans une équipe régionale coup de choses à dire, car les ré­ ques de tout perdre, l’élection et le ne travaille­t­elle pas main dans cron, et ils ont prévu des listes
l’enseignement supérieur, l’autre qui m’empêcherait de mettre en gions ont des compétences­clés ministère.” » la main avec les élus (MoDem, communes dans toutes les ré­
comme directeur général de l’en­ œuvre librement mon projet. Je pour la relance et la transforma­ Le fiasco d’Agnès Buzyn pour la Agir, etc.) qui soutiennent Ma­ gions. En Ile­de­France, les élus
seignement, c’est­à­dire « vice­ veux avoir les mains libres. » tion de notre pays. » Mairie de Paris est dans toutes les cron au niveau national ? En dé­ MoDem sortants prévoient pour­
ministre » de l’éducation. Alliances difficiles, affronte­ têtes. Même s’il demeure minis­ cembre, tous les élus se réclamant tant, pour la plupart, de soutenir
A présent, les deux ambitieux ments en vue entre anciens par­ Le fiasco d’Agnès Buzyn tre, ne risque­t­il pas de se retrou­ de la majorité présidentielle ont dès le premier tour Mme Pécresse,
s’apprêtent à croiser le fer en Ile­ tenaires. Le cas de l’Ile­de­France En coulisses, l’humeur se révèle ver accusé à son tour de trop se voté le budget préparé par la pré­ avec qui ils estiment travailler effi­
de­France. L’enjeu : les élections est emblématique des obstacles moins allègre. L’élection ? Cer­ focaliser sur sa campagne, alors sidente du conseil régional. cacement depuis six ans… et qui,
régionales prévues en juin. Mais auxquels se heurtent les macro­ tains doutent qu’elle ait lieu en que la pandémie nécessite une Mais à un an et demi d’une pré­ sur le papier, leur offre davantage
aussi, au­delà, la présidentielle de nistes à l’approche des régionales. juin, compte tenu de la reprise de mobilisation de tous les instants sidentielle qui pourrait les oppo­ de chance de retrouver leur siège.
2022. Après avoir fait basculer à Un scrutin où ils risquent de subir l’épidémie en Europe. La liste de la au chevet des établissements sco­ ser, Valérie Pécresse et le prési­ Enfin, la question des relations
droite la région la plus peuplée et le mécontentement à l’égard du majorité présidentielle ? En Ile­ laires ? Dans l’immédiat, l’inté­ dent de la République peuvent avec la droite devrait se reposer au
la plus riche de France en 2015, gouvernement, d’exposer des dis­ de­France, plusieurs soutiens ressé n’a pas tranché. Désigné difficilement pactiser pour les ré­ soir du premier tour. Si LRM arrive
Valérie Pécresse compte bien s’y sensions au sein de la majorité, et d’Emmanuel Macron la jugent simple « chef de file » pour l’Ile­de­ gionales. La présidente de région derrière Mme Pécresse, le parti se
faire réélire, avec le soutien du de ne gagner aucune région. inutile. « Il n’y a pas de place pour France, « il se concentre sur la ges­ ne cesse d’ailleurs de dénoncer maintiendra­t­il, quitte à faire ga­
parti Les Républicains (LR), une un projet alternatif crédible », ont tion de la crise, le Grenelle de l’édu­ les défaillances de l’Etat dans la gner la gauche ? Ou s’effacera­t­il
étape clé si elle veut être candi­ affirmé, en décembre 2020, une cation et sa réforme, confie un de gestion de l’épidémie. Jeudi 7 jan­ derrière la présidente sortante ?
date en 2022. Quant à Jean­Mi­ dizaine d’élus macronistes de ceux qui le côtoient au quotidien. vier, elle s’est encore déclarée « en « Seule face à la gauche, au RN et à
chel Blanquer, il devrait y mener
« Il n’y aura pas centre droit, dont l’édile du 9e ar­ Si la situation sanitaire s’aggrave, colère » contre le « naufrage bu­ la majorité présidentielle, Pécresse
la liste de La République en mar­ de fusion au rondissement, Delphine Bürkli, la question sera vite réglée ». reaucratique » de la vaccination. n’est pas sûre de l’emporter », cal­
che (LRM). Le ministre de l’éduca­ appelant dans Le Figaro la majo­ En attendant, c’est le député LRM Au premier tour, LRM se pré­ cule un stratège macroniste. A dé­
tion pourrait être épaulé par
second tour » rité à se ranger d’emblée derrière du Val­de­Marne Laurent Saint­ pare donc à affronter à la fois la faut de gagner, LRM ne désespère
plusieurs de ses collègues du VALÉRIE PÉCRESSE Valérie Pécresse. Martin qui débroussaille le ter­ droite sortante donnée favorite, pas de jouer un rôle clé dans la vic­
gouvernement, comme Gabriel présidente du conseil Les chances de victoire d’une rain. « On a commencé à brasser les la gauche socialiste qui rêve de re­ toire d’un camp ou de l’autre. 
Attal, Nathalie Elimas, Agnès régional d’Ile-de-France liste Blanquer semblent en outre idées, avec des parlementaires, des conquérir la région, les écologis­ denis cosnard

Tarifs 01/01/21

Bonnes Adresses
1 parution Professionnels Particuliers
Forfait 5 lignes 65€ HT 65€ TTC
Forfait 10 lignes 110€ HT 110€ TTC
Reproduction interdite marie-cecile.bernard@mpublicite.fr

MAISON CHARLES HEITZMANN ACHÈTE ANTIQUITÉS

Ecopart incluse 10,50€. Fabriqué en Europe. Offre valable uniquement dans les colori et cuir présentés.
L80xP81xH101, pouf L38xP51xH39, coque en bois noyer, cuir vachette fleur corrigée pigmentée, piètement alu.
VASES GALLÉ,

Ensemble
DAUM, LALIQUE, ...

SACS À MAINS
ET FOULARDS
DE MARQUES
Royal
PIANOS DROITS,
MANTEAUX
DE FOURRURES Fauteuil inclinable

1990
SCULPTURES EN
BRONZE, MARBRE, OU PIANOS À QUEUE,

et son pouf
RÉGULE,... SAXOPHONES,VIOLONS, ...

La Maison ACHAT AU DESSUS ¤


Charles Heitzmann
RECHERCHE DE VOS ESTIMATIONS
MOBILIERS
DE TOUTE ÉPOQUE
au lieu de 3133¤
ÉGALEMENT
Toutes autres antiquités ET EXPERTISES
OBJETS ASIATIQUES :
et brocantes de la cave au grenier. « ART D’ASIE » :
VASES, ASSIETTES, JADES, BOUDDHAS,
IVOIRES, TABLEAUX, … CHINE, JAPON
ET MOYEN-ORIENT
ARMES ANCIENNES
ET OBJETS MILITAIRES 06 07 55 42 30
BIJOUX ANCIENS ET CONTEMPORAINS

PIÈCES
MONTRES
ROLEX,
CARTIER,
P. MORCOS
EXPERT CNE

PACK
OMEGA, LIP...
DE MONNAIE

✶ Porcelaines et Bronzes
TOUTES
ARGENTERIES

✶ Cristal de Roche
Matelas Epeda Kara ✶ Corail et Ivoires Anc.
140 x 190 MATELAS + ✶ Jade blanc et couleurs

SOMMIER ✶ Cornes et Laques


VINS, ALCOOLS
620 ressorts ET CHAMPAGNES LIVRES ANCIENS

890
ART DE LA TABLE ANCIENS BRIQUETS ET CONTEMPORAINS HORLOGES PENDULES

Épaisseur 26 cm ✶ Peintures et Tissus anc.


Sommier gris chiné
avec pieds Wood
€ L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

N’hésitez pas à nous contacter pour tous renseignements.


✶ Manuscrits et Estampes
DEPLACEMENT
PARIS – PROVINCE
Déplacements réguliers et gratuits sur toute la France. morcospatrick@orange.fr
01 40 55 46 15 ou 06 19 89 55 28
email : charlesheitzmann@free.fr / www.antiquaire-heitzmann.fr LE PLUS GRAND ESPACE RELAXATION À PARIS
Suite à mes prestations
télévisées sur le marché
JAMES le couturier de l’homme de l’art, je vous propose
Le prêt-à-porter à votre mesure UN RENDEZ-VOUS
Suspension ressorts ensachés POUR VOS DEMANDES
rité
Sécuurée
Multi Air dans un intissé Face hiver laine et coton (400g/m²),
100% polyester. Trois zones face été lin. Coutil stretch. Carénage intégral
D’ESTIMATIONS,
de confort carénées. renforcé (mousse polyéther 26kg/m3). as s Spécialisé successions
Tailles Costumes J’ACHETE ©
SOMMEIL SUR-MESURE, CONFORT COUSU MAIN
TECHNOLOGIE DE POINTE, FABRICATION FRANÇAISE
du 44 au 70 Vestes Meubles Tableaux Pendules
Objets d’art & curiosités
CARDIN - DIGEL Pantalons Argenterie Livres anciens
©
ZINS - BERAC, etc... Parkas Violons & Archets anciens 63 rue de la Convention Paris 15e 56-60 cours de Vincennes Paris 12e
Les meilleurs Vins, 7j/7 • 01 45 77 80 40 7j/7 • 01 43 41 80 93
66 rue de la Convention Paris 15e 56-60 cours de Vincennes Paris 12e Vêtements de qualité pour homme Art d’Afrique et d’Asie
M° Boucicaut, parking gratuit M° Porte de Vincennes / Nation
7j/7 • 01 40 59 02 10 7j/7 • 01 43 41 80 93 Du mardi au vendredi de 14 h 30 à 19 heures, Art décoratif du XXe s
M° Boucicaut, P. gratuit M° Pte de Vincennes / Nation Samedi de 10 h 30 à 13 heures et de 14 h 30 à 19 heures Art d’Islam et d’Orient Canapés, literie, mobilier : toutes nos adresses sur www.topper.fr
Canapés, mobilier, dressings : toutes nos adresses sur www.topper.fr 53, rue d’Avron - 75020 PARIS - Tél. : 01.43.73.21.03 Photos anciennes et d’artistes
Sérieux et discrétion
assurés, déplacements
Paris et Province.
PATRICK MORCOS
RUBRIQUE BONNES
marie-cecile.bernard@mpublicite.fr
ADRESSES EXPERT
Affilié à la Compagnie
Nationale des Experts
0123 RUBRIQUE IMMOBILIER
marie-cecile.bernard@mpublicite.fr

06.07.55.42.30
morcospatrick@orange.fr
0123
10 | france DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021

PS : Faure coupe les ponts avec Hollande


Le premier secrétaire répond à l’ancien président socialiste, très critique sur la stratégie actuelle du parti

L
es deux hommes se sont
croisés à Jarnac (Cha­
« Pour les leçons
rente), vendredi 8 jan­ de leadership
vier, lors des cérémonies
célébrant le 25e anniversaire de
et de
la mort de François Mitterrand, rassemblement,
mais pas un mot n’a été échangé
entre l’ancien président de la Ré­
je puise ailleurs
publique et l’actuel premier se­ mon inspiration »
crétaire du Parti socialiste (PS).
OLIVIER FAURE
Depuis deux ans François Hol­
premier secrétaire du PS
lande et Olivier Faure ne se par­
lent plus et seul l’hommage à la
figure tutélaire de la gauche leur parti s’en souviennent et lais­
pouvait encore les rassembler. sent la place à cette génération
La veille, celui qui dirigea pen­ d’élus et de maires qui incarnent ce
dant onze ans le PS avait, dans qu’est le PS aujourd’hui. »
une interview publiée à Sud­ Dans les rangs socialistes, le ton
Ouest, réitéré ses « conseils » à n’est guère plus amène. Cela fait
ses amis socialistes. longtemps que les saillies de
Un entretien pendant lequel François Hollande agacent ca­
François Hollande a une fois de dres et élus. La liste de ses parti­
plus dit tout le mal qu’il pense sans a été réduite à peau de cha­
du PS tout en donnant quelques grin et ils ont du mal à exister en
leçons de stratégie politique. interne. Et à l’évocation de son
Cette fois­ci, Olivier Faure, qui éventuel retour, de nombreux
prépare les élections régionales responsables actuels lèvent les
mais aussi les échéances nationa­ yeux au ciel. « Les élus sont effa­
les de 2022, a décidé de ne plus rés. Et auprès des militants, ça
laisser passer. « Quand on prétend passe encore plus mal », remar­
rassembler et faire l’unité, la pre­ que un cadre qui se demande si
mière règle, c’est de ne pas tirer Hollande n’alimente pas la ma­
contre son propre camp. Ce n’est chine à perdre pour être le der­
pas sur le chaos de la gauche que nier président de gauche vivant.
peut prospérer un candidat « Je ne comprends pas cette
en 2022 », rétorque­t­il. stratégie de dénigrement qui nous
affaiblit alors qu’il sait qu’il n’est
Critique de la ligne unitaire Emmanuel Macron salue le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, à Jarnac (Charente), le 8 janvier. POOL/REUTERS plus en capacité de revenir. A
Dans son entretien du 7 janvier, force de vouloir intervenir tout le
l’ancien chef d’Etat a en effet, temps pour exister, il en devient ri­
une fois de plus, critiqué la ligne compris qu’il n’était plus écouté venu président, nous étions majo­ gauche n’avait jamais été aussi di­ dance sociale­libérale qui avait dicule et abîme sa stature », re­
unitaire portée par le numéro un par les siens. Mais au­delà, c’est ritaires à l’Assemblée et au Sénat, visée. Donc pour les leçons de lea­ marqué la fin du mandat du pré­ marque Pierre Jouvet, secrétaire
du PS : « Appeler au rassemble­ un vrai désaccord sur le passif toutes les régions étaient dirigées dership et de rassemblement, je sident socialiste, sous l’influence national aux élections et ancien
ment des familles politiques épar­ laissé par le quinquennat que par des socialistes sauf une, idem puise ailleurs mon inspiration… » de Manuel Valls. fidèle hollandais.
pillées, sans force centrale et sans le premier secrétaire du PS en­ dans plus de la moitié des dépar­ Olivier Faure estime qu’il a re­ Les proches de l’ex­président se
leader pour incarner l’alternative, tend rappeler à son détracteur. tements et la plupart des grandes « Refonder le projet » pris un parti en ruine, par la faute défendent de toute attaque. Fran­
est une démarche sympathique « Quand François Hollande est de­ villes. A la fin du quinquennat, Sur le fond, le premier secrétaire de son aîné, et conquis depuis çois Hollande ne ferait que répé­
mais vaine », attaque M. Hol­ il ne restait rien. Pire, le premier entend surtout défendre sa ligne : une place d’interlocuteur crédible ter ce qu’il dit depuis un an : il
lande. Et d’ajouter, alors que la ministre était prêt à le défier à la celle d’un PS devenu plus mo­ à gauche. Il n’entend pas laisser veut peser pour aider la gauche à
gauche et les écologistes com­ primaire et le ministre de l’écono­ deste, conscient du discrédit qu’il son prédécesseur tout casser à se mettre en mouvement autour
mencent à se positionner pour
« Des candidats, mie était parti en free lance », a dû subir après le quinquennat. nouveau : « Nous sommes en train du PS, le parti qui doit rester le pi­
2022 : « Des candidats, on en on en trouve égrène le député de Seine­et­ Selon lui, le PS n’est plus le parti de refonder le projet qui est en rup­ vot de son camp, fier de ce qu’il a
trouve toujours, mais sans une Marne en référence à Manuel pivot de la gauche auquel croit ture avec ce que nous avons été accompli. « C’est vrai qu’il a été
dynamique et un projet pour les
toujours, Valls et Emmanuel Macron. encore François Hollande. Tous pendant des années. Un vrai re­ plus explicite que les fois précé­
porter, ce sont des personnalités, mais sans En soulignant que les écologis­ se rappellent douloureusement tour aux sources qui agrège les dentes parce que le temps presse »,
pas des prétendants à la victoire. » tes avaient à l’époque quitté le les premières manifestations préoccupations écolos », martèle­ reconnaît son entourage, per­
Le ton plus acerbe a fini d’agacer
une dynamique gouvernement, que les socialis­ après la débâcle de 2017 où le PS t­il encore, avant d’inviter l’an­ suadé que sa voix porte encore
son successeur à la tête du PS. et un projet pour tes étaient divisés comme jamais se faisait siffler et le premier se­ cien président à tourner la page : à gauche. Auprès de sa famille
Aux yeux d’Olivier Faure, et que la situation était si dégra­ crétaire exfiltré des cortèges. De­ « Il y a un moment où il faut que politique, elle irrite de plus en
François Hollande pense tou­
les porter » dée que le président Hollande puis deux ans, sa direction s’em­ ceux qui ont exercé le pouvoir et plus et les liens commencent
jours pouvoir jouer un rôle cen­ FRANÇOIS HOLLANDE avait lui­même renoncé à se re­ ploie à persuader ses partenaires ont eu la chance d’être soutenus même à se rompre. 
tral dans son camp et n’a pas président de la République présenter, M. Faure ajoute : « La qu’elle a tourné la page de la ten­ pendant de longues années par sylvia zappi

Les influenceurs, nouvel outil de communication du gouvernement


Des ministres utilisent cette méthode pour faire passer des messages aux plus jeunes, mais l’exercice irrite aussi certains internautes

L e 13 décembre, l’influen­
ceuse Justezoé lance une
vidéo en live sur Instagram.
« Salut les gars, j’ai pensé que ce
serait cool de discuter de cette pé­
Gabriel Attal. Il explique « ne pas
avoir été rémunéré » et l’ancien
journaliste raconte que l’équipe de
communication du porte­parole
« n’a pas demandé à consulter la
compte pas s’arrêter là. Un rendez­
vous régulier avait même été ima­
giné. Réservé à des influenceurs
invités, il devait se tenir pour la
première fois en octobre à l’Elysée,
sage de créer un pôle spécialisé,
permettant de réaliser au mieux
ces campagnes de sensibilisation,
qu’elles soient gouvernementales
ou de leur propre initiative.
« Je veux bien
m’associer au
gouvernement
nesse. Trois influenceurs avaient
assuré la promotion du SNU, et un
porte­parole du secrétariat d’Etat
avait admis, dans Le Parisien, que
ces partenariats étaient rémuné­
riode bizarre avec Gabriel Attal », vidéo avant publication ». « après le compte rendu du conseil La question de la légitimité de pour des projets rés. La vidéo du youtubeur Tibo
lance­t­elle. La jeune femme de des ministres » et aurait eu lieu une ces influenceurs et de leur éven­ InShape commençait avec un dis­
19 ans et le secrétaire d’Etat se tu­ Rendez-vous régulier fois par mois. Cette initiative avor­ tuelle instrumentalisation se pose
concrets, mais je cret bandeau : « Inclut une commu­
toient, sans formalités. « Les étu­ Ce mode de communication per­ tée avec le second confinement se­ toutefois. Certains admettent n’ai pas vocation nication commerciale. » Depuis, le
diants se sentent délaissés… », com­ met « de renforcer le discours offi­ rait « toujours dans les tuyaux ». avoir décliné des propositions gouvernement affirme avoir ap­
mence­t­elle, avant de lui faire re­ ciel », selon Jen Schradie, sociolo­ Après sa publication sur la préca­ d’entretien avec des membres du
à lui servir pris de cette polémique : « Aucun
monter les interrogations de ses gue spécialiste des technologies rité menstruelle ayant dépassé le gouvernement, à l’instar de My­ de relais » influenceur n’a été rémunéré par le
abonnés. Depuis l’annonce du d’information­communication à million de « like » sur Instagram, betterself ou de Lenasituations, porte­parolat ou censuré », assure
LOUISE AUBERY
deuxième confinement, le 28 oc­ Sciences Po. Là où le gouver­ l’influenceuse Mybetterself a été cette dernière affirmant n’être une conseillère de M. Attal.
créatrice de contenus
tobre 2020, le porte­parole du gou­ nement peine à atteindre les jeu­ invitée par la ministre de l’égalité « pas assez préparée ni légitime » Une chose est sûre, selon Arnaud
vernement se prête régulièrement nes, les influenceurs viennent, entre les femmes et les hommes, pour interviewer M. Attal. « Les in­ Benedetti : « Cette communication
au jeu des influenceurs et répond « avec leur authenticité », rendre la de la diversité et de l’égalité des fluenceurs ne doivent pas devenir du gouvernement avec les influen­
aux questions sur le Covid­19. communication de l’Etat « plus chances, Elisabeth Moreno. Un des porte­parole du gouverne­ été choisi en 2019 pour inter­ ceurs est significative. Elle montre
L’ambition ? Toucher les jeunes au accessible », observe­t­elle. échange qui, elle l’espère, « pourra ment », craint Ruben Cohen. Un viewer Marine Le Pen sur France 2. que les méthodes traditionnelles
sens large, d’après une conseillère Cela n’a rien de nouveau pour aboutir sur de réels change­ constat partagé par Louise Aubery Ce n’est pas le cas de tous. Jus­ de communication politique sont
de Gabriel Attal, grâce à ces indivi­ Arnaud Benedetti, professeur ments sociétaux, et même vers la (Mybetterself) : « Je veux bien m’as­ tezoé raconte qu’elle a dû se justi­ moins perméables, qu’elles ne par­
dus suivis par des milliers de per­ associé à la Sorbonne et spécialisé gratuité des protections menstruel­ socier au gouvernement pour des fier après son live avec le porte­pa­ lent plus aux populations. »
sonnes sur les réseaux sociaux. en communication politique. les ». Leur rencontre a été partagée projets concrets, mais je n’ai pas vo­ role du gouvernement. Ses abon­ Ce qui expliquerait la récente
Des influenceurs aux centres « Ce phénomène rappelle celui des aux 200 000 abonnés de la jeune cation à lui servir de relais. » nés ont d’abord cru qu’elle avait présence de membres du gouver­
d’intérêt variés ont été approchés, “Four Minute Men” aux Etats­Unis femme sur YouTube, sans contre­ Même chose pour Hugodé­ « été payée » ou « orientée » et n’ont nement sur des réseaux sociaux
à l’instar de Marie Lopez, connue lors de la première guerre mondiale partie. Pour Ruben Cohen et Sa­ crypte, qui reconnaît que les créa­ « pas compris pourquoi le gouver­ comme TikTok, où sont apparus
comme Enjoyphoenix. Celle­ci a [des citoyens volontaires qui résu­ muel Skalawski, cofondateurs de teurs de contenus « ont une res­ nement l’avait contactée ». Marlène Schiappa – récemment
rencontré personnellement le maient en quatre minutes chrono l’agence Follow, il y a, avec les in­ ponsabilité » et « ne doivent pas accusée d’avoir effectué des place­
porte­parole du gouvernement en des communications publiques], fluenceurs, une réelle possibilité prendre à la légère leur association Polémique ments de produits – ou le prési­
octobre, afin de lui adresser, face estime­t­il. Il s’agit de réimplémen­ de « sensibiliser ». Grâce à eux, « le à des personnalités politiques ». Des réactions qui font probable­ dent Emmanuel Macron. Gabriel
caméra, ses interrogations concer­ ter d’anciens codes de la communi­ gouvernement peut transmettre Notamment parce que la noto­ ment écho à la communication Attal pourrait les rejoindre. Le por­
nant la gestion de la crise. Mais cation dans notre image moderne au plus grand nombre des informa­ riété des influenceurs repose jus­ politique faite en 2018 autour du te­parole, plus jeune membre du
elle n’est pas la seule. Le youtu­ de la communication politique, tions essentielles ». Conscients que tement sur la confiance que leur service national universel (SNU), gouvernement de la Ve Républi­
beur Ludovic B a pu passer une pour qu’elle s’adapte aux nouveaux ce rôle endossé par les influen­ portent leurs abonnés. Grâce à son elle aussi menée par Gabriel Attal, que, ne se ferme aucune porte. 
journée entière aux côtés de médias. » Le gouvernement ne ceurs est porteur, l’agence envi­ réseau, Hugodécrypte avait déjà à l’époque secrétaire d’Etat à la jeu­ éléna pougin
0123
DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021 france | 11

Conflit d’intérêts:
Dupond­Moretti
visé par
une enquête
Une information judiciaire
va être ouverte à l’encontre
du garde des sceaux

L’
ambiance risque d’être Fait inédit, les deux principaux
fraîche, lundi 11 janvier, syndicats de magistrats, l’Union
autour de 16 heures, syndicale des magistrats (USM) et
entre le ministre de le Syndicat de la magistrature
la justice, Eric Dupond­Moretti, (SM), avaient déposé, le 16 dé­
et le procureur général près cembre 2020, une plainte com­
la Cour de cassation, François mune devant la commission
Molins, quand ce dernier l’ac­ des requêtes de la CJR contre Eric
cueillera pour l’audience solen­ Dupond­Moretti pour dénoncer
nelle de début d’année. deux décisions qu’il avait pri­
Vendredi 8 janvier, en fin ses comme ministre mais der­ Eric Dupond­Moretti, le ministre de la justice, à Fresnes (Val­de­Marne), le 7 juillet 2020. THOMAS COEX/AFP
d’après­midi, le ministère public rière lesquelles ils avaient vu la
près la Cour de justice de la Répu­ main de l’avocat.
blique (CJR), à la tête duquel se quête au cours de laquelle Eric Du­ « une plainte politique ». Dans prévenu dans une affaire ayant un
trouve l’ancien procureur de la « Je m’expliquerai » pond­Moretti, parmi d’autres avo­ une autre décision contestée,
« C’est l’exemple grand retentissement médiatique
République de Paris François Le 18 septembre, sur la base cats, avait vu ses factures télépho­ comme l’avait révélé Mediapart, d’un ministre peu de temps avant son procès
Molins, a indiqué dans un com­ d’un rapport de l’inspection géné­ niques épluchées avant de dépo­ le ministre Dupond­Moretti démontre que M. Dupond­Moretti
muniqué qu’il s’apprêtait à ouvrir rale de la justice, qui n’avait pour­ ser une plainte, qu’il retirera après avait décidé en juillet 2020
qui n’a pas a conservé un intérêt personnel
une information judiciaire vi­ tant rien relevé d’illégal, l’actuel sa nomination place Vendôme. l’ouverture d’une enquête admi­ compris quelle et moral dans une opération dont
sant le garde des sceaux pour garde des sceaux avait demandé Le 29 septembre 2020, dans une nistrative contre un magistrat il a l’administration et la sur­
prise illégale d’intérêt. l’ouverture d’une enquête admi­ tribune publiée dans Le Monde, à l’égard duquel il avait eu des
était sa place » veillance », écrivait ainsi Anticor.
Une infraction définissant nistrative à l’encontre de trois les deux plus hauts magistrats de propos très critiques quand il JÉRÔME KARSENTI « C’est l’exemple d’un ministre
« le fait, par une personne déposi­ magistrats du Parquet national fi­ l’ordre judiciaire, Chantal Arens, portait encore la robe et contre avocat de l’association qui n’a pas compris quelle était sa
taire de l’autorité publique (…) de nancier (PNF) qui avaient été char­ première présidente de la Cour de lequel un de ses anciens clients Anticor place. Il n’a pas compris que lors­
prendre, recevoir ou conserver, di­ gés de l’enquête préliminaire cassation, et François Molins, avait déposé plainte. que l’on sert l’intérêt général, on ne
rectement ou indirectement, un ouverte en 2014 pour tenter de sa­ avaient personnellement souli­ sert plus ses propres intérêts », dit
intérêt quelconque dans une en­ voir qui avait informé Thierry gné que « le conflit d’intérêts que Plainte d’Anticor tion de lutte contre la corruption au Monde l’avocat de l’associa­
treprise ou dans une opération Herzog, l’avocat de Nicolas sous­tend cette situation ne peut Bien qu’il se soit toujours dé­ Anticor a, elle aussi, été jugée re­ tion, Jérôme Karsenti, qui rap­
dont elle a, au moment de l’acte, en Sarkozy, que le téléphone mobile qu’alerter ». fendu publiquement de tout cevable par la commission des re­ pelle que M. Dupond­Moretti doit
tout ou partie, la charge d’assurer acquis sous le nom d’emprunt Interrogé jeudi soir sur France 2 conflit d’intérêts, Eric Dupond­ quêtes de la CJR. Aux mises en donner son avis sur le renouvelle­
la surveillance, l’administration, la Paul Bismuth par l’ancien chef de sur la plainte déposée par les syn­ Moretti a fini par consentir, bon cause des syndicats, Anticor ment de l’agrément d’Anticor.
liquidation ou le paiement », et l’Etat avait été mis sur écoute. En­ dicats de magistrats, Eric Du­ gré mal gré, à se déporter de ces avance que la communication Si, d’ici au 15 février, le garde des
passible de cinq années de prison. pond­Moretti a assuré : « Le mo­ questions. Conformément à un faite par Eric Dupond­Moretti, en sceaux ne se prononce pas sur
Ce développement judiciaire, ment venu, je m’expliquerai. Vous décret paru le 24 octobre 2020, août 2020, dans Paris Match le sujet, Anticor, contre qui il avait
suite logique à l’avis favorable pourrez compter sur moi pour dire c’est désormais le premier minis­ avant le procès Bismuth, où le été très critique à l’occasion du
donnée par la commission des Fait inédit, les tout ce que j’ai à dire. » tre, Jean Castex, qui, selon le texte PNF devait requérir contre son procès Balkany, où il défendait
requêtes de la CJR, juridiction deux principaux Sollicitée par Le Monde, la chan­ publié au Journal officiel, aura la ami Thierry Herzog, relevait, elle l’ancien maire de Levallois­Perret,
compétente pour juger les crimes cellerie n’a pas souhaité réagir à charge « des actes de toute nature aussi, de la prise illégale d’intérêt. ne sera plus fondée à se consti­
ou délits commis par les mem­ syndicats l’annonce de l’ouverture pro­ (…) relatifs à la mise en cause du Pour mémoire, l’hebdomadaire tuer partie civile dans les affaires
bres du gouvernement dans de magistrats chaine d’une information judi­ comportement d’un magistrat à avait complaisamment rapporté de corruption. Crise sanitaire
l’exercice de leur fonction – dont ciaire visant le ministre. Son en­ raison d’affaires impliquant des les vacances communes à Nice de oblige, l’audience solennelle de
le président de la République Em­ avaient déposé tourage assure qu’il « est serein et parties dont [M. Dupond­Moretti] l’avocat de Nicolas Sarkozy et de rentrée de la Cour de cassation
manuel Macron avait promis une plainte au travail », déplorant que « les a été l’avocat ou dans lesquelles il l’actuel ministre de la justice. « Le sera pour sa part retransmise
la suppression –, intervient après responsables syndicaux, qui refu­ a été impliqué ». fait pour le garde des sceaux en direct sur le site Internet de la
le dépôt de plusieurs plaintes commune, sent depuis sa nomination son Outre les plaintes des syndicats de communiquer sur sa proximité juridiction. 
adressées à la CJR. le 16 décembre droit à être ministre » portent de magistrats, celle de l’associa­ et son amitié à long terme avec un simon piel

A Nîmes, un quartier en proie à une guerre de territoires AF FAIRE DU HAME L


Frédéric Mion reçoit le
soutien des enseignants
et salariés de Sciences Po
Depuis des semaines, les règlements de comptes sur fond de trafic de drogue se succèdent au Chemin­Bas d’Avignon Les représentants des ensei­
gnants et des salariés de
Sciences Po ont apporté leur
soutien au directeur de l’éta­
nîmes ­ correspondance beaucoup ici, elle reste traumati­ Couvreur, la conseillère départe­ chnikovs ou M16, utilisés dans sur la rénovation urbaine, il envi­ blissement, Frédéric Mion,
sée par une soirée d’été qui fut fa­ mentale (PS), qui ne décolère pas. ces règlements de comptes, inter­ sage à court terme la même stra­ après les révélations du

I l y avait bien des pains au


chocolat et des croissants
à l’école Bruguier le lundi
4 janvier, jour de rentrée scolaire.
« Une bonne ambiance et peu
tale à Anis. Le 14 juin, ce jeune
homme de 21 ans est mort d’une
balle reçue en plein cœur.

