Vous êtes sur la page 1sur 14

INTRODUCTION AU LOGICIEL SPHINX

Sphinx est un logiciel d'enquête et d'analyse des données. Il permet de vous assister dans
chacune des quatre grandes étapes de réalisation d'une enquête :

1. L’élaboration du questionnaire (création, rédaction, impression)


2. Sa diffusion (saisie des réponses par les répondants)
3. Le traitement des données quantitatives ou qualitatives

Le logiciel s’articule autour de 4 quatre stades :

Ce document ne prétend pas vous présenter toutes les fonctionnalités du logiciel Sphinx. Il
est destiné à vous familiariser avec ses fonctions de base.

Prise en main du logiciel

A l’ouverture du logiciel Sphinx iQ, il


est possible soit :

- de créer un nouveau projet


d’enquête en cliquant sur
« Projet Sphinx Nouveau » 
« Projet d’enquête »
- d’ouvrir un projet d’enquête déjà
en cours via « Projet Sphinx
Ouvrir ».

L’onglet « Sphinx Online Se connecter » permet de mettre les enquêtes en ligne.

1
ELABORATION D’UN QUESTIONNAIRE

I. Création de l’enquête

Pour créer une nouvelle enquête, cliquez sur l’onglet « Projet Sphinx Nouveau »  « Projet
d’enquête »  « Créer une nouvelle enquête »  « Suivant »

Compléter les informations suivantes puis cliquez sur « Terminer » :

* Contenu des cadres :


- Titre : intitulé de l'enquête
- Commentaire : mot introductif de l'enquête
- Organisme : commanditaire de l’enquête
- Période : date(s) de réalisation de l'enquête

Cliquez ensuite sur l’onglet « Conception du questionnaire »  « Rédiger mon


questionnaire ».

II. Rédaction des questions

Il est préférable de réfléchir et de rédiger les intitulés des questions avant de commencer
l’encodage dans le logiciel.

2
III. Encodage des questions

Pour insérer une question, cliquez sur « Insertion »  « Question ».

L’onglet « Bibliothèque  » permet d’accéder


à une liste de questions « standards »
proposée par Sphinx. Elles sont regroupées
par thèmes (individu, entreprise, …) ou par
type de question (fermée, numérique, …).
Pour utiliser la question, il suffit de la
sélectionner et de la valider.

Une boite de dialogue s’ouvre. Il y a 4 onglets : « Définition », « Contrôles », « Analyse et


Calcul », « Présentation ».
Dans le premier onglet « Définition », il faut compléter les informations suivantes :

* Contenu des cadres :


- Libellé : intitulé de la question
- Nom abrégé (ou variable) : nom court donné à la question utilisé lors du traitement des
données.
- Type : choix du type de questions : fermée, échelle, texte, numérique, date / heure
- Modalité : différentes réponses possibles à la question (s’il s’agit d’une question fermée ou
d’une échelle).

3
3.1. Les différents types de questions

3.1.1. Questions fermées

a) Question fermée unique : une seule réponse possible

b) Question fermée multiple : plusieurs réponses possibles (possibilité de


limiter le nombre de réponses autorisées et de prévoir un classement
entre ces modalités)

Modalités : maximum 50 modalités de réponses


différentes.

Possibilité d’ajouter une modalité Le symbole + permet d’ajouter une modalité, le


« autre » . symbole – d’en supprimer, les flèches
permettent de modifier l’ordre des modalités.

Autre accès à l’onglet « Bibliothèque  »

4
c) Question échelle : question permettant de situer la position du répondant sur une
échelle prédéfinie.

Cliquez dans « Type » sur « Echelle ».

Possibilité choisir une échelle toute faite ou de rédiger soi-même les modalités de réponse

La case « sémantique différentielle » permet aux répondants de se positionner sur une


échelle graduée entre deux modalités.

Exemple :

5
3.1.2. Questions ouvertes

a) Question ouverte texte : réponse sous forme d’un mot ou d’une série de mots.

Cliquez dans « Type » sur « Texte / code ».

Possibilité de choisir l’espace disponible (nombre de lignes) pour la rédaction de la réponse.

Code : à utiliser
essentiellement pour les
codes postaux

b) Question numérique :
réponse sous forme d’une valeur chiffrée entière ou décimale.

Possibilité de spécifier les


valeurs minimales et maximales
autorisées ainsi que le nombre
de chiffres après la virgule.

c) Question date / heure : réponse sous forme d’une date

6
Possibilité de choisir le format de la date (23/04/2012 ou 04/2012 …), de préciser les dates
minimale et maximale.

3.1.3. Tableau de questions

Pour créer un tableau de questions, il existe deux possibilités : en cliquant soit sur
« Tableau » dans l’onglet « Accueil » soit sur « Tableau » dans l’onglet « Insertion ».

Une boite de dialogue s’ouvre comprenant les 4 onglets : « Définition », « Contrôles »,


« Analyse et Calcul », « Présentation ».

Il faut spécifier le libellé de la question, le nom abrégé, le type de questions, les modalités
par colonne (exemple : peu souvent, souvent, …) et les variables / items (exemple : français,
anglais, …).

