Vous êtes sur la page 1sur 26

Mensuel

CoDiEC - LIEGE 13° année


Édition spéciale
28/09/2007

Comité Diocésain Organe de liaison des Pouvoirs Organisateurs du diocèse de Liège Bureau de dépôt :
de l’Enseignement Catholique Boulevard d'Avroy 17 – 4000 LIEGE 4000 Liège 1
Ne paraît pas en juillet et août N° agréation :
A.S.B.L. P207002

Bulletin d’information
du Fondamental
Année 2, Numéro 7 Page 3

L’édito

UN CONTEXTE DE RENTREE PLUTOT PROMETTEUR


Hormis la non affectation de puéricultrices dans des établissements qui ont cepen-
dant des besoins encore actuellement non rencontrés, cette rentrée n'a pas apporté
de nouvel élément perturbateur majeur dans l'organisation de nos écoles fondamen-
tales.
C'est en soi déjà un soulagement car le contexte de rentrée devient alors propice à
pouvoir se recentrer sur les objectifs d'éducation et d'enseignement au service des-
quels l'organisation adoptée par chaque équipe éducative va se mettre en place.

A cet égard, les chantiers prioritaires annoncés par le Secrétaire général de la FedE-
FoC lors de la journée de rentrée des Directeurs organisée à Namur fin août, augu-
rent d'une année scolaire 2007-2008 qui se centrerait sur l'essentiel.
Il y a d'une part, l'engagement pris par la fédération d'apporter les complé-
Sommaire : ments et les ajustements de nature à faciliter la mise en œuvre, à tous
• Editorial
les niveaux de l'école fondamentale, du programme propre au réseau.
Cet engagement fait suite à l'enquête réalisée auprès de tous les ensei-
• Le mot du Vicaire épiscopal gnants concernés, soucieux de pouvoir assurer la progression de leurs élè-
ves vers les socles de compétences.
• Inspection Episcopale

• Animation Pédagogique Il y a eu d'autre part, un deuxième engagement visant à prendre simultané-


ment en considération, les résultats des élèves soumis aux épreuves
• Inspection Diocésaine
d'évaluation externe et à prévoir à cet effet la mise à disposition des
• CoDiEC conseillers pédagogiques pour faire jonction avec les équipes éducatives en
recherche d'amélioration de ces résultats.

Je veux, pour ma part, ajouter un troisième élément qui me paraît particulièrement


significatif. Il s'agit de cette mobilisation générale, sans précédent, pour améliorer
concrètement les conditions de travail des directions, pilotes indispensables des équi-
pes éducatives en charge des apprentissages des élèves.
Cette mobilisation générale activera, simultanément, différents leviers porteurs d'ef-
Dans ce numéro : fets prometteurs.
L’édito 3-4
♦ Le développement, à ce stade, embryonnaire, de dispositifs d'aide à la
Vivre et annoncer l’Evangile 5-6
direction, vise à lui rendre une part de disponibilité pour assurer le pilo-
Organisation de l’inspection
7 tage de son équipe.
épiscopale
Rappelons que le subventionnement de cette aide mobilise, pour une part
Nouvelles Directions 8-9 importante, des fonds transférés de l'enseignement secondaire.
Conseil pédagogique de Liège 10-12

La salle des profs 13-17


♦ La rédaction attendue de la lettre de mission constitue une opportunité
pour permettre au pouvoir organisateur et à la direction d'actualiser la ré-
Etre enseignant-formateur 18
partition des tâches et responsabilités en vue d'assurer le bon fonctionne-
Procédure à suivre pour tout
19
ment de l'école.
maître spécial de religion Au niveau de l'enseignement fondamental, le recours au document "qui
Les brèves de la Pastorale 20 fait quoi" permettra utilement de baliser la concertation à ce sujet.
Il est disponible au SeDEF.
Quelques propositions 20

Bulletin d’inscription aux séan-


21
♦ L'organisation, désormais, d'une formation initiale obligatoire aidera
ces d’information du CoDiEC incontestablement les candidats à la fonction à anticiper ce changement
Liste des demandeurs de métier et à prendre mieux la mesure de ce changement.
22-23
d’emploi

Les mises en dispo et


♦ La priorité voulue au sein du SeDEF d'assurer un accompagnement à l'in-
24 sertion professionnelle des nouvelles directions, nous amène depuis
réaffectations
trois ans déjà à ajuster progressivement le dispositif d'aide de proximité.
Celui-ci est concerté avec les différents services du SeDEF et avec les
représentants des Directions siégeant au ColLiège.
Page 4 Bulletin d’information
du Fondamental

Suite...

♦ L'exercice quotidien de la fonction de direction d'école requiert une mobilisation constante d'énergie et de
créativité qui rend indispensable l'accès à un ressourcement annuel.
En réunion de Conseil de Direction du SeDEF, en juin dernier, représentants de P.O. et représentants de
Directions s'accordaient pour reconnaître la qualité des modules de formation continuée organisés lors du
séminaire annuel à Houffalize. Et il y avait unanimité chez les uns, directeurs et chez les autres, P.O., pour
convenir de la cohérence qu'il y aurait à rendre ce séminaire annuel accessible et incontournable pour les
159 Directions.
Dès à présent, une concertation est engagée avec les gestionnaires FoCEF, artisans de la réussite de ce
séminaire et avec les représentants des directions au ColLiège, en vue de faire évoluer, dans ce sens, la
conception et l'organisation de cette cession de formation continuée des directions d'écoles fondamentales
du diocèse.

J'ajoute que représentants de P.O. et représentants des directions s'accordaient également pour considé-
rer que la lettre de mission produite par le P.O. devrait logiquement prévoir cette participation annuelle ou
du moins régulière à la formation continuée.

♦ L'ambition fondée sur les directrices et directeurs du fondamental, considérés comme les cadres de l'ensei-
gnement fondamental catholique, justifie amplement la revalorisation barémique obtenue aux forceps.

♦ La même ambition ne doit pas faire craindre la phase d'évaluation prévue par le décret dès lors que la let-
tre de mission ne se réduit pas à un acte de conformité et vise au contraire à hisser la collaboration P.O. –
Direction à un niveau de responsabilités partagées vis-à-vis des enseignants, des élèves et de leurs pa-
rents.

En soutien à ces différentes initiatives, de nature à favoriser le fonctionnement de nos écoles fondamentales, je
tiens en ce début d'année scolaire à redire toute ma disponibilité et celle des différents services du SeDEF pour re-
joindre Pouvoirs organisateurs, Directions et équipes éducatives dans la mise en œuvre de leur projet éducatif et
pédagogique.