Jeunes guetteurs
Début décembre 2020, ce sont
plusieurs individus encagoulés,
voulant échapper aux policiers,
qui ont déboulé dans la cour de
récréation remplie d’élèves, en­
pellent la population et les élus.
« Je suis consterné, déclare le
maire (Les Républicains), Jean­
Paul Fournier. Des gens se bala­
dent avec des kalachnikovs, c’est
tégie que pour Pissevin­Valde­
gour, l’autre cité sensible de la
ville, où il observe un apaise­
ment : « Nous allons mener des
opérations de sécurisation aléa­
Monde, mercredi 6 janvier,
établissant que celui­ci avait
été prévenu dès 2019 des ac­
cusations d’inceste visant Oli­
vier Duhamel. Le président de
d’absents », témoignait le direc­ Le Chemin­Bas d’Avignon, gendrant la panique. « Le pire, scandaleux. » Il déplore l’inaction toires. Lorsqu’une unité de CRS la Fondation nationale des
teur, Christophe Boissier, malgré 7 000 habitants, est l’un des c’est que ce sont nos enfants, ou de l’Etat. Sa rencontre en octobre sera disponible, elle interviendra sciences politiques a démis­
« des conditions très tendues et quartiers les plus pauvres de la ceux de mes amies, raconte Amira, avec le ministre de l’intérieur, sur place. » Le préfet assure aussi sionné lundi, trois jours avant
difficiles ». Et d’ajouter : « Nous préfecture gardoise, et « même de une habitante. Pour la plupart, Gérald Darmanin, et ses échanges que les treize renforts supplé­ la parution du livre La Familia
sommes fragiles. » France », selon le préfet du Gard, on les a vus grandir. » Leur profil ? avec Jean Castex n’ont rien mentaires promis il y a trois mois grande (Seuil), écrit par sa
La veille, il avait contacté tous Didier Lauga. Les travaux de réno­ « Des jeunes d’à peine 20 ans qui changé : « Depuis six mois, rien n’a par le ministre de l’intérieur se­ belle­fille Camille Kouchner et
les enseignants pour connaître vation urbaine, avec la destruc­ veulent reprendre le marché à des bougé. » De son côté, il mise sur ront mis en place. révélant ces faits. Alors que
leur état d’esprit. Cette école est tion de certains immeubles et plus vieux, des gars de 25 ans », ex­ les 446 caméras de vidéosur­ A la crèche La Mosaïque, l’un deux organisations étudian­
située en plein cœur du Chemin­ la reconstruction du centre plique le procureur de la Républi­ veillance présentes dans la ville, des derniers lieux de réelle tes (UNEF et Solidaires) de­
Bas d’Avignon, là même où, commercial, ont amélioré le ca­ que de Nîmes, Eric Maurel. Ils ne et sur les renforts d’effectifs de la mixité sociale dans ce quartier, le mandent la démission du di­
depuis plusieurs semaines, se dre de vie sans inverser la réalité seraient qu’une quinzaine tout au police municipale, qui ont doublé nouveau directeur, Nicolas recteur, le conseil de l’Institut,
succèdent des règlements de d’une misère omniprésente. plus. « Mais ils n’ont pas l’expé­ depuis 2001. Le maire s’est égale­ Quillet, reconnaît « une période qui s’est réuni vendredi, a ma­
comptes entre bandes rivales. Au pied des immeubles, les ga­ rience ni la maturité pour gérer la ment engagé à sécuriser l’école délicate » et se dit préoccupé par joritairement estimé qu’« il n’y
Sur le seul mois de décembre, rages du Portal servent de repai­ situation. Ça part vite. » Les kala­ rapidement. « Ça colmate mais ça la situation. « Au­delà de l’aspect avait pas eu de faillite de l’insti­
trois fusillades ont éclaté en res aux trafiquants. La mairie les ne règle pas le mal en profon­ répressif, ce contexte devrait aussi tution », relate un enseignant,
pleine journée. L’une d’elles, fil­ rachète un à un sans parvenir à deur », regrette Amal Couvreur, nous amener à imaginer des pro­ membre du conseil. Le direc­
mée par des habitants, a fait le enrayer un phénomène devenu qui craint d’autres drames. jets de vie qui rassemblent. » Une teur a toutefois commis « des
tour des réseaux sociaux. On y presque viral. Ici, le trafic de dro­
Début décembre, lettre a été adressée en ce sens au erreurs dans sa communica­
voit deux hommes, en tenue d’as­ gue n’a rien de nouveau. De jeu­ des individus Lettre ouverte à Macron préfet du Gard. De leur côté, in­ tion » en ne reconnaissant pas
saut et masqués, tirer à plusieurs nes ados jouent les guetteurs et Le préfet, lui, assure que l’Etat ne quiètes depuis la dernière fu­ aussitôt qu’il avait eu connais­
reprises avec des armes lourdes. crient « araaaaa » dès qu’une voi­
encagoulés reste pas les bras croisés. « Nous sillade du 24 décembre, les équi­ sance de ce qui était à l’épo­
Cet affrontement, qui a griève­ ture de police est en vue. « Jusqu’à voulant échapper menons une guerre terrible à ces pes enseignantes des cinq écoles que « une rumeur », estime­t­il.
ment blessé un homme, a plongé présent, il y avait une vraie vie trafiquants. Ce qui se passe est le du quartier ont décidé de s’adres­ Jeudi, dans un message
le quartier dans la consternation. de quartier et ce n’était pas si
aux policiers résultat d’une déstabilisation ser directement au président de interne adressé aux ensei­
« Ils sont armés et ils n’ont plus tendu. Depuis six mois, on est ont fait intrusion des réseaux à la suite des interpel­ la République, en envoyant une gnants, salariés et étudiants,
peur de rien. C’est comme si, nous, monté d’un cran. De nombreu­ lations, ce sont des querelles de lettre ouverte à Emmanuel M. Mion affirme n’avoir « à
les familles, on n’existait pas », ses familles que je rencontre veu­
dans la cour territoires. Evidemment, c’est très Macron, datée du 4 janvier.  aucun moment contribué à
commente une mère. Comme lent déménager », confie Amal de l’école préoccupant. » Si M. Lauga mise agathe beaudouin l’édification du silence ».
ÉCONOMIE & ENTREPRISE
0123
12 | DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021

EMPLOI

Emploi des jeunes :  Une situation plus précaire

Les jeunes davantage touchés par le chômage

le gouvernement  Evolution du taux de chômage des Français âgés de 15 à 24 ans et taux de chômage total
au sens du Bureau international du travail (BIT), données trimestrielles, en %

30

tente de limiter  25

20
15-24 ans
21,8

la casse 15

10
Ensemble
9
Elisabeth Borne, la ministre du travail,
compte amplifier les mesures destinées 5

aux jeunes, malgré le risque d’effets 2003 2020

d’aubaine. Il y a urgence, le nombre


619 000
Les cinq secteurs où les jeunes sont surreprésentés
de chômeurs de moins de 24 ans Part des jeunes ( )
C'est le nombre de jeunes actifs de moins et de la population totale ( )
ayant bondi au cours des trois premiers de 24 ans qui étaient sans emploi à la fin travaillant dans :
du 3e trimestre 2020. Un chiffre en hausse
trimestres de 2020 de 16 % en un an.

16,4 %
12,9 %
Le commerce

T
out faire pour éviter une « géné­ ment, lorsque le taux d’emploi des jeunes avait 12,5 %
ration sacrifiée ». Dans la droite repris 2,1 points en un trimestre », rappelle
ligne du « quoi qu’il en coûte », le M. Passeron. En attendant, « prioriser les jeu­ C'est la part des jeunes de 15-29 ans
L’hébergement 6,8 %
gouvernement ne ménage ni sa nes dans les plans de soutien n’est pas aber­ sans emploi ni formation en 2019.
et la restauration 3,8 %
peine ni ses deniers, pour ten­ rant », souligne­t­il. Dès la fin de juillet 2020,
ter de redonner aux 20­30 ans alors que le contingent annuel de quelque
des perspectives, malgré la crise historique 750 000 jeunes, leurs études terminées, s’ap­ L’industrie 3,5 %
que traverse le pays. « C’est à notre jeunesse prêtait à entrer sur le marché du travail, l’exé­ Nombre de contrats d’apprentissage signés
agroalimentaire 2,5 %
qu’on a demandé le plus gros effort », avait dé­ cutif a lancé le plan « 1 jeune, 1 solution ».
claré Emmanuel Macron lors de son allocu­
tion du 14 juillet 2020. Sur le plan de l’emploi AIDES AUX EMPLOYEURS
353 000 440 000 Les services 2,9 %
et du chômage, au moins, l’affirmation est « L’objectif de ce plan est de permettre à chaque informatiques 1,8 %
exacte. Les jeunes ont, jusqu’à présent, payé jeune soit d’accéder à l’emploi, soit d’entrer en
un plus lourd tribut à la crise économique contrat d’apprentissage, soit d’accéder à une
que leurs aînés. En un an, entre le troisième formation », rappelle Elisabeth Borne, la mi­ Les services 1,2 %
trimestre 2019 et celui de 2020, le nombre de nistre du travail, de l’emploi et de l’inser­ aux entreprises 1%
chômeurs de moins de 24 ans a bondi de tion. Nous voulons leur donner l’ensemble des
16 %. Quant au taux d’emploi, il a quatre fois réponses pour leur permettre de traverser la 2019 2020
plus reculé dans cette catégorie que pour crise. » Le plan, doté de plus de 7 milliards
l’ensemble de la population. d’euros, comprend plusieurs mesures desti­
« Les jeunes, qui sont aux marges du marché nées aux employeurs : aides à l’embauche de
du travail, subissent plus que les autres les fluc­ 4 000 euros pour des CDI ou des CDD de plus dans le Journal du dimanche pour appeler à la en France du cabinet d’audit PwC, persuadé
tuations conjoncturelles », explique Vladimir de trois mois, primes de 5 000 euros ou « VENIR DANS LES  mobilisation en faveur de l’emploi des jeunes. qu’un mouvement vertueux en ce sens peut
Passeron, chef du département de l’emploi et 8 000 euros pour les contrats d’apprentissage MÉDIAS POUR  « La crise n’est pas derrière nous et nous pen­ « créer la confiance » nécessaire à la reprise.
des revenus d’activité à l’Insee, « un peu sur le ou de professionnalisation, des bonus sup­ sons que nous pouvons et nous devons aller Cet engagement à recruter provoque par­
principe du dernier entré, premier sorti ». Dès plémentaires pour les embauches de jeunes ANNONCER DES  plus loin. Les aides à l’embauche sont là pour fois des réactions acides des syndicats,
le début de la crise, les entreprises ont sup­ issus des quartiers « politique de la ville »… nous permettre de franchir le pas et de concré­ prompts à souligner que la réalité derrière le
primé massivement les missions d’intérim, Les moyens financiers alloués aux divers EMBAUCHES, ALORS  tiser nos projets de recrutement », écrivent­ils. discours est parfois plus nuancée. « Bien sûr
réduit ou choisi de ne pas renouveler les CDD, parcours d’insertion ont aussi été renforcés. que nous embauchons chez BNP Paribas, tous
où les jeunes sont surreprésentés. La dimen­ La ministre compte encore déployer des ini­
QU’EN MÊME TEMPS  RÉACTIONS ACIDES les ans, c’était prévu, et cela arrange la direc­
sion sectorielle de la crise qui frappe le tou­ tiatives en faveur des publics les plus en diffi­ CARREFOUR  Parmi les signataires, des patrons de grandes, tion si elle peut recevoir des aides pour ça. Il y a
risme, l’hôtellerie, la restauration, le monde culté, notamment les jeunes handicapés. Le voire de très grandes, entreprises comme un effet d’aubaine, réagit Richard Pons, délé­
du sport et de la culture, les pénalise égale­ dispositif a été complété à la mi­novem­ RESTRUCTURE  Carrefour – qui s’engage à recruter 15 000 jeu­ gué syndical CFDT. Mais il ne faut pas perdre
ment, puisqu’ils sont proportionnellement bre 2020 par un site Internet, 1jeune1solution. nes en 2021 –, BNP Paribas, Société générale, de vue que la banque détruit des emplois, car il
plus nombreux à travailler dans ces secteurs, gouv.fr, donnant accès aux offres d’emploi DEPUIS 2018, C’EST  Adecco… L’idée est « d’attirer l’attention des y a plus de départs que de recrutements. Le pro­
ne serait­ce qu’au travers de petits jobs desti­ et à l’ensemble des propositions d’accompa­ ASSEZ PARADOXAL » autres entreprises afin qu’elles apportent leur blème, c’est l’évolution de l’emploi en net. »
nés à financer leurs études. « Les sorties de gnement pour les jeunes. Objectif affiché : soutien à cette cause de l’emploi des jeunes », Cyril Boulay, délégué de groupe FO chez Car­
crise précédentes nous montrent que lorsque proposer 100 000 emplois fin janvier, le dou­ CYRIL BOULAY, souligne Dominique Schelcher, PDG de Sys­ refour, est lui aussi critique : « Venir dans les
la reprise arrivera, les embauches des jeunes ble d’actuellement, émanant d’un millier délégué de groupe FO tème U. « Si les grandes entreprises s’engagent, médias pour annoncer des embauches, alors
reprendront sur un rythme plus soutenu. C’est d’entreprises environ. Dimanche 3 janvier, chez Carrefour amplifient leurs recrutements, d’autres sui­ qu’en même temps, Carrefour restructure de­
ce qu’on a déjà vu à l’issue du premier confine­ 35 chefs d’entreprise ont publié une tribune vront », renchérit Bernard Gainnier, président puis 2018, c’est assez paradoxal. » Un peu plus
de 5 000 postes ont été supprimés en trois
ans chez le distributeur, « sans compter les dé­
Vers la mise en place d’une « garantie universelle » parts naturels non remplacés », et le syndica­
liste craint surtout que cette annonce « cache
une volonté de faire partir des salaires plus im­
pour soutenir les moins de 25 ans en situation de des personnes concernées s’est accru de dix points d’un pécule, en cas de besoin. « C’est mieux que le portants, peut­être au siège du groupe. »
grande précarité, il faut donner plus d’envergure onze mois après le début de leur prise en charge, RSA jeunes », a indiqué la ministre, vendredi, se pla­ Les promoteurs du plan préfèrent retenir
aux dispositifs qui donnent des résultats. C’est au selon une étude du ministère du travail de 2019. çant dans le droit­fil de déclarations d’Emmanuel un autre aspect : « Si l’on met en place les aides
nom de ce principe que la ministre du travail, Elisa­ Pour faire face aux conséquences de la crise, qui Macron : le 4 décembre 2020, lors de son interview pour faire augmenter les recrutements, ce qui
beth Borne, a réaffirmé, vendredi 8 janvier dans un frappe durement les NEET, le premier ministre, Jean par le média en ligne Brut, le chef de l’Etat a dit qu’il nous intéresse, c’est qu’il y ait des recrute­
communiqué, son intention de bâtir la « garantie Castex, a annoncé, le 26 novembre 2020, que le n’était « pas un grand fan » de l’extension du RSA ments », fait valoir Thibaut Guilluy, haut­com­
jeunes universelle ». Des propos tenus vingt­quatre nombre de bénéficiaires de la garantie jeunes sera aux moins de 25 ans, réclamée depuis des années missaire à l’emploi au ministère du travail.
heures après qu’elle a reçu un rapport sur le sujet, porté à « au moins 200 000 » en 2021, au lieu des par de nombreuses associations. Or il y a urgence. Bruno Le Maire, le ministre
de la part du Conseil d’orientation des politiques de 100 000 prévus initialement. Autre décision prise à Dès la mi­janvier, une réflexion sera lancée avec de l’économie, n’a pas laissé planer de doute
jeunesse (COJ). Le gouvernement cherche ainsi à l’époque : l’instauration d’aides financières dans le les acteurs du monde de la jeunesse, les parlemen­ sur le fait que la crise va durer. « Nous avons
promouvoir une solution qu’il juge préférable à la cadre des autres procédures consacrées à l’inser­ taires et les élus locaux. Elle s’appuiera, entre devant nous un virus qui persiste, a­t­il dit, le
création d’un revenu de solidarité active (RSA) pour tion professionnelle de cette tranche d’âge (notam­ autres, sur les 29 préconisations du rapport remis, 7 janvier, lors d’un échange avec l’Institut
cette catégorie de la population. ment celles proposées par Pôle emploi et par l’Asso­ jeudi 7 janvier, par le COJ. Antoine Dulin, l’un des Montaigne. Nous aurons plus de faillites
Lancée à la fin 2013, la garantie jeunes est destinée ciation pour l’emploi des cadres). membres de cette instance consultative, pense que en 2021 qu’en 2020 (…), nous avons une transi­
aux 16­25 ans qui ne sont ni scolarisés, ni en forma­ la démarche « peut aller dans le bon sens ». Déléguée tion sur l’emploi qui va se solder par des des­
tion, ni au travail – les « NEET », en anglais (« neither « Unifier » plusieurs dispositifs générale de l’Union nationale des missions locales, tructions d’emplois pendant un certain temps
in employment nor in education or training »). Mise Aujourd’hui, l’exécutif entend aller plus loin, à tra­ Sandrine Aboubadra­Pauly explique que son orga­ et qui vont être difficiles à amortir. » L’Observa­
en œuvre par les missions locales, cette mesure se vers une « garantie jeunes universelle », dont les nisation comprend « la volonté de mise en cohé­ toire français des conjonctures économiques
déploie sous plusieurs formes : octroi d’une allo­ contours restent à préciser. Selon l’entourage de rence et de simplification » portée par le gouverne­ (OFCE) estime que 180 000 emplois seront
cation (jusqu’à près de 500 euros par mois), priorité Mme Borne, l’un des objectifs est d’« unifier » plu­ ment, tout en étant attentive à ce que la garantie détruits par les faillites à venir en 2021. De
donnée aux immersions professionnelles, etc. Son sieurs dispositifs, en veillant à ce qu’ils assurent un jeunes « reste bien identifiée ».  sorte que, pour Bruno Ducoudré, économiste
bilan s’avère plutôt encourageant : le taux d’emploi accompagnement vers un métier et le versement bertrand bissuel à l’OFCE, le débat ne doit effectivement pas se
0123
DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021 économie & entreprise | 13

Dopé par les aides, l’apprentissage se


Un manque de diplômes pénalisant
positionne comme solution « anti­crise »
Taux de chômage selon le niveau de diplôme des personnes sorties Le nombre de contrats d’apprentissage a atteint un niveau record en 2020. Certaines écoles
depuis 1 à 4 ans de leur formation initiale, en %, en 2019 privées sont soupçonnées d’abuser du système

Aucun diplôme,
brevet des collèges 47,1 A voir une chance de faire
ses preuves. C’est tout ce
que demande Idris Ben
Daali. Depuis novembre 2020,
port à 2019, pour une hausse totale
de 11 % en moyenne, indique une
enquête de France Compétences
réalisée en octobre 2020. Cette
« SANS LA PRIME 
AUX EMPLOYEURS, 
ment quand le jeune décrochait un
contrat. Une situation dont profi­
teraient certaines écoles privées,
suspecte le ministère du travail.
cet élève en BTS électrotechnique hausse, plus forte chez les appren­ ON PROJETAIT UNE  « Il y a un certain nombre de cas
Bac, CAP, BEP, à Issy­les­Moulineaux (Hauts­de­ tis de l’enseignement supérieur, sur lesquels on est en train de regar­
ou équivalent 22 Seine) contacte une vingtaine est également attribuée à la loi BAISSE DE 30 %  der ce qui se passe, parce que vous
d’entreprises par jour pour décro­ « avenir professionnel » du 5 sep­ avez des formations supérieures
cher un contrat d’apprentissage. tembre 2018, qui a libéralisé le dis­
À 50 % DES NOUVEAUX  qui, tout à coup, se sont prises
Bac + 2 ou plus 9,6 « J’ai jusqu’à fin février pour trou­ positif d’offre de formations. CONTRATS » d’amour pour l’apprentissage, et y
ver, sinon je serai obligé d’arrêter compris un certain nombre qui ont
ma formation », confie le jeune Fortes différences DAVID DERRÉ 100 % de jeunes sans contrat d’ap­
homme de 18 ans, démoralisé. En « Sans la prime aux employeurs, directeur emploi prentissage », a déclaré Elisabeth
Ensemble 16,8 et formation de l’UIMM
cette année de crise, les jeunes ins­ on projetait une baisse de 30 à Borne devant l’Association des
crits dans une formation en ap­ 50 % de nouveaux contrats d’ap­ journalistes de l’information so­
prentissage bénéficient d’un délai prentissage pour la rentrée 2020. ciale (AJIS) le 14 décembre, poin­
de six mois, au lieu de trois mois Aujourd’hui, nous enregistrons Pour l’heure, près de 38 000 jeu­ tant du doigt des écoles de com­
habituellement, pour trouver une une hausse de 19 % par rapport à nes inscrits dans des formations merce. Pour percevoir 500 euros
place en entreprise. Une mesure 2019 », se réjouit David Derré, di­ en apprentissage sont encore par mois, certaines auraient ins­
Des contrats précaires annoncée en juin 2020 par le gou­ recteur emploi et formation de dépourvus de contrats. A la crit des jeunes en tant qu’appren­
vernement, dans le cadre d’un l’Union des industries et métiers chambre de commerce et d’in­ tis, alors qu’ils ne suivent pas une
Part des CDD selon la tranche d’âge en 2019, en % plan de soutien à l’apprentissage. de la métallurgie (UIMM). Dans dustrie d’Ile­de­France, parmi les formation en alternance. Une
Ce système mêlant études et le même temps, le nombre de 11 000 inscrits, « un petit millier » fraude démentie par la Confé­
activité professionnelle, réservé contrats de professionnalisa­ n’a pas encore trouvé de place en rence des grandes écoles, dans une
aux 15­26 ans, assure au jeune une tion, autre dispositif d’études en entreprise, constate Tristan lettre adressée à Mme Borne, le
15-24 ans 25-29 ans rémunération, et est considéré alternance mais qui ne bénéficie Gillouard, directeur de l’appren­ 18 décembre, et qui tient « les cen­
comme un tremplin vers l’emploi. pas de prime versée dans le cadre tissage. Des difficultés qui se con­ taines d’officines qui se créent cha­
Ce plan s’accompagne surtout du plan de soutien, a diminué. centrent notamment dans cer­ que année » pour responsables de
d’une aide à destination des entre­ Un effet de vases communi­ tains métiers, comme les ressour­ cet opportunisme.
Femmes 52,3 Femmes 23,4 prises, pour tout jeune embauché cants ? « C’est un phénomène qu’on ces humaines ou le marketing. Reste une question : qu’advien­
en apprentissage entre juillet 2020 a déjà observé l’année dernière, dra­t­il des jeunes, inscrits en CFA,
et février 2021 (5 000 euros pour les mais qui s’est clairement accéléré « Centaines d’officines » qui ne décrocheront malgré tout
mineurs, 8 000 euros pour les ma­ en 2020, sans qu’on puisse encore le « Une entreprise ne va pas embau­ aucun contrat cette année ? Si leur
jeurs). La ministre du travail, Elisa­ mesurer », estime David Derré. cher des alternants pour le plaisir », trouver un employeur reste la
beth Borne, a indiqué vouloir pro­ Aurélien Cadiou, président de l’As­ remarque David Derré, de l’UIMM. priorité du gouvernement, le mi­
52,7 longer cette aide, sans donner sociation nationale des apprentis L’enjeu est de leur fournir un em­ nistère du travail envisage des so­
d’échéance. Le dispositif semble de France, préfère lui aussi rester ploi pérenne, et le contexte écono­ lutions pour les faire basculer
porter ses fruits : 440 000 contrats, prudent, mettant en avant les for­ mique pèse lourdement. Quant dans une formation classique. S’il
Hommes 53 Hommes 20 du CAP au master, ont été signés
en 2020, contre 353 000 en 2019.
tes différences selon les secteurs
d’activité. Dans l’hôtellerie­restau­
aux établissements, leurs arrières
sont assurés. En effet, l’Etat verse
ne trouve pas de contrat d’appren­
tissage, Idris Ben Daali envisage de
21,6 Un « record historique », s’est en­ ration, la culture, l’événementiel, aux CFA une prime mensuelle prendre une année de césure,
thousiasmé la ministre. Trois cen­ ou encore l’aéronautique, les étu­ pour tout jeune inscrit, dès le dé­ avant de retenter sa chance l’an
tres de formation d’apprentis (CFA) diants en quête de contrats ren­ but de sa formation, même s’il n’a prochain. « Le bout du tunnel, je ne
sur quatre ont vu leur nombre contrent bien plus de difficultés, pas trouvé d’entreprise. Aupara­ le vois pas encore », conclut­il. 
d’apprentis augmenter par rap­ observe­t­il. vant, ils étaient financés unique­ romane pellen

Sources : Eurostat, Insee Infographie : Le Monde


Le site « 1 jeune, 1 solution » encore en chantier
focaliser sur les effets d’aubaine. « Quand on
instaure des aides à l’embauche et que l’on
La plate­forme gouvernementale destinée à faciliter la recherche d’emploi, qui souhaite
baisse le coût du travail, il y a toujours des ef­ proposer 100 000 postes d’ici à la fin janvier, souffre de certaines imperfections
fets d’aubaine, rappelle l’expert. Mais on est
dans une situation où tout ce qui peut aider les
jeunes à accéder à l’emploi doit être déployé. »

DÉLAI DE QUATRE MOIS


Autre expert des questions du marché du tra­
vail, Yannick L’Horty, de l’université Gustave­
Eiffel, ajoute même que « d’un point de vue
C’ est l’outil censé sau­
ver l’emploi des jeu­
nes : lancé en novem­
bre 2020, le portail en ligne
« 1 jeune, 1 solution » vise à faci­
treprise. Parmi les milliers d’of­
fres mises en ligne, certains sec­
teurs sont particulièrement bien
représentés : services à la per­
sonne (17 000 postes environ),
tail ne veut pas se limiter aux of­
fres et propose d’autres options,
comme des événements avec des
employeurs, des annonces de ser­
vice civique, de l’information
que le jeune accède à toutes les
solutions disponibles, qu’il fasse
quelque chose, même si ce n’est
pas un job. » Sauf que pour rem­
plir leur frigo et éviter la pré­
strictement économique, la notion même d’ef­ liter la recherche d’emploi des santé (11 000), commerce et vente sur tous les dispositifs d’aide à carité, c’est bien un emploi qu’ils
fet d’aubaine est assez contestable ». Par exem­ moins de 26 ans, dans le cadre (8 000)… Et seulement 58 dans l’emploi existants… M. Ducousso cherchent. 
ple, dans le cas de l’aide à l’embauche pour les du plan gouvernemental du l’artisanat. Sur les 62 000 postes, insiste sur cet éventail : « L’idée est jules thomas
jeunes de moins de 26 ans, « si la subvention même nom. Le 19 novembre, la environ 45 000 acceptent les dé­
de 4 000 euros bénéficie à une entreprise qui plate­forme présentait quelque butants, mais les inégalités entre
aurait embauché même en l’absence de l’aide, 21 000 offres. Au 8 janvier, on en les régions sont grandes ;
elle va tout de même lui permettre d’améliorer dénombre 62 000, proposées par 10 000 CDI sont à Paris même,
sa trésorerie ou de baisser ses prix, ce qui va 1 000 entreprises, alors que 35 di­ contre 1 600 en Centre­Val de
être favorable à son activité puis à l’emploi », rigeants ont affiché, dans Le Jour­ Loire ou 73 en Corse.
explique­t­il. Interrogé, le ministère, pour sa
part, précise – sans les citer – que certaines en­
nal du dimanche du 3 janvier, l’ob­
jectif de porter ce chiffre à Des offres incomplètes, expirées DE CAUSE
À EFFETS.
treprises ne demandent pas le versement des 100 000 d’ici à la fin janvier. Certaines offres sont aussi mal
aides à l’embauche, ou choisissent de les utili­ Une lueur d’espoir pour les référencées : parfois, la nature du
ser pour financer des actions sociales. jeunes en quête d’un emploi ? contrat ou le temps de travail ne
« En 2020, il y a eu un 1 052 000 embauches Quelque 520 000 d’entre eux s’y sont pas indiqués. On dénombre
de jeunes de moins de 26 ans, et seulement sont déjà connectés, selon Ben­ environ 20 000 temps pleins et Chaque mardi
© Radio France/Ch. Abramowitz

220 000 primes demandées », affirmait Elisa­ jamin Ducousso, fondateur et 7 000 temps partiels, ce qui si­ 21H – 22h
beth Borne au Monde, jeudi 7 janvier. Mais les PDG de la start­up Wizbii, qui a gnifie que plus de la moitié
entreprises disposant d’un délai de quatre créé ce portail. Sa mission est des fiches de poste sont incom­ Aurélie
mois pour demander le versement de l’aide,
ce chiffre peut augmenter. Autre risque de ce
partiellement atteinte : la plate­
forme agrège en fait des annon­
plètes. Autre souci, beaucoup
d’offres émanant de plates­for­
Luneau
type de plan, celui de créer des « effets d’évic­ ces d’autres sites d’emploi (sou­ mes autres que Pôle emploi, en
tion », en favorisant certains jeunes au détri­ vent Pôle emploi, mais aussi particulier Jobintree, ne sont
ment de ceux qui sont en dehors de la cible, Direct Emploi, Aladom…). plus d’actualité. Certaines ne Le magazine de
en l’occurrence les plus de 27 ans. « Il faut y sont plus valables dès leur pu­ l’environnement
faire attention », confirme Philippe Martin, Inégalités entre les régions blication : ajoutée le 7 janvier,
président du Conseil d’analyse économique, Un candidat à l’offre de CDI de une annonce de lead déve­
pour qui « il faudrait certainement étendre la chaudronnier à Paris est ainsi loppeur en CDI apparaît le même
prime à l’embauche au­delà de la limite des envoyé sur CareerBuilder, qui lui­ jour expirée sur son site d’ori­
26 ans, peut être avec des montants plus faibles même diffuse une annonce pu­ gine… Frustrant.
et dans les secteurs particulièrement pénali­ bliée par le spécialiste en intérim Thibaut Guilluy, haut­commis­
sés » par la crise, comme l’hôtellerie­restaura­ Intek travail temporaire. Il faut saire à l’emploi, invite à l’indul­
En partenariat
avec
L’esprit
tion. Encore faudrait­il que la réouverture de alors créer un compte sur le site, gence. « On a dû répondre à l’ur­ d’ouver-
ces secteurs soit programmée.  saisir une description complète gence. Mon obsession est qu’on ait
véronique chocron de son profil… avant de pouvoir une interface pour aider le jeune à ture.
béatrice madeline et cécile prudhomme enfin transmettre son CV à l’en­ trouver des opportunités. » Le por­
0123
14 | économie & entreprise DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021

Aux Etats­Unis
le Covid­19 fait
rechuter l’emploi
Le pays a perdu 140 000 postes
en décembre, en raison de la
pandémie. Au total, 9,8 millions
d’emplois ont été détruits en 2020

