Vous êtes sur la page 1sur 13

Leçon 3 : Les appareillages électriques

INTRODUCTION
L’appareillage électrique est l’ensemble des matériels utilisés dans les installations
électriques pour assurer le fonctionnement des équipements. Il est situé entre la production
et l’utilisation de l’énergie.
I. GENERALITES
1. Rôle de l’appareillage électrique
L’appareillage électrique a pour rôle essentiel de :
 Réaliser des connexions entre des circuits
 Etablir ou interrompre le courant
 Protéger les personnes et les biens contre les dangers du courant électrique
 Régler et contrôler les grandeurs électriques.
2. Classification de l’appareillage
On peut classer l’appareillage en fonction du rôle joué dans l’installation électrique
ainsi, on distingue :
 L’appareillage de connexion ou de raccordement
 L’appareillage de commande
 L’appareillage de protection
 L’appareillage de réglage
 L’appareillage de mesure et contrôle.
3. Les qualités d’un on appareillage électrique
 Le nombre de manœuvre doit être élevé
 La facilité d’entretient
 Le degré de protection
 Le degré de fiabilité
 La classe de protection
 La durée de vie
II. LES CAPTEURS
1. Interrupteur
C’est un appareil mécanique de commande qui permet d’établir ou interrompre (fermer ou
ouvrir) un circuit électrique d’une façon manuelle.
a. Symbole et aspect physique
b. Fonctionnement
Lorsque l’interrupteur est ouvert, il suffit d’une action manuelle sur ce dernier afin
qu’il puisse établir le courant dans un circuit.

2. Commutateur
Il permet d’établir ou interrompre un ou plusieurs circuits électriques d’une façon
manuelle.
Il possède plusieurs positions de fonctionnement. Il existe plusieurs types de
commutateurs.

3. Bouton poussoir et boite à BP


C’est un appareil de commande qui ne possède qu’une seule position stable. Il existe
plusieurs types de boutons poussoirs (Bush Button).

53 51

S1S2

54 52

La boite à boutons poussoirs peut être de 2BP (marche et arrêt) ou bien de 3BP (arrêt,
marche avant et marche arrière).

:
III. LE FUSIBLE

Il protège un circuit électrique contre les courts-circuits par fusion da la partie active
du fusible. Il comporte de poutre de silice pour étouffer rapidement l’arc électrique et
assurer l’isolement après la coupure.
1. Symbole

2. Constitution

3. Principe de fonctionnement d’un fusible

Un fusible est constitué d’un fin fil métallique. Lorsqu’il est parcouru par le courant
électrique l’effet joule provoque son échauffement et si sa température dépasse une
certaine limite alors il se met à fondre. Le fil métallique, en fondant, ouvre le circuit et
empêche le courant électrique de circuler.

4. Les types de fusibles


• Les cartouches gG (usage industriel) protègent les circuits électriques contre les
faibles et fortes surcharges et contre les courts-circuits.
• Les cartouches aM (Accompagnement Moteur) protègent les circuits électriques
contre les fortes surcharges et les courts-circuits.
• Les cartouches UR (Ultra Rapide) protègent les composants électroniques.
5. Caractéristiques de choix :
• Tension et courant nominaux : Un, In
• Courant de non fusion Inf. : Courant supporté par le fusible pendant un temps spécifié
sans fondre.
• Courant de fusion If : Courant qui provoque la fusion avant la fin d'un temps spécifié.
6. Vérifier le bon fonctionnement du fusible
Munissez-vous d’un multimètre, qu’on appelle également un testeur.
• Positionnez votre multimètre sur la fonction « test de continuité », « Vérification
des diodes », « Ohm X2000 » ou encore « Ohm X200 ». L’écran de votre multimètre
doit indiquer « 1 ».
• Posez les deux pointes du multimètre de chaque côté du fusible à tester : si le
multimètre émet un bip, c’est que le fusible est en bon état. En l’absence de signal
sonore, il faut le changer.

