Vous êtes sur la page 1sur 68
Science & Alternative 7 MATHEMATIQUES (i am SF ant mec3-] ie Tit-iee lm le) s- eee wuier-aodt 2005. n° 39 édition frangaise N38 JUILETAQUT 2005 EDTE BAR esos Chay TEGREL 13580 FLewrac - France aren 055300805 smal: Mazarinearou ssteneb gerne DIRECTEUR DE PUBLICATION Davia Demery IwrocRaie ‘Marie Culon -rrapucrion Catherine Sint Gui “Chistele Guinot SECRETARIAT DE REDACTION - CORRECTION = ‘Syivie Gojard COnSERLLER sciewminque ‘ain Hérou LUSTRATIONS DESSINS Bsemmenie meRineuR ‘mprmerse RICOBONO 115, Chemin der Veter = 8480 LeMay COMMISION PARITARE IN 04K 780 et zl eval 1999 Baw esse DISTRIBUTION FRANCE Ne. BUREAU CENTRAL 0 Box 30, Mapleton, Cid #560, Australie Takes) Saab 9080 Fs (07) 94 9384 Sal eorenousinape con sugeau EuRoPt=N PO Box Oss, 1001 SR Arteria, Payase Tel 03 oy 200078 Fax 93 (0) 20530-9150, ‘all neers. stench woe BUREAU DE GRANDE: BRETAGNE 55 queens, ast Grosteng, West Suse, TO Te“ TaL~ sau (0) an tsa Fr 4d (0) 302 320874 ‘eral honsaukotiea iret com UREAU Des Eras Us {ect probeme dnt le tncters srt its 9 prendre avs Sun meee IMPRIME SUR PAPIER RECYCLE 100 % BLANCHI SANS CHLORE - Cause Bienvenue dans ce numéro d’été de NEXUS qui s'emploic une fois de plus { bousculer les idées resues, dont Macception commune du concept de “hasard” Concept mystériewx qui évite, de fagon commode, de prendre la pleine mesure et I'entiére responsabilité de la merveille(... et pout-tre aussi de la terreur ~ dixit Carlos Castaneda) d’étre un humain, mais qui n'exprime finalement que l'ignorance de la relation de causalité entre les multiples aspects de la réalité Ainsi, ce fascinant article sur les greffes de eeur qui confirme la nature sensible et symbolique de cet organ. II apparaitclairement que le muscle cardiaque ne remplit pas seulement la fonction de pompe mécanique, aussi efficace soit-elle, mais véhicule aussi une importante dimension affective de la personnalité. C'est ce que révéle en effet ces témoignages de transmission de mémoires entre donneurs et receveurs de greffe. Effectivement plus subtil qu'un mécanisme dont un des carburants serait eau, 'organisme doit afffonter aujourd'hui un risque nouveau constitus par les doses infinitésimales de produits pharmaceutiques qui aboutissent dans I’eau du robinet. Une prise de conscience indispensable pour éviter ‘un empoisonnement irs insidieux de soi-méme et des autres. Les “Nouvelles de la Science” de ce n° 39 apportent de nouveaux léments sur Vorigine électrique des cratéres et autres formations géologiques observés & la surface des corps planétaires. Vous y apprécierez 6galement l'article traitant de la notion univers pavalléles qui s’emploie réconcilier physique quantique, tradition taoiste et phénoménologie du paranormal. Pas de hasard non plus au regard du surprenant article de José Frendelvel et en évidence I'improbable mathématique et la troublante géométrie sacrée” a 'ceuvre dans le systéme solaire. Pour notre grand plaisir, Nikola Tesla accompagne encore cette édition et revient directement sur le devant de la seéne pour 'intérét porté, et aujourd'hui officiellement exprimé, a ses découvertes ides la possibilité de produire et transporter sans fils une énergie ilkimitée par utilisation du bipdle Terre-ionosphere. Enfin, deux sujets éclairent les manipulations a Peeuvze dans deux ddomaines : celui de la liberté thérapeutique, avec Vhistoire édifiante dun chercheur encensé puis vilipendé par la République, Lote Le Ribault + et dans celui des relations internationales avec la démonstration de la forte prévisibilité d’ une attaque de Iran par les Etats-Unis, plus motivée par I’émergence de pétroeuros que par une soi-disant sollicitude humanist. Je vous souhaite de surfer sur ces remises en causes avec légéreté cet que cette navigation nourtisse votre vigilance intellectuelle Bonne lecture et & la prochaine. David Dennery SOMMAIRE a iemee > U3 es tEGARD SUR LE MONDE "+ Téflon et santé : DuPont sur le gril Une vie de chien pour bambi Des orages solaires détrulsent ozone arctique 111000 soldats américalns morts G'empolsonnement & Voxyde d'uranium "Résultats de recherche sous Influence : 200 scientifiques américains témoignent “* Electrosensibilté : une pathologie enfin reconnue ‘De nouvelles antennes pour Haarp Une arme provaquant le douleur a distance made in USA + Lol sur a diffamation : McDonald's perd, Londres revole sa cople + Léclair galactique le plus brilant jamais détecté frappe la Terre Rencontre entre Homo sapiens et Néandertaliens : l'mposture d'un créneur PSYCHOLOGIE Greffe d’organe et mémoire cellulaire QUAND L’AUTRE VIT EN SOI... Des patients transplantés manifestent les traits de personnalité de leur donneur... Des familles de donneurs reconnaissent leur défunt dans le comportement du receveur. Un phénomine qui dérange, bouleverse et interroge : les organes disposeraient-ils une mémoire cellulaire ? Témoignages, analyse et éléments de réponse, NERGIE Invention. | $ ET TESLA CREA L’ELECTRICITE SANS FIL AVbeure du “sans fil” et de Villimité”, au moment on se profile Vextinction des re énergétiques dorigine fossile, le systéme de transmission électrique découvert, ila fin dernier, par Vinventenr de génie Nikola Tesla, s'avére d'une criante actualité. Le réve planite parcourue d’une énergie renouvelable, propre et accessible a toute Ubumanité. le point de se réaliser ? La réponse d'un spécialiste ameéricain de Vénergie libre. Rca saNT! aera, os Loic Le Ribault le UN COMBAT POUR LA LIBERTE THERAPEUTIQUE Le combat de Loic Le Ribault est celui d’un homme seul contre une mafia médicale et pharmaceutique préte a tout, avec Vappui de l'Etat, pour empécher la mise sur le marché d's ‘médicament a base de silice organique quil a mis au point, le G5. Un combat pour la libe thérapeutique et le droit aux malades de choisir leur médecine. Une lutte jalonnée de douteuses, de prison et d'exil. Aujourd’bui, Loic Le Ribault est libre... mais & quel prix 2 REM ENT ee 37 Eau potable “ UNE MEDICATION DE MASSE A NOTRE INSU Les tonnes d’antibiotiques, V’anti-inflammatoires, d’hormones, mais aussi les cremes, parfiums