J
oe Biden, le nouveau prési­ 498 000 emplois ont été perdus Devant
dent américain, va prendre dans le secteur des loisirs, de la un centre
les rênes d’un pays dont l’éco­ restauration et de l’hôtellerie. Les pour l’emploi,
nomie est en pleine rechute. restaurants et les bars sont parti­ à Frankfort,
En décembre 2020, pour la culièrement touchés, suivis des dans
première fois depuis le mois casinos et des magasins de paris. le Kentucky,
d’avril, le solde de créations et de « Ces chiffres apportent la plus le 18 juin 2020.
destructions d’emplois a été néga­ claire indication que la vague BRYAN WOOLSTON/
tif, selon les données publiées, actuelle de Covid­19 a mis fin à la REUTERS
vendredi 8 janvier, par le Bureau reprise de l’économie américaine,
américain des statistiques du tra­ estime Pablo Shah, économiste
vail. Au total, 140 000 emplois ont au Centre for Economics and Bu­ A travers les Etats­Unis, les me­ ches dès que les conditions sani­ avance de façon inégale, nous
été détruits, dans la fourchette siness Research. Alors que le nom­ sures de confinement se sont taires l’ont permis. Le taux de
En dehors pensons que le nouveau plan [de
basse de ce que prévoyaient les bre de morts du Covid­19 est désor­ progressivement durcies. A New chômage a été réduit de moitié, des secteurs relance] devrait atteindre
économistes. Le taux de chômage mais nettement au­dessus de son York, les bars et restaurants sont repassant sous la barre des 7 % en 1 000 milliards de dollars », esti­
est néanmoins stable, à 6,7 %. pic d’avril 2020, le marché du tra­ fermés depuis la mi­décem­ octobre. Décembre marque la fin
les plus touchés ment dans une note les écono­
Ce recul est la conséquence vail va continuer à souffrir pen­ bre 2020, sauf pour la vente à em­ de cette amélioration. par les mesures mistes de Pimco, une société de
logique de la reprise de la pandé­ dant les semaines et les mois qui porter. En Californie, à l’exception Le travail de reconstruction gestion d’actifs. La victoire des
mie de Covid­19 et des reconfine­ viennent. » Les Etats­Unis enre­ de quatre comtés, les habitants économique s’annonce colossal.
de confinement, démocrates aux deux élections
ments plus ou moins durs impo­ gistrent actuellement autour de ont ordre de rester chez eux, et les Sur l’ensemble de 2020, 9,8 mil­ l’économie sénatoriales en Géorgie, se tradui­
sés à travers les Etats­Unis en fin 2 800 décès par jour à cause de la écoles sont fermées. A Washing­ lions de personnes ont perdu sant par une chambre haute par­
d’année. En décembre 2020, pandémie, contre 2 200 en avril. ton DC, la situation est similaire leur emploi. Un peu plus de la
semble tagée à égalité de sièges avec les
depuis le 23 décembre 2020. moitié sont allés pointer au chô­ pour l’instant républicains, devrait faciliter le
Créations et destructions d’emplois aux Etats-Unis mage, l’autre est sortie de la po­
se maintenir passage de la loi.
En milliers par mois, en 2020 Plan de relance pulation active, perdant l’espoir Ce ne sera qu’un avant­goût du
4 781 Contrairement à l’Europe, qui a de retrouver un travail rapide­ programme économique du nou­
2 725 1 761 1 493 711 choisi le modèle du chômage par­ ment. Désormais, plus de 19 mil­ veau président. Avec sa promesse
214 251 Mars Avril 610 245 Déc. tiel pour limiter les licenciements, lions d’Américains touchent une que ». En décembre 2020, un pro­ de « mieux reconstruire » (« build
Janv. Fév. – 1 373 Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. – 140 les Etats­Unis ont préféré offrir allocation­chômage. gramme d’aide de 900 milliards back better »), Joe Biden a promis
une indemnisation plus géné­ Ce ralentissement économique de dollars (736 milliards d’euros) un grand plan d’infrastructures, à
reuse que d’habitude aux sans­ devrait inciter Joe Biden à pren­ (4 % du PIB) a déjà été passé, mais comprendre au sens large : routes,
emploi. Cette approche a provo­ dre des mesures rapidement. Le la plupart des mesures arriveront ponts, écoles, mais aussi Internet
qué une explosion du taux de chô­ président élu a ainsi annoncé à échéance en mars, y compris les haut débit ou énergies vertes.
mage entre février et avril 2020, vendredi qu’il poserait dès la se­ aides aux chômeurs. « Etant Toujours selon Pimco, l’enveloppe
Infographie : Le Monde qui est passé de 3,5 % à 14,8 %, sui­ maine prochaine « les bases du donné la trajectoire du virus et le envisagée pourrait être comprise
– 20 787
Source : US bureau of labor statistics vie d’un fort retour des embau­ prochain paquet d’aide économi­ programme de vaccination qui entre 1 000 et 2 000 milliards de
dollars, étalés sur plusieurs an­
nées. Mais le passage d’une telle
La sortie du chômage partiel, un défi pour l’Europe loi sera plus difficile et ne pourra
pas débuter avant le second se­
mestre, au mieux.
au début de la pandémie de Covid­19, luer l’efficacité de l’approche. Cela a­t­il leur travail, mais a abandonné l’idée raient ne pas retourner aussi souvent Les statistiques de l’emploi ne
les pays européens se sont lancés dans permis de préserver l’emploi, les chô­ même d’en chercher un nouveau : dans les magasins après la pandémie. Les sont cependant pas entièrement
une vaste expérimentation économique meurs partiels retrouvant leur travail ceux­là sont allés joindre les rangs des entreprises numérisent leurs activités, négatives. En dehors des sec­
pour protéger l’emploi : tous ont mis en une fois la crise passée ? Ou crée­t­on des « inactifs ». Les chercheurs calculent que transformant les emplois. Progressive­ teurs les plus touchés par les me­
place des programmes de chômage par­ emplois subventionnés qui n’ont plus de le taux de participation au marché du ment, le travail va être « réalloué ». « Cette sures de confinement, l’écono­
tiel d’une ampleur sans précédent, per­ raison d’être économique ? travail a baissé de 2 points au premier réallocation (…) va dépendre de la durée mie semble pour l’instant se
mettant aux entreprises de conserver L’étude ne tranche pas, mais se veut semestre 2020. de la crise et des possibles changements maintenir. Les services profes­
leurs employés à coût très réduit. En plutôt encourageante. En octobre 2020, structurels de la demande. Plus le choc du­ sionnels, la construction et l’in­
avril, 32 millions d’Européens ont ainsi avec la reprise progressive de l’activité, Travail « réalloué » rera, plus ce sera nécessaire. » dustrie ont continué à créer des
bénéficié de ce système, trois fois plus 8 millions de personnes étaient encore En l’état actuel des statistiques, la répar­ Le chômage partiel pourrait masquer emplois. Plus surprenant, la ten­
que le nombre de chômeurs officiels. La au chômage partiel. Soit quatre fois tition exacte entre ces deux catégories ce processus. Les chercheurs suggèrent dance reste aussi positive dans
France est le pays qui a le plus utilisé ce moins qu’en avril. Pendant ce temps, le n’est pas connue. « Il n’est pas clair de de rendre le système progressivement les commerces. « Cela montre
système, avec 34 % de ses employés au taux de chômage est resté relativement savoir combien de ces travailleurs retrou­ moins généreux et d’y attacher des con­ que si on arrive à contrôler la
chômage partiel à son pic, devant l’Italie stable : en zone euro, il a progressé de veront leur travail (…) et combien ris­ ditions (par exemple, obliger l’entreprise pandémie, on peut restaurer l’ac­
(30 %), l’Espagne (21 %) et l’Allemagne 7,2 % avant la pandémie à 8,3 % en no­ quent de le perdre », écrivent les cher­ à prendre en charge une partie plus im­ tivité économique et le marché
(15 %). En comparaison, après la crise fi­ vembre 2020. cheurs dans leurs conclusions. portante du salaire). Ils proposent aussi du travail cette année », estime
nancière de 2008, le chômage partiel Où sont passés ceux qui étaient chô­ Néanmoins, plus le temps passe, et plus que d’importants programmes de forma­ Michael Gapen, économiste à
concernait entre 1 % et 3 % des employés. meurs partiels au deuxième trimestre ? la raison d’être de certains postes risque tion soient déployés, pour remettre à ni­ Barclays. Cette tâche sera l’ur­
Une étude de la Banque centrale euro­ Une large partie a retrouvé leur emploi. de disparaître. Les consommateurs achè­ veau ceux qui perdraient leur emploi.  gence à mener pour Joe Biden. 
péenne, publiée le 6 janvier, essaie d’éva­ Mais une autre a non seulement perdu tent de plus en plus en ligne et pour­ é. a. éric albert

MATIÈRES PREMIÈRES AUTO MOBILE


Tesla dépasse Facebook
des compagnies aériennes,
provoquées par la pandémie
PAR LAURENCE GIRARD en Bourse de Covid­19, a annoncé, ven­
La valorisation de Tesla, en dredi 8 janvier, l’avionneur

Blé et maïs, des grains en or Bourse, a dépassé, vendredi


8 janvier, les 800 milliards
de dollars (655 milliards
européen. La société a, par
ailleurs, engrangé 268 com­
mandes nettes en 2020, con­
d’euros) pour la première tre 768 en 2019. – (AFP.)
Si vous êtes friands de bonnes tuit. « En cette période troublée nos prévisions tablaient sur un Russie de taxer les exportations fois, plaçant le constructeur
nouvelles, adressez­vous à un avec de fortes incertitudes macro­ achat par la Chine de 7 millions de blé à partir de février, ou celle de voitures électriques de­ CONJO NCTU RE
céréalier. En ce début d’année, il économiques liées à la pandémie de tonnes de maïs. Nous l’esti­ de l’Argentine de suspendre cel­ vant Facebook à Wall Street. Chine : le FMI
a le moral plutôt au beau fixe, de Covid­19, les matières premiè­ mons maintenant à 30 millions », les de maïs, pour tenter de jugu­ La valeur du groupe se mon­ abaisse sa prévision
les yeux rivés sur la courbe en­ res agricoles jouent un rôle de va­ raconte M. Portier. De même ler l’inflation. Cette conjonction tait à 826 milliards de dol­ de croissance pour 2021
soleillée des prix du blé et du leur refuge », explique Michel pour le blé. « La France, qui d’ordi­ de facteurs alimente la hausse lars, contre 752 milliards de Le Fonds monétaire interna­
maïs. Elle dessine, depuis l’été Portier, du cabinet d’études Agri­ naire exporte 200 000 tonnes de des cours et redonne du baume dollars pour Facebook, tional (FMI) a, vendredi
2020, une belle trajectoire ascen­ tel. Un statut dont se drape d’or­ blé vers la Chine devrait en vendre au cœur aux céréaliers français. selon les chiffres de l’agence 8 janvier, abaissé de
sionnelle, que ne renierait pas dinaire le métal précieux. L’or vé­ 1,5 million de tonnes cette année », Les nuages s’étaient amoncelés Bloomberg. La plus grosse 0,3 point sa prévision de
un cycliste aguerri. Qu’on en gétal, tout comme son alter ego ajoute M. Portier. Pourquoi une lors de la moisson. Les épis man­ capitalisation à la Bourse de croissance pour la Chine
juge. Le blé se négocie à près sonnant et trébuchant, bénéficie telle boulimie ? Est­ce pour stoc­ quaient dans le tapis des New York est celle d’Apple, en 2021, à 7,9 %. L’activité est
de 215 euros la tonne, contre aussi de la faiblesse du billet vert. ker les grains, comme nous champs. « Nous avons eu une pe­ qui vaut quelque 2 206 mil­ pénalisée par les conséquen­
180 euros six mois plus tôt. l’avons fait collectivement pour tite récolte de blé à 29,1 millions liards de dollars. – (AFP.) ces du Covid­19, qui pèsent
Soit une progression de 20 %. Fringale chinoise la farine et les pâtes lors du con­ de tonnes. Il nous manque entre toujours sur la demande in­
Le maïs est aussi passé en mode La comparaison s’arrête là. Car finement ? Ou est­ce pour garnir 7 millions et 8 millions de ton­ AÉRO NAU TIQU E térieure. La Chine, qui est
pop­corn. Le cours a bondi de d’autres raisons, propres au mar­ l’auge des cochons, un cheptel nes », estime Benoit Piètrement, Airbus a livré parvenue, au printemps
18 % sur la même période, fran­ ché céréalier, expliquent cette reconstitué après avoir été dé­ président du conseil spécialisé 566 avions en 2020 2020, à presque éradiquer
chissant la barre des 200 euros flambée des prix. L’une d’elles cimé par la fièvre porcine afri­ grandes cultures de FranceAgri­ Airbus a livré 566 avions l’épidémie, devrait être la
la tonne, chauffé par l’appétit est la surprenante fringale du caine ? Nul ne le sait. Mer. Quant à la récolte de maïs, à commerciaux en 2020, soit seule grande économie à
des investisseurs. marché chinois. L’empire du Mi­ Ajouter à ce contexte des déci­ 13,5 millions de tonnes, elle dé­ 34 % de moins que l’année connaître une croissance po­
Blé et maïs, des grains en or… lieu a acheté des tombereaux de sions politiques propres à agiter passe celle de 2019. De quoi se précédente. Cette baisse est la sitive en 2020, à 1,9 %, selon
La comparaison n’a rien de for­ blé et de maïs. « En mars 2020, les marchés. Comme celle de la faire du blé, avec les céréales…  conséquence des difficultés le FMI. – (AFP.)
0123
DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021 sports | 15

Raymond
Domenech,
le revenant
En rejoignant le FC Nantes
comme entraîneur, l’ancien
sélectionneur des Bleus
a retrouvé un banc en Ligue 1,
vingt­sept ans après sa dernière
expérience en club Raymond Domenech
(à droite), à la
Beaujoire, lors du
PORTRAIT pause depuis 1993 et son départ
de l’Olympique lyonnais (OL)
match Nantes­Rennes
(0­0), le 6 janvier.

R
aymond Domenech après cinq saisons, savent qu’il se SEBASTIEN SALOM-GOMIS/AFP
voulait « juste retrou­ nourrit de ces climats hostiles.
ver l’odeur de la pe­ « Le connaissant, je sais qu’il doit
louse ». Peu importe s’il se marrer que son arrivée à Nan­
va de nouveau la humer, samedi tes soit autant commentée et em­
9 janvier à Montpellier, lors de la merde tellement de gens », avance
19e journée de Ligue 1, avec un le journaliste Claude Chevilly.
masque sur le nez. Le nouvel L’ancien correspondant de
entraîneur du FC Nantes était un L’Equipe à Lyon a quelques anec­ que nous n’osions pas aller vers du monde en 2006, rappelle Eric dans les Côtes­d’Armor » – et l’air
homme heureux après le match dotes sous le coude pour décrire lui. » Grand lecteur et amateur de
« On partait pour Guichard. On aime ou pas le per­ de la Bretagne est propice aux
nul des Canaris contre Rennes ce mélange d’intelligence, de théâtre, Raymond Domenech des footings sonnage, c’est un bon technicien confidences. « Il était pourquoi
mercredi (0­0). « Il faut continuer mauvaise foi et d’audace propre cultive son jardin secret mais ne et un homme bon quand on ap­ pas intéressé par une sélection
à s’améliorer et faire en sorte qu’à au personnage. Ainsi lors d’un laisse pas ses joueurs y pénétrer.
de 45 minutes, prend à le connaître, comme ça a étrangère, mais n’avait pas envie
chaque match, l’adversaire dise : match contre Bordeaux, quand « Il prenait déjà des cours de comé­ il faisait semblant été mon cas plus tard. » de reprendre un club, dit l’ancien
qu’est­ce que vous êtes chiants à les défenseurs de l’OL se passent die à l’université, mais il n’en par­ international algérien. Ses deux
jouer ! », a prévenu le technicien et repassent le ballon pendant les lait pas du tout », confirme Glass­
de se perdre et on « Il privilégiait sa vie de famille » enfants étaient encore jeunes et il
de 67 ans, arrivé, le 26 décembre, dix dernières minutes avec la mann. Il le fera plus tard comme se retrouvait à Il s’agit d’en avoir l’occasion. Gui­ privilégiait sa vie de famille. Mais,
au chevet d’une équipe sans idées bénédiction adverse et sous l’œil sélectionneur des Espoirs, chard l’a trouvée au début des an­ vous savez, le terrain opère
ni résultats depuis le début de sai­ goguenard de Domenech. A 0­0, comme quand il convie, en 1994,
courir pendant une nées 2000, quand Domenech lui comme une drogue quand on est
son (16e sur 20 au classement). les deux équipes se quittent bon­ la génération des Zidane­Dugarry heure et demie » faisait passer son diplôme d’en­ un entraîneur comme lui. » A
Pour raviver la flamme du jeu à nes amies. « On lui demande en à une pièce de Samuel Becket, Fin traîneur. Ali Bouafia, lui, a pres­ 67 ans, c’était plus fort que lui,
ALI BOUAFIA
la nantaise, il faudra sans doute conférence de presse si c’était un de partie – « Un texte assez abscons que pour voisin l’entraîneur du Raymond Domenech a replongé
ancien joueur de Mulhouse
repasser. Domenech promet sur­ match truqué. Il nous répond : pour les non­initiés », concédera­ FC Nantes – « Je vis à trois kilomè­ pour le meilleur ou pour le pire. 
(1983-1987)
tout discipline et sueur à un ef­ “Non, puisqu’il n’y a pas eu de but. t­il plus tard à L’Express. tres de sa maison de vacances alexandre pedro
fectif limité en qualité. Mais Wal­ Vous avez vu un but bidon ?” Pour Quand le Lyonnais, élevé dans
demar Kita n’attend qu’une ça, il n’avait peur de rien. » un quartier populaire du 8e ar­
chose de son 17e entraîneur en rondissement dans une famille
treize ans de présidence : un Pas de copinage de républicains espagnols, re­
maintien dans l’élite. L’ancien Surtout pas d’en demander trouve sa cité des Gones en 1988,
sélectionneur de l’équipe de beaucoup à ses joueurs. Il suffit c’est une autre pièce qui se joue
France (2004­2010) assure, lui, d’évoquer son souvenir pour que en coulisses. Pour la première an­
juste vouloir « prendre du plai­ certains sentent un point de côté née de présidence d’un ancien
sir » pour cette dernière et inat­ venir même trois décennies plus handballeur de bon niveau
tendue pige de six mois. tard. C’est le cas d’Eric Guichard, nommé Jean­Michel Aulas, Do­
Alors l’homme est même capa­ défenseur de l’OL lorsque menech « travaille » en binôme
ble de s’accommoder de l’hosti­ Domenech débarque de Mul­ avec Bernard Lacombe, le direc­
lité des supporteurs. Pour son house, à l’été 1988. « On avait des teur sportif. « Il a fallu des trésors
premier entraînement, des séances d’entraînement physi­ de diplomatie pour le convaincre
membres de la Brigade Loire quement pénibles. J’avais qu’une de cohabiter avec Lacombe, qui
(principal groupe de suppor­ appréhension, le mardi matin, était arrivé après lui. Les deux
teurs, en conflit ouvert avec le
propriétaire) l’ont accueilli avec
quand j’arrivais et que je voyais le
car : ça voulait dire qu’on partait
avaient joué ensemble à Lyon et à
Bordeaux mais ne pouvaient pas LE SALON DES MASTERS
une enceinte diffusant une mu­
sique de cirque, faisant la publi­
courir au parc de Parilly. L’objectif
du club était de remonter en D1 et
se saquer », dévoile Claude Che­
villy. En trois ans, Domenech pro­ ET MASTÈRES SPÉCIALISÉS
cité du « Kita Circus ». pour lui, il fallait qu’on souffre à pulse l’OL de la D2 à la Coupe
Voilà qui a tout pour plaire à l’entraînement. » d’Europe après une 5e place en
Raymond Domenech. Ceux qui De la même façon, les footbal­ championnat lors de la saison
ont suivi sa lointaine carrière leurs du FC Mulhouse avaient 1990­1991. EN LIVE
d’entraîneur de club, mise sur découvert les charmes de la Forêt­
Noire lors des stages d’avant­sai­
son. « On partait pour des footings
Drôle de tour d’honneur
La suite est moins probante. La 30 JANVIER 2021
de quarante­cinq minutes, il fai­ qualité de jeu s’étiole, les résul­
LES DATES sait semblant de se perdre et on se tats ne suivent pas et Lacombe
retrouvait à courir pendant une murmure (déjà) à l’oreille de son
heure et demie », sourit Ali Boua­ président qu’il s’agirait de tour­ Conférences • Présentations des écoles et des universités
fia, qui devait aimer courir, puis­ ner la page Domenech. Le Coachings • Tchats • Rendez-vous personnalisés
24 JANVIER 1952 qu’il retrouvera son coach à Lyon. 2 juin 1993, il dit au revoir à Ger­
Naissance à Lyon Quand il prend les commandes land après une défaite contre
du FC Mulhouse, à 32 ans, en 1984
(comme entraîneur­joueur dans
Bordeaux (2­3) et un drôle de tour
d’honneur dans la pénombre. Se­
CONSTRUISEZ VOTRE AVENIR
11 AOÛT 1984 les premiers mois), Domenech a lon Ali Bouafia, Raymond Dome­ PROFESSIONNEL
Débute comme entraîneur- rasé sa moustache de méchant de nech « a fini cette dernière saison
joueur au FC Mulhouse western spaghetti bien utile alors lessivé, et la proposition de deve­
pour asseoir sa réputation de dé­ nir sélectionneur des Espoirs tom­
fenseur dur sur l’homme, mais bait bien ».
21 MAI 1989 cultive encore cette image A l’époque, il lorgne une possi­
Décroche le titre de champion d’homme froid à l’humour cas­ ble carrière d’acteur. Son nou­
de France de deuxième sant. « Même si je n’ai eu aucun veau poste lui octroie un peu
division avec l’Olympique problème avec lui, ce n’était pas un plus de temps libre. Il donne la
lyonnais (OL), où il a été entraîneur qui cherchait à créer réplique à Fanny Cottençon dans
recruté en 1988 des relations en dehors du ter­ La Visite, un long­métrage jamais
rain », dit Jacques Glassmann, qui sorti en salle. Dans un reportage
avait été son coéquipier quelques de France 2, le réalisateur Roger
2 JUIN 1993 mois plus tôt à Strasbourg. Coggio évoque son acteur
Dernier match comme Nestor Subiat, lui, n’est pas près comme « un marginal dans le
entraîneur de l’OL d’oublier ses débuts en D2. « C’était milieu du football, qui lit Tchekov
dans le derby contre Strasbourg, et Ionesco en rasant les murs ».
j’avais 17 ans et il ne m’a pas dit un Songe­t­il alors que le film de sa
12 JUILLET 2004 mot de la semaine avant. C’était vie va l’éloigner pour vingt­sept
Nommé sélectionneur de spécial », s’en étonne encore l’in­ ans de son métier d’entraîneur
l’équipe de France, poste ternational suisse, selon lequel au quotidien ? Jamais, il n’a mis CONNECTEZ-VOUS
qu’il occupe jusqu’en juillet 2010
et le fiasco des Bleus
« la provocation a toujours été le
créneau » de son ancien coach.
ou dit le mot « fin ». Ni qu’il cher­
chait un banc pendant la décen­
LESALONDESMASTERS.COM
au Mondial en Afrique du Sud Même en un septennat de Dome­ nie qui suit le fiasco de la Coupe
nech, Ali Bouafia peine à exhumer du monde 2010 en Afrique du
un bref moment d’intimité. « Il y Sud et sa lecture la plus fameuse,
26 DÉCEMBRE 2020 avait toujours une barrière. Je ne celle de la lettre des mutins de
Signe un contrat de six mois sais pas si lui voulait ça ou si c’était Kynsna. « On ne retient que ça de
au FC Nantes à cause de l’image qu’il dégageait lui, alors qu’il a été vice­champion
GÉOPOLITIQUE
0123
16 | DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021

sud­kivu ­ envoyé spécial

M
akanika est reparti en
guerre. Le treillis de ce
colonel déserteur de
l’armée congolaise ne
porte ni drapeau ni insi­
gne : Michel Rukunda,
de son vrai nom, n’obéit plus qu’à lui­même.
Retranché sur les hauts plateaux du Sud­
Kivu, dans l’est de la République démocrati­ Malgré des efforts
que du Congo (RDC), où il est né voilà quaran­
te­cinq ans, il se déclare désormais « prêt à diplomatiques et des
mourir » pour les siens.
Les siens, ce sont les Banyamulenge, une promesses d’apaisement,
communauté pastorale tutsi aux lointaines
origines rwandaises. Il coordonne leur lutte le président congolais,
armée depuis janvier 2020. Malgré l’ancien­
neté de leur présence (elle daterait, selon les Félix Tshisekedi, ne
spécialistes, d’avant même l’annexion de ce
territoire par le roi Léopold II de Belgique, parvient pas à rétablir
en 1885), ils peinent encore à se faire recon­
naître comme partie intégrante de la nation l’autorité dans l’est du
congolaise.
Considérés par d’autres communautés pays, où sévit une myriade
comme des « envahisseurs » à la solde du
pouvoir de Paul Kagame au Rwanda, pays de groupes armés, souvent
frontalier situé à quatre ou cinq jours de mar­
che des montagnes enclavées du Sud­Kivu, manipulés par les Etats
les Banyamulenge sont, depuis 2017, la cible
d’attaques des miliciens maï­maï – de jeunes voisins – Ouganda,
Bantous, eux aussi parfois commandés par
des transfuges de l’armée congolaise. Les as­ Rwanda et Burundi –, qui
sauts contre leurs villages se sont intensifiés
fin 2020, menés par des groupes maï­maï de se livrent ici d’incessantes
mieux en mieux organisés.
« Leur objectif ultime est d’éradiquer ma guerres par procuration
communauté de la carte de la RDC », assure
Makanika lors d’un entretien téléphonique
au Monde. Non seulement l’ex­colonel dé­
ment toute aide du pouvoir rwandais, mais il
accuse les Maï­Maï de bénéficier du soutien
de certains des dizaines de groupes armés
étrangers qui prolifèrent dans les provinces

RDC Les mille


orientales congolaises.

JEUX TRANSFRONTALIERS
Depuis la fin des années 1990, l’Ouganda, le
Rwanda et le Burundi voisins se livrent ici
d’innombrables guerres par procuration,
quand ils ne manipulent pas des combat­

et une guerres des


tants pour tenter d’éliminer leurs opposi­
tions, elles aussi présentes et armées dans
cette région. Comme souvent dans le Sud­
Kivu, des luttes d’apparence picrocholine re­
vêtent une dimension régionale aux multi­
ples ramifications.
A l’instar d’une centaine de chefs de guerre

provinces orientales
qui font le coup de feu dans les provinces
orientales (Ituri, Nord­Kivu, Sud­Kivu) de la
RDC, Makanika n’ignore rien de ces jeux
transfrontaliers. Lui­même en est un pur pro­
duit. Comme de nombreux Banyamulenge, il
a été poussé très jeune dans le maquis par la
politique de marginalisation du régime de
Mobutu Sese Seko (1965­1997) et les persécu­
tions contre des Tutsi congolais de « nationa­
lité douteuse », selon la propagande en vi­ texte que Makanika est d’abord revenu se bat­ A l’issue de cette « première guerre du alors comme les hommes forts de la région
gueur dans le pays rebaptisé « Zaïre ». A la fin tre chez lui, en 1996, dans les rangs de l’APR. DANS LE SUD­KIVU,  Congo » et malgré leur contribution décisive à meurtrie des Grands Lacs. Leurs troupes oc­
des années 1990, Makanika a rejoint l’Armée Les habitants du Sud­Kivu n’ont jamais DES LUTTES  l’ascension de Laurent­Désiré Kabila, désor­ cupent une partie du Congo oriental, pillent
patriotique rwandaise, le mouvement de oublié l’arrivée de ces guerriers de l’APR, vêtus mais installé au pouvoir, les Banyamulenge ses richesses minières et ses bois précieux,
guérilla fondé par Fred Rwigema et Paul Ka­ de l’uniforme de l’armée rwandaise, guidés D’APPARENCE  du Sud­Kivu n’en tirent pas la reconnaissance exploitent ses terres fertiles. Ces frères d’ar­
game, et parrainé par le président ougandais, par des miliciens banyamulenge ivres de ven­ escomptée. Dès 1998, le plus proche compa­ mes, qui avaient pourtant vécu ensemble
Yoweri Museveni. Il a d’ailleurs reçu sa forma­ geance. L’assaut qu’ils mènent à Lemera, le PICROCHOLINE  gnon du nouveau président et chef de la diplo­ dans le maquis, avant de mener des guerres
tion militaire en Ouganda et a fait ses pre­ 6 octobre 1996, se solde par le massacre d’une matie, Abdoulaye Yerodia, en appelle ainsi à de concert, vont devenir rivaux, puis enne­
mières armes au Rwanda, contribuant à la trentaine de patients dans le plus grand hôpi­
REVÊTENT  « écraser les insectes tutsi ». La même année, mis jurés. Au point de s’affronter directe­
victoire de Kagame, qui mit un terme au gé­ tal de la région. En réaction, le vice­gouver­ UNE DIMENSION  plusieurs centaines d’entre eux sont empri­ ment, lors de la « guerre des six jours » dans la
nocide des Tutsi, en 1994. neur du Sud­Kivu somme alors tous les Ba­ sonnés, exécutés, brûlés vifs. Entre Laurent­ ville de Kisangani (du 5 au 10 juin 2000) ou à
Pendant ce temps, l’arrivée de centaines de nyamulenge de quitter le Zaïre. Mais nul ne RÉGIONALE  Désiré Kabila et ses parrains rwandais et travers des mouvements politico­militaires
milliers de réfugiés rwandais – principale­ pouvait stopper leur élan au sein du mouve­ ougandais, le divorce est consommé. Dé­ congolais qu’ils contrôlent. La nébuleuse de
ment hutu, dont des miliciens interahamwe ment dirigé par le marxiste Laurent­Désiré AUX MULTIPLES  marre alors la « deuxième guerre du Congo » groupes armés se recompose en fonction des
impliqués dans le génocide – a placé les civils Kabila, déterminé à renverser le « grand léo­ RAMIFICATIONS (1998­2003). Elle va impliquer neuf pays (RDC, intérêts, des alliances et des trahisons…
banyamulenge (et tutsi congolais en général) pard » avec le plein soutien du Rwanda et de Ouganda, Rwanda, Burundi, Namibie, Angola, A Kinshasa, Joseph Kabila succède à son
de sa région natale dans une situation critique. l’Ouganda. Leur marche, démarrée dans l’est Zimbabwe, Tchad, Soudan) et provoquer la père, assassiné par l’un de ses gardes, le
Tueries et viols collectifs de femmes se multi­ du pays, ne prend fin que 2 000 kilomètres mort de centaines de milliers de Congolais. 16 janvier 2001. Dans l’est, la question de la
plient, perpétrés par les Forces armées zaïroi­ plus loin, à Kinshasa, la capitale, avec la chute Les présidents de l’Ouganda, Yoweri Muse­ loyauté envers le pouvoir rwandais divise les
ses épaulées d’Interahamwe. C’est dans ce con­ d’un Mobutu crépusculaire, le 17 mai 1997. veni, et du Rwanda, Paul Kagame, s’imposent Banyamulenge. Certains guerriers comme
0123
DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021 géopolitique | 17

