Vous êtes sur la page 1sur 66
Scfeee = Alternative NEXUS Nesta ystaet sy générateurs a aimants moteurs sur-unitaires 7 ARCHEOLOGIE Des pyramides Colter en Europe Per NU Gmc ta) 7 Z es. Re CSTE Le BUCY Pe) e bd SEISMES a) pe <7 pee Cty 6 // Murs ~ de détection UST a eer NB BETSY RCC) en Asie centrale BU RRae Cel) Py Let Science & Alternative NEXUs Ns - ULLET-A00T 2006 DT pak oons chaNTEGaeL 4880 Fleurac = France Te ax: 05 35.05 8-09 mati magazheanesust sitewed ups wen none DIRECTEUR DE PUBLICATION ‘Davi Dennery InrocRAre “Warie Duton Retanion cuewTeLe Mirele Desanches SECRETARIAT DE REDACTION - CORRECTIONS ‘Syive ojard ‘TOUCTIONS “andre Dufour chrstte Ganot Jeanitaresocot IRLUSTRATION DE COUVERTURE ET DOSSIER Ceudetor veut com CCONSELER ScENTIFQUE ‘Alain Haro ILLUSTRATIONS pessns| B Sommervite IweaeuR Imprimerie ICOBONO 115, chemin des Vettes» 83490 LeMay couvssion aie “Save (STRIBUTION FRANCE NMS uREAL CENTRAL EDITEUR MR Duncan Roads Fo Bou 3b hapleton, Gi #360, ausralle Tel 07) St 9280 Pan (7) 3402 9361 nal eatr@neeapazine com te : Won teramagasne.com BUREAU EUROPEEN PO Box 048%, 1001 ER areterca, Poy Bas Tel 31g) nosso a Fa B10) 2030-9150 feral neasote Eggo wena uREAU De GRANDE BRETAGNE 5 ques Re as Grea, West Sussex, ite fee Tal e440) 1342 12854 Fa: +4 0} tou? 320574 ‘ema! enizausoticenetcom DECLARATION DE RAISON O'ETRE recent. Muar eens ae, moras Devoe cf yanwrrutign SBUS sofece oan warrao neds atirv'e:oxe in Gacine taveser cos tens, BUSH attach fam aidan Opbiatia Noa eten tere (alban le, Srcacs des cates ce La action de NOUS tent & pre quelle ne Suter enagine fon efit a atte ay iSreriie oo sgtmeratns sie 0 68 AUTORISATION OF REPRODUCTION trun late rencommecle IMPRIME SUR PAPIER RECYCLE 100 % BLANCHI SANS CHLORE Assez pour tout le monde ! Laceualité nous alimence de Ja démographic, la crise pewrolia et surtout tis limitée. Ainsi est inculquée la croyance qui n'y en a « pas assez cortege Walertes lies 3 Tenvironnement, , renforgant 'idée que notre eéalité est inte pour rout le monde » jusifiant petits et grands coallits ourdis pour préscrver Jes intéréts propres & chacun. 1a science patticipe activement au processus depuis Pétablissement de la se relatvitéresreince » comme réfxentiel incontournable de la rflesion scientifique, méme si Einstein puisai son inspiration & une source pas si matériliste que cela (« Lensemble de ce qui compte ne peut tre compté, et ensemble de ce qui peut étre compté ne compte pas»). Depuis, la physique quantique a pourtant révéléPexistence d'une énergie illimitée, omniprésente et a reconnu 3 échelle des atomes une réalité qui fonctionne moins sur le modéle d’une grande mécanique assujerie & entropic aque sur celui de Fesprit et de ses paradoxes Suivane unc intuition qui s'encombre mal des limites doctrinales,& instar des inventeuts prolifiques que furent Tesla, Moray, Schauberger ct méme Einstcin, les chercheurs de [énergie libue temtétent 4 remetire en cause les sacto-ssints principes de la « thermodynamique » et parviennenc & des résultats force Gobstination et dexpérimentations, Le dossier de nowe spécialiste, Robert Hétic, nous emmene a la découverte des tenants ct aboutissants des jeux de répulsion cet dattraction magnésiques qui président au fonctionnement perpétuel de ces technologies 18s dérangeantes, et nous informe des derniers échos du monde en pleine ébullition de lénergie bre. ‘Autres limitations auxquelles se frowte NEXUS dans cette éition « elles de TPhistoie des civilisations avec la spectaculaire découverte de monumentales pyramides antiques en Bosnie 5 celles de la biologie avec un passionnant article ‘qui réhabilie les radicaus libres en vertu de leur fonction biophotonique vitale celles de la géopolitique avor Tablissement clair des liaisons dangereuses entre Etats-Unis et Al-Qaida tla revelation des avancées réelles en matiére de contidle de Pesprit clles de Phumain avec les capacités surprenantes de cerns cextrasensicfs a détecter et prévoir les stismes ; ou encore celles de la science avec Pécrange « effet Hutchinson » et les étourdissantes révélations de Popération SERPO. ‘Alors nen doutes plus, ily en a assez pour tour le monde, méme pour vous ! Prafitez de I'té, et rendez-vous en septembre David Dennery POUR QUI, LES CAMPS DE DETENTION AMERICAINS ? Lennie i indie ante wient de. signer 385 millions de dollars avec une filial de Halliburton pour a constraction @'sinstallations de aicememt ct de detention provisoine». Le contrat specific tun programme destiné 2 faire Face & ‘un afllux exceprionnel dimaigrants ou au développement rapide de nouveaux programimes» pour d'autres situations @urgence ccles que des désastres natures» Lelieuetladate deconstruction de cs installations ne sont pas spécifis Jusgu’ présent, aucun média ra suggéré aque ces cence puiment érre destinés 3 des ctoyens amnéricains dans le cas ol Tadministation Bush dédaneaic fa foi martiale, Landen analyse militaire Daniel Ellsberg, 197 des Papers du Pentagone (rapport sur les activités miliates américaines au Vietnam) dédaé: «Il sagit presque certainement, dans Téventualité d'un autre 11/9, de se preparer 4 des mfles de musulmans du Moyen-Orient ou éventuels dissidents. Cola sex dé fale plus peice échelle avec la detention “sous tégime spécial” immigrants musulmans, ee} Guantanamo ». Il faut savoir que de tels projets ont une longue histoire Gqui remonte a la menace, en 1970, d'un souliverent national de militants nots En seprembre, 4 Weshingcon, Northcom (Guructure militaire créée en 2002) a un contrat de cexdcuté le programme ultra-secret Granite Shadow. Le 25 septembre, William ‘Atkins, chroniqueur au Washington Post commentait ainsl ce programme Granite Shadow est encore une de ces opérations cop sectéres, compartimentte, relative aux pouvoirs militaires extra Iggaux en matizve Parmes de destruction massive. Elle [nsse le champ libre & des interventions milicaites d'urgencefsur le territoite américain sans aucun aval ni contréle civil.» ounce; Pees Dale Sot, Pac Newr du 1 see 206, vie spfenewoenor nt arman/pubish! prince 22660 i. 8 GENOCIDE AUTOUR DES MINES DE COLTAN seploitation efzénse du calan (colombo- ramlite) a provogué La mort de plus de quatre milions de personnes en Afrique centrale, Ce mineral sert 3 produire un mécal ‘res précieus, le tamale, abondamment utilise dans les tléphones celllares, les ordinareurs portables et autres apparels électroniques de hhaute rechnologic. Ex cese en République lémocratique du Congo que fon trouve 80 % du colran mondial, Ce que Von a baprisé la se premigre guerre mondiale d'Afrique » sévit dans la jungle monragnense, e oppose les forces congolises celles de six pays voisins et de nombreuses factions armées, Les vies, Lar ne principalement cies, meurent de privations tt de maladics par centaines de miles ct les evbats ont prevoqué le déplacement de dew millions de personnes. Offciellemene désigné comme une guere cthnique, le confic a pour objet sl ls ressources naturelles diamant, ain, cave, ot et suitoue con convoites par es compagnics écrangres. I aut dite que le pix du coltan a augmenté de 2000 % en 50 ans, et vient de chuter ces deriers mois, ce quia’ fat quaggraver a station dans fa région, Source: Eat Fre four, ol 26 0° |, Sabine 2105 sn. puerta or Le catan punt produits, tal abana ec es téghons cabo eS {41 Septembre _ UN PHYSICIEN DEFEND LA THESE DES EXPLOSIFS aps les career siques physiques des événements du 11 Seprembe, la vitesse eta symeécrie de a chute des baximents, les explications offcicles sont fausses. C'est ce quaffirme Steven E Jones, profeneur de physique, dzecreur de recherches sur la fusion et énergie solaie & Taniversie Brigham Young (Utah) = « Il est probable que les trois immeubles (es deux sours ex Fimmeuble WIC7) ain ccé déarits par des explostspréalablement installs 3 leurs bases » srance cil, Dans un anil dilfusé sar Incernet ex soumis 3 un comité de lecture (senifique] fn rue de publication, Jones ajoute s volx& calles €autses scepuiques, dont les aureus da ste hepe/lnweisvt7 net, auquel le physicien fc reference. Dans son article (sb sur beps/vowe physics byu.edu/feseaichfenengy/htm7 hem), le chescheur appelle & une enquéee sciensfique {nemarionale, indgpendance «qui serait guidée non par des notions et contraintes politics tnais par observation ec les calcul», Il éri «I es tout fit plausible que des explo aient 14 posés dans les trois btiments et mis Fe apis es impacts des avions qui auraientconsttué ddes manceuvres de diversion ». Eel ajoure « Finalement, ls musulmans sont (probeblemens) rien A voir avec Pelfondzemenc des toisimmeubles» ‘Quant & ssvoir qui pourra bien avoir fit placer les explosi6 Jones ree prudent: «Je ne plavance pas sur ce terain; Cest inutile rant que Penguése scientifique ra pas eu lew» I affirme que les enquézes précédentes, ¥ compris celles du FEMA, de la Commision du 9/11 et du NIST (National Insitute of Standards and Technology), one néglig les aspects physiques ct chimiques de Févénement cil rfute ls explications ofiiles selon lesquelles les incendis suraientafuibli les structures, peovoquant leur effondrement. Source: Dower Morpng Now d 19 novembre 2005s hp dexzcrnes com. Aol éalemen, le documenta Pane aty sean couse ndépendane up viden google comi¥ideply?dorid-B260059923762628848 Vile ate 2006 Guerre d’Irak See ee ae ne éude scientifique alarmante a éé publiée par le Sudey Times Online du 19 fevier. Deux sientifiques britaaniques, Chris Busby et Saoiese Morgan tient sinsi Varccle: « Puts: tioadazmesa uranium dansladeuxiéme guerre du Golfe auraivelle contaminé TBurope ? Les mesures eéalsées par le ‘Atomic Weapons Fsablshmene (AWE) & Aldermaston (Betkshite, Reyaurne-Uni) cn apporient les preuves». Les quanités Jes phs importantes duranium appausti jamais mesurées dans latmosphire de la Grande-Breeagne ont é&& transportées par les courants aésiens en provenance du Moyen-Orient ex d'Asie centrale Les plus signifcatives one && celles ‘sues div bombardemene de Tora Bora en Afghanistan en 2001 et celles du a Shock and Awe » [choc et rerreur] de la deuxitme guerre du Golfe, en Irak, en 2003, Congu ily a plusieurs années, le AWE 4 pour mision de mesure les émisions sadioactives de centrale erd installations dTarmes nuclésires en Grande-Brecagne “Transgressint une contrainte légale Hallbueton, quia repris Cnstnation ily a trois ans, a commencé par refuser de fournir au Dr Busby les données de mesures. atmosphériques. Expert international en radiations faible, Busby est conseillé officiel dans plusicurs comités gouvernementaux bricanniques et co-auteur dun rapport fndépendanc sur les radiations fables sédigé conjoincement avec quarante- «ing scenifiques — le Comité européen sur les risques de radiations (ECR) = pour fe Parlement européen. IL ‘6x finalement parvenu & obtenir de Hallburcon/ AWE les données danalyse de Fair prélevé & Aldermaston, mais i Fai fallu introduire la requéte «lbereé 4 information » prévue par une loi Bezannique effective depuisle 1" janvier 2005. Cependant, il manquait encore Kes données de 2003... que Busby a finj par sécupéreren Sadressant la Defence Procurement Agency (DPA) (Agence PApprovisionnement de la Défense [etsiequ Halliburcon/AWE aictransmis ces données au DPA, et que, dans un premier temps, le Dr Busby sen soit vu ‘efuser Facts, indique que les mesures cen question devaient ere significaives ct Vaffuire jugée suffisamment sériewse