J. DESERT,
Directeur
Année 2, Numéro 7 Page 5

Le mot du Vicaire épiscopal

VIVRE ET ANNONCER dissent leur enracinement dans le Christ ». La prière,


l’eucharistie dominicale, la formation sont les lieux de
L’EVANGILE ressourcement traditionnels que l’Eglise propose.
Pour nous qui travaillons dans le monde scolaire, la
Voilà six ans déjà que Mgr Aloys Jousten est évêque de réédition en janvier dernier de « Mission de l’école chré-
Liège. Il a beaucoup circulé dans le diocèse et ren- tienne » est une occasion de nous interroger à nouveau
contré des milliers d’hommes et de femmes engagés sur la source de notre identité et les ressources que
dans la vie de l’Eglise et le service de nos concitoyens, nous offre l’Evangile pour donner souffle à l’acte éduca-
dans les écoles, les hôpitaux et autres lieux où s’acti- tif.
vent des catholiques. Il a vu l’oeuvre réalisée et enten-
du les confidences de nombreux fidèles. Il est venu Peuple solidaire
pour lui le temps de faire le point et de répondre à une L’écoute est la première condition pour se rendre capa-
demande insistante, souvent inquiète : « Où allons- ble d’être solidaire. Les catholiques ne peuvent se re-
nous ? » plier sur eux-mêmes. Par définition, ne sont-ils pas au
service du prochain selon l’exemple et la parole du
Un constat Christ ? Disposés à servir, encore nous faut-il identifier
Il est vrai que beaucoup de chrétiens engagés ont l’im- les appels et les besoins de nos contemporains. Pour
pression de « peiner toute la nuit sans rien pren- cela, il faut courageusement « nous mettre à l’écoute,
dre » (Lc 5,1-11) et s’interrogent légitimement sur le notamment des pauvres, des exclus, des laissés pour
sens de leur action. On ne peut que constater un cer- compte, des victimes de l’injustice ». Mais aussi de cel-
tain effacement de la foi à l’interne comme à l’externe les et ceux qui sont « en quête de sens, voire en quête
de l’Eglise. L’effondrement de la pratique religieuse de Dieu. D’autres nous sollicitent explicitement à rendre
rend l’Église de plus en plus invisible et étrangère à nos compte de notre foi ». Attentifs aux besoins de tous,
contemporains. De plus, dans notre société, le christia- « la volonté de servir nous rendra solidaires ».
nisme est dorénavant culturellement évitable. Il ne s’im- Dans nos écoles, nombreux sont les agents, souvent
pose plus comme une référence partagée. Nous vivons discrets mais efficaces, de cet engagement solidaire, de
dans un monde pluraliste. Pour beaucoup, la tentation cette attention aux plus délaissés. Ils sont les témoins
est grande de se replier sur soi et de réduire la religion et le rappel de ce qui pousse l’Eglise et les chrétiens à
à une affaire privée. s’investir dans l’école : le service de l’homme, de son
humanisation.
Une lettre pastorale
Face à ce constat et aux incertitudes qu’il engendre,
Mgr Jousten a décidé de s’adresser par une Lettre pas-
torale aux fidèles du diocèse. Son objectif : encourager
à aller de l’avant et à l’essentiel, à savoir, « vivre et an- Peuple fraternel
noncer l’Evangile ». On n’est pas chrétien tout seul. C’est dans l’Eglise que
Dans sa Lettre, l’évêque nous rappelle que « l’Evangile nous fait entrer le baptême. C’est en Eglise que nous
résonne dans nos contrées et, en particulier dans le sommes témoins du Christ. Cela implique de « vivre la
pays de Liège, depuis plus de 1600 ans. Aujourd’hui, fraternité entre baptisés ». Alors cette fraternité qu’est
c’est à nous d’assumer cette belle mission ». Et de l’Eglise pourra « briller comme un signe prophétique de
nous assurer que « Dieu nous fait confiance et nous l’unité et de la paix au milieu d’une humanité qui se di-
croit capables d’être signes de son amour et de travail- vise et se déchire ». Pour cela, il est nécessaire de tra-
ler à un monde nouveau ». vailler à resserrer les liens entre tous les fidèles car « la
La Lettre n’ignore pas les bouleversements actuels, fraternité entre nous est signe de ce que l’humanité est
mais y a-t-il eu une époque où croire au Christ était évi- appelée à devenir : des frères et des sœurs ». Le sens
dent ? De plus, « On ne naît pas chrétien, on le devient du service, les responsabilités à exercer, l’engagement
et on n’a jamais fini de le devenir ». dans l’organisation de la communauté comme dans
Peuple de croyants, peuple solidaire, peuple fraternel : l’accompagnement et le souci de chacun, voilà qui per-
telles sont les trois dimensions du vivre chrétien mis en met la réalisation de la fraternité.
évidence par la Lettre qui a été présentée lors de la fête L’école est souvent, et à juste titre, désignée comme
de Saint-Lambert, patron du diocèse. Le texte intégral une communauté éducative. En effet, l’éducation des
est disponible sur http://liege.catho.be enfants et des jeunes ne peut être le fait d’un seul, mais
le résultat d’une action conjointe et au jour le jour de
Peuple de croyants tous les acteurs de l’école.
La première exigence de la vie chrétienne est de gran-
dir dans la foi au Christ. En effet, « à l’heure actuelle, il Ma lettre, c’est vous (2 Co 3,2)
est urgent que les membres du Peuple de Dieu soient Avec cette Lettre pastorale dont je viens d’évoquer l’es-
conscients de leur identité chrétienne et qu’ils approfon- sentiel, un DVD donne un aperçu des actions et des
Page 6 Bulletin d’information
du Fondamental

Suite...

projets vécus par les chrétiens dans les divers lieux et


milieux du diocèse que sont paroisses, cliniques, éco-
les, prisons, mouvements sociaux ou spirituels, mai-
sons de repos sans oublier l’engagement de nombreux
chrétiens dans le monde professionnel, économique,
social, politique, judiciaire, etc. Ce DVD nous invite à
ouvrir les yeux sur tout ce qui se vit dans le diocèse et à
y puiser un nouveau dynamisme.

C’est dans cet esprit que je vous souhaite une belle


année scolaire.

Abbé M. Villers,
vicaire épiscopal
Année 2, Numéro 7 Page 7

Organisation de l’inspection épiscopale

Nous venons de procéder à la recomposition d'une équipe de quatre inspecteurs épiscopaux placés désormais sous
la coordination de Louis GILSON. Il pourra compter sur la collaboration de Monique GERARD, reconduite dans sa
fonction, sur l'arrivée de Jacques LIBON qui apportera sa contribution et sur l'aide de Michel JASPAR qui a accepté
de poursuivre sa collaboration au sein de l'équipe jusqu'à fin novembre. Moment où il cèdera le relais à Christian
HACCOUR qui après avoir coordonné l'équipe d'animation pendant plusieurs années a souhaité retrouver un travail
de terrain dans une relation de proximité avec directions et P.O.
Ce début septembre, l'équipe ainsi recomposée s'est redistribué :
 les responsabilités de services aux différentes entités
 la participation aux différentes commissions
 les divers dossiers à traiter. J.DESERT
Directeur

Entités Zone Tâches Permanences

Monique Huy Huy- Gestion des Jeudi


GERARD Waremme Waremme réaffectations
Condroz
Les dossiers D+

Préoccupation pour l’aide


administrative de la zone de
Huy

Visé Liège

Louis Liège A Liège Coordination Lundi et mercredi


GILSON Liège B
Liège C Population scolaire

Garderies (Ville de Liège)

Transport scolaire

Accueil extra scolaire

Christian HAC- Aubel Verviers Les dossiers Mardi


COUR Stavelot « Psychomotricité »
Verviers
Michel Les dossiers
JASPAR « Puéricultrices »
(jusqu’au
30.11.07) FAR

Préoccupation pour l’aide


Soumagne Liège administrative de la zone de
Verviers

Jacques Seraing Liège Les dossiers « PTP-APE » Vendredi


LIBON Flémalle
Herstal Les articles 18
Ans
Aywaille Préoccupation pour l’aide
administrative de la zone de
Liège
Page 8 Bulletin d’information
du Fondamental

NOUVELLES DIRECTIONS

NOUVELLES DIRECTIONS 2007 – 2008


A toutes les directions qui ont ou vont cesser leurs activités professionnelles, nous leur disons "merci" pour tout ce
qu'elles ont été et tout ce qu'elles ont réalisé.

Nous leur souhaitons un repos bien mérité et "bon vent" pour les nouvelles aventures de leur vie future.

