Vous êtes sur la page 1sur 127

La Sécurité d’abord

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE SANTE ET


SECURITE AU TRAVAIL SELON LE
REFERENTIEL OHSAS 18001 (Occupational
Health and Safety assessment Series)

1
ENJEUX
 HUMAINS

 Diminuer les AT et leurs conséquences ( atteintes


physiques et morales )

 Diminuer les MP

Améliorer les conditions de travail

Améliorer la culture sécurité et de prévention dans


l’entreprise

2
ENJEUX
 ECONOMIQUES

 Coûts de cotisation

 Coûts liés aux dommages

 Coûts liés aux ressources humaines

 Coûts liés aux infractions (amendes-..)

 Perte de rentabilité

3
ENJEUX
 REGLEMENTAIRES ET JURIDIQUES

 Amendes et pénalités a cause de non respect de la


réglementation

 Dommage et intérêt civil

 Frais juridiques

 Image de l’entreprise auprès de l’administration

4
ENJEUX
 SOCIAUX

 Maintenir un bon climat de travail

 Réduire l’ampleur des dégâts pour l’individu et la


société en évitant les catastrophes liées aux manques de
sécurité au travail

5
TERMES ET DEFINITIONS

6
DANGER : Sources, situation ou acte ayant un potentiel de nuisance
en terme de préjudices personnel ou d’atteinte à la santé
ou une combinaison de ces éléments (3.5 OHSAS 18001)

SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL SST : conditions et facteurs qui affectent


ou pourraient affecter la santé et la sécurité des employés ou d’autres
Travailleurs ( y compris les travailleurs temporaires et le personnel détaché
Par un sous-traitant ,des visiteurs ,ou de toute autre personne présente sur
Le lieu de travail ( 3.12 OHSAS 18001)

PERFORMANCE SST: Résultats mesurables du management des risques


pour la SST par un organisme (3.15 OHSAS 18001)

7
SITUATION DANGEREUSE : Situation ou il y’a une exposition à un phénoméne
dangereux

EVENEMENT DANGEREUX : déclencheur faisant passer de la situation


dangereuse à l’accident

PHENOMENE DANGEREUX : Source potentielle de dommage

8
Apparition d’un dommage

Situation de travail
Situation de travail
Danger n°1
Danger n°1

Danger n°2
Danger n°2

Danger n°1: installation électrique, câble dénudé, etc.


Danger n°2: sol est glissant

Situation dangereuse
Situation dangereuse et accident de travail
Cas Pratique

Danger?

Situation dangereuse?

Evènement dangereux?

Conséquence?

Dommage?
Situation dangereuse et accident de travail

Danger: magasin de stockage


de pièces de rechange avec une
partie du plancher cassé, abîmé

Situation dangereuse: passage


au niveau de la partie du sol
endommagée

Evènement dangereux:
Cassure du plancher

Conséquence: chute de plain


pied

Dommage: Fractures (tête ou


membres)
Situation dangereuse et accident de travail

Danger?

Situation dangereuse?

Evènement dangereux?

Conséquence?

Dommage?
Situation dangereuse et accident de travail

Danger: Travail en hauteur

Situation dangereuse:
changement des ampoules en
hauteur (situées au plafond)

Evènement dangereux:
difficulté d’accès aux points les
plus en hauteur; perte
d’équilibre

Conséquence: chute de
hauteur

Dommage: Fractures (tête ou


membres)
Risque
Combinaison de la probabilité de la survenue d’un ou plusieurs

événements dangereux ou exposition à un ou à de tels «événements

et de la gravité du préjudice personnel ou de l’atteinte à la santé

que cet événement ou cette/ces exposition(s) peuvent causer (3.21 OHSAS 18001)
ZOOM sur QHSAS 18001

Système de management de la santé et de la sécurité au travail


–Exigences

15
4: Exigences en matière de système de management de la SST
4.1: Exigences générales
4.2: politique SST
4.3: Planification
 4.3.1: Identification des dangers, évaluation des risques et mesure
des contrôles
 4.3.2: Exigences légales et autres
 4.3.3: Objectifs et programmes
4.4: Mise en œuvre et fonctionnement
 4.4.1: Ressources, rôles, responsabilités ,obligation de rendre
compte et autorités
 4.4.2: compétence, formation et sensibilisation
 4.4.3: Communication ,participation et consultation
 4.4.4 : Documentation
 4.4.5 : Contrôle des documents
 4.4.6 : Contrôle des opérations
 4.4.7 : Prévention des situations d’urgence et capacité à réagir
4.5: Vérification
 4.5.1 : Mesure et surveillance de performance
 4.5.2 : Evaluation de conformité
 4.5.3 : Recherche d’incidents, non-conformité , actions correctives
et préventives
 4.5.4 : Maitrise des enregistrements
 4.5.5 : Audit interne
4.6: Revue de direction 16
4.1 : Exigences générales

 Un système SST établi et mis à jour

 Amélioration continue du système de management de la SST

 Champ d’application documenté

17
4.2 : Politique SST
Expression formelle par la direction à son plus haut niveau de ses
intentions générales et des orientations d’un organisme relatifs à sa
performance SST

Objectif :

 Fixe le niveau de responsabilité vis-à-vis de


la santé et sécurité au travail

 Fixe le niveau de performance SST requis

 Sert comme guide Lors de l’établissement des


objectifs et cibles

18
Trois engagements dans la politique SST

La politique SST doit présenter :

 Un engagement d’amélioration continue du


management SST et de la performance SST

 Un engagement envers la prévention des préjudices


personnels et atteintes à la santé

 Un engagement de conformité aux exigences Légales


et réglementaire en vigueur

19
La politique doit être:

 Documentée –adaptée-comprise-visible

 Diffusée auprès de toutes les personnes travaillant


sous le contrôle de l’organisme

 Mise à la disposition de toutes les parties intéressés

 Revue de manière régulière

20
POLITIQUE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

Considérant que le personnel de TOUTEBON constitue son principal actif


Considérant l’ensemble des lois et règlements portant sur la santé et la sécurité en milieu de travail
Considérant nos obligations de diligence raisonnable en matière de santé et sécurité;
La direction de TOUTEBON, s’engage à mettre en œuvre une politique de santé et de sécurité au
travail et à mettre en place un système de management qui poursuit les objectifs suivants :

 Se conformer aux exigences légales et réglementaires applicables à nos activités,

 Réduire les accidents de travail et les risques de lésions professionnelles associées aux tâches
et aux conditions de travail du personnel et, lorsque possible, les éliminer à la source;

 Contribuer à l’amélioration des conditions de travail et de la, performance sécurité de l’entreprise

Cette politique et ce système de management seront mis en œuvre selon les principes et
exigences définis au niveau de la norme OHSAS 18001.
La Direction de TOUTEBON s’engage à soutenir le Responsable de la sécurité dans
l’accomplissement des missions qui lui sont confiées dans le cadre de ce système.