pour que soit évaluge, en haut Liew, kk portée politique et militaire de cels réscleats. Aldermaston est l'une des nombreuses, sations européennes d'abservation des tamz de radiations apportées par les courants aériens ex les tempétes de ppoussities ¢¢ de sable en provenance @Afsique du Nord, du Moyen-Orient DE L'URANIUM APPAUVRI AU-DESSUS DE L’EUROPE : Irak en 2003, ainsi que ceur ralsés& Fallyjah en 2004, montrent de maniere incGutable ques Amévieainsoncuciisé, ileguciene ee au mépris de_coure fhique, dev munitions 4 Turaniam appauvtsurdesvilles er des populations civles. Cos aetes de guerze consiuent tate violation diecte non seulement des conventions intemationales, mais aussi de la lot militaire américaine, Pulngue les Américains ont sigoé les Conventions de La Haye et de Genéve ainsi que le Prosocole de Geneve de 1925 concernant les gaz, Les mumitions (Oh! Et celui. un ehompignan | cc d'Asie centrale, Aprés la campagne Choe et Tereur», en 2003 dane, de wes fines particules uranium appauvei, mélangécs i du sable ec de a pousitre, one éeéréoltées dans des fuss 4 air en Grande-Bretagne, Ces partculs avaient mis entre 7 ct 9 jours pour fianchir ls 3.800 ku la séparant des zones daffontement iraquiennes. ‘Quelques semaines aprés le debut de cine campagne, le niveau de radiation + quadsuplé, ec dans Tune des cing seations de surveillance, il a augmemté aus point qv deux reprises, le DPA a ded oliciellement alert Des reportages vidéo sur la guerre en “aetna 2008" a 4 Puranium appauval figurene parm les armes de descruction massive (WMD) définies sous 'US Code Tide 50, chapitre 40, section 2302, Le Dr Busby conclut: « Cente éude monere que, loin de demeurer dans Je voisinage des cibles, ainsi que Je lament les milialites, les munitions & Fforanium appauvei contaminent 4 la fois les popsilations locales et aussi des pays entiers studs & des containes ou des millers de Kilometres» Sources The Que: Death Sur pr Leuten Mo- tele 26 Sie 20065 The Say Tas Online, UK, fe 9 fire 2006, Ee REGARD SUR LE MONDE | Exopolitique PREDICTION DU 25 MAI ET REPORT DE L'OPERATION UN TROUBLANT SYNCHRONISME « DIVINE STRAKE » : bee rae sat Taternet par [auteur controversé Eric Julien, dun impact cométaire dans Vocéan Adantique provoqué par des extra- terrestres ct destiné & encainer un tsunami eae aaa Geet as: Unis et Europe de Fouest, en prévention du _déclenchement imminent datcaques américaines de ran par le largage de sini bombes nucléares(mini-nukes). Bien qu inspiré par des messages télépathiques et des reves prémonitoires invériiable, ric Julien avait moneé de nombreuses concardances entre ezrains (Comer co La Capita, 20 sepermbre 2004), «Energie gratuite ct non pollvanre + (Ri Negr, 20 sepeebre 200), « Un Argenia invente un géné- rateur électrique qui foncxionne sans combustible » (Agence de Presse Def) ls invent un syeéme magnécique pour générer L Comment devenir un véritable sceptique trés critique en une seule legon Nessayez pale rail ue procédé Nrexpérmente en, Ne vous documentez as trop, stout auprésutisteurs qui sont ‘oreéentbomés, gnaan’s, paris de bonne ‘oi mais lusionnés,Cortente-vaus aller ‘urle Net, dans des furs de discussion, ou sere au couner des leceurs de ves jours prétrés pour mener& ten votre salvatce cewvre déaleaton des masses cbscuartistes ‘Voie ceux rcs de pias ncessares (et souvent «suisats +) Phrase n° 1: «Je us et un) vette Quail piel» ‘Vous power uilisrles mejuscules pour donner ls depots votre argumentation mais ifn abuser pas, Comme vous le save, fur eno ces consid comme cone a savol-vire sur ineret Exerpls Jesus proesseur de mécanique, es pourquolje vous cane que le procédé Penton (vir Nexus n° 2) est une viable esooquee. se suis NGENIEUR CHIVISTE, et par bie, j vous cone quo PetrlBooster Phrase 2 es une vrable ARNAQUE (otras rouvde dans un forum consaer ce disposi se suis docteur en physique nucéie, et ono je vous conte que le bouge Fiestrom est un vétable atrepe niga. Je us Savant de Marcil ee te, je vous cant que ls «Joe Gall» (vir Nexis n° 7) ext un vtfable SCANDALE. 1 «Etal, Procutpreced carcatu ot dbvlorsé> permet de cola trait longterngs que Exemples = tsi un simple découpage en tte port la os de due les ees et daugmenier puissance din moteur, by longtemps quon en aura pai la WEvson (au sujet du Vortex Vat tsi de primis assemblages de tubes et de plaques de métal permetaent de dsr la consommation de caburat par quate ft de dure la pollton & zo iy a longlomps ‘qe ous ls mateurs en seaiont dots (@ propos du procédé Pantone Els «un ainant 2 bales» pemetat de rue Ia consommation de 30s et de nttoyer le moteur. ca erat ngtamps que les constcteurslauralent mon (sc) Corgne (ptrase également rourée dan le forum prt) tal ce pets granules en suc ne contenant us une moicul de produit act prmetlent ment de qu les malaces, oss serait tis par ou fe corps médical. Vous powe2 avancageusementemplace:« petis (ranules...» par « simple cigs fines» Pour paar vt argumentation, ren ne ‘vous empéche de rajouer quelque chose du gera :« Ne vous kissez pas erbotiner pat des rlsomements archi faux, formule perxtarte trouvé aussi sure frum df ‘yo, Toute domonstratin de a fausseté des raisonements et ben videnment nll Puissent tous ces soeptques dépostares auto prodlamés dela Saul et Unique Vers cuvent que Graham Bella 88 risen gon ‘uma qu copa un appar prétendant transporter veka mayen df, ce aul esi tien conn ~ es impasse, Puissontis aussie pas oui la obec de Lord Keli Président de a Royal city ~ 1895) « leat mpossible dete voer dos obo plus lourds que Tai.» dle Pénergie & coat 10 » (Elonce, 7 mats 2006), « Un homme de 29 ans invente un systéme qui produit de énergie gratuement » (Disriebey, 8 mars 2006), + Ils eréenc un systeme magnétique qui produic de énergie & cotit 2éro» (LaRazon, 8 mats 2006). Les « débunkeurs » sont de la partie Vous imagincr bien que les critiques de scepriques won pas manque. Voici, en substance, quelgues-unes dente elles (par des personnes qui afont pas yu ce moteur en fonctionnement, voit encadréci-dessus):« Nous ne disons pas —a priori — que le moteur ‘Tosbay ne fonctionne pas. Nous dsons simplemens quil vile des lois de la natuze bien éablies depuis de longue date et que cela ss tds suspect. Nous divons également quil aurit d€ contacter des scientifiques plutdt que des journalises non specialistes ct done susceptibles dese laser abuser: N'a-til pas confiance en son apparel? Cela incite & la méfianee. Diautre part, William Torbay précend avoir refusé une offre de 350 millions de dollars. Cela aussi et extrémement suspect, Avec une telle invention, il devrait tre rillionnaite 4 présen. Ec puis, ne paie-cil pas toujours se factures elecrcité, lui Finventeur €’un moteur censé diver de Pénergie fratuitement ? D'autre part, nous artendons toujours que quel- gulun vienne avec une réplique du moteur. Tout ceci nous améne A penser que Cest une escroquete et que ce moteur doic comporter Nexus ne4s yuiti-sa0t 2008 une source dénergie cachée qui a pu abuser de nafs témoins, » (Un autre remarque plus + constructive » consisted de : wosaimants ‘ permanents» ne le sont pas tant que cea. Au bout d'un certain temps, ils vont se décharger, se « dégausser», Crest effectivement touta fait possible, autant plos quilstravaillen en répasion, A cecis Torbay répond qui a un protorype qui fonctionne en continu depuis un an ec que les aimants de son moteur pourraient fonetionner pendant cinguante ans. ‘On pourrait aussi répliquer que, dans une voiture, laut, un jour ou ‘autre, changer les prcus, ls essuieglaes, la couroie de distibu- tion, les amortisseus, le pot déchappement, et parfois le moteur ou la boite de vitese. I aur aussi, surtout passer & ‘a pompe car fe carbu- rant sépuise... 0 Water Dao Torbay vaso pote (uisuste aa oatgies qe dm Perende; 300 kilorerkks sens EDF Seat ce moteur Torbay — faisant uniquement appel & des almants — lest pas unigue dane son procédé. Comme ia été dri en dail dans un breves, cela permet desir son fonctionnement vue de tenter de le reproduire, Par conte, on ne trouve pas de vids da moteue Torbay: Hem aura exé une sr son sie Inter- fet, mais elle surat digparoe Par conte ls vidéos dv moreurPerendey —un auresysttme dont 1a force motrce et uniquement consttuée daimanss en made sXpulsion ~ne manquent pas, Ce moreu afc atau Fobjer de smoule edtgues, notamment de la pare des investseurs qui, ne Pinventur landais vvoyant rien vent, se sont estimés floués et ant accuse escroquerie. Il ese viai que Mike Brady, doyen ni La dissonance cognitive (ou pourquoi les scientifiques n’aiment pas passer pour des c...) Ge concept até élaboré av cut des années 50 par Léon Festinger, un psychologue amériain. Sean cette tiara, tune personne conironoo & dos « connaissances, opinions ou croyances sur fenviomnemet, sur ol-méme ou sur son propre comportsmont » (« cogrions» ineompatbles entre lls ressont un éat dl ension osagréable el cherche & reslaurar un équiibr psychique (on parle del réduction dela dissonance cognitive) CCest ainsi qul es lus cific & un individu de ection des ines acquis que ten anorendre de loutes noweles. “Mora: i vous voulez mux conrler les persannes an ur inculuant des ides qu vous sont iavrabes,pronazos au berceau, Les systémes follies nt paratemet compris le tty. On peut également penser & ovis os ofrémonies mises on place para scité ou les egies pour mloux« verruller » Findvdu(baptéme, communion, mariage, ec). Deméme, pis un apprenissage a été fle, long, voire hurtin, moins indies lspesé ale remetre on caus, Cla sigierat quil aura invest & pete, Pour employer une comparaisonvulgaite: pesorne rime «98 llr avo» ‘passer pourun 6...» Evidemment, personne n'Schapoe & la csonance cognitive, mais les études scentiques superieures ne soncales pas ardues,intarminables,vire humiantes (devcis soverement ‘otés) st ne laissant place & aucune contestation ? Les « manuals», les postes les phfosopins, les «itéaires » serait mieux épargnés, On comprend mioux ls cence e comtans ngénieurs de haut niveau face aun rowel apparel ou procédé qui ne rents pas dans le champ fun savoir durement acquis. — silos 3008 rab en Allemagne, a tré les choses en longueur en annongant la sortic imminente de son moteur pendant pluscurs années. La sortc du brevet était eés attendue. Crest chose fate & présent. Crese un brevet mondial daté du 4 mai 2006 ec qui porte le n° WO 20006/0405333 Al. Cela devrait calmer les polémiques Rien nest moins sr. Reportons-nous fin 2004. Ecoutons Steiling D. Allan, webmaster d'un site Internet sur les nouvelles energies Gbup:/foewucpureenergysystems.com/news/) : «La firme Peren- dev Power Development déclare dans les nouvelles pages de son site quille ese désormais préve 4 prendre des commandes pour son moteur simants permanents. Couplée un alteateur, cette unité est censée deliver 20 kilowatts, puissance plus que sufi sante pour absorber les pointes de consommation de la plupart des maisons. La firme Perendev n't pas pour le moment d’exem- plaire prét 4 érre live Elle prévend cependant qu'elle dispose de plusicurs procorypes fonctionnels qui one éxé restés de fagon independance ex quelle se prépare 3 lancer la fabrication en série, Son intention es de récolter des commandes afin que les fabri- cants puissent évaluer le niveau dinsérée de ce produc. Comme, ily aenviron deux ans, on trouvaie dé des prétentions similsites su le site Perendev, nous conseillons aux