Vous êtes sur la page 1sur 10

Cours: Economie monétaire et financière 1

Semestre 3

La création et l’offre de monnaie


(Partie 1)

Professeur: M.MOUTMIHI

Année Universitaire 2020/2021

Cours: Economie monétaire et finacière 1


1. Définition d’un agrégat monétaire:
L'agrégat monétaire est un indicateur statistique couramment employé pour comptabiliser le crédit et
la monnaie en circulation.
Les agrégats de monnaie recensent les moyens de paiement et les actifs financiers qui peuvent être
rapidement et facilement transformés en moyens de paiement.
Ils sont présentés sous forme d’agrégats désignés par le caractère M et assortis de chiffres allant de
1 à 3. Ils sont classés par ordre décroissant du degré de liquidité des actifs financiers les constituant.
Les agrégats monétaires sont l’expression statistique de la monnaie considérée comme un stock : la
masse monétaire. Les agrégats monétaires recensent les instruments monétaires allant des plus
liquides (les plus facilement mobilisables: pièces, billets et dépôts à vue) aux moins liquides (plus
difficilement mobilisables).
C’est un indice qui sert à identifier et chiffrer les moyens de paiement en possession d'agents non
financiers résidant sur un territoire donné.
La Banque Centrale utilise ainsi trois agrégats, baptisés M1, M2 et M3 dans le calcul de ses taux
directeurs et du suivi des variations de la masse monétaire dans le pays.
2. Définitions: Masse monétaire et base monétaire
Avant de présenter les agrégats monétaires il convient de définir quelques notions de base à savoir la
masse monétaire et la base monétaire:
 La masse monétaire: Elle représente la quantité de monnaie qui circule dans l'économie à un moment
donné. Celle-ci est mesurée grâce à des indicateurs statistiques (agrégats) qui sont fixés par la banque
centrale. Cela correspond à tous les moyens de paiement qui peuvent être transformés en liquidité.
La masse monétaire permet aux ménages, aux administrations publiques et aux entreprises de régler les
échanges, d'assurer le règlement de leurs engagements et de faire des placements. Cette masse monétaire
est mesurée par les agrégats de monnaie M1, M2, M3 correspondant à des définitions plus ou moins
large de la monnaie.
 La base monétaire:
La base monétaire correspond à la monnaie de la banque centrale. En d’autres termes, elle se compose de
la monnaie directement créée (pièces et billets en circulation), des réserves obligatoire (ou RRR) que les
banques commerciales font auprès de la banque centrale, et enfin des facilités de dépôts, c’est-à-dire les
liquidités déposées en plus par les banques commerciales auprès de la banque centrale.
La base monétaire correspond à la quantité de monnaie détenue ou créée par la Banque Centrale. Les
Banques centrales peuvent ainsi accroître la quantité de monnaie, et ainsi influer sur la masse monétaire.
La création monétaire permet ainsi d’influer sur la base monétaire et ainsi, sur la masse monétaire.
3. Le calcul des agrégats monétaires

On recense trois agrégats monétaires M1, M2 et M3


 L’agrégat M1 :
Il représente la masse monétaire au sens étroit recense les actifs liquides, divisibles, transférables, sans
rendement et avec un coût de transaction nul.
C’est l’agrégat le plus simple, il représente la liquidité immédiate que l’on peut appeler « le cash ».
L’agrégat M1 comprend les pièces de monnaie, les billets et les dépôts à vue des agents économiques, ainsi que
les dépôts à vue c-à-d- de leur compte bancaire courant.
M1 = pièces de monnaie + Billets + Dépôts à vue

 L’agrégat M2 :
L’agrégat M2 est composé de l’agrégat M1 auquel son ajoute les dépôts avec préavis d’une durée inférieure ou
égale à 3 ans et les dépôts à termes d’une durée inférieure ou égale à 2 ans. C’est M1 plus l’ensemble des actifs
liquides, non transférables et rapportant un rendement. Il s’agit des comptes d’épargne ouverts auprès des
banques.
M2 = M1 + les dépôts avec préavis d’une durée inférieure ou égale à 3 ans et les dépôts à termes d’une
durée inférieure ou égale à 2 ans.
M2 = M1 + Placements à vue (Comptes d'épargne auprès des banques)
 L’agrégat M3:
L’agrégat M3 qui correspond à la masse monétaire au sens large, regroupe, en plus de M2, les actifs
monétaires moins liquides, avec des coûts de transaction significatifs, non transférables et/ ou non
divisibles et rapportant un rendement.
Ces derniers sont regroupés au niveau d’un agrégat dénommé « autres actifs monétaires » qui se
compose des comptes à terme et bons à échéance fixe, des dépôts en devises, des valeurs données en
pension, des certificats de dépôts d’une durée résiduelle inférieure ou égale à 2 ans, des titres
d’OPCVM monétaires et des dépôts à terme ouverts auprès de la TGR.
M3 = M2 + Comptes à terme et bons de caisse auprès des banques + Titres OPCVM
monétaires + Dépôts en devises (Dépôts à vue et à terme en devises auprès des banques )+
Valeurs données en pension, Certificats de dépôts à durée résiduelle inférieure ou égale à 2
ans + Dépôts à terme auprès du Trésor + Autres dépôts (Emprunts contractés par les banques
auprès des sociétés financières)
Tableau n°1: synthèse des agrégats monétaires au Maroc

