Vous êtes sur la page 1sur 8

20

STOCKAGE ET DISTRIBUTION
DES REACTIFS

De nombreux produits chimiques sont adsorbants charbon actif...


utilisés en traitement des eaux. Ils peu- - • Généraux:
vent être: bases: soude, chaux...
- Spécifiques:
acides: sulfurique, chlorhydrique...
coagulants: sels d'aluminium, de fer...
Le chapitre 8, sous-chapitre 3,
oxydants ou désinfectants: chlore...
présente les caractéristiques principales
floculants: polyélectrolytes, adjuvants... d'un grand nombre de réactifs.

1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES

1.1. - Fûts ou jerricans en polyéthylène de 20


et 30 litres.
EMBALLAGE -
- Conteneurs plastiques
CONDITIONNEMENT parallélépipédiques de 800 litres,
L'emballage et le conditionnement d'un manipulables directement par chariots à
réactif dépendent en particulier fourche.
- de son état (solide, liquide, gazeux), Ces récipients peuvent être vidangés soit
- de sa nature (corrosion, conservation), - par le haut (vide-touries), soit par gravité
de son mode de transport (emballages (piquage en partie basse, muni d'un raccord
unitaires perdus ou consignés, vrac), rapide normalisé diamètre 50 mm - pour
- de son mode de déchargement et de branchement d'un flexible), soit enfin par
stockage (citernes, silos et conteneurs mise sous pression d'air comprimé (1 bar au
pour les quantités moyennes et plus).
importantes, sacs, fûts et jerricans sur . Réactifs solides
palettes pour les plus petites). - Sacs de 25 ou 50 kg sur palettes.
Les emballages les plus courants sont - Fûts métalliques, plastiques ou en
. Réactifs liquides carton (pour le chlorure ferrique
anhydre par exemple).
- Conteneurs de grande capacité à palette
Chap. 20: Stockage et distribution des réactifs

intégrée ("BIG-BAG"). Voir figure 691. . Réactifs gazeux


Dimensions: 90 x 90 x 210 cm. Les gaz liquéfiés (chlore, ammoniac, gaz
Capacité: 1 tonne environ. carbonique) sont conditionnés sous
Enveloppe résistante en polyéthylène tressé. pression en bouteilles (verticales) ou tanks
Vidange gravitaire par le fond. (horizontaux) métalliques (figure 692).
1. Dispositions générales

Liquide et gaz s'y trouvent en équilibre à la verticale. Les tanks en position horizontale
pression de vaporisation correspondant à la permettent un soutirage soit gazeux (les
température du réactif (6 à 9 bars à 20 °C deux robinets étant sur une verticale, et seul
pour chlore et ammoniac, 60 bars pour gaz le robinet supérieur étant utilisé), soit liquide,
carbonique). pour les débits importants, vers un
Si on utilise des bouteilles, il est essentiel évaporateur.
de ne prélever que le gaz. Il faut donc
n'utiliser les bouteilles qu'en position
risation subite de chlore gazeux (mortel).
1.2 Les locaux doivent être chauffés en hiver,
IMPLANTATION car un apport extérieur de calories est
nécessaire:
L'implantation générale d'une unité de pour le maintien du débit gazeux de
stockage, préparation, dosage et distribution soutirage,
de réactifs est conçue en gardant à l'esprit les pour éviter une liquéfaction dans les
recommandations suivantes: conduites, préjudiciable aux chloromètres,
. Intégrité des réactifs - l'eau de Javel se décompose par action
Les stockages doivent permettre la bonne de la lumière solaire ou de la chaleur.1053
conservation des produits vis -à-vis du gel, de . Commodité d'exploitation
la chaleur, de la lumière ou des intempéries. - Chaque fois que possible, les
Par exemple: écoulements gravitaires sont préférés,
- les solutions de soude concentrées notamment pour les produits
cristallisent à la température ambiante. pulvérulents.
Les citernes correspondantes doivent être - Une exception: les stockages de réactifs
installées dans des locaux chauffés, ou liquides dangereux (acides - bases) ne
bien être tracées-calorifugées. (La soude doivent pas, sauf dispositions
à 50 % en poids cristallise dès 10 °C, particulières, être installés en hauteur, et
voir courbe de cristallisation page 497), surtout au-dessus de zones de circulation
- pour stocker et transporter du chlorure de personnel ou occupées par des
ferrique cristallisé (FeCl3, 6H2O), il faut équipements.
éviter les températures dépassant 37 °C, - Il faut de même déconseiller tout passage
valeur à laquelle le produit fond, avant de tuyauterie de produit corrosif au-
de prendre en masse au refroidissement, dessus d'équipements électriques
- les stockages de chlore doivent être (moteurs et armoires de commande).
abrités du soleil, surtout dans les pays . Nuisances
chauds. Vers 70 °C, en effet, la dilatation
- Les stockages de chlore sont, si possible,
du liquide supprime l'espace libre à la
éloignés et, au minimum, séparés des
partie supérieure du récipient, avec
autres parties des installations.
risque d'éclatement de ce dernier, puis
vapo- - Les locaux où sont manutentionnés la
chaux et le charbon actif en poudre, sont
Chap. 20: Stockage et distribution des réactifs