intéresés de tempéser leurs espoir, Il Sagic Ia une remarquable avancée mais tant que le produit n'est pas disponible, ce n'est pas encote une nouvelle petoée, Le chef dentreprise et inventeur Mike Brady indique que Petendev racceptera pas de paiement d'avance. Le client fers un dépot de 50 % quand sa machine sea fabriquée. I veesers Je olde sur arestation de paiement des fins d’envoi et dexstence d'un bordereau dexpédicion. Selon Brady; le coit ds moteur devrsit se stuer entre 9 500 et 10 000 euros, Les isis denvos seront ila charge da cliene ec dewraient étre assez élevés compte tenu de la taille et du poids de unitéet aussi de Temballage spécial desting A limiter Pémission de forts champs magneétiques. » Un nouveau modéle de plusieurs centaines de kw Retournons sur le ste web de la firme Perendey. Un peu plus d'un an aprés, en ésrier 2006, nous apprenons que ce ype de moteur magnétique (celuldécrie dans le brevet) a été abandonné et qu'un nouveau moteur magnétique est en couts de développement, que cles tes sur un nouveau concepe vont bient étreeffectués et que Je nouvel apparel sera bien plus puissant erbien plus pete. On paste ‘maintenant de plusieurs eentanes de kw En mei 2006, on nous annonce que des contzats avec des fabricants sont en cours de signarute, que 'on procéde &de nouvelles madli- fications des morears aimants et qulune démonstation publique Iniialemene prévue pour le mois de juin a été reportée pour cause de Coupe du monde de football qui ext ~ comme chacuin le sat ~ un événementroralement imprvisible... Bradly est persuadé que le «jour de verte» ( day of vindication ») «st biemtdea portée de main ~ et ese depuis longtemps. Un scepti- que aura bean jeu de dite: la seule chose qui est perpéculle chez é tous cs prStends inventeur, ces leur constance 3 nous mener en bbateau, Mike Brady na hélspas'spanage des annonces de ce gen- te qui sjouisca lex scepigues (je vous Favs bien die que cea tune usnagu) ct qui désolent es (moins nombreus) investisseus ou des «partisans » es « royanes » diene les eiqus) qui cux, sont peouadés dela possiblice cc dela raieé de tels machines. Jean-Marc Morea, inveaceur dun ginéacur dlydiogine a le de mand pour vehicules dovés d'un moteur 3 combustion interne 2 sus le botseau. Danses domaine nn fi es invaniours ontune chaise endene & sévancu dans Ta alte ve & der prématuément Aacldnt 7 Crime eraeut? Exécuton conmandiée ? Caines dspations tren vament i Besuement mis en vet, "hveieur «< Sepa ut ass bree. Co fut cas, au début cos amées 70, de een Chambin td son « mate & eau» (au our en fat avec 60 dea et 40% loo Le proc Paton ct. NEXUS 0) essamblerat eaueeup Jean Chan 68 voli jou aulenderain Ou? Ona pat dun ext au Canada ova Bs dan de tonnes Concons nancies, On aus pani ces accor, Le ystre demure Dans es antes 2, Stanly ayer avak venta tn gintratur dthysegene a le demande et ae Teva aap sure Due Buggy au orton ralement «fe | durcbiel La BBC bait consacé un rpatag. Eo ma 198 als qui int ang unrestauant st levé de table, éetant qu vena sre erpoisonne at ‘est eroulé sure pking de Ftablssomont Probes carcaques, Paral vena de tecevot un tnancement de 50 millon do bolas pour céer un cette de recherche. Finmare 1998, Eugdne Mallove, spécialite ot ardent défensour dea fsion ‘rode, ondatour ot iacteur en chet dy magazine Infte Energy cofirat sur rtet le ods de Stanley, 296 de 57 ans. ‘Sans plist, le 14 mai 2004, co mame octsur Malove (67 ans également) était ‘wouvé sans ve, batty & mort dans sonjarin oi ofc: e vl La polce a un suszect Son déoés a eu un énorme relentisement dane tute la communauté « énergie». Pas dans las grands médias £n 1996, I vat dlamissionné de son posto e oumaltescontique en chel au MIT (insttu do Technologie du Massachussts) ‘apres se apeu de manipuations estinges a dscrédtor i fusion tod. Coincidences ? ‘Que dre alors dos monaces de mor & Terconte dun cherchaur ou un membre de satamile ?Le ecénario este suivant: uniovertee fal savor, gre interne ‘qi es paver & un estat conert en mabe dénergi libre lest alors abora ar plusiours indus armas cutle menacent 4 peo si continue ss recherches tue suggérent» dy enoncer. Les « conse > li font comprencte quits ‘connalssent out de ui et ce ss proches, travail do pro. Un ve oman ne. Cet ta mésaventue qui est are en mars 2006 & Bil Wiliams, un Amarcan qu ava eu le mahour dannoncer das résutats posts dans sa production de la « Pe de Joe» (CL. NEXUSn” 7}. Ages avoir été enact par deux porsonnes i dtu tut 08 apparel, cos notes, ses coqus. En ‘ae 2006, ce fle tourde Ken Rasmussen, fn Galfomie, I vavallat surun sytéme de feumtue dhydogon &la demande insite parles travaux du professeur Kanarev, en usse. Quatre eure Dou ools pons, ‘Sh bonnes raisons Cobtempérr. I ul aussi cessé ses renherches. Me Brady, le ected Porenday quia programme le lancenert do son noweau ‘meter au Sherton de Munich io 7 lle 2006 ‘aw simpemant» été menaoé de moc ‘va emmals Ira pas pis cela 2s au sour au dept afere maintenant vor dss vehicules gars en bas chez He Mike, la paranoia est un ven détaut! Entout, on dénomre 35 cas de techiologlas inant = supprimées « depuis 50 ans par dos moyens dives, allan dea menace & Tessassina, Vor dal sur htp:fpeswik comlindox.ohptdrectory Suppression, Paul Sprain qui avair écé us actif sur le groupe de discussion ncemnet a demandé, en mats 2006, sur les conseils de ses vo- cats, que toutes les informations relatives & son moteur sojent enleyées du site et qu'il reviendeat dans cing mots présenter son nouveau moteur plus performant, Artendons donc le milieu de Peed (rource: wwew.overunity-com) Conclusion Lavenie appartientil& de eels moteurs 8 aimants permanents Probablement, sls fone leurs preuves en fabilicé ee durabilicé ex ategnent des puissances plus eonséquentes, ou bien si on les cantonne & des usages modestcs. Seul le moteur Perendey revendique des kilowacts. Mais C'est fAnésienne. CCereains, pas forcément sceptiques quant au fonctionnement de ce type de moteur, disent : des panneaux solazes et quelques bonnes barceries, le tour moins de 1000 euros, feraient mieux Voffaire que ces gadgets ne déivant que quelques watts vs Diaucres epondent : ce ne sont que des prosotypes. I vagit Lune recherche fondamentale aux fronritres de la science pou- ‘anc abourir 4 d'imporcances découverte, ec des ralisatons plus conséquentes. este dauctes voies. Des systtmes «sorsunitates» produisant de Fhydiogine 3 demande sortene de Tombre, Des millions de mowurs 8 explosion les attendont de pied ferme. Cela fera Tobjet Cun prochain numéro de NEXUS. ‘Gusguesacresses Web ae ‘ur energie Roe on gendal www quantforme.ora ‘rope dee «depuans = da technologies Ntppagulkconsndox, rareeory Suppression ‘ueaturbine = hp tented orgiwik/Quaskurine ipa questurine con’ Fotenne vette «nig: winside comolirancelaham htm Ste Toreay nips alepliscan/CYTAL HMotour Paul Sprain = hippeswis camindexelDirecory Hany Paul Spain magnat mot ania (te cans en ptr re cr ~ Le mouvement pepitel») fn "Tione ol ge Newton: hipi/mns sbyacvastargazeFnewing him | on: pwn Phyl - | suena 2008 GEOPOLITIQUE Pour assurer la mainmise de leurs groupes pétroliers sur les reserves du Bassin caspien, les Etats-Unis ont soutenu les Talibans, alimanté le tratic d'héroine et d'armes des dlinadistes liés & Al-Qaida. Une compromission lourde de conséquences, Bes ET Ree BORER a Scene ae eer oxsqu’on analyse les actvies d'AL-Qaida en Asie centrale Mojaddedi, « snnoncé que les Afghans arabes devaiene pati [SS Geta toca dpc alter on pn a wists petroligres et le gouvernement amériein y sont Jes buteau de tous ler moujahiddins sur won rerrcoite, ec oF impliqués Ace jout, nous savons que les actions des terrorists dlonnant la portation de tous les Afghans arabes’. Peu apzts @°AL-Quida procégés par les Emas-Unis, de Pakisan a renvoyé chez eux un certain dans des régions comme Afghanistan, 3 nombre de combatants égypiens du Azerbaidjan et le Kosovo, ont serv les dithad, done cerrains avaient défi ee interes des sociétés péceolidees améri- jugés ct condamnés par coutumace’ caines. Dans de nombreux cas, leurs Diauuies islamistes radicaus sont venus actions onc aussi four le prévexee a des cn Afghanistan, mais sans bénéficier du engagements miliciresamérieainsallant imme soutien éuanger quauparavan. parfoisjusgu’d Tenvoi de eroupes Fuyant les combats en Afghanistan, cer Certe implication ese devenue encore tains moudjahiddins et refugiés ourbeks plus flagrance & parc de 1989 avec la et aadjks ont commencé 4 remonter fin de la guerre sovicrique en Afgha- vers le nord en traversant Amu Darya’ nisan. Privé da sourien des troupes Dans certe confusion, avee ou sans sour sovidtiques, le régime de Najibullb, tien américain, es raids transfontalers, appuyé par FURSS, a fini par wmber comme ceux qu’avait cncouragé initisle- en avril 1992, Ce qui aurait dé ur une ‘mente directeurde la CIA, Casey, vers le SE eee. gledtiSetertyaeet pean dins a entainé une époque trouble, Faboutissement de deux ‘Aussi bien Hekmaryar que Massoud ont eee pase = S décennies d'une politique accirement sourenn es rebeles a a américaine dominée be bide a eto La situation gest alors avérée particulit- par les intéréts pétroliers. et assistance des Etats-Unis, observa remeat dilfcle pour les Afghans arabes : teur pakistanals Ahmed Rashid évoque (nusulmans arabes ayant partiipé & la Frexistence autres soutiens provenant Libération du pays de Foccupation sovigtique), qui none plus la fois de la direction des services de renseignement Arabic c¢ les bienvenus. Suite aux pressions américaines, égyptien- Saoudite et de celle du Pakistan. Ces taids au Tadjikistan et nes et saoudiennes, Ie nouveau président afghan par incérim, plus tard en Ouabékistan ont contibué matcillemene 3 “gisrecn 2000 ae Lamenace des rebelles islamistes a persuadé les. gouvernements d'Quzbékistan, du Tadjikistan et du Kirghizstan a autoriser aussi bien les Américains que les Russes a établir leurs bases sur leur territoire. déscabilisation des républiques musulmanes Union sovi (ce aprés 1992 de son suecesseus, la Fédération d'Fzats indépen- dant). Une tlle destabilisation constiuait un objectf explicite de la politique américsine de Fre Reagan, politique qui ne sest pas modifi avec la fin de la guereen Afghanistan. Au contrat, les Beats-Unis souhaitaientaccéérer Féclatement de l'Union s0- vitique afin de miews acéder aux r&erves de pétrole it Basin caspien, considéré & Tépoque comme «la plus grande réserve connue de carburants encore non- Cest un anti-nflammatoire naturel, qui accélére les processus de cieatrisation ; Ti renforce les défenses immunitaires et dynamise, protage et régénare Flensemble des cellules du corps Le Silicium Organique formule originale Loic Le ‘ule 2002006 cate énergie, mais ce waitement est peu prés aussi eficace que ozonothérape. En ourre i es tellement plus sir et pratique que fes patients peuvent faclement se Fadminster tout seus. auivons un grand tournane de la biologie it clle-ci sémancipe de la physique-chimie du XIX siécle pour aoquérc ses propres fondernents théoriques. Ele inira paravoir a fculé prictve qui ‘manque au darwinisme en ce qui concerne évolution. ‘Tespére que ce article susciera ineéc pour de rele tories es en oftant un modes aperendi aux chérapies base doxygen active feur permerta d’ére mieux acceprés parla médecine. ‘Traduction : Christéle Guinot Trop de autour Ge Ciara eo runoge andar ate, Roper T a pte