Vous êtes sur la page 1sur 10

Cahier des Prescriptions

Techniques
DEVIS DESCRIPTIF
GROS-OEUVRE
1 - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES :
1.2 Dosage des bétons :
DESIGNATION LIANT AGREGATS SABLE
Béton de propreté 200 kg/m3 CPJ 42,5 800 L de 05/25 400 L
béton armé en fondation 350 kg/m3 CPJ 42,5 800 L de gravier 03/25
400 L
béton armé en élévation 350 kg/m3 CPJ 42,5 800 L de gravier 03/25 400 L
Le dosage et la granulométrie des agrégats indiqués ci-dessus ne sont qu'à titre indicatif. Ces dosages
et granulométries d'agrégats seront déterminés d'urne façon précise à la demande et à la charge de l'entrepreneur
en collaboration avec le laboratoire national des travaux publics et bâtiments L.N.T.P.B.
Les résultats une fois définis et communiqués au maître d’œuvre s e r ont rigoureusement respectés pendant la
durée d'exécution du béton armé.
1.3 Essais et contrôle :
Des éprouvettes de béton de mise en œuvre seront prélevées, régulièrement par l'organisme de contrôle
et l'entrepreneur devra se plier aux demandes de t e s organismes pour les modifications à apporter
éventuellement à la composition, à la granulométrie ou à la plasticité du béton.
La composition du béton devra permettre d'obtenir à la charge de rupture et à l'écrasement imposé par le
bureau de contrôle en fonction des charges conventionnelles résultantes des calculs.
Les résistances minimums du béton à 7 jours et 28 jours, seront définies par le bureau de contrôle.
II - DESCRIPTIONS DES TRAVAUX :
B - BETONS ARMES :
Tous les bétons seront conformes aux spécifications techniques. Ils seront mis en place suivant
spécifications du devis descriptif et indications figurant sur les plans ou suivant les instructions écrites au
maître d’œuvre en cours des travaux. Le béton malaxé devra être mis en œuvre immédiatement. Le béton sera
vibré ou pré-vibré mécaniquement, les temps de vibration seront soigneusement surveillés afin de ne pas nuire à
la qualité du béton.
Aucune adduction d'eau ne sera tolérée en cours du coulage des bétons. Les arrêts et reprises de coulage
seront déterminés en accord avec le surveillant des travaux. L'entrepreneur est tenu de se conformer aux
consignes respectives des bétons - ciment CPJ 42,5. Les ouvrages en béton et béton armé seront calculés au
mètre cube (m3) et mesurés suivant les dimensions géométriques définies par le devis descriptif, plans et
instructions du maître d’œuvre. Les prix unitaires des bétons tiendront compte de tous les matériaux, main
d'œuvre et matériel nécessaires à la bonne exécution des travaux.
Dans le présent marché, le bordereau des prix unitaires, ressort l'explication des prix composés.
C'est-à-dire que les prix des bétons comprennent toutes les sujétions de coffrage et armatures toutes sections.
Aucune plus-value ne sera accordée à l'entrepreneur pour quantités supplémentaires, dues à une erreur
d'exécution.
- COFFRAGES :
Les coffrages seront conformes aux dimensions, formes et niveaux indiqués au devis descriptif, plans ou
instructions écrites du maître d’œuvre.
Les coffrages devront être agrées avant la pose des armatures et le coulage de béton. L'entrepreneur,
seul responsable de la tenue de ces coffrages même après l'agrément du surveillant des travaux
Le décoffrage ne sera autorisé qu'après les délais indiqués par le surveillant des travaux en accord avec
le bureau de contrôle.
- ACIER ROND POUR BETON ARME :
Les aciers du commerce employés dans le béton armé devront offrir les résistances mécaniques
spécifiques aux bétons armés 60 et 68.
Les barres doivent être posées d'après les prescriptions des plans et liées par des fils d'attache. Le passage
des ouvriers sur les barres ne sera pas permis..
2.2 Bétons en fondation :
Béton de propreté ép. 10 cm dosé à 200 kg/m3 coulé en pleines fouilles, sous semelles isolées, semelles
filantes , longrines et radiers .
