Vous êtes sur la page 1sur 8

Institut national des sciences appliquées et technologiques

Compte rendu de travaux pratique


de traitement de déchets

Tp3 : valorisation des déchets par incinération

Travail élaborée par :

Hannachi Soumaya
Labidi Mariem
CH3/1

2012-2013
Tp3 : LA VALORISATION DES DECHETS PAR INCINERATION

1 -OBJECTIF : On se propose dans ce TP de d’étudier l’incinération comme étant un


procédé de valorisation des déchets .L’intérêt de cette technique repose sur plusieurs raisons
parmi lesquelles le traitement des déchets ménagers non recyclables (ou ordures ménagères)
jetés dans la poubelle verte,  les déchets industriels banals non recyclables issus des artisans,
commerces ou industries assimilables aux déchets ménagers.

2- PRINCIPE :
L’incinération avec une valorisation énergétique est un outil de gestion des déchets permettant de
valoriser le potentiel énergétique présent dans les déchets.

L'incinération génère trois types de production  :


 *de la chaleur et de la vapeur ;

 *des mâchefers, résidus solides de la combustion des déchets, restant en sortie basse de
four (on les appelle aussi les MIOM -mâchefers d'incinération d'ordures ménagères-) ;

 *des poussières, cendres volantes et résidus de traitement des gaz, récupérés en sortie
haute de four (on les appelle les REFIOM -résidus de l'épuration des fumées de l'incinération
des ordures ménagères-).
Chacun de ces éléments est susceptible d'être valorisé.

3-TRAVAIL DEMANDE :

3-1 ) A partir de l’expérience suivante :


-nous avons fait bruler des déchets

-nous avons placé au dessus une canette que l’ on remplie d’eau puis rendue hermétique pour
créer de la vapeur .Au niveau de la sortie on a placé un tuyau en caoutchouc dirigé vers une
hélice .

-au bout de cette hélice on a accroché une baguette reliée à un aimant

-en face de ce dernier , on a disposé une bobine reliée à un ampèremètre

 D’après notre expérience , on a bien pu constater la présence d’un courant alternatif .

 A partir d’incinération des déchets , La chaleur dégagée par la combustion permet de


créer de l'énergie sous forme de vapeur d'eau grâce à laquelle on a produit d'électricité
par à un turbo-alternateur.
3-2) L a valorisation des déchets par les centrales thermiques :

3-3)Les étapes de l’incinération avec valorisation énergétique :


* Tri des déchets :

Première étape nécessaire à toute valorisation afin de connaitre vos types de déchets, leur
composition, les volumes (activité rentable ou non grâce aux économies d’échelle
potentielles) et de trouver les possibilités de réutilisation des déchets dans votre organisation
(les conserver ou les revendre, créer une source d’énergie, donner une 2ème vie à vos rebuts,
démanteler le déchet pour réutiliser les matières premières...).
On distinguera deux types de collecte :

 la collecte sélective
pour la collecte des déchets recyclables
 la collecte traditionnelle
pour la collecte des déchets non recyclables

 Les déchets sont triés, puis séparés par matériaux dans un centre de tri et orientés
vers une filière industrielle pour être recyclés.

*Fosse des déchets : De réception des déchets d’une capacité de 2500 tonnes

*La combustion : Les déchets sont brûlés entre 800 et 900 °c dans deux fours de 8 T/h
chacun, les mâchefers constituent les restes après incinération (environ 25 % du poids
entrant).

Les mâchefers sont déferraillés à l’aide d’un électro-aimant. Un courant de Foucault permet
également la récupération des non ferreux, essentiellement l'aluminium.

La ferraille et l'aluminium sont envoyés au recyclage et les mâchefers sont utilisés en sous


couche routière ou pour les fondations.