obligatoirement is olés par des cloisons, floculants solides sont fortement


portes et fenêtres étanches. Ils sont hygroscopiques).
généralement équipés d'un dispositif - Les armoires électriques de commande
d'aspiration et de filtration de l'air chargé en sont implantées dans des locaux à l'abri
poussières. de l'humidité et des poussières de
- Toute préparation automatique de réactifs pulvérulents.
floculants en poudre s'effectue dans des
locaux à l'abri de l'humidité (les
ple simple des capacités unitaires des
1.3. camions ou wagons.
En France, la plupart des réactifs courants
DIMENSIONNEMENT (chaux, acides, soude liquide, chlorure
DES STOCKAGES ferrique, sulfate d'alumine, etc.) peuvent être
livrés en camion-citernes par quantités
Le dimensionnement des aires de unitaires maximales d'environ 24 tonnes.
magasinage et des capacités de stockage Le chlore liquide est livré
(citernes, silos) découle des possibilités - en bouteilles (ou "tubes") de 5,15, 30 et 50
locales d'approvisionnement. kg,
On cherche toujours: - en tanks (ou "cylindres") de 500 et 1000
- à éviter les ruptures de stock (autonomie), kg.
en tenant compte, suivant les pays, des En France, ces récipients sont timbrés à 30
délais d'acheminement de certains produits, bars par le Service des Mines.
- à minimiser les coûts de transport, la taille
des stockages devant être un multi-

1.4. à partir du véhicule dont le réservoir est mis


sous pression. L'air de transport est
TRANSPORT - dépoussiéré avant échappement à
DÉCHARGEMENT - l'atmosphère. Le dépotage pulsé évite les
DÉPOTAGE nuisances dues aux poussières engendrées
par les transporteurs mécaniques réservés
aux pulvérulents trop hétérogènes (chaux de
Le déchargement des réactifs conditionnés mauvaise qualité, par exemple). - Les
sur palettes ne présente pas de difficultés produits liquides sont dépotés soit
particulières, sous réserve de disposer d'un gravitairement, soit par pression d'air, soit
chariot élévateur à fourche et de par pompage. Les camions-citernes sont
transpalettes. généralement équipés de leur propre
Le dépotage en vrac est plus délicat, mais compresseur ou pompe.
se justifie économiquement pour les Pour des rais ons de sécurité, la tendance
quantités importantes. est à l'abandon progressif du dépotage sous
- Les produits pulvérulents (chaux, pression d'air des produits corrosifs, au
charbon actif) sont fluidisés et dépotés profit du déchargement par pompage.
pneumatiquement vers des silos fermés,
1. Dispositions générales

1.5 - chaux éteinte,


ACCESSIBILITÉ - floculants.

La qualité d'un traitement d'eau dépend de . Entretien et démontage


la régularité et de la précision du dosage des - des clapets et soupapes de pompes
réactifs. - doseuses,
Le bâtiment qui abrite les installations de - des diaphragmes, compteurs, vannes
stockage, préparation et distribution des - sur les tuyauteries,
produits chimiques, doit donc être d'un abord - des cannes d'injection des réactifs.
aisé pour les exploitants. Il doit permettre une
. Nettoyage des locaux et équipements
bonne accessibilité pour les opérations
suivantes - collecte des eaux de lavage et égouttures
(sol avec pente et puisard de reprise),
. Contrôle visuel
- sol antidérapant dans les zones de
- des points d'injection des réactifs,
préparation de floculants (solutions
- de la circulation effective des réactifs visqueuses).
vitaux.
L'accessibilité signifie également respect des
. Réglages manuels règles d'ergonomie
- des organes de dosage, - manoeuvres et lectures d'appareils "à
- des instruments de contrôle-commande hauteur d'homme",
(pH-mètres, débitmètres). - moyens appropriés pour limiter les efforts
. Mise en solution de réactifs pulvérulents en de manipulation des fûts ou sacs de
sacs produits.
- sulfate d'alumine,

1.6. priétés de "glisse" qui favorisent l'écoulement


du produit,
MATÉRIAUX
- l'acier noir est utilisé, en raison de son prix
UTILISÉS et de ses qualités mécaniques, pour les
réservoirs de grande contenance pour:
Le tableau 83 donne un aperçu de l'emploi - la soude à moins de 50 % et en dessous de
des matériaux courants pour le stockage des 50 °C,
réactifs liquides. - l'acide sulfurique concentré (92 % au
On peut noter plus particulièrement les moins) en absence de toute trace d'humidité
points suivants (évent protégé par dessicateur),
- les plastiques (PCV et polyéthylène en - l'acier (même inoxydable) est proscrit au
particulier) sont couramment utilisés pour le contact de tous les réactifs chlorés usuels
stockage des liquides corrosifs, (chlorure ferrique, hypochlorites, acide
- le polyester armé se prête bien à la chlorhydrique et chlore gazeux en présence
réalisation des silos de chaux ou d'autres d'humidité).
produits pulvérulents, en raison de sa parfaite
inaltérabilité, et aussi de ses pro-
Chap. 20: Stockage et distribution des réactifs