- Amorces poteaux
- Voiles au pourtour du sous sol
- Longrines
- Dalle pleine
Le calcul des prix unitaires tiendra compte de toutes les sujétions d'exécution telles que coffrage
ordinaire, étaiements, armatures toutes natures et toutes sections, etc.
Les parties enterrées des voiles extérieurs du sous sol , recevront 02 couches enduit au finittkot pour
protection .
2.3 Dallages :
Forme en béton pour dallage ép. 10 cm exécutée sur hérissonage de pierres sèches ép. 20 cm bien damé
entre les longrines, y compris armature en treillis soudé et joints.
C - MAÇONNERIE :
Les briques seront parfaitement arrosées à grande eau avant usage, la pose sera faite à bain de soufflet de
mortier. Les briques seront bien assujetties avec des joints bien pleins ne nécessitant aucun garnissage. Les
briques cassées à la pose devront être remplacées.
La liaison des briques sera faite par panneresses et boutisses et par assises horizontales à joints
croisés avec recouvrement de 0,05 au moins.
Les scellements seront exécutés au mortier de ciment avec soins, sans laisser subsister de vides à
l'intérieur, dans barrières ou flashes sur les plans généraux de maçonnerie. La réservation des trous de
scellement au moyen de fourreaux de bois est interdite. Les liaisons des cloisons ou murettes avec les autres
maçonneries devront être assurées par feuillures ou par arrachement en harpe ou lance.
La liaison des cloisons avec le bois des cadres et des menuiseries sera réalisés au moyen de crampons
en fer de feuillards fournis par l'entrepreneur du lot menuiserie. Ces crampons seront fixés à même les
montants des cadres pour être scellés dans la maçonnerie au montage.
Toutes précautions seront prises (câbles et resillons, etc..) pour que les menuiseries ne puissent
se déformer jusqu'à la prise complète des calfeutrement des scellements et des enduits.
Il est interdit de faire pénétrer des boulons d'échafaudage dans les murs ou parois comportant un
parement vu, par temps sec les constructions seront arrosées. Les maçonneries devront être d'aplomb, les niveaux
rigoureusement observés et vérifiés.
Les maçonneries de briques creuses et parpaings seront payées au mètre carré (M2) et mesurées
suivant les emplacements et dimensions géométriques définies par le devis descriptifs, plans et
éventuellement, instructions écrites du M. d’œuvre en cours de travaux.
Les prix tiendront compte de toutes sujétions de mise en œuvre de fournitures, main d'œuvre et matériel
nécessaire à la bonne exécution et complet achèvement des travaux.
2.4 Maçonnerie extérieure et intérieure :
Murs extérieurs double parois ép. 30 cm (15+5+10) en briques creuses pour la double cloison. Les
briques seront hourdées au mortier de ciment. Localisation pour tous les murs sur façades et pignons.
Cloisonnement intérieur ép. 10 cm, 15 et 20 cm en briques creuses hourdées au mortier de ciment,
localisation : distribution intérieure.
D - ENDUITS :
1) Règles générales applicables à tous les travaux d'enduits :
Tous les enduits seront exécutés de la façon suivante :
a) Ragréage des parties à enduire en temps voulu pour qu'il ne puisse faire de tâche dans les enduits.
b) Nettoyage soigné des joints et des parements
c) Arrosage abondant des parties à enduire
d) Crépissage général
e) Exécution d'une couche de fond de 10 à 15 mm d'ép.
f) Exécution d'une couche de finition de 5 à 10 mm d'un type correspondant à l'enduit à exécuter
g) Les enduits devront être de teinte uniforme sans cloque, ni flache de plus de 10 mm de profondeur après
application d'une règle de deux métrés pour garantir une surface rectiligne d'enduit.
Des repères seront exigés sur tous les murs, l'épaisseur des enduits ne devra pas dépasser 2,5 mm ni être
inférieure à 1,5 mm. Dans le cas d'emploi de la chaux pour les travaux d'enduits, elle devra être de premier
choix.
Enduit au ciment sur murs et sous plafonds.