Fait à …….

Le Directeur Général
EXERCICE

Auditer la politique SST mise à votre disposition , et soulever les

Anomalies s’il existent .


plan

act do

check

4.3 Planification
4.3.1 : Identification des dangers, évaluation des risques et
mesure de contrôle
4.3.2 : Exigences légales et autres
4.3.3 : Objectifs et programmes

23


plan

act do

check

4.3 Planification
4.3.1 : Identification des dangers, évaluation des risques et
mesure de contrôle
4.3.2 : Exigences légales et autres
4.3.3 : Objectifs et programmes

24


EN QUOI CONSISTE LA METHODE
D’EVALUATION DES RISQUES?
L’Analyse des Risques

Une étape fondamentale:

 Doit être la plus détaillée possible!


 Doit être méthodique
 Doit être revue et actualisée
L’Analyse des Risques

1- Niveau de 5- Reprendre l’analyse


Risque Brut

2- Mesures de maîtrise en
place

3-Niveau de Risque
Résiduel
4-Mettre en place ou
renforcer la maîtrise

TOLERABLE ?
Non

Oui

Surveiller
Procédures et
Instructions
Analyse des
Risques
Maitrise Information/
Technique Signalisation

Analyse des
Exigences

Inspection/ Formation/
Maintenance Sensibilisation

Conformité
Evaluation des risques professionnels
METHODE en 4 étapes

Méthode d’évaluation des risques


prévoir
Préparer l’évaluation des risques
P ce qu’il
faut faire

Identifier les risques professionnels D faire tout


ce qui a
été prévu

vérifier
Classer les risques professionnels
C tout ce qui
a été fait

Proposer des actions de


prévention
A mesurer
les
résultats et
améliorer
Evaluation des risques professionnels
Exercice en 4 étapes

Composer les Groupes


de travail
Evaluation des risques professionnels
Exercice en 4 étapes

Groupe 1 Groupe 2

Electricien : Electricien entrain de Souder: réalisation des opérations


changer des ampoules suspendues de soudure dans un espace
au toit du département production confiné
Evaluation des risques professionnels

Unité de travail:
Poste ou activité:
Nombre de travailleurs concernés:
Date d'élaboration:

● Liste des documents utilisés pour l'évaluation

Documents Commentaires Qui le détient?

● Liste des membres de l'équipe

Noms & Prénoms Fonction Nombre d'années d'expérience


Evaluation des risques professionnels

Méthode d’évaluation des risques


Préparer l’évaluation des risques

• définir les sources d’informations à recueillir?

• Identifier les membres de l’équipe?


Evaluation des risques professionnels

Méthode d’évaluation des risques


Préparer l’évaluation des risques

• définir les sources d’informations à recueillir?

La liste des postes de travail


Déclarations des accidents de travail et maladies
professionnels
Compte rendus du CHST et des actions de prévention
Fiche de données de sécurité (FDS)
Consignes de sécurité en vigueur (& P.O.I)
Cartographie du bruit
Rapport de vérification des organismes habilités
Code du travail, etc.
Evaluation des risques professionnels

Méthode d’évaluation des risques


Préparer l’évaluation des risques

Identifier les risques professionnels


Situations
Normale / temporaire / accidentelle

Classer les risques professionnels

Proposer des actions de prévention


Evaluation des risques professionnels:
Méthode des 5M, 6M, etc.

Milieu Méthodes Matières premières

Evénement
Effet
dangereux

Management Mesure Machine Main-d’œuvre


Identifier les risques professionnels

Milieu Machines Méthode de travail


sol glissant: eau, huile, gazole, détritus, etc. mauvais état des véhicules: freins, pneu, etc. accès à des parties hautes: cuve, plafond, etc.

sol inégal, petite marche, estrade, rupture de utilisation d'échelle, escabeau, échafaudage,
pente partie mobile accessible au personnel etc.
sol défectueux: revêtement dégradé, trou, etc. outils tranchants utilisation de charge de masse unitaire élevée

passage étroit ou longeant des zones


dangereuses non consignation des machines manutention répétitive et à cadence élevée

passage encombré par l'entreposage dives:


tuyeau bruit émis de façon continue par des machines charge difficle à manutentionner
escalier, passerelle, quai, fosse, cuve, trémie coupure de liaison avec la terre mauvaises postures: dos courbé, etc.

conduite d'engins roulant sans visibilité


absence d'identification de zones de circulation appareil sous pression suffisante
émission de gaz, de produit installation électrique non adaptée conduite à vitesse excessive
émission de poussières absence de consignation des équipements

émission de fumées: soudure, gaz


d'échappement travail sur écran (ergonomie, gestes et postures)
présence de micro-organismes: bactérie, virus espace confiné
aération insufissante et contamination de l'air
conducteur nu accessible au personnel Matières Premières Main d'oeuvre
éclairage insuffisamment Instabilité de la charge Intervention de sous-traitants
Température inadaptée: chaude, froide Liquide sous pression, matière projetée formation de base insuffusante
Manque d'oxygène et de polluants divers produits chimiques dangereux formation incomplète du personnel
circulation routière stress, harcèlement et violences verbales
matériel de construction contenant de l'amiante
Identifier les risques professionnels

Mesures
Dangers / Situations Fréquence Gravité Risque: Mesures Préventives Préventives à
Evènement dangereux Dommage
dangereuses (F) (G) FxG existantes mettre en
oeuvre
Evaluation des risques professionnels

Méthode d’évaluation des risques


Préparer l’évaluation des risques

Identifier les risques professionnels

Classer les risques professionnels

Proposer des actions de


prévention
Classer les risques professionnels

Risque = Fréquence d’occurrence de l’évènement dangereux x gravité

Gravité

Très grave
(décès)
Priorité 1
Grave 
(IP)
Moyen
(arrêt)  Priorité 2

Faible  Priorité 3 Probabilité


(sans arrêt)
   