de] ‘aren toto ae crete rs btn coi dono 2 Hisenmert alee ort de alot dese umes (601) 1 Briana on yeene Rtn eros peur mane santana sla ‘rad bse donyganeargust stash ors [re Lapa fours ot a rw gene Caden dr nt rence er Sc» 2 pe prom aa see To emer Aw (37 fits 25, 120 te The Soar ard Wesel Nebo Por Bhs tors, vee fe pnw serdar or conaoe Roar tyr The rook Lave, Ay, lds GUS 26, Papua Eon teh natcm Notes g 7 Satsange Eel Lie, Cobidge Urbs Pra Carbidge 10H 2 Vookow W. . Les gnostiques (textes de Nag Hammadi) cet la religion des Mystéres vouent également tn culee au f€- minin sacré et & Sophia (ou sagesse) enticé source de route chose dans notre monde. Or, aujourd’hui, nos reli nothéistes (les teligions du livre, Cest-dire le christianisme, le judaisme et Pislam) sont paternalstes, réverent un dieu ‘masculin dominateur ec sévire. Ce son également des cules ‘messianiques et rédempteurs. En ce qui concerne le christia- nism, il semblerait que «amour du prochain > et le eulte de la vierge soient des ajouts tardifs provenant finalement de itaditions paiennes plus ancionnes. Les textes ct les auteurs {gnostiques dénoncent ees religions pattiarcales conquérantes fet guerrigres qui seraient comme une sorte de virus inoculé par des extraterrestres, les Archontes. Estil raizonnable de penser qu'en réalité, les gnostiques patlaient de reptliens iiles lorsqu'ls décrivaient les Archontes ? Anton Parks: Oui, ces rout fait mon avis! Malheurcusement, jene vals ren vous apprendre en vous rappelant que rout a été faiepour cacher la véritésurTovigineetapparence des» dicux » quiont tansformele code généique del humanitéenvucd ac- ner leurs escaves quis assimilent 2 des A-DAM (animaux) Je ne vals pas pouvoir résiter & Tenvie de vous placer deus ile 2c 2006 ‘Traduesion tide du live de Bisenman Robert et Michael Wise, The Des Sea Scrolls Uncovered, Blement Books, Shafiesbury, Dorses, 1992 sc(Je vis des velleurs) dans ma vi- sion, une Wifion en r€ve, Deux (hom- mes) se bartaient & mon sujet en disane... ee menant grand combat & mon sujet. Je leur demandai : © Qui Gresvous, qui avez le poluvoir sur toi», lls me e€pondirenc : « Nous} [avons regu] pouvoir et gouvernons toute Thumanieé ». Mls me dirent w Lequel de nous [choiss] eu [pour (Ge) gouverner ?». Je levai les yeux et regardai. (Lun) deux eat terrane aspect, [comme un serpent, fon ‘mlanteals multicolore mais ts som- bres. [Ee je segardai encore] et. dans son aspect, son vinge comme tune vipéte, et (portant... ete vis autre gui était plaisane daspect...» ‘Traduction Edward. Cook tinge du livre de Michael Wise, Martin Abegg, ex Edvard Cook, Les Manuscits de le Mer Morr, Editions Plon, 2001 : « Dans ma vision, lavsion du réve, ctl yyavait deux igues qui se dspuraienc3 mon suet, disane {1 etgafrontaenevilemment& mon sujet. Aorsjeleut cdemandat : « Comment se fatil que [vous ayez autorité sur moi» Ils eépondient: « Nous] sommes les maitres, dde toute [humanité et nous avons pouvoir sur elle». Et ils me dirent: « Lequel dene nous (..) [Je leva les yeux et vis} Pun deus, dont Yaspece [éaic eriblelmfent cflraylant ; (Gon habit était] multcolore et tes som- bre [..] et je vis Faure qui émit plaisant aspect... Comme vous Laver remarqué, la traduction de 2001 a totalement éclipsé les deux pasages de la version de 1992 ois sont pourant bien mentionnés Paspectrept- lien du premier «ange». Les cassures ne peuvent éxre mises en cause étant danné que dans la version de 1992, seul fe [] da terme «serpent» & du Ere reconstiué et que le moc «vipére» est toalement Hisible. fun remaniement prémédieé, de quoi agit?! héréditaires de droit divin. Qu’en pensex-vous? traducvions diférences d'un mime passage die des Manor de ls Mer Morte. Viearait en question provient dy rouleat 4544, of 'on découvre deux personnages bien singuliers qui apparasene & Ama, le pire de Moise. Jal yolontairement Iaisé les J» qui correspondent & des passages abimés et reconsini. La flsifcation est loguente, vous den juger En Eoypte, en Grace, & Sumer, on parle de « vaches célestes », déesses-méres qui transmettent leur force vitale par facte sexuel. La « louve ».romaine était en realité une prétresse humaine ou prostituée sacrée. Sine Sagic pas 8 Karmaone : Toujours selon Paul Von Ward, le systtme de pouvoir que nous subissons aujourd'hui est la conséquence dit systime imposé par les Anunnakis et les Sumétiens : un sys- téme patsiaccal, hiérarchisé et centralisé avec des monarchies ‘Anton Parks: Je ne peux malhoureusement que co Cece diallewrs méme Inscrit sur les tabletes sumer Ta royanré est transmise de «divinité» 4 humais s ineronisation pompeuse ». Il y avait cependant deux 'intwonisarion. Celle du sang, que nous connaissons ts Gq se eransmet de pére en fils, donc par hérédicé. Mais ala deuxidme, plus hermétique, exprimee sur les papyrus égypeiens et les tabletes sésopotamiennes. Les « Vaches célestes = les déesses de Vanciguité) choisisaiens ten amant & qui elles eransmettaient leur divinité et pouvoirs divins en ayant des rapports sexuels avec ews, Vamant écit fnvie & partager dans le lit nuptial secre énergie vitale de Ia déesse (ou Tune de ses sulvantesconsidérée comme une pros riruée serée) en yue d/obcenit Mimmortar licé cx de devenis « le Taureau du Ciel» ‘A lssu du situcl, Vhomme érir a la fois nétamorphosé en époux de la déesse et investi de la fonction royale. Ces rites se priquaica ae bien Sues en Eg aa qu’en Gréce classique Relevons que Romuls ct Remus (ls fururs for dateurs de Rome) Furent recucilis par une louve aqui les allata et les sau~ ya d'une mort certaine Le symbolisme de certe hiscoire créve les yeux: fe terme latin Luma ouve) veut également dire « prosttuée », Dans Tamiquicé, les prétres ses Etaient assimilées 4 des. prostituées parce quilles. transmettaient Ia vigueur saerée et la royauté de a Déesse- Mere aux fururs rois et princes, La Jouve ext en | frie une précresse hu- } maine qui soutient le cle de la Déesse-Mére ct qui transmet ici sa puissance, non pas parle sexe, mais par son sein, Romulus et Remus n’ont paséxéallaités parunelouve mals bien par une femine au service de la religion de la Grande Déesse ! Nous trouvons donc deux types d'intronisation qui refle- tent des idéologies diferentes. La premiére est purement pattiarcale, car Cest le péte (le roi) qui est considéré comme possédant le pouvoir héréditaire, alors que pour la seconde (qui est matriaicale, Ces la reine » qui transmet ses faculés. Nous avons vu qu'il existe chez les Gina'abul une guerre en- NEXUS n045 piles 2005 aa oo oe 2 =e Etna se . Décomposé en sumérien, cla donne MI-MI-NU ‘ responsable(s) des charges hostles (ou négatives) ». Cette traduction ex d'autant plus intérssante que Credo Munwa rome les « Gris» Mantindane «les bourteaux » en zoulou Or ce vocable est décomposable en suméro-akkadien : MAN (panenaite, associé, égal) TIN (vive sides) DAN (alae itd), qui donne MAN-TIN-DAN, soit « associ) of + side la calamité» ow « parcenaire(s) qui vivent de la calamité » Diapris ce que je sais, les « Gris» proviennent originele- rent de la Lyre, lieu ob se wouvent de nombreuses colo- hier Gindabul. Ils travaillene en groupe et fonctionnent ‘comme des fourmis. Il sagit dune souche Mouvriers au service de leurs créateurs reptilens. Les différentes lignées Gina'abul one fabriqué des Mirinu par le passé. Il en existe plusicurs somes selon les régions, Cewx qui sont associés fu syste solate et qui furent done ciéés par les Kingt (Gina‘abul royaox) sont plas grands ec possédent des cheveus Texisee d'abondantes preuves sur la présence des « Geis » dans le syséme solace, ne seraicce que par les diférents as dlen- lzvemenes répertoriés chaque année sur ensemble du globe Sinctrement, je ne sas pas ce que sont devenus les Mimina aujourd'hui. Leur destin semble avoir quelque peu changé car ils parsisent posséder une soree d'zuronomie quils avaient pps encore ily a quelques millénaites. ’histole que je conte {done,ceque}'alregu)s'arréeilyaplusde2000 ansenarritre. Mes connaissances ¢achévent cette épogue Karmaone : Selon certains auteurs (comme le shaman Credo ‘Muowa (Reptilian Agenda), Robert Boulay (Flying Sespents and Dragon), Zecharia Sitchin ou Mark Amaru Pinkham, William Bramley, etc. nous aurfons été en partie fabeiques par ces Anunnali, Par contre, John Lash (ainsi que la tradition gnostique) affieme que les repti- liens veulent nous faite croire qu’ls sont nos eréateurs et que ‘nous sommes leurs créatures. Quien estil? ‘Anon Parks + Une des plus remarquables manipulations des Ginaabul eae avoir aliéné Lire humain pour en faire un Shimal son serie. Pour cela, ls Gina'sbul sont partis de Thumnancie origine quis onc rixé avec leurs propres génes x ceur du singe, Le human origine! fat assemble pat les Kade (laificaeur), Son ete ei de grder'animaleric du jardin plndtaire Comme le précis steent la Gens (1,26), tLfc le dernier spécimen @ avoir éc intégré dans la serve vi- vrante des planificareurs. Le bud exe réserve fait dasembler Ics connaisances genéciques des émissares de la Source, ete Frumain originel erat rs respect, car il rgroupaic& Tui sul Je putimoine génévique de nombreusesespces planifctics Le mivage particulier que le Gingabul ont dd imagincr pour obteait Icurs A-DAM elie dune composition tout 2 fai imposible & réliser ayjourd'hui pour ls sienifiques js aoat 2006 i ecm cin I i Bi ie © ge Teun he: BOSS Fe XO-HISTOIRE ‘humains. Il sagit du méme genre de manipulation qu‘avaient ceffecruée les Kadiieu (planificateus) pour assembler Péure hhumain originc), C'est Enki, le fils d’An et de Nammu ‘qui se chargea de cette erste besogne sous des eomtraintes ‘qui seront développées dans le second tome. Je nomme cette combinaison génétique sang mélé» dans le premier ouvmage. Je ne donnerai jamais informations complemen- taires sur ce sujet pour les raisons que fai evoguées plus haut. Uhumanité posséde un destin prodigieux. Le but de Thumanité n'est pas de reproduire les erreurs des escamo- reuts reptiliens qui se sont fut passer pour leurs eréateurs | Le wiete aspect de 'A-DAM-animal est du reste attsté par plusieurs craditions. Notamment dans les textes apoctyphes qui sont des documents de la méme époque que les écrts bibl ques, mais qui ne sont pas admis par Eglise. Pourquoi ? Parce {que ces cextes ébranlent sérieusement la version officille + Apocryphe Le Live d’Adam, ex traits des chapitres XIII et XY, editions Robert Laffont, 1980 «Qui m’a plongé dans cette tristese infinie dles-mauvais anges dont Vodeur est fete, done Ia forme est abominable? Qui m'a jeté au milieu de ces ‘génics du mal ? Faueeil que je croisse et grandisse dans un milieu que je déeeste, parmi des étres done jabhorre les ‘cuvres ? Facil que je prenne leur forme, que jhabite leur demeure... ? Pourquoi ma forme primitive a-tlle été chan- gée 1 Ah ! qu'on me laisse revenit au séjour de paix, auprés duguel mon cour aspire ! Quion me rende les réunions cdlestes ec les enteeciens et les prires pleines d'effusions des pacfiques ; qu'on mvillumine de la lumizre d'en hant st que je sois enfin dépouillé de cette enveloppe doppro- bre. Combien de temps seraire lié & ce corps de boue Apocryphe L’Apocalype d’Adam, textes guostiques de Nag- Hammadi, N-H Codex V, Gditions Ganesha, 1989 «Lorsque le Dieu m‘eut figouné de terse en méme cemps aqu’Eve, je suis allé avec elle vers une gloire qu'elle avaicaper- gne dans I'éon d’oit nous sommes issus. Celle-et m’enseigna par une parole Ia connaissance du Diew écemnel. Alors nous sommes devenus semblables aux grands anges éxernels : nous tions supérieurs, en effet 20 Dict qui nous avait fagonnés ec aux puissances qui sont avec lui, mais que nous ne connaissons pas. Alors, pris de courrour, le Diew maitre des éons er des puissances nows scinda,.. Depuis lors, nous avons éxé inserts, comme hommes, de chases morteles. Puis, nous avons connu Je Dieu qui nous avait fagonnés, Car nous n’étions pas indé- pendants de ses pouvoirs. Er nous avons servi dans la crainte ct 'esclavage. Eten consequence, nos cours sobscurcirent..