Tableau 83 - Domaine d'emploi de divers matériaux utilisés pour le stockage des réactifs

Matériaux et Cuve béton Cuve acier Cuve Plastique


revêtements sans
Réactifs revêtement
Sans Avec revêtement PCV* Polyester
revêtement PEHD Vinylester
Époxy,* Ebonite Poly-
Hypalon, propylène
Polyéthylène
Acide sulfurique
H2SO4 < 20 % X X X X
92 % < H2SO4 < 98 % X
Acide chlorhydrique X X X
Soude NaOH < 50 % X
t < 50 °C
Silicate de sodium X X
Sulfate d'aluminium X X X X
Chlorure ferrique X X X X
Permanganate X X X X
de potassium
Hypochlorite de sodium X X X X
Bicarbonate de sodium X X
Chlorite de sodium X X
Polyélectrolytes X X X
*Pour PCV et époxy, température inférieure à 30 °C.

1.7. auxquelles on doit se reporter dans chaque


pays.
SÉCURITÉ
Les dispositions concernant les fuites de
chlore sont, en particulier, importantes si le
Certains réactifs utilisés en traitement des stockage nécessite une installation de
eaux sont des produits dangereux (acides, neutralisation, en cas de fuite de chlore; l'air
bases, chlore, ammoniac, ozone entre chloré à neutraliser est aspiré par un
autres). ventilateur puis refoulé à la partie inférieure
Les stockages de grande taille d'acides, de d'une tour où ruisselle à contre-courant une
soude ou de chlore sont soumis à des solution neutralisante (lessive de soude seule
réglementations officielles très strictes, ou combinée à de
1. Dispositions générales

l'hyposulfite de sodium) à travers des - installation d'une douche et de lave-ceil


anneaux de contact. spécifiques de sécurité, à proximité des
Compte tenu des graves dangers que peut stockages d'acide et de soude,
entraîner une fuite de chlore, il est impératif - construction de fosses de rétention (non
d'équiper les locaux de stockage d'un reliées aux égouts) sous les citernes d'acide
dispositif efficace de détection de fuites. et de soude, avec séparation des fosses en
Une fuite de chlore gazeux, à partir d'un cas de stockages jumelés acide/ soude,
récipient de stockage, ne peut se maintenir - étiquetage clair des tuyauteries de
à son débit que s'il se produit un apport dépotage, pour minimiser les risques de
extérieur de calories, au travers de la paroi mélanges dangereux à la livraison de
du récipient, correspondant à la chaleur de certains réactifs (acide/hypochlorite par
vaporisation du chlore liquide à ce débit. exemple),
Par ailleurs, la détente du gaz sous pression, - entretien systématique des dispositifs de
s'écoulant par l'orifice de fuite, lavage de gaz installés sur les évents des
s'accompagne d'un abaissement de réservoirs d'acide chlorydrique, dont les
température tendant à diminuer le débit de vapeurs sont irritantes pour les muqueuses
fuite. Pour ces raisons, il faut éviter des voies respiratoires (et corrosives pour
d'arroser ou d'immerger le réservoir de les équipements avoisinants),
stockage dans l'eau, sauf pour les petites - vidanges aux points bas des circuits de
bouteilles de chlore où il n'existe pas réactifs dangereux, pour permettre les
d'installation de neutralisation de fuites de interventions d'entretien en toute sécurité,
chlore et où la seule solution, en cas de
- en cas de dilution de chlorure ferrique
blocage du robinet de la bouteille, est
cristallisé ou anhydre de chaux vive, d'acide
l'immersion de cette dernière dans une
sulfurique et de soude, faire attention à
solution neutralisante.
l'ÉCHAUFFEMENT qui peut être violent
Indépendamment des réglementations (voir page 497),
existantes, des précautions élémentaires de
- le charbon actif en poudre, sous forme de
bon sens doivent être prises (même si elles
poussière en suspension dans l'air, peut
ne sont pas légalement obligatoires) lors
s'enflammer spontanément. Travaux et
des manipulations et du stockage de ces
flammes nécessitant des points chauds sont
produits. On peut citer les
prohibés dans les locaux concernés. Ceux-
recommandations suivantes
ci sont généralement munis d'un dispositif
- port de cagoule, lunettes, gants et tablier de ventilation et de filtration d'air.
de sécurité, lors de toute intervention sur un
circuit véhiculant un produit corrosif,