Très improbable Improbable Probable Très probable
ESTIMER POUR CHAQUE UNITE DE TRAVAIL

La GRAVITE des dommages La FREQUENCE d’exposition des


potentiels salariés aux dangers

1- Faible = Accident ou maladie 1- Très improbable = Exposition de


sans arrêt de travail l’ordre de une fois par an
2- Moyenne= Accident ou 2- Improbable = Exposition de l’ordre
maladie avec arrêt de travail de une fois par mois
3- Grave = Accident ou maladie 3- Probable = Exposition de l’ordre de
avec incapacité permanente une fois par semaine
partielle 4- Très Probable = Exposition
4- Très grave = Accident ou quotidienne ou permanente
maladie mortel
Identifier les risques professionnels

Mesures
Dangers / Situations Fréquence Gravité Risque: Mesures Préventives Préventives à
Evènement dangereux Dommage
dangereuses (F) (G) FxG existantes mettre en
oeuvre
Evaluation des risques professionnels

Méthode d’évaluation des risques


Préparer l’évaluation des risques

Identifier les risques professionnels

Classer les risques professionnels

Proposer des actions de prévention


Identifier les risques professionnels

Mesures
Dangers / Situations Fréquence Gravité Risque: Mesures Préventives Préventives à
Evènement dangereux Dommage
dangereuses (F) (G) FxG existantes mettre en
oeuvre
Proposer des actions de prévention

• Amélioration des conditions de travail: température des locaux, aération/ventilation,


éclairage, exposition au bruit, etc.

• Réduction des manutentions manuelles

• Mise en place de protection collectives

• Vérifications périodiques des installations électriques

• Remplacement des produits dangereux

• Acquisition des EPI


Debriefing:
Debriefing:
(10 min par groupe)

Méthode d’évaluation des risques


Préparer l’évaluation des risques

Identifier les risques professionnels

Classer les risques professionnels

Proposer des actions de


prévention
 Soudeur en espace confiné
 Electricien
EVALUATION DES RISQUES SST( 2iéme methode)

Eléments pris en compte dans l’évaluation :

 Evaluation de l’exposition : activité de routine-activité de maintenance


situation accidentelle ou d’urgence

 Evaluation de la gravité :

 Existence d’antécédents d’accidents ou d’incidents :

1 2 3
Exposition Rare Occasionnelle ,périodique, Fréquente à continue
discontinue
Gravité Blessure: douleurs Blessures nécessitant Arrêts prolongés ;
bénignes ,soins sur transport à l’hôpital / Incapacité permanente/
place Arrêt de travail Fatalité
Antécédents Pas d’antécédents Au moins un antécédent
47
Evaluation du niveau de risque

Le niveau de risque associé à un danger considéré est évalué par la combinaison des critères
considérés ci-dessus. Le niveau de risque sera faible, moyen ou élevé

Exposition
1 2 3

1 Faible Moyen
Gravité

2 Moyen Elevé
3 Elevé

Antécédents 3 Elevé

48
Evaluation du niveau de maîtrise

 Existence de dispositions d’ordre technique visant à protéger du danger

Existence de moyens de protection individuelle contre le danger

Existence de dispositions d’ordre organisationnel

 Existence d’un affichage signalant le danger et rappelant les dispositions de protection à respecter

Existence d’une formation ou d’une sensibilisation


1 Absence de dispositions
2 Existence de dispositions mais
incomplètes
3 dispositions en place et satisfaisantes

49
Le niveau de maîtrise est ensuite estimé sur la base de la somme des notes
attribuées à chacun des critères ci-dessus comme suit

Somme des notes Niveau


<8 Faible
Entre 8 et 12 Insuffisant
>12 Satisfaisant

50
FICHE DE DANGER

Nom Catégorie de dangers No: No


Sources
Citer toutes les sources des dangers
Mode et Niveau d'exposition
R o ut ine : o pé ra t io ns Affecter note
Expliquer
s ys t é m a t ique s de pro duc t io n entre 1 et 3
M a int e na nc e / T ra v a ux
= note
1 Expliquer
maximale
d' a m é na ge m e nt

Urge nc e 2 Expliquer

Niveau de gravité
3
Expliquer la gravité des conséquences sur la santé et la sécurité

Antécédents d'accidents
1
1 si pas d'antécédents; 3 si au moins un antécédent d'accident

NIVEAU DU RISQUE
Expliquer par arpport a gravité, exposition et
ELEVE
antécécdents

EVALUATION DE LA MAÎTRISE
Solutions techniques
2
Expliquer les dispositions en place

Moyens de protection Individuelle 3


Expliquer quels sont les moyens et s'ils sont suffisants

Affichage/signalisation 1
Expliquer si affichage en place et si suffisant

Procédures/Organisation/Contrôle
Y a til des procédures, des instructions, des consignes, des notes 2
de service, des programmes d'inspection, etc…

Formation/Sensibilisation 2
Y a-t-il eu formation, est ce que le danger est abordé?
NIVEAU DE MAITRISE 51
lister les éléments à compléter par rapport à
INSUFFISANT l'évaluation faite ci-dessus
4.3.2 : Exigences légales et autres

 Procédure de veille réglementaires

 Identification exhaustive des textes légales et réglementaires

 Identification des exigences auxquelles l’organisme peut souscrire

 Evaluation de la conformité

 Mesures planifiés ou prises pour redresser la situation


Site : www.iort.gov.tn
Site : www.cnudst.rnrt.tn

CNUDST : Centre National Universitaire de Documentation Scientifique et Technique

52
Quelques réglementations qui s’appliquent

 Loi 2009-11 du 2 Mars 2009 : Promulgation du code de sécurité et de la


prévention des risques d’incendie
,d’explosion et de panique dans les
bâtiments
 Décret 2007-4100 du 11 décembre 2007 : Liste des matières dangereuses qui sont
transportés par route obligatoirement sous
le contrôle et avec l’accompagenement des
unité de sécurité
 Décret 12 juillet 1956 : Règlement pour les appareils à pression de
gaz

 Décret 25 octobre 1932 : Règlement des appareils à vapeur

 Décret n°2000-1989 du 12 septembre 2000 :catégories d’entreprises tenues de


designer un Responsable sécurité au
travail et les conditions devant être
remplies par celui –ci
 Arrêté du 16 septembre 2013 : contenu du plan intérieur d’intervention
53
Quelques réglementations qui s’appliquent

