Vous êtes sur la page 1sur 83
Tf (fila cra ahZ] NEXUS Se a a La er ae a) bela -li 1s Cy / générateurs a aimants _ ity Ley a CL /, cial Ey py pena (teeth oat en Europe Re ae 8 erste) Cus mS) at j Dr ee uy (iy PH ey mee sy CL ste if) USA et AL-QAIDA BET el en Asie centrale IMPRIME SUR PAPIER RECYCLE 100 % BLANCHI SANS CHLORE Assez pour tout le monde ! Lactualité nous alimente de son cortége d'alertes lies & environnement, la démographie, la crise pétroliére, renforgant l'dée que notre réalité est finie ce surtout tres limitée, Ainsi est inculquée la croyance quill n'y en a « pas assez pour tout le monde »,justfiant petits et grands conflits outdis pout préserver les ineéréts propres 3 chacun. La science participe activement au processus depuis Pétablissement de la « telativité restreinte » comme référentic! incontournable de la réflexion scientifique, méme si Einstein puisat son inspiration & une source pas si matérialiste que cela (« ensemble de ce qui compte ne peut étre compté, ex Tensemble de ce qui peut étre compté ne compte pas »). Depuis, la physique quantique a pourtant révélé existence d'une énergie illimisée, omniprésente et a reconnu 4 'échelle des atomes une réalité qui fonctionne moins sur le modele d'une grande mécanique assujettie & entropic que sur celui de esprit et de ses paradoxes Suivant une intuition qui sencombre mal des limites doctrinales, & Vistar des inventeurs prolifiques que furent Tesla, Moray, Schauberger et méme Einstein, les cherchcurs de I’énergic libre sentétent & remettre en cause les sacro-saints principes de la « thermodynamique » et parviennent & des résuleats& force , en 2003 dane, de ues fines particules uranium appauvri, mélangées a du sable et de la pousstre, ont éé récoltées dans des filtres a air en Grande-Bretagne. Ces particules avaient mis entre 7 ec 9 jours pour fianchir les 3 800 km la séparane des zones d'affrontement iraquiennes. Quelques semaines apres le début de cerre campagne, le niveau de radiation 2 quadruplé, e dans Tune des cing stations de surveillance, il a augmenté ‘au point qu’s deux reprises, le DPA a 4 officiellement alert. Des reporcages vidéo sor la guerre en. NEXUS nas, = yutle=aode 2008 4 Puranium appauveifigurent parm les armes de destruction massive (WMD) définies sous 'US Code Title 50, chapitre 40, section 2302. Le Dr Busby conclu: « Cere aude montre que. loin de demeurer dans le voisinage des cibles, ainsi que le lament les militares, les munitions & uranium appauvei contaminent & la fois les populations locales et aussi des pays entiers siruds & des centaines ou des milliess de kilometres » Source: The Queedi Death Star pt Lewen Mo ‘2 le 26 fle 2006; The Suny Tier Onin, Te 19 ovis 2006, REGARD SUR LE MONDE Exopolitique see PREDICTION DU 25 MAI ET REPORT DE L‘OPERATION « DIVINE STRAKE » : UN TROUBLANT SYNCHRONISME [527 be dete te oor annonce sur Internet par Pauteur conteoversé, ric Julien, d'un impact cométaire dans Focéan Adantique provoqué par des extra- terrestres et destiné & entrainer un tsunami _gfane qui aurait ravagé la ebte est des Etats- Unis ec Europe de louest, en prévention du déclenchement imminent dattaques américaines de ("Iran par le largage de mini bombes nucléaires (mini-nukes). Bien quinspiré par des messages eélépathiques ct des réves. prémonitoires invérifables, Eric Julien avait montré de nombreuses concordances entre certains crop circles, quatrains de Nostradamus avec le passage de la cométe 73P Schwassmann-Wachmann 3, provoquant de grandes inquigtudes et mé- ‘me une panique au Maroc. Ses messages avaient été, dans un premier temps, relayes par Michael B, Salla, auteur de nombreux articles sur les implications et les enjeux de existence de civilisations exeraterrestres Sur les choix politiques 4 Peeuvre sur la plandte Salla série ensuite démarqué des messages alarmistes Fic Julien, tui reprochant un amalgame astronomiquement incohérent sans pour autant mettre en doute la sincérité des démarche. Fin mai, on pouvait se séjouir de Tab- sence de confirmation dans les faits de ces prédictions, et sidiculiser au passage operation prophétique lancé par Julie. Cependant, Michael E. Salla a tenu 3 faire remarquer un troublant synchronisme de r | Gouvernement mondial - Vactualité par un bref article sur son site, ‘cxopoliticinstiturcorg, dés ke 29 mai. En effet, le 25 mai fut le jour de Pannonce par le Pentagone du report de Popération « Di- vine Strake » qui devait voir explosion dans le désert du Nevada d'une charge de sept cents tonnes de nitrate d'ammonium, destinge & tester la capacité d'une arme conventionnelle & décruire des installa- tions souterraines profondément enfouies. Lesa érait censé prodiire un champignon dans latmosphére, ce qui avait entrain€ une levée de bouclers chez les écologistes du Ne- vada, craignant que la radioactivtésésiducl- le des essais nucléaires menés dans les années soixante soit soulevée pat 'explosion. De son oété, Sala avait spéculé que ce test serait employé pour persuader Popinion publique que les bombes « anti-bunker » sénérant des champignons lors d'une éven- tuele attaque de Piran m'étaient pas de nature nucléaire, et que la radioactivité cn découlant provenait de la destruction installations nucléaires souterraines. Ain- si, la conduite & terme de less du Nevada aurait annoncé limminenee d'une ataque préventive de Fran. De son point de vue, annonce faite Ie 25 mai du report 4 une date non précisée de'V'esai est lesigne ’un changement radical de la politique améri- caine, repoussant Vordre du jour d'une artaque contre Pan, voire méme Pan- rnulant. Cetve date pourrait effectivement bien indiquer que le Pentagone a été sen- sible awx possibles réponses extraterestres au déclenchement d'une guerre nucléaire préventive dont les retombées radioacti- ves auraient considéeablement handicapé leur technologie de transport, sensible aux fluctuations de Pespace-temps. On peut également se souvenir de la déclaration éconnance de Jacques Chirac, Pété dernier, prévenant de la possibilité d'usliser lame nucléaire francaise 4 Pégard de « nations terroristes», emploi pourtane réservé jus- qualors& la doctrine de la dissuasion, tant ses conséquences Gait jusqu’alors grave- ment estimées. Ainsi la date du 25 mai pourrait bien avoir constitué, malgré tout, un jour historique ayantamené sur lascéne publique un débat exopolitique couvert par les grands médias, x une pression suffisante qui a poussé Jes Etats-Unis & revoir ses plans de guerre planétaite, « IL S’AGIT DUN MONSTRUEUX COUP D‘ETAT PLANETAIRE » {coma ors de la conférence internationale Axis for Peace qui se te- ait 2 Bruxelles en novernbre 2005, Silvia Cateori a demandé a Youssef Aschkar, ancien président du parti laic et social du Liban, historien et anthropologue libanais de renom, sl pensait gue les citoyens du monde étaient entre les mains de dirigeants irresponsables. Voici sa réponse : « Les dirigeants politiques ne se réduisent pas 4 cela. Meme sils font le plus souvent preuve eresponsabilité, Copporcunisme et de mensonge. Le fond du problme est ailleurs : il Sagit de savoir qui détient le vrai pou- voir. Dans le « nouvel ordre mondial », ce vrai pouvoir est en train de se déplacer de Pautorié cerrtoriale des Brats Pautorité sans contréle d'une lignée de nouveaux maitres. Je ne désigne NEXUS neas ‘ile eoat 2006 pas les multinationales, les instances financiéres transnationales et le processus de privatisation économique. Les nouveaux maitres sone d'un autre ordre: ils sont ligs& la monstrucuse équipe de néo-conservateus qui agissent aux quatre coins du monde 3 Pade de leurs réseaux et milices. Le domaine économique est soumis i leur projet. La privatisation n'est plus une simple mesure éeono- ‘igue. C'est principalement une idéologie qui consist & priva- tiser et & monopoliser essentiel de espace public, notamment politique et séeuritaie, pour instrumentaliser les autres secteur. Il Sagit d’un monstrueux coup «Etat planctaite. Source: Intp/rwvolsitenet ory anticl36760 hablo 36760 Pétition 1 800 SCIENTIFIQUES DEMANDENT ABUSH DE RENONCER A ATTAQUER L'IRAN te eet ee des plas mien s scienctfiques ces Brats-Unis ont cualifé de « gravernent iresponmsble » le projet d'une intervention nucléaire en Iran, avertissane que parclle action aurait« des conséquences désastreuses pour la sécurité des Etats-Unis ex du monde ». Parmi ces scientifiques, figueent trois prix Nobel, un récipiendaire de la National Medal of Science et crois csxeprésidents de American Physical Society, la plus éminente société professionnelle de physique Linitative de cere leere est duc & Jorge Hirsh, professeur de physique & Funiversicé de Californie & San Diego, qui, Yauromne dernier, avait rassemblé 1800 signatures de scientifiques dans une pérition dénongant la nouvelle politique miliaire mucléaite amériaine ce utsation préventive de ces armes contre des adversates n’en possédane pas (Commentaire du professeur Hirsh : « Le fait que ce projet ait pas éé démenti par Administration devrait nous inquiétes, méme si ce test qulun des nombreux plans envisagés. Il seraiesouhaitable que le public ejoigne tous ces éminents scientifiques pour exiger de Administration quelle renonee publiquement & une option aussi malencontrcuse contte un pays non-nucléaite comme Fran » Lalletere, que ’on peut wouver sur heep:!/physics.uesd.ed/pettion/phisicisslertechtral,souligne que «les armes nucléares sont uniques, parm les armes de destruction massive», et que Farsenal actuel représente une puissance cotale 200 000 fois plus élevée que la bombe Hiroshima, qui a eué plus de 100 000 personnes. Soutce: Unset of Cabins San Diego, le 17 ail 2006; NewsWis, aplwveicwnite comvarleew519690) ae Toone, a L'ELECTROTHERAPIE, UNE NOUVELLE PISTE _ CONTRE LE CANCER rei moreno cs scientifiques de luniversist Old Do- minion et de I'école médicale de Eastern Virginia ont pu, par des chocs électriques de haut voltage, détruire des mélanomes sur des souris, et cela sans avoir rencontré une seule tumeur résstante «Ceue méthode pourrait bien devenir un véritable traitement anti-cancer», décla- re Richard Nuccitelli, professeur associé dingénierie decerique ex informatique Old Dominion, « es impulsions électriques interrompaient fréquemment [afflux san- {guin aux cureurs cellulaire, eéduisant leurs noyaux de 50% ». Les rumeurs mouraient aprés deux ou trois semaines d'un traitement qui impliquait des ‘centaines d'impulsions de 4 000 volts et de moins d'un millionitme de seconde. es chercheurs pensent que ce sont les Ié sions causées dans ADN des cellules qui constituent la clé du processus. Le traite- rment ne laisse aucune cicatrce et ratteint pas les celles voisines. Toutes les souris ont survécu, sans effets secondaire. I faudra pousser plus loin les recherches avant de tenter une application a Petre hhumain, La recherche sera en ligne dans le journal Biochemical and Biophysical Reearch Communications. Source : Phyzongcom, da 13 mars 2006, tp physorgcoan/news11697-huml es Nexus neas a 1 LA CHIMIOTHERAPIE EFFICACE... A 2,3 % ! elon une éride australienne (Clin Oncol 2004; 16:549.60) menée par deux Joncologistss des radiations, les bienaits dela chimiothérapic ont écésurestimes. Les résultas de cere éeude, fate auprés du corps médical, montrent que la chimiothérapie ine contribue a la guéison du cancer chez Fadulte que pour 2.3 % en Australie et 2.1% aux Etats-Unis. Les auteurs coneluent Avant de poursuivre Je financement ct la production de médicaments de chimiochérapie cyroroxique lest urgent de faire une évaluation rigoureuse des cuits par rapport A Fimpace sur la qualité de a vie.» Deson cit, leprofesseur Michael Boyer du Royal Prince Alfred Hospital, Sydney, mee en doute la méthodologie de Pécude : « Si vous demandez aux personnes concernées ce quapporte la chimiothérapie, ce aux arteine 5 6 % » Sources Ami Pre, vel. 29, 023, 2006 ‘worvaustalanprecibercom VACCIN HEPATITE B : UN LABO CONDAMNE 25 mai dernier lelaboratoire Smithldine Beecham a éxécondamnéen deuxiémeinstan ce payer3 millions de dshams (270 000 euros) de dommageserintércsau petit Achraf ‘Dinwane, hut ans, ctraplégique la suite d'une vaccination au Enger B (contre hépatite B). En fit, la Cour dappel ne fie que conficmer le jugement de premire instance pronon- £ in 2005 et quia constitué une jurisprudence dans Phstoie del vaccinologie, En afl mantla esponsbilité du géant pharmaceutique dans Finvalidité de la vietime, aujourt hui handicapée 4 100 %, le tbunal condamne, par li méme, le us controversé vaecin Engerix B. La relation de causaité entre ce dernier et Péat de la vitime, apis de nom breuses conte-expertises, ese bel et bien avésée. Toutefois, il ext un peu t6e pour exer victoire du cté de a famille Diwane. Le laboratoie Smithkline