Vous êtes sur la page 1sur 26

Cariologie:

Terminologie et données
épidémiologiques

Dr L.Haddadi

Année universitaire:
2018/2019
Introduction

La carie dentaire est la pathologie la plus répandue
dans le monde, presque tous les individus en sont
atteints.

La carie dentaire est classée par les experts de


l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au 4ème
rang des fléaux mondiaux (immédiatement après les
affections cancéreuses, les maladies cardio-vasculaires et le sida).
I-Définition

 Selon l’OMS :

‘‘La carie est définie comme l’altération spécifique de la


dent. C’est une maladie d’origine polymicrobienne
d’étiologie multifactorielle aboutissant à la dissolution
des tissus dentaires dans les fluides de la cavité
buccale’’.
II- Mécanisme du processus
carieux
La carie résulte du processus suivant:

Bactéries Sucres Acides
(pH salivaire
Salive Alimentation <7)

e
g ièn
’h y
ued
q
m an
+
mps
e T
Déminéralisation de
l’émail= carie
III- Les caractères généraux de
la carie dentaire

 La carie est une maladie chronique relativement
lente.
 La carie ramollit les tissus dentaires et ensuite elle les
détruit.
 La carie procède de l’extérieur vers l’intérieur de la
dent.
III- Caractères généraux de la
carie dentaire

 La carie se développe seulement sur les dents en
contact avec le milieu buccal (jamais sur les dents
complètement incluses).
 La carie peut se produire sur des dents avec pulpe,
sur des dents sans pulpe.
 Elle peut se produire chez l’homme et les animaux
vivants, elle s’arrête après la mort.
IV- Terminologie de la carie
dentaire

Formes cliniques de la carie dentaire:

A- Selon la localisation tissulaire:

Atteintes de Atteintes de la Atteintes du


l’émail dentine cément
A-1- Les atteintes de l’émail
(carie de l’émail)

 La lésion initiale se forme au niveau de la surface et
est recouverte d’une couche d’émail apparemment
intacte.
 Elle est asymptomatique et montre une simple
rugosité à l’inspection et au sondage.
A-2- Les atteintes de la dentine
(carie de la dentine)

 La carie dentinaire se présente sous la forme d’un cône
carieux (avant effondrement de l’émail) dont la base se
situe au niveau de la jonction émail dentine.
 Elle est caractérisée

cliniquement par une perte de

substance de l’émail avec

lésion dentinaire.
A-3- Les atteintes du cément

 Apparaissent lorsque le cément est mis à nu à la suite
de récessions gingivales.
 Elles sont plus fréquentes chez le sujet âgé.
Formes cliniques de la carie dentaire:


B- Selon l’évolution:

la carie à évolution la carie à évolution La carie arrêtée


lente rapide
B-1- La carie à évolution lente

Lésion chronique et indolore, la
dentinogenèse stabilise l’évolution de la
carie.
B-2- La carie à évolution rapide

 C’est une lésion douloureuse

 Elle est fréquente chez le jeune

 la dentinogenèse est arrêtée ( ralentie)

 Évolution rapide vers la pulpite


B-3- La carie arrêtée

 Il s’agit d’une lésion stationnaire

 Absence de dentine ramollie ;

 Le fond est brun (noir), sec et brillant Signe


pathognomonique .
Formes cliniques de la carie dentaire:
C- Selon la classification Si/Sta:

Selon le site:

Site 1 Site 2 Site 3


Lésions Occlusales Lésions Proximales Lésions Cervicales

(Sillons, puits, fossettes (lésions des faces proximales (lésions carieuses intéressant
+ cingulum des dents de toutes les dents la partie cervicale des
= Classe I de Black = Classe II/III/ IV de Black dents = Classe IV de
Black
Selon le stade évolutif


Stade 0 Stade 1 Stade 2 Stade 3 Stade 4
Lésions initiale Microcavitation cavité de taille cavité de taille cavité atteignant

(Pas de cavité (1/3 externe de la moyenne(1/3 importante (1/3 la zone para pul-
visible) dentine D) médian de la interne de la D paire ayant
dentine) pouvant affaiblir détruit une partie

les cuspides) des cuspides)


V- Les données épidémiologiques
de la carie dentaire

V-I- Définitions:
A- L’épidémiologie:
C’est l’étude de la fréquence et la répartition des
maladies dans le temps et l’espace, le rôle des facteurs
qui déterminent cette fréquence et cette répartition au
sein d’une population donnée.
B- La prévalence:
Elle est calculée en rapportant le nombre de cas de
malades par rapport à la population générale.


