Vous êtes sur la page 1sur 2

Basile Dos Santos pour France Bleu Lorraine Nord - 22/03/2021

#GEMAB21 - tout s’accélère !


L’organisation du #GEMAB nécessite près de 24 mois. Il faut imaginer les nouveautés de
la prochaine édition, élaborer les plans, communiquer auprès des pilotes, des
partenaires, des volontaires, des médias et du grand public, prévoir les infrastructures…
Un travail titanesque réalisé par une équipe qui continue de s’étoffer au fil des mois.

À moins de 120 jours de l’événement, la pression monte.

Lorsque l’on passe des plans élaborés depuis quelques mois aux mesures sur le terrain,
aux commandes auprès des sous traitants, la tension monte toujours. Le compteur
affiche moins de 120 jours, c’est à dire qu’avec les jours fériés et les week-ends, chaque
minute devient précieuse.

Le premier flyer d’information et les affichettes vont pouvoir être distribuées. Vient
l’heure de choisir les implantations des villages BallonVille, l’électrification, la
distribution fibre optique, les toilettes, le dispositif de collecte des déchets, les axes de
circulation, etc.

De 15 personnes aujourd’hui, les membres de l’équipe passent au nombre de 250 le jour


de l’événement. L’organisation prépare leur arrivée et définit des fiches de poste pour
une centaine de fonctions occupées au #GEMAB. Bref, tout ce que l’on ne voit pas en
venant admirer les ballons mais qui est indispensable dans la ville au ballon durant 240
heures.

On a tellement envie d’y croire

A chaque interview, chaque coup de téléphone, chaque rencontre, la question est


toujours la même. Est ce que cela va avoir lieu ? Bien sûr, si l’on écoute ou regarde les
médias et les diverses annonces officielles, on peut légitimement s’interroger, peut-être
même douter. Mais depuis octobre 2019, le démarrage de la programmation du
#GEMAB21, nous travaillons sans relâche pour que tout soit prêt à l’heure. Bien
entendu nous misons sur le développement de la vaccination, en France comme à
l’étranger car notre spectacle est international.

Le terrain est assez grand pour accueillir tout le monde, même avec des masques. L’an
passé au mois de juillet et août, la situation s’était nettement améliorée. Alors nous
avons foi en notre bonne étoile et nous espérons comme tout le monde que l’on va
pouvoir recommencer à vivre presque normalement. Vous verrez que l’on a eu raison
d’y croire. Hisse et haut !

Des améliorations sur les parkings et la signalétique

Depuis toujours, et notamment les week-ends, l’événement doit faire face à de fortes
affluences de visiteurs, ce qui génère parfois des kilomètres de bouchons aux alentours
de l’aérodrome de Chambley. Pour répondre à cette problématique, l’organisation ouvre
un nouveau parking à l’ouest de la manifestation. Un parking complémentaire couplé à
une signalétique tout autour de l’aérodrome pour diriger habilement les automobilistes
et permettre de désengorger les routes aux heures de fortes affluences.

C’est sans compter sur la communication de l’événement auprès du grand public,


rappelant la nécessité de se rendre sur le site de la manifestation en début d’après-midi,
pour éviter les bouchons, parfois inévitables.

Vous aimerez peut-être aussi