Vous êtes sur la page 1sur 64

Sommaire 

Introduction : ………………………………..……………………………………………. 3

Chapitre 1 : Analyse de l’activité et de la rentabilité de l’entreprise : ………………... 4

I) Le tableau de formation des résultats (TFR) : …………………………………. 4

II) La Capacité d’Autofinancement (CAF) et l’autofinancement : ……………….. 5

Application : ………………………………………………………….……… 7-24

III) Analyse des performances d’exploitation : …………………………………… 25

Chapitre 2 : Analyse du Bilan : ………………………………………………………… 29

Introduction : ……………………………………………………………………………. 29

I) La présentation patrimoniale du bilan : ……………………………………… 29

II) Les rectifications : ……………………………………..…………………….. 30

Application : …………………………………..……………………………. 31-33

III) La Présentation fonctionnelle : ……………………………………………… 34

Application : …………………………………..……………………………. 36-45

Chapitre 3 : L’analyse par les ratios : ………………………………………..………. 46

Définition : ………………………..……………………………………………………. 46

I) Les ratios de structure : …………………………………………..………… 46

II) Les ratios de liquidité : …………………………………………..…………. 47

III) Les ratios de gestion : …………………………………………..…………… 47

IV) Les ratios de rentabilité : …………………………………………..……….. 48

Chapitre 4 : Tableau de Financement : ………………………………………………. 49

I) Définition : ……………………………………..…………………………… 49

II) Objectifs : …………………………………..………………………………. 49

1
III) Présentation : ……………………………………..………………………… 49

IV) Le contenu des emplois et ressources durables de l’exercice : …………….. 51

Application : …………………………………..…………………………… 52-62

Chapitre 5 : Le financement des besoins de l’entreprise : ………………………….. 63

I) Les moyens de financement interne : ……………………………………… 63

II) Les moyens de financement externe : ……………………………………... 63

2
Introduction

Les objectifs du Diagnostic Financier :

L’objectif du diagnostic financier est de faire le point sur la situation financière de l’entreprise
en mettant en évidence ces forces et ces faiblesses en vue de l’exploitation des premières
(forces) et de la correction des secondes (faiblesses).

Le diagnostic financier a pour objectif de répondre à 4 interrogations essentielles du chef


d’entreprise, à savoir : La croissance, la rentabilité, l’équilibre et les risques.
Ayant répondu à ces 4 questions, le chef d’entreprise peut faire une synthèse en détectant les
points forts et les points faibles de son entreprise. De ce fait, ces éléments peuvent être
résumés dans les états suivants :
-
Etablir un diagnostic sur la santé économique et financière de l’entreprise étudiée à la
date de l’arrêté des derniers comptes disponibles sur ces perspectives à court et à
moyen terme ;
-
Caractériser les types de risque que constitue l’entreprise pour ses partenaires et
évaluer l’importance de ces risques ;
-
Prendre le cas échéant position en tant que banquier sur une demande de crédit.

La démarche du Diagnostic Financier :

Cette démarche peut se passer par 5 étapes dont on distingue :

1ère étape : Définition des objectifs de l’analyse :


Il s’agit de l’étude des moyens et du fonctionnement de l’entreprise ;
ème
2 étape : Elle concerne la préparation des différentes sources d’informations comptables
et extracomptables ;
3ème étape : Il s’agit de la sélection des outils d’analyse financière les mieux adaptés aux
objectifs poursuivis ;
4ème étape : Il s’agit de déterminer les atouts et les handicaps de l’activité de l’entreprise ;
5ème étape : Il porte sur les recommandations et les perspectives d’évolution.

L’analyste financier, qu’il soit interne ou externe à l’entreprise, pour mener son diagnostic
financier, doit disposer du CPC et du Bilan. Le 1er (CPC) lui permet d’apprécier l’activité et
la rentabilité de l’entreprise, notamment à l’aide des différents soldes de gestion.
BILAN
Le 2ème lui permet de jugé l’équilibre financier et l’endettement de l’entreprise. Pour
mener à bien son analyse financière, l’analyste utilise des techniques d’analyse très
diversifiés.

3
Chapitre 1 : Analyse de l’activité et de la rentabilité
de l’entreprise (CPC)

L’analyse du CPC et de l’ESG (état des soldes de gestion) a pour objectif de se prononcer sur
la structure d’activité de l’entreprise, structure de produits et charges et sur leurs évolutions,
d’apprécier la richesse créée par l’activité de l’entreprise et de comprendre la formation des
résultats. Elle a pour objet aussi d’apprécier les différents niveaux de marge de rentabilité
caractérisant le déroulement de cette activité. Il reste que cette analyse est très globale, d’où
l’intérêt de recours à l’état des soldes de gestion.
Ce dernier constitue une présentation par palier successif de la formation des résultats nets et
celle de l’autofinancement. Il (ESG) se compose de 2 tableaux :
-
Le tableau de formation des résultats (TFR) ;
-
Le tableau de calcul de la capacité d’autofinancement (CAF) et de l’autofinancement.

I) Le tableau de formation des résultats (TFR) :

Il fait apparaître pour 2 exercices consécutifs différents soldes de gestion qui caractérise les
étapes de la formation des résultats nets de l’exercice. Ces soldes constituent un outil
d’analyse de l’activité et de la rentabilité. On distingue :
-
Marge brut sur vente en l’état : Ce solde concerne les entreprises commerciales ou
la partie commerciale de l’activité d’une entreprise.
Le rapport entre la marge brut et les ventes est dénommé « Le taux de marge ». Ce
dernier est à comparer avec le taux de marge de la branche ou des secteurs d’activités,
il permet à l’entreprise de se situer et d’apprécier sa politique commerciale.

Marge brut sur vente = Ventes de marchandises – Achats revendus de marchandises

-
La production : Elle ne concerne que les entreprises exerçant une activité industrielle
de transformation de bien ou de production de service. La production représente la
valeur des services et des produits fabriqués pendant un exercice qui ont été vendus,
soit stockés, soit immobilisés.

Production = Ventes de biens et services produits + ou – Variation de stocks des


produits + immobilisations produites par l’entreprise pour elle-même

-
La valeur ajoutée (VA) : Elle mesure le surplus de richesse créée par l’entreprise
dans l’exercice de son activité d’exploitation, son apport réel à l’économie.
L’évolution dans le temps de cet indicateur permet de mesurer la croissance ou la
régression de l’entreprise.

4
VA = Marge brut sur vente en état + Production de l’exercice – Consommation de
l’exercice

Taux VA = VA / (Production + Ventes)


-
Excèdent brut d’exploitation (EBE) : C’est un indicateur de performance
économique, il est la ressource générée par l’exploitation de l’entreprise
indépendamment de sa politique d’investissement et sa politique fiscale. Lorsque ce
solde est négatif, il s’agira d’une Insuffisance Brut d’Exploitation (IBE). Il sert de base
au calcul de la CAF et l’Excédent de Trésorerie d’Exploitation (ETE) et de toutes les
prévisions de la trésorerie.

EBE = VA + Subvention d’exploitation – Impôt et taxe – Charges de personnel

Après avoir déterminé ces soldes, le TFR reprend les résultats déjà mis en évidence dans le
CPC, à savoir :
-
Résultat d’exploitation : Il représente les profits générés par le cycle d’exploitation,
il mesure les performances industrielles et commerciales de l’entreprise. Il permet de
calculer le Taux de Rentabilité Economique (TRE).

TRE = Résultat d’exploitation / Total actif

Résultat d’exploitation = EBE ou IBE + Autres produits d’exploitations – Autres


charges d’exploitations + Reprises d’exploitations –
Dotations d’exploitations

-
Résultat financier : Il dépend de l’endettement net et des taux d’intérêt, il mesure la
rentabilité des opérations financières.

Résultat Financier = Produits financiers – Charges financières

-
Résultat courant : Constitue la synthèse des opérations courantes de l’entreprise
(opérations d’exploitations et opérations financières).

Résultat courant = Résultat d’exploitation + ou – Résultat financier

-
Résultat non courant : Il mesure le résultat des opérations exceptionnelles de
l’entreprise. Ces opérations ne sont pas censées se reproduire et sont donc peu
pertinentes pour apporter un jugement sur la rentabilité de l’entreprise.

Résultat non courant = Produits non courants – Charges non courantes

-
Résultat net : Il permet de calculer la rentabilité financière ou rentabilité des capitaux
propres.

Résultat net = Résultat courant + ou – Résultat non courant – Impôt sur les résultats

II) La Capacité d’Autofinancement (CAF) et l’autofinancement :

5
La CAF est un flux de trésorerie potentiel, c'est-à-dire un flux de fond engendré par l’activité
de l’entreprise qui représente des ressources de financement interne.
La CAF permet d’accroître les investissements, d’augmenter le fond de roulement, de
rembourser les emprunts, de rémunérer les associés et de mesurer l’indépendance financière
de l’entreprise.
Selon le CGNC, le tableau de calcul de la CAF permet de dégager cette dernière de façon
« Additive » à partir du résultat net ou de façon « Soustractive » à partir de l’EBE ou l’IBE.

1) La méthode Additive :

1 Résultat net de l’exercice


Bénéfice (+) ou Perte (-)
2 + Dotations d’exploitation (1)
3 + Dotations financières (1)
4 + Dotations non courantes (1)
5 - Reprises d’exploitation (2)
6 - Reprises financières (2)
7 - Reprises non courantes (2) (3)
8 - Produits des cessions d’immobilisations
9 + Valeurs nettes d’amort. des immob. cédées

= Capacité d’Autofinancement (C.A.F.)


10 - Distributions de bénéfices

= Autofinancement

(1) A l’exclusion des dotations relatives aux actifs et passifs circulants et à la trésorerie ;
(2) A l’exclusion des reprises relatives aux actifs et passifs circulants et à la trésorerie ;
(3) Y compris reprises sur subventions d’investissement.

2) La méthode Soustractive :

1 EBE ou IBE
2 + Autres produits d’exploitation
3 + Reprises d’exploitation / éléments circulants
4 + Transfert de charges d’exploitation
5 - Autres charges d’exploitation
6 - Dotations d’exploitation / éléments circulants
7 + Produits financiers (1)
8 - Charges financières (2)
9 + Produits non courants (1) (3) (4)
10 - Charges non courantes (2) (5)
11 - Impôt sur les résultats

= Capacité d’Autofinancement (C.A.F)

(1) Sauf reprises relatives à l’actif immobilisé et au financement permanent ;


(2) Sauf dotations relatives à l’actif immobilisé et au financement permanent ;
(3) Sauf les produits de cessions des immobilisations ;
(4) Sauf reprises sur subventions d’investissement ;

6
(5) Sauf la VNA.

Application n°1 :

Compte de produits et charges (H.T) Exercice du 01/01/1999 au 31/12/1999


Opérations TOTAUX de
Propre à Concernant les l’ex.
l’exercice ex. précé. 3=1+2
1 2
E I PRODUITS D’EXPLOITATION
X
 Ventes de biens et services produits 1 900 000
P
L CHIFFRE D’AFFAIRES
O  Variation de stocks de produits (+ ou -) 10 500
I  Immob. Produites par l’ent/se pour elle-même 25 000
T 5 000 (1)
A
 Reprises d’exploitation : transferts de charges
T Total I 1 940 500
I II CHARGES D’EXPLOITATION
O  Achats consommés de mat. et fournitures 825 000
N 250 950
 Autres charges externes
 Impôts et taxes 303 600
 Charges de personnel 303 500
 Dotations d’exploitation 27 900 (2)
Total II 1 710 950
III RESULTAT D’EXPLOITATION (I – II) 229 550
F IV PRODUITS FINANCIERS
I
 Prod. Des T de partic. Et aut. Titres immobilisés 23 125
N
A  Reprises financières : transferts de charges 5 000 (3)
N Total IV 28 125
C V CHARGES FINANCIERES
I
 Charges d’intérêts 55 000
E
R  Dotations financières 5 000 (4)
Total V 60 000
VI RESULTAT FINANCIER (IV – V) - 31 875
VII RESULTAT COURANT (III + VI) 197 675
N VIII PRODUITS NON COURANTS
O
 Produits des cessions d’immobilisations 36 000
N
 Autres produits non courants 875
C  Reprises non courantes : transferts de charges 10 000 (5)
O Total VIII 46 875
U CHARGES NON COURANTES
R
IX
A  Val. Nettes d’amortis. Des immob. cédées 28 800
N  Autres charges non courantes 44 750
T Total IX 73 550
X RESULTAT NON COURANT (VIII – IX) - 26 675
XI RESULTAT AVANT IMPOTS (VII + X) 175 000
XII IMPOTS SUR LES RESULTATS 41 000 41 000
XIII RESULTAT NET (XI – XII) 130 000

XIV TOTAL DES PRODUITS (I + IV + VIII) 2 015 500


XV TOTAL DES CHARGES (II + V + IX + XIII) 1 885 500
XVI RESULTAT NET (total produits – total charges) 130 000

(1) Reprises / actif circulant ;


(2) 17 400 DH de dotations d’exploitation des immobilisations et 10 500 DH de dotations
pour dépréciation d’actif circulant ;
(3) Reprises et dotations / T.V.P.
(4) Reprises / provisions pour risques et charges durables ;
(5) Le dividende est de 42 500 DH.