Beecham refuse de baisser les bras et entend continuer 8 se batze en portant Vaffaire devant la Cour supréme maro- caine, Afire& suv... Source: Le Masix da 51/05/06, Marc “hlezaedt 2008, REGARD SUR LE MONDE DES PUCES DANS LA TETE [Li Beasts nm le opie vrs or machines de vient de plus en plus floue. Des chercheurs européens ont mis au point des « neuropuces » qui unissent des circuits éleeri- ques & des cellulescérébrales. ela prélude ila création de prothises destinées au trairement des désordres neurologiques, ou} a fabrication d'ordinateurs organi- ques qui braseront des nombres avec des neurones vivants, Poury parvenitsleschercheursont concenttéplusde 16 000 tran- et des semi-conducteurs permettant aux signaux électriques rneuronaux de passer la puee. Cette communication est & double sens : d'une part les signauxx des neurones sont entegistrés via les transistors de la puce, autre part les condensateurs de la puce sont utilisé pour muler les neurones. Vassanelli suggte que les compagnies pharmaccutiques pour- raient utiliser les « neuropuces » pour verifier les effets des sistors ct des centaines de condensateurs dans une puce en silicone d'un milli- Ils one utilisé certaines pro- tines, qui existent dans le cerveau, pour colle les neu- ones aux puces. Mais ainsi que Vexplique Stefano Vas- sanelli, membre de léquipe de chercheurs de Funiverité de Padoue, ces protéines ont aussi pour fonction d’ablir tune connexion entre les ca- nau ioniques des neurones ‘médicaments sur les neue ones et ouvrir rapidement de nouvelles perspectives de recherche. Les chercheurs sappliquent A présent& éviter que les sti- ulations n'endommagent les neurones. Is examinent aussi la possiblité d’utliser les instructions génétiques des neurones pour contriler les neuropuces. a ae 21, pl ervercence emt ftamarbiotogy/060327 neuro hipehid Contréle mental | semis 50 ANS APRES, LE MI6 DEDOMMAGE SES COBAYES © MIG, service de renseignements britanniques, devea verser des milliers de livres de dédommagement aux militaies qui, dans les années 50, ont involontairement fait objet de tests au LSD, dans le cadre d'expériences de contrdle mental. Celles-ciavaientéxé conduites par des scientifiques pour le compte du MIG qui cherchait alors une « drogue de vérité » destinée & faire parler des prisonniers. Aprés avoir absorbé le LSD 3 leur insu, les militaires avaient vécu de violents « voyages » hallucinatoires. Ils n‘ont découvert la vérité qu’aprés des années de dissimulation par Je MIG qui, se voyant menacé d'un procés pour tromperie, abus de pouvoir et atteinte A Viintégrité de personnes, 2 accepté un arrangement & Vamiable et payera les frais de procédures engagés. Alla CIA, les homologues du MI6 s'étaicat livrés & des expériences similaires & Pinsu des, sujets. Les deux agences avaient finalement conclu que le LSD ne convenait pas pour manipuler les gens. Come affaire survient alors queen Suisse, deux mille personnes viennent de participer au symposiam organisé en Vhonneur du eréateur du LSD, Albert Hofmann, tout juste agé de Source: The Guardian ds 24 Revie 2006; hp: guardian cok ; worwlecouricch, ‘Abc fran coun 194 61150 eet ange cathe Sp 958. Nexus neas ‘uilet-acat 2006 —— ANTARCTIQUE |-— DES LACS DECOUVERTS A DES KILOMETRES DE PROFONDEUR lus de cent quarante lacs, la plupare de faible étendue ex pew profonds, sont enfoutis sous diverses épaisseurs de glace en Antarctique. Cest ee quia découvers Michael Seadinger, géophysicen du Lamont-Doherey Earth Observatory 4 Palisades, 4 New York. Le plus grand d'entre eux est le lae Vostok, conn depuis quelques dizaines d'années. C'est pris de ce dernier que Studinger ex ses collégues ont récemment identifié deux grands lacs sous-glacaires. Les données recucilies par radar 3 pénétration indiquent aquils se situent sous quatre Kilométres de glace et quia certains endroits, leur profondeur atteint neuf cents métres. Selon 'océanographe David Karl, de Funiversité de Hawai, dl agit Cune découverte importante « qui illuste combien nous szvons peu de choses sur notre propre Terre. » Source Sim Re Ont, 4 fret 200 ap frrsiencenesongatice 20060204) fos | CLIMAT UN ASTRONOME PREVOIT UN MINI AGE GLACIAIRE DANS TRENTE ANS Ue base fests solaire nous gratifiera-telle d'un mini age glaciaire au milieu de ce siecle ? Crest ce que nous annonce Vastronome russe Khabibullo Abdusamatoy de Observatoire astronomie Pulkovo de Saine Petersbourg Dans un article de RIA Novosti, il prédic que les températures vont commencer & baisser d'ici six ou sept ans, lorsque le réchauffement global provoque au XIX’ sitcle par Paugmentation de Pactivité solaire aura acteint son maximum. La période la plus froide se situera quire & vinge ans aprés un déclin majeur de 'émission solare, cest-t-dire entre 2035 et 2045. De tels changements de température a la surface de la Terre ne sont pas exceptionnels: ils sont la conséquence normale des fluctuations de emission de ‘énergie solaire et des rayonnements ultraviolet. Le reftoidissement le plus récent de Uhémisphére nord sest produit entre 1645 et 1705. Connue sous le nom de « petit age glaciaize », cette période vit les canaux de Hollande gelés & fond et Vhabitat des Groenlandais envahis par les glaciers, Source: RUA Novos, Rane via UP, le 7 fener 2006; hplewarpcom. Nexus neas “ptlasn0dt 2006 fr ae TERRE | ,__250 ANS DE CHAMP MAGNETIQUE RECONSTITUES Lorrie mene prices du champ magné tique certestre datent de 1840. Depuis, ila fabli de 5% par siécle, Cependant, une éeude récente montre quentre 1590 et 1840, il éraic demeusé relativement stable En 1980, David Gubbins, membre dune équipe de chercheurs de Puniversité de Leeds, au Royaume- Uni, avait commencé une modélisation de Uhistoire du magnétisme. Les cherchcurs séaient d'abord servi de données facilement accessibles,relles que celles glanées dans les livres de bord du cele navi- sgateur et exploraceur anglais James Cook. Dans la revue LiveScience, Gubbins déclae : « Nous avons cherché dans des archives européennes et & Londres, & la East India Company, ois nous avons trouvé 50 000 mesures “perdues” diy XVII scl » A partir des lives de bord d'anciens navires & voile, oit sont consignées les directions du champ magné- tique — données utiles pour en reconstitue les forces ~ et en combinant ces données avec un modele glo- bal des orientations, léquipe a rassemblé 250 années cde mesures. Cette découverte récente indique que la diminution actuelle de Fintensté du champ résulte de la migra- tion et dela croissance de zones de flux magnétique invetsé dans Thémisphére sud. Le champ magnéti- que terrestre s'est inversé de nombreuses fois. Source: LueSeene dw 11 mai 2006, hp/iworwlivescience comiforcesofatireO60SI1 magnet logs html, ENERGIE LIBRE Des Inventions qui Oe te ae ree ee mT) production d'énergie, comme ITER (International Thermonuclesr Experimental Reactor}, a ee ee eet em jans le garage ou le salon de quelques passionnés obstinés qui défient la doctrine de establishment au mépris des conventions et des preoccupations carriéristes. De eee ne ene eat ce and Cee eee a oo ead Pg ee eee ee ee Tu etc? LaRolls Royce théorique de 'énergie libre, couramment appelée énergie du point zéro, a bien été Bee ek emus Se ee ae a ey Peine perceptible & moins de la faire interaair avec des champs électromagnétiques ou de la ‘matiere (comme avec effet Casimir). Tesla Vavait également pressentie : « Avant longtemps, ‘nos machines seront alimentées par une énergie disponible en tout point de univers. Si elle est statique, nos espoirs sont vains ; si elle est cinétique - et nous savons qu'elle est -les hommes réussiront bient6t & connecter leurs machines aux grands rouages de la nature ». TO Te eee a ee eee ae) ‘un dégagement inexplicable de calories dans des conditions spéciales d'électrolyse, comme ede ee eee eo a pourra constituer une source utilisable qu’a la suite de futurs développements, Plus prometteuses pour de rapides epplications aux moteurs & explosion, les électrolyses sur- efficaces de eau en vue de produire un carburant peu coiiteux (hydrogéne + oxygéne), dont certains systémes sont déja commercialisés en supplément au carburant hydrocarbute, feront Eee Dues Oe oe Ca ead ee ae ee era eee eT Ce UCC eoeu eCe Force est de constater que les améliorations en la matiére, aussi bien qu’en termes d'économie de carburant, ne semblent pas a Vordre du jour des pouvoirs économiques et politiques, malgré existence de procédés divers faciles & monter sur les moteurs. Les tentatives de discrédit,voire Cine eau CC ee ee eee ey pee et ura os Mais sil est une force qui détient le pouvoir de fasciner, c'est celle des aimants, qui tit intuition de nombreux eréatits au point de les lancer @ la poursuite du mouvement perpetuel, voire sur-unitaire, pour en récupérer une production d'énergie. Avec leur puissance accrue par emploi de nouveau matériaux, & force d'expérimentation ot grace a une bonne dose de iujeotte irrévérencieuse a l'égard des dogmes en vigueur, cerlains inventeurs annoncent le Se Nous n‘avons pas résisté plus longtemps a vous ouvtir les portes de cette excitante aventure dont les échos seront difficile a contenir dans les mois et les années a venit Dr me aa nad SD ager exigkerk, Gor $€ Some ik.-. £ | wd Quand on parle « o’énergie libre », le scientifique conventionnel fronce les sourcils ou hausse'les épaules. Mouvement perpétuel ? Impossible ! C’est contraire aux (saintes) lois de la thermodynamique. 1! y voit it une arnaque, soit - au mieux ~ un effet de l'ignorance ou de la naiveté de « l'inventeur ». Ensuite, il vous sort l'argument massua : « Si ces procédés existaient vraiment, ils seraient dans toutes les revues scientifiques et on serait au courant », Au courant ? Vraiment ? existedestas de disposi, de moteurs de procédésextrémement Les bougies Firestorm efficaces qui obéissent aux lois de la thermodynamique, se La bougie Firestorm (tempéte/orage forment 4 la « sagesse conventionnelle» et qui sont pourtant de feu) 2 éré mise au point par pev.ou pas connus du grand public ai méme de la communauté Robert Krupa citoyen amétican, at que. En voiei quelques-uns. 4 milicu des années 90. Cette bougie, done seule la parte supéticue diffe Le moteur Stirling : ‘Pune bougie tesdtion abies ta Mis as pointau MDC site par R. Suing, un pasteur écosais le 3 a sorte de plasma qui remplit toute la ‘@ui porte son nom cst fiablc, rs silencieux et d'un haut a at chambre de combustion. Linventeur Pour ne citer que quelques exemples : un soue-mazin role grice i ce mode de propulsion. Coupé 3 échissante, le moteut Stirling permet de produire sans combustible. Entcnder-vous souvent parler de revendique jusqu’’a 50 % d'économie dessence, une augmenta- sion de la puissance, et un moteur plus ségulier. Vous wouverer dans le n” 39 de NEXUS un article complet sur ce procédé La Quasiturbine z Le moteur Quasiturbine est un Les éoliennes verticales moteur rotatif @ combustion. Il a Pir conte, on parle beaucoup éolinnes éeéinventé au Que danse milieu Elles ont le vent en poupe. Connaissez-vous “ Esieniées 0. Sues desea sepeadant ['olienne verticale? La socité : vilebrequin ed engrenages,ilescrés finlandaise Windside en fabrique. Imaginez cfficace & bas régime, peu gourmand eee aubes verticals en forme de spirale cr produic us peu de vibrations. 