Remarque : Dans l’onglet « Insertion », il est possible de transformer plusieurs questions


isolées en tableau en cliquant sur « Transformer » ou de dissocier des questions d’un
tableau en cliquant sur « Dissocier ».

7
8
3.2. Les différents onglets de la boite de dialogue

Dans la boite de dialogue, il y a 3 autres onglets :

L’onglet « Contrôles » propose quatre fonctionnalités importantes :

1. Rendre la question obligatoire 2. Spécifier des conditions pour que la question n’apparaissent
pour le répondant en cochant la case que pour certains répondants en fonction de leurs réponses
«  réponse obligatoire  ». Dans la case précédentes (exemple : Si vous êtes en 3ème bac, …).
«  message d’alerte  », il est possible Pour une condition uni-critère, il faut cliquer sur « Présenter
de saisir une consigne qui s’affichera uniquement si » puis sélectionner la question et la modalité de
si le répondant ne donne pas de réponse attendue.
réponse à la question. Pour une condition à plusieurs critères, il faut sélectionner
l’onglet « Profil multicritère » puis indiquer les réponses
attendues.

3. Permettre de sauter d’une


question filtre à une autre 4. Afficher les modalités de réponse
question située plus loin ou à la d’une manière aléatoire pour éviter
fin du questionnaire en fonction certains biais.
du profil du répondant. Clochez la case «  Rotation aléatoire des
Il faut cocher la case « Renvoi  » modalités ». 9
puis définir la condition «  Si  »
puis définir l’action à exécuter.
L’onglet « Analyse et calcul » est peu utilisé. Il propose des fonctions pour attribuer des
poids aux modalités, pour effectuer des calculs directement (exemple : vous demandez la
date de naissance du répondant et le logiciel calcule immédiatement son âge), …

L’onglet « Présentation » permet deux fonctionnalités de présentation importantes :

1. de modifier la présentation des modalités : d’un part leurs dispositions (en colonnes, en
lignes, de droite à gauche), … d’autre part, leurs formes (pictogrammes, boutons à cocher,
liste, menu déroulant, …)

2. de mettre en page la question et donc de modifier la police, la taille, la couleur,


l’alignement de la question, des modalités, des consignes, …

La mise en forme de la question peut également se faire en cliquant sur « Présentation »


dans la barre d’outils.

10
3.3. Les parties et sous-parties

Pour créer une partie ou sous-partie, il existe deux possibilités : en cliquant soit sur
« Partie » dans l’onglet « Accueil » soit sur « Partie » dans l’onglet « Insertion ».

La boite de dialogue permet de désigner le libellé (le titre de la partie) et le nom abrégé.

Remarque : Dans l’onglet « Insertion », il est possible de regrouper des questions dans une
partie en cliquant sur « Grouper »,

Il est également possible – pour déplacer des questions – d’utiliser les fonctions « copier /
coller » soit en utilisant le clic droit de la souris soit en cliquant sur les icones
dans « Accueil » ou de déplacer les questions en utilisant la fonction « Déplacer » dans
l’onglet « Accueil ».

11
4. Mise en page du questionnaire

Pour mettre en page le questionnaire, il est possible d’utiliser un modèle de formulaire. Il


s’agit d’une mise en page standard. Pour cela, il faut se rendre dans l’onglet « Formulaire »,
cliquer sur « Nouveau ».

Dans cette boite de dialogue, il est possible de nommer le formulaire, de préciser le type de
formulaire (web, papier, écran, smartphone, …) et le modèle. Il est également possible de
choisir directement le modèle en cliquant dans l’onglet « Modèles ».

Il est possible de créer un modèle personnel réutilisable pour toutes vos enquêtes. Dans
« formulaire » cliquez sur « créer un modèle ». Vous pouvez y inclure un logo, une en-tête
ou un pied de page, …

Pour mettre en page le formulaire (exemple : disposer les questions concernant un même
sujet sur une page, …), il faut cliquer sur « Accès direct » dans « Formulaire » puis sur
« Lancer directement le mode personnalisé » (ou à côté de « Formulaire par défaut » cliquez
sur « Créer un formulaire personnalisé »). Il est ainsi possible de déplacer (en cliquant
dessus) les questions pour les mettre en page.

5. Publication – Impression du questionnaire

12
Pour imprimer le questionnaire :

Cliquez sur « Fichier »  « Imprimer »

Quand vous choisissez « Impression


du formulaire », vous obtenez une
impression des questions avec la
même présentation qu’à l’écran.

Quand vous choisissez « Impression


du questionnaire », vous obtenez une
impression détaillée des questions,
des modalités, des noms abrégés, …

ATTENTION : Cette impression n’est


pas adéquate pour un traitement par
lecteur optique.

Pour mettre en ligne le questionnaire :

Cliquez sur « Fichier »  « Internet »  « Publier ».

Cliquez ensuite sur « Suivant » 


« Publier l’enquête » 
« Suivant »  « Terminer »

13
L’enquête nommée « Aperçu » est donc en ligne et prête à être complétée par le public

cible.

Lien à envoyer aux répondants soit


en le copiant / collant dans un e-
mail et en l’envoyant par Pégase
soit en utilisant la fonction « e-
mailing ».

14

Vous aimerez peut-être aussi