 Arrêté du 15 Novembre 2005 : Nomenclature des établissements


dangereux ,insalubre ou incommode

Décret 2007-4100 du 11 décembre 2007 : Liste des matières dangereuses qui sont
transportés par route obligatoirement sous
le contrôle et avec l’accompagenement des
unité de sécurité
 Décret 12 juillet 1956 : Règlement pour les appareils à pression de
gaz

 Décret 2006-2687 du 9 octobre 2006 : Exigence relative aux procédures


d’ouverture et d’exploitation des
établissements dangereux insalubres ou
incommodes

Arrêté du 16 septembre 2013 : Contenu et la forme de registre de sécurité

 Arrêté du 20 février 2010 : Terme de référence de l’EDD et POI


54
Exemple d’outils pour la gestion de la réglementation

Thème Réf Résumé de l’exigence Resp Conformité Action Délai


s
Sécurité Décret n°75-503 du 28 Exigence portant
électrique juillet 1975 réglementation des
mesures de protection des
travailleurs dans les
établissements mettant en
œuvre des courants
électriques
Energie Loi n°12-2015 du 11-5- Chaque collectivité locale
renouvelable 2015 ou établissement public ou
privé exerçant dans
les secteurs de l'industrie,
de l'agriculture ou des
services peut produire
d’une manière autonome
de l’éléctricité à partir des
énergies
renouvelables aux fins de
son auto- consommation

55
Texte réglementaire Référence Analyse du texte
Conformité
Etablissement
Nombre d’employés Niveau responsable sécurité
classées
Ingénieur pour exercer à plein
Nbr employés ≥500
temps son fonction
N°2000-1989 du 12 1er catégorie Ingénieur ou technicien
Décret + 40≤Nbr employés ≤500 supérieur pour exercer à plein
septembre 2000
2er catégorie temps son fonction
Agent technique
Nbr Employés< 40
d’encadrement
Agent technique
3er catégorie Nbr Employés< 40
d’encadrement

Texte réglementaire Référence Analyse du texte Conformité


Avoir un cycle de formation de 2 éme degré auprès des services de la
Arrêté 16 septembre 2013 protection civile dans la spécialité des équipes de premières
interventions

Texte réglementaire Référence Analyse du texte Conformité


o Composé par des représentants de direction
dont le chef d’entreprise, des représentants
personnel et de représentants de travailleurs
o Le nombre de représentants de la direction
d’entreprise et les représentants de
Décret N° 95-30 du 09 janvier 1995
personnels et fixée :
40 ≤employés ≤150 : 3 membres titulaires
et 3 membres suppléants
151 ≤employés ≤500 : 5 membres titulaires
et 5 membres suppléants

56
NT ISO 7010:2011

Norme Tunisienne enregistrée NT 111.10


SYMBOLES GRAPHIQUES - COULEURS DE SÉCURITÉ ET
SIGNAUX DE SÉCURITÉ - SIGNAUX DE SÉCURITÉ
ENREGISTRÉS

Date d'enregistrement: 31/03/2013

57
4.3.3 : Objectifs et programmes

OHSAS exige :
 Les objectifs SST sont documentés

 Les objectifs SST doivent être mesurables lorsque cela est


possible, et cohérents avec la politique SST

 L’organisme doit établir un programme pour atteindre ces objectifs

 Le programme doit comporter les responsabilités et autorités , les


moyens et le calendrier de réalisation

 Le programme doit être revu à intervalle régulier et prévu et ajusté


si nécessaire pour garantir l’obtention des objectifs

58
EXERCICE

Proposer des objectifs sécurité ainsi que les indicateurs associés

59
Objectifs Indicateurs
Indice de fréquence Total des accidents de travail avec arrêt/ Effectif total X 103

Taux de fréquence Total des accidents de travail avec arrêt/ nbre d’heure travaillé X 106

Taux de gravité Total des jours perdus / nbre d’heure travaillé X 103

Taux de port des EPIs Nbre d’employés portant les EPIs /nbre Total des employés X 100

Nbre des accidents de travail avec arrêt Somme des accidents de travail avec arrêt

Améliorer les conditions de travail Montant des dépenses consacrées à l'amélioration des conditions de
travail dans l'entreprise
Nombre des opportunités d’amélioration en MSST

60
Exemple objectifs, cibles et programme de management environnemental

Objectifs Cibles Actions Responsable Date prévue Suivi

61
plan

act do

check
Mise en œuvre et fonctionnement
4.4.1 Ressources , rôles , responsabilités, obligation de rendre compte et autorités
4.4.2 : Compétence , formation et sensibilisation
4.4.3: Communication, participation et consultation
4.4.4 : Documentation
4.4.5 : Contrôle des documents
4.4.6: Contrôle des opérations
4.4.7 : Prévention des situations d’urgence et capacité à réagir


62
4.4.1 : Ressources , rôles , responsabilité
,obligation de rendre compte et autorités

 Définir les rôles , responsabilités et autorités impliqués dans le


SST.

 Les documenter et les communiquer aux membres du


personnel concernés

 La direction de l’organisme doit:

- Fournir les ressources indispensables à la mise en œuvre du


SST

- Nommer un ou plusieurs représentants dont les rôles et


responsabilités et autorités sont bien définis

63
L'organisme doit identifier les besoins en formation.
fournir cette formation et conserver les
enregistrements associés

procédure(s) pour permettre que les personnes


travaillant pour lui ou pour son compte soient
sensibilisées

64
4.4.4 : Documentation

 Décrire les éléments essentiels du SST

 Indiquer ou trouver la documentation correspondante

 La documentation du SST doit être structuré et le


domaine d’application du SST clairement défini

Les paroles s’en vont, les écrits restent

65
EXERCICE

Chaque groupe doit parcourir la norme pour identifier les descriptions documentées
Exigés par le référentiel OHSAS 18001 en précisant le numéro du chapitre .

