Vous êtes sur la page 1sur 7

Reconduction de l'action

« Mutualisation d’exercices d’aide au travail personnel de l’élève pour les ENT »


Projet soutenu par la DATICE et la SDTICE

Fiche de route à destination des animateurs de bassin


et des professeurs de Collège

-Les professeurs de Collège de l’académie de Clermont-Ferrand contribueront à la conception des exercices


qui seront mutualisés. Ce travail constituera une priorité pour le réseau d’animateurs de bassins en 2008-
2009.
-Les membres du « groupe TICE » se chargent de rendre interactifs à partir d’un support numérique les
exercices proposés. Ils bénéficient de l’aide de la DATICE et de la SDTICE (formation et accompagnement du
projet)

OBJECTIF

Le but est de concevoir et mutualiser un outil d’apprentissage individualisé pour le travail de l’élève en
collège utilisable en autonomie par le biais d’une mise en ligne en particulier dans le cadre d’un ENT.
-Les exercices seront conçus pour renforcer une capacité figurant au socle commun des connaissances et des
compétences. Ils seront donnés à faire à la maison et/ou dans un contexte de remédiation et de différenciation
pédagogique. Ils s’adressent plus particulièrement aux élèves rencontrant des difficultés d’apprentissage.

-La démarche choisie est la suivante :


1. L’élève, seul, réalise l’exercice
2. Si la ou les réponses sont fausses, une aide méthodologique lui est fournie afin de l’aider à identifier
les causes de son échec
3. Un autre exercice du même type que le premier est éventuellement proposé afin de vérifier
l’appropriation de la méthode.

CALENDRIER

1. La constitution du pool d’exercices concernera le niveau 6ème, chaque bassin travaillera sur une
catégorie de capacités associée à une partie du programme de 6ème. Le document joint donne les
détails.
2. Dans chaque bassin, produire 2 exercices de difficulté différente.
3. L’iconographie insérée devra être dans toute la mesure du possible libre de droits (photothèque de
Lyon , BIPS= Banque d'Images Pédagogiques & de Scénarios, etc...)
4. Les exercices seront mis en forme dans le cadre de la fiche vierge fournie en annexe 1. La version
numérique sera envoyée à l’adresse suivante : Jacqueline.Vital@ac-clermont.fr

Professeurs du
Période Animateur Groupe TICE
bassin
Début novembre Présentation du travail
1ère réunion attendu
Échanges en continu par mail
2 à 3 semaines plus tard Mise en commun des productions, échanges,
ème ou par l’espace SVT
2 réunion finalisation des exercices
Avant le 15 janvier Remontée des exercices par bassin
Mise à disposition des
exercices (Espace SVT) sous
A partir de début mars
forme numérique et
interactive
Juin Réunion bilan Réunion bilan

ANNEXES

1- Matrice à utiliser pour chaque exercice

2- Programme de sixième et capacités (rubriques A,B,C et D)

3- Répartition du travail dans les bassins


ANNEXE 1 : Matrice à utiliser pour chaque exercice
EXERCICE D’AIDE AU TRAVAIL PERSONNEL DE L’ÉLÈVE
Adresses électroniques des auteurs
Bassin de ……………… (Indiquer au moins un contact
pour échanges éventuels avec le groupe TICE)
Partie du programme de 6e
Capacité
(socle commun )
Objectif notionnel et/ou
problème à résoudre
("On veut montrer que..." ou "On
cherche ...")

Énoncé de l’exercice : texte et documents (libres de droits, origine précisée)

Questions (3 maximum)

Réponses attendues

Aide méthodologique détaillée

ANNEXE 2 : Programme de sixième et capacités ( rubriques A, B, C et D)


Capacités attendues : extrait des grilles de références – Pilier 3

« Mise en oeuvre d'une démarche scientifique ou d'une résolution de problèmes »

A : Rechercher, extraire et organiser l’information utile (écrite, orale , observable)


B: Raisonner, argumenter, pratiquer une démarche expérimentale
C: Présenter la démarche suivie, les résultats obtenus ; communiquer à l’aide de langages ou d’outils
scientifiques et technologiques.
D: Réaliser, manipuler, mesurer, calculer, appliquer des consignes.