Le sable sera lavé, livré de tous les corps étrangers ou salins et parfaitement tamisé. Le plâtre blanc sera
de premier choix, il pourra travaillé en ajoutant une légère quantité de laitier de chaux.
2) Mode d'évaluation :
Les enduits seront payés au métré carré (M2) et mesurés suivant emplacement et dimensions définies par
des devis descriptifs et plans. Les prix unitaires des enduits seront calculés pour les travaux complément
achevés, ils tiendront compte de tous les frais d'échafaudage, d'exécution par grandes ou petites parties à toutes
hauteurs, sans plus-value d'arêtes, cueillies, corniches, saillies, angles, les gorges, raccordement et toutes
sujétions d'exécution y compris joints nécessaires pour les travaux entièrement terminés.
2.5 Revêtement des sols et murs :
Carrelage en granito de 25 X 25 cm de 20 mm d'ép. posé à bain de mortier de ciment sur couche
de sable, joints exécutés au ciment blanc, y compris nettoyage après pose. Plinthes en terre cuite vernissées de 07
cm de hauteur, couleur au choix de l'architecte posée à bain de mortier de ciment, exécutée dans toutes les parties
des salles d’eau. Faïences 15 x 15 cm de couleur blanche posée à bain de mortier de ciment coulées et
nettoyage, joints exécutés au Thiokol ou similaire pour revêtement muraux des labo. et sanitaires, dimensions
à retenir suivant plans.
2.7 Menus ouvrages divers :
Pose de siège à la turque, Pose seule, réglage et scellement de menuiserie.
- Menuiserie bois.
- Menuiserie métallique.
2.8 Evacuation intérieure :
Fourniture et pose de descentes des eaux E.P, E.U et E.V en P.V.C gris de 1er choix y compris raccords,
scellement, colliers et toutes autres sujétions, pour diamètre 40, 80, 100. Exécution de canalisation en P.V.C
diamètre 40. Exécution de canalisation en ciment comprenant :
- tranchée pour pose des tuyaux
- remblaiement après pose
- évacuations des déblais
- pose en tranchée de canalisation diamètre 200 et 300
Exécution de regards de chute et caniveaux en béton, radier en béton de 20 cm d'ép., parois en briques creuses
de 10 cm d'ép. posé à plat et hourdés au mortier de ciment avec dalle de couverture en béton de 10 cm d'ép.
y compris fouilles et évacuations des terres. Diamètre 60 x 60 et 80 x 80.

ETANCHEITE
I- PRESCRIPTIONS TECHNIQUES  :
1.1 Documents techniques :
Les travaux d'étanchéité seront conformes au cahier des charges applicables aux travaux d'étanchéité
et de ces additifs D.T.U. n°43 et cahier des clauses spéciales.
1.2 Consistance des travaux :
Les travaux du présent lot comprennent les ouvrages d'étanchéité, protection des terrasses
innaccessibles sur les supports préparés par le lot Gros-Oeuvres.
1.3 Mise en oeuvre :
Il appartient à l'entrepreneur du présent lot de faire exécuter tous les travaux accessoires au complet
achèvement des travaux tels en gravures trous de percement, bandeaux, protection, etc..
L'entrepreneur doit la protection de ces ouvrages en cours d'exécution contre toutes
intempéries et dommages.
Avant l'exécution des ouvrages de protection, il sera effectué une vérification de l'étanchéité par la mise
en eau des terrasses pendant 24 H au minimum.
1.4 Matériaux :
Les bitumes oxydés contiendront 1% au plus en poids de paraffine cristallisable. Les feutres bitumés à
armature feutrée seront du type 36 S masse moyenne respective du rouleau de 20 m2 égale à 20 kg. Les enduits
d'application à chaud contiendront 70% en poids de bitume pur.
1.5 Qualité des supports :
Les supports livrés par lot Gros-Oeuvre, devront être lissés sans balèvres ni aspérités et sans fissures.
Aucun ragréages au lait de ciment ne sera toléré, le granulat pour protection rapportée, sera au granulat d'Oued
ou gravillon roulé.