et autres shampoings utilisés quotidiennement empoisonnent Veau de la Terre, celle que nous buvons, avec des conséquences sanitaires que Von commence a évaluen. — suilet acot 2008 impacts électriques responsables des grandes formations notre systéme solaire. RES SUR LES UNIVERS MULTIPLES disparait quelques secondes puis réapparait... Les disparitions dans des univers accompagnées de perte de perception du temps, inspirent désormais aux chercheurs théorique et en mécanique quantique des théories en résonance avec les grandes ‘spirituelles. (ES INEXPLIQUES Explosions de Tunguska - 1984/2002 (4*partie) ILS ONT VU LES “SPHERES TERMINATRICES” Des témoignages oculaires de la destruction de météorites au-dessus de la Sibérie, en 1984 £2002, par des “spheres terminatrices de plasma” corroborent les récits sur Vénigmatique explosion de Tunguska en 1908, ainsi que d’anciennes légendes. Lbypothose d'une in parfaitement orchestrée pour épargner les zones habitées et d'une “evaporation” des météori par interception se confirme. LA “GUERRE A LA TYRANNIE” AURA-T-ELLE LIEU ? Ladministration Bush est au bord de Vaffrontement avec UIran, non seulement au sujet des armes nucléaires mais aussi parce que Ulran a Vintention d’ouvrir une bourse pétroliére et de garder le contréle de ses propres réserves d'or noir. Analyse et scénarios ‘Systéme solaire UNE MATHEMATIQUE DU VERTIGE Résultat d'une longue recherche astronomique, une vaste architecture mathématique particuliérement élaborée met en évidence une troublante “signature” au sein ‘dus systéme solaire. Cette cathédrale céleste présente de multiples facettes : géométrie, phénoménes inversés, jeux de chiffres, etc. Un surprenant jeu arithmétique autour ‘dus chiffre 4 qui se révele étre la pierre angulaire numérique du systeme solaire. ELECTRON LIBRE JINNS PARMI NOUS entre nous percoivent, de temps & autre, la présence d’'anges gardiens, mais ‘ceux, en Occident, qui envisagent existence des djinns, ces étres de “feu sans ‘doués de pouvoirs extraordinaires et étroitement liés, dans la littérature ufologique, Rencontre avec ces mystérieuses figures de la tradition islamique. ‘silos 2008 REGARD SUR LE MONDE U Ss Nn N ;— TEFLON ET SANTE : DUPONT SUR LE GRIL Plus de cinquante ans apres que DuPont de Nemours aic commencé & produire le Te flon, des membres de Vad- ‘ministration fédéale accusent Ia société de dissimuler des informations indiquant qu'un agent chimique utilisé pour fabriquer ce populaire revéte- ‘ment antiadhés résistant aux taches pourrait eauser des cane cers, des malformations ct autres pathologcs. Les responsables de l'environnement sont particuligrement inguiet. En effet, les scientifiques trouvent actuelleinent de ‘acide perfluoro-octancique, ow PFOA, dans le sang de per- sonnes du monde entiet alors quil faut des années pour que le ‘corps élimine ce produic chimique. agence de protection de l'environnement américaine (EPA) a rapporté début janvier que exposition au PFOA, méme 4 petites doses, pouvait ére nocive wucun contrile gouveenemental, le PFOA le débue des années cingquante dans la fa- - brication de batteries de cuisine antiadhésives, de vétements UNE VIE DE CHIEN POUR BAMBI ‘Un faon de quelques semaines rejetépar sa mére a été adopxé par un couple de chiens dans le Knowsley Safari Pak de Merseyside, prés de Liverpool, dans le nord-st de YAngletese. Les gardiens du pare ont eu la surprise de voir le peti cervidé prs en charge par leurs chiens Geoffrey et Kipper, quil ne quite plus. Le rio inattendu dort et pass ses journées ensemble, se promenant dans le pare. “lest avec les chiens maintenane et il va bien. Ila connu des moments durs, mais Cest une chose mervelleuse de le voir pris en charge par les chiens et Samuser tellement avec eux", raconte le directeur du pare, David Ros. Selon les experts animal, qui é (Source: AFP, Londres, 29 awl 2005) DES ORAGES SOLAIRES DETRUISENT L’OZONE ARCTIQUE De gigantesques orages solutes ont détruit prés de 60 % de Vorone au-dessus de VArcti= aque pendant le printemps 2004. Les données collectées par sepe satellites monerent quan flux record de particules chargées en provenance du Soleil a déruit de grandes quanttés ozone, en octobre et novembre 2003. Cela a commencé quand la magnétosphére te- restre a canalisé comme dans un entonnoir certains des éectrons de Forage solaire dans la hhaute atmosphere au-dessus des péles. Les électrons ont ions les molécules de nitrogine dans cette région et es ions se sont ensuite combinés 4 oxygene pout former des oxydes de nitrogéne — dont les niveau ont augmenté de maniére critique vers la fin de 2003. (Ces mokécules omt été aspitées vers le bas par des vents du vortex polare jusque dans ka tun jumeau, aurait éé abandonné par sa mére qui ne ses, ‘occupée que de son frére. Les autres biches ne se sont pas préoccupées de lui non plus. éranches ec de centaines d'autres produits. LEPA demande un panel d'experts indépendants pour évaluer les risques “On ne sattendait pas 2 ce qu'un produit chimique doxé de czs propriétésantiadhésves saccumule dans le corps humain’, a cexpliqué Charles Auer, directeur du bureau de laprévention des pollutions et des toxiques de EPA. Les critiques dénoncent un systéme pour lequel les responsables de l'environnement, par :manque de connaissance des PFOA et des produits chimiques apparentés ~ appelés composés perfluorés — sen remettent en grande partie aux entreprises mémes qui trent profit de la chimic industrielle pour jauger leur niveau de sécurité. La question des effets potentels sur la santé humaine et sur lene Vironnement n'est bien souvent pas posée avant qu'un produit ‘chimique soit sur le marché depuis des années. Des documents attstent avec préision que des chercheurs de DuPont ont commencé & recommander, dés 1961, aux cadres de Pentreprse d’éviter le contact avec le PFOA. Les test effec- tus par Findustri ont détermin€ plus tard que ce produit chi- mique Saccumule dans le comps, ne e dégrade pas dans Venvi- ronnement et cause des maladies chez les animaux, notamment des cancers, des atteintes au foie et des malformations (Source: Michael Hannhorne, Chicago rune, 18 janvier 2005) stratosphére, oi chacune d'entre elles a brisé des centaines de moléeules ozone, (Source : New Scientist, 12 mas 2005) NEXUS ne39 Sion considéz les tonnes ura: rium appauvri ucilses par les Améeicains, a guerre drake mézite bien le nom de guerre nuclésire Prenmtive Pyehiany E-Newserer (67 169) avance que la raison pour laquelle le ministre amét cain aux Anciens Combateane Anchony Principi, a démissionné aus début févriee est le seandale croissane qui entoure Pu de munitions uranium en Trak Dans ce journal, Arthur N. Bernkau, directeur de FONG Vete- ‘ans for Consiutional Law, basée3 New Yo, rit: "La veitable raison du départ de monsieur Principia jamais &€ vraiment donnée ; cependant, un rapport spécal publié par Téminent chercheur Leusen Moret, qui signe Iusaniumm appauvei comme cause démonurée du syndcome de a guerre du Goll, a ampli e scandale su a poussuite de Tusage de munitions & Furanium par Tarmée amédcaine” Beenlau continue sisi: “Ce Mau dont des niles de nos soldats ont soulert et sont mons, afinalemens été ‘densi sans aucun dour possible comme la cause dela maladie. Cenc vid tebe ext actuelement en tain de voir le jou”. I alow: "Sur les 580 400 soldas qui servaiene dans la premire ‘guesze du Goll, 11 000 sone maintenant mors Ex Fan 2000, ils étaient 325 000 en invalidité médicale per- ‘manente. Ce chifte shursant sigaife que dans dix ans 56 % des soldats qui ont combattu connaitront a vie une forme ‘quelconque de probleme médical ” RESULTATS DE RECHERCHE SOUS INFLUENCE : 200 SCIENTIFIQUES AMERICAINS TEMOIGNENT D’apris un sécent sondage, plus de deux ‘cents scientifiques employés au US Fish and Wildlife Service, département du ministre de l'ineéricur américain,affir- Vrordre de changer des résuleas officiels pour réduire les me- sures de protection d'espéces animales et végétales ‘ion, Organise conjointement par Union of Concerned Scientists et Public Employees for Environmental Res- ponsibility, ce sondage du. person. cencreprises ™ ules 008 2005 a rel scientifique de Vagence a eu, sur 1400 personnes, un taux de réponse de 30%. Le Fish and Wildlife Service est chargé de déterminer les animaux et les plantes & placer sur la liste des espéces rmenacées, et de désigner les vetttoires fo ces espéces ont besoin de protec: Plus de ka moitié des biologites et autres chercheurs ayant séponda au sondage ont afliemé conn forestitnes, dAlevage, 11000 SOLDATS AMERICAINS MORTS 1 D’EMPOISONNEMENT A L’OXYDE D’URANIUM | Le taux d'ivalides lassés par les guerres du sicle dernier éaie environ 5 % (10 % au Viernam). Le ministre des Anciens Combatants [Principi] avait connaissance de cere situa tion ds 2000, écrit Bernklau.Lui e¢ Padministation Bush cont dissimulé ces fais, mais maintenant, grice aul rapport Moret, [cela]. devient beaucoup trop gros pour ére caché ou éoufié!” Berklau poursuit: “Terry Jamison, du bureau du sous- seerérire adjoint aux Affaires Publiques, au miniscére des Anciens Combatrants, rapportait récemment : ‘518 739 an- ciens combartants de la région du Golfe maintenant en in- validité médicale, depuis 1991”. Il ajoute: “Les effets & long terme du dioxyde 'uranium reviennent 3 une condamnation mort virtulle. Marion Fulk, chimiste en physique nucléaire (qui sest redide du laborawire darmes nucléaires Lawrence Livermore et a également éé concernée par le Manhattan Project), interprite les nouvelles et rapides pathologies mali- ignes chez les soldats [depuis la guerre dlrak en 2003] comme “spectaculaires, ct [constivuant] un sujec préoccupane I” Quand on lui a demande si object principal de luilisation de Foxyde uranium Eat de “décuire les édifices et twer les gens’, Fulk a & plus précse : “Je dirais que c'est 'arme par- faite pour tuer les gens en masses” Principi sfa pas pu éxre comtacté dans les délais pour donner ‘Gource: Bob Nichols, San Francisco Bay View, 23 fier 2005, Ips orate on 2605/headsol1012605 she) Véenergie ~ ayant exereé des presions palicigues pour inverser les conclusions scientifiques jugées nuisibles & leurs af fares. te des (Source: Jule Cart, The Lor Angeles Timer, | | | | aménagement et d'exploitation de 10 févree 2005) | Be. U S ELECTROSENSIBILITE : UNE PATHOLOGIE ENFIN RECONNUE Pour la premiére fois, des chercheurs et des profes. de personnes quien souffent 4 200 000 (3,1 % de sa sioonels de la santé prennene au sérieux les plaintes. population). de personnes qui se disent malades de Félectricité Un avertssement récent de Sir Willam, directear Le National Radiological Provection Board (NRPB) du NRPB et de Agence Nationale de Protection de britannique procéde 4 un tour d'horizon des érudes Ja Sancé britannique, recommandant aux parcacs de scientifiques existant sur “Vhypersensbilitééleetroma- limiter Iutiisation da i. eave ne nctique” (EHS). Deux études sur le sje, gatfiges de enfants, a. regu une large publcité, Mais cela ne 125 000 € par le ministére de la Santé et de lInduserie fut pas le cas lorsquiil suggéra qu'une partie de la des télécommunications, sont dé en cours. population autre que le jeune public pourrait avoir Sie William Stewart, le conseiller du gouvernement ¥9¢ hypersensibilité a Texposition soic aux champs sur les radiations, a appelé 3 d'autres recherches sur && féquences radio des tléphones mobiles sit aux ek ee oe ‘Certains chercheurs pensent quiune partie dela popu- ¢ D'I ens ES Ee lation souffre de problémes de santé ~ fatigue, violenss *Pétaaliste en médecines douces & Bath, affirme avoir ‘maus de tée et problémes de peau — dus exposition ‘“#minéetvicon dis patents clectrosensibes. "J pea Pde champs Cectomognéigues. Diaanes edennif, & d8° te pailogic et de plus en plus fequence Rey nai nego meye os parce que nous vivens dans un envizonnement plus ‘Le gouvernement suédois qu a reconnu !EHS com- Pollut leceiquement’ aril espliqué. ‘me un handicap physique en 2000, évalue le nombre sonst, shee a 2005, hip/wwwtelegraph) DE NOUVELLES ANTENNES POUR HAARP Phazar Corporation a annoneé quil vient d'étte accondé 3 Antenna Products Corporation (APC) un contrat ferme de