Vous êtes sur la page 1sur 11

Page

Examen National d’obtention du Brevet de Technicien


Supérieur
1
Centre National de l'Evaluation et des Examens
Session Mai 2013
11

Filière: Systèmes Electroniques SE Durée: 4 Heures

Épreuve: Physique Appliquée à l’Electronique Coefficient: 35

Chaine d’acquisition et traitement de température

Présentation :
Le système étudié permet l’acquisition, la transmission, le traitement et l’affichage de la température
d’un local.
Le schéma bloc du système est celui de la figure 1 :

Capteur de Amplificateur Filtre


température Conditionneur d’instrumentation Anti-repliement

Echantillonnage / Traitement /
C.A.N. Transmission Affichage

Figure 1 : Chaine d’acquisition de température

I- Acquisition et conditionnement.

Acquisition :
Le capteur de température est une sonde de platine de type Pt100 dont la résistance varie en fonction de
la température. Ces sondes sont très utilisées dans le domaine de la métrologie (Figure 2)

Résistance en (Ω)

Température en (°C)

Figure2 : Sonde Pt 100


Page
Examen National d’obtention du Brevet de Technicien Supérieur - Session Mai 2013
2
Filière : Systèmes Electroniques SE Épreuve: Physique Appliquée à l’Electronique
11

Un modèle quadratique de la sonde souvent utilisé est le suivant :


𝑹(𝑻) = 𝑹𝟎. [𝟏 + 𝑨. (𝑻 − 𝑻𝟎) + 𝑩. (𝑻 − 𝑻𝟎)𝟐 ]
Avec : 𝐴 = 3,9083 × 1089 et 𝐵 = 5,775 × 108=
T : Température mesurée ;
T0 : Température de référence (T0 = 0°C) ;
R0 : Résistance à l’origine, d’après les caractéristiques de la sonde R0=100Ω

1.1°/ Pour une température de 100°C : Calculer R1, Valeur de R pour le coefficient B = 0, et R2, Valeur
de R pour le coefficient B≠0 ;
1.2°/ Que vaut alors la variation ΔR = │R1-R2│ ?
1.3°/ Trouver l’erreur relative ΔR /R1 en % ;
1.4°/ Que peut on dire de l’influence du coefficient B sur le modèle de la sonde ?

Par la suite le modèle de la sonde sera simplifié à :


𝑹(𝑻) = 𝑹𝟎. [𝟏 + 𝑨. (𝑻 − 𝑻𝟎)]
1.5°/ Exprimer la dérivée de la résistance R par rapport à la température T : dR/dT ;
1.6°/ Donner alors la variation ΔR de la résistance de la sonde, en fonction de la variation ΔT de la
température ;
1.7°/ Calculer ΔR pour une variation de température ΔT de 0°C à 100°C.

Conditionnement :
La sonde de température est insérée dans un pont de Wheatstone, de la Figure 3, dont on mesure la
tension de sortie U, image de la variation de la température.

Pt100

Figure 3 : Conditionneur à pont de Wheatstone


Page
Examen National d’obtention du Brevet de Technicien Supérieur - Session Mai 2013
3
Filière : Systèmes Electroniques SE Épreuve: Physique Appliquée à l’Electronique
11

1.8°/ Exprimer la tension VB en fonction de VCC ;


1.9°/ Exprimer la tension VA en fonction de VCC, R0 et ΔR ;
1.10°/ Exprimer la tension U en fonction de VA et VB ;
1.11°/ En déduire l’expression de la tension U en fonction de VCC, R0 et ΔR ;

Par la suite on suppose que la variation ΔR<<R0 :


1.12°/ Montrer que la tension U peut s’écrire sous la forme U = α.ΔR ; Que vaut le facteur d’échelle α ?
1.13°/ Sachant que VCC=12V, R0=1.2KΩ, calculer α et préciser son unité ;
1.14°/ A partir de l’expression de ΔR en fonction de ΔT (question 1.6°), exprimer la tension U en
fonction de ΔT ;
1.15°/ Calculer alors, Umin et Umax, les valeurs limites de la tension U, pour une température allant de
0°C à 100°C.

II- Amplificateurs d’instrumentation.


Ce sont des amplificateurs différentiels permettant d’amplifier des signaux de faibles amplitudes issus
généralement des capteurs,
Il existe plusieurs structures pour la réalisation de ces amplificateurs, chacune a ses avantages et ses
inconvénients.

Amplificateur différentiel à un seul A.O.P :


Le schéma d’un tel amplificateur est donné par la figure 4.