Programme de sixième

PARTIE 1 : Caractéristiques de l’environnement proche et répartition des êtres vivants


Connaissances Capacités déclinées dans une situation d’apprentissage
On distingue dans notre environnement : Observer, recenser et organiser des
informations afin d’établir que les êtres vivants A
4. des composantes minérales ; ne sont pas répartis au hasard.

5. divers organismes vivants et leurs Observer, recenser et organiser des


restes ; informations afin d’identifier ce qui est animal, A
végétal, minéral ou construit par l’Homme.
6. des manifestations de l’activité
humaine. Formuler l’hypothèse d’une relation de cause à
effet entre les conditions de milieu et la B
Les organismes vivants observés ne sont pas présence d’êtres vivants.
répartis au hasard.
Réaliser des mesures afin d’établir les D
Il existe des interactions entre les organismes caractéristiques d’un milieu.
vivants et les caractéristiques du milieu, par
exemple, la présence d’un sol, la présence Construire un tableau afin de présenter les C
d'eau, l'exposition, l’heure du jour. résultats des mesures.

PARTIE 5 : Partie transversale : diversité, parentés et unité des êtres vivants


Connaissances Capacités déclinées dans une situation d’apprentissage
La diversité des espèces est à la base de la Observer, recenser et organiser l’information
biodiversité. Une espèce est un ensemble utile afin de déterminer un organisme vivant à A
d'individus qui évoluent conjointement sur le partir d’une clé de détermination.
plan héréditaire.
Observer, recenser et organiser l’information
Les organismes vivants sont classés en groupes utile afin de créer des groupes emboîtés dans la A
emboîtés définis uniquement à partir des classification.
attributs qu’ils possèdent en commun.
Observer, recenser et organiser l’information
Ces attributs définis par les scientifiques utile afin de replacer un organisme vivant de A
permettent de situer des organismes vivants l’environnement proche dans la classification
dans la classification actuelle. actuelle.

Au niveau microscopique, les organismes Effectuer un geste technique en réalisant une


vivants sont constitués de cellules. préparation microscopique de cellules animales D
et/ou végétales, et/ou d’un micro-organisme
La cellule est l'unité d’organisation des êtres unicellulaire.
vivants.
Faire (en respectant les conventions) un dessin C
Certains organismes vivants sont constitués scientifique traduisant les observations
d’une seule cellule, d’autres sont formés d’un réalisées.
nombre souvent très important de cellules. Situer dans le temps des découvertes
scientifiques (évolution des techniques
La cellule possède un noyau, une membrane, d’observation, des représentations des cellules A
du cytoplasme. au cours des temps).
Capacités attendues : extrait des grilles de références
– Pilier 3: Principaux éléments de mathématiques et culture scientifique et technologique – texte
d'octobre 2007. Classe de sixième pages 10 et 11:

« Mise en oeuvre d'une démarche scientifique ou d'une résolution de problèmes »

A : Rechercher, extraire et organiser l’information utile (écrite, orale , observable)


B: Raisonner, argumenter, pratiquer une démarche expérimentale
C: Présenter la démarche suivie, les résultats obtenus ; communiquer à l’aide de langages ou d’outils
scientifiques et technologiques.
D: Réaliser, manipuler, mesurer, calculer, appliquer des consignes.

Programme de sixième

PARTIE 2 : Le peuplement d’un milieu


Connaissances Capacités déclinées dans une situation d’apprentissage
L’occupation du milieu par les êtres vivants Observer, recenser et organiser des
varie au cours des saisons. informations relatives au peuplement du milieu A
et à ses variations.
Ces variations du peuplement du milieu se
caractérisent par : Formuler des hypothèses relatives à l’influence
- les alternances de formes chez les des conditions de milieu sur la germination. B
espèces végétales (semences, bourgeon,
organes souterrains) et animales (adultes, Participer à la conception d’un protocole pour
larves); éprouver ces hypothèses et le mettre en oeuvre B
5. des comportements chez les espèces dans le cadre d’une démarche expérimentale.
animales.
Valider ou invalider les hypothèses formulées. B
Ces alternances de formes (larve / adulte,
graine / plante) sont des modalités du Réaliser une culture : mise en germination. D
développement des organismes vivants.