Temps alloué : 20mn

66
4.4.6: Contrôle des opérations

 Identifier les opérations et activités associées aux aspect


environnementaux significatifs

 Planifier ces activités , y compris leur entretien

 Tenir à jour des procédures documentées

 Stipuler dans ces procédures les critères opératoires

 Communiquer les procédures et exigences pertinentes aux


fournisseurs et sous-traitants

67
Exigences pour la Maîtrise opérationnelle

SST  Gestion du parc roulant


 Identification des risques  Manutention
 Travail à chaud  Circulation à travers l’usine
 Protection contre l’incendie  Premier secours
 Espace confiné
 Protection contre les chutes
 Protection de l’audition
 Sécurité électrique
 Produits dangereux
 Liquide inflammable
 Protection intégrée des machines
 Gaz comprimés
 Consignation et déconsignation
 Equipement de protection individuelle
 Protection respiratoire
 Chariots élévateurs
 Gestion des sous-traitants
Protection contre les chutes
Protection contre les chutes
Définition:

Le travail en hauteur désigne plusieurs situations de travail résultant:

De la distance entre le sol et l’emplacement du travail (> 2.0 m)

De l’emplacement du travail (toitures, passerelles, charpentes,


etc.)

De l’utilisation des équipements de travail (échelles, échafaudage,


escabeaux, etc.)
Protection contre les chutes
• Danger:

• Situation dangereuse:

• Evènement dangereux:

• Conséquence:
Protection contre les chutes
• Danger: Hauteur de la situation
de travail

• Situation dangereuse: Travail


à une distance élevée par
rapport au sol

• Evènement dangereux: Perte


d’équilibre, chute

• Conséquence: Blessure à la
tête, aux membres, etc.
Protection contre les chutes

Evaluation des risques


Protection collective
Protection individuelle
Equipement de travail particulier
Equipement
Vérification et formation
Procédure pour le travail en hauteur
Permis de travail en hauteur
Etude de cas

La Sécurité d’abord
Protection contre les chutes
Evaluation des risques de chute :
Lister les endroits (> 2.0 m)
à partir desquels une
personne est susceptible de
chuter et ou se blesser….
•Réservoirs
•Passerelles non protégées
•Mezzanines
•Bordures des toitures
•Luminaires suspendus
Activités comme:
•Nettoyage en hauteur
•Maintenance
•Echantillonnage sur
réservoir
• Situation normale,
temporaire
Protection contre les chutes
Protection collective:
Pour que le travail en hauteur soit exécuté en sécurité, il faut privilégier la
Protection collective sur la protection individuelle.

Moyens de protection collective:


Lisse Installation de garde corps 1 à 1,10m

Plinthe de butée
de 10 à 15 cm


Protection contre les chutes
Protection collective:


Protection contre les chutes
Protection collective:


Les portes d’accès aux plateformes doivent toujours
s’ouvrir de l’intérieur
Protection contre les chutes
Protection Individuelle:

La mise en place de protection individuelle ne doit être envisagée que


lorsque les protections collectives n’ont pu être mises en œuvre.

Un équipement individuel contre les chutes est composé de 3 éléments:

 Le harnais: Il doit être adapté à la morphologie de l’utilisateur et


garantir son confort.

 Le système de liaison: absorbeur intégrée à une longe, antichute à


rappel automatique, etc.

 Le dispositif d’ancrage: anneaux, chevilles, sangles, etc.


Protection contre les chutes
Protection Individuelle:

Point d’ancrage et
dispositif d’ancrage

Harnais

Système de liaison:
(1) La longe qui amortit la chute. Elle
ne doit jamais dépasser 2 m.
(2) Antichute à rappel automatique.
C’est un système qui se bloque dès
que l’accélération de l’utilisateur est
Trop rapide
Protection contre les chutes
Points d’ancrage:
Choix du point d’ancrage
• Sélectionné pour sa capacité à supporter au
moins 2 fois la tension maximale de blocage
prévue.
• Chaque personne est attachée à un point
d’ancrage différent, sauf si un ancrage à été
répertorié comme pouvant supporter le poids
de plus d’une personne.
• En l’absence de points d’ancrage adaptés, des
dispositifs temporaires sont spécialement
mis au point (poutre et sangles, par ex.).
Protection contre les chutes
Equipement de travail particulier:

Echelles, échafaudage et escabeaux :


Ces équipements ne doivent pas ête utilisés comme
poste de travail, sauf en cas d’impossibilité technique
de recourir à un équipement de protection collective
ou si le risque est faible et les travaux de courtes
durées et non répétitifs.
Protection contre les chutes
Equipement de travail particulier:
Echelles portables

•Les échelles sont


positionnées de
façon à minimiser les
risques de chute et à
préserver les
utilisateurs de toute
source de danger.
•Les pieds de
l’échelle sont placés
sur une surface
résistante et plane, et
solidement assurés.
Protection contre les chutes
Equipement de travail particulier:
Echelles portables
•Des barrières et/ou une signalétique de
sécurité sont utilisées.

•Les travaux sous une échelle en cours


d’utilisation sont interdits. •Baliser la zone de travail
•Les échelles ne sont utilisées que pour les
travaux prévus.
Protection contre les chutes
Equipement de travail particulier:
Echelles fixes :

• Protection des échelles


fixes supérieures à 6 mètres
de hauteur par une cage
semi-circulaire installée du
côté de la montée.
• La cage commence à 2 m
de haut et un plateau est
prévu tous les 9m
Protection contre les chutes
Equipement de travail particulier:

Accès sécurisé
Protection contre les chutes
Equipement de travail particulier:
Echafaudage:
- Les différents éléments de l’échafaudage
supportent sans problème leur propre poids
et au minimum 2 fois la charge maximale
devant être placée ou transmise à la
structure.

- La plateforme de travail de l’échafaudage


est constituée de planches pleines, ou est
construite d'un seul tenant.

- L’utilisation des échafaudages est interdite


en cas de vent > 30 km/h
.
Protection contre les chutes
Vérification et Formation
Vérification des équipements Formation SST

Les équipements doivent être Tout salarié ainsi que les sous-
vérifiés visuellement avant chaque traitants qui sont amenés à travailler
utilisateur. en hauteur avec des EPI doivent

Une vérification périodique obligatoirement suivre une formation.


annuelle doit obligatoire être Celle-ci doivent leur permettre de
effectuée par une personne connaître les EPI et de utiliser au
compétente (fournisseur, mieux.
organisme de contrôle, etc.)
[harnais, point d’anchrage,
échelle, échafaudage, escabeaux,
marchepieds, etc]
Protection contre les chutes
Procedures pour les travaux en hauteur :


Une procédure écrite est élaborée, tenue à jour, mise en œuvre et diffusée à
tous les salariés concernés. Elle doit couvrir toutes les prescriptions
applicables et définir clairement les méthodes et modalités de contrôle
adaptées au travail en hauteur : Travail, Inspection et Formation
Procédure de travail en hauteur