MENUISERIE BOIS
I- PRESCRIPTIONS TECHNIQUES :
1.1 Généralités :
Les travaux du présent lot comprennent tous les ouvrages de Menuiserie bois intérieurs et extérieurs.
1.2 Rappel des textes :
Les travaux du présent lot seront régis par :
- Les D.T.U - Les cahiers d'avis du C.S.T.B.
- Les cahiers des charges relatifs aux travaux de menuiserie, ainsi que tous les textes eu vigueur.
1.3 Qualité des matériaux :
Les bois seront de classe A de bonne qualité fil, sera sensiblement droit sur les 3/4 de la longueur et
la pente superficielle de séchage.
Les bois seront exempt de fente, nœud noir, nœud vicieux, poche de résine, rouleau entre écorce,
fils tors, fracture d'abattage, coloration anormale, piqûre, échauffure, pourriture.
1.4 Exécution des menuiseries :
Les pièces de bois seront d’un seul tenant dans leur longueur. Au cas où il s’avérerait qu’elles soient
en plusieurs parties elles seront exécutées de telle sorte à ce que leur rigidité et leur durabilité soient
identiques à celles des pièces d’un seul tenant.
Les parements apparents seront effleurés et poncés, les rives droits seront sans trace de suage,
échauffures.
Les têtes de pointes, têtes d’homme et chevilles métalliques seront chassées sur une profondeur
supérieure a 1 mm sur les parements vues, les traces étant bouchées et rendues invisibles sur le bois devant
rester apparents.
Les contre profils pourront être admis dans les raccordements de mouluration sur autorisation du
maître de l’œuvre.
Les nœuds des bois devant être peints pourront être, si besoin est, bouchonnés avec des bouchons de
même essence, collés en respectant le sens du doigt.
1.5 Mise en Œuvre :
Les menuiseries extérieures ne seront posées que si leur humidité est comprise entre 13 et 18 %. Les
menuiseries intérieures, hormis ces distributions, ne seront posées que lorsque l'humidité du bois sera
comprise entre 12 et 16 %. Tous les assemblages seront conformes aux spécifications du R.E.E.F.
Les tenons et mortaises seront parfaitement ajustés et ils seront comprimés avant leur montage.
Tous les trous de scellement sont à la charge du présent lot, les scellements seront exécutés soit au
plâtre soit au ciment suivant le supports initiaux.
En fin des travaux après la pose des serrures, les clefs seront munies chacune d'une étiquette
en matière plastique portant la désignation du local qu'elles desservent.

Contre-plaqués :
Les panneaux auront leur face formée d'un seul placage, de fil droit bien déroulé, sans défaut appréciable,
sans pastille, bouche, nœuds ni fente repérée.
Lambris au Pin Maritime :
Ils seront de classe A. Le bois sera net de parement, pourra avoir les nœuds sains et adhérents, d'un
diamètre inférieur à 5 mm à raison de trois au maximum par ML. Le contre-plaqué pourra comporté les nœuds et
autres défauts à conditions qu'ils ne nuisent à la solidité ni à la durabilité.
Protection des Bois :
Le Maître d’œuvre prescrira si besoin est, la protection des résineux.
Protection des Eléments en Acier :
Les éléments en acier, aiguilles, patte de scellement etc., seront protégés avant la pose par une
couche de peinture au minimum de plomb ou par traitement anticorrosion.
Qualité des Colles :
Pour ouvrages intérieurs se trouvant à l'état permanent à une humidité inférieure à 15 %. Toutes
les colles phénol, formol, résorcine, mélamine, urée formol amélioré, urée formol, caserin, nesprene, colle
vinylique.
Pour ouvrages extérieurs exposés aux intempéries, colles résistances aux intempéries : Phénol formol,
résorcine, formol.
Assemblages : Les arasements présenteront sur les parements une coupe franche, un joint sans jeu et effleuré. Les
assemblages ne comporteront aucun vide susceptible de mise à l'étanchéité ou la solidité de la menuiserie. Les
défauts d'assemblages, ne seront en aucun cas dissimulés y compris au moyen de mastic.
