Vous êtes sur la page 1sur 143

RÈPUBLIQUE TUNISIENNE

MINISTÈTRE DE L’ÈDUCATION

«PHDQQ«HGHOಬHQVHLJQHPHQWVHFRQGDLUH
Section sport
©
To

Auteurs
us
dr
oi
ts

Abdallah Abdessamad Nizar Cherif


Inspecteur principal Inspecteur


se
rv
é

Mohamed Msekni Abderraouf Orfi


s
au

Professeur principal Professeur principal


C
N
P

Evaluateurs

Abderrahmen Mimouni Ahmad Whibi


Inspecteur principal Inspecteur

Centre Nationale Pédagogique 


Préface
Ce manuel a été conçu pour répondre aux objectifs fixés par le
programme officiel et pour favoriser les apprentissages des
élèves de la deuxième année secondaire, section sport.
Dans ce but, les chapitres ont été structurés comme suit :

Pour commencer Dans cette rubrique sont proposées des activités


dans le but de réinvestir les connaissances acquises
précédemment par les élèves et nécessaires à
l’acquisition des nouveaux concepts.

Dans cette partie, un cours est construit de façon


Le cours
progressive. Il propose des activités d’approche des
©

nouvelles notions étudiées, des définitions, les


To

résultats utiles et des activités d’application pour


us

permettre aux élèves de s’assurer de leur bonne


compréhension des notions développées dans le
dr

cours.
oi
ts

L’essentiel du cours résume les acquis


Essentiel du Cours
fondamentaux du cours.
se
rv

Dans cette partie, des vrai-faux et des QCM


é

S’auto-évaluer
s

balayant l’ensemble des acquis du chapitre sont


au

proposées et leurs corrigés figurent en fin


d’ouvrage.
C
N
P

Activités T.I.C.E Dans cette rubrique, on invite l’élève à utiliser l’outil


Informatique pour contrôler et pour conjecturer
certains résultats du cours et ce à travers des
activités avec GeoGebra.

Cette rubrique est constituée :


Exercices
- d’exercices d’application directe ordonnés suivant
la progression du cours.
- des problèmes touchant à des domaines variés et
qui permettant de voir les notions abordées dans
un cadre plus concret (vie quotidienne, milieu
sportif,….)



P
N
C
au
é s
rv
se

ts
oi
dr
us
To
©
Projet de répartition du programme de 2éme année sport

1 heure par semaine 1 heure par semaine

• Equation et inéquation du • Calcul vectoriel


Première second degré
trimestre • Système de deux équations à
deux inconnues réelles

Deuxième
• Fonctions affines • Base et repère cartésien
Trimestre
©
To
us

• Fonctions de type : x 6 ax 2 et • Barycentre de deux points


Troisième
a • Activités dans un repère
trimestre x6
dr

x orthonormé
oi
ts

Cette répartition est proposée à titre indicatif.


se
rv
é s
au
C
N
P


Pour commencer ………8 Cours…………….……9
S’auto évaluer....………18 Activités TICE……..19
Exercices…………..…...20
©
To

Pour commencer ………24 Cours..………..……..25


us

S’auto évaluer ………….31 Activités TICE………32


dr

Exercices…………………33
oi
ts

se

Pour commencer ………36 Cours..………..……..25


rv

S’auto évaluer ………….48 Activités TICE………49


é

Exercices…………………50
s
au

a
x 6 ax 2 ; x 6
C

x
N
P

Pour commencer ………54 Cours..………..……..55


S’auto évaluer ………….69 Activités TICE………70
Exercices…………………71

Pour commencer ………74 Cours..………..……..75


S’auto évaluer ………….80 Activités TICE………81
Exercices…………………82


Pour commencer ………86 Cours..………..……..87
S’auto évaluer …………103 Activités TICE……104
Exercices………………..105
©

Pour commencer ……110 Cours..……….…..111


To

S’auto évaluer ……….117 Activités TICE……118


us

Exercices………………119
dr
oi
ts

se

Pour commencer ……..122 Cours..………..…..123


rv

S’auto évaluer …………134 Activités TICE……135


és

Exercices………………..136
au
C
N

Logiciel GeoGebra…………………………..139
P

Corrigés des QCM et Vrai-Faux…………142


C H A P I T R E

Contenu du chapitre
©

Pour commencer
To

Cours
us

Equations du second degré


dr

Inéquations du second degré


oi

S’auto évaluer
ts

Activité TICE

Exercices et problèmes
se
rv
é s
au
C

Muhammad ibn Moussa Al-Khawarizmi (788-


N

850) fut un astronome de bagdad né à


P

Khwarizem
 (Ouzbékistan), d’où son nom.
Ses travaux sur le calcul algébrique dans le
livre abrégé du calcul par al-jabr
(transposition) et al-muqabala (réduction)
ont révolutionné les techniques de résolution
d’équations.
Vers 820-830, AL-Khawarizmi fut le premier à
décrire une méthode générale algorithmique
de résolution d’équations du 2nd degré. Les
solutions négatives resteront néanmoins
inconnues jusqu’à la fin du XVIe siècle.

7
Pour commencer

Activité 1 Choisir pour chaque question la réponse exacte parmi celles proposées

1. Quelle est
l’expression 9x2 + 15x + 25 9 x 2 + 25 9 x 2 + 30 x + 25
Se rappeler développée de
( 3x + 5) ?
2
Pour tout réels a et b
2. Quelle est la forme
( a + b ) = a2 + 2ab + b2
2
factorisée de ( 4 x − 7 )2 ( 4 x − 7 )( 4 x + 7 ) (16 x − 7 )(16 x + 7 )
( a − b )2 = a2 − 2ab + b2 16 x 2 − 49
( a + b )( a − b ) = a2 − b2
3. Quelle est la forme
factorisée de ( x − 2)( x + 4 ) x2 + 2x − 8 ( x − 8 )( x + 10 )
( x + 1) − 9
2
©

Activité 2
To

Factoriser les expressions suivantes :


A = 4 x 2 − 36 B = 4 x2 − 4 x + 1
us

Soit a et b deux C = 3 x 2 + 18 x + 27 D = 2x 2 − 2 2x + 1
dr

réels avec a ≠ 0
oi

toute expression de
ts

la forme ax + b est
appelée binôme du

premier degré
se
rv
é s

Activité 3
au

Résoudre les équations suivantes :


• ( 2 x − 1 )( 3 x − 5 ) = 0
C

Se rappeler
N

• 4 x 2 + 5x = 0
a et b deux réels
P

( ab = 0 ) • 4x2 − 9 = 0
équivaut à • x 2 + 11 = 0
( a = 0 ou b = 0 ) • ( x − 1)2 − 121 = 0

Activité 4
Déterminer suivant les valeurs de x le signe des expressions suivantes :
• 3x − 6
Se rappeler • x ( 3x − 6 )
Signe d’un binôme
du premier degré
• ( x − 2 )( x + 3 )
• (
−4 x − 2 )( x + 4)

8
Cours : Équations du second degré

Équations du second degré :

I Définition et vocabulaire :
Activité 1
1) Vérifier que pour tout réel x on a :
§ 2·
x 2 − 6 x + 5 = ( x − 3) − 4 −3x 2 + 6 x − 5 = −3 ¨ ( x − 1 ) + ¸
2 2
;
© 3¹
§ 3· § 3·
(
2) Compléter : 2x2 + 8x + 3 = 2¨ (... + ...) + ¸ = 2 ¨ (... + ... ) − 4 + ¸ = 2 (... + ... ) − ...
© 2¹ ©
2


2
)
3) Résoudre les équations suivantes :
x 2 − 6 x + 5 = 0 ; 2 x 2 + 8 x + 3 = 0 ; −3 x 2 + 6 x − 5 = 0
©

Soient a, b et c trois réel avec a ≠ 0 .


To

• L’expression ax 2 + bx + c avec x un réel est appelée trinôme du second degré .


us

• L’équation ax2 + bx + c = 0 est dite équation du second degré à une inconnue réelle x.
dr

• Les réels a, b et c sont dits les coefficients du trinôme ou de l’équation.


oi

• Si u est un réel vérifiant : au2 + bu + c = 0 .


ts

On dit que u est une solution ou une racine de l’équation : ax2 + bx + c = 0 .


On dit aussi que u est une racine ou un zéro du trinôme ax 2 + bx + c .


se
rv

Activité 2
é s

Déterminer, parmi les équations suivantes, les équations du second degré qui
au

admettent 2 comme solution.


C

1 3
x − 2 = 0 ; t 2 − 4 = 0 ; y ( y − 2) = 0 ; x 2 + x − 6 = 0 ; x + − = 0 ;
N

x 2
P

3z 2 − z − 10 = 0 ; x2 + 4 = 0

Activité 3
Soit le trinôme du second degré ax 2 + bx + c .
§§ b · b2 − 4ac ·
2

Vérifier que : ax + bx + c = a ¨¨ ¨ x + ¸ −
2
¸
©© 2a ¹ 4a2 ¸¹

Le réel b2 - 4ac est appelé discriminant du trinôme ax 2 + bx + c ou de


l’équation : ax 2 + bx + c = 0 . On le note Δ ( lire « delta »).
§§ b ·
2
Δ ·
L’écriture a ¨ ¨ x + ¸ − 2 ¸¸ est appelée forme canonique du trinôme ax + bx + c .
2
¨
©© 2a ¹ 4a ¹

CHAPITRE 1 : Equations et inéquations du second degré 9


Cours : Équations du second degré

II Résolution de l’équation du second degré


et factorisation du trinôme du second degré :

Activité 1

1) Calculer le discriminant de chacun des trinômes suivants :


4 x2 − 4 x + 1 ; 2x2 + x − 1 ; 9x2 − 6x + 4
2) Vérifier que :
§ 1·
2
§§ 1·
2
9 · §§ 1· 1·
2

4 x − 4 x + 1 = 4 ¨ x − ¸ ; 2 x + x − 1 = 2 ¨¨ ¨ x + ¸ − ¸¸ ; 9 x − 6 x + 4 = 9 ¨¨ ¨ x − ¸ + ¸¸
2 2 2

© 2¹ ©© 4 ¹ 16 ¹ ©© 3¹ 3¹
3) Écrire, lorsque c’est possible, chacun des trinômes 4 x 2 − 4 x + 1 ; 2 x 2 + x − 1 et
9 x 2 − 6 x + 4 sous la forme factorisée : a ( x − α )( x − β ) .
©

4) Compléter le tableau suivant :


To

Équation Signe de Δ Nombre de solutions Forme factorisée du trinôme


us

4x − 4x + 1 = 0
2
dr

2x2 + x − 1 = 0
oi

9x2 − 6x + 4 = 0
ts

Activité 2
se

Soit l’équation du second degré : ax 2 + bx + c = 0 .


rv

2
§ b ·
é

1) Vérifier que si Δ = 0 alors ax 2 + bx + c = a ¨ x + ¸ .


s

© 2a ¹
au

2) En déduire l’ensemble des solutions de l’équation ax 2 + bx + c = 0 dans le cas où Δ = 0 .


C
N

Soit ax 2 + bx + c un trinôme du second degré et Δ = b2 − 4ac son discriminant.


P

b
Lorsque Δ = 0 , l’équation : ax2 + bx + c = 0 a une unique solution réelle, x0 = − (dite
2a
« solution double ou racine double ») et on a : ax 2 + bx + c = a ( x − x0 ) .
2

Activité 3
1) Résoudre les équations suivantes :
3x 2 − 6 x + 2 = 0 ;
( )
2x + 2 + 2 x + 3 + 2 2 = 0
2

2) Donner une équation du second degré qui admet -3 comme solution double.

10
Cours : Équations du second degré

Activité 4
Soit l’équation du second degré ax 2 + bx + c = 0
§ b + Δ ·§ b − Δ ·
1) Montrer que si Δ > 0 alors ax2 + bx + c = a ¨ x + ¸¨ x + ¸
© 2a ¹© 2a ¹
2) En déduire que dans ce cas l’équation admet deux solutions distinctes que l’on déterminera.

Soit ax 2 + bx + c un trinôme du second degré et Δ = b2 − 4ac son discriminant. Lorsque


Δ > 0 , l’équation ax 2 + bx + c = 0 a exactement deux solutions réelles distinctes :
−b − Δ −b + Δ
x1 = et x2 = et on a : ax 2 + bx + c = a ( x − x1 )( x − x2 ) .
2a 2a

Activité 5
©
To

1) Résoudre les équations suivantes :


3x 2 − 6 2 x + 5 = 0
us

9 x 2 − 11 x + 2 = 0
dr

2) Donner deux équations du second degré qui admettent -2 et 5 comme solutions.


oi

Activité 6
ts

Montrer que si Δ < 0 alors ax 2 + bx + c ≠ 0 pour tout réel x .


se

Soit ax 2 + bx + c un trinôme du second degré et Δ = b2 − 4ac son discriminant.


rv

Lorsque Δ < 0 , l’équation ax 2 + bx + c = 0 n’a pas de solutions et le trinôme ax 2 + bx + c


é s

ne peut pas s’écrire sous la forme de produit de deux binômes du premier degré.
au

Activité 7
C

Résoudre dans \ chacune des équations suivantes :


N

a. 2 x 2 + 5x − 7 = 0 b. x 2 − 2 x − 1 = 0
P

c. 5x 2 + x + 4 = 0 d. 2 x 2 − 20 x + 50 = 0

Activité 8
Résoudre dans \ les équations suivantes :
x 2 + 1,1x + 0,1 = 0 ; x 2 − 3 2 x + 4 = 0 ; x 2 − 3 = 0 ; x 2 − 5 x = 0
( x + 1) = 16 ; 5x 2 + 2 x = 4 x 2 − 5x + 8 ; 3x ( 3x + 2 ) = 4 x 2 − 6 x − 7 ( 2 x + 3 ) = 3x − 5
2 2
;

Activité 9
Si cela est possible, factoriser les expressions ci-dessous en Produit de binômes
du premier degré :
1 2
P1 ( x ) = 10 x 2 + 3 x − 1 ; P2 ( x ) = 2 x 2 − 3x + 10 et P3 ( x ) = x − 6 x + 27
3

CHAPITRE 1 : Equations et inéquations du second degré 11


Cours : Équations du second degré

II Équations particulières du second degré :

Activité 1
1) Proposer une équation du second degré : ax 2 + bx + c = 0 telle que ac < 0 .
Cette équation admet-elle des solutions ?
2) L’équation : 20132014 x 2 + 20142015 x − 20152016 = 0 admet-elle des solutions ?

Soit ax 2 + bx + c = 0 une équation du second degré.


Si a et c sont de signes contraires alors l’équation admet deux solutions distinctes.

Activité 2
©

1) Donner un trinôme du second degré qui admet deux racines distinctes.


To

2) Les propositions suivantes sont-elles vraies ?


us

a) Si l’équation du second degré : ax 2 + bx + c = 0 admet deux solutions distinctes alors


a et c sont de signes contraires.
dr

b) Si a et c sont de même signe alors l’équation du second degré : ax 2 + bx + c = 0


oi

n’admet pas de solutions.


ts

Activité 3
se

Soit l’équation : 2 x 2 − 5 x + 3 = 0 .
rv

1) Calculer la somme des coefficients de l’équation.


é s

3
2) Vérifier que 1 et sont les solutions de cette équation.
au

2
3) Que peut-on conjecturer ?
C

4) Cette conjecture est-elle vraie pour l’équation : − x 2 + 3 x − 2 = 0 ?


N
P

Activité 4
Soit ax 2 + bx + c = 0 une équation du second degré telle que a + b + c = 0 .
1) Vérifier que ax2 + bx + c = ( x − 1)( ax − c ) .
2) Résoudre alors l’équation : ax 2 + bx + c = 0 .

Soit ax 2 + bx + c = 0 une équation du second degré.


c
Si a + b + c = 0 alors l’équation admet deux solutions x1 = 1 et x2 = .
a

12
Cours : Équations du second degré

Activité 5
Résoudre dans \ les équations suivantes :
2 x 2 − 2015 x + 2013 = 0 ; ( )
2x2 − 1 + 2 x + 1 = 0 ; 5 x 2 − 10 x + 5 = 0

Remarque : 1 peut être la solution double d’une équation du second degré dont
la somme de ses coefficients est nulle.

Activité 6
1) Donner une équation du second degré dont la somme du premier et du
troisième coefficient soit égale à son deuxième coefficient.
2) Vérifier que l’équation : 2 x 2 − 6 x − 8 = 0 répond à la première question.
©

3) a) Vérifier que -1 et 4 sont les solutions de l’équation : 2 x 2 − 6 x − 8 = 0 .


To

b) Que peut-on conjecturer ?


4) Cette conjecture est-elle valable pour l’équation proposée dans 1).
us
dr

Activité 7
oi

Soit ax 2 + bx + c = 0 une équation du second degré telle que a + c = b .


ts

1) Vérifier que ax 2 + bx + c = ( x + 1)( ax + c ) .


2) Résoudre alors l’équation : ax 2 + bx + c = 0 .


se
rv

Soit ax 2 + bx + c = 0 une équation du second degré.


é

c
s

Si a + c = b alors l’équation admet deux solutions x1 = −1 et x2 = − .


a
au
C

Activité 8 Résoudre dans \ les équations suivantes :


N

1 2 3
P

x + 2x + = 0 ; 26 x 2 + 2 5 x − 2 5 = 0
2 2
( )
1− 3 x + x + 3 = 0 ;
2
2x 2 + 2 2x + 2 = 0

Remarque : -1 peut être la solution double d’une équation du second degré


ax 2 + bx + c = 0 vérifiant : a + c = b .

Activité 9
Soit ax 2 + bx + c = 0 une équation du second degré.
1) Montrer que si -1 et 1 sont solutions de l’équation alors b = 0 et a = -c.
2) La réciproque est-elle vraie ?
3) Donner la forme des équations du second degré qui admettent
-1 et 1 comme solutions.

CHAPITRE 1 : Equations et inéquations du second degré 13


Cours : Équations du second degré

III Somme et produit des racines d’une équation du second degré :

Activité 1
Soit l’équation du second degré ax 2 + bx + c = 0 .
On suppose qu’elle admet deux racines distinctes x1 et x2 .
−b
1) Montrer que : x1 + x2 = .
a
c
2) Montrer que : x1 × x2 = .
a
3) Vérifier que les égalités établies restent vraies dans le cas d’une solution double.
©

Soit ax 2 + bx + c = 0 une équation du second degré admettant deux racines distinctes ou


To

−b c
non x1 et x2 . On a : x1 + x2 = et x1 x2 = .
us

a a
dr

Activité 2
oi

( )
ts

On considère l’équation : x 2 − 2 + 5 x + 2 5 = 0 .

1) Vérifier que 2 est une racine de cette équation.


se

2) Déduire alors l’autre racine.


rv
é

Exercice corrigé Résoudre dans \ l’équation suivante : 2 x 4 − 26 x 2 + 72 = 0 .


s
au

On pose u = x 2
C

On obtient l’équation d’inconnue u : 2u2 − 26u + 72 = 0


N

On calcule son discriminant : Δ = ( −26 ) − 4 × 2 × 72 = 100


2
P

On remarque que Δ > 0 donc cette équation admet deux racines distinctes :
− ( −26 ) + 100 26 + 10 36
u1 = = = =9
2×2 4 4
− ( −26 ) − 100 26 − 10 16
et u2 = = = =4
2×2 4 4
On déduit alors les valeurs de x :
u = x 2 = 9 équivaut à x = 3 ou x = −3
u = x 2 = 4 équivaut à x = 2 ou x = −2
L’ensemble des solutions de cette équation est : S\ = {−3; −2;2;3} .

14
Cours : Équations du second degré

Inéquations du second degré :

Activité 1
On considère les deux trinômes suivants : P(x) = −14 x 2 + x + 2011 et Q(x) = 5x 2 − 15x + 3 .
1) Chaïma assure que P ( 20132014 ) < 0 . Es-tu d’accord ?
2) Omar pourvoit que Q(x ) ≥ 0 uniquement lorsque x = 1 ou x = 3. Qu’en dis-toi ?

Soit ax 2 + bx + c un trinôme du second degré.


Une inéquation du second degré est une inéquation qui a l’une des formes suivantes :
ax 2 + bx + c < 0 ; ax 2 + bx + c ≤ 0 ; ax 2 + bx + c > 0 ; ax 2 + bx + c ≥ 0 .

Activité 2
©
To

Soient les trinômes P ( x ) = 2 x 2 − 12 x + 18 , Q ( x ) = −5x 2 − 5x + 10 et R ( x ) = −2 x 2 + x − 3 .


us

1) Calculer les discriminants des deux trinômes P(x) et Q(x).


2) Factoriser P(x) et Q(x) .Etudier alors leurs signes.
dr

3) Calculer le discriminant de R(x) puis justifier que pour tout réel x , R ( x ) < 0 .
oi

Activité 3
ts

Soit P(x) = ax 2 + bx + c un trinôme du second degré admettant une racine double x0 .


se

Montrer que pour tout x ≠ x0 , P(x) est du signe de a.


rv
é s
au

Soit P( x) = ax 2 + bx + c un trinôme du x −∞ x0 +∞
second degré.
C

Lorsque P(x) admet une racine double x0


N

P(x) Signe de a 0 Signe de a


P(x) est du signe de a, pour tout x ≠ x0 .
P

Activité 4
Soit P(x) = ax 2 + bx + c un trinôme du second degré admettant deux racines distinctes
x1 et x2 . x −∞ x1 x2 +∞
Compléter le tableau ci-contre : x − x1 0 +
(On suppose dans ce tableau x − x2 - 0
que x1 < x2 ).
( x − x1 )( x − x2 ) 0 - 0
P ( x ) = a ( x − x1 )( x − x2 ) 0 Signe de 0
(-a)

CHAPITRE 1 : Equations et inéquations du second degré 15


Cours : Équations du second degré

Soit P( x) = ax 2 + bx + c un trinôme du second degré. Lorsque P(x) admet deux racines


distinctes x1 et x2 , P ( x ) est du signe de a ,sauf lorsque x est entre les racines auquel cas P(x)
et a sont de signes contraires.
x −∞ x1 x2 +∞

P(x) Signe de a 0 Signe de -a 0 Signe de a

Activité 5
Soit P(x) = ax 2 + bx + c un trinôme du second degré.
©

§§ b ·
2
Δ ·
On rappelle que P(x) = a ¨¨ ¨ x + ¸ − 2 ¸¸ . Que peut-on dire du signe du trinôme
To

©© 2a ¹ 4a ¹
us

ax 2 + bx + c dans le cas où Δ < 0 ?


dr

Lorsque Δ < 0 , le trinôme du second degré P(x) = ax 2 + bx + c est toujours du signe


oi
ts

de a .
x −∞ +∞

P(x) Signe de a
se
rv
é s

Activité 6
au

Établir le tableau de signe de chacun des trinômes suivants :


C

4
P1 ( x ) = −2 x 2 + 8 x − 11 ; P2 ( x ) = −3x 2 + 4 x − ; P4 ( x ) = 2 x 2 − x − 3 .
N

3
P

Activité 7

Résoudre dans \ les inéquations suivantes :


1 2
x − 4 x + 12 ≤ 0 ; − x 2 + 5 x + 24 > 0 ; −3x 2 + x − 5 ≥ 0
3
16 x 2 − 144 > 0 ; −3 x 2 − 15 x ≤ 0 .

16
Essentiel du Cours

Soit le trinôme défini par : P x


 ax 2 bx c avec aт0
Son discriminant est ȴ= b²- 4ac
Equation Factorisation de Tableau de signe de
ax bx c  0
2
P x
 ax bx c
2
P x
 ax 2 bx c
x1 et x2 sont les solutions de
Deux solutions : P x
 a x  x1
x  x2
l’équation P(x) = 0 et x1  x2
ȴ>0 −b − Δ −b + Δ où x1 et x2 sont les
et x −∞ x1 x2 +∞
2a 2a solutions de l’équation P(x) Signe de 0 signe de 0 signe de
P( x)  0 . (a) (-a) (a)

x0 est l’unique solution de


Une seule solution : P( x)  a x  x 0

2
l’équation P( x)  0
©

ȴ=0 b
où x0 est la solution de x −∞ x0 +∞
To

2a P(x) Signe de 0 signe de


l’équation P( x)  0 . (a) (a)
us

P(x) n’est pas factorisable


dr

Pas de solution. sous forme d’un produit de x −∞ +∞


oi

P(x) Signe de
ȴ<0 binômes du premier
ts

(a)
degré.

se

Une méthode de résolution d’équations du second degré datant du IXe siècle


rv

Dans ses écrits, AL-KHAWARIZMI propose une 1) Vérifier que 3 est bien une solution de
é s

méthode pour déterminer une solution de certaines l’équation : x 2 + 10 x = 39 .


équations du second degré. Il expose sa méthode sur
au

2) Retrouver l’autre racine de cette


un exemple.
équation .
C

A Écrit avec les notations actuelles, l’équation qui


N

sert d’exemple est : x 2 + 10 x = 39 B


P

Dans le langage de l’époque, x2 est appelé « un carré » On considère l’équation : x 2 + 8 x = 20


et x est appelé « une racine » 1) Appliquer le procédé d’Al-Khawarizmi
AL-KHAWARIZMI ne s’intéresse qu’aux nombres positifs pour déterminer une racine de cette
équation.
Extraits du procédé d’AL-KHAWARIZMI 2) Vérifier par le calcul que le résultat
(trad.Roshdi Rasched parue, Al-Khawarizmi, le
commencement de l’algèbre, coll « Sciences dans obtenu est bien une solution de
l’Histoire », éd.Blanchard). x + 10 x = 39 l’équation : x 2 + 8 x = 20
2

Un carré plus dix racines sont


10
égaux à trente- neuf dirhams. =5
Partage en deux moitiés le 2
nombre des racines
5 = 25
2
Il vient, dans ce problème, cinq,
que tu multiplies par lui-même ; 25 + 39 = 64
tu l’ajoutes à trente-neuf ; 64 = 8
tu prends la racine
de laquelle tu soustrais la 10
moitié du nombre des racines 8− =8−5=3
2
qui est la racine du carré que tu veux
X=3

CHAPITRE 1 : Equations et inéquations du second degré 17


S’auto-évaluer

Vrai-Faux Dire si chacune des propositions suivantes est vraie ou fausse.

1. ( 2 x + 1)2 + 9 est la forme canonique du 8. Si −2 x 2 − 2 x + 4 > 0 alors −2 < x < 1 .


trinôme 4 x 2 + 4 x + 10 9. Si l’on double les coefficients d’un trinôme
du second degré admettant deux racines, alors
2. le trinôme « − x 2 + 2 x » admet comme
ses racines sont multipliées par 2.
discriminant : Δ = 22 − 4 × ( −1) = 8
10. Si -1515 est le discriminant d’un trinôme
3. Le réel -2 est une solution de l’équation du second degré P(x) alors P(x) < 0 .
x2 + x + 6 = 0 11. L’équation proposée a une seule solution.
4. L’équation 3 x 2 + 2013 = 0 n’a pas de
a. ( x + 2 ) = 0
2
b. 2 x 2 − 3x + 1 = 0
solutions.
5. Le discriminant de l’équation c. x 2 − 5 x = 0 d. − x 2 + 6 x − 9 = 0
( 2 x − 1 )( − x + 3 ) = 0 est négatif. 12. Une forme factorisée de −3x 2 + 5x + 2 est :
©

§ 1·
6. L’équation 1509 x 2 − 18 x − 12 = 0 admet a. −3 ( x + 2 ) ¨ x − ¸ b. ( − x + 2 )( 3 x + 1 )
To

deux solutions. © 3¹
7. Si x > 2 alors x 2 − x + 6 < 0 § 1· § 1·
us

c. −3 ( x − 2 ) ¨ x + ¸ d. ( 3x − 6 ) ¨ − x + ¸
© 3¹ © 3¹
dr

QCM
oi

Pour chaque proposition, indiquer la seule proposition exacte.


ts

A B C D

1.L’équation :
se

a deux solutions a deux solutions


a une seule n’a pas de
3x − 5x + 2 = 0
2
2 2
rv

solution −1 et − solution 1 et
3 3
é s

2. L’équation :
a une seule deux solutions deux solutions, une seule solution
( x − 3)2 = 16
au

solution le réel 7 les réels -1 et 7 les réels -3 et 3 le réel -1


3. L’ensemble des
C

]−∞; −1[ ∪ º» ª
]−∞; −1] ∩ ª« ª
solutions de
N

1 1
; +∞ ª −1; 1 º ; +∞ ª1 ª
l’inéquation : ¼2 «¬ ¬2 ¬« ]−∞; −1] ∪ « ; +∞ «
P

«¬ 2 »¼ ¬2 ¬
2 x + x − 1 ≥ 0 est
2

4. Le tableau de
Peut être celui
signe suivant Peut être celui de Peut être celui de Peut être celui de
de
x −∞ +∞ 3x − 5x + 4
2
3x − 5x − 4
2
−3x 2 + 5x − 4
….. -
−3x 2 + 5x + 4
5. Le trinôme du
second degré a, b et c sont
a>0 a<0 a>0
ax 2 + bx + c est strictement
et b − 4ac > 0
2
et b − 4ac > 0
2
et b − 4ac < 0
2
strictement positif positifs
sur \ si :
6. 1 x 2 − 4 x + 16 ≤ 0 a
4 5
pour solutions
25 \
º 8º
»¼ −∞; 5 ¼» {}
8
5

18
Activités T.I.C.E Activités T.I.C.E
Dans cette activité nous allons utiliser le
programme GéoGebra. Reprendre le même procédé avec d’autres exemples.
Lancer GéoGebra, aller à l’onglet : « affichage » Dans le cas d’une équation qui n’a pas de racines, le
puis : « calcul formel », résultat { } s’affiche indiquant l’ensemble vide.

©
To
us
dr

Une nouvelle fenêtre : « Calcul formel » s’ouvre.


oi

Dans la zone numéroté (1) écrire : x^2 - 2*x + 3 = 0


ts

Puis cliquer entrer, l’équation : x 2 − 2 x + 3 = 0 On peut factoriser un trinôme de second degré, pour

s’affiche. cela faite entrer l’expression du trinôme :


se

Sélectionner l’équation et cliquer sur « résoudre ». 3*x^2 – 5*x + 2 sélectionner le trinôme qui apparaît
puis cliquer sur « Factoriser ».
rv
é s
au
C
N
P

Les solutions sont affichées alors.


La forme factorisée apparaît lorsqu’elle est possible.

CHAPITRE 1 : Equations et inéquations du second degré 19


Exercices Maîtriser le cours
1 Dans chaque cas, écrivez le trinôme sous 8
forme canonique. a) Pour quelle valeur de m l’équation
a) x 2 − 16 x + 1 b) 6 x 2 + x − 1 x 2 − 4 x + m − 1 = 0 admet-elle une
solution double ?
c) − x 2 + 2 x + 4 d) x 2 + 9 x
b) Calculer cette solution.
e) −4 x 2 + x + 3 f) x 2 + 1
g) −x 2 + 7x − 10 h) 3x 2 + 12x + 12 9 Ecrivez les trinômes suivants sous forme
d’un produit de binômes du premier degré
2 Résoudre les équations suivantes : • A(x) = x 2 − 7 x + 10
a) x 2 − x − 6 = 0 b) u 2 + 5u − 6 = 0 • P( x ) = 2 x 2 − 5 x
c) x 2 − 3 x = 0 d) 1 − t − 2t 2 = 0 • Q(x) = −3x 2 + 4 x + 4
e) y 2 + 2013 = 0 f) − x 2 + 2 x − 1 = 0 1 1
• S ( x ) = − x2 − x + 1
g) − x 2 = 2014 h) 2 x 2 + 5 x = 0 2 2
10
j) 9 − ( 3x − 1) = 0
2
i) 3 x 2 − 12 x + 12 = 0
©

Dans chacun des cas suivants, déterminer


k) x 3 − 5 x = 0
To

un trinôme du second degré admettant :


a) Les réels 2 et -5 comme racines.
3
us

Résoudre les équations suivantes :


b) Le réel -7 comme racine double.
a) x 2 − 3 2 x + 4 = 0
dr

11 On considère le trinôme du second degré :


b) 0,02 x 2 − 1,72 x + 1,7 = 0
oi

c) −3 x 2 + 7 x + 1 = 0 Q( x ) = 2 x 2 − x − 2
ts

( )
d) 1 + 5 x 2 + 5 x − 1 = 0 a) Calculer Q ( 2)

b) Factoriser alors Q ( x )
se

4 Résoudre les équations suivantes :


12
rv

a) −m2 + m + 20 = 0 Factoriser les trinômes suivants :


é

b) t − 1 + 3t 2 = 0 • x2 − x − 2
s

c) y 2 + y = −1 • ( )
a2 + 1 x 2 − a2 x − 1 ; a un réel
au

m − m + 20 2
quelconque.
d) =0
C

m + m+1
2

13 Etudier suivant les valeurs de x, le signe


N

m − m2 − 20
e) =0 des trinômes suivants :
P

m2 − 16
a) − x 2 + 6 x − 5 b) − x 2 + 2 x − 3
5 c) 2 x 2 − 8 x d) 3 x 2 − 9
Vérifier que 2 est une solution de l’équation :
6 x 2 − 5 x − 14 = 0 e) x 2 − 4 x + 4 f) 32013 x 2 + 20133
Déduisez-en alors l’autre solution.
14 Résoudre les inéquations suivantes :
6
Soit α la mesure d’un angle en degré tel que a) x 2 − 3 x + 2 > 0 b) x 2 + 25 ≥ 0
0 < α < 90 c) m2 + m − 20 ≤ 0 d) x 2 − 2 x < 0
Résoudre l’équation d’inconnue x : e) x 2 + 7 x + 12 > 0 f) − x 2 − 9 > 0
( ) (
cos2 α x 2 + x + sin2 α = 0 ) g) 2y 2 < 4 − y h) 24 x > 2 x 2 + 72
7
Comment choisir le réel m pour que l’équation : 15 Soit le trinôme P ( x ) = − x 2 + 11x − 21
2 x 2 + x − m = 0 admette -1 pour racine ? Les propositions suivantes sont-elles vraies ?
Déduisez-en alors l’autre solution. a) P(2013,2012) > 0 b) P(−5,005) < 0
c) P(10,5) ≤ 0 d) P(0) = 0
20
Exercices Maîtriser le cours
16 Résoudre dans \ les équations suivantes : 23 Déterminer la longueur d’un terrain de sport
a) 2 x + 3x − 5 = 0
2
b) − x − 10 x + 6 = 0
2
de périmètre 180m et dont l’aire est égale à
c) −4 x 2 + 9 x − 22 = 0 d) x2 + 6x + 9 = 0 1001 m2
e) 3x 2 − 9 x + 6 = 0 f) 7x2 + 9 = 0 24 Déterminer un nombre tel que, si on ajoute
g) 3x 2 − 5x = 0 h) 9 x 2 − 42 x + 49 = 0
18 à son triple, on trouve son carré.
1 2
i) x 2 + = x j) x 2 + 12 = 5x 2
25 5 25 La somme d’un réel non nul et son inverse est
17 58
Résoudre dans \ les équations suivantes : . Quel est ce réel ?
21
6x 2 − x + 1 x +6
a) =3 b) 2 =1
2x − 1 x − 6x + 5 26 Déterminer trois nombres entiers consécutifs,
x +3 x −3 3x 2 + x − 4 sachant que la somme des carrés de ces
c) = d) 2 =2 nombres est égale à 1877.
2x − 1 x − 1 x − 2x + 1
©

27 Résoudre dans \ les équations suivantes :


18 On considère l’expression
To

9 x
A ( x ) = 2 x 3 − 5x 2 − x + 6 a) − = 2
us

x 3
(
a) Vérifier que A ( x ) = ( x − 2) 2x 2 − x − 3 ) b) x +
1
=5
dr

b) Résoudre alors l’équation A ( x ) = 0 x −3


oi

c) x 3 − x 2 − 6 x = 0
19
ts

a) Résoudre dans \ l’équation : 9 x 2 + 10 x + 1 = 0 28


b) Déduire alors les solutions de l’équation Dresser le tableau de signe des trinômes

9 x 4 − 10 x 2 + 1 = 0 suivants :
se

c) Résoudre alors les équations : a) A ( x ) = x 2 + 2 x − 24


rv

• 2x 4 + x2 − 6 = 0 b) B ( x ) = 12 x 2 + 5x + 11
é

• x4 + 4x2 − 5 = 0 c) C ( x ) = 9 x 2 + 6 x + 1
s

• x 4 − 8 x 2 + 12 = 0
au

d) D ( x ) = 3 x 2 − 4 x + 1
20
Factoriser si c’est possible chacun des trinômes. 29
C

a) A ( x ) = 5 x 2 + 6 x − 8 Résoudre dans \ les inéquations suivantes


N

a) x 2 + 9 x − 10 > 0
P

b) B ( x ) = 4 x 2 + 8 x + 13
b) − x 2 + x − 2 ≥ 0
2 1 c) 3x 2 − x + 15 < 0
c) C (x) = x 2 + x +
3 9 d) 9 x 2 + 6 x + 1 > 0
1 x 26
d) D(x) = x 2 + − 30 e) x 2 + 6 x < 0
2 5 15 Résoudre dans \ les inéquations suivantes
e) E ( x ) = ( 1 − 7 x ) + 10
2
a) ( x + 3) − 16 < 0
2

F (x) = ( 2 x − 1 ) − ( x + 4 )( 3 x − 6 )
2
f) b) 11 x 2 + 15x − 9 ≤ 9 x + 8
c) (1 − 9 x ) > ( 5x + 3 )
2 2

21 Déterminer le réel c de telle sorte que le réel 3 soit


d) −9 x 2 + x < 4
solution de l’équation − x 2 + 7 x + c = 0 .
Trouver l’autre solution. 31
Résoudre dans \ les inéquations suivantes
22 Déterminer le réel a tel que l’équation 5 x 2 + 18 x + 13 5
a) ≤0 b) ≤ 3x − 2
x −7 x −6
ax 2 + 3x + 9 = 0 n’admet qu’une solution.
Quelle est cette solution CHAPITRE 1 : Equations et inéquations du second degré 21
Problèmes Maîtriser le cours
32 Un cycliste a parcouru une distance de 35 Un ballon de football est frappé avec une
90km. S’il avait parcouru 2km de plus à vitesse initiale v dans une direction formant
l’heure, la durée du trajet aurait été un angle α avec l’horizontale. On appelle y la
diminuée d’une demi-heure. Calculer sa hauteur atteinte par le ballon quand celui-ci est
vitesse en km/h. situé à une distance x du point où il a été frappé,
distance mesurée au sol ( voir figure ci-dessous).
33 Une pelouse rectangulaire entourée par
une zone de circulation comme présentée
ci-dessous
4x

x
©

3
3
2
To

On cherche à déterminer les dimensions du On prend v = 20m.s −1 et α = 45°


terrain pour avoir une pelouse de 120 m2 On admet alors que le ballon a une trajectoire
us

1) Montrer que l’expression A ( x ) de l’aire de la 1


définie par la relation suivante : y = − x 2 + x
pelouse peut s’écrire : A ( x ) = 4 x − 22 x + 24
2
dr

40
2) Déterminer x pour que l’aire de la pelouse soit 1) On admet que la hauteur maximale atteinte
oi

égale à 120 m2
ts

par la balle est 10m. Déterminer à quelle


distance x de son point de départ se trouve-elle ?