Les REFIOM (Résidus d'Epuration des Fumées d'Incinération des Ordures Ménagères) sont
valorisés en comblement d'anciennes mines de sel)

*Fabrication de l’électricité :

La chaleur dégagée par l’incinération est utilisée pour fabriquer de la vapeur haute pression
(385°C et 40 bars), cette vapeur est ensuite injectée dans un turbo alternateur de 10.9 MW.

Une partie de cette énergie fabriquée est utilisée pour le fonctionnement de l’usine (20 %)

La vapeur sort du turbo-alternateur pour se refroidir dans l’hydrocondenseur.

Pour cette étape 3 000 m3/h d’eau sont pompés dans le Rhône, cette eau plus froide refroidit
la vapeur qui se transforme en condensât. L’eau pompée n’a aucun contact ni avec les
déchets, ni avec la fumée, elle absorbe juste de la chaleur.
La température de sortie de cette eau est surveillée. En effet, un écart de température > à 10°C
ou un débit trop élevé pourrait changer la qualité de l’eau.

*Traitements des fumées :

Et enfin la partie la plus technique, le traitement des fumées. Ces traitements sont de plus en
plus nombreux et de plus en plus fins (nanogrammes = 10-9 grammes). Ils représentent la
moitié de l'usine en surface, c'est ce qui fait toute la différence entre les anciennes unités et les
usinesmodernes.

Les déchets ont évolué, nous avons plus de plastiques et plus de polluants, il faut les capter
pour ne pas les rejeter dans l’atmosphère.

Les poussières sont récupérées dans un filtre à manches.

Les autres polluants (chlore, soufre et métaux lourds) sont ensuite captés dans des laveurs et
transformés en poussières dans le réacteur. Un nouveau traitement a été mis en place pour
capter les dioxines et les stocker en décharge avec les poussières toxiques. Du charbon actif
est injecté dans le réacteur, les dioxines sont captées et restent bloquées dans ce charbon qui
est ensuite récupéré avec les autres poussières toxiques.

Ces poussières sont appelées REFIOM (Résidus d’Epuration des Fumées d’Incinération
d’Ordures Ménagères), elles représentent 2 à 3 % des tonnages entrants.

Les REFIOM sont valorisés dans le comblement de galeries d'anciennes mines de sel. 

Chaque ligne de four a son système de traitement, cette autonomie permet de réparer un four
ou de nettoyer le système de traitement sans arrêter toute l’usine.
Le schéma ci-dessous récapitule les différentes opérations ainsi que les produits de
l’incinération :

3-4) L’incinération présente plusieurs avantages : 80 % des déchets non dangereux produits
par les entreprises industrielles et commerciales sont valorisés, de plus il y’a possibilité de
récupérer des métaux lourds .

 Valoriser ses déchets c’est :

-Réaliser une plus-value grâce à vos déchets : Vos déchets sont exploitables, grâce à la
valorisation vous bénéficiez d’une source de revenu supplémentaire en les commercialisant ou
en vendant vos rebuts transformés en énergie et réduisez vos postes de coûts.

-S’en servir comme source d’énergie : Au regard de la pénurie constante des matières
premières énergétiques (gaz, pétrole,...) il est nécessaire de trouver des sources d’énergie
alternative, vos
déchets sont exploitable pour la production d’électricité et de chaleur.

La valorisation des déchets consiste donc à redonner de la valeur aux objets sans utilité , jetés
à la poubelle en les réintégrant dans le système économique . Mais l’incinération est un
procédé relativement cher qui rejette des gaz très polluant (co,co2,NOX ,SO2).
Cette technique est alors beaucoup critiqués .puisque elle n’obéit pas aux normes
environnementales .
Pour finir , la valorisation des déchets permet de produire des capitaux essentiels au
fonctionnement de la société , cependant la création des centres posent de réels problèmes
d’investissement .
3-5)

 Valoriser les déchets est avant tout un choix politique , un choix de société, à chaque
époque correspond un choix de traitement des déchets .
 Les critères de choix d’une politique :
-l’incinération est rentable ou pas
-obéir à normes environnementales , etc. …

Conclusion :