Vous êtes sur la page 1sur 8

MA D A7

Journal
d’information
indépendant

N°26
10/03/16
17/03/16

GRATUIT
É C O N O M I E , D É V E L O P P E M E N T E T C U L T U R E

Edito Des échanges Liu Fan


commerciaux Vice président
en constante de AGCA
progression Interview p.7
es échanges culturels et commerciaux entre la
Chine et Madagascar n’ont cessé d’évoluer au
cours des dernières années. Actuellement, la
volonté chinoise de continuer à travailler étroi-
tement avec le continent africain aux termes du
récent Sommet Chine-Afrique, à Johannesburg, ne fait
que renforcer les liens de partenariat entre les deux «
dragons ». Quand le président chinois a promis 60 mil-
liards de dollars d’aide à l’Afrique, Madagascar ne peut
qu’espérer avoir sa part du gâteau.

Etant donné que les échanges commerciaux entre la


Chine et Madagascar avaient pratiquement atteint 600
millions de dollars par an au cours des derniers temps
alors que vers les années 2000, ils représentaient envi-
ron 170 millions de dollars par an, on peut dire que tout
est encore possible.

La Chine fait partie incontestablement des principaux


partenaires commerciaux de Madagascar. C’est dans
l’optique de renforcer cette coopération économique
notamment que des associations et groupements com-
me l’Association Général Chine-Afrique entrent en jeu.
Dans le même temps, les activités commerciales évo-
luent. Des entreprises sont en train de scruter le filon
du commerce électronique. L’évolution dans le domai-
ne des nouvelles technologies de l’information et de la
Communication va renforcer davantage les liens entre
les deux nations. La commande peut se faire désormais
via internet et les produits livrés directement à Mada-

La Chine est déterminée


gascar. Les temps changent, en effet, et les manières
aussi. Que ce soit en termes de quantité ou sur le plan
financier, les échanges entre la Chine et Madagascar
vont progresser, sans doute, plus rapidement encore.

à investir à Madagascar
Dans son évolution et grâce à un taux de croissance
fulgurant, 7% en 2015 après des décennies de crois-
sances à deux chiffres, la Chine souhaite entraîner
l’Afrique et Madagascar, dans son sillage. La relation
diplomatique entre les deux pays date du 6 novembre

3
1972, mais les relations commerciales et les flux démo-
graphiques entre les deux parties datent déjà de plu-
sieurs siècles. L’horizon est loin d’être fermé.

À lire dans ce numéro


2
Investissements p.2
Le groupe nigérian Dangote tâte le terrain ONTM
Les défis de Joël
Advance Cargo Declaration p.4
Quand le secteur privé fait de la résistance

Air Madagascar p.5

Randriamandranto
Bientôt la sortie de l’Annexe B ?

ASIA-IO 2016 p.6


Une grosse mobilisation en perspective
2 Décryptage

ONTM Secteur
financier
Les défis de Joël Randriamandranto La Société Générale
affiche ses ambitions
Par R.Nirina

L
a banque Bfv-
oël Randriamandranto est publique créée en 2003. Elle regroupe Sg annonce
de nouveau à la tête de l’Of- l’ensemble des métiers, des Régions son intention
fice national du tourisme de touristiques et des opérateurs de tou- de contribuer plus
Madagascar. Cette figure risme ainsi qu’un représentant du mi- significativement à
incontournable du tourisme nistère du tourisme dans son conseil la réalisation des
malgache a été élue le 23 février der- d’administration. Depuis 2008, elle ambitions régio-
nier à l’issue d’une assemblée géné- représente donc le secteur privé mais nales du groupe Alexandre Maymat
rale. Et pour le nouvel homme fort de est mandatée par le ministère pour se Société Générale.
l’ONTM, les deux prochaines années poser en plateforme de dialogue en- L’ancienne ban-
seront consacrées aux actions visant tre la sphère publique et privée. Ses que d’Etat chargée de la promotion
à redorer la notoriété et l’image de la autres fonctions sont, principalement, du commerce veut surfer sur la
Grande île à travers la « communica- de promouvoir la destination, de re- vague de l’inclusion financière qui
tion positive ». Randriamandranto et censer les besoins en formation du vitalise le secteur financier africain
son équipe comptent en outre renfor- secteur tourisme et de rechercher les pour renforcer sa position. Alexan-
cer la visibilité de la destination Mada- financements nécessaires aux projets dre Maymat, numéro un Afrique
gascar sur le web et sur les réseaux de développement du secteur. du groupe bancaire a déclaré que
sociaux. l’innovation est au cœur du déve-
Nombreux salons et rendez-vous in- loppement de la banque et que les
Pour le magazine Info Tourisme, un ternationaux sont dans l’agenda de besoins de plus en plus segmentés
défi de taille attend l’Office car malgré l’Office cette année dont l’ITB de Berlin des clients imposent une nouvelle
la présence de signaux verts dans le qui se déroule en ce moment et qui ne manière de procéder. Bruno Mas-
secteur touristique notamment l’open prendra fin que le 13 mars prochain. sez, président-directeur général de
sky, le nouveau PCA ne peut pour cet- Citons également le WTM Africa qui la Bfv-Sg a pour sa part souligné
te année tabler que sur une évolution se tiendra en Afrique du Sud, du 06 au les efforts développés par la filiale
modeste de l’arrivée des touristes, de 08 avril, et le Carnaval des Seychel- malgache pour la densification de
l’ordre de 10 à 15% (les estimations les, du 22 au 24 du même mois. ITM, son réseau d’agences et d’offrir des
en 2015 portaient sur 250 000 touris- le salon national, devrait pour sa part produits encore plus innovants.
tes). A signaler que l’ONTM est une avoir lieu courant du mois de juin n
organisation privée reconnue d’utilité Joël Randriamandranto