Figure 4 : Amplificateur différentiel à un seul A.O.P

L’amplificateur opérationnel, supposé parfait, est alimenté par±VCC,


2.1°/ Exprimer Vs en fonction des tensions VA et VB ;
Page
Examen National d’obtention du Brevet de Technicien Supérieur - Session Mai 2013
4
Filière : Systèmes Electroniques SE Épreuve: Physique Appliquée à l’Electronique
11

On définit les tensions suivantes :


ed=(VA-VB) et emc= (VA+VB)/2
ed : Tension du mode différentiel ;
emc : Tension du mode commun ;
Ad : Amplification en mode différentiel ;
Ac : Amplification en mode commun.
2.2°/ A partir des expressions des tensions ed et emc, exprimer VA et VB en fonction de ed et emc ;
2.3°/ Exprimer alors la tension Vs en fonction des tensions ed et emc ;
2.4°/ Mettre Vs sous la forme : Vs = Ad.ed+Ac.emc . Que vaut Ad ? Ac ?
Dans un amplificateur différentiel, le mode commun est un mode indésirable, l’information se trouve
dans le mode différentiel. Pour annuler l’effet du mode commun on doit annuler le gain Ac.
2.5°/ Comment peut on choisir R1, R2, R3 et R4 pour annuler l’effet du mode commun ?
Par la suite on prend : R3=R1 et R4=R2.
2.6°/ Que vaut dans ce cas l’expression de Vs ? Et celle du gain Ad ?
2.7°/ Sachant que la tension ed est issue du conditionneur (ed = U) et que les courants dans les résistances
R1 et R3 sont nuls, exprimer la tension Vs en fonction de ΔT en utilisant le résultat de 1.14°;

Amplificateur d’instrumentation :
En réalité on ne peut pas éliminer complètement l’effet de tension du mode commun à cause des
incertitudes sur les résistances, de plus ce montage présente l’inconvénient qu’il charge le conditionneur
(les courants dans les résistances R1 et R3 ne sont pas nuls). Pour cette raison, on utilise un
amplificateur différentiel à trois amplificateurs opérationnels de la figure 5.

Ug

Figure 5 : Amplificateur d’instrumentation à 3 A.O.P


Page
Examen National d’obtention du Brevet de Technicien Supérieur - Session Mai 2013
5
Filière : Systèmes Electroniques SE Épreuve: Physique Appliquée à l’Electronique
11

Les tensions VA et VB seront branchées à l’entrée du montage amplificateur, les amplificateurs


opérationnels, supposés parfaits, sont alimenté par ±VCC = ±12V.
Rd=R1= 10KΩ, R2= 100KΩ et on veut que la tension de sortie soit de 0V à 10V:

Etude du montage avec Vréf = 0V :


2.8°/ Exprimer la tension U en fonction des tensions VA et VB ;
2.9°/ Exprimer la tension Ug en fonction de (VS1-VS2), Rd et Rg ;
En déduire l’expression de la tension U en fonction de (VS1-VS2), Rd et Rg ;
2.10°/ Exprimer la tension de sortie VS en fonction de VS1, VS2, R1et R2 ;
2.11°/ Que vaut alors l’expression de la sortie VS en fonction des entrées VA et VB ?
2.12°/ Montrer que le gain différentiel de ce montage est : Ad = (R2/R1).(1+2Rd/Rg) ;
2.13°/ En utilisant les valeurs limites de la tension U (Question 1.15°), calculer le gain en mode
différentiel Ad puis la valeur de la résistance de réglage de ce gain Rg pour avoir la sortie VS variable de
0V à 10V ;

Etude du montage avec Vréf ≠ 0V :


2.14°/ Retrouver l’expression de la tension de sortie VS quand la tension de référence Vréf est différente
de 0V ;
2.15°/ Quel est alors le rôle de cette tension de référence Vréf ?

III- Filtre anti-repliement.


Le filtre anti-repliement permet de limiter le spectre du signal à échantillonné à la fréquence de
Shannon pour éviter tout recouvrement spectral en sortie du convertisseur analogique numérique, c’est
un filtre passe bas analogique réalisé par le montage de la figure 6 :

A
VB
VA

0V

Figure 6 : Filtre passe bas anti repliement

L’amplificateur opérationnel A, supposé parfait, est alimenté par ±VCC = ±12V ;


On pose k = 1+r2/r1.
Page
Examen National d’obtention du Brevet de Technicien Supérieur - Session Mai 2013
6
Filière : Systèmes Electroniques SE Épreuve: Physique Appliquée à l’Electronique
11

3.1°/
a) Exprimer la tension VA en fonction des tensions VE, VS et VB ;
b) Exprimer la tension VB en fonction de VA, R et C ;
c) Exprimer la tension VB en fonction de VS et k ;
d) En déduire l’expression de la fonction de transfert T= VS / VE ;
@
3.2°/ Mettre T sous la forme standard : T = F HF
ABCDE B( )I
FG FG

Que valent les expressions des: gain A, facteur d’amortissement m et pulsation propre ω0 ?