soustssitance de 3.723531 dollars par BAE Systems ATI pour la production de 270 blocs de montage assortis d'antennes basses fréquences et de 346 blocs de montage sorts 'anrennes hautes fréquences. Cet équipement sera fabriqué dans les installations d’APL 8 Mineral Wells, Texas, tle début des liaisons est programmé pour juin 2005 ; clle-cicontinueront 3 tun rythme mensuel jusgu'en septembre 2005 équipemene sera transporé pout le High Frequency Active Auroral Re~ search Program (HAARP) jusguau site de la recherche sur la ionosphere pres de Gokona, en Alaska ~ sive sur lequel a été terminés récemment Finszallacion dun ensemble de 132 antennes 3 der ples croses construites et insallées par APC. en 2004, (Source: News elease, 7 fries 2005, hip//ewwantennaproduets comy/News. htm) Nexus ne3s = wile 2e0t 2005 “aa UNE ARME PROVOQUANT LA DOULEUR A DISTANCE MADE IN USA armée américaine met actuellement au point une arme qui transmet & distance une douleur extizme destinge aux operations de maintien de Fordre contre manifestants ou émeutiers. Des documents relevés du secret par 'US Freedom of Information Act ‘montrent que des chercheurs ont recu des fonds pout érudier Pincensté de douleur que l'on peut inflges, sans provoquer la mort, par des impulsions élecromagnésiques produites par laset Prévue pout Ete opérationnelle en 2007, Yarme Pulsed Energy Projectile est congue pour provoquer une douleur extréme 3 une distance de deux kilométres. Quand elle frappe un corps solide, elle déclenche une impulsion laser qui génére un éclatement de plasma en expansion ~ gar fortement ionisé. Les esais sur les animaux (sic) ont démontré quelle déclenche “une douleur et une paralysie temporaires”. (Source: Nic Hemming, The Telegraph, 3 mars 2005, betp:l/wnswelegraph. co.uk) LOI SUR LA DIFFAMATION : MCDONALD'S PERD, ===> LONDRES REVOIE SA COPIE Le gouvernement britannique doit révi- se les lois su la dilfamation depuis que deux militants écologistes sans le sou oursuivis en justice par McDonalds Ia chaine de fastfood mondiale, ont ob- tenu Ala Cour européenne des Droits de Homme la décision suivante: le droit Aun procts équitable er la libertéd'ex- pression, droit bafoué dans un premier temps par un le refus d'une assistance judiciaire, Ce procés en diffamation a opposé, pen- dant 313 jours, Helen Steel, serveuse 4 ‘temps patel gagnant 97 € par semaine, et David Mortis, parent isolé recevant Taide publique, 4 unc équipe d'experts judiciares disigée par un avocat payé 3000 € par jour: ce procés fut le plus Jong de histoire judicaie anglaise. Leur victoire & Suasbourg a été saluée par leur avocat, Keir Starmet, comme un tournant” dans la legislation sur la diffamation, qui va forcer le gouver- nement 4 prendre des mesures pour éeblirléquilibre entre riches ex pauvres dans ce genre d'affaires. McDonald's poursuivait Helen Steel et David Mor- ris, tous deux du nord de Londres, pour avoir distribué & Vextéricur des restau- rants de la chaine des eres intculés “What's Wrong With McDonald's”. Ceux-ci accusaient la chaine d'exploiter des enfants, d'éte cruelle pour les ani- ‘maux, de détruire la forét wopicale, de pratiquer des bas salares ex de tépandre uune nourrture malsine, La plus grosse chaine mondiale de restauration rapide a dépensé selon les estimations quelque 15 millions deuros dans ce proces, qui a entrainé vingr- hie requeétes avant audience; les deux partculiers devaient se représenter eux- mémes avec l'aide benévole ex ponctuelle avocats bienvellants ct 60000 € collecés par des supporters pour aider A couvrir les dépenses tlles que fais de dossiers et photocopies. Keir Starmer affirme : “Jusqu’t mainte nan, seuls les gens riches et célebres ont pu se défendre contre des assgnations cen diffamation. Maintenant, les gens ‘ordinaires peuvent participer beaucoup plus effcacement au débat public sans craindre d'éte ruinés. Ceuteaffairefera date pour la liber de parole.” 1a Cour de Strasbourg a ccondé 20500 € dde dommages et intéxéts & Helen Steel «« 15000 € a David Mortis. En sus de payer les dommages, le gouvernement devra ouvrr les cordons de la bourse de aide judicaire aux défendeurs impécu- niewx poursuivis par des corporations ‘ultinationales ou des particulers for- tunés dans des affaires complexes. Pour instant, la diffamation est exclue du champ de Paide juridictionnelle Le jugemene unanime de Strasbourg entrainera aussi un réexamen des lois sur la dffamation, dont beaucoup pen sent quielles sont trop techniques, top complexes, e¢ trop partiales en faveur dls plaignants Helen Stel & David Moms. Un portepparole du Département des Affaires Consttutionnelles a déelaré que le gouvernement examinerait l'ensemble des lois sur la diffamation “dans le con- texte de ce jugerent.” Roger Smith, directeur du groupe de €- formes légales Justice, a déclaé : “Crest lune victoire mervelleuse de Textréme penévérance de deux plaidants qui ont ‘out simplement tenu bon et insisté pour obteni justice. C'est aussi une 1e- connaissance de l'aide judiciaire comme droie humain fondamental;celle-i de- vrait ére accessible dans tous les types affaires oi elle est nécesaie.” (Source: Clre Dyer, The Guardian, UK, 16 fewice 2005) ‘nile 008 2008 a REGARD SUR LE MONDE Ne U Ss T L’ECLAIR GALACTIQUE LE PLUS BRILLANT | JAMAIS DETECTE FRAPPE LA TERRE ‘Une énorme explosion 4 mi-chemin de lopposé dela galaxie a dégage tellement d’éncrgie quelle arouchéVionos- | phireterestre en déernbre ontannoncé des chercheurs Lexplosion est produlte environ 50 000 années-humitreet | été detectée le 27 décembre de année demitre. Ce bouleversement a été causé par une varété particlitre'éclle | 2 neutrons appelée magnetar. "Le souffle Gait cent fois plus puissanc qutaucune autre éruption simiaire jamais | observe", a expliqué David Palmer du Los Alamos National Laboratory | Plasicurs chercheurs se demandene si explosion du magnétar pourtait avoir un rapport avec le sisme ete sunami | | | clu 26 décembre. “Si cela érait produit 3 dix années-lumitre de nous, cela auraitsérieusement endommagé nowe atmosphere et peut-ttre déclenché des disparitions massives" a