34 2) Le joueur qui a frappé la balle cherche à lober


se

Lors d’un match le gardien de but qui s’est avancé ( on suppose


de basket, on doit que le joueur, le gardien de but et le centre de
rv

lancer le ballon à la ligne de but sont alignés ). Le gardien bras


é

l’intérieur d’un levés, a une hauteur de 2,50m et il est situé


s

cercle métallique. à 25m du joueur qui a tiré le ballon.


au

Montrer que, même si le gardien saute en l’air,


le ballon passera au-dessus de lui.
C

On assimile le ballon à un point qui doit passer par le 3) Après être passé au-dessus du gardien, le ballon
N

centre C du cercle métallique situé à 3,05 m du sol. poursuit sa course.


P

D’un point A situé à 2m du sol, un joueur lance le ballon 1


avec une vitesse V0 ( en m.s-1) a) Résoudre l’équation − x 2 + x = 0 . À quelle
40
Le théorème du centre d’inertie permet de décrire la
distance x de l’endroit où il a été tiré le ballon
trajectoire du ballon par :
retombera-t-il ?
−25 2
y = 2 x + 2x + 2 b) On suppose que la ligne de but est située à une
V0 distance de 41m de l’endroit où le ballon a été
1) Le joueur se trouve à 7m du panier de basket. Avec tiré et que celui-ci, une fois retombé au sol,
quelle vitesse V0 ( en m.s-1) doit-il lancer le ballon roule 2m avant de s’arrêter.
pour que celui-ci atteigne le centre du panier de Le joueur marquera-t-il le but ?justifier.
basket ? 4) À quelles distances x du point de départ, sa
Dans la suite, on donne à V0 cette valeur. balle aurait-elle pu être interceptée par un
2) Voulant arrêter le ballon, un adversaire, situé à 90 joueur autre que le gardien ? (on suppose
cm du joueur, saute verticalement en levant les bras, qu’en sautant, la tête d’un tel joueur atteint
à une hauteur de 2,70m. une hauteur maximale de 2,50m.)On donnera
Le panier sera-t-il marqué ? des valeurs approchées à 0,01 m prés.
22
C H A P I T R E

Contenu du chapitre
©
To

Pour commencer
Cours
us

Équation du premier degré à deux inconnues réelles


dr

Système de deux équations à deux inconnues réelles


oi

Résolution d’un système linéaire


ts

S’auto-évaluer

Activité TICE
se

Exercices et problèmes
rv
é s
au
C
N
P

La méthode de Gauss (qui consiste à


résoudre un système linéaire) est due à
Karl Friedrich Gauss astronome ,
mathématicien et physicien allemand
(1777 ,Brunswick-1855, Göttingen)

23
Pour commencer

Activité
Indiquer pour chaque énoncé ,la ( ou les ) bonne(s) réponse(s).

A B C
1
Si p = 2 et q = -3 alors : 2p – 3q = 0 3p + 2q = 0 -12p - 8q = 0

2 La valeur de l’expression
2 x + 3y + 2 pour x = 0 et
4 5 7
y = 1 est :
©

3
To

La solution de l’équation -2 3 2
−3 x + 6 = 0 est :
us
dr

4 a=0 b=0 a = 0 et b = 0
oi

Si 3a + b = 3a − b alors :
ts

5 Le plan est muni d’un repère


GG On peut On peut On peut


( )
cartésien O; i ; j trouver a tel
se

trouver a tel trouver a tel


que M(0 ; 5) que M(3 ; 4) que M(5 ; 0)
On considère le point
rv

M(a+2 ; 3-a) avec a un réel



au

6
1 Uniquement Pour toutes
Pour x =
C

La relation 3x − 2y = 1 est 6 1 les valeurs


pour x =
N

vérifiée : 1 6 de x et y
P

et y = −
4 1
et y = −
4
7
3 y = 2 − 3x
Si 2 x + 3y = 6 alors : x = 6 − 3y x =3− y
2
8 Si 2 x + 5y = 3 et
5x − 3y = −3 alors : −3x + 8y = 6 19y = 9
7 x + 2y = 6
9 Si un cycliste roule
constamment à la vitesse de 2h 30 min
20 Km/h alors il parcourait 2h 32 min 2h 36 min
52 Km en

24
Cours : Système de deux équations

I Équation du premier degré à deux inconnues :

Activité 1
Une équipe de football a gagné 20 points sur un nombre de matchs joués sans
défaite. x : nombre de matchs gagnés 1
1) Compléter le tableau suivant : y : nombre de matchs nuls 8
Nombre de matchs joués
2) a) Quel est le nombre maximal de matchs nuls.
b) Quel est le nombre maximal de matchs gagnés.

Activité 2
1) Le fait que les deux figures suivantes aient
©

le même périmètre se traduit par l’équation :


To

a) 8,5x = 7y
us

b) 4 x + 4,5 = 2y + 5
c) x + 4,5 = y + 5
dr

2) Compléter le tableau suivant :


oi

Les valeurs de x et y Les deux périmètres sont égaux (vraie ou faux)


ts

5
x= ; y =1

8
se

x=3; y=2
rv

7
x =1 , y =
é

4
s

x = ... , y = ... vraie


au
C

a, b et c sont trois réels tels que a et b sont non tous nuls.


N

L’équation ax+by+c = 0, où x et y sont deux inconnues réelles, est appelée équation du premier
P

degré à deux inconnues.


Résoudre une telle équation c’est trouver tous les couples (x , y) pour lesquels l’égalité est vraie.
Chaque couple vérifiant l’égalité est appelé solution de cette équation.

Exemple : 2x +3y = -2 est une équation du premier à deux inconnues x et y .


Le couple (5 ; 4) est une solution de cette équation car : 2 × 5 − 3 × 4 = −2 .
Remarque : Attention à l’ordre des nombres dans un couple ! (4 ; 5) n’est pas une solution.
Activité 3
On considère l’équation à deux inconnues : 2 x − y = −2
1) Trouver y lorsque x = 10. Trouver alors un couple de solution.
2) pour chacun des couples suivants, préciser s’il est solution de
cette équation ou non : (0 ;2) (1 ;-3) (2 ;2)

CHAPITRE 2 : Système de deux équations du premier degré à deux inconnues 25


Cours : Système de deux équations

II Système de deux équations du premier degré à deux inconnues :

Activité 1
Un groupe de 25 jeunes cyclistes participent à une course en
deux équipes E1 et E2.
Après une heure de course 5 cyclistes du deuxième équipe
ont lâché, et c’est ainsi que l’effectif de l’équipe E1 est devenu
égal à quatre fois le nombre de cyclistes de l’équipe E2
restant dans la course.
On désigne par x le nombre de cyclistes de l’équipe E1et par y celui de cyclistes de l’équipe E2.
Traduire les données par des équations.
©
To

Un système de deux équations du premier degré à deux inconnues est la donnée de


deux équations du premier degré à deux inconnues :
us

­ax + by = c
Système : ®
dr

¯a ' x + b' y = c '


oi

Résoudre un tel système c’est trouver, s’ils existent, tous les couples (x,y) qui sont
ts

solutions des deux équations à la fois.


Chaque couple est appelé solution du système.

se
rv

­ 2x − y = 1 → (E1 )
Exemple : le système ® est un système de deux équations du premier
é

¯ −4 x + 3y = 1 → (E2 )
s

degré à deux inconnues x et y .


au

Le couple ( 2;3) est solution de chacune des équations (E1) et (E2), donc il est solution du système
C

Le couple (-1 ; -3) est une solution de l’équation (E1), mais il n’est pas solution de l’équation (E2),
N

donc il n’est pas solution du système .


P

Activité 2

­ 4x + y = 5
On considère le système ®
¯5x + 3y = 1
Parmi les couples suivants, lequel est solution de ce système ? Justifier la réponse.
(1 ;1) ; (0,5 ;3) ; (1 ;-2) ; (2 ;-3)

26
Cours : Système de deux équations

III Méthodes de résolution d’un Système de deux équations :


1) Principe de la méthode de résolution par substitution
Activité 1
Iheb a payé 4,5 dinars pour avoir 3 croissants et 4 pains chocolat.
Par contre Omar a payé 2,75 dinars pour avoir 1 croissants et 3 pains chocolats.
On désigne par c le prix en dinars d’un croissant et par p celui d’un pain chocolat.
1) Ecrire deux équations qui traduisent les données.
2) a) Exprimer c en fonction de p dans l’une des deux équations.
b) Remplacer c par l’expression trouvée dans l’autre équation et résoudre
l’équation obtenue, d’inconnue p .
3) En déduire le prix d’un croissant et celui d’un pain chocolat.
©

Résolution par substitution :


To

1 Exprimer une inconnue en fonction de l’autre dans l’une des deux équations.
us
dr

2 Remplacer dans l’autre équation cette inconnue par l’expression trouvée.


oi
ts

3 Résoudre l’équation obtenue, à une seule inconnue.



se

4 Utiliser l’expression trouvée dans la première étape pour déterminer l’autre inconnue.
rv
é s

Activité 2
au

Omar, cycliste, gravit un col (aller/retour) et parcourt 36 km, il effectue la montée à


C

la vitesse de 12 km/h et la descente à la vitesse de 40 km/h. sachant que le temps


N

de la descente est le 1/3 de celui de la montée, déterminer le temps de l’aller et


P

celui du retour.

Activité 3
Une mule se plaignant d’être trop chargé dit à l’ânesse : « Si je te donnais un de mes
sacs, nous en aurions autant toutes les deux ! »
L’ânesse : « oui, et si je te donnais une de mes sacs, tu en aurais le double de mois »
Combien de sacs portent la mule et l’ânesse chacune ?

Activité 4
Reprendre les données de l’activité N°1 page 26
1) Donner un système qui traduit les données.
2) Résoudre par substitution le système obtenu. En déduire
l’effectif de chaque équipe.

CHAPITRE 2 : Système de deux équations du premier degré à deux inconnues 27


Cours : Système de deux équations

2) Principe de la méthode de résolution par élimination

Activité 1
À la terrasse d’un café, Mohamed observe deux commandes
distinctes et note les montants à payer en dinars.
Il pense pouvoir retrouver le prix d’un café et le prix d’un soda.
On note x le prix d’un soda et y le prix d’un café.
1) Traduire par une équation, notée (1), la première commande.
2) Traduire par une équation, notée (2), la seconde commande.
3) Noter (3) l’équation traduisant une commande comprenant 2
sodas et 2 café.
4) En utilisant les commandes (2 ) et (3), en déduire le prix d’un café.
5) Trouver ensuite le prix d’un soda.
©

Activité 2
­ −3x + 2y = 5
To

On considère le système suivant : ®


¯ 2 x − y = −3
us

1) Multiplier les deux membres de la première équation par 2 et ceux de la deuxième par
­ −6 x + 4 y = 10
dr

(-3). Vérifier que le nouveau système est ®


¯ −6 x + 3y = 9
oi
ts

2) Garder la première équation et soustraire la deuxième de la première. Que remarquez-


vous ?

3) Achevez la résolution.
se

Résolution par élimination :


rv
é

1
s

Multiplier les deux membres des deux équations par des nombres
au

convenablement choisis de manière à obtenir le même coefficient ou des coefficients


opposés de l’une des inconnues dans les deux équations.
C
N

2 Garder l’une des nouvelles équations obtenues et faire, suivant le cas, la somme ou
P

la différence des deux équations.

3 Résoudre l’équation obtenue, à une seule inconnue.

4 Utiliser l’autre équation pour déterminer la valeur de l’autre inconnue.

Activité 3
On remplit 14 pots avec exactement 6 kg de confiture. Certains pots ont une
contenance de 500g et d’autres une contenance de 375g.
Déterminer le nombre de pots utilisés de chaque type.

28
Cours : Système de deux équations

Activité 4
Un train est constitué de deux locomotives identiques et de dix wagons-citernes du même
modèle. Ce train mesure alors 151 m de long.
Après avoir vidé le contenu des wagons-citernes, on décroche une locomotive et on ajoute deux
nouveaux wagons-citernes vides.
Le train ainsi constitué mesure 160m de long.
On cherche la longueur x d’une locomotive et la longueur y d’un wagon-citerne.
1) Écrire un système de deux équations à deux inconnues représentant la situation.
2) Résoudre le système obtenu.
3) En déduire la longueur, en mètres, d’une locomotive et celle d’un wagon-citerne.

Activité 5 Exemple de système n’admettant pas de solution


©
To

­ −4 x + 2y = 2
Soit le système (1 ) ®
us

¯−6 x + 3x = −9
1) Justifier que la résolution du système (1) se ramène à la résolution du
dr

­y = 2 x + 1
système ( 2) ®
oi

¯y = 2 x − 3
ts

2) Conclure quant à la résolution du système (1) .



se

Activité 6 Exemple de système admettant une infinité de solutions


rv

­4,5x + 1,5y = 3
é

Soit le système ®
s

¯ −7,5 x − 2,5y = −5
au

1) ( 0; 2 ) est-il solution du système ?


C

2) Peut-on trouver un autre couple solution de ce système ?


N

3) Exprimer dans chacune des deux équations, y en fonction de x.


P

4) Que peut-on penser des expressions obtenues ?


5) En déduire l’ensemble des couples qui sont solutions de ce système.

Activité 7
Un parcours à vélo est composé d’une partie plate de 20 km
et d’une partie en côte de 10 km.
Anis a effectué tout le parcours en 108 minutes.
Sa vitesse sur une surface plate est supérieure de 15 km/h à
sa vitesse en côte.
Quelles sont les vitesses moyennes de Anis en côte et sur du plat ?

CHAPITRE 2 : Système de deux équations du premier degré à deux inconnues 29


Essentiel du Cours

Définition
Système de deux équations du 1er degré à deux inconnues

Un système de deux équations du premier degré à deux inconnues désignées par x et y


­ax + by = c
est de la forme : ® où ax by c  0 et a ' x b ' y c '  0 sont deux
¯a ' x + b' y = c '
équations du premier degré à deux inconnues x et y.

Méthode par élimination


Résolution d’un système

­7 x − 2y = 1 (1)
Exemple : Résoudre le système ®
©

¯3x + 5y = 18 (2)
To

Étape Action Expression


1 On choisi d’éliminer y dans l’une des équations Pour avoir :
us

-10y dans (1) : on multiplie par 5


dr

10y dans (2) : on multiplie par 2


2 On multiplie les deux membres de la première ­7 x − 2 y = 1 × ( 5)
oi

équation par 5 et les deux membres de la seconde ®


× (2)
ts

équation par 2 ¯3 x + 5y = 18

3 On garde la première équation et on additionne ­ 7 x − 2y = 1


membre à membre pour obtenir la deuxième ®
se

équation ¯41x = 41
rv

4 On trouve la valeur de x ­ 7 x − 2y = 1
é

®
¯x = 1
s
au

5 On calcule ensuite la valeur de y dans la première ­y = 3


équation en remplaçant x par 1 ®
¯x = 1
C

Le couple (1 ; 3) est la solution du système


N
P

Méthode par substitution


­ x − 2y = −1 (1)
Exemple : Résoudre le système ®
¯ 4 x + 3y = 29 (2)
Etape Action Expression
1 Dans l’équation (1), on exprime x en x − 2y = −1 donne : x = 2y − 1 (3)
fonction de y
2 On garde l’équation x = 2y − 1 et ­ x − 2y = −1 équivaut ­ x − 2y = −1
dans l’équation (2), on remplace ( on ® ®
¯4 × ( 2y − 1 ) + 3y = 29 à ¯ y =3
substitue) x par 2y – 1
3 On remplace y par sa valeur dans ­x = 5
l’équation (3) ®
¯y = 3

30
S’auto-évaluer
Vrai-Faux
Dire si chacune des propositions suivantes est vraie ou fausse.

3. Tout système de deux équations du 1. x et y sont deux réels ayant une somme égale à 1.
premier degré à deux inconnues en ajoutant 3 au plus petit parmi eux, on trouve la
admet au moins une solution. valeur de l’autre diminuée de 2.
4. Le couple (2 ; 0,5) est solution du ­3x + 3y = 3
x et y sont solutions du système ®
­2 x + 3y = 5,5 ¯ −x + y = 5
système : ®
¯3x + y = 4,05 2. Omar a résolu par élimination le système :
5. La seule solution du système : ­3x + 5y = 15
®
­3x − 6y = 12 ¯ 55x − 15y = −13
® est ( 6 ; 1) .
¯ −5x + 10y = −20
­−6 x + 3y = 3
6. Le système : ® n’a pas de
©

¯ 4 x − 2y = 5
To

solutions.
7. (-1 ; 3) et (1 ; 3) sont deux solutions
us

­ x − 3y = −10
du système : ®
dr

¯ 3x − y = 0
oi
ts

Son ami Iheb lui dit que sa réponse est fausse.


QCM

Pour chaque question, indiquer la seule proposition exacte.


se
rv

A B C D
é

Pour 24 stylos et 12 cahiers,


s

on paie 60 D et pour deux ­24 x + 12y = 60 ­4 x − 2y = 10 ­2 x + y = 5


au

­2 x + y = 10
stylos et deux cahiers, on paie ® ® ® ®
7 D. Quel système peut ¯ x − y = −7 ¯2x + 2y = 7 ¯2 x + 2 y = 7 ¯2 x + 2y = 7
C

traduire cet énoncé ?


N

­x − y = 4
P

Le système ®
¯ − 3 x + 3y = − 12 (10 ; 6) (0 ;-4) (2 ; 6) (4 ; 0)
n’est pas vérifié par :
­ −5 x + 6 y = 4 n’admet pas
admet
admet une
admet une
Le système ® exactement infinité de
¯2,5 x − 3y = −2 de solutions unique solution
deux solutions solutions

­3b − 3a = 9 ­ b−a =3 ­ b−a =1 ­b − a = 3


® ® ® ®
¯3b − 4a = 3 ¯3b + 4a = 0 ¯3b − 4a = 0 ¯−3b + 4a = 0
Les nombres a et b sont
solutions du système :

CHAPITRE 2 : Système de deux équations du premier degré à deux inconnues 31


Activités T.I.C.E Activités T.I.C.E
Objectifs : Conjecturer une longueur à l’aide du logiciel GéoGebra puis la démontrer à l’aide d’un système
Problème : Amin a déposer dans le coffre de sa voiture de longueur 90 cm, représentée ci-dessous par le
segment [ AB ] , ses deux cannes à pêche, représentées par les segments [DB] et [ AC ] , mesurant
respectivement 1,02m et 1,06m. il a rempli son coffre d’autres accessoires de pêche, en laissant libre la partie
délimitée par le triangle AEB.
Combien mesure la longueur EF ?

Lancer le logiciel Cliquez sur l’outil Segments entre deux points et


Dans le but d’avoir un plan tracer les deux segment [DB] et [AC]
de travail vierge, enlevez la 6. Cliquez maintenant sur le petit triangle situé au
grille et les axes en cliquant coin inférieur droit de l’outil
sur le bouton droit de la
souris et en sélectionnant
les éléments à enlever.
©

Sélectionnez l’outil Distance ou Longueur


1. Cliquez sur le petit triangle dans le coin et sélectionner les
To

inférieur droit de l’outil Nouveau point. extrémités du segment


us

[DB] et [AC]
puis déplacer les
dr

points D et C de façon à
oi

Sélectionner l’outil avoir DB = 10,2 cm et


ts

Nouveau point et crée AC = 10,6 cm


un point A 7. Cliquez sur le petit triangle dans le coin inférieur


2. Dans la barre de Saisie Entrer « segment [A,9] droit de l’outil Nouveau point.
se

On obtient alors un segment [ AB] de 9 cm


rv

3. Cliquez sur le petit triangle dans le coin


é

inférieur droit de l’outil Droite perpendiculaire


s

Sélectionnez l’outil intersection entre deux objets


au
C
N

Sélectionner l’Outil
P

Droite perpendiculaire et et crée le point E intersection de (DB) et (AC)


tracer les droites(d) et (d’) 8. Sélectionner l’outil droite perpendiculaire et
perpendiculaires à (AB) passant tracer la perpendiculaire à (AB) passant par E puis
respectivement par A et B crée le point F de son intersection avec (AB)
9. Afficher la mesure de la longueur EF
4. Sélectionner l’outil Résolution du système :
Nouveau point et crée un 10. Dans les triangles DBA et ABC,
point D de la droite (d) et un Calculer les longueurs DA et BC.
point C de la droite (d’) 11. On pose x = EF et y = FB
En utilisant le théorème de
5. Cliquez maintenant sur le petit triangle situé de Thalès, montrer que 90x-48y=0.
au coin inférieur droit de l’outil droite 12. En utilisant le théorème de Thalès dans le
90
triangle ABC, montrer que 90 − y = x
56
13. Résoudre le système obtenu et déduire EF-
32
Exercices Maîtriser le cours
1 On considère l’équation : 1) Expliquer pourquoi le système
6
( E ) : 3 x − 2y + 5 = 0 ­ −12 x + 20y = 112
1) Vérifier que (-1,1) et (1,4) sont solutions ® a les mêmes
¯63 x − 21y = −168
de l’équation (E)
solutions que le système
2) Déterminer le réel a pour que le couple
­ −3y + 5y = 28
§ a ;3a · soit solution de (E). ®
¨ ¸ ¯9 x − 3y = −24
©2 ¹
2) Résoudre le système par la méthode
2 d’élimination.
­ 4x + y = 5
On considère le système ®
¯5x + 3y = 1
7 ­6 x + 5y = 57
Parmi les couples suivants, lequel est 1) Résoudre le système ®
solution de ce système ? Justifier la réponse. ¯ 3x + 7y = 55,5
(1 ;1) (0,5 ;3) (1 ;-2) (2 ;-3) 2) Pour classer des photos, un magasin
©

propose deux types de rangement :


To

3 Résoudre chaque système par substitution : des albums ou des boîtes.


­ x + 5y = 12 ­ 5 x + y = 12 Iheb achète 6 boîtes et 5 albums et paie 57
us

a. ® b. ® dinars ; Omar achète 3 boîtes et 7 albums et


¯4 x − 3y = 2 ¯ − x + 2y = 2
dr

paie 55,7 dinars.


­a + b = 7 ­ 2 x − y = −2 Déterminer le prix d’une boîte et celui d’un
oi

c. ® d. ®
¯ 2a + 5b = −7 ¯6 x + 3y = 12 album ?
ts

­ 4a + 3b = 2 ­ −3x − 3y = −12 8

e. ® f. ® a et b désignent deux nombres tels que


¯3a + b = 1 ¯− x + y = −2
se

a > 3 et b > 7 . L’unité de longueur est le


4
rv

mètre.
Résoudre chaque système par élimination
On considère un rectangle de largeur a et de
é

­−2 x + 5y = 8 ­ 4 x − 3y = 0
s

a. ® b. ® longueur b.
¯4 x − 3y = −2 ¯3x − 5y = 11
au

1) On augmente la largeur du rectangle de 4m


­5x + 2y = 6,2 ­2a + 4b = 4 et on diminue sa largeur de 7m.
C

c. ® d. ® L’aire du rectangle reste la même.


¯ 3x − 4 y = −7,2 ¯ 6a + 3b = 3
N

Écrire une équation qui traduit cette


­ x − 5y = 13 ­a + 5b = 21
P

e. ® f. ® information.
¯ −5 x + 3y = −21 ¯3a − 2b = 12 2) On diminue la largeur du rectangle de 3m et
­ 2a + 3,5b = 94,75 on augmente sa longueur de 9m.
g. ® Là encore, l’aire du rectangle reste la même.
¯2a + 10b = 176
Écrire une équation qui traduit cette
5 information.
Résoudre par la méthode la plus
3) Résoudre le système formé par les deux
judicieuse chacun des systèmes :
équations.
­ x + 3y = 12 ­ 4 x + 7y = 9
a) ® b) ® 4) En déduire les dimensions et l’aire du
¯ 2 x − 5y = −9 ¯ x + 2y = 8 rectangle.
­3 x − 2y = 13 ­5x − 3y = 9
c) ® d) ® 9
¯ x + 7y = 12 ¯2 x + 7y = 8 ­8 x + 3y = 39,5
1) Résoudre le système ®
­ 5 x + 3y = 9 ­8 x − 3y = 2 ¯ 7 x + 9y = 50,5
e) ® f) ®
¯ x − 9y = −1 ¯6 x + 4 y = 1 2) Une balade d’une heure en mer est
CHAPITRE 2 : Système de deux équations du premier degré à deux inconnues 33
Exercices Maîtriser le cours
Proposée à deux groupes de personnes. 1 1
1) Si l’on pose a = et b = ,
Le premier groupe, composé de 8 adultes et ( x + 2) ( y + 1)
de 3 enfants, paie 39,5 dinars. Le second, écrire le nouveau système obtenu
composé de 7 adultes et de 9 enfants, paie 2) Résoudre ce système et trouver les
50,5 dinars. valeurs de a et b.
Quel est donc le prix d’un ticket pour un 3) En déduire les valeurs de x et y.
adulte ? pour un enfant ?
10 12 1) Résoudre le système suivant :
Un bouquet constitué de 4 roses et de 4
­2 x + y = 5
tulipes coûte 10 dinars. ®
Un bouquet constitué de 4 roses et 2 tulipes ¯ 3 x + 4 y = 10
coûte 8 dinars. 2) En déduire les solutions des
1) En notant y le prix d’une tulipe et x le systèmes :
prix d’une rose, écrire un système ­2 x + y = 5
©

traduisant le problème. a) ® ;
¯ 3 x + 4 y = 10
To

2) Résoudre le système et déduire le prix


­ 2 + 1 =5
us

d’une rose et celui d’une tulipe.


°° x + 1 y + 2
®
dr

11 1) La différence des périmètres des b)


° 3 + 4 = 10
oi

deux carrés ci-dessous est égale à 16


°̄ x + 1 y + 2
ts

cm. Traduire par une équation


d’inconnues a et b cette information. ­2 2 − x + y 2 = 5

c) ® 2
¯3 2 − x + 4 y = 10
se
rv

13
Au départ du bus, il y’a deux fois plus
é s

d’hommes que de femmes. Six hommes


au

descendent au premier arrêt et six femmes


montent, il y’a alors deux fois plus de
C

femmes que d’hommes.


N

Quel est le nombre d’hommes et de femmes


2) L’aire comprise entre les deux carrés
P

au départ du bus.
est égale à 76cm2 , montrer que l’on
peut traduire cela par l’équation
a 2 − b 2 = 76 14 Deux tonneaux contiennent ensemble
3) Déduire des questions précédentes
700 litres et sont pleins d’huile. Si on soutire
que a + b = 19
105 litres d’huile du premier et 85 litres du
4) Résoudre le système obtenu et
deuxième, il reste la même quantité d’huile
trouver les valeurs de a et b.
dans les deux tonneaux.

12 On veut résoudre le système Quelle est la capacité de chacun des


­ 12 + 18 = 10 tonneaux ?
° ( x + 2) ( y + 1)
suivant : °®
° 3 + 4 =5
°̄ ( x + 2 ) ( y + 1 )

34
C H A P I T R E

Contenu du chapitre
©

Pour commencer
To

Cours
us

Fonction linéaire
dr

Fonction affine
oi

Sens de variation d’une fonction affine


ts

Système et application affine


S’auto-évaluer
se

Activités TICE
rv

Exercices et problèmes
é s
au
C
N
P

Le mot « fonction » est utilisé pour la première fois par


Gottfried Leibniz (1646-1716, photo ci-contre) à la fin du
XVIIe siècle à propos de l’étude des courbes.
La notion est ensuite affinée par Leonhard Euler (1707-
1783) qui définit les fonctions à partir d’expressions
algébriques littérales (comme, par exemple, 2x + 4xx) et
qui est le premier à utiliser la notion f(x).
Enfin, la fonction en tant que correspondance, telle
qu’on la définit aujourd’hui, n’émerge qu’au milieu du
XIXe siècle, pour devenir une notion réellement centrale
en mathématiques.

35
Pour commencer

Activité 1
Proportionnalité
Se rappeler Indiquer pour chaque proposition la ( ou les ) bonne(s) réponse(s)
Les réels x,y,z et t
sont respectivement A B C
proportionnels aux
réels non nuls a, b, c Les nombres 3 ; 7 ; 13
et d s’il existe un réel Sont respectivement
non nul k tel que proportionnels aux 12 ; 35 ; 52 15 ; 35 ; 26 12 ; 28 ; 52
x y
= = = =k
z t nombres
I a b c d
Ce tableau de
Le nombre k s’appelle
le coefficient de données correspond
5 3 8,2 2 3 4 3 30
proportionnalité à une situation de
©

2,5 1,5 4,1 4 9 16 40 400


proportionnalité :
To

80% du prix d’un tenu


us

de sport vaut 50
dinars. Le prix de ce 40 dinars 60 dinars 62,5 dinars
dr

tenu est :
oi
ts

Activité 2

Repère cartésien du plan


se
rv

Se rappeler Indiquer pour chaque proposition la ( ou les ) bonne(s) réponse(s)


é

Soient O, I et J trois
A B C
s

points non alignés du


plan
au

JG JG Les coordonnées des


(
Le triplet O ; OI ; OJ ) points A, B et C sont (-2 ; -1) (-2 ; 1) (-2 ; 1)
C

est appelé repère


cartésien du plan
respectivement : (0 ; 3) (3 ; 0) (0 ; 3)
N

Pour tout point M du ( 1 ; -2) ( -1 ; 2) ( 2 ; -1)


P

plan il existe un unique B


couple (x ; y) tels que :
JJG JG JG
OM = xOI + yOJ A J
(x ; y) est le couple de
coordonnées de M dans O
JG JG I
(
le repère O ; OI ; OJ ) C

2 (D) Passe par Passe par le Passe par le


J l’origine point A(6,3) point
O I 4
B(16 ; 4)
La droite (D)…

36
Cours : Fonction linéaire

I Fonction linéaire :
1) Expression d’une fonction linéaire

Activité 1
Un fabricant vend des paquets de cartes visites à 5.7 dinars chacun.
1) a) Recopier et compléter ce tableau : Nombre de paquets 0 1 2 3 4
b) Le prix payé est-il proportionnel Prix payé ( en Dinars)
au nombre de paquets achetés ?
2) On désigne par x le nombre de paquets achetés et par P(x) le prix de ces paquets.
Exprimer p(x) en fonction de x.

Activité 2
©

Un constructeur automobile annonce dans une publicité que son véhicule consomme 6,5
To

litres de carburant aux 100 km.


1) Calculer la consommation pour 200km, 500km, 150km et 70km.
us

2) On désigne par L(x) le nombre de litres de carburant consommés associé à un parcours


de x km. Exprimer L(x) en fonction de x.
dr

3) Le réservoir de la voiture contient 45 litres et il est plein. Quelle distance maximale


oi

peut-elle parcourir ?
ts

se

Soit a un nombre réel.