On veut avoir un facteur d’amortissement m=0,7 :


3.3°/ Calculer la valeur du coefficient k ;
3.4°/ Si r1 = 1,5 KΩ, que vaut la valeur de la résistance r2 ? Trouver sa valeur normalisée la plus proche
r2N dans la série E12 (Annexe 1) ;

3.5°/ Avec la nouvelle valeur r2N, que vaut maintenant k’, la nouvelle valeur, du coefficient k et m’,
celle du facteur d’amortissement m ?
DK 8 D
3.6°/ On définit l’erreur relative du facteur d’amortissement par em = ∣ D
∣.

Calculer em en %.
La fréquence de coupure du filtre anti-repliement f0= ω0/2π est de 500HZ, et la valeur de la capacité C
de ce filtre est de 15 nF :
3.7°/ Calculer la valeur de la résistance R ;
Trouver sa valeur normalisée la plus proche RN dans la série E12 (Annexe 1) ;
3.8°/ On prend R=RN : Calculer la nouvelle valeur de la fréquence de coupure f0’ ;
K
LGM LG
3.9°/ Calculer l’erreur relative de la fréquence f0 , efo = ∣ LG
∣ ;

3.10°/ A partir des erreurs relatives em et efo, que peut-on dire de l’effet des valeurs normalisées des
résistances sur les valeurs des paramètres du filtre ?

IV- Echantillonnage, Transmission et traitement du signal.


Avant de le transmettre vers l’unité de traitement, le signal issu de l’amplificateur d’instrumentation doit
être échantillonné, convertit par un convertisseur analogique numérique puis codé pour qu’il soit adapté
à la ligne de transmission qui est celle du réseau électrique 220V/ 50HZ.
Page
Examen National d’obtention du Brevet de Technicien Supérieur - Session Mai 2013
7
Filière : Systèmes Electroniques SE Épreuve: Physique Appliquée à l’Electronique
11

Echantillonnage.
Il existe plusieurs types d’échantillonnage, dans cette étude on s’intéressera seulement au cas d’un
échantillonnage idéal illustré dans la figure 7:

Figure 7 : Echantillonnage idéal

Figure 7 : Echantillonnage idéal

Le signal échantillonné s’écrit sous la forme :


𝐒𝐞(𝐭) = 𝐒(𝐭) × 𝐩𝐠𝐧(𝐭)
BW

𝐩𝐠𝐧(𝐭) = T 𝛅(𝐭 − 𝐧𝐓𝐞)


𝒏Y8W

Avec :
A
• Te est la période d’échantillonnage du signal, sa fréquence est : Fe =
\]

• δ(t − nTe) est le pic de Dirac, il est défini par :


𝟏 𝐬𝐢 𝐭 = 𝐧𝐓𝐞
𝛅(𝐭 − 𝐧𝐓𝐞) = b
𝟎 𝐬𝐢 𝐭 ≠ 𝐧𝐓𝐞
• La transformée de Fourier du peigne de Dirac est donnée par :
BW

𝐩𝐠𝐧(𝐟) = 𝑭𝒆. T 𝛅(𝐟 − 𝐧𝐅𝐞)


𝒏Y8W
Page
Examen National d’obtention du Brevet de Technicien Supérieur - Session Mai 2013
8
Filière : Systèmes Electroniques SE Épreuve: Physique Appliquée à l’Electronique
11

4.1°/ S(f) est le spectre du signal analogique, montrer que Se(f), le spectre du signal échantillonné Se,
s’écrit sous la forme :
BW

𝐒𝐞(𝐟) = 𝑭𝒆. T 𝐒(𝐟 − 𝐧𝐅𝐞)


𝒏Y8W

4.2°/ Tracer sur le document réponse DR1, le spectre Se(f) ;


4.3°/ D’après le spectre du signal Se(f), quelle condition doit remplir la fréquence d’échantillonnage Fe
en fonction de la fréquence maximale Fmax du spectre de signal S(f) pour qu’il n’y ait pas de repliement
du spectre de S(f) ;
4.4°/ Comment appelle-t-on cette condition ?

Transmission numérique du signal.


Avant qu’il soit injecté dans le secteur 220V/ 50HZ, le signal à transmettre doit être codé par le codage
de Manchester défini par :

Figure 8 : Symboles du code Manchester

Tb est la durée d’un bit.