* Credo Mutwa (encore lui) dénomme les reptiiens qui diri- agent ce monde «les Chieaut , dont le sens est» dictareur» en zoulou. Encore une fois, ce terme est traduisible en sumé= rien : SITA4 (groupe) UL (splendeur, ancien) 1 (dominer, mafttiser), soit SITA4-ULAT «le groupe de la splendcur qui Le triste aspect de 'A-DAM-animal est attesté par plusieurs traditions, notamment dans les textes apocryphes contemporains des écrits bibliques qui.ne sont pas admis par !'Eglise parce quills ébranlent sérieusement la version officielle. “yiiets0at 2008 domine » ou encore «le groupe d'ancien(s) qui domine » (Cette traduction n'est pas sans rappeler le sens du terme su= mérien Kzard{s) GINA-AB-UL « véritable(s) ancétee(s) de la splendeur » Karmaone : Toujours selon ces auteurs, les reptiliens se- raient toujours sur Tere. Certa viveaiene dans un monde souterrain. D’autres contrdleraient certains de nos dirigeants, ayant en quelque sorte pris en main et créé le lignées héréditaites de la noblesse régnante. Queen pensez-vous ? Peucon vraiment parler d'un « plan reptilien » destiné 8 manipuler ce monde et nos Ames? 5 «souches » ou « races » ‘Anton Parks : Les repriliens sont en conflic entee eux depuis fort longremps ct certe guerre est toujours d’actualité sur Ter- re Uhumanité entire en paye le prix fort! La Terze est un enjeu considérable pour la caste Ging abul mile Les événements géo- politiques présents rhe sont pas ma spé- cialicé mais les rene scignements dont je dispose aujourd'hui, grice & ce que j'ai rou pendant dix longues an- nées, me laissent & conclure les choses suivantes Depuis quil nest plus en conract direct avec ses re-cxéateurs, Tce humain est soucieux de se donner Timpression de rmalerser sa propre histoire ex sa destinge, Ilse reranche sur fa version officielle confeetionnée par Vaucorie dominante, Lora Sug Ur 0042047 a. J-C, snuerainde Sumer al Kat. Ona vot ‘sire sot en egieae& un dragon ell raat epawor dun. Un dass Byes prose = qi es ne dun Usumgal (ard Dragon »ANET 535) elle-méme manipulée en coulisse par les Gind'abul miles (voir & ce propos Pinureduction de la série dans le tome 1), Les Anunnd et leurs descendants terestressonten guerre contre les Gina‘abul reyaux dénomaés Kingii qui se prétendene ps priétaires de la Teste, Cecee guerte és ancienne ne devrait en sienaffecterThumanitéactuelle, Cependant, les Gina abul males se servent de [humanieé comme de la chair 3 canon. Les humains qui ae figurent, & leurs yeux, rien d’autre que S96 9 SORES pe < eRe to = pO des ACDAM (animaux), sentretuent pour chacun des deux clans pat conflies habilement inrerposés, Plus simplement, je pense que les forces armées anglo-américaines travaillent pour [a faction Anunna et leurs descendants directs. Alors aque Tes Gind’abul royaux se servent des pays nordiques pour cambattre leurs ennemis consanguins. Ceux qui se considé- renten haut dela pyramide sociale Gina'abul sont les royatx dénommés Kingi-Babbar, cest-i-dire les Kinga albinos! Ce sont des reptiliens & la peau blanche extrémement re- doutables. Ils ont en horreur les Usumgal, leurs Anunna et leurs descendants, ce qui ne les empéche pourtant pas de cconjuguer Wee eux lorsque cela les arrange. Cette histoire incroyable de « race pure »(aryenne) vient de Li. Relevons simplement le fait qu'il n'y 2 jamals eu de raité de paix signé entre les alliés etl’ Allemagne & issue de la Seconde Guerre mondiale, Est- ce vraiment un oubli ? Les Anunna et les King (royaux) utli- sent les écres humains Comprenez-vous enfin ce qui se passe actuellement ? Sess HE Sees SS gee eens BEES Se Deas ees re SASS Sete is cee fom ag ERTS pg a SNES LUN (gens, population) GUT (apporter des offrandes alimes taites, nourriture, manger), soit WA-ZU-UN-GU « cous 3 entendement et & la connaissance pour qui le population apporte des offrandes alimentaires (ou de la nourrivure) » ! Liéclaremene du langage originel en des milliess didiomes, différents (décomposables en suméro-akkadien) résulce de ces oppositions entre les Gina’abul rebelles (au service des ‘Kadigeu-planificateurs) ct les deux autres clans qui se dispu: cout la Légitimié de la Terre, La disparition progressive du langage du ciel dans la bouche de U’huimanieé fur échafaudée, ‘non pour mieux régner, mais pour désarganiser I'assujetcis- sement de Uhumain par les Kings (royanx) et les Anunna Ne fiueil pas voir 1b un expoit recentissant ? Ceux qui ‘gardaienc le jardin et qui ont offere un minimum daurono- mnie & Thumanicé savaient trés bien ce qu'ils faisaient. Les traditions religicuses les ont transformés en ennemis de Dieu, alors qu'il sagit du ceonteaise | Ces étres Les conflits mondiaux, jes attentats, linstabilite croissante comme des pions et la Terre comme un grand échiquier. Ils ne sont la que pour servir les carnassiers ! Annuna et Kingu {royaux) réglent leurs comptes de cette fagon sordide depuis des millénaires. = pour ks plus grande majorité au service des planificareurs — réglent leurs comp- tes de cette fagon sordide depuis des imillénaites. Les uns comme les autres penseat détenit le pls de pouvoirs et donc de droits sur Ura (la Terr). ‘Les Usumgal-Anunna et leurs descendants s¢ terrent dans des grottes et auttes cavités terrestres. Les plus « purs » ou “inaltérés» dlentre eux ne supportent pas (ow plus) la 3° dimension (le KI) qui ne cesse de (redmonter de fréquence au fl du cemps, Cercains dentre eux fiéquentenc pluto Ja 2 dimension qui, par sa densité particulidxe sur Terre, pourrait «rts bien cortespondre & la 3° dimension sur une aurre plantte. D’aprés ce que je sais, les albinos royaux ne posédent pas ce probléme de fréquence. Ceux qui vivent sur Terre se siuenc pluté« aux péles ow aux abords de PAbru (le monde souterrain). Je n'ai pas connaissance qu'ls vivraient actuellement dans PAbzu méme. Les roysux pos- sidenc aussi des zones sous certaines montagnes et des bases sur Vensemble du systéme solaie, la une y comprise. Le groupement Gina’abul done a fait partic Pétre dont je raconte les chronigues dans cette série se trouvait entre ces deux collectifs consanguins opposés. Ce groupement «rebelle » constitué essentiellement d'Amakutum (femelles planificatsices), d’Amargi (Femelles Gina'abul terrestres) ce de Nungal (clones planificateurs) 2 passé son comps 3 ‘conjuguer avec es deux collectfs ennemis ~ ee qui créa des complications politiques sur la Terre. Les humains, quelle que soit leur couleur de peau, ont toujours servi leurs re-créateurs. C'est dailleurs indiqué dans le terme africain Wazungu « le peuple ou les démons-tourbillon », terme phiciel usilisé par de nombreuses tribus africaines pour dénommer les extracerrestees de type « nordique ». Sa décomposition en suméro-akkadien nous apporte son sens profond: WA (entendement) ZU (agesse, connaissance) same mont eessé de codi- fier les langages de la Terre pour éviter une mondialisation qui n‘auraic pour but que de centcliser les pouvoits (vers qui vous savez) ec robotiser Phumanié, Com prener-vous enfin ce qui se passe actuellement ? Les conflits mondiaux, les areentats, Pinstabilité croissants ne sont 1 «que pour servir les carnassies! Ils poursuivent ainsi leur pe- tite guerre interposée ils tentent de réduirs [a fréquence du KI (3° dimension) qui ese sensée servir de tremplin vers le niveau supérieur, et is affublissent Phumain, Les temps sont venus de déeoder ce qui é&é crypté. Com- ime je Vai démontré dans Le Seoret des Etilessombres ec un peu ici, a décomposition de nombreux termes provenant des quatre coins de la Terre est possible grice au langage codé des Gina’abul rebelles, Ces informations sont précieu- ses, car elles révélent les origines de Phnmanité et aussi fa Voie & suivre.... Ce chemin spiricuel n'est autre que celui de esprit et de la humitre qui relic les uns ct les autres & une conscience universelle qui ne sc limite pas 3 cette pla Le terme spiricualité ext ti du latin SPIRITUALIS, lui- méme provenant de SPIRITUS («esprit»). Cela donne dans la langue des dicux » : SI (umiere), PIRIG (brillant) cla forme verbale US (étre pres de, suivee, attcindte), soit SI-PIRIG-US «suivre la brillance lumiére ». Cest bien vers ceite lumigre que nous parviendrons tous un jour, humains comme Ginaabul... Propos recucillis par Karmaone Source : wunskarapaie © Novemére 2005 Anton Patt, pou poston, tactns el treats suméro-akaionnes. vutlet-acoe 2008 | SEISMES Des Sensitifs comme mo: Certaines personnes « sensitives » sont averties par des troubles auditifs de l"imminence d'un tremblement de terre et sont méme capables den prévoir la localisation et la magnitude Fascinés par ce phénomene, des chercheurs indépendants développent des détecteurs susceptibles de capter ces signaux telluriques subtils. Des travaux qui repoussent les limites de la physique actuelle Lary & Perk 6 2005-2008 deux scannets, subi dows électroencéphalogearames, un. ese Paudiomécic ec toute une série d'examens médi- caus afin de comprendre Vorigine de ses éeranges migraines et de ss intenses douleuts aux orilles accompagnées de sons stridenrs, Poine commun de rous ees symprémes ils disparais- saient apts un tremblemene de tree! «Pendant longremps, ma famille a ert que mes symprbmes ézaientimaginaites, exconte Suzanne, Ex ils mone encourage & demander un avis médical.» Aprés une baretie de tests com- plexes, son médecin a conclu quelle était tour 3 fait notmale cen bonne santé A ‘cours des cing dernigzes années, Swaanne Smart a passé ‘Au début, jai supporté le tidi- cule et les plaisaneris, pour suicelle. Je saborde pas ce sujet avec simponte qui. Je en parle gene ralemene qua autres sensitif ‘oils & quoi resemble la vie d'une personne comme Suzanne qui Corea es sents dntiest ‘quoson a cstee Case ava gil onda poh, als el contamnae ne pa re cru del Peet de détection es Nexus, yuiletaoot 2008 resent physiquement limminenee dun wemblement de cere ou d'une druprion voleanique. En dépit de la dérsion et du scepticism dont ils font Vobjet, ces sensitfs se sentent obligés de commeniquer leur pressentiment, tellement ext fore leur culpabilié aprés un remblement de terre au lourd bilan hhumain, « Ce qui me face plus soufifis en tant quextrasenso- Fille ce ne sont pas tant les symptémes précurseus, mais mon impuissanee & situer Pépicentre, & connaice fe jour et Pheure exactes du stisme. Ce que je sais, est que des gens vont mourir et que, le plus souvent, on ry peut rien.» Les proches de Suzanne onc commencé a y crore quand ils se sont rendu compre de la troublance exacsicuce de ss prédictions. + Aujoundhui, il eur arrive de me demander, en douce, si je ne ressens rien dans les régions ot ils envisagent de passer leurs Le médecin de Suzanne Ini-méme lencourage 3 uiliser ses perceptions, « Lors de ma demitre vise, ly a environ un mois [en novembre 2005], m'a méme dit qui rouvaie ca “vraiment