Vous êtes sur la page 1sur 2

Un magazine culturel français, qui vient de consacrer un numéro entier à la « mort » du français,

estime que les bons locuteurs de la langue française ne sont plus qu’une minorité dans les espaces
francophones. Convaincu au contraire que les évolutions récentes du français sont la marque de sa
vitalité, vous décidez d’adresser une lettre à la rédaction du magazine, pour qu’elle soit publiée dans
leur prochain courrier des lecteurs. A l’aide du dossier joint et d’apports personnels, vous rédigez un
texte structuré dans lequel vous réagissez au point de vue adopté et présentez le vôtre, en adoptant
un style approprié et un ton engagé. (700 mots minimum) L’usage de dictionnaires monolingues
français/français est autorisé.

L´hétérogénéité des pratiques langagières de jeunes sont de plus en plus regardées comme un menace
pour la langue francaise. Si bien la « langue des jeunes » s´identifie comme un phénomene mondial, le
francais semble affecté dans sa structure. La preocupation est si grande qu´il y a des experts qui
affirment que le bons locuteurs de la langue francaise ne sont plus qu´une partie très petite du total; en
même temps il y en a d´autres qui préférent parler directement de la « mort » du langage. Les
différences par rapport à l´argot traditionnel sont beaucoup; il y en a des particularités dans l´intonation,
le rythme et la pronociation de consonnes qui changent l´apparence phonique et/ou grammatical des
mots. La raison de cette hétérogénéité a des origines divers parmis lesquelles on trouve par exemple la
technologie avec le surgissement du téléphone portable, des questions liées à l´appartenance de groupe
(familles, groupes d´amis, voisinage, etc), l´usage plus habituel de termes d´origine étrangère dans le
discour, et la présence d´un nombre plus haut de personnes étrangères qui habitent en France. Tous ces
différents facteurs rendent inévitable un changement du langage, mais est-ce qu´on est vraiment sur le
point de la « mort » de la francaise ?

Les jeunes ont toujours eu des usages langagiers propres dit la professeure Francoise Gadet dans une
éntretien. Une des raisons pour ceci c´est que le langage est une phénomène dynamique et à cause de
cela il evolue tout le temps. Si on prend l´ancien francais et on le compare avec l´argot du présent, on
verra que les différences entre les deux sont énormes. Mais si traditionnellement le langage a été
caracterisé par cet phénomène de changement, pourquoi alors cette preocupation ? La dénomination
de « langue des jeunes » dissimule le fait de que ces jeunes à ceux qui le terme fait référence sont dans
la plupart des jeunes défavorisés et des immigrés affirme Francoise Gadet. Si bien c´est évidement qu´il
y a une question de rejet au fait que la langue francaise soit touchée par des immigrés, dans un grand
partie de colonies francaises qui viennent de cultures d´oralité, les raisons de la preocupation par cette
hétérogénéité des pratiques langagières vont beaucoup plus loin. Comme on a fait référence ci-dessus,
la technologie est autre des raisons de ce problème, et elle est en train de totalement modifier la facon
dans laquelle on comprend la comunication. Ce qu´on observe dans ce càs c´est comment l´usage du
téléphone portable à travers ce qu´a été appelé le « langage SMS » touche les principes élémentaires de
la grammaire francaise. Il y en a ceux qui affirment que le même problème serait causé par l
´incorporation de mots étrangers au discour, sourtout d´origine anglaise à travers, par exemple, series
de télé ou films. Mais ce que ces deux arguments montrent, c´est une manque complete d´analyse
historique sur l´évolution du langage. La technologie a été le moteur du avancement de l´humanité
depuis toujours et à travers d´elle on a été capables de créer des choses comme, par exemple, l´avion et
la voiture, qui n´existait pas en avant. Du moment que ces choses furent inventées, elles ont été ajoutée
au dictionnaire et elles sont devenue partie du discour. L´adoption de mots étrangers n´est pas un
phénomène nouveau non plus. Elle a accompagné le procés d´influence culturale des grands sphères de
pouvoir depuis l´empire Romane. C´est pour cette raison que par exemple aujourd´hui on trouve des
anglicismes et des germanismes dans la langue francaise.

En conclusion, l´hétérogénéité des pratiques langagières a des origines divers et le fait de que ce soit
regardé comme un menace pour la langue francaise demontre la manque d´une analyse historique
seriouse. Le langage est une phénomène dynamique qui evolue tout le temps à cause de différents
raisons: l´immigration, la technologie, l´influence étrangere, etc. Les changements aportés par ces
facteurs ne doivent pas être regardés comme un phénomène negatif mais justement au contraire.
Historiquement, tous le langues ont evolué et les évolutions récentes du français sont justement la
marque de sa vitalité. La meilleure preuve de cela est dans les jeunes. Les jeunes ont toujours eu des
usages langagiers propres et le fait de qu´ils continuent à l´avoir est une garantie de continuité et de
futur. En fin de comptes, ce qui ne evolue pas, il meure.