1 (Geprocdé ext plu fable, moins dangerewx Atti opel de onctionmer wre re différents carburants et méme A la DOSSIER existe encore d'autres systémes apparemment peu connus. Is sont és simples et revendiquent 'étonnantes performances. Cependant, 2 ce tite, ils sont évidemment trés controversés et suscitent notamment la sempiternelle réflexion : « C'est trop beau. pour étre vrai et, 8 supposé que ce le fit, pourquoi ces apparels miracle ne sont-ils pas montés de série sur les vehicules » ? Le principe est toujours le méme : amélioration de la combustion de carburant. Pas de « sur unité» (plus en sortie qu'en entrée) ni de « mouvement perpétue » ic. Les systémes & aimants dans I'alimentation en carburant Sous des marques (déposées) et des appareils appatemmenc dif- férencs, mais de principe similaire ~ PetrolBooster™, SuperFuel- sax", CAR STAR™ — on trouve des économiseurs de carburant, amdioraceurs de performances et limitateuts de rejets polluants. Le procédé consste& fare passer le earburant dans un puissant Le cas Singer (0u pourquoi les constructeurs automobiles boudent ces procédés) LLenrepise Singor a ail spare au dab du XX" scl pare ql ebiquait des machines a coure de top borne qual. On trowe Galleurs encore dantiques modes en para tat de fonctoement chez ceranes de nos aes grands-méres. ATépoque, fe marché de enauvelament a quaslinexstant car les machines ne tombeent pas en panne et es consommateurs étaient satisiats. Pourqci changer ? Le marche deoquiston se saturate cola ne sutsal pls assurer la sunie de enieptse. iy @ une tentaine d'années, on apprent cet Gisode la vie de Singer aux Atuciants des éoles de commerce. Actuellent toute monde a compris cola Les industriel ot redress et ets fabquertmalntorant dos produits dune durée de ve ite et qui deviennent vite obsoies, our ncter au changement ou susie le «besoin » | (On apprend maintenant fabiquer do tel procs dans ls 6cles supéteures do mécanique. Les places sont conques pour ne durer cqiun taps lint. faut bien «fre archer le commerce », riesto pas? Cela signe ue les contuceus volt ¢abord Ser ects paar ets possbles, los pls durables et ables, mals os produ ls plus ‘ eptmum »,oauc qd maximise eurtauxde prot. object | premier dune eniropise est de gagne de Target et non de txlatelsorsmatr Evsmnen nan new quest | stalls doivent ei comple de a concuence at dl lgilaton, | | | J ‘Songeons simplement &lindustie pharmaceutique qui souvent nous ermpoisonne carrément existance Pourquoi donc les constructeurs automates se préiitealents ur des procédés simples, pou onéreux qu, par exemplo, augmenteraient la durée de vie des moteurs 7 A supposer que les ingénieursy croiont, quo srat our intr ? Cette lgique du profit nest souvent pas celles des inventeurs en nergjio libre » qui font paroisprowve dune navelé sans bom Le combat est inégal, Nexus, ‘ile ooat 2008 champ magnétique ‘x66 avec des aimants Ceci aurait comme ef fet d’en transformer la serucrure-moléculaire cen en fractionnant les chaines dhydrocatbo- nies cout en les alic fgnant, assurant ainsi un meilleur mélange avec 'hydrogéne et done tune combustion optimisée. Tous ces appareils sinstallent en ‘quelques minutes sans outils. I suf fic de les clipper sur la durite d's sence. I ne nécessitent aucune mo- difcation mécanique préalable ni aucun démontage de pigce. Comme paca ils ne modifient rien, ils ne vont pas cma A Fencontre de la garantie construc- eur Ils fonctionnent sur les moteurs & essence ou diesel. Les trois marques citées revendiquent routes le méme gente améliorations, mais a des degrés différents. Ceci doit prove- nir de la composition, de la disposition ee de la puissance des aimants. SuperFuelMax annonce une diminution de carburant jusqu’s 25% et une augmentation des performances du véhi- cule de 10%. CAR STAR, plus modeste mais moins onéreus, annonce de 10 3 16% d’économic de consommation et plus de puissance. Pour PetrolBooster (image c-dlessus), 'éeonomic ira jusqu’s 20 % Le Vortex Valve™ Ce systéme breveté (n” US6550446 du 22 avril 2003) et nommé «Air intake flow device for internal combustion engine » [Dis- positif de prise dir pour moreur 3 combustion interne) semble Lune simplicté biblique. Crest une sorte de petite couronne en métal ou en plastique (image page 13) semblable 3 cette « couronne des rois» en carton doré, un peu ridicule, omée d'imitations de fleurs de lys, que Fon. se doit de coffer au mois de janvier si on a eu la feve.. Prenez done cette couronne et tordez routes ces pseudo fleurs de lys d'un angle d'environ 45 degrés dans le méme sens et vers Tinéricur. Vous y étes? Placez cet objet (ow plusieurs de ces objets) dans Parrivée d’air de vorre moteur. Tout dépend du nombre de carburateurs ou de sa puissance sil est & injection. Cela va générer des rourbillons (vortex). Ce brassage dir va améliorer Je mélange air/carburant et done la combustion. Comme Pexplique le constructeur, habituellement, le flux d'air dans la chambre de combustion est « restreint» et se présente sous forme dun écoulement régulier («in a flat pattern»). Il en résultera une combustion incomplete. Le earburant none consommé va retourner dans I'échappement via la soupape. En- suite, i va soit exe décruit par un éventuel pot catalytique soit Sajouter& Taic ambiant. Avec le Vortex Valve™, Fair entre dans 1h chambre de combustion animé d'un mouvement en spirale («a vorticular round pattern»). Il en résulte plus doxygene lors dela combustion. Cela brile plus de carburant et done accrott la puissance du moteur et diminue les reets. ‘Toujours selon le constructeur, comme ce systéme donne plus de puissance au moreur, il faut moins sollicirer 'accélérateus, ce qui entraine une plus faible consommation. Selon lui, on peut sfattendre aux améliorations suivantes : jusqu’’a 35 % économie d'essence ; jusqua 20 CV d'augmentation de la performance ; jusqu’ 45 % de réduction des gaz a ellet de serte. De plus, cel fonction- nerait avec tous les types de moteurs & combustion dewx ‘ou quatre temps, sur auto- mobiles, tracteurs, bateaux, . Pas dans les grands médias. Stanley Meyer En 1996, avait démissionné de son poste aval inverts de journals scieniique en chef au MIT un générateur (institut de Technologie du Massachusetts) anyérogar apres sre aperqu de manipulations la damance et destinges a discrete a fusion foie, | Fava adapts Coincidences ? ue cr alors des menaoes de mort Tencontre un chercheur ou dun membre de ca famille? Le ecénario est le suivant tun inventou it sav, gre & Intemet, Paul Sprain qui avaie éeé ets actif sur le groupe de discussion D’autres répondent cui est paren & un és coneret en mative énerpe lve. West os ebord per pusies ind amés ql fe menace up 't contrue se recherches etl « soggrent = 6 renonoe. Les «conse » font compre quis cenaisert tout ei et esos proces. Dutraval depo. Un val roan ni. Cost ia mésaventre cui et avs on ars 2006 Bil Wiams, un Amérain au aa eu le maheur danoncer des ruta oss dans sa reproducten dea «Pl Joo» (Ct. NEXUS 7) Apis evo manack par ceux persons drasttout 65 appara, es res, ss rogus. En tl 206, ce tour de Ken Rasen, en Calf I aval sur un stm do fouurechyrogéne ala demande inept parle ravax du profeseur Keare, en Aussie, Quatre tues, Deux cn pits Sx bones ralsons obtmpre Nahi aussi cess ss recherches ke Brady, crete de Perendov qula programe lncement de son nouveau metgr au Serlon Ge Minh 7 il 2005 a snplement» 8 enact demon via emai. rapa pis coats a série ‘au depart. afime maintenant vor des | véhicules gars en bas de chez. | HE Mike la paranoia est un viain détaut! | Entou, on dénombre 38 cas de tectnoaies farts «suppanées « dps 80 ans par des myens divers, alan’ de a menace & essasinat. Vir dé surmtppeswik camindex pltirecton: Suppression ‘ce ne sont que des prototypes. Il s'agit Internet a demandé, en mars 2006, sur les conscils de ses avo- ‘ats, que toutes les informations relatives & son moteur soient cnlevées du sie et quil reviendrait dans cing mois présenter son nouveau moteur plus performant. Attendons donc le milieu de Pete (ource: www.oveunitzcom) Conclusion Lavenir appartientil& de tls moteurs & simants permanents? Probablement,sils font leurs preuves en fiabilicé et durabilité et atteignent des puissances plus conséquentes, ot [es cantonne a des usages modestes. Seul le moteur Pen revendlique des kilowatts. Mais eet !Arlésienne. Certains, pas foreément sceptiques quant au fonetionnement dde-ce type de moreu, disent: des panneaux solaires et quelques bonnes batteries, le tour & moins de 1000 euros, feraient mieux Vaffaire que ces gadgets ne délivrant que quelques wats dev Nexus uit acat 2006 une recherche fondamentale aux frontiéres de la science pou- vant aboutic 4 d'importantes découverte et des téalsations plus Teco eet ec eel: de Phydrogéne a demande sortent de Pombre. Des millions de moteuss 2 explosion les attendent de pied ferme. Cela fera Tobjet d'un prochain numéro de NEXUS. al www quanhonme.org ] eTechnoogies hp:/beswik com/index Quasiubine:hitpirwikipoda.orgwikvQuasturbine | htpseww quastrbine. com Eolenns varicae hie). Sie Torbay: itplub ta Moteur Paul Sprain : hi Paul Sprain-magne!mator nba (cd Gas Fencadeé Le mouver Fiero Teasers oi de Nowton : pw phy orltargazlFnewtons. Nm Serer geste caer st Yon heer mee comioldrencetateme.hm nt porpstua») | ressenema/se2 him impliqués'. Ace PALQaida pro dans des régions comme FAfghanistan, Azerbaidjan et le Kosovo, ont servi les, ineéréts des sociéeés pérroliéres améri- caines. Dans de nombreux cas, leurs actions one aussi fouri le prétente a des engagements miliaires américains allanc parfoisjusqu’’ Penvoi de troupes. Cecce implication est devenue encore plus flagrante a partir de 1989 avec la fin de la guerre soviérique en Afgha- nistan, Privé du soutien des troupes sovidtiques, le régime de Najibullah, les Pashtouns derrigre Hckmatyar, ont ‘commencé & ¢aflronter. Cae La situation sest alors avérée particulié- par les intéréts pétroliers. et Passistance des Etats-Unis. Lobserva- rement difficile pour les Afghans arabes GEOPOLITIQUE Pour assurer la mainmise ae de leurs groupes pétroliers sur les réserves du Bassin caspien, les Etats-Unis ont sovienu les Talibans, alimenté le trafic d’héroine et d’armes des djinadistes liés 4 Al-Qaida... Une compromission lourde de conséquences. ETATS-UNIS ET AL-QAIDA BETS rel anc ecm tel (sy ue oes corsquton analyse les activités d’Al-Qaida en Asie centrale Mojaddedi, a annonct que les Afghans arabes devaient partis, au cours des années 90, on constate 3 quel poiat les s0- En janvier 1993, le Pakistan pric la méme résolution, fermant ciétés pétroliéres et le gouvernement améticain y sont les bureaux de tous les moujahiddins sur son terttoite, et or nous savons que les actions des terrorstes donnanc la déportation de tous les Afghans arabes, Pew apres, s par les Feats-Unis, Je Pakistan a renvoyé chee eux ua certain nombre de combattants égyptiens duu diihad, done certains avaient déja été jugés ec condamnés par couwumace’. Diautres islamistes radicaux sont venus cn Afghanistan, mais sans bénéfcier du méme soutien étranger qu’auparavant. Puyant les combats en Afghanistan, cer- tains moudjahiddins et réfugiés ourbeks ct tadjiks ont commencé 2 remonter vers le nord en traversant Amu Darye’ Dans cette confusion, avec ou sans sou- tien américain, les raids ransfrontaliers, appuyé par 'URSS, a fini par tomber comme ceux qu’avait encouragé initiale- teeta mond Le 11 Septembre est lis as coe Sisco ding shegeaencee époque troablés, faboutissement de deux Aussi bien Hekmaryar que Masoud ont lorsque les Tadjiks derritre Massoud et décennies d'une politique activement soutenu les rebelles tadjiks, aeeceincilaninee y compris jusqu’en 1992, lorsqu'ils one tous les deux continue & recevoir Laide teur pakistnais Ahmed Rashid évoque (musulmans arabes ayant participé & la Pexistence d'autres soutiens provenant libération du pays de Foccupation soviétique), qui nvont plus 4 la fois de la direction des services de renscignement d’Arabie 4¢ les bienvenus, Suite aux pressions améticaines, égyprien- Saoudite et de celle du Pakistan, Ces raids au Tadjikistan et res et saoudiennes, le nouveau président afghan par intérim, plus tard en Ouzbékistan ont contribué matétiellement & la Nexus neas, Yuiteb 20a 2006 GEOPOLITIQUE La menace des rebelles islamistes a persuadé les gouvernements d'Ouzbékistan, du Tadjikistan et du Kirghizstan a autoriser aussi bien les Américains que les Russes a établir leurs bases sur leur territoire. désabilsation des républiques musulmanes d'Union sovietique (ec apres 1992 de son successeur, la Fédération d'Etats indépen- dants). Une tlle désabilisaton constituait un objectif explicive de la politique américaine de lére Reagan, politique qui ne sest pas modifigeavec afin de la guerre en Afghanistan, Au contaire, Jes Etats-Unis soubaitaiene aceSlérer Péclatement de PUnion so- vitique afin de mieux accéder aux réserves de pétrole du Bassin caspien, considéré 4 Pépoque comme « la plus grande réserve connue de carburants encore non-exploitée de toute la planéte Bush soutient la dictature islamiste de Karimov Leffondrement de Union soviérique a eu un impact désastreux sur Péconomie de ses républiques islamiques. Déjé en 1991, les leaders d'Asie centrale « ont commencé & discuter avec les sociétés pécroligres occidentales, en marge des négociations entre le Kazakhstan et la société américaine Chevron ». Le premier gouvernement Bush a aetivement sourenu les projets des socigtés pétroliéres américaines visant& obtenir le droie d’ex- ploiter les ressources de la région caspienne, et de construire un oléoduc qui ne serait pas soumis 3 la domination de Moscou, pouvant amener le pétrle et le gaz de cette région jusqu’en ccident, Les mémes objecifs avant dé éxé Enoncés, encore plus claitement, sous couvert de sécurité nationale, par Clinton et son gouvernement”. La menace que constiuaient les rebelles islamistes a finalement persuadé les gouvernements d'Ouzbékistan, du Tadjikistan et du ‘Kirghiztan 2 autoriser aussi bien les Américains que les Russes 3 ablir des bass sur leur territoire. Le résultat de ce choix fut de Nexus neas lle a6ot 2006 préserverarificiellement une situation sur