cool” que je puiise entendre ces sons, ressentrexs syempedmes les urliser pour tener de cauver des vies »raconte-lle Les prédictions de Petra Challus Pera Challus est une autre «sensitive » vivane au nord de la Californie, Ele a déeidé de prow & la science que l'on peut prédire les stismes de maniére fable, grice & czrtains signes du coeps humain, En eontacc avec @autes sensi, elle organise des échanges et coordonne un groupe dont chacun pergit des « sons auricuaiesinternes» avant un séisme, afin de Frvrisr la loca- lisacion des épicentres par triangulation. Peta ne ses pas aissée Impressionner_par les réactions de certains sismologues a Fégard de cere recherche ; elle reste décerminée et pleine d ner « Quand je décris ces drdles de sons, fa plupare des gens né- pondent que Cesc impossible, explique Petra, Méme devant exactitude de mes prédictions, il leur et difficile d'admere ‘que Fon puisse prédie des tremblements de terre par des sons. ‘On me répond que je rai fic que devines, malgré les décails et les paramétres précis que je fournis, cesta-dire la dare, le lew cecle magnitude. » ness. Yerraa pred le sremblement de tere du 27 septembre 2004 4 Parklield, en Californie, « En fin d'apcé=-mi bre 2004, ai pergu un son de qualité terrienne pendant cing secondes dans loreille droite. Grice 2 ma longue expérience fn matize de quadiilage de cartes, jai su quil provenaie de a tégion de Patield en Californie. Je afavals jamais entendu un sen pazil pour Patkdild, ausifavais du mal & en déterminer la magnitude maximal, Je Pai done fixge 4 4,8 et jai émis une prédition publique le 27 septembre 2004 3 20 8 54», poursuielle ‘Le wemblement de cree, de magnitude 6, vest produit le 28 septembie 2004 & 10 h 15, sot onze heures aprés ma prédic- tion, Il était attend depuis cente-huic ans parle scientifiques, et pas un seul de leurs insra- rcnis wa détecté quoi que ce soit, Ace our, je nai requ aucu ne reconnaissance de la part des scientifiques de Parkfield, alors que jai stussi ce quis sont jamais pu faire malgré un budge de plus de 40 millions de dollars & prés de quarante années de recherche !» Pecra affine maintenant sa méthode de prédicion. Elle a trouvé une formule qui aide & identifier & qulle distance se s- tue Pépicente. Le wemnblement de terre de magnitude 6.8 qui sore produit & Nisqually dans UBcar de Washington, le 28 ster 2001, a été Pévénement ls qui aa permis ef laborer sa Formule «Le 28 février 2001, deux heures avant le sfisme de mae nitude 68 qui ext survenu & 1055 4 Nisqually,’ pereu pendanc ving seconds dans Freille gauche tn som «rs fort, Jnensément électrique, zemblable& ce que fimagine d'un son passant par un cable de bres opciques. Sur une échelle de ¥ & 5, ateignate ficlement 5. C'est le son le plus bruyant que st jamais entendu en sic ans», se souviencell ile 27 sepcen Comme des vagues roulantes «Bien que je male pas cu le temps de pridice ce stisme, cese rice 8 lui que jai compris que fe nombre de secondes durant Jesquelles se produit le son correspond & la distance du séisme, a ralson de 61 Kilométres par seconde! Cémic une formidable avancée | Aujourd hui, pour failcer la localisation dun séisme, jfotlise la mesure de 60 kilométres par seconde de son.» Peers Challus a rencontré quelques scientifiques qui se sont ineéresés & ces recherches. Son groupe de sensiifs participe 3 tune éeude d'valuation de sa méthode. Pers déclare:« La pétiode la plus promereeuse pour nous a &é « Grace au séisme de Nisquallly, jai compris que le nombre de secondes durant lesquelles se produite son correspond a la distance du séisme a raison de 61 km par seconde. » at sia de Vatome, Les scientifiques parvennent alor 3 la chérie de Pelectrodynami- que quantque, évoquée par lémineut physicien contemporain Richard Feynman! Cest par ee biais que fon peut parvenir omprendre la nature de cs sgnaux précuseus de ses, Dangers des émetteurs scalaires Un peu par hasard, des chercheurs amateurs ont découvert Ja narure réelle de ces signaux terrestres en coustruisant un appareil simple appelé le « scalarbeamer”». Ils ne se sont pas Jmmédiatement rendus compte de la dangerosté des émissions produites par une telle machine. Mais rapidement, Pun d’entre ‘am en a ressenti des effets extrémemenc sédaifi, ainsi que des A ce jout, cs senseurs ne sont pas encore au point ou ne sont pas compris des amateurs. Cependant, ils reprenteat ce que le corps humain posstde déja narurllemene au sein de sa suructure cellulaire Gectique. Les champs ecrrosaiques for enttainent un dé placement des charges celles, alimentant les échanges de gradients électochimigues au scin des tissu. Fn ft, fa exfule mitochondsile humaine renferme l'une des smervlls de la nature un moteur générateur& douze ples qu peut pomper une charge électrochimique dans chaque direc- tion!", Pour leschercheuts, Cest lun des» plus petits moteurs conmu de la science». Le couple moteur de ete unique pompe 2 énergie esc ccllement incroyable qu'une seul cuillerée de ces composts prociniques es ausi puissante que le couple moteur une Mercedes! Cetee elé- ment cellulaire peut produire de ms puisants champs dece rrochimiques (ou équivalent en dlectostaique), allan jus- quiau vole par cenciméue™ Une charge de 0,1 vole qui taavene la membrane dune callule de 5 nanométres équi- vaud & un champ dlecaique de 20 millions de volts par Ces champs puissants const twent environnement idéal pour interagir avec une vei sion biologique dun déec- sour sealaire electostatigue Les émissions tezestesinte- ragissencaveceeschampsélec- crostatiques préexiseants dans les ions A Féchelle aromique, ‘quecesoitsurdes ions chat- és posicivement ou d'autres chargés négarivement. C'est cette interaction qui produit les symprémes vécus par «les sensi» Apr tecize années de développement, nous avons obtenu un leecteutscalaire dleccostatique qui permer de visualise parfai- ement ces mystérieuxsignaux terrestres. Cet apparel reproduit, lasteuctue biologique des champs dleerrochimiques del cellule humaine. Le senscur repose sur une charge rayonnante incrustée clans une matize a base de ction, de fagon a créetFéquivalent dtu champ dlectrostatique de préision, de 78,740 volts par cen- time. Sa tée comporte un alliage de nickel particulier d'une tension et Zune épaisseur spécifiques. La modulation du champ leerostatique provogué pat les signaut dela Tere eneraine une réaction mécanique dans Falliage du eympan mis sous tension, Lément critique pour permertre un bon foretionnement de ce ‘ype d'apparell ese un rapport parsiulier ene charge, eension et densité formant un quovient charge/densié Ce dérecreur es plac & Vintérieur d'une botee en métalisolée, cr qui forme une cage de Faraday proségée conere coure onde radio ou champs eleerostatiques exteres, La boite isolante et le décecreur sone placés dans un lourd caisson enreré de facon 2 parvenir a la meilleare combinaison possible avec les signaux terest, signause qui ont une prédiection Ase déplacerprés de la surface, tappelant wn peu J” effet de peau conmu dans les conducteurs électriques. Comme un extrasensoriel fonctionnant 24 h/24. Ce type de détecteurscalaire dlectrostatque est capable de dé tecter les missions terrestres annonciatrices de sismes dans un rayon de 800 4 1 000 km. Cet apparel est courammenc utlist pour surveillance du nord-ouest des Brats-Unis. C'est Féquiva- lent d'un hurmain estrsensorelfonesionnant 24 h/24. Une version mobile du d&cecteurscalareélecrosatique se base sur une forme différene d’ensemble de celles de dizaines de rilers de volt par centimeécre, ec qui sont insensibes aux vibra- tions. Ce ystéme de dévection est utilisé pour localiser des files terrestres inconmues. Les filles sont de forts émetteurs de oes imystérieuxsignaux terrestres, La force des ondes émises pa ls falls est proportionnelle aux fluctuations enregistées par Fim- rmense systtme de survellance par antennes. En parcouranc ees falls & aide d'un vébicule spécialemenc équipé ex eomportant cet ensemble de détccrurs mobiles, il est possible de détecer des émissions nous indiquant quelle fille est en résonance, et A quelle intense. Ce méme ensemble de détecteurs permet de localser préisément un Futur épicentre, par wiangulstion, Pulque son emplacement est révlé par des sons inermierens cer « strdulanrs » pendant les émissions. La plupare de ces sons font lew & un interalle approximasi de 20 & 60 minutes, entre tun et trois jours avant le remblement de rere, La réception ‘emporaire de ces impulsions et de leur amplitude révle dans quelle région se sina épicene I fac noter que oes senscurs sone complécement procégés dans un cplindre ou une cage de Faraday. Us ne eéagisent pas aus condes radios, ni aux champs dectostaiques ou dlectromagné- tiques, Seule Funique forme des ondes gui peut péneuer dans une cage de Faraday complete es capable de fate en sorte quun signal soit détece. Une fois de plus, la science affirme que ces onds sfexinent pas. Avec le vemps, elle finia par admettre [a sdalité de cxs ones scalaires longivuinales!™*® Lorsque les sciensfiques auront découvere Vexinwence de ces signaux bien rls, atieude des gens enves ls «sensitis»chan- get Les ssmologues devront alors franchir un obstacle encore plus important: essayer de comprendte comment ces signaux sont produits, Selon la théorie actuelle dela fracture stridente, la roche serait sur le point de tomber en rison de son instabilc Comment la Tere peur-lle connate & Vavance Ja puissance un séisme, avant quil ait cu licu? Les sensiifs pressenent ‘ la magnitude dun stisme, les émissions traduisent done bien la taille et la puissance da séisme imminent. Iya beaucoup autres choses que le courant dominane de la science apprendrs, dés lors que, abandonnant la peur dx ridicule, elle se lancera avec enthousiasme i la découverte d'une physique sous-jacente bien active, puisque a Terre communique ja avec les «set ‘Traduction Jean-Marc Jacot Tay A. Pai est un Inger en chef et compl vingt-quate ans de Tesnarthea et eecperiance dana ds domaine des samvoondueteurs i de Tindusige itermatiaue dane la» Slleon Forest» tos da Poland | Oregon, ZtstUing). a commence ss\recneroves sur les signee | prsarecure de sdlmes st s'rustors voleanigues lrequo entoprise fe superordnsters massivement perslle cans aque tevallat fut fouchée par un stange sélsme de magnitude 86 en 1093. Ila danone 1s brovet'de cout eyeiomes de detection dea signee précuraeure des Selsmes et sprite a en dagoser un neuveat i's tort un ite inttue Secrets ners des ssimos «Bree (Tora Research, 2002}, vous pouves contacter Ler A. Part en clquant su le lon'= Coniate» do ahs web hip tartaresearh nat | Vousvenez de percire un parent, vous avez un | certain nombre de démarches & effectuer, votre | Rotaire a contacter: Je petncvous aider. | Je peux fave toutes les démarches & votre place et piéparer le dossier & ernetire votre notaie afin Aue vous r/ayez pas de mauvases surprises (impdis et charges aveni) Je vous propose de revoir avant que vous ne le soniez, Jeprojet de succession afin de vous éviter de payer des droits e7cessifs, de vous consellesurles options que vous pouvez prendre et de vous expliquer tousies termes jurtiques de Facte otaré qu! entrainent pour vous des conséquences finances ‘Vous setez toujours gagnarts financerement ep fasant appe|l a moi, Allez voir sur intemet : wwww.sos-successions.com Dominique RENAULT Tél: 05 53.50 7465 06 07 66 86 80 