A toutes les directions qui entament une nouvelle étape de leur carrière professionnelle, nous présentons nos meil-
leurs vœux de réussite et de plein épanouissement dans leurs nouvelles responsabilités.
L. GILSON,
Inspecteur épiscopal coordinateur
Direction sortante Ecole Nouvelle Direction
ZONE HUY-
WAREMME
M. Jacques LIBON Ecole du Sacré Cœur Mme Bernadette LIMBREE
Entité Rue Pireux, 212 Rue Sous-les-Roches, 2
de HUY 4520 ANTHEIT 4500 HUY Florichamps, 1
4577 VIERSET-BARSE
085/23.59.70 085/41.29.37.
Ecole fond. Cath. de Hannut Mme Christine KERSTEN-THIERIE
Devient école principale Rue du Rivage, 1
Entité 4280 CRAS-AVERNAS
de WAREMME Rue Cyrille Dewael, 43
1350 ORP-JAUCHE
019/51.42.66. 019/63.46.84.
0476/47.50.28.
ZONE DE
LIEGE
M. Jacques ANDRE Ecole St Remacle M. Marc TALBOT
Rue du Vicinal, 15 Rue des Prébendiers, 13
Entité 4670 BLEGNY 4020 LIEGE Rue de Mehagne, 13
de 4053 CHAUDFONTAINE
LIEGE B 04/343.31.86 04/367.17.47
0476/62.51.32.
mtalbot@skynet.be
Mme Christiane SCHYNS Ecole Saint-Jean Marie Mme Sabine VINCENT
Rue Sous-le-Bois, 9 Rue Fr. Bernheim, 4
Entité 4031 ANGLEUR 4031 ANGLEUR Rue Vapart, 51
de 4O31 ANGLEUR
LIEGE C 04/365.40.40 04/344.13.69.
0486/99.74.84.
misamalo@skynet.be
Mme Monique BOUHON Ecole Libre Cheratte – Lanaye M. Jean-Pierre STEURS
Rue de la Mer, 5 Rue P. Andrien, 6
Entité 4450 SLINS 4602 CHERATTE
de VISE Rue Basse Hermalle, 6
4600 VISE
04/370.12.69 0495/11.14.20
steurs.jp@gmail.com.
M. Christian DEWIT Ecole Saint-Joseph M. Gérard HALLET
Entité Rue Belle Croix, 24 Rue Magrite, 20
de AYWAILLE 4920 AYWAILLE 4920 SOUGNE-REMOUCHAMPS Rue du Halage, 39 C
4920 SOUGNE-REMOUCHAMPS
04/384.41.78
M. Michel JANSSENS Ecole Saint-Joseph Mme Andrée GRIDELET-BASTIN
Entité Hoyemont, 54 Rue des Grottes, 29
de AYWAILLE 4170 COMBLAIN-AU- 4170 COMBLAIN-AU-PONT Place Leblanc, 21
PONT 4170 COMBLAIN-AU-PONT
04/369.35.35
Année 2, Numéro 7 Page 9

Suite...

Direction sortante Ecole Nouvelle Direction

ZONE DE VER-
VIERS
M. Yvon FRANSSEN Ecole libre Mme Monique STAS
Entité Rue St Antoine, 1 Rue de la Station, 18
de AUBEL 4880 AUBEL 4880 AUBEL Oudemoeder, 159 B
4880 AUBEL
087/68.79.08

M. Jean-Pierre BABA Ecole Notre-Dame Mme Martine CORMAN


Place Léopold Servais, 43 Avenue G. Maisier, 62
Entité 4877 OLNE 4830 LIMBOURG Vinâve, 34
de VERVIERS 4650 HERVE
087/76.47.01

M. Michel HENROTTE Ecole Sacrés-Cœurs Mme Véronica GODDE


Rue de Battice, 11 Rue de la Moinerie, 33
4800 PETIT-RECHAIN 4800 PETIT RECHAIN Houlteau, 72
Entité 4870 THIMISTER
de VERVIERS 087/33.68.15 087/44.59.48.
0485/79.48.73.
veronicagodde61@yahoo.fr

Mme Eliane DEHOGNE Ecole mat. Notre-Dame Mme Joelle COLLART-CHARRETTE


BONJEAN Avenue J. Tasté, 92
Entité Rue du Cimetière, 17 4802 HEUSY Rue des Prés, 114
de VERVIERS 4801 STEMBERT 4802 HEUSY
087/29.10.85 087/22.28.84
0473/41.65.09
joelle.charrette@gmail.com
Page 10 Bulletin d’information
du Fondamental

Conseil pédagogique de Liège

Un nouveau décret, de nouvelles missions, une Si nous avons opté pour une gestion plus collective,
nouvelle équipe, une nouvelle organisation… nous souhaitons cependant maintenir la notion de réfé-
rence en l’adaptant à notre nouvelle réalité.
En effet, chaque CP a été désigné référent pour deux
Comme vous le savez très certainement, c’est ce 1er ou trois entités.
septembre que le décret relatif à l’inspection et aux cel-
lules de conseil et de soutien pédagogiques, voté le 8 Mais que recouvre aujourd’hui
mars dernier, entre en application. cette notion de référence ?
Par ce décret, quelles évolutions pouvons-nous intégrer
à notre niveau ? Le CP référent :
Premièrement, l’appellation « animation pédagogique » • assure la réception de la demande. Chaque di-
évolue en « Cellule de conseil et de soutien pédagogi- rection est invitée à prendre contact avec le CP ré-
ques ». Celle-ci reprend les missions classiques qui férent pour toute question d’ordre pédagogique.
incombaient jusqu’ici aux animateurs pédagogiques :
soutien des établissements dans la construction des • est l’interlocuteur institutionnel de l’entité c’est-
projets d’établissement, aide à l’implantation des pro- à-dire que tous les collaborateurs du SeDEF se
grammes, accompagnement des enseignants dans la réfèrent à lui pour échanger les informations. Il se
construction d’outils, aide à l’analyse des besoins de tient au courant des projets d’accompagnement,
formation, assistance des établissements dans le tra- des évolutions dans « ses » écoles.
vail d’auto-analyse, etc.
Ce qui est nouveau, ce sont les responsabilités des • est en contact avec le directeur relais de l’entité
conseillers pédagogiques en lien avec la systématisa- pour ce qui concerne la collaboration au collectif
tion des évaluations externes organisées en 2e et 5e des directeurs.
primaires. Mais également, le soutien qu’ils apporteront
en réponse à la demande d’établissements suite à la
réception d’un rapport interpellant de l’inspection offi- Un nouveau décret, de nouvelles missions, une nou-
cielle. velle équipe, une nouvelle organisation…
Derrière tous ces « nouveaux », nous ressentons bien
Dans le BI de septembre de la FeDEFoC, une affiche sûr une certaine insécurité, mais, comme dans toute
destinée aux équipes éducatives présente le service école ou simplement, toute situation de vie, nous sa-
des conseillers pédagogiques en lien avec ses mis- vons aussi que la « nouveauté » apporte avec elle :
sions. dynamisme, questionnement, énergie, évolution, …
Dans votre projet visant la réussite de tous et chacun
Revenons à notre réalité diocésaine. Afin de rencontrer des élèves qui vous sont confiés, cette énergie cons-
nos missions et de continuer à proposer un accompa- tructive, nous souhaitons la partager avec vous !
gnement de qualité, notre équipe s’est défini une nou-
velle organisation.
Christine Jamaer,
La coordination de l’équipe diocésaine sera assurée par conseillère pédagogique relais
Christine JAMAER, conseillère pédagogique relais de et
vers la coordination interdiocésaine assurée à la FeDE-
FoC par Jacqueline DE RIJCK.
La nouvelle conseillère pédagogique du spécialisé, Ma-
rianne REMI est dès à présent recentrée sur le diocèse.
Cela signifie qu’elle participe activement aux coordina-
tions de l’équipe des conseillers de Liège, cette pré-
sence accrue permettra très certainement de poursuivre
et d’amplifier les collaborations spécialisé - ordinaire.