TAF : - Présenter le tableau de formation des résultats (TFR) ;

7
- Présenter le tableau de calcul de la CAF selon la méthode Additive ;
- Présenter le tableau de calcul de la CAF selon la méthode Soustractive.
Tableau de Formation des Résultats (TFR) : Exercice du 01/01/1999 au 31/12/1999

EXERCICE EXERCICE
PRECEDENT
1 Ventes de marchandises (en l’état) -
2 - Achats revendus de marchandises -
I = MARGE BRUTE SUR VENTES EN L’ETAT -
II + PRODUCTION DE L’EXERCICE : (3 + 4 + 5) 1 935 500
3  Ventes de biens et services produits 1 900 000
4  Variation stocks de produits 10 500
5  Immobilisations produites par l’ent/se pour elle-même 25 000
III - CONSOMMATION DE L’EXERCICE : (6 +7) 1 075 950
6  Achats consommés de matières et fournitures 825 000
7  Autres charges externes 250 950
IV = VALEUR AJOUTEE (I + II + III) 859 550
8 + Subventions d’exploitation -
V 9 - Impôts et taxes 303 600
10 - Charges de personnel 303 500
= EXCEDENT BRUT D’EXPLOITATION (EBE) 252 450
= OU INSUFFISANCE BRUTE D’EXPLOITATION (IBE) -
11 + Autres produits d’exploitation -
12 - Autres charges d’exploitation -
13 + Reprises d’exploitation : transfert de charges 5 000
14 - Dotations d’exploitation 27 900
VI = RESULTAT D’EXPLOITATION (+ ou -) 229 550
VII +- RESULTAT FINANCIER - 31 875
VIII = RESULTAT COURANT (+ ou -) 197 675
IX +- RESULTAT NON COURANT - 26 675
15 - Impôts sur les résultats 41 000

X = RESULTAT NET DE L’EXERCICE (+ ou -) 130 000

Capacité d’Autofinancement (CAF) et Autofinancement :


-
Méthode Additive :

1 Résultat net de l’exercice


 Bénéfice + 130 000
 Perte - -
2 + Dotations d’exploitation (1) 17 400
3 + Dotations financières (1) -
4 + Dotations non courantes (1) -
5 - Reprises d’exploitation (2) -
6 - Reprises financières (2) -
7 - Reprises non courantes (2) (3) 10 000
8 - Produits des cessions d’immobilisations 36 000
9 + Valeurs nettes d’amort. des immob. cédées 28 800
I CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (C.A.F.) 130 200
10 - Distribution de bénéfices 42 500
II AUTOFINANCEMENT 87 700

(1) A l’exclusion des dotations relatives aux actifs et passifs circulants et à la trésorerie ;
(2) A l’exclusion des reprises relatives aux actifs circulants et à la trésorerie ;
(3) Y compris reprises sur subventions d’investissement.

8
-
Méthode Soustractive :

EBE ou IBE 252 450


+ Autres produits d’exploitation -
+ Reprises d’exploitation 5 000
+ Transfert de charge -
- Autres charges d’exploitation -
- Dotations d’exploitation 10 500
+ Produits financiers 28 125
- Charges financières 60 000
+ Produits non courants 875
- Charges non courantes 44 750
- Impôt sur les résultats 41 000
= CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (CAF) 130 200

9
Application n°2 :

Compte de produits et charges (H.T) Exercice du 31/01/1998 au 31/12/1998


Opérations TOTAUX de
Propre à Concernant les l’ex.
l’exercice ex. précé. 3=1+2
1 2
I PRODUITS D’EXPLOITATION
 Ventes de marchandises (en l’état) 800 000 800 000
 Ventes de biens et services produits 2 700 000 2 700 000
E CHIFFRE D’AFFAIRES 3 500 000 3 500 000
X
P  Variation de stocks de produits (+ ou -) – 400 500 – 400 500
L  Immob. Produites par l’ent/se pour elle-même 180 000 180 000
O  Subvention d’exploitation - -
I II 60 000 60 000
 Autres produits d’exploitation
T
A  Reprises d’exploitation : transferts de charges 35 000 35 000 (1)
T Total I 3 374 500 3 374 500
I CHARGES D’EXPLOITATION
O 450 000 450 000
 Achats revendus de marchandises
N 1 230 000 1 230 000
 Achats consommés de mat. et fournitures
 Autres charges externes 250 000 250 000
 Impôts et taxes 6 600 6 600
144 000 144 000
 Charges de personnel
45 000 45 000
 Autres charges d’exploitation
630 000 630 000 (2)
 Dotations d’exploitation
2 755 600 2 755 600
Total II
III RESULTAT D’EXPLOITATION (I – II) 618 900
IV PRODUITS FINANCIERS
 Prod. Des T de partic. Et aut. Titres immobilisés - -
F  Gains de change - -
I  Intérêts et autres produits financiers 58 000 58 000
N  Reprises financières : transferts de charges 12 000 12 000 (3)
A 70 000 70 000
N
Total IV
C V CHARGES FINANCIERES
I  Charges d’intérêts 41 000 41 000
E  Pertes de change - -
R
 Autres charges financières - -
 Dotations financières 4 000 4 000 (3)
Total V 45 000 45 000
VI RESULTAT FINANCIER (IV – V) 25 000
VII RESULTAT COURANT (III + VI) 643 900
VIII PRODUITS NON COURANTS
 Produits des cessions d’immobilisations 420 000 420 000
N
O  Reprises sur subventions d’investissement 30 000 30 000
N  Autres produits non courants 100 100
 Reprises non courantes : transferts de charges - -
C 450 100 450 100
O
IX Total VIII
U CHARGES NON COURANTES
R  Val. Nettes d’amortis. Des immob. cédées 200 000 200 000
A  Subventions accordées - -
N X 14 000 14 000
T
 Autres charges non courantes
XI  Dotations non courantes aux amort. et provisions - -
XII Total IX 214 000 214 000
XIII RESULTAT NON COURANT (VIII – IX) 236 100
RESULTAT AVANT IMPOTS (VII + X) 880 000
IMPOTS SUR LES RESULTATS 230 000 230 000
RESULTAT NET (XI – XII) 650 000

XIV TOTAL DES PRODUITS (I + IV + VIII) 3 894 600


XV TOTAL DES CHARGES (II + V + IX + XIII) 3 244 600

10
XVI RESULTAT NET (total produits – total charges) 650 000

(1) Dont 5 000 DH relatif à l’actif circulant et 10 000 DH de transfert de charges ;


(2) Dont 95 000 DH relatif à l’actif circulant ;
(3) Concernant les titres et valeurs de placement.

TAF : - Présenter le tableau de formation des résultats (TFR) ;


- Présenter le tableau de calcul de la CAF selon la méthode Additive ;
- Présenter le tableau de calcul de la CAF selon la méthode Soustractive.

Tableau de Formation des Résultats (TFR) : Exercice du 31/01/1998 au 31/12/1998

EXERCICE EXERCICE
PRECEDENT
1 Ventes de marchandises (en l’état) 800 000
2 - Achats revendus de marchandises 450 000
I = MARGE BRUTE SUR VENTES EN L’ETAT 350 000
II + PRODUCTION DE L’EXERCICE : (3 + 4 + 5) 2 479 500
3  Ventes de biens et services produits 2 700 000
4  Variation stocks de produits - 400 500
5  Immobilisations produites par l’ent/se pour elle-même 180 000
III - CONSOMMATION DE L’EXERCICE : (6 +7) 1 480 000
6  Achats consommés de matières et fournitures 1 230 000
7  Autres charges externes 250 000
IV = VALEUR AJOUTEE (I + II + III) 1 349 500
8 + Subventions d’exploitation -
V 9 - Impôts et taxes 6 600
10 - Charges de personnel 144 000
= EXCEDENT BRUT D’EXPLOITATION (EBE) 1 198 900
= OU INSUFFISANCE BRUTE D’EXPLOITATION (IBE) -
11 + Autres produits d’exploitation 60 000
12 - Autres charges d’exploitation 45 000
13 + Reprises d’exploitation : transfert de charges 35 000
14 - Dotations d’exploitation 630 000
VI = RESULTAT D’EXPLOITATION (+ ou -) 618 900
VII +- RESULTAT FINANCIER 25 000
VIII = RESULTAT COURANT (+ ou -) 643 900
IX +- RESULTAT NON COURANT 236 100
15 - Impôts sur les résultats 230 000

X = RESULTAT NET DE L’EXERCICE (+ ou -) 650 000

Capacité d’Autofinancement (CAF) et Autofinancement :


-
Méthode Additive :

1 Résultat net de l’exercice


 Bénéfice + 650 000
 Perte - -
2 + Dotations d’exploitation (1) 535 000
3 + Dotations financières (1) -
4 + Dotations non courantes (1) -
5 - Reprises d’exploitation (2) 20 000
6 - Reprises financières (2) -
7 - Reprises non courantes (2) (3) 30 000
8 - Produits des cessions d’immobilisations 420 000
9 + Valeurs nettes d’amort. des immob. cédées 200 000
I CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (C.A.F.) 915 000
10 - Distribution de bénéfices -

11
II AUTOFINANCEMENT 915 000

(1) A l’exclusion des dotations relatives aux actifs et passifs circulants et à la trésorerie.
(2) A l’exclusion des reprises relatives aux actifs circulants et à la trésorerie.
(3) Y compris reprises sur subventions d’investissement.
-
Méthode Soustractive :

EBE ou IBE 1 198 900


+ Autres produits d’exploitation 60 000
+ Reprises d’exploitation 5 000
+ Transfert de charge 10 000
- Autres charges d’exploitation 45 000
- Dotations d’exploitation 95 000
+ Produits financiers 70 000
- Charges financières 45 000
+ Produits non courants 100
- Charges non courantes 14 000
- Impôt sur les résultats 230 000
= CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (CAF) 915 000

12
Application n°3 :

Compte de produits et charges (H.T) Exercice du 31/01/1998 au 31/12/1998


Opérations TOTAUX de
Propre à Concernant les l’ex.
l’exercice ex. précé. 3=1+2
1 2
I PRODUITS D’EXPLOITATION
 Ventes de marchandises (en l’état) 1 100 000 1 100 000
 Ventes de biens et services produits 4 000 000 4 000 000
E CHIFFRE D’AFFAIRES 5 100 000 5 100 000
X
P  Variation de stocks de produits (+ ou -) - 602 250 - 602 250
L  Immob. Produites par l’ent/se pour elle-même 250 000 250 000
O  Subvention d’exploitation - -
I II 70 000 70 000
 Autres produits d’exploitation
T
A  Reprises d’exploitation : transferts de charges 52 500 52 500 (1)
T Total I 4 870 250 4 870 250
I CHARGES D’EXPLOITATION
O 660 000 660 000
 Achats revendus de marchandises
N 1 800 000 1 800 000
 Achats consommés de mat. et fournitures
 Autres charges externes 350 000 350 000
 Impôts et taxes 10 200 10 200
215 000 215 000
 Charges de personnel
67 000 67 000
 Autres charges d’exploitation
865 000 865 000 (2)
 Dotations d’exploitation
3 967 200 3 967 200
Total II
III RESULTAT D’EXPLOITATION (I – II) 903 050
IV PRODUITS FINANCIERS
 Prod. Des T de partic. Et aut. Titres immobilisés - -
F  Gains de change - -
I  Intérêts et autres produits financiers 90 000 90 000
N  Reprises financières : transferts de charges 15 000 15 000 (3)
A 105 000 105 000
N
Total IV
C V CHARGES FINANCIERES
I  Charges d’intérêts 60 000 60 000
E  Pertes de change - -
R
 Autres charges financières 1 500 1 500
 Dotations financières 6 000 6 000 (3)
Total V 67 500 67 500
VI RESULTAT FINANCIER (IV – V) 37 500
VII RESULTAT COURANT (III + VI) 940 550
VIII PRODUITS NON COURANTS
 Produits des cessions d’immobilisations 615 000 615 000
N
O  Reprises sur subventions d’investissement 39 000 39 000
N  Autres produits non courants 1 150 1 150
 Reprises non courantes : transferts de charges 30 000 30 000 (4)
C 685 150 685 150
O
IX Total VIII
U CHARGES NON COURANTES
R  Val. Nettes d’amortis. Des immob. cédées 275 000 275 000
A  Subventions accordées - -
N X 21 000 21 000
T
 Autres charges non courantes
XI  Dotations non courantes aux amort. et provisions 25 000 25 000 (4)
XII Total IX 321 000 321 000
XIII RESULTAT NON COURANT (VIII – IX) 364 150
RESULTAT AVANT IMPOTS (VII + X) 1 304 700
IMPOTS SUR LES RESULTATS 345 000 345 000
RESULTAT NET (XI – XII) 959 700

XIV TOTAL DES PRODUITS (I + IV + VIII) 5 660 400

13
XV TOTAL DES CHARGES (II + V + IX + XIII) 4 700 700
XVI RESULTAT NET (total produits – total charges) 959 700

(1) Dont 7 200 DH relatif à l’actif circulant et 14 000 DH de transferts de charges ;


(2) Dont 700 000 DH de dotations d’exploitation aux amortissements, 56 000 DH de dotations
durables pour risques et charges et le reste relatif à l’actif circulant ;
(3) concernant les titres et valeurs de placement ;
(4) Concernant les autres provisions pour risques et charges.

TAF : - Présenter le tableau de formation des résultats (TFR) ;


- Présenter le tableau de calcul de la CAF selon la méthode Additive ;
- Présenter le tableau de calcul de la CAF selon la méthode Soustractive.