sossuccessions®tyahoo. fr 008 2006 ‘ NOUVELLES DE LA s& L’effet Hutchinson ate A Sie 199 Qu’est-ce qui peut faire léviter un boulet de canon de 30 kilos, déplacer des matériaux non magnétiques, fusionner sans dissocier deux matidres différentes ? L’électrostatisme ? L’électromagnétisme ?. Non, c’est l’effet Hutchinson. Un phénoméne spectaculaire qui bouleverse nos connaissances en thermodynamique. Cas fen nose ot emda parler, mais qui peut wraimene expliquer en quoi consiste effet Hlucchinson? Il s'agie Pune eollecdion de phénoménes découvers par hasard par le chercheur canadien John Hutchinson, alors qu'il entait dlérudier les ondes longitudinales de Tesla, en 1979. Aucrement dit, Peffet Hutchinson ne désigne pas un phénoméne unique, mais plusieurs, Ils sone engendsés par les interferences dlondes eadio dans un volume d'espace délimice par des sources de hauss voltages, habituellement un génératcur de Van de Graaff ct an moins deux Dobines de Tesla Parmi les effets produits on trouve: Ia levitation dobjets massif; la fusion de amatétiaux dissemblables, cls que le mécl ex le bois ilutsée dans le film The Philadephia Experiment); Péchautlement 4 anormal des métaux sans combustion des matériaux adjacencs; a fracture spontande de métaux (qui se séparene per cisaillement); et des modifications, tant remporaires que permanentes, de Ja structure cristalline et des. propritcés physiques des métaux. Concernane la lévitation d'ebjets par effet Hucchinson, il ne sagit pas — rows insistons sur oe point ~ d'un effet Alecrrostatique ni lectromagnétique. On a prétendu que souls ces facteurs ppouvaient expliquer le phénoméne ; est ridicule et facilemene démenti par toute tentative de reproduite par os moyens Vrffet Hutchinson. Cela a écé amplement démontré et enregistré sur films et bandes vidéo que de nombreux ingénieuss ec scientifiques qualifiés ont pu visionner. Les expérimentateurs doivent savoir que leur marériel doit se limiter & une puissance de 75 warts dune source de 120 volts AC (alternatif); c'est tout ce que Hutchinson a utilisé pour faire leviter tun boulee de canon de 30 kiles. Une fusion inédite La urs remarquable fusion de mavériaux différents indique clairement la grande influence de Veffet Hutchinson sur les forces de Van der Waals. [N.T-D. physicien néerlandais connu pour ses travaux sur Ia cingrique des Aluides, (1837-1923)] Cest une contradiction frappante et déconcercante que de voit deux matitres oralement différentes fusionner sans gu'aucune des deux ne se dissocie. Un sulla 2008 Nexus neas sy ‘oasen ute es ras Case tm Does heme nero": morceau de bois «coule » dans une pice de métal sans que ni le bois, ni le métal ne perde s2 cohésion, Il n'y 2 pas non plus de déplacement dun volume par autre: ‘comme cext le cas par exemple lorsqu’ une Léchauffement anormal du mésal sans {que cela provogue embrasement ni méme Te roussissement du. marériau adjacent (habieuellement du bois) conduit & penser que nous avons encore tout & apprendre de la nature de la chaleur. Or Ces sur ce ue nous crayons en savoir que repose notte théoric de la chetmodynamique, les fle: constatés ont done dinsondables consequences. convient de rappeler que toute Ia theimodynamigue cst contenue dans la fourchecte infrarouge du spectre Aeciromagnétique, ce qui es insignifiant dans un panel de féquences en hertz qui ve de 2éro a Linfini, L'échauffement anormal constaré dans effet Hutchinson remet donc en question nos connaissances, particuligrement dans le rapport entre la thermodynamique et Télectromagnéssme Quant 4 le rupture sponcanée du metal, elle ext exceprionnelle pour deux raisons : premigrement, elle ne semble dre causée par aucune force extérieure appatente ; deuxitmement, le mode de ceite rupture implique un glissement latéral, [cisaillement], horizontal; le smétal se sépare. Ceriaines modifications temporures de Ia steuctute crisalline ec des propriétés physiques du métal reppellent un pew Ih tclkinésie 4 la Uri Geller, le plicur és de cuillres, sauf que dans le cas présent il nly a personne prés des éprouvertes mézlliques au moment oi: sopérent les changements, Une des vidéos monere une culére qu faseye de haut en bas comme un bout de chiffon dans un vent violent. Danslescasde modifications permanentes, une barre de métal deviendra dure comme delacier 8 une excrémicé et tendre comme du plomb poudrenx & Vautre. C'est bien encore la manifestation d'un effer puissant sur les Foreés de Van der Waals Energie du point zéro ? Les interférences diondes radio qui Tncerviennenr dans ccs ells sont produites par quatre e¢ cing sources. différentes fonctionnane routes faible puissance Cependant, la région oit ces interérences optrent est sous une tension de centzines de loves. Certains chercheurspensent que Hutchinson a puisé dans énergie du point 2éro (ZPE). Celleci doit son om 2 ce quielle s© manifeste par des ‘oscillasions 4 réro degrés Kelvin, 1h ot en principe cese toute activité atomique Cone énergie ext associé & 'émision et annihilation spontanée d’lectons et de positrons issus de ce que I'on nomme le ‘vide quantique ». Certains estiment fa densité de énergie du vide quantique a 10" joules par centimetre cube ee qui, en théotie, sera sufisane pour fate boule tous les ooéans de la planéte en quelques minutes. Rien d'étonnant, dés que fon a accts de tlles Energies, ce qu‘on observe des phénoménes aussi insolites. Au stade actuchiles difficile de reproduirecesefers avec régularité. object pour Pavenir est acewitee la fréquence de séusive des cies eb ds inna tant cael de précision dans leur contrdle, Le ervail continue, sous pew nous en connaitrons les peogrés. Soares» ik A. Soli 16 fit 19995 vin aps srmgsvtie ci RevchT range Tinrf RB (mued Dour dr asc jut ter hap ‘recat coh Concert de cellules contre le cancer Un chercheur californien a découvert que les cellules produisent des sons. La sono-cytologie est née. ythagore et Aristote savaient dé que la musique avait un pouvoir de grurison. Depuis longtemps, les Russes croient aux efetsthérapcutiques des sons de cloches notamment. Un scientifique de Los Angeles pense que les cellules vivantes émetient des sons, tune découverte qui un jour peutétre permettra aux médecins « d'entende » les maladies, Jim Gimzewski, un chimisee de 'UCLA (universté de Californie, Los Angeles) de 52 ans, désigne par sono-cyrologie l'étude des sons des celules. Ila commencé i s'y intéresser en 2001 lorsqu'un chercheur en ‘médecine lui a raconté que des cellules cardiaques vivantes,plactes dans une boite de Petri avec les nutriments nécessaires, continuaient & bate, Cherchant & savoir si ces minuscules vibrations émercaiene un son perceprble, Gimeewski monta une série dexpériences uclsant_un équipement complexe. Un instrument ultra sensible révla en effe que les cellule pousaient produize un son. Pour cette recherche, Gimzewshi et son assistant utlisenc des cellule de levure. Ils découvrirent que le son devenait plus aiga lorsque Ia levure éait agpergée alcool. Les celhules mortes émerraient un grondement sourd. Ils découvrirent aussi que des cellules généxiquement mmodifiées émettaient un som différent des cellules normales Ts espirent que cette technique pourra Sappliquer 4 diagnostiquer des maladies, telles que le cancer, dont on pense que TVorigine eéside dans des changements de la structure génétique des cellules. est d'ores er déjaévidene que la médecine du futur sarciculera_particuliézement sur lécude de Tactivité cellulaies le domaine des sons y occupera une place importante, Une piste contre le cancer Sergei Shushardzhan, thérapeute par la musique, déclare: « Les scientifiques ont constaé depuis longtemps que la musique aune influence surla circulation sangui cn particulier sur son debit. Mais ce mest que técemment qu'on sest rendu compre que la. musicothérapie est un domaine scientifique interdisciplinaire qui se situe au carrefour de plusieurs branches. Outre aspect purement physique — puisque Ja musique cest du son, des rythmes, des figquences, etc. — il y a un aspect médical: la réaction & la musique au niveau psychologique et cellulaire. Notre quipe a, par exemple, effectué une séxie experiences exuémement intéressantes impliquane des ccllules cancéreuses et Nexus neas Yulee 2006 imicfobicnnes.» Les ctikutes cellulares font & entourées de haut-pareuss qui diffusicot de la-musique dans quatre gentes différents: du classique, du symphonique facile, du rock ec de la musique ancienne sacrée; Cese cette ddemitse qui produisc le plus deff. Les interactions sont complexes; en gtos, certanes musiques favorisent La crobsance cellulite tandis que W autres Finhibene. Shushardehan di: «La méthode sidera peue-éue les cherchewrs a cowver la lé des procesus de cone cellulaire ee 2 comprendre les mécanismes de développement de tumeurs malignes. Une autre voie de recherche sc tourne vers les effets du rychme sur le corps humain, centre autres les fonctions cércbraes. Le scan du cerveau d'un patient écoutant dela musique alivié des données ineéressantes On a constaté, par exemple, qu'une musique au rythme tts agressif provoquait tune accéération de la cieculation sanguine dans les deux hemispheres. Tout cela montre que les brats du monde ct les wsons » internes de notre corps sont en relation complexe, Pour Tinstant, ily a plus de questions que de réponscs. Sous ee 27 fi 206; git pen ese eee Traduction : André Dufour Entre 1965 et 1978, douze militaires, pour Ia plupart scientifiques, auraient été envoyés sur une planéte située & 40 années-lumiére, dans le cadre d’un échange avec des alignigénes. Longtemps gardé secret, le programme Serpo fait Pobjet aujourd’hui de révélations qui questionnent les ufologues eux-mémes : s’agit-il de manipulations ou de stratégies de leurre, couramment utilisées en matiére d’ufologie, ou bien d’une volonté délibérée de préparer Popinion a la réalité extraterrestte ? de cette affaire. Parmi ceux-ci, Richard défense], et quelques anciens initiés (voir pour PAFOSI de 1979 8 1988, Sa signa- ture figure a bas de formulates offcils de AFOSI (voir hup://worw.nicap.org! foia_003.hrm), Son témoignage revéc une certzine cre dlibilite dans Ia mesure ott il sagit de expérience direete d'un homme doa ta reputation cf les états de service sont inréprochables, Néanmoins, comme pout toute déclaation relative aux ovnis, oft ese en droit de se poset la question + Dory parceiperaicil 2 un programme de condivionnement mental » destiné & Gveller Faention dun public seeprique, fou au concraire 3 une manceuvee de « du petie » descinés 4 égater Fopinion et les clhercheuts ? our répondre & cet: question, exami- rons le parcours de Dory. Son pére Char- les Dory et un onele, Ed, Dory, tous deux colonels dans Air Foree, sont chargés enquetes ufologiques dans le cadre du Air Intelligence Group a" 7602 (Exempt from disclosure, p. 118). En 1968, Dory entre & US Air Force, & des poses de sécurité, En 1979, il rejoine TAOS! er prend sa rewaie en 1988 avec Je grade de sergent-major. Commence alors une catite de State Trooper [équivse lent des CRS.] au Nouveau-Mexique, of vient de terminer des érudes de droit. Doty crédible ‘au début de 2005, Dory public avec Ror bert Collin le ive Exempt fom Dislsere {Soustaic & ks divulgaton) oi il décie Ses propres observations d'une grande soncoupe volante dans une insaltion sectére de Indian Springs en 1969. 