M1
- Circulation fiduciaire :
 Billets et monnaies mis en circulation
 Encaisses des banques (à déduire)
- Monnaie scripturale :
 Dépôts à vue auprès de BAM
 Dépôts à vue auprès des banques
 Dépôts à vue auprès du Trésor

M2 = M1 +…..
Placements à vue :
Comptes d'épargne auprès des banques
M3= M2 +….
Autres actifs Monétaires;
 Comptes à terme et bons de caisse auprès des banques
 Titres OPCVM monétaires
 Valeurs données en Pension
 Certificats de dépôts à durée résiduelle inférieure ou égale à 2 ans
 Dépôts à terme auprès du Trésor (1)
 Dépôts en devises (2)
Autres dépôts

(1) Dépôts à vue et à terme en devises auprès des banques


(2) Emprunts contractés par les banques auprès des sociétés financières
M1
=
Billets et monnaies mis en circulation M2
Encaisses des banques (à déduire) =
Monnaie scripturale : M1
Dépôts à vue auprès de BAM +
Dépôts à vue auprès des banques Placements à vue : Comptes d'épargne auprès des banques
Dépôts à vue auprès du Trésor

M3
=
M2
+
Comptes à terme et bons de caisse auprès des banques
Titres OPCVM monétaires
Valeurs données en Pension
Certificats de dépôts à durée résiduelle inférieure ou égale à 2 ans
Dépôts à terme auprès du Trésor (1)
Dépôts en devises (2)
Autres dépôts
3. Contrepartie de la masse monétaire:
Avant de présenter les contre parties de la masse monétaire, il convient de définir les termes suivants: la
masse monétaire et la Base monétaire.
 La masse monétaire:
La masse monétaire est le volume de monnaie en circulation à un instant T et pouvant être convertis en
liquidités. Elle correspond à l'épargne non encore convertis en liquidités. Cet épargne est plus ou moins
liquide. Cela se mesure par le temps qu'il faut à un agent économique pour transformer son épargne en
liquidités.
 La Base monétaire:
La base monétaire qui correspond aux pièces et billets en circulation (les liquidités).
la masse monétaire est regroupée en différents agrégats qui reflètent la quantité de monnaie (l'épargne)
détenu par les agents économique (ménages, entreprises...) en fonction de leur liquidité.
La monnaie est créée en fonction de ses contreparties. Ces dernières sont les sources de la création monétaire,
elles expliquent à quelles occasion la monnaie a été crée.
Il existe plusieurs contreparties à la masse monétaire :
La monnaie est créée au Maroc par trois agents économiques : les banques commerciales, la banque centrale et
le trésor public
la création monétaire se fait en fonction des besoins de l’économie réelle (Evolution du PIB) .
Il existe trois déterminants de la création monétaire : ce sont les contreparties de la masse monétaire
 Les créances nettes sur l'extérieur:
Les entrées de devises étrangères au sein d'un pays augmentent la masse monétaire. On prend alors en compte
l'ensemble des devises détenues par les instituions financières.
 Le crédit interne net:
Ce sont les créances sur le trésor public détenues par la banque centrale. L'Etat peut décider d'émettre de
nouveaux billets ou pièces de monnaies. Dans ce cas, la banque centrale fait tourner la planche à billets et en
contrepartie, elle dispose d'une créance sur le trésor public. Ces créances sont une contrepartie mineure dans la
création monétaire. De plus, le trésor public n'est pas à l'origine des décisions de l'augmentation de la masse
monétaire. C'est la banque centrale qui décide de la politique monétaire à adopter en fonction du niveau des
différents agrégats monétaires souhaité.
 Les crédit à l’économie
Ils correspondent aux financement consentis aux ménages et aux entreprises par les banques (escompte d’un
effet, crédit à la consommation, crédit immobilier…). Lorsqu’une banque accorde un crédit à un ménage ou à
une entreprise, il y a création monétaire. Le remboursement du crédit entraine un destruction de la monnaie.
Exercice 1:
Soir les données suivantes:
M1 M2 M3
2015 1982 4137 4723
2016 2966 5637 6581
2017 4705 8435 9481

1. Calculer l’évolution de M1 entre 2015 et 2017.


2. Calculer la part de M1 dans M3 et de M2 dans M3 en 2017.
3. Calculer le taux de croissance de la masse monétaire entre 2016 et 2017.
Réponse:
1. (4705-1982)/1982 * 100 = 137%
2. M1 / M3 (2017) = 4705/9481 * 100 = 49,6%
M2 / M3 (2017) = 8435 / 9481 * 100 = 88,9%
3. (9481 – 6581)/6581 * 100 = 44%

Vous aimerez peut-être aussi