Yensemble de la région, ol de petites dltes devenaient de plus en plus pros pares et comompucs, tandis que la majorité des citoyens souffraent d'une chute marquée de leur niveau de vie". Le fossé entre les idéaux affichés par le gouvernement Bush actuel et ses objectifsréelssillustre bien par sa po- sition envers le régime de Karimov en Ousbékistan. Les Etats-Unis ont rapidement dépéché Donald Rumsfeld, pour quil tate avec le nouveau régime du Kirghiastan, installé depuis mars 2005 aprés la « Revolution des “Talipes » populaire et le renversement d’Askar Akayev" ‘Mais la répression violente de Pislamiste Karimov face aux soulévements en Ouzbékistan a'a en rien ébranlé {e soutien américain en faveur d'un dictateur qui avait autorisé aux troupes américaines installation dans son, pays regorgeant de pétrole et de gan Coup de pouce des djihadistes aux américains Dans lune des anciennes républiques soviiques, 'Azer- baidjan, les djihadistes Afghans arabes ont clairement aidé les sociétés péliéres américaines & pénétrer dans la région. En 1991, trois vétérans, Richard Secord, Heinie ‘Adethole et Ed Dearborn sont arrivés 3 Bakou, sous la couverture d'une société pétrolitre, Mega Oil. Cait la premigze fois que le premier gouvernement Bush expri- ‘ait son soutien pour un oléoduc reliant YAzerbaidjan la Turquie en passant par le Caucase. Mega aa jamais trouvé de pétrole, mais a aidé conerétement Azerbaidjan & se soustraire & influence de la Russe post-sovigvique. Secord, Adetholt et Derborn étaient tous officers de Parmée de Fair américaine, et non de la CIA. Cependant, Secord ex- plique dans ses mémoires Honored and Betrayed (Honoré et ‘thi, 192} comment Adetholt et lui éaient occasionnellement employés & la CIA comme simples agents de renseignement. Secord décrit son propre service en tant quagent de la CIA auprés @'Air America, tout d'abord au Vietnam puis au Laos, en collaboration avec le chef de la branche locale de la CIA, Theodore Shackley. Secord a ensuite travaillé avec Oliver North pour fournir des armes et des équipements aux Contras du Honduras, t ila également développé une petite armée de Vair pour eux, & Taide d'un grand nombre danciens pilotes Air America”. En vertu de son expérience des opérations aé- riennes, le directeur de la CIA, Casey, et Oliver North avaient choisi Secord pour résoudre les problémes de livraisons darmes vets ran, au cours de Popération Iran-Contra, En tanc quagents de Mega en Azerbaidjan, Second, Aderholt, Dearborn et leurs hommes séaient engagés dans des forma- tions militares ils faisaient passer des «sacs en papier opaque remplis argent» & des membres du gouvernement et, par- dessus tout, ils avaient mis en place une compagnie aérienne, sur le modéle W’Air America, qui transporterait bientdt des millers de mercenaires moudjahiddins & partir de U'Afgha- nistan®, Enere cemps, Hekmatyar, qui était encore allié de Ben Laden a Pépoque, a écé « observé en train de recruter des mercenaires afghans (Cesti-dire des Afghans arabes), pour combattte les Arméniens et leurs alligs russes en Azerbaidjan »*, A cete époque, Théroine parait en_masse Afghanistan, passat par Bakou 3 destination de la Techétchénie, la Russie et méme [Amérique du Nord. Il et difficile de croire que la ‘compagnie aéricnne de Mega (qui ressemblait énormément & Air America) aly at pas partcipé” ‘Au cours des deux années suivantes, Mega Oil a procuré pour des millers de dollars d'armes, et a recrucé au moins deux mille mercenaires afghans pour Azerbaidjan — les premiers ‘moudjahiddins & avoir combartu sur le teritoire de Fex-bloc sovietique. »? A Bakou, une ONG de Ben Laden sert de base terroriste En 1993, les moudjahiddins ont également participé 3 Fexpul- sion du président élu d'Azerbaidjan, Abulfaz Elcibey et son. emplacement par un leader ex-communiste de l'ére Brejncx, Heidar Aliyew Lenjeu était un contrat pétrolier de 8 milliards de dollars avec tun consortium de sociétés pétroligres occidentale ditigé par BP. Une partie du contrat devait étre un oléodue qui, pour la premitre fois, ne paserait plus par les terctoites contrélés par la Russie, lors de exportation du pétrole du Bassin de la Mer easpicnne jusqu’en Turquie. C'est pour cete raison que Is signature du contrat a suscité une opposition farouche de la part dela Russie, et qu'il fat exigé qu'un leader ari accepte de Sopposer a lex-Union sovietique. Les Arabes afghans one aidé & fournie cee force d'appui, Leur propre objectif était de combarcre la Russie dans la région si dispucée duu Nagorno-Karabakh, et de libérer les régions mu sulmanes adjacentes a la Russie, Cestadire la Tchétchénie ct le Daghestan™. A cette fin, comme le note fe rapport de fa ‘Commission du 11 Septembre (p. 58), les organisations de Ben Laden ont eréé une ONG 4 Bakou, qui est devenue une base terroriste pour des actions ailleurs. La région est également venue un lieu de transit pour Vhéroine afghane destinée a la mafia tchécchéne, dont les branches «sérraient non seulement jusqu’au marché d’armements de Londres, mais également & travers Europe continentale et l’Amérique du Nord »*. Les ‘opérations en Azerbaidjan des Arabes afghans one éxé en partie finances par héroine afghane. 184 labos de traitement de ’héroine & Moscou Selon les forces de polices de la capitale russe, 184 laboratoines de traitement de Phécoine ont &¢ découverts & Moscou en 1991: « Chacun d'entre eux Eat dirigé par des Azéris, qui utili saient les bénefices pour acheter des armes pour la guerre menée par Azerbaidjan contre l'Arménie au Nagorno-Karabakh », explique léconomiste russe Alexandre Datskevitch”. Cette présence islamisce étrangére & Bakou a également recu le soutien du réseau de financement de Ben Laden’*. Grice a la uldance de celui-ci et au soutien stoudien, Bakou est biene®e devenuc une base dopérations djihadistes contre le Daghestan «tla Tehétchénieen Russc™. Ex un article bien informe prétend . ‘Traduction : Jean-Marc Jacot Jaffirme que cette alliance avec les terroristes d’Al-Qaida sous-tend FES Cie F TKprapes de Fear {a.congpiralion qui a rendu possible Tb Mona! on 1028, Peer Dale Scot ex poe, barvalno cbrcheu les attentats du 11 Septembre. ‘Mute cas door an anes lligns So {ido pug rete ga Bra rammed etude de a par patroullent le long de routes vitales pour les pétroicrs, dans Intereure ef Passassine! de JF Kennedy (1999, 1996) aia! sue Drogues, Tocéan Indien, au sud de la met de Chine, et dans le Pacifique Detrote et guerre (2003). 11 Gert également de nombreux articles ai (Oucst... Lentemene mais strement, larmée américaine deviene 4 paricipd avec. autres chercheurs A des ouvragee sur les relations| Invernationales, les poltiques, ies démarches de pax et | tun service mondial de protection du pétrole”. penuang ‘Une étude de l'histoire des Etats-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale suggére que le gouvernement tout puissant des Ecats- ‘Unis a constamment utilisé les ressources du trafic mondial de stupéfiants au service de ses propres objects, particulign ‘en ce qui concerne le pétrole, au détriment de l'ordre public et thu bien-dre du peuple améicain®. Depuis au moins deux dé cennies, depuis soutien par Brcrinski A Hekmaryar en 1979, __| EB Manaus pce nous ne powant ie publ ale vo poe jusqu’an soutien de Bush & [Alliance du Nord afghane en 2001, ReAGhepseaceto masts zt pea euiee 198212 regula presigieuse aécortion du Lannan Award posique, Pour lus 6 renselgnements aut Peter Dale Soot, voir aes sites web eu sootaes.berkeley 2dul=pdscat@.hi (Note ( publicts ) Journal d'information bimestrel, Morphéus veut promouvoir esprit crtque humain dans la tolérance, le respect de homme cet de son environnement, tla clairvoyance des enjeux cruciaux de natre époque. Son étude critique scrute toutes les formes de religions, toutes les formes de sciences, toutes les philosophies, toutes les formes idéologico-polfiques, touts les formes de technologies, toutes les formes d'organisations humaines et en général tous les paracigmes humains, voire non humaine, approche de la rélté qui nous entoure. De ce fait Morphéus est en lien avec toute forme possible ¢ organisation humaine et n'appariont & aucune. =Abonnoment :4 an /6 exemplars grat seal cur Goran orpéus Sa, 57 ree da Merésha Maunouy, 78100 Contane Seite Horne van rps Nexus neas “alles o00t 2006 Photographie arenne de Vscko, en Bos Eien riod ee er et Des pyramides antiques découvertes en Europe Létude des structures pyramidales découvertes en Europe, notamment en Bosnie, pourrait bien démontrer qu'une antique civilisation européenne égalait les prodiges architecturaux de l’Egypte T Associated Press ont publié un article intiulé « Décou- wverte des premigres pyramides d'Europe par un explora- cur bosniaque ». Cette déclaration, comme tant d'autres gros titres, es fausse. Depuis la France jusqu’a la Gréce, on trouve beaucoup de petites pyramides en Europe. La petite pyramide de Falicon qui se dresse dans Varidre-pays nigois, par exemple, est surtout connue pour abrter une grote souterraine dans laquelle nombre descendent mais d’oi. peu remontent sans lincervention du corps de pompiers local En Grice, ily a aujourd lui seize pyramides epertoriées. Méme si certaines sont sans doute naturelles, d'autres ~ comme la py- amide dHellenikon a proximité du village dArgolis ~ ont de Li 31 octobre 2005, diverses agences de presse dont i ea - let 200t 2006 Per Philip Coppens © 2008 rue évidence é€ construites par l'homme. Chose étrange, un test de thermoluminescence réalisé par 'Académie d/Athénes a révélé que la construction datait de lan 2720 av J.-C., ce qui correspond 3 [époque des pyramids égyptiennes. Bien que de forme pyramidale, les constructions européennes ne captivent pas aucant que les pyramides égyptiennes, qui les surpassent en tlle Il y acing cent ans, avec la découverte du Nouveau Monde, des pyramides ont été trouvées au Mexique, mais en 2001, on annoncé la découverte d'un complexe de pyramids & Caral, au Pérou, datant une fois encore de époque des pyramides égyptiennes. En 1994, le voyagise allemand Harewig Hausdorf sest rendu cen Chine et a fait part 3 son retour de Vevistence de pyrami- des dans ce pays, découverte qui a depuis été confirmée. Ces pyramides sont méme en train de devenir une attraction tour Fistique. LEurope, semblaicil, tai laisé distancer... mais pas pour longremps. Deux découvertes, en Italie en 2003 puis en Bosnie- Heerzegovine en 2005, ont changé la donne. Le Gizeh italien Début 2003, Timagerie satel litaite ec aérienne a permis de découvrir les pyramides de Montevecchia (« Vieille mon- tagne > en fiangais), & seu Jement 50 kilometres de la ville italicane de Milan, En- tigement recouvertes de terre et de végétation, ces pyra des_ressemblent aujourd'hui des collines naturelles, mais Ia possbilicé quill Sagisse de quelque chose de plus a suffi 4 inciter le magazine thdque WAM et son rédacteur en chef Georg Wojnar & se rendre sur place afin de renter de localiser et d'inspecter le site. L’équipe cst artive le 8 mai 2003. ‘Trouver lemplacement des pyramides depuis le sol sestrévelé plus difficile que prévu, Péquipe ayane é&é particulitrement ‘vimpressionnée » par les talents de condueteur requis pour trouver son chemin parm les collines. Au bout de deux jours, elle a fini par es localiser et a enttepris un premier arpentage. Les conclusions de F'équipe ont éeé publiges dans le numéro de juin 2003 de WM. Elle a estimé que la premitxe pyramid avait tune base de 100 métres et une hauteur de 50 métres. Aw total trois pyramides one éé inspectées, Pune d'entre eles révélant dlaitement la présence de blocs de pierre intégrés la structure, prés de la surface. Une plateforme dotée dune superstructure rectanguhaire de 18 mécres sur 9 metres @ également &xé découverte. Lestrois constructions ont tune inclinaison de 423.43 ddegrés. Les cotés des trois pyramides sont alignés et décalés vers Je nord-est pat rapport aux points cardinaux denviton 7 3 12 degrés. Lequipe s'est demandée si Cétait une cerreur de conception ou le signe de quelque chose de plus captivant. Les pre- riers levés aériens lais- saient penser que Ia dis- position de ces pyramides éraic comparable & celle des pyramides du plateau de Gizeh et done a le constellation Orion, théorie avancée par Var- chiveere Robert Bauval. Léquipe tcheque 2 affir- mé que, selon inspec fate Nislebesct 2006" oa Leste de Monovsstia ental, suo» a Gah aon» ‘28 dave on 2003 ged une mage satelite, L'explorateur bosniaque Semir Osmanagich était tellement persuadé que deux pyramides se cachaient dans la vallée de Visoko quil a dépensé 16 000 euros pour inspecter la zone. Ss Va tion effectuée sur place, les pyramides éraient effectivement alignéss sur Je passage d’Orion au lever du