Vous êtes sur la page 1sur 5

Université de Monastir

****
Ecole Nationale D’ingénieurs De Monastir

Manipulation 1.A
Fabrication et Etalonnage d’un Thermocouple

Réalisé par :

Brahem Zeineb
Mohamed Fedi Chbil
Boukhili Hatem

1ére Génie énergétique


Groupe 1/TP2

Année universitaire : 2020/2021


I. Introduction
 La température une grandeur physique liée à la sensation du chaud et du froid. Elle est
une variable d’état intensive, qui peut être mesurée de deux façons différentes:
À l'échelle atomique, elle est liée à l'énergie cinétique moyenne des constituants de la
matière ;
Au niveau macroscopique, certaines propriétés des corps dépendant de la température
(volume massique, résistivité électrique, etc..) peuvent être choisies pour construire des
échelles de température.
 L’étalonnage est une opération qui concerne les appareils de mesure ou de restitution
de données. Deux appareils différents de conception différente, mais aussi deux
appareils de la même gamme (même marque, même modèle) ne réagissent pas
exactement de la même manière. Il faut donc une procédure permettant d'obtenir le
même résultat à partir de la même situation initiale.

II. But de la manipulation


On s’intéresse dans ce TP à l’étalonnage de deux thermocouples l’une de type (j) et l’autre de
type (T). Pour procéder par la suite à la mesure de température par ce dernier, et comparer les
valeurs obtenues avec les valeurs réelles, afin de pouvoir déterminer le coefficient de
correction de chacun d’eux.

III. Description du dispositif expérimentale

L’étalonnage des thermocouples (j) et (T) est assuré par un bain d’étalonnage

Figure 1 : bain d’étalonnage d’un thermocouple


1 : Caisson
2 : Echangeur
3 : Afficheur

IV. Principe de l’expérience


Dans cette manipulation on utilise la méthode par comparaison, dont laquelle en place le
thermocouple dans le caisson de bain qui contient un échangeur en serpentin qui permet de
maintenir une température constant du l’eau qui se trouve dans le caisson. Pour chaque essai
on fixe une température de fluide à laquelle on va chauffer l’eau appelle température réelle,
on plonge le thermocouple dans l’eau chauffé de caisson, on attend que la température de
fluide attendre la température fixé et on note la température indiqué par le thermocouple dont
la quelle T1 est mesuré par le thermocouple (j) et T2 donner par le thermocouple (T)

V. Travail demandé

1. Tableau de mesure
Essais 1 2 3 4 5 6
Tréelle (°C) 50 60 70 75 80 85
T thermocouple(j) (°C) 12,9 15 17,8 30,9 38,3 44,7
T thermocouple(T) (°C) 49,5 59,6 70,1 74,8 79,5 84,4

2. Traçage des courbes


La première courbe illustre la variation de la température T1 mesuré par le thermocouple (j)
en fonction de la température réelle

T thermocouple (j) = f (T réelle)


50
45
40
T thermocouple (j) [°C]

35
30
25
20
15
10
5
0
50 60 70 80 90

T réelle

Figure 2 : variation de T thermocouple (j) = f (Tréelle)


 Cette courbe donne la variation de Tthermocouple (j) en fonction de la température réelle, ce
pendant on remarque la température T1 mesuré par le thermocouple (j) est très loin
de la température réelle ceci justifie que l’allure de la courbe n’est pas une droite.

La deuxième courbe illustre la variation de la température T2 mesuré par le thermocouple


(T) en fonction de la température réelle.

T thermocouple (T) = f (Tréelle)


90
T thermocouple (T) [°C]

80

70

60

50

40

30
50 60 70 80 90

T réelle

 Cette courbe donne la variation de Tthermocouple (T) en fonction de la température réelle, ce


pendant on remarque la température T2 mesuré par le thermocouple (T) est presque
identique de la température réelle ceci justifie que thermocouple (T) = f (Tréelle) est une droit,
Ilya une relation linéarité.

3. Calcul de coefficient de correction des thermocouples (j) et (T)

 Pour thermocouples (j)


12.5−15
C= =0.25
50−60
 Pour thermocouples (T)
70.1−74.8
C= =¿ 0.94
70−75
 Le coefficient de correction de thermocouples (j) est très faible de l’ordre de 0.25 ceci
signifie que l’écart d’erreur est remarquable, cependant le coefficient de correction de
thermocouples (T) est très proche de 1 de l’ordre de 0.94 signifie que l’écart d’erreur
est presque nulle. Donc le thermocouple (T) est plus performant et étalonner que le
thermocouple (j), En effet cette différence entre les thermocouples est dû à la nature
du thermocouple. Le thermocouple (T) est fabriqué par le constantan et le cuivre qui
est un bon conducteur de chaleur et mieux que le fer, car le thermocouple (j) est
composé de fer et du constantan.
-

Vous aimerez peut-être aussi