Le procédé qui, à chaque réel x associe le réel f (x) = ax , est une fonction linéaire
rv

f de coefficient a. On note f : x 6 ax . Lire f est la fonction qui à x associe ax


é

On écrit aussi f ( x ) = ax
s
au

Vocabulaire :
C

1
9 Soit f : x 6 x
N

3
P

1
• f est la fonction linéaire de coefficient a =
3
• Dans l’égalité f (−15) = −5 , -5 désigne l’image de -15 par f et -15 désigne l’antécédent de
-5 par f
9 La fonction linéaire f : x 6 0 est appelée la fonction nulle.

Activité 3
On considère la fonction linéaire f définie par f : x 6 −4 x .
1) Calculer l’image par f de chacun des réels : 4 ; -6 ; 7 ; 0 et 1.
−2
2) Déterminer l’antécédent par f de chacun des réels : 45 ; et 2 .
3

CHAPITRE 3 : Fonctions affines 37


Cours : Fonction linéaire

Activité 4

1) Soit g la fonction linéaire telle que g(1) = -2.


Calculer l’image de 2013 par g.
2) Soit h une fonction linéaire vérifiant h ( 2 ) = 2 . Calculer h ( 3 ) .

2) Représentation graphique d’une fonction linéaire


Activité 5
Soit f une fonction linéaire.
1) Compléter le tableau suivant :
2) Soit ( O; I ; J ) un repère du plan.
a) Placer les points M ( x , f (x)) avec x ∈ {−3; −1;0;2;5} .
©

b) Quelle conjecture peut-on émettre ?


To

3) Tracer la droite D passant par O et A(-1 ;-3).


us

4) a) Soit B le point de la droite D d’abscisse 1,5. Placer le point B et lire son ordonnée.
b) On désigne par C le point de la droite D d’ordonnée -6. Placer le point C et lire son
dr

abscisse.
oi

c) Que remarque-t-on quand aux coordonnées des points B et C ?


ts

d) Placer un point M(x ;y) tel que y différent de f(x). Le point M appartient-il à la droite D ?

Soit ( O, I , J ) un repère du plan et f une fonction linéaire.


se

On admet que l’ensemble des points M ( x , f (x) ) avec x un réel, appelé représentation
rv
é

graphique de la fonction linéaire f, est une droite passant par l’origine.


s

Vocabulaire : Soit D la représentation graphique d’une fonction linéaire g dans un repère


au

(O,I,J). La relation y = g ( x ) est dite une équation de la représentation graphique de g.


C

On note D : y = g(x) .
N

Exemple : Soit la fonction linéaire h : x 6 3x et Δ sa représentation graphique dans un


P

repère ( O , I , J ) . On a ainsi , Δ : y = 3x . On dit que 3 est le coefficient directeur de % .

Activité 6
On donne un repère et une droite D passant par l’origine
1) Soit f une fonction linéaire tel que 1,5 est le coefficient directeur
de sa représentation graphique % .
a) Tracer Δ
b) Donner une équation de Δ
−2012
c) Quelle est l’abscisse du point G appartenant à la droite Δ et d’ordonnée .
3
2) La droite D représente-t-elle une fonction linéaire ? si oui identifier cette fonction.

38
Cours : Fonction linéaire

Activité 7
On utilise les représentations graphiques ci-contre.
1) Quelles sont les droites représentant chacune une fonction
linéaire ? Justifier la réponse. (d4)
2
2) Quelle est la droite qui représente (d3)

1 1
la fonction f : x 6 − x ? Justifier la réponse.
3
-4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4
3) Déterminer les fonctions g et h dont les
Représentations Graphiques respectives -1

sont ( d1 ) et ( d4 ) .
(d2)
(d1)
-2

Activité 8
©

Amin télécharge un nouveau jeu vidéo sur son ordinateur.


To

À la fin de cette opération, il s’aperçoit que l’espace libre du disque


dur a diminué de 12% .
us

On note N l’espace libre du disque dur avant le téléchargement.


1) a) Exprimer en fonction de N l’espace occupé par le jeu.
dr

b) Exprimer en fonction de N l’espace libre restant après cette


oi

installation.
ts

c) Montrer que l’espace libre restant sur son disque dur est égal à 0,88N

2) Déterminer la fonction f qui donne, en fonction de N, l’espace libre après une diminution
se

de 12%. Que peut-on dire de la fonction f ?


3) Après le téléchargement, il reste à Amin 660 Go d’espace libre.
rv
é s

Activité 9
au

Le 1er marathon des olives a été organisé le 16 décembre 2012 à Sfax.


C

Parmi les participants Wajdi est un athlète tunisien qui doit parcourir
N

les 42 km en deux boucles.


P

Sur la base de ses records sur 2000 et 3000 mètres, il a été établi qu’il
possède une VMA ( vitesse maximale aérobie ) de 18 km/h . On sait
qu’un athlète peut soutenir 75% de sa VMA tout au long de l’épreuve .

1) a) Déterminer l’expression de la fonction temps


(t) en fonction de la distance parcourue (d) .
b) Déterminer une estimation du chrono de Wajdi .

2) Utiliser les représentations Graphique suivant pour


répondre aux questions suivantes.

CHAPITRE 3 : Fonctions affines 39


Cours : Fonction linéaire

a) Reconnaître la droite qui Durée du marathon ( min )


12 km/h
13,5 km/h
représente l’athlète 110

tunisien et déterminer 100 14 km/h


15 km/h
son chrono à la fin de la 90
première boucle. 80
b) Reconnaître la droite qui 70
représente l’athlète qui a 60
emporté ce marathon et
50
déterminer son chrono.
c) A la fin de la première 40

boucle le premier athlète 30

dépasse le dernier de 22 20
minutes . Cette 10
©

Distance parcourue ( km )
affirmation est-elle vraie ? 0
To

0 5 10 15 20 21 25
us
dr

II Fonction affine :
oi

1) Expression d’une fonction affine


ts

Activité 1
se

La direction d’une piscine municipale a fixé l’abonnement à 20 dinars pour accéder à la piscine
rv

avec un prix de 3 dinars pour une heure de natation.


é

1) Déterminer le coût d’une semaine pour un adhérent qui passe une heure
s

quotidiennement.
au

2) Déterminer le mensuelle pour un adhérent qui nage deux heures chaque séance trois
C

fois par semaine.


N

3) Déterminer l’expression C(x) du coût pour un adhérent qui passe x heurs à la piscine.
P

Activité 2
Pour calculer le montant hors taxe d’une facture, la Steg prend en compte
deux éléments : l’abonnement et la consommation.
L’abonnement est de 2,2 dinars par mois (quelque soit la consommation) et
pour l’autre partie, le tarif est de 0,09 dinars par KWh consommé.
1) Quel est le montant annuel de l’abonnement ?
2) On désigne par m(x) le montant hors taxe d’une facture pour une consommation
annuelle de x KWh. Exprimer m(x) en fonction de x.
3) Calculer la consommation en KWh correspondant à une facture de 250 dinars .

40
Cours : Fonction linéaire

Soit a et b deux réels.


Le procédé qui, à chaque réel x associe le réel ax + b , est appelé fonction affine de
coefficients a et b .
On note f : x 6 ax + b (On lit : f qui à x associe ax + b ).
Ou bien f ( x) = ax + b . (On lit : f ( x ) est l’image de x par f) .

Vocabulaire :
9 Soit la fonction affine f définie par f ( x ) = −2 x + 3
• f est la fonction affine de premier coefficient -2 et de deuxième coefficient 3.
• Dans l’égalité f ( −1 ) = 5 on a 5 est l’image de -1 par f et -1 est l’antécédent de 5.
9 Si b = 0, f (x) = ax et dans ce cas f est linéaire. Donc les fonctions linéaires sont aussi des
fonctions affines.
©

9 Si a = 0, f (x) = b et dans ce cas f est une fonction constante.


To

Activité 3
us

a) Déterminer l’expression d’une fonction affine f de premier


dr

coefficient -2 et vérifiant f ( 2 ) = 1 .
oi

b) Déterminer l’antécédent de 3 par f.


ts

Activité 4
se

Soit f une fonction affine vérifiant : f (−2) = 5 et f (1) = 2


rv
é

a) Déterminer le premier coefficient a de f.


s

b) Déterminer l’expression de f.
au

c) Calculer l’image de 0 par f.


C

2) Représentation graphique d’une fonction affine


N
P

Activité 5
Soit f une fonction affine telle que f ( x ) = 2x − 1
1) Compléter le tableau suivant :
x 0 1 5 -2 … …
f(x) -1 … … … -3 0

2) Soit ( O; I ; J ) un repère du plan


a) Placer les point M ( x , f (x)) avec x ∈{−2; −1;0;1;5}
b) Quelle conjecture peut-on émettre ?

CHAPITRE 3 : Fonctions affines 41


Cours : Fonction linéaire

Soit ( O , I , J ) un repère du plan et f une fonction affine.


On admet que l’ensemble des points M ( x , f (x) ) , appelé
représentation graphique de f, est une droite.
Vocabulaire:Soit D la représentation graphique d’une fonction affine h dans un repère (O,I,J).
La relation y = h(x) est dite une équation de la représentation graphique de la fonction h.
On note D : y = h(x)
Exemple : Soit la fonction f définie par : f (x) = 2 x − 1 et par Δ sa représentation graphique
dans un repère (O,I,J). On a ainsi, Δ : y = 2x − 1
2 est le coefficient directeur de la droite %

Activité 6 5
©

4 B
Dans un repère (O,I,J) on a tracé la
To

représentation graphique d’une fonction 3

affine f : x 6 ax + b .
us

1) Utiliser le graphique ci-contre pour 1


déterminer : f (0) , f ( 3 ) et f (1) .
dr
oi

2) En déduire les deux coefficients de la fonction -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5


ts

affine f. -1

-2 A
se

-3
rv

-4

D=C(f)
é

-5
s
au

Soit f : x 6 ax + b une fonction affine et Δ sa représentation graphique dans un repère (O,I,J)


C

Le coefficient b est appelé l’ordonné à l’origine (c’est l’ordonnée du point d’abscisse 0 de la


droite Δ )
N
P

Activité 7

Le graphique ci-dessous représente


le prix demandé par deux chauffeurs de taxis en fonction de
la distance parcourue. Le chauffeur de taxis A demande un prix
fixe de prise en charge, puis 0,5 dinars par kilomètre parcouru.
Le chauffeur de taxi B ne demande pas de prise en charge, mais prend 0,75 dinars par
Kilomètre parcouru.
Pour un trajet de x kilomètres, on note f ( x) et g ( x ) , les prix respectifs payés au chauffeur A
et au chauffeur B.

42
Cours : Fonction linéaire

8
0,5 d
7
1 km
6

4
Chauffeur A

2 Chauffeur B

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
©

1) a) Quel est le prix de prise en charge demandé par le chauffeur A.


To

b) Quel est le prix payé pour le chauffeur A pour un trajet de 4 km.


us

c) Un client a choisi le taxi B pour parcourir un trajet qui a été payé 3 dinars.
Quel est la longueur de ce trajet.
dr

2) Quel est la longueur du trajet où les deux chauffeurs demandent la même somme.
oi

Quelle est cette somme ?


ts

3) Est-il raisonnable de choisir le taxi A pour parcourir un trajet de 5 km.


4) Exprimer f(x) et g(x) en fonction de x.

3) Sens de variation d’une fonction affine


se
rv

Activité 8
é s

On a représenté ci-dessous deux fonctions affines f et g dont les Représentations


au

graphiques respectives sont (D1) et (D2).


1) Déterminer les expressions de f et g.
C

2) a) Compléter les tableaux suivants :


N
P

x -1 0 1 2 x -2 -1 1,5 3
f(x) g(x)
b) Que remarque-t-on ?
3) Soit x1 ∈ \ et x2 ∈ \ avec x1 < x2 .Comparer f (x1 ) et f ( x2 ) puis g(x1 ) et g ( x2 )
4 4

(D1)

3 3

2 2

1 1

-4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4

-1 -1

(D2) -2 -2

CHAPITRE 3 : Fonctions affines 43


Cours : Fonction linéaire

Dire qu’une fonction affine f est strictement Dire qu’une fonction affine f est strictement
croissante sur \ signifie que pour tous réels décroissante sur \ signifie que pour tous
x1 et x2 , réels x1 et x2 ,
x1 < x2 implique f (x1 ) < f (x2 ) x1 < x2 implique f (x1 ) > f (x2 )

f(x2) f(x1)

f(x1)

f(x2)
©
To

0 0 x1 x2
x1 x2
us
dr

Activité 9
oi

On donne ci-dessous les représentations graphiques de quatre fonctions affines f, g, h et k .


ts

4

1) Déterminer le sens de variation


se

3
de chacune des fonctions f,g,h et k. d(k)
rv

2) Compléter le tableau suivant :


2
é

Fonction f g h k
s

Signe du 1
au

premier
C

coefficient -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5
N

de la
-1
P

fonction
Sens de -2
d(h)
variation
-3
d(f)
d(g)

-4

Soit f une fonction affine définie par f ( x ) = ax + b avec a ≠ 0


9 Si a > 0 alors f est strictement croissante sur \
9 Si a < 0 alors f est strictement décroissante sur \

44
Cours : Fonction linéaire

Activité 10
Parmi les fonctions affines suivantes, déterminer celles qui sont strictement
croissantes.
1 −3
f : x 6 x − 3 ; g : x 6 −x + 3 ; h : x 6 x + 1 et k : x 6 3x
2 2

III Système et application affine :

Activité 1
1) Soit f : x 6 ax + b une fonction affine dont la droite (AB) est sa représentation graphique.
Utiliser le graphique pour : 5
©

a) Déterminer f(1) et f(3).


b) Déduire le premier 4
To

coefficient de f.
us

3
c) Déterminer f(0) et déduire b.
2) On considère la fonction affine 2
dr

A
g: x 6 x −4
oi

a) Calculer g(0) et g(4). 1


ts

b) Reprendre le graphique ci-contre


et tracer (D) : représentation 5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5


graphique de g dans le même
se

-1
repère.
rv

3) Déterminer graphiquement le point -2


é

d’intersection de (AB) et (D).


s

-3
4) Retrouver par le calcul le résultat
au

précédent. -4 B
C
N

5
P

Activité 2
Un vidéoclub propose deux tarifs pour la location de vidéos.
Tarif A : 2 dinars pour la location de chaque vidéo.
Tarif B : 40 dinars pour l’abonnement annuel et 0,5 dinars pour la location de
chaque vidéo.
Soit x le nombre de vidéos louées par un adhérent en un an. On note f(x) le prix total payé avec le
tarif A et g(x) le prix total payé avec le tarif B.
1) Exprimer f(x) et g(x) en fonction de x.
2) Tracer les représentations graphiques de f et g dans le même repère.
3) Déterminer graphiquement pour quelles valeurs de x chaque tarif est plus intéressante
que l’autre pour l’adhérent.
4) Déterminer par le calcul le nombre de vidéos louées où les deux tarifs se coïncident.

CHAPITRE 3 : Fonctions affines 45


Cours : Fonction linéaire

Activité 3
Jamila décide d’aller régulièrement à la piscine pendant un an.
Voici les tarifs proposés :
• Tarif 1 : 100 dinars pour un an avec
nombre illimité d’entrées ;
• Tarif 2 : 40 dinars d’adhérence par ans
puis 1 dinars par entrée ;
• Tarif 3 : 2 dinars par entrée.
1) Quel prix paiera-t-elle avec chaque tarif, si elle
va à la piscine une fois par mois ?
quel tarif sera-t-il intéressant dans ce cas ?
2) On appelle x le nombre de fois où Jamila ira à la piscine.
©

Exprimer, en fonction de x :
t1 ( x ) le prix qu’elle paiera avec le tarif 1 ;
To

t2 ( x ) le prix qu’elle payera avec le tarif 2 ;


us

t3 ( x ) le prix qu’elle payera avec le tarif 3.


dr

3) Représenter graphiquement ces trois fonctions dans un même repère.


oi

4) En considérant qu’il y a 4 semaines pleines dans un mois : Combien d’entrées Jamila


ts

devra-t-elle payer si elle va à la piscine une fois par semaine ?


Et si elle va deux fois par semaine ?


se

5) Par lecture graphique, déterminer le tarif le plus intéressant pour Jamila dans ces
rv

deux cas.
6) A partir de combien d’entrées, Jamila aura-t-elle intérêt à prendre un abonnement

au tarif 1.
au
C
N
P

46
Essentiel du Cours

Définition Fonctions linéaires


a désigne un nombre réel .
La fonction linéaire de coefficient a est le procédé qui, à un nombre réel x, associe le nombre ax
On note cette fonction f : x 6 ax . On écrit aussi f ( x ) = ax

Représentation graphique des fonctions linéaires

• La représentation graphique
d’une fonction linéaire est une
droite qui passe par l’origine du
repère.
©

• f 1
 a
To

• Lorsqu’un point M(x ;y)


appartient à la droite
us

représentative de la fonction
linéaire f définie par f(x) = ax ,
dr

ses coordonnées vérifient la


oi

relation : y = ax
f : x 6 1,5x f : x 6 −1, 5 x
ts

se

Fonctions affines
rv

Définition
é s

a et b sont deux réels .


au

La fonction affine f de coefficients a et b est le procédé qui, à un nombre réel x, associe le réel ax + b .
Cas particuliers : Pour b = 0, la fonction f : x 6 ax + b devient f : x 6 ax , c’est une fonction linéaire
C

Pour a = 0, la fonction f : x 6 ax + b devient f : x 6 b , c’est une fonction constante


N
P

Représentation graphique des fonctions affines

• La représentation graphique d’une


fonction affine est une droite .
• (
Pour deux points distinctes M1 x1 ; f ( x1 ) et )
M2 ( x2 ; f ( x2 ) ) le coefficient « a » de la fonction
f ( x2 ) − f ( x1 )
se calcule comme suit : a =
x2 − x1
• Une fonction affine de premier coefficient a
est : - strictement croissante si a > 0
- strictement décroissante si a < 0

CHAPITRE 3 : Fonctions affines 47


47
S’auto-évaluer
Vrai-Faux
Dire si chacune des propositions suivantes est vraie ou fausse.

1. Le premier coefficient de la fonction affine f telle 3. Le coefficient a de la fonction linéaire


que f ( 3 ) = 8 et f ( 2 ) = 5 est égal à 5 . 9
f telle que f ( 4 ) = 18 est
2
8

2. Les droites (d1 ) (d2 ) et (d3 ) sont respectivement


4. La droite (d ) est la représentation
7

les représentations5 graphiques


6
des fonction affines f , g
et h. graphique d’une fonction linéaire k
(d2) (d3)
4
1

(d1)
-1 0 1 2 3
©

-4 -2 0 2 4 6 7 8 9 10 11 12
To

-2 -1 (d)
e. f est une fonction linéaire.
-3 a. k est une fonction affine .
us

f. l’ordonnée à -1l’origine de h est égale à 2.


b. k(1) = -1.
g. g1 et h sont strictement décroissantes sur \ .
c. k est strictement croissante sur \ .
dr

(C2)
h. 3 h(x) =-1 x +
1 2
3 (C4)
5
1
oi

-3
d. k(x) = − x
2
ts

QCM

se

Les droites ( d1 ) , ( d2 ), ( d3 ) et ( d4 ) sont les 6 (d1)


rv

(d2)
5
représentations graphiques respectives des fonctions
é

affines g1 , g2 , g3 et g4 4
s

(d3)
3
au

À l’aide du graphique, indiquer la ou les propositions 2


exactes 1 (d4)
C
N

-4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7
P

-1
-2

A B C D
La fonction g2 est affine de premier affine strictement affine linéaire de
une fonction 1 d’ordonnée à 1
coefficient décroissante l’origine 1 coefficient
3 3
La fonction g3 est fonction affine de fonction linéaire fonction fonction linéaire de
une 1 strictement linéaire 1
premier coefficient croissante strictement coefficient
5 5
décroissante
La fonction affine g1 ( 0 ) = 1 g1 (1 ) = 0 g1 ( 0 ) = 0 g1 ( −1) = 0
g1 vérifie
L’expression de la g4 ( x ) = 3x + 3 g4 ( x ) = −3x + 3 1 −1
fonction affine g4 ( x ) = x + 3 g4 ( x ) = x +3
3 3
g4 est :
48
Activités T.I.C.E Activités T.I.C.E
Objectif : observer de façon dynamique la représentation graphique d’une fonction affine en faisant
varier ses coefficients

Lancer le logiciel
1) Afficher la grille et les axes
en cliquant sur le bouton droit
de la souris et en sélectionnant
les éléments à activés.

2) Cliquez sur le petit triangle dans le coin inférieur droit de l’outil Curseur
©

Sélectionner l’outil Curseur


To

Construire deux
us

curseurs nommés
a et b tels que les
dr

nombres a et b
oi

varient entre 5 et-5


ts

avec un pas de 0,1


3) On va afficher la représentation graphique de la fonction f définie par f ( x ) = ax + b ,


se

où a et b sont deux nombres définis par les curseurs.


rv

a. Dans le champ de saisie, entrer l’expression f ( x ) = a * x + b de la fonction f


é s

b. Donner une expression


au

algébrique de la
C

fonction f dont la
N

droite est affichée


P

à l’écran.

Manipulation et observation
A l’aide des deux curseurs a et b, il est possible de modifier l’expression algébrique de la
fonction f
4) Afficher la droite représentation de la fonction f ( x ) = 0,4 x + 2 . Donner les
coordonnées du point d’intersection de la droite avec l’axe des abscisses
5) Donner l’expression de la fonction dont la droite représentative a pour coefficient
directeur -0,8 et passe par le point de coordonnées (-5 ;2)
6) Déplacer le curseur b seulement.
Que peut-on dire des droites qui possèdent le même coefficient directeur ?
7) Déplacer le curseur a seulement
Que peut-on dire des droites qui possèdent la même ordonnée à l’origine ?
8) Etudier l’inclinaison de la droite en fonction du signe de son coefficient directeur

CHAPITRE 3 : Fonctions affines 49


Exercices Maîtriser le cours

1 On considère la fonction linéaire f définie 6 Représenter les fonctions linéaires


par : f ( x ) = −5 x . Calculer les images par f des suivantes dans le même repère :
nombres suivants : f : x 6 3x ; g : x 6 −x
3 2
a. 6 b. -2,5 c. -4 d. 0 e. h : x 6 1,5x et k: x 6 x
4 3

2 On considère la fonction linéaire f définie 7 Associer à chaque fonction linéaire f, g


2 et h sa droite représentative :
par : f (x) = x . Calculer les antécédents par f
5 f : x 6 2 x ; g : x 6 −5x
des nombres suivants : h : x 6 0,5x
4 2 7
a. b. c. -4 d. 0 e.
5 10 4 5
(d3) (d2)
©

3 4
Déterminer une expression de chacune des 3
To

fonctions linéaires f , g , h et k telles que : 2


us

a. f ( 3 ) = −12 b. g(−1) = 5 1 (d1)


c. h(5) = 6 d. k(−3) = 4
dr

-2 -1 0 1 2 3 4 5
4 -1
oi

Déterminer une expression de chacune des


ts

-2
fonctions linéaires f et g telles que :

2 8
a. L’image de 4 par la fonction f est − 1) Représenter graphiquement dans un
se

5
repère (O,I,J) la fonction linéaire g
rv

b. 5 est l’antécédents de -1 par la fonction g


telle que g(x) = 0,6 x
é

2) Les points M ( −2; −1,2 ) et


s

5
N ( 0,8;0,5 ) appartiennent-ils à la
au

On a représenté ci-dessous la fonction affine


f dans un repère : droite représentative de g.
C

3) Déterminer les réel m et n pour que


N

3 les points E ( m ; −4 ) et F ( −5 ; n )
P

2
appartiennent à la droite
1
représentative de g .
-2 -1 0 1 2 3 4 5 9
-1
-2 On considère les fonctions linéaires f,g et
h dont les droites représentatives (d), (d’) et
(d’’) ont pour coefficients directeurs
a. La fonction f est-elle linéaire ? justifier.
respectifs 2, 5 et 8.
b. Lire graphiquement les images de -2 et 4
1. Sur quelle droite le point d’abscisse
par f.
1 a-t-il l’ordonnée la plus grande ?
c. Lire graphiquement l’antécédent de 1 par
2. Sur quelle droite le point d’abscisse
la fonction f .
-4 a-t-il l’ordonnée la plus grande ?
d. Donner l’expression de la fonction f.
3. Sur quelle droite le point
e. Calculer l’image de -9 par f.
d’ordonnée 2 a-t-il l’abscisse la
plus petite ?
50
Exercices Maîtriser le cours
10 On considère la fonction affine f telle que : On considère ( C1 ) , ( C 2 ) , ( C 3 ) et ( C 4 ) les
f ( x ) = −4 x − 7 .
15
représentations graphiques respectives
Calculer l’image par f de chacun des réels : des fonctions affines f1 , f2 , f3 et f4 .
3
a. 8 b. − 4 c. − 2 d. 0 e. (C3)
8

2 7

11 On considère la fonction affine f telle que : 5

f ( x ) = −5 x − 20 .
4
(C1)
3
Calculer l’antécédent par f de chacun des 2
(C2)
réels 1

a. − 45 b. − 15 c. − 5 d. − 30 e. − 17.5
-3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

-1

12 f est une fonction affine de la forme : -2


©

f : x 6 ax + b telle que f (1 ) = 7 et f (3) = 11


(C4)
-3
To

Calculer a et b et déduire l’expression de f . 1) Justifier que la fonction f2 est linéaire et


donner son expression.
us

g est une fonction affine telle que 2) Déterminer la fonction affine ayant le
13 même premier coefficient que la
g ( −1 ) = 7 et g(4) = 8 .
dr

fonction f2 .
oi

Donner l’expression de g.
Déterminer son expression.
ts

3) Reconnaître la fonction affine de premier


14 On a représenté ci-dessous la fonction affine

coefficient négatif et donner son


f dans un repère :
se

expression.
7 4) Reconnaître la fonction affine de premier
rv

coefficient nul et donner son expression.


é

6
s

5 16
On considère la fonction affine définie
au

4
4
par : f (x) = x + 1 .
C

3 5
N

2
1) Construire la courbe représentative (D)
P

de la fonction f dans un repère (O,I,J).


2) Placer le point M ( 3;3,5 ) .
1

3) Le point M appartient-il à la droite D.


-3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7
-1
17 Lorsque Sami transfère des données de
-2
son ordinateur vers son disque dur externe,
1) La fonction f est-elle linéaire ? Justifier. la vitesse de transfert est de 80Mo/min.
2) Lire Graphiquement : 1) Combien de temps lui faudra-t-il pour
a. L’image de -2 et celle de 2 par f et copier un dossier de 450Mo.
calculer le premier coefficient de f . 2) Même question pour un dossier de 2Go
b. L’antécédent de 3 par f . (1Go = 1000Mo).
3) Donner l’expression de f . 3) Donner l’expression de la fonction temps
4) Calculer l’image de 12 par f. (en min) de transfert T(x) en fonction de
5) Déterminer l’antécédent de 12 par f. la taille x (en Mo) du dossier.

CHAPITRE 3 : Fonctions affines 51


Problèmes Maîtriser le cours

18 Durant les soldes, le magasin de sport 21


CitySport fait une réduction de 30% sur Le nœud est une unité de mesure de
tous les vêtements vendus dans son magasin. vitesse utilisé dans l’aviation et la marine.
1) Donner l’expression du nouveau prix P(x) en On donne : 1noeud = 1mile/h et 1mile  1852m.
fonction de l’ancien prix x après la réduction. 1) Moez prétend que son petit hors-bord est
2) Calculer alors le prix après réduction d’un plus rapide qu’une voiture. Sa vitesse
survêtement qui coûtait 59 Dinars. maximale est de 45 nœuds. A-t-il raison ?
3) Quel était le prix d’un tee-shirt avant 2) Avec son planeur, Amin vole à une vitesse
réduction, qu’on a payé 18 Dinars. d’environ égale à 70 km/h. Son ami lui a
conseillé avant son départ de ne pas
19 dépasser 50 nœuds. A-t-il respecté les
Un site propose de télécharger des chansons.
Si l’internaute paie un abonnement forfaitaire conseils de son ami ?
annuel (a) , il pourra télécharger autant de 3) Aujourd’hui, les deux amis Moez et Amin ne
chansons qu’il souhaite à un tarif (b) intéressant. pourraient pas s’abonner à leurs passions.
1) Vérifier que le prix P(x) à payer en fonction du Selon l’échelle de Beaufort, les vents sont de
©

nombre x de chansons téléchargées est la Force9( 41 à 47 nœuds ). À quelles vitesses,


en km/h, correspondent des vents de forces
To

fonction affine de premier coefficient (b) et de


deuxième coefficient (a ) 9?
us

2) Iheb a téléchargé cette année 142 chansons 22


et a payé (abonnement compris) 82,2 Dinars. Les parents de Mariam
dr

sur le même site, Omar a téléchargé cette année souhaitent l’inscrire


oi

123 chansons et a payé(abonnement compris) dans un club d’équitation


ts

86,8 Dinars. Donner une expression algébrique de qui propose trois formules différentes :
la fonction de la question 1) • Formule A : 18 Dinars la séance.

3) En déduire le prix de l’abonnement et le prix • Formule B : 165D la carte de 10 séances


se

d’une chanson. • Formule C : Paiement d’une cotisation


rv

annuelle de 70 Dinars plus 140 Dinars la


20 Un centre de loisir carte de 10 séances.
é s

aquatique propose pour Partie A :


au

ces clients deux tarifs : 1) Vérifier que le coût de 7 séances est de :


• Tarif (1) : 6 Dinars l’entrée ; 126 dinars avec la formule A ;
C

• Tarif (2) : achat d’une carte de 25 Dinars 165 Dinars avec la formule B ;
N

donnant droit à un tarif réduit de 3,5 Dinars 210 Dinars avec la formule C .
P

l’entrée. 2) Déterminer le coût de 18 séances avec


1) Quel est le tarif le plus intéressant pour 7 chaque formule.
entrées ? pour 15 entrées ? Partie B :
2) On note x le nombre d’entrées. Mariam désire faire le cheval toute l’année.
a) Exprimer en fonction de x, le prix f(x) payé Ses parents décident de comparer la formule B
avec le tarif (1) puis le prix g(x) payé avec le et la formule C.
tarif(2) . Soit x le nombre de cartes de 10 séances
b) Quel est la nature des fonctions f et g. achetées.
3) Représenter graphiquement dans un même 1) Exprimer en fonction de x le prix f(x) payé
repère les fonctions f et g ( on prendra en par la famille en choisissant la formule B.
abscisse 1cm pour 1 entrée et en ordonnée 1 2) Exprimer en fonction de x le prix g(x) payé
cm pour 10 Dinars). par la famille en choisissant la formule C.
4) Déterminer par lecture graphique le tarif le 3) À partir de combien de cartes achetées la
plus intéressant en fonction de x. formule C devient-elle la plus avantageuse ?
5) Retrouver le résultat précédent par calculs.

52
C H A P I T R E

a
x 6 ax 2
; x 6
x

Contenu du chapitre
©

Pour commencer
To

Cours
x 6 x2
us

Fonction :
Fonctions de type : x 6 ax 2
dr

1
Fonction : x 6
oi

x
ts

a
Fonctions de type : x 6
x

S’auto-évaluer
se

Activités TICE
rv

Exercices et problèmes
é s
au
C
N

Isaac Newton a énoncé les lois du


P

mouvement, appelée « Principe


fondamentale de la dynamique »,
permet de démontrer que
seulement soumis à son poids la
trajectoire d’un corps dans le plan
est une parabole.
Paraboles dans la grande
place jardin du port El Kantaoui

La fonction carrée est partout présente dans la nature : un jet d’eau, la


formation des dunes…
Les ingénieurs et les architectes se sont emparés de la parabole dans leurs
œuvres.
Cela est dû à ses propriétés, connues depuis l’antiquité et toujours utilisées.
Par exemple, antenne parabolique, centrale solaire à concentration, ponts
et bâtiments modernes…ou modèles mathématiques en économie..
53
Pour commencer

Activité
Indiquer pour chaque énoncé la bonne réponse.

A B C
1 L’image de 4 par la fonction
f : x 6 −3 x + 1 est : -6 -13 -11

2
L’antécédent de 4 par la
fonction f : x 6 −3 x + 1 -12 1 -1
est :
3
©
To

a. Les fonctions f et g f et h f et k
Dans le graphique ci-dessous les linéaires sont :
us

droites (d1), (d2), (d3) et (d4) sont


les représentations graphiques b. La fonction f
dr

respectives des fonctions f , g , est une 1 1


oi

h et k fonction 2 3 2
ts

3 linéaire de
(d4) coefficient :

2
(d3)
se

c. La fonction k Strictement Strictement Constante


1
est une
rv

Croissante Décroissante
fonction
é

-4 -3 -2 -1 0 1 2 3
s

linéaire
au

-1

d. La fonction h
(d1) 1 1
est une h(x) = − x − 1 h(x) = − x + 1
C

h(x) = −5x − 1
-2
5 5
(d2) fonction affine
N

d’expression :
P

e. La droite (d2)
passe par le A(4 ; 6) B(4 ; 8) C(4 ; 7)
point :

f. Les fonctions
strictement f et g f et k h et k
décroissantes
sont :

54
Cours : Fonction carrée

I Fonction x 6 ax2 :

Activité 1
On considère un carré ABCD.
1) Déterminer l’expression de l’aire A(x), exprimé en cm2, du
carré en fonction de la longueur x de son côté, exprimé en cm.
2) Déterminer l’aire du carré sachant que x= 2.
3) Déterminer x sachant que l’aire du carré est égale à 5.
4) Compléter le tableau suivant :
x 0 1 1 1,5 2 2,5 3 4
2
A(x) … … … … … … … …
©

5) S’agit-il d’un tableau de proportionnalité ?


To

6) Représenter l’allure de la courbe représentant la variation de


l’aire du carré en fonction de la longueur de son côté.
us

7) Utiliser le graphique pour donner une estimation de :


a) A(x) lorsque x = 0,8
dr

b) x lorsque A(x) = 1,5


oi
ts

8) Semble-t-il vrai que, lorsque x augmente A(x) diminue ?


Activité 2
se

Tout réel admet un carré. On considère la fonction définie sur \ par f : x 6 x 2 .


rv

Cette fonction est appelée souvent la fonction carrée.


é s

1) Compléter le tableau suivant :


au

x −2  3 1 1 0 1 1 2 5
2 2
C
N

f(x) … … … … … … … … …
P

2) a) Que peut-on conjecturer quant au sens de variation de f ?


Compléter :
• a et b sont deux réels positifs : a  b implique a2 .....b2 implique f a
..... f b

Donc la fonction f est strictement…………………sur <0; d< .


• a et b sont deux réels négatifs : a  b implique a2 .....b2 implique f a
..... f b

Donc la fonction f est ……………………


3) a) Placer dans un repère du plan les points M x , f x

avec

x ‰ \2, 3 ,...................^ .
b) Tracer l’allure de la représentation graphique de la fonction f.

a
CHAPITRE 4 : Fonctions : x 6 ax 2 et x 6 55
x
Cours : Fonction carrée

Vocabulaire :
• On peut calculer les images de tous les réels par la fonction carrée. On dit que \ est le
domaine de définition de cette fonction.
• La représentation graphique de f est dite aussi la courbe représentative de f.