solel lors du solstice déré Quane 3 la date de leur construction, on a demandé Pavis du professeur Gregoria, un archéologue italien. Il a provisoirement situé les structures autour de Pan 3000 av, JCal fai- sant ainsi grosso modo correspondre 3 Tépoque de construction des pyrami- des en Fgypte ‘Mais on n‘a trouvé aucun vestige dans les environs pouvant nous éclairer sur aucune eivlisation ayant habité la région et construit des édifices similares 3 Fépoque. Par conséquent, et malgeé les découvertes concrétes de l’équipe cheque, certains décracteurs ont affirmé que les structures de Montevecchia n'étaient peut-éue rien autre que des collines ages sur des supports en picre Liéquipe tchéque afen a pas moins suggésé de baptser le site «le Giaeh italien », Cette découverte na pas suscieé Fintérée ddes médias, pour la simple et bonne raison qulaucune recherche archéologique n'a écé menée. Découverte des pyramides bosniaques Fin octobre 2005, Fexplorateur bosniaque émigré Semir «Sam » Osmanagich pensait pouvoir annoneer découverte de la premitre grande py- ramide antique incontestée Europe Larticle paru dans le grand journal bosniaque Dnevné Avae, rapportait de fagon urés terreA-terre: «cet homme de 45 ans est tellement con- vainca que deux pyramides se cachene dans la Visoko Valley quill a dépensé quelque 16 000 curospourinspecterla séede part et da une riviére & environ 30 ki lometres de la capitale bosnia- que. Les habitants de la ville voisine de Visoko connaissent depuis longtemps existence de ces deux structures quils appellene depuis toujours ‘pyramides, mais jusquici, aucun dente cux ne sest rmoneré suffsamment curicwe pour effectuer de plus amples recherches. » Osmanagich vit & Houston, Eee ARCHEOLOGIE au Texas, et sa fascination pour les cultures de Vantiquité 'a amené 3 visiter de nombreuses constructions antiques duu Nou yyeau Monde et & écrire plusicurs lives. En avril 2005, il fasait la promotion de son nouveau livre 3 Sarajevo loraquil a décidé de visiter Visoko. Il avait entendu parler de cette colline par Senad Hodovich, directeur du Visoko Historic Heritage Museum. La zone est riche en objets de I'age du bronze. dont beaucoup sont exposés au musée, et la colline elle-méme est supposée avoir éé le site dun village médiéval. Si les locaux appellene la colline «la pyramide », en raison de sa forme pyramidale incontestable, Sagitil pour aucant d’une pyramide ? Pour Osmanagich, c'est apparu comme une évidence. « Alors {que je me trouvais au sommet de la colline de Visociea, j'ai re marqué que la colline avait une forme géomérique symétrique, alignée sur les points cardinaux du compas et surmontée d'un sommet aplati, mia-til riconté. De Pautre cbré de la valle, il y avait une autre colline appelée Pljesevica, avec des cbtés trian- gulaires évidenss. Bien que les colines aiene é recouvertes par Ia forét, ai immédiatement “reconnu’ les pyramides. » Osma- nagich a vu des paies de pyramides similares déhouchant sur une valée en Amérique latin. Quinze « anomalies » trahissent la main de 'homme. Un premier arpentage a montré que la construction de la colline de Visocica mesurait environ 70 metres de haut, pour une base carrée de 220 métres de cbté. Ila confirmé que la construction aac parfsitement alignée sur les points cardinaux du compas, tout comme la deuxitme pyramide voisine. Une earte postal re- présentant une photographie aérienne de 1954 monte la struc- ture pyramidale évidente de la collin, qui na rien de nature Photographie salle de Visko ave es dmersons igre opoasos pai uSb= ola colin de Visooca iciques en poles. Cor rr Nexus ‘hill aot 2008 Mais Osmanagich 1a pas voulu en rester Ia. « Trois mois aprés ‘ma premitre visite, explique-til, jai rassemblé tous les permis qui me falait ce jai entrepris un arpentage géologique afin de confirmer mon hypothise. Le premier azpentage, effecué par la géologue Nadja Nukich, a été réalisé en aod 2005 et les tests géologiques du sol, allanc jusqu’d 17 métres & Vintérieur de la structure, ont révélé quinze anomalies, lissant penser que certaines couches de la collie étaient Poeuvre de Phomme. Favais la preuve solide que la colline n était pas une formation naturelle Nukich a surtout été impressionnés par les ois couches de pierre brunatre polie disposées & égale distance les uncs des autres sous tere. II semble que la coline ait été enrobée dune sorte de « mauvais ciment », mélange inhabituel de gravier jadis utilisé pour former les blocs de couverture. Cest 8 ce mome des recherches con faire de pl gues, aux les murs de la quOsmanagich a décidé d'investir dans entaires. En octobre 2005, il ext reparti amples investigations géologiques et archéologi- tats extedmement intéressants. Il fest avéré que ide de Visocica étaient formés de blocs de bréche. Aprés avoir nertoyé ces blocs, équipe a découvere quils é apparcllés, comme dans une magonnerie : Pappa- cale, chaque assise est en retraite sur la précédente'. aines de ces pierres ont éxé enlevées, révélant leur surface se ec plate es prouve quill sagissait pl reil est de ces sondages 4 Pintérieur de la structure ont nn d'une pyramide @ gradins. ly @ un ss plat, envicon 2,50 métres de large, suivi d'un ram- de 30 mécres, puis ’un autre plateau et d'un autre ram. méme inclinaison, schéma qui se répéte jusqueen haut de la pyramide, ot 'on trouve un plateau et ce qui pourrait bien dere les restes d'une construction en pietre Léquipe a également découvert que «.u la chaussée Paccts éaaic pavée de blocs de grés manufacturés. D'une épaisseur de 10cm, ils one &é découpés a la main, polis puis eransporés, jusqu’a cette zone. » La longueur de cette chaussée pavée ext surprenante — pas moins de 420 metres ~ ce qui tend & prouver quill Sagie 1b d'une véritable pyra- mide de construction humaine Des fouilles 3 petite échelle se sont poursuivies jusqu’a début novembre, date de Varsivée de Vhiver, aqui aunie pu étre Fenerée un temple en forme de pyramide au sommet de la seuceure. Léquipe a également découvert des gale ries souterraines. «Il y aun cerain nombre de “croisements’ le long du chemin. La plupart sone recouverts de terre et de piertes, mais nous eom- ‘mencerons 8 les netioyer a partir du printemps 2006,» 2 souligné Os- managich. En six mois, Péquipe bosniaque a abattu un ‘avail colossal «Impossible que la nature it doté la colline de Visocica d'une telle forme, », a affiemé sans équivoque la géologue Nadja Nu- kkich, dans un reportage diffusé sur la BBC le 26 octobre. Cela, va déja bien au-dela de que ce que nous avions previ, mais, ‘nous attendons encore plus des prochaines analyses. » A originc, Osmanagich pensait qu'une colline existante avait, 4 remodelée en forme de pyramide puis enduite d'une sorte cde iment primitif. Mais en novembre 2005, aprés avoir déteré dle vastes zones, Péquipe a conclu que la colline toute entitee éaaic en réalité une construction en pierre, conclusion qui a depuis été confirmée par imagerie suelltare et thermique. Appelez-la « Vallée bosniaque des pyramides » La presse ayant soif de conclusions, Osmanagich a été obligé dde fournir une interprétation de ces constructions, méme si les fouilles archéologiques ne faisaient que commencer. Il suppose que les pyramides marchent par deux, lune sym- bolisant le Soleil et autre la Lune. La colline de Visocica 42 ainsi &xé baptisée « la pyramide bosniaque du Soleil». I pense que « la pyramide bosniaque de la Lune » se trouve sous la colline woisine de Pljesevica. La chaussée d'accés de la structure est pavée de blocs de grés manufacturés. D'une épaisseur de 10 centimétres, ils ont été découpés, polis et transportés jusqu’ici. On est donc bien loin d'une formation naturelle. 8 Loss de noue entrevue, Osmanagich a ajouté : « En plus de ces deux structures artficielles, il existe dans la méme vallée plusieurs autres monts, ayant tendance & présenter des cdtés trés ggométriques (criangulaires) et des aréees vives et droi- tes. Le Dr Amer Smail- begovich (Reno, Nevada) utilisé des. techniques de célédétection qui ont smoneré que les pyramides bosniagues du Soleil ec de la Lune présentent des faces. riangulates.planes délimixées par des aréees géométriques vives. On ne peut pas confondre les phénoménes observés avec les faces triangulaires nacurellement présentes dans un milieu tectoni- que, car ces demnitres ne présentent alors quiune seule face tiangulaire et font un aspect inégulict, tandis que les anomalies relevées ici _présentent deux faces. triangulaires régulitres ow pls. Les ré- sultats des tests inert thermique lassent penser que les. pyramides sont composées d'un marériau moins consolidé et ont tendance 3 reffoidir plus vite que les monts envie ronnants (qui sont supposés plus denses). Cette découverte est conforme i ce que Yon attendrait dune structure artficielle les matériaux de moindre densité, la porosité et les cavités inté- Fieures conteibuent & une déperditon [thermique] accrue. » Les monts dont parle Osmanagich sont équidistants les uns des autres et salignent tous sur les directions candinales. Les deux structures pyramidales et une trosiéme qui pourrait ére une pyramide sont & peu prés de la méme hauteur mais diferent par la alle. Lexplorateur en conclut que « Ton peut parler sans complexe de la Vallée bosniaque des pyramides». Mais qui a construit ces pyramides, et quel age ont-lles ? Diaprés Osmanagich, ces collines one é remodelées par le peuple illyrien, qui habitait la péninsule des Balkans bien avant que les tibus slaves ne la conquigrent aux environs de Pan 600 ap. JC. On ne sait pas grand-chose sur les Illyriens, mais Osmanagich pense quils étaient plus avancés que bien des spécalisces Pont suggéné ~ les pyramides elles-mémes en seraient la preuve Malheureusement, on 2 rapporté par erreur quOsmanagich faisaieremonter ces pyramides 27000 ans en arrire. Or, il a déclaré en réalité : « On sait és bien qu’une ville bosniaque Nexus a745 = ‘atest SO — anes wm LARCHEOLOGIE Des centaines de spécialistes et d’étudiants, d'équipes de nettoyage et de passionnés vont s'aventurer au coeur des montagnes bosniaques pour prendre part a ce fantastique événement archéologique. médiévale a existé en haut de Ia col- line entre le XITF et le XIV' siete, On a également découvert des objets montrant des traces de petits postes d'observation romains et illyrens (respectivement vicux de 2 000 ans et de 2500 ans). Cest un exemple classique d'une culeure ayant construc ses villages pardessus des structuzes plus anciennes, (Cest la méme chose 4 Cholula, au Mexique, ot Hernén Cortés a bici une immense église au sommet de la colline “Trois cents ans plus tard, il sest averé que Péglise tai cons- ttuite sur le sommer de la plus grande pyramice du Mexique). Ces découvestes montrent quelle a plus de 3.000 ans. Nous savons que la Bosnic a é€ peuplée sans discontinuer depuis 27 000 ans. Par conséquent, les pyramides ont di éere cons- truites entre ces deux dates.» Elles pourtaient ainsi remonter nlimporte quelle période comprise entre Fan 25 000 av J-C. et 'an 1000 av. J-C., bien qu'Osmanagich penche personnellement pout la période illyrienne, fournissant ainsi une daration biea plus prudence ‘que celle rapportée par les médias. Face a Timportance de la découverte, léquipe initiale a désormais créé une fondation appelée Archaeological Park: Bosnian Pyramid of the Sun, ‘qui est approuvée par le ministére bosniaque de la Justice et compte deji un certain nombre d'archéologues, géologues, ophysiciens, historiens et autees spécialistes bosniaques pari ses membres. ‘Nous sommes en train de former un comité consultatfinter- national et de demander des subventions et des parrainages. I ‘st résimtéresanr de constater que, pout la premise fis depuis Jongtemps, des hommes politiques bosniaques de tous niveaux sesont rassemblis pour soutenir ce projet,» a déclaré Osmana- ich. Les fouls, la restauration et la protection 3 long terme da Ve site ont reps le 14 avril 2006, apis les neigeshivernales «Des centaines de spécialites et d’éeudiants, ’équipes de nettoyage et de passionnés savencureront at cate des momta- sgnes bosniaques pour prendre pare a un fantastique événement archéologique, » a ajouté Osmanagich. « La encore, nous pré= voyons de travaillerjusqu’a Parrivée des premizres neiges, in octobre, » Er voild comment Europe ese véritablement entrée dans P'ige des pyramides... m (Apropos: Pip Coppens est | Me Canopus nevelaon oe mn pouvez contactor Prilip 8 PO Bex 79722, Novth Berwick, 2499 4B, UK. Etpar xmal 8 info @piines Noes do a ration bu dune parte plecee en Jess0Us » (sbutes Architacture:vocabulavo Ge Mortlos). en! vation constut salon Una igna qui rest nl honzontale, n vereale » (meme source. / eae tuts, 2 dies shai ‘QUE VOUS SOTEZ COMMERCANT, TOUSTRIEL, WEBMASTER, ‘OU