N°26 $ 10 AU 17 Mars 2016 MADA 7 SUR 7.com


Décryptage 3
Investissements AFD
Le groupe nigérian Nouvelle enveloppe
pour Madagascar
Dangote tâte le terrain Par R.Nirina

L
’Agence française de développement
(Afd) a accordé pour Madagascar 880
Par J.R 000 euros (3 069 700 000 ariary). Un fi-
nancement destiné aux études et expertises
relatives au projet national de développement
’est Serigne Aramine réunions avec des techniciens étaient (Pnd). Selon toujours l’AFD, ses interventions
Mbacké, le Directeur également au programme. seront axées dans les prochaines années
général de la filiale du sur le développement rural et urbain durable,
groupe au Sénégal qui Les investissements éventuels du les infrastructures, l’éducation et la formation
s’est rendu à Madagas- groupe sur le sol malgache s’avè- professionnelle ainsi que la protection de
car pour un séjour d’une semaine. Le rent d’une importance cruciale, dans l’environnement. La France, à travers l’AFD,
groupe Dangote, dont le siège social un contexte marqué par une certaine prévoit en outre de soutenir des projets dans
est basé à Lagos, au Nigérian a été morosité. Notons que Dangote est l’éducation et la formation professionnelle. La
fondé par le milliardaire Aliko Dango- l’une des premières multinationales partie malgache, représentée par le ministre
te. Celui-ci est devenu au fil des ans la africaines, présentes dans une quin- en charge des finances, Gervais Rakotoari-
Le Premier Ministre Jean Ravelonariv et
première fortune d’Afrique après avoir zaine de pays d’Afrique, en Indonésie manana, se félicite pour sa part de la coopé-
Serigne Aramine Mbacké, le Directeur
évolué dans le monde des affaires no- général de la filiale du groupe au Sénégal et au Brésil. C’est le groupe qui est en ration avec la France qui se renforce progres-
tamment sur l’Afrique de l’Ouest. passe de disposer de la plus grande sivement.
terie, de l’énergie et de l’agriculture cimenterie du monde, en cours de
Le groupe Dangote intervient essen- qui semblent attirer plus particulière- construction entre Lagos et la capitale
tiellement dans l’industrie du ciment, ment le groupe nigérian, en vue d’une politique du Nigéria, Abuja. Dangote
de la farine, des pâtes, du sucre, du ouverture progressive sur la zone Cement a déjà acquis, au fil du temps,
sel, des boissons et de l’immobilier. Océan Indien. plus de 60% de part de marché au
La filiale sénégalaise du groupe est Nigéria, avec un chiffre d’affaire en
ainsi en train de tâter le terrain dans La visite du Directeur général de la constante hausse estimée actuelle-
la Grande Ile. Dans les mois à venir, filiale du groupe au Sénégal a été ment à environ 1,7 milliards d’euros
compte tenu des opportunités, Dan- ainsi ponctuée par une rencontre par an. Un géant qui frappe à la porte
gote pourrait investir à Madagascar. avec les représentants des autorités de la Grande Ile. Une opportunité éco-
Ce sont les secteurs de la cimen- malgaches au plus haut niveau. Des nomique à saisir n