Assemblages Collés :
Les assemblages collés seront exécutés de telle sorte à ce qu'aucun décollement ne puisse se produire
par le temps, par suite de variations dimensionnelles de bois, pour retrait, par fendillement de la colle, par suite
de l'action de l'humidité ou de l'eau.
Joints Embrevés :
Les pièces embrochées par rainure et languettes seront jointives, le vide entre la languette et le fond
de la rainure sera inférieur à 1,5 mm. Les languettes seront en bois de feuille dur.
Moulures de Calfeutrement : En sapin rouge du nord de 0,003 x 0.003 au pourtour de toutes les
menuiseries bois, donnants bois.

Mise en Jeux :
L'Entrepreneur du présent lot sera tenu de respecter les mises en jeux de toutes les menuiseries
ouvrantes avant les travaux de peinture. Les quincailleries devront être graisses et vérifiées avant ces travaux
de peinture à savoir :
- Paumelles - Crémones - Bec de cône - Serrures.
MENUISERIE METALLIQUE
I - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES ;
Le présent devis descriptif a pour objet de désigner conformément a u x documents techniques de
référence l'ensemble des travaux se rapportant au lot Menuiserie Métallique et Serrurerie.
Qualité : Toutes les menuiseries à installer ainsi que les ouvrages de serrurerie, doivent être bien exécutés,
bien réglés, avec une bonne planéité, sans bavures et les cordons de soudure légèrement passés à la d’ébarbeuse.
II- DESCRIPTION DES TRAVAUX :
- Portes métalliques et portails d'accès extérieurs réalisés en profilés LAC métalliques suivant calepin de
menuiserie et détails d'exécution.
- Les portails métalliques doivent êtres être contreventés et renforcés par des paumelles de qualité et normes
requises, afin de permettre, aisément, l’ouverture et la fermeture des vantaux. Aussi, leur fermeture doit être
assurée par un verrou de sûreté.
- Grilles métalliques fixes ou ouvrantes en profilés métalliques suivant calepin de menuiserie
et détails d'exécution.

ELECTRICITE
I- PRESCRIPTION TECHNIQUE :
1.1 Documents technique et règlement à appliquer :
Les travaux d'électricité seront exécutés selon les règles de l'art en respectant le cahier des charges
applicables aux installations électriques des bâtiments édictées par le C.S.T.B ET D.T.U.
Les travaux seront conformes aux indications et programmes de ce devis descriptif et dès plans.
L'ensemble des travaux est livré en parfait état de marché aux règles locales de la SONELGAZ, aux
significations techniques du ministère des travaux publics et de la construction.
1.2 Etendue et limite des prestations :
Les travaux comprennent la fourniture et la pose de tous les appareils et matériaux entrant dans leurs
réalisations, tel qu'ils sont définis au cours de ce devis descriptif et plans d'exécution.
- Branchement sur réseau de distribution public ; Prise de terre
- Colonnes montantes et distributions d'étages ; Tableaux de compactage et alimentation des locaux
- Eclairage extérieur.
1.3 Consistance des travaux :
Les travaux à exécuter comprennent la fourniture, le transport, h mise en place, le raccordement ainsi
que le réglage de tous les appareils et organes nécessaires au bon fonctionnement des installations, les essais
préalables à la réception provisoire et l'entretien des installations pendant la période correspondante au délai de
garantie. Le piquage de tous les ouvrages sera effectué par l'entrepreneur à ses frais ainsi que le rebouchage des
scellements.
1.4 Choix du matériel et garantie :
Un échantillon de chaque appareil retenu ou à défaut un document permettant de rendre compte de la nature,
qualité, couleur etc. de l'appareil, sera fourni au maître de l'ouvrage au préalable.
Tous les tableaux seront munis d'étiquettes collées.
L'entrepreneur d'électricité donne à l'entreprise de maçonnerie toutes les réservations dans les parois en bétons.
Les locaux et matériels seront livrés en parfait état de propreté. Les travaux et le matériel sont garantis
pendant une durée d'un an.
II- DESCRIPTION DES TRAVAUX :
2.1 Prise de terre :
Les prises de terre seront exécutées en cuivre 30 mm 2 ou fer plat galvanisé 100 mm 2 y compris la soudure
et le brossage et seront amenées dans la gaine technique électricité et raccordées aux barrettes de terre.