La densité spectrale de puissance d’un signal binaire de rythme Tb, composé aléatoirement de ˝0˝ et ˝1˝
peut s’écrire d’après la formule de Bennett sous la forme :
B∞
𝐏𝟎. 𝐏𝟏 𝟏 C 𝐧
𝛄(𝐟) = [ │𝐒𝟎(𝐟) − 𝐒𝟏(𝐟)│²] + [( 𝟐 │𝑷𝟎. 𝑺𝟎(𝒇) + 𝑷𝟏. 𝑺𝟏(𝒇)│ ) × T 𝛅 p𝐟 − q]
𝐓𝐛 𝐓𝐛 𝐓𝐛
𝒏Y8∞
Avec :
P0 : probabilité d’apparition du symbole ˝0 ˝;
P1 : probabilité d’apparition du symbole ˝1˝ ;
S0(f) : Spectre du symbole ˝0˝ ;
S1(f) : Spectre du symbole ˝1˝.
Note : On suppose que les deux symboles sont équiprobables c.à.d. P0 =P1 = 0.5
Page
Examen National d’obtention du Brevet de Technicien Supérieur - Session Mai 2013
9
Filière : Systèmes Electroniques SE Épreuve: Physique Appliquée à l’Electronique
11

4.5°/ D’après la figure 8, exprimer S0(f), le spectre du symbole ˝0˝ (Annexe2);


4.6°/ Que vaut alors S1(f), celui du symbole ˝1˝ ;
4.7°/ Montrer alors que la densité spectrale de puissance d’un signal codé Manchester s’écrit sous la forme :
4
2 sin (𝜋.𝑓.𝑇𝑏
2)
𝛾s𝑓u = 𝑉 . 𝑇𝑏 2
(𝜋.𝑓.𝑇𝑏
2
)

4.8°/ Tracer sur le document réponse DR2, la densité spectrale de puissance 𝛾(𝑓) ;
4.9°/ Tracer les symboles associés à la séquence binaire du document réponse DR3.

Traitement numérique.
A la réception, le signal comporte en plus de l’information numérique, image de la température du local, la
composante à 50HZ du secteur.
Pour éliminer cette dernière et extraire l’information utile, on réalise un filtre numérique réjecteur de bande de
Butterworth échantillonné à Fe= 1 KHZ et dont la fréquence à éliminer est fc = 50HZ, Le filtre doit
présenter une atténuation de -3db à F1N= 48HZ et F2N= 52HZ.
En utilisant la transformation bilinéaire (Annexe 3):
4.10°/ Calculer le coefficient d’échelle 𝑘 permettant de faire coïncider les fréquences fc du filtre
numérique et du filtre analogique modèle ;
La fonction de transfert d’un filtre rejecteur de bande analogique est :
𝑓 C
„ 1−‚
𝑓𝑐
H(jf) =
jf jf
1 + 2m ‚fc„ + (fc)C

Et sa bande coupée est Δf = F2A-F1A = 2.m.fc


4.11°/ Calculer les fréquences F1A, F2A et la valeur du facteur d’amortissement m, du filtre analogique
modèle ;
4.12°/ Exprimer alors H(z), la fonction de transfert du filtre numérique ;
4.13°/ En déduire son équation de récurrence.
Page
Examen National d’obtention du Brevet de Technicien Supérieur - Session Mai 2013
10
Filière : Systèmes Electroniques SE Épreuve: Physique Appliquée à l’Electronique
11
Annexes

Annexe1 : Série E12 des valeurs des résistances

10 – 12 – 15 – 18 – 22 – 27 – 33 – 39 – 47 – 56 – 68 – 82

Annexe2 : Transformée de Fourier

BW
𝑿(𝒇) = ∫8W 𝒙(𝒕). 𝒆8𝒋𝟐𝝅𝒇𝒕 . 𝒅𝒕

Annexe3 : Transformation bilinéaire

𝑗𝑓 1 − 𝑍 8A
= 𝑘.
𝑓𝑐 1 + 𝑍 8A

Le facteur d’échelle :
𝐹𝐴
𝑓𝑐
𝑘=
𝐹𝑁
tan (𝜋 )
𝐹𝑒

Relation entre fréquences analogiques et fréquence numériques :

𝐹𝐴 𝐹𝑁
= 𝑘. tan (𝜋. )
𝑓𝑐 𝐹𝑒
Page
Examen National d’obtention du Brevet de Technicien Supérieur - Session Mai 2013
11
Filière : Systèmes Electroniques SE Épreuve: Physique Appliquée à l’Electronique
11
Documents Réponses

DR1 : Spectre du signal échantillonné

DR2 : Densité spectrale de puissance du signal codé Manchester

V2.Tb

DR3 : Symboles électriques associés à une séquence binaire

Vous aimerez peut-être aussi