V-II- Les indices: En denture permanente
Le CAOD :
C’est la somme du nombre de dents Cariées, Absentes,
Obturées
C : nombre de dents cariées,
A : nombre de dents absentes pour cause de carie,
O : nombre de dents obturées.
Il varie donc de 0 à 32 si les dents de sagesse sont prises
en considération, ce qui n'est pas systématique.
Le CAOF :
C’est la somme du nombre de faces Cariées, Absentes,
Obturées.

L'indice CAOF est toujours inférieur ou égal à 128 ou
148 puisqu'il évalue le nombre de faces dentaires
cariées, absentes ou obturées sur 28 ou 32 dents
( prémolaire et molaires 5 faces, incisives et canines 4
faces).
Remarque:

Les indices : En denture temporaire

caod , caof
V-III- Le risque carieux:

L’évaluation du risque carieux permet de détecter les
individus hautement susceptibles de développer des
lésions carieuses.

Elle permet de déterminer quelles mesures préventives


seront efficaces, si les lésions peuvent être traitées de
manière non invasive, et quels matériaux utiliser pour
la restauration.
Risque carieux

Susceptibilité

Faible Moyenne Élevée


Faces occlusales Faces occlusales+ faces Faces occlusales +
uniquement proximales postérieures dents antérieures
particulièrement les
incisives inférieures
V-IV- Epidémiologie de la maladie carieuse :
La carie est actuellement classée par l’OMS au 4ème rang des fléaux
mondiaux, après les affections cancéreuses, les maladies
cardiovasculaires.

Dans le monde :
-En 1960, la carie touchait 80% des enfants de 0 à 12 ans.
-Dans les pays industrialisés européens s'observent des réductions
des indices carieux variant de 10 à 70 % depuis les années 1970-1980
grâce à l’introduction du fluor (dentifrice, eau, sel.. .) dans la cario
prophylaxie
-En europe les indices CAO sont: Allemagne (5,2), Espagne (4,2),
Portugal (3,8), Italie (3), Grande-Bretagne et Irlande (2,9).
-En revanche, l'état de santé buccodentaire des enfants suisses, danois
et hollandais est meilleur, puisque ceux-ci ont respectivement présenté,
des CAOD à 12 ans de 1,6 et 1,7 
En Algérie:
Les bilans effectués à partir du support du programme de santé
scolaire font ressortir le constat suivant :

La carie dentaire est la pathologie la plus fréquente en milieu
scolaire

La prévalence est de 37 à 40 % encore que ce chiffre est bien en


deçà de la réalité puisque les consultations de dépistage
effectuées dans le cadre du programme de santé scolaire ne se
font pas dans les conditions optimales.
De même, l’enquête épidémiologique menée dans le cadre du
programme pilote d’éducation sanitaire bucco-dentaire mis en
place par le Ministère de la Santé et de la Population avec la

collaboration de l’O.M.S révèle que pour 6000 élèves (répartis

sur 08 localités de différentes régions du pays dans la tranche


d’âge " 6-8 ans " la prévalence carieuse est de 67 % ;

-Il existe une grande carence dans la prise en charge

La situation n’a pas évolué d’une année à l’autre


puisqu’aucune stratégie de lutte contre les pathologies bucco-
dentaires n’est actuellement mise en place à l’échelle nationale.
Conclusion

La lésion carieuse est la plus fréquente des maladies
dentaires acquises.

Elle se traduit par une déminéralisation successive des


tissus durs de la dent aboutissant à plus ou moins long
terme, à une perte de substance irréversible.

Vous aimerez peut-être aussi