commenté Bryan Gaensler du Harvard-Smithsonian Center of Astrophysics. “Ceest un événement qui ne se produit qu'une fois au cours d'une vie, a précsé Rob Fender, de Iuniversité de Southampton, au Royaume-Uni. Nous avons observé un objet mesurane seulement 20 kilometres, de Vaute cbté de notre galaxic, qui dégagesit plus d énergie en un dixitme de seconde que le Soleil xen émet en 100 000 années.” Léruption a également été enregisrée par limposante batterie de radiotélescopes de la National Science Foundation, aussi bien que par les satellites ex tlescopes européens implantés en Australie (Gource: Space.com, 21 février 2005, hutp/fwwwspace.convscienceastronomy/bright flash_0S0218 hn!) —— RENCONTRE ENTRE HOMO SAPIENS — ET NEANDERTALIENS : L'IMPOSTURE D'UN CRANEUR ] | | | | Céaicapparemment Pune des towailes les plus sensationnelles de Varchéologie. Un frag | mene de erine views de plus de 36000 ans découvert dans une fosse de tourbie pres de | Hambourg révélaic le chainon manquant essentiel entre Néandereal et l'homme moderne. | Crese du moins, ce que le profescur Reiner Prorsch von Zieten,anthropologue all | ingué, déelara 3 ses colldgues scientifique, sous les applandissements,aprés avoir é | dater ce erdneratssime, Mais les trente ans de cane universitaie du professeur Sachévent | dans le déshonneur puisquil est avéré qu'il a systématiquement falsifé les daations de cetetelique de Tige de pier | etde bon nombre d'autres. || Le 8 frie, univensté de Frankfort & laquelle il appartenit a annonce qi avait été mis & la retraite doffice en | raison de nombreuses “falsfications et manipulations’. Selon des experts, les supercheries du professeur implique- | raient que toute une tranche de Phistoize de Pévolution de Thome soit écrit, “Lanthtopologie va devoirréviser | | | | | | | | | | | | | | | | 1 i | | complétement le tableau de Thomme modeme pout la période qui va de -10000 ans 3 -40000 ans, a expliqué — | “Thomas Terberges,Parchéologue quia mis au jour lecanulr. Lex eravaux du pofesteur Protch semblaient prouver | «qanatomiquement, des homes “moderns” ct des néandertliens avant sans doute méme procréé ensemble, Ce | ‘qui apparait maintenant comme une absurdicé.” | En réalit, le crime daterait de -5000 ans, bien aprés que les néandertaliens aient dispar... | Sa découverte semblat montrer également que le teritote des néandevalins sendait beaucoup plus ver lenord | {qu'on ne avait estimeé jusqualors. | Le sandale aa éxé mis en lumiére que lorsque le profsseur Protch a ér surpris entrain de tenter de vendre la cok — lection eniée de erines de chimparaés de son département aux Etats-Unis. Une enguéteéablita pls tard qui avait 1282, Tesla vint travaller a Paris, pour la Continental Edison ‘Eompanny, et lors gun séjour a Strasbourg en 1883, 1! construist ‘= premior moteur a induction. '© 1884, I. décica de s'embarquer dans un bateau pour New York, 1Ssce seulement quelques cents, quelques uns de ses podmes, et “Ges asquissas dune machine volante, I! ouva son premier emp ‘Ghez Thomas Edison, mais les deux inventours ‘== mimes méthodos: la séparation fut inévtable, sployalent pas. (est aux Etats-Unis que Testa rencontra Georges Westinghouse, che Ingéniour la této de la Westinghouse Electic Compagny ‘Prssburg. Ce demier iui proposa de racheter ses brevets (pour un ‘sion de dollars) et de travaler pour li, afin de développer un Ig9stEme de cistrbution du courant altemai, ainsi que ses déri- ‘Ness - les dynamos, les transformateurs, et les moteurs alteratits. Lachominement de réloctricté en était 2 ses débuts et Edison “Ssutonatlargement utlisation du courant continu dans les viles ot Jes industries américaines, “Tesi Glabit bientdt son propre laboratore: ses expériences por- “Bieet notamment sur la puissance de la resonance électrique, et ‘Sir divers types d'éclarage. lI donna des “spectacies", pendant Jesquols ji alumait des lampes, sans fi, en utlisant son comps ‘comme conducteur électrique, pour démontrer la sécurité du cou- rant atemati, ‘Une lutte feoce entre les sociétés de Westinghouse et dEdison ‘eut lou dans le but de convalnere les décldeurs de cholsir leur ssjstéme électrique. Finaloment, la vision do Tesla ot argent de Westinghouse virvent & bout de Fentétement Edison lors de Texpositon universelle de Chicago en 1893. Toutes les ins: Aallations de cette exposition étaient iluminés a partir de douze ‘Génératours de tension altemative de 750 kilowatts chacun. En fblus des génératours ouximémes, lo stand Testa-Westinghouse fréseniat toute une installation de transformateurs, de cables, ot ides convertisseur pour démontrer au public et la sécurté du cou- ant allomatil y démontra également qu'on pouval transmettre {iu courant sans fl grdce a son transformateur 4 haute fréquence ‘2ppel6 dés lors Bobine de Tesla (@ cause du bobinage du trans- formaieur). Cette bobine avait la capacité de créer des courants do ts forss tensions, mais avec une trés faible intensté, ce qui la rendalt inotensive pour 'étre humain. Tesia put dalleurs le sdemontrer plusieurs fols grace a son “homme électrique, qui pou- walt “envoyer” des éclars de plus de 40 metres, allumer sans fil 200 lampes & une distance de 40 Klométres ou alimenter ainsi des {ulle-acdt 2005 mas “Un genie de Véledtricits moteurs électriques. C'est & parti de cette exposition de Chicago, fen 1893, que le courant alernatif lait Gevenir le mode le plus l- (goment répandu de distribution de Félectrc. Le succes de Tesla ft remporter 4 la Westinghouse Compa- ny un contrat pour la réalistion dune centrale électrique aux chutes du Niagara, la plus grande jamais construite jusqualoss. Ce fut la promigre piore do futlisaion a grande échelle de Félecticité dans les entreprises ot chez les particuliers. Co pro- jst permit Galimenier en courant la vile de Butlalo dés 1896. ‘Au Colorado, 00 i resta moins d'un an (8 partir de mai 1899), Tesla fit une de ses plus grandes dé- Ccowvertes: les ondas terras- tres stationnaires, I ocba un homme “électrique” capable do produlre des éclairs de 40 mares, “Si mous devions saisir Aliminer de notre monde industrielles