Soit (O ,I,J) un repère du plan.


• La courbe représentative de la fonction x 6 x² est dite une parabole.
• La relation y = x² est l’équation de cette parabole dans ce repère.
• L’origine du repère est appelé sommet de la parabole.
• Cette fonction est strictement décroissante sur >d;0 > et strictement
croissante sur < 0, d< .
On résume le sens de variation de f par le tableau suivant :
©

x −∞ 0 +∞
To
us

f(x)
dr

0
oi
ts

se

9
rv

8
é s

7
au

6,25
6
C
N

5
P

2,25
2

-3 -1,5 0 1 2 2,5

Sommet de la parabole (P) : parabole d’équation


y= x2

56
Cours : Fonction carrée

Activité 3 Parité de la fonction carrée


1) Soit la fonction f : x 6 x 2 . On désigne par Cf sa courbe représentative dans un
repère orthogonal.

4¬  4¬
Calculer f(0,5) ; f(-0,5), f ( 2) ; f ( 2) , f žžž ­­­ et f žžž ­­­ .
Ÿ 3® Ÿ 3®

2) L’un des élèves dit que le domaine de définition de la fonction f est symétrique
par rapport à zéro et que les images de n’importe quel réel et de son opposé par
cette fonction sont égales. Qu’en dites-vous ?

3) Un autre élève pourvoit que la courbe représentative de la fonction f est


©

symétrique par rapport à l’axe des ordonnées. Es-tu d’accord ?


To
us

Soit f la fonction définie sur \ par f(x) = x² .On désigne par C(f) sa courbe
représentative dans un repère orthogonal.
dr

• Pour tout x ‰ \ on a : x ‰ \ et f(-x) = f(x).On dit que f est paire.


oi

• C(f) est symétrique par rapport à l’axe des ordonnées.


ts

Activité 4
se
rv

Soit f la fonction définie sur \ par : f x


 x 2
é

1) Déterminer l’image par f de chacun des réels suivants : 1 , -4 , 0 et 100.


s

2) Déterminer, lorsque cela est possible, les antécédents par f de chacun des réels
au

suivants : 1, -4, 0 et 100.


3) Soit a un réel tel que f(a) = 2013. Trouver f(-a) .
C
N
P

Activité 5

La schématisation d’une sculpture correspond à la partie


ci-contre de la parabole d’équation y = x2 dans un repère.
Sachant que cette sculpture est haute de 5m d’un côté et
de 3m de l’autre, donner une valeur approchée au cm prés
de sa largeur L.

a
CHAPITRE 4 : Fonctions : x 6 ax 2 et x 6 57
x
Cours : Fonction carrée

Activité 6 Fonction x 6 ax2

On considère les fonctions f et g définies sur \ par :


1
f : x 6 4 x 2 et g : x 6  x 2
2
1) Compléter le tableau suivant :
x 2 3 1 1 0 1 1 3 2
2 2 2 2
f(x) … … … … … … … … …

2) Tracer l’allure de la courbe représentative de f dans un repère orthogonal.


3) a) Conjecturer à l’aide d’une lecture graphique le sens de variation de f.
b) Prouver les conjectures précédentes.
©

4) Soit x un réel quelconque, comparer f(x) et f(-x). Conclure.


To

5) En considérant le tableau ci-dessous reprendre les mêmes questions avec la fonction g.


us

x 4 3 2 1 0 1 2 3 4
dr

g(x) … … … … … … … … …
oi
ts

Soit f la fonction définie sur \ par f (x)  ax 2 avec a v 0 .


• La courbe représentative [ f
de f dans un repère orthogonal est une parabole de
se

sommet l’origine de ce repère.


• y= ax2 est l’équation de cette parabole dans ce repère.
rv

• La fonction est paire et la parabole est symétrique par rapport à l’axe des ordonnées.
é


s

On donne le sens de variation de f et sa courbe représentative suivant le signe de a :


au
C

a>0 a<0
−∞ +∞ −∞ +∞
N

x 0 x 0
P

ax2 ax2 0
0

Remarque :
Soit f la fonction définie sur \ par f (x)  ax 2 .
• Lorsque a > o, La fonction f admet pour minimum 0, atteint pour x = 0.
• Lorsque a < 0, La fonction f admet pour maximum 0, atteint pour x = 0.

58
Cours : Fonction carrée

Activité 7
(P2) 8 (P1)
On donne ci-contre trois paraboles P1 , 7
P2 et P3 qui représentent 6
5
respectivement les fonctions f, g et h. 4
3
1) Dire si chacune des propositions 2
Suivantes est vraie ou fausse. 1

a) f(x) = 3x2 . -6 -5 -4 -3 -2 -1 0
-1
1 2 3 4 5 6

1 -2
b) g(x)  x 2 . -3
4 -4
-5
1
c) h(x)  x 2 . (P3) -6
2
d) h est strictement décroissante sur \ .
e) pour tout réel x : g(x) b f(x) .
©

2) Résoudre graphiquement les équations suivantes :


To

a) f ( x )  3
b) g(x)  3
us

c) h( x)  2
dr
oi

Activité 8
ts

Soit f la fonction définie sur \ par f (x)  5x 2 .


Calculer f ( 5) , f (0) et f (2 3) .
se

1)
2) Résoudre les équations : f (x)  5 et f (x)  2 .
rv

3) Comparer f(2013,2014) et f( 2014,2013) puis f(-2013,2014) et f(-2014,2013) .


é s

4) Tracer dans un repère orthogonal la courbe représentative de f .


au

5) Tracer dans le même repère la courbe représentative de la fonction g définie par


g( x )  5 x 2 .
C
N

Activité 9
P

Une bille est lâchée sans vitesse initiale.


L’expression de la distance parcourue par la bille en fonction du temps écoulé est :
1
d  gt 2 avec g  10 ms2 , on obtient alors d  5t 2 .
2
1) Tracer dans un repère orthogonal la courbe qui représente l’évolution de la distance
parcourue en fonction du temps.
(On prend sur l’axe des abscisses: 1cm pour 1s et sur l’axe des ordonnées :1cm pour 5m)
2) Estimer graphiquement le temps mis par la bille lâchée à 2 mètres pour atteindre le
sol .

a
CHAPITRE 4 : Fonctions : x 6 ax 2 et x 6 59
x
Cours : Fonction inverse

Exercice résolu
Résoudre graphiquement, dans \ , l’équation : x 2  x 2 .

Solution 8
C(f)
Soit les deux fonctions f : x 6 x 2 et 7 C(g)
g : x 6 x 2 . 6
On trace dans un même repère les courbes 5
représentatives de f et g.
4
Les abscisses des points d’intersection B
de [ f
et [ g
sont les solutions de 3

2
l’équation : f(x) = g(x) c à d les solutions de
l’équation : x2 = x +2. A 1
©

Donc d’après le graphique on a :


To

0 3 4 6
S\  \1;2^
-6 -5 -4 -3 -2 -1 1 2 5
-1
us

-2
dr

a:
oi

II Fonction x 6
ts

x

Activité 1
se

Chaque année, un célèbre magazine automobile organise le concours du véhicule écologique


rv

le plus performant. Il s’agit de parcourir une distance (d) de 1 kilomètre sur une piste
aménagée, avec comme seul carburant de l’eau, du vent ou du soleil. On désigne par + la
é s

vitesse moyenne d’un véhicule ( en kilomètres par heure) et par f +


le temps ( en heures)
au

nécessaire pour parcourir la piste.


d
C

On rappelle que la vitesse moyenne + est donnée par la relation + = où t désigne le temps
t
N

mis pour parcourir la distance d.


P

1
1) a) Vérifier que f (+)  .
+
b) Compléter le tableau suivant :
+ 0,1 0,25 0,5 0,75 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
f +

2) Tracer l’allure de la courbe qui représente le temps f( + ) en fonction de la vitesse + .


3) Cette année, deux véhicules se sont particulièrement distingués : le véhicule
« Solaire » et le véhicule « vent » .Répondre graphiquement aux questions suivantes :
a) Le véhicule « solaire » a parcouru la piste à la vitesse de 9,5 km/h .
Donner une estimation de son temps de parcours.
b) Le véhicule « vent » a mis 3 heures pour faire le parcours. Donner une estimation
de sa vitesse moyenne.

60
Cours : Fonction inverse

Activité 2
Tout réel non nul admet un inverse. On considère la fonction définie sur \*  >d;0< ƒ >0; d<
1
par f : x 6 . Cette fonction est appelée souvent la fonction inverse.
x
1) Compléter le tableau suivant :

x 2 1 1 1 0 1 1 1 3
2 4 5 3
f(x) … … … … … … … …
2) a) Que peut-on conjecturer quant au sens de variation de f ?
Soit a et b deux réels non nuls et de même signe tels que : a  b .
Comparer f a
et f b
.
3) a) Placer dans un repère du plan les points M x , f x

avec x ‰ \2,1,...................^ .
©

b) Tracer l’allure de la représentation graphique de la fonction f .


To
us

Soit (O ,I,J) un repère du plan.


1
• La courbe représentative de la fonction x 6 est dite une hyperbole.
dr

x
oi

• Les axes du repère sont dits les asymptotes de l’hyperbole.


ts

1
• La relation y  est une équation de l’hyperbole dans ce repère.

x
• Cette fonction est strictement décroissante sur chacun des intervalles >d;0< et >0; d<
se

On résume le sens de variation de f par ce tableau :


rv
é

x −∞ 0 +∞
s
au

1
C

x
N
P

4
H : l’hyperbole
Asymptotes de l’hyperbole 3 1
d’équation : y =
2
x

1
0,25
-0,5
-7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 0,25 1 2 3 4 5 6 7 8
-0,5
-1

-2

-3

4
a
CHAPITRE 4 : Fonctions : x 6 ax 2 et x 6 61
x
Cours : Fonction inverse

Activité 3
1
Soit la fonction f : x 6 .
x

On désigne par Cf sa courbe représentative dans un repère .

4¬  4¬
1) Calculer f(0,2) , f(-0,2), f ( 5) , f ( 5) , f žž ­­­ et f žž ­­­ .
Ÿ9® Ÿ 9®

2) a) Le domaine de définition de f est-il symétrique par rapport à 0 ?

b) Est-il vrai que l’image d’un réel non nul et celle de son opposé sont

opposées ?
©

3) La courbe représentative de cette fonction admet-elle un élément de symétrie ?


To
us

1
dr

Soit f la fonction définie sur \ * par f (x) .


x
oi

On désigne par C(f) sa courbe représentative dans un repère.


ts

• Pour tout x ‰ \ * on a : x ‰ \ * et f (x)   f ( x) .


On dit que f est impaire.


se

• C(f) est symétrique par rapport à l’origine.


rv
é s

Activité 4
au
C

1
1) Comparer 0,2013 et .
N

0,2013
P

2) On donne ci-dessous la représentation graphique de la fonction


inverse et la droite D d’équation y = x.
1
a) Trouver graphiquement les réels qui vérifient l’équation : x  .
x
1 1
b) On sait que, si 0  x  1 alors x  et que, si x  1 alors x  .
x x
Utiliser le graphique pour retrouver ces résultats.
1
c) Soit x  0 . Utiliser le graphique pour comparer x et .
x

62
Cours : Fonction inverse

6
5 D
4
3
2
1

-6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6
-1
-2
-3
-4
©

-5
To

-6
us
dr

Activité 5 La fonction : x 6
a
oi

x
ts

On considère les fonctions f et g définies sur \ * par :


3 2
f:x6 et g : x 6
se

x x
1) Compléter le tableau suivant :
rv
é s

x 3 2 1 1 0 1 1 2 3
au

2 2
f(x) … … … … … … … …
C
N

2) Tracer l’allure de la courbe représentative de f dans un repère.


P

3) a) Conjecturer à l’aide d’une lecture graphique le sens de variation de f.


b) Prouver les conjectures précédentes.
4) Soit x un réel quelconque, comparer f(x) et f(-x). Conclure.
5) En considérant le tableau ci-dessous reprendre les mêmes questions avec la
fonction g.

x 4 2 1 1 0 1 1 2 4

2 2
f(x) … … … … … … … …

a
CHAPITRE 4 : Fonctions : x 6 ax 2 et x 6 63
x
Cours : Fonction inverse

a
Soit f la fonction définie sur \* par f (x)  avec a v 0 .
x
• La courbe représentative [ f
de f dans un repère est une hyperbole
d’asymptotes les axes de ce repère.
• La fonction f est impaire et sa courbe représentative ( l’hyperbole ) est
symétrique par rapport à l’origine du repère .
• On donne ci-dessous le sens de variation de f et sa courbe représentative
suivant le signe de a :

a>0 a<0
x d 0 d x d 0 d
©

f f
To
us
dr
oi
ts

se
rv
é s
au
C

Activité 6
N

2
P

Soit f la fonction définie sur \ * par f (x)  .


3x
 1¬  1¬ 1¬
1) Calculer f žžž ­­­ , f žžž ­­­ , f (2) et f žžž ­­­ .
Ÿ 6® Ÿ 3® Ÿ9®
2) Résoudre les équations : f (x)  5 et f (x) 2 .
3) Comparer f 2013
et f 2014
.
4) Tracer la courbe représentative [ f
dans un repère.

Activité 7
On donne ci-dessous trois hyperboles H1 , H2 et H3 qui représentent
respectivement les fonctions f, g et h.

64
Cours : Fonction inverse

7 H1
6
5
4
3
2
H3 1

-7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7
-1
-2
-3
©

-4
To

-5
-6
us

-7 H2
dr

1) Dire si chacune des propositions suivantes est vraie ou fausse.


oi

4 1 6
ts

a) f (x)  ; g(x)  ; h(x) 


x 2x x

b) h est strictement décroissante sur >d;0< .


se

c) pour tout réel non nul x : g(x) b f(x) .


rv

2) Résoudre graphiquement les équations suivantes :


é

a) f (x)  4
s
au

b) g(x) 2
c) h(x)  1
C
N
P

Exercice résolu

8
1) Résoudre graphiquement dans \ l’équation : x 2  .
x
8
2) Utiliser le graphique pour déterminer le signe de E (x)  x 2 .
x

a
CHAPITRE 4 : Fonctions : x 6 ax 2 et x 6 65
x
Cours : Fonction inverse

Solution

1) Soit f la fonction définie sur \ par x 6 x 2 et g la fonction définie sur \ *


8
par x 6 . On trace dans un même repère les courbes représentatives de f et g.
x
7 C(f)

A 4

1
©

-11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

-1
To

-2

-3
us

-4

-5
dr

-6
oi

-7 C(g)

Les abscisses des points d’intersection de [ f


et [ g
sont les solutions de
ts

8

l’équation : f(x) = g(x) c à d de l’équation : x 2  .


x
se

On a donc d’après le graphique S \  \ 2^


rv

2) D’après le graphique ci-dessus on a :


é

• Pour tout x ‰ >d;2 > , [ f


est au dessus de [ g
donc
s

Pour tout x ‰ >d;2 > on a : f x


p g x
.
au

8 8
équivaut à x 2 p équivaut à x 2 p 0
C

x x
N

• Pour tout x ‰ <2;0< , [ f


est en dessous de [ g
donc
P

Pour tout x ‰ <2;0< , on a : f x


b g x

8 8
équivaut à x 2 b équivaut à x 2 b 0
x x
• Pour tout x ‰ >0; d< , [ f
est au dessus de [ g
donc
Pour tout x ‰ >0; d< , on a : f x
p g x

8 8 d -2 d
équivaut à x 2 p équivaut à x 2 p 0 x 0
x x
8
On résume les résultats x2 + 0 - +
x
obtenus par le tableau de
signe ci-contre :

66
Essentiel du Cours

Fonction carrée Fonctions x 6 ax2


GG
O; i; j
est un repère orthogonal du plan.
La courbe représentative de la fonction : x 6 x² est une parabole de sommet O et
d’équation : y = x2. L’axe des ordonnées est un axe de symétrie pour cette parabole.

Fonctions x 6 ax2

La courbe représentative de la
fonction : x 6 ax² dans un
repère orthogonal est une
©

parabole de sommet l’origine du


To

repère, symétrique par rapport à


l’axe des ordonnées et a pour
us

équation : y = ax2
dr
oi

Fonctions x 6 a
ts

Fonction inverse x

1
se

La courbe représentative de la fonction : x 6 dans un repère du plan est une


x
rv

1
hyperbole d’asymptotes les axes de ce repère et d’équation : y  .
é

x
s

L’hyperbole est symétrique par rapport à l’origine du repère.


au

Fonctions x 6 a
C

x
N
P

a
La courbe représentative de la fonction : x 6 dans un repère est une hyperbole d’asymptotes
x
a
les axes du repère et d’équation : y  . Cette hyperbole est symétrique par rapport à l’origine
x
du repère.

a
CHAPITRE 4 : Fonctions : x 6 ax 2 et x 6 67
x
S’auto-évaluer
Vrai-Faux
7

Dire si chacune des propositions suivantes est vraie ou fausse.


6

La courbe ci-contre est la 2 Le tableau ci-dessous résume le sens de


Représentation graphique -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1
1

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
variation de la fonction g définie sur
11

de la fonction f définie sur -1


a
-2
\ * par : g x
 avec a v 0
\ par : f x
 ax 2 . -3

-4
x
8. f est une fonction -5

-6
x d 0 d
strictement décroissante -7

-8

sur \ . -9 g
9. f est négative sur \ .
-10

10. La courbe de f est symétrique par rapport à


l’axe des abscisses. 1. g est strictement décroissante sur
11. Si f x
 2 , alors x  2 . >d;0< .
©

2. a  0 .
To

1 1
12.  . 3. f 3
 f 2
.
f 2
f 3

us

4. pour tout x ‰ \ * , g x
 0 .
13. pour tout x ‰ \ , f x
 x . 2
5. si g 1
 1 alors g(x)  x .
dr

14. Si f (x) b2 alors, x b2 ou x p 2 . 6. la courbe représentative de g dans un


oi

repère du plan est un parabole .


ts

QCM

se

Les courbes( C1 ) , ( C2 ), ( C3 ) et ( C4 ) sont C(1)


rv

les représentations graphiques respectives


é

des fonctions g1 , g2 , g3 et g4 .
s
au

À l’aide du graphique, indiquer les C(2) C(4)

propositions correctes.
C
N
P

C(3)

A B C D
g1 x
 x 2
3 1 2
g2 x
 g3 x
 x2 g4 x

x 4 x
g1 est strictement g2 est strictement g3 est strictement g4 est strictement
croissante sur \ décroissante sur \ décroissante sur \ décroissante sur \

Pour tout x ‰ \ * on a Pour tout x ‰ \ * on a Pour tout x p 0 on a Pour tout x ‰ \ * on a


g1 x
p g4 x
g2 x
 0 g4 x
p g2 x
g3 x
 0
L’équation L’équation L’équation L’équation
g1 x
 g4 x
admet g2 x
 g3 x
n’admet 1 g1 x
 g2 x
admet
g4 x
 n’admet
deux solutions. pas de solutions. 2013 une seule solution.
pas de solutions.
68
Activités T.I.C.E Activités T.I.C.E
Objectif : observer de façon dynamique la représentation graphique d’une fonction x 6 ax 2 et la
b
fonction x 6 en faisant varier les réels a et b.
x

Lancer le logiciel
1. Afficher la grille et les axes
en cliquant sur le bouton droit
de la souris et en sélectionnant
les éléments à activés.

2. Cliquez sur le petit triangle dans le coin inférieur droit de l’outil Curseur
©

Sélectionner l’outil Curseur


To

Construire deux
us

curseurs nommés
a et b tels que les
dr

nombres a et b
oi

varient entre 5 et-5


ts

avec un pas de 0,1


b
3. On va afficher la représentation graphique de la fonction f définie par f ( x ) = ax 2 et g(x) = ,
se

x
où a et b sont deux nombres définis par les curseurs.
rv

a. Dans le champ de saisie, entrer l’expression f (x) = a * x ^ 2 de la fonction f


é

puis l’expression g(x)  b / x de la fonction g.


s
au

b. Donner une expression algébrique de la


C

fonction f et la fonction g dont les courbes


N

représentatives sont affichées à l’écran .


P

Manipulation et observation
A l’aide des deux curseurs a et b, il est possible
de modifier l’expression algébrique de la fonction f et g
4. Afficher la représentation de la fonction f ( x ) = −0,4 x 2
4
et g x
 .
x
Donner les coordonnées du point d’intersection de
C(f) et C(g).
5. Déplacer le curseur b seulement.
Que peut-on conjecturer sur l’influence du signe de b sur le sens de variation de g ?
6. Déplacer le curseur a seulement
Que peut-on conjecturer sur l’influence du signe de a sur le sens de variation de f ?

a
CHAPITRE 4 : Fonctions : x 6 ax 2 et x 6 69
x
Exercices Maîtriser le cours
1 Déterminer les images des réels suivants 7 En utilisant les représentations
par la fonction carrée : graphiques ci-dessous, répondre par vrai
3 ou faux.
; 104 ;102 ; 3;  5 ; 1 2 et 2  3
4 8
7 C(1)
2
Déterminer les éventuels antécédents des
6
C(2)
5
réels suivants par la fonction carrée : 4
1 3
4 ; 25 ;  9 ; 2 ; 0 ;  1 ; 1 ; . 2
4 1
3 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4
-1
1. a) Donner le sens de variation de la C(3)
-2
fonction carrée sur l’intervalle <6;2 > .
b) En déduire un encadrement de x2 a) Si 0 b x b 2 , alors x 2 b 2 x
pour 6  x  2 . b) Si x b 0 , alors x 2 p 2 x
©

2. Reprendre la même question avec les c) Si x b 1 , alors x 2 bx 2


To

intervalles <2;5> et <3;0 > d) Si 2 b x b 0 ,alors 2 x b x 2 bx 2


us

e) Si x p 2 , alors x 2 p 2x
4
Dans chacun des cas suivants, déterminer f) Si x 2 p 2x , alors x p 2
dr

pour quelles valeurs de x on a :


oi

x 2  100 ; 25 b x 2 b 36 ; x 2 b 9 ;
8
ts

4  x 2  5 ; 102 b x 2 b 1 Soit T la période d’un phénomène


(exprimée en secondes). En physique, on définit


5
se

Représenter graphiquement chacune des 1


la fréquence de ce phénomène par f  .
fonctions f et g définies sur \ par : T
rv

3 3 Calculer la fréquence pour les valeurs de T


f (x)   x 2 et g x
 x 2
é s

2 4 1 2 5
suivantes : ; ;2 ; ; 5
au

6 7 3 4
On considère les fonctions suivantes 9
C

définies sur \ par : 1) Compléter le tableau de variation


N

f1 x
 5x 2 ; f2 x
 2 x 2 ; f3 x
 0,1x 2 ; ci-dessous :
P

1
f4 x
  x 2 ; f5 x
 x 2 ; f6 x
 4 x 2
5
sur le graphique ci-dessous, identifier la
représentation graphique de chacune des
fonctions précédentes. 1
7
2) En déduire un encadrement de
C(4) C(5) C(6)
6
x
   7 1 ¯
lorsque x ‰ ¡ ; °
5

4
¡¢ 3 2 °±
3
10
2

1 1) Soit x un réel tel que 3  x b 6


-9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
1
-1
Donner un encadrement de x 2 puis de
-2 x2
-3
2) Soit x un réel tel que 4  x b2
-4

1
C(1) C(3) C(2)
-5
Donner un encadrement de x 2 puis de
70 x2
Exercices Maîtriser le cours
11 14 On donne les représentations graphiques
Soit f, g, h et k des fonctions définies sur 1
8
1 3 2 des fonctions x 6 x 2 et x 6 .
\ * par : f (x)  ; g( x )  ; h(x)   7
x
x x x 6
5
1
et k(x)   4
2x 3
2
Sur le graphique ci-dessous, identifier la 1
représentation graphique de chacune des -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6
-1
fonctions précédentes . 6
-2
C(3) 5 -3
4 -4
3 -5
2 C(2) -6
1 1) Justifier graphiquement que, pour tout
-5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5
1
C(1)
-1
C(4) x < 0, on a  x 2 .
©

-2 x
To

-3
4
2) Par une lecture graphique, comparer
12
us

1
On considère une fonction f définie x² et lorsque x >0.
dr

3 x
sur ]0,+∞[ telle que f (0,5) 6 et f (2)  
oi

2
3) a) Vérifier que, pour tout x v 0 , on a :
ts

1) Peut- on en déduire les variations de f sur


]0,+∞[ ? 1 x  1
x x 1

2

x  
2

k x x
se

2) a) On sait que pour tout x ‰ >0, d< ; f ( x ) 


x
rv

où k est un réel . Déterminer le réel k. b) Retrouver les résultats précédents.


é

b) Démontrer que la fonction f est


s

15
strictement Croissante sur ]0,+∞[
au

On considère la fonction affine définie


13 sur \ par f(x) = ax+b.
Soit les fonctions définies sur \ par
C

On sait que la droite qui représente cette


N

f ( x ) = 2 x 2 , g ( x ) = 3 x 2 et h ( x ) = −2 x 2 et les
fonction dans un repère passe par le point
P

tableaux suivants A( -a ; 0).


1) Montrer que le point B(a ; b) appartient
x d 0 1 d x d 0 1 d à la courbe de la fonction carrée.
0
…… 2 …… -2 2) En déduire un encadrement de b,
0 sachant que 7 b a b6 .
x d -1 0 d 16 GG

Soit O; i ; j un repère du plan.


…… 3 Montrer que toute droite passant par
0 l’origine et de coefficient strictement positif
coupe la représentation graphique de la
Associer à chaque fonction le tableau donnant son fonction inverse en deux points symétriques
sens de variation –Justifier votre réponse. par rapport à l’origine.
a
CHAPITRE 4 : Fonctions : x 6 ax 2 et x 6 71
x
Problèmes Maîtriser le cours

17 Soit f la fonction définie sur >0; d< par 19 Un muret vertical < AN > de 2m de haut est
1
f (x)  . Soit C ( f ) sa courbe représentative dans placé 3m devant le mur d’une maison (AB = 3m).
x Au sol, un projecteur P est dirigé vers le muret
un repère orthogonale du plan. et projette une ombre BM sur le mur qui
Soit x un réel strictement positif et N x ;0
. contient une fenêtre.
Soit M le point de C ( f ) d’abscisse x.
On construit le point P tel que ONMP soit un
rectangle.
©

Problème : Où situer le projecteur P pour que


To

l’ombre portée sur le mur couvre entièrement


la fenêtre dont le sommet est à une hauteur de
us

1) Déterminer les coordonnées des points M et P. 2,5m, autrement dit pour que BM soit
En déduire que, pour toute valeur de x  0 , l’aire strictement supérieur à 2,5 m ?
dr

du rectangle OMNP est constante. On pose x  PA , la distance du projecteur au


oi

muret.
ts

18 1) Montrer que l’expression de la hauteur


Dans un repère orthogonal, on a représenté une BM en fonction de x est donnée par :


se

partie de la courbe (Cf) de la fonction f définie par 6


BM  2
f (x)  x 2
rv

x
é

Soit M un point de (Cf) d’abscisse x tel que 2) On considère la fonction définie sur
s

0  x  1 , A est le point de coordonnées (0,1) et B 6


>0; d< par f (x)  .
au

est le point de coordonnées (1,1) . x


a) Tracer la courbe représentative de f
C

dans un repère orthonormé du plan.


N

b) Préciser le sens de variation de f


P

c) Conjecturer ce que fait l’ombre portée


sur le mur de la maison si le projecteur
s’éloigne du muret ?
3) Utiliser le graphique de f pour résoudre
l’équation BM  2,5 .
4) Utiliser le graphique de f pour répondre
alors au problème posé.
Problème : Existe –il- une position de M pour
laquelle les triangles ABM et AOM ont la même
aire ?
1) Exprimer l’aire de chacun des triangles ABM et
AOM en fonction de x
2) En déduire les coordonnées de M pour lesquelles
les deux triangles ont la même aire.
72
C H A P I T R E

Contenu du chapitre
©

Pour commencer
To

Cours
us

Addition vectorielle
dr

Multiplication d’un vecteur par un réel


oi
ts

S’auto-évaluer

Activités TICE
se

Exercices et problèmes
rv
é s
au

Au XVIIe siècle, le contexte géométrique


C
N

et algébrique du vecteur est présent,


P

mais aucune définition précise n’est


proposée. Il faut attendre la première
moitié du XIXe siècle pour Sir William
Hamilton (1895 – 1865) donne la
définition mathématique actuelle du
mot vecteur

En physique, on utilise des vecteurs pour modéliser la vitesse, la force, le


champ électrique. En effet, les fonctions peuvent modéliser la valeur
d’une grandeur (distance, intensité électrique, etc…), mais cette
information est parfois insuffisante pour décrire un phénomène : si le
phénomène a une intensité, une direction et un sens, c’est le vecteur que
l’on utilisera.
Par exemple, le vecteur vitesse représentera la valeur de la vitesse par sa
longueur, mais représentera aussi la direction et le sens de la vitesse…
73
Pour commencer

Activité 1 Somme de deux vecteurs


Produit d’un vecteur par un réel
Se rappeler
Deux vecteurs non nuls sont Compléter en utilisant la grille ci-contre :
égaux signifie ils ont la
même direction, le même JJG JJG JG JJJG JJG JJG
sens et la même norme. AB = K . = . J ; NK = F . = . G
JJG JJG JJG JJG
AB + BF = ... ; AB + AI = ... ;
JJG JJJG JJG JJG
Se rappeler AB + DP = ... ; 2 AB = F .
Relation de chasles JJG JJG 1 JJJG JJG
Pour tous points A , B et C
G G G −2 AB = G . ; DM = F .
3
on a : AB + BC = AC JJG JJJJG JJG JJG JJJG JJG
Règle du 3 AB + AM = A . ; 2DC + DH = G .
©

parallélogramme JJJG JJG JJJG JJG JJG


A, B, C et D quatre points HG + BF = . M ; 3 AF = A..
To

non alignés ( ABCD est un JJG JJJG JJG JJG JJJG JJG
parallélogramme )équivaut
G G G AB + AE = A . ; 3AB + 3AE = A .
JJG JJJG JJJG
us

à ( AB + AC = AD )
CF + OK + MN = ...
dr
oi

Activité 2
Vecteurs colinéaires
ts

JJJG JJG JJJG


ABC est un triangle, D est le point du plan tel que AD = 3 AB − 2 AC .
se

Se rappeler JJG JJG JJG JJJG


1) Exprimer BC et BD en fonction de AB et AC .
rv

A, B et C sont trois points


alignés équivaut à 2) Déduisez-en que B, C et D sont alignés.
G G
é s

AB et AC sont colinéaires
au
C
N
P

Activité 3

ABC est un triangle. Le point I est le milieu du segment [ AB ] . Le


Se rappeler JJG JJG JJJG
( (AB) et (CD) sont deux point P est tel que AP = AB − 2 AC .
droites parallèles)
1) Faire une figure.
G
équivaut à
G JJG JJG
( AB et CD sont colinéaires ) 2) Démontrer que AB et IC sont colinéaires.
3) Déduire la position relative des droites (AP) et (C I).

74
Cours : Calcul vectoriel

I Addition de deux vecteurs :

Activité 1 V

JJG G G
1) Construire le point C tel que : AC  u v . U
JJG G G
2) Construire le point D tel que : AD  v u .
G G G G A
3) Que peut-on déduire pour les vecteurs u v et v u ?

Activité 2 D C

G JJG G JJJG
ABCD étant un parallélogramme. On pose u = AB et v = AD .
G G G G
Montrer que : u v  v u A B
©
To

G G G G G G
us

Pour tout vecteurs U et V on a : U + V = V + U


dr
oi

Activité 3
ts

D
G G JG

On considère les vecteurs u , v et w . W


JJG JJG JJG C
se

1) Utiliser les vecteurs AB , BC et CD pour exprimer puis


G G JG G G JG

rv

A B V
simplifier les sommes u v w et u v w .
és

2) Que peut-on déduire pour l’addition des vecteurs ? U


au

G G JG
C

Pour tous vecteurs du plan U , V et w on a :


G G JG G G JG G G JG
N

( ) (
U +V +W = U + V +W = U +V +W )
P

Activité 4
JJJG JJG JJG
Soit ABC un triangle. Construire le point M tel que BM  AB  AC .

Activité 5
B
ABCD est un parallélogramme de centre O. A
JJG JJG JJG JJG G
1) Montrer que : OA OB OC OD  0 . O

2) Montrer que, pour tout point M on a :


JJJG JJJG JJJG JJJG JJJG C
MA + MB + MC + MD = 4MO . D

CHAPITRE 5 : Calcul vectoriel 75


Cours : Calcul vectoriel

Activité 6 V

1) a) Construire les points B et C vérifiant respectivement W


JG JJG JJG JG JJG JJG
U W  AB et V W  AC . U

b) Que peut-on conclure ?


G G G A
2) Soit r , s et t trois vecteurs du plan vérifiant :
G G G G G G
r s  t s . Utiliser la première question pour montrer que : r  t .

G G JG
Pour tous vecteurs U , V et W on a :
G JG G JG G G
(U + W = V + W ) (
équivaut à U = V )
Activité 7
©
To

A, B et C étant trois points distincts du plan .


JG JJG JJJG JJG JG JJG JJJG JJJG

Déterminer le point M tel que les vecteurs S1  BC AM AB et S2  BC AM CM

us

soient égaux.
dr
oi

Activité 8
ts

Soit A, B et I trois points distincts du plan.


se

1) Soit M un point quelconque du plan.


JJJG JJJG JJG
Exprimer MA MB en fonction de MI dans le cas où I est le milieu du segment < AB > .
rv

JJJG JJJG JJG


é

2) On suppose qu’il existe un point M du plan tel que : MA MB  2MI .


s

Montrer que I est le milieu de < AB > .


au
C

A, B et I sont trois points distincts du plan.


JJG JJG JJG
N

• Si I est le milieu du [AB] alors pour tout point M du plan, MA MB  2MI .


JJG JJG JG
P

• S’il existe un point K du plan tel que KA KB  2KI , alors I est le milieu du [AB].

Activité 9
Soit ABC un triangle . I, J et K sont respectivement les milieux des segments < AB > , < AC > et < BC > .
JJG JJG JG G
Montrer que AK BJ CI  0 .

Activité 10

Soit A et B deux points distincts du plan. Déterminer et construire l’ensemble des points
JJJG JJJG
M tels que MA MB  4 (l’unité de longueur est le cm).