Pour l’accompagnement des écoles ordinaires, nous


avons opté pour la formule en deux trios :
- Ghislaine LENAERTS, Dominique CHANTEUX
et Vincent MOINEAU.
- Katy KEVELAER, Paul-Marie LEROY et Pierre-
Jean HERMANS.

Chaque groupe comporte un nouveau CP et des


conseillers plus anciens.
Année 2, Numéro 7 Page 11

Suite ...

De haut en bas et de gauche à droite : Pierre-Jean HERMANS, Katy KEVELAER, Ghislaine LENAERTS, Vincent
MOINEAU, Marianne REMI, Christine JAMAER, Paul-Marie LEROY, Dominique CHANTEUX.

Organisation du Conseil Pédagogique de Liège 2007-2008

Coordination : Christine Jamaer, Conseillère Pédagogique Relais

CP spécialisé : Marianne Remi

Collaboration entre Ghislaine Lenaerts, Dominique Collaboration entre Paul –Marie Leroy, Katy Kevelaer,
Chanteux, Vincent Moineau Pierre-Jean Hermans

pour les entités de : pour les entités de :


Verviers, Aubel, Stavelot, Soumagne, Visé, Aywaille, Liège A, Liège B, Huy, Waremme, Condroz, Flémalle,
Ans, Liège C Seraing, Herstal

CP de référence CP de référence

Ghislaine Lenaerts : Verviers, Aubel, Liège C Paul-Marie Leroy : Liège B, Huy, Flémalle-Seraing (avec
Dominique Chanteux : Soumagne, Visé, Aywaille Christine Jamaer)
Vincent Moineau :Ans, Stavelot Katy Kevelaer :Liège A, Condroz
Pierre-Jean Hermans :Waremme, Herstal
Page 12 Bulletin d’information
du Fondamental

Suite...

Nos coordonnées : Maison Diocésaine de l’Enseignement,


Conseil Pédagogique du fondamental
17, Boulevard d’Avroy
4000 Liège
04/230.57.22 fax : 04/230.57.03
christine.be@skynet.be

NOM Téléphone E mail

0479/20.44.05.
JAMAER Christine christine.be@skynet.be
04/230.57.20

087/39.88.76 dominiquechanteux@skynet.be
CHANTEUX Dominique
0498/43.82.99 dominique.chanteux@swing.be

04/341.59.28
HERMANS Pierre-Jean cphermans@yahoo.fr
0479/78.04.16.

KEVELAER Katy 0473/43.09.99. katykevelaer@yahoo.fr

LENAERTS Ghislaine 0495/65.90.48. ghislainelenaerts@hotmail.com

04/221.25.90.
LEROY Paul-Marie paulmarie.leroy@gmail.com
0497/28.49.94.

MOINEAU Vincent 0498/15.91.12 moineauv@skynet.be

086/38.75.05.
REMI Marianne marianne.remi@tele2.be
0494/18.15.09.
Année 2, Numéro 7 Page 13

La salle des profs

http://www.segec.be/salledesprofs

Quelle participation des écoles du diocèse dans la construction de cette ban-


que organisée d’outils remarquables car remarqués ?

Depuis quelques années, le site « salle des profs » de la FedEFoC propose une mise en ligne d’outils pour la classe,
pour l’école. Ceux-ci se destinent aux enseignants en recherche d’activités centrées sur le développement des com-
pétences du PI mais également sur la construction des autres facettes de l’école en cycles (l’évaluation, le temps,
l’espace, les relations, …).
Parallèlement à l’accès via le net, le Bi de la FedEFoC présente régulièrement certains outils destinés aux ensei-
gnants.

Quelle est la particularité des outils disponibles sur la Salle des Profs ?
On peut trouver sur internet de nombreuses pistes d’activités pour la classe, souvent proposées spontanément par
des enseignants dans une logique de partage et d’échange de ressources. Généralement, ces propositions n’enga-
gent que leur auteur, à titre individuel. Elles sont donc toutes relatives… De plus, dans la plupart des cas, leur
contenu se résume à la seule description de l’activité via la communication des documents de travail des enfants et
de l’enseignant.
A l’opposé, chacun des outils diffusés dans la Salle des Profs a fait l’objet d’une validation « externe » pour sa co-
hérence avec le Programme Intégré. Par ailleurs, la description de chaque outil est accompagnée d’une analyse
réflexive, reflet du regard personnel de l’enseignant vis-à-vis de son travail. Cette analyse permet de mieux com-
prendre les intentions de l’auteur, mais aussi l’utilité et les limites de l’outil proposé. C’est elle, en fin de compte, qui
permet un réel transfert de l’outil à d’autres contextes de classe sensiblement différents.

Quel est le chemin parcouru par chaque outil avant d’être mis en ligne ?
Après avoir été identifié par des conseillers pédagogiques, des inspecteurs, des profs d’école normale, lors de visi-
tes dans les classes ou dans le cadre d’une concertation ou …, chaque outil fait l’objet d’un important travail d’écri-
ture, réalisé souvent en collaboration entre un enseignant et un conseiller pédagogique. Ensuite, chaque outil est
soumis à la lecture d’un comité local diocésain constitué, en général, des conseillers pédagogiques et de Christian
Watthez, chargé de mission spécifique « outils du Programme Intégré » auprès de la FedEFoC et responsable du
site). Lors de cette lecture, des aménagements sont proposés ; il est parfois nécessaire de confronter à nouveau
l’outil à la pratique dans une classe. Bref, cette procédure, si elle peut parfois sembler lourde, est une garantie de
qualité. On parler alors d’une forme de labellisation.

Quelle est la participation des écoles du diocèse ?


Chaque année, des outils en provenance des écoles de notre diocèse sont valorisés et mis à la disposition de tous
les enseignants de la francophonie. En effet, le site est également visité en Suisse, au Canada, etc. Ci-après, vous
trouverez une description des outils mis en ligne en 2006-2007 en provenance du diocèse.
Page 14 Bulletin d’information
du Fondamental

Suite...

Pour cette année 2007-2008,


Dans un premier temps, les conseillers pédagogiques vont se concentrer sur la réalisation d’un outil permettant à
toute école qui souhaite remettre en mouvement son projet d’école de suivre un processus détaillé, complet (auto-
analyse, mise en projet, évaluation). Nous allons également travailler en collaboration avec l’inspection diocésaine
pour formaliser des activités ciblant des compétences en religion.
Ces deux chantiers ne nous empêcheront pas de découvrir dans vos écoles des pratiques à valoriser et d’ensuite
mettre un dispositif à votre service pour les partager via le site « salle des profs ».
Christine Jamaer,
Conseillère pédagogique relais

Les outils de l’année scolaire 2006-2007 :


Dans les boites à outils :
 Valoriser les relations

Accueillir de nouveaux enfants et leur famille, ou comment favoriser l'accrochage scolaire :

Suite à une formation dans les écoles de Cheratte, centrée sur la


communication entre l'école et les parents, Dina Sensi, chargée de
mission pour l'Institut de Recherche Formation et Actions sur les Mi-
grations (IRFAM), propose un protocole d'accueil destiné aux écoles,
pour mieux accueillir de nouveaux enfants et leur famille.

Comment améliorer l'efficacité de nos concertations ?