Tableau de Formation des Résultats (TFR) : Exercice du 31/01/1998 au 31/12/1998

EXERCICE EXERCICE
PRECEDENT
1 Ventes de marchandises (en l’état) 1 100 000
2 - Achats revendus de marchandises 660 000
I = MARGE BRUTE SUR VENTES EN L’ETAT 440 000
II + PRODUCTION DE L’EXERCICE : (3 + 4 + 5) 3 647 750
3  Ventes de biens et services produits 4 000 000
4  Variation stocks de produits - 602 250
5  Immobilisations produites par l’ent/se pour elle-même 250 000
III - CONSOMMATION DE L’EXERCICE : (6 +7) 2 150 000
6  Achats consommés de matières et fournitures 1 800 000
7  Autres charges externes 350 000
IV = VALEUR AJOUTEE (I + II + III) 1 937 750
8 + Subventions d’exploitation -
V 9 - Impôts et taxes 10 200
10 - Charges de personnel 215 000
= EXCEDENT BRUT D’EXPLOITATION (EBE) 1 712 550
= OU INSUFFISANCE BRUTE D’EXPLOITATION (IBE) -
11 + Autres produits d’exploitation 70 000
12 - Autres charges d’exploitation 67 000
13 + Reprises d’exploitation : transfert de charges 52 500
14 - Dotations d’exploitation 865 000
VI = RESULTAT D’EXPLOITATION (+ ou -) 903 050
VII +- RESULTAT FINANCIER 37 500
VIII = RESULTAT COURANT (+ ou -) 940 550
IX +- RESULTAT NON COURANT 364 150
15 - Impôts sur les résultats 345 000

X = RESULTAT NET DE L’EXERCICE (+ ou -) 959 700

Capacité d’Autofinancement (CAF) et Autofinancement :


-
Méthode Additive :

1 Résultat net de l’exercice


 Bénéfice + 959 700
 Perte - -
2 + Dotations d’exploitation (1) 756 000
3 + Dotations financières (1) -
4 + Dotations non courantes (1) -
5 - Reprises d’exploitation (2) 31 300
6 - Reprises financières (2) -
7 - Reprises non courantes (2) (3) 39 000

14
8 - Produits des cessions d’immobilisations 615 000
9 + Valeurs nettes d’amort. des immob. cédées 275 000
I CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (C.A.F.) 1 305 400
10 - Distribution de bénéfices -
II AUTOFINANCEMENT 1 305 400
(1) A l’exclusion des dotations relatives aux actifs et passifs circulants et à la trésorerie.
(2) A l’exclusion des reprises relatives aux actifs circulants et à la trésorerie.
(3) Y compris reprises sur subventions d’investissement.
-
Méthode Soustractive :

EBE ou IBE 1 712 550


+ Autres produits d’exploitation 70 000
+ Reprises d’exploitation 7 200
+ Transfert de charge 14 000
- Autres charges d’exploitation 67 000
- Dotations d’exploitation 109 000
+ Produits financiers 105 000
- Charges financières 67 500
+ Produits non courants 31 150
- Charges non courantes 46 000
- Impôt sur les résultats 345 000
= CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (CAF) 1 305 400

15
Application n°4 :

Le directeur de la S.A « Rachidi » vous remet un extrait de la balance après inventaire établi
au 31/12/1998 et des informations complémentaires.

1 - Extrait de balance des soldes des comptes :

N° Comptes Soldes
Comptes Débits Crédits
6111 Achats de marchandises 636 000
6119 R.R.R.O sur achats de marchandises 8 000
6121 Achats de matières premières 1 560 000
6129 R.R.R.O sur achats consommés de MF 15 600
6131 Location et charges locatives 18 000
6133 Entretien et réparation 26 339
6134 Prime d’assurance 29 000
6136 Rémunérations des intermédiaires et honoraires 19 200
6142 Transports 20 000
6143 Missions, déplacements et réceptions 11 420
6144 Publicité, publications et relations publiques 10 800
6145 Frais postaux et frais de télécommunication 8 000
6147 Services bancaires 12 000
6167 Impôts, taxes et droits assimilés 43 000
6171 Rémunérations de personnel 180 000
6182 Pertes sur créances irrécouvrables 12 500
6193 DE (AIC) 168 000
6196 DEPPD (AC) 20 000
6311 Intérêts des emprunts et dettes 16 300
6386 Escomptes accordés 7 000
6392 DPPD des immobilisations financières 3 500
6513 VNA des immobilisations corporelles cédées 60 000
6580 Autres charges non courantes 13 580
7111 Ventes de marchandises 1 351 000
7119 R.R.R.A sur ventes 12 000
7121 Ventes de produits finis 1 825 000
7381 Intérêts et produits assimilés 2 400
7392 Reprises sur PPD des immobilisations financières 6 200
7394 Reprises sur PPD des TVP 10 100
7513 PCIC 53 500
7585 Rentrées sur créances soldées 15 600
Totaux

2 - Etat des stocks :

Stocks Stocks au 01/01/98 Stocks au 31/12/98

16
Marchandises 108 000 98 000
Matières premières 250 000 275 000
Produits finis 300 000 331 000

3 – Impôt sur les résultats : 82 500 DH ;


4 – Distribution de bénéfices de 1997 : 22 500 DH.

TAF : - Présenter l’ESG ;


- Calculer la CAF selon la méthode Additive ;
- Calculer la CAF selon la méthode Soustractive.

Tableau de Formation des Résultats (TFR) : Exercice du 01/01/1998 au 31/12/1998

EXERCICE EXERCICE
PRECEDENT
1 Ventes de marchandises (en l’état) 1 339 000
(1)
2 - Achats revendus de marchandises 638 000
(2)
I = MARGE BRUTE SUR VENTES EN L’ETAT 701 000
II + PRODUCTION DE L’EXERCICE : (3 + 4 + 5) 1 856 000
3  Ventes de biens et services produits 1 825 000
4  Variation stocks de produits 31 000
(3)
5  Immobilisations produites par l’ent/se pour elle-même -
III - CONSOMMATION DE L’EXERCICE : (6 +7) 1 674 159
6  Achats consommés de matières et fournitures 1 519 400
(4)
7  Autres charges externes 154 759
IV = VALEUR AJOUTEE (I + II + III) 882 841
8 + Subventions d’exploitation -
V 9 - Impôts et taxes 43 000
10 - Charges de personnel 180 000
= EXCEDENT BRUT D’EXPLOITATION (EBE) 659 841
= OU INSUFFISANCE BRUTE D’EXPLOITATION (IBE) -
11 + Autres produits d’exploitation -
12 - Autres charges d’exploitation 12 500
13 + Reprises d’exploitation : transfert de charges -
14 - Dotations d’exploitation 188 000
VI = RESULTAT D’EXPLOITATION (+ ou -) 459 341
VII +- RESULTAT FINANCIER 8 100 (5)
VIII = RESULTAT COURANT (+ ou -) 451 241
IX +- RESULTAT NON COURANT 4 480 (6)
15 - Impôts sur les résultats 82 500

X = RESULTAT NET DE L’EXERCICE (+ ou -) 364 261

(1) Ventes de marchandises = Ventes de marchandises – RRRA


= 1 351 000 – 12 000
= 1 339 000
(2) Achats revendus de marchandises = 636 000 – 8 000 – (98 000 – 108 000)
= 638 000
(3) Variation de stock = 331 000 – 300 000
= 31 000

17
(4) Achats consommés de M. et fournitures = 1 560 000 – 15 600 – (275 000 – 250 000)
= 1 519 400
(5) Résultat financier = (2 400 + 6 200 + 10 100) – (16 300 + 7 000 + 3 500)
= - 8 100
(6) Résultat non courant = (53 500 + 15 600) – (60 000 + 13 580)
= 69 100 – 73 580
= - 4 480

Capacité d’Autofinancement (CAF) et Autofinancement :


-
Méthode Additive :

1 Résultat net de l’exercice


 Bénéfice + 364 261
 Perte - -
2 + Dotations d’exploitation (1) 168 000
3 + Dotations financières (1) 3 500
4 + Dotations non courantes (1) -
5 - Reprises d’exploitation (2) -
6 - Reprises financières (2) 6 200
7 - Reprises non courantes (2) (3) -
8 - Produits des cessions d’immobilisations 53 500
9 + Valeurs nettes d’amort. des immob. cédées 60 000
I CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (C.A.F.) 536 061
10 - Distribution de bénéfices 22 500
II AUTOFINANCEMENT 513 561

(1) A l’exclusion des dotations relatives aux actifs et passifs circulants et à la trésorerie.
(2) A l’exclusion des reprises relatives aux actifs circulants et à la trésorerie.
(3) Y compris reprises sur subventions d’investissement.
-
Méthode Soustractive :

EBE ou IBE 659 841


+ Autres produits d’exploitation -
+ Reprises d’exploitation -
+ Transfert de charge -
- Autres charges d’exploitation 12 500
- Dotations d’exploitation 20 000
+ Produits financiers 12 500
- Charges financières 23 300 (1)
+ Produits non courants 15 600
- Charges non courantes 13 580
- Impôt sur les résultats 82 500
= CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (CAF) 536 061

(1) 23 300 = 7 000 + 16 300

18
Application n°5 :

Extrait de balance des soldes des comptes :

N° Comptes Soldes
Comptes Débits Crédits
6111 Achats de marchandises 3 024,00
6114 Variation de stocks de marchandises 1 526,40
6125 Achats non stockés de matières et fournitures 384,00
6134 Primes d’assurance 43,20
6142 Transports 160,32
6144 Publicité, publications et relations publiques 182,40
6160 Impôts et taxes 336,00
6171 Rémunérations du personnel 1 843,20
6174 Charges sociales 460,80
61911 DEA des frais préliminaires 1,92
61912 DEA des charges à répartir 13,20
61932 DEA des constructions 22,08
61933 DEA des ITMO 288,00
61955 DEP pour risques et charges durables 18,00
61964 DEP pour dépréciation des créances de l’AC 2,40
6311 Intérêts des emprunts et dettes 48,00
6394 DFP pour dépréciation des TVP 14,40
6513 VNA des immobilisations corporelles cédées 28,80
6701 Impôts sur les bénéfices 315,00
7111 Ventes de marchandises 6 096,00
7195 Reprises sur provisions pour risques et charges 6,00
7196 Reprises sur provisions pour dépréciation de l’AC 7,20
7197 Transferts de charges d’exploitation 36,00
7513 PCIC 27,72
Totaux 15 199,08 15 199,08

TAF : - Présenter l’ESG ;


- Calculer la CAF selon la méthode Additive ;
- Calculer la CAF selon la méthode Soustractive.

19
Tableau de Formation des Résultats (TFR) : Exercice du / / au / /

EXERCICE EXERCICE
PRECEDENT
1 Ventes de marchandises (en l’état) 6 096,00
2 - Achats revendus de marchandises 1 497,60 (1)
I = MARGE BRUTE SUR VENTES EN L’ETAT 4 598,40
II + PRODUCTION DE L’EXERCICE : (3 + 4 + 5) -
3  Ventes de biens et services produits -
4  Variation stocks de produits -
5  Immobilisations produites par l’ent/se pour elle-même -
III - CONSOMMATION DE L’EXERCICE : (6 +7) 769,92
6  Achats consommés de matières et fournitures 384,00
7  Autres charges externes 385,92
IV = VALEUR AJOUTEE (I + II – III) 3 828,48
8 + Subventions d’exploitation -
V 9 - Impôts et taxes 336,00
10 - Charges de personnel 2 304,00
= EXCEDENT BRUT D’EXPLOITATION (EBE) 1 188,48
= OU INSUFFISANCE BRUTE D’EXPLOITATION (IBE) -
11 + Autres produits d’exploitation -
12 - Autres charges d’exploitation -
13 + Reprises d’exploitation : transfert de charges 49,20
14 - Dotations d’exploitation 345,60
VI = RESULTAT D’EXPLOITATION (+ ou -) 892,08
VII +- RESULTAT FINANCIER - 62,40
VIII = RESULTAT COURANT (+ ou -) 829,68
IX +- RESULTAT NON COURANT - 1,08
15 - Impôts sur les résultats 315,00

X = RESULTAT NET DE L’EXERCICE (+ ou -) 513,60

(1) 3 024,00 – 1 526,40 = 1 497,60

Capacité d’Autofinancement (CAF) et Autofinancement :


-
Méthode Additive :

1 Résultat net de l’exercice


 Bénéfice + 513,60
 Perte - -
2 + Dotations d’exploitation (1) 343,20
3 + Dotations financières (1) -
4 + Dotations non courantes (1) -
5 - Reprises d’exploitation (2) 6,00
6 - Reprises financières (2) -
7 - Reprises non courantes (2) (3) -
8 - Produits des cessions d’immobilisations 27,72
9 + Valeurs nettes d’amort. des immob. cédées 28,80
I CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (C.A.F.) 851,88
10 - Distribution de bénéfices 40,80
II AUTOFINANCEMENT 811,08

(1) A l’exclusion des dotations relatives aux actifs et passifs circulants et à la trésorerie.
(2) A l’exclusion des reprises relatives aux actifs circulants et à la trésorerie.

20
(3) Y compris reprises sur subventions d’investissement.

-
Méthode Soustractive :

EBE ou IBE 1 188,48


+ Autres produits d’exploitation -
+ Reprises d’exploitation 7,20
+ Transfert de charge 36,00
- Autres charges d’exploitation -
- Dotations d’exploitation 2,40
+ Produits financiers -
- Charges financières 62,40
+ Produits non courants -
- Charges non courantes -
- Impôt sur les résultats 315,00
= CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (CAF) 851,88

21
Application n°6:

Compte de produits et charges (H.T) Exercice du / / au / /


Opérations TOTAUX de
Propre à Concernant les l’ex.
l’exercice ex. précé. 3=1+2
1 2
I PRODUITS D’EXPLOITATION
 Ventes de marchandises (en l’état) -
 Ventes de biens et services produits 66 850 (1)
E CHIFFRE D’AFFAIRES 66 850
X
P  Variation de stocks de produits (+ ou -) 8 350
L  Immob. Produites par l’ent/se pour elle-même -
O  Subvention d’exploitation -
I II 720
 Autres produits d’exploitation
T
A  Reprises d’exploitation : transferts de charges 2 230
T Total I 78 150
I CHARGES D’EXPLOITATION
O -
 Achats revendus de marchandises
N 20 810
 Achats consommés de mat. et fournitures
 Autres charges externes 4 200 (2)
 Impôts et taxes 1 120
42 880 (3)
 Charges de personnel
320
 Autres charges d’exploitation
11 550
 Dotations d’exploitation
80 880
Total II
III RESULTAT D’EXPLOITATION (I – II) - 2 730
IV PRODUITS FINANCIERS
 Prod. Des T de partic. Et aut. Titres immobilisés 5
F  Gains de change 985
I  Intérêts et autres produits financiers 120
N  Reprises financières : transferts de charges 2 750
A 3 860
N
Total IV
C V CHARGES FINANCIERES
I  Charges d’intérêts 6 200
E  Pertes de change 1 220
R
 Autres charges financières 830
 Dotations financières 2 110
Total V 10 360
VI RESULTAT FINANCIER (IV – V) - 6 500
VII RESULTAT COURANT (III + VI) - 9 230
VIII PRODUITS NON COURANTS
 Produits des cessions d’immobilisations 2 200
N
O  Reprises sur subventions d’investissement -
N  Autres produits non courants 80
 Reprises non courantes : transferts de charges 140
C 2 420
O
IX Total VIII
U CHARGES NON COURANTES
R  Val. Nettes d’amortis. Des immob. cédées 1 220
A  Subventions accordées -
N X 130
T
 Autres charges non courantes
XI  Dotations non courantes aux amort. et provisions 540
XII Total IX 1 890
XIII RESULTAT NON COURANT (VIII – IX) 530
RESULTAT AVANT IMPOTS (VII + X) - 8 700
IMPOTS SUR LES RESULTATS - -
RESULTAT NET (XI – XII) - 8 700