76
Cours : Calcul vectoriel

II Multiplication d’un vecteur par un réel :

Activité 1 U

1) Soit la figure ci-contre : A C D H B E I


JJG JG
a) Exprimer AE en fonction de U .
JJG JJG JG
b) Compléter : AI  AD .....  2U ......
JJG JG
2) a) Exprimer CH en fonction de U .
JJG JJG 1 JG
b) Compléter : CH  ..... BH  ..... U.
2
G
Pour tout vecteur U et tous réels a et b on a :
G G G
a b
U  aU bU
©
To

Activité 2
G G JJG G
us

Soient i et j deux vecteurs du plan. On considère les points A, B, C et D tels que : OA  3i ,


JJG G G JJG G G JJG G G
dr

OB  i 3 j , OC  4i 5 j et OD  6i 2 j .
JJG JJG G G
oi

a) Exprimer AB et DC en fonction de i et j .
ts

b) En déduire la nature du quadrilatère ABCD.



se

U
Activité 3
JJG 5 JG
rv

1) Placer le point B tel que AB  U


é

2 A
s

JJG JJG
Puis placer le point C tel que AC  2 AB .
au

JJG JG
2) En utilisant la figure, exprimer AC en fonction de U .
C

 5 JG ¬  5 ¬ JG
3) En déduire que 2žžž U­­­  žžž2q ­­­U
N

Ÿ2 ® Ÿ 2®
P

G
Pour tout vecteur U et tous réels a et b on a :
G G

a bU  ab
U

Activité 4
G G
Soient i et j deux vecteurs du plan.
JG JG JG G G JG G G
On considère les deux vecteurs U et V définis par : U  2i  3 j et V  i 5 j .
JG JG G G JG JG
1) Vérifier que U  2V  13 j . Exprimer alors j en fonction des vecteurs U et V .
G JG JG
2) Exprimer i en fonction de U et V .

CHAPITRE 5 : Calcul vectoriel 77


Cours : Calcul vectoriel

Activité 5 On donne la figure ci-contre : S N


JG JJG JG JJG
On pose U  AO et V  OP .
JJG JJG
1) Exprimer AN en fonction de AP . O P
JJG JJG JJG
2) Exprimer AN en fonction de AS et SN .
JG JG JG JG A

3) En déduire que 3 U V  3U 3V .
G G
Pour tous vecteurs U et V et tout réel a on a :
G G G G

a U V  aU aV
Activité 6
Soit ABC un triangle et G son centre de gravité . B
1) Montrer que, pour tout point M du plan on a :
JJJG JJJG JJJG JJJG C
©

G
MA MB MC  3MG .
JJG JJG
To

2) Soit D le point du plan défini par : AD  3AG . A


Construire le point D puis montrer que ABDC est un parallélogramme.
us

Activité 7
dr

G JJG G JJG
O, I et J étant trois points non alignés. On pose u = OI et v = OJ .
oi

JJG G G JJG G G JJJG G


ts

1) Construire les points A, B et C tels que OA = u − v , OB = 2u − 3v et OC = −u .


JJJG 1 G 3 G

2) a) Construire le point K défini par : OK = u − v .


2 2
se

b) Montrer que K est le milieu de <BC > .


rv
é

ActivitéJG 8
s

1) Soit w un vecteur et a un réel non nul.


au

JG G

Compléter : aqw  0 équivautà ...............


C

G G
N

2) Soit u et v deux vecteurs du plan et a un réel non nul.


P

G G G G G G

Compléter : au  av équivaut à : au  av  ...... équivaut à : a u v  .......


G G G
équivaut à : u  v  ...... équivaut à : u .....
G G
Pour tous vecteurs U et V et tout réel non nul a on a :
G G G G


aU  aV équivaut à u  v

Activité 9
Soit ABCD un parallélogramme de centre O. On considère les points E et F définis par
JJG 2 JJJG 4 JJG JJG 4 JJG 4 JJG
les égalités vectorielles suivantes : AB = DO + OE ; DC = AB + BF .
3 3 3 3
JJG 4 JJG JJG 4 JJG
1) Montrer que AB = DE et DC = AF .
3 3
2) En déduire que DEFA est un parallélogramme .
78
Essentiel du Cours

JJG JG JJG
Pour tous vecteurs U , V et W et pour tous réels a et b
Propriétés de la somme de deux vecteurs Propriétés du produit d’un vecteur par un
réel
JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG
U +V =V +U U +V =V +U (a + b)U = aU + bU
JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG
(U + V ) + W = U + (V + W ) = U + V +W ( )
a bU = ( ab )U
G JG G JG G G JJG JJG JJG JJG
( )
U + W = V + W équivaut à U = V ( ) a (U + V ) = aU + bV
©

JG JG JG JG
( )
a v 0 . au = av équivaut à u = v ( )
To
us

Pour tous points A et B distincts du plan


JJJJG JJJJG JJJG
dr

Si ( I est le milieu de [AB] ) alors ( MA + MB = 2MI pour tout point M du plan )


oi

Savoir prendre la bonne direction


ts

Modélisation
On modélise ainsi la situation :

On considère que Nadia nage à


se

Énoncé une vitesse constante de


rv

Lorsque l’on nage en mer, on est confronté aux v1 = 4km / h ( par rapport à l’eau)
é

courants et il est très important de bien les et que la piscine crée un courant
s

appréhender pour ne pas s’échouer sur des perpendiculaire à la longueur :


au

rochers ! l’eau de la piscine est en


Afin de mieux mouvement, avec une vitesse
C

maîtriser les constante de v2 = 2km / h ;


N

risques, Nadia, On représente les vitesses par des vecteurs : la direction


P

bonne nageuse, et le sens du vecteur sont ceux du mouvement ; la


décide de faire un longueur du vecteur correspond à la valeur de la vitesse
JG
stage en piscine (vous prendrez 1 cm = 1 km / h ). On nomme ainsi v 1 la
pour acquérir de JJG
bons réflexes. vitesse de Nadia par rapport à l’eau, v 2 la vitesse de
JJG
l’eau par rapport à la bordure et v 3 la vitesse de Nadia
L’entraîneur lui demande
de plonger et de traverser par rapport à la bordure ;
JG JJG JJG
On admet que l’on a : v1 + v2 = v3
le bassin pour arriver jusqu'à lui, selon une
On souhaite étudier le cas ou Nadia souhaite atteindre la
direction parallèle à la longueur de la piscine.
cible 1, le cas ou elle souhaite atteindre la cible 2 et le
Nadia part face à lui, mais se retrouve dans cas ou elle souhaite atteindre la cible 3. Les dimensions
l’angle, comme sur le dessin ci-dessous. de la piscine sont de 8mètres de large et 25mètres de
longueur. Les cibles sont au milieu de chaque côté
Quelle direction Nadia doit-elle prendre pour atteindre
sa cible ? Peut-elle toujours l’atteindre ?

CHAPITRE 5 : Calcul vectoriel 79


S’auto-évaluer
Vrai-Faux Préciser si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses.
G G
3. u et v sont deux vecteurs du plan non
1. A, B et C sont trois points du plan non alignés.
G JJG JJG G JJG JJJG colinéaires. A, B, C et D sont des points du plan.
a. Si u = 2 AB + BC , alors u = AB + AC . JJG G G JJG 1 G 1 G
G JJG JJJG G JJG JJJG a. Si AB = 2u − 3v et BC = u − v alors les
b. Si v = 3BC + 4 AC , alors v = 3 AB + 7 AC . 3 2
JG JJG JJJG JG JJG JJG JJG JJG
c. Si w = 2 AB + 3AC , alors w = 3BC − 5BA . vecteurs AB et BC sont colinéaires.
JJG G G JJG G 5G
b. Si AB = 4u + 5v et CD = −2u − v ,alors
2. Si A, B, C, D et E sont cinq points tels que 2
JJG JJJG JJJG JJG les droites ( AB ) et ( CD ) sont parallèles.
AB + AC = AD + AE , alors on a :
JJG G G JJJG G 15 G
a. Les points B et D sont confondus et les c. Si CB = −2u + 5v et AD = 3u − v , alors les
points C et E sont confondus. 2
JJG JJG
©

b. BC = ED points A, B, C et D sont alignés


JJG JJG
To

c. EC = BD
4. Si A, B, C et D sont quatre points tels que
d. Les droites (EC) et (BD) sont parallèles. JJG JJG JJG
us

AB = −2DC + 2BC alors :


a. Les points A, B et D sont alignés.
dr

b. Le point B est le milieu du segment [ AD ] .


QCM
oi
ts

JJJG JJG

JJJG
1 JJG a. MN et BC sont JJJG 1 JJG JJJG 1 JJG
ABC est un triangle, AM = AB et b. MN = BC c. MN = CB
se

3 non colinéaires 3 3
JJG 1 JJG
rv

AN = AC alors :
é

3
JJJG JJG JJJG JJG JJJG JJG
s

A et B deux points donnés. Si le point a. AM = − AB b. AM = 2 AB a. MA = BA


JJJG JJJG G
au

M vérifie 2MA + BM = 0 ,alors :


C

ABCD est un a. b. c.
JJJG 1 JJG 1 JJJG JJG JJJG JJG JJJG JJG JJG JJJG
N

parallélogramme OA + OD = OB + OC DC + BC = AC
AO = AB + AD
P

de centre O et I 2 2
estle milieu du
segment [ AB ] .
Soit ABCD un parallélogramme de a. b. c.
centre O. Le point K est le symétrique DCKI n’est pas un JJG 1 JJJG Les points I, C et
OI = − AD
du milieu I de [AB] par rapport à B. Le trapèze 2 K sont alignés
JJG JJG
point L est tel que DL = −2DA .
Dans la figure ci-contre,
les droites de même a. b. c.
JJJG JJJG JJG JJJG JJG JJG JJJG JJG JJJG
couleur sont parallèles AC = 4 AG − 3AB DG = −3ED + FG AG = −2GL + 4GH
JG 1 JJG
et on a : CI = CA .
4
On alors

80
Activités T.I.C.E Activités T.I.C.E
6. Construire le parallélogramme ABCD, en
choisissant le mode polygone
Dans cette activité nous allons utiliser le
programme GéoGebra
, et on cliquant successivement sur A, B, D, C et A
1. Lancer GéoGebra, cliquer droit
sur la sourit et décocher le menu
Axes

2. En cliquant sur placer


trois points A, B et C distincts

3. En cliquant sur Construire


JJG JJJG 7. Dans le champ de saisie,
les vecteurs AB et AC GéoGebra les nomme
JJG
u et v faire calculer le vecteur 0,5AB , en validant 0,5u ;
4. Dans le champ de saisie ( en bas de la page)
©

GéoGebra nommera le vecteur somme e . Dans le


To

JJG JJJG champ de saisie, faire calculer le


faire calculer le vecteur AB + AC
JJJG
us

en validant u+v ; GéoGebra nommera le vecteur vecteur 3AC en validant 3v ; GéoGebra nommera
somme w. le vecteur somme f
dr
oi

8. Choisir et construire le
ts

représentant de e d’origine B en cliquant sur


B puis sur e . GéoGebra construit le vecteur


JJJG
se

BB ' et le nomme g .Renommer le point B’ en


JJJG JJG
rv

E ; le vecteur BB ' est alors renommé BE


é s

5. Choisir et construire le 9. Choisir et construire le


au

représentant de w d’origine A en cliquant sur représentant de f d’origine A en cliquant sur


A puis sur f . GéoGebra construit le vecteur
C

A puis sur w . GéoGebra construit le vecteur


JJJG JJJG
AA ' et le nomme h .Renommer le point A’ en
N

AA ' et le nomme z . Renommer le point A’ en


JJJG JJJG JJJG JJG
P

D ; le vecteur AA ' est alors renommé AD F ; le vecteur AA ' est alors renommé AF
10. Effacer les vecteurs e, f et w en faisant : Clic
droit sur les vecteurs , et décocher afficher
l’objet .

11. Dans le menu


sélectionner

puis, dans la fenêtre de


travail, se placer sur
le point B puis maintenir
clic-gauche afin de
déplacer le point B , les points D, E et F se
Méthode pour renommer un point : Cliquer sur le déplacent également en restant alignés
12. Démontrer que les points D, E et F sont alignes
point en question avec le bouton droit de la souris
CHAPITRE 5 : Calcul vectoriel 81
Exercices Maîtriser le cours
JG G
Simplifier les expressions vectorielles u et v sont deux vecteurs du plan.
1 Suivantes : 5
JJG JJG Simplifier les expressions suivantes :
1. AD CA G G G G
JJG JJG JJG
2. AC BA  CB

a) 3 u 2v  2 u  3v

JJG JJG JJG G G G G G


3. AB  2BC CA
b) 5u 2 3u v  5 u  2v

2 G G JG G 2G 3G 1G
c) u u u
Soit A un point du plan et u , v , w et s des 5 4 2
vecteurs du plan. 1 G 2 ¬  G 2 G¬
G
U d) žžž2u v ­­­  žžžu v ­­­
U 2Ÿ 3 ® Ÿ 3 ®
AA
6 En utilisant le graphique ci-dessous
W
W VV simplifier :
E D J
©

SS
To

Reprendre la grille ci-dessous et construire les F I


G H
points B, C, D et E tels que :
us

JJG JG G G JJG JJG


AB  2w u v ; a) 2AG 2BA A B C
JJG G G G
dr

AC  2u v 2s JJG JJG JJG 21 JJG 7 JG


JJG JG G G G b) JD 2FG BA c) HG  IF
oi

AD  4w 3s 2u 2v 4 4
ts

JJG 1 G 1 G G 2 JG 5 JJG JJG 1 JJG 14 JG 7 JJG


AE  u v s w d) IG DH JE e) FI  BJ

2 3 3 12 12 3 2
se

3 7
Reproduire les figures et construire le On considère la figure ci-dessous :
rv

G
vecteur v vérifiant les égalités suivantes :
é

G G JG G G JG i
s

a) u v  w b) u  v  w j
au

C
C

F
N

W W
W
A B
P

UU
U D E
G G JG G G JG JG JJG JJG JJG JG JJG JJG JJG
c) u 2v  w e) 2u v  w Soit U  AB 2CD EF et V  AD CF EB
JG JG
1. Exprimer chacun des vecteurs U et V en
W
G G
U fonction de i et j .
U
G JG JG
W 2. En déduire l’expression de j de U et V .

8 JG JG G
4 On donne trois points A, B et C du plan On donne 5U  3V  0 .
JG
Soit M un point quelconque du plan. Exprimer à l’aide de U les vecteurs suivants :
Montrer que chacun des vecteurs suivants : JJG JG JG
JG JJJG JJJG JJJG JG 1 JJJG 1 JJJG 1 JJJG • W  4U  15V
U  2MA  MB  MC et U  MA  MB  MC G JG 1 JG
2 3 6 • R  3U  V
3
sont indépendants de M. G 4 JG JG
82 • S  U  3V
7
Exercices Maîtriser le cours
JG G G
9 Déterminer le vecteur x dans chacun Exprimer chacun des vecteurs i et j en
JG JG
des cas suivants : fonction des vecteurs U et V
G G G G G G
1) 3x 2u  3v  u 6v x
G G JG G G G G G JG


2) u  2v 3w 2x  3 u  v 6 x u  w
15 ABC est JJJ
un triangle, D est le point du plan
G JJG JJJG
tel que AD = 3 AB − 2 AC .
JJG JJG
10 Déterminer le réel x dans chacun des cas 1) Exprimer BC et BD en fonction de
JJG JJJG
suivants : AB et AC .
JG JG JG JG 2) Déduisez-en que B, C et D sont alignés.

1) 3U xU  U  2,5U
JG 3 JG  5 ¬ JG 16 Soit un triangle ABC. On considère les
2) 2  x
U xU  žžž1  x ­­­U Points :
2 Ÿ 2 ® JJG JJG JJG G
G défini par : 3GA 2GB  4GC  0 ;
11 JJJG JJJG JJJG G
On considère un parallélogramme EFGH. G’ défini par : 2G ' A  G ' B 5G 'C  0 ;
©

1) Construire les points A,B,C et D tels que : JJJJG JJJG JJJJG G


JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG G’’ défini par : G '' A G '' B G '' C  0 .
To

EA  GH , BG  GF , GC  EF et DE  FG Montrer que les points G, G’ et G’’ sont alignés.


us

2) Montrer que X est le milieu du


segment <EB > . 17
dr

3) Montrer que EBCD est un 1) Construire un triangle ABC tel que :


oi

parallélogramme. AB = 6cm , BC = 5cm et CA = 4cm


ts

2) Construire les points I et J tels que


12 On considère un parallélogramme ABCD. JJG 1 JJG JJG JJJG

JJG JJG JJG AI = AB et AJ = 3 AC .


3
se

1) Montrer que AC BD  2BC et JJG JJG JJJG


JJG JJG JJG 3) Montrer que BJ = − AB + 3 AC .
AC DB  2 AB .
rv

JJG JJG JJJG


2) On désigne par E le milieu de <BC > et par 4) Exprimer IC en fonction de AB et AC .
é s

5) Déduire la position relative des droites


F le milieu de <CD > .
( BJ ) et ( IC ) .
au

JJG JJG 3 JJG


Montrer que AE AF  AC
C

2
18
N

13 G G 1) Soit ABCD est un parallélogramme.


P

Soient i et j deux vecteurs du plan. Construire les points E et F tels que


On considère les points A, B , C et D tels que : JJG 1 JJG JJG JJJG
JJG G JJG G G JJG G G BE = AB et AF = 3 AD .
OA  3i , OB  i 3 j , OC  4 i 5 j et 2
JJG G G JJG 1 JJG JJJG
OD  6i 2 j 2) Montrer que CE = AB − AD .
JJG JJG G G JJG
2
a) Exprimer AB et DC en fonction de i et j . JJG JJJG
3) Exprimer EF en fonction de AB et AD .
b) En déduire la nature du quadrilatère ABCD. 4) Déduire que C, E et F sont alignés .
G G
14 Soient i et j deux vecteurs du plan.
G G
JG JG 19
On considère les deux vecteurs U et V Soit i et j deux vecteurs du plan.
JG G G JG G G G G
définie par : U  2i  3 j et V  i 5 j . 1) On considère les deux vecteurs u et v
G G G G G G
définis par : u  2i  3 j et v  i 5j .

CHAPITRE 5 : Calcul vectoriel 83


Exercices Maîtriser le cours
G G JG JG
Exprimer chacun des vecteurs i et j fonction 1) Exprimer chacun des vecteurs IT et IR en
JG JG JG JG
des vecteurs u et v . fonctions des vecteurs IJ et IK .
2) Reprendre le même exercice avec : 2) En déduire que les points I,T et R sont
G G G G 2G G alignés.
u  i  3 j et v   i 2 j .
3
23 Soit IJK un triangle quelconque. Soient Q,
Qu’observe-t-on ? pourquoi ?
R,S et T les points définis par les égalités
20 On donne trois points A,B et C non vectorielles suivantes :
JJG 2 JG JJG 5 JJG JJG 5 JJG
alignés du plan. JQ  JI , JR  JK , JT   JK et
a) Construire les points M, N et P définis 3 6 12
JJJG 1 JJG JJG 1 JJG JJG 1 JJG JG 1 J
G
par : AM  AB , CN  CA et CP  BC JS   JI .
3 3 3 3
JJJG JJJG
©

I
b) Exprimer les vecteurs MN et MP en
JJG JJG
To

fonction des vecteurs AB et AC . Q


c) En déduire que les points M, N et P sont
us

alignés et que N est le milieu de <MP > .


dr

d) Construire les points Q et R tels que :


JJG 1 JJG JJG 1 JJG T J
oi

BQ  BA et CR= CB . R K
ts

3 3
Montrer que (MN) //(QR). S

JJG JJG
se

21 Soient quatre points A,B, C et D. 1) Exprimer chacun des vecteurs QR et ST en


JJG
rv

On considère les points I et J tels que : JG


JG JG JJG JJG fonctions des vecteurs JI et JK .
é

IA  BIB et JC  B JD , où B est un réel


s

2) En déduire que les droites (QR) et (ST) sont


différent de 1.
au

JG parallèles.
1 JJG JJG
1) Montrer que IJ 
1B
AC  BBD .

C
N

2) Que devient cette égalité, si I et J sont


les milieux respectifs de < AB >et <CD > ?
P

22
Soit IJK un triangle quelconque. Soient Q,
R et T les points définis par les égalités
vectorielles suivantes :
JJG 2 JG JJG 3 JJG
IQ  IJ , JR  JK et T le milieu de [QK].
3 5

Q T

J R K
84
C H A P I T R E

Contenu du chapitre
©

Pour commencer
To
us

Cours
Base du plan
dr

Repère cartésien
oi

Equation cartésienne d’une droite


ts

Equation réduite d’une droite


S’auto-évaluer
se

Activités TICE
rv

Exercices et problèmes
é s
au
C
N
P

La Mecque était considérée par les musulmans du


Moyen Âge comme le centre du monde. Aussi la
trouve-t-on souvent au centre des cartes
géographiques. L’objet présenté est une grille
mathématique permettant de situer les grandes villes
du monde musulman par rapport à la ville sainte. Ce
type de carte, dont seuls deux exemplaires subsistent, Carte du monde musulman
centrée sur La Mecque- Iran,
existait dès le IXe siècle. Les positions de 150 villes de XVIIe siècle.
l’empire musulman sont repérées grâce à leurs Laiton gravé. Koweit, collection
al-Sabah, Dar al-Athar al-
coordonnées. Islamiyyah, LNS 1106 M/

85
Pour commencer

Activité 1

Reproduire le quadrillage ci-contre et construire b

un représentant de chacun des vecteurs suivants.


G JG G G
a b ; ab ;
G G G G
2a b et 3a  2b

Activité 2 Repère cartésien d’une droite


©
To

JJG
(
On considère la droite (D) munie du repère cartésien O,OI . )
us

O I
dr
oi
ts

§3·
Placer sur la droite (D) les points A, B et C d’abscisses respectives : (-2) , ¨ ¸ et (3).

©2¹
se
rv

Activité 3
é s
au

JJG
( )
C

On considère une droite (AB) munie du repère A, AB .


N

1) Déterminer x A et xB les abscisses respectives des points A et B .


P

JJG JJJG JJG


2) Déterminer l’abscisse du point D défini par : 5BD + AD = 2BA .

Activité 4 Repère cartésien d’un plan

JG JG

1) Reproduire la figure ci-contre où O , OI , OJ est un


repère cartésien du plan et placer les points
A 1;2
, B(3;0) , C 1;3
et D 0,2
. J
2) Déterminer les coordonnées des points E et F Sachant
JJG JJG JJG JJG JJG JJG
que : OE  2OI 5OJ et OF  OJ  OI .
O I

86
Cours : Base et repère cartésien

I Base du plan :

Activité 1
U
1) Reprendre le schéma ci-contre et construire le
JJJG G G
point M tel que OM = 2a + b . O
G G G b
2) Compléter U  ....a ....b
G G
3) Est-il possible d’exprimer b en fonction de a ? a

Activité 2

Dans chacun des situations ci-dessous, et


JG b
quand cela est possible, exprimer le vecteur U
©

U
G G
en fonction des vecteurs a et b . a
To
us
dr

a b
a a U
oi

U
ts

U

se
rv
é

b a b a
s
au

U
U
C
N
P

• Tout couple de vecteurs non colinéaires est appelé une base du plan.
GG G
( )
• Soit i , j une base du plan. Pour tout vecteur U il existe un seul couple de
G G G
réels ( x , y ) tel que U = xi + y j .
G
Les réels x et y sont appelés les composantes du vecteur U dans la base
GG G§x·
( )
i , j et on note U ¨ ¸ .
©y¹
G G G G  x¬ U

• U  xi y j équivaut à U ž ­­ . ž ­ yj

žŸ y ® xi
j

CHAPITRE 6 : Base et repère cartésien 87


Cours : Base et repère cartésien

G  x¬ GG
žŸy ® ( )
Vocabulaire : Soit U žž ­­­ dans une base i , j .
G
• Le réel x est appelé la première composante du vecteur U et on note xUG .
G
• Le réel y est appelé la deuxième composante du vecteur U et on note yUG .
Remarques :
• Les composantes d’un vecteur non nul, change d’une base à une autre.
• La donnée d’un point et d’une base détermine un repère cartésien du plan.

Activité 3
W
Déterminer les composantes X U
de chacun des vecteurs
©

G G JG G G G
U , V , W , X ,Y et Z dans la base j
To

GG G G
( i; j ) , puis dans la base (U;V ) . i
us

Z V
Y
dr
oi
ts

Activité 4
se
rv

Reprendre le quadrillage ci-dessous et construire un représentant d’origine le point A de


é

G § 2 · G § 3 · JG § 3 · G § 0 ·
s

chacun des vecteurs suivants : U ¨ ¸ ; V ¨ 2 ¸ ; W ¨ ¸ et Z ¨ ¸ ( les composantes sont


au

© 3¹ ¨ ¸ ©0¹ © −2 ¹
© −1 ¹
G G
C

dans la base (i ; j ) ).
N
P

A
j
i

88
Cours : Base et repère cartésien

Exercice résolu
D C
On considère un parallélogramme ABCD de centre O.
JJG JJG JJG JJG
Déterminer les composantes des vecteurs AB , AC , AO et BD O
JJG JJG JJG JJG


dans la base AB, AD puis dans la base AC , AB .
A B

Solution
JJG JJG

Composantes des vecteurs dans la base AB, AD .

JJJG JJJG JJJG JJG 1¬ JJG JJG


On a AB  1q AB 0 q AD équivaut à ABžž ­­­ dans la base AB, AD .
žŸ0®­

JJG JJG JJG JJG 1¬


ABCD est un parallélogramme équivaut à AC = AB + AD équivaut à AC žž ­­­ dan la base
To

žŸ1®­
us

JJG JJG
AB, AD .

dr

JJG 1 JJG 1 JJG JJG 1 JJG 1 JJG



O est le milieu de < AC > équivaut à AO  AC  AB AD  AB AD

oi

2 2 2 2
ts

 1 ¬­
ž
JJG žž 2 ­­­

JJG JJG

équivaut à AO žž ­­ dan la base AB, AD

se

žž 1 ­­
žž ­­
Ÿ2®
rv

JJJG JJG JJJG JJJG JJJG JJG 1¬ JJG JJG


é

On a : BD  BA AD AB AD équivaut à BD žž ­­­ dan la base AB, AD .

žŸ 1 ®­
au

JJJG JJJG

Composantes des vecteurs dans la base AC , AB .

C
N

JJG JJG JJG JJG 0¬ JJG JJG


On a AB  0q AC 1q AB équivaut à AB žž ­­­ dans la base AC , AB
.
P

žŸ1®­
JJG JJG JJG JJG 1¬ JJG JJG
On a AC  1q AC 0q AB équivaut à AC žž ­­­ dans la base
žŸ0®­ AC , AB
.
 ¬
JJG 1 JJG JJG žž 1 ­­
O est le milieu de < AC > équivaut à AO  AC équivaut à AO žž 2 ­­
2 žž ­­­
Ÿ0®
JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG
On a : BD  BA AD  BA AC CD  AC 2BA  AC  2 AB
JJG  1 ¬ JJG JJG
équivaut à BD žž ­­­ dans la base AC , AB
.
žŸ2®­

CHAPITRE 6 : Base et repère cartésien 89


Cours : Base et repère cartésien

Activité 5 5

4
GG

Soit O , i , j un repère cartésien du plan. 3 U


JG A
On considère le point A 5,2
et le vecteurU .
2

1
1) Déterminer les composantes du Vecteur
JJG GG j

OA dans la base i , j . -3 -2 -1 0
i
1 2 3 4 5 6 7

JG GG

-1
2) Déterminer les composantes du Vecteur U dans la base i , j .
JG JJG
3) Construire le point P tel que U  OP .Quelles sont les coordonnées du point P ?

GG
©

O, i , j
est un repère cartésien du plan.
To

G G JJG
Soit U un vecteur du plan et M le point défini par U  OM .
us

 G  x ¬­ GG ¬ GG


žžU žž ­ dans la base i , j ­­ équivaut à M x , y
dans le repère O , i , j
Ÿž žŸy ®­ ­
®­


.
dr
oi
ts

U
se

Y M Y j
rv

X i
é

j
s

O i X
au
C
N

Activité 6
P

GG

Soit i , j une base du plan .


GG
1) Quelles sont les composantes du vecteur nul dans la base i , j ?

2) Peut-on trouver un vecteur non nul tel que ses composantes ne soient
pas toutes nulles ?

GG

Soit i , j une base du plan et x et y deux réels.


G G G
xi y j  0
équivaut à x  0 et y  0

90
Cours : Base et repère cartésien

Activité 7
GG

Soit O , i , j un repère du plan .


JG G G G G
On considère le vecteur U  ai 4 j  3i b j avec a et b deux réels .
JG
Comment doit-on choisir les réels a et b pour que le vecteur U ne soit pas nul ?

Activité 8
GG

Soit i , j une base du plan.


Peut-on trouver deux vecteurs égaux n’ayant pas les mêmes
GG

composantes dans la base i , j ?


To
us

Activité 9
dr

GG JG  x ¬ JG a¬

Soit i , j une base du plan. On considère les deux vecteurs U žž ­­­ et V žž ­­­ .
oi

žŸ y ®­ žŸb®­
G G G G
ts

1) Montrer que U  V  x  a
i y  b
j .
G G

2) En déduire que U  V équivaut à x  a et y  b


.
se
rv
é

GG G  x¬ G a¬
s

Soient i , j une base du plan et U žž ­­­ et V žž ­­­ deux vecteurs.


žŸ y ® žŸb®
au

G G
U  V
équivaut à x  a et y  b

C
N
P

Activité 10

GG JG  x ¬ JG a¬

Soit i , j une base du plan. On considère les deux vecteurs U žž ­­­ et V žž ­­­ .
žŸ y ®­ žŸb®­
JG JG G G
1) a) Montrer que U V  x a
i y b
j .
JG JG
b) En déduire les composantes du vecteur U V .
JG
2) Soit B un réel. Déterminer les composantes du vecteur BU .

CHAPITRE 6 : Base et repère cartésien 91


Cours : Base et repère cartésien

GG G  x¬ G a ¬

Soient i , j une base du plan et U žž ­­­ et V žž ­­­ deux vecteurs.


žŸ y ® žŸb®
G G  x a¬ G
On a : U V žž ­­ et BU žžB x ¬­­ avec α ∈ \ .
žŸ y b®­ ŸžBy ®­

Activité 11
GG JG m  3¬

Soit i , j une base du plan. Déterminer le réel m pour que les vecteurs U žž ­­ et
žŸ 2 ®­­
G G
8i 2 j soient égaux.
©

Activité 12
To

GG  5¬

us

Soit O , i , j un repère cartésien du plan. On considère le point Ažžž2; ­­­ et les


Ÿ 2®
dr

JG  4 ¬ JG 5¬
vecteurs U žž ­­­ et V žž ­­­ . Déterminer les composantes des vecteurs
oi

žŸ3®­ žŸ3®­
ts

JG 2 JG JG JG JJG JG
suivants : U , V , 3U − 5V et 2OA + 4V .

15
se
rv

II Composantes d’un vecteur défini par un représentant:


é s
au

Activité 1
C

GG
N

Soit O , i , j un repère cartésien du plan.


P

JJG JJG JJG


1) On considère les points A 3;2
et B 1;4
.Montrer que AB  OA  OB .
JJG
2) En déduire les composantes du vecteur AB .
JJG
3) Soit C x ; y
et D a; b
.Déterminer les composantes du vecteur CD .

GG
Le plan est muni d’un repère cartésien ( O , i , j ) .
JJG § xB − x A ·
Pour tous points A ( x A , y A ) et B ( xB , yB ) on a : AB ¨ ¸.
© yB − y A ¹

92
Cours : Base et repère cartésien

Activité 2
GG

Soit O , i , j un repère cartésien du plan. On donne A 4;2


et B 1;3
.
JJG JJG G
Déterminer les coordonnées du point C défini par : 3CA  2CB  0 .

Activité 3
Soit ABCD un parallélogramme. On défini les points E et F par les égalités vectorielles
JJG 1 JJG JJG 3 JJG
suivantes : CE = CD et CF = − BC .
3 2
JJG JJG
1) a) Déterminer les coordonnées de chacun des points A, F et E dans le repère B; BC ; BA ( )
©

JJG JJG JJG JJG


b) En déduire les composantes des vecteurs AE et AF dans la base BC ; BA . ( )
To

2) Que peut-on conclure pour l’alignement des points A, E et F.


us
dr

Activité 4
oi

GG

On considère les points E 1;3
et F 5;1
dans un repère cartésien O , i , j .On désigne par

ts

H a; b
le milieu du segment <EF > . Déterminer les réels a et b.
se
rv

GG
Le plan est muni d’un repère cartésien ( O , i , j ) .
é s

Soit A ( x A , y A ) , B ( xB , yB ) et J trois points distincts du plan.


au

 x xB y A yB ¬­
( J milieu du segment < AB> ) équivaut à ( J žž A ; ­ ).
C

Ÿ 2 2 ®­
N
P

Activité 5
GG

Soit O , i , j un repère cartésien du plan.


 1¬
On considère les points A ( −3; −3) , B ( 2;1) , C ( 3;4 ) , D ( −2;0 ) et K žžž0; ­­­ .
Ÿ 2®
Montrer que ABCD est un parallélogramme de centre K.

CHAPITRE 6 : Base et repère cartésien 93


Cours : Base et repère cartésien

III Condition analytique de colinéarité de deux vecteurs:

Activité 1
GG

Soit i , j une base du plan.


JG 2¬ JG 10¬
1) a) Justifier que les vecteurs U žž ­­­ et V žž ­­­ sont colinéaires.
žŸ3®­ žŸ15®­
b) Calculer xUJG yVJG  xVJG yUJG .
G G
2) a) Proposer deux vecteurs S et t vérifiant : x SG yGt  xtG y SG  0 .
G G
b) S et t sont-ils colinéaires ?
 ¬
G žž 5  2 ­­ G ž 3 3 ¬­
3) les vecteurs a žž 1 ­­­ et bžž ­­ sont-ils colinéaires ?
©

žž ­­ ­
žŸ ® Ÿ 5 2 ®­
ž
To

3
Activité 2
us

GG JG § x · JG § x ' ·

dr

Soit i , j une base du plan. On considère U ¨ ¸ et V ¨ ¸ deux vecteurs non nuls .


©y¹ © y'¹
oi

JG JG
ts

1) a) Montrer que si U et V sont colinéaires, alors il existe un réel non nul K tel
que : x ' = kx et y ' = ky .

JG JG
b) En déduire que si U et V sont colinéaires, alors xy '− x ' y = 0 .
se

JG G JG G
2) Calculer xy '− x ' y lorsque U = 0 ou V = 0 .
rv
é

3) On suppose que : xy '− x ' y = 0 .


s

a) Justifier que x ≠ 0 ou y ≠ 0 .
au

b) Justifier que : si x ≠ 0 alors x ' ≠ 0 et si y ≠ 0 alors y ' ≠ 0


JG x ' JG JG y ' JG
C

c) Vérifier que : si x ≠ 0 alors V = U et si y ≠ 0 alors V = U


N

x y
P

GG
Soit ( i , j ) une base du plan.
G§x· G § x'·
( les vecteurs U ¨ ¸ et V¨ ¸ sont colinéaires ) équivaut à : ( xy '− x ' y = 0 ).
©y¹ © y'¹
Vocabulaire : JG JG GG

( )
Le réel xy '− x ' y est appelé le déterminant de U ,V dans la base i , j .
JG JG x x'
( )
On note : dét U ,V =
y y'
= xy '− x ' y .
Remarque :
Si le déterminant de deux vecteurs est nul dans une base, il l’est
également dans toute autre base.