Chaque colonne montante sera accompagnée de ligne de terre en cuivre 29 mm2 sous tube IRO.
2.2 Colonnes montantes :
Les colonnes montantes seront en câble 4 conducteurs section suivant devis quantitatif et plans
d'exécution. A chaque étage sera posé et raccordé une distribution type SONELGAZ.
2.3 Tableaux électriques :
Tous les tableaux généraux et divisionnaires sont prévus dans les armoires métalliques, ces
armoires sont fermées à clef.
Les équipements prévus dans chaque armoire, sont indiqués aux plans, un schéma définitif sur tirage
est collé à l'intérieur des armoires.
Les calibres et le circuit à protéger sont signalés par des étiquettes gravées et vissées sous chaque appareil de
protection. Des parties métalliques sont mises à la terre par le conducteur commun de terre.
2.4 Câbles électriques généraux :
Les traversées des parois par des câbles électriques, sont réalisées avec des fourreaux de diamètres au moins
égal à deux fois le diamètre des câbles. Les colliers sont espacés de telle sorte qu'ils évitent toutes flèches du
câble.
Les nappes de câbles attachées et peignées sur chemin de câbles métallique. Les câbles sont fixés par
colliers. Aucun câble électrique ne sera encastré ni dans un passage non visible, ni non aiguillé dans un tube
de guidage IRO en faux plafonds et ICDE en encastré.
Les câbles pénètrent dans les armoires, coffrés aux appareils toujours par presse étoupe ou bride. Les
extrémités de ces câbles sont frêlées, les sorties de conducteur protégées par une gaine plastique jusqu'aux bornes
de fixation.
Les réseaux généraux empruntent les chemins de câbles apparents dans les sous sols et dégagements
dans certains locaux.
2.5 Canalisation :
Les canalisations autres que les câbles sont toutes de la série U 500 Volts de sections normalisées. Les
raccordements entre conducteurs sont effectués à partir d'un appareil tel que boite de dérivation.
Ces canalisations sont sous tubes IRO/APE fixés par colliers sur les parois dans le cas de passage en
apparent dans les locaux techniques ou gaines, ou en faux plafond dans tubes ICDE passant noyés dans les
planchers et murs.
2.6 Appareillages électriques :
Tous les appareils à lampes incandescentes ou ballons fluorescents sont à vis, les dimensions des
appareils particuliers sont conformes aux données de construction, suivant les puissances des lampes employées.
La pose de ces appareils est réalisée soit à l'aide de chevilles métallique; dans les parois en béton, soit à
l'aide de taquets en bois scellés dans les parois légères.
Les interrupteurs, poussoirs simples, va et vient, double allumage et prises de courant, sont en plastique
répondant aux normes en vigueur, et encastrés dans les parois en maçonnerie ainsi que les boites de dérivation et
de distribution, choisies dans la même série.
2.7 Programmes des travaux :
Pour la destination des appareillages électriques et leurs descriptions détaillés, l'entrepreneur est tenu
de se référer aux plans d'exécution et calepins ainsi qu'au détail du bordereau des prix unitaires.
PLOMBERIE - SANITAIRE
1 - Généralités :
Le présent lot comprend tous les travaux d'alimentation et de distribution de l'eau froide, de l'eau
chaude et d'installation d'appareils sanitaires, vannes et diverses.
2 - Rappel des textes :
Les travaux du présent lot seront régis par : Les D.T.U. - Les cahiers du C.S.T.B.
- Les cahiers des charges relatifs aux travaux de plomberie sanitaire, ainsi tous les textes en vigueur.
3 - Etendue des installations :
Les installations à réaliser se décomposent essentiellement selon les points suivants :
- Alimentation en eau froide et eau chaude à partir des colonnes montantes.
4 - Trous, scellement et raccords fourreaux :
Seront à la charge du présent lot :
- Tous les percements ainsi que leur rebouchage,
- La fourniture et la pose de tous les fourreaux nécessaires dans toutes les traversées verticales ou
horizontales d'éléments en maçonnerie (mur, cloisons etc.),
- Ces fourreaux dépasseront de part et d'autre de 0,005 m les faces finies et seront soit en acier galvanisé soit
en PVC.
