Vous êtes sur la page 1sur 4

Option “Informatique et Mathématiques”

Deuxième feuille de TD : Suites majorées, minorées, bornées, crois-


santes, décroissantes, monotones

Exercice 1
Pour chacune des suites ci-dessous, dire si elle est majorée, si elle est minorée, si elle
est bornée :
n−1 n2 − 1 n−1
un := n 1+(−1)n , un := 2n −3n ,

un := , un := , un := ·
2n + 1 2n + 1 2n2 + 1

Exercice 2

Pour chacune des suites ci-dessous, dire si elle est croissante, si elle est décroissante,
si elle est monotone :
n−2 2n 2n (−1)n
un := n2 − 3n + 2, un := , un := , un := , un := ·
2n + 3 n n! n

Exercice 3
Mêmes questions que dans les deux exercices précédents pour les suites :

un := an + b, un := crn .

Exercice 4

On définit la suite (Hn )n≥1 (ou “série harmonique”) par la formule :


n
X 1 1 1
∀n ≥ 1 , Hn := = 1 + + ··· + ·
k 2 n
k=1

(i) Calculer les cinq premiers termes de la suite.


(ii) Cette suite est-elle monotone ?
1
(iii) Démontrer que H2n − Hn ≥ pour tout entier n ≥ 1.
2
p
(iv) En déduire par récurrence que H2p ≥ 1 + pour tout entier p ≥ 0.
2
(v) La suite (Hn ) est-elle minorée ? majorée ?
(vi) La suite (Hn ) admet-elle une limite lorsque n tend vers +∞ ?

1
Exercice 5

On définit une suite (un )n≥1 par la formule :


1 1
∀n ≥ 1 , un := Hn − ln n = 1 + + · · · + − ln n.
2 n
(i) Démontrer l’égalité :
1 n
un+1 − un = + ln ·
n+1 n+1
(ii) En étudiant le signe de la fonction f (x) := x + ln(1 − x), en déduire que la suite
(un ) est décroissante.
(iii) Démontrer la formule suivante :

k+1 1 k
∀k ≥ 1 , ln ≤ ≤ ln ·
k k k−1
(iv) En déduire par récurrence l’encadrement :

ln(n + 1) ≤ Hn ≤ (ln n) + 1.

(v) Encadrer un et en déduire que la suite (un ) est bornée.


(vi) La suite (un ) admet-elle une limite lorsque n tend vers +∞ ?

Exercice 6

On définit une suite (un )n≥1 par la formule :

n+1 n
 
∀n ≥ 1 , un := .
n

(i) Encadrer ln un et en déduire un minorant et un majorant de la suite (un ).


(ii) Démontrer la formule :
   
1 1
∀n ≥ 2 , ln un − ln un−1 = n ln 1 − 2 − ln 1 − .
n n

(ii) En étudiant le signe de la fonction f (x) := ln(1 − x2 ) − x ln(1 − x), en déduire le


sens de variation de la suite (un ).
(iii) La suite (un ) admet-elle une limite lorsque n tend vers +∞ ?

2
Quelques rappels de cours
Les définitions et énoncés qui suivent sont donnés pour des suites (un )n∈N définies
pour tout indice n ≥ 0. On peut et doit les transposer pour des suites définies à partir
d’un certain rang, comme (un )n≥1 , etc.

Ces rappels ne sont pas exhaustifs. Le cours de terminale doit être connu.

Des définitions
Définition: Une suite (un )n∈N est dite majorée s’il existe un réel M tel que :

∀n ≥ 0 , un ≤ M.

Le réel M est alors un majorant de la suite.

Définition: Une suite (un )n∈N est dite minorée s’il existe un réel m tel que :

∀n ≥ 0 , un ≥ m.

Le réel m est alors un minorant de la suite.

Définition: Une suite (un )n∈N est dite bornée si elle est majorée et minorée.

Définition: Une suite (un )n∈N est dite croissante si l’on a :

∀n ≥ 0 , un ≤ un+1 .

Elle est dite strictement croissante si l’on a :

∀n ≥ 0 , un < un+1 .

Définition: Une suite (un )n∈N est dite décroissante si l’on a :

∀n ≥ 0 , un ≥ un+1 .

Elle est dite strictement décroissante si l’on a :

∀n ≥ 0 , un > un+1 .

Définition: Une suite (un )n∈N est dite monotone si elle est croissante ou décroissante.

Définition: On dit que la suite (un )n∈N converge vers un réel l si :

∀ > 0 ; ∃n0 ∈ N : ∀n ≥ n0 , |un − l| < .

3
On écrit alors :
lim un = l,
n→+∞

et l’on dit que la limite de la suite (un ) est l.

Définition: On dit que la suite (un )n∈N diverge vers +∞ si :


∀M > 0 ; ∃n0 ∈ N : ∀n ≥ n0 , un > M.
On écrit alors :
lim un = +∞,
n→+∞

et l’on dit que la limite de la suite (un ) est +∞.

Définition: On dit que la suite (un )n∈N diverge vers −∞ si :


∀M > 0 ; ∃n0 ∈ N : ∀n ≥ n0 , un < −M.
On écrit alors :
lim un = −∞,
n→+∞

et l’on dit que la limite de la suite (un ) est −∞.

Des énoncés
Théorème.
Toute suite croissante majorée par un réel M converge vers un réel l ≤ M .

Théorème.
Toute suite décroissante minorée par un réel m converge vers un réel l ≥ m.

Théorème.
Toute suite croissante non majorée diverge vers +∞.

Théorème.
Toute suite décroissante non minorée diverge vers −∞.

Un résultat nouveau
Définition: Une suite extraite, ou sous-suite de la suite de réels (un )n∈N est une suite
(vk )k∈N telle que, pour des indices qui croissent strictement n0 < n1 < n2 < · · · , on
ait :
∀k ≥ 0 , vk = unk .
Théorème. (Bolzano-Weierstraß)
De toute suite bornée de réels, on peut extraire une sous-suite convergente.

Vous aimerez peut-être aussi