L’usine dispose d’une procédure de travail en


hauteur
• Liste des endroits de travail en hauteur
• Identification des mesures de prévention
• Système de permis de travail
• Identification et système de vérification des
équipements requis: échelle, échafaudage,
nacelles, etc.
• Identification et vérification des EPI
nécessaires
• Identification des points d’ancrage pour les
plateformes non protégées
• Formation du personnel et des sous-traitants
Permis de Travail en hauteur
• Informations minimum à documenter :
 Date, heure, localisation et durée exactes des travaux
 Description des travaux à réaliser
 Mesures de sécurité requises et mises en place
 Prise en compte ou respect de conditions particulières pendant les
travaux
 Plan d’intervention d’urgence en cas de chute
 Contrôle du respect des dispositions ci-dessus, attesté par la
signature des personnes réalisant les travaux et celle du
superviseur de la zone de travail.
• L’autorisation est délivrée avant le début des travaux et les
exigences fixées par cette autorisation sont communiquées à
toutes les personnes concernées.
• Une copie de l’autorisation est affichée en évidence, à proximité
immédiate de la zone pendant la durée des travaux
Etude de cas: chute de hauteur
Une lampe doit être changée dans
l ’atelier B de l’usine. Celle-ci se situe
à 3,5 mètres de hauteur. Sous la
lampe se trouve une armoire
métallique. Atelier B
Monsieur Farid, prend une échelle
pour changer la lampe. L ’armoire
faisant obstacle, l ’échelle prend
appui sur l ’angle de l’armoire.
Monsieur Farid monte à l ’échelle, les
pieds de l ’échelle ripent en pivotant
sur l ’angle de l ’armoire et celui-ci
tombe sur le sol, lui occasionnant une
fracture à la tête.
En utilisant la démarche:
(1) suppression du risque;
(2) Protection collective;
(3) Protection individuelle.
Quelles mesures préventives
proposez vous pour éviter à l’avenir,
ce genre d’accident?
Hiérarchisation des mesures de Prévention

• Suppression du risque

Protection collective intégrée

Protection collective rapportée

Protection individuelle et consignes


Hiérarchisation des mesures de Prévention

• Suppression du risque
Enlever l’armoire métallique

Protection collective intégrée


Installation d’une plateforme de travail

Protection collective rapportée


Utilisation d’un échafaudage roulant – plate forme pouvant accueillir plus
d’une personne

Protection individuelle et consignes


• Utilisation d’un échafaudage roulant – plate forme individuelle
• Caler les pieds de l’échelle
• Toujours réaliser ce travail à 2 (une personne tient le pieds de l’échelle)
• Port du casque
• Obtenir un permis de travail en hauteur
Arbre des causes et mesures de prévention
Échelle
Déplacer ne porte pas
l ’armoire sur le mur

Échelle Échelle


Échelle
Armoire sous pivote ripe



tombe
la lampe

Caler les
Échelle en pieds Fractur
Chute


appui sur l ’angle de l ’échelle e
de l ’armoire sur la tête
du
rocher

Échelle de 3,5 m Changement Salarié


Échafaudage roulant de lampe sur Casque
échelle
Nacelle
Plate-forme
individuelle Échafaudage roulant
plate-forme individuelle
Espace confiné

DANGER

Espace confiné
Autorisation
requise pour
accès
Travaux en espaces confinés: définitions

Qu’est ce qu’un espace confiné?

 C’est un espace, un local, un équipement


dans lequel un individu peut entrer pour y
effectuer un travail avec des moyens limités
pour entrer et sortir.

 Un espace confiné est un espace non conçu


pour une occupation continue.

 Il présente des risques connus ou potentiels.


 Manque d’oxygène
 Potentiellement inflammable
 Conditions de toxicité
 Électrocution
 Autres

98
Travaux en espaces confinés

• Danger:

• Situation dangereuse:

• Evènement dangereux:

• Conséquence:
Travaux en espaces confinés

• Danger: Espace confiné

• Situation dangereuse: Travail


dans un espace non conçu pour
une occupation en continue ou
dont les accès sont limités

• Evènement dangereux:
Manque d’oxygène, mise en
route accidentelle des énergies
d’alimentation,

• Conséquence: Asphyxie,
brûlure, blessure

• Mesure de maîtrise???
Espace confiné
Identification des espaces confinés
Contrôle d’accès aux espaces confinés
Procédure de travail en espace confiné
Le Permis de travail
Surveillance de la qualité de l’air
Réponse aux situations d’urgence
La procédure de travail à chaud
La formation

La Sécurité d’abord
L’usine doit contrôler l’accès aux espaces confinés

 Des dispositifs de contrôle d'accès, tels que verrouillages,


obturateurs ou boulons doivent être prévus en conséquence et
applicables à l'espace.

 Un programme d'autorisation ( permis d’entrée) doit être établi pour


permettre de contrôler, surveiller et enregistrer les entrées et les travaux
exécutés dans un espace confiné.

DANGER

ESPACE CONFINE
ENTREE UNIQUEMENT
PAR PERMIS


Entrées verrouillées pour les réservoirs de sirop pour empêcher un accès non
autorisé 102
L’usine doit élaborer une procédure de travail en espace confiné

 Système de permis de travail


 Le surveillant
Les EPI
 L’équipement de travail nécessaire
 Appareil de suivi des teneurs en gaz: oxygène, H2S, CO, etc.
 Le matériel de communication
 Le matériel de sauvetage

103
Ventilation dans les espaces confinés

 Ventiler au moins 10 mn
avant d’entrer

 La ventilation est
nécessaire pour réduire
les contaminants de
l’atmosphère à des
limites inférieures aux
limites d’explosion

104
Surveillance de l’air dans les espaces confinés
Aucune entrée dans un espace confiné n'est autorisée lorsque les teneurs
en oxygène sont inacceptables, que les concentrations de gaz de
combustion dépassent 10% de LFL, ou que la concentration en polluants
toxiques est supérieure à la limite d'exposition admise.
 Niveau d’oxygène 19.5% à 23.5%
 Gaz Combustible pas plus de 10% du LFL
 Contaminant toxique
- Ozone si le tank est nettoyé avec de l’eau
ozonée
- CO si des compresseurs à huile sont
utilisés pour l’alimentation en air

LFL : Lower Flammable Limit: concentration


minimum qui pourrait déclencher le feu
 Les résultats des tests de calibration de
l’équipement doivent être disponibles

105
Réponse aux situations d’urgence

 Le matériel d’intervention
d’urgence doit être fourni,
contrôlé et mis à disposition
avant toute entrée à savoir:

 Harnais de sécurité
 Extincteur
 Éclairage de secours
 …

 Tester les moyens de


communication définis avant
utilisation et veiller à leur
disponibilité (entre l’intervenant et
l’agent de contrôle et entre l’agent
de contrôle et le sauveteur).