RESPONSADLE D'UNE WEBAGENCY... Us PROGICIEL WeeDATAGEST VOUS APPORTE UNE SOLITION GLOBALE ET Economique, POUR VOUS PREPARER A CAVENIR 5U Wi, Nexus neas Juillet-aoct 2008 saat me CONTROLE DE L’ESPRIT Quand Ia psychotronique remplace les armes (Suite et tin) Dans la premiére partie de cet article, nous avons commencé un tour d’horizon des innovations en matiére de contréle de l’esprit, a la lumiére de leurs enjeux politiques et militaires. Micro-ondes, neuro-imagerie, champs électromagnétiques, champs de radiations de fréquences radio..., poursuivons cette exploration fascinante et inquiétante au coeur des psychotechnologies. Nick Begich © 2005, armée a toujours suivi de prés les avancées technologiques en [E ratiére de contrdle mental, et pariculiérement celles basées sur les manipulations auditives. En 1971, un nouveau sys- teme a été concu pour permectre aux combattants de communiquer ‘entre cux par un émetteur radio dont la caractéristique Eat d’assour- dir et de désorienter Vennemi: « I ¢agie d'un dispositif induisane des perturbations auditives ct psychologiques, ainsi qu'une surdité partielle, chez un ennemi en phase de combat. Le principe : un rayon directionnel élevé est émis 3 partir d'un ensemble de transducteurs dlistinets, puis modulé par un signal sonore, codé ou verbal. Le dis- positf peut prendre différentes formes; il peut inclure des radiants mobiles montés sur un véhicule et oriencés pour converger sur une cible déterminée, des vehicules positionnés séparément, et utilisant tun modulateur fréquentiel commun, ou des moyens pour moduler le rayon acoustique sur une fréquence fixe. Au cours d'un combat, les forces amies sont équipées d'un génératcur de référence permettant une démodulation auditive du signal projeté qui génére un signal pulsé intelligible, tandis que le personnel ennemi est partiellement assourdi et incapable de percevoir les données véhiculées par le si- {gral en question, pulsé et module.» On Taura compris, les forces équipées de ce systéme disposent d'un moyen de télécommunication dont les forces adverses sont privées, et par lequel elles sont méme handicapées. En 1974, on a observé qu’en utilisant des micro-ondes, un signal était transformé (eransmis) par le récepteur en un signal acoustique. Le signal est « entendu » & Pintérieur ou juste en arritre dela téte + « Lemplacement apparent du “son” se déplace de la tee de l'obser- vateur vers Vabsorbeur. En d/autres termes, Yabsorbeur fonctionne comme un transformateur en signal acoustique de lénergie des mi- cro-ondes. A notre connaissance, cette observation avait pas encore éé décrite dans les publications spécialisées. Le phénoméne peut étre utilisé pour faite “entendre” des signaux micro-ondes pulsés. +” En 1989, un nouveau bond technologique a été franchi avec la combinaison du signal modulé et d'une micro-onde porteuse, Cette méthode permet une transmission du son beaucoup plus efficace «Le son est induic chez une personne en ieradiant sa céte par des micro-ondes comprises entre 100 et 10 000 mégahertz, modulées selon une structure ondulatoite pariculifre. Il Sagit de rafiles de nexus a745 = ss = CONTROLE DE L’ESPRIT frequences modulées. Chaque rafile est constituée de dix & Vinge pulsations également espacées ec densément regroupées. La durée de chaque rafale varie entre 500 nanosecondes et 100 microsecondes. La durée de chaque pulsation varie entre 10 nanosecondes et | microseconde. Les rafales sont modulées en fiéquence parle signal audio, de fagon & créer Fimpression un son entendu par fa personne ieradiée, »™ On peut imaginer la premiére génération dordinateurs « biologiquement augmentés » issus de cellules de cerveau et de micropuces produites en laboratoire. Deux autres brevets en lien avec cette innovation ont été dépo-. sés la méme année. Le premier concernait les appareils d'aide auditive pour les mammiléres: « Linvention est basée sur la perception des sons vécue dans le cerveau lorsque celui-ci est soumis & certains signaux de radiations en micro-ondes. »* La seconde invention confirmaic les observations ancérieu- res :« Le son est induit dans la éte d'une personne en Pirra- diant a aide de micro-ondes comprises entre 100 et 10 000 mégahert2, modulées selon une structure ondulatoire parti- culiére. Cette dernitre consiste en rafaes dont les fréquences sont modulées. Chaque rafale est constituée de dix 4 vinge pulsations également espacées, densément regroupées. » En 1992, érait déposé un « systeme de communication silencieux dans lequel des porteurs non auditifs, dans des, plages fréquenticlles trés basses ou trés élevées ou dans le spectre adjacent aux fréquences ulteasoniques, sont modu- lés en fréquence ou en amplitude, avec les informations désirées et propagées sous forme acoustique ou vibratoire, pour induction dans le cerveau, a Vaide de haut-parleurs, de casques ou de transducteurs pigzo-électriques. »* In- a - convénient pratique : pour fonctionner, le systéme devait étre en contact direct ou trés proche de la personne. CChacun de ces brevets constitue un pas de plus vers la mise au poine d'une nouvelle génération d’armes et l'ensemble de ce secteur est du plus haue intérét pout les milieux du renseigne- ment. Des chercheurs comme e psychologue Alan Frey et le biologiste Joseph Sharp ont partcipé & ce genre dexpériences auditves. Sharp a rapporté avoir entendu et compris des mots, les vibrations de la voix de Vorateur ant transmises en mode analogique, sous forme de micro-ondes pulsés. Commentant ces écudes, le Dr Robert Becker, deux fois no- rmin€ pour le prix Nobel de la Paix, a fac observer quiun tel systéme pouvait, de route évidence, éire utilisé pour entrainer 1a folie d'un sujetceible, en lui faisane « entendre des voix » ou pour transmettre des instructions indétectables & un assassin potentie. Enfin, en 1996, a é&é mis au poine un « systtme de commu- nication sans fl, indérectable par les méthodes de fréquences radio, pour convertir des signaux audio ~ y compris ceux de Ia voix humaine ~ en signaux électoniques de fréquences ul ‘rasoniques, en transmettant le signal ultrasonique par le bias ” En 1985, le Dr Delgado en éuit amtvé & créer ces effets en sui lisane qulun signal radio envoyé 8 distance au cerveau, avec des concentrations énergie de moins de 1/50" de ce que l Tere pro- duit naturellement. Certe découverte implique que la fréquence, a forme ondulatoite et le taux de pulsation (lz modulation) sont les facteurs plus importants que la quancié énergie ulisée. Cela pparait logique, érant donné que le corps humain sexige pas de ‘grande concentration de puissance électromagnétique pour régu- Jer son fonctionnement habituel. Le out était de trouver les mé- canismes de « tuning», la bonne longueur d’onde, dans le but de localiser la bonne « station de réception » 3 intéricur du cerveau. En 1993, aprés fouvereure dela Russie sur le monde extéricu, des ‘informations sur les recherches menées dans ce pays en matiére de psycho-correction ont écé porées & a connaissance du public. Y avaitil réllement menace pour la sécurité aux Frats-Unis dans Te cas of des ordres inaudible étaient utilisés pour modifier le comportement? »*, En fait, les Américains découvraient un secret gardé depuis longtemps par le gouvernement : esprit et Je corps humains peuvent étre contr6lés 3 distance, sans qu'il y ait la moindre erace. Lune des sommités dans ce domaine, le Dr Igor Smirnov, Soumises aux technologies du contréle mental, nos pensées les plus intimes feraient objet d'une surveillance rapprochée de la part du gouvernement ou de nos employeurs. Qui définira les regles de psyco-correction ? Qui décidera de ce qui est éthique ou pas ? ‘commence alors & déwile ses découvertes. Les experts en guerre psychologique de cous bords continuene & réver de pouvoir un jour contrélerlapsyché de lennemi. Bt dans un labo minuscule, semblable 2 un donjon, situé dans les sous-sols de lInsticut répondant au siom sinistre d'nstitut de psycho-corection de Moscou, Smirnov et d'autres psychiatres russes traaillene déja avec des schizophrénes, des toxicomanes et des patients atteints de cancer.» Les résultats de cete recherche ont été examinés cx démontrés aux membres des services de renseignement des Etats-Unis, et exposés par le Dr Smimoy dans une interview figurant dans le documentaire tvisé canadien dé cité Un- dercurrens, ‘Ceest un sujet intéressane, comme on peut le voir dans cet extrait détivés de la dissociation ron ionique de l'eau. Ces radieaux dioxyde de carbone pour produire des aides aminés et autres molécules organiques complexes. En outre, en présence de catalyseurs simples tels que Foxyde de fet, le peroxyde dhy- drogéne se décompose pour libérer de Voxygene De cette facon, il peut envisager un scénatio selon lequel Fosygine serait apparu sur la Terre en _méme temps que l'eau... et que les EOR et BES. Ils se seraient rapidement auto-organisés et auraient développé des structures, spatio-temporeles a la stabilicé dynamique caractérstique pou- vvant commencer & mériter le nom de Vie. Thérapies & base d'ozone ou d’oxygene singulet “Tout ceci nfest pas sans importance surle plan médical. Prenons par exemple la découverte de Chizersky dans les années 20 (cé- ‘erment confirmés) selon laquelle lec animaux privésdions né- gti dans air combent malades et meurent en quelques ours; ppensons également la longue tradition de therapie réussie avec ozone et le peroxyde d'hydrogéne. Il savére que les ions négatifs sont en fait des anions radica- laires superoxydes, et qu'un apport excéricur régulier d’EOR est nécessaire pour + déclencher » le mécanisme interne de réduction de la quantté doxygine. Sans cela, les oscillations _SANTE du mésabolisme des EOR ont tendance & Saffiblir. Ensuite, avec tune insuffsance dEOR, les réactions en chaine des radicaux se poursuivent sans réellement abousr et finisent par endommmager les molécules biologiques Le meilleur moyen de neutraliser ces réactions en chaine consiste 4 intensfer la production d'EOR en la « déelenchant » avec des thérapies& base ions négati, ozone ou doxygéne active, En = _énérantIénergiclumineuse du comps, ces thérapies lui permetent ‘de mieux se défendre contre rvimporte quel processus pathogéne. Lozonothérapie @ une longue histoire, et elle et encore uiisée avec dexcelents résultars aujourd/hui, Mais son mode d'action rant inconmu, et son procédé r’éant pas breveable, la médecine traditionnelle en a fait peu de cas. Le désvantage de Fozone, cest ttre trop réactif pour eee absorbé par les poumons. Tl faur done Tadminisrer par voie inraveineuse ou dPautres voies nécessicant Taide de professionnds, Test done ule de mentionner la thérapie rcenteet pour Pinsent ‘peu connue utilisant énergie de Poxygene singulee mise au point par Tony van der Valk', On commence par insufler de fair dans de Peau afin de le saturer en vapeur d'eau. On left ensuite paser sur une plaque en métalenduite d'un composé de phthalocyanine pphotosensble su laquelle on dirge une diode émettice de lumigre rouge (654 nm). CClle-citransforme une partic de Toxygén en onygine singulet, En {quelques microseconds, Toxygene singulet (qu, en raison de son incense réativie, ne pouvait pas tre inspiré tel que) transmet son énergie & la moléeule d'eau gui peut alors éere inhale en toute = ‘euité. On ne sai pa encore préisément comment leat acheraize cere énergic, mais ce traitement est & peu prés ausi effcace que Foaonothérapie. En outte,il est tellement plus sir et pratique que Jes patients peuvent facilemene se fadminisrer cout seus. ‘Comme I érc le professeur Voikov dans sn introduction, nous arrivons & un grand tournant de la biologie oi clle-ci s émancipe de la physique-chimie du XIX* siécle pour acquit ses propres fondements théoriques Fle inira par avoirla faculé prédictive qui manque au dacwinisme en ce qui conceme olution, Tespére que oct article suscitera Fintére pour de celles théorics et cn olfrant un mods operandi aux chérapies& base Ponygine active, les peemeutad éce miews acepeées parla médecine. ‘Traduction : Christéle Guinot 1 propos de Faieur ‘Gach en mundo onamera een Hoge Taya apse dc ‘Riven tacor se rchercer sr les base cries Geena s0 Picormore i to eytina Sevusinsten Se ostsas seuss (DN) DrKentain Kate sme Kan Flas) our err seater 8k ‘ape tse Congene angle a re Ors ten) Ca pupa do ‘cca opus Cane league Caco, dow Text Sez cerfaum Eat aise 6 pu paula pom om drs Te Netnrk Fev (7, pers 20m p20) eee ce To Sse an Moss! Network Po Diadora vo oe iw acnemeLa Pe soso Rabe tar: Tho i Brock Lae, Abu, Gulitor GUS 9H, Foyeume Un alpen Notes 5, Senin, Whats Lie, Carbige Uivaty Prose, Canbilge 164. 