résultats des travaux de monsleur Testa, les roues de Vindustrie En 1900, i retourna & New York, & Long sland plus exactement, afin de met tre en chantier la Tour de Wardencite (voir Vari), destinée & donner au monde lune énergie inépuisable ot gratuite en puisant rélec- tet dans la Terre et Fat rmosphare, et en la distr bouant par émission fondes, De ce zravaljaillt une comme la radio. Cette idée ne fut éviderment pas du" *™tO™ » | got des magnats proprié- falros da contrales élec- ‘American Institute of Electr triques, des fabricants de cal Engineers. générateurs et de cables | lectrques, pas plus que de celui des rois du pétrole. En 1910, notre Tesla fut donc rid | culse et moqué, et ceux qu le souteneient financiérement furent obligés, par plus puissants queux, exigor le remboursement imméciat des sommes investes. fut tr8s ciiqué pour son intérét onté & Ja possiiite de communiquer avec clautes pianétes et | our son invention dun “rayon de la mor qui aurat pu détuire | +0000 avons sur un rayon de 400 km’. Considéré comme fou par lg public, abandonné de tous et complétement ruiné, Nicolas Tesla | ‘mourut aux Etats-Unis en 1943. Sarréteraient, les trains seraient immobilisés, nos villes seraientjetées dans ta Pénombre et nos usines seraient mortes [..] Son | nae marae mee Eooaeee dans Varancement de la | science électrique. BA. Behrend, président du ‘Apres sa mot, ros pric Nobel il furentatrioués, [Nikola Tesla, qui maitrisait douze langues, a dépose plus de 900. | brevets sur V'électricts et a donné son nom a funité dinduction ‘magnétiquo, lo testa | Atclirs tenant fide Tour | Warden ee par lui dans les années 1880 et inauguré & Niagara Falls cen 1895. Il inventa et breveta le transformateur RF dans les années 1890. Il découvrit par voie expérimentale les | resonances terrestres au début du XX¢ sil. Ex il passa les | quarante années suivantes 4 esayer d'amener ce systtme slobal de génération de force au niveau de la réalisation ‘commerciale. Aujourd’hui, nous sommes des millions & ‘en posséder des modéles réduits en état de marche dans nos cuisines, alors que les applications 3 grande échelle dorment toujours.» Remarquer que, pour la décharge d’impulsion élec- trostatique sphérique, E est radial et H ese hélicoidal ppuisque J est radial (courant longitudinal ou sans ro- tation)”. Par rapport aux images de E ec Hy nor rmalement-perpendiculaires, des livres de physique des ondes transversales, ceci est une hérésic totale ‘A quand un centrale internationale électrique ? Une autre critique féquente des systémes de force sans fil de Tesla concerme ses éventuels effets biologiques. Ayant calculé la puissance réactive en circulation, Corum et Spainol wouvent une densité d'un microvar par métre cu- bbe 3 7,8 He, ce qui est peu, alors que nous savons qu'une tell fréquence es biologiquement tour fait acceprable® Les aureurs ont aussi examiné le champ Terre-ionosphére au taux actuel de 100 Vim et trouvent également que, :méme sil augmentait ’une valeur de 44 10, cla aura. aucun effee néfaste (C'est ce que produisent les orages habituellement tout autour du globe). Sur le plan de la théorie économique, de nombreux pays cen bénéficersient. I n'y aurait besoin que de stations de réception privées dispersées. Exactement comme pour 1a radio ou la télévision, il suffirait d’un seul sécepteur énergie réonant, qui pourrait d’ailleurs Gre inséré dans les appareils, ce qui supprimerac es cibles de connexion. Imagine: le choix des services facturés par les réseaux d Aecericité dorigine fossile, avec leur vérusté et leurs déperditions, serait ficulacf, un peu comme la élévision cAblée aujourd'hui. Au XI sigce, la “TV direct” relle ment en vogue, est exactement léquivalent de “Télec it direct” de Tesla. Accomplissons la. prophétie de Tesla, assurons-lui un “sucets triomphal” en soutenane le projee philanthrop que d'une centrale incernationae dénergie sans il instal lée sur une ile lointaine pour élecifier le monde enter | Lesbienfais de V’éecricicédirece disponible immédiate- ment et partout seraent innombrables. Pour en savoir plus Complétes vor connaissances sur_htpil/wvelncegrisyRe searchlastcureorg concernant Ia découverte de Tesla sut la transmission énergie sane fl ct [a expacté de la Tour War denclyfle 3 révolationner la production et la distribution alcericcé dans le monde. Lisea Coucow, cst Tale (pages "Boutigue") ou en anghis : Hamesing she Wheework of Na. ture Tal Science of Energy pout plus de déals sur certe découverte ctsurd autres volt facinants desinventions de Tess, S A propos de Pauteur ‘Tht lone est mae en phsgu de Cuvee de Bac de New York Buffalo (1984) cx son docorst en oe ensei ysique, PAectricité AC, les microprocesseurs, la. sgt i ie enone ise aap ee = aie Tears un Geabslne Warts ode ee a shai is Fe de eng “of Na te ie rw oe Ma Siena Ee Spe eb eee te ee ee icon 1 Vln Thoma) Harmcsing he Wher eur: Ta Seer cf acy, Adeaur Calne Pe Kempo in, 200, 9. 2. Telnaes tothe Amen Inch of Heal Engine {MDL "tek amr qocon of ine when men wl ceed aching ‘heir mahiy to the ey wench oft 3. lly Cpe, ‘Dacmen 92, OS Sena 7th Cn it Sein, 1928 maar Py mex Gucing in The Publi Pye Say of owe Propaganda ang rs New Ys 1931. 4. Seoropoak, Willan, "Naud Go Woe Wet Diappear Une Goverment A", vot Bsbe Dally, Poop Jone 205. ‘5 Wire Trnminon in Fas Energy Fare” Environment Now Sen, Nona 19, 2002, bape owe soln 20022002119. a {© Np Dev Hecifing Armes: Social Meaning of Now Technology, AT Pre Boson, 197 p37 7 "Nail Ene Seti Pot 9711, US Energy Asotin Je 202, pat £ Jones H.W, "Nol, Generator Sol Chang’, Prcedingofthe 1986 Intron ls Spin p89. 9 Te Nk" Weld Sy of Wied Hamann of Ear Tegagh and Teeghone Ag, Ober 61927, 9.157. 