A gauche : funérailles d’un berger banyamulenge tué par une milice,


près de Minembwe, dans le Sud­Kivu, le 7 octobre 2020.
Au centre et en bas : le camp de déplacés de Bijombo,
au cœur du Sud­Kivu, accueille des milliers de personnes, le 8 octobre.
Un homme a grimpé en haut d’une colline pour pouvoir capter
les informations sur son poste de radio, le 9 octobre.
A droite : un hélicoptère de la Monusco (la mission des Nations unies),
survole des soldats de l’armée congolaise à Bijombo, le 10 octobre.
PHOTOS : ALEXIS HUGUET/AFP

politique et des moyens financiers. M. Tshi­ son influence déstabilisatrice, ce serait déjà
sekedi a peut­être promis un peu vite le re­ une réussite. »
tour de la paix. Plus qu’à de la diplomatie, c’est à un pé­
En vue d’extirper les groupes armés étran­ rilleux exercice d’équilibriste que le chef de
gers du Kivu, le président a d’abord essayé de l’Etat congolais doit se livrer, en tentant de
monter une coalition militaire régionale im­ cultiver aussi de bonnes relations avec
pliquant l’Ouganda, le Rwanda et le Burundi. l’Ouganda de M. Museveni, toujours en con­
Joseph Kabila, son encombrant prédéces­ flit avec M. Kagame. Ces deux hommes s’ac­
seur, à la tête du Front commun pour le cusent mutuellement d’espionnage, et de
Congo (FCC, sa plate­forme politique), tou­ déstabilisation par l’intermédiaire de grou­
jours très influent au Parlement, mais aussi pes armés opérant depuis l’est de la RDC. « On
au sein des forces de sécurité et auprès de cer­ n’est pas dupes ! Tous deux nous mentent dès
tains chefs de milice, avait miné ses efforts en qu’il s’agit d’aborder leur rôle dans la situation
freinant des quatre fers. Le fossé séparant le qui prévaut dans nos provinces orientales »,
Rwanda, d’une part, et l’Ouganda et le Bu­ confie un diplomate congolais, pour qui la
soupçonné d’avoir facilité l’accueil de ces re­ rundi, de l’autre, a fini par enterrer l’initia­ paix dans les Grands Lacs « sera possible lors­
belles, s’est dégradée. Ces derniers, des Tutsi tive. Après vingt mois de présidence et plus que Kagame et Museveni quitteront le pou­
rwandais, n’ont par ailleurs pas hésité à de 2 000 civils tués, le bilan des violences voir, à condition que cela ne provoque pas un
nouer des liens avec des milices d’anciens gé­ dans les Kivu est « lourd, plus lourd encore, bain de sang ».
nocidaires hutu, pour survivre dans les colli­ même, que celui des vingt derniers [mois] » de Puissant et redouté, Paul Kagame peine à
nes du Kivu et poursuivre leur combat. Joseph Kabila, selon les analystes du Baromè­ convaincre de sa volonté de retisser des liens
« Il n’existe pas de véritable solidarité ethni­ tre sécuritaire du Kivu (KST). avec ses voisins, lui qui s’est progressive­
que ou politique. Seuls les intérêts priment », L’opération militaire d’envergure, lancée ment isolé pour finir au centre de la toile des
constate l’opposant burundais Alexis Sindu­ fin octobre 2019 par Kinshasa, censée « éradi­ tensions régionales. Outre l’Ouganda, sa rela­
hije, passé par la prison avant de partir en quer définitivement » les miliciens islamistes tion avec le Burundi reste détériorée. Le pré­
exil. Face au régime autoritaire burundais, ougandais des Forces démocratiques alliées sident burundais, Evariste Ndayishimiye, a
des jeunes, principalement tutsi, de son (ADF), n’a pas non plus tenu sa promesse. Ce parlé du Rwanda comme d’« un pays hypo­
parti (le Mouvement pour la solidarité et la mystérieux groupe armé, qui a prêté allé­ crite qui use de malice ». Là encore, le diffé­
démocratie, MSD) se sont résignés à prendre geance à l’organisation Etat islamique deux rend porte entre autres sur les liens entrete­
les armes – sous ses ordres, selon des enquê­ ans plus tôt, pour établir sa wilaya (« pro­ nus par Kigali avec des mouvements burun­
teurs des Nations unies, ce dont il se défend – « CHAQUE  vince ») d’Afrique centrale, sème la terreur et dais rebelles hostiles, notamment sur les
dans le Sud­Kivu. L’ONU et les autorités bu­ DIFFÉREND  la mort depuis 2014, à Beni et dans les envi­ hauts plateaux du Sud­Kivu.
rundaises les soupçonnent en outre de béné­ rons, dans le Nord­Kivu. Bien que rarement
ficier d’un appui du Rwanda. Début octo­ ENTRE LES PAYS  revendiquées, ces attaques meurtrières sont UN « JEUNE FRÈRE » TROP NAÏF
bre 2020, dix­neuf de leurs membres ont été systématiquement attribuées à ce groupe par A la tête de régimes politico­militaires, Ka­
interceptés, près de la frontière entre le DE LA RÉGION SE  les autorités congolaises et par l’ONU. Au game, 63 ans et au pouvoir depuis 2000, a fait
Rwanda et le Burundi, par les services de sé­ moins 811 civils ont été tués dans la région de changer la Constitution rwandaise pour se
curité de Kigali. Etait­ce là un geste visant à
TRADUIT, ENCORE  Beni, depuis le début de cette intervention maintenir à la présidence, tout comme Muse­
apaiser les tensions ? Ou une manipulation ET ENCORE, PAR  jusqu’au 17 novembre, selon le KST. Le trans­ veni, 76 ans – dont près de trente­cinq
pour brouiller les pistes ? fert de l’état­major, qui y avait été envisagé, comme chef d’Etat –, qui brigue en janvier un
En attendant de « libérer le Burundi », cer­ DES HOSTILITÉS  n’est évidemment plus à l’ordre du jour. Ceux sixième mandat ; Ndayishimiye, 52 ans, a suc­
tains de ces combattants burundais errent qui avaient accepté la main tendue du prési­ cédé en juin 2020 au « guide suprême du pa­
sur les hauts plateaux où ils prêtent main­ SUR LE SOL  dent Tshisekedi (qui excluait les « terroristes » triotisme », Pierre Nkurunziza, mort à l’hôpi­
forte, selon plusieurs sources locales et occi­ CONGOLAIS » des ADF) s’en mordent les doigts. Beaucoup tal de Karuzi. Ces trois chefs d’Etat entretien­
dentales, aux milices maï­maï qui attaquent sont d’ores et déjà retournés dans le maquis. nent l’instabilité régionale par leurs autorita­
les Banyamulenge. Chaque jour ou presque, STEPHANIE WOLTERS Le chef de l’Etat a annoncé, le 14 décembre, rismes renforcés au fil des ans. Leurs
du bétail est volé, des civils tués, des villages chercheuse à l’Institut que la réforme des « programmes de désarme­ opposants sont systématiquement réprimés,
incendiés. En face, les jeunes qui combattent sud-africain des affaires ment, démobilisation, réinsertion commu­ tués parfois, contraints à l’exil. Certains pour­
auprès de Makanika – pour certains, des étu­ internationales nautaire et stabilisation » est désormais en suivent leur lutte en prenant les armes du
diants ayant décidé d’abandonner les bancs « phase de finalisation ». Mais, pour le Congo­ côté congolais des frontières. « Il est vain de
de l’université à Nairobi, Kampala ou Kigali lais Claude Ibalanky, coordonnateur du Méca­ parler de paix dans la région sans évoquer les
pour rentrer chez eux et « sauver leur peu­ nisme national de suivi de l’accord­cadre sérieux problèmes de démocratie dans ces
ple » – commettent aussi des exactions. d’Addis­Abeba, signé, en février 2013, pour ten­ pays, qui alimentent de facto la spirale de vio­
Ces violences sont à l’origine de déplace­ ter de mettre fin à la violence endémique dans lences à l’est de la RDC, constate Stephanie
ments massifs de la population : près de cette région, « l’est [de la RDC] restera un Wolters, chercheuse à l’Institut sud­africain
200 000 déplacés entre février 2019 et sep­ champ de bataille où chacun réglera ses comp­ des affaires internationales. Chaque différend
tembre 2020 sur les hauts plateaux du Sud­ tes, tant que les tensions régionales ne seront entre les pays de la région se traduit, encore et
Kivu, selon les chiffres de l’ONU. Des centaines pas apaisées ». Paralysé dans son propre pays encore, par des hostilités qui éclatent sur le sol
d’habitants sont morts et des dizaines de fem­ par une coalition avec Joseph Kabila à laquelle congolais. »
Makanika, las d’être instrumentalisés, déci­ mes ont été victimes de violences sexuelles. il a mis fin en décembre, il ne reste plus pour Tshisekedi le sait. Avec son homologue an­
dent alors de faire volte­face. Et de combattre La RDC compte aujourd’hui plus de 5 millions agir, à Tshisekedi – seul civil au pouvoir dans golais, Joao Lourenço, il a entamé une déli­
les supplétifs du Rwanda (par exemple le Ras­ de déplacés internes, et environ 1 million de cette région des Grands Lacs, régentée par des cate médiation, en vue d’apaiser les tensions
semblement congolais pour la démocratie, Congolais vivent dans les pays voisins. maquisards devenus présidents autoritaires –, entre l’Ouganda et le Rwanda. En août 2019,
RCD­Goma), tenu responsable de leurs diffi­ La mission des Nations unies en RDC (la que la diplomatie. Yoweri Museveni et Paul Kagame s’enga­
cultés, depuis des décennies, à faire valoir Monusco, qui dispose d’une force offensive geaient ainsi à respecter mutuellement leur
leur appartenance à la nation congolaise. dans l’est du pays, dont la présence doit être POLITIQUE DE FRANCHE RUPTURE « souveraineté et celle de leurs Etats voisins »
« Une partie des Banyamulenge est perçue renforcée en 2021) n’a jamais réussi à endi­ Sur ce plan, le président congolais a opté pour et à ne pas « financer ou entraîner » des grou­
par Kigali comme principale menace en prove­ guer les tueries et à protéger les civils, mal­ une politique de franche rupture avec celle de pes armés, afin de ne pas aggraver la crise.
nance du voisin congolais », constate gré les milliards de dollars dépensés depuis son prédécesseur, en se rapprochant d’em­ Mais ces initiatives régionales ne sont pas du
aujourd’hui un analyste qui souhaite conser­ sa création, en novembre 1999. Quant à l’ar­ blée de Paul Kagame. Son manque d’expé­ goût de M. Ndayishimiye, le président bu­
ver l’anonymat. Lovés sur les hauts plateaux mée congolaise, non seulement elle se ré­ rience s’est révélé une aubaine pour le Rwan­ rundais, qui s’est abstenu de participer, le
du Sud­Kivu, des villages aux mains de mili­ vèle incapable de rétablir l’ordre dans cette dais qui en a profité pour reprendre, dès 7 octobre, au mini­sommet des chefs d’Etat
ciens banyamulenge hostiles au Rwanda région où l’édifice branlant de l’Etat s’est ef­ juin 2019, ses opérations sur le sol congolais, des Grands Lacs, en visioconférence. Le
ont ainsi accueilli, en septembre 2017 et pen­ fondré depuis longtemps, mais ses soldats, en vue d’affaiblir les groupes armés qui lui temps n’était pas venu, pour lui, de « s’asseoir
dant un an environ, des hommes répondant souvent issus des grandes rébellions du sont hostiles, comme l’a révélé RFI. Au même à la même table que Kagame », selon plu­
aux ordres de Kayumba Nyamwasa, l’ennemi passé, se livrent eux aussi à de graves viola­ moment, une centaine de combattants des­ sieurs diplomates de la région.
numéro un de Paul Kagame. Cet ancien géné­ tions des droits humains. L’aide humani­ cendus des hauts plateaux du Sud­Kivu – des « En réalité, nul n’attend rien de l’initiative de
ral et chef d’état­major rêve, de l’Afrique du taire peine à atteindre les zones de conflit, hommes du groupe de M. Nyamwasa, l’en­ Tshisekedi dans les Grands Lacs. [Le président
Sud où il est exilé, de renverser le prési­ où les balles manquent moins que les vivres, nemi juré de Kagame exilé en Afrique du congolais] est naïf, politiquement faible, et il
dent rwandais. surtout lorsqu’elles sont enclavées comme Sud – étaient interpellés par les forces de sé­ n’est pas pris au sérieux par ses homologues de
les hauts plateaux du Sud­Kivu. Aux violen­ curité congolaises alors qu’ils tentaient de re­ la région, qui se servent de lui pour donner l’im­
« LES INTÉRÊTS PRIMENT » ces perpétrées par les milices et l’armée con­ joindre un camp d’entraînement en Ou­ pression à leurs partenaires occidentaux qu’ils
Considéré comme un terroriste dans son golaise s’est ajoutée, en Ituri et dans le Nord­ ganda. Kinshasa les a livrés au Rwanda, qui cherchent la paix », constate Paul Nantulya,
pays, il est accusé d’avoir organisé des atta­ Kivu, une épidémie de maladie à virus Ebola, n’a pas pour autant cessé ses incursions. chercheur associé au Centre d’études stratégi­
ques à la grenade à Kigali et d’autres opéra­ causant la mort de plus de 2 000 habitants Le dernier rapport du groupe d’experts de ques de l’Afrique, un think tank du départe­
tions déstabilisatrices. Son mouvement po­ entre août 2018 et juin 2020. l’ONU sur la RDC, daté du 23 décembre, relève ment américain de la défense. Peut­être le
litique fondé avec un autre dissident, Patrick Le successeur de Joseph Kabila, Félix Tshise­ ainsi la présence de soldats rwandais dans un chef de l’Etat congolais, président de l’Union
Karegeya, ex­chef du renseignement exté­ kedi, aurait voulu être celui capable d’enrayer camp établi dans le Nord­Kivu en avril 2020. africaine en 2021, espère­t­il encore convain­
rieur de Kagame, s’est doublé d’une branche cette interminable tragédie humaine des pro­ Six mois plus tard, soixante militaires rwan­ cre l’Ouganda, le Rwanda et le Burundi de
armée dans l’est de la RDC. Bien que protégés vinces orientales. « Cette paix, croyez­moi, je dais « portant dix­huit mitrailleuses PKM et s’unir pour « éradiquer les forces négatives »
par les services sud­africains, les deux hom­ suis prêt à mourir pour qu’elle soit une réa­ quatre lance­roquettes ont été observés », no­ de ses provinces orientales. Pour l’instant,
mes redoutaient les agents de Kigali, lité », avait­il déclaré, le 7 octobre 2019, au tent les experts onusiens. Le Rwanda nie leur Museveni et Kagame se contentent de ne pas
prompts à éliminer les « traîtres » où qu’ils cours d’un déplacement dans la ville de Bu­ présence. froisser leur « jeune frère ». Sur les hauts pla­
soient. M. Karegeya a été retrouvé étranglé, kavu, située à l’extrême sud du lac Kivu, à la « On a autorisé les Rwandais à intervenir sur teaux du Sud­Kivu, sur les collines et les plai­
le 1er janvier 2014, dans un luxueux hôtel de frontière avec le Rwanda. Dès son investiture, notre territoire dans l’espoir de neutraliser cer­ nes de l’est de la RDC, Makanika et la centaine
Johannesburg, en Afrique du Sud. dix mois plus tôt, le nouveau président s’était tains groupes qui leur sont hostiles et qui nous d’autres chefs de groupe armé poursuivent
M. Nyamwasa, lui, a continué sa lutte. La adressé aux miliciens, leur enjoignant de dé­ nuisent aussi, confie un influent conseiller leur guerre, comme si de rien n’était. 
présence, à la fin 2017, de ses affidés dans le poser les armes. Mais ces programmes de re­ sécuritaire du président Tshisekedi. On est joan tilouine
Sud­Kivu a sans surprise été perçue par le ré­ tour à la vie civile ou d’intégration à l’armée, conscients que le Rwanda – tout comme
gime rwandais comme une provocation, impliquant d’onéreuses redditions accompa­ l’Ouganda – a une responsabilité dans le dé­
voire une déclaration de guerre. Et la relation gnées de garanties d’amnistie pour des sordre qui prévaut dans l’est du pays. Si nous
entre le Rwanda et la RDC de Joseph Kabila, tueurs, ont achoppé sur le déficit de volonté parvenions à limiter, ne serait­ce qu’un peu, Retrouvez en ligne l’ensemble de nos contenus
0123
18 | géopolitique DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021

En Afrique centrale, le « grand jeu » chinois


Par sa diplomatie de la dette, Pékin s’impose comme une puissance
incontournable dont dépendent de nombreuses économies de la région

LA CHINE TISSE SA TOILE ... À LA CONQUÊTE DES RESSOURCES


EN AFRIQUE CENTRALE... STRATÉGIQUES...

GRANDS PROJETS DE « ROUTE DE LA SOIE » : LES CONCESSIONS FORESTIÈRES


MOYEN DE DÉSENCLAVER LA RÉGION
Couvert forestier, menacé par l’exploitation
maritime terrestre port intensive et/ou illégale du bois
LA DETTE COMME SYSTÈME ALTERNATIF AU FMI : Concession forestière industrielle à participation chinoise
OUTIL D'INFLUENCE
LES RICHESSES MINIÈRES
Montant des prêts chinois octroyés pour financer des projets
xx d’infrastructures clés en main, en millions de dollars, par pays, Sites des ressources extractives à participation chinoise
(non exhaustif, la présence de la Chine n’étant pas toujours officielle)
2000-2018
Ressources minières principales
Dette bilatérale avec la Chine
Or Coltan Cuivre
PAYS Pays à risque de défaut de paiement de la dette internationale
Diamant Cobalt Manganèse
Pétrole ou gaz

Chine

RDC
Lac Tchad SOUDAN Dans ce pays riche en
minerais s'affrontent intérêts
N'Djamena chinois, américains et russes.
A défaut de pouvoir rivaliser avec
Pékin (90 % du cobalt et du cuivre
TCHAD congolais sont exportés vers la
Abuja Chine), Washington développe une
Garoua stratégie sécuritaire en appuyant
le président Tshisekedi dans
Ndélé sa lutte contre le terrorisme
NIGERIA dans les provinces
orientales
5 900 RÉPUBLIQUE
Paul Biya SOUDAN
Bamenda CENTRAFRICAINE
(1982) DU SUD
Bambari Obo
Malabo CAMEROUN
Juba
Yaoundé Bangui 5 900
Teodoro Obiang Kribi Ebolowa
Nguema Mbasogo Yoweri Museveni Lac
(1979) 2 400 Bumba Turkana
(1986)
ngo KENYA
GUINÉE ÉQUATORIALE RÉPUBLIQUE Co OUGANDA
Libreville DU CONGO
Kisangani
Kampala
Port-Gentil
Mbandaka Butembo
GABON Lac Nairobi
Denis RÉPUBLIQUE Victoria
Franceville RWANDA
Sassou Nguesso Lamu
1 300 Ali Bongo DÉMOCRATIQUE Goma Kigali Paul Kagame
(1997)
(2009) DU CONGO (2000)
Brazzaville Bandundu Gitega Mombasa
5 100 Kinshasa BURUNDI TANZANIE
Félix Tshisekedi Kasongo
(2019) Lac Bagamoyo
Matadi Kikwit
Tanganyika
Kananga Kalemie Evariste
Mbuji-Mayi Dar es-Salaam
Ndayishimiye
(2020)
2 400
Luanda
Mtwara

Kolwezi Lubumbashi
ANGOLA Lac
Malawi
Kitwe MALAWI
Joao Lourenço
(2017)
ZAMBIE MOZAMBIQUE
Lusaka
9 700
43 200

... BOULEVERSANT LE JEU


DIPLOMATIQUE TRADITIONNEL ZIMBABWE
LES HÉRITAGES COLONIAUX NAMIBIE
Ancien protectorat,
ANGOLA
dominion ou colonie : Le président dos Santos
(1979-2017) s'était tourné vers
français Pékin, qui a construit routes, rails,
britannique ports, aéroport et logements en
belge échange de pétrole. Son successeur,
portugais Joao Lourenço, tente de diversifier
cette économie dépendante
Les frontières indiquent
les pays actuels du pétrole et d’attirer des
investisseurs étrangers
LA NOUVELLE DONNE DIPLOMATIQUE par d'ambitieuses
Chef d’Etat au pouvoir réformes Sources : « Une autre Afrique médiane », Hérodote
depuis plus de dix ans n° 179, La Découverte, 2020 ; China Africa Research
Initiative ; Ericsson, M. et al., A. Chinese Control Over
« Nouveau venu » qui cherche à mettre en concurrence African and Global Mining ; Global Forest Watch ; Atlas
différentes puissances internationales des Afriques, La Vie–Le Monde, 2020 ; Rhipto ; AFP,
Reuters, Al-Jazira, Le Monde
Cartographie Le Monde :
Flavie Holzinger et Riccardo Pravettoni
0123
DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021 géopolitique | 19

Lakhdar Brahimi chose à faire est de parler, de proposer. The


Elders a présenté un projet à la conférence de
Munich sur la sécurité, en 2019, qui consistait
à contenir le nombre de puissances nucléai­

« Un retour à l’ordre d’avant Trump


res et à réduire les arsenaux existants. Tant
qu’il n’y aura pas un réel effort de désarme­
ment, la prolifération continuera. Si Israël
reste la seule puissance nucléaire au Proche­

n’est ni possible ni souhaitable »


Orient, l’Iran, mais aussi la Turquie, l’Egypte
ou l’Arabie saoudite chercheront à l’acquérir.

L’accord nucléaire iranien peut­il


encore être sauvé ?
Quand Trump a annoncé la sortie des Etats­
Selon le diplomate Unis de cet accord, en 2018, malgré l’avis de
tous les autres signataires [les quatre autres
algérien, si la crise membres permanents du Conseil de sécurité
de l’ONU et l’Allemagne], ces derniers n’ont
du multilatéralisme pas été capables de maintenir leur engage­
ment à continuer de commercer avec l’Iran,
a été accélérée par peur des sanctions américaines. Il est de­
mandé aux Iraniens de respecter un accord
par l’administration que ses partenaires ne sont pas capables
d’honorer. Il faudrait que tout le monde se
Trump, elle puise mette d’accord pour ne plus accepter ce sys­
tème d’extraterritorialité du droit américain.
ses origines dans Il y a un pays, les Etats­Unis, pour lequel le
droit international n’existe pas. Le résultat,
l’attitude des c’est que personne ne respecte plus ce droit.

Etats­Unis, qui ont L’invasion de l’Irak sans mandat


de l’ONU, en 2003, est­elle à l’origine
imposé leur de ce désordre ?
Les attentats du 11­Septembre et l’invasion
suprématie depuis de l’Irak ont sans aucun doute constitué le
tournant majeur de cette évolution depuis la
la chute du mur fin de la guerre froide. Mais il existe d’autres
facteurs, à commencer par la montée en
de Berlin, faisant fi puissance de la Chine.

du droit international Peut­on parler d’une nouvelle guerre


froide entre Washington et Pékin ?
La Chine, en tant que puissance, a long­
temps été sous­estimée, alors qu’elle a en­
gagé ses réformes économiques dès le début
ENTRETIEN des années 1980, avec Deng Xiaoping [1978­
1992]. Les événements de la place Tiananmen
[1989] ont en outre donné l’illusion qu’elle al­

L
akhdar Brahimi a été ministre lait se rendormir pour longtemps. Je ne sais
des affaires étrangères en Algérie pas quelles étaient les intentions de la Chine
(1991­1993), puis, notamment, au départ, mais il est évident qu’elle se voit
médiateur de l’ONU en Syrie, aujourd’hui comme une grande puissance et
d’août 2012 à mai 2014. Aux côtés veut être reconnue comme telle. Pendant
d’anciens hauts responsables longtemps, Pékin s’est montré avenant à
politiques, il est membre du comité pour la l’égard de ses voisins. Il est désormais très
paix The Elders, créé à l’initiative de Nelson menaçant envers la Corée, le Japon, le Viet­
Mandela en 2007 et qui a publié, en nam et les Philippines.
mai 2020, un rapport intitulé « Pourquoi le Aucun Etat n’a intérêt à ignorer la Chine. Ce
multilatéralisme doit remodeler le monde pays a tout fait pour ne pas afficher son idéo­
après la Covid­19 ». logie et, contrairement aux Soviétiques, il n’a
jamais prétendu libérer le monde. Est­ce que
L’élection de Joe Biden à la présidence les Chinois veulent exporter leur modèle ? Je
des Etats­Unis signifie­t­elle un retour ne sais pas. Il faut regarder ce qu’ils font dans
à l’ordre international ancien ? les centres culturels Confucius, qu’ils im­
L’histoire ne marche pas à reculons. Un re­ plantent partout dans le monde, voir l’idéo­
tour à l’ordre antérieur à Donald Trump – qui logie qu’ils diffusent.
avait généré des inégalités et des injustices
intolérables – n’est ni possible ni souhaitable. Les institutions onusiennes sont­elles
L’esprit de la Charte des Nations unies paraît inadaptées aux défis actuels ?
avoir été oublié des grandes puissances : On peut parler pendant des heures des dys­
l’ONU n’a plus la capacité de gérer, encore « World on Fire » (2020), fonctionnements des Nations unies. Elles
moins de résoudre, des conflits tels qu’en de la région [Emirats arabes unis, Bahreïn, de Cleon Peterson. La Russie est­elle devenue une puissance ont le mérite d’exister. Les mettre à bas serait
Libye, en Syrie, au Yémen… La fin des impro­ Soudan et Maroc en 2020] n’ont rien à voir agressive en réaction au démantèlement irresponsable.
visations simplistes de l’ère Trump devrait avec l’occupation des territoires palestiniens. Cleon Peterson de l’URSS ?
cependant ouvrir la voie à un environne­ Mais ces développements compliquent la si­ Né à Seattle (Etat de Le président Boris Eltsine [1991­1999] était Vous connaissez bien le dossier syrien :
ment international plus apaisé. tuation des Palestiniens ainsi que les condi­ Washington), en 1973, il a un clown que les Occidentaux faisaient dan­ Bachar Al­Assad a­t­il gagné la guerre ?
tions de leur lutte nationale. Pour autant, ils connu la toxicomanie et la ser à leur guise. Il est compréhensible que le Oui, mais il est incapable de remporter la
Les atteintes de Donald Trump aux ne sont pas sans arguments ; le droit à l’auto­ prison avant d’entamer une « Russe moyen » de l’époque, à l’image du paix. La Syrie est destinée à rester pendant
institutions et au droit internationaux détermination des peuples est inscrit dans le carrière artistique. L’exercice jeune Poutine, n’acceptait pas ce traitement. longtemps sous influence de la Russie, de
sont­elles réversibles ? droit international. En outre, ils bénéficient brutal du pouvoir est un Jusqu’à 2015 [un an après l’annexion de la Cri­ l’Iran et de la Turquie… De tout le monde,
Pour l’essentiel, les dégâts causés par l’ère d’un soutien accru dans les opinions publi­ thème récurrent dans ses mée en Ukraine et au moment de l’interven­ sauf des pays arabes.
Trump ne sont pas irréversibles. Comme le ques de la région et dans le reste du monde. œuvres. Ses peintures, tion russe en Syrie], les Occidentaux ont con­
départ des Etats­Unis de l’Organisation mon­ sculptures et fresques tinué à prendre la Russie de haut, nourris­ La Libye est­elle une « nouvelle Syrie » ?
diale de la santé [OMS], par exemple. Celle­ci Quelle est la cause principale de cette illustrent l’homme en son pire sant un sentiment d’humiliation. Il n’y a pas de Bachar libyen. En revanche,
peut certes être critiquée, mais la quitter en crise du multilatéralisme dont votre état, dans un style évoquant George H. W. Bush avait promis à Mikhaïl les influences extérieures sont encore plus
pleine pandémie [le président Trump a notifié rapport dresse le constat ? les peintures gréco-romaines. Gorbatchev qu’aucun pays du pacte de Varso­ importantes qu’en Syrie. La Libye pourrait
son départ de l’OMS, qui doit être effectif un an La chute du mur de Berlin [en 1989] a sus­ « Nous vivons une époque sans vie ne rejoindrait l’OTAN. Aujourd’hui, il ne surtout devenir une « nouvelle Somalie »,
plus tard, en juillet 2021] était de la folie pure ! cité un enthousiasme excessif, mais compré­ précédent, où il nous faut faire manque plus que l’Ukraine. Or l’Ukraine est c’est­à­dire un pays sans Etat plongé dans
Washington avait déjà quitté l’Unesco hensible. Beaucoup pensaient alors que tous face à des problèmes de santé, le berceau de l’orthodoxie russe. On ne peut une crise insoluble. Pour avoir beaucoup tra­
[en 1984], avant d’y revenir [en 2003, puis de la les problèmes découlaient de la guerre froide d’économie, de climat et de pas détacher ce pays de la sphère russe. vaillé sur la résolution de conflits, j’ai fini par
quitter à nouveau le 1er janvier 2018]. et que, une fois celle­ci terminée, ils seraient politique, a-t-il dit au sujet de penser que les interventions militaires étran­
En revanche, nul ne remettra en question résolus. Au Liban, la guerre civile [1975­1990] l’œuvre ci-dessus. J’espère La fin de la guerre froide a aussi marqué gères sont toujours négatives à terme. En Li­
aux Etats­Unis la reconnaissance [fin 2017] de s’est arrêtée en grande partie en raison de que nous tirerons les leçons de une accélération de la mondialisation. bye, l’intervention occidentale, mal conçue,
Jérusalem comme capitale d’Israël. Ce qui est cette croyance. Idem au Cambodge [avec les cette expérience et que nous Quel bilan en tirer aujourd’hui ? mal exécutée, n’était pas nécessaire. Elle a
irréversible, c’est l’exceptionnalisme améri­ accords de Paris en 1991]. cesserons de permettre à des La globalisation a été vendue avec des pro­ beaucoup contribué à la situation actuelle.
cain que Trump a appliqué d’une manière Boutros Boutros­Ghali, qui est devenu gens avides de pouvoir de messes exagérées. Ses nombreux côtés néga­
vulgaire et brutale, mais qu’il n’a pas inventé. secrétaire général de l’ONU au même mo­ nous manipuler et de nous tifs sont aujourd’hui visibles : le tiers­monde La décision de Barack Obama de ne pas
ment [en 1992], a pensé qu’il revenait doréna­ diviser à leur avantage. » en a beaucoup souffert, le groupe des non­ intervenir en Syrie, en 2013, a pourtant
La normalisation des relations des pays vant aux Nations unies de résoudre toutes En 2014, l’artiste, qui a acquis alignés s’est disloqué, les Brics [acronyme dé­ encouragé Assad à poursuivre sa
du Golfe avec Israël enterre­t­elle les crises du monde. Mais les Américains une dimension internationale signant le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et stratégie de massacres…
la perspective d’un Etat palestinien ? n’avaient pas la même vision. Ils avaient ga­ depuis sa première exposition l’Afrique du Sud] n’ont pas tenu. Dans les pays Obama a eu raison ! Qu’aurait­il fait ? Bom­
Le premier ministre israélien, Benyamin gné la guerre froide et, selon eux, c’était au personnelle en 2009, a réalisé occidentaux, les inégalités de classes sont de­ barder trois hangars, comme l’a fait Trump
Nétanyahou, a dit que les relations diploma­ vainqueur d’imposer ses conditions. Tout le une fresque de 50 mètres au venues excessives. Les Etats­Unis sont le seul [en avril 2017, après l’attaque chimique, par
tiques que son pays a établies avec des pays monde se souvient du discours de Bush père Palais de Tokyo, à Paris. pays où les 50 % les moins riches n’ont cessé l’armée syrienne, de la localité de Khan
devant le Congrès des Etats­Unis [le 11 sep­ de s’appauvrir ces trente dernières années. Cheikhoun] ? Bachar se serait alors vanté
tembre 1990], annonçant un « nouvel ordre Ce monde­là, dominé par l’ultracapitalisme, d’avoir résisté à la grande Amérique. Et si les
international ». ne peut pas fonctionner. Etats­Unis avaient fait davantage, ils auraient
Ce nouvel ordre, c’était en fait la suprématie fini par tuer des civils.
des Etats­Unis, renforcée ensuite sous Bill Aujourd’hui, la course à l’arme nucléaire
Clinton [1993­2001]. La fin de la guerre froide a repris… Bachar Al­Assad paiera­t­il un jour
a créé une situation transitoire, pleine de Les accords de désarmement entre Améri­ pour ses crimes ?
contradictions, et qui perdure. Chacun cher­ cains et Russes se sont délités et il ne reste Pas demain ni après­demain. Les Syriens
che sa place, chacun cherche qui il est : regar­ aujourd’hui plus qu’un seul accord en vi­ sont divisés, et il n’a rien à craindre de la part
dez le Royaume­Uni, qui a décidé de quitter gueur [New Start, qui arrive à expiration dé­ de la Cour pénale internationale. 
JOEL SAGET/AFP l’Union européenne ! but 2021]. Face au risque nucléaire, la seule propos recueillis par christophe ayad
CULTURE
0123
20 | DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021