Madagascar-Chine n« L’appel aux partenariats


étrangers ne constitue en aucun
cas une menace pour les opé-

Des échanges commerciaux


rateurs locaux mais contribue,
à différents niveaux, à la redy-
Dixit

namisation de l’économie et au

appelés à évoluer renforcement des secteurs les


plus fragiles du pays »
Jean Ravelonarivo,
Par J.R
Premier ministre malgache

n« Le texte exige uniquement la


présentation d’une pièce d’iden-
a délégation chinoise qui par- objectif de renforcer la coopération A l’occasion de l’événement économi-
ticipera à l’événement écono- entre la Chine et l’Afrique sur la base que Asia IO, une trentaine de stands tité pour l’achat d’une carte SIM.
mique Asia IO est composée du principe de traitement d’égal à égal. ont été réservés par la délégation La prise de photo du client re-
d’hommes d’affaires issus de L’association vise ainsi à stimuler les chinoise. Ce qui traduit déjà une cer- lève d’une simple initiative de
secteurs très variés. L’agri- entreprises africaines et chinoises à taine volonté pour ces Chinois d’aller
culture, l’immobilier, le génie civil, le atteindre leurs objectifs de coopéra- de l’avant. C’est parce que la Gran-
l’opérateur »
commerce électronique et les médias tion, tout en facilitant la construction de Ile représente la plus importante Brillant Rakotoratsimanjefy,
sont concernés. et le financement d’infrastructures, communauté chinoise dans l’Océan directeur de la régulation des mar-
sans oublier le soutien aux projets Indien, tout en présentant diverses chés et de la sécurisation des ré-
Tout ce qui est relatif aux investisse- économiques visant à améliorer le dé- opportunités d’affaires.
ments à Madagascar intéresse les
seaux auprès de l’Artec
veloppement social et économique au
Chinois. C’est dans l’optique de faci- niveau des deux parties. La création C’est ainsi que les échanges commer-
liter le lien entre les deux parties que de forum économique bilatéral pour ciaux entre les deux pays ne cessent n« Blueline est actuellement
l’Association Générale Chine-Afrique les gouvernements et le secteur privé de progresser. Au cours des dernières détenteur d’une licence en cours
(AGCA) a procédé, par exemple, à est également prévue. années, ils représentaient environ 600
la traduction en langue chinoise des millions de dollars par an. Etant donné
de validité permettant de fournir
documents contenant les offres de Pour Madagascar en particulier ac- que des investisseurs et des commer- des services voix et data, fixes
l’Economic Development Board of tuellement, la mise en place d’une çants chinois issus d’une nouvelle et mobiles. Notre société a inté-
Madagascar (EDBM). Il est aussi Zone économique spéciale consti- génération d’immigrants continuent
question d’un déplacement d’une dé- tue une autre opportunité pour les de venir sur la Grande Ile, tandis que
gré en 2015 le groupement des
légation de l’EDBM en Chine afin de Chinois. Le vice-président de l’Asso- la plupart des produits malgaches sociétés de télécommunication
séduire les investisseurs sur place. ciation Générale Chine-Afrique, Liu exportés vers la Chine bénéficient à Madagascar (GTM), au côté
Mais avant tout cela, une cérémonie Fan, a réitéré que « les Chinois sont d’exonération de droit de douane,
de signature d’un protocole d’accord friands de ces ZES, comme c’est déjà
des trois autres opérateurs de
les échanges commerciaux entre les
est déjà prévue en marge de l’événe- le cas en Ethiopie ou en Egypte, en deux pays sont appelés à augmenter téléphonie mobile ».
ment Asia IO. sachant aussi que Madagascar dis- dans les prochaines années, que ce Damien de Lamberterie,
pose de mains d’œuvre non négligea- soit en volume ou en valeur n directeur général de Blueline
Notons que l’AGCA a pour principal bles ».