10 Ineradona pcos as wl as US pacers ae now valle oalne a huplighepacneconlopacne! Tal, Nol, "Th Bedlam of Teng aman Ea Cry 10.28 12. Ta Nk, "The “Transmisin of Fecal Enc Witboat Wis a Mean fo Furheing ‘eas’ Head Weld and Einar 7,195, p 2.13. Tai, "ikl: MyInvenors, Hart Bros 198.91 (empha de 1, Bid, (Chrtpher ae Nin, Ole Grates Forgoen Gel: Nola “Tl Now Ag 90.21, February 1977 p74 71. Racer, E and Vn Be, Wi, "Hamcning the Fs Resnane Cain Ve (ed), Hemesing the Whedvo of Ne p.23,//16. Schumann, WO, 2 Nauorch 1952 vol 72, p, 1-154 250252. Sw abe Joon, !D, (Clasico, J. Wiley, New ak, 1975p 368.117. Coram, Janet and Corum, Ken, "Ts ELF Oxlatrfor Wik Taino’ In Walon (od, Hamesing te Wher of Nera p 219.1 18 Coram, Jams, "Tala rd he Magahing ensmiten,A Popalar Say for fh AE, May 18,1917 eal ded), 26. Corus J Spall, My Coram, K, "Concing Cai, Proceting ofthe 1968 Temata Tela Smaps pp 3-15 eophais ade, 27- lon, } Dope p22 (ea secon 7 and 79 fo ple pp hog aig dapeine ‘etm ete anspor mgnngio). 8 hid pp. 316, uit 200 2005| al ALTERNATIVE SANTE U Ss Loic Le Ribault UN COMBAT POUR LA LIBERTE THERAPEUTIQUE ar Martin Walker (Cest une histoire qu’on aimerait imaginaire, ou ancieane, ou lointaine... ennui, est qu’elle s'est réellement déroulée ici, en France, durant ces vingt derniéres années. Le combat de Loic Le Ribault est celui d'un homme seul contre une mafia médicale et pharmaceutique préte 4 tout, avec l’appui de I'Etat, pour empécher la mise sur le marché d’un médicament & base de silice organique qu'il a mis au point, le G5. Un combat pour la liberté thérapeutique et le droit aux malades de choisir leur médecine. Une lutte jalonnée de morts douteuses, de prison et d’exil. Aujourd’hui, Loic Le Ribault est libre... mais 4 quel prix? Loic Le Ribault, le plus célébre criminologue frangais ct spécaliste de étude de la slice, parle dans le café Le Poisson Volant situé dans le port de Saint Helis, 3 Jersey. ‘Avec un haussemenc d’épaules nonchalant et dans son anglais hésicant, il explique comment le pub est devenu “sa maison et son bureau. Tl connate pratiquement cout le monde dans le bar, de Iméme que les conducreurs de bus, les commergants focaux et beaucoup des propriéaires de bateau. Illes connalt, parce que, dicil, “je les ai soigné de celle ou telle maladie, Beaucoup d’entre eux ont &€ guéris avec TOSS, et is men sone reconnaissants”. ‘Ale voir assis dans le pub, buvane une bitre brune et famant de temps en temps une Gauloise, on ne dirait pas que Le Ribault est un homme chassé de France Feet retin deere eee En 1985, tandis qufofficellemene il eravaillat en rant que ctiminologue pour la justice frangaise, Le Ribault collaboraic avec un chercheur réputé en chimie, le Pro- fesseur Norbert Duffaut de Funiversicé de Bordeaux. A ceux deux, ils espéraient développer Pécude de la slice ‘organique, une substance donc is pensaientquielle avait cde nombreuses applications thérapeutique. Aprés douze ans de recherches communes, et peut- etre & cause de cela, Duffaut mourut, empoisonné clans d’étranges citconstances,et Le Ribault souffiie de Tincareération 3 Fisolement dans une prison francaise durant prés de deux mois ee demi Aujourd’hui, Le Ribault ext tout seu, réfugié & Jersey, Granger apatride fuyant [a police francaise. Sa vie est transformée en une aventure désesperée, Le Ribault payant cher pour avoir osé se démarquer de Vorthodoxie scientifique, de la médecine officielle et de Festablish- ment frangis Loic Le Ribaule a Yair ypiquement frangais. Il est flegmatique et, quand il ne rit pas 2 ses propres ‘ule: a 2005| dépens, son visage expressif se défuit tel celui d'un clown triste portant sur ses épaules route la misére du monde. Véeu d'habits de cous les jours usagés, avec ses pattes de cheveux blancs coronneux sous le déme de son crine chauve et son anglais imparfat ~ dont il excuse constamment , on le sent sage mais éourdi Quand on Pécoure, il faut se souvenir quiau cours des cing demitres années, il a tout perdu, sauf la raison. Des débuts prometteurs ‘Trente ans plus ct, Loic Le Ribault est un chercheur précoce, dont les travaux sont publiés par Académie des Sciences francaise. A 24 ans, en 1971, il découvee une nouvelle application pour le microscope électronique. En dept de son invention révolutionnaite, i ui est im- possible de trouver un emploi & 'université et, en 1981, cexée son propre laboratoire spécalisé en microscopic lecronique, appelé le Carme. Il devient rapidement le ou «Multiver, et cete chéorie tente de nous rmontrer non seulement comment univers fur cxéé, mais ‘comment créer un univers En langage profane, illustration la plus parlante du phéno- rine des multivers et de leur eréation est Fexemple de la bou- tcille de boisson péillante. Tant que la boutelle emprisonne hhermétiquement le liquide, le contenu semble stable 5 mais dés auvele est décapsuléc, le ger dissous dans le liquide reprend sa forme gazcuse et 'échappe vers la surface du liquide. Si 'on observe attentivement ce qui se passe dans le liquide, les bulles de gaz semblent sortie ele nulle part 5 elles montent, cntrent cn collision ct forment de nouvelles bulles,sibien quil yen a des millers qui se déplacent en méme temps dans le ‘méme milieu. Dans cet exemple, le liquide est le milieu per- ‘mettanc la formation des bales, mais ce que nous ne pouvons ir, ce sont les courants et les pressions qui agissent dans ce miliew un niveau inféieur au seuil de la perception visuelle Imaginez maintenant que chaque bulle es un univers et que le Ss || dune leence de commerce et dun liquide ext la membrane qui support la formation et les mou- vements de ces univers. Dans ce cas, les forces imperceptibles sont les courant e es pressions que les scientifiques désignent comme ces forces électromagnétiques qui agissent en tant que dimensions de feuilles; ces jouent le méme rble que les ten- sions de surface qui entourent chaque bull, Parfois les bulles Sunissent sur les bords par leur tension de surface, mais pas complécement, ce qui déforme la membrane de chaque bull. Voild une fagon d’expliques & la lumiére de la M-chéotie, la disparition momentanée du cavalier ainsi que d'autres phé- rnoménes similares relatés des millers de fois tour au long, de VPhistoire par des personnes dorigines ers différentes, En conclusion, une chose es sire : allure oit nos meilleurs théoriciens en physique expliquent des phénoménes aurrefois jugés impossibes, i ya routes les chances pour que ceux qui sont en quéte des vraics éponses les trouvent