1 rx conte comment ila eu aece un rapport tlraseeet houstéeinformations telatives aux omnis aux entités biologiques exe nennes (EBE), leurs systémes de comenue nication et leues technologies avancées Iiprétend avoicu, en 1983 dans une base gardée de Los Alamos, au Nouveau Mexi- fque, une entrevue diecte avec un alien seéne appelé EBE2 et venu de Zéta du Re ticule: « Bnvizon cing minutes plus ead, entra une erature d'spect non hunni, NEXUS nas Spilew aca 2008 a Par Michael E, Salla © 2008 Lelie de char Do, pare 2005, haute de 1,45 m, dépourvue de cheveu ec vétme d'un collant de couleur creme: (On aexpliqua quil sagissait d BBE2. Ce personnage prit place & une cable en face de deux civil et d'un colonel de Tir Fore ce. J écouta es trois hommes interoger EBE? sur m plantte dorigine, » Parti lex propos rapporés dans UFO ‘Magazine, Doty confirme la véracité des informations conccenant le projet Serpe: Aiquelquesereurs prs. Il déclare que lor dull a commeneé son service 2 !AFOSI, il a éxé impliqué dans un programme conceinant des aliénighnes et des chutes engins extaterrestres prés de Corona et Dati, au Nouveau-Mexique Dans Exempe from Disclosure, i décric un alignigene reseapé d'un de ces accidents: BEL, originaire dela planéve Siew de Ze- ta du Réticule, héberge pat les militares depuis 1947 jusqula a mort en 1952. Doty déclare quien 1984, il a eu accés & tun docsment qui « mentionnalt un pro- gramme déchange entre une race dalié- nigines et doze membres du personnel militaire américain », opération couvrant la période de 1965 8 1978. Doty douteux La plupare des chercheurs en ufologie connaissent Richard Dory ec la campa- sgne de désinformation & laquelle il sext livté pour discréditer Paul Bennewitz ce Linda Moulton Howe en 1980. Une 06. logie mpa- Set Une Sombre affire oit Paul Bennewiezllssea la mison (voir. heps/fwww greardeeams com/Falcon-Richard-Doryhim). De son bel, LM. Howe adit renoncer a diffuser un reportage élévist sur les ovnis issue une manipulation orchestrée par Doty luieméme. Reconnaisant publiquement, ce avec regret, ses actes, Dory déclarera pls ard avoir obéi& des ordres et navoir fae que von métier.... Dans Exempe from Dislorure, il explique « J'ai également 4 intoduit dans une (roisiéme) mis sion tésspéciale concernant la protection de programmes de haute technologie de Air Force, La « désinformation » figurait parm les moyens utilis pour protiger es programmes,» Ailleus, i affirme étre en désaccoud avec la politique officielle de dlssimulation, considérant que le public a le oie d'€te informe sur ces questions. Aujourd’hui, il semble quill Sapplique a dlivulguer ce que PAFOSI lui a longtemps oodonné de eacher Paul Banoniz, vie de meniplon cwcesité pr Day on 180, Un ancien agent de renseignement ayant activement participé, au cours de sa care ritre militaire, & des programmes de du- erie poursuivraicil cece activi tue privé? Dory sestil engagé dans un nou- eau programme de dissimulation avec Je projec Sexpo, ou bien cherche-il & soulager sa conscience en révélane de celles informations ? Le fit que Exempt From Disclosure ait été publié en 2005, peu apts les séyElations sur le projet Serpo en. sovembre de fa méme année, reve-cil Gua heueus synchronisme, ou une nouvelle opération de tromperie ealeu- 1ée? Lisons la définition d'un programme officiel de désinformation selon Dory «Le gouvernement dispose de plusieurs :moyens pour garder longtemps tn sere. Fragmenter les données au sein méme ds gouvernement ou des services de rensci- gnements ; organiser des opérations de diversion pour rromper le public ow les groupes de recherche sur les ovnis liver 4 ces groupes de fausses informations contenant des donnés incroyables que les groupes sépercutent dans le public, ce aqui les expose au ridicule ce au discredit est ainsi que le public est désinformé et ‘que les données demeurent fragmentées et provigées. » Doty free ‘Toujours dans UFO Magazine, Dory af- firme que ses informations concernant le projet Scrpo sont corroboréss par un certain colonel Jack Casey, cx-officer de renscigncments de 'Ait Force, En effet, Casey déclare qu’s en 1965, ddowze militates américains ont embarqué dans un vaiseau spatial qui les a teans- portés sur une planéte # quarante années lumigre». Tl ajoute que le compte-rendu dles huit hommes qui en sont revenus en 1978 est coujours classé et que tous sont aujourd'hui décédés A cbté de nombreuses informations de premiése main, Doty fournit dans son livre des lglarations qui mériteraient deur verifies. Par ailleurs, il ese intéressane de constater (que Dory aa écé Fobjer d’aucune menace ni intimidation a la suice & ses déclara- tons, Ces assez éronnane quand on sait que daurces avant lui ane ét€ poursulvis pour avoir révélé, en matiéze d'ufologie, des fits bien moins sensibles que ceux rapporeés par Dory. C'est le cas, par exem- ple, de ancien analyse dis renseignement de la Défense, John Maynard, qui affirme avoir regu des menaces. (voir hep! unre surfingsheapocalypse.com| maynard. html) On pourrais donc en déduire que Dory rega'un « feu vert »en vue de pré- parer Vopinion 4 des révélations furures concernant la présence dali parmi nous. Yulee ao0e 2006 ‘Au regard des participation, dans le passé, A des programmes de leurre au sein de PAFOSI il exe permis de penser que Dory poursuit la méme serarégie dans le bur de proséger les seeres dt projet Sexpo. Ce soupgon ext d'autant plus fondé que Dory est lu-méme revenu sur eerains passages de son livre, noramment sur sa rencontre avec EBE2, Sous prétexte de « clarifier» les choses, il décare anjourdhui qui obsercé EBE2 sur un én vidéo, mais aquil néaic pas présente dans Ia salle (voir huep:ivmesexpo.org/consistencis.hem. Quane la these sclon laquelle Doty ser tun rapporteur sincére qui aspire 3 soula- ger sa conscience, elle est noue avis, ts peu probable. Son passé militaire, le poids de information quil live, son apparence immunieévis-i-vis de voute menace etson démenti de certains détails préalablement publiéslissene penser quil et toujours ‘engage dans des opérations de manipula tion ou de mensonge. ‘Témoignages concordants Examinons ce que révélent d'autres ac- teurs de Paffaice Serpo, notamment Gene Lakes (alias Gene Loskowski) et Paul ‘McGovern. Lakes a travaillé pour la DIA de 1964 4 1996 comme enquéteur puis directeur des opérations de sécurité. (voir hhupz//www.ufoconspiracy.com/zeports/ tom_mack_groomlake-htm). Paul MeGo- ver serait, selon Dory, un exchef de la sécurité de la DIA. Ces deux personages prétendent avoir cu accés, au cours de leur cariéfe, un document instructions inciculé « Projet Serpo » concernant des échanges avec des aliénigines. McGovern en livre méme le numéro de classement (voie heap: serpo.org/information.html#). Ce c& rmoignage nous semble important. Apris examen dun email reeu d'un «anony- me décrivant le projet Serpo, Lakes écrit: « La plupare de ces informations sont absolument exactes. Pour aurant que je sche, on a envoyé douze hommes, tons militares; huit de la foreeaérienne, deux de Parmée et deux de la marine. Je crois quion a parlé de femmes pour faire diversion, mais peurére n\étaisje pas autorisé & savoir cela... Il nen est reven B ‘ELECTRON aque huit, ce que je confirme, Deux sone sorts sur la planéve visitée ex dew a cont décidé dly rexter et sont peut-fue encore vivants. Depuis leur retous, les hie autres sont morts (voir hepulwwe. serpo.org/nformacion.brml#1).A propos de ce méme email, McGovern fit une sponse similic : « ntéressane bien que pas entifrement exact, Quant au pro- ‘gramme d’échange, y vos a divulgation ‘non autorisée d'information secrete. Mais peut tte ait-e la volonté d'un membre du gouvernement actuel. Lexpédiion re comportic pas de femmes. Douze hommes, tous milities,huit de ba force aérienne, deus de larmée, deux de la ma- rine. Deux d'entre eux étaient médecins, ois scientifiques, dew linguists, deux membres da personnel de sécurité, deux piloes ot le chef, un colonel de la force aétieane (voir hipithweweserporgline fommation.heml#!). ‘McGovern comme Lakes confiement les points estensiels du programme: douze militaizes onc s€journé plus de diz ans sur la plantee Serpo et huit en sone revenus Richard Doty ot ces deux témoins sont les seuls& avoir recon publiquement Ia slalté du projet Serpo en se réferant 3 des documents sects, Confirmations... anonymes ‘Au chapite des rumeur, trois autres ‘moins auraient eu acc 4 ces documents Le premier ext le colonel Jack Casey qui appuie les propos de Docy. Le deuxitme, anonyme, est un colonel 3 la retaice aprés ‘uente ans de service, qui se serait config un ieutenanccolone! active dont nom siest connu que de Bill Ryan (le ‘webmaster du site Projet Serpo): il con- firme exactitude des informations. Le troisiéme ext Ed. Dory Fone de Richard Doty qui cn confirmeraie eestains points, Jusgul’ présent, aucun de ces témoins sa voulu révdler Ie role exact quila jou dans cette affire, ni réponde aux questions Ouuce les revelations de ees personnes informéss, des chercheurs tes que Whit- ley Stieber er Linda Moulton Howe ont pu glaner des on-di confizmant certains points du projet Sexpo, Enfin, deux ou trois sources anonymes provenane de la DIA soar a Io svélations initiales, mais leurs états de sewvice et crédibilcé sone invérifibles. En sdsumé, les propos les plus convain- ‘canis proviennent de erois témoins de premier plan, tous anciens offciers de renseignements, soutenus avec un moin- de degié de fabilcé par trois autres. On peut en conclure quils sone peut-étre tous ensélés dans un programme soit de «condicionnement dopinion », soit de désinformation, Anomalies et incohérences ‘Au wu de tour ce gui pricide et des documents auxquels Dory se réftre, jen conclus que ce qui raconte est assez veaisemblable, méme si certains démentis de sa part permertent de dourer de sa fiabilité. Les vémoignages de McGovern ce Lakes, ainsi que ceux doar ils sone Jes rapporteuss, donncnt du poids 3 Paffire Serpo, mais leurs anciennes activités 3 la DIA laiseene supposer quills parcicipent encore & un programme de désinforma- Diaueres détails restenc 2 éclaicir: par ‘exemple, les supposés rapporss de vol, les informations sciensfiques concernant Sespo et son systéme d'toiles doubles, eles prétendues communications enue Retrouvez toute la collection d’ouvrages sur les CROPS CIRCLES Uéquipe humaine et les algnigénes com tiennent des incohézences qui font dour de leur vaceé (oie hups/groupsyaboo. coin/groupfexopolitics message274) En résume, i ext impossible de savoir si Taste du projet Serpo est une operation de la DIA destinge& prepare Fopinion & Tidée d'un conraceavee des alinigines ou 4 le désinformer. A moins quil ne Sagise une combinaison des deux liver un parr de vérieé cout en brouillan les pisces pour empécher les chercheurs de écouvrit les éléments authentiques du dossier... © praie f sou ewe Conmeniave exoaique teat = Achar DoW Pret Seo: ordacaranert dosha” ou Ib- farina de tip?» par Mctae Sole 18 te Ser 200, Utica Dt Sal» Uieator doe a Ue apace cate sos salesore sere $1 pals dans rue rurete preci Put ph ‘riomatin, vote? ls tla ay Dr Sal haps ttopoties rp Se acess dala Boorosos Pour tote Homan su le post Soro, 21 hi ‘wr 09 ninaypoecearoor pine commons caaepeca Seaton dicatsors si fot Som par Vitra Bl Byatt 2 Snes, pubes dans LUO Magac, orien eoneay- aoa porscedetysepo. dans la boutique NEXUS NEXUS ne4s (p. 82) Brrr ore eee Ee ea cance voir sommaires p. 83 - tarifs p. 88