22
(1) Dont 16 700 à l’exploitation ;
(2) Dont redevances de crédit-bail 2 100 ;
(3) Dont charges sociales 12 320.
Exercice 1997 : Un contrat de crédit bail portant sur un Mat. industriel. Valeur = 6 000 Dh
amortissement linéaire 5 ans

Annexe 1 : Tableau des amortissements :

Nature Amort. début Dotations Diminutions Amort. fin


d’exercice d’exercice
Immob. en non valeur (frais -
préliminaire) 70 50 120
Immob. incorp. 80 180 - 260
Immob. corp. 8 190 5 280 730 13 040
 Constructions 4 590 730 - 5 320
 I.T.M.O 2 600 1 830 450 3 980
 Autres immob. corp. 1 300 2 720 280 3 740
Total général 8 640 5 510 730 13 420

Annexe 2 : Mouvements de l’exercice 97 affectant les charges à répartir :

Montant net au début de Dotations de l’exercice aux Montant net à la fin de


l’exercice amortissements l’exercice
1 320 1 120 200

Annexe 3 : Tableau des provisions :

Provisions Dotations Reprises Provisions


début fin d’exercice
d’exercice
Prov. réglementaire 320 70 140 250
Prov. pr R.C 3 320 3 020 3 150 3 190
Prov. pr dép. des A.C 1 800 4 480 1 100 5 180
Total général 5 440 7 570 4 390 8 620

Nature des dotations et des Dotations Reprises


reprises
D’exploitation 4 920 1 500
Financières 2 110 2 750
Non courantes 540 140

23
Tableau de Formation des Résultats (TFR) : Exercice du / / au / /

EXERCICE EXERCICE
PRECEDENT
1 Ventes de marchandises (en l’état) -
2 - Achats revendus de marchandises -
I = MARGE BRUTE SUR VENTES EN L’ETAT -
II + PRODUCTION DE L’EXERCICE : (3 + 4 + 5) 75 200
3  Ventes de biens et services produits 66 850
4  Variation stocks de produits 8 350
5  Immobilisations produites par l’ent/se pour elle-même -
III - CONSOMMATION DE L’EXERCICE : (6 +7) 22 910
6  Achats consommés de matières et fournitures 20 810
7  Autres charges externes 2 100 (1)
IV = VALEUR AJOUTEE (I + II + III) 52 290
8 + Subventions d’exploitation -
V 9 - Impôts et taxes 1 120
10 - Charges de personnel 42 880
= EXCEDENT BRUT D’EXPLOITATION (EBE) 8 290
= OU INSUFFISANCE BRUTE D’EXPLOITATION (IBE) -
11 + Autres produits d’exploitation 720
12 - Autres charges d’exploitation 320
13 + Reprises d’exploitation : transfert de charges 2 230
14 - Dotations d’exploitation 12 750 (2)
VI = RESULTAT D’EXPLOITATION (+ ou -) - 1 830
VII +- RESULTAT FINANCIER - 7 400 (3)
VIII = RESULTAT COURANT (+ ou -) - 9 230
IX +- RESULTAT NON COURANT 530
15 - Impôts sur les résultats -

X = RESULTAT NET DE L’EXERCICE (+ ou -) - 8 700

(1) 4 200 – 2 100 = 2 100 ;


(2) Amort : 6 000 / 5 = 1 200 ;
(3) - 6 500 – 900 = - 7 400.

Capacité d’Autofinancement (CAF) et Autofinancement :


-
Méthode Additive :

1 Résultat net de l’exercice


 Bénéfice + -
 Perte - - 8 700
2 + Dotations d’exploitation (1) 8 270 (7 070 + 1 200)
3 + Dotations financières (1) 2 110
4 + Dotations non courantes (1) 540
5 - Reprises d’exploitation (2) 400 (1 500 – 1 100)
6 - Reprises financières (2) 27 500
7 - Reprises non courantes (2) (3) 140
8 - Produits des cessions d’immobilisations 2 200
9 + Valeurs nettes d’amort. des immob. cédées 1 220
I CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (C.A.F.) - 2 050
10 - Distribution de bénéfices -
II AUTOFINANCEMENT - 2 050

(1) A l’exclusion des dotations relatives aux actifs et passifs circulants et à la trésorerie.

24
(2) A l’exclusion des reprises relatives aux actifs circulants et à la trésorerie.
(3) Y compris reprises sur subventions d’investissement.
-
Méthode Soustractive :

EBE ou IBE 8 290


+ Autres produits d’exploitation 720
+ Reprises d’exploitation 1 830
+ Transfert de charge -
- Autres charges d’exploitation 320
- Dotations d’exploitation 4 480
+ Produits financiers 1 110
- Charges financières 9 150 (10 360 + 900 – 2 110)
+ Produits non courants 80
- Charges non courantes 130
- Impôt sur les résultats -
= CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (CAF) - 2 050

III) Analyse des performances d’exploitation :

1) Les Ratios d’activités de productivité et de rendement :

a) Les Ratios d’activités :

Ils permettent de suivre la structure et l’évolution de l’activité, ces Ratios permettent


également d’apprécier le taux de croissance de l’entreprise en terme d’activité, il y en a :
-
Valeur ajoutée / Chiffre d’affaire ;
-
Chiffre d’affaire à l’export / Chiffre d’affaire total ;
-
Chiffre d’affaire produit A / Chiffre d’affaire total.

En termes d’évolution, on doit calculer les Ratios de croissance :


-
Variation de n par rapport à n-1 du Chiffre d’affaire / Chiffre d’affaire de n-1 ;
-
Variation de n par rapport à n-1 de la valeur ajoutée / Valeur ajoutée de n-1.

b) Les Ratios de productivité et de rendement :

On peut s’interroger sur les performances techno-économiques de la combinaison productive


caractérisant l’entreprise à travers notamment les notions de coefficient de capital, d’intensité
capitalistique et de rendement de la main-d’œuvre et des équipements productifs.
-
Coefficient de capital : Capitaux investis / Valeur ajoutée ;
-
Ratio d’intensité capitalistique : Capitaux investis / effectif ;
-
Ratio de rendement de la main-d’œuvre : Valeur ajoutée / Effectif ;
-
Ratio de rendement d’équipement : Valeur ajoutée / capitaux investis.

25
2) Les Ratios de marge et de rentabilité :

a) Les Ratios de marge :

Taux de marge = Marge brut / Production ;

Taux de marge = Marge brut / Chiffre d’affaire.

b) Les Ratios de rentabilité :

L’appréciation de la rentabilité d’une entreprise peut se faire au niveau de l’activité ou au


niveau des capitaux investie.
-
Excédent brut d’exploitation (EBE) / Chiffre d’affaire (HT) ;
-
Excédent brut d’exploitation (EBE) / Capitaux investis.

Contrôle n°1 :

Le CPC d’une entreprise se présente au 31 décembre 2004 comme suit en milliers de Dh.

Charges Montants Produits Montants


Charge d’exploitation : Produits d’exploitation :
Achats demandé de marchandises 1 600 Ventes de marchandises 3 200
Achats consommés de M et F 4 350 Ventes de biens et services produits 9 040
Autres charges externes 875 Variation de stocks de biens produits 925
Impôts et taxes 342 Subventions d’exploitation 1 965
Charges de personnel 3 440 Reprises d’exploitation transfert de ch. 332
Dotations d’exploitation 920 Autres produits d’exploitation 124
Autres charges d’exploitation 125 Total produit d’exploitation 15 586
Total charges d’exploitation 11 652 Produit financiers :
Charges financières : Intérêt de produits financiers 112
Charges d’intérêts 234 Reprises financières transfert de ch. 164
Dotations financières 88 Autres produits financiers 145
Autres charges financières 46 Total produits financiers 421
Total charges financières 368 Produits non courants :
Charges non courantes : PCI 1 324
VNA des immobilisations cédées 643 Reprises non courantes 548
Autres charges non courantes 75 Autres produits non courants 729
Total charges non courantes 718 Total produits non courants 2 601
Impôts sur les résultats 2 020
Résultat net 3 850
Total général 18 608 Total général 18 608

Informations complémentaires :

L’entreprise utilise depuis 2 ans une machine financée par leasing. Les caractéristiques des
contrats de leasing sont comme suit :
-
Valeur de la machine mentionnée au contrat 500 000 Dh, durée du contrat 5 ans (il
reste 3 ans). Loyer annuel TTC versé 133 750 Dh.

26
L’entreprise a fait appel durant l’exercice 2004 à neuf ouvriers occasionnels, rémunération
brut mensuel 2 000 Dh.

40% de subvention d’exploitation concerne la compensation du prix de vente des produits


fabriqués par l’entreprise.

L’entreprise a loué exceptionnellement un hagard à l’un de ses principaux clients. Elle perçue
un loyer annuel de 80 000 Dh enregistré par le comptable comme vente de produits
accessoires.

Les dotations et les reprises sont ventilées comme suit :

Exploitations Financières Non courantes


Dotations Reprises Dotations Reprises Dotations Reprises
A
caractères 740 198 34 66 - -
stables
A
caractères 180 100 54 98 - 548
circulants
Total 920 298 88 164 - 548

T.A.F :

1 – Etablir un tableau de calcul de solde intermédiaire de gestion en apportant toutes les


corrections nécessaires ;
2 – Calculer par deux méthodes la capacité d’autofinancement.

Tableau de Formation des Résultats (TFR) : Exercice du 01/01/2004 au 31/12/2004

EXERCICE EXERCICE
PRECEDENT
1 Ventes de marchandises (en l’état) 3 200
2 - Achats revendus de marchandises 1 600
I = MARGE BRUTE SUR VENTES EN L’ETAT 1 600
II + PRODUCTION DE L’EXERCICE : (3 + 4 + 5) 10 671
3  Ventes de biens et services produits 9 746 (1)
4  Variation stocks de produits 925
5  Immobilisations produites par l’ent/se pour elle-même -
III - CONSOMMATION DE L’EXERCICE : (6 +7) 4 884
6  Achats consommés de matières et fournitures 4 350
7  Autres charges externes 534 (2)
IV = VALEUR AJOUTEE (I + II + III) 7 387
8 + Subventions d’exploitation 1 179
V 9 - Impôts et taxes 342
10 - Charges de personnel 3 656 (3)
= EXCEDENT BRUT D’EXPLOITATION (EBE) 4 568
= OU INSUFFISANCE BRUTE D’EXPLOITATION (IBE) -
11 + Autres produits d’exploitation 124
12 - Autres charges d’exploitation 125
13 + Reprises d’exploitation : transfert de charges 332
14 - Dotations d’exploitation 1 020 (4)
VI = RESULTAT D’EXPLOITATION (+ ou -) 3 879
VII +- RESULTAT FINANCIER 28
VIII = RESULTAT COURANT (+ ou -) 3 907

27
IX +- RESULTAT NON COURANT 1 963
15 - Impôts sur les résultats 2 020

X = RESULTAT NET DE L’EXERCICE (+ ou -) 3 850


(1) 9 040 – 80 + 786 = 9 746
(2) 875 – 216 – 125 = 534
(3) 216 + 3 440 = 3 656
(4) 920 + 100 = 1 020

Capacité d’Autofinancement (CAF) et Autofinancement :


-
Méthode Additive :

1 Résultat net de l’exercice


 Bénéfice + 3 850
 Perte - -
2 + Dotations d’exploitation (1) 840 (740 + 100)
3 + Dotations financières (1) 34
4 + Dotations non courantes (1) -
5 - Reprises d’exploitation (2) 198
6 - Reprises financières (2) 66
7 - Reprises non courantes (2) (3) -
8 - Produits des cessions d’immobilisations 1 324
9 + Valeurs nettes d’amort. des immob. cédées 643
I CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (C.A.F.) 3 779
10 - Distribution de bénéfices -
II AUTOFINANCEMENT 3 779

(1) A l’exclusion des dotations relatives aux actifs et passifs circulants et à la trésorerie.
(2) A l’exclusion des reprises relatives aux actifs circulants et à la trésorerie.
(3) Y compris reprises sur subventions d’investissement.
-
Méthode Soustractive :

EBE ou IBE 4 568


+ Autres produits d’exploitation 124
+ Reprises d’exploitation 100
+ Transfert de charge 34
- Autres charges d’exploitation 125
- Dotations d’exploitation 180
+ Produits financiers 355 (1)
- Charges financières 359 (2)
+ Produits non courants 1 357 (3)
- Charges non courantes 75
- Impôt sur les résultats 2 020
= CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (CAF) 3 779

(1) 112 + 145 + 98 = 355


(2) 729 + 548 + 80 = 1 357
(3) 234 + 46 + 54 + 25 = 359

28
Chapitre 2 : Analyse du Bilan

Introduction :

Le bilan est le document comptable le plus utilisé par les analystes financiers. D’une part il
donne une image instantanée des patrimoines de l’entreprise, d’autre part il permet une
analyse de son équilibre financier. Il existe plusieurs présentations du bilan, on peut distinguer
2 principales :
-
Une présentation patrimoniale visant à apprécier la liquidité et la solvabilité de
l’entreprise.
-
Une autre fonctionnel qui se situe dans une perspective économique.

IV) La présentation patrimoniale du bilan :

L’analyse patrimoniale appelé également analyse liquidité exigibilité est une technique
d’analyse qui repose sur les notions de solvabilité et de liquidité de l’entreprise. Il accorde la
primauté à l’étude des risques d’insolvabilité ou de défaillance de l’entreprise.

1) Les caractéristiques du bilan patrimonial :


-
Ces éléments sont classés selon le degré de liquidité croissante (actif) ou d’exigibilité
croissante (passif).
-
Les actifs sont pris pour leurs valeurs vénales actuelles.

Cette évaluation donne lieu à une réévaluation et à une dévaluation.