106
Procédures d’intervention d’urgence

 Le responsable des entrées doit


déterminer si les sauveteurs en interne
sont compétents et parfaitement capables
d'utiliser les équipements et d'appliquer
les procédures.

 Si l'on doit recourir à un service de


sauvetage extérieur à l'usine, le
responsable doit sélectionner un service
spécialisé dans l'utilisation des
équipements requis et capable d'intervenir
à temps.

Le responsable NE DOIT PAS


ENTRER dans l’espace Confiné

107
Formation du personnel

 Toutes les personnes concernées par les accès


en espace confiné, notamment les responsables
des entrées, les intervenants, les agents de
contrôle et les sauveteurs doivent être formées
pour s'acquitter correctement de leurs
responsabilités.

 Une formation sera dispensée avant d'affecter


du personnel à des fonctions en espace confiné

 Une remise à niveau doit être assurée chaque


année et inclure des exercices pratiques de
simulation de sauvetage.

108
4.4.7 : Préparation et réponse aux situations d’urgence

1- Identifier les risques et les situations d’urgence

2- Faire la prévention pour que les risques identifiés ne


surviennent pas

3- Prévoir ce que l’on fera le jour ou l’accident surviendra


( capacité à réagir )

4- Examiner et réviser ,si besoin ,les procédures de prévention

5- Tester périodiquement ces procédures

109
4.5.1 : Mesure et Surveillance de performance

 Surveillance du niveau de réalisation des objectifs

 Surveillance de l’efficacité du contrôle .

110
ANALYSE DES ACCIDENTS DE TRAVAIL

Nbre Accidents % nbre accidents nbre jours d'arrêts nbre jours d'arrêts
Catégorie risque
dans la catégorie dans la catégorie dans la catégorie dans la catégorie

Chariots élévateur 1 1% 17 0,6%

Circulation routière 3 3% 116 4,1%

Manutention 19 21% 593 20,8%

Travail par point chaud 1 1% 1 0,0%

Acc mécanique 3 3% 208 7,3%

Parc roulant 6 7% 215 7,5%

Colission 24 27% 578 20,3%

Glissement/chute 32 36% 1124 39,4%

Nbre jours
% rapports Moyenne
Médecin Nbre Rapports d'arrêts %/total arrêts
émis arrêt/rapport
accordés
79 2462 86,8% 31,2 85,8%
1 1 1,1% 1,0 0,0%
10 366
11,0% 36,6 12,8%
1 40 1,1% 40,0 1,4%

111
Indices de fréquence et indices de gravité selon la formule
Française (rapportés à 10 000 heures)
indice de indice de Indice de
nb Jours nbre heures Indice de
Mois Nbre AT fréquence du fréquence gravité
perdus travaillées gravité du mois
mois cumulé cumulé
Janvier 3 40 65076 0,460999447 6,146659291 0,460999447 6,146659291

Février 4 147 49043 0,815610791 29,97369655 0,61339479 16,38640367

Mars 7 216 50428 1,388117712 42,83334655 0,850820738 24,49148268

Avril 10 380 71248 1,40354817 53,33483045 1,017833287 33,206811

Mai 10 352 56314 1,775757361 62,50665909 1,163949074 38,85535879

Juin 8 572 44568 1,795009873 128,3432059 1,247486463 50,70141412

Juillet 7 241 45976 1,522533496 52,41865321 1,280533538 50,90774148

Août 12 293 37387 3,209671811 78,36948672 1,452242644 53,35206171

Septembre 15 376 66286 2,262921281 56,72389343 1,562737752 53,81164075

Octobre 10 169 80556 1,241372461 20,9791946 1,517070572 49,14603039

Novembre 3 33 60426 0,496475027 5,4612253 1,4187608 44,93805276

Décembre 2 17 59324 0,337131684 2,865619311 1,325309627 41,30305608

112
EXERCICE
Chaque groupe développe un check-list pour la vérification de la maitrise

Des deux modules suivantes :

 Protection audition

 Gestion des produits dangereux

Points de vérification Oui Non Commentaires

113
CHECK-LIST EVALUATION CONFORMITE GESTION MATIERE DANGEREUSES

Attribuer une note de Si


0 Non-respect des exigences
1 Respect partiel des exigences
2 Respect total des exigences
X Eléments non audité / non appliqué

0 1 2 NA Observation

Gestion des matières dangereuses


Absence d'un plan d'action pour la remise en
Identification et application des exigences légales
1 conformité
Identification et mise à jour des dangers, des risques et des mesures de contrôle associés au
stockage et à la manipulation des matières dangereuses 2