2 Vonltov.V. «Aivita i silogia, Bology Forum a4 - 105-214 (200%) 5, He: Moe-Win, The Rainbow and ha Worm The Physics of Orgsniame, Wierd Selntie Pubishing, 1998, 22 €3, ISBN a81.02.s427-3 {Voir ie ata intarnat oo Tony van der Valk, ip./Wotw-palyvsik.com. Le Sili im Organique form G5 Loic Le Ribault in | beitiausi(ccie- ladle cli acy | | > Il joue un réle important dans la restructuration des fibres d'élastine et de collagene, dans la minéralisation osseuse et dans le métabolisme général de 'organisme ; % Se diffuse dans les organes ou parties du corps: souffrant d'agressions diverses ou de dysfonctionnement = Tl est compatible avec toute thérapie a laquelle sont ventuellement sours les patients avant ou pendant son utlsation ; © Cest un anti-inflammatoire naturel, qui accélére les processus de cicatrisation ; Il renforce les défenses immunitaires et dynamise, protége et régénére ensemble des cellules du corps. Nexus "jsetao0e 2008 ule originale Loic Le Ribault Silicium Liquide et Gel Formule Loic Le Ribault ‘La Pureté du G5 n‘est garantie que pour tout achat fait auprés de Silicium Espafia’. Nous distribuons en exclusivité le vrai silicium organique G5 liquide et gel dans le monde entier depuis notre siégesitué en Espagne par décision expresse de Loic Le Ribault. Vérifiez sur le seul site officiel de Loic Le Ribault (wwwu.loic-le- ribauit.ch) et sur le site de l’Association des amis de LLR, ‘ynww.aializcom fa nouvelle situation par rapport a lancien laboratoire fournisseur. Notre Gquipe de professionne's dévoués enregistre vos commandes et les expéaie le jour méme de leur arivée par courrier, fax, téléphone, email t survellent leur acheminement jusquia destination. La liaison de votre colis est assurée par UPS dans les 2 Jours ‘aprés réception des commandes . La plaquette Le G5’ vous est offerteen chaque cols. Un nouveau conditionnement plus pratique offre un plus grand confortdutiisation.. frangals: Tel: 00 34 peers pipepenoemen em cas -EXO-HISTOIRE INTERVIEW Le monde Voici le troisiéme et dernier volet de Vinterview accordée par Anton Parks, Vauteur du Secret des étolles sombres et de Adam Genisis a Karmaone. Rappelons que cet auteur francais prétend avoir eu, entre 1981 et 1991, des « flashs » au cours desquels il s‘est trouvé plongé au coeur de la civilisation sumérienne. A partir de ces visions extraordinairement précises, il a pu déchiffrer le sumérien et remonter aux origines de ’humanité... ‘minin et le masculin, entre reptiliens et reptiliennes, Les miles sont froids, avides de pouvoir et tournés vets la technologie tandis que les femelles semblent plus équilibrées, capables d’empathie et de compassion. Est-ce une volonté des planificateurs ou des reptiliens miles de poursui- vre le développement de cette société trs spécialisée ou bien estce le résultat d'une décadence qui leur échappe? Ke + Vous décrivez une vraie guerre entre le fé ‘Anon Parks : Bien sr, il ne faur pas généraliser,routefois nous pouvons relever que ce ne sone pas les Femnmes qui provoquent les guertes sur Terre! Je vais etourner a question. Lhistoite et surtout es événements mondiaux actuels ne nous montrent-ils pas que les hommes qui possédent le pouvoir sont tts souvent froids, vides de puissance, tournés ves la technologie alors que les femmes paraissent, dune fagon générale, plus mesurées ? Comme je Vai précisé précédemment, es femelles Gina’ aul (les Ama-utum) se sont protégées des miles en se mettant & Pécart de ces demiers. Cela a c1€é des tensions qui se sont ensuite transformées en conflits sanglants. Le sexe ayant &é bani pendant longtemps, les Ginalabul semployécent & procréer a Taide de la génétique, ce qui donna toutes sortes de spécimens ex Ghybrides auxquels ap- partiennenc par exemple les Mirmiow (les « Gris») qui rne sont que des esclaves fu service des miles Gi- naabul.,.. Ce fur donc en se déconnectant mutuel- lement que les reptiliens Karmaone © Karmapolis - décambre 2005 femelle et certains males se spécaliserent dans le clonage. On peut effectivement voir cela comme une décadence ineluctable. Un peu plus rad, les AmaSutum se joignirent aux Kadiitu (pla- nifcateurs) de notre univers. Elles ont coujours été plus sages que leurs fiéres masculins et sans doute éait-ce pour elles fa ‘meilleure fagon de racheter leurs erreurs passées. Cest ailleurs apris tous ces événements que les chroniques que je rapporte se situent précisément. Je pense que Barbara Marciniak a éré contactée par des Amaiurum de Mulmul (les Pléiades). Jai pparcouru ses trois premiers ouvrages et je dois dire que les messages quelle semble avoir resus sont complémentares de TPhistoire que je relate. Nos sources semblent communes. A la différence que Marciniak se concentre en grande partic sur les événements & venir alors que je décris des épisodes anciens... ‘mais, semble til, roujours d’accualité. Karmaone : Les anciennes religions et nombre de cultes chamaniques vénérent la nature et véhiculent la notion de « féminin sacré ». Les gnostiques (textes de Nag Hammadi) et a religion des Mystéres vouent également un culte au fé- rminin sacré et 4 Sophia (ou sagesse), Ventité source de toute chose dans notre monde. Or, aujourd’hui, nos religions mo- nothéistes (les religions du live, cest-i-dire le christianisms, fe judaisme et Pislam) sont paternalistes, révérent un dieu masculin dominateur et sévére. Ce sont également des cultes messianiques et rédempteurs. En ce qui concern le chtistia- rnisme, il semblerait que «W'amour du prochain » et le culte dela vierge soient des ajouts rardifs provenant finalement de traditions pafennes plus anciennes. Les textes et les auteurs ‘gnostiques dénoncent ces religions patriarcales conquérantes t guertitres qui seraient comme une sorte de virus inoeulé par des extratertestres, les Archontes. Estil raisonnable de penser qu’en réalité, les gnostiques parlaient de reptiliens miles lorsqu'ls décrivaient les Archontes? Anton Parks: Oui, c'esttout fait mon vis !Malheureusement, jene vais rien vous apprendre en vous rappelant que tout a éré fat pour cacher la vérté sur lorigine ec!’epparence dese diewx » quionttansformé lecode génétique de Phumanitéen vuedaié- her leurs esclaves quills assimilent 2 des A-DAM (animaux). Je ne vais pas pouvoir résister & Tenvie de vous placer deux ae NEXUS no45 _ ule e03t72006, EXO-HISTOIRE sraduccions différentes d'un méme passage tiré des Mamusrits de la Mer Mone. Lextait en question provient du rouleau 4Q544, ois Ton découvre deux personnages bien singulies qui appanissent 4 Amram, le pire de Moise. Jai volontairement luis les « [..] » qui correspondent & des passages abimés et reconstitués, La falsification est loquente, a vous den juger Traduction trée du livre de Eisenman Robert et Michael Wise, The Dead Sea Scrolls Uncovered, Element Books, Shaftesbury, Dorset, 1992 + [Je vis des veillours) dans ma vi- sion, une vision en réve, Deux (hom- mes) se battaient & mon sujet en dlsane... et menant grand combat & mon sujet. Je leur demandai : « Qui Gressvous, qui avez le polwvoir sur moi 2». Ils me répondirent : « Nous] [avons secu} pouvoir et gouvermons route Vhumanité» Ils me dirent « Lequel de nous [choisis-] eu [pour (ce) gouverner? . Je levai les yeux et regardai. (Cun] deus étaieter(ifane aspect, [comme un serpents [son] ‘Anton Parks : Je ne peux malheureusement que confirmer. Crest diallers méme inscrit sur les eablertes sumériennes. La royauté s'est transmise de par exemple, les supposés rapport de vol les informations scientifiques concernant Serpo et son systéme d'ézoiles doubles, et les prétendues communications entre Retrouvez toute la collection d’ouvrages sur les CROPS CIRCLES dans la boutique NEXUS Nexus n245 yuilet-aeat 2006 Peéquipe humaine et les alignigenes con- tiennent des incohérences qui font douter de leur véracité (voir hep://groups.yahoo. com/group/exopolities/message/274), En résumé, ilest impossible de savoir si Vafiaire du projet Sexpo est une opération de la DIA destinée & préparer lopinion & Vidée d'un contact avec des alignigtnes, ou a le désinformer. A moins quil ne Sagisse d'une combinaison des deux: livrer une part de vétité out en brouillane lespistes pour empécher ls chercheurs de découvrir les éléments authentiques du dossier... Ce ce a 6S pd ro pro ce sous ote = Commas Scpalague 141 ~ Richard Doty ot fe Paget Sapo. conlionerent opin" ou “por are nee?» er Mia Sala, 18 ‘ie 205 ance ou Dy Sle Uleston dea amos Se fespace conve des chileatons exratorostos = See putes Gare noe name pcicer. Pou ps rte, vistcz le ste OU Or Saba: hnpw. ‘Scpom org Son across crea dhenopolon og Forte ifort aura projt Sepo, vo hp en Sapo or nepsTwum prpeserp 0 out les obcaratons Ge Ooty suf rit Sep, publées dans UFO Magazine, vo hip loons: acy coniteponsreedoy-serpo gah. Pour auras dacarators suri projet Serpe par ior Marine, Bil Pan et BH Bines publees cas UFO Magazine. or itn oconspracy.cone= porahiedehpeapo. (p. 82) Tehernobyl 20 ans aprés Cachez ce nuage que je ne saurais voi EM, Jacquemin-Ratfestin a56p.-20€ Le printemes 2006 rep pele & note ménote fe tragique cident ce ‘Tehemobyl (26 avril 1986) invite eb renga & Sintrroger surfs nombre érosean ce cancers qu toucher,corénavant, oe plus en plus de amis Nals en dehors des cen cers dela thyode, per Some nose. pater” de augmentation 6 tou les autos cancers dans les régions coneemdas. Cntaromont aux in- formations de €poqu9 in pas ard ala irontreperune gre Maginot de '69ystome protagea ote tert. Jear-Michel Jac- uomin fst, export en ia mate, méne Fenguéto dpuis plus de deans sur os conse quotes saares ot éologques qi touchont Tot pays. A Taio de docurens fares et nd- dis, auteur desse un iventaire accablnt ins vas ches ces relombées nuclaies la désincrmaton des médias, a dspariion des rapport, ls fllioaons ‘des. commissions encusle [es conséquences reels dea con tamination de ar, de eau, dela fame et de laf... Un Wve couageux, plptat, nour lune ude exhaustive Gos consequences de Fhypeett et mor ttentisme dune amin: tralon parays, Tel un tsunami renee les mensonges dela raison tat, Guy Trécanial saiteur Les 10 plus gros mensonges sur le sida Dr Etienne De Harven, Jean-Claude Roussez 256p.-16€ Le sida est un scan- dele msc toalement emblématque de notre pcque, Des Fapparten, en 1984, des pretends bromiers cas, es scer- gues valent tous ls @éments en main puis- ue les causes date Dissemen dv systime imrmuntate saint do bien comues et ex- iquaint Tensemble oes pathologies rencor- Sees Pourant cone toute atunto, on atrova tes phanomenes dimmunodépresson &Tacion Sconces ot cele dun vine coma js spies viusq/@ Phere acuelpersome, Fee nas parveru 2 isd dretament Sun fesse Ge ca! Et pendant co teres, ls ‘asortis santas ot poltques contort do (Tetane fepincn petiqes a0 02s eat = == te a bangles Origines et prévention des maladies Salomon Sellam 382 p. - 24,50 € Conor ala mae, chacin 0 pose ce genre de qus- fons: « Purge m0?» ‘Pourqul maintanant?» ob pour déposer & la postarité sa connaissance des oxtratoresres. Pour la premire fois, le veritable secret de Léonard ost divulgué ;ila trait influence dune Civlsation extriaure cur les cultures humaines. Pas dallialion gratuite et vaporeuse : tout 5% oféis et saisaisant pour Tinteligence. Pas & vemiage sitll: une progression formella, foujouss basée sur les couvres eles-mémes. La Renaissance explait dans son Art existence tres surmumains, ceuvrant dans la marge de THistoire @ oeraines Spoques bibiques. Les ints croyaient en une Révélation & venir, un Age dor qui survendrait sur la Terra quand les hommes seraient préts & accueil. Voie! le livre authentque et révolutionnaire qui montre ‘comment ovns et extraterestres furant codés par Léonard de Vinci et les décorateurs de Frangois 1 Editions Neokt L'Ordre du Temple Marie Delclos, Jean-Luc Caradeau 704, -24,95€ ‘ Voici le travail consid6ra- ble et original ettectué par de vértabies.historiens sans cependant néglger les aspects mystérieux de Faventure templére. Des aspects és peu abordés sont ii développés: mo- nes soldas, batisseurs de forteresses, inventeurs d la letire de change, détenteurs de la premire Marine de répoque... Pas & pas, Iélaboration de L’Ordre du Temple est décortiquée. Les incerttudes quant aux ondateurs et la fonda- tion méme de Ordre sont largemont detalles. Mais également la signification symbolique do lout soeau (ux sur un méme cheval) et de tous lours emblémes. Un toxt haltani, qu sit sans Traectoire En finir avec Pasteur Un siécie de mystification Dr Etic Ancelst 272». +c0 audio - 24,90 € Pasteur se serait trompé ? Comment expiquer teton- remant géneralsé de. in muni, ls alleges, le sca, os nouveaux vius ? Sil Ej savere que la vaccination systémaique et obiigatore 1 pu alfeine son object fel de santé pour tous, alors peut-éredevons-nous pores un nouveau regard surles vaccinations. Le présentossai drosso un bian lucide de oont ans de biologe pastourienne avant de proposer dos pisias pour consinire ensemble un avenir vivatle. Les Technologies des Dieux 263.