2) L’évaluation de l’actif du bilan patrimonial :

Le bilan patrimonial est généralement établi par les banques qui cherchent à apprécier la
solvabilité d’une entreprise avant de s’engager vis-à-vis d’elle.
Pour cela, les actifs du bilan patrimonial sont évalués pour leurs valeurs réelles. La différence
entre la valeur réelle et la valeur net comptable constitue une plus ou moins value.

3) Les outils d’analyse patrimoniale :

a) L’analyse de la solvabilité :

Elle consiste à évaluer l’aptitude de l’entreprise à remboursé toutes ces dettes en réalisant
l’ensemble de son actif. Cet évaluation se fait en déterminent l’actif net réel (actif net corrigé).

Actif net réel = Actif total réévalué – Dettes totales.

29
b) L’analyse des risques de non liquidité :

Elle consiste à évaluer l’aptitude de l’entreprise à honorer ces engagements à court terme par
la réalisation de ces actifs liquidable à moins d’un an.

Fond de roulement patrimonial = Actif à moins d’un an – Dettes à court terme

Fond de roulement patrimonial = Capitaux permanents + Dettes de financement –


Actifs immob.

V) Les rectifications :

Actif Passif

Immob. en non valeur - Actif immob. Résultat - Capitaux propres


- Capitaux propres +Dettes à court terme

Plus value +Actif immob. Provision < 1 an - Dettes moyen et long terme
+Capitaux propres +Dettes court terme

Moins value - Actif immob Prov. non justifié - DMLT


- Capitaux propres +DCT (35%)
+Capitaux propres (65%)
Prêts < 1 an - Actif immob.
+Créances Dettes > 1 an - DCT
+DMLT
Stocks outils - Stocks
+Actif immob. Ecart de convers - DMLT
Passif + Capitaux propres
Créances irrécouvrables - Créances
- Capitaux propres

Créances difficilement - Créances


recouvrables +Actif immob.

TVP facilement - Créances


négociables +Trésorerie actif

Ecart de conversion - Créances


Actif - Capitaux propres

30
Application n°1 :

Une société vous présente le bilan au 31/12/95 en milliers de dirhams :

Actif Brut Amort. Net Passif Net


ou Prov.
Frais de constitution 20 6 14 Capital 1 000
Fond commercial 580 54 526 Reserve 258,40
Matériel & outillage 890 190 700 Résultat 99,60
Matériel de transport 568 148 420 Emprunt 300
Dépôt & cautionnement 178 - 178 Provision 150
Stock de matières premières 50 - 50 Fournisseurs 400
Stock de produits finis 100 10 90 Etats, impôts 230
Clients 260 - 260
Clients effet à recevoir 35 - 35
Banques 160 - 160
Caisses 5 - 5
Total Actif 2 846 2 438 Total Passif 2 438

On vous donne en plus les renseignements suivants :


-
La valeur réelle du fond commercial est 586 ;
-
La dépréciation constatée de la valeur du matériel & outillage s’avère insuffisante, il y
a lieu de tenir compte d’une moins value supplémentaire de 176 ;
-
L’entreprise conserve en permanence 5 du stock de matières pour faire face à une
éventuelle rupture d’approvisionnement ;
-
Seul la fraction de 20 des effets en portefeuille est escomptable ;
-
Le résultat de l’exercice est réparti ainsi : 40 au réserve, 44,7 sera versé à l’Etat à titre
de l’impôt, le reste sera distribué à l’associé en 2 mois ;
-
Une provision pour garantie accordé au client dont le montant est de 50 est d’une
échéance de 2 mois, le reste de provision pour risque et charge est de plus d’un an ;
-
30% de l’emprunt auprès des établissements de crédit est remboursable à court terme ;
-
Toutes les autres dettes sont à court terme.

T.A.F : Etablir le tableau financier condensé.

Elément Valeur comptable Valeur réelle Plus ou moins value


FC 526 586 +60
MO - - -176

31
Tableau de redressement et de reclassement :

Eléments AI Stocks Créances TA Capitaux DMLT DCT


propres
Total comptable 1 838 140 295 165 1 358 450 630
Frais constitution -14 - - - -14 - -
Plus value / FC +60 - - - +60 - -
Moins value / MO -176 - - - -176 - -
Stock de sécurité +5 -5 - - - - -
Client E à R - - -20 +20 - - -
Résultat - - - - -44,7 - +44,7
Dividende - - - - -14,9 - +14,9
Provision - - - - - -50 +50
Emprunt - - - - - -90 +90
Total 1 713 135 275 185 1 168,4 310 829,6

Bilan financier condensé :

Actif Montant % Passif Montant %


AI 1 713 74,22 FP 1 478,4 64,06
AC 410 17,76 PC 829,6 35,94
TA 185 8,02
Total 2 308 100 Total 2 308 100

Application n°2 :

Une société vous présente le bilan au 31/12/06 en milliers de dirhams :

Actif Brut Amort. Net Passif Net


ou Prov.
Frais préliminaires 48,50 15,25 33,25 Capital 1 000
Construction 750 225 525 Reserve légale 65,85
ITMO (1) 525 341,25 183,75 Autres réserves 180
Mobilier, matériel de bureau 770 432 338 Résultat net 362,40
Titre de participation 36 6 30 Autres dettes de
Matières & fournitures 540 - 540 financement (2) 691,15
Produits finis 350 - 350 Fournisseurs 495
Créances clients 632,50 18,5 614 Etats 135,60
Autres débiteurs 26 - 26 Autres prov. Pr
Banques 300 - 300 R. et Ch. 70
Caisses 60 - 60
Total Actif 4 038 3 000 Total Passif 3 000

(1) Brut 120 ; Amortissement 40 ; Net 78 


(2) Dont emprunt moins d’un an : 40

32
Informations complémentaires :
-
La valeur net des constructions ne représentent que 50% de leurs valeurs réelles ;
-
La dépréciation réelle du matériel de bureau devrait être de 12,5% par an,
l’amortissement constant est calculé au taux de 10% par an ;
-
La société a l’habitude de garder en permanence un stock MP de 100 000 Dh et de
produits finis 40 000 Dh ;
-
Les titres de participations sont représentés par 2 types d’action :
Wafa : 80 actions de 250 Dh l’une ;
Dounia : 100 actions de 160 Dh l’une.
Le cours actuel des actions Wafa est de 250 Dh l’une ;
Le cours actuel des actions Dounia est de 175 Dh l’une.
-
Le plafond d’escompte des effets est limité à 34 000 Dh ;
-
L’assemblé générale des associés a décidé de doter les réserves de 63 120 Dh et de
distribuer le reste aux associés ;
-
Les provisions pour risques et charges sont destinées à couvrir des risques fondés.

T.A.F : Présenter le bilan financier condensé.

Eléments Valeur comptable Valeur réelle Plus ou moins value


Construction 525 1 050 +525
Mat. Bureau (1) 42 52,5 -10,5

(1) Amort. réel :


VO x t x n
120 x 12,5 x n
Amort comp.
42 = 120 x 10% x n
42 = 12 x n
n = 3,5
Amort. réel :
120 x 3,5 x 12,5% = 52,5

42 – 52,5 = -10,5

Tableau de redressement et de reclassement :

Eléments AI Stocks Créances TA Capitaux DMLT DCT


propres
Total comptable 1 000 890 640 360 1 608,25 691,15 700,60
Frais préliminaires -33,25 - - - -33,25 - -
Plus value / constr. +525 - - - +525 - -
Moins value / MB -10,50 - - - -10,50 - -
Plus value / TP +7,5 (1) - - - +7,50 - -
Stock outil +140 -140 - - - - -
Effets - - -34 +34 - - +299,28
Dividende - - - - -299,28 - +44
Emprunt - - - - - -44
Total 1 738,75 750 606 394 1 797,72 647,15 1 043,88

33
(1) (80 x 250) + (100 x 175) – 30 000 = 7 500

Bilan financier condensé :

Actif Montant % Passif Montant %


AI 1 738,75 48,80 Capitaux
Stocks 750 21,50 propres 1 797,72 51,50
Créances 606 17,40 DMLT 647,15 18,50
TA 394 11,30 DCT 1 043,88 30,00
Total 3 488,75 100 Total 3 488,75 100

VI) La Présentation fonctionnelle :

C’est la présentation adopté par le gestionnaire ou l’analyste qui désire mener un diagnostic
économique. Le bilan fonctionnel a pour objet d’expliquer la contribution de chaque cycle
fonctionnel à l’équilibre financier de l’entreprise.

1) La classification du bilan fonctionnel :

Les différents éléments du bilan fonctionnel sont regroupés selon 3 grandes fonctions :
-
Fonction investissement et financement structuré ;
-
Fonction exploitation ;
-
Fonction d’ajustement.

2) Les indicateurs d’équilibres du bilan fonctionnel :

Le bilan fonctionnel met en évidence 3 grandeurs reflétant chacune le solde des 3 cycles
fonctionnels de l’entreprise.

a) Le fond de roulement fonctionnel (FRF) :

Elle est égale à la différence entre le financement stable et les actifs immobilisés.

FRF = financement stable – actifs immobilisés

Le FRF informe sur la manière dont l’entreprise arrive à couvrir ses besoins d’investissement
par des ressources permanentes.
Un FRF positif signifie que l’entreprise dégage un surplus de financement stable par rapport
aux actifs immobilisés et qui est disponible pour couvrir les besoins de financement engendrés
par le cycle d’exploitation.
Un FRF négatif signifie que les actifs immobilisés ne sont que partiellement financé par les
ressources stables.

b) Le besoin fond de roulement BFR :

Le BFR comprend le BFR lié à l’exploitation et les besoins indépendants de l’exploitation.

BFR = BFR (exploitation) + BFR (hors exploitation)

34
Le BFR (Exploitation) :

Le BFRE correspond à la partie des emplois qui n’est pas financer par des ressources de
même nature.

BFRE = Emplois d’exploitation – ressources d’exploitation

Le BFR (Hors Exploitation) :

Ils sont liés aux opérations ne relevant pas directement de l’exploitation de l’entreprise, il
s’agit de :
-
Dividende à payer, acompte provisionnel et le solde de l’IS ;
-
Dettes sur acquisition d’immobilisations ;
-
Intérêt couru non échu.

BFRHE = Emplois circulants hors exploitation – ressources circulants hors exploitation

c) La trésorerie net :

Elle constitue un élément essentiel de la gestion financière de l’entreprise.


Deux méthodes de calcul de la trésorerie net sont possibles :
-
Méthode 1 : Trésorerie net = trésorerie actif – trésorerie passif ;
-
Méthode 2 : Trésorerie net = FRF – BFR.

3) Retraitement du bilan fonctionnel :

Actif immobilisé  = Actif immob. (valeur brut) – prime de remboursement des


obligations – écarts de conversion actif – écarts de conversion
passif + valeur crédit bail (valeur brut)

Actif circulant = Exploitation : Actif circulant – Autres débiteurs - TVP

Hors exploitation : - Autres débiteurs


- TVP

Capitaux propres = Capitaux propres + amort. provision + amort. crédit bail

Dettes de financement = Dettes – primes de remboursement – écarts de conversion actif


– écarts de conversion passif + valeur net comptable crédit bail.

Passif circulant = Exploitation : Passif circulant – autres créanciers

Hors exploitation : Autres créanciers

35
Application n°3 :

Au 31/12/00, le bilan de la société « Mabrouka » se présente comme suit :

Amt.
Actif Brut ou Net Passif Net
Prov.
Actif immobilisé Financement permanent
Immob. en non valeur : Capitaux propres :
- -
Frais préliminaires 400 100 300 Capital social 11 400
- -
Charges à répartir 200 100 100 Primes d’émission 500
-
Immob. incorporelles : Réserve légale 700
- -
Immob. en recherches et Autres réserves 300
-
développement 500 100 400 Résultat net 900
-
Fonds commercial 1 000 - 1 000 Dettes de financement :
-
Immob. corporelles : Autres dettes de financement 1 000
-
Terrains 2 000 - 2 000 Provisions durables pour risques et charges :
- -
Constructions 6 000 4 500 1 500 Provisions durables pour risques et
-
ITMO 9 000 5 000 4 000 charges 1 200
Immob. financières :
-
Autres créances
financières 1 500 200 1 300
-
Titres de participation 700 - 700
-
Autres titres
immobilisées 2 200 - 2 200
23 500 10 000 13 500 16 000
Actif circulant HT Passif circulant HT
Stocks : Dettes du passif circulant :
- -
Marchandises 1 500 500 1 000 Fournisseurs et comptes rattachés 3 000
-
Créances de l’actif circulant : Organismes sociaux 500
- -
Clients 7 000 1 500 5 500 Etat – créditeur 2 000
- -
Autres ‘débiteurs 3 200 - 3 200 Autres créanciers 600
- -
Comptes de Comptes de régularisation 300
régularisation actif 150 - 150
-
Titres et valeurs de
placement 300 - 300
12 150 2 000 10 150 6 400
Trésorerie Actif Trésorerie Passif
Banques, TG et chèques postaux 500 - 500 Crédit de trésorerie 1 750
500 - 500 1 750
Total 36 150 12 000 24 150 Total 24 150

Informations complémentaires :
-
600 de bénéfices seront distribués en 2001 ;
-
Les provisions durables pour risques et charges concernent :
- Un procès dont le jugement sera rendu en 2001 et provisionné pour 500 ;
- Une provision qui s’est révélée sans objet.
-
Les frais de recherche et de développement correspondent à des études qui ont de
sérieuses chances d’aboutir ;
-
L’entreprise utilise une machine depuis 1999 sous contrat de crédit bail. Sa valeur
d’origine est de 300 et sa durée de vie normale est de 5 ans. Les redevances sont
payées en début de période ;

36
-
La somme figurant au poste fonds commercial correspond à une valeur réelle ;
-
Les autres créances financières comprennent 350 de créances à moins d’un an ;
-
ETIC : tableau des dettes :
Analyse par échéance
Dette Dette à plus d’un an Dette à moins d’un an
-
Autres dettes de
financement 1 000 800 200
-
Fournisseurs et comptes
rattachés 3 000 - 3 000
-
Etat 2 000 500 1 500
-
Autres créanciers 600 100 500
-
Comptes de
régularisation passif 300 150 150

N.B : - Toutes les provisions antérieurement constituées ont été déduites du résultat fiscal ;
- Le taux de l’IS est de 35%.