Alexandre Fandard, la danse sur un volcan
PROMESSES DE 2021 6|12 Douze artistes à suivre cette année. Aujourd’hui, le danseur, chorégraphe et peintre

RENCONTRE

L
e théâtre de L’Etoile du Alexandre Fandard dans
Nord, à Paris, est terrible­ sa création « Quelques­uns
ment vide. Sur le plateau, le demeurent » (2017),
un homme seul se débat au Centquatre, à Paris.
dans son blouson en nylon. COMPAGNIE ALEXANDRE FANDARD
Pieds vissés au sol, buste intensé­
ment vibrant, tête dans les mains
qui, soudain, jaillissent, tentent
d’agripper un sens qui s’échappe.
Un son souterrain gronde, vrillé
d’éclats de voix en colère. Manif
dans l’air ? Stade en surchauffe ?
Altercations ? Dans un coin de la
scène, une béquille orpheline,
un blouson, un ordinateur.
Le danseur et chorégraphe
contemporain Alexandre Fan­
dard, 31 ans, est au travail. Il pro­
gresse lentement mais sûre­
ment. « On est tellement préoc­
cupé par la crise sanitaire qu’on
a parfois du mal à se concentrer »,
glisse­t­il en reprenant son souf­
fle. Long, mince, solide, il se
remet doucement d’une opéra­
tion au ménisque tout en atta­
quant bille en tête sa troisième
pièce depuis 2017, un solo intitulé
Comme un symbole. Son thème ?
La figure du banlieusard. « Rien
que le mot “banlieue” ne me sem­
ble pas juste, car il essentialise l’in­
dividu, proteste­t­il. On devrait
d’ailleurs plutôt dire “les ban­
lieues”. J’ai vécu dans une quin­
zaine de villes de banlieue. Aucune
ne se ressemble. J’ai envie d’en par­
ler dans ce spectacle. Je ne veux
surtout pas singer les gens qui
y habitent mais tenter de casser
les stéréotypes : les jeunes mas­
qués, les voitures qui brûlent… Je
veux aussi évoquer ce mépris
de classe qui existe toujours, ce festival Cortoindanza, en Italie, et huit mois seulement, l’Académie installation Exhibit B, sur l’his­ tière spectaculaire frémissante
racisme de plus en plus présent. » au concours Trajectoire, à Saint­
« Je ne veux internationale de la danse, à Paris, toire coloniale. Au Centquatre, sous influence « du noir de Pierre
Etienne, puis par un duo Très loin surtout pas y découvre le classique, le à Paris, le spectacle lève un vent Soulages et des figures brouillées
Emotions paradoxales et fortes à l’horizon (2020), il affiche, de­ contemporain, les claquettes et de contestation dans certains de Francis Bacon ». Sur ses toiles, à
La tempête menace. La voix reste puis un an, un agenda débordant
singer les gens cachetonne pour la Star Ac de TF1. groupes de la communauté noire, la densité picturale frappante, une
calme, le ton est pressant. Assis que la crise sanitaire a dégonflé. qui habitent accusant Bailey de racisme. « Brett silhouette centrale noire se déta­
sur le bord de la scène, Alexandre « Je ne peux pas me plaindre, affir­ Densité picturale frappante Bailey n’est pas raciste, dit Alexan­ che « comme une plaie qui évolue
Fandard distille des émotions me­t­il. Je suis très soutenu et mon
en banlieue mais Un an plus tard, il plaque tout et dé­ dre Fandard. Travailler avec lui avec le temps ». Celui « qui veut en­
paradoxales et fortes. Comme sa travail n’est pas à l’arrêt. Mais tenter de casser cide de devenir travailleur social m’a amené, en tant que personne trer dans la chair en dansant, la
danse qui le transperce, douceur le public me manque ! » auprès de handicapés. Il se métisse en France, à déconstruire réalité de la chair, son désarroi, sa
et tension semblent cousues à Alexandre Fandard se raconte
les stéréotypes » consacre pendant trois ans à ce la manière dont l’imaginaire de colère », a trouvé son équilibre en­
sa peau même, tel un tissu dou­ sans fard. Il grandit à Damma­ métier, puis intègre le collectif l’autre, et de la personne noire en tre « le coup de pinceau apaisant et
ble­face miroitant. « Il y a quelque rie­les­Lys (Seine­et­Marne), d’un d’artistes La Main, basé dans les lo­ particulier, s’est bâti. Au­delà de la l’écriture chorégraphique doulou­
chose de sombre et de très lumi­ père d’origine allemande et calé­ ce phénomène. J’ai subi le racisme caux de la boîte de nuit La Main couleur, Exhibit B a permis à tous reuse mais cathartique ». 
neux chez lui, d’énigmatique aussi, donienne, et d’une mère marti­ depuis mon enfance et dans jaune, porte de Champerret, à Paris d’aller vers une mémoire collective rosita boisseau
qui s’exprime dans ses spectacles et niquaise, travaillant tous les le contexte des manifestations de (17e). « Le lieu agrège plein de créa­ et non communautaire. »
qui me touche beaucoup », confie deux dans le domaine du soin. décembre, je ne me sens pas tou­ teurs, de plein d’horizons différents. Après cette expérience qui l’aide Très loin à l’horizon, les 8 et
Jean­François Munnier, directeur Les questions de l’identité, de jours en sécurité. » J’y ai rencontré la plupart de mes à comprendre son « besoin d’un 9 mars à 20 h 30, à l’Etoile du
de L’Etoile du Nord. Cette scène de l’altérité soutiennent son travail. Autodidacte, toujours le pied amis d’aujourd’hui, et cela m’a art politique », puis la rencontre Nord, 16, rue Georgette­Agutte,
l’Ouest parisien, ainsi que La Vil­ « Si, par exemple, je suis dans la sur l’embrayage pour changer de donné envie de chorégraphier. » avec Radhouane El Meddeb pour Paris 18e. Comme un symbole,
lette et le Centquatre, à Paris, où rue en jogging, et que mon père, vitesse et de direction mais au Le hasard d’une petite annonce Heroes, prélude (2015), Alexandre du 26 au 28 mars, et Quelques­
Alexandre Fandard est en rési­ qui est blanc, porte la même te­ plus près de son instinct, il a 17 ans le fait basculer dans le réseau des Fandard passe à l’action en son uns le demeurent, les 1er, 2, 14 et
dence depuis 2017, soutiennent le nue, on ne le verra pas de la même lorsqu’il quitte sa famille pour productions internationales. Le nom. Entre la peinture, qu’il dé­ 15 avril, au Centquatre,
jeune artiste, également peintre. façon que moi, vite catalogué vivre seul. Parti pour décrocher voilà, en 2013, dans l’équipe du couvre en 2011 à la suite d’une 5, rue Curial, Paris 19e.
Repéré dès son premier solo “banlieue”, poursuit­il, happé par un CAP de mécanicien, il prati­ metteur en scène sud­africain blessure et après avoir vu un docu­
Quelques­uns le demeurent (2017), son sujet. Parfois, même lorsque que parallèlement le hip­hop. Il a Brett Bailey. Il tourne pendant mentaire sur Jean­Michel Bas­ Prochain article La comédienne
couronné par un premier prix au je vais au théâtre, je ressens 18 ans lorsqu’il intègre, pour trois ans dans la performance­ quiat, et la danse, il puise sa ma­ Marlène Saldana

A Suresnes, dans les coulisses de la pièce posthume d’Ousmane Sy


« One Shot », que le chorégraphe, disparu le 29 décembre 2020, devait présenter lors du festival, sera diffusée le 10 janvier sur le site de France Télévisions

DANSE sur France.tv, dimanche 10 jan­


vier. Un événement exception­
2003 d’Ousmane Sy. Cette afro­
house, irradiée de voix féminines
dont ceux merveilleusement se­
coués de Cintia Gotilin et Nadia
structure du spectacle avec Baba,
précise la danseuse Odile Lacides,
« retour à la maison », racontait :
« Macadam Macadam m’a permis

S ensation inconnue et
étrange que d’assister à
une pièce posthume. Jeudi
7 janvier, au Théâtre Jean­Vilar, à
Suresnes (Hauts­de­Seine), les ul­
nel voulu comme un hommage
à l’artiste. « C’est tout simplement
l’honneur du métier de program­
mateur d’assurer la continuité
d’un travail malgré les difficultés,
dont celles de Busiswa Gqulu, Ane
Brun ou Nina Simone, mixées
avec la collaboration d’Adrien
Kanter, donne du ressort aux tri­
cots de jambes rapides et légers
Gabrieli Kalati. La souplesse
de cette chorégraphie­accordéon,
dont certains tableaux sont des
citations de pièces précédentes
d’Ousmane Sy, dégage la place à
proche du chorégraphe depuis
2012. Ce sont les transitions qu’il
a fallu fluidifier. Il était impensa­
ble pour nous de ne pas terminer
ce que nous avions commencé
de découvrir une nouvelle façon
d’appréhender la profession. Etre
guidé par une chorégraphe a été
une expérience unique, qui m’a
énormément inspiré pour la suite.
times réglages du spectacle One confie Olivier Meyer, directeur du des interprètes. « La house de New des poches de douceur et de si­ avec lui. C’est un devoir de respect, Et d’interprète je suis moi­même
Shot, d’Ousmane Sy (1975­2020), festival et du Théâtre Jean­Vilar. York et Chicago, ainsi que les sono­ lence. « Nous avions terminé la et One Shot est traversé par ce devenu chorégraphe, grâce à la
se déroulent dans un calme Je connais et soutiens Ousmane rités d’Angola ou d’Afrique du Sud que Baba nous a transmis comme confiance d’Olivier Meyer. Cela a
concentré. Mort d’une crise car­ depuis plus de vingt ans. Il a répété que nous avions découvertes, le fighting spirit et l’importance beaucoup joué sur la réception
diaque le 27 décembre, le choré­ jusqu’au bout et son équipe a le Baba et moi, en 2008, sont les cou­ de relever la tête face aux épreu­ de mes créations auprès des dif­
graphe hip­hop, codirecteur du courage nécessaire pour montrer leurs musicales qu’il aimait, confie
« Il était ves de la vie… » férents programmateurs, sans
Centre chorégraphique national la pièce. Si la fragilité de la création Sam One. Ce mélange permet de impensable de One Shot est la première com­ doute rassurés par le fait de voir
de Rennes et de Bretagne depuis est accentuée, il va, je pense, en sor­ danser librement et d’ouvrir à mande d’Olivier Meyer à Ous­ que mes spectacles fonctionnaient
2019, devait ouvrir la 29e édition tir quelque chose de très beau. » des invités comme par exemple la
ne pas terminer mane Sy depuis leur rencontre, aussi bien auprès du grand public
du festival Suresnes cités danse, le Sur le plateau, huit danseuses flamenca Marina De Remedios. » ce que nous en 1999. Jeune danseur, il avait qu’auprès de connaisseurs. » 
8 janvier, avec cette production du groupe Paradox­sal, fondé auditionné pour Macadam Ma­ r. bu
pour huit femmes, spécialement en 2012 par Ousmane Sy, « Baba » Chorégraphie-accordéon
avions cadam, mise en scène par Blanca
conçue pour la manifestation. pour ses amis, font corps avec une Encadrées par un dispositif d’es­ commencé Li. Dans un entretien, qui devait One Shot, d’Ousmane Sy.
Dans ce contexte très émou­ intensité urgente, nerveuse, em­ trades aux niveaux différents, figurer dans le programme de Le 10 janvier, à 17 heures,
vant, et celui de la crise sani­ portées par les musiques électro­ les interprètes s’éparpillent dans
avec lui » salle de One Shot, Ousmane Sy, en direct du Théâtre Jean­Vilar
taire, One shot sera dansé à niques sous influence africaine l’espace, se rassemblent. Elles lais­ ODILE LACIDES qui évoquait le fait d’être pro­ de Suresnes (Hauts­de­Seine),
huis clos et retransmis en direct de DJ Sam One, complice depuis sent fuguer des solos, des duos, danseuse grammé à Suresnes comme un sur France.tv
0123
DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021 culture | 21

S É L E C T I O N   A L B U M S
GE O RG FRIEDRIC H HAE NDEL
Suites pour clavecin HWV 426
à 429. Fugue HWV 610
Pierre Hantaï (clavecin).
Haendel ou l’aveu d’un amour secret :
Pierre Hantaï avait jusqu’ici promené
sur le clavier ses affinités avec Bach et
surtout avec Scarlatti, champion qu’il
confrontait cependant en concert à Haendel, comme dans ce ré­
cital de 2017 rappelant la célèbre joute romaine de 1709 qui op­
posa les deux belligérants du clavecin, nés, comme le Kantor de
Leipzig, en 1685. Mais le passage à l’acte, dûment mûri, livre une
version incandescente de cette musique qui conjugue avec art
danses à la française, tournures italiennes et contrepoint germa­
nique. S’y déploient les qualités d’un interprète hors­norme,
sans doute l’un des plus passionnants de sa génération. Le jeu
sensitif de Hantaï resplendit, porte haut la joie des phrasés, la
science des rythmes, la volupté de l’étrange, dans un étourdis­
sant carrousel de vie, de fantaisie, d’intensité, et de poésie. A mi­
chemin du regretté Scott Ross (Erato, 1984), qui avait réhabilité il
y a plus de trente­cinq ans l’intégralité des huit suites publiées à
Londres par Haendel dans le recueil de 1720, Pierre Hantaï
impose les quatre premières au firmament de la littérature
pour clavecin. On attend la suite.  marie­aude roux
1 CD Mirare.

BRAN FO RD MARS AL IS
Ma Rainey’s Black Bottom – Music
From The Netflix Film
Réalisé par George Costello Wolfe pour
Netflix, le film Ma Rainey’s Black Bottom,
consacré à Gertrude « Ma » Rainey, l’une
des premières chanteuses de blues, béné­
ficie d’une musique composée par le
saxophoniste Branford Marsalis. Lequel ne s’est pas contenté
de faire des arrangements sur des chansons du répertoire de
En septembre 2020, Ma Rainey, mais a étendu sa partition à une sorte d’hommage
à Paris. OJOZ au jazz des premiers temps. Il fait revivre les petites formations
New Orleans, et ses deux héros, le cornettiste King Oliver et le
trompettiste Louis Armstrong, les orchestres plus fournis, avec
des sections de cordes, les jug bands, ces ensembles qui jouaient
surtout dans la rue. Sa partition, fort bien menée, qui ne néces­

Damso : « J’ai arrêté de croire site pas d’avoir vu le film pour être appréciée et comprise, inter­
prétée avec exactitude, va jusqu’à un hommage à la spiritualité
de John Coltrane au cours de la composition Levee Confronts
God, sans que cela sonne hors sujet.  sylvain siclier

que j’étais un mauvais père »


1 CD Milan-Masterworks/Sony Music.

PASC AL BO UAZIZ, MIC HEL C LO U P


DU O , JU L IEN RU F IÉ
A la ligne
Trois mois après la sortie de son album « QALF », certifié platine, Mars 2020, avant le confinement, Michel
Cloup (ex Diabologum) et Pascal Bouaziz
le rappeur belge confie ce qui l’anime : l’amour et la musique (Mendelson) s’associaient, lors d’une
carte blanche donnée en concert, pour
adapter en musique A la ligne – Feuillets
d’usine (La Table Ronde), premier roman de Joseph Ponthus
ENTRETIEN et pouvoir choisir les techniciens.
Ce sont eux qui font les shows.
« La vie va vite, gine Despentes [Grasset, 2006]. Ce
que j’ai d’abord compris, c’est que
auréolé de prix, dont celui, en 2019, du Grand Prix RTL/Lire.
Autour de ce récit d’un ouvrier travaillant dans un abattoir, cette

L
e quatrième album solo J’avais donc déjà décidé de ne pas il faut régler le féminisme, c’est un combat collaboration fait sens, tant les deux francs­tireurs du rock fran­
de Damso, QALF, était donner de concerts en 2021. pour l’humanité. Une femme qui çais ont souvent évoqué la condition ouvrière dans leurs uni­
déjà certifié platine, un En revanche, pour le tournage
ses problèmes se sent bien, c’est un monde qui se vers respectifs (La classe ouvrière s’est enfuie pour Michel Cloup,
mois après sa sortie, le des clips, le Covid a posé pro­ et en profiter, car, sent mieux. Une femme qui se duo avec son complice Julien Rufié à la batterie ; L’Usine pour
18 septembre 2020. Difficile, ce­ blème. On ne pouvait pas se dé­ sent respectée, c’est un monde qui Bouaziz, avec son projet parallèle Bruit Noir). Enregistré dans des
pendant de faire vivre sa musique placer pendant le confinement.
en vrai, on n’a se respecte. Ce qui est triste, c’est conditions studio, cet objet hybride, à la croisée du rock atmos­
quand il n’y a plus de possibilité Pour se réunir, c’était plus com­ pas le temps » qu’un dialogue de sourds s’est ins­ phérique, de la lecture et de la chanson, alterne passages neuras­
de donner de concerts ou de tour­ pliqué. J’ai dû faire un choix tallé. Il y a ceux qui sont les « bour­ théniques, colère électrique, et des accalmies imbibées de mé­
ner des clips. parmi les morceaux que je vou­ reaux », et ceux qui prennent les lancolie et de dérision qui retranscrivent toute l’envergure de ce
Finalement, entre un confine­ lais clipper, je me suis focalisé sur rôle dans la famille a changé en féministes pour des hystériques. texte puissant et profondément humain.  franck colombani
ment et un couvre­feu, le rappeur la chanson qui me parlait le plus. très peu de temps. C’est là que je 1 CD Ici d’ailleurs.
belge d’origine congolaise a réussi La musique de 911 me rappelle me suis rendu compte que je ne Vous arrive­t­il de vous
à s’envoler pour Kiev, en Ukraine, une époque que je n’ai pas vécue, pouvais plus rester dans cette vi­ autocensurer ? De vous dire :  Lire aussi, sur « Lemonde.fr » : « Noûs », de Philippe
et à mettre en images le morceau elle me rend nostalgique des an­ sion de la vie, non que j’étais dans là, je suis allé trop loin ? Leroux, et « Mali : l’art des griots de Kéla, 1978-2019 ».
le plus emblématique de son dis­ nées 1980 que je n’ai pas con­ le faux, mais je devais grandir. La Jamais. En revanche, il y a des
que, 911, une déclaration d’amour, nues : je suis né en 1992. vie va vite, il faut régler ses pro­ morceaux que je ne diffuserai pas
comme le reste de l’album qui blèmes et en profiter, car, en vrai, parce que je n’ai pas envie. Ce
l’évoque sous toutes ses facettes. Comment le tournage on n’a pas le temps. n’est pas une question de censure,
G A L E R I E S

QALF renoue ainsi avec le succès s’est­il passé ? c’est juste que je ne sens pas le RO SS O N C ROW
de ses trois précédents disques, Chaque plan a pris une journée, Dans le morceau « Deux toiles truc. J’ai fait des chansons sur Galerie Nathalie Obadia
Batterie faible (2016), Ipséité (2017) on a tourné en six sept jours [il en de mer », vous parlez de tout, je prends juste la décision de De loin, les peintures de Rosson Crow attirent l’œil par leurs
et Lithopédion (2018). faut deux habituellement]. Cha­ l’amour que vous portez les diffuser ou non. D’ailleurs, couleurs chatoyantes. Les unes montrent des paysages envahis
Son aura est telle que la fédéra­ que personne sur le tournage à votre fils. Qu’a­t­il changé celle que je ne veux pas sortir, je de végétations typiques de tous les climats. Les autres font en­
tion belge de football avait pensé, était testée, on n’enlevait le mas­ en vous ? ne vais pas l’enregistrer en studio. trer dans des intérieurs riches et encombrés, ornés d’autant de
en 2018, lui confier la compo­ que que sur les prises, et il fallait D’abord, j’ai arrêté de croire que Le seul morceau qui a échappé à guirlandes et de fleurs. Roses, rouges et bleus dominent. De près,
sition de l’hymne des Diables essayer de respecter les distances. j’étais un mauvais père. Je l’ai cru cette règle, c’est Amnésie [une la variété des techniques se voit mieux : reports photographi­
rouges pour la Coupe du monde, pendant longtemps, et cela m’a chanson sur une ex­petite amie qui ques, aérosols, rehauts d’huile, transparences, effacements. Mais
avant d’y renoncer devant la Votre album devait sortir bouffé, rongé à un niveau inima­ s’est suicidée]. ce qui se voit surtout, ce sont les incongruités : canettes jetées
fronde des associations féminis­ en 2019, mais il a été décalé ginable. C’est la pire des douleurs. Mon studio était alors mon en­ sur les tapis, détritus et mégots au pied des cactus, vieux papiers
tes accusant l’auteur des textes à cause des problèmes de santé J’ai compris qu’il n’y avait pas droit de vie. Quand tu vis dans ton froissés. Les meubles ont été renversés. Des silhouettes fantoma­
du tube Macarena de sexisme. de votre mère, à qui vous qu’une manière d’être père. Ce studio, tu ne te rends pas compte, tiques flottent et se dispersent. Crow dit s’être inspirée de L’An­
Visiblement apaisé, Damso livre consacrez une chanson, n’est pas parce que je le vois peu tu n’as pas de recul. Après l’avoir née dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961). D’autres référen­
un album lumineux sur lequel « Rose Marthe’s Love ». que je suis un mauvais père. Je le sortie, je n’étais pas bien, j’ai fait ces cinématographiques sont possibles, de Joseph Mankiewicz
il invite ses compatriotes Lous Comment va­t­elle ? vois d’une autre manière. Je suis toute une tournée sans jamais à David Lynch. Les picturales ne sont pas moins nombreuses,
and The Yakuza, Fally Ipupa et J’ai fêté la sortie de mon album différent des autres. Cet amour­là chanter cette chanson. Je n’étais du XVIIe siècle hollandais à Hockney. Chaque œuvre apparaît
Hamza. avec elle à Kinshasa, fin septem­ m’a permis d’accepter la per­ pas en accord avec moi­même. comme une tapisserie habile d’allusions et de réminiscences,
bre. Je suis content d’avoir pris la sonne que je suis. Je ne m’en veux C’est la seule fois où j’ai manqué qui ne séduit que pour mieux détromper.  philippe dagen
Comment la pandémie a­t­elle décision de repousser le disque. A plus du tout. Je l’ai intégré dans de recul. Finalement, cette chan­ « Next Year at Marienbad ». Galerie Nathalie Obadia, 3, rue du Cloître-
compliqué l’exploitation l’époque, elle était très malade. ma vie. Avant, mon métier était son a été retirée des plates­formes. Saint-Merri, Paris 4e. Jusqu’au 30 janvier.
de votre album « QALF » ? Avec Ma mère a une maladie auto­im­ diabolisé. Père et rappeur, ça sus­
notamment le fait de ne pas mune hyper­rare. Les médecins cite aussi beaucoup de clichés. Le virus a­t­il changé quelque « FAC E À FAC E »
pouvoir le défendre sur scène… essaient des traitements, et cha­ chose à votre vie ? The Bridge, galerie Christian Berst
J’ai eu de la chance, car j’avais que traitement a des conséquen­ Quand on vous a accusé J’ai perdu des proches à cause de Epidémie ou pas, Christian Berst n’a pas pu résister à la tenta­
déjà prévu une tournée après ces. Voir l’état de ma mère se dé­ de sexisme avec le morceau cette maladie, donc je sais qu’elle tion. Quand il a appris que l’espace faisant face à sa galerie
2021, alors je n’ai pas été pris dans grader, c’était dur. Là, elle va « Macarena », vous avez est grave. Je ne peux plus voir ma se libérait, il a décidé de le reprendre. La répartition des
la spirale des annulations. J’ai été mieux. Elle revient de loin : elle dit avoir lu beaucoup mère comme avant, car c’est dan­ fonctions entre les lieux est claire. Dans son espace ancien, les
épargné. Il fallait du temps pour marche, elle sourit, elle danse. d’ouvrages féministes. gereux. Je m’adapte très facile­ expositions monographiques continueront. L’autre se nomme
faire le spectacle que j’avais en tête Qu’avez­vous appris ? ment aux choses et je suis aussi « The Bridge », « le pont », parce qu’il est voué aux passages entre
Vous parlez beaucoup Quand il y a eu la polémique, la souvent seul, donc cela n’a pas les créateurs dits « bruts », marginaux ou internés, et les artistes
d’amour dans ce disque, première chose qui m’est venue à d’impact direct sur ma manière dits « professionnels ». Il y aura sept rencontres de ce type par
que s’est­il passé ? l’esprit, c’est que, si un raciste de vivre ou de créer. Je vois juste an. La première, sous le commissariat de Gaël Charbau, place
« La musique J’ai vécu plein de choses : voir vient me dire « ce que je dis, ce moins mes proches. Ma création face à face des prêts du collectionneur Laurent Nebot et des
de “911” me rend ma mère malade au point qu’on n’est pas raciste », cela va m’éner­ va avec le monde : j’écris de la artistes de la galerie. La distribution est brillante. D’un côté An­
me dise qu’elle allait mourir a été ver. Alors, si on me dit que ce que même façon, je marche, je rêve.  nette Messager, Bernard Réquichot ou Stéphane Mandelbaum ;
nostalgique un déclic. C’est violent. Le fait je rappe est sexiste, je vais faire la propos recueillis par de l’autre Frédéric Bruly Bouabré, Jorge Alberto Cadi ou José Ma­
des années 1980, qu’elle survive… Ma vie a changé. démarche de comprendre ce stéphanie binet nuel Egea. Et, côté sculpture, une très rare tête modelée par Carlo
J’allais tous les jours au studio, qu’on me reproche. J’ai acheté Zinelli en compagnie d’une statue dayak de Bornéo.  ph. d.
que je n’ai pas puis je retournais à l’hôpital. Sur deux livres de Simone de Beau­ QALF, 1 CD Trente­quatre « Face à face ». The Bridge, galerie Christian Berst,
connues » le chemin, je réfléchissais. Mon voir et King Kong Théorie, de Vir­ centimes/Universal Music. 3-5, passage des Gravilliers, Paris 3e. Jusqu’au 24 janvier.
22 | télévision DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021
0123

A­genre, non­binaire... la neutralité de genre en question NOTRE


SÉLECTION
« Zone interdite » met en lumière ce phénomène : plus d’un jeune adulte sur cinq ne se sent ni garçon ni fille DIMANC HE 10 J ANVIE R

BeIN Sports
AS Rome-Inter
M6 quant à lui une agence de manne­ 12.30 A l’heure du déjeuner, un choc
DIMANCHE 10 - 21 H 05 quins neutres. Son épouse se ré­ au sommet du championnat d’Italie
DOCUMENTAIRE jouit qu’avec lui les tâches ména­ entre l’AS Rome et les Milanais de
gères soient équitablement répar­ l’Inter. Les tribunes du stadio

V
ingt­deux pour cent ties et relativise : « Pensez à Prince Olimpico seront vides mais le face-à-
des 18­30 ans ne se sen­ ou à David Bowie. » Pour Théo, face entre deux clubs de haut de
tent ni homme ni fem­ 14 ans, qui habite Meaux, en tableau devrait valoir le coup d’œil.
me. Les résultats d’une grande banlieue parisienne, la si­
enquête de l’Institut français tuation est moins idyllique. Sa Arte
d’opinion publique (IFOP), parue mère a peur qu’il se fasse « taper » Caravage, dans la splendeur
fin novembre, sert d’accroche au quand il sort dans la rue avec ses des ombres
documentaire Ni fille ni garçon : faux cils et sa perruque longue. 18.00 Superbe documentaire de
enquête sur un nouveau genre, dif­ L’adolescent dit s’en moquer. Jean-Michel Meurice consacré à la
fusé dans le cadre du magazine Les reportages alternent avec vie mouvementée et aux œuvres de
« Zone interdite ». Celui­ci donne des questions d’ordre plus géné­ Michelangelo Merisi da Caravaggio,
la parole aux concernés et à leurs ral. Comment évoluent les men­ dit le Caravage (1571-1610). Portrait
proches, étonnés, dubitatifs, voire talités ? Un monde sans genre d’un maître du clair-obscur.
réfractaires à une terminologie est­il possible ? Pour y répondre,
qui leur semble floue de prime médecins et chercheurs se succè­
abord – que signifie « ne se sentir » dent à l’image. Dans la loi, seule la LUNDI 11 J ANVIE R
ni homme ni femme ? A partir Suède oblige, depuis 1998, l’école
d’histoires vécues, ce film évite la à ne pas genrer les élèves. Ce qui France 5
caricature pour mettre en lu­ amène un enseignant de pri­ Et au milieu coule une rivière
mière, sans juger, un phénomène maire à enseigner à ses élèves 20.50 Robert Redford derrière la
de plus en plus visible. qu’il est impossible de distinguer caméra, Brad Pitt devant, pour un
Cloé, 21 ans, mèche mauve, a dé­ Fabian, 19 ans, influenceur montpelliérain. CPROD/CAPTURE D’ECRAN un squelette de petit garçon d’un beau film adapté du roman
cidé de changer son prénom en autre de petite fille. autobiographique de Norman
Cami, « neutre » et plus original A Paris, Alpheratz, professeure Maclean. Le décor ? Une bourgade
que les traditionnels prénoms Le documentaire tente un Beaucoup de jeunes ont ainsi pôle genre­sexualités à l’IFOP. Fa­ de linguistique et de sémiotique à du Montana dans les années 1930.
mixtes que sont Claude, Lou ou aparté didactique. Se définir pour modèle Bilal Hassani, 21 ans, bian, Montpelliérain de 19 ans, a la Sorbonne, spécialiste du fran­
encore Sacha. Pour officialiser ce comme « a­genre, sans genre, neu­ qui représentait la France à lui parfaitement trouvé sa place. çais inclusif, se revendique de France 3
changement, elle doit engager un tre, non­binaire, gender fluid [tra­ l’Eurovision 2019. Ses tutos de maquillage lui ont genre neutre dans un corps de Secrets d’histoire
processus de « transition sociale » duit étrangement par “fluide du permis de se hisser dans le top 10 femme. Aucun de ses étudiants de 21.05 Une altesse qui se déclare
auprès de sa mairie de Romoran­ genre”] »… ne signifie pas être Nouvelles « tendances » des influenceurs hexagonaux. Il première année ne s’en étonne.  communiste après avoir rencontré
tin­Lanthenay (Loir­et­Cher), avec transgenre. Pas question ici d’in­ « Ces jeunes rejettent les injonc­ est sollicité pour des partenariats catherine pacary Khrouchtchev et Mao ? Portrait
son père – émouvant et perdu. tervention chirurgicale ou de tions culturelles de genre, qui veu­ par des marques à l’affût de toutes d’Elisabeth, arrière-grand-mère de
« Ça me dépasse un peu », admet traitement hormonal. Par ailleurs, lent assigner à quelqu’un un rôle les nouvelles « tendances ». Ni fille ni garçon : enquête sur un Philippe de Belgique, intronisé
également Georgette, la grand­ une personne non binaire peut d’homme ou de femme », explique Kayvon, un Américain de 37 ans nouveau genre, de Sarah Fournier en 2013, nièce et filleule de la célèbre
mère, âgée de 84 ans. être homo, hétéro ou bisexuelle. François Kraus, responsable du marié et père de famille, dirige et Sonia Hedidi (Fr., 2020, 90 min). Sissi. Une drôle de tête couronnée…

La catastrophe de Tchernobyl à l’épreuve de la fiction


La minisérie anglo­américaine de Craig Mazin évoque avec puissance l’accident nucléaire et l’effondrement du bloc soviétique qui s’ensuivit

OCS CITY L’homme, dont les propos sont alors même que, à 1 h 23, l’impen­ dans la trace projetée des phares vement en danger des millions réunion sous le portrait du cama­
LUNDI 11 - 20 H 40 sans indulgence envers ceux qu’il sable se produit. Certains parmi des camions de pompiers, ou de personnes. rade Lénine, dont le nom avait été
MINISÉRIE juge responsables de cette catas­ les scientifiques dans la salle des ce bébé à qui l’on fait prendre le La principale réserve que l’on donné à la centrale nucléaire.
trophe majeure et effrayante, em­ commandes de Tchernobyl com­ frais dans un air dont on ne sait formulera concerne l’utilisation L’image, filmée en tons sous­sa­

U n homme seul, la nuit, le


26 avril 1988, à Moscou,
enregistre sur un magné­
tophone ce qui se révèle bientôt
un testament sans pitié à propos
paquette ses enregistrements
dans du papier journal, les dépose
dans une cache à l’extérieur de sa
maison, respire quelques instants
l’air frais avant d’allumer une ci­
prennent vite. Mais leurs chefs,
dans leur habitude du déni et de la
censure officielle, refusent la réa­
lité, alors que, dedans et dehors,
les employés et les pompiers vo­
pas encore qu’il est létalement
empoisonné.