L’installation des végétaux dans un milieu est Formuler des hypothèses sur le mode de
assurée par des formes de dispersion : graines dissémination d’une semence en fonction de ses B
ou spores. caractères.

L’envahissement d’un milieu est assuré par Faire (en respectant des conventions) un dessin
certaines parties du végétal impliquées dans la scientifique de certaines parties d’un végétal. C
reproduction végétative.
Effectuer un geste technique en observant à la
La formation de la graine nécessite le dépôt de loupe binoculaire et/ou au microscope de D
pollen sur le pistil de la fleur pour permettre la certaines parties d’un végétal.
fécondation.
Suivre un protocole de dissection d’une fleur,
L’influence de l’Homme peut être : de réalisation d’un marcottage ou d’un D
- directe sur le peuplement (déboisement, bouturage.
ensemencement, chasse, utilisation de
pesticides…) ; Situer dans le temps des découvertes
- indirecte sur le peuplement (accumulation de scientifiques relatives à la pollinisation. A
déchets, aménagement du territoire,
modifications topographiques).

Capacités attendues : extrait des grilles de références


– Pilier 3: Principaux éléments de mathématiques et culture scientifique et technologique – texte
d'octobre 2007. Classe de sixième pages 10 et 11:

« Mise en oeuvre d'une démarche scientifique ou d'une résolution de problèmes »

A : Rechercher, extraire et organiser l’information utile (écrite, orale , observable)


B: Raisonner, argumenter, pratiquer une démarche expérimentale
C: Présenter la démarche suivie, les résultats obtenus ; communiquer à l’aide de langages ou d’outils
scientifiques et technologiques.
D: Réaliser, manipuler, mesurer, calculer, appliquer des consignes.

Programme de sixième

PARTIE 3 : Origine de la matière des êtres vivants


Connaissances Capacités déclinées dans une situation d’apprentissage
Tous les organismes vivants sont des
producteurs. Formuler l’hypothèse d’une relation de cause à
effet entre la production de matière et le B
Tout organisme vivant produit sa propre prélèvement de matière dans le milieu.
matière à partir de celle qu’il prélève dans le
milieu. Mesurer pour suivre les évolutions de taille et D
de masse.
Les végétaux chlorophylliens n’ont besoin pour
se nourrir que de matière minérale, à condition Construire un tableau ou un graphique pour C
de recevoir de la lumière. présenter les résultats des mesures.

Tous les autres organismes vivants se Exploiter des résultats de croissance d’un être
nourrissent toujours de matière minérale et de vivant en fonction des ressources du milieu de B
matière provenant d’autres organismes vivants. vie.

Le sol abrite des êtres vivants qui, au travers de Suivre un protocole pour mettre en évidence les D
réseaux alimentaires, transforment les restes besoins nutritifs d’un végétal chlorophyllien.
d’organismes vivants en matière minérale : ce
sont des décomposeurs. Observer des indices afin d’identifier le régime A
alimentaire d’un animal.
La matière des organismes vivants se
transforme en matière minérale. Observer différentes étapes de la
décomposition de la matière des êtres vivants. A
Le sol est composé :
Effectuer un geste technique en observant à la
- de microorganismes et restes d’organismes loupe binoculaire et/ou au microscope des D
vivants, composantes du sol.

- de matière minérale provenant de la Construire un schéma des relations alimentaires


transformation des restes d’organismes vivants dans le sol en respectant les conventions. C
et des roches du sous sol.

Capacités attendues : extrait des grilles de références


– Pilier 3: Principaux éléments de mathématiques et culture scientifique et technologique – texte
d'octobre 2007. Classe de sixième pages 10 et 11:

« Mise en oeuvre d'une démarche scientifique ou d'une résolution de problèmes »

A : Rechercher, extraire et organiser l’information utile (écrite, orale , observable)


B: Raisonner, argumenter, pratiquer une démarche expérimentale
C: Présenter la démarche suivie, les résultats obtenus ; communiquer à l’aide de langages ou d’outils
scientifiques et technologiques.
D: Réaliser, manipuler, mesurer, calculer, appliquer des consignes.