TAF :

1- Etablir le bilan financier en grandes masses ;


2- Calculer le fonds de roulement financier et l’actif net ;
3- Etablir le bilan fonctionnel ;
4- Calculer le fonds de roulement fonctionnel, le besoin de financement global et la
trésorerie nette ;

Réponse :

1- Tableau de redressement et de reclassement :

Eléments AI Stocks Créances TA Capitaux DMLT DCT TP


propres
Total comptable 13 500 1 000 9 150 500 13 800 2 200 6 400 1 750
Immob. nn valeur -400 -400
Bénéfice -600 +600
Provision +455 -700 +245
Provision procès -500 +500
Créance <1 an -350 +350
Créance >1 an +1 000 -1 000
Autres dette finan. -200 +200
Etat +500 -500
Autres créancier +100 -100
Compte régularisa° +150 -150
Total 13 750 1 000 8 500 500 13 255 1 550 7 195 1 750

37
Bilan financier :

Actif Montant % Passif Montant %


AI 13 750 57,89 Capitaux
Stocks 1 000 4,21 propres 13 255 55,81
Créances 8 500 35,79 DMLT 1 550 6,53
TA 500 2,11 DCT 7195 30,29
TP 1 750 7,37
Total 23 750 100 Total 23 750 100

2-
Actif net réel = Actif total réévalué – dettes totales
= 23 750 – (2 050 + 6 695 – 1 750)
= 13 255

FRF = Actif circulant (trésorerie incluse) – passif circulant (trésorerie incluse)


= (1 000 + 8 500 + 500) – (7 195 + 1 750)
= 1 055

3-

Actif immobilisé = 23 500 + 300 = 23 800

Actif circulant = 1 000 + 5 500 + 150 = 6 650

Trésorerie Actif = 500

Capitaux propres = 13 800 + 10 000 + 1 200 + 120 (1) = 25 120

Dettes de financement = 1 000 + 180 = 1 180

Trésorerie Passif = 1 750

Bilan fonctionnel :

Actif Montant % Passif Montant %


AI 23 800 69,09 Capitaux
AC (E) 6 650 19,30 propres 25 120 72,91
AC (HE) 3 500 10,16 Dettes finan. 1 180 3,43
TA 500 1,45 PC (E) 5 800 16,84
PC (HE) 600 1,74
TP 1 750 5,08
Total 34 450 100 Total 34 450 100

38
(1) 60 x 2 = 120
4-

FRF = Financement permanent – actif immobilisé


= 25 120 + 1 180 – 23 800
= 2 500

BFG = Actif circulant – passif circulant


= 10 150 – 6 400
= 3 750

Trésorerie net = 2 500 – 3750


= - 1 250

39
Application n°4 :

La société « Meuble Bois » est une société anonyme de fabrication et de distribution de


mobiliers en bois. Son capital est fixé à 900 000 Dhs.
Installée depuis 1979 au Maroc, la société « Meuble Bois » est confrontée à de sérieuses
difficultés financières et à des incidents avec ses banquiers.
Les dirigeants de « Meuble Bois » font appel à votre concours pour procéder à un diagnostic
financier. Pour cela, ils vous communiquent le bilan des exercices : (N) et (N-1) ainsi que des
informations complémentaires.

Bilans (N et N-1) en milliers de Dhs :

Amt.
Actif Brut ou Net Net Passif Net Net
Prov. (N) (N-1) (N) (N-1)
Actif immobilisé Financement permanent
Immob. en non valeur : Capitaux propres :
- -
Charges à répartir 312 78 234 273 Capital social 900 900
- -
Primes de remboursement Réserve légale 240 300
-
des obligations 240 90 150 195 Autres réserves 369 270
-
Immob. incorporelles : Report à nouveau 123 120
- -
Immob. en recherches et Résultat net 120 243
développement 600 120 480 540 Capitaux propres assimilés :
-
Immob. corporelles : Subventions
-
Terrains 300 - 300 300 d’investissement 660 700
-
Constructions 1 500 600 900 1 200 Dettes de financement :
- -
ITMO 2 400 900 1 500 1 950 Emprunts obligataire 2 000 2 900
- -
Mob. Mat. de bureau 300 60 240 270 Autres dettes de
Immob. financières : financement 500 450
-
Autres créances Provisions durables pour risques
financières 120 10 110 70 et charges :
-
Ecart de conversion actif : Provisions durables
-
Augmentation des dettes pour risques et charges 570 500
de financement 20 - 20 30 Ecarts de conversion passif :
-
Des créances
immobilisées 10 20
5 792 1 858 3 934 4 828 3 740 4 570
Actif circulant HT Passif circulant HT
Stocks : Dettes du passif circulant :
- -
Matières premières 1 508 100 1 408 1 600 Fournisseurs et
-
Produits finis 500 30 470 700 comptes rattachés 2 050 2 400
-
Créances de l’actif circulant : Etat – créditeur 100 170
- -
Clients et comptes Autres créanciers 400 75
rattachés 1 360 90 1 270 1 200
-
Autres débiteurs 210 10 200 150
-
Titres et valeurs de
placement 200 - 200 300
3 778 230 3 548 3 950 2 550 2 645
Trésorerie Actif Trésorerie Passif
Banques, TG et chèques postaux 300 - 300 500 Crédit d’escompte 80 120
Crédit de trésorerie 20 110
300 - 300 500 100 230
Total 9 870 2 088 7 782 9 278 Total 7 782 9 278

40
Informations complémentaires :

Soient les données suivantes relatives à l’expertise des postes du bilan de la société anonymes
« Meuble Bois » (données de l’exercice N).

1- Le fonds commercial est estimé à 500 000 dhs.


2- Les recherches engagées par l’entreprise peuvent être estimées à 80% de leur valeur
nette.
3- La valeur vénale des terrains est de 250% de leur prix d’achat.
4- Les constructions sont estimées à 120% de leur valeur nette.
5- Les stocks outils s’élèvent à 250 000 dhs.
6- Les stocks ressignols : 50 000 dhs.
7- Les titres et valeurs de placement sont facilement cessibles, mais leur valeur
d’échange n’est que de 90% de leur prix d’achat.
8- Le résultat de l’exercice N sera réparti comme suit :
-
20 000 dhs pour la réserve légale ;
-
30 000 dhs affectés aux réserves facultatives ;
-
Le reste distribué aux actionnaires.
9- Créances immobilisées à moins d’un an 20 000 dhs (immobilisation financière).
10- Créances sur les clients à plus d’un an 60 000 dhs.
11- Dettes financières moins d’un an 100 000 dhs.
12- La provision pour charges est sans objet, elle comporte : un impôt latent au taux de
l’I.S (35%).
13- Impôt latent inclut dans les subventions d’investissement (35%).
14- Immobilisations en crédit bail :
-
Matériel industriel : valeur contractuelle 100 000 dhs, durée du contrat 5 ans,
valeur résiduelle 20 000 dhs, date de conclusion du contrat le 01/01/N-1 ;
-
Matériel de transport : valeur à l’état neuf 50 000 dhs, durée du contrat 4 ans,
valeur résiduelle 10 000 dhs, date de conclusion du contrat le 01/01/N ;
-
L’écart de conversion actif n’étant pas couvert par une provision.

TAF :
1- Présentez le bilan financier de l’exercice N et dégagez le fond de roulement financier,
le BFR financier et la trésorerie nette.
2- Présentez le bilan fonctionnel de l’exercice N et dégagez le fond de roulement
fonctionnel, le BFG fonctionnel et la trésorerie nette.

41
1-Tableau de redressement et de reclassement :

Eléments AI Stocks Créances TA Capitaux DMLT DCT TP


propres
Total comptable 3 934 1 878 1 670 300 2 412 3 080 2 190 100
Immob. nn valeur -384 -384
+ value F.C +500 +500 +245
- value Rech. Dév. -96 -96
+value Terrains +450 +450
+ value construc. +180 +180
Stocks outils +250 -250
Stocks ressignols -50 -50
TVP -200 +200
-value TVP -20 -20
Résultat de l’exer. -70 +70
Créan. Imm -1an -20 +20
Créan./clients +1an +60 -60
D.F -1an -100 +100
Prov.pour R.Ch +370,50 -570 +199,50
Impôt/subv. -231 +231
Ecarts actifs -20 -20
Ecarts passifs +10 -10

Total 4 854 1 578 1 430 480 3 051,50 2 400 2 790,50 100

Bilan financier :

Actif Montant % Passif Montant %


Capitaux
AI 4 854 58% propres 3 051,50 37%
Stocks 1 578 19% DMLT 2 400 29%
Créances 1 430 17% DCT 2790,50 32%
TA 480 6% TP 100 2%
Total 8 342 100 Total 8 342 100

Fonds de roulement = 3 488 – 2 890,50


= 597,50
Besoin d fonds de roumlement = 3 008 – 2 790,50
= 217,50
Trésorerie nette = 597,50 – 217,50
= 380
Ou
= 480 – 100
= 380

42
2-Bilan fonctionnel :

Actif immobilisé (Brut) = 5 792 – 240 – 30 + 80 + 40 = 5642

Actif circulant (net) : Exploitation = 1 408 + 470 + 1270 = 3 148


Hors exploitation = 200 + 200 = 400

Capitaux propres = 2 412 + 570 + 1858 + 32 + 10 = 4 882

Fiancement permanent = 2 510 – 240 – 30 + 48 +30 = 2 318

Passif circulant : Exploitation = 2 050 + 100 = 2 150


Hors exploitation = 40

Bilan fonctionnel :

Actif Montant % Passif Montant %

AI 5 642 59% Capitaux propres 4 882 52%


AC (E) 3 148 33% Dettes finan. 2 318 24%
AC (HE) 400 4% PC (E) 2 150 22,50%
PC (HE) 40 0,50%
TA 300 4% TP 100 1%

Total 9 490 100% Total 9 490 100%

Fonds de roulement = 3 848 – 2 290


= 1 558
Besoins d fonds de roulement = 3 548 – 2 190
= 1 358
Trésorerie nette = 1 558 – 1358
= 200
Ou
= 300 – 100
= 200

43
Application n°5 :

Actif (N) (N+1) Passif (N) (N+1)


Actif immobilisé Financement permanent
Immob. en non valeur : 190 140 Capitaux propres :
-
Immob. incorporelles : 700 800 Capital social 22 000 22 000
-
Immob. corporelles : 43 600 40 100 Réserve légale 14 060 14 370
-
Immob. financières : 60 60 Autres réserves 4 400 -8 900
-
Résultat net 330 250
Capitaux propres assimilés : 27 200(c) 40 500(b)
Dettes de financement : 7 010 -

Actif circulant HT
Stocks : 13 630 18 000 Passif circulant HT - 10 500
Créances de l’actif circulant :
-
Clients et comptes
rattachés 10 200 18 500
-
Titres et valeurs de
placement (a) 3 750 70
-
Ecarts actifs 2 020 800

Trésorerie Actif 850 250 Trésorerie Passif

Total 75 000 78 720 Total 75 000 78 720

(a) Assimilable à la trésorerie ;


(b) Dont échéance à moins d’un an 8 500 ;
(c) Dont échéance à moins d’un an 5 000.

TAF :
1- Présentez le bilan financier des exercices N et N+1 et mettre en évidence les
grandeurs suivants : F.R, B.F.R, et la T.N.
2- Commentez leurs évolutions à partir de quelques ratios significatifs, il vous est
demandé de mettre en évidence les éléments essentiels de la situation financière de
l’entreprise au 31/12/N+1.

44
1-Tableau de redressement et de reclassement (N) :

Eléments AI Stocks Créances TA Capitaux DMLT DCT


propres
Total comptable 44 550 13 630 15 970 850 67 990 7 010 -
Immob. nn valeur -190 -190
TVP -3 750 +3 750
Capitaux Propres -5 000 +5 000
Ecarts actif -2 020 -2 020

Total 44 360 13 630 10 200 4 600 60 780 7 010 5 000

2-Tableau de redressement et de reclassement (N+1) :

Eléments AI Stocks Créances TA Capitaux DMLT DCT


propres
Total comptable 41 100 18 000 19 370 250 68 220 - 10 500
Immob. nn valeur -140 -140
TVP -70 +70
Capitaux Propres -8 500 +8 500
Ecarts actif -800 -800

Total 40 960 18 000 18 500 320 58 780 - 19 000

N :

FR = 28 430 – 5 000 = 23 430


BFR = 23 830 – 5 000 = 18 830
Trésorerie nette = 4 600 – 0 = 4 600

N + 1 :

FR = 36 820 – 19 000 = 17 820


BFR = 36 500 – 19 000 = 17 500
Trésorerie nette = 320 – 0 = 320
Ou
17 820 – 17 500 = 320
-
Le FR est positive ce qui rend l’entreprise capable de financer ses investissements elle
même.
-
Dégradation des capitaux propres en raison d’une perte de 3,4%.
-
Une diminution du fond de roulement de 31,48%.
-
Une baisse du besoin du fond de roulement de 7,60%.

45
Chapitre 3 : L’analyse par les ratios

Définition :

Un ratio est un rapport entre 2 grandeurs caractéristiques.


Les ratios précisent les divers aspects de la vie de l’entreprise et constituent pour cette
dernière un ensemble d’indicateurs de gestion qui permettent :
-
Une mesure synthétique de ses performances (activité, rendement, résultat), des
conséquences de ces décisions en matière d’investissement et de financement ainsi que
des principaux aspects de sa structure financière.
-
Des comparaisons cohérentes dans le temps et adaptées à l’analyse de l’évolution de sa
situation financière.
-
Une mise en situation dans son environnement professionnel en rapprochant ces ratios
des valeurs centrales observées pour l’ensemble des entreprises ayant la même
activité.
Il y a plusieurs ratios utilisés dans l’analyse financière mais on peut distinguer les principaux :

V) Les ratios de structure :

1) Ratio d’autonomie financière :

Ratio d’autonomie financière = Capitaux propres / Passif

Il mesure l’indépendance financière de l’entreprise, une bonne situation financière oblige à


avoir un taux supérieur à 50%.