Machine à mensonges
Très vite, on comprend que le
de l’anglais par les personnages
ukraino­soviétiques – joués par
des acteurs venus d’Albion qui se
donnent du « camarade » avec le
plus bel accent d’Oxford. L’artifice
turés, est prenante, poisseuse ;
l’atmosphère, sourde, mena­
çante, glauque à souhait. Elles re­
constituent de manière convain­
cante une URSS parvenue à ses
de ce qui s’est passé la nuit du 25 au garette. Ce sera la dernière, celle missent puis se voient gagnés par déni des hauts responsables de la supplémentaire qui consiste à derniers souffles dans la glasnost
26 avril 1986 à la centrale de Tcher­ de celui qui s’autocondamne à la d’effrayantes lésions corporelles. centrale va se transmettre aux donner un accent russe à la langue balbutiante. 
nobyl, en Ukraine, dont le cœur pendaison, après avoir donné à Le premier épisode a tout du instances dirigeantes du pays : ils anglaise parlée aura au moins été renaud machart
d’un réacteur entrait en fusion. manger à son chat. genre catastrophe avec des ima­ vont mettre en branle la machine évité. Mais que cela rend artificiels
Avec les conséquences qu’on sait, Un carton inséré nous apprend ges trompeusement poétiques, à mensonges officiels dont les les dialogues entre Soviétiques au Chernobyl, série créée et écrite
qui marqueront d’une pierre noire ensuite qu’on se retrouve « Deux qui annoncent bien sûr le pire : fausses informations feront de fond de leur cuisine miteuse, dans par Craig Mazin (RU­EU, 2019,
l’histoire de l’énergie nucléaire. ans et une minute auparavant », ainsi ces particules qui volettent nombreux morts et mettront gra­ les sous­sols de la centrale ou en 5 × 58­83 min).

0123 est édité par la Société éditrice


HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société :
I. Fermeture intérieure ou simple SUDOKU 99 ans à compter du 15 décembre 2000.
Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 21 - 008
PAR PHILIPPE DUPUIS
coup de tampon. II. Mettra bas
au haras. Un accord chez Poutine.
N°21­008 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 67-69, avenue Pierre-Mendès-France,
III. Toujours mauvaise en tombant. 7 1 4 3 6 5 2 8 9
75013 Paris. Tél. : 01-57-28-20-00
A la tête du patron. Fond de cours. Abonnements par téléphone au 03 28 25 71 71
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 8 9 2 4 7 1 3 6 5
IV. Personnel. Mettent les cruciver- 6 3 5 2 9 8 4 7 1 (prix d’un appel local) de 9 heures à 18 heures.
I bistes en rogne. S’enfonce sous les 4 6 1 2 6 5 4 9 8 3 7 Depuis l’étranger au : 00 33 3 28 25 71 71.
Par courrier électronique :
4 8 7 1 2 3 5 9 6
coups. V. Se retrouvent à l’extrémité abojournalpapier@lemonde.fr.
II des conduits. La bleue est encore plus
5 1 9 5 3 6 8 7 1 4 2
Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
2 7 9 8 5 4 6 1 3
sentimentale. VI. Victime de ses ex- 5 4 1 7 3 6 9 2 8 Courrier des lecteurs
III
cès. Il faudra le doubler si l’on veut
9 3 6 8 9 1 2 7 5 4 Par courrier électronique :
courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
y manger. Structure d’entreprise. 9 2 7 1
IV Expert
VII. Partie dans la partie. Garniture Médiateur : mediateur@lemonde.fr
Complétez toute la
V
de corbeille. Comme un ami de Guy. 8 2 3 6 grille avec des chiffres
Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
VIII. Choque et laisse des traces. Emploi : www.talents.fr/
allant de 1 à 9.
VI IX. La Force et l’Eloquence chez nos 2 6 9 8 Chaque chiffre ne doit Collection : Le Monde sur CD-ROM :
ancêtres. Bien accroché. X. Ne devrait être utilisé qu’une CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VII pas bouger de chez elle. 9 7 3 2 4 seule fois par ligne, Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60

VERTICALEMENT par colonne et par La reproduction de tout article est interdite


VIII
5 8 1 3 carré de neuf cases. sans l’accord de l’administration. Commission
1. Ne voient ni les nuages ni les Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget) paritaire des publications et agences de presse
ombres au tableau. 2. Crée de grands n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX
désordres. 3. Personnel. A bousculé
X le monde du théâtre. 4. Argile colo-
rée. Bien fatigué. 5. Etranger au
groupe. Pour un premier tour de ca- Présidente :
dran. 6. Préposition. Crie comme une Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
SOLUTION DE LA GRILLE N° 21 - 007 67-69, avenue
bourrique. 7. Pour de lourds rideaux.
EN VENTE CHEZ
Pierre-Mendès-France
75013 PARIS
HORIZONTALEMENT I. Mémorialiste. II. Oculariste. III. Iole. Redouta. En fin de compte. 8. Bel emplumé Tél : 01-57-28-39-00

IV. Sut. Ses. Ures. V. Irisée. Arp. VI. St. Kilomètre. VII. Serin. Roi. Er.
bavard. Insulte qui fleure bon la cam-
pagne. 9. Possessif. Vrai ou faux, VOTRE MARCHAND Fax : 01-57-28-39-26

DE JOURNAUX
L’Imprimerie, 79, rue de Roissy,
VIII. Urne. Evidera. IX. Râ. Rage. Elan. X. Escamoterait.
il laisse des traces. Gonflé en mer. 93290 Tremblay-en-France
Montpellier (« Midi Libre »)
VERTICALEMENT 1. Moisissure. 2. Ecourteras. 3. Multi. RN. 4. Olé. Skiera. 10. Mauvais fond. Epousent la forme
5. Râ. Sein. AM. 6. Irréel. Ego. 7. Aies. Orvet. 8. LSD. Emoi. 9. Itou. Eider. des bâtiments. 11. Insupportable. Fin Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
de partie. 12. A retrouvé un semblant durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
10. Seurat. Ela (ale). 11. Terrerai. 12. Exaspérant.
de vie. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
0123
DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021 rencontre | 23

Pierre Gagnaire 
« A 5 ans, mon sort 
était déjà scellé »
JE NE SERAIS PAS ARRIVÉ LÀ SI… « Le Monde » interroge
une personnalité sur un moment décisif de son
existence. Cette semaine, l’un des meilleurs chefs
cuisiniers du monde, qui, après une rupture
familiale et un échec, va vivre son art comme
une thérapie et y puiser énergie, créativité et plaisir

ENTRETIEN Notre métier était à mille lieues de cet uni­


vers. Nous ne sommes pas des ouvriers,
dans la cuisine, c’est autre chose, ça s’appa­

P ierre Gagnaire, 70 ans, fait partie du


club prestigieux des meilleurs chefs du
monde. A la tête de trois restaurants à
Paris dont Le Balzac (trois étoiles Michelin),
il supervise également les Fouquet’s du
rente davantage au compagnonnage. C’est
un milieu très fermé, sans horaires. Ce confi­
nement m’a fait d’ailleurs découvrir avec
délice les fins de journée. Même si je termine
à 22 heures, la journée est terminée. Quand
groupe Barrière et signe de nombreuses car­ on travaille en cuisine, on ne finit jamais et
tes à l’étranger, de Tokyo à Dubaï, en passant on est un peu lobotomisé : pas de sortie
par Séoul et Londres. le soir, pas de café avec les copains, pas de En juillet 2020.
week­end. On est décalé par rapport aux gens ARNAUD. MEYER/LEEXTRA
Je ne serais pas arrivé là si… de notre génération, un peu comme les VIA LEEMAGE
… si je n’avais pas claqué la porte de l’entre­ sportifs de haut niveau.
prise familiale pour laquelle j’étais totalement La restauration est une bulle : le matin on
formaté et si je n’avais pas rompu si brutale­ commence tôt, l’après­midi on a une coupure
ment avec mes parents. d’une heure et demie et on zone un peu et stéphanois, j’ai acquis ma deuxième étoile A quel moment le vrai plaisir de cuisiner
après on repart au boulot. On ressort à 1 heure Michelin et la reconnaissance des critiques, est­il venu ?
Qui étaient vos parents ? du matin, soit on va faire le con, boire des mais je voyais plus grand. J’ai mis la main Au bout de très longtemps. Quand j’ai com­
Mon père était orphelin de père et sa mère bières et le lendemain on est à la ramasse sur une magnifique maison des années 1930. mencé à prendre conscience que ce métier
était très autoritaire. Elle avait une petite et on explose en vol, soit on se tient à carreau. Ce deuxième établissement à Saint­Etienne, pouvait avoir de l’intérêt, ça a été une espèce de
exploitation, deux­trois vaches, quelques Moi j’étais le bon sujet, jamais de problème où je m’installe en 1992, a cartonné immé­ course contre la montre pour construire mon
poules et une minuscule auberge en Auver­ avec mes supérieurs, très « oui, chef », pas très diatement, mais a très vite trouvé ses limi­ univers culinaire et donner du sens à ma vie.
gne à Apinac, le village où je suis né. Mon père doué, mais par contre avec une bonne men­ tes. Les critiques étaient dithyrambiques, J’ai vraiment vécu la cuisine comme une théra­
était plutôt bon à l’école, il rêvait de méca­ talité, à l’écoute, avec l’envie de faire plaisir. c’est à ce moment que j’ai décroché les pie, elle m’a donné une énergie incroyable, m’a
nique, d’aviation, et puis la guerre est arrivée. J’étais très docile. Je viens d’une famille trois étoiles, que j’ai découvert aussi que le emmené dans des contrées que je ne soupçon­
Il n’était pas en âge de partir, il est resté aux ailes coupées. J’ai accepté le destin qui cuisinier est à la fois l’acteur principal, nais pas sur le plan de la créativité. Je n’avais
auprès de sa mère. Il s’est mis à l’aider en m’a été assigné et je me suis débrouillé avec l’éclairagiste, le mec qui s’occupe du chauf­ pas appris les bonnes bases, à désosser une vo­
cuisine. Il s’est retrouvé embringué là­dedans ça. Ça a été l’une des clés de mes échecs fage, de la billetterie. Il est le metteur en laille correctement, à faire un joli feuilletage.
sans aucune vocation. Quand il s’est marié, il comme de mes succès. scène de son destin, c’est passionnant et dan­ C’est la créativité qui m’a poussé et j’ai dû m’en
s’est rendu compte qu’il ne pourrait jamais gereux en même temps. servir au maximum pour compenser mes la­
survivre en restant dans ce coin, il a pris un Quand la rupture familiale a­t­elle eu lieu ? J’avais beaucoup investi, c’était un lieu ex­ cunes affectives et techniques, j’ai été con­
hôtel en gérance à Val­d’Isère (Savoie). J’ai pris le relais du restaurant de mon père traordinaire mais disproportionné pour la traint à trouver des pirouettes pour que cela
La seule photo où il a l’air heureux remonte en 1977, sans avoir le choix. J’étais gérant de ville. Quelques jours avant l’ouverture, j’ai devienne du plaisir. Cela s’est fait au prix d’une
à cette période. Puis il est revenu dans le giron l’entreprise, mais c’était l’affaire de mes fait un malaise, on a dû me faire des piqûres. douleur extrême, car je ne savais pas où j’allais.
familial et a ouvert un restaurant, Le Clos parents, ils étaient les maîtres de leur sys­ J’étais épuisé et rien n’allait : il n’y avait pas Je n’ai longtemps pas goûté ma cuisine, j’ai
Fleuri, à côté de Saint­Etienne. Ma mère était tème, je n’avais pas mon mot à dire. J’avais la clientèle pour ma cuisine un peu déli­ compris récemment que je ne la goûtais pas
vacharde, mon père colérique, ce n’était pas des idées de développement, des projets de rante dans cette ville en déclin. J’avais de plus parce que je ne savais pas ce que je voulais.
simple. Il n’était pas épanoui, il avait des travaux, mais comme chez moi on ne par­ en plus de dettes. Un jour, j’appelle le Miche­ Je cherchais quelque chose, le goût parfait, ul­
comptes à régler. Le restaurant marchait bien, lait pas, tout était bloqué. La famille, ça peut lin et je leur dis : « Ne me mettez pas sur le time, celui qui me satisfasse, mais j’ignorais
mais il n’a pas su trouver sa place dans la être formidable, chez moi, c’était l’horreur. guide cette année, au mois de mars je serai quoi. Avec le recul, j’ai compris que j’avais
société. Il fuyait tout le temps, il n’était jamais Mes parents étaient butés, comme beaucoup mort. » A 46 ans, j’étais acculé, j’ai tout perdu, également occasionné beaucoup de souf­
là. Il ne rentrait que pour dormir et quand il de gens de leur génération. J’ai eu beau avoir car j’étais en liquidation personnelle, je france autour de moi, parce que j’étais comme
ne dormait pas, il partait voir sa mère ou se une étoile Michelin à 26 ans, des critiques n’avais même plus de Carte bleue, je devais un dingue, comme un fou. Il y a une énorme
promener dans les bois. formidables, je n’ai pas trouvé ma place. repartir de zéro. Ça a été une énorme humi­ dose d’égoïsme chez les créatifs, tout tournait
Alors j’ai fait péter l’histoire. Ça s’est passé un liation, mais j’ai aussi ressenti le même souf­ autour de ma cuisine, au détriment de mes
Quelle était votre place dans cette famille ? 1er novembre 1980. fle porteur qui m’a propulsé lors du départ enfants notamment.
Mes parents ont eu quatre enfants, trois gar­ Comme toutes les grandes décisions de ma du restaurant familial. Il y a eu longtemps un autre blocage : mon
çons et une fille. J’étais l’aîné. Mon parcours vie, je l’ai prise en quelques secondes. Ce éducation très catholique où l’argent était
est typique de cette époque. Le monde de la jour­là, dans le restaurant, il y avait deux Comment avez­vous rebondi ? sale. Je me disais : « Tu ne peux pas faire de
restauration était alors calqué sur celui des couples qui déjeunaient à des tables diffé­ J’ai décidé de venir à Paris et j’ai eu beau­ commerce avec ça. » Très vite, j’ai appris à
fermes. L’aîné devait se sacrifier pour aider la rentes. En partant, les deux me disent à un coup de chance. J’ai reçu plusieurs propo­ ne rien jeter, à tout utiliser, ce ne sont pas
famille et était chargé de reprendre le flam­ quart d’heure d’intervalle : « Pierre, tu n’as pas sitions, notamment du groupe Accor, mais je des gestes de radinerie, mais de frugalité, qui
beau, avec tout ce que cela comporte d’arrière­ l’air en forme, il faut que tu fasses quelque voulais mon lieu à moi. Je rencontre alors me viennent de mon enfance modeste où
pensées et de jalousies pour les frères et chose. » Ça a été un déclic. Je me suis isolé, un financier, l’ancien patron de Carrefour, qui l’on ne jetait pas le pain et où on pliait sa ser­
sœurs, qui se sentent lésés et ont l’impression j’ai fait un tour dans le jardin tout seul et j’ai se prend d’affection pour moi et qui accepte viette à la fin du repas. Mon métier, c’est tout
qu’on leur prend le magot. En fait, ce genre de dit à mon épouse d’alors : « On s’en va, on se de me prêter de l’argent. L’aventure du Bal­ sauf ça : c’est la flamboyance, le foisonnement
situation ne satisfait personne. Je n’ai jamais casse. » Le lendemain, j’ai appelé un copain zac commence. Je ferme Saint­Etienne le des produits, des objets, des lumières, de la
eu mon mot à dire. Il existe une photo de moi pour qu’il m’aide à trouver un lieu à moi. 12 juin 1996, je crée ma société et j’ouvre vaisselle. Je me suis dit : « Si ce que tu fais n’est
enfant où je suis vêtu d’un petit costume de J’avais 30 ans et déjà mes deux enfants. En Le Balzac le 23 novembre, c’est allé très vite. pas intelligent, ça n’a pas de sens. » Après,
cuisinier. J’ai 5 ans, mon sort est déjà scellé. mars 1981, j’ai annoncé à mes parents : « Le Huit jours avant l‘ouverture, le standard le doute est toujours là, il me permet d’avan­
Mon apprentissage a duré de 1966 à 1977, 13 juillet au soir, je serai parti. » téléphonique explosait. Pendant quinze ans, cer aussi. Car il faut arriver à durer, continuer
années pendant lesquelles je ne savais pas où Personne ne me croyait, ils me riaient au on a refusé quotidiennement des centai­ à travailler tout en se renouvelant.
j’allais. J’ai arrêté l’école à 14 ans, j’étais extrê­ nez, ils me pensaient incapable de partir, y nes de couverts. J’ai eu le sentiment que j’écri­
mement timide, pas sûr de moi. J’étais un compris mes frères et sœur. Le 13 juillet, on a vais enfin une nouvelle page après dix­huit Comment vit­on, lorsqu’on est cuisinier,
grand benêt maladroit avec, en même temps, fait le service avec ma femme, j’ai fermé la ans de brouillons. depuis la fermeture des restaurants ?
beaucoup d’énergie. Mon seul horizon était caisse, on a quitté le restaurant avec les ga­ Ensuite, tout s’est enchaîné, la proposition Je dis à mes gars : « Profitons de ce moment
de reprendre l’auberge de mes parents. J’ai mins, j’ai mis les clés dans la boîte aux lettres. du Sketch à Londres, dans lequel je me suis de silence pour nous reconstruire, nous repo­
plus ou moins appris mon métier en appren­ Je ne suis jamais revenu. Ça a été l’horreur, beaucoup investi et qui m’a obligé à quitter ser et réfléchir. » Cette respiration me convient.
tissage, mais je trouvais qu’il n’avait aucun in­ mes parents m’en ont voulu à mort, la mon officine pour aller voir ailleurs. Mes Je la mets à profit de façon positive. Je ne suis
térêt, comme mon père, en somme. La cuisine brouille a duré jusqu’à la fin de leur vie, il y a équipes ont appris à prendre le pouvoir et à pas joyeux de la situation, nous sommes tous
ne me plaisait pas du tout. De tous les chefs une dizaine d’années. On s’est revus par la faire sans moi. Ensuite sont venues les en apnée depuis le début de la pandémie, mais
que j’ai croisés dans les différents restaurants suite, mais le fil était cassé. ouvertures à l’étranger. Ça a été le début des nous continuons à travailler. On se réunit régu­
où j’ai fait mes classes, aucun ne m’a fait rêver. Pour moi, cette rupture a été libératrice. coopérations en construisant des équipes lièrement avec les équipes pour être aussi bons
Aujourd’hui, je comprends que voir mon J’ai extrait mes enfants et mon épouse d’un et des cartes pour la Corée, à Shanghaï, à qu’avant afin de déployer nos nappes et nos
père si malheureux dans sa vie ne m’a montré système qui était en train de nous broyer, Dubaï ou à Las Vegas. J’étais heureux de voir couverts et faire la fête aux gens lorsque l’on
que les inconvénients de ce métier : des pa­ le contrôle familial frôlait l’indécence. J’ai mis que j’étais capable de verbaliser ma cuisine pourra ouvrir à nouveau. Je n’ai pas peur. Mon
rents absents et toujours en retard, qui ne beaucoup de temps pour me sortir de ça. et de la transmettre à d’autres. Cette nou­ épouse (l’autrice Sylvie Le Bihan) est le symbole
mangent jamais à table avec leurs enfants, le velle étape a été également une reconnais­ de mon évolution. Elle m’a apporté une ouver­
manque de sociabilité, aussi. Mais il y a un deuxième événement sance sociale et financière après des années ture et une forme de légèreté qui n’empiète pas
fondateur dans votre vie… de galère. Constater que j’étais devenu un sur mon envie de bien faire. Je suis moi­même
Aucune envie de rébellion pendant dix ans ? J’aurais pu dire : « Je ne serais pas arrivé là cuisinier sur lequel on mettait des billes surpris de l’homme que je suis devenu. 
Mon frère a fait Mai 68, il était étudiant à si… je n’avais pas fait faillite à Saint­Etienne sans pour autant perdre mon âme a été une propos recueillis par
Paris, moi je n’étais pas du tout là­dedans. en 1996 »… Avec mon premier restaurant grande source de fierté. vanessa schneider
IDÉES
0123
24 | DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021

LA CULTURE, SINISTRÉE OU TRANSFORMÉE ?


Alors que la réouverture des salles de cinéma et de spectacle
est à nouveau reportée, les professionnels de l’art et de la culture
s’interrogent sur les modèles de création et de diffusion

Anne Jonchery et Loup Wolff


Le confinement a accru la soif de culture
Les deux chercheurs montrent que la fermeture
Wolff, Culture études n° 2020­2). Au cours Au prisme des méthodes de la large et discutable de « ce qui fait
des lieux de culture a paradoxalement de la dernière décennie, le mouvement comptabilité nationale, les secteurs culture ». C’est le même constat qui
élargi l’accès des pratiques culturelles semble même s’être accéléré, sous l’effet culturels constituent toutefois une pousse une myriade de communes, en
de l’essor des écrans et des pratiques nu­ réalité économique circonscrite, même France comme ailleurs, à restaurer leur
aux Français qui y avaient le moins recours mériques (plus d’un tiers des Français si elle est significative. Avec près de patrimoine, à soutenir l’organisation
écoute quotidiennement de la musique 700 000 actifs exerçant une profession d’événements ou de festivals, à sub­

L
en ligne) et audiovisuelles (78 % des culturelle à titre d’emploi principal, près ventionner l’installation d’une salle de
Français regardent quotidiennement la de 150 000 entreprises, 340 000 asso­ spectacle ou de cinéma, à valoriser un
a période de confinement du et éducatives. Cette dimension collective télévision), mais également de la pro­ ciations (avec 200 000 emplois salariés élément de leur identité. En finançant la
printemps 2020 a paradoxale­ de la pratique a aussi contribué à l’en­ gression des sorties culturelles : en 2018, et 3,5 millions de bénévoles), les sec­ culture, structurellement peu rentable,
ment témoigné de la forte appé­ gouement des classes populaires pour 63 % des Français sont allés au cinéma teurs culturels généraient, avant la crise c’est tout un tissu économique qui est
tence des Français pour la culture, les activités artistiques et culturelles en (57 % en 2008), 44 % ont visité un site pa­ sanitaire, plus de 90 milliards d’euros stimulé : le tourisme, une vie sociale
qui ont exploré de nouvelles pra­ amateur (pratique de la musique, de la trimonial (39 %), 43 % ont assisté à un de chiffre d’affaires – pour un poids plus dense, faite de sorties, de res­
tiques pendant cette période. Si danse, des arts graphiques, etc.) : alors spectacle (42 %) et 19 % à un festival économique estimé à 2,3 % de l’ensem­ taurants, d’hébergements, de souvenirs,
l’accès à tout un pan de la culture s’est qu’en 2018 les cadres étaient deux fois (16 %). Ce dynamisme, dont certaines en­ ble de l’économie (« Le poids économi­ de transports, de circulation…
trouvé entravé, que ce soit les sorties (mu­ plus nombreux à pratiquer une activité treprises et territoires ont su tirer habile­ que direct de la culture en 2018 », Laure Grand penseur du capitalisme et de
sées, concerts, spectacles, etc.) ou les en amateur que les ouvriers, l’écart s’est ment parti, repose sur une réalité an­ Turner, Culture chiffres n° 2020­2). ses mutations depuis l’après­guerre, le
biens culturels physiques (fermeture des presque totalement résorbé pendant le thropologique profonde : une aspiration sociologue Luc Boltanski va, dans
librairies, des disquaires, etc.), la contrac­ confinement, grâce au temps disponible à créer et un appétit pour ces créations, Rôle moteur Enrichissement. Une critique de la mar­
tion de l’espace­temps au domicile a favo­ plus important des ouvriers, touchés par tous deux croissants. Mais cette approche, fondée sur l’agréga­ chandise (avec Arnaud Esquerre,
risé les usages culturels des écrans et le une interruption de travail. tion des transactions économiques Gallimard, 2017), jusqu’à formuler la
développement de pratiques artistiques observées secteur par secteur, ne rend, thèse selon laquelle la culture serait deve­
en amateur des populations qui étaient L’essor des écrans par construction, pas compte du fait que nue le cœur battant de l’économie fran­
les moins initiées, contribuant à réduire Enfin, les 15­24 ans, dont les univers la culture n’est pas, bien souvent, l’objet çaise et plus largement des économies
les clivages sociaux et générationnels ha­ culturels étaient déjà très ancrés dans le de la vente, mais son argument. Les cam­ occidentales. Pour alimenter ce moteur
bituellement observés. numérique, ont développé la plus pagnes publicitaires pour les téléphones économique, l’appétence des Français
Seniors et classes populaires se sont
ainsi massivement emparés de produits
grande variété de consommations
culturelles, mais ont aussi investi les
LES SECTEURS portables dernier cri ne vantent pas leur
meilleure qualité d’appel, mais bien la
pour la culture ne se dément pas, confir­
mée encore récemment lors de la crise
et de contenus culturels qu’ils consom­ pratiques artistiques et culturelles en CULTURELS beauté de leurs photos, leurs capacités sanitaire. Elle continuera à s’affirmer,
maient peu précédemment : la pratique amateur, à l’inverse du décrochage musicales et audiovisuelles. Les géants dans les mondes numériques comme,
des jeux vidéo, la consultation de ressour­ observé ces dernières années. Si ces acti­ GÉNÉRAIENT, du numérique, trônant désormais au dès que possible, à nouveau dans sa di­
ces culturelles numériques (visite vir­ vités créatives permettent des formes sommet des plus grandes capitalisations mension expérientielle et sociale. 
tuelle, concert, spectacle, contenu scien­ d’expression de soi, elles contribuent
AVANT LA CRISE mondiales, ne sont qu’en apparence des
tifique) ont largement progressé (« Pra­ aussi au maintien du lien social par la SANITAIRE, PLUS entreprises de technologie : leur crois­
tiques culturelles en temps de diffusion des productions individuelles sance a été en grande partie alimentée
confinement », Anne Jonchery et Philippe et collectives sur le Web. DE 90 MILLIARDS par l’accès permis à des contenus et
Lombardo, Culture études n° 2020­6). Le Ces données confirment et prolongent usages culturels – avec d’ailleurs un
fait d’avoir à occuper les enfants a contri­ la montée des pratiques culturelles en D’EUROS retour très limité aux créateurs. Anne Jonchery et Loup Wolff sont
bué à l’essor de ces comportements, géné­ France des années 1970 à nos jours DE CHIFFRE Fondamentalement, le moteur de chercheurs au département des études,
rant des pratiques en groupe, en partie (« Cinquante ans de pratiques culturelles toutes ces activités nouvelles est bien de la prospective et des statistiques
soutenues par les prescriptions scolaires en France », Philippe Lombardo, Loup D’AFFAIRES culturel, dans une acception souvent du ministère de la culture

Joëlle Farchy collectif entre ce que serait la « bonne cul­


ture », celle des salles de cinéma, des théâ­
tres, des festivals de musique – victimes
croyait perdus dans l’océan de la culture
gratuite sur Internet.
Les pratiques à domicile se sont particu­
environnement dominé par les services en
ligne, alors que cette question reste lanci­
nante dans le monde physique.