IV. LE SETIONNEUR

C’est un appareil qui permet de séparer (isoler) une partie sous tension en amont
d’une partie en aval d’un circuit électrique. L’isolement du circuit se fait à vide par
ouverture de tous les conducteurs de lignes (mais pas le conducteur PE). Le sectionneur
ne possède pas des pouvoirs de coupure et fermeture. Le verrouillage se fait par un
cadenas.
1. Symbole

Sectionneur triphasé Sectionneur à levier 3Ph+N


à commande manuelle avec contact auxiliaire

Fig. Sectionneurs Triphasé

2. Sectionneur porte fusible


Il permet d’isoler et protéger la partie amont sous tension de la partie aval d’un circuit
électrique.

Sectionneurs triphasés porte fusible

 Critères de choix d’un sectionneur porte fusible:


• Calibre et aille.
• Classe de protection et tension d’emploi,
• Nombre de pôles.
3. Interrupteur sectionneur
Il permet de séparer et d’interrompre (ouvrir ou fermer) manuellement un circuit en
charge.
Il possède un pouvoir de coupure (Pdc).

Interrupteur Interrupteur-Sectionneur Interrupteur-Sectionneur


à fusibles

 Choix d’interrupteur sectionneur :


• Courant et tension d'emploi,
• Pouvoir de coupure (Pdc) : Courant de coupure,
• Nombre de pôles (tripolaire, bipolaire.).
V. LE DISJONCTEUR
Un disjoncteur est un appareil mécanique de protection et de connexion. Il est capable
d’établir, de supporter et d’interrompre les courants dans les conditions normales du
circuit. Il peut aussi établir et supporter pendant une durée spécifique les courant dans les
cons de défaillances.

1. Symbole
2. Constitution générale

3. Les types de disjoncteurs en BT


 Les disjoncteurs modulaires
 Les disjoncteurs industriels BT
 Les disjoncteurs sur châssis metallique
4. Disjoncteur différentiel

C’est un disjoncteur ayant 2 fonctions indépendantes regroupées dans un même


boîtier :une fonction disjoncteur classique et une fonction différentielle. Il est en
particulier utilisé chez chaque abonné de la société d’électricité.

a. Symbole

b. Rôle

Son rôle est d’assurer :

 La protection des circuits contre les surcharges ou aux courts circuit


 La protection des personnes contre les contacts directs
c. Constitution générale

d. Principe de fonctionnement
 En l’absence du courant de fuite ou courant résiduel de défaut, les flux produits
entre le bobines de phase et de neutre s’annulent : rien ne se passe.
 Dès qu’un défaut survient, le courant de défaut produit un déséquilibre de plus
entre les bobines de phase et de neutre, et un flux magnétique apparaît dans le tore.
La bobine de mesure est alors siège d'une f.e.m (force électromotrice) qui aliment
l’électroaimant. Celui-ci provoque le déclenchement automatique du disjoncteur
.
e. Pouvoir de coupure et de fermeture

Le pouvoir de coupure d'un disjoncteur est la valeur maximum de courant d’un court-
circuit (présumé) qui peut interrompre un circuit sous une tension.
Le pouvoir de fermeture d’un disjoncteur est la valeur de courant permettant de fermer un
circuit sous une tension donnée.
VI. DECLENCHEUR (RELAIS)
C’est un appareil de protection qui protège les circuits électriques contre les
surcharges, les courts-circuits ou bien tous les deux. Il existe plusieurs types de
déclencheurs.
(Le premier est le déclencheur magnétique , le 2ème est thermique et le 3ème est
magnétothermique )

Nous allons uniquement étudier le cas du relais thermique

2. Fonction

Le relais assure une protection contre une surcharge faible prolongée (par effet
joule)pour un moteur (associé à des fusibles).
En cas de déclenchement, rechercher la cause avant le réarmement.

