Vous êtes sur la page 1sur 2

ITEM 262

MIGRAINE ET ALGIES DE LA FACE


- Diagnostiquer une migraine et une algie de la face.
- Argumenter l’attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.
Zéros MIGRAINE
- Antécédents familiaux 1. Introduction :
- Facteur déclenchant Epidémiologie - Etiologie la plus fréquente des céphalées : 12% de la population
- Sex ratio : 3/1
- Critères IHS Physiopathologie - Dépolarisation du trijumeau et du ganglion de Gasser
- Avec ou sans aura - Libération de substances vasoactives avec vasodilatation méningée

- Pas d’examen 2. Critères diagnostiques de l’IHS :


complémentaire si
A - Au moins 5 crises migraineuses
forme typique
B - Durée entre 4h et 72h sans traitement
- Cataméniale chez la Au moins deux caractéristiques suivantes :
femme jeune - Modérée ou sévère
Migraine sans C - Aggravation par l’activité physique
- Etat de mal aura - Pulsatile
migraineux > 72h - Unilatérale (hémicrânie alternante)
- Crise : D Au moins un des caractères suivants :
o Repos à l’obscurité - Nausées et/ou vomissements
o Paracétamol, AINS - Photo/phonophobie
o Triptans en 2nde E - Examen normal entre les crises
intention A - Au moins 2 crises
Migraine avec Trois des quatre caractères suivants :
- Fond :
aura B - Symptômes réversibles - Durée des symptômes < 60min
o RHD
- Apparition progressive (> 4 min) - Céphalée moins d’1h après l’aura
o Médicament selon
Etat de mal - Une ou plusieurs crises de migraines successives persistant au-delà de 72h
retentissement
migraineux - Favorisé par un abus de médicaments ou un état anxio-dépressif
Migraine - Migraine sans aura avec > 15 jours de migraine par mois depuis plus de 3 mois
Facteur déclenchant
chronique - Rechercher un abus de médicaments ou un état anxio-dépressif
- Psychiques : stress
3. Diagnostic :
- Règles : migraine
cataméniale - Antécédents personnels médico-chirurgicaux et familiaux
- Antécédents familiaux de migraine
- Alimentaires : OH - Ancienneté de l’histoire : début avant 30 ans
Anamnèse - Signes fonctionnels : recherche des critères de l’IHS
- Sensoriels :
- Recherche de facteurs déclenchant
Lumière, décor rayé
- Evaluation du retentissement fonctionnel
- Métaboliques : - Examen du calendrier migraineux
Hypoglycémie Examen - Examen strictement normal en dehors des crises
physique - Examen neurologique complet
- Examen cardio-vasculaire complet
Auras fréquentes : - Diagnostic de migraine clinique
- Ophtalmique : - Indications d’une imagerie cérébrale :
Aura ou céphalées strictement unilatérales : suspicion de MAV
Scotome et HLH Paraclinique Aura atypique : hémiparésie, migraine basilaire, ophtalmoplégie…
Crise inhabituelle : hémorragie méningée, poussée hypertensive
- Sensitive :
Aggravation récente ou inexpliquée
paresthésies doigts
Début après 40 ans
et pourtour des
lèvres (cheiro-orale)
4. Prise en charge thérapeutique :
- Education du patient
Contre-indications Mesures - Suppression des facteurs déclenchant, éviter pilule œstro-progestative
des triptans : générales - Tenue d’un calendrier migraineux
- Psychothérapie de soutien et thérapies cognitivo-comportementales
- Facteurs de
- Repos à l’obscurité
risque cardio-
- Prise médicamenteuse : Au moment de la crise
vasculaire
Mais après l’aura
- Antécédents Traitement - Crise modérée : antalgiques simples : aspirine, AINS et paracétamol
d’AVC, IDM, angor, de la crise - Crise sévère : Dérivés de l’ergot de seigle : risque d’ergotisme si surdosage
HTA non équilibrée Triptans : A prendre après 2h de crise si échec des AINS
Ne pas renouveler la prise si première prise sans effet
- Association aux - Mesures associées : antiémétique : métoclopramide - Primpéran®
ISRS : risque de
Traitement - Dépend de la fréquence des crises et du retentissement socioprofessionnel
crise
de fond - -bloquants (propanolol) et antidépresseur tricyclique (amitriptyline)
sérotoninergique
Etat de mal - Sumatriptan en SC (CI si prise de dérivés de l’ergot de sigle < 24h)
- En cas d’échec : hospitalisation + antidépresseurs tricycliques IV
ALGIES DE LA FACE
1. Algie vasculaire de la face :
Terrain - Adulte jeune, prédominance masculine
- Evolution par crises qui surviennent à horaires fixes
- Douleur : Extrême
Type de déchirement ou de brûlure
Douleurs Durée de 15min à 3h
Clinique - Localisation : Unilatérale
Toujours du même côté
Névralgies
Périorbitaire
secondaires :
Signes - Neuro-végétatifs : Larmoiement
- Tronc cérébral : associés Rhinorrhée, sudation
Claude-Bernard-Horner
o SEP
Evolution - Par période douloureuse de 1 à 3 mois
o Syringobulbie
Crise - Sumatriptan SC
o Tumeur
Traitement - Oxygénothérapie
- Angle ponto- Fond - Eradication de l’alcool (facteur déclenchant)
cérébelleux : - Inhibiteur calcique : vérapamil - Isoptine®
Complications - Transformation en forme chronique douloureuse
o Neurinome VIII
o Tumeurs
2. Névralgie du trijumeau :
o Anévrysme
basilaire Névralgie essentielle Névralgie secondaire
o Zona du Gasser - Unilatérale - Moins intense
Douleur - Atteinte V2, V3, rarement V1 - Atteinte du V1
- Base du crâne : - Décharges électriques en salves - Persistance d’un fond douloureux
o Tumeur - Spontané - Pas de zone gâchette
o Méningite Déclenchement - Activité spécifique : mastication…
o Fracture - Effleurement d’une « zone gâchette »
o Thrombose Examen - Normal - Hypoesthésie
o Vascularite clinique - Absence de déficit sensitivomoteur - Atteinte du V3 moteur
- Abolition du réflexe cornéen
Terrain - Femme > 50 ans
Traitement - Médical : carbamazépine - Tégrétol® - Etiologique
- Chirurgical : Thermo-coagulation Gasser

Vous aimerez peut-être aussi