dans un proche venir. Bien que cerre explication résule dune enquéte personnelle des auteurs sur des phénoménes inexpliqués, ceux-ci ne pré- tendent aucunement connaitre les réponses concernant Dieu, PUnivers et le Tou. References * Bet, C The Bermads Tangle, Granada London, 1975. + Cia, E, The Tao of Pyscs ‘an exploration ofthe pale berween Imodetn physics and easern myc, Flaming, London, 1975 ‘Haws, DR. Power ws Force, Hay House Carlsbad, CA. 1598, * Lao Tn, Tao Te Ching (ans. Chu Ta Kao), ‘Allen &¢ Unwin, Loads, 1970 { Murphy, Mand White, RA. (1995), In The Zone Transcendene Expeience i Spor, Books, New York, 1555. *"Ebor, M, The Holographic Uavene, HapeCalis, Fondon, 1991 * Thering,B Jesus the Man, HarperCollins, San Fancico, 1993. *Tipes E}. The Physics of Immoraliy Macmillan, London, 1994 s de Funiversité de Queensland “un faite fervent ex un pratiquant asi ¢ | de Lao Tse. Tl peut éerecontacté par Tis Yuta 00 2005 " PHENOMENES INEXPLIQUES SE U Ss: Les mystéres de la Vallée de la Mort, en Sibérie (4° partie) Ils ont vu les “spheres terminatrices”’ Par Valery Uva diecteur du département rahi lg ccs cx paldorechnologi de Académie Navonle Es e de la Sécurité de Russie. Des témoignages oculaires de la destruction de météorites au-dessus de la Sibérie, en 1984 et 2002, par des “sphéres terminatrices de plasma” corroborent les récits sur ’énigmatique explosion de Tunguska en 1908, ainsi que d’ancicanes légendes. Lhypothése d'une intervention parfaitement orchestrée pour épargner les zones habitées et d'une “evaporation” des météorites par interception se confirme. Seuls indices, ces microsphérules de silicate et de magnétice retrouvées au sol... La composition chimique des microsphérules trouvées dans la courbe du site de Fexplosion fournie des indica- ‘ons indirectes qui vont dans le méme sens: particulig- rement riche en éléments alalins, elle et inhabituelle pour des météorices. En réféchissant au mécanisme opératoire des “terminatrices", nous pouvons supposer «quavec leurs pussantes charges életromagnétiques, ces deenitres éaient congues pour se fixer la météorite en vol et dévier s tajectoire, afin de lextraire de Patmos phéte terest. Sila route de la météorite rendait cette déviation impossible, les “terminatrices” détruisaient simplemente fragment rocheus, le frsant licéralement fondre en minuscules spheres. De nombreux prélévements «’chantillons de sol des stances variables du site de destruction ont sévelé des sphérules de magnétte contenant jusgu’s 10 % de nie- kel, ce qui confieme Tidée quillesvenaient de Vespace Outre celles de magnétite, on a trouvé des sphéres de si- licate. Ces dernires varient en tile de 5 & 400 microns. Les particules de magnétte offrent une grande diversté de formes cc de caracéristques de sutface. A part la configuration majoritairement sphérique, on découvre aussi des partcules en forme de gourte, sultant pro- bablement de Péclaboussement de matitre météoritique fondue par les formidables tempéracures dégagées par Faction des “terminatrces’. Certaines sphérules ont des surfaces brilantes ; d'autres sont mates, granuleuses et _méme légérement poreuses en raison, entre aurres, dune évaporation de la matitre méxéortique alors que cette dlemitre était encore visqueuse. Les sphtres sont sou- wn aspect de scorie. On ‘trouve parfois des conglomérats de spheres de magnétite ct de silicate, ce qui montre quielles se sont formées simultanémen et révéle la composition complexe de ka :mécdorte de a Tunguska lige la genése de ces sphéru- lesLes travaux effecués en 1961-62 ont démonteé que la répartition des sphérules& la surface du sol correspond 41 un certain schéma. La plus grande concentration se sie sur une bande de 50 & 60 km de large qui sétend sur 250 km vers le nord-ouest& partir de Pépicencee de explosion. vent creuses avec, & Fintérieur, = ‘let ecut 2005 Dans la région du désasre, qui couvre une surface d'en- Viron 130 km de rayon autour du site de Kulik, on peut délimiter eois zones done la tourbe est enrichie de mi- crosphérules. La premiére, en forme détoit croissant, cencoure lépicentre. La seconde retrace le mouvement du bolide & est et au nord-est de Kulik sur le cours su- périeur dela rivire Chunia : elle coincide done avec le clébut de la désimégration de la météorte. La troisitme zone, ts étendue et informe, se trouve précisément aux alentours du cratzre de Voronoy. Les microsphérules de cette demnigre zone possédent des particulartés de seructure et de formation gui les distinguent des autres, ec cela fest pas un hasard, car ici la destruction Finale de La méeéorite cut leu directement au sol, si ben que les matériaux météoritiques en cours d’évaporation se imélangérent avec ceux du sol Saupoudrée sur 15 000 km? explosion fic 8évaporer complétement la météorite et les produits de ce processus séparpllérent sous forme de sphéres minuscules sur 15 000 km. On estime leur masse totale & une dizaine de tonnes. C'est ainsi que routes les expéditions envoyées sur la zone ne trouvérent rien de la mécéorite proprement dite, sinon ce saupou cage de sphérules de magnésite et de silicate répandues sur la région par Fonde de choc. Le potme épique Olontho et des légendes encore vivan- tes nous content que cest plusieurs décennies aprés le vol de Niurgun Bootur que Kiun Erbiie (Vétincelant ‘messager du ciel”) prit son envol, annongant la venue de ‘Uot Usumu Tong Duurai. Cela suggére que Fon iden- Life Vexplosion de la Tunguska en 1908 au personnage épique Niurgun Bootur Les dévennies passérent et le 26 février 1984, une mé- torte travers le ciel de la Sibétie douest en est 8 une altitude estimée 4 100 km, selon une trajectoire identi- {que 3 celle de Fobjet de 1908 sur la région de Tunguska, ‘A.ce moment-li, les passagers ’un bus qui ciculait sur tune section élevée de autoroure de Mirny observérent, loin vers le nord, un mince “pier de feu” qui sallongea ss) t J du sol vers le cil, puis commenca & subir diverses méta- morphoses géométriques. Le spectacle, de couleur rouge, dura plusieurs minutes. Des pécheurs sur a rivitre Chon virent monter vers le