Vous êtes sur la page 1sur 3

Exo 1 

:
qoqM q A qM
FM = F O ± FA , F O=k , F A=k 2 ,
x 20 ( d −x 0)
Il existe 2 cas pour la solution

Cas 1 : qO et qA de mêmes signes,

Alors FM = FO - FA,

qo qM q A qM
Ou F M =k 2
−k 2 ,
x 0 ( d−x 0 )

qo qA
¿ k qM
( −
x o ( d−x 0 )2
2
),
q o (d −x ) −q
( ),
2 2
x0
¿ k qM 0 A

2
x 20 ( d−x 0 )
A l’équilibre FM = FO - FA = 0, ⇒ q o ( d−x 0 )2−q A x 2o=0 ,

⇒ ( q o−q A ) x 2o−2q o d x 0 +q o d 2,
Ceci est une équation de deuxième degré d’une variable inconnue x 0,
Tu peux résoudre cette équation afin de trouver la valeur de x 0 par la
méthode de Δ.

Cas 2 : qO et qA de signes contraire,

Alors FM = FO + FA,

qo qM qA qM
Ou F M =k 2
+k 2 ,
x 0 ( d −x0 )

qo qA
¿ k qM
( +
x o ( d−x 0 )2
2
),
q o (d −x ) +q
( ),
2 2
x0
¿ k qM 0 A

2
x 20 ( d−x 0 )

A l’équilibre FM = FO - FA = 0, ⇒ q o ( d−x 0 )2 +q A x 2o =0 ,
⇒ ( q A −q0 ) x 2o−2 q o d x 0 +q o d2,

Ceci, elle-même, est une équation de deuxième degré d’une variable


inconnue x 0,
Tu peux résoudre cette équation afin de trouver la valeur de x 0 par la
méthode de Δ.

Exo 2 :
Voir L’examen de contrôle avec solution du module Physique 1

Exo 3 :

Examinons d’abord la symétrie du problème : la distribution présente une symétrie de


révolution autour de OX. Tout plan contenant l’axe OX est un plan de symétrie paire
de la distribution. Donc le champ E en un point M de l’axe OX est porté par i⃗ :
E (M) = E(1,0,0) = E(X)i⃗

Un élément de charge dq = σ dS, centré en P (figure), crée en un point M de l’axe du


disque un champ élémentaire ⃗
dE donné par :
1 dq
dE =

4 π ε0 r2
avec, dS =ρdρdѳ et r = (ρ2 + X2)1/2,

Le disque chargé présente une symétrie de révolution autour de son axe, par exemple
l’axe X’X, le champ est alors porté par cet axe. On a :

σ ρdρdθ ⃗
dE=
⃗ U,
4 π ε 0 ρ2 + X 2

σ ρdρdθ
dE x =⃗
⃗ dEcosα = cosα i⃗ ,
4 π ε 0 ρ2 + X 2

σ ρdρdθ

E ( M )= ∬ cosα ⃗i , et comme cosα= x ,
4 π ε0 2
ρ +X 2
r

⃗ σ ρdρdθ x
E ( M )= ∬ ⃗i ,
4 π ε0 2 2
ρ + X √ρ + X2
2

R 2π
σx

E ( M )= ∫ ρdρ ∫ dθ i⃗ ,
4 π ε 0 0 √3 ρ2 + X 2 0

σ X X

E ( M )=
( − 2 2 i⃗ ,
2 ε 0 | X| √ R + X )
Lorsque Z est grand le champ s’affaiblit, par contre lorsque R >> X, M très prés de
disque le champ devient :

⃗ σ ⃗
E ( M )=∓ i,
2 ε0

Le potentiel en un point M est déduit du champ par intégration :

⃗ −dv ⃗
E ( M )=−⃗
gradv ( M )= i,
dx

σ
Ainsi, ¿ 2 ε ¿ √ R2 + X 2 ¿,
0

Bon courage.