Le dilemme de
incontestables de la crise –, et la « mau­ lièrement ancrées chez les jeunes qui ont, La pandémie a en effet révélé, derrière la
vaise culture », ersatz de la première – depuis dix ans, déserté peu à peu les ciné­ variété exceptionnelle de l’offre de films
celle du numérique à domicile. mas. Parce que tous les publics ne sont pas dans les salles, objet des efforts des pou­
Dans le spectacle vivant, pour maintenir sensibles au charme de la diffusion d’un voirs publics depuis des décennies, une

l’industrie du cinéma
une relation ténue avec le public et per­ film en salle, les cinémas devront multi­ très forte dépendance vis­à­vis de quel­
mettre aux artistes d’exercer leur métier, plier les rencontres, débats et événements ques blockbusters américains, qui occu­
des retransmissions en streaming de pour se différencier des propositions à do­ pent des centaines d’écrans au détriment
spectacles de danse, d’opéras, de théâtre micile, inventer des modèles économiques d’autres œuvres et concentrent une large
se sont déployées avec des initiatives par­ dans lesquels l’exposition des seuls films partie de la demande. Lorsque les studios
Pour la chercheuse en sciences de la communication, fois formidables, mais des modèles éco­ ne sera plus centrale, contrairement à ce américains reportent ces sorties ou les
nomiques quasi inexistants. qui est la norme depuis l’apparition des annulent au profit de leur service de vi­
la pandémie pousse le monde de l’audiovisuel, premiers théâtres cinématographiques au déo à la demande, c’est tout l’écosystème
déjà bouleversé par le numérique, à mener à bien La revanche du payant début du XXe siècle. français qui est bouleversé. La diversité de
Dans l’audiovisuel, en revanche, pionnier, Avec la modification des usages, de la demande ne se décrète pas, elle se forge
sa mue sans perdre en concurrence et en diversité avec la musique, des transformations nu­ nouveaux opérateurs – dont les leaders sur le long terme par une politique ambi­
mériques, les changements de modèles sont Amazon Prime Video, Netflix ou tieuse d’éducation, de transmission et
économiques sont déjà bien avancés. Disney + – participent, volontairement ou d’apprivoisement à des formes d’imagi­

A
Après la crise sanitaire, rien ne sera plus sous contrainte, au financement des naire multiples.
lors que les pouvoirs publics fran­ comme avant dans ce secteur, simple­ œuvres. Ils sont accusés tour à tour de ne Crise ou pas, le grand défi pour la créa­
çais sont ceux qui apportent le plus ment parce qu’avant la crise rien n’était pas donner assez d’argent ou d’en donner tion audiovisuelle est donc de créer les
de soutien financier au secteur cul­ déjà plus comme avant. Le virus n’a pas trop, au risque d’un formatage de la créa­ conditions d’une concurrence d’offres en
turel, victime, comme partout dans englouti une « belle époque » fantasmée, tion. Ces opérateurs se substituent pro­ ligne variées et de leur permettre non pas
le monde, de la pandémie, c’est en France il a révélé et exacerbé des mutations pro­ gressivement aux chaînes de télévision, seulement d’exister, mais également d’at­
que la colère des professionnels s’exprime fondes déjà en cours. qui jouaient depuis le milieu des années teindre leur public. Ces conditions passent
APRÈS LA CRISE le plus vivement. Paradoxe ? Caprice d’en­ Dans les années 1950, époque où les sal­ 1980 un rôle majeur dans le financement par la prise en compte de l’audience des
SANITAIRE, fants gâtés ? Plutôt une déception à la hau­
teur des illusions perdues. Lorsque,
les de cinéma avaient le monopole de la
consommation audiovisuelle, un Fran­
de la production cinématographique. services de taille modeste parmi les critè­
res d’attribution des soutiens publics, et,
RIEN NE SERA en 1994, la France défend, dans le cadre des çais voyait en moyenne neuf films par an. Politique ambitieuse du côté des leaders du marché, par une
négociations mondiales de libre­échange, Il voit aujourd’hui plusieurs dizaines, La crise actuelle a confronté de nombreux meilleure mise en avant de la diversité,
PLUS COMME la notion d’« exception culturelle », tout le voire quelques centaines, de productions réalisateurs et distributeurs à un di­ bien réelle, de leurs vastes catalogues. 
secteur se sent valorisé – même si c’est la audiovisuelles chaque année sur des lemme : loyauté vis­à­vis des salles, parte­
AVANT DANS préservation des mécanismes de soutien écrans multiples. Le confinement a en ef­ naires historiques momentanément fer­
L’AUDIOVISUEL, public à l’audiovisuel qui est alors en jeu. fet mis en lumière une tendance visible més, ou tentation de vendre leurs films à
Mais, avec la crise, on appose désormais depuis les années 1980, avant même l’ar­ des services en ligne. Si les inquiétudes sur
PARCE QU’AVANT sur le monde culturel le statut infamant rivée d’Internet : l’explosion des pratiques l’avenir du financement global de la pro­
d’activité non essentielle, et, si les millions culturelles à domicile. Les plates­formes duction française semblent s’estomper, les Joëlle Farchy est professeure de
LA CRISE, RIEN pleuvent, l’amertume domine… de vidéo à la demande, qu’il s’agisse des tensions demeurent vives sur le partage sciences de l’information et de la
N’ÉTAIT DÉJÀ PLUS Face à l’incertitude permanente d’une leaders du marché ou des services de ni­ de la valeur entre les différents acteurs de communication et directrice de la chaire
hypothétique réouverture, un fossé che, ont créé une nouvelle disposition à la filière. Il s’agit également de protéger Pluralisme culturel et éthique du numéri-
COMME AVANT dangereux se dessine dans l’imaginaire payer pour des consommateurs que l’on la diversité culturelle dans un nouvel que à Paris-I Panthéon – Sorbonne.
0123
DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021 idées | 25

LA  CHRONIQUE
Françoise Benhamou Rebattre Sur chacun des points de ce pro­
gramme, l’équilibre est pourtant
loin d’être simple à trouver :
DE THOMAS PIKETTY

les cartes de l’économie culturelle La chute de l’idole


modestie ne doit pas signifier
dégradation de la qualité, le local
n’est pas toujours souhaitable, le
national ne doit pas fermer la
porte à ce qui a nourri la culture
dans notre pays. Le Britanni­
étatsunienne

A
Pour l’économiste, la pandémie pourrait déboucher sur une offre moins que Peter Brook a ainsi su faire du
Théâtre des Bouffes du Nord, à Pa­ près l’invasion du Capitole, le
mondialisée, plus diversifiée et prête à monétiser sa diffusion numérique ris, un lieu d’accueil des théâtres monde éberlué se demande com­
du monde. Et il suffit de jeter un ment le pays qui s’est longtemps Thomas Piketty
œil sur les sorties de livres, les pro­ présenté comme le leader du est directeur d’étu-

L
grammes annoncés des scènes monde « libre » a pu tomber aussi bas. des à l’Ecole des
a crise que traversent ac­ l’épidémie entraîne des pertes et de concentrer cette offre dans musicales et des cinémas pour Pour comprendre ce qui s’est passé, il est hautes études en
tuellement les activités sèches : il faut renoncer à jouer des mains moins nombreuses. prendre la mesure de la capacité urgent de sortir des mythes et de l’idolâ­ sciences sociales,
culturelles est le révélateur des œuvres nouvelles, et le La crise semble cependant dessi­ d’ouverture de nos établisse­ trie, et de revenir à l’histoire. En réalité, la Ecole d’économie
d’une révolution silen­ numérique apparaît alors plus ner de nouveaux modèles. Une ments aux artistes du monde. République étatsunienne est traversée de­ de Paris
cieuse, faite de quatre mouve­ comme un pis­aller que comme économie plus modeste, avec des Prompts à faire état des retom­ puis ses débuts par des fragilités, des vio­
ments : la montée de l’événemen­ un complément. programmations qui évitent les bées de leurs activités sur l’écono­ lences et des inégalités considérables.
tiel, l’inscription dans la mondia­ dérives inflationnistes. Une éco­ mie, à travers des méthodes Emblème du Sud esclavagiste pendant la guerre civile de 1861­
lisation, l’importance prise par le Nouveaux modèles nomie attentive à ce que les pro­ d’évaluation parfois discutables, 1865, le drapeau confédéré brandi il y a quelques jours par les
numérique et le poids croissant Enfin, dans un pays qui, comme ductions nouvelles soient plus lar­ les acteurs du champ culturel ont émeutiers au cœur du Parlement fédéral n’était pas là par hasard.
du secteur privé au sein de l’offre. la France, a su développer un gement diffusées qu’aujourd’hui. pourtant trop peu mis en avant ce Il renvoie à des conflits très lourds qui doivent être regardés en
La pandémie a mis un coup d’ar­ maillage culturel public du terri­ Une économie plus vertueuse du qu’ils apportent vraiment à l’éco­ face. Le système esclavagiste a joué un rôle central dans le déve­
rêt à tout ce qui relève de l’événe­ toire grâce à des bibliothèques, point de vue de son empreinte nomie et à la société. Que serait loppement des Etats­Unis, comme d’ailleurs du capitalisme in­
mentiel : expositions, foires, spec­ des salles de concerts, etc., la part écologique, avec une moindre notre industrie du luxe, une des dustriel occidental dans son ensemble. Sur les quinze présidents
tacles, séances de cinéma, festi­ du privé tend à être sous­estimée propension à la circulation effré­ rares excellences françaises, sans qui se sont succédé jusqu’à l’élection de Lincoln en 1860, pas
vals. Or les modèles économiques et regardée avec soupçon. Pour­ née et coûteuse des œuvres et des la culture ? Que serait le moins de onze étaient propriétaires d’esclaves, dont Washington
de pans entiers de la culture se tant, l’action et l’offre culturelles stars. Une économie plus centrée vivre­ensemble sans la culture, et Jefferson, tous deux natifs de Virginie, qui, en 1790, comptait
sont progressivement construits sont aussi portées par le secteur sur le local, faisant appel à des qui, même dans les lieux où elle 750 000 habitants (dont 40 % d’esclaves), soit l’équivalent de la po­
à partir des recettes de l’événe­ associatif et par toute une cons­ artistes de la scène régionale, fac­ est peu fréquentée, anime les pay­ pulation cumulée des deux Etats nordistes les plus peuplés (la
mentiel. Le système des foires tellation de grandes et petites teur de diversité culturelle. Une sages urbains et constitue un lieu Pennsylvanie et le Massachusetts).
empêché, le marché de l’art doit entreprises et de commerces. économie qui ne fait pas l’impasse prisé pour les sorties scolaires ? Après la révolte de 1791 à Saint­Domingue (joyau colonial fran­
se réinventer. Fermés, les musées Aux aides destinées à l’économie sur le travail des associations, à la Le carme Jean de Venette, dans çais et première concentration d’esclaves du monde atlantique de
ne peuvent plus compter sur la générale, tels le PGE [prêt garanti lisière du culturel et du social, ou ses chroniques rédigées de 1340 l’époque), le Sud états­unien devient le cœur mondial de l’écono­
billetterie. La programmation des par l’Etat] ou le chômage partiel, du culturel et de l’éducatif. à 1368, notait à propos de la peste mie de plantation et connaît une expansion accélérée. Le nombre
maisons d’art lyrique et sympho­ se sont certes ajoutées des aides noire : « Le monde ne sortit pas d’esclaves quadruple entre 1800 et 1860 ; la production de coton
nique et des salles de musiques spécifiques. Mais cela n’empê­ Revenir aux fondamentaux meilleur, mais pire. » Pour qu’il décuple et alimente l’industrie textile européenne. Mais le Nord­
actuelles est durablement pertur­ chera pas certains de faire faillite Une économie qui utilise le soit meilleur, il faut revenir aux Est et surtout le Midwest (dont est originaire Lincoln) se dévelop­
bée, les artistes internationaux numérique pour ce qu’il apporte : fondamentaux : l’artiste et ses pent encore plus rapidement. Ces deux ensembles s’appuient sur
étant empêchés de se déplacer. entrer par effraction dans les publics. Et se rappeler que la un autre modèle économique, fondé sur la colonisation des terres
Les villes et régions, qui tentaient foyers, faire connaître des œuvres culture est un laboratoire de de l’Ouest et le travail libre, et veulent bloquer l’expansion de l’es­
de s’inscrire dans cet ordre cultu­ et des lieux, mais qui doit être la société. La créativité est de­ clavage dans les nouveaux territoires.
rel mondialisé en soutenant des monétisé, même à petit prix. Le venue la matière première la
festivals attractifs et spécialisés, numérique a permis, pendant les plus précieuse des économies Le grand renversement d’alliance
doivent y renoncer pour un confinements, de jouir d’une contemporaines.  Après sa victoire de 1860, le républicain Lincoln est prêt à négocier
temps indéterminé. LES ACTEURS DU offre culturelle inventive et de une fin paisible et graduelle aux esclavagistes, avec indemnisation
Quant au numérique, il a dicté faire vivre un patrimoine trop des propriétaires, comme cela s’est produit lors des abolitions bri­
la configuration des nouveaux
CHAMP CULTUREL souvent conservé dans les tiroirs, tannique et française de 1833 et 1848. Mais les Sudistes préfèrent
modèles économiques de cer­ ONT TROP PEU MIS mais il faut glisser de la gratuité tenter la carte de la sécession, à la manière d’une partie des colons
tains pans de l’industrie cultu­ destinée à fidéliser un public que blancs d’Afrique du Sud et d’Algérie au XXe siècle, pour tenter de
relle. L’épidémie vient casser le EN AVANT CE l’on comptait retrouver rapide­ Françoise Benhamou est préserver leur monde. Les Nordistes refusent leur départ, et la
modèle lentement élaboré de ment vers la monétisation de l’of­ professeure d’économie guerre commence en 1861. Quatre années plus tard, et après
l’artiste compensant la baisse des QU’ILS APPORTENT fre, indispensable à deux titres : à Sorbonne Paris Nord, 600 000 morts (autant que le total cumulé de tous les autres
rémunérations issues de la musi­ À L’ÉCONOMIE apporter des recettes et rompre membre du Cercle des conflits auxquels le pays a pris part, y compris les guerres mondia­
que enregistrée par les tournées avec l’idée que ce qui est culturel économistes et du comité de les, la Corée, le Vietnam et l’Irak), le conflit s’achève avec la reddi­
et les spectacles. La longueur de ET À LA SOCIÉTÉ est gratuit et donc ne vaut rien. rédaction de la revue « Esprit » tion des armées confédérées en mai 1865. Mais les Nordistes ne
pensent pas que les Noirs soient prêts à devenir citoyens, et encore
moins propriétaires, et ils laissent les Blancs reprendre le contrôle
du Sud et imposer un strict système

Xavier Greffe Les arts et la manière


POUR UNE PARTIE  de ségrégation raciale, ce qui leur
permettra de conserver le pouvoir
DES PLUS DIPLÔMÉS, un siècle de plus, jusqu’en 1965.
Dans l’intervalle, les Etats­Unis
LES ÉLECTEURS  sont devenus la première puissance
RÉPUBLICAINS  militaire de la planète et ont su met­
tre fin au cycle d’autodestruction na­
SERAIENT  tionaliste et génocidaire opposant
L’économiste observe que que tout recommencera demain à l’image de Psychology of Engagement with Everyday Life, les puissances coloniales européen­
ce qui vient d’être interrompu. Basic Books, 1997, non traduit). La finalité de IRRÉCUPÉRABLES nes entre elles entre 1914 et 1945. Les
la création et les pratiques Sans doute est­ce dans le domaine de l’œuvre créée n’est plus la recherche d’une démocrates, qui étaient le parti de
culturelles se déploient dans l’audiovisuel que les transformations sont les émotion à un moment donné, mais son pro­ l’esclavage, sont parvenus à devenir celui du New Deal. Poussés
de nouvelles dimensions plus fortes, avec l’explosion du streaming longement dans la durée, à coups de flux suc­ par la concurrence communiste et la mobilisation afro­améri­
(Netflix a pris trois ans d’avance sur son plan cessifs comme l’illustrent musiques d’am­ caine, ils concèdent les droits civiques, sans réparations.
de l’espace et du temps qui, de développement pendant le premier confi­ biance ou hip­hop, jeux vidéo ou séries audio­ Mais, dès 1968, le républicain Nixon récupère le vote blanc sudiste
renforcées par le confinement, nement), les performances exceptionnelles visuelles. Ces genres se présentent souvent en en dénonçant les largesses sociales que les démocrates accorde­
des jeux vidéo, la croissance des achats de opposition à une pratique culturelle organisée raient aux Noirs par clientélisme (un peu comme la droite fran­
ne correspondent plus home cinéma et, plus récemment, le glas de la verticalement, et produisent une conception çaise soupçonne la gauche d’islamo­gauchisme dès lors qu’elle évo­
à l’ancien monde « vertical » chronologie des médias, lorsque Warner Bros du temps et de la mémoire fortement modi­ que les discriminations antimusulmanes). Se met alors en place un
a décidé de sortir les nouvelles œuvres sur les fiées, comme en témoigne la vidéo de Jay­Z grand renversement d’alliance, amplifié par Reagan en 1980 puis
plates­formes de streaming en même temps Picasso Baby. A Performance Art Film (2013), où par Trump en 2016. Depuis 1964, les républicains ont remporté une

P
que dans les salles. Mais l’effondrement, peut le rappeur d’aujourd’hui se présente comme nette majorité du vote blanc dans toutes les élections présidentiel­
ourquoi la culture, dont l’importance être durable, du tourisme international obli­ héritier direct de Picasso. les, alors que les démocrates ont toujours rassemblé 90 % du vote
économique est proclamée depuis des gera aussi les musées à conquérir des publics Les flux technologiques incessants avivent noir et 60­70 % du vote latino. Entre­temps, la part des Blancs dans
décennies, se trouve­t­elle marginali­ de proximité en trouvant dans les médias en permanence ce contraste. Dans un pre­ l’électorat n’a cessé de décliner, passant de 89 % en 1972 à 70 %
sée sitôt la première crise venue ? sociaux de nouveaux leviers. Et derrière les mier temps, la médiatisation croissante des en 2016 et à 67 % en 2020 (contre 12 % pour les Noirs et 21 % pour les
L’analyse de l’Organisation mondiale de la difficultés du spectacle vivant, déjà anciennes biens culturels n’avait fait que conférer au Latinos et autres minorités), ce qui alimente le durcissement des
propriété intellectuelle sur le poids des activi­ mais occultées par la montée des festivals, des financement par la publicité un rôle majeur, trumpistes du Capitole et menace de faire sombrer la République
tés culturelles par pays témoigne pourtant de modèles d’affaires plus soutenables pour les polarisant l’attention sur un « spectateur états­unienne dans un conflit ethno­racial sans issue.
cette importance en distinguant les secteurs artistes et plus accessibles pour les audiences moyen » et ouvrant de ce fait le débat sur le Que conclure de tout cela ? Selon une lecture pessimiste, soute­
culturels au sens traditionnel, de l’empreinte sont apparus nécessaires. risque de perte de la diversité culturelle. nue par une bonne part des groupes les plus diplômés qui votent
des compétences culturelles mobilisées dans Aujourd’hui, la « plate­formisation » de la désormais pour les démocrates (ce qui permet aux républicains
nos sociétés quel que soit le secteur économi­ Le modèle du « flot » culture conduit à construire des connexions de se présenter maintenant comme anti­élites, alors même qu’ils
que considéré : spectacle vivant, patrimoine, Ces indices témoignent surtout d’une transfor­ et des échanges entre protagonistes. Là où continuent de rassembler une bonne partie de l’élite des affaires,
audiovisuel, mais aussi métiers d’art, design mation encore plus profonde de nos pratiques les réseaux sociaux deviennent chaque jour à défaut de séduire l’élite intellectuelle), les électeurs républicains
créatif, artisanat, luxe, mode et textiles, et de notre consommation. Le modèle qui a des acteurs déterminants du système cultu­ seraient « déplorables » et irrécupérables. Les administrations dé­
ameublements, jouets, etc. fondé notre politique culturelle (et les équili­ rel, les institutions culturelles ne pourront mocrates auraient tout fait pour améliorer le sort des plus défavo­
En France, le secteur culturel au sens tradi­ bres économiques qui en découlent) s’est orga­ fonctionner que si elles s’acclimatent aux risés, mais le racisme et la hargne des classes populaires blanches
tionnel atteignait, en 2012 (dernière année nisé autour d’une approche cathartique de la logiques de coopération. les empêcheraient de le voir.
normalisée), 3,89 % du PIB, 3,74 % de l’emploi culture, celle d’André Malraux nous invitant à Les empreintes physiques et temporelles de Le problème est que cette vision laisse peu de place à une solu­
et 1,8 % des exportations, chiffres compara­ élever nos âmes au contact d’œuvres d’art la culture se redéploient chaque jour plus tion démocratique. Une approche plus optimiste en la nature
bles à ceux des autres pays, exception cultu­ majeures. Cette volonté d’éducation esthéti­ intensément. Attendre la fin de la pandémie humaine pourrait être la suivante. Pendant des siècles, les per­
relle ou pas. En revanche, l’empreinte cultu­ que pour tous nous a conduits à faire reculer en pensant que tout recommencera comme sonnes issues de différentes origines ethno­raciales ont vécu
relle totale représentait 7,02 % du PIB, 7,49 % les limites que le marché a opposées à la créa­ avant risque fort d’être illusoire.  sans autre contact entre elles que par l’intermédiaire de domina­
de l’emploi et 11,4 % des exportations (« La tion des uns et à l’accès des autres. tions militaires et coloniales. Le fait qu’elles cohabitent depuis
performance économique des secteurs fon­ Ce modèle n’a certainement pas à être aban­ peu au sein de mêmes communautés politiques constitue un
dés sur le droit d’auteur », OMPI, 2016). donné, mais la réalité c’est que nombre d’entre progrès civilisationnel majeur. Mais cela continue de susciter
Cela n’enlève rien aux pertes subies par les nous s’inscrivent dans un autre modèle cultu­ des préjugés et des exploitations qui ne peuvent être vaincus
lieux de spectacle vivant, les musées et les sal­ rel, celui du « flot », où il s’agit de s’immerger que par davantage de démocratie et d’égalité. Si les démocrates
les de cinéma. A cela près que le confinement a dans un état de contentement et, ainsi rassuré, Xavier Greffe est professeur émérite veulent reconquérir le vote populaire, quelle que soit son ori­
fait apparaître au grand jour des tendances qui à le faire durer aussi longtemps que possible, d’économie de l’université gine, alors il faudra faire davantage sur le plan de la justice so­
se manifestaient depuis plusieurs années et comme l’explique le psychologue hongrois Panthéon-Sorbonne et du Graduate ciale et de la redistribution. La route sera longue et ardue. Raison
que l’on tend trop vite à occulter en pensant Mihaly Csikszentmihalyi (Finding Flow. The Research Institute for Policy Studies (Tokyo) de plus pour s’y atteler dès maintenant. 
0123
26 | idées DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021

Luc Dayan Entre sport spectacle et exemplarité


sociale, la difficile mue du football français
Après l’échec financier de Mediapro et les effets meilleures du monde, a profité de l’arrêt connaît plus ni le maillot ni les joueurs pact financier des relégations sportives,
Bosman et a permis de rentrer de l’ar­ d’une année sur l’autre. conséquences du système actuel des
délétères de la pandémie, le football traverse une gent dans le système national, mais aux L’entrée du football dans « l’économie montées­descentes.
crise économique durable et doit de toute urgence dépens de la qualité du jeu fourni. Le du spectacle » dans les années 1990 n’a Quant aux formules de compétition, la
transfert de joueur est devenu l’outil pas suscité les réformes profondes qu’il France ne pourrait­elle pas innover en
réinventer son modèle, estime l’ex­président de club d’une cavalerie salariale inflationniste était indispensable de faire, et nous en tentant de réorganiser son championnat
entre clubs du monde entier. Ces trans­ payons les conséquences aujourd’hui. en deux phases distinctes pendant la
ferts étant payés de façon étalée dans le Chacun a trop cherché à optimiser ses même saison sportive ?

E
temps, les créances que détiennent les positions en se servant sur la bête sans se Les pistes sont nombreuses, le sujet est
voluant au sein d’un univers légis­ les dépôts de bilan de clubs historiques clubs français seront en conséquence de soucier des conséquences à terme pour complexe, mais un dialogue constructif,
latif et politique inadapté, encadré comme Sedan, Strasbourg ou Bastia, le moins en moins certaines. la « ressource football ». transparent et lucide doit se nouer entre
par un supposé contrôle des procès des affaires du PSG, celui des Rares sont les investisseurs sérieux qui Il est temps de définir pour le football les représentants des joueurs et des en­
comptes bien inefficace, le foot­ transferts à l’OM, les élections à la tête de envisagent de « prendre » un club, bien français un modèle moderne et cohérent traîneurs, les pouvoirs publics, la LFP et
ball français n’a pas su, voulu ou pu la Ligue de football professionnel (LFP), au contraire, ceux qui sont là se deman­ sur tous les plans, qui répondrait à la fois le seul opérateur qui semble encore ca­
penser son développement. L’échec de reflet des conflits d’intérêts entre diri­ dent comment en sortir. Même les fonds à sa nature de « sport spectacle » et à sa pable de s’intéresser au sujet de façon
Mediapro et la pandémie de Covid­19 ne geants de club également décideurs dans d’investissement étrangers qui ont prêté fonction d’exemplarité sociale. structurelle, à savoir Canal+, malgré la
font que révéler plus rapidement que les instances, les conséquences de l’arrêt de l’argent (à quel taux !) à des intermé­ plaie du piratage.
prévu les grandes faiblesses de notre brutal du championnat 2019­2020, sans diaires habiles se retrouvent « coincés », Plafond salarial L’articulation d’idées et de proposi­
football national. oublier les récurrentes affaires de obligés de reprendre la main sur ces ac­ Il faut s’interroger sur l’intérêt d’un pla­ tions nouvelles, apportées et étayées par
Sans les multiples prêts garantis par mœurs ou les problèmes de gouver­ tifs bien peu liquides. fond salarial qui permettrait de limiter des personnes d’horizons différents,
l’Etat (PGE) contractés par la plupart des nance à la Fédération française de foot­ Plus grave encore, le plaisir de regarder les dépenses des clubs en fonction de pourrait permettre de faire redémarrer
clubs, obtenus en s’appuyant sur des ball (FFF) révélés récemment, la liste est à la télévision les matchs du champion­ leurs recettes réelles afin de ne pas aggra­ la machine enrayée, sachant qu’il faudra
chiffres d’affaires gonflés par les ventes longue. Et la justice, qui agit peu, et sou­ nat est en train de disparaître, sans parler ver les déficits actuels. restaurer l’équité sportive, ressusciter la
d’actifs – les joueurs –, le sinistre serait vent avec retard. de celui d’aller au stade soutenir son Peut­être faut­il s’orienter vers des mo­ performance et redonner du plaisir à
majeur. L’endettement de nos clubs est équipe locale dont, au passage, on ne re­ des différents d’actionnariat et de gou­ tout le monde.
massif et ne date pas d’hier. Quelques Faiblesse du football de club vernance des clubs, comme des sociétés C’est ce qui devra être le cœur de la ré­
actionnaires aux reins solides soutien­ Quant à certains journalistes, qui vivent coopératives d’intérêt collectif répon­ flexion puis de l’action de tous les ac­
nent la trésorerie de leurs clubs, mais de la bête, ils l’entretiennent pour mieux dant aux orientations des entités concer­ teurs concernés par le football, en espé­
pour combien de temps encore ? Quant la tuer quand c’est leur intérêt. Il est plus nées par le club, toutes réunies au capi­ rant qu’il ne soit pas trop tard. 
aux autres, ils jonglent comme ils le facile pour eux de clouer au pilori tal, partageant informations, options
peuvent… joueurs ou dirigeants quand ils chutent, stratégiques et décisions majeures ?
Depuis vingt ans, le désordre, l’instabi­ alors qu’ils les encensent quand ils ga­ Pourquoi ne pas mettre en place un
lité, la permissivité financière, voire mo­ gnent, faisant vendre leurs journaux.
L’ILLUSION fonds qui interviendrait en entrant mi­
rale, des instances, les comportements et L’illusion collective qui a démarré COLLECTIVE QUI noritaire au capital des clubs relégués en
les déclarations de certains footballeurs après la Coupe du monde 1998 est désor­ fin de saison, injecterait du cash, aiderait Luc Dayan est médecin de formation,
ou entraîneurs ont donné une mauvaise mais avérée. Les joueurs de l’équipe de A DÉMARRÉ APRÈS à leur restructuration, puis revendrait sa ancien président du RC Lens et du
image de notre football. L’affaire du bus France évoluant quasiment tous à participation en même temps que l’ac­ FC Nantes, spécialiste en restructura-
de Knysna, les litiges dont se sont esti­ l’étranger, le football de club est resté très LA COUPE DU MONDE tionnaire principal une fois les fonda­ tion de clubs professionnels de foot-
més victimes certains clubs (Entente faible en comparaison avec l’Angleterre, 1998 EST DÉSORMAIS mentaux du club restaurés ? Placé sous ball, producteur du film « La Couleur de
SSG, Luzenac, etc.), en raison de règle­ l’Allemagne, l’Espagne et même l’Italie. l’égide de la DNCG (direction nationale la victoire » (Race) et de la série docu-
ments interprétés « à la tête du client », La formation française, qui est une des AVÉRÉE du contrôle de gestion), il pallierait l’im­ mentaire « Lens, de sang et d’or »

Annie Sugier
Lettre à Assa Traoré : la lutte contre le racisme ne doit pas
occulter la lutte contre les violences faites aux femmes
La présidente de la Ligue du droit international des femmes reproche notamment à la militante antiraciste, dont le combat a été salué en
décembre 2020 par le magazine américain « Time », de justifier les comportements des garçons issus de l’immigration par leur victimisation supposée

C
omment ne pas être sen­ succès, il était beau, grand, très de la vie dans cette famille. Vous inutile ici de rappeler les conclu­ traque. On vous pousse vers un rogent sur les raisons de la tragé­
sible au combat que vous souriant et charismatique. » Il ob­ écrivez : « Les Traoré sont devenus sions du rapport de 2006 de la chemin prédestiné à l’échec. » die qui touche votre famille, à
menez pour que toute la tient son passeport français une sorte de “famille formidable” Commission nationale consulta­ Vous, Assa, en tant qu’éduca­ commencer par les emprisonne­
lumière soit faite sur la en 1968. Un an plus tard, il ren­ (…) Une famille recomposée, tive des droits de l’homme trice, ne pensez­vous pas que si les ments à répétition de vos frères :
mort de votre frère, Adama contre sa première femme, une comme on dit ici. Avec papa, fi­ (CNCDH) sur la polygamie : « Au filles réussissent mieux à l’école « Tata parle de toi [Adama]. (…) Elle
Traoré, dans la gendarmerie de Picarde, avec laquelle il a deux gure d’autorité généreuse et cours des auditions et à travers de et dans la société, c’est parce que pense qu’elle n’a peut­être pas été
Persan (Val­d’Oise) ? Dans le livre enfants. Lorsqu’elle le quitte, il aimante, (…) et des mamans qui nombreux documents, nous la réussite scolaire est la seule is­ assez sévère avec toi. Que Mamma
que vous avez écrit avec Elsa rencontre sa deuxième femme, n’ont jamais fait de distinction avons pu découvrir des situations sue qui leur reste pour exister ? Ce et elle ont souffert avec vous, qu’il
Vigoureux, sous la forme d’une une Normande, avec laquelle il entre tous ces petits. » très diverses mais tout aussi dou­ n’est pas la police qui risque de les manquait une figure solide à l’ex­
Lettre à Adama (Seuil, 2017), vous aura cinq enfants. Quand ils se Vous ne pouvez pourtant igno­ loureuses et complexes. (…) Il sem­ « casser », mais plutôt le regard de térieur de la maison. Notre père, en
passez en revue les tragiques évé­ séparent, à la fin des années 1970, rer le combat de nombre d’asso­ ble bien, malgré tout, (…) que, la cité. Souvenez­vous de Sohane fait. Elle avoue qu’elles ne savaient
nements qui ont précédé et suivi votre père retourne au Mali. Il re­ ciations de femmes africaines même en les imaginant moins Benziane, morte brûlée vive à pas comment faire toutes les deux.
ce 19 juillet 2016 où la vie de vo­ vient en 1983 avec celle qui sera contre la polygamie. En France dramatiques, elles ne puissent ja­ Vitry­sur­Seine (Val­de­Marne) en Que c’était moi qui gérais tout.
tre famille a basculé. votre mère et que vous appelle­ même, des études montrent les mais devenir idylliques ! » octobre 2002, pour avoir refusé Mais que j’avais 14 ans. »
Mon propos n’est pas d’expli­ rez tous « Mamma ». A peine dégâts de cette pratique sur les Le 9 août 1999, votre père meurt de se soumettre aux diktats d’un Oubliez un instant la présenta­
quer et encore moins de justifier deux ans plus tard, alors que femmes et les enfants. Il n’est pas d’un cancer. C’est sur vos épaules petit caïd. Souvenez­vous de tion idyllique de cette famille de
ce qui s’est passé ce jour­là dans vous venez juste de naître, il re­ que pèseront nombre de tâches Samira Bellil, dénonçant « l’enfer 17 enfants. Certes, c’est encore
les locaux de la gendarmerie. Ce vient avec une nouvelle épouse, du quotidien, en tant que « plus des tournantes » [le titre de son li­ une fois l’image du père qui est
que je veux évoquer avec vous, celle qui sera la mère d’Adama, et grande parmi les plus jeunes ». vre témoignage paru en 2002]. Il mobilisée comme celle d’un sau­
Assa Traoré, c’est la façon dont que vous appellerez « Tata ». Fina­ est vrai que c’était une autre épo­ veur trop vite disparu, mais c’est
vous présentez votre contexte lement, la maisonnée compren­ On a oublié la révolte des filles que, le début de la décennie 2000. bien lui qui vous a laissé cette si­
familial. Car je pense qu’une dra dix­sept enfants. Ma deuxième remarque porte Et puis il y eut 2005, les cités [de tuation en héritage. D’ailleurs,
cause, si juste soit­elle, et c’est le sur l’explication, pour le moins Clichy­sous­Bois, en Seine­Saint­ vous écrivez avec franchise : « Je
cas de la lutte contre le racisme, Une « famille formidable »
VOUS NE POUVEZ paradoxale, que vous donnez de Denis] qui se sont enflammées et, n’ai pas eu de jeunesse en vérité
ne doit pas occulter une cause Je note que les épouses françaises IGNORER la situation comparée des gar­ subrepticement, on a fini par (…) J’ai fait ce que j’ai pu, c’était
tout aussi juste, celle de la lutte ont, semble­t­il, eu droit à un trai­ çons et des filles issus de l’immi­ oublier la révolte des filles des compliqué de défendre des en­
contre les violences faites aux tement différent de celui des Ma­ LE COMBAT gration dans la société française. cités qu’on accusa de stigmatiser fants comme vous, qui aviez un
femmes au nom de la tradition. liennes. Sans doute parce que la A vos yeux, c’est le harcèlement les garçons de leur clan. tel sentiment d’injustice au fond
Ma première remarque porte loi de leur pays le permet. Mais DE NOMBRE policier, parce qu’il touche quasi Ne pensez­vous pas que si les de vous­mêmes. » 
sur la façon dont vous présentez c’est oublier que votre père est D’ASSOCIATIONS exclusivement les garçons, qui garçons sont plus souvent
la polygamie. Vous écrivez que français, et que les mariages poly­ les précipite dans la révolte et la confrontés à l’échec scolaire et à
votre père, Mara­Siré Traoré, né gamiques sont interdits en DE FEMMES marginalité : « J’ai compris ma la suspicion des autorités, c’est
en 1943 au Mali, dans une fratrie France, interdiction qui devrait chance, à travers toi [Adama]. parce qu’on développe en eux un
de neuf enfants issus de trois être durcie avec le projet de loi AFRICAINES Celle d’être une fille. On ne casse mélange détonnant de virilité et
mères, décide un jour d’émigrer
en France. Vous le décrivez avec
sur le renforcement des principes
républicains. Je note aussi la vi­
CONTRE pas les filles. Vous, mes frères,
n’avez jamais eu droit à l’erreur (…)
de susceptibilité à fleur de peau ?
Vos « mères » font preuve de plus
Annie Sugier est présidente
de la Ligue du droit internatio-
admiration : « Notre père avait du sion idyllique que vous donnez LA POLYGAMIE Depuis votre adolescence on vous de lucidité lorsqu’elles s’inter­ nal des femmes (LDIF)
0123
DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021 carnet | 27
Sa famille Plérin. Rennes. Paris. Lorient. Bourg-la-Reine.