Programme de sixième

PARTIE 4 : Des pratiques au service de l’alimentation humaine


La production alimentaire par l’élevage ou la culture
Connaissances Capacités déclinées dans une situation d’apprentissage
L’Homme élève des animaux et cultive des Observer, recenser et organiser des
végétaux pour se procurer des aliments qui informations pour comprendre l’intérêt d’un A
répondent à ses besoins (matières grasses, élevage ou d’une culture.
sucres rapides, sucres lents, protéines).
Exprimer à l’écrit ou à l’oral les résultats d’une
Élevage ou culture nécessite une gestion recherche sur le mode de reproduction des êtres
rationnelle. vivants, les conditions physico-chimiques de la C
pratique, les apports nutritifs à prévoir, les
Des améliorations quantitatives et/ou techniques d’élevage et de culture.
qualitatives de la production sont obtenues en
agissant sur la reproduction, les conditions Percevoir le lien entre sciences (reproduction,
d’élevage ou de culture, les apports nutritifs. conditions de milieu, besoins nutritifs) et B
techniques (d’élevage ou de culture).

PARTIE 4 : Des pratiques au service de l’alimentation humaine


La production alimentaire par une transformation biologique
Connaissances Capacités déclinées dans une situation d’apprentissage
Certains aliments proviennent d’une
transformation contrôlée par l’Homme. Observer, recenser et organiser des
informations pour comprendre l’intérêt d'une
Les aliments produits sont issus de la transformation biologique dans l’obtention de A
transformation d’une matière première animale certains aliments.
ou végétale et répondent aux besoins en
aliments de l’Homme (matières grasses, sucres Exprimer à l’écrit ou à l’oral les résultats d’une
rapides, sucres lents, protéines). recherche sur les conditions de la réalisation
d’une fermentation, l’amélioration de la C
Selon la façon dont les aliments sont production, la sécurité alimentaire.
transformés, leur goût peut être différent.
Mettre en oeuvre un protocole pour réaliser une
L’Homme maîtrise l’utilisation des transformation biologique, une fermentation D
microorganismes à l’origine de cette alimentaire.
transformation.
Effectuer un geste technique en observant au
Une meilleure production est obtenue par : microscope des micro-organismes utilisés dans D
une transformation biologique.
- l’amélioration de la qualité des matières
premières ; Percevoir le lien entre sciences (fermentation)
et techniques (transformation biologique). B
- un choix des micro-organismes employés
;

- un respect des règles d’hygiène.


ANNEXE 3 : REPARTITION DU TRAVAIL DANS LES BASSINS
Année scolaire 2008-2009

Capacités attendues Un exercice Deux exercices Un exercice Un exercice


: concernant concernant concernant concernant
extrait des la rubrique A : la rubrique B : la rubrique C : la rubrique D
grilles de références Rechercher, extraire Raisonner, Présenter la Réaliser, manipuler,
– Principaux et organiser argumenter, pratiquer démarche suivie, les mesurer, calculer,
éléments de l’information utile une démarche résultats obtenus ; appliquer
mathématiques et (écrite, orale, expérimentale. communiquer à l’aide des consignes.
culture scientifique observable). de langages ou
et technologique – de 2 niveaux de d’outils scientifiques ... et un exercice
classe de sixième et un exercice difficulté et un exercice concernant
(pages 10 et 11) concernant concernant la rubrique B
è la rubrique B la rubrique B

PARTIE
PROGRAMME
ê
PARTIES 1 et 5
1 : Caractéristiques
de l'environnement
proche et répartition
des êtres vivants Montluçon Yssingeaux Clermont centre Livradois Forez
+
5 : Diversté,
parentés et unité
des êtres vivants
PARTIE 2

Le peuplement Vichy Aurillac sud Cantal Clermont Cournon Riom Combrailles


d'un milieu

PARTIE 3

Origine de la
matière des êtres
vivants Brioude Mauriac Ouest Cantal Clermont Nord Thiers

PARTIE 4

Des pratiques
au service de
l'alimentation Puy en Velay Saint-Flour Issoire Moulins
humaine