94
Cours : Base et repère cartésien

Activité 3
Reprendre l’activité 1 et répondre à la question n°3.

Activité 4
GG
( )
Dans le plan muni d’un repère O , i , j .On donne les Points : A ( −2;3) , B ( 4;7 ) , C ( 2; 2 )
(
et D 4 2;3 2 . )
1) Montrer que les droites (AB) et (DC) sont parallèles.
2) Le point M ( x ;0 ) est un point de l’axe des abscisses.
Calculer x pour que les points A, M et B soient alignés.
©

IV Équation cartésienne d’une droite :


To
us

1) Vecteur directeur d’une droite :


dr
oi

Activité 1
ts

U
JG JG

V
Soit A un point du plan, U etV deux vecteurs
se

non Colinéaires. A
JJG JG
rv

1) Construire le point B tel que AB = U .


JJJG JG
é

2) Placer un point M tel que AM et U soient colinéaires.


s

JJJG JG
au

3) Quel est l’ensemble des points M du plan tels que les vecteurs AM et U soient colinéaires.
JJJG JG
4) Quel est l’ensemble des points M du plan tels que les vecteurs AM et V soient colinéaires.
C
N
P

U
Tout vecteur non nul, dont la direction est la même que celle
d’une droite (D), est dit un vecteur directeur de cette droite. A

(D)

G
Soit A un point du plan et U un vecteur non nul .
JJJG G
L’ensemble des points M du plan tels que les vecteurs AM et U soient
G
colinéaires est la droite passant par A et de vecteur directeur U .

CHAPITRE 6 : Base et repère cartésien 95


Cours : Base et repère cartésien

Activité 2 B
W
1) Déterminer l’ensemble des point M tels que
JJJG JG U
j
AM et U soient colinéaires.
2) Est-il vrai que (D) est l’ensemble des points M V
JJJG G A
tels que AM et i soient Colinéaires ? i

3) Donner deux autres vecteurs directeurs de (D).


(D)

G
Soit (D) une droite de vecteur directeur U .
G
• Tout vecteur non nul colinéaire à U est aussi un vecteur directeur de (D).
JJG
©

• Si A et B sont deux points distincts de (D), alors AB est l’un de ses vecteurs
directeurs.
To
us

2) Équation cartésienne d’une droite :


dr
oi

Activité 1
ts

GG
( )
Le plan est muni d’un repère O , i , j .On considère les points A ( 3;1) et B ( 5;0 ) .

se

1) Placer A et B puis tracer la droite (AB).


2) Vérifier « par le calcul » que le point C (−1;3) est un point de la droite (AB).
rv

3) Utiliser la condition de colinéarité afin de trouver une relation entre x et y


é s

pour que M ( x ; y ) ∈ ( AB ) .
au

Activité 2
C
N

GG
( )
P

Le plan est muni d’un repère O , i , j .


On considère deux points distincts A ( x A ; y A ) et B ( xB ; yB ) .
JJG JJJG
1) Calculer les composantes des vecteurs AB et AM avec M ( x , y ) un point quelconque
du plan .
2) Traduire l’appartenance du point M à la droite ( AB ) par une relation entre x et y .

Dans un repère cartésien, une équation cartésienne d’une droite est une
relation entre les coordonnées x et y d’un point quelconque de cette droite, de
la forme ax + by + c = 0 avec a, b et c trois réels tels que a et b non tous nuls.

Remarque : Une droite peut avoir plusieurs équations cartésiennes.

96
Cours : Base et repère cartésien

Activité 3
GG
( )
Dans un repère O , i , j , on donne les points A (1;5) , B ( −3;2 ) et C ( 5; −1) .
1) Donner une équation cartésienne de la droite (BC).
2) Trouver une équation cartésienne de la droite (D) passant par le point A
G § 3·
et de vecteur directeur U ¨ ¸ .
©1¹
3) Trouver une équation cartésienne de la droite (D’) passant par A et
parallèle à (BC).

Activité 4
GG
©

( )
Dans un repère O , i , j , on donne les points A ( −1;2 ) , B ( −2;0 ) .
To

1) Soit D la droite d’équation : 2 x  y 4  0 .


us

a) Vérifier que D  AB
.
b) Le point C 1;3
appartient-il à la droite D ?
dr

c) Déterminer deux autres points de la droite D.


oi

GG
( )
ts

2) a) Tracer la droite D dans le repère O , i , j .


b) Tracer dans le même repère les droites :


%1 : 4 x  2y 3  0 , %2 : y  3  0 et %3 : 2 x 3  0 .
se
rv

Cas particuliers :
é s

• Pour a  0 et b v 0 :
au

La droite D d’équation : by c  0 est parallèle à l’axe O; i .


C

• Pour b  0 et a v 0 :
N

La droite D d’équation : ax c  0 est parallèle à l’axe O; j .


• Pour c  0
La droite d’équation : ax by  0 passe par l’origine.

3) Condition analytique de parallélisme de deux droites :

Activité 1
GG
Le plan est muni d’un repère cartésien ( O , i , j ) .
1) On considère la droite D d’équation : x  2y 3  0 .
a) Vérifier que A 1;2
et B 5;4
sont deux points de D.

CHAPITRE 6 : Base et repère cartésien 97


Cours : Base et repère cartésien

JG 2¬
b) Montrer que U žž ­­­ est un vecteur directeur de D.
žŸ1®­
2) Soit % la droite d’équation : ax by c  0 avec a v 0 et b v 0 .
 c ¬  c ¬
a) Vérifier que Ažžž0; ­­­ et Bžžž ;0­­­ sont deux points de % .
Ÿ b® Ÿa ®
JG b¬
b) Montrer que U žž ­­­ est un vecteur directeur de % .
žŸ a ®­
3) On considère les deux droites Δ1 et Δ 2 d’équations respectives :
ax + c = 0 et by + c ' = 0 .
JJG § 0 ·
a) Montrer que le vecteur U ' ¨ ¸ est un vecteur directeur pour Δ1 .
©a¹
©

JG § −b ·
b) Montrer que le vecteur V ¨ ¸ est un vecteur directeur pour Δ2 .
To

© 0¹
us

GG
( )
Le plan est muni d’un repère cartésien O , i , j .Soit D une droite du plan.
dr

 G b¬ ¬
D : ax by c  0
équivaut à žžžu žžž ­­­­ est unvecteur directeur de D­­­
oi

ž Ÿ Ÿa® ­
ts

®

Activité 2
se

GG
( )
rv

Le plan est muni d’un repère O , i , j .


é

1) Soit la droite D : −2 x + 3y − 5 = 0 . Donner un vecteur directeur de cette droite.


s
au

2) Déterminer une équation cartésienne de la droite Δ passant par le point A(-1, 2) et de


JG § 2 ·
C

vecteur directeur U ¨ ¸
©1¹
N
P

Activité 3
GG (D3)
(
Le plan est muni d’un repère O , i , j . )
Déterminer une équation cartésienne (D2)
de chacune des droites D1 , D2 et D3 .

j
O i

(D1)

98
Cours : Base et repère cartésien

Remarques :
GG
( )
Soit O , i , j un repère du plan et D une droite passant par A ( x A ; y A ) -
G

• Si D est parallèle à O , i , alors D : y = y A .


G

• Si D est parallèle à O , j , alors D : x = x A .

Activité 4
GG
(
Le plan est muni d’un repère cartésien O , i , j . )
1) On considère les droites D : x  2y 4  0 et % : 3x  6y  1  0 .
a) Déterminer un vecteur directeur de chacune des droites D et % .
©

b) Montrer que D et % sont parallèles.


To

2) Soient D et % deux droites d’équations respectives ax by c  0 et a ' x b ' y c  0 .


us

Montrer que D // %
équivaut à ab ' a ' b  0
.
dr
oi

GG
(
Le plan est muni d’un repère cartésien O , i , j . )
ts

D : ax by c  0 et D ': a ' x b ' y c  0 deux droites du plan.


D // D '
équivaut à ab ' a ' b  0

se
rv
és

Activité 5
au

GG
(
Le plan est muni d’un repère cartésien O , i , j . )
C
N

On considère les droites D et Δ d’équations cartésiennes respectives :


P

2 x  5y 1  0 et mx + 3y − 2016 = 0 avec m un réel .


Déterminer m pour que les deux droites soient parallèles.

Activité 6

GG
(
Le plan est muni d’un repère cartésien O , i , j . )
On considère les droites D : x  y 2  0 et D ': 3x  2y  1  0 .
a) Montrer que les droites D et D’ sont sécantes.
b) Déterminer leur point d’intersection.

CHAPITRE 6 : Base et repère cartésien 99


Cours : Base et repère cartésien

4) Équation réduite – Coefficient directeur :

Activité 1
GG
(
Le plan est muni d’un repère cartésien O , i , j . )
1) Soit D la droite d’équation : 3 x  2y 5  0 .
a) M x , y
est un point de la droite D. Exprimer y en fonction de x .
y  yA
b) Déterminer deux points A et B de la droite D puis calculer B .
xB  x A
2) Soit % une droite d’équation : ax by c  0 avec b v 0 .
a c
a) Montrer que : ax by c  0 équivaux à y  x .
b b
©

b) Soient M et N deux points distincts de la droite % .


To

yM yN a
Montrer que  .
us

xM  xN b
dr
oi

GG
Le plan est muni d’un repère cartésien O , i , j .( )
ts

Soit D une droite d’équation : ax by c  0 avec b v 0 .


Cette équation est équivalente à une autre de la forme:


se

y  mx p avec m ≠ 0 , appelée l’équation réduite de la droite D.


rv
é s

Vocabulaire :
au

• m est appelé le coefficient directeur ou la pente de la droite D.


• p est l’ordonnée à l’origine.
C
N
P

Activité 2
GG
Le plan est muni d’un repère cartésien O , i , j .( )
Dans chacun des cas suivants déterminer l’équation réduite, le
coefficient directeur et un vecteur directeur de la droite donnée .
1) D est la droite d’équation : 2 x  4 y 5  0 .
2) La droite (AB) avec A 1,3
et B 1,5
.

100
Cours : Base et repère cartésien

Activité 3
GG
(
Le plan est muni d’un repère cartésien O , i , j . )
1) Soit les deux droites % : y = 2x – 3 et % ' : y = 3x – 2 .
a. Déterminer un vecteur directeur pour chacune des deux droites .
b. % et % ' sont-elles parallèles ?
2) Soit D et D ' deux droites d’équations réduites :
y  mx p et y  m ' x p ' .
Montrer que, ( D // D ' ) équivaut à ( m  m ' ).

GG JG  1 ¬
( )
Le plan est muni d’un repère cartésien O , i , j . Le vecteur U žž ­­­ est un
žŸm®­
©

vecteur directeur de la droite D d’équation réduite : y  mx p .


To
us
dr

GG
oi

(
Le plan est muni d’un repère cartésien O , i , j . )
ts

Soient D et D’ deux droites d’équations réduites y  mx p et y  m ' x p ' .


( D // D ' ) équivaut à ( m  m' ).


se
rv
é s

Activité 4
au

GG
(
Le plan est muni d’un repère cartésien O , i , j . )
C
N

1) Déterminer l’équation réduite de la droite (AB) sachant que


A 1;2
et B 3;4
.
P

2) Déterminer l’équation réduite de la droite % passant par C 1,3

et parallèle à (AB)
3) Montrer que % ': y  3x  5 et AB
sont sécantes et déterminer leur
point d’intersection .

CHAPITRE 6 : Base et repère cartésien 101


Essentiel du Cours

Base et composantes d’un vecteur


GG
• Tout couple de vecteurs non colinéaires forme une base i , j du plan. ( )
G G G G  x¬ G GG
• U  xi y j équivaut à U žž ­­­ (x et y sont les composantes de U dans la base i , j )
ž Ÿy ®
( )
G JJG  G  x¬ GG ¬ GG
• Pour U  OM , žžU žž ­­­ dans la base i , j
žŸ žŸy ®
®­­­
équivaut à M x , y
dans le repère O , i , j

G  x¬ G a ¬ G G

ž
Ÿy ® ž
Ÿb®

Soit U žž ­­­ et V žž ­­­ deux vecteurs. On a : U  V équivaut à x  a et y  b


.

G  x ¬ G a ¬ G G  x a¬ G
• Soit U žž ­­­ et V žž ­­­ deux vecteurs. On a : U V žž ­­ et BU žžB x ¬­­ avec α ∈ \ .
žŸ y ® žŸb® žŸ y b®­ žŸBy ®­
©

Composantes d’un vecteur défini par un représentant


To

GG
( )
us

Le plan est muni d’un repère cartésien O , i , j .


JJG § xB − x A ·
dr

• Pour tout A ( x A , y A ) et B ( xB , y B ) on a AB ¨ ¸.
© yB − y A ¹
oi

 x A xB y A yB ¬­
ts

• Les coordonnées du milieu I du segment < AB > sont žž ; ­.


Ÿ 2 2 ®

se

Condition analytique de colinéarité de deux vecteurs


rv
é s

G§x· G § x'·
au

( les vecteurs U ¨ ¸ et V ¨ ¸ sont colinéaires ) équivaut à : ( xy '− x ' y = 0 ).


©y¹ © y'¹
C

Équation cartésienne d’une droite


N

G § −b ·
P

• Un vecteur directeur d’une droite (D) est un vecteur non nul, dont la u¨ ¸ est un
direction est la même que celle de la droite (D). ©a¹
• Dans un repère cartésien, toute droite a une équation cartésienne de la vecteur
forme ax + by + c = 0 , avec a ≠ 0 ou b ≠ 0 . directeur de D

Condition analytique de parallélisme de deux droites

D : ax by c  0 et D ' : a ' x b ' y c  0 deux droites du plan on a :


D et % sont paralléles
équivaut à ab ' a ' b  0
.
G§ 1 ·
Équation réduite u¨ ¸ est un
©m¹
Soient D et D’ deux droites d’équations réduites y  mx p et y  m ' x p ' vecteur
D // D ' équivaut a m  m' . directeur de D

102
S’auto-évaluer
Vrai-Faux
Préciser si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses.

1. Le plan est muni d’un repère cartésien. 3. Dans un repère, on considère les points :
G § −1 · G §1· A(2 ; 3), B(-1 ;1), C(-3 ;-1), D(1 ;-3) et E(5 ; 1).
a. Les vecteurs u ¨ ¸ et v ¨ ¸ sont colinéaires. a. Les points A, B et C sont alignés.
©2¹ ©1¹
b. Les droites (BC) et (DE) sont parallèles.
b. Il existe un réel t pour le quel les vecteurs
c. Le quadrilatère BCDE est un
G§t · G § −1 ·
u ¨ ¸ et v ¨ ¸ sont colinéaires. parallélogramme.
©2¹ ©1¹ d. Le quadrilatère AECD est un trapèze .
G§m· G § −1 ·
c. Pour tout réel m, les vecteurs u ¨ ¸ et v ¨ ¸
©2¹ ©m¹
ne sont pas colinéaires . 4. Le plan est muni d’un repère cartésien.

2. Le plan est muni d’un repère cartésien. a. L’équation réduite de la droite (AB) avec
©

a. La droite d’équation 2 x − 5y + 6 = 0 coupe A(3 ; 1) et B(1 ;3 ) est : y = − x + 4


To

les axes de coordonnées en A(2 ; 0) et B(0 ; 5). b. les deux droites d’équations réduites
b. les deux droites d’équations respectives :
us

respectives : y = 2 x − 3 et y = 4 x − 6
4 x − 6y + 10 = 0 et 2 x − 3y + 7 = 0 sont parallèles. sont sécantes .
dr
oi

QCM
ts

G§a· G§ 2 ·
se

Les vecteurs u ¨ ¸ et v ¨ ¸ sont


©2¹ © a + 3¹ a. a = −4 b. a = −1 c. a ∈{−4;1}
rv
é

colinéaires si, et seulement si :


s

Δ : 2 x − y + 4 = 0 on a : a. A ( −2;8 ) ∈ Δ b. B ( 2; −1) ∈ Δ c. C ( 4;12 ) ∈ Δ


au

2 a. b. c.
M ( 2;2 ) ∈ (AB) N ( 49;33) ∈ (AB) P (14;12 ) ∈ (AB)
C

B
1
N
P

-3 -2 -1 0 1 2 3
A
-1

La droite Δ passant par A(2 ;-1) et de a. b. c.


G§ 1 · x −y −3= 0 x + y −1 = 0 2 x + 2y − 1 = 0
vecteur directeur u ¨ ¸ a pour
© −1 ¹
équation cartésienne :

La droite d’équation y = −3x + 4 a a. −3 b. −3x c. 4


pour coefficient directeur :
4

3
B
a. Sont parallèles b. se coupent en c. se coupent
Les droites 2 D
§ 56 · § 55 ·
(AB) et (CD) : A
1
M ¨ 12; ¸ en N ¨ 12; ¸
© 3 ¹ © 3 ¹
-3 -2 -1 0 1 2 3

-1

-2
C
-3

CHAPITRE 6 : Base et repère cartésien 103


Activités T.I.C.E Activités T.I.C.E

Objectif : observer de façon dynamique les vecteurs avec GeoGebra


Soit ABCD est un parallélogramme ; a est un réel non nul. M et N sont les points du plan
JJJG JJG JJG 1 JJG
définis par : AM  aAB et CN  CB
a
1. Faire une figure avec le logiciel GeoGebra , a étant variable . Faire varier a. mettre une
conjecture sur la position des points D, M et N.
2. Démontrer la conjecture

1. Ouvrir GeoGebra , dans Options Etiquetage cliquer sur « automatique »


Effacer le repère et la grille si nécessaire :
Dans le menu Affichage , décocher Axe ( ou bien effectuer un clic droit sur la feuille et
cocher Axe . Décocher Grille ).
a. Construire trois Icône « nouveau point » ; cliquer 3 fois dans la feuille de travail
©

points A, B et C
b. Définir le
To

JJG
vecteur BC Icône ; Cliquer sur la flèche en bas à droite de l’icône ; cliquer sur
us

« vecteur ». Dans la feuille de travail, cliquer sur B puis sur C.


dr

GeoGebra nomme le vecteur u.


oi

c. Définir le point
ts

D, 4ème sommet Icône ; cliquer sur la flèche en bas à droite de l’icône ; Cliquer
G JJG

du « représentant » (origine- vecteur) Se positionner sur A puis sur le vecteur u  BC .


JJG
se

parallélogramme
Renommer le point A’, D. GeoGebra a crée AD et nomme v.
rv

d. Créer le
é

curseur a Icône . Cliquer sur déplacer a pour avoir par exemple A = -0,5
s

JG JJG
e. Créer le point • Construire w , un vecteur égal à aAB :
au

M tel que : Dans le champ de saisie taper : a*Vecteur[A,B] :


JJJG JJG
AM  aAB
C

Pour obtenir Vecteur, cliquer sur (en bas à droite) puis Vecteur &
N

Matrices, Vecteur, Coller, puis dans la ligne de saisie compléter l’intérieur des
P

crochets. Valider.
JJJG JG
• Construire AM , le représentant de w d’origine A : cliquer sur
JG JJJG
Puis sur w . Renommer A’, M. GeoGebra nomme le vecteur AM , z .
f. Créer le point N G 1 JJG
• Construire b , un vecteur égal à CB :
tel que : a
JJG 1 JJG Dans le champ de saisie (1/a)*Vecteur[C,B] puis valider.
CN  CB JJG G
a • Construire CN le représentant de b d’origine C ( voir e)
JJG
Renommer C’, N. GeoGebra nomme le vecteur CN , c.
g. Conjecturer sur
D, M et N Icône . Déplacer a ; Observer les points D,M et N
h. Contrôle de la Créer la droite (DM) ; GeoGebra la nomme d
conjecture
Icône ; cliquer sur relation entre deux objets ; cliquer sur (DM) et N

104
Exercices Maîtriser le cours
En utilisant le quadrillage, déterminer les GG
1 GG

4 Dans le plan muni d’un repère O , i , j , on


composantes des vecteurs dans la base i , j
considère les points A 2;3
, B 3;5
,
C 1;6
et D 2;0
.
U6 U1
1) Faire une figure.
2) Calculer les composantes des vecteurs
suivants :
U2
JJG JJG JJG JJG JJG JJG JJG
j AB ; BC ; CD ; AB CD ; 2 AB 3BC et
O i JJG JJG JJG
U5 2 AB  3CD 4BC .
U4 U3 5
Soit A 1;2
, B 3;5
et C 6;3
trois
GG

points du plan muni d’un repère O , i , j .


©

GG 1) Déterminer les coordonnées du point D


To

2 Soit O , i , j u n repère cartésien du plan. tel que ABCD soit un parallélogramme.


us

2) Déterminer les coordonnées des points


JJG JJG
E et F tels que AE et CF sont tous les
dr

JJG
U deux égaux à BD .
oi

A
3) Montrer que D est le milieu de <EC > et
ts

de < AF > .

6
se

j
O i
Placer les points E, F et G de coordonnées
rv

respectives E  4;5
, F 1;2
et G 0;3

GG
é

dans le plan muni d’un repère O , i , j .


1) A l’aide du graphique déterminer les
au

coordonnées des points A et C et les On donne un point H de coordonnées 1; a


,
G
a étant un réel.
C

composantes du vecteur u .
N

2) Calculer les coordonnées du point A’ défini 1) Calculer les composantes des vecteurs
JJJG G JJG JJG JJG
P

par AA '  u . EF , EG et FG , puis les composantes de


3) Déterminer les coordonnées du point B tel leur somme.
JJG G
que BC  2u . 2) Peut-on déterminer le réel a tel que
JJG JJG
FH  3EG ?
GG G G
3

Soit O , i , j un repère cartésien. u et v sont 7 GG


G 1¬ G 1¬

Dans le plan muni d’un repère O , i , j ,


deux vecteurs de composantes u žž ­­­ et v žž ­­­ . on considère les points A 3;2
, B 5;4

žŸ2®­ žŸ 2 ®­
Les points A, B, C et D sont définis par : et C x ; y
.
JJG G G JJG G G JJG G G
OA  2u  v ; OB  u  2v ; OC  2u v et Calculer x et y tels que :
JJG G G JJG JJG
OD  u  2v . a. AC  4 AB .
JJG 2 JJG
1) Calculer les coordonnées de A, B , C et D et b. AC  AB .
faire une figure . 3
2) Montrer que ABCD est un parallélogramme.
CHAPITRE 6 : Base et repère cartésien 105
Exercices Maîtriser le cours
GG
12 On donne les points A ( 4;6 ) et B ( 5;1)
8 Dans le plan muni d’un repère O , i , j ,

GG
on considère les points B 2;1
,
deux points du plan muni d’un repère O , i , j .

C 2;3
, E 3;2
et F 1;5
. 1) Construire le parallélogramme OABC de
1) Déterminer les coordonnées du point D centre K.
tel que OBCD soit un parallélogramme. 2) Déterminer les coordonnées de C et K.
JJG JJG 3) Les points D (13;0 ) et E ( 0;7 ) sont-ils sur la
2) Montrer que OE  FC . Que peut-on déduire
pour le quadrilatère OECF ? droite (BC) ?
3) Montrer que <EF > et <BD > ont le même GG
milieu. 13 Le plan est muni d’un repère O , i , j .

On considère les points A (1; −5 ) , B ( 0; −2 )


GG
9

i , j étant une base du plan. et C ( −3;2 ) .


1) Soit E ( a; −8 ) . Déterminer le réel a tel que
©

Dans chacun des cas suivants, dire si les


G G
To

vecteurs u et v sont colinéaires ou non : A,B et E soient alignés.


G 2¬ G 1¬ 2) Déterminer les coordonnées du point D tel
us

1) u žž ­­­ et v žž ­­­ que ABCD soit un parallélogramme.


žŸ 3 ®­ Ÿž 2 ®­ 3) Déterminer les coordonnées du point F
dr

G 12¬ G 8¬ G 2 3 ¬­ G ž 6 ¬­ appartenant à l’axe des abscisses tel que B,


2) u žž ­­­ et v žž ­­­ u žžž
oi

3) ­ et v ž ­­
žŸ 3 ®­ Ÿž2®­ žŸ 3 ®­­ ž
Ÿž3 3 ®­
C et F soient alignés.
ts

14 GG

10 G G

Soit O , i , j un repère du plan. On


se

i , j étant une base du plan. On donne les


considère les points A ( 2; −1) , B (1;3) ,
G 3¬ G  z ¬ JG  6 ¬ G x 3¬
rv

vecteurs u žž ­­­ , v žž ­­­ , w žž ­­­ et t žž ­­ C ( −4;3) et I le milieu du segment < AC > .


žŸ 4 ®­ Ÿž2®­ Ÿž3z®­ Ÿž y  1®­­
é s

G G 1) Déterminer les coordonnées du point I .


au

1) Déterminer le réel z tel que u et v soient 2) Déterminer les coordonnées des points J
JJG JJG G JJG JJG G
colinéaires.
G JG et K tels que JA + 2 JB = 0 et 2KA + KC = 0 .
C

2) Déterminer z pour que v et w soient 3) Les droites ( JK ) et ( BI ) sont-elles


N

colinéaires. parallèles.
P

3) Déterminer une relation entre x et y


G G 15 Le plan est muni d’un repère O ,Gi , Gj . On
pour que u et t soient colinéaires.

11 GG considère les points A ( −2;5) , B ( 2; −1) , C ( 5;1) ,


Le plan est muni d’un repère O , i , j .
§ 15 1 ·
D ¨ − ; − ¸ et I le milieu de [ AC ] .
1) Placer les points A ( 2;1) , B ( −1;2 ) et C ( 3;4 ) . © 4 2¹
2) Déterminer les coordonnées du point D 1) Placer les points A,B,C,D et I .
JJJG JJG 2) Quelles sont les coordonnées du point I ?
défini par AD = BC et du point K milieu de
3) Trouver les coordonnées du point E tel que
[ AB] .
ABCE soit un parallélogramme.
3) Déterminer les coordonnées du point E tels
4) Montrer que les droites ID
et BC
sont
que K soit le milieu de [EC ] .
JJG JJG parallèles.
Les vecteurs DE et AE sont-ils colinéaires ?

106
Exercices Maîtriser le cours
G § −1 ·
5) Déterminer les coordonnées du point 2) A ( −2;3) et v ¨ ¸ ;
d’intersection de l’axe des ordonnées et de ©1¹
la droite (AB). G§4·
1) A(−1;5) et v ¨ ¸ .
6) Déterminer les coordonnées du point G tel ©0¹
JJG JJJG JJG
que : 2GA + 3AC = −GB . GG
7) Déterminer les coordonnées du point H

20 Le plan est muni d’un repère O , i , j .

appartenant à l’axe des abscisses et tel que Déterminer des équations cartésiennes de
les droites ( CH ) et ( AB ) soient parallèles. chacune des droites (AB) , (AC) et (BC)
8) Quelles sont les coordonnées du point J, sachant que A ( −1;3) , B ( 0; −2 ) et C (1;4 ) .
symétrique de C par rapport à A ? GG
GG
21 Le plan est muni d’un repère O , i , j .


16 Le plan est muni d’un repère O , i , j . On

Parmi les droites suivantes, lesquelles sont
donne les équations des trois droites parallèles ?
©

d1 : 2y + 3x − 4 = 0 ; d2 : y = 3x + 2 et d3 : x = 3 d1 : x − y + 3 = 0 d2 : 2 x + 3y − 1 = 0
To

Dire si chacun des points suivants appartient 3 1


d 3 : −2 x + 2 y = 7 d4 : x + y − = 0
2 2
us

ou non à chacune des droites précédentes :


§ −5 · d5 : −3x − 2y = 0 d6 : 5x + 5y − 2 = 0
A ( 3;11) ; B ¨ 3; ¸ ;C ( 3;0 ) ; D ( 0;2 ) ; E ( 1;5) .
dr

© 2 ¹ GG

oi

22 Le plan est muni d’un repère O , i , j .


17
ts

Soit (d) la droite d’équation 2x -3y + 1=0


GG Soit les points A ( 3;1) , B ( 2;4 ) et C (1;2 ) .

dans un repère O , i , j du plan. 1) Déterminer une équation cartésienne de


se

1) Déterminer l’ordonnée du point A la droite parallèle à (AC) et passant par B.


rv

d’abscisse -2 et appartenant à la droite (d). 2) Déterminer une équation cartésienne de


é

2) Déterminer l’abscisse du point B d’ordonnée la droite parallèle à (BC) et passant par A.


s

3 et appartenant à la droite (d). 3) La droite (AB) est-elle parallèle à la droite


au

3) Déterminer les coordonnées des points Δ : y = 3x − 3 ?


d’intersection de (d) avec chacun des axes
C

23 GG
des coordonnées.

Le plan est muni d’un repère O , i , j .Soit


P

18 GG d1 : y = 3x − 1 , d2 : x = 2 et d3 : y = −5x + 2 .

Le plan est muni d’un repère O , i , j .
1) Montrer que ces droites se coupent deux
Déterminer un vecteur directeur de chacune des à deux.
droites suivantes : 2) Tracer ces droites dans le plan.
1) d1 = ( AB ) avec A ( −1;3) et B ( 2;5) ; 3) Déterminer les coordonnées des
2) d2 : 3y − 2 x + 5 = 0 ; sommets du triangle ainsi formé.
3) d3 : y = −6 x + 7 ; GG
4) d4 : 2 x − 9 = 0 ;

24 Le plan est muni d’un repère O , i , j . Soit

GG le triangle ABC avec A ( 2;1) , B ( −3;2 ) et C ( 7;0 )


19 Le plan est muni d’un repère O , i , j .

Déterminer une équation cartésienne de la
Déterminer une équation de la droite passant par médiane issue de A, puis de celle issue de B.
G En déduire les coordonnées du centre de
le point A et de vecteur directeur v .
G § −2 · gravité du triangle ABC.
2) A ( 4;1 ) et v ¨ ¸ ;
© 3¹ CHAPITRE 6 : Base et repère cartésien 107
Exercices Maîtriser le cours
GG GG
25 Le plan est muni d’un repère O , i , j .
31
Dans un repère (O, i , j ) , on donne les
Déterminer, s’il existe, le coefficient points A( 0 ,1) et B( 1,-2) .
directeur de chacune des droites suivantes : 1) Déterminer une équation
1. Δ1 : 4 x − 3y + 21 = 0 2. Δ : x = 3y − 8 cartésienne de la droite (AB) .
2) Soit le point C(2 ,3).
3. Δ 6 : y = 2014 x + 2013 4. Δ 4 : ( )
2 − 1 x + 100 = 0 a) Vérifier que C appartient à la
7 1 droite (AB) .
5. Δ 5 : x − y + 1 = 0 6. Δ 3 : 5y − 7 = 0 b) Le point O appartient-il à la
2 5
droite (AB) ?
GG
26
Le plan est muni d’un repère O , i , j .
3) Déterminer une équation
cartésienne de la droite passant par
On donne les points A ( 2;8 ) , B ( 5;2 ) et C ( −3;8 ) . O et parallèle à la droite (AB).
1) Calculer le coefficient directeur de chacune JG § 1 ·
4) Soit U ¨ ¸ . Déterminer une équation
des droites (AB), (BC) et (AC). ©2¹
©

2) E et F étant les milieux respectifs des cartésienne de la droite D passant


To

segments [ AB] et [BC ] , calculer le JG


par C et de vecteur directeur U .
us

coefficient directeur de la droite (EF). 5) Déterminer une équation


cartésienne de la droite Δ passant
dr

27 Dans chacun des cas suivants, déterminer par B et de coefficient directeur 3 .


oi

une équation de la droite passant par le


6) La droite Δ coupe l’axe des abscisses
ts

point A et de coefficient directeur m.


en E et l’axe des ordonnées en F.
1) A ( −2;3) et m = 2

Déterminer les coordonnées des


2) A ( 5;0 ) et m = −3
se

points E et F .
3) A ( −2;1) et m = 0
rv

GG
32
( )
é

Le plan est muni d’un repère O; i ; j .


GG
s

28

Soit O , i , j un repère du plan .Déterminer On donne les points :


au

une équation de la droite passant par C (1; −2 ) et A (1;2 ) , B ( −1; −1) et C ( −3;0 ) et I le milieu
C

d’ordonnée à l’origine égale à3. de [AC] .


N

1) a) Donner une équation cartésienne


P

GG de la droite (BC).
29
Dans le plan muni d’un repère O , i , j , on
b) En déduire que A , B et C ne sont
considère les droites suivantes : pas alignés .
d1 : x − y + 3 = 0 d2 : y = 2 x + 5 2) Soit la droite Δ : 3x − 2y + 5 = 0 .
1 1 a) Vérifier que Δ passe par I.
d3 : x + y = 5 d4 : y = x − b) Montrer que Δ est parallèle à (AB).
2 3
Lesquelles sont parallèles entre elles ? c) Montrer que Δ et (BC) sont
sécantes en un point J que l’on
GG
30
Le plan est muni d’un repère O , i , j .
déterminera.
3) a) Montrer que (AJ) est une médiane
La droite (AB) est-elle parallèle à la droite d du triangle ABC.
dans les cas suivants ? b) Trouver alors les coordonnées du
1) A(3;1), B(2;4); d : y = 3x − 2 point G centre de gravité de ABC .
2) A(5;2), B(3;6); d : y = −2 x + 5

108
C H A P I T R E

Contenu du chapitre
©

Pour commencer.
To

Cours.
us

Définition du barycentre de deux points pondérés.


dr

Construction du barycentre de deux points pondérés.


oi

Coordonnées du barycentre de deux points pondérés.


S’auto évaluer.
ts

Activité TICE.

Exercices et problèmes.
se
rv
é s
au
C

Le barycentre (du grec barus : lourd, pesant)


N

fut introduit en physique au dix-neuvième


P

siècle. Cependant, cette notion,


indispensable en mécanique, se retrouve déjà
dans les travaux d’Archimède (troisième
siècle avant J.-C.) sur les leviers, travaux qui
l’auraient conduit à cette célèbre phrase :
« Donner-moi un point d’appui et je
soulèverai la terre ».