2) Ratio de financement permanent :

Ratio de financement permanent = Financement permanent / actif immobilisé

Il mesure la nature du financement. Les immobilisations doivent être financées par des
capitaux durables, il doit être supérieur à 100%.

3) Ratio d’endettement :

Ratio d’endettement = Dettes de financement / capitaux propres

4) Ratio de capacité de remboursement :

Ratio de capacité de remboursement = Dettes de financement / CAF

Il mesure la capacité de remboursement des dettes à terme.

46
VI) Les ratios de liquidité :

1) Ratio liquidités générales :

Ratio liquidité générale = Actif circulant (trésorerie comprise) / Passif circulant


(trésorerie comprise)

Il mesure la capacité de l’entreprise à faire face aux échéances à court terme, il doit être
supérieur à 1.

2) Ratio liquidité à échéance immédiate :

Ratio liquidité à échéance immédiate = Disponibilité / passif circulant

Il mesure la capacité de l’entreprise à faire face aux échéances à court terme, il doit être
supérieur à 1.

VII) Les ratios de gestion :

1) Ratio de stock :

Ratio de stock = (Stock moyen de produit – avance et acompte reçue x 360) / la


production vendu HT

Ou

Ratio de stock = (Stock moyen de marchandises x 360) / achat de marchandises HT

Ou

Ratio de stock = (Stock matières premières x 360) / achats matières premières HT

2) Ratio de créance commercial :

Ratio de créance commercial = (Clients + créances cédées x 360) / Chiffre d’affaire HT

3) Ratio crédit fournisseurs :

Ratio crédit fournisseurs = (Fournisseurs – avances et acomptes versées x 360) / achats


et charges externes TTC

47
VIII) Les ratios de rentabilité :

1) Ratio de rentabilité économique :

Ratio de rentabilité économique = EBE / Chiffre d’affaire HT


Ou
Ratio de rentabilité économique = EBE / l’actif

2) Ratio de rentabilité commercial :

Ratio de rentabilité commercial = Résultat d’exploitation / Chiffre d’affaire HT


Ou
Ratio de rentabilité commercial = Résultat courant / Chiffre d’affaire HT

3) Ratio de rentabilité financière :

Ratio de rentabilité financière = Résultat net / capitaux propres

4) Ratio de productivité :

Ratio de productivité = Valeur ajoutée / Production


Ou
Ratio de productivité = Valeur ajoutée / effectif moyen
Ou
Ratio de productivité = Charges de personnel / valeur ajoutée
Ou
Ratio de productivité = Charges financières / Valeur ajoutée

48
Chapitre 4 : Tableau de Financement

V) Définition :

Le Tableau de Financement (TF) ou le Tableau Emploi Ressource (TER) est un document


financier qui retrace toutes les opérations devant se matérialiser par la constatation d’un flux
financier réel sur la période concernée, ces flux de fond sont des emplois nouveaux aux
ressources nouvelles au cours de l’exercice et viennent augmenter ou diminuer les comptes de
patrimoine Actif ou Passif entre le début et la fin de l’exercice.

VI) Objectifs :

Le TF poursuit 3 objectifs :
-
Il doit recenser les emplois nouveaux ou les ressources nouvelles constatées au cours
de l’exercice ;
-
Il doit permettre d’analyser les variations de patrimoine de l’entreprise et notamment
d’expliquer ses variations. A ce titre, le TF doit permettre d’expliquer le passage entre
2 bilans successifs ;
-
Il doit expliquer l’incidence financière des différentes opérations de l’exercice sur la
trésorerie.

VII) Présentation :

Le TF du plan comptable marocain se présente à travers 2 tableaux :


-
Le tableau de la synthèse des masses du bilan : il est établi sur 2 exercices à partir des
valeurs nets avant répartition des résultats ;
-
Le Tableau des Emplois Ressources.

49
TABLEAU DE FINANCEMENT DE L’EXERCICE

Tableau de synthèse des masses : Exercice……………. au…………….

Masses Exercice Exercice Variations a-b


a b Emplois Ressources
1 Financement permanent
2 Moins actif immobilisé
3 = Fonds de roulement fonctionnel (1-2) A
4 Actif circulant hors trésorerie
5 Moins Passif circulant hors trésorerie
6 = Besoin de financement global (4-5) B
7 Trésorerie nette (Actif – Passif) = A-B

Tableau des Emplois et des Ressources :

Eléments Exercice actuel Exercice précédent


Emplois Ressources Emplois Ressources
I – Ressources stables de l’exercice
Autofinancement A
 Capacité d’autofinancement
 Distribution de bénéfices
Cession et réduction d’immobilisations B
 Cessions d’immobilisations incorporelles
 Cessions d’immobilisations corporelles
 Cessions d’immobilisations financières
 Récupérations sur créances immobilisées
Augmentation des capitaux propres et assimilés C
 Augmentation du capital, apports
 Subventions d’investissement
Augmentations des dettes de financement D
Total - I - Ressources stables (A+B+C+D)
II – Emplois stables de l’exercice
Acquisition et augmentation d’immobilisations E
 Acquisitions d’immobilisations incorporelles
 Acquisitions d’immobilisations corporelles
 Acquisitions d’immobilisations financières
 Augmentations des créances immobilisées
Remboursement des capitaux propres F
Remboursement des dettes de financement G
Emplois en non-valeurs H
Total - II - Emplois stables (E+F+G+H)
III – Variations du besoin de financement global
IV – Variations de la trésorerie

50
TOTAL GENERAL

VIII) Le contenu des emplois et ressources durables de l’exercice :

1) Les ressources de l’exercice :

Il s’agit de :
-
L’autofinancement :

Il constitue le surplus de liquidité obtenu par la différence entre la CAF et les


dividendes misent en paiement au cours de l’exercice.
Rappelons qu’il s’agit des dividendes misent en distribution au cours de l’exercice N
et relatif à l’exercice N-1.
Cette information est obtenue à partir du tableau d’affectation de résultat, sinon il doit
être recherché à partir des 2 bilans successif N-1 et N ;
-
Cession ou réduction d’éléments de l’actif immobilisé :

Pour les cessions d’immobilisations corporelles et incorporelles c’est le prix de


cession qui constitue une ressource définitive pour l’entreprise, c’est donc ce flux
de prix de cession qu’on retient dans cette rubrique du Tableau de Financement.
Pour ce qui est des cessions ou réductions d’immobilisations financières, on doit
retenir les cessions d’immobilisations financières portant sur les titres de participation,
les autres titres immobilisés, les réductions d’immobilisations concernant les prêts
immobilisés et les autres créances financières (dépôt et cautionnement) ;
-
Augmentation de capital :

Seules les augmentations du capital en numéraire et en nature ainsi que les primes
d’émission et de fusion. Egalement on doit retenir les augmentations des capitaux
propres assimilés (subvention d’investissement) ;
-
Augmentation des dettes de financement :

Dans cette rubrique doivent figurer les nouveaux emprunts contractés au cours de
l’exercice (emprunts à plus d’un an).
Quand il s’agit d’emprunt obligataire la somme à retenir est la somme versée par les
obligataires (le produit des nombres d’obligation par le prix d’émission), les primes
de remboursement sont donc exclues.

2) Les emplois de l’exercice :

Ils comprennent :
-
Les acquisitions et augmentations d’immobilisations :

Doivent être retenu dans cette rubrique les prix d’acquisitions (valeur brut). Il s’agit

51
essentiellement des nouvelles acquisitions et des productions immobilisées, toutefois
les virements de poste à poste sont exclus ;

-
Le remboursement des capitaux propres :

Seul les réductions de capitaux se traduisant par des sorties de fond. Les réductions
de capital décidées ou résorbées des pertes n’interviennent pas sans le Tableau de
Financement ;
-
Le remboursement des dettes de financement :

Il correspond au remboursement des emprunts, avances, dépôt et cautionnement et


dettes divers de l’entreprise ;
-
Les non valeurs :

Doivent figurer dans le Tableau de Financement car ils correspondent à de véritables


sorties de fonds ;
-
Les variations des besoins de financement global et la variation de la trésorerie  :

Doivent également figurer dans le Tableau de financement.

Application 1 : Soit les bilans suivants :

Actif Exercice N Exercice N+1 Passif N N+1


Brut Net Brut Net
Frais d’établissement 230 188 350 272 Capital 6 000 10 200
-
Amort. 42 - 78 - Réserve 1 630 130
Terrain - 2 340 - 3 020 Résultat 1 940 1 420
Bâtiment 3 510 2 530 3 940 2 590 Prov. pr R/Ch 340 590
-
Amort. 980 - 1 350 - Dettes de finan. 7 170 4 900
Matériel 5 200 2 860 7 840 5 850 Fournisseurs 450 5 750
-
Amort. 2 340 - 1 990 - Effet à payer 2 128 1 452
Dépôt et cautionnement - 740 - 480
Stocks marchandises 6 240 6 050 6 890 6 480
-
Prov. 190 - 410 -
Stocks emballages - 790 - 630
Clients 2 310 2 190 2 980 2 800
-
Prov. 120 - 180 -
Effet à recevoir - 940 - 1 070
Banques - 1 030 - 1 250
Total - 19 658 - 24 442 Total 19 658 24 442

Information supplémentaires :
-
Augmentation du capital en N+1 par incorporation de réserve 3 000 et par apport en
espèce 1 200 ;
-
Distribution de dividende en N+1 : 440 ;

52
-
Cession pour 750 d’un terrain acquis 750,
-
Acquisition d’un bâtiment ;
-
Cession d’un matériel au prix de 695, acquis 2 750, amorti 1 790 ;
-
Acquisition d’une machine ;
-
Un cautionnement a été remboursé à l’entreprise 350, d’autres ont été versés.
TABLEAU DE FINANCEMENT DE L’EXERCICE

Tableau de synthèse des masses : Exercice……………. au…………….


Masses Exercice Exercice Variations a-b
a b Emplois Ressources
1 Financement permanent 17 240 17 080 160
2 Moins actif immobilisé 12 212 8 658 3 554
3 = Fonds de roulement fonctionnel (1-2) A 5 028 8 422 3 394
4 Actif circulant hors trésorerie 10 980 9 970 1 010
5 Moins Passif circulant hors trésorerie 7 202 2 578 4 624
6 = Besoin de financement global (4-5) B 3 778 7 392 3 614
7 Trésorerie nette (Actif – Passif) = A-B 1 250 1 030 220

Tableau des Emplois et des Ressources :


Eléments Exercice actuel Exercice précédent
Emplois Ressources Emplois Ressources
I – Ressources stables de l’exercice
Autofinancement A 3 341
 Capacité d’autofinancement 3 781
 Distribution de bénéfices - 440
Cession et réduction d’immobilisations B 1 795
 Cessions d’immobilisations incorporelles -
 Cessions d’immobilisations corporelles 1 445
 Cessions d’immobilisations financières -
 Récupérations sur créances immobilisées 350
Augmentation des capitaux propres et assimilés C 1 200
 Augmentation du capital, apports 1 200
 Subventions d’investissement -
Augmentations des dettes de financement D 3 200
Total - I - Ressources stables (A+B+C+D) 9 536
II – Emplois stables de l’exercice
Acquisition et augmentation d’immobilisations E 7 340
 Acquisitions d’immobilisations incorporelles -
 Acquisitions d’immobilisations corporelles 7 250
 Acquisitions d’immobilisations financières -
 Augmentations des créances immobilisées 90
Remboursement des capitaux propres F -
Remboursement des dettes de financement G 5 470
Emplois en non-valeurs H 120
Total - II - Emplois stables (E+F+G+H) 12 930
III – Variations du besoin de financement global - 3 614
IV – Variations de la trésorerie 220 -
TOTAL GENERAL 13 150 13 150

53
Tableau des immobilisations :

Eléments VB début Acquisitions Cession VB fin


d’exercice d’exercice
Frais d’établissement 230 120 - 350
Terrains 2 340 1 430 750 3 020
Bâtiments 3 510 430 - 3 940
Matériels 5 200 5 390 2 750 7 840
Dépôt et cautionnement 740 90 350 480
Total 12 020 7 460 3 850 15 630

Tableau des amortissements :

Eléments Cumul Dotations Amort. sur Cumul fin


début immob sortie d’exercice
d’exercice
Frais d’établissement 42 36 - 78
Bâtiments 980 370 - 1350
Matériel 2 340 1 440 (1) 1 790 1 990
Total 3 362 1 846 1 790 2 203
(1) 1 440 = 1 990 + 1 790 – 2 340
Tableau des provisions :

Eléments Cumul Dotations Reprises Cumul fin


début
Prov. pour Risques et charges 340 250 - 590

Tableau des plus ou moins value des immobilisations cédées :

Eléments VO Cumul VNA PCI Résultat sur cession


amort.
Terrains 750 - 750 750 - -
Matériel 2 750 1 790 960 695 - 265
Total 3 500 1 790 1 710 1 445 - 265

Tableau d’augmentation du capital :

Eléments Cumul Augmentation Réduction Cumul fin


début
Capital 6 000 4 200 - 10 200
- Réserves - - 3 000 - -
1 200

Tableau des dettes :

Eléments Cumul Augmentation Réduction Cumul fin

54
début
Emprunt 7 170 3 200 5 470 (1) 4 900
(1) 5 470 = 4 900 – 7 170 - 3200
CAF = Résultat 1 420
+ Dotations 2096 (1 846 + 250)
- Reprises -
- PCI 1 445
+ VNA 1 710
CAF 3 781
- Dist bénéf 440
= AF 3341

Application 2 :

La société industrielle de construction de fours « SICOFOUR » est spécialisée dans la


fabrication et la commercialisation de fours. Elle met à votre disposition les renseignements
suivants en vue d’effectuer les travaux indiqués ci-après :

1 - Bilans au 31/12/1994 :