Il ne possède aucun contact de puissance mais sont généralement pourvu de 2 contacts


de commande, un NO et un NC (NO = normalement ouvert, NC = normalement fermé).
3. Principe de fonctionnement
Le relais thermique est constitué d’un bilame métallique par phase ( fait de 2 lames avec
un coefficient de dilatation différent ).
Lorsque le courant le traversant est supérieur au calibrage du relais thermique, ça crée une
élévation de température sur le circuit qui va déformer le bilame et ainsi ouvrir le circuit
de commande.
VII. LE CONTATEUR
Il permet de commander un circuit électrique en charge à distance, par des
impulsions de courants (PB) et il est caractérisé par:
• Tension et courant nominaux (In, Un),
• Température ambiante et le courant thermique conventionnel (Ith).
Fig :Contacteur Triphasé

1. Critères de choix d’un contacteur :


• Nombre de pôles,
• Courant et tension nominaux,
• Type d’alimentation de la bobine d’un contacteur (220VAC ; 24VDC),  Durée
de vie.
2. Les Contacts auxiliaires
Ils doivent être montés sur le contacteur, leurs l’ouverture et leurs fermeture sont
instantanées.

23 33 43 53

24 34 44 54

Fig: Contacts auxiliaires


3. Les Contacts auxiliaires temporisés
Ils doivent être montés sur des contacteurs magnétiques, leurs l’ouverture ou leurs
fermeture sont retardées.

31 43 51 53

32 44 52 54

Fig. Contacts auxiliaires temporisés


4. Le relais auxiliaire à contacts instantanés
C’est un appareil possédant un ou plusieurs contacts permettant de commander un ou
plusieurs circuits électriques. L’ouverture et la fermeture des contacts se fait d’une manière
instantanée.
21 31 41 51
A1

A2
22 32 42 54

Fig: Relais auxiliaire instantané

5. Le relais auxiliaire à contacts temporisés


C’est un appareil électrique équipé d’un ou plusieurs contacts permettant de
commander un circuit électrique. L’ouverture et la fermeture des contacts se fait d’une
manière retardée (différée).
31 43 51 53
A1 A1

A2 A2
32 44 52 54

Fig : Relais auxiliaires temporisés


VIII. LES APPAREILS MULTIFONCTION

1. Discontacteur
Il est équipé d’un contacteur plus un déclencheur, il existe plusieurs types de
discontacteurs:
(Thermique, magnétique et magnétothermique) et unipolaire, bipolaire et tripolaire.
Fig: Discontacteurs thermique, magnétique et magnétothermique
4. Le disjoncteur moteur

Un disjoncteur moteur est un organe de protection dont la fonction est


d'interrompre le courant électrique en cas de surcharge ou de court-circuit, c'est un
dispositif magnétothermique.

a. Symbole
 Protection thermique :

Chaque phase du moteur est protégée par un bilame (déclencheur thermique) qui
en cas de surintensité prolongée chauffe par effet Joule et déclenche un mécanisme
qui ouvre les contacts.Le seuil de déclenchement est réglable directement sur le
disjoncteur moteur.

 Protection magnétique:

Un déclencheur équipé d'un électroaimant protège chaque phase qui en cas de


court-circuit coupe le courant électrique.

Ce déclencheur est basé sur la création d'un champ magnétique instantané (0,1sec)
qui actionne une partie mobile et commande l'ouverture des contacts.

La partie magnétique du disjoncteur moteur n'est pas réglable ce sont les courbes
de déclenchement qui définissent le seuil de déclenchement qui s'exprime en nombre
de fois l'intensité nominale (3 à 15 In).

Parmi les appareils multifonction, on peut aussi citer :

 Le contacteur-disjoncteur
 Le sectionneur -disjoncteur -contacteur.

TRAVAIL A FAIRE ET A REMETTRE

Sachant que l’apprenant est au centre de l’apprentissage selon l’approche pédagogique


par compétences, alors ces 2 derniers feront l’objet d’un travail personnel de l’élève.
CONCLUSION

Cette leçon portait sur l’appareillage électrique. En conclusion c’est l’ensemble de


tout se qui se trouve entre la production et l’utilisation de l’énergie électrique. La
classification de l’appareillage électrique se fait en fonction de sa fonction. .

Vous aimerez peut-être aussi