Vous êtes sur la page 1sur 2

PzKpfW IV Ausf.

E (septembre 1940 : 223 exemplaires de 22 tonnes) : avant de


caisse identique au Ausf. « A » : avancée pour le pilote ; apparition de la «
Rommelkiste » (caisse de radio sur l'arrière de la tourelle) ; bloc de vision de
type « Fahrersklappe 30 » pour le pilote.
PzKpfW IV Ausf. F (avril 1941 : 462 exemplaires) : deux battants aux portes
latérales de tourelle ; apparition de grilles d'aérations sur plage-moteur arrière.
Plus de doubles trous de visions pour le pilote. Avant de caisse plat.
PzKpfW IV Ausf. F2 (mars 1942 : 175 exemplaires + 25 « F » convertis) : idem «
F1 » avec canon long de 43 calibres, à frein de bouche court (une seule ouverture
de côté).
PzKpfW IV Ausf. G (avril 1942 : 1 687 exemplaires) : nouveau frein de bouche,
plus long. Le « G » tardif supporte des « Schürtzens », et canon de 48 calibres.
PzKpfW IV Ausf. H (avril 1944 : 3 774 exemplaires) : coupole à un seul
battant ; plus de fente de vision latérale pour le pilote ; barbotin avant à rayons
évidés.
Paroi avant de tourelle : 50 mm à 79°
Masque de canon : 80 mm
Parois latérales de tourelle : 30 mm à 64°
Paroi arrière de tourelle : 30 mm à 74°
Toit de tourelle : 16 mm
Plaque inférieure avant de caisse : 80 mm à 78°
Plaque supérieure avant de caisse : 80 mm à 80°
Parois latérales de caisse : 30 mm à 90°
Plaque arrière de caisse : 20 mm à 78°
Toit de caisse : 15 mm
Plancher de caisse : 10 mm
PzKpfW IV Ausf. J (juin 1944 : 1 758 exemplaires) : due aux ressources limitées
et de l'état de l'industrie allemande en plus des lourdes pertes due aux larges
offensives des forces Alliées et Soviétique, le modèle J est une version largement
simplifiée des variantes précédentes. Les changements notables sont le changement
du pot d'échappement, l'ajout d'un réservoir de carburant, les galets-porteurs
étant réduit à 3 au lieu de 4 et surtout, le retrait du contrôle électrique de la
tourelle, forçant le tireur a utiliser uniquement le contrôle manuel qui est bien
plus lent.1
Tauchpanzer IV : char submersible, 42 Ausf. « D », convertis en 1940, pour
l'opération Seelöwe, toutes ouvertures étaient rendues étanches grâce à des joints
en caoutchouc, l'échappement, lui, était muni de clapets anti-retour et d'un tuyau
flexible de 18 mètres, tenu en surface par une bouée. La profondeur d'immersion
maximale était de 15 mètres et la vitesse d'environ six kilomètres par heure.
Quelques-uns furent utilisés par le 18e régiment de panzer, lors du franchissement
du Boug en juin 1941, lors de l'opération Barbarossa.

Certains modèles furent équipés du revêtement Zimmerit contre les mines


magnétiques.
Différentes versions

Panzerbefehlswagen IV (PzBefWg IV) : char de commandement, 97 convertis à


partir de Ausf. « H » en 1944, par le rajout d'une radio supplémentaire.
Panzerbeobachtungwagen IV (PzBeogWg IV) : char d'observation, 96 convertis
principalement à partir de Ausf. « J » en 1944 et 1945, équipé d'un périscope
d'observation d'artillerie et de radios supplémentaires.
Möbelwagen : canon de 37 mm antiaérien monté sur un châssis de PzKpfW IV.
Wirbelwind : canon quadruple de 20 mm antiaérien monté sur un châssis de PzKpfW
IV.
Ostwind : canon de 37 mm antiaérien monté sur un châssis de PzKpfW IV, dans une
tourelle à rotation complète.
Kugelblitz : deux canons de 30 mm antiaérien monté sur un châssis de PzKpfW IV,
dans une tourelle à rotation complète et fermée.
Jagdpanzer IV chasseur de chars armés d'un 7,5 cm L/48 puis d'un 7,5 cm L/70.
Sturmpanzer IV (Brummbär) (mars 1943/avril 1945 : 306 exemplaires) : canon
d'assaut armé avec un obusier d'infanterie SIG-33 de 150 mm.
Sturmgeschütz IV (à partir de mai 1943) : Canon d'assaut/chasseur de char armé
d'un 7,5 cm L/48.
Munitionspanzerwagen IV : transport de munitions.
Munitionsschlepper für Karlgerät : transport de munitions pour le mortier de
600 mm Karl, transportant trois obus et pourvu d'une grue de trois tonnes.
Geschutzwagen III/IV : base pour des canons automoteurs constitué d'un châssis
rallongé et d'une transmission de Pz III, utilisé pour le Hummel et le Nashorn.
Hummel : obusier automoteur, de novembre 1942 à juillet 1944 : 166 exemplaires.
Nashorn : chasseur de chars, armé d'un canon de 88 mm.
Infanterie Sturmsteg : passerelle d'assaut télescopique pour l'infanterie sur
châssis de Panzer IV, deux produites et utilisées lors de la bataille de France et
l'opération Barbarossa.
Brückenlegepanzer IV : transport de pont sur base Ausf. « C » et « D », 20
produits et utilisé pendant la campagne de France. Le pont avait une longueur de
neuf mètres et une charge maximale de 28 tonnes, cependant le véhicule trop lourd
pour sa suspension fut abandonné dès 1941.
Land-Wasser-Schlepper / Panzerfähre : tracteur d'infanterie amphibie
10,5 cm K18 auf Panzer Selbstfahrlafette IVa
10,5 cm le.FH.18/1 (Sf) auf Geschützwagen IVb (SdKfz 165/1) : Projet de pièce
d'artillerie autopropulsée sur châssis chenillé proposé par Krupp ; 10 exemplaires
de présérie produits courant 1942. La caisse de Pzkw IV est modifiée (ses huit
galets de roulement de 470 mm de diamètre sont remplacés par six galets de 520 mm)
et reçoit une superstructure ouverte, accueillant un obusier 10,5 cm leichte
Feldhaubitze 18/1 L/28, pouvant pivoter sur 70°. Les SdKfz 165/1 sont envoyés au
combat au sein de l'Artillerie-Regiment 16 de la 16e Panzerdivision, et Krupp
reçoit une commande de deux-cents Pz. sFL. IVb3, également désignés comme
Heuschrecke 10, mais la Wespe, conversion du châssis obsolète du Panzer II,
s'avérant efficace et peu onéreuse, la commande est finalement annulée2.
10,5 cm le.FH.18/1 L/28 auf Waffenträger GW IVb
Bergepanzer : véhicule de dépannage, 36 convertis en 1944, tourelle retirée et
remplacée par une grue.

Vous aimerez peut-être aussi