Lors d’une journée de formation en école, l’équipe éducative de l'école Abri Notre-Dame de Ayeneux réfléchissait
sur les règles de vie à construire en école pour éduquer à une citoyenneté responsable.
Dominique Chanteux, conseiller pédagogique du diocèse de Liège, leur a alors proposé de transformer une fiche de
la farde "Touka" et de l’adapter à l’équipe éducative pour la gestion des concertations en école.

 Enrichir le matériel

Signer son travail :
Dans sa classe du cycle 1, comme dans la majorité des classes
maternelles, Anne Desnouck de l’école Saint Dominique à Cris-
née a organisé l’espace principalement en ateliers. Comme il
est impossible -voire non pertinent- d’accompagner tous les en-
fants, ensemble, dans un apprentissage sur une compétence
ciblée, elle se centre sur un groupe pendant que les autres tra-
vaillent plus en autonomie dans les différents ateliers proposés.
Dans cette organisation, elle a été confrontée à une situation qui
ne la satisfaisait pas.

En effet, si les élèves (en autonomie) produisaient des docu-


ments, elle passait un temps fou à retrouver leur auteur ou, à
d’autres moments, les enfants l’interrompaient afin qu'elle indi-
que leur prénom. Elle a donc cherché un moyen pour les amener
à davantage d'autonomie dans ce domaine.
Année 2, Numéro 7 Page 15

Suite...

 Matière : Langue française (Savoir Ecouter)


Organisons les pages d'un livre :
Quand nous donnons une consigne à un élève ou quand nous lui li-
sons une histoire, nous ne savons pas nécessairement ce qu’il en a
compris. Et c’est particulièrement vrai dans l’enseignement spécialisé
de type 2 où les enfants rencontrent des difficultés de communication.
C'est pourquoi Pierre Remy, animateur pédagogique (de 2005 à
2007) a choisi de proposer aux enseignants de ces classes des activi-
tés d’apprentissage en langue française, et notamment en Savoir
Ecouter et Savoir Parler.
L'activité proposée ici a été adaptée à des élèves qui ne lisent pas et
n'écrivent pas, sans ôter la complexité de la situation de communica-
tion.

Voir également : Dans quel livre ? du même auteur

 Matière : Eveil (Comprendre la matière)


Passe tes feutres aux rayons X !
Dominique Chanteux, conseiller pédagogique, propose une activité
scientifique qui fait appel à un matériel simple et accessible.
Construite autour de la démarche d'éveil, elle permet de lancer l'en-
fant dans une dynamique de recherche, lui donnant ainsi la possibi-
lité de poursuivre l'expérience chez lui et par là, de l'intégrer et de la
fixer en l'expliquant à des personnes de son entourage.

 Matière : Eveil (Comprendre le temps)


Réaliser une page de calendrier :
« Représentez, sous la forme d’une grille, la page du calendrier du mois de décembre et quand celle-ci sera termi-
née, je vous demande d’y situer la date d’aujourd’hui.»
Profitant d'une expérience dans le cadre d'une formation pour retrouver au cycle 3 les enfants qu'elle avait connus
en maternelle, Katy Kevelaer, conseillère pédagogique leur a proposé d'apprendre à se construire des repères de
temps.
Page 16 Bulletin d’information
du Fondamental

Suite...

 Eveil (Comprendre l'Homme)


Apprendre à décrire des visages :
Dans le cadre d’un stage, Laura Beaudry devait faire vivre aux élèves
du 4e cycle une activité d’éveil. En recherchant des idées pour cons-
truire une séquence dans cette discipline, les différentes activités à par-
tir des visages ont retenu son attention. Dans une activité, il s’agissait
d’apprendre à décrire des visages. Elle avait envie de proposer une ac-
tivité assez proche en insistant particulièrement sur le vocabulaire pour
décrire nos caractéristiques physiques.

 Matière : Religion, Pastorale


Préparer l'Avent 2006 : animation pastorale pour les enfants
Christine Thoen, institutrice maternelle et Marie-France Belleflamme, Philippe Leso, Raoul Dejardin, Joseph Cor-
man, inspecteurs diocésains du diocèse de Liège, proposent aux équipes éducatives deux propositions pour une
animation pastorale clairement centrée sur l'essentiel de la fête de Noël .

Préparer l'Avent 2006 : animation pastorale destinée aux enfants de l'enseignement spécialisé
Pierre Rémy (CP) et Philippe Leso (inspecteur diocésain) proposent aux enseignants de l'enseignement spécialisé
une piste d’animation pastorale destinée aux élèves des types 1 et 2, sur base de la piste proposée pour l’enseigne-
ment ordinaire quant aux finalités, en créant des activités concrètes inédites.

Carême 2007 : propositions d'animations pastorales pour les enfants :


Marie-France Belleflamme, Philippe Leso, Raoul Dejardin et Joseph Corman, inspecteurs diocésains du diocèse de
Liège, proposent aux équipes éducatives une animation pastorale centrée sur l’essentiel de la fête de Pâques. Cet
outil peut être amplifié, modifié en fonction de la réflexion menée en équipe.

Carême 2007 - pistes d'animation pastorale pour les enfants de l'enseignement spécialisé de type 1 et de
type 2 :
L'abbé Benoît Lejeune, responsable de la Commission diocésaine des personnes handicapées du diocèse de Liège
et Philippe Leso, inspecteur diocésain, proposent une démarche d'animation pastorale construite au fil des semaines
autour d'un support visuel, porteur de sens.
Année 2, Numéro 7 Page 17

Suite ...

 Matière : Mathématiques (Savoir Structurer l'Espace)


Mise en plis ... ou le pliage au service de la structuration de l'espace :
Les enseignantes maternelles de l'école La Providence de Verviers ont
consacré leurs concertations en équipe sur l’appropriation des compé-
tences en Savoir Structurer l’Espace.
Avec l'aide de Ghislaine Lenaerts, conseillère pédagogique, elles ont
créé plusieurs activités et les ont ensuite expérimentées au sein de leur
classe.
Cette activité est une illustration du travail réalisé.

Des plans pour construire en Duplos :


Marie-Christine Méan de l’école Saint Joseph de Grâce-
Hollogne propose une séquence d'activités destinées aux cycles
1 et 2, visant à développer le Savoir Structurer l'Espace par le
biais d'ateliers de constructions autonomes avec des blocs Du-
plos.
Le matériel proposé en parallèle à cet outil se compose de diffé-
rentes vues (en 2D, en 3D, en couleurs ou en noir/blanc ...) pour
chaque construction.

 Matière : Education aux médias/multimédia


La pub et nous ... :
A l’approche de la Saint Nicolas, nombreux sont les enfants à échanger sur les jouets qu’ils ont demandés et à com-
parer leurs demandes. Ayant observé, à de multiples reprises, combien les enfants pouvaient être très vite accro-
chés, très impulsifs dans leurs choix… et aussi très rapidement déçus, Christian Haccour, a imaginé une activité
pour aborder cette problématique en classe. Le but : réfléchir avec les enfants sur le fond et sur la forme des publici-
tés, afin de les outiller à mieux prendre distance, à devenir critiques par rapport aux multiples sollicitations dont ils
sont la cible.
Page 18 Bulletin d’information
du Fondamental