5 - Protection des appareils :
- L'entrepreneur devra protéger les robinetteries chromées à l'aide de sachets en plastique ou à l'aide de
bandes de papier collés.
- Les cuvettes de W-C seront obturées provisoirement par des patins en plâtre sur tampon en saillie.
- En fin des travaux, l'entrepreneur procédera à l'enlèvement ces protections et au nettoyage des appareils
sanitaires et de la robinetterie.
6 - Canalisations :
- En aucun cas les raccords ne pourront être placés dans des parties non accessibles.
- Les raccords ou joints sur canalisations de toutes nature, seront parfaitement étanches.
Tubes acier galvanisé : Qualité :
- Tube acier, coudé électriquement par rapprochement, série extra légère ou tube acier sans soudure série
gaz.
- Tube acier galvanisé à chaud intérieurement et extérieurement. Raccords : - Par manchons filetés normalisés.
Étanchéité :
L'étanchéité sera assurée par mastic bitume type JV asticot et une filasse de chanvres enrobées sur le
filetage. La Fixation sera assurée :
Par colliers démontables normalisés dont la nature correspondra à la section de la canalisation à supporter.
- Les cintrages à chaud ne sont pas admis sur les tubes en acier galvanisé.

7 - Appareils sanitaires :
Les appareils sanitaires et leur robinetterie proviendront des meilleurs marques agrées et existante sur le
marché.
Ils seront émaillés sur la totalité des parties apparentes et de celles, qui même non apparentes, en contact avec
les liquides.
8 - Contrôle et essais :
• Contrôle :- Les contrôles effectués en cours ou à la fin des travaux ont pour but de vérifier que
l'installation est bien conforme à celle prévue au devis descriptif et que son exécution ne présente pas de
dispositions contraires aux prescriptions particulières du marché.
• Essais : Les essais ont pour but de vérifier l'étanchéité des canalisations et le bon
fonctionnement de l'installation.
a) Essais d'étanchéité :
- Les canalisations E.F, d'ECS et leurs accessoires, seront mis en essai à la pression de service, tous les robinets
de puisage et de vidange fermés et les robinets d'arrêts ouverts
- Aucune fuite ne devra se relever pendant une période d'observation suffisante d'au moins 4 heures.
- Les essais de canalisations encastrées dans le carrelage, auront : obligatoirement lieu
avant exécution de ce dernier.
b) Essais de fonctionnement des appareils :
- Chaque appareil sera essayé pour s'assurer de son bon fonctionnement. Il sera vérifié donc :
- Que la manœuvre des robinets et des commandes de vidange est aisée et sans défaut.
- Que les durées de remplissage et de vidange des appareils sont normales et
éventuellement conformes aux prévisions spéciales du fabricant.
c) Essais relatifs aux bruits :
- Ces essais seront effectués sur tous les appareils sanitaires et robinetteries.
- Pendant le puisage ou l'évacuation de l'eau, aucun bruit tel que vibration, sifflement,
coups de béliers, ne devra être entendus.
9 - Distribution intérieure :
- Les appareils sanitaires seront alimentés en E.F et ECS à partir des colonnes
montantes et cumulus. Il sera prévu des colonnes montantes en tube galvanisé avec tés en attente aux endroits
des points à desservir.
- Le raccordement aux appareils se fera en tube cuivre écroui avec robinet d'arrêt.
Toutes les colonnes montantes seront équipées en partie haute d'un anti-bélier.
Robinetterie : II sera installé des robinets d'isolement aux endroits suivants :
- Au niveau des colonnes montantes
- Salles d'eau
- Chaque W-C sera muni d'un robinet de puisage.
10 - Programme des travaux :
Pour la destination des appareillages sanitaires et leurs descriptions plus détaillées, l'entrepreneur est tenu
de se référer aux plans d'exécution ainsi qu'aux détails du bordereau des prix unitaires.