MADA 7 SUR 7.com N°26 $ 10 AU 17 Mars 2016


4 Sécteur

Advance Cargo Declaration


Quand le secteur privé fait de la résistance
Par A.Herizo

a mise en application de la
mettre une rupture de dialogue avec l’APMF et du ministre des Transports.
redevance Advance Cargo
le secteur privé qui serait un signal Le ministère chargé du Secteur privé
Declaration est certes suspen-
fort négatif pour les partenaires et les promet des discussions préalables
due mais les opérateurs privés
investisseurs. avec les entreprises. « Sans dialogue,
ne sont pas encore sortis de
on ne s’en sortira pas. Pour mettre en
l’auberge. L’Etat maintient en effet
Le directeur exécutif du Syndicat des œuvre la plate-forme de dialogue pu-
l’idée d’une taxe qui lui donnerait les
Industries de Madagascar assure que blic/privé, il faut qu’on discute », as-
moyens d’améliorer la sécurité du
cet épisode a un impact sur la confian- sure le directeur de cabinet, Mimosa
Port. Il a plié sous la pression des en-
ce entre l’Etat et les entreprises. « Il Séraphin. De leur côté, les entrepri-
treprises, qui pour une fois ont montré
est clair que ce genre de pratique de ses se concertent pour voir comment
une solidarité sans faille pour refuser
nos gouvernants ne fait que détério- améliorer le secteur public. « Pour
une décision prise unilatéralement par
rer toute confiance, mais veuillez no- l’Etat, quand la confiance est rom-
le secteur public. Le dialogue a été
ter que le cas de l’ACD n’a été que la pue, il est très difficile de la rétablir »,
mouvementé mais il doit continuer.
goutte d’eau de plus qui a fait débor- prévient Eva Razafimandimby. Le Di-
der le vase et a déclenché cette prise recteur exécutif du GEFP ne souhaite
Perte de compétitivité de décision radicale du GEM ». Sen- plus qu’un ministère vienne avec un
dra Rakotovao souligne la détermina- texte déjà élaboré et convoque les en-
Une redevance portuaire n’est pas
tion des entrepreneurs qui espèrent treprises uniquement pour une séance
mauvaise en soi tant que les utilisa-
encore et travaillent dans ce sens. « d’information. Le dialogue doit se faire
teurs en voient le bénéfice en ma-
Le secteur privé formel malagasy est en amont. Le Président Hey Rajaona-
tière de service y compris la sûreté. «
une identité de valeur, je dirais même rimampianina a quant à lui affirmé sa
L’ACD, c’est un problème de sémanti-
l’« indice de moralité » pour le pays, volonté de soutenir le secteur privé
que ; le gouvernement a peut-être mal
dit-elle. Dans un contexte socio-éco- face aux importations frauduleuses.
communiqué là-dessus», concède la
nomique pareil, il faut plus que l’envie Il estime que le gouvernement doit
directrice de cabinet au ministère
d’investir pour vouloir rester ». mettre en place un processus inclusif
de l’Industrie et du développement
pour l’ACD ou son remplaçant. Des
du Secteur Privé. Le constat relève
L’ACD ne sera que partie remise solutions sont en cours de négocia-
d’un euphémisme. En tout cas, les Sendra Rakotovao
mais va probablement changer de tion avec le secteur privé n
parties prenantes, que ce soient les
nom. L’initiative ne sera plus celle de
armateurs ou les entreprises impor-
tatrices et exportatrices, avouent leur
incompréhension. « Il y a une rede-
vance, mais quand celle-ci sert l’inté-
rêt du secteur privé à long terme, on ACD rime avec fausse bonne idée
ne parle plus de surcoût. L’ACD c’est
vraiment un problème de sémantique
et de dialogue », insiste Mimosa Séra-

U
phin. Elle affirme que le secteur privé
était d’accord pour faire un essai. « Le n accord aux apparences ano-
coût apporte une solution à terme aux dines conclu par l’Agence por-
entreprises. Si cela n’apporte pas un tuaires, maritime et fluviales
service, ce serait un problème ». avec la société Associated Transport
and Port Management System a failli
« Nous ne refusons pas de payer des ébranler tout le système économique
redevances. Mais que nous payons du pays. Il montre en tout cas un cer-
uniquement ce que nous devons tain manque de vision partagée et de
payer », martèle le directeur exécutif coordination entre les différents minis-
du Groupement des entreprises fran- tères. Le département des Transports
ches et partenaires. Pour Eva Ra- a cassé le peu de confiance entre les
zafimandimby, Madagascar est déjà secteurs public et privé. L’argument
handicapé par son insularité ; on est sécuritaire n’a convaincu personne, ni
à 11 heures de vols vers l’Europe. la menace de la mise sur une liste noi-
« Le cout du transport maritime est re du Port de Toamasina par les amé-
déjà élevé et si les opérateurs doi- ricains. Un représentant de l’ATPMS
vent encore payer 100 euros pour a même fait le déplacement à Anta-
chaque conteneur, le pays va perdre nanarivo pour défendre le bienfondé
en compétitivité. Nous n’avons même de cette redevance et aussi lever les vement s’effectue à l’international par commencer en douceur, l’ACD ne de-
pas gagné 5% des marchés des blocs soupçons d’arnaque à l’internationa- l’intermédiaire de la Société conces- vait frapper que les importations. A
commerciaux dans la région », s’in- le, précisément « à la béninoise » de sionnaire ». L’ATPMS devait mettre en noter que les marchandises conven-
surge-t-elle. Pour l’ancienne ministre cette affaire. Sans succès. L’Etat a fini place une plateforme de contrôle des tionnelles, en vrac, sont assujetties à
du Commerce, l’important n’est pas par faire machine arrière. navires entrants et sortants, confor- 0,5 euro/tonne. A travers l’ACD, l’Etat
d’être opportuniste mais de bénéficier mément au code ISPS, concernant la voulait récupérer un manque à ga-
d’une visibilité sur le long terme. Le système n’entraîne pas des coûts sûreté des navires et les installations gner par le biais de la société ATPMS
supplémentaires, ni pour l’Etat, ni pour portuaires, fixé par l’Organisation Ma- qui reversera une partie des recettes
Renouer le dialogue les importateurs, avait assuré Jean ritime Internationale (OMI). au compte de l’APMF. Cette dernière
Codo, président de l’ATPMS. « Cette a l’ambition d’utiliser ces ressources
Celle qui a fait plier l’Etat est sans formalité ne vient pas ajouter d’autres C’est une histoire de gros sous. Avec à la mise aux normes des cinq ports
conteste la présidente du Groupe- frais supplémentaires pour l’importa- un volume de trafic qui devrait bien- du pays ouverts au trafic international.
ment des entreprises de Madagascar. teur. Aucun frais n’est exigé dans le tôt avoisiner les 250 000 conteneurs Malheureusement, les armateurs ont
Noro Andriamamonjiarison a plaidé la port de débarquement et aucun do- par an, le Port de Toamasina devait refusé de payer une redevance non
cause des entreprises contre cette re- cument relatif n’est demandé par les générer une redevance de 20 millions obligatoire et l’ont refacturé aux en-
devance qu’elle trouve injustifiée. Elle services pendant les opérations de d’euros par an. La redevance en elle- treprises importatrices qui ont refusé
est allée au bras de fer, soutenue par transit effectuées par l’importateur ou même était de 85 euros mais il y a 15 à leur tour. C’est un échec dans une
les différents groupements à l’intérieur son représentant. Le prélèvement lié euros supplémentaires pour le frais de tentative de trouver du financement
du GEM, annonçant la suspension de à la procédure ACD for ISPS Code est dossier. Le service consiste à déclarer pour un organisme étatique à travers
toute participation au dialogue avec inclus dans le fret comme étant l’un de à l’avance les contenus des navires un partenariat public privé. Ce n’est
le secteur public. L’Etat déjà fébrile ses multiples composants. Son prélè- au port de destination. C’est tout. Pour que partie remise n
dans cette affaire ne pouvait se per-