Albert Roux Le Carnet


Et ses amis,

ont la tristesse de faire part de la


disparition de
Barcelone.

Nous avons la tristesse de faire


part du décès de
Pascale Woirhaye Bonnabel,
son épouse,
Gautier Woirhaye,

Chef étoilé Vous pouvez nous faire parvenir


Mylène JULIEN-DOLIAS,
ingénieure retraitée,
M. Alain MOREL,
survenu à l’âge de soixante-treize ans.
son fils,
Ariane Lefrançois,
sa sœur,
vos textes soit par e-mail : militante engagée,
syndicaliste, De la part de Bertrand Woirhaye,
carnet@mpublicite.fr
femme libre, son frère
(en précisant impérativement
Jacqueline Barnaud Morel, et leurs familles,
votre numéro de téléphone et son épouse,
votre éventuel numéro d’abonné survenue le 7 janvier 2021,
Élise, ont la tristesse de faire part du décès
à Pertuis (Vaucluse),
ou de membre de la SDL) sa fille,
à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Matthieu et Fabiola, de
soit sur le site : son fils et sa belle-fille,
https://carnet.lemonde.fr Mylène repose au funérarium de Antoine, Hugues WOIRHAYE,
Pertuis. son petit-fils chevalier
L’équipe du Carnet reviendra vers Et toute sa famille. de l’ordre national du Mérite,
vous dans les meilleurs délais La cérémonie laïque aura lieu
magistrat honoraire,
au crématorium de Manosque La cérémonie religieuse a eu lieu
pour vous confirmer la parution. le lundi 21 décembre 2020, suivie de
(Alpes-de-Haute-Provence), le lundi
l’inhumation à Saint-Laurent-de-la- survenu le 31 décembre 2020,
11 janvier, à 17 heures.
Mer, Plérin (Côtes-d’Armor). à l’âge de soixante-dix ans.
carnet@mpublicite.fr
https://carnet.lemonde.fr En raison de la crise sanitaire
l’accès à la salle sera limité à trente Aldo, Joséphine, Frédéric, Romain, Les obsèques ont eu lieu au
personnes. ses enfants cimetière de Grammont, à Montpellier,
et leurs proches,
AU CARNET DU «MONDE» ce samedi 9 janvier 2021, à 9 h 30.
Grenoble. ont la grande tristesse de faire part
du décès de Cet avis tient lieu de faire-part.
Décès Claudine, Danièle, Jean-Marc
Jurkovitz, Marie-Thérèse PELLAS, M. Robert Zolade,
Paris. Budapest. née PRIGENT,
ses enfants, son époux,
décoratrice-étalagiste,
Sa famille Lou, Pascale, Stéphane et Célia,
son gendre, survenu le 2 janvier 2021. ses enfants,
Et tous ses nombreux amis français
Tiphaine, Adrien, Julie, Clara, Anaële, Paul,
A Dublin, et étrangers,
sa belle-fille, La cérémonie religieuse aura lieu Agathe, et Valentin,
en 2013. Yaël, Hugo, Natan, Thomas, en l’église Saint-Denys-du-Saint- ses petits-enfants,
nous prient d’annoncer le décès de
MARC O’SULLIVAN/ ses petits-enfants, Sacrement, Paris 3e, le 12 janvier,
Muriel Klein Zolty, à 10 h 30.
SHUTTERSTOCK/SIPA Mme Veronika BEYER, ont la douleur de faire part du décès
son amie,
née BRODY, de
marionnettiste, Lise Sabourin,
ont la douleur de faire part du décès son épouse,
du Patricia et Xavier Reif, Mme Yvette Etoile ZOLADE,
survenu le 5 janvier 2021, dans sa Olivier et Sylvie Sabourin, née DARMON,

D
ans le désert gastrono­ 8 OCTOBRE 1935 Naissance quatre-vingt-dix-septième année. Nathan et Emma Sabourin,
docteur Pierre JURKOVITZ,
mique que représen­ à Semur-en-Brionnais ses enfants et ses petits-enfants, survenu le 28 décembre 2020, à Dreux,
Une cérémonie sera organisée Robert, Jean-Claude et Jean-Marie à l’âge de quatre-vingt-trois ans.
taient Londres et la (Saône-et-Loire) survenu à l’ âge de quatre-vingt-dix Sabourin,
au crématorium du cimetière du
Grande­Bretagne à la 1967 Ouvre Le Gavroche, à ans, le 7 janvier 2021. ses frères
Père-Lachaise, Paris 20e, le mardi Les obsèques ont été célébrées le
fin des années 1960, les frères Al­ Londres (trois étoiles en 1982) 12 janvier, à 11 heures (trente Ainsi que ses neveux et ses nièces,
La cérémonie aura lieu le 12 janvier, jeudi 7 janvier 2021, au cimetière
bert et Michel Roux triomphèrent 1972 Lance le Waterside Inn, personnes maximum en raison des
à 11 heures, au centre funéraire de ont la douleur de faire part du rappel parisien de Bagneux, dans la stricte
en imposant les standards de la à Bray-on-Thames consignes sanitaires). à Dieu, le 18 décembre 2020, de
La Tronche, dans la stricte intimité intimité familiale.
haute cuisine française dans des (trois étoiles en 1985) familiale du fait du contexte
restaurants tels Le Gavroche, à 4 JANVIER 2021 Mort Rouen (Seine-Maritime). sanitaire actuel. Paul Bernard SABOURIN, famille.zolade@gmail.com
Londres, ou le Waterside Inn, à à Londres Mortagne-sur-Sèvre (Vendée). professeur de droit public,
poète et peintre, 16, rue Guynemer,
Bray­on­Thames (Berkshire). Paris. officier de la Légion d’honneur, 75006 Paris.
Premier chef trois étoiles Miche­ M. Noël Collignon, officier
son époux, de l’ordre national du Mérite,
lin (en 1982) au Royaume­Uni, de Bresse, canard de Challans, foie Catherine Champon-Kucklick, Remerciements
Mme Isabelle Collignon, officier
homme d’affaires prolifique, for­ gras, truffe…) spécialement expor­ sa fille
M. Hervé Collignon, et son mari, Michel Champon, dans l’ordre des Palmes académiques.
mateur essentiel d’une génération tés de l’Hexagone et la gourman­ Jean-François David,
ses enfants, les enfants, Julien et Hadrien
de cuisiniers britanniques, Albert dise de la « cuisine bourgeoise » La cérémonie en l’église de son époux,
Pierre, Loïc, Gabriel, Claire, Johanne et leurs conjoints
Roux, l’aîné de la fratrie, est mort à (navarin d’agneau, pot­au­feu et Marie, Châtillon-sur-Indre et l’inhumation Nicolas,
les petits-enfants, Lorenzo, Luca, au cimetière du Montparnasse, son fils,
Londres, le 4 janvier, à l’âge de sauce Albert…). ses petits-enfants, Francesca, Paris 14e, ont eu lieu dans l’intimité Sixtine et Malo,
85 ans, moins d’un an après son Après un premier macaron Mi­ le 23 décembre.
ont la tristesse de faire part du décès ses petits-enfants,
frère Michel. Figure internationale chelin, en 1974, ces ambassadeurs ont la tristesse de faire part du décès
de Juliette Amster,
et médiatique de la cuisine an­ hors pair de notre gastronomie de­ de « Viendra ma mort,
mon big-bang ultime, Tous ses parent(e)s,
glaise contemporaine, le chef viendront les premiers à décro­
Madeleine COLLIGNON, Mme Denise KUCKLICK, Mystère absolu d’un commencement.
Gordon Ramsay a qualifié de « lé­ cher trois étoiles au Royaume­Uni, À mes hôtes à venir j’offrirai serein remercient chacun d’entre vous de
née DURAND, née de NARDIN,
gende » son ancien maître, en 1982, un an après le déménage­ ENS Cachan 1957, D’en haut l’amour que tu m’as confié. » les avoir entourés de tant de chaleur
« l’homme qui a installé la gastro­ ment du Gavroche au 43 Upper humaine, suite au décès de
survenu à Metz, le 7 janvier 2021, 107, rue de Sèvres,
nomie en Grande­Bretagne ». Brook Street, dans le très chic survenu à Rouen, le 4 janvier 2021, à l’âge de quatre-vingt-neuf ans. 75006 Paris.
Le 8 octobre 1935, Albert Roux quartier de Mayfair, où le restau­ à l’âge de quatre-vingt-deux ans. Danielle DAVID,
naît à Semur­en­Brionnais (Saône­ rant (deux étoiles depuis 1992) est née AMSTER,
Les funérailles ont eu lieu ce Anne Hidalgo, Jean-François,
et­Loire), dans le sud de la Bourgo­ toujours installé. Loin de la City, les artiste peintre et sculpteur,
maire de Paris, son mari,
gne, chez des charcutiers depuis deux frères lancent, en 1972, le Wa­ samedi 9 janvier, à 14 h 30, en l’église
présidente du conseil de surveillance Christophe, Florence et Jérôme,
trois générations. Marqué par leur terside Inn, au bord de la Tamise, d’Evrunes (Vendée), suivies de son Éric et Hong, survenu soudainement dans sa
de l’Assistance Publique-Hôpitaux
enterrement dans le caveau familial. ses enfants et beaux-enfants, soixante-dix-septième année
sens du travail bien fait et le goût dans le pittoresque village de Bray­ de Paris,
Romain, Claudia, Ludovic, Mathilde,
du bon, c’est pourtant en pâtisse­ on­Thames. Ils y seront couronnés Martin Hirsch,
Christine Clerici, Héloïse, Coline, et à la cérémonie privée du 5 janvier
rie que le jeune homme (comme des trois macarons en 1985, année directeur général de l’Assistance ses petits-enfants et leurs conjoints,
présidente d’Université de Paris, Publique-Hôpitaux de Paris, 2021, organisée au funérarium du
plus tard son frère Michel, futur de leur séparation. Michel Roux, Théophile,
Sylvain Moutier, Le professeur Rémi Salomon, cimetière du Père-Lachaise, Paris 20e.
Meilleur ouvrier de France) fait rejoint ensuite par son fils Alain, son arrière-petit-fils,
doyen de la faculté sociétés et président de la Commission médicale Patrick,
son apprentissage. se consacrera au Waterside Inn humanités, son frère,
(trois étoiles encore aujourd’hui) ; Isabelle Jambaqué-Aubourg,
d’établissement de l’Assistance Anniversaire de décès
Publique-Hôpitaux de Paris,
Luxe et gourmandise mêlés Albert, relayé en 1991 par son fils directrice de l’institut de psychologie, ont la tristesse de faire part du décès Le 11 janvier 2020,
Après trois années de service mili­ Michel Jr, gardera Le Gavroche. ont la tristesse de faire part du décès de
taire en Algérie, Albert Roux met Avec ou sans son frère, Albert ont eu la grande tristesse d’apprendre du Jean-René FARTHOUAT
le décès du Ghislaine THEROUDE,
le cap sur la Grande­Bretagne, Roux s’affirmera comme entre­ née RANCHON,
pour travailler d’abord au service preneur, businessman et consul­ nous quittait.
de résidences privées et de fa­ tant, faisant fructifier le prestige professeur Alain LAUGIER, survenu le 27 décembre 2020,
professeur Pierre COSLIN, professeur émérite, à Aix-en-Provence.
milles de l’aristocratie anglaise, en des Roux en ouvrant de multiples Son épouse,
praticien hospitalier Ses enfants,
particulier pour Lady Nancy Astor, autres restaurants, bistrots et et professeur des Universités, 160 B, chemin des Faridoux,
84160 Cadenet. Ses petits-enfants
puis pour Peter Cazalet, ponte des brasseries (Le Poulbot, Le Gamin, survenu à l’aube de 2021. ancien chef de service
Et ses arrière-petits-enfants,
chevaux de courses, entraîneur Garrers, Les Trois Plats…), mais de radiothérapie à l’hôpital Tenon,
des écuries de la reine mère. aussi des boucheries et charcute­ Ils s’associent à la tristesse de GHU AP-HP, Sorbonne Université, La Tronche. Manosque.
sa famille, de ses proches et de se souviennent.
Si le Français passe aussi par les ries, et même une boutique­hôtel secrétaire fondateur
toutes celles et ceux qui ont travaillé de l’Association des Alumni & Amis Annick Vignais, Isabelle et Alexis
cuisines de l’ambassade de France à Park Street. Plusieurs de ces acti­ Geahel, Marie-Luce Della Seta,
à Londres et de l’ambassade bri­ vités étant revendues ou fermées
à ses côtés. de l’AP-HP, Assemblée générale
Frédéric et Valérie Vignais,
tannique à Paris, ce sont surtout dans les années 1990. ses enfants, L’ANCEF
M. Louis-Charles Escapin, Edith, Cyrille, Michel, Xavier,
ses relations dans la haute société Méconnus en France, mais stars survenu le 25 décembre 2020, à Paris. organise son assemblée générale
son fils et sa compagne, Alexandra, Gabriel, Raphaël, Mikaël, Arthur
anglaise qui lui permettent en Grande­Bretagne (grâce aussi à Arthur, et Maxence, le 14 janvier 2021, à 13 h 30,
d’ouvrir son premier restaurant, des ouvrages et émissions culinai­ son petit-fils, Ils expriment leurs vives ses petits-enfants, à son siège à Grenoble (Isère).
Le Gavroche, à Lower Sloane res), les frères Roux ont fait de Hervé et Jean-Daniel, condoléances à sa famille et à ses Camille, Antoine et Céleste,
Street, avec son frère Michel, qu’il a leurs restaurants des pôles de for­ ses frères proches. ses arrière-petits-enfants
et leurs épouses, Et toute sa famille, Société éditrice du « Monde » SA
convaincu de traverser le Channel. mation par lesquels sont passés Président du directoire, directeur de la publication
L’argent et les contacts de leurs nombre des chefs appelés à réno­ Magali, Patricia et Éric, Ses enfants, ont la douleur de faire part du décès
Louis Dreyfus
Directeur du « Monde », directeur délégué de la
anciens employeurs (Michel a tra­ ver la scène culinaire britannique. ses nièces et son neveu, Ses petits-enfants de publication, membre du directoire Jérôme Fenoglio
vaillé pour les Rothschild) leur Parmi eux : Marco Pierre White (le M. Daniel Maychmaz, Et ses arrière-petits-enfants, Directeur de la rédaction Luc Bronner

permettent ainsi d’inaugurer l’en­ premier cuisinier anglais à obtenir Paulette VIGNAIS, Directrice déléguée à l’organisation des rédactions
Françoise Tovo
ont la tristesse de faire part du décès ont la tristesse d’annoncer le décès née DAUMAS, Direction adjointe de la rédaction
droit – baptisé du nom d’une gra­ trois étoiles), Gordon Ramsay, Ste­ de de directrice de recherche émérite Grégoire Allix, Philippe Broussard, Emmanuelle
vure rapportée de Montmartre, ven Doherty, Peter Chandler, au CNRS, Chevallereau, Alexis Delcambre, Benoît Hopquin,
Marie-Pierre Lannelongue, Caroline Monnot,
mais décoré de Miro, Dali ou Cha­ Rowley Leigh ou Marcus Wareing. Mme Isabelle ESCAPIN, Jacqueline Cécile Prieur, Emmanuel Davidenkoff (Evénements)
survenu le 6 janvier 2021, à La Directrice éditoriale Sylvie Kauffmann
gall prêtés aux Roux –, avec des in­ En 2013, une enquête montrait chevalier LIEBER ELKABBACH, Tronche, à l’âge de quatre-vingt- Rédaction en chef numérique
vités tels Ava Gardner, Robert Red­ que plus de la moitié des étoilés de l’ordre national du Mérite. douze ans, au terme d’une vie Hélène Bekmezian
Rédaction en chef quotidien
ford ou Charlie Chaplin (qui re­ britanniques étaient passés par les survenu le 6 janvier 2021, passionnée et dynamique. Michel Guerrin, Christian Massol, Camille Seeuws,
viendra souvent déguster le souf­ cuisines de ces descendants d’Es­ Elle a rejoint l’Amour de sa vie, à l’âge de cent ans. Franck Nouchi (Débats et Idées)
Ses obsèques auront lieu le 11 janvier, Directeur délégué aux relations avec les lecteurs
flé suissesse et la mousse de coffier (chef du Savoy, à Londres, à 10 heures, en l’église Saint-Sauveur
Gilles van Kote
M. Jean-Louis LESCÈNE. Bénévole au FSJU et à la Directeur du numérique Julien Laroche-Joubert
homard au caviar et beurre de dans les années 1890). Décoré OBE de Manosque. Chef d’édition Sabine Ledoux
Coopération féminine, elle s’est
champagne). (officier de l’ordre de l’Empire bri­ Directrice du design Mélina Zerbib
Ses obsèques seront célébrées le engagée pour aider notamment Direction artistique du quotidien Sylvain Peirani
Dans les années qui suivent, le tannique) en 2002, fait chevalier Une célébration sera organisée,
mardi 12 janvier 2021, à 14 h 30, en les réfugiés, les aveugles, et les Photographie Nicolas Jimenez
à une date ultérieure, à Grenoble. Infographie Delphine Papin
duo brille en faisant redécouvrir de la Légion d’honneur en 2005, l’église du Sacré-Cœur, à Antibes. handicapés. Directrice des ressources humaines du groupe
aux (riches) Anglais les raffine­ Albert Roux avait acquis la ci­ 8, rue Nicolas-Boileau, Emilie Conte
Secrétaire générale de la rédaction Christine Laget
ments du classicisme français, toyenneté britannique en 2015.  Rivera Funéraire. Elle sera inhumée le 10 janvier, au 38700 La Tronche. Conseil de surveillance Jean-Louis Beffa, président,
mêlant le luxe de produits (poulet stéphane davet Tél. : 04 97 06 30 74. cimetière parisien de Pantin, à 14 h 30. famille.vignais@gmail.com Sébastien Carganico, vice-président
0123
28 | 0123 DIMANCHE 10 ­ LUNDI 11 JANVIER 2021

HUMANITÉS  | CHRONIQUE L’ENSEIGNEMENT 


par phi l ip pe b e r nar d
SUPÉRIEUR 
Des solutions mêlant enseignement pré­ ment devenu inutile, alors que tous les
EN SOUFFRANCE
Migrants en sentiel et à distance ont certes permis d’évi­
ter les décrochages en masse, mais elles
n’ont pas empêché l’altération de la rela­
cours sont à distance.
La situation est d’autant plus difficile à vi­
vre que l’enseignement supérieur avance à
errance, Europe en danger tion pédagogique. Vissés derrière leur
écran pendant parfois plusieurs heures, les
deux vitesses. Hormis pendant le premier
confinement, les élèves des classes prépara­
étudiants pâtissent de l’absence d’échanges toires et des BTS, formations assurées dans
directs avec les professeurs, dont certains des lycées, ont toujours suivi leurs cours en
ont du mal à adapter leurs cours aux nou­ présentiel. En revanche, pour l’université,

C’
était un temps LES EFFETS PERVERS  velles contraintes. Faute de pouvoir trans­ c’est la double peine. Non seulement les
(pas si) lointain où mettre leur savoir dans de bonnes condi­ étudiants, généralement moins favorisés
l’Europe symboli­ DE LA CONVENTION  tions, certains enseignants passent du sur le plan social que ceux des classes pré­
sait l’espoir d’une li­ temps à faire du soutien psychologique. paratoires aux grandes écoles, sont moins
berté nouvelle : la libre circula­ DE DUBLIN  Ces difficultés sont communes à l’ensem­ encadrés, mais ils sont contraints de suivre
tion des hommes et des mar­
chandises entre les douze Etats
qui la composaient. Autrement
dit, la suppression de ces frontiè­
res pour lesquelles les Européens
SE SONT GRAVEMENT 
ACCENTUÉS CES 
DERNIERS TEMPS
L es années passées sur les bancs de
l’université laissent en général des
souvenirs émus, ceux de la décou­
verte de l’indépendance et d’une immense
liberté. La connaissance ouvre des horizons,
ble des établissements d’enseignement su­
périeur, partout dans le monde. Mais en
France, elles sont accentuées par un man­
que de vision politique et d’ambition pour
les universités et une ministre de l’ensei­
les cours en ligne. Cette rupture d’égalité ne
semble émouvoir ni la ministre ni le pre­
mier ministre, qui n’a pas eu un mot pour
l’enseignement supérieur lors de sa confé­
rence de presse, jeudi 7 janvier.
s’étaient si longtemps entre­tués. tandis que se construisent de nouvelles rela­ gnement supérieur, Frédérique Vidal, qui Là encore, la pandémie agit comme un ré­
Dans cette perspective, fut tions sociales et amicales, dont certaines se brille par sa discrétion. vélateur de faiblesses préexistantes. Les dif­
conclue, en juin 1990 à Dublin, un autre pays a été enregistré. Ré­ prolongeront tout au long de la vie. Les universités anglo­saxonnes ont ficultés structurelles des universités ne
une convention européenne cen­ cemment, lors des dramatiques Mais que va retenir la génération d’étu­ adopté des politiques plus radicales, mais sont que plus visibles. Ainsi, les établisse­
sée tirer les conséquences, en ma­ dispersions de camps de migrants diants qui tente de poursuivre ses études qui ont le mérite de la clarté. Bon nombre ments ne parviennent pas à assumer
tière de droit d’asile, de l’ouver­ en région parisienne, on a pu malgré la pandémie de Covid­19 ? Isolés d’entre elles ont décidé dès l’été que le se­ l’autonomie qui leur a été octroyée. Obligés
ture de ce nouvel espace de li­ s’étonner d’entendre des Afghans, dans des logements exigus ou obligés de mestre d’automne, voire toute l’année, se­ d’accueillir chaque année davantage d’étu­
berté. Trente ans plus tard, la demandeurs d’asile en France, té­ retourner chez leurs parents, livrés à eux­ rait entièrement en ligne. En France, les val­ diants, soumis à des décisions centralisées,
convention de Dublin est deve­ moigner en allemand de leur si­ mêmes en raison des contraintes sanitai­ ses­hésitations et les changements régu­ ils manquent de moyens, humains et fi­
nue le symbole du grand chaos tuation. La raison en est simple : res, les jeunes traversent une épreuve dont liers de protocole sanitaire épuisent les nanciers, pour s’adapter. Les dysfonction­
européen de l’asile, au point que ils ont longuement séjourné ils ne voient pas l’issue. Faute de perspecti­ enseignants, les empêchent de se projeter, nements techniques lors des partiels, reflet
la Cimade, vénérable organisa­ outre­Rhin avant de voir leur de­ ves, l’épuisement prend le dessus, l’an­ tandis que les étudiants peinent à s’adapter d’une organisation indigente ou sous­di­
tion d’aide aux migrants, la quali­ mande rejetée. Sur les 121 000 de­ goisse de l’échec est omniprésente, la dé­ sur le plan matériel, certains se retrouvant mensionnée, en ont encore témoigné cette
fie de « machine infernale ». mandeurs d’asile enregistrés prime menace. contraints de payer le loyer d’un apparte­ semaine. 
Le texte de 1990, retouché de­ en 2019 en France, 45 000 étaient
puis lors et devenu un règlement passés par un autre pays d’Europe.
de l’UE, signe une double impuis­
sance – à organiser la solidarité en Une logique folle
matière d’accueil et à harmoniser Comble de la perversion du sys­
les critères d’admission – qui dis­
tille le poison lent de la xénopho­
bie sur le continent. Non seule­
tème : les demandeurs d’asile ont
« intérêt » à se maintenir illégale­
ment dans un pays non chargé de
Cap sur les fjords de NORVÈGE
ment cette usine à gaz juridique
malmène les droits humains en
leur dossier, s’ils veulent voir leur
demande examinée ou réexami­
Du 29 mai au 5 juin 2021
alimentant l’errance au long née. Une disposition du règle­

Croisière littéraire
cours, de camps de fortune indi­ ment de Dublin conçue comme
gnes en centres de rétention, de une soupape, prévoit en effet que
centaines de milliers de deman­ si un demandeur d’asile a réussi à
deurs d’asile, mais elle se révèle si échapper à l’expulsion pendant
inefficace que les migrants dé­ six mois par exemple en France, le
boutés ou inéligibles dans un pays de première entrée cesse
pays, tentent leur chance ailleurs. d’être responsable et il revient à la
L’idée de la convention de Du­ France d’examiner son dossier. Le
blin visait précisément l’inverse. Il
s’agissait de préserver le droit
délai passe à dix­huit mois si le mi­
grant est déclaré « en fuite », c’est­
À bord d’un bateau contemporain, à taille humaine et respectueux de l’environnement,
d’asile dans le contexte du nouvel à­dire s’il s’est soustrait à un trans­ cette croisière inédite vous fera découvrir les plus beaux fjords du sud de la Norvège.
espace ouvert européen dont les fert, ce qui lui ôte toute aide finan­
migrants, comme les citoyens cière et possibilité d’hébergement. Dans un décor naturel grandiose, vous voyagerez avec Jean Birnbaum et Véronique Ovaldé,
européens, allaient profiter. L’Eu­ D’où les cohortes d’étrangers vi­
rope, confrontée à l’afflux de de­ vant à la rue dans une totale préca­ une occasion unique d’aborder la littérature.
mandeurs d’asile consécutif à la rité, en attendant, cachés, l’expira­
chute du rideau de fer, avait deux tion du délai qui va leur permet­
idées en tête : empêcher les mi­ tre… de redéposer un dossier.
grants d’utiliser la libre circula­ Le taux de transfert effectif vers
tion pour déposer des demandes le pays de première entrée tourne
dans plusieurs Etats, et permettre autour de 10 %, et 90 % des « dubli­
à chaque dossier d’être examiné nés » parviennent à déposer une
par l’un des Etats au lieu d’être bal­ demande dans le pays où ils sou­
lotté de pays en pays. D’où la dé­ haitent rester. Logique folle : un
termination, par le texte, d’un Etat système, conçu pour éviter les de­
unique compétent : le premier où mandes multiples, les favorise au
le migrant a posé les pieds. prix d’un désastre humain.
La « bonne idée » de 1990 s’est Et ce n’est pas tout puisque, au
révélée inapplicable. Elle a fait bout de ce calvaire, la majorité des
porter un poids insupportable demandes d’asile seront rejetées
aux pays périphériques comme sans que les intéressés puissent
l’Espagne, l’Italie et la Grèce. Elle a être expulsés, notamment du fait
aussi généré des stratégies d’évi­ de la durée de leur séjour ou des
tement chez les demandeurs conflits dans leur pays d’origine.
d’asile dont la destination est liée « Existent ainsi, en Europe, plu­
à des logiques linguistiques, dias­ sieurs centaines de milliers de per­
poriques, historiques, et se plie sonnes (…) qui ne trouveront ja­
difficilement à un choix bureau­ mais d’issue juridique et humaine
cratique aveugle. Ce constat n’est à leur situation, constatait ainsi le
pas nouveau. Le débat sur la ré­ Défenseur des droits dans un rap­
forme de la convention de Dublin port publié en décembre 2018.
©streetflash/Adobe stock

agite l’UE depuis des années, en Sans perspective, elles sont vouées
particulier depuis la vague migra­ à une errance perpétuelle, une im­
toire de 2015­2016 provoquée par possible intégration et des condi­
la guerre civile syrienne. tions de vie si dures et désespéran­
Mais les effets pervers de « Du­ tes qu’elles impactent gravement
blin » se sont gravement accen­ leur santé physique et psychique ».
tués ces derniers temps, en parti­ Ursula von der Leyen, la prési­
culier pour la France, devenue un dente de la Commission euro­
pays de second choix, non seu­
lement pour les demandeurs d’a­
péenne, a promis en septembre
d’« abolir » le règlement de Du­ 8 jours au départ de Paris, en compagnie de
Véronique Ovaldé
sile déboutés ailleurs – en Allema­ blin. Il faut souhaiter qu’abou­
Jean Birnbaum
© Astrid di Crollalanza

gne par exemple –, mais pour les tisse le débat engagé sur son pro­
« dublinés », ces migrants en prin­
cipe empêchés de demander
jet de « Pacte sur la migration et
l’asile », tentative de compromis directeur du Monde des Livres chroniqueuse au Monde
© Pascal Ito

l’asile parce que leur passage par entre les pays de première ligne et écrivain : et romancière : Ce que je sais
qui réclament plus de solidarité
et les pays de l’Est qui la refusent. Un silence religieux, Seuil de Vera Candida, L’Olivier
La France pourrait donner
LE SYSTÈME, CONÇU  l’exemple en examinant les de­
POUR ÉVITER LES  mandes des personnes les plus Malgré la crise sanitaire que nous vivons, nous restons optimistes et maintenons la programmation
DEMANDES D’ASILE 
vulnérables, nonobstant le critère de nos voyages en 2021. Dans ce contexte, nous mettons tout en œuvre avec nos partenaires pour vous assurer
du pays de première entrée. Les dé­
gâts humains, sociaux et politi­ un environnement sanitaire optimal ainsi que des conditions de réservation et d’annulation sereines.
MULTIPLES, LES  ques générés par la grande errance
FAVORISE, AU PRIX D’UN  des « dublinés » sont trop lourds Recevez votre brochure par mail en envoyant votre demande à :
pour que tout ne soit pas tenté afin croisiere-le-monde@rivagesdumonde.com
DÉSASTRE HUMAIN d’arrêter cette machine folle. 
Informations au 01 83 96 83 47 (code de référence : LMN2021)
Tirage du Monde daté samedi 9 janvier : 158 664 exemplaires

Vous aimerez peut-être aussi