-19,90€ David Childress Ce livre apporte la prewwe 1, coneréte que des civiisations depuis longtemps dsparves ontjacs atti, vere dpassé, notre niveau technologque "David Chieress nous ommd- ne dans le monde stupéfant mde la technologie art CANS La grande pyramide d€- gypte étavelle une gh gantesque centrale énergéique 2 Larche Alliance éta-ete un engn électrique ? Lhu- manité alle fr. la destuction atomique ans fe passé, ou méme y actele succomb6 ? Lisez ls ieroyables témoignages montrant que les ‘Ancens fant par déruire eux-némes leur culture extraordinaire Es. La Huppe Nexus neas ‘ule 200 2006 La Descendance de Marie-Madeleine, au-dela du Code Da Vinci Laurence Gardner 407 p.- 22 € Ce livre par un his: toren sptcialste de Vert ot des Ecritues, prodigicusement. do: fuente un i con- ducteur: Mares deine et sa deacon. dance, {auteur nous falt fair un voyage passionnant dans histo de fa gnée. du Chis, cfutant leg inxacttudes, voles mensonges que Eglise établie a toujours propagés, pour ccclter left essentil : le Chit west Bas mort su a eri, a fonde une fa mle t sas ances, toujours combatus par VEgise, ont ere das ign royales th Europe cecidntale auteur se fondo, pour inerprter cs documents coabs que sont les Evangiles, canoniques ou apocry- pha, eu los sécouvertes capitals ul on tie fates 8 Gum, ot sur les Antqu tés judaiques. do Flavus Josephe, sans cube a Sbothaque gnostiqus copte ce Nag Hammadi, avecles Evangiles de Mar tt 6e Pilppe, qui ablssent la prmauté Mare Madeleine sures andtes "redone Vestiges sur Mars Nicolas Montigin 26p.-21€ Eli Mars avat ae habitée ? Nicolas Montigiani, conduit fet une tude rigoureuse et inédte sur la question ot produit des documents troublants et surprenants. Par souel dobjactivit, ‘it confronte deux positions antagonstes : au discours ofcel, qu vise & nier la présence do vie extateresta, il oppose les analyses des chercheurs dits « indépendanis » qui ‘vancent lidée dune inteligence martanne. Photographe professionnel la eu acnis aux ‘négalifsmartions originaux par intermédiare de la Photathque Planétalre Orsay (copie officiel de la bobine des négatis par fa Nasa a la France). Aorés les avoir trés sur papier, i les a comparés aux ages, plus récentes, des sondes Mars Global Surveyor (1998) et Mars Odyssey (2001). Le résultat est inatendu. E.camot 7 Le Secret des étoiles sombres -T 1 400 p.-25 € ‘Anton Parks mest pas un auteur com me les autres A Tage de ‘Adan, il voit sa vie bous- culée par do frequentes mentales.to- taloment inex- plicables. A tissue dune dizaine années pas- se & compiler ces informations inédites et troublantes, i réussit bloquer le processus ‘quia perturbé sa vie & jamais. Les précieux Tenselgnements quill posséde alors obige- ront a conduire uno enguéte méticuleuse qui le ménera vers le langage suméro-akkadien @t son syladalre qui ne lui semble pas Les informations qu’ Anton Parks développe généreusement dans sa série Les Chro- ques du Girkd est la stricte transcription e ce savoir ancien recoupé avec rigueur a travers une mine d'informations, souvent totalement originales, Liensemble eréo une ceuvre remarquablo ot stupétiante qui dé- méle de nombreux mythes ot phénoménes restés inoxpliqués a ce jour. Personne ne peut ester incfférent face @ une ‘elle Sciences Le Pouvoir guérisseur de l'eau Masaru Emoto -Jirgen Fiege 190 p.-23€ : Cet ouvrage en couleur, et Be Gtrisseur deVeau ne inviation & méditor sur la magio de eau. Cost Callous le propos de Masary Emoto dont les décowertas sur la ofialisaton de eau ont révoutionné notre univers puisque nde éiat mationnel et physique se répercute dans les crstaux. Cette exploration es forces cualves de l'eau développe avec ‘iécsion le message epéciique de chaque cist, Sebo les sentiments aurquels i a été exposé sur Ie plan vibrate, Uno médtation & ciel ower, ux lstales du bapiémo do Tesprit,présontos ass chaque ligne do co fe... 'autour Masaru Eat est scentique par passion. Depuis plus Ge aes, I re des expbrinces fascinates ss fea Sirgen Flege ect pasour et armateur & ‘eSison I cot aie Deu se manifeste dans Sage qoute eeu Trideniel somme de révélations aussi pertinentes les unes que les autres. Les concordances legendaires relatées & travers histoire apportent de. précieuses informations sur Torigine de nombrouses traditions de la plandte ot aident & mieux ‘comprendre le syste dans lequel nous ‘voluons aujourd'hui Les Grands Bouleversements terrestres Kovsky 390p.-22,70€ ‘Aprés Mondes en cofision, Immanuel Velkovehy persiste t signe. Le Dr Vo Tikovsky prouve point par point que notre Terre a vécu des boulevarsements dune force inouie, ‘hese que les gé0- loguas ‘commencent ‘seulement & recon- naitre aujourdhul Les pages de ce + vie sont remplies de pléces & conviction fouries par les pieres, ‘montagnes et les fosses sous-marines. Combat- tu au moment de sa partion, le temps a donné telson aux Grands Bouleversementsterestes, devenu depuis un grand classique. Ed, Le jardin des lives eye Panacea si Une Formule universelle de l'immortalité Michae! Stelzner 400p.- 22€ Une raretentative sclen- tifique d'explication réunissant,& travers le Nombre, connaissance phiysique de fa matiare ‘et connalssance sym- bolque, Cresta travers des domalnes aussi divers que la Bible, les mathematiques, les pyramides dEgypt, la chimie des éléments, les contes, la physique quantique, le Nombre Gor, la géométia, Falchimie, Tastronomie et queiques autres, que autour nous méno vers Ja certtude que le monde est len plus que la somme de ses manifestations, Ed, Nouvelle Tere Nexus neas = ‘ulleeott 2008 Le Désordre des siécles Immanuel Velikovsky aaop. 22,706 Cet en tenant de coor donner tistore des ris [israel dee pha- faons dgyts qulmme- nus! Veovaky vata aa pus grande vecowerie tele du papyrus dlpuver Ful conte selon ne des inonbrabies preves fuele monde ani « ee “feline dun clalysne Gans prdden, ef ass Que. rooiogio 608 fvénements tate quan nous la présente actus: foment ne corespon pas rae, tnéso Yabo parle potesseur Claude Schaar ou Clge de France eins Le Jardin de Lies reaesust ced Ainsi soignaient-ils D. Meurois 160p.-15€ En o0tournant yor les one. gnements et les pratiques des ancions Exyptoe ot des E> Serion, Dano’ Neuro ve. loop ure vertabio méthose nis pemttant dacoompit des as diss can fe €o- mane oes théepes_ ener ttques seppuvent sur une ‘son loa i set ite Ed. LePerses Ma Vérité sur « la mémoire de l'eau » 250p.-15€ Les travaux de Jacques Benveniste et de son quipe, non seulement sur les hautes lutions = principe de homéo- pathio - mais aussi sur les champs électroma- ‘gnétiques, ont provoqué Une ts vive controverse scientifique dans les an- nées 80 et 90, résumée par la formule jouralisti- que de la « mémoie de eau », Le professeur Benveniste éclaire dune plume admirable et rnon-dnuse dhumour les coulisses un univers scientifique oU les positions méciatiques et de pouvoir paralssont souvent emporter sur la simple méthode expérimentale 4, Albin Miche! Jacques Benveniste Au nom de la science Andrew Goliszek, Thierry Soucear sp. 24 Malgré sa violence cette enquéte esi bien plus quun inventare cauche- mardesque, une va- faton de plus sur te grand ‘complot mondial conte. no- te sane, Cette sy- these passionnante est surtout un out formidable de. com préherslon dos mécanismes do recherche, |e prosucton et de conte des industries | mifars et ela sane, Pour la premiere fois, industries et organismes dat sont iis face &laurs responsabilité. A heure oo notre regard sur la médecine évolue de jour en jour, ol un changement profond de nos ‘mades de consommation des produits de santé simpose, Au nom dala science est un appel la viglance, une clé essentile pour ne plus subir, mais combate les crimes et aberrations commis par certains industiels et nos gouvemements... au nom de noire santé a fous ! Une enquéte stupetiante sur ls soandales d'un sidcle dlexperimentation seoréte sur tre human, Eations Talamaque Géométries sacrées StéphaneSardinaux 2s0p-37,50€ Tous las dices consis pr es Datsseus sl vet sur os tra és géomstiques gouroux. Ce lire 2 pou abject de vous domer les cuts nécessaires pour revowver fours tecés ou comrordie les eux sacés oxs- tants: mens, mégabes, comlechs ils gaie-omaines temples égylens, chapels, ates castles, colégles,.. Lauteur sSappae sr do nombreux exerples, rice. smart Muss par SOO dessins ot graphiques sac es fordemenisgGometiues ales (ance reminds oes telsiques de tous Cesmorumerts Cars Gmetent des érerges + regs sities de rare talus La capac de chan dere nus & resent ces ererges es pucotiomalegse sensbité radeciengue son niveau de comscince. El ost possble ava de err un feu F vélé la vers sur les programmes clandestine de notre histoire Ges témoignages explsits constituent la preuve que les ovis sont une réalit, patois Gorigine extraterestre et qu'l est ait usage, dans lo cadro de programmes utrasecrats, de technologies induisant des énorgies ot des modes de propulsion qui signteralent our Thomme la naissance dune nouvelle Civilisation. Une civiisation sans pauvreté ni pollution. Une civilisation. REVELATIONS 2 Nouvelle Tere Révélations, tome 2 Steven M.Greer M.D. 4op.-22€ Pour la premigre fols, aux USA, une | soixantaing de miltares, fonction- naires, agents de j renseignements, et empioyés de. in- dustrie ont accept de temoigner sures plus vastes program- mes clancestnis de notre histoire. lly est ‘question de tecnno- ‘gies induisant des gias qui signieraert pour homme la nais- ssance dune nouvelle civiisaton sans oauvreté 1 pollution... Ce ive révble 'agenda secret qui ‘9 ache derrére la « Guerre des Etoiles » (le syetéme de missiles stratalques de defense) ‘qui pour but fnal de faire croire& une menace extraterestre, alors quil rien existe aucune, afin de dépenser des millards de dollars & accumu ler des armes dans espace, yuilet-2ete 2006 Franchir le rubicon Michaé! C. Ruppert 00 p-23€ un doute & propos de Ie version file du 1 Septenore ot de tout ce gui Tenure ? Alors plonge-vous. sare pie tMene.dane.Touvage expt do Michael upp et vous verez corn, gvaca A une enqute Hehe et minous, les douts lassen place 2 a ‘stupétaction. A la lecture de cat cuvtage, il apparait aie Feat ds risers mendes de pole nest pas ament coi que Ton noes annonce Yes trandes compagnie patois = jouent> aver les ctites = le faneue le plier sere bien plus proce que ce que fn veut ben nous en Gre}. Uopoatine eration de TAlgheristan furot permis de resarer n wae Seon dont lee bénéfces conmeneiet crslement & fae alte & Well Steet. Uefondrement orenique ea Pussieeat prévise mi 9 pouat en Que ls Etat-Uny een rout de mmo cue un Coral (ut cela our aeeat saute agement le cramp litre en Ane canal)... Conerant Cussaa ber Lan, one demande comment ceux Gute cornet pourert de poi ate serbian dno pas fe ower... Le loi! infomatque * PFOMIS »ppiué la get cesfxmonétaies inleratoraux pout bien dover une ame auvetent ps dangereuse qu eles quiet ios arnées. Mehael Rupee. nove éie également fur « vanes» anomalies boveres surenves ave tp avant le ataguas terete, aveo tse anaise sans conection de aul pourat Dien avo ee eu argent opus sre lat jamal Editions Nouvelle Tere La Guerre des virus sida et ebola Léonard 6. Horowitz coop. -44 € Naturel, accidentel ou intention! ? Une enquéte boulaversante sur origine du sida et cTautres virus Existetil une relation de cause a eifet entra los | premieres. recherches en Virologie et les dScowvertes | do nouveaux agents patho- genes cécemment décou- vers Dans certains cas, i «66 possible de retrouver origin de certains ‘maladies & partir de lois de vaccins « autorisés » ‘qui se sont rovel6s contaminés, En rélite, pou de professionnel de santé ou de consommateurs cornaissent les réels dangers des vaccinations Nous davons savoir que queiqu'un manipuleTin- formation pour nous tromper. Les personages scientiques et politiques sont réals et plusieurs exercent encore, Tous les documents et falts ont 6 vériés attentvement. a. Felix Psychologie et spiritualité Fantémes et sciences d’observation Camille Flammarion 476. 21€ Ala fin du XIK0 side la renommée de Camille Flammarion (1842-1925) est internationale. Comme tous les grands savants de son époque, il ‘herche & résoudre le mystére le plus cureux du siécle, que nous appelons aujourd'hui «phénomenes paranormaux », Son idée de génie est de realiser la premiére enguéle sur ces ‘manifestations. Il regoit plus de § 000 réponses. | Gette masse de documentation, qui ne cessera de grossir au fil des années, lui sorvia a Gerire tous ses livres. Crest ainsi qui publ {partir de 1920, «Avant la Mort, «Autour de la Mort» at