N°26 $ 10 AU 17 Mars 2016 MADA 7 SUR 7.com


Entreprise 5
Air Madagascar
Bientôt la sortie de l’Annexe B ?
Par A.Herizo

ntre impatience, espoir et in- ont été réalisés depuis la prise de ratifs économiques qui rendent indis-
quiétude, l’attente des résul- fonction du nouveau directeur géné- pensable une ouverture des capitaux
tats de l’audit de la compagnie ral, Gilles Filiatreault. La Commission sinon la revente.
Air Madagascar par la Com- de l’UE a constaté des améliorations
mission européenne semble notamment en matière de gestion de Le ministre chargé des Transports a
interminable. Un tel enthousiasme sécurité des opérations aériennes. jeté un trouble quand il associa la sor-
est permis après 5 ans passés dans L’ACM s’est donnée un peu plus de tie de l’Annexe B avec un grand évè-
l’Annexe B de l’Union Européenne. crédibilité en engageant une vingtaine nement que le pays va organiser. « La
Aujourd’hui, l’espoir est permis même d’inspecteurs en aviation supplémen- sortie de l’annexe B se fera avant la
si la sortie de cette fameuse liste noire taires. tenue du sommet de la francophonie
n’est pas garantie. De grands progrès », a déclaré Ulrich Andriantiana. La
ont été réalisés depuis 2011 puisque Air Francophonie décision serait-elle finalement poli-
les enquêteurs européens avaient tique ? En tout cas, il est tout à fait
d’abord relevé quelque 800 défaillan- « Nous sommes en train de voir les probable qu’Air Madagascar ait réussi
ces techniques avant de voir celles-ci améliorations pour Air Madagascar, à rectifier la cinquantaine d’anoma-
éduites à 50, fin 2015. Le dossier Air confie le président Hery Rajaonari- lies restantes. L’Annexe B n’est pas
Madagascar est devenu présentable. mampianina. Des sociétés étrangères le seul responsable des maux de la
Les évaluations sur site réalisées dé- vont nous aider, comme les sud-afri- compagnie nationale qui ne cesse de
but mars 2016 constituent des signes cains, Air Mauritius, l’Alliance Vanille, creuser un déficit sur les vols interna-
positifs. D’après l’Aviation Civile de Air Austral et d’autres. La reprise des tionaux. La location d’avions auprès
Madagascar, elles constituent une « vols en Asie est en discussion, car d’Air France occasionne un surcout
étape préalable précédant l’examen c’est important pour notre économie insurmontable sur les vols à destina-
de sortie de l’Annexe B ». Des efforts ». Les dirigeants politiques n’ont pas tion d’Europe. Le malheur des uns fait
dans les domaines technique et orga- encore statué sur le futur de la com- le bonheur des autres, un dicton bien
nisationnel portant sur la maintenance pagnie nationale. La fierté nationale français. Et c’est en plus la faute à…
des appareils et l’exploitation des vols va-t-elle résister longtemps aux impé- Voltaire ! n

L’avis d’un expert.