FOCEF

Forts de l’expérience acquise en classe et des


Être enseignant-formateur : compétences développées en formation, les ensei-
vivre et partager gnants-formateurs prennent chaque année en charge –
souvent par deux – plus d’une vingtaine de journées de
formation au total, toujours à la grande satisfaction des
Être enseignant et formateur tout à la fois, l’idée participants. En effet, les évaluations recueillies en fin
n’est certes pas nouvelle mais elle mérite cependant de cession relèvent unanimement l’intérêt d’avoir
qu’on s’y attarde un instant. Il existe depuis longtemps, comme formateurs des « gens du terrain », toujours en
depuis toujours probablement, des enseignants qui, phase avec les réalités de la classe.
occasionnellement, prennent la casquette de formateur
dans le but de partager avec leurs pairs expériences Ces retours positifs nous confortent dans la
vécues et compétences acquises. Mais que cette prati- poursuite de l’expérience et nous envisageons, dès
que s’institutionnalise, comme c’est le cas dans notre cette année scolaire, la création d’un deuxième groupe.
province, et voilà qu’elle revêt un caractère particulière- Dans cette perspective, nous lancerons prochainement
ment intéressant tant elle apparaît sous un jour nou- un appel à candidatures par le biais d’un courrier élec-
veau. tronique que nous enverrons à toutes les écoles. De la
sorte, nous espérons nous adjoindre les services d’en-
Ainsi, cela fait 7 ans déjà, que la Focef de seignants motivés, désireux de se former pour former à
Liège a mis sur pied un groupe d’une vingtaine d’ensei- leur tour.
gnants qui, chaque année, prennent en charge un nom-
bre considérable de journées de formation. En consti-
tuant ce groupe, nous avons visé l’hétérogénéité des Pour la FoCEF
profils et des parcours. En effet, nous avons veillé à Jean-François HEYNEN
intégrer dans l’équipe des enseignants de tous hori-
zons : des enseignants du maternel et des différents
cycles du primaire, des directeurs et des directrices
avec ou sans classe, des enseignants provenant d’éco-
les de toutes tailles.

Deux événements ont motivé notre initiative. Le


premier a été l’arrivée du Programme intégré adapté
aux Socles de compétences et l’urgente nécessité d’ac-
compagner tous les enseignants dans sa compréhen-
sion et sa mise en œuvre. Le second fut la parution
d’un nouveau décret officialisant la formation continuée
obligatoire pour tous les enseignants, obligation qui en-
gendra un accroissement considérable des demandes.
Par conséquent, il devenait primordial pour la FoCEF
d’étoffer de manière significative son pool de formateurs
et l’idée a vu le jour de mettre sur pied un groupe d’en-
seignants-formateurs.

Chaque année, les membres de cette équipe


reçoivent une formation de 5 jours, ils sont alors rem-
placés dans leur classe. Les deux premières années
ont été consacrées au Programme intégré. C’est Jo-
seph Stordeur qui a pris en charge les enseignants du
groupe et qui les a outillés afin qu’ils soient en capacité
d’aider leurs pairs à comprendre la philosophie et la
structure du programme. Les années qui ont suivi ont
vu se succéder d’autres experts : Esther Rozencweig,
Anne Chevalier, Stéphane Hoeben et Anne Schillings.
Plusieurs thèmes ont été travaillés comme la gestion
d’un groupe d’adultes, l’apprentissage, l’évaluation, la
différenciation, le savoir-calculer, le savoir-lire et le sa-
voir-écrire.
Année 2, Numéro 7 Page 19

Inspection diocésaine

2. Si les charges de titulaire de la classe et du


cours de religion sont disjointes, il appartient
Procédure à suivre pour tout au P.O., en accord avec la direction, de dési-
maître spécial de religion gner les enseignants qui assureront les cours
de religion dans l'école.
dans l’enseignement libre Nous souhaitons que l'on prenne en compte les
deux modalités suivantes :
-confier les cours de religion, non à
L’actualité de la rentrée nous met devant des questions un seul enseignant, mais à une équipe de
précises quant à l’organisation du cours de religion ca- deux ou plus, ceci afin de permettre un sup-
tholique. port mutuel et éviter que la religion devienne
Tout maître spécial de religion est placé sous l’autorité l'affaire d'un(e) spécialiste. Il faut saisir l'occa-
du chef du culte. sion pour créer ou renforcer le travail en équipe,
Nous rappelons ici les points importants du courrier par cycle ou année.
adressé par Mr l’Abbé Villers, vicaire épiscopal de l’en- -ne pas attribuer de charge complète
seignement, aux enseignants dès 1998, suite à la publi- de religion, mais plutôt des mi- temps. Ceci
cation du décret portant sur l’ organisation de l'Ensei- afin de ne pas introduire l'existence de "maîtres
gnement maternel et primaire ordinaire. de religion" dans nos écoles. En effet, il nous
paraît indispensable que le cours de religion
« Lorsque vous avez opté pour une école normale, reste l'affaire de tous même si tous ne le don-
vous avez fait un choix qui impliquait l'engagement à nent pas. Cela est possible dans le cadre
donner le cours de religion. Il en a été de même lorsque d'équipes. De plus on pourra ainsi maintenir
vous avez postulé une place dans l'enseignement libre. l'intégration du cours de religion à la vie des
Une nouvelle fois, on vous propose de choisir. classes et aux autres disciplines, comme le
veut le Programme intégré. Chaque titulaire
C'est en conscience que chacun est appelé à prendre d'heures de religion devra rester, au sein
sa décision, en tenant compte des convictions qui sont d'équipes, chargé d'autres activités dans les
devenues les siennes et du bien des enfants qui lui sont classes.
confiés. Nous ne pouvons que vous encourager vive-
ment à conserver la charge du cours de religion et à 3. La désignation des enseignants qui assureront
travailler ainsi à l'intégration de la culture et de la foi, le cours de religion devra être soumise, avec
caractéristique de nos écoles. Cette mission, cepen- l'énoncé des motifs qui ont conduit à ce choix, à
dant, peut être aujourd'hui réalisée au sein d'équipes l'approbation de l'autorité diocésaine représen-
travaillant par cycle où chaque enseignant prend en tée par le Vicaire épiscopal de l'enseignement
charge l'aspect de la formation pour lequel il se sent le et de l'éducation chrétienne.
plus compétent, à condition que chacun respecte le Cette exigence est motivée par trois raisons :
choix et partage le souci de ses collègues. Si la déci- ♦ le changement de nature de la charge ;
sion appartient à chacun, elle ne peut se faire qu'en donner le cours de religion dans plusieurs
concertation avec les autres acteurs de l'école. classes n'est pas de même nature que de
le donner dans la classe dont on est titu-
Je demande à chaque institutrice et à chaque instituteur laire ;
de peser son choix, et j'invite tous les partenaires de ♦ le cours de religion est donné sur man-
l'école à le respecter. C'est à ces conditions que la déci- dat de l'Evêque ;
sion qui vous est demandée sera bénéfique pour tous. ♦ protéger l'enseignant ou le P.O. de l'arbi-
traire et de toute pression éventuelle. »
Venons-en maintenant aux dispositions pratiques

1. Le P.O. et la direction de l'école veilleront à L'inspection diocésaine est à votre disposition pour
laisser à chaque enseignant le temps de mûrir toute information supplémentaire et, si vous le souhai-
sa décision. Ils organiseront ensuite une ré- tez, pour vous accompagner dans ce processus.
union de concertation pour prendre connais-
sance du choix de chacun et envisager ensem-
ble les modalités pratiques d'application. Il sera
peut-être nécessaire d'amener l'un ou l'autre à
revoir son choix pour permettre une organisa-
tion rationnelle des classes. Joseph Corman
Inspecteur diocésain principal
Page 20 Bulletin d’information
du Fondamental

Les brèves de la pastorale scolaire du fondamental

-Enquête sur les liens école-réalité paroissiale : l’inspection diocésaine mènera une enquête auprès de chaque école
durant ce premier trimestre 2007.

-Une journée de retraite pour enseignants, tous réseaux et niveaux confondus, est proposée chaque année le same-
di du début du congé du carnaval; retenons le 2 février 2008 à Wavreumont.