109
Pour commencer

Activité 1

Se rappeler
Théorème de Thales et sa
réciproque
On se place dans n’importe
lequel des trois cas de figure
ci-dessous :
AM AN
 ” BC
// MN

AB AC

Placer des points M, N et P sur la droite (AB) tels que :


2
a) AM  AB
3
©

4
b) AN  AB
To

5
6
us

c) AP  AB
5
dr
oi

Activité 2 Indiquer pour chaque énoncé la bonne réponse.


ts

GG
se

(O, i , j ) est un repère cartésien du plan . A B C


rv

Soit les points A(2 ;-1) , B(-3 ;1) et C(1 ;2)


é s

1 JJG 5¬­  1 ¬­  5 ¬­
Les composantes du vecteur AB sont : žž ­ žž ­ žž ­
au

2 žŸ 2 ®­­ žž 2 ­­ žž 2 ­­
žž ­­
Ÿ 0 ®­
žž ­­­
Ÿ 1 ®
C

11¬­
N

Les composantes du vecteur 3¬­ žž 7¬­


JJG JJG JJJG žž ­ ­ žž ­
žŸ 7 ®­­
P

AB − BC + 2 AC sont : Ÿž 9 ®­­ žŸ 7 ®­­

JJJG JJJG G est de est un point Vérifie la


le point M tel que 2 AM + BM = 0 de la droite relation
coordonnées
 ¬ (AB) JJJG 1 JJG
žž 1 ; 1 ­­ AM = AB
žŸ 3 3 ®­ 3

Activité 3
GG

Soit O , i , j un repère cartésien du plan, on considère les points A(2 ;-3)


JJJG JJJG G
et B( -3 ;7) et M(x ; y) vérifiant : 2MA 3MB  0 . Répondre par vrai ou faux :
JJJG 3 JJG JJJG 5 JJG
a) M ‰ AB
b) AM  AB c) BM  BA d) M(2;3) e) M ‰ < AB >
5 3
110
Cours : Barycentre

I Barycentre de deux points pondérés :

Activité 1
On donne la figure ci-dessous :

K A M B

JJJG JJJG JJG


1) a) Exprimer les vecteurs MA et MB en fonction du vecteur AB .
JJJG JJJG G
b) Vérifier que 3MA 2MB  0 .
JJG JJG G
2) a) Placer un point P tel que 2PA  3PB  0 .
©

b) Peut-on placer un autre point qui vérifie la même relation ?


JJG JJG G
To

3) a) Trouver deux réels B et C tels que : BKA C KB  0 .


us

b) Peut-on trouver d’autres réels qui vérifie la même relation ?


JJG JJG G
4) Est-t-il possible de placer un point R tel que 4RA  4RB  0 ?
dr
oi
ts

Activité 2

A et B étant deux points distincts du plan, B et C deux réels données tels que
se

B C v o . On donne K et G deux points du plan .


rv

JJG JJG G JJG JJG




1) Montrer que 4KA  8KB  0 équivaut à AK  2 AB

é s

JJG JJG G JJG JJG G



2) Compléter : BGA C GB  0 équivaut à BGA C GA ....  0

au

JJG JJG G
équivaut à BGA C GA C ....  0
C

G
N

équivaut à B C
..... C.......  0
P

équivaut à B C
....  C.....
JJG C
équivaut à AG  .....
B C
JJG JJG G JJG B JJG
3) Montrer que, BGA C GB  0 équivaut à BG  BA
B C

A et B deux points distincts du plan et B et C deux réels tels que B C v o .


JJG JJG G
• Il existe un seul point G tel que BGA C GB  0 .
• Ce point G est appelé le barycentre des points pondérés A, B
et B, C
.

CHAPITRE 7 : Barycentre 111


Cours : Barycentre
Remarque :
Dire que G est barycentre de A, B
et B, C
signifie deux choses :
JJG JJG G
B C v o et BGA C GB  0

Le barycentre G de A, B
et B, C
est le point G de la droite (AB) qui vérifie l’une
JJG C JJG JJG B JJG
des deux relations suivantes : AG  AB ; BG  BA .
B C B C

Activité 3
1) Compléter le tableau suivant :
©

G barycentre de JJG JJG G JJG C JJG JJG B JJG


BGA C GB  0 AG  AB BG  BA
To

A, B
et B, C
B C B C
us

K barycentre de
(A , 2) et (B ,-5)
JJG JJG G
dr

3RA 7RB  0
oi

JJG 3 JJG
ts

AL   AB
5

JJG 4 JJG
BS  BA
se

7
JJG JG G
rv

3AI 3BI  0
é s

T barycentre de
au

(A , 6) et (B , -15)
C

2) Est-il vrai que :


N

a) Lorsque A et B sont distincts, le barycentre de A, B


et B,B
est le
P

milieu du segment < AB > ?


b) Lorsque k est un réel non nul, le barycentre de A, B
et B, C
est
aussi le barycentre de A, kB
et B, kC
?
Vocabulaire : Le barycentre de A, B
et B, B
est dit aussi l’isobarycentre
de A et B. C’est donc le barycentre de (A , 1) et (B , 1) .

• Si G est le barycentre de A, B
, B, C
, alors G est aussi le barycentre de
A, kB
, B, kC
, lorsque k est un réel non nul.
• A et B sont deux points distincts. Le barycentre de A, B
, B, B

( l’isobarycentre de A et B) est le milieu du segment < AB >

112
Cours : Barycentre
Activité 4
On donne la droite (AB) .

A B

Construire G le barycentre de A,2013


et B,2013
puis K celui de A,  2100
et B, 299

JJJJG JJJJG
Activité 4 Réduction de BMA C MB , lorsque B C v0

Soit A et B deux points du plan et K le barycentre de A,3


et B,7
.
JJJG JJJG JJG JJG


1) Compléter : 3MA 7MB  3 .... KA 7 .... KB

JJG JJG
 3.... 3KA 7.... 7KB
JJG JJG
©

 10.... 3KA 7KB


To

 .......
2) Soit G le barycentre des points pondérés A, B
, B, C
et M un point
us

JJJG JJJG JJJG


quelconque du plan. Exprimer BMA C MB en fonction de MG .
dr
oi

Soit G le barycentre de A, B
et B, C
.
ts

JJJG JJJG JJJG


Pour tout point M du plan on a : BMA C MB  B C
MG .

se
rv

Activité 5

A et B sont deux points distincts du plan, G est le barycentre de (A , 3) , (B ,-7) et I le milieu


au

de < AB > .
1) Dire si chacune des propositions suivantes est vraie ou fausse.
C

JJJG JJJG JJJG


a) Pour tout point M du plan : 3MA  7MB  10MG
N

JJJG JJJG JJJG


P

b) Pour tout point M du plan : 3 AM  7MB  4MG


JJJG JJJG JJJG
c) Pour tout point M du plan : 3MB  7MA  4MG
JG JG JJG
d) 3IA  IB  2IG
2) a) Montrer que, B est le barycentre de (A , 3) , (G , 4).
b) En déduire que, B est le barycentre de (I , 3) , (G , 2).

Activité 6
E et F sont deux points distincts du plan et G est le barycentre de E ,3
, F ,1
.
JJJG JJJG
Déterminer et construire l’ensemble des points M tels que 3ME  MF  4 .
( l’unité de longueur est le cm)

CHAPITRE 7 : Barycentre 113


Cours : Barycentre

II Construction du barycentre :

Activité 1
Soit A et B deux points distincts du plan.
1) Construire le point G dans chacun des cas suivants ;
JJG 1 JJG JJG 3 JJG JJG 3 JJG
a) AG   AB b) AG   AB c) AG  AB
4 2 4
2) Tracer une droite D sécante à (AB) en A. Munir la droite D d’un repère (A,I).
Placer sur la droite D les deux points E et F d’abscisses respectives 2 et 5.
Tracer la droite (FB) puis munir de E la parallèle % à (FB).
a) Justifier que le point G d’intersection de % et (AB) vérifie la relation
JJG 2 JJG
AG  AB
©

5
To

b) En déduire que G est le barycentre de (A , 3) , (B , 2)


3) Soit G’ le symétrique de G par rapport à A.
us

JJJG JJG
Exprimer AG ' en fonction de AB . Que peut-on déduire ?
dr

4) Construire le barycentre de :
a. A,4
, B,3

oi
ts

b. A,7
, B,2

c. A,2
, B,5

d. A,7
, B,4

se

e. A,7
, B,3

rv
é s

Activité 2
au
C

A et B sont deux points distincts du plan.


1) Construire le barycentre G des points pondérés ( A,1 ) , ( B,2 ) .
N

JJJG JJJG JJG


P

2) Construire le point M tel que : MA + 2MB = 3AB .

Activité 3

Soit ABC un triangle .


1) Construire le point I barycentre de ( A , -1) et ( B ,2).
2) Soit J l’isobarycentre de I et C et E celui de (B , 4) et (C , 2).
Montrer que A , J et E Sont alignés et déduire une construction du point E.
3) Soit F le milieu de [AC]. Montrer que E est le barycentre de (I , 1) et (F ,2).

114
Cours : Barycentre

III Coordonnées du barycentre dans un repère :

Activité 1
GG

Le plan est muni d’un repère cartésien O , i , j .

On considère les points A 1,3


, B(5,1) et G le barycentre des points pondérés
A,1
et B,3
. Déterminer les coordonnées de G.

Activité 2
GG

Dans le plan muni d’un repère cartésien O , i , j ,on considère les points A x A , y A
et
©

B xB , yB
. G est le barycentre des points pondérés A, B
et B, C
.
JJG JJG JJG
To

1) Montrer que B OA C OB  B C
OG .
us

2) Donner l’expression des coordonnées de G en fonction de celles de A et B.


dr
oi

GG
O, i , j
est un repère cartésien du plan .
ts

G est le barycentre de A, B
et B, C
.

 B x C xB By A C yB ¬­
se

Pour A x A , y A
et B xB , yB
on a G žž A ; ­.
žŸ B C B C ®­
rv

au

Activité 3
C

GG
(O, i , j ) est un repère cartésien du plan.
N
P

On considère les points A 2;3


et B 1;4
.
Déterminer les coordonnées du point G barycentre des points A,2
et B,5
.

Activité 4
GG
( )
Dans un repère O, i , j du plan , on considère les points
§ 1· §3 · § 11 ·
A ¨ 1, ¸ , B ¨ ,2 ¸ et C ¨ −1, − ¸ .
© 2¹ ©2 ¹ © 2¹
a) Montrer que les points A,B et C sont alignés
b) Déterminer les réels α et β tels que C soit le barycentre des points pondérés
( A,α ) , ( B, β ) avec α + β = 1

CHAPITRE 7 : Barycentre 115


Essentiel du Cours

Barycentre de deux points

JJG JJG G
G est barycentre de A, B
et B, C
signifie : B C v o et BGA C GB  0

Propriété du barycentre

• Si G est le barycentre de A, B
, B, C
, alors G est aussi le barycentre
©

de A, kB
, B, kC
, lorsque k est un réel non nul.
• A et B sont deux points distincts. Le barycentre de A, B
, B, C

To

( l’isobarycentre de A et B) est le milieu du segment < AB >


us
dr
oi

Le barycentre G de A, B
et B, C
est le point G de la droite (AB) qui vérifie
ts

JJG C JJG JJG B JJG


l’une des deux relations suivantes : AG  AB ; BG  BA .

B C B C
se
rv

JJJJG JJJJG
Réduction de α MA + β MB
é s
au

Soit G le barycentre de A, B
et B, C
.
JJJG JJJG JJJG
C

Pour tout point M du plan on a : BMA C MB  B C


MG
N
P

Coordonnées du barycentre

GG
O, i , j
est un repère cartésien du plan.
G est le barycentre de A, B
et B, C
.
 B x C xB By A C yB ¬­
Pour A x A , y A
et B xB , yB
on a G žž A ; ­
Ÿž B C B C ®­

116
S’auto-évaluer
Vrai-Faux
Préciser si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses.
4. Si I est le barycentre de (E, -1) et (F ; 4) alors :
1. E A B F JG 1 JG JG 4 JG JG 4 JJG
a. IE  IF b. IE  IF C. EI  EF
3 3 3
a. B est le barycentre de (E ; -4) et (F ; 3) JJG 3 JJG
5. Si GA  AB , alors G est le barycentre
b. B est le barycentre de (E ; 5) (F ; 5) 5
c. A est le barycentre de (B ; 1) et (F ; 3) de (A , 2) et (B, 3)
d. B est l’isobarycentre de A et E
6. le barycentre de (A, 0) et (B, 2013) est B.
e. F est le barycentre de (A ; 7) et (E ; 1)
 1 ¬­
2. Si G est le barycentre de (A, -9) et (B ; 6) alors : 7. le barycentre de A,1 2
et žžB, ­ est
JJG JJG G žŸ 2  1 ®­
a. 3AG  2BG  0
©

JJG JJG G JJG 2 JJG


b. 12 AG 8BG  0 le point G tel que AG  AB
To

JJG JJG G 2
c. 15AG  10BG  0
us

8. Si E est un point du plan et G le barycentre de


3. le barycentre de (B, 1) et (C, -2) est le (A, -1) et (B ; 2) alors :
dr

symétrique de C par rapport à B a. G est le barycentre de (A ; 3) et (B ; -6)


oi

b. G,A et B alignés
JJG JJG JJG
ts

QCM c. 4EA  8EB  4EG



se

Si E est le barycentre de (I,-3) et a. b. c.


rv

JJG JJG JJG JJG JJG


(J,5) alors 3AI 5AJ  8EA 2EA 2EA
é
s

Si A(-2 ;3) et B(1 ;2) et G le a. b. c.


au

barycentre de (A,-1) et (B ;2) G 1;5


G 4;7
G 4;1

alors :
C

Si G est le barycentre de (A,-5) a. b. c.


N

et (B ; 3) alors A ‰ < AB > A ‰ < AB


A ‰ <BA

Si I et J deux points du plan a. b. c.


JG 4 JG
alors le point E tel que IE  IJ
6 (I ; -4) et (J ; -2) (I ; -2) et (J ;-4) (I ; -2) et (J ; 5)
est le barycentre de :
Si A est l’isobarycentre des a. b. c.
points D et C alors D est le (A ; 1) et (C ; -1) (A ; -1) et (C ; 2) (A ;2) et (C ;-1)
barycentre de
Si P et le barycentre des points a. b. c.
(M ; 2) et (N ;-5) alors M est le (P ; 8) et (N ; -5) (P ; 5) et (N ; -3) (P ; 3) et (N ; -5)
barycentre de

CHAPITRE 7 : Barycentre 117


Activités T.I.C.E Activités T.I.C.E
Objectif 1 : Observer de façon dynamique le lieu du barycentre de deux points avec GeoGebra

Lancer le logiciel
1. Afficher la grille et les axes
en cliquant sur le bouton droit
de la souris et en sélectionnant
les éléments à activés.

2. Cliquez sur le petit triangle dans le coin inférieur droit de l’outil Curseur

Sélectionner l’outil Curseur


©
To

Construire deux
curseurs nommés
us

a et b tels que les


nombres a et b
dr

varient entre 5 et-5


oi

avec un pas de 0,1


ts

cliquer droit sur a = 0 et faire afficher l’objet. Faire de même pour b


JJG

3. On va construire le vecteur AB
se

a. Sélectionner l’icône « nouveau point » ; cliquer 2 fois dans la feuille de travail


rv
é

b. Sélectionner la flèche en bas à droite de l’icône


s
au

Cliquer sur « vecteur » Dana la feuille de travail, cliquer sur A puis sur C
GeoGebra nomme le vecteur u.
C

4. On va construire le barycentre G de (A ; a) et (B ; b)
N

JJG b JJG
P

On va utiliser la formule : AG  AB
a b
a. Dans le champ de saisie taper : v=a/(b+a)u .Puis valider
JJG G G
b. Construire AG , le représentant de v d’origine A : cliquer puis sur v .Renommer A’ par
G.
Manipulation et observation
A l’aide des deux curseurs a et b, il est possible
de modifier les valeurs des coefficients
5. Tracer la droite (AB) et déplacer les curseurs a et b
pour constater que G est toujours aligné avec A et B
6. Déplacer les curseurs a et b et vérifier que si a et b
sont un même signe, alors G ‰ < AB >
7. Vérifier que si a et b sont de signes contraires,
G est sur (AB) mais pas sur < AB >

118
Exercices Maîtriser le cours
1 On considère la figure suivante : 7 Soit un segments [AB] de longueur 6cm,
G est le barycentre de (A,4);(B,-1) et M un
A D B C point quelconque du plan.
1) Simplifier la somme vectorielle
JG JJJG JJJG
U  5MA 2MB
1) Vérifier que D est le barycentre des
2) déterminer et construire le point M dans
points ( A,6 ) , ( B,4 ) . chacun des cas suivants :
2) Déterminer deux réels α et β tels que D soit JG G JG JJG
a) U  0 b) U  -5AB .
le barycentre des points ( B,α ) , ( C , β ) .
8
2 Soit ABC un triangle. On désigne par A', B',
A et B sont deux points distincts. Construire C' les milieux respectifs de [BC], [AC], [AB]
le barycentre : et G le barycentre des points pondérés (C; 1) et
a) G des points pondérés (A ;-1) et (B ; 3) (C'; 2).
©

b) H des points pondérés (A ; 2) et (B ; 2) 1) Faire une figure.


JJG JJG JJG G
To

c) J des points pondérés (A ;-1) et (B ; 2)


2) Montrer que GA GB GC  0 .
d) K des points pondérés (A ;-2) et (B ;-6)
us

3) Démontrer que G appartient à [BB'] et à [AA'].


3 GG
(O, i , j ) est un repère du plan. On considère Que peut-on déduire ?
dr
oi

les points A 1;2


, B 1;3
et C 5;2
. 9 Soit ABCD un parallélogramme de centre
ts

Déterminer les coordonnées des points : O, G le barycentre de (A,2) ; (B,1) et H le


• G barycentre des points A,2


et B,5
. barycentre de (C,2) ; (D,1).
a) Faire une figure.
se

• E barycentre des points B,3


et C ,2
. b) Montrer que les droites (AC), (BD) et (GH)
rv

• F barycentre des points A,1


et C ,2
. sont concourantes.
é

c) Soit E le barycentre de (G,3) ; (D,1).


s

4 GG
(O, i , j ) est un repère du plan. On considère Montrer que E est le milieu de [AO].
au

les points A 2;  3
, B 1;5
et C 3;11
. 10 GG
C

Le plan muni d'un repère (0; i ; j) .


N

Montrer que B est le barycentre de (A, 2) et (C,-1) On considère les points A(1; 3) et B(2; 1).
P

1) Calculer les coordonnées des points M et N


5 B est le milieu du segment[AC]. tel que M le barycentre de (A; -1), (B; 3) et N le
Montrer que les points (A,1);(C,3) et les points barycentre de (A; 2), (B; -1) .
(B,2);(C,2) ont le même barycentre. 2) Calculer les coordonnées de I milieu de[AB].
JJG JJJG
3) a) Trouver le réel k tel que MI  kMN .
6 Soit A et B deux points tels que AB = 4cm. b) Exprimer I comme barycentre de M et N
On considère le barycentre G de (A; 1) et (B; 3) affecté de coefficients que l’on déterminera.
et le barycentre K de (A; 3) et (B; 1). 11
JJG JJG ABC est un triangle quelconque .On
1) Exprimer les vecteurs AG et AK en fonction
JJG désigne par I le barycentre de (B,3);(A,-1) ,
de AB . J le barycentre de (A,2);(C,-3)et par K le
2) Placer sur un dessin les points A, B, G et K. barycentre de (B,2);(C,1).
3) Montrer que les segments [AB] et [GK] ont le Prouver que les trois droites (CI) , (BJ) et (AK)
même milieu. sont concourantes.

CHAPITRE 7 : Barycentre 119


Exercices Maîtriser le cours
12 Soit ABCD un parallélogramme. On 16 ABC est un triangle. Soit E le point défini
JJG 1 JJG
désigne par E le barycentre de (A, 2) et(B, 1), par AE  AB et A’ le milieu de [BC].
F celui de (B, 2) et (C, 1), G celui de (C, 2) et (D, 1) 3
et H celui de (D, 2) et (A, 1). 1) Montrer que E est le barycentre des points
Faire une figure et montrer que EFGH est un (A,2) et( B,1).
parallélogramme. 2) Exprimer le point A’ comme barycentre des
points B et C.
13 3) On considère le point I vérifiant :
Soit A, B ,C t rois points non alignes. JG JG JG JG
On note D le barycentre de (B,2)et (C,4) , 2IA IB IC  O .
E le barycentre de (C,4) et (A,1),F le barycentre a) Montrer que I est le milieu de [AA’].
de (B,2)et (A,1) et G le point qui vérifie : b) Montrer que les points I, E et C sont alignés.
JJG JJG JJG JG
GA 2GB 4GC  O.
17 G G
1) Construire les points D,E et F. Le plan est muni d'un repère O, i , j
.
©

2) Trouver deux réels c et b tel que A soit le On considère les points A(3, 1) et B(0 ,5)
To

barycentre des points (C,c)et (B,b)


On note I le milieu du segment [AB]
3) a) Montrer que G est le barycentre de (A,1) et
us

1) Soit E le barycentre des points (A ;2)et (B ; 1).


(D,6) puis placer le point G.
JJG 5 JJG Calculer les coordonnées de E et du point F
dr

b) Montrer que GB  GE. milieu du segment [OE].


oi

7 2) Soit Δ l'ensemble des points M du plan tels


JJJG JJJG JJJG
ts

c) Montrer que les points G,C et F sont alignés .


que : 2MA + MB = 3 MO .

14 GG
Le plan est muni d'un repère (0; i ; j) . Vérifier que F ∈ Δ et Montrer que Δ est la
se

On considère les points A(-1; 2), B(2; 1) et médiatrice du segment [OE].


rv

C(-3 ;-1). 3) Déterminer l'ensemble des points M du plan


JJJG JJJG
é

1) Déterminer les coordonnées des points : tels que MA MB  5 .


s

a) I isobarycentre de A et B.
au

4) Faire une figure.


b) J barycentre des points (C ; 3) et (B ; 2).
c) K barycentre des points (A ;-2) et (C ; 3)
C

18
N

2) Ecrire une équation réduite de la droite (IJ) Soient deux points A et B tels que AB=6cm
P

3) Vérifier que I ,J et K sont alignés 1) a) Construire C le barycentre des points


GG pondérés ( A;1),(B;2).
15
Le plan est muni d'un repère (0; i ; j) . b) Construire D le barycentre des points
A(1 ;2), B(-2 ;1) et C(3 ,-1) sont trois points du pondérés ( A;-2), (B;5) .
plan. On considère J le barycentre des points 2) Déterminer l’ensemble des points M tels
JJJG JJJG JJJG JJJG
( A,1) , ( B,2 ) et G l’isobarycentre de J et C que : MA 2MB  MA  MB
1) a) Montrer que l’ensemble ( E ) des points M
JJJG JJJG JJJG 3) Montrer que l’ensemble des points M tels
du plan tels MA + 2MB + 3MC soit colinéaire à JJJG JJJG JJJG JJJG
JJG que : MA 2MB  2MA 5MB est une
AB est la droite passant G et parallèle à (AB).
b) Donner une équation de cette droite. droite que l’on déterminera .
2) L’isobarycentre des points A et C appartient-il
à l’ensemble ( E ) ? justifier la réponse .

120
C H A P I T R E

Contenu du chapitre
©

Pour commencer.
To

Cours.
us

Repère orthonormé
dr

Produit scalaire de deux vecteurs


oi

Propriété du produit scalaire


ts

Produit scalaire et orthogonalité


S’auto évaluer.

Activité TICE.
se

Exercices et problèmes.
rv
é s
au
C

Les géomètres du XIXe siècle, conscients des limites de


N

la géométrie de coordonnées, inventée deux siècles


P

plus tôt par Descartes, se penchent sur des objets et


des méthodes leur permettant d’aborder la géométrie
d’une autre façon.
Parmi les routes qu’ils ont empruntées se trouve celle
du calcul vectoriel. Hamilton en Irlande( photo ci-joint)
Grassmann en Allemagne, Gibbs aux Etats-Unis ou Peano en Italie
construisent lentement la notion d’espace vectoriel et plus
particulièrement celle de Produit scalaire de deux vecteurs, qui est
donc une notion très récente dans l’histoire des mathématiques.

121
Pour commencer

Activité 1 Choisir pour chaque énoncé, la ( ou les ) bonne(s) réponse(s)

GG
(O, i , j ) est un repère cartésien du plan . A B C
JG JJG JG JG G JJG
G 4 ¬ G 5¬
 ¬
JG žž2­­
U;W est
U;V
est j;W
est
Si U žž ­­­ , ­
V žž ­­ et w žž 3 ­­ alors : une base du une base du une base du
žŸ3® žŸ2® žž ­­­ plan plan plan
Ÿ2®
Si A 3;2
, B 1;3
et C 7;7
JJG JJG JJG JJG JJG JJG
alors :
B,BA,BC
A, AB, AC
C ,CA,CB

est un repère est un repère est un repère


©

du plan du plan du plan


To

 1 ¬
G žž ­­ G 2 ¬ JG 3¬ G ž 3 ¬­
us

Le vecteur u žž 2 ­­­ est colinéaire à : v žžž ­­­ w žž ­­­ nžž ­­


žž ­­ žŸ 2 ®­ žŸ6®­ žŸ 12 ®­­
žŸ 2 ®­
dr
oi
ts

Activité 2

Choisir pour chaque énoncé, la ( ou les ) bonne(s) réponse(s)


se
rv

GG
(O, i , j ) est un repère cartésien du plan.
é

A B C
s
au

L’un des vecteurs directeurs de G 3¬ G 5 ¬ JJG 2¬


u žž ­­­ v žž ­­­ W žž ­­­
D : 3x 2y  5  0 est : žŸ 2 ®­ žŸ3®­ žŸ3®­
C
N
P

L’un des vecteurs directeurs de G 1¬ G 1¬ JJG  1 ¬


u žž ­­­ v žž ­­­ W žž ­­­
D : y  3x 5 est : žŸ 3 ®­ žŸ5®­ žŸ3®­

Si la droite D : y  2 x  1 est parallèle à


a=2 a = -1 a = -6
% : ax 3y  6  0 alors :

122
Cours : Repère orthonormé

I Repère orthonormé :

Activité 1
On donne la figure ci-dessous :

D
Unité de longueur

U V
X
T
©

Z
To
us

W
dr

Répondre par vrai ou faux.


oi

JG JG
1) U et V sont colinéaires.
ts

JG G
2) X et T deux vecteurs directeurs de la droite (D).

3) D ? % .
se

JG 3 G
4) X  T .
rv

2
JG JG JG JG
é

5) U , Z et X , Z sont deux bases du plan.


s

G
au

6) T est un vecteur directeur de %


.
JG JG
C

7) V  5 et U  2 .
N

G JJG
P

8) Les vecteurs T et W sont unitaires.


G G
Soit D1 et D2 deux droites perpendiculaires, u un vecteur directeur de D1 et v un
vecteur directeur de D2.
G G G G G G
• On dit que u et v sont orthogonaux où u est orthogonal à v et on note u ⊥ v .
G
• On dit que u est un vecteur normal à D2.

Remarque : On convient que le vecteur nul est orthogonal à tous les vecteurs du plan.
G G G G
• Une base ( u , v ) du plan telle que u ⊥ v est dite orthogonale.
G G G G
• Si de plus u et v sont unitaires, la base ( u , v ) est dite orthonormée.

CHAPITRE 8 : Activités dans un repère orthonormé 123


Cours : Repère orthonormé

Activité 2

Utiliser la figure ci-dessous pour répondre aux questions suivantes :

(D)
V
U
W
Z
©
To
us

X
dr
oi
ts

1) Donner deux vecteurs orthogonaux.


se

2) Donner une base orthogonale non orthonormée.


rv

3) Donner une base orthonormée.


é

4) Donner deux vecteurs normaux à la droite (D).


s
au

GG

Un repère cartésien O , i , j est dit :


C

GG

• Orthogonal lorsque la base i , j est orthogonale.


P

GG

Orthonormé lorsque la base i , j est orthonormée.

Activité 3
G G

1) Tracer un repère orthonormé A, u , v du plan.


2) Placer les points E 2;1
, F 3;3
et G 0;4
.
JJG JJG JJG GG

3) Déterminer les composantes des vecteurs AE , EF et FG dans la base u;v .


4) Donner les composantes d’un vecteur normal à la droite (AG).

124
Cours : Repère orthonormé

Activité 4 Expression de la norme d’un vecteur dans un repère


orthonormé :

GG

Soit O , i , j un repère orthonormé et M(x,y) un point du plan.


JJJG
1) a) Vérifier que si x = 0 alors OM = y .
JJJG
b) Vérifier que si y = 0 alors OM = x .
2) On suppose que x ≠ 0 et y ≠ 0 .
G G

Soit H le projeté orthogonal de M sur O , i et K son projeté orthogonal sur O , j .

a) Montrer que OM = OH 2 + OK 2 .
JJJG
©

b) En déduire que OM = x 2 + y 2 .
To

c) Cette égalité est-elle vraie lorsque x= 0 ou y = 0 ?


G§a· G
us

3) a) Soit u ¨ ¸ . Montrer que u = a2 + b2 .


©b¹
dr

b) Soit A ( x A ; y A ) et B ( xB ; yB ) , montrer que AB = ( x B − x A ) + ( yB − y A )


2 2
.
oi
ts

GG

Soit O , i , j un repère orthonormé.


se

G§ x· G
rv

• Si u ¨ ¸ alors u = x 2 + y 2 .
é

©y¹
s

Si A ( x A ; y A ) et B ( xB ; yB ) alors AB = ( xB − x A ) + ( y B − y A )
2 2

au

.
C
N

Activité 5
P

G G
Soit (O , i , j ) un repère orthonormé du plan.
On considère les points A ( 2; −2 ) , B ( −1;4 ) ,C(4 ,-1 ) et E ( −1;5) du plan.
1) Le triangle ABC est-il rectangle en A ?
2) Calculer la longueur de la médiane issue de B.
3) Déterminer le centre et le rayon du cercle (ζ ) circonscrit au
triangle ABC.
4) Le point E appartient-il au cercle (ζ ) ?

CHAPITRE 8 : Activités dans un repère orthonormé 125


Cours : Repère orthonormé

II Produit scalaire de deux vecteurs :

Activité 1
GG
(
Le plan est muni d’un repère orthonormé O, i , j . )
JG § x · JG § x ' ·
Soit U ¨ ¸ et V ¨ ¸ deux vecteurs du plan. Calculer xx '+ yy ' dans les cas suivants :
©y¹ © y'¹
JG § 2 · JG § 3 ·
1) U ¨ ¸ et V ¨ ¸
© −1 ¹ ©2¹
JG § 2 · JG § 1 ·
2) U ¨ ¸ et V ¨ ¸
© −3 ¹ ©2¹
©

JG § 10 · JG § 3 2 ·
3) U ¨ ¸ et V ¨ ¸
To

© −6 2 ¹ © 5 ¹
us

G § x · G§ x'· GG
dr

(
Soit u ¨ ¸ et v ¨ ¸ deux vecteurs du plan muni d’un repère orthonormé O , i , j . )
oi

©y¹ © y'¹
G G GG
ts

On appelle produit scalaire de u et v et on note u.v le réel xx '+ yy ' .


GG GG G G

On écrit : u.v = xx '+ yy ' ( u.v se lit u scalaire v )


se
rv

Activité 2
é s

JG JG JG JG 2
au

Montrer que pour tout vecteur u du plan , on a : u .u = u


C

JG JG JG JG
N

2
Pour tout vecteur u ,on a : u .u = u
P

Vocabulaire :
JG JG2
Le produit scalaire du vecteur u par lui-même, noté u , est appelé le carré
JG
scalaire de u .

Activité 3
Soit A(-4 ;0), B(2 ; 3) et C(3 ;-1) trois points donnés dans un repère orthonormé
GG
( )
O, i , j .
JJJG JJG JJG JJG JJG 2
Calculer les produits scalaires suivants : AC . AB , BC . CA et AB .

126
Cours : Repère orthonormé

Activité 4
Soit ABC un triangle tel que AB = 3, AC = 4 et BC = 5.
§ 1 JJG 1 JJG · C
1) Vérifier que le repère ¨ B; BC ; BA ¸ est orthonormé.
© 3 4 ¹ 5
2) Soit I le milieu du segment [AC] . 3
JJG JJJG JJG
a) Déterminer les composante des vecteurs BI , AC et CB .
JJG JJG JJJG JJG JJG JJJG A 4 B
b) Calculer les produits scalaires : BI.CB , AC .BI et CB.AC .

III Propriétés du produit scalaire :


©

Activité 1
To

GG
(
Le plan est muni d’un repère orthonormé O, i , j . )
us

G § x · G § x ' · JG § x '' ·
Soit u ¨ ¸ , v ¨ ¸ , w ¨ ¸ trois vecteurs du plan et λ ∈ \ .
dr

©y¹ © y'¹ © y '' ¹


oi

G G G G
1) Montrer que u . v = v . u
ts

G G JG G G G
( ) ( ) ( )
2) Montrer que λ u . v = u . λ v = λ × u . v

G G JG G G G JG G G JG G JG G JG
( ) ( )
se

3) Montrer que u . v + w = u . v + u . w et u + v . w = u . w + v . w
rv

G G GG
( )
é

Soit u et v deux vecteurs du plan muni d’un repère orthonormé O, i , j .


s

JG JG JG JG JG JG
au

• Pour tous vecteurs u et v , on a : u . v = v . u


JG JG JJG
• Pour tous vecteurs u , v et w et pour tout réel λ , on a :
C

JG JG JG JG JG JG JG JG
( ) ( )
λ u . v = λ × u. v ( )
u . λ v = λ × u .v ( )
N

et
P

JG JG JJG JG JG JG JJG JG JG JJG JG JJG JG JJG


( )
u. v + w = u. v + u . w et ( )
u + v . w = u. w + v . w

Activité 2
GG
(
Le plan est muni d’un repère orthonormé O, i , j . )
G G G G G G
Soit u et v deux vecteurs du plan tels que u = 5 , v = 4 et u . v = − 8 .
G G G G G
Calculer : (
1. 2u . −5v ) 2. u . 2v − u ( )
G G G G G G G
(
3. u + 2v . 3u )( ) (
4. 2u − v . u − 3v )( )

CHAPITRE 8 : Activités dans un repère orthonormé 127


Cours : Repère orthonormé

Activité 3
G G JG GG
Soit u , v et w trois vecteurs du plan muni d’un repère orthonormé O, i , j . ( )
G G 2 G 2 G G G2
( )
1) Montrer que u + v = u + 2u . v + v
G G 2 G 2 G G G2
( )
2) Montrer que u − v = u − 2u . v + v
G G G G G 2 G2
( )( )
3) Montrer que u + v . u − v = u − v

G G
Pour tous vecteurs u et v du plan, on a :
G G2 G 2 G 2 G G
• u +v = u + v + 2u . v
©

G G2 G 2 G 2 G G
• u −v = u + v − 2u . v
To

G G G G G 2 G 2
• ( )(
u+ v . u −v = ) u − v
us
dr
oi

Activité 4
ts

GG
(
Le plan est muni d’un repère orthonormé O , i , j . )
se

G G G G G G
Soit u et v deux vecteurs du plan tels que u = 3 , v = 5 et u . v = 4 .
rv

G G G G
é

Calculer : 1. u +v 2. −u + 5v
s

G G G G G G
( )( )
au

3. u + 2v 4. 2u − v . v + 2u
C
N

Activité 5
P

On considère dans le plan muni d’un repère orthonormé un


triangle ABC tel que :
AB = 5, BC = 6 et AC = 7 C
JJG JJJG JJG JJG C
Calculer AB.AC et BA.BC 4
7
7

A 6
6
A 5
B
5
B

128
Cours : Repère orthonormé

IV Produit scalaire et orthogonalité :

GG
Activité 1 (
Le plan est muni d’un repère orthonormé O , i , j . )
G§ x · G§ x '·
1) Soit u ¨ ¸ et v ¨ ¸ deux vecteurs non nuls du plan .
Se rappeler ©y¹ © y'¹
Théorème de G G G 2 G 2 G G 2
Montrer que u . v = 0 équivaut à u + v = u −v .
Pytagore et sa
réciproque 2) Soit A, B et C trois points du plan distincts deux à deux tels que
Soit ABC un triangle
G JJG G JJJG
u = AB et v = AC .
on a : G G
a) Montrer que u . v = 0 équivaut à ABC est rectangle en A.
( BC = AB + AC )
2 2 2
G G
équivaut à b) En déduire que ( u et v sont orthogonaux) équivaut à
( ABC est un triangle ( xx '+ yy ' = 0 ).
©

rectangle en A ). G G
To

3) Calculer u . v lorsque l’un des vecteurs est nul.


us

GG
(
Le plan est muni d’un repère orthonormé O , i , j . )
dr

G§ x· G§ x '·
oi

( Les vecteurs u ¨ ¸ et v ¨ ¸ sont orthogonaux ) équivaut à ( xx '+ yy ' = 0 ).