Zoma de la Francophonie Eric Randrasana,
conseiller économique du
Le marché à ciel ouvert président de la République.

revient à Andohalo Quelle fiscalisation


Par J.R pour les entreprises ?
Recueillis par A.Herizo
a célèbre place d’Ando-
halo va accueillir, les 23
et 24 mars, un événement
exceptionnel. Le Zoma
« Plusieurs études faites par des cabinets privés qui ne
sont pas particulièrement connus pour être indulgents
envers l’administration ont toutes conclu la même
chose : Dans sa globalité, le système fiscal prévalent à Ma-
de la Francophonie est à dagascar est attractif et en ayant fait des benchmarking, il
la fois un événement culturel et apparaît même comme étant un des meilleurs en Afrique.
économique. La place du marché
d’antan, à Andohalo, va accueillir La question n’est donc pas le système fiscal en lui-même,
les meilleurs artisans malgaches, là où l’Etat est en train de faire un nombre significatif de
notamment dans le domaine réformes est sur le plan de la mise en œuvre équitable et
de la vannerie et la production systématique de la législation en matière de fiscalité.
d’articles en cornes et en pierre.
Les visiteurs et les acheteurs D’un point de vue de macro économie pure, partant du
devraient revivre l’ambiance du constat que notre taux de pression fiscale – qui n’a rien à
marché à ciel ouvert que l’on a » constituera, par exemple, une Le Zoma de la Francophonie
avoir avec les taux d’imposition, rappelons-le pour qu’il n’y
vécu sur la même place, ou en- vitrine d’expression pour les jeu- constitue ainsi une opportunité
ait pas d’ambiguïté – de Madagascar atteint difficilement
core à Antaninarenina et Anala- nes amateurs de graffiti et d’arts de mettre en relief les produits
les 10 % alors que la moyenne africaine est aujourd’hui de
kely par le passé. Cet événement plastiques. typiquement malgaches, étant
l’ordre de 15 %. Cela met en évidence les efforts que nous
particulier s’inscrit dans le cadre donné que sur le plan culturel, au
avons à fournir pour faire en sorte que l’Etat dispose de plus
de la célébration de la journée de Dans le domaine de la gastrono- sein de cette organisation, le mot
de ressources pour financer les missions qui lui incombent,
la Francophonie du 20 mars. mie, l’événement « Apéro urbain d’ordre consiste aussi à garantir
notamment dans son rôle social, sécuritaire et dans la mise
» sera une occasion de dégus- la diversité. Le choix d’Andohalo
au niveau des infrastructures.
Dans cette optique, le Zoma de ter divers cocktails fabriqués à s’avère plutôt judicieux, compte
la Francophonie constitue une partir de boissons typiquement tenu de son passé à la fois po-
L’état est bien conscient qu’à ce jour, ces ressources dont il
sorte de vitrine économique de malgaches. Ce sera une grande litique, économique et culturel.
devrait disposer existent et que la voie pour augmenter les
la Grande Ile. Plusieurs dizai- première. De même, la mise en Car c’est sur le même lieu que
recettes fiscales est justement de faire en sorte que tous
nes de stands seront érigés sur place d’un espace « vary mitsan- se tenaient autrefois les discours
ceux qui sont redevables d’un impôt le paient, il ne s’agit
la place d’Andohalo. Outre les gana » est prévue. Chef Lalaina royaux à destination du peuple, et
certainement pas de faire payer plus ceux qui sont déjà
produits artisanaux, des mani- mettra en valeur des beignets du c’est également l’ancienne place
dans une situation de régularité – pour autant qu’une entre-
festations culturelles et gastro- terroir. Sans oublier, sur le même d’un important marché à ciel
prise puisse l’être totalement – fiscale».
nomiques sont programmées en espace, les traditionnels snacks ouvert où s’échangeaient à la fois
parallèle. L’animation « Art A Be habituels comme les masikita. les produits et les idées n

MADA 7 SUR 7.com N°26 $ 10 AU 17 Mars 2016


6 ASIA - IO FOIRE INTERNATIONALE 17 AU 20 MARS 2016

ASIA-IO 2016
Une grosse mobilisation en perspective
Par R.Nirina

sera une belle opportunité pour les


PME du pays de s’ouvrir de nouveaux
horizons : « Tous les chefs de petites
et moyennes entreprises constituant
le tissu entrepreneurial de Madagas-
car et de la région Océan Indien pour-
ront commencer, grâce au salon, à
se mettre au diapason de la nouvelle
donne économique mondiale.