PEINTURE – VITRERIE
I- PRESCRIPTIONS TECHNIQUES :
1.1 Généralités :
Les travaux du présent lot comprennent tous les ouvrages le peinture -vitrerie intérieure et extérieure.
- peinture murs extérieurs.
- peinture murs intérieurs
- peinture sous plafonds.
- peinture sur menuiserie bois.
- peinture métallique.
- Vitrerie.
1.2 Rappel des textes :
Les travaux du présent lot seront régis par :
- Les D.T.U. - Les cahiers d'avis du C.S.T.B.
- Les cahiers des charges relatifs aux travaux de peinture vitrerie.
1.3 Qualité des supports :
L'entrepreneur du présent lot sera tenu de réceptionner avec l'architecte tous les supports devant
recevoir de la peinture avant d'entreprendre ces dits travaux. A défaut, il sera tenu responsable des mauvaises
qualités des supports.
1.4 Matériaux - Peinture :
Tous les matériaux de base entrant dans la composition des peintures etc., devront être conformes aux
documents portant sur la "Peinture" en bâtiment. Les peintures seront de la bonne qualité et les couleurs
resteront au choix de l'architecte.
1.5 Matériaux - Vitrerie :
Verres à vitres :Les épaisseurs de verres à vitres correspondant aux longueurs et largeurs seront celles indiquées dans le
tableau ci-dessous :
Hauteur en mètre Largeur en mètre Epaisseur en mm Désignation/Commande
Jusqu’à 1.62 Jusqu’à 0.48 2.9 Normal
Jusqu’à 1.62 De 0.51 à 1.14 3.8 Fort
De 1.65 à 2.49 Jusqu’à 0.50 3.8 Fort
De 1.65 à 2.49 De 0.90 à 1.50 5.0 Epaisse
Peinture Vitrerie :
L'entrepreneur devra notamment s'assurer de l'aptitude du support i. recevoir la vitrerie et de leur état de
propreté. Les supports devront être nettoyés, débarrassés «les impuretés. La pose de vitrerie n'est effectuée que sur
des fenêtres et des portes en état de fonctionnement et ne doit pas modifier le fonctionnement.
Les vitrages sont maintenus sur tout ou partie de périphérie de telle manière qu’ils ne puissent jamais
quitter leur emplacement sur l'action des efforts auxquels ils seront normalement soumis (poids propre, vent,
vibration, etc...)- La coupe des verres à vitres doit être franche.
II – PROGRAMME DES TRAVAUX
Peinture vinylique sur murs extérieurs
- 01 couche d'impression.
- 02 couches de peinture vinylique 1er choix.
Peinture intérieure sur murs :
- 01 couche d'impression.
- 02 couches de peinture au spectrol 1er choix.
Peinture sous plafonds :
- 01 couche d'impression.
- 02 couches de peinture au spectrol 1er choix.
Peinture intérieure sur murs : ( W.C. et Salle d’eau . )
- 01 couche d'impression.
- 02 couches de peinture à l'huile type laque 2000 ou similaire.
Peinture sous plafonds : (W-C, Salle d’eau )
- 01 couche d'impression.
- 02 couches de peinture à l'huile type laque 2000 ou similaire.
Peinture sur menuiserie bois :
- 01 couche d'impression.
- 01 sous-couche de peinture glycérophtalique.
- 01 couche de peinture glycérophtalique finition brillante satinée.
Peinture sur menuiserie métallique :
- Brossage.
- Dégraissage.
- 01 couche primaire au minimum de plomb (antirouille).
- 01 sous-couche glycérophtalique.
- Rebouchage éventuel (tête de vis, points entre tôle et bâtis'.
- Ponçage à sec.
- 01 couche de peinture glycérophtalique.
Verre martelé :
- 3 mm d'ép. pour portes vitrées en bois posé à bain de mastic ou pare closes.
Verre clair épais :
- 6 mm d'ép. pour menuiserie aluminium.
Verre armé :
6 mm d'ép. pour menuiserie métallique.

Fait à …………………………………………….……………….…………………… LE ……………………………………………………………….………………….

B.A.T.I.R. ZOGHMAR - L

Vous aimerez peut-être aussi