Présence et conformité de l'utilisation des EPI pour la manipulation des produits dangereux 2
Fourniture de retentions secondaires pour le stockage des matières dangereuses liquides 2
Mises en œuvre des dispositions de maîtrise nécessaire lorsqu'il est nécessaire de transférer des
matières dangereuses (déchargement, dépotage) 1
Séparation des matières incompatibles lors du stockage avec des rétentions séparées et des
mesures de contrôle identifiées par l'analyse des risques 2
Un poste de rinçage des yeux n'est pas
Présence et conformité des postes de rinçage de yeux selon les exigences réglementaires
0 disponible
Etablissement d'une procédure de réponse aux déversements qui précise les situations les plus
probables et les plus extrêmes et les mesures de prévention 2
Présence, conformité et accessibilité des dispositifs de lutte contre le feux et les déversements. 2
Programme d'inspection établi, pour assurer que les moyens physiques et les équipements de
maîtrise des matières dangereuses est en état d'utilisation 0 Le check-liste n'est pas disponibel
Formation du personnel chargé de la manipulation des matières dangereuses pour reconnaitre
les dangers identifiés et mener les actions nécessaires.
114
2
Score = 16/22
Points de vérification Oui Non Commentaires
Les exigences légales applicables de protection de l’audition sont identifiées et la conformité à ces exigences est
évaluée.
Une analyse des dangers a été conduite de manière à identifier une cartographie détaillée du niveau de bruit sur les
lieux du travail et d’évaluer les moyens de prévention et de maitrise existants
L’analyse des dangers est mise à jour tous les deux ans et à chaque fois ou les conditions de travail subissent des
changements notables (nouveaux procédés ou équipements susceptible d’augmenter le niveau de bruit
Une compagne de mesure de bruits dans les zones de travail est effectuée tous les deux ans et les enregistrements
sont conservés
Les enregistrements de la calibration du sonomètre doivent être conservés si les mesures sont effectuées par l’usine
Des mesures d’atténuation du bruit portant soit sur la source (confinement, amortissement, réparation..) soit sur le
milieu par élimination ou atténuation des réverbérations (écran, cloison, matériaux absorbants …) sont mises en
place
Un programme de protection de l’audition est documenté et définit la politique de l’entreprise en matière de lutte
contre le bruit et les dispositions à prendre et à maintenir : mesurage, atténuation, signalisation, EPI, suivi médical,
formation …)
Les EPI sont fournies et utilisés par toutes les personnes exposées à 85db et plus
Le danger bruit et l’obligation de porter les EPI sont clairement signalés à l’entré et dans les zones ou le niveau de
bruit atteint ou dépasse 85db
Tout employé travaillant dans un environnement où le bruit atteint ou dépasse le seuil d’action subit un test
audiométrique
Les tests audiométriques sont effectués à l’embauche ou la prise de poste, à chaque changement des conditions de
travail entrainant l’augmentation de l’exposition, annuellement, avant le départ à la retraite
Les tests audiométriques sont effectués par un technicien qualifié et porte sur la transmission aérienne (au moins)
Toute baisse de l’audition de 10 db au moins est considérée comme un cas de traitement médical
Les anomalies sont signalées à l’employé et des actions sont prises immédiatement (diriger vers un spécialiste,
utiliser des protections auditives, changer de poste de travail)
Les résultats des tests et les décisions sont documentés et conservés pendant au moins 30 ans
Le personnel est formé sur le phénomène du bruit et ses effets, son rôle dans la lutte contre le bruit, reconnaitre les
zones et les sources du bruit élevé et l’importance du port des EPI , l’importance des mesures audiométriques ..)
115
Les enregistrements de ces formations sont conservés
4.5.2 Evaluation de la conformité

L’organisme doit établir et maintenir des procédures pour :

• Evaluer périodiquement sa conformité aux exigences légales et


aux autres exigences applicables

• Conserver des enregistrements des résultats de ces évaluations


périodiques

116
4.5.4 Maitrise des enregistrements

OBJECTIF:: Disposer, pendant une période connue, de tous


OBJECTIF
les enregistrements apportant les preuves de la conformité du
produit, de l'efficacité du SST.

Stocker les enregistrements


Identifier les enregistrements à maîtriser
Mettre à disposition les enregistrements
Protéger les enregistrements pendant la période
de conservation
Déterminer le temps de
conservation des enregistrements
Éliminer les enregistrements en
fin de période de conservation
117
Ref Doc: MQ-LIST-03

LISTE DES ENREGISTREMENTS Revision : 02


Date : 28/12/2010
Page : 1 sur 7

Référence du Archivage Destruction


Titre Révision Date
document Responsable Durée Ou / Comment Oui Non

118
EXERCICE

Chaque groupe doit parcourir la norme pour identifier les enregistrements


Exigés par le référentiel OHSAS 18001 en précisant le numéro du chapitre .

Temps alloué : 20mn

119
4.5.5 : Audit interne

Définition de l’audit

Processus méthodique , indépendant et documenté


permettant d’obtenir des preuves d’audit et de les
évaluer de manière objective pour déterminer dan
quelle mesure les critères d’audit sont satisfaits

ISO 19011 : 2011

120
Objectifs
La certification d'un système de management assure par une
démonstration indépendante que le système de management de
l'organisme

a) est conforme aux exigences spécifiées

b) est capable de réaliser de manière fiable la politique et les


objectifs qu'il a déclaré

c) est mis en œuvre de manière efficace.

121
EXERCICE

En auditant l’atelier mécanique par rapport au référentiel OHSAS 18001


vous avez observez cette situation .Si vous estimez qu’il y’a une non-conformité
Formuler le constats sinon dites quelle sont les investigations à faire?

122
Action corrective
4.5.3 Non-conformité, action plan
corrective et préventive

act do

check

4.6 Revue de direction

123
4.5.3 : Non-conformité-actions corrective et actions
préventive

S’assurer que les causes de non conformités


réelles sont analysées et qu’un effort est fait pour
les éliminer et éviter leur réapparition

Essayer de détecter et d’éliminer les causes


potentielles de non conformités pour empêcher leur
apparition

124
Eléments d’entrée 4.6 : Revue de direction Eléments de sortie

Résultats des audits internes et des évaluations Apporte une preuve de


de conformité aux exigences légales applicables
l’engagement de la direction Décisions envers performances
Les résultats de participation et de consultation SST

Communications pertinentes des parties Politique et objectifs SST


intéressées externes y compris les plaintes

Performance SST de l’organisme


Ressources

Niveau de réalisation des objectifs et cibles Elle permet au chef d’entreprise de


suivre de prés et de piloter le
De recherche d’incidents , actions correctives et fonctionnement de son
préventives organisation à travers une vue
globale du Système SST
Les actions de surveillance de précédents
examens par la direction

Les nouveautés ,notamment toutes évolution des


exigences légales et autres se rapportant à la
SST

Les recommandations d’amélioration

125
Les sites Internet utiles (santé et sécurité au travail)

· Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS)


http://www.inrs.fr/

· Institut National de l'environnement industriel et des risques (INERIS)


http://www.ineris.fr/

· Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail


http://www.anact.fr/

· Agence française de sécurité sanitaire, de l'environnement et du travail (AFSSET)


http://www.afsset.fr/

· International Labour Organization (ILO) / Organisation internationale du travail


(OIT)
http://www.ilo.org/

· Groupement de l’institution prévention de la Sécurité sociale pour l’Europe


http://www.eurogip.fr/
Guide Santé et Sécurité au Travail
108

· Risques professionnels en PME


http://www.risques-pme.fr/

· Portail Santé Environnement Travail (réalisé par l’AFSSET)


http://www.sante-environnement-travail.fr/

· Travailler mieux
Ce site regroupe les ressources disponibles en santé et sécurité.
http://www.travailler-mieux.gouv.fr/ 126
Merci de votre attention

127