-La journée annuelle de ressourcement spirituel pour les directions est prévue le mardi 29 avril à Banneux.

-Les sites segec.be et pastoralescolaireliege.be mettent à votre disposition une série d'informations utiles.

J. CORMAN,
Inspecteur diocésain principal

Cellule de soutien aux écoles (comptabilité et droit des ASBL)


Septembre 2007
Maison Diocésaine de l’enseignement, 17 bd d’Avroy, 4000 Liège
0498 50 59 82 ; 04 230 57 15 ; fax 04 230 57 03
daniel.albert@segec.be

LA RENTREE ETANT PASSEE, JE VOUS PROPOSE :


-de vérifier si le dépôt des comptes 2006 de l’ASBL PO est effectué ;
-de participer à de nouvelles séances d’information au Codiec ;
-de réfléchir au « périmètre comptable du PO » dans le cadre des vérifications de la
Communauté Française ;
- d'initier une démarche d’analyse concernant les bâtiments scolaires.

Les comptes 2006 devaient être déposés pour le 31/7 !


Sauf pour quelques petites écoles fondamentales, ceux-ci étaient à établir pour la première fois au format BNB sur le
document ad hoc.
Pour les éventuels retardataires, nous organisons deux « séances de rattrapage » à la MDE, pendant lesquelles
vous pourrez remplir (ou vérifier) votre document BNB : le jeudi 18 octobre à 14h et le SAMEDI 20 octobre à 9h30.
Inscription via le formulaire ci-après.

Le décompte de subventions et le « périmètre comptable des PO » :


Nous vous conseillons vivement de pouvoir tenir les DECOMPTES DE SUBVENTIONS 2005 et 2006 à la disposition
des vérificateurs de la Com. Fr. (selon toute vraisemblance, ceux-ci vont continuer leurs visites dans nos établisse-
ments). Si ce n’est déjà fait, n’oubliez pas d’envoyer ce document en deux exemplaires au Codiec Liège (pour le
fondamental), ou une copie à la cellule économique du Segec (pour le secondaire). Un document récapitulatif sur le
désormais ainsi nommé « périmètre comptable des ASBL PO » est en préparation et vous sera communiqué par un
prochain BI.

L’avenir de nos bâtiments scolaires passe par une réflexion stratégique:


A l’heure ou l’actualité politique, par des détours bizarres via les déclarations de Mr Yves Leterme, se porte sur les
besoins financiers de l’enseignement, il paraît opportun pour nos écoles d’engager une réflexion à long terme sur
l’avenir de leurs bâtiments scolaires. Les coûts croissants des énergies justifient à eux seuls cette analyse.
Au Codiec de Liège, nous voudrions vous aider dans cette démarche. Cette année scolaire, nous voudrions vous
aider à bien identifier les accès possibles aux différents programmes subsidiés, à comparer vos projets à vos capaci-
tés d’investissements, et contribuer à vous mettre en rapport avec les instances et organismes concernés. Les ac-
tions en ce sens vous seront détaillées prochainement : outre des publications de documents explicatifs, nous envi-
sageons également un accompagnement des écoles dans en projet, en coordination avec le Siec, ainsi qu’une jour-
née de réflexion au printemps prochain.
D. ALBERT.
Année 2, Numéro 7 Page 21

CoDiEC Liège

BULLETIN d’INSCRIPTION aux séances d’information CODIEC LIEGE


Premier trimestre 2007/2008
À renvoyer à Daniel ALBERT au Codiec, 17 boulevard d’Avroy, 4000 Liège
ou : par mail : daniel.albert@segec.be ou : par FAX au 04 230 57 03

ECOLE : …………………………………………………………………………………………………………………….

Adresse : …………………………………………………………………………………………………………………...

Type : maternel, primaire, fondamental, secondaire, supérieur, promotion sociale / spécialisé

Me, Mlle, Mr : …………………………… Fonction : ……………………………………………………………………….


accompagné(e) par : ……………………………………………………( nom, fonction)
Tél : ………………… ;Mail : ………………………………………………………………………………………………...

Assistera à la (les) séance(s) COCHEZ OU SURLIGNEZ LES DATES ADEQUATES


LES CONTACTS AVEC LES INSCRITS SE FERONT PAR MAIL.

• DEPOT DES COMPTES 2006 : « RATTRAPAGE »,


Documents BNB schéma abrégé à remplir sur place avec guidance
(Si schéma complet très grande ASBL, le préciser à l’avance)

JEUDI 18 OCT (Maison Diocésaine), de 13h30 à 16h


SAMEDI 20 OCT (Maison Diocésaine), de 9h30 à 12h

• LE PERIMETRE COMPTABLE DU PO et la Communauté Française


Les contenus de la comptabilité du PO en fonction de la loi sur les ASBL et des vérifications d’usage de subventions

JEUDI 22 NOV, Maison Diocésaine, de 14 à 16h

• LES ECRITURES DE REMUNERATIONS


Matin : Les écritures adéquates des différents cas de figure (ouvriers, employés, APE, garderies,…) sur base des
documents de secrétariats sociaux
Après-midi : Les écritures dans Compteco, avec exercices pratiques

JEUDI 13 DEC, Maison Diocésaine, de 9h30 à 12h + sandwiche midi facultatif


JEUDI 13 DEC, Maison Diocésaine, de 13h30 à 16h

• Le DECOMPTE FINAL DE SUBVENTIONS 2007 et la vérification par la CF

JEUDI 31 JANV, Maison Diocésaine, de 10h à 12h

SUIVI PAR :
• RENCONTRE DES UTILISATEURS COMPTECO

JEUDI 31 JANV, Maison Diocésaine, de 14h à 16h précédée d’un lunch

A la demande d’un nombre suffisant d’écoles (dates à fixer):


• La SESSION DE COMPTABILITE GENERALE (3 journées)
• ECRITURES JOURNALIERES COMPTECO SUR PC (1 journée)
• Table ronde sur la clôture des comptes avec réviseur
Au deuxième semestre (dates dans un prochain BI) :
• La session ANALYSE DE BILAN (2 journées)
• Etablir un BUDGET (1 journée)
• La rencontre entre petites écoles (1 soirée)
• Journée d’études sur les rénovations de bâtiments et économies d’énergies.
Page 22 Bulletin d’information
du Fondamental

LISTE DES DEMANDEURS D'EMPLOI A VOTRE DISPOSITION

Lors de chaque parution du BI du fondamental, nous publierons dorénavant la liste mise à jour des enseignants qui
se sont fait connaître à la Maison diocésaine comme demandeurs d'emploi.

Nous prenons cette initiative afin de répondre à un double objectif :

 aider les directions et les pouvoirs organisateurs en recherche de candidats enseignants


pour assumer les différentes fonctions pédagogiques de leur établissement scolaire

 permettre aux enseignants candidats, inscrits sur les listings de la maison diocésaine de
pouvoir bénéficier d'un soutien dans leur recherche d'emploi

Dans l'intervalle des parutions, chaque direction ou pouvoir organisateur peut obtenir cette liste sur simple demande
en téléphonant à Madame HAINAUT au 04/230.57.00.

En espérant ainsi contribuer à vous aider efficacement, nous vous assurons de notre entière collaboration.