©y¹ © y'¹
ts

se

Activité 2
rv
é

Dans un repère orthonormé, on donne les points A(-3 ;0),


s

B( 0 ;-2) et C (4 ; 4).
au

Montrer que le triangle ABC est rectangle.


C
N

Activité 3
P

GG
(
Le plan est muni d’un repère orthonormé O , i , j . )
3
Soit D : 3y + 2 x + 1 = 0 et D ': y = x − 5 . Montrer que D ⊥ D ' .
2

Exercice résolu D C

Soit ABCD un carrée de côté 1.


Soit I le milieu du segment [AB] et J celui du segment [BC]. J
Montrer que les droites (DI) et (AJ) sont orthogonales.
A I B

CHAPITRE 8 : Activités dans un repère orthonormé 129


Cours : Repère orthonormé

Solution
JJG JJJG
( )
Dans le repère orthonormé A; AB, AC , on calcule les coordonnées des différents points
§1 · § 1·
de la figure. On a : A ( 0;0 ) , B (1;0 ) , C (1;1) , D ( 0;1) , I ¨ ;0 ¸ et J ¨ 1; ¸ .
©2 ¹ © 2¹
JJG JJG
On calcule les composantes des vecteurs AJ et DI :
JJG § 1 − 0 · § 1 · JJG § 1 − 0 · § 1 ·
AJ 1¨ ¸ = ¨ ¸ et DI ¨ 2 ¸=¨ 2 ¸.
¨ − 0¸ ¨ 1 ¸ ¨ ¸ ¨ ¸
©2 ¹ ©2¹ © 0 − 1 ¹ © −1 ¹
JJG JJG
Enfin, on calcule le produit scalaire AJ.DI :
JJG JJG 1 1 1 1
AJ.DI = 1 × + × ( −1) = − = 0 .
©

2 2 2 2
JJG JJG
On a AJ.DI = 0 équivaut à ( AJ ) ⊥ ( DI )
To
us
dr
oi

JJG
Activité 4 Équation d’une droite de vecteur normal n
ts

GG
Le plan est muni d’un repère orthonormé O , i , j . ( )
se

1) Soit Δ la droite d’équation : 2 x + 5y − 3 = 0 . (D)


rv

G u
a) Déterminer un vecteur directeur u de la droite Δ .
é

n
s

G§2· G
au

b) Montrer que le vecteur n ¨ ¸ est orthogonal à u .


© 5¹
2) Soit Δ la droite d’équation : ax + by + c = 0 .
C

j
G
N

O i
a) Déterminer un vecteur directeur u de la droite Δ .
P

G§a· G
b) Montrer que le vecteur n ¨ ¸ est orthogonal à u .
©b¹

Activité 5
GG
Le plan est muni d’un repère orthonormé O , i , j . ( )
G§a·
Soit A ( x0 ; y0 ) un point du plan et n ¨ ¸ un vecteur non nul du plan.
©b¹
JJJG G
Déterminer l’ensemble E des points M ( x ; y ) du plan tels que AM et n soient orthogonaux.

130
Cours : Repère orthonormé

GG
(
Le plan est muni d’un repère orthonormé O , i , j . )
Soit a et b deux réels non tous nuls.
G§a·
La droite (D) admet le vecteur n ¨ ¸ comme vecteur normal si, et seulement si, elle
©b¹
admet une équation cartésienne de la forme : ax + by + c = 0 ou c ∈ \

Activité 6
GG
Le plan est muni d’un repère orthonormé ( O , i , j ) .
Déterminer une équation cartésienne de la droite (D) passant par le point A(3 ;-2) et de
©

G § −1 ·
To

vecteur normal n ¨ ¸
©4¹
us

Activité 7
dr
oi

GG
(O, i , j ) est un repère orthonormé du plan .
ts

On donne A(5 ;2), B(-7 ;-1) et C(0 ;-2).


1) Justifier que A, B et C sont non alignés.


se

2) Déterminer une équation cartésienne de la droite Δ perpendiculaire à (AB) passant par A.


rv

3) Déterminer une équation cartésienne de la hauteur issue de A dans le triangle ABC.


4) Déterminer une équation de la médiatrice du segment [ AC ] .
é s
au

Activité 8 Condition analytique d’orthogonalité de deux droites :


C
N

GG
Le plan est muni d’un repère orthonormé ( O , i , j ) .
P

1) On considère les points A(1 ;4), B(0 ;1), C(4 ;3) et D(7 ;2).
a) Tracer les droites (AB) et (CD).
b) Montrer que les droits (AB) et (CD) sont perpendiculaires .
2) Soit Δ et Δ ' deux droites du plan.
JG JG
a) On désigne par n et n ' deux vecteurs normaux respectifs aux droites Δ et Δ ' .
G JG
Montrer que : Δ ⊥ Δ ' équivaut à n ⊥ n ' .
b) On considère les équations ax + by + c = 0 et a ' x + b ' y + c ' = 0 respectives
de Δ et Δ ' .
Montrer que Δ ⊥ Δ ' équivaut à aa '+ bb ' = 0 .

CHAPITRE 8 : Activités dans un repère orthonormé 131


Cours : Repère orthonormé

GG
(
Le plan est muni d’un repère orthonormé O , i , j . )
Soit D et D’ deux droites d’équations respectives, ax + by + c = 0 et a ' x + b ' y + c ' = 0 .
( D ⊥ D ' ) équivaut à ( aa '+ bb ' = 0 ).

Activité 9 Cas d’une équation réduite de la droite


GG
Le plan est muni d’un repère orthonormé ( O , i , j ) .
Soit D et D’ deux droites d’équations réduites respectives y = mx + p et y = m ' x + p ' .
G§ m ·
1) Montrer que n ¨ ¸ est un vecteur normal à D.
© −1 ¹
©

2) Montrer que : D ⊥ D ' équivaut à mm ' = −1 .


To
us

GG
(
Le plan est muni d’un repère orthonormé O , i , j . )
dr

Soit D et D’ deux droites d’équations réduites respectives, y = mx + p et y = m ' x + p ' .


oi

( D ⊥ D ' ) équivaut à ( mm ' = −1 ).


ts

se

Activité 10
rv

GG
Le plan est muni d’un repère orthonormé ( O , i , j ) .
é s

1) Les droites d’équations 2 x − 3y = 0 et 5x + 4 y − 1 = 0 sont-elles perpendiculaires ?


au

( ) ( )
2) Les droites d’équations réduites y = 2 − 3 x + 1 et y = 2 + 3 x − 4 sont-elles
C

perpendiculaires ?
N
P

Activité 11
GG
Le plan est muni d’un repère orthonormé ( O , i , j ) .
Déterminer l’équation réduite de la droite perpendiculaire à la
1
droite (D) d’équation y = x − 5 et passant par le point A(−1;2) .
3

132
Essentiel du Cours

Base orthogonale et base orthonormée :


G G G G
• Une base( u , v ) du plan telle que u ⊥ v est dite base orthogonale.
G G G G
• Si de plus u et v sont unitaires , la base ( u , v ) est dite orthonormée.

Norme d’un vecteur dans un repère orthonormé :

GG G§ x · G

Soit O , i , j un repère orthonormé. Si u ¨ ¸ alors u = x 2 + y 2 .


©y¹
Si A ( x A ; y A ) et B ( xB ; yB ) alors AB = ( x B − x A ) + ( yB − y A )
2 2
.
©

Produit scalaire de deux vecteurs dans un repère orthonormé :


To

GG G§ x· G§ x'·
us

Soit O , i , j un repère orthonormé. On appelle produit scalaire de u ¨ ¸ et


©y¹
v¨ ¸
© y'¹
dr

GG
le réel u.v = xx '+ yy '
oi
ts

Propriétés du produit scalaire de deux vecteurs :


JG JG JG JG JG JG
se

• Pour tous vecteurs u et v , on a : u . v = v .u .


JG JG JJG
rv

• Pour tous vecteurs u , v et w et pour tout réel λ , on a :


G G G G G G JG G G G JG G G JG G JG G JG
é

( )
λ u . v = λ × u. v ( ) ( ) (
; u. v + w = u. v + u . w ; u + v . w = u. w + v . w )
s

G G2 G 2 G 2 G G G G2 G 2 G 2 G G G G G G G G
au

u + v = u + v + 2u . v ; u − v = u + v − 2u . v ; ( u + v ) . ( u − v ) = u
2 2
− v
C

Produit scalaire et orthogonalité :


N
P

GG
Le plan est muni d’un repère orthonormé O , i , j . ( )
G§ x· G§ x '·
( Les vecteurs u ¨ ¸ et v ¨ ¸ sont orthogonaux ) équivaut à ( xx '+ yy ' = 0 ).
©y¹ © y'¹
Condition anlytique d’orthogonalité de deux droites :
GG
Le plan est muni d’un repère orthonormé O , i , j . ( )
Soit D et D’ deux droites d’équations respectives, ax + by + c = 0 et a ' x + b ' y + c ' = 0
G§a·
( D ⊥ D ' ) équivaut à ( aa '+ bb ' = 0 ). ( n ¨ ¸ est un vecteur normal à D ) .
©b¹

CHAPITRE 8 : Activités dans un repère orthonormé 133


S’auto-évaluer

Vrai-Faux
Préciser si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses.
1. 3. Le plan est muni d’un repère orthonormé.
a. Le produit scalaire de deux vecteurs est un vecteur. On donne les points A ( −2;3) , B ( 6; −1) ,
b. Le carré scalaire d’un vecteur est toujours positif. C ( −1; −4 ) et D ( −2; −1) .
c. ( Le produit scalaire de deux vecteurs est nul ) a. Le point C appartient à la médiatrice du
équivaut à ( l’un des deux vecteurs est nul ). segment [AB].
d. Le produit scalaire de deux vecteurs orthogonaux b. Le point D appartient au cercle de
est le vecteurs nul. diamètre [AB].
G 1
2. ABCD est un carré de centre O et I le milieu de [AB]. c. n §¨ ·¸ est un vecteur normal à (BC).
JJG JJG
a. AB.AC  1 © −2 ¹
JJG JJG 1 D C d. La perpendiculaire à la droite (AB) passant
©

b. IO.CB  par D a pour équation : y = 2 x + 3


To

2
JJG JJG O
c. IO.DC  0 G G GG
us

JJG JJG 4. Si u = 2 , v = 3 et u.v = −1 alors :


d. OA.OC  1 G G2
JG JG 1
dr

a. u + v = 13
e. IA.IC 
oi

4 G G G G
( )( )
A I B
b. u + v . 2u − 3v = −72
ts

QCM

Pour chaque énoncé , indiquer la seule proposition exacte.


se

Le plan est muni d’un repère a. b. c.


rv

orthonormé, A (1;0 ) , B ( 0; −2 ) 24 36 36


é

JJG JJG
s

et C ( 4;4 ) on a CA.CB =
au

G § m · G § 3m · a. b. c.
u ¨ ¸ et v ¨ ¸ sont 2 1 3
C

©3¹ © −4 ¹
N

orthogonaux pour m =
P

Une équation de la droite de a. b. c.


G § −4 ·
vecteur normal n ¨ ¸ passant 4 x 2y 5  0 y  2 x 4 x  2y  0
© 2 ¹
par l’origine du repère
orthonormé est :
ABCD est un losange de centre AO2 AC 2 AC 2
JJG JJG a. b. c. −
O alors OA.DC = 2 4 4
JJG JJJG JJG JJJG JJJG JJJG JJG JJG
Si AB.AC = AB. AD alors : a. AC = AD b. C =D c. AB.CD = 0
Une équation de la droite a. b. c.
passant par A ( 3;2 ) et
perpendiculaire à la droite 2x + y − 8 = 0 x − 2y + 2 = 0 x − 2y + 1 = 0
Δ : 2 x + y − 3 = 0 est :

134
Activités T.I.C.E Activités T.I.C.E
Objectif 1 : Mettre en évidence un certain nombre de propriétés de base du produit scalaire de
deux vecteurs avec GeoGebra

Lancer le logiciel
1. Afficher la grille et les axes
en cliquant sur le bouton droit
de la souris et en sélectionnant
les éléments à activés.
2. Cliquez sur le petit triangle dans le coin inférieur droit de l’outil Nouveau point

Sélectionner l’outil Nouveau point Sélectionner l’outil Cercle


Crée un point O(0,0) ( Utiliser renommer Créer deux cercles C 1 et C2 de centre O
pour l’appeler O) et de rayons respectifs 3 et 5
JJG JJG
©

3. Créer un point A du cercle C1 et un point B du cercle C2 puis les vecteur OA et OB


To

( GéoGebra les nommera u et v)


4. L’outil produit scalaire n’existe pas sur GéoGebra nous allons le créer :
us

Utiliser le champ de saisie pour créer le réel a= x(u)*x(v)+y(u)*y(v)


JJG JJG
dr

Vérifier que le nombre a est bien le produit scalaire des vecteurs OA et OB .


oi

Dans le menu principal, sélectionner Outils – Créer un nouvel outil


ts

Utiliser l’onglet Objets initiaux puis sélectionner les vecteurs u et v.


Utiliser l’onglet Objets finaux puis sélectionner le nombre réel a.

Utiliser l’onglet Nom et Icône puis écrire « Produit Scalaire ».


se

L’outil produit scalaire est maintenant créé, on peut l’utiliser


GG
( )
rv

pour n’importe quels couples de vecteurs, Pour l’utiliser sur un couple de vecteur u ,v
é
s

G G
au

on clique dans l’ordre sur , sur u puis sur v .


C

G G G G
N

5. Comparer les produits scalaires u . v et v . u en bougeant les vecteurs


P

G G G
u et v et en créant un autre représentant de u d’origine B.
G G
Comment placer les vecteurs u et v :
G G
- pour que le produit scalaire des vecteurs u et v soit maximum ?
G G
- pour que le produit scalaire des vecteurs u et v soit nul ?
G G
- pour que le produit scalaire des vecteurs u et v soit minimum ?
G G
- pour que le produit scalaire des vecteurs u et v soit négatif ?
G G
- pour que le produit scalaire des vecteurs u et v soit positif ?

G G
6. A quel intervalle appartient le produit scalaire des vecteurs u et v ?

CHAPITRE 8 : Activités dans un repère orthonormé 135


Exercices Maîtriser le cours
1 On considère le quadrillage suivant : 4 4
B
D
UnitØ de mesure 3
A
2
C
U Z 1
E F
-4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6

-1
JJG JJG JJG JJG
V W Calculer CD. AB et CD.EF .

1) Déterminer une base orthogonale du plan. 5 Le plan est muni d’un repère orthonormé,
JJG JJJG JJG JJG
§1G 1G· calculer AB.AC et BA.BC dans chaque cas :
2) Montrer que Β = ¨ v , u ¸ est une base
©2 3 ¹ 1) A ( −2;1 ) , B ( 4; −1) et C ( 7;5)
orthonormé du plan. 2) A ( ) ( )
2;2 , B 1;2 2 et C 1;2 + 2 ( )
©

3) Déterminer les composantes des vecteurs


JJG JG 6
W et Z dans la base Β .
To

JJG JG Soit ABC un triangle rectangle et isocèle


4) Calculer W .Z . en A tel que AB = AC = 1 . Soit I le milieu
us

JJG JJG
de [BC] et J le point défini par : BJ = 2BC .
dr

2 1) Faite un schéma et déterminer un repère


oi

orthonormé du plan.
ts

2) Calculer les produits scalaires suivants :


JJG JJJG JG JJG

a) AI.AC b) IB.BA
JJG JJG JG JJJG
se

c) AJ.BC d) IJ. AC
rv

7
Soit ABCD un carré de centre O et de
é s

côté 1 ; On appelle I le milieu du segment


[ AB] , J celui de [BC ] et K le point défini par :
au

JJG JJJG JJG JJG JJG 1 JJG


Calculer les produits scalaires AB.AC et BA.BC DK = − DC .
C

3
N

3 Calculer les produit scalaire suivants :


P

Le plan est muni d’un repère orthonormé,


GG JJG JJJG JJJG JJJG JG JJJG
a) AJ.AD b) OC .AK c) IJ.OD
calculer le produit scalaire u.v dans chaque cas : JJG JJG JJG JJJG JJG JJG
G § −2 · G§ 5 · d) ID.AB e) BK .DO f) CK . AI
1) u ¨ ¸ et v ¨ ¸
© 3¹ © −1 ¹ 8 Soit ABCD un rectangle de centre O ,
G§4 2 · G§ 3 · de longueur AB = 6 et de largeur AD = 4 ;
2) u ¨ ¸ et v ¨ ¸
© −6 ¹ ©2 2 ¹ On appelle I le milieu de [BC ] et J le point
JJG 1 JJG 3 JJJG
§ 1 · défini par AJ = − AB + AC .
G§ 3 · G¨ 3 ¸ 2 2
3) u ¨ 2 ¸ et v ¨ ¸ JJG JJJG·
¨ ¸ ¨ 1¸ § 1 1
© −6 ¹ ¨− ¸ Vérifier que ¨ A; AB, AC ¸ est un repère
© 6 ¹
© 4¹ 4
G§− 2 · G § −2 6 · orthonormé et calculer les produits scalaires
4) u ¨ ¸ et v ¨ ¸ suivants :
¨ ¸ JJJG JJG JJG JJG JJG JJJG
© 3 ¹ © −1 ¹ a) AO.BD b) OI.BC c) OA.OC
JJG JJG JJG JJJG JJG JJG
136 d) AJ.BO e) IA.AD f) CJ.DI
Exercices Maîtriser le cours
G G
u et v deux vecteurs du plan muni d’un repère
9 G G GG 14 Le plan est muni d’un repère orthonormé.
orthonormé avec u = 5 , v = 4 et u. v = −8 . Dans chacun des cas suivants, déterminer
G G G G G si le triangle ABC est rectangle :
( )
Calculer : a) 2u. −3v b) v. 2u − v ( ) 1) A ( 4;1) , B ( −2;0 ) et C ( −1; −6 )
G G G G
c) u − v d) − u + 3v 2) A (1;3) , B ( 5;2 ) et C ( −1;1)

10 G G
3) A ( ) ( ) (
3; −1 , B 2 3;5 et C −4 3;8 )
u et v deux vecteurs du plan muni d’un repère
G G G G 15 Le plan est muni d’un repère orthonormé.
orthonormé avec u = 3 , v = 4 et u − v = 3 .
Dans chacun des cas suivant , trouver m
G G
Calculer : pour que les vecteurs u et v sont orthogonaux.
G G G G 2
( )
a) u. −v b) ( )
2u − v G § 1 · G § −8 ·
a) u ¨ ¸ et v ¨ ¸
G § 3 · G § 2m ·
b) u ¨
G G G G ¸ et v ¨ −3 ¸
© 2m ¹ © 3¹ © 2m + 1 ¹ © ¹
©

c) u + v d) 3u − v
§ 1 ·
To

G § m · G § m + 3· G § 3m · G ¨ 18m ¸
11 Le plan est muni d’un repère orthonormé.
c) u ¨ ¸ et v ¨ ¸ d) u ¨ −1 ¸ et v ¨ ¸
us

G § −1 · G § 0 · ©2¹ © −2 ¹ ¨ ¸ ¨ 1 ¸
On considère les vecteurs u ¨ ¸ et v ¨ ¸ du plan. © 2 ¹ ¨ ¸
© 3 ¹
dr

©2¹ © 3¹
G G
oi

1) Calculer les normes u , v et le produit 16 Le plan est muni d’un repère orthonormé.
ts

GG Soit les points A ( −4;1) et B ( 3;0 ) .


scalaire u.v .

G G Déterminer les coordonnées du point C de


2) Calculer la norme u + v de deux manières.
se

telle sorte que C appartienne à l’axe des


rv

ordonnées et que le triangle ABC soit


12 Le plan est muni d’un repère orthonormé.
é

rectangle en A.
s

Dans chacun des cas suivants, dire si les


G G
au

vecteurs u et v sont orthogonaux : 17 Le plan est muni d’un repère orthonormé.


G § −1 · G § 1 · G§ 3 · G§ − 5 · Soit E ( 2;20 ) , F (10; −5) et G ( 27;28 ) .
C

a) u ¨ ¸ et v ¨ ¸ b) u ¨ ¸ et v ¨ ¸ a) Montrer que le triangle EFG est


N

©2¹ ©0¹ © 5¹ © 3 ¹ rectangle en E.


P

G§ 3 · G § −3 · G §2 − 2 · G§ 2 + 2· b) Calculer les coordonnées du point H tel


c) u −1 et v ¨ 1 ¸
¨ ¸ d) u ¨ ¸ et v ¨ ¸ que EFGH est un rectangle.
¨ ¸ ¨ ¸ © 1 ¹ © −2 ¹
© 2 ¹ ©3¹
18 Le plan est muni d’un repère orthonormé.
G G
13 Soit u et v deux vecteurs orthogonaux du Soit D, D’ et D’’ trois droites d’équations :
plan muni d’un repère orthonormé tels que D : 2 x − 3y + 5 = 0 , D ': 9 x + 6y = 0 et
G G D '': −2 x + 3y + 1 = 0 .
u = 2 et v = 3 .
G G G 1) Déterminer un vecteur normale à
( )( )
1) Calculer le produit scalaire u − 2v . 2u . chacune des droites D, D’ et D’’.
G G G G 2) Montrer que D ⊥ D ' .
( )( )
2) Calculer le produit scalaire 3u − v . u + 2v .
3) Les droites D et D’’ sont-elles
G G G G
3) Calculer les normes u − 3v et 2u − 3v . perpendiculaires ?

CHAPITRE 8 : Activités dans un repère orthonormé 137


Exercices Maîtriser le cours
1
19 Le plan est muni d’un repère orthonormé. 2) Construire la droite Δ : x − y − 4 = 0 .
Dans chacun des cas suivants déterminer 2
une équation cartésienne de la droite ( Δ ) 3) a) Montrer que Δ est parallèle à (AB)
G b) Montrer que Δ coupe l’axe des
de vecteur normal n passant par le point A :
G § 5· G§ 0 · ordonnées en un point C que l’on
a) n ¨ ¸ et A (1; −1) b) u ¨ ¸ et A ( 3; −2 ) déterminera.
©2¹ © −3 ¹ 4) a) Ecrire une équation cartésienne de D
la médiatrice de [AB].
20 Le plan est muni d’un repère orthonormé. b) En déduire que ABC est isocèle .
Soit (D) la droite d’équation x + 2y − 4 = 0 5) a) Ecrire une équation cartésienne de
et A ( 3;3) . hauteur issue de A dans le triangle ABC.
b) En déduire les coordonnées de H
l’orthocentre de ABC.
©
To

23
On considère A ( 6; −3) , B ( 4;5) et
us

C ( −4; −3) trois points du plan muni d’un


repère orthonormé.
dr

On appelle I,J et K les milieux respectifs des


oi

segments [BC ] ,[ AC ] et [ AB] .


ts

1) Déterminer une équation cartésienne de la


On appelle D le pied de la hauteur issue de

droite Δ perpendiculaire à la droite (D)


A, E le pied de la hauteur issue de B et F le
se

passant par A .
pied de la hauteur issue de C.
2) En déduire les coordonnées du point H,
rv

1) Faite une figure.


intersection des droites (D) et Δ .
2) Démontrer que le centre Ω du cercle
é

3) Calculer la distance AH.


s

circonscrit au triangle ABC a pour


Cette distance est appelée la distance du
au

coordonnées Ω (1;0 ) .
point A à la droite (D).
3) a) Montrer que l’orthocentre H du
C

triangle ABC a pour coordonnées


N

21 Le plan est muni d’un repère orthonormé.


On donne deux points A (1;2 ) et B ( −1;4 ) . H ( 4; −1)
P

1) Déterminer une équation de Δ ' la b) Calculer les coordonnées des points


perpendiculaire en O à la droite (AB). D, E et F.
2) Soit Δ : − x + 4 y − 7 = 0 . 4) Calculer les coordonnées des points L, M
et N, milieux respectifs des segments
a) Vérifier que Δ passe par A.
b) Monter que Δ ⊥ (OB) . [ AH ] , [BH ] et [CH ] .
c) Déterminer les coordonnées du 5) a) Déterminer les coordonnées du
point H d’intersection de Δ et Δ ' . milieu S du segment [ ΩH ]
3) Vérifier que ( BH ) ⊥ ( OA ) . b) Montrer que les points D, E, F, I, J, K,
L, M et N sont sur un même cercle de
22 centre S dont on précisera le rayon.
Le plan est muni d’un repère orthonormé.
1) a) Placer les points A(0; −1) et B ( 4;1) .
b) Ecrire une équation cartésienne de(AB).

138
Logiciel GeoGebra

3U«VHQWDWLRQ
L’écran est partagé en plusieurs parties :
• La barre de menus ;
• La barre des outils ;
• La fenêtre algèbre ;
• La fenêtre graphique ;
• Le champ de saisie, la liste des
fonctions et celle des commandes. Fonctions

Droites Cercles, image par réglages de la


©

Points particulières arcs transformation fenêtre graphique


To
us
dr
oi
ts

Déplacer lignes droites polygones mesures textes curseur, insertions


0HQXG«URXODQWGHFKDTXHLF¶QH
se
rv

Menu déroulant de la
é s

Lorsque l’on clique sur le petit triangle blanc boite des droites.
situé en bas à droite d’une icône, on obtient le
au

menu déroulant de cette icône. Les différents


outils contenus dans cette icône apparaissent.
C
N
P

/HPHQXFRQWH[WXHO

Tous les objets crées possèdent un menu contextuel : on trouve celui-ci par
un clic droit sur l’objet, soit dans la fenêtre graphique, soit dans la fenêtre
algèbre.
• On peut afficher ou cacher l’objet.
• On peut afficher ou cacher son non.
• On peut supprimer l’objet avec .
• On peut modifier la taille, la couleur … de l’objet avec .

139
Logiciel GeoGebra

&RQVWUXLUHXQFXUVHXU

• Le curseur permet de faire varier un nombre.


• Pour créer un curseur, sélectionner l’outil de
La boite des propriétés, puis cliquer sur le graphique.
• Une fenêtre s’ouvre : on peut y définir tous les
éléments de ce curseur.
L’incrément est le pas selon lequel augmente la
variable de min à max.
©
To

&U«DWLRQGHVREMHWVGHEDVHGDQVODIHQ¬WUHJUDSKLTXHRXGDQVOHFKDPSGHVDLVLH
us
dr
oi

Objet Fenêtre graphique Ce qui s’affiche Utilisation du champ de saisie


ts

Cliquer sur l’icône dans la fenêtre Algèbre


correspondant à l’objet crée


se

Point • Le point est crée à nom du point et ses « nom du point =( abscisse, ordonnée) »
l’endroit du clic. coordonnées
rv

Exemple :
• Pour créer un point sur un Par défaut, les noms de variables en
é

objet déjà construit, majuscules correspondent à des


s

cliquer sur l’objet lorsque points, les noms de variable en


au

celui-ci apparaît en gras au minuscules correspondent à des


passage de la souris vecteurs.
C
N

Droite On peut cliquer sur les points nom de la droite et une « nom de la droite :équation »
P

utiles à la construction soit équation de celle-ci. On


dans la fenêtre graphique, soit peut modifier la forme de Exemple :
dans la fenêtre Algèbre. l’équation affichée : clic
droit sur la droite puis
choisir

Vecteur nom du vecteur et ses « nom du vecteur =( abscisse, ordonnée) »


coordonnées.
Exemple :
Segment nom du segment et sa
longueur

Polygone nom du polygone et son


aire

140
Logiciel GeoGebra

courbe On peut utiliser l’icône nom de la courbe et son • « nom de la courbe : équation »
équation
du déroulant du bouton Exemple :
• Lorsqu’il s’agit de la courbe
s’il s’agit du lieu d’un point. représentative d’une fonction
Exemple :
• Pour avoir la courbe sur un
intervalle [a , b] :
« Fonction[expression,a,b]
Exemple :

$XWUHVFRQVWUXFWLRQVHWIRQFWLRQQDOLW«V
©
To

Pour Marche à suivre


us

Créer un curseur Icône puis cliquer dans la fenêtre graphique à l’endroit


dr

Un curseur est une illustration graphique d’un où l’on veut voir le curseur, on peut alors choisir le nom du
oi

nombre variant dans un intervalle donné, par curseur, modifier ses valeurs extrêmes et son pas ( incrément)
l’intermédiaire d’un point se déplaçant sur un dans l’onglet intervalle et sa largeur dans l’onglet curseur.
ts

segment. ATTENTION : on ne peut pas utiliser x et y comme nom ; si on


Il permet de disposer d’une variable numérique. veut un curseur représentant des coordonnées, on peut
l’appeler X ou Y.
se
rv

Affecter une valeur à un curseur Clic droit sur le curseur, puis Propriétés puis modifier la valeur
é

dans l’onglet Basique .


s

Calculer et afficher la norme d‘un vecteur G


au

Saisir « longueur[u] » pour u .


C

Calculer et afficher la distance entre deux points Saisir « Distance[A,B] » pour AB.
N

Calculer et afficher le coefficient directeur d’une Icône pente du menu déroulant du bouton puis
P

droite cliquer sur la droite.

Calculer et afficher le produit scalaire de deux


GG
Saisir « p=u*v » pour p = u.v .
vecteurs

Créer le vecteur somme de deux vecteurs


G G G
Saisir « S=u+v » pour S = u + v .

Déplacer des objets Icône puis clic enfoncé sur l’objet en déplaçant la souris

Activer ou désactiver le repère/ le quadrillage Clic droit dans la fenêtre graphique, puis clic gauche sur
Axes/Grille.

Modifier les propriétés du repère/ quadrillage Clic droit dans la fenêtre graphique, puis clic gauche sur
(échelle, graduation, apparence) Graphique.

Utiliser un indice dans le nom d’un objet Saisir « X_1 » pour X1.

141
Corrigés des Vrai-Faux et QCM
Chapitre 1 : Chapitre 4 :
Équations et Inéquations du second degré a
Fonctions de type : x 6 ax 2 et x 6
Activité 1 : Page 8. x
1. C ; 2. B ; 3. A ; Activité : Page 54.
1. C ; 2. C ; 3.a. C ; 3.b. C ; 3.c. B ; 3.d. C ;
Vrai-Faux ………………………...Page 18 3.e. C ; 3.f. C ;
1.F ; 2.F ; 3.F ; 4.V ; 5.F ; 6.V ; 7.F ; 8.V ;
9.F ; 10.F ; 11-a.V ; 11-b.F ; Vrai-Faux ……………………...Page 69
11-C.F ; 11-d.V ; 12-a.F ; 12-b.V ;
Énoncé 1
12-c.V ; 12-d.F ; 1.F ; 2.V ; 3.F ; 4.F ; 5.F ; 6.F ; 7.V ;
QCM Énoncé 2
1.D ; 2.B ; 3.B ; 4.D ; 5.D ; 6.C ; 1.F ; 2.V ; 3.F ; 4.F ; 5.F ; 6.F ;
©

QCM
To

Chapitre 2 : 1.C ; 2.D ; 3.D ; 4.D ;


Système de deux équations à deux inconnues
us
dr

Activité : Page 24. Chapitre 5 :


1. B ; 2. B ; 3. C ; 4. B ; 5. C ; 6. A ; 7. B ;
oi

Calcul vectoriel
8. B ; 9. C ;
ts

Vrai-Faux

Vrai-Faux ……………………...Page 80
………………………...Page 31
se

1.a.V ; 1.b.F ; 1.c.V ; 2.a.F ; 2.b.F ;


1.V ; 2.F ; 3.F ; 4.F ; 5.F ; 6.V ; 7.F ;
2.c.V ; 2.d.V ; 3.a.V ; 3.b.V ; 3.c.F ;
rv

4-a.V ; 4-b.F ;
é

QCM
s
au

1.D ; 2.C ; 3.D ; 4.D ;


QCM
1.B ; 2.B ; 3.A-C ; 4.A-B ; 5.A
C

Chapitre 3 :
N

Fonctions affines
P

Activité 1: Page 36.


Chapitre 6 :
Base et repère cartésien
1. C ; 2. A ; 3. C ;
Activité 2: Page 36. Vrai-Faux
1. C ; 2. A ; ……………………...Page 103
1.a.F ; 1.b.V ; 1.c.V ; 2.a.F ; 2.b.V ;
Vrai-Faux ………………………...Page 48 3.a.F ; 3.b.V ; 3.c.F ; 3.d.F ; 4.a.V ;
4-b.V ;
1.F ; 2.a.V ; 2.b.V 2.c.F 2.d.V 3.V ; 4.e.V ;
4.f.F ; 4.g.F ; 4.h.V ;
QCM
QCM 1.C ; 2.C ; 3.B ; 4.B ; 5.A ; 6.B ;
1.A ; 2.B ; 3.A-D ; 4.D ;

142
Corrigés des Vrai-Faux et QCM
Chapitre 7 :
Barycentre de deux points

Vrai-Faux ……………………...Page 117

1.a.F ; 1.b.F ; 1.c.V ; 1.d.V ; 1.e.F ;


2.a.V ; 2.b.V ; 2.c.V ; 3.F ; 4.a.F ;4-b.F ;
4-c.V ; 5.F ; 6.V ; 7.F ; 8.a.V ; 8.b.V ;
8.c.V ;

QCM

1.C ; 2.C ; 3.C ; 4.b ; 5.C ; 6.C ;


©
To
us

Chapitre 8 :
Activité dans un repère orthonormé
dr
oi

Activité 1 : Page 122.


ts

1. b-c ; 2. c ; 3. b-c ;

Activité 2 : Page 122.


se

1. c ; 2. a-c ; 3. c ;
rv

Vrai-Faux
é

……………………...Page 134
s

1.a.F ; 1.b.V ; 1.c.F ; 1.d.F ; 2.a.V ;


au

2.b.F ; 2.c.V ; 2.d.F ; 2.e.F ; 3.a. F ;


C

3.b. V ; 3.c. F ; 3.d. V ; 4.a.F ;4-b.F ;


N
P

QCM

1.b ; 2.a ; 3.c ; 4.c ; 5.c ; 6.c ;

143