Enfin, cette initiative novatrice de


l’action économique commerciale et
culturelle sera aussi l’occasion pour
l’organisation internationale IORA (In-
dian Ocean Rim Association) de faire
valoir une vision concertée des Etats
membres des rives de l’Océan Indien
en faveur d’un renforcement des pra-
tiques et des échanges économiques
et commerciales entre les pays de
Un vent d’Est souffle sur Ma- Indien. Acteur essentiel pour une en faveur des PME africaines. l’Océan Indien. A l’avant-garde d’une
dagascar et les îles voisines ! croissance économique efficiente des diplomatie économique gagnante,
», c’est par cette annonce économies concernées, le secteur D’un niveau protocolaire particulière- l’événement ASIA-IO pourra se pré-
que les organisateurs de privé aura l’opportunité durant ce sa- ment élevé, ASIA-IO verra la participa- valoir de son rôle de médiateur éco-
l’évènement ASIA-IO version lon, sous le haut patronage du chef de tion massive d’acteurs économiques nomique et va incontestablement jeter
2016 ont débuté leur communication l’Etat malgache et les auspices d’un mais aussi la présence de très nom- ainsi les fondations d’une nouvelle dy-
dans le cadre d’un bilan à mi-parcours émissaire spécial du Président de la breuses chancelleries asiatiques. On namique économique. Se mettant en
sur les préparatifs. Et ces derniers de Chine en la personne de SEM HU De attend par ailleurs l’annonce d’initiati- place pour le plus grand bénéfice des
souligner en outre que Madagascar, Ping, d’accéder aux multiples offres, ves fortes de la part du gouvernement pays engagés dans cette action, pour
durant une petite semaine, sera le notamment avec la présence effective malgache en faveur d’une véritable le plus grand bénéfice du secteur pri-
théâtre d’une mobilisation sans pré- dans un stand de la Banque de Dé- contribution à l’amélioration du climat vé et de l’emploi, cette manifestation
cédent des investisseurs asiatiques veloppement de Chine forte de ses 5 des affaires entre l’Asie et Madagas- va apporter la preuve de sa maxime :
en faveur du Sud-ouest de l’Océan milliards de dollars de prêts spéciaux car. Notons aussi que l’évènement Asia is beautiful ! n

Groupe CFAO
à l’ASIA-IO
Directeur

Vers une présence de la publication :


Harifidy Rahaingoson

très remarquée Directeur


de la rédaction/
Rédacteur en chef :
Par R.Nirina Herizo Andrianarijaona
maherizo@gmail.com
armi les entreprises du secteur de
Service publicité :
l’automobile et des deux roues qui Tel. : 034 84 793 43
participeront au salon ASIA-IO, 032 07 517 20
CFAO Automotive est l’un des ex- 033 18 584 83
posants que les observateurs de la mada7sur7@gmail.com
scène économico-évènementiel malgache
suivront de près. Les indiscrétions laissent Tirage : 3.000 exemplaires
en effet entendre que la firme qui distribue DL: 02/03-2016
des marques asiatiques bien connues com-
me Mitsubishi, Suzuki ou Hyundai pensent Toute reproduction
intégrale ou partielle des
sortir le grand jeu durant cet évènement. Le pages publiées et dans la
groupe qui se positionne comme l’un des présente publication sans
rares dans la Grande Ile à être doté d’ins- l’autorisation de l’éditeur
tallations modernes et spacieuses, d’équi- est interdite.
pements à la pointe de la technologie, et Tous droits réservés.
qui propose une offre complète de services

ID
avant, pendant et après la vente, va aussi
surement mettre en avant ses solutions de
financement développées avec les banques
partenaires pour aider ses clients à concréti-
ser leur projet automobile. Sans oublier les
offres de reprise dans le cadre de l’achat
d’un nouveau véhicule. Pour les entreprises,
le groupe CFAO mise sur un accompagne-
PICTURES
Lot Près VS 98 DA Bis
ment personnalisé et un dispositif qu’il quali- Andranovory
fie d’unique de gestion de flotte, d’ateliers iti- Ambolokandrina
nérants… Il y a enfin la garantie constructeur Tel. 034 84 793 43
sur l’ensemble des véhicules et des pièces 032 07 517 20
commercialisés par son réseau n

N°26 $ 10 AU 17 Mars 2016 MADA 7 SUR 7.com


7
Kadopub
E-commerce à l’ASIA-IO
ASIA-IO comme tremplin Tarifs promo pour
les participants
Par R.Nirina

E
n tant que partenaire visuel de la 1ère
édition du salon ASIA IO, la société Ka-
e commerce électronique, cela dopub a fait savoir qu’elle propose en
fait des années qu’on en parle promotion ses packs PLV, pour l’habillage des
et quelques entrepreneurs ont stands à l’image de chaque exposant. Elle
franchi le pas bien que timide- affirme aussi concocté la meilleure offre pour
ment. Mais dans un très pro- les bâches de fond de stand et sur les autres
che avenir, tout va aller très vite dans articles. A rappeler que Kadopub a travaillé
ce domaine car les ingrédients pour depuis plusieurs années en partenariat avec
faire du e-commerce un puissant sec- l’agence Première Ligne, organisatrice entre
teur économique dans la Grande Ile autres d’ASIA-IO.
sont aujourd’hui quasiment tous réu-
nis. Aussi, « Bon Marché », le premier
portail d’e-commerce B2C spécialisé
dans l’habitat à Madagascar, a choisi
ASIA-IO pour se présenter à son pu- mieux attentes de ses futurs clients. Dans la zone COI, comme dans tout sur le continent a aussi préparé le
blic cible. L’option de miser sur ce Les jeunes promoteurs chinois et mal- le continent africain, la percée fulgu- terrain au e-commerce pour les 20
salon est loin d’être fortuite, car les gaches de cette plateforme qui impor- rante du mobile est à l’origine du dé- % d’Africains désormais connectés
responsables de cette entreprise am- te directement de Chine, et qui ont dé- collage imminent de l’e-commerce. à la Toile. Et les lacunes d’hier sont
bitieuse voulaient ancrer leur plan de veloppé un outil compatible avec tous Avec 350 millions de téléphones por- en train d’être progressivement com-
mise sur orbite sur un évènement fort. les supports de navigation et d’achat tables sur le continent d’ici 2017, le blées : l’accès restreint aux moyens
Bonmarche.mg sera donc bien pré- (téléphones, tablettes, ordinateurs…), marché des services mobiles est en de paiement traditionnels est un frein
sent à cette manifestation, proposera vont aussi profiter de ce salon pour plein essor. A ce jour, près de 12 % aujourd’hui contourné grâce aux
ses produits classés dans plus de 100 nouer des partenariats avec d’autres des consommateurs d’Afrique fran- nouveaux moyens d’inclusion finan-
catégories (plus de 20 000 articles) et opérateurs implantés à Antananarivo, cophone ont déjà réalisé des achats cière. Les dispositions règlementaires
expliquera comment il s’y prend au dans les provinces ou dans les îles via leur mobile. Sans parler de percée s’améliorent et les réticences du pas-
niveau logistique pour répondre au voisines. comparable, la pénétration d’Internet sé s’effacent de jour en jour n