L. GILSON,
Inspecteur épiscopal coordinateur

TELEPHONE TELEPHONE
AIDE MATERNELLE Diplome : EDUCATRICE
FAIS ISABELLA 0499/35.74.05 CHARLIER DAXHELET CATHERINE 0494/58.28.26

GOKYURT NERMAN 0484/68.05.07 ILUNGA YOLANDE 0496/65.64.38

IGNAT EMILIA 04/342.08.96 JAVAUX SOPHIE 0494/47.25.90

EDUCATION PHYSIQUE Diplome : PRIMAIRE


BARONI ROLAND 0477/46.97.89 PAERMENTIER JULIE 0475/43.96.59

BLAVIER MARIE-NOELLE 0486/98.57.04 AHN MARYLENE 0494/12.08.37

CAMUS CLAUDIA 0497/60.58.17 ANTOINE HELENE 04/368.34.66

CROCHELET JULIEN 0477/53.95.50 BAPTISTE VANESSA 0496/77.32.63

HAUTECLER LIONEL 0495/40.06.31 BOUTAY ELODIE 0494/71.70.19

KEMPENEERS BENOIT 0477/83.21.25 BRASSEUR CELINE 0496/04.54.52


BROCCIA LAURA 0498/45.00.10
LEROY LYSIANE 0497/84.40.18

LOUIS EMILIE 0479/22.82.72 PRIMAIRE PSYCHOMOT


ORLANDO RAPHAEL 0497/66.40.42 MAERTENS AMANDINE 0475/23.82.23

PIRET BRUNO 087/23.08.14 PRIMAIRE SPECIALISE


STATTROPP RODOLPHE 04/223.60.44 FREDERICK SARAH 0464/62.39.62

TAMO ROMAIN 0472/36.16.43 PSYCHOMOTRICIENNE


TOFFOLO LAURENT 0496/48.08.29 D'ANNA GIOVANNA VANESSA 04/370.06.65
TORNATORE JEAN-PAUL 0499/15.87.20
PUERICULTRICE
URLINGS DAVINA 0478/62.98.46 BLAFFART SYLVIANE 04/286.34.01

WATRIN NATHALIE 0479/52.94.36 NOSSENT VIVIANE 04/367.90.34

Diplome : EDUCATRICE PEL BENEDICTE 04/380.04.20

JEANFILS MARIE-NOELLE 0485/76.30.66 RANDAXHE CARINE 0476/49.32.42

LAIDOTTO CHRISTEL 0496/35.64.26 WIJNEN GERALDINE 0498/05.36.99


Année 2, Numéro 7 Page 23

Suite...

TELPHONE TELPHONE
LICENCIEE ANGLAIS Diplome : PRIMAIRE
KONGOLO ELISABETH 087/63.15.92 CAMBRE LAURIE 0494/87.54.04

Diplome : MATERNEL GUILLEMEAU FREDERIC 0496/17.95.52

BEUVENS JUSTINE 0494/44.92.99 HALIN SANDRINE 0485/38.11.47

BOULANGER ISABELLE 0477/92.29.26 HERMESSE JOSIANE 0495/78.51.70

BRASSEUR LAURENCE 04/224.41.85 KRACK CHARLOTTE 0494/83.61.25

DAVID AURELIE 0497/99.66.65 LECANE MICHELINE 0498/05.53.39

DE BARBA STEPHANIE 087/22.89.89 MARCHAL GENEVIEVE 0476/95.56.29

FOSSION ANAIS 0477/43.35.06 MATIVA PAULINE 0499/27.96.06

GANTY JENNIFER 0478/93.76.56 NICOLAS NATHALIE 0486/74.75.29

GERMAIN SANDRINE 0498/62.44.20 PAQUAY ALEXANDRE 0485/39.16.90

HABRAKEN MARIANNE 0479/49.19.32 PAQUOT NADEGE 0472/83.57.58


PIQUERAY JULIE 0477/50.25.60
JOLY JULIE 0484/65.90.55

KLEYNEN LUDIVINE 0494/54.77.42 RAINOTTE COLINE 0499/24.82.10


MALAISE EMMANUELLE 0474/88.67.45
SCHMETZ STEPHANIE 0479/86.50.62

MOUREAU CHRISTELLE 0473/46.93.72 STAUMONT SABINE 0497/44.29.11

PIRET CAROLINE 0494/36.06.31 SUIJKERBUIJK AURELIE 0497/02.75.16

ROY MARIE 0494/80.85.33

SCHIOPPA CAROLINE 0474/56.00.08

LEGROS DELPHINE + ANGLAIS 0487/40.78.66

BRIEN CHRISTELLE + PRIMAIRE 0498/27.56.15

BRINON CELINE + PRIMAIRE 0474/59.60.99

Diplome : PRIMAIRE
COMINOLI CAROLINE 0494/43.29.12

CRESPIN AURORE 0472/27.18.47

DAVIGNON AURORE 0472/57.90.25

DE BOURNONVILLE FRANCOISE 0497/89.21.07

DE COPPIN DE GRINCHAMPS 0473/728.703


LAURIE

DE RANTERE CHARLENE 0478/68.53.24

DELARUE FLORE 0496/92.02.67

FAGNOULE ISABELLE 0497/77.53.17

GIAGNACOVO BEATRICE 0494/77.26.33

GOELFF PASCALINE 0494/43.03.15

GOURLEZ DE LA MOTTE SOPHIE 0497/94.43.58


Page 24 Bulletin d’information
du Fondamental

Les mises en dispo et réaffectations

Comme chaque année, à l’issue des travaux des ORCE, les commissions de gestion des emplois se réuniront afin
de désigner un poste aux enseignants non encore réaffectés.

On se rappelle, la Commission zonale de gestion des emplois est composée de six membres représentant les Pou-
voirs Organisateurs, de six membres représentant les organisations syndicales. Elle est présidée par Mme Viviane
Lamberts, Directrice du Bureau régional de Liège.
Les Inspecteurs épiscopaux siègent parmi les représentants des Pouvoirs Organisateurs.

Comment se déroule l’ensemble les procédures de réaffectations?

• Les P.O., d’abord en interne, effectuent les opérations de réaffectations et/ou de remises au travail.
Ces opérations doivent apparaître sur la partie de droite des documents de mise en dispo que chaque Pouvoir
organisateur envoie à son Président d’ORCE. Un second document accompagne celui-ci, il s’agit de la déclara-
tion des emplois vacants qu’ils soient définitivement vacants ou temporairement vacants.
• Ensuite, les ORCE prennent le relais en réaffectant dans des emplois vacants de l’entité.
• Le Président d’ORCE fusionne les documents reçus (emplois vacants et mises en dispo), les vérifie et les
complète en y ajoutant les réaffectations effectuées en ORCE. Il envoie le tout à Mme Lamberts au Bureau
déconcentré des payements.( viviane.lamberts@cfwb.be )

Puisque le travail se fait désormais obligatoirement par informatique, les différents rédacteurs des documents
(Présidents de P.O et d’ORCE) déclarent par un document annexe que tout ce qu’ils envoient est bien conforme.

Afin de préparer les travaux de la Commission zonale, il est indispensable que nous soyons en possession d’un
exemplaire des documents fusionnés:
Par un deuxième «clic», le Président d’ORCE qui envoie les fusions à l’administration, nous transmet également une
copie à l’une des adresses suivantes: inspection.episcopale@yahoo.fr ou bien à: quivy@versatel.be

Les Inspecteurs épiscopaux ont, d’ores et déjà, attiré l’attention des directions d’établissement sur la précision à ap-
porter à ces documents. Sans visibilité, la Commission éprouve des difficultés importantes à effectuer un travail cor-
rect en risquant, par exemple, de réaffecter dans des emplois protégés.

Monique GERARD
Inspectrice épiscopale
Chargée des dossiers de mises en dispo et réaffectations
Editeur responsable
J. Wynants
Boulevard d’Avroy, 17
4000 Liège
Tél. 04/230.57.00
Mensuel. Ne paraît pas en juillet et août.