Amt. ou
Actif Brut Prov. Net Net
(N) (N-1)
Actif immobilisé
Immob. en non valeur :
-
Frais préliminaires 87 500 57 500 30 000 50 000
Immob. corporelles :
-
Terrains 1 875 000 - 1 875 000 1 875 000
-
Constructions 2 500 000 1 400 000 1 100 000 1 225 000
-
ITMO 3 318 750 635 625 2 683 125 1 325 000
-
Matériel de transport 762 500 406 250 356 250 90 000
-
Mob. Mat. de bureau 302 500 183 750 118 750 180 000
Immob. financières :
-
Autres créances
financières 12 500 - 12 500 12 500
-
Titres de participation 50 000 - 50 000 50 000
8 908 750 2 683 125 6 225 625 4 807 500
Actif circulant HT
Stocks :
-
Matières et fournitures
consommables 622 750 31 250 591 500 748 050
-
Produits finis 217 500 - 217 500 43 750
Créances de l’actif circulant :
-
Clients et comptes
rattachés 68 125 3 125 65 000 51 875
-
Etat 17 500 - 17 500 15 000
-
Comptes de
régularisation actif 13 500 - 13 500 8 200
939 375 34 375 905 000 866 875
Trésorerie Actif
-
Banques, TG et chèques
postaux 60 000 - 60 000 66 250
-
Caisses 37 500 - 37 500 25 000

55
97 500 - 97 500 91 250
Total 9 945 625 2 717 500 7 228 125 5 765 625

Passif Net Net


(N) (N-1)
Financement permanent
Capitaux propres :
-
Capital social 4 300 000 4 000 000
-
Réserve légale 131 725 119 225
-
Autres réserves 175 000 162 500
-
Report à nouveau 6 250 -
-
Résultat net 825 000 250 000
Dettes de financement :
-
Autres dettes de financement 775 000 375 000
Provisions durables pour risques et charges :
-
Provisions durables pour risques 68 250 50 000
-
Provisions durables pour charges 45 000 18 750
6 326 225 4 975 475
Passif circulant HT
Dettes du passif circulant :
-
Fournisseurs et comptes rattachés 803 750 710 500
-
Organismes sociaux 8 150 6 250
-
Etat 62 500 58 900
-
Comptes de régularisation passif 7 500 4 500

881 900 780 150


Trésorerie Passif
-
Crédit de trésorerie 20 000 10 000
20 000 10 000
Total 7 228 125 5 765 625

2 – Tableau des immobilisations de l’exercice 1994 :

Eléments VB début Acquisitions Cession VB fin


d’exercice d’exercice
Frais d’établissement 75 000 12 500 - 87 500
Terrains 1 875 000 - - 1 875 000
Constructions 2 500 000 - - 2 500 000
ITMO 1 800 000 1 831 250 312 500 3 318 750
Matériel de transport 387 500 375 000 - 762 500
Mob. Mat. de bureau 342 500 - 40 000 302 500
Total 6 980 000 2 218 750 352 500 8 846 250

56
3 – Tableau des amortissements de l’exercice 1994 :

Eléments Cumul Dotations Amort. sur Cumul fin


début immob sortie d’exercice
d’exercice
Frais d’établissement 25 000 32 500 - 57 500
Constructions 1 275 000 125 000 - 1 400 000
ITMO 475 000 379 375 218 750 635 625
Matériel de transport 297 500 108 750 - 406 250
Mob. Mat. de bureau 162 500 53 250 32 000 183 750
Total 2 235 000 698 875 250 750 2 683 125

4 – Autre informations (exercice 1994) :


-
Les dividendes distribués au cours de l’exercice s’élevant à 106 250 ;
-
La société a augmenté son capital par apports nouveaux et par incorporation des
réserves ;
-
La société a remboursé 50 000 Dh de l’emprunt figurant au poste « autres dettes de
financement ».

5 – Extrait du tableau de résultats sur cessions d’immobilisations : (à remplir)

Immobil. Prix de cession Val. Nette d’amortis. Résultat de cession


Corporelles cédées
ITMO ………… …………. 23 000
Mob. Mat. de bureau ………… …………. - 6 000

TAF :
1 - Compléter le tableau des résultats sur cessions d’immobilisations ;
2 - Calculer la capacité d’autofinancement (CAF) et l’autofinancement de l’exercice ;
3 - a) Calculer le montant des apports nouveaux et des réserves incorporables relatifs à
l’augmentation du capital ;
b) Etablir le tableau de financement de l’exercice 1994.

1 – Tableau des résultats sur cession d’immobilisations :

Immobil. Prix de cession Val. Nette d’amortis. Résultat de cession


Corporelles cédées
ITMO 116 750 (1) 93 750 (3) 23 000
Mob. Mat. de bureau 2 000 (2) 8 000 (4) - 6 000

(1) 23 000 + 93750 = 116 750


(2) – 6000 + 8000 = 2 000
(3) 312 500 – 218 750 = 93 750
(4) 40 000 – 32000 = 8 000

57
Tableau des provisions :

Eléments Cumul Dotations Reprises Cumul fin


début
Prov. pour Risques et charges 68 750 44 500 - 113 250

2 – La CAF :

CAF = Résultat 825 000


+ Dotations 743 375
- Reprises -
- PCI 118 750
+ VNA 101 750
1 551 375

3 – a)

250 000 – 106 250 – 12 500 (1) – 12 500 (2) – 6 250 = 112 500 Réserves

300 000 – 112 500 = 187 500 Apports nouveaux

(1) Réserve légale 131 725 – 119 225 = 12 500


(2) Autres réserves 175 000 – 162 500 = 12 500

3 – b)

Tableau des dettes

Eléments Cumul Augmentation Réduction Cumul fin


début
Emprunt 375 000 450 000 50 000 775 000

58
TABLEAU DE FINANCEMENT DE L’EXERCICE

Tableau de synthèse des masses : Exercice 01/01/94 au 31/12/94

Masses Exercice Exercice Variations a-b


a b Emplois Ressources
1 Financement permanent 6 326 225 4 975 475 - 1 350 750
2 Moins actif immobilisé 6 225 625 4 807 500 1 418 125 -
3 = Fonds de roulement fonctionnel (1-2) A 100 600 167 975 67 375 -
4 Actif circulant hors trésorerie 915 000 866 875 38 125 -
5 Moins Passif circulant hors trésorerie 881 900 780 150 - 101 750
6 = Besoin de financement global (4-5) B 23 100 86 725 - 63 625
7 Trésorerie nette (Actif – Passif) = A-B 77 500 81 250 - 3 750

Tableau des Emplois et des Ressources :

Eléments Exercice actuel Exercice précédent


Emplois Ressources Emplois Ressources
I – Ressources stables de l’exercice
Autofinancement A 1 445 125
 Capacité d’autofinancement 1 551 375
 Distribution de bénéfices - 106 250
Cession et réduction d’immobilisations B 118 750
 Cessions d’immobilisations incorporelles -
 Cessions d’immobilisations corporelles 118 750
 Cessions d’immobilisations financières -
 Récupérations sur créances immobilisées -
Augmentation des capitaux propres et assimilés C 187 500
 Augmentation du capital, apports 187 500
 Subventions d’investissement -
Augmentations des dettes de financement D 450 000
Total - I - Ressources stables (A+B+C+D) 2 201 375
II – Emplois stables de l’exercice
Acquisition et augmentation d’immobilisations E 2 206 250
 Acquisitions d’immobilisations incorporelles -
 Acquisitions d’immobilisations corporelles 2 206 250
 Acquisitions d’immobilisations financières -
 Augmentations des créances immobilisées -
Remboursement des capitaux propres F -
Remboursement des dettes de financement G 50 000
Emplois en non-valeurs H 12 500
Total - II - Emplois stables (E+F+G+H) 2 268 750
III – Variations du besoin de financement global - 63 625
IV – Variations de la trésorerie - 3 750

59
TOTAL GENERAL 2 268 750 2 268 750

Application 3 :

La Biscuiterie Industrielle El Koutibia « Biskot » sise à Kenitra est spécialisée dans la


fabrication et la commercialisation de biscuits.
Des dirigeants mettent plusieurs documents à votre appréciation, pour une analyse comptable
et une réflexion sur le plan organisationnel et manageriel.

1er document : Bilan au 31/12/1990 et au 31/12/1991 avant répartition des bénéfices :

Amt. ou
Actif Brut Prov. Net Net Passif Net Net
1991 1990 1991 1990
Fonds commercial 197 500 - 197 500 197 500 Capital 195 000 170 400
Matériels et outillages 89 821 54 154 35 667 38 562 Réserve légal 14 922 10 000
Autres immob. corp. 53 659 30 068 23 591 62 203 Réserve facultative 85 086 90 000
Immob. financières 8 250 - 8 250 4 682 Résultat net 81 058 98 432
Stocks de marchandises 23 405 - 23 405 9 523 Emprunts 11 238 55 546
Stocks de produits finis 100 000 - 100 000 110 000 Autres emprunts 4 340 -
Clients et C.R 2 479 - 2 479 5 568 Fournisseurs et C.R 5 385 20 015
Disponibilités 61 347 - 61 347 41 347 Dettes fiscales 54 150 24 416
Ch. Constatés d’avance 1 893 - 1 893 5 028 Produits const. D’avance 2 953 5 604
Total 538 354 84 222 454 132 474 413 Total 454 132 474 413

2ème document : Tableau des immobilisations au 31/12/1991 :

Eléments VB début Acquisitions Cession VB fin


d’exercice d’exercice
Fonds commercial 197 500 - - 197 500
Matériel et outillage industriel  116 988 12 128 39 295 89 821
Matériel de transport   45 156 - 45 156 0
Mob. Mat. de bureau   53 659 - - 53 659
Immobilisations financières 4 682 3 568 - 8 250
Total 417 985 15 696 84 451 349 230

3ème document : Tableau des amortissements au 31/12/1991 :

Eléments Cumul Dotations Amort. sur Cumul fin


début immob sortie d’exercice
d’exercice
Matériel et outillage industriel 78 426 15 022 39 295 54 153
Matériel de transport 11 290 6 773 18 063 0
Mob. Mat. de bureau 25 322 4 747 - 30 069
Total 115 038 26 542 57 358 84 222

4ème document : Répartition des bénéfices de l’exercice 1990 :

60
Réserves légal 4 922 Dh
Réserves facultative 19 686 Dh (distribués le 30/06/1991)
Dividendes

73 824 Dh
Total 98 432 Dh

TAF :
1 – Calculer la CAF ;
2 – Présenter le tableau de financement de l’exercice 1991.

1 – La CAF :

CAF = Résultat 81 058


+ Dotations 26 542
- Reprises -
- PCI 20 000
+ VNA 27 093
114 693

2 – Tableau de Financement :

Tableau des dettes

Eléments Cumul Augmentation Réduction Cumul fin


début
Emprunt 55 546 - 44 308 11 238
Autres emprunts - 4 340 - 4 340

61
TABLEAU DE FINANCEMENT DE L’EXERCICE

Tableau de synthèse des masses : Exercice 01/01/1991 au 31/12/1991

Masses Exercice Exercice Variations a-b


a b Emplois Ressources
1 Financement permanent 391 644 424 378 32 734 -
2 Moins actif immobilisé 265 008 302 947 - 37 939
3 = Fonds de roulement fonctionnel (1-2) A 126 636 121 431 - 5 205
4 Actif circulant hors trésorerie 127 777 130 119 - 2 342
5 Moins Passif circulant hors trésorerie 62 488 50 035 - 12 453
6 = Besoin de financement global (4-5) B 65 289 80 084 - 14 795
7 Trésorerie nette (Actif – Passif) = A-B 61 347 41 347 20 000 -

Tableau des Emplois et des Ressources :

Eléments Exercice actuel Exercice précédent


Emplois Ressources Emplois Ressources
I – Ressources stables de l’exercice
Autofinancement A 40 869
 Capacité d’autofinancement 114 693
 Distribution de bénéfices - 73 824
Cession et réduction d’immobilisations B 20 000
 Cessions d’immobilisations incorporelles -
 Cessions d’immobilisations corporelles 20 000
 Cessions d’immobilisations financières -
 Récupérations sur créances immobilisées -
Augmentation des capitaux propres et assimilés C -
 Augmentation du capital, apports -
 Subventions d’investissement -
Augmentations des dettes de financement D 4 340
Total - I - Ressources stables (A+B+C+D) 65 209
II – Emplois stables de l’exercice
Acquisition et augmentation d’immobilisations E 15 696
 Acquisitions d’immobilisations incorporelles -
 Acquisitions d’immobilisations corporelles 12 128
 Acquisitions d’immobilisations financières 3 568
 Augmentations des créances immobilisées -
Remboursement des capitaux propres F -
Remboursement des dettes de financement G 44 308
Emplois en non-valeurs H -
Total - II - Emplois stables (E+F+G+H) 60 004

62
III – Variations du besoin de financement global - 14 795
IV – Variations de la trésorerie 20 000 -
TOTAL GENERAL 80 004 80 004

Chapitre 5 : Le financement des besoins de


l’entreprise
Les besoins ressenties par l’entreprise résulte de la comparaison de ses encaissements et de
ses décaissements d’exploitation et hors exploitation avant que celles-ci ne sollicitent des
moyens de financement interne et externe.

III) Les moyens de financement interne :

Le principal moyen est l’autofinancement, il s’agit d’un surplus des ressources propres
destiné à financer les besoins de l’entreprise par ses propres ressources.

IV)Les moyens de financement externe :

Le système bancaire offre généralement une panoplie de source de financement à moyen et


long terme et à court terme.

Les premiers sont destinés à financer les besoins d’investissement et il exige des garanties
financières (fonds de roulement), matériels (le nantissement), et personnel.

Les deuxièmes sont destinés à financer les besoins d’exploitation, ainsi on distingue :

1) Facilité de caisse :

C’est un crédit accordé par la banque aux entreprises pour résoudre des problèmes financiers
temporaires. Il doit être remboursé en quelques jours.

2) Le découvert :

C’est un crédit bancaire qui répond aux mêmes besoins que les facilités de caisse mais il doit
être remboursé en quelques mois.

3) L’escompte :

C’est le négoce des effets en portefeuille à la banque avant leurs échéances moyennent des
agios.

4) Le crédit de campagne :

Il est destiné à financer le stockage des entreprises exerçants une activité saisonnière.

63
5) L’affacturage :

C’est le négoce des créances en difficulté de recouvrement à des sociétés spécialisées appeler
« Le Factor » moyennent une commission.
6) Le crédit documentaire :

C’est un crédit bancaire accordé dans le cadre du commerce extérieur pour financer les
importations.

64

Vous aimerez peut-être aussi