Parc Forello superficie de 12 000 m², soit l’équi-


valent de deux terrains de football :
« c’est l’endroit idéal pour organiser
Interview de
Tanjombato un grand événement », a-t-il indiqué.
L’année dernière, deux salons se sont
déroulés sur le site. Mais pour 2016,
Liu Fan
La logistique les promoteurs voient en grand et
prévoient au moins six. C’est le salon
Vice président AGCA
événementielle ASIA-IO qui ouvrira le bal du 17 au 20
mars 2016. Ce grand rendez-vous qui
« La Chine est déterminée
à investir à Madagascar »
taille XXL
ambitionne de donner une dimension
nouvelle aux relations économico-
commerciales entre l’Asie et la zone Par J.R
Par R.Nirina COI, avec Madagascar comme chef
de file. Suivra la Foire Internationale
de Madagascar, une manifestation qui
Le vice-président à Madagascar de nouvelle opportunité ?
’Agence Première Ligne s’oc- l’Association Générale Chine-Afrique
n’est plus à présenter même au-delà réitère le désir des Chinois à s’en-
cupe aujourd’hui du parc des Tout à fait. C’est pour cette raison qu’une
de nos frontières. Notons également gager dans d’importants investisse-
expositions Forello Tanjom- délégation composée d’environ 80 per-
le retour annoncé d’Enjoy Madagas- ments sur la Grande Ile. Entretien.
bato. C’est le plus vaste endroit sonnes sera présente à Madagascar à
car pour lequel les organisateurs ont
du pays et même de l’océan In- l’occasion de la foire Asia IO. C’est la
concocté un programme aussi diver-
dien, dédié aux salons et autres ma- sifié que prometteur : mode, tourisme, Comment expliquer l’inté- première fois qu’un forum de ce genre
est organisé dans le pays pour permet-
nifestation de genre. Selon Michel D. divertissements…, dans un décor iné- rêt actuel de la Chine sur tre à des investisseurs Chinois de pren-
Ramiaramanana, le parc couvre une dit n
l’Afrique et Madagascar en dre connaissance de la situation sur pla-
ce. Cela traduit une nouvelle vision pour
particulier ? l’Océan Indien. Car on dit souvent que
Madagascar est le Dragon de l’Océan
Liu Fan : Moi personnellement, je suis
Indien. Ce forum peut aussi constituer
à Madagascar depuis quinze ans main-
un pont entre l’Asie et l’Afrique.
tenant. Notre groupement, l’Association
Générale Chine-Afrique (AGCA), porte
un intérêt particulier sur Madagascar Quels sont les obstacles
puisque c’est un pays à forte potentialité pour les investisseurs Chinois
économique même s’il fait partie, pour
le moment, des pays les pus pauvres du à Madagascar ?
monde. Comme vous le savez, la Chine
est en train de jouer un rôle très impor- L’objectif de notre association est de
tant en Afrique, et Madagascar ne sera renforcer et promouvoir la collabora-
pas en reste. Notre président Xi Jinping, tion entre les deux pays. Le plus grand
durant le récent Sommet Chine-Afrique problème pour les investisseurs et les
à Johannesburg, a parlé de 60 milliards hommes d’affaires chinois en terre mal-
de dollars d’aide à destination de l’Afri- gache est souvent relative à la barrière
que pour les prochaines années. linguistique. La volonté est pourtant là.
Notre association peut aider les gens à
découvrir la potentialité de Madagascar.
L’événement économique Le but est de renforcer la coopération
Asia IO constitue-t-il une économique mais aussi culturelle.

MADA 7 SUR 7.com N°26 $ 10 AU 17 Mars 2016


MADA 7 SUR 7.com N°26 $ 10 AU 17 Mars 2016