Vous êtes sur la page 1sur 1

Chap 1 : les sources de la réglementation comptable

I Les sources externes

Les textes les + importants découlent de la réglementation européenne via les directives
communautaires qui doivent être ratifiées par chaque pays et transposées en droit interne.

Sources internationales élaborées → norme IFRS qui doit être reprise par l'Europe et
ensuite transposée ds chaque pays. La compta financière est en perpétuelle évolution.
But : ts les pays doivent avoir la même compta financière.

II Les sources internes

Une loi de 1982 a mis en place le PCG qui est issue d'une directive européenne d'origine
réglementaire donc modifiable (dernière modif en 2005). Il s'agit du cadre juridique qui
permet aux entreprises d'organiser leur compta. Il comprend 5 parties.

L'objectif de la compta est de donner une image fidèle de l'ent. Les docs de synthèse
doivent refléter la situation de l'ent à une date donnée.

Pour arriver à cet objectif, le PCG a fixé un certain nb de principes que les ent doivent
refléter :
• principe de l'indépendance des exercices
L'ent doit prévoir le découpage de son activité en exercices, avec l'obligation, à la fin de
chaque exercice (période de tps de 12 mois allant svt du 1er janvier au 31 décembre),
d'établir ses docs de synthèse. Cela oblige les ent à enregistrer chronologiquement tout ce
qui se passe ds l'ent, ttes les opérations qui ont lieu.

• principe de continuité de l'exploitation


Pour l'établissement des docs de synthèse, l'ent est présumée poursuivre ses act au-delà de
la fin de l'exercice. En début d'année N+1, elle reprend les comptes établis au 31 décembre
de l'année N.

• principe de prudence
« La comptabilité est établie sur la base d'appréciations prudentes afin d'éviter le risque de
transfert sur des périodes à venir d'incertitudes présentes susceptibles de grever (diminuer)
le patrimoine et le résultat de l'ent. »
Or, ce principe pose un pb par rapp aux nouvelles normes internationales mises en place :
on ne prend jamais en compte les plus-values potentielles, on ne s'intéresse qu'aux
éventuelles pertes ≠ modèle anglo-saxon.
Les ent fr ont donc en général une évaluation du capital inférieur à la valeur réelle.

On y trouve également :
− définition des actifs, des passifs, des produits et des charges ;
− les règles de comptabilisation et d'évaluation des opérations que l'ent fait avec
l'extérieur ;
− la tenue, la structure et le fonctionnement des comptes : l'ent doit enregistrer ttes ses
opérations ds des tableaux que l'on appelle comptes. Chaque compte a un numéro
obligatoire et c'est le mm pour ttes les ent ;
− les docs de synthèse : bilan (patrimoine de l'ent → ses actifs et passifs), compte de
résultat (act de l'ent pdt l'exercice